<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02859
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 26, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02859

Full Text

AO&2


0j.t-MhGLO IRE


A3OltRnNMTS:
poaT AU PRINCE


DIEPARTED ENTS


ETRANOER


QUJNZE CEIVlVIRES


1. A N MS


Jtads 26 av A .*Ii


JI -.m


0


* 5.00

G 2.0
6.00

G 8.01


pORT-AU-PRINCE ( NaM ,


J


Quotidien


MtACTION hDMINISTRATION
Agims edo@RuessF6I@u & Aircum

L" ans353m 8"1 srpus
?B1AN-ILWW OR 33.nbUMMUS48I*M
ftAulh: shez L.Maynsoes & Cie goRestTlena
t Lamm=BS hea L.Mayec .0 CO. sq. 8i5l
Lodpm. Ku
& ftw 4635Umivmal Pubdey Cinmpmrny41 WWn
54 th Stroms


4ibsuvsu.'us & smsfffWmSpapbls d age


-I -- -- m m -


Les aspirations des classes

et leurs COfills


SUIrTE & FiN


Wiag-dessous de cesa planteurs
it immense majority d is colons
Ials ca a gore connue sous I'ap-
p* de petits blancs et qui
rassait les gesn de moyenne et
i polite condition : les 6conomes
is pcotilleurs lea bouchlera, lee
kbogers, lea humble employee
i aoufacture, les sans-aveu, let
cripmis. Ce te friac ion de la po
goo blanchie lqui pAtissait et dc
e des gers du gouverne
..tetde la durete de la classes
Bise, admettait sans resa action les
"pwe de la grande R evolution,
'dgalitt civil signitiait pour eus
1kei de routes le. fouctions pu-
Igue par le nivellement des con-
iiss. La seule reserve qu'lsa fireni
mandre lut relative A la condition
dim ranches. Ceux-Ia devaient 6ire
alleaus dans leur Otat social.
R pourtant.ces a ffranchls, de leur
tift, u'entendaienit plus be laisser
hift. Is talent decided a conqudirir
pdiqoement ou brutalement lea
didout on leur denmait la jouis-
eMdepuis pres tun siTcle.
lmt clause avait acqtu une imn
elleu considerable eelle posse-
le tiers des terres et le quart
Ad claves., Elle dtai parve-iue
sestre & un grand developpement
ultectuel. Fals de colons fortunes,
4plapart dentre eux avaient t6W
iqtls dans lei ineilleurta ins:itu-
Wi Metropolitaiiies. Si jus lu' la
iMOlution, its subissaient en si-
Iee, les injustices que l'on connait
't qo0ils jugeatent que I'linure deb
=i'adica lois n'avait point encore
sM poor eux. r. 178'J, ils luren.
'di premiers qua envoyerent des
*4ait l'Assemblee natijnale aus
*de demander la j >uissance des
*Uta politiquies.
Cqu'ils r6clamnaient in6tait que la
mlution d'un droit depuis long-
.? ravi, le re., essement d'un
ir-bus. En efTet l'ait. 5) du Code
Prescrivai a Octroyons aux
ftchis les in lines droils et privi
S4o10 jouissent lesa liones nfs
N, Voulons que lem anri e d'une
acquise, produise en eux tant
lear personnel que pour l ers
0111latinmes elir s que le bon
*rdel islibert6 cause a nos sujets a
.P6s ce article, i'uffrancuiase
Nfl"ait disparaitre routes let
%WaDm et incapacites. Et le noit
S SmeUre libres 6taient places
*1060 niveau que le blanc.
'hOi sail que cettei gali 6 de
S toojours iA I'tat d'une lettre


olaies avec des yeux d'hommne, il
se souviendrom des tlotures endui
r#ea svt saiairont I'iniqui 6 doit til
sont et out 6t asi longt enps victimnet-
aloras element la perspective de li
liberty se revtlant a leur penset
leur masse se mouvra et eclaseri
de son poids le petit nomnbre de:
ancient tyrans.
Mria a I lieure od nous s>iumes
c'est-A-dire au prElude de la revolu
tion de St-Domiugue, ils soaininilles,
encore, pendant que se dechatmlvi
dtji lea premieres rafales de 'uorage
Lea alTranchls et les blatcs auiit let
deux aeuls antagonistes.
*
II est facile de remarquer par ct
qui precede, la dou ce de coi I it.-
imi6vitableds non sauleinesit enitre le-
deux classes blanche et alfranchie
imais en re les blancs eux-iumoiss.
Car unaniinues A aneconiai re aix
aIrrasndIts la jouisIance dies dioina
politiques. lea colons par ailleu.-
6taient divises en arois groups dis
tincts, ayant des aspiratio as precise
et contradictoires les uiis aux au-
tres.
Go fut d'abord le parti di gouver-
nineient me.ropolitain forine par le
personnel adinaistratif defenseur dw
I'ancien rtgiune; ce fut eusuite celui
des grande plan eurs et des mianu-
facturiers palrtsamns de 1minancipatioin

colosale et de I election d une caste
privilegaIe; enlin le par i populaire
ou des petlis blancs qui embrassaAt
sans receive Iss principe-s de la
ievolutioun.
La lutte se circonscrira centre les
deux preini'res frac to s; ce soult
elles qui produiroit les plus rudles
c uoca. Qai a la doe mere elle coin-
batra isis anctiVefuent i ulie ou I'au-
tre selon quelle aura rdmalrqu chez
I uAe ou Iau:re des teledanices con-
traires aux prescrap ions de 178J.
Dabord les planteurs et le
gouvernement colonial. LeO
I elouIes pull iLquae elies que le
colncevaten. les planieu w, I'estaen',
je le repletel, qu une elliana'apa ion
non degtiuisee d SAiil-DoaLaiiiga'ue e
e.aient de nature, si jawmais elies se
realsaaien a porter le plus g and
pr6judace aux intei6ta de la m re
patrie. Car, des Iinstant ou la colo
nie serait en.duio de statuer iur son
ritine in e'ieur ell e nd anquerait
point de fare Slechtr la rigueur du
syatsLin de uonopole et de privil6-
gas donl 'eurachuis i le cominmetce
de Fiance au detriment de c-lui de
L.. I rov t, Iallai .i


t Mnoira parvenus a tat caractere d'auLan plus Apre en re
ftlion que nous aavons lfe plauteusa et lea repreatsn ants de
,Wt. d un ceil indiffdren se la mo ropole, qu'li prendra pour leo
avolutie, de St-Doiingvue. uus et ltes aitres le caractdre de
F6 cervn.eaux d oSinsngue. arevendicauou e de defense de droits
i frquentse depuie lontemps saaces et unprescrip ibles.
, fides ruent eulentaires nt pa leia ce aera I'explosion violent do
te id"es rudiuentsire n-6 setumaents loogtetups cou.enus, la.
plua 0eL tat de concovoir une 6nergie desesperee A ne point
la du dro et de la avaent erdu lassr avr des prerogatives qui
ain d aint-ils pa justice. out 6t, toujoura cousndrees comnme
statoo des droits de I'hom- dM droits.
l.llaient-ils de la bouche du L.es planteurs et les petits
14" bribes de considerations blancs, Aiuoa que danusla m inre
"0o0l des privileges, sur paLle, le soulla de la liberty et de
6 c.ivle, cdtait pour oeux 'Agalie civil nivelait les conditions
1i* de sen-, des chose sociales, A &St-DoImngue, lea plan
tIt 1" blanco seulemmnt tears eesayant de d6tourner A leur
SSirtir de cette avilissante profit le coura des evdnements, tra-
Ir e faudra pas moins vallaient & sla constitution d'unecaste
; OrtOldmnt secouas par privilagieal Aiaquelle seraient ddvolus
'WASinloOtet commoUtions ezclusivement i. s ouvernemoen et
"i d'homnmes extraordi- r'admanistration.
de leur sein et aux Hoeureu de pouvoir clamer, grae
de souffrances aura as principles de la Idvolution, leLals
ses haloe faroocbe revKendicaitons sana crainte d'iret
R il d4air inassouvi de rtprnmda, ils redoo aienitcea mnas
16di brantucncessiveiment pnncipes, coiamne de oba acl eIn- c
Ifter madalt lea yees, armon e Ic ion de leur
If*N a1. niIwq pro L eCar iK .avawim a*e pai Q
j:;g^SySSoe plaire qul sootnoomatAli& la
.I!U kvrroW t leMMs poS6S qo les plus bMa S fteaoctWe 8


Cimata-Psrisaama
lui ttaient devenucs accessible, n'd UNE C i m isr "
,ait piin pench it raiilier un ayd- C C soi iome.ime etr lae pisode
Mlse politiquo qui l'.carterait du Delgatiion rl frail se des Mystires de New-York.
gouvernemeiit colonial. Ces prmten. O.i sait que tout le monde n't
ions ottrtes des planters aturon au.I Ell fti pas pu voir ces 6pisoles qui avaient
pour eff't de provoquler co-'tre evs et oticrts A la soiree de dimanche
une miflance marquee de ia part dernier.
des petits blancs. Ceux-ci ga-deron'
parton bi on ezcep e Por;-au-Princt Par sans il Trbasal de Pail, seclisa .*F
et S -M.aIc n e indiffTerei-e a g-lilica- W\VASIITON -4; Avril. Lane de AUDIENCE DU 24 AVRIL 1917
s tive dai.s lea demnlds qui clateoWt oIa &f'ra .ce a vial .i i ca.pit le amnrs- Celui qui condamne Auguste
eiLtre 'es planteurs et le gouverne caine aujourdi hui en la per aniine du Desert A payer A Louis Durand les
i ,ent colonial granii heros franca s le general Jortre, sommes de cent gourdes et vingt
: Petits blancs et gouverne marechal de Fraul'e. deuz dollars or am. sans ddlai, avec
a ment. Le puverneientejt colonial ldte Viviatt, Ie amarcehal JolTre contrainte par corps, exctation proe-
, seia la priuipale cible vers laquell- avec lea au res miembres de li dele- visoire et depens.
i conveigeront lea fareurs des petit .,gation francsais, seront reus A sla Celui qui reoit Cle6ment Citestin
blames. Mason IIlanclie par le Chef de rI'.tat opposant au jugement en date du...
lUs Font totijoura regard come denitin i 1iL heure s d mnatin. k. n a.ufond miintient le dit iugement
Sla cause sciilaire de laura nisr.els croat ilue le tan us, eat qui sera ofTert a condmne Cestin aux dtpens.e
c,,nhe Iobstacle i'ii'-oemorial aia laniisfaioi frwWtiise aura hiudetaiL condamne Celestin aus
t 1rgi',os de leur cla .G. sont eux sOi au pal., doe I'vsxicucif. Celui qui condamne N rrnil 'h6-
t 'jut lui donneront le;t prei ers as odore A payer A Belliot Dnfanal la
e au'a et qui lui par.,eroit le co.r vateur due sans delai.re)ette les dom-
-' letaid par laassiiat du colonel majes-int6rcts; condamne N. The-
lauduit.U pr tat du c l U olore aux depens avec execution pro-
I nue Hl1t( j 'rel,8 visoire du jugement.
11 convient de d'observer aue | lclui qui orlonne la comparution
parini les blacis. la corporation de perso'unelle de Anne Montas et de
ces puionteu a es 1-a plus eni evidence. PAR .A. L D. Delr'. D-pens r6serv6s.
. eux ci oti un adsseiin arre.6 et des c Celui .-1u re;) it Clement Guerrier
istnaratloiis t Is precise. PLiRoGuAI): La tlotte russe,.ompos ,- opposlnt'atu jugernsnt dU... au f3a1
SAveniurieis boairgeois enrichis, de destroyers ct de sous-niarns a retracte le dit juge;nent ; rejette les
a uuxiels unoe loinge habitude de envahi le port turc de~ Kerasunt su, donmaies-iInterls r.&lamhs de pxrt
1oisa;satiork sals couteste sur les la Mer Noire. Ele a coul6 cinq b- et d'autre co apense les d6pens.
slaves a tra,,sawt en're au res teAu urcs et occasion des dgA Celu ui condom A. Fargette A
travers, un orguel excessif et uie teaux Ircs et occasionnc des d Celu qui cona e .argette
- iirttabihtt i:aladdve, lts apporteront A ce port. La nouvelle de ce raid a faire la preuve qu*il est justiciablede
dana leas evneinents prochainsa tous et communiquee par l'Amiraute la section sud, au lieu de la section
lea defau a dd leur tempterainen nord ; d;pens z6serv6s.
S Par leur audace et leur eipor e@ ------------ .Celui qui d~baute Dupiton de sa
inent par la foug.ie et la violence de demand centre Chirles MStellus ;
laurs passions, par le radical sme La ChtimmbreC rejette les dommages-in 6re1s ; le
des revendicat.ons, il saront lea ja I condamne aux depend;
cobinu de la r.vol uion de StDo- --Celui qui recoit Fernand Delphin
IPartout (41 il y aura des groupe- tHier MM les DkputLs n'or.t pas opposant Ta du...renu eto
n.ntsdaois la in .jorittl. es8 paroisses, travails. Sur 1-invitation de leur taveur de Marc Targeut au to ell
ut des m,.mici, ,. s, ils aurora des coll&ue Ldonce N trcasse. ils s'ktaient rejette la comparution personnelle
represewa ants i ,ordis. des o-4teurA rendus, en nombre A Saint Marc ou propose par Dzlphan maintient le
des ineieuls pour diigor I opi-ion. l'on cebrai" la e parosiledt jugement pour sortir son plain
L lis f.riot t tiii et s, bien, il cie r la le proie. .et euer eftt : condamne Delphin
Srot si haut S1'aird avoir av,c eux le p'us grand CeluI qui condamne E'nma Cajis-
noinbie da colons et resteroit ainsi i ver t A payer A Ersuie Morno Ii valeur
j,-qii'au jour de leur andan issem-nt aits i S dLae sans dclai, rejette les do nmiges
a la tWe du anouveiment rcvo'u ion ts ; coadani E n n Ctjuste
naire.I in'.arts ; condine n n jus
Lacin DAVID J SJIG iM -TT aIx ld6pens.
PLACl 1DAVID ENSMGNrEMENTS (.eiw qlui condamne Cia A payer
,, ,_ Mt..r-.tOROJLOGIQUEb Ersute Morno la valeur due sias
AeLai, relerte les donmiges-interets,
Leps E i.ts-Unis da s OBE V.TOLRE coanda.nne :ia aux depens.
s Uu Celui qui ,,on amne Petite-Mae A
la grande guerre SEMINAIRK COLLeGE paver A Ersule Marao la valeur d'ie
SAINT-MAttTlAL ians dtlai ; rej.nte les dommiges-
S-- is ittres ; coadam '1e Petit-Meas ass
Pars. iMercreJi 23 Avril 1917 d tpens.
Par< a ./. Atlfires entend we
Baromtre 760 Eatre Phylomtoe .(G4)ire et E S.k
WAS.INGTON.- O6 Avril 1917. tre nimum 19. g ne Dnis.Me Gairac d lu con-
La grande lotte attantique de3 TempSrature clisioins pour Gi6g~ire. Me Hermun
Etats-Unis a re-Ci par .aus fil le Benjinin a r.pliqu par lcs sieanes.
message par leqjuel la granade f11t maximum 30,8 Dbpdl des pieces ordoont,: le jug:-
britannique felicite la intrine amrn- Moy ,nne diurne in mnent sera renda pro:haine meat.
ricaine de sonr entrde dans la guerre C Entre Th6ophile Portalis et A fean
mondiale. Ciel clair Ie jjur, ua peu nua.eux Georges. M: Biain a nlu e cel:lu.
Douze des bA eaux allemands* la nuit. sons p3ar Porta!is. M- Wdil'almi a
qui avaient 6t6 saisis el interns par Barom6tre en hausse. demiond le renvoi ds la cause,- de-
les Etats-Unis, syant subi des re I(. SCHERER vant s'!iatrire en fans caontre l'oWi-
parations, pourront sous peu entrar gation dant Portalis r&clame as e a:-
n s service. bAteaub d Nw tison. Le tribunal a renvoy6.
Trois udets beau deo New- Le Journal Officiel de MercreO Earte Emilie lean Mary et A. leas
York seront utilisda comine 6coles Idernier public l:aptie, et A. lean Bap date coats
navales. Lea autres serviront proba- Baptiste, et A. Ian Baptiste contr
blemen au commerce tran-atlanti. -Avis Minis riels. la Commune de Port-au- Prince. L9
que. Chambre Seance du a Avril tribunal, apr6s avoir entemdules coa-
Lordra a ltt' land pour la'1917- calu:oas respective des parties, a
fonte de 3.5J iitsilaleuses Lewis. -Rapport de la Chamnbre Jes conJiamna En ilie J Mary et A. lean
lComptes au Corps Legistalit sur les Baptiste i commaamiquerA Ia Casn-
Comptes g6ntrauz de Iersercice 191t- mune touts les pieces g6 eralement
1914. ( Suite ) quelcoaques sur lesquelbes is bseant
Emprunatt de guerre Avis administrations. Avis di- eurs praetentions. L'attaire est reavo-
-- vera. yeA i '*audience prochaine.
Coseert Jemsesse ttttEmires
Par sans Il Les instruments de la nouvelle Par suite de la demissioa da M.
musique du Palais santa arrives, il y Gustave Augustin, come Prsident
WAS.voGTo a6 Avril -LeBta s* Saura concert j lois per emaine : le de la a leuness: Littraire, ca': M.
Uais nt conase am6 lear premier dimanche as champ d4 M4aas de $ h. Legraul Montas, qui a 6ct ela.
iapruntt 1de A erera L acrt.aire d a 7 heures, le mardi as kiosque du '.orti
Trdeor William Ger. Mc Adoo a aigu du Bel Air de 6 a 8 le Ic le oeuds sur Le voilicr 'fort a parties d
on bon do Triior poor 2UO0.UO.uO Is lace Ste Anse et suir la place de Po t-au-Prince Is samedi a8 Avril
*t re romis & I ambaesadeur anglais, lI Paix alteraatiremen, d.e 6 .euares A pour M6te St Nicolas et Ponde.-
Sir CcU Spring RMice. 8 heures. Paia.


Wlwl MKS


FZN




LE MATII4


S Th#atre Parisiaa n
Samedi, 98 courant
Reprise du e*Gndre die M, Poeriers
Lever de rideau A S heures precises
En cas de pluie jusqu'A sept heu-
ret du soir, la representation sera
fix6e ulttricurement.
Entree : 2 gourdes
Fauteuils de balcony j gourder.
Loges prix A forfait, s'adresser A
M. Goldmann.
Lem ertes se vendent chez Mme


licit budgdtai;e lu'un ex-manistre
des Finances declarait sous la Prdsi-
dence de Michel Oreste devoir 6tre
de 2.ooo,ooo de gourdes passera avec
I'em prunt, en me servant des chitires
de Mr Lilavois, A environ 1,200oo oo
dollars. 2 0 En ce qui concerns
les Emprunts Ext6ricurs, celui de.
10 ooo.ooo de dollars n'oflre aucun
advantage nouveau puisqu'il substitue
A un engagement A longue 6ch6ance.
un engagement iA un term relative-


*Lf .Wa F VA M **w -. ..- *-** -- -- 0 0 .E -...
Tk. Larontant, au\ bureaux du N'on- ment court.
wtlliste. d Parisiana,chebM. Goldimann, 3 0 L'emprunt de jo,ooo ooo de
,Me Luc Tb/ard etc. etc. dollars est inoppoitun en ce qui con- '
SIMPLE OBSERVATION Mr cerne la Dette Interieure. o ns
Goldmann ayant choisi depuis long- le ne crois pas necessaire de reve- I
temps la date du 28 pour ofarir sa nir sur les deux premiers points qui
representation nous pensions que d'.:i leurs, ainsi que le 3Ame, ont 6tt
son confrere O.cide leanty terait traits par Mr A. Lilavois avec une
bien de rtnvoyer son concert A une competence pcu commune. Ie me "
autre date. et, cela dans l'interet de bornerai A parler, comme je I'avais A la rue Lamarre de cent trois r eds
tout le monie. announce, de I'inopportunit6 de l Em- et d une second perpendiculaire de
Us petil r04rrveir an Poeat Roge prunt en cc qui a trait A la Dette douze pieds six pouces relies entire
Nous sommes heureux d'enregis- Int"rieu. elles par une parallele de trente trois
trer q i'A la suite de note entrefilet Je remarquerai tout d abord, ue pieds et limittes au cote sud par une
o& nous nous faisions 'inte rprte ce que tout le monde r 'clame, c est igne de soixante sept pieds six ponu
non seulement des nombreux habi- morns l'Extdriorisation decette Dette ces sur la taoade du Champ de Mars,
tants de l'intressant quattier connu que son r6glement. Tout le monde par use perpendiculaire au Champ:
sous le nom de Portail St oep h, abesoin de savor la valer des pa- de Mars de cinquante et un pieds et
oais encore de tous ceux de Ia Ppi- piers que I'on a en mains. O main- par une petpendiculaire A la rue La-
ne du Cul-de-Sac, le capitaine Mars tenant en d6pit de I Emprunt projetW marre ainsi ddlimitke, le tout borne
ton, administrateur civil, a passe les personnel ne peut dire, pour prenrdie savoir: -u nord prr la Loge a La Ve-
ordres pour la construction duas, un example, ce que valent au j:ste rites, au sud par le Champ de Mars
petit rdsestoir au Pont Rouge.-On les Bons d'Emprunt 1914 Tandis que et Me Don.ld Appolon. Ai lest par
nettra Ia main A ce travail probable ies gros d6tenteurs retasent de rta- Eugne Duf,-rt. A I'ouest par la rue
ment lundi prochain. liser leurs tites A 7,oolo, les ache- Lamai re et Mc Donald Appollon ; tel.
Nos complimentsetremerciements teurs n'offrenten moyenne queSo./* d'ailleirss que cet immeuble se pour
au capitaine Marston. Pourquoi cet cart entire les dilftren- suit, comporte et s'ktend, sans aucu4
tes estimations. ne exceptions, ni rkserve.Sur la mi
Le Dr Easams I Jeamsel N'eut-il pas mieux value dEclarer. A prix de cinq mille cent quatre ving
Le Dr leannot nous a rendu visi- une lois pour toutes, le taux de rd- quatre dollars, y compris les hono-
tae Ier, et nous a appris qu il va, a element des Titres de l'Etat. La Ii- rairs ded avorats poursuivants et
I'aideci de ou comd ae r gtonal t.e qidat;on des atfaires en course pour- sans prejudice d autreq intdtdts et hoe
per uvre ipo iteu ade Conerva-rait s'efectuer, et de nouvelles tran- roraires, outre les (hinges de l'en*
tion dans lOtest autant qu'il en eat saciioas se ddvelopperaient su: une chere cy. .. P 5 184 A la requ:Et
dana le Sud. I1 extend commence, base solide : car on aurait devant sol de M'eosieur Charles Moravia,.propri-
par Ia section agricole, en crOant dte une situation defiaie. Ataire,demeurant ct domicile A Porl.
aastes exploitations agrinenttts de Sans doute it impor'e peu,: pour'au-Pr:nce. Consul general d'Hai'ia&
fermes-Ocoles. ccux qui ont conqu 1 Emprunt de New-Youk ayant rour avocats Mts
Nous revoyons avec plaisir le 0o,ooo,ooo de dollars, que les For- Francois Moise te Pierre B'ot. avec
Dr Jeannot et lui souhaitons bonne Iteus sachent, des maintenant.le taux domicile dlu en leur cabinet. No i
reussi e dans cette entreprise heu de remboursement de leurs Tatres Rue F&rou conire le succession et
reuse ui de de beaucoup dequeles affaires reprtnnent ou de- communaut6Ade teu Tirsias Augus-
tact et .nerie. meurent paralyzes. puisque en fin tin Simon Sam. Pour plus amples
Besse de R.aiem de compete le remboursement doit renseignements dresserr aux avocats
Une mess de requiem sera chan- avoir lieu et pLisque les valeurs hai- soussqanes ou au notaire Henry Hd-
t1e le samedi 28 Avril prochain A tiennes doivent tire A lamais depor- gar'h. d6positaire du cahier des
6 heures 1/2 du martin, en la basili- t"es. Mais cc sont plu&t des raisons ch arges.
que Notre-Dame, pour commemorer spEcicuses. Car si les interets des por- l'ort-au Prince, le 25 Avril 1917
I anniversaire de La mort de Mme teurs ne meritent pasqu'on les prenne. FRANCOIS MOISE av.
r7w Gustav Keitel, rvt Stra k. en consideration -,es inttee;s du Pays.
De la part de scs enfants, Mr & que cette Deportation de no re Dette ,
Mme Gustav Ke i el. a.Itccte, ne sauraient eire nkgligts. Mason
.. .... a Sous quelque point de vue qu'on
.. ... ezle b ama in. envisage la question, 1'Ext6tiorisation V ,icftr, Man.-ro.a
Chtz le Fhatmacien. de la Dette Intrieure ne peut 6reque O, Mangot s
le voudrais le puigatif le plus dis- rdeIDiciable au Peur'e lHitien tout *,, Rue du tla rsia de l'kiat
lingu6, le plus come il taut: c'est' rit er. ,
pour une dane do g and mondc L'exttriorisation augmented en thet Viennent d'arriver, de toute frai-
rotre Dette A etrangcr et cette aug- cheur,
COIlnii8eo? t tie mentation agit simultanement sur le (Conserres alimentaires de routes
IRcvi s10 t change intiricur et exterieur. L'exie- sorles
riorisation prive IEpargne du seul Aspergres. Foie gras. Caviar
-- placement qui lui eut donn6 toute homards etc. etc.
La Commission de revision cons- s.curitt par la garantie du gage et la ConfiLurus el ele de fruits :
titutionnelle a nomm le senatcur lacilitt de la realisation : elle detruit i' unes, Idches. Abricols.
Pouget prusident-ItsrPput s Gor- donc une des sources de production BCiel imipj t talll 1l2 13
ges LAger et Thirnothee P.Aret, so- dans le Pays, conskquemment elle Frm ilnge de Monster
Crdtaies. prepare la cise des valeurs immcbi-
l .. ires Enfin,l'Ex',iorisation suppri- par ftownage etl ar quait
Hlenseignemle IS UIeit 'S'me d'un coup toutes les operations Satieess Lvon S yle.
-- de Bourse, cet e suppression entrIne Lait condtnsit ESTLI:
a son tour une diminution des reve- par case C-ll, iwperaetble nusde 'Etat et Irappe dans ses mo- PHOSPHIO-CACAO
Faire tremper ju'qu-A lamollisse- yens d'existence une corporation de' FA INE d'OIGE
nent la cole forte ans I*eau sans citoyens laborieux et paisibles. celle Biscuits fins de Peek Freen et le
cependant la laisser jusqu'Ace qu'elle des couriers as ewc. ntees cu librcs. National Biscuit Company
,it perdu -a forme primitive ; ap E ( A Suivre) lnyal Lunch. Zsphyreiles etc.
suoi on1]a met A dissoudre dande PIU1ES FRAI .\ISES d'Ente


hauitle Ide n ordiraire, u, unu 1i re a ,rneoanoa.nouven.srea vugro Au ". r hbcal pt -par lvie
re pactlor |ua e prl..i
3to0Me0ime* Paris.d nd01 eftecta peealde ^ue' E6cc,
s doux jusquA cce queme pre. rIe WISKEYS supdrieurs:
comimeiuse gelt e.-Elle peut2r alo0 r r -tsome.ure intr io.. ser pi Ie MBlack et While0et1Canadian
6tre employee et braver l.action e c 2 bons assortis,
p*N feN PARB CON W.NTI e SKCl d on as assortil,
Leb S(hocolat Delatour
LVemprutt I de En vertua dnoe obligaiena hyjpe Mden l do Iirl e
Sohkcaire souscrite e vnt f i EN. d* lo lgne F...i .P
mlJJ m u meuf cost quatorfe et derJeurn qn Ettreor VsonE VgeT A ewiR
------ commandements signifies le douze La ,_ ve-NE iete ea.__ R
s rawns de la *Reue Com avril mil neut cent dix sept et de- e
#nercial E 1 d 1 n7 .hrilrsubime par Mr menurs intructueux il sera procidt le Dr Assate
frideric Wori ina C unique s uivantr mercred que I'on co ptera 2 Ma u
prochain, A tzois hmures du soir, en .* U 8tLfen
Le marchit, au moment ois la Re- l'tude e, par le minxst re de Me He.:- Chirurgien-Dentiste
vue s'imprimaitmanifestait d iAi un( ry Hogarth notaire A la residence de Diplomidu Pbiladelpbha Denial
tonte tendance A la hausse. )epuis. Port-au-Prince et son collgue, A la Collige,I'biladelpbia Pa US A1.
les chot s W'r.t faith que s'acentUei vente au plus offrant et dernier en- De retour de son voyge A New -
ce qui agle que ncussoyonspas- cherissur, d'une propridtk, fonds et York, a l*honneur d'annoncer A sa
ss de 405 4T $ oigo sans qu'il soil batisses, sise en cette vylle Rue La- bienveillnte clientele et A ses amis.
possible de dire oin s'arr6tera la ten- marre et sur le Champ de Mars, la- qu'il reprend la direction do son offi-
s:on des course. quelle propridtd compose de sept ce.
CHONIoQUE-Si 1 on resume les ar- portions reunies, measure en tout en Il promt de leur fare binificier
tidcles publids pai Mr A.Lalavois dans viron quatrc-vingis pieds sur la Ia. des rius ricents progri. de Part den-
le Nouvelliste,ces jours dernierstiois pade de la rue Lamarre,cent soizaa.te taire.
conclusions capitals s'en digagent quatre pieds au c6t6 oppos AI lEst Cabinet consultations. Maison
io L'emprunt n'all&ge pas lea char- cent quinze pieds six pouches au c6te Alerte, angle Rups Ferou et. de I E-
~gs de Ia nation : bien au contraire cord former d'une line brisdecom- galitA, A partir de lundi 2 Avtil de 8
si les augments Et j'ajouteia'; Ie dd- po:.e d'une premiere perpendiculaise heumres Ata a. m et de 2 A 4 p.m.


)
(


EMULSION DE
productive de forces,
et energie.


UOTT


==sa


..o. m.


(Pmchw Jul a Uug CL
I-. ri.;s Hunrari oo, Supr ma o acc
D. T. Babbitt Inse
Savon Gold Bar
IRINCH AIERIAN WINE CC-
VeAS de CALIVOIRNIK
Vins ropes: Claret. Zinfandel., Buruly.
Vimn bamcs : Hock, Sauterne. Rslisqg
Macsacussett Breweries. Gc
Bilres Pilsner,
Plaff & Kinas Bohemian
Al\rkvs Porter & Kings Pure Mal
THOSE WOODWARD & 801S
Poisons sales en low gsuesrw
Repcesemrs pW
Eug. Le Boses
95 Rue du Quaa

Cordonriers !...
Viennent d'arriver des cuirs de
touie beaute-
S'adresser a la PETITE MAI
SON, 118, Rue du Centre.

A V endre
Une proprible a Turgeau me-
surant tiente cinjq pieds de faca-
de sur cent six de profoundeur.
Une propr 0i6 a P4tlioville
I'aigle des iues Giegoiie el
Lcuverture mesurant Irente pieds
de lagade r.ur cent pieds de pro.
londeur.
S'adresser au bureau du-joui-
nal.


Un avantage
immense
Voulez-vous trouver de quoi rece
voir vos amnis avcc distinction? Allez
& la
Sociedc G terale

Kola Champagne
DU CHEMIN DES DA LLES
ou vous aurtz I'embarras du choix
entre I'excellent hI.u, les limonades
gazeuses, liqueurs varies, sirops as-
sorlis. etc.
I a reputation de Ia Fabi ipue gran
dit chaque jour, grace & la perfec-
tion des products*
n -- n -


Idi't E-WU*fW














II est prove qu'avec Ie *
COMPOSE "MITCHEUA"
les doaleurs de l'accouchemena m
aont plus A craindre. II fait .
paraitre les malaises de la grossenu
supprime lea douleurs dir Iaccoschw
ment. retablit promptement Ia feur,
exerce une grande action msw i
flandes mammaires, permettant aiu
la mere de nourrir le nouveim,.
et soulage les femmes nerves
faibles, qui souffrent de menstriag
irrieglieres ou douloureuses. i5
content aucune substance n U
lour la femme enceinte, ni pow k
iebi qu'elle porte. Faites-ean rfa
.)our vous ea convaincre. N'a4t
pat d'kquivalent. Sans diet ni aim
site de garder le lit.
En vente dams toutes leq phanri
et chez Veuve Edmond MJagi
86, Rue Republicaine 86.
Pour la vente e gros, s'adresur
-RAFA3L FL61EZ ZL
0 2 Awea John Brown.
Seal Agent pour Haiti de I'TIsi
Medical du Dr. J. H. Dye,#
Bffalo. N. Y., E. U. A.

Whisky Eeossais

Par le dernier steamer,
nent d'ar river lesa mntr ues
apprdci6es:
Royal Scottish Liqueur WM
O ldSwch Wisky Vetera
Sine Old Royal SoveriPW
En vente chle: Simon Visu.
D6p6t chez:
L.Preei. n -Al eri


MA SON CENTR4LE
La Direction de la Maiion Centrale s'emprese davi'
public que par suite d'une nouvelle organisation de ses aldl
i eCst formellement inlerdit aix contre-maltresde traOiller lb
profit personnel.
En cowkqience, les commander doivent lui arM
exclusivement. .
tile profit de I'occ sion pour lui offrir use nouvelleto1is1I
ce do fes alcliers.
Klle recevra, avec plai: ir, des commanders doe
Ca rosserie I TOs
M' .
Tournage Moo
Charronage M.
Ajuslage
Ferblamterie V
Cordonserie F'
Forge.
Elle promet : so'n et promptitude A I'ex6cutlion des
Le bureau est ouvcrt fous les jouis de 7 I|2heure A1 aid
et de 2 & 5 Ie soir-les dimannches et jours i6ris.s excep6r
Le DirecTI
G. 11-JJa


lHotel de France
Etablissement de premier ordre, situ as cow'. glee
A proximil ded la Douane et dessertvi ar to sla grw tf
L'HOTEL DE FINANCE don't Ia rdpu alW '
des ann des success se recoamande par sonS S
1i cuisine tvarige, ses prix modders et M .-son4 8,,
Conditions p ia pour fato
Table d'&hote
Le idl de 12 A S IM
Lesoir4e@d ri2A 1


I fl'lmparfe L'Ago I

pour prendre avec bnMic
d I lfa gritime|


1 7---


____