<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02852
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 18, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02852

Full Text

OOINZE CENTIMES


&rpWrehi 18 Ari4)I"&


~mS~


Gjgwnt=.MALGLOIRE



poIT;AU.PRINCZ


9KPARTKM NTS


ITRANGEB


0


G, 9.CO
* 5.00


6.00


)


NOW a 8.09


VIORT-AU.PRINCE ( Haitij


Quotidien


I-


I


ftletr &dc-Qepar les mull-
6 ceug tde 1'Arti-
im ~taCo. ces,
SdiyW" it I-Aswm-


ein gi;..'ral iA pine dPctre poursuivl xt.ar,-
nairement. et punts de la perte de la liabcrt-
si le manqaeinent le icrmte art (i. ord 1779 ).
4- Consicratioui sur I'dtat present d c a o-
lonic frani;aisc de St Domingue. p. 74)
J. Hidem.
6. Arret du Conseil du Cap du 22 Aout 171)1.
' 7. Arrmt du Conscil du. a(..p 27 Nov. 1784.


w. Arr~t du 17 Fi'Ticr 1781-
2.UrtiounancCdu 26 DCeCeibre :74J.
O. cst on. r6eliemcnt Ai P6tatde :out tisan-
nes que ics mulltresse sont gindtalipmCt co~n-
d~iata s[Moreau de St Mery Deucripion tdc I&
P. ft. de St Posiugwe-tome I pageP


cArt. III Leur d Acmidons p.:rel'Pe-
,mnent tous les ob~ets da luxe dajns
ljeur exthmieur inco'npatibl avec la
'simpllicimm~d leur condition et origine.
(Si-wl
(o 'ar t ou nt --I AXr,;o z 111I




Le Stcual

S~ie da 17 Ati t 7$r i I V 1 7




la Ittl 'miubiCpie na r i-ui macaclwt de


'des S 'riateiuj. .NI v*i- ur
t deot ii i -m .1mm -I #/,
ia iz .'all t i 'trons


9 'LII III
s le


tYESS IHISTORIQ UES De 1A, des conflicts perp6:uels entire cuper une situation ou le blinc rele-
-__ -- les deux classes, et une source de vit de lui et tit tenu de lui ob6ir.
h d6boires et de cruelles deceptions C'est pourquoi, dans i'ordre admi-
LA U f b rl hi144 pour I'affranchi. nistratif. on lui d6nia Li jouissance
Le moindre &cait lui attirait d, des droits po'itiques.. Tout en pi-
---- criantes humiliations et de mortelle yant l impo), tout en con:tr:bant .1
Srmaie~nt la clause interrme- vexations. Chaque fois qua-l essavAit I'entretien de li par is-ve, il n'ct it
trmaient esblancsetles esclavs des'approchcruntantinet dLs colons, point 6:,ib'e, c'srt-A-d;ie q'!
tgesirtleus blusouent des matis une main brutale l'empoignait et l n'avait l:omnt ls mo-yens de con-
Celstles colons leurs mis rejetait au loin. r61er u quo ts.it de s
S les colons uel- D bonne here, donc, une gne rgent. LDa s ;c lomaine po'ilique et
t accord la liber,e ou qut de ddmarcation tut tiac6e entire les dminisiraIt., il n'a.'ait d,)ic d,
isdes coits qui l'avaient recoi- Jux castes. Et le gouvcinemen :omnmun avec les bi ne c 1i
elaaccomplissantceitaincss lor-consacrant ce que le prjug, avai charges ct les cb;igaio:is.
$ lil gales I MstM p our a'io i s .
hk'lvaignt point une condition cr6e proclama dans ut:e udonnance C'est pourjioi dans lor Ire pue-
iievaettemeinttranche. La oundi- restde celbre la nc ss,,e de cette iennt ci il, i' c ait Irap I d'une su t
l'eietcice dets droits ciLa is- Jlinitation. l Cette case dhom ie r prob iion gr eral. I1 ne pou-
ettaiecaunce dtas dros blancs' ,i.s ( it's aifran. i ) d.ivit-il, l vait (tre que petits common s s>n,.-
Misittaient u rappsau de cettaine, ,eut chliapficr aux iitrg-l irits de s.. ruisseau, economy. e,jin ns chef i'ad-
i~sictaent inrapaces dquie etaen inisince et A la dcla'cur qui ... ninistration i qu: I ex:rcice de cer-
es et inapa qui aien et come a ce premier vice. ains m nitrs, en vIeur dains la
a nmessaux tsilavus. il rdsulte necessairement pour de teL lassesuptrieure, tel I4 i lortcvreic,
Cmeambiguitc lut louvre cooli- individus des nuance,; dms le rang lui !ut interlit.
1ida gouver.nemenrs colopolx qu'ils ot a ten r ( i ) C'e't pourquoi une g arid: IJt v,.ur
'sadmitnt fat urs inruments dex Li rande prescription d-ordit sat:a.ih i aux uni n, cire biaic ct
nnceset dis prinrumgs ns du public et qui lut de st.vi d ins tout, mulatr s-e CO e ix phen..mc le, la
dcasetdus prcuC s LouitII les ordonnances relatives aux gens :cnnilic .1 chanr.:azt ,.)ltt de condi-
dasse suptecure centre t lde couleur, lt cclle du R aspect du ';or, t.. n s cicvaii po:it au rang
mniments, que tout enl tablis- [ar i t -. /,xS. social de son mimi; ma s celui ci, s'a-
Sptsncipque tou t enticre assi- ct:eprescinption qui sousl'empire baissiti .u niv.. ule on: pouas. Cr,
o pesnape une te bl asne- Jdu Code Noir, n-existait qu'A 1 6,rd I! etalt un rnc,ait, ud chu.un inm, l;
des deux castes blanche tl des anciens nmaires ( 2 ) tait de ri- Loui, NI\ puur punir deux g *,-
it, laune gislation colonies le uur deputs I'6dit de 1779, envers u ilioinmv qui avaiint epouse Xs
m te sdrent A rien de motis tous les blancs ( ). nulitresses, dLtendit l-cnregistr.-
tppdeer incetssan r ent aux moi Auzunee considJration ne la faai nmeatdle cars lIcties de nob!es,e ( i ).
de couleur, humlit a ldc r L'altranc i de la plus notoit Aussi, la femme de couieur It
de coler, hums e lis ten con.- honor.bi:;it d.v it moutrer de L. belle, s: ':.rtu.-ue ldt-elie, etait cj.-
ilEsrinves a situateionr cons,-ai dtrence, qu- d,-je une plate uobis- Jamnae, si elie ne se mariait A un
Umt nvis a la situation social homme de sa caste a devenir a com-
kleur ut faite. sance au premier checapan venu homine Id sa ciste, i develnir, c sut-
'adavt rejet6 hors 1-humanit6 et pourvu qu iI but un blanc. blznei,.:', un s.re de plaisir. r oar Is
comme ne b de somme, t on pene ben qae ce dernier, blacks, et sns plus ( 2 ).
me uebtsa prgsoniturc Iine lui pardonnant pas, son opulence
t natural que sa ou sa support morale, assouvs- A part ccs measures cnt~ialcs Ct
Sealltmrme par le croisement ulfJlotsa silouste en la peovoaouant d'ordre pubhc, iI y avail encore de
aditre un sp:, i,.sait sa j-lousie, en a povouan
MIt, ne race b.iaide partg -tit san motf, et en lui lfisait sub:r nomb;cuses. rcLtIc'i)ns. quL da cause
nKo oaves dce harne C t d p [ubiIqucin- jt es plus duics humi- de leur bl.,qLun-e, dans la vie quo't-
tg ves de l ina brute. atin. jI.qua'a ces dernitrs t mnip. line, constituai-nt une source de
hi t deyla brute. ci d'Aubertcui!, un blinc qua 5 vives souttrances pour les altranchls.
Sliation blanhe, u croyait ofens par un mu'trc l Au thitre,, I.lise, dans Ics
tt, iomme on sera blane, au talta t ba',Lat inpiu:.- licux pub:ics 'e reunion, des places
easoirftt, comme on serast ten:. ;naltratt lt e^ a 1n n specIats kLur uient assigai~ts. Ce-
kkcrire, un titre d'.dmissioi ou cement ( 4 ) a. Et malheur a cciui c:, iusp ca. re eux qui tranchsss. ,-
n amoins un brevt de tolerance si, se lais)ant eniporter par la co.cr,:, iut dcire eux qui c ranch ss.tra
ilacasse blanhe, Clat au con- 1 levait ia main sur soil awressur ale,,.d. lament icons une ra4Ac
pour I'atlranlhi, une cause de il se rendait coup ble d ui ciline tntiv.i b.geme:.t come une be'C:
atlles mscres ct d continuLl de le-so t ct t possible d Jangrs ceuse et la plus hu
Bensquiconsti u.Aientensom- peines les plus sevtrcs, de la inoint L plu csurituse et la plus hulib -
dsoulfrancesrro alesaussipdni- )tnitc ( ). lante deces atie se ve ir it lbde s
Supporter quelcsto:tures phy- Aa .uap, uan muli.re libre qu ltladi ut a d. lcad se vmir dt e st
ilfligites aux asservis. availt frapp un blatc, tt condamn parer a l. maie des blan:
at ceux-ci dans une mIr- A etre attach a un poteau sur la Oycz plutti.
inditftrence, dans cette U;- place du marhe, pendant trois ours R element sur le luxe des ;e i
ce qu'on a en face d'un arA- de 7 9 hlutes Ju ma.n, avec, a" le Cailcur v.
"tl onque, le colon n'eut en doi t sur It poitrine, un ,dcr:tlau:
l lear ~gard aucune crainte portint eI g: 0 ciractere i mui Jr 9r 77)
Stger social possible, sachant libre qat a v la i ta main stur un blanc Le luxe extrime da.is ls inibille,-
MPrst qu'ils taient parvenus, !et a cLre atttach3 a lachaine pubique mens et ajatcLmens auquel se lavre:it
s rtglme -bzutis-ant de 'a- pendant tiois -ns ( 6 ). les gns de coalear, In;gnus oa
uAn tat de demi inconscien- Un mulitie dans la meme ville, altranchis de 1un ou l'autre sexe,
lhrendait presqu'inaccessiblcs iut mis au carcan, pe,'dant trois ayant egalement trapp6 1esprit des
kermorale. Mais, au ccn-i jors au mnuche de Cluny, avec magistrates du Publi, ct du n6.re, il
'aiftmanchi qui souvent, a-ajit eciteau sur lequel se lisait : A mu;4- eMt ncessaire d y apporter provisoi-
1 blanc : la resemblance re libre pregnant fiussnicmnt la qua- recent un trein, en attendant le re-
as peu d'instrucuon, la liet de cavalier do la mnaichauss&c glement dinitt. .... .
.aih etait paflois I unique et insolent envers les Blancs a ( i ) C'est surtout I assimilation des
diche colon doat il etati! Un nrigre libre submit la meme pea- gens de couleur avec les personnes
I avait natutellemenut ne pour avoir dtgat d sa manchtt e blanches dans la maniere de se vetir,
A fianchir les limits et contre des blanks et ks avoir nju- le rapprochement des distances 4'unc,
AIla classes blanche. alis ( 7 ). esp6ce A I'atIre dans la forme des-
I suItr ks prescriptions habtllemcns, la parure ctlataate etc
des ordonnances et surtout' Ctte injunction de respect cut 6tW dispendieuse, larrogince qui en est
at de sa propre valeur, chose vaine si l'atranchi pouvait oc- quelquelois la suite, le scandal qui
.mme o n droit, come l accompagne toujours, contre les-
morale, ce te march quels il est trks important d'eciter
.!I ta que le colon, aux I. OrJon:an.de u 9 F,vricr 1779. la vigilance de la police.
SIhomme de couleur r. con, ndnas"a 'ttra n"'" tl pot unf Art. I. ( voir Supra )
respect singuleicr Ai it:urs anoens maitrcb leumn rs
product hon cux ae vcuvc cta tcurs cnietnts, tn sort quc Vinjure ,rt. 11 Leur de cndons expresse-
sn compost de. vices qu-ils leur auront iaitC s-it punli plus gri\vcnfent ment d'atiecter dans leuiss %temenis,
dt n6gre ( t ) n que sI de Calt tILCe A autre pr.ronnc... (art coiltures, habillemens qu paruae
B i4 commerce Illicite l joignons i tous gens de couleur, ingenus une assmilatian rprdssibsbl 'vec la
1slKi't plut6t an danger ou affrAnc is de Pun ou de I'autre seze de mnanire d se mettre des bommes bla1cs
e.- r plus grand respect non suicm- .t O f e ba s c. .
,O' et de i150" rs ac .ieu s mautres, Paitrons, iaenveirants, letrs .U


rpli naits ~tie :*onloh~ances do IAu
seniblO au S ,utteiir Loaas Ed. P~out
get tim vient d'otre cruellemfln
isprouvel dans la inort de sa regirett6e
in(re.
La stsa'ce est Itve~e.


F'aits Divers

A4E sSEIGN EMEN~TS-
Mk.T&1OROLOGIQtIES

OBSERVANOIRI&
DU]
SEMINAIRE Co)iLLICGE
SAIN 1V-1NIITIAL
Nlardi IT Avujil 1917
liaro iiu'tra 6.
minlimum -,1 1

L'tp~atir ~maximum 32,3
Mouyenine diurne 21,il


Ciel clair jusju'a miniiiet convert
enuite.
For e bruise vers ; heures.
Orage passant par le nord,
Plaie .i lieuices .)m, marquant
au pluviomntre ii.( in. m.
lbromnetre lg&erement en baisse.
I. SCHERER
Assemblee Nalioaale
C'est tlmain qiuoe se rtu-niront les
lt< Catliambresjen As.temblde Na-
.moinalt pour l'ouvertilre de la ses-
Sio I legislative.
A uos erleurs
I. bl ))imdatice des matit'res fnous
)b I, ea I'retivoyer a demain la pu-
*t' tio dii Ci compte-rendu de la
,);i'Jlt'rvco il ,Setnateur l'radel et
c,ltiL de la f'te de Golldmain.
Iribunal Ci'tl
ALuI .s*Nt-. I 17 AvRII.
Piciidence du juge I. Z6phir as-
,essc;urs (G Pouili et \'.atel : minis*
*re Public, lustan .Mon'as.
Aftaire ente,.due :
Alcius ..hirinant contre 1 Etat Hi.
illen pour une propriety drtgee en
-ommune par liEtat
Me Alcius Chirmint plaidant par
,ui-m4ane a lu une sdrie de s-s con-
clusions et de:n,.a.dj et obtenu le
renvoi A huit.In.e.
Les jug-tmieats suivants ont 6 e rea-
dJus.
1 0 Celui qui homolog,'e la tran-
saclon taite pour les mineurs Rent,
vlaria et eannette l.Jeine.
2 0 Celui qui replace J. B. Hu-
Jicour- decade et R, nalus, juge de
,aix co.nme experts de la suc:ession,
les Bzelais ;
?' Cliui qui hano3logue la dci-
sions du conseil de famille de la mi-
teure Julia.
4 Celui qui hotiologue la d6ci-
i.on du consc l 4 a dame F. Chris*
pin, spouse Louis Noisette.
R.pulemnt trimestriel dei juges do
.rbanal Civil de Port-au-Prince d'A,
:ril A julllet 1917.
AUDIEN.'C.S CtIlLES ORDINAiRBS
Lundi i O.ls Legt.i. F. Acloquean
iappl ant de service.

Mtrdi ; lean Z .phir, G. Pouilh,ua
iuppl6ant de service.
Mercredi ; L6oa Moates, H. Ban*
noomrme, un supplant de service.
Jeoud Lon Nau, L. St Just cew-
las, un supplant de service.
AUDIENCE CIVIL EXTRACRDIOAJ1a
Vendiedi ; H. Mondesttu, T. Syl-
tain, un supplant de service.
AUDIENCES CORRECTIONNELLEs
Lundi ; A. Vieux, T. Sylvain, un
>up plant de service.
Mardi ; H. Booho'nme.F. Acloque
an suppltaut de service.
lcutii" A. Vicux, G. Pomilb, uq
supplant de srvict.


loop m -


MJA AK


I


P m


MIr !, S I itilc N\ -/, /.: ic, o lj-
fie lu S I-11! pm I +ttIu Itjrmd

minrinbie (I, S Stuiitlelrs.
Ii. st kco .jbattta par It S".1at"111
iiwieiwtit aI'at Iimil*A'.d u bozitt
*2.. h olliLbl- 1 j jul d lt :wct..llel
en toutu, it itaut II cIt~kr MSt~dllte te

par I- 1S S'ii telm.ui L corm'js ci I'uu Ot
.V1 ii(i)CIt til 14dit pfioctdcI
a la 10!)11113Itfl (ILaI 1-111-,10 1, Ic Stemia

tl~ear S/,", I I a f I riim111t d-. n.l-
tilli de[*,I-11_I it ;1!1 o l 5 1 01uuifi cu

11 explique cii Loran ) S t10vt.s 1a etc
gle (10 con d ilre Cjii useitr
poSICt~e ticat 0t11 IIeSt pb tt.I.
briflimitorateti I' St Intitrlmlinpula
chatj te Iin ijL putjar d -s Ltk)Iladdi!sc-
FkoemhlitInIAtlulI bi ba 'O In: Scra ateu'-.
.'IlM. IceS S-'I~tAiezS /Ati(-)['et, SdzI ISA
rcl't. S. Vimieinit 13 voix, blaijes 2
Api 6; ,s tIcs laji es de culmpjli-
mn1cuits caitce e I'piceideamt, Cl'tUVj:StJI'
et lc 1iouv4aua, CCILII-Ci, .411CCUolpag4lit
.1 soil tduluil parlet bi Senateul's Dill-
iitvaI eIt llugt rementrcic 1Asseiii
blee du vote sbgi-ifi :atit dozit ift viewi
*1'tIre I obj -i If se rejouit divazata-
,ge &_! s'tvur qu it auri cii plas do-
ce vote la colla:bumatioll. iuitcl~i 4emjte
de cliieummd-;iii-3wmbres de cette
11aute Ast-emiji~
Au depouiilt3:mn !nt duscru in pour
1m6Iectiodio'aI mIcS_-crewamre, c eat Io
Senateur N-'Lk- !r I.anoix (Jul est
4;u avec 12 vuix a :1 votes blancs.
Le S~nateur occupy soil tAuLeuil
3proe avoir re.uorcia I'Assainbh~e do
4011 vote.
Etiui i 6 v eilc',nratotir Adalbert
Lecorfis qmn e~t l 6b21Saer~tira d (u
bureaLA.'
Apcu~s lea cO:nplpi!n.!nts (Iu,3age!
!nonndiialclucra di IIIi cuosrpo:i
dance, QJi 20:aIj)rtaLroi~iis pit~Cu
d4eux M-its.a.4es do I& C'ua~nlt,s4 dt
R',3grdsent nts'. anrc~n~at, [a 1*re, Is
c(JUsILtitioll oId 14101Cia iure avec
pouri' I'ita~idiiL Is DjputO A. Hilatre
et pour' SierLairas Latorttuaet B) -.
yer ; la 2ea inmionce 14 ft~rtuation da
StdzxaL d-3I t t U 4A'i mb t; I autra pid&
4c6 Coista e oil uti Djp~tulie cdu W)
p~arteiz%-3ut don I'lutdr'arua par hliquelte
ii eat asuzncohacdau (Arand Ccpa quell
Messieurs. let em~playds stsxArciam
yes du %Wnmat qua edtaWuatprovisoire-
mentat auservi-ve dui Couseiid E ta ,
aiunt cdinttd4reiuidAms lour., anciemnnes
fonctiomis. Gas pltced s uilt cla-4diles.
Apr.ds avoar aamuiti" qua Ilouver-
ture en Ausemablee Nationale aura
lieu jeudi. Mr Ile President nounne
une commission cuiupose~e des ho
norabitm Sumamateurs k'radel, Anuoual
Ot Slactsric 1 0).4c p~sssater logcoa


RIDACTION ADMINISTRATION
angle dde Rues f6rou & Am&IdaMi

Lass assomm s"at reguss
A Vema~ulrAgrmC3.au bnresnaduin jfmuu
A F~ans: ches L.Maymnce & CiPIt",RaeTums~f
a LousaaS: dm L. Msaych & CO It. 21929

A Raw.Tmm Univeml PnbsHty CaPem7 43VWW
54 tb SUM
L" mumannMII s lawS -o "-sonp" mini

A loui *essSt& spisartuO'spaya~s Ia5 s





LIZ MARTIN


Cit-UTriltts
On announce un tr6s intdressant
;rogramme pour ce soir : chand de statuettes, aGwendolines,
tExcursion en Annams et d'autres
films comiques.
De Carrfour Viscral au Carrelear
Duvivier
Depuis lea dernieres averses il
cat impossible de passer par la rou
te qui conduit, en plane, du carre-
four Vincent au carrefour Duvivier.
Quant a I'endroit appeld Barrire fer
et qui eat situd a mi chemin des
deux catrefours, il otTreun veritable
danger A caux tlqui s'y avwnturent A
t leval,
On sait que depuis le gouverne-
ment Ilyppolite cette route a 6tt6
reparde avec des pierres et surtout
des traverses de bois. Cells-ca sont
absolument vernnoulues actuelle-
ment.
11 faudrait penser A rtpartr iinm6-
diatement cette route ,ar on pas-
sent des quantitts de caSiipainaids
aplortant des provisions a la ville
A Ia Dousne
A partir du lundi 10 Avril courant
lea heures de bureau A la douane
de I'ort-au-l'rance seront de S a.2h.
Nressit de blW A IElrauger
II taudrait penser des mainienant
I se prtcautionner icicontie le man-
que de ble a I'Etranger, lequel peut
avoir des repercussions tries serienses
en Haiti.
D'apra s des intornationsqui nous
sont parvenues, M ViclorBofet, pre-
sident de la Commission agricole, a
dress un devis A la Chambre des
d6putes, selon lequel la France, ses
allies et les neutresdoivent, cctte an-
nic, conomiser ou remplacer par
.d'autres grains 34*1* juiqu'A ;S.l- de
tlurs cxigences de ble.
On nomtprind quelle ptut etre
bit 6t noc situation, pour cequi es'
du pain, nous qui attentions la fari
ne de bl de '1tranger.
SoeiltI agricole
.Nour rappelonsa ue c'est ca soi1
,.ue M. Dantes l elleuarde donmie 4'
'ariaAatna sa Conference sue ra tlue6
ajon 8gricole. Entrie libre.
frinbaal de Paix, seetios Berd
AlIesNCa LiU LamM)Il 17 AVRAI L 1917
Le tribunal prend sikge a ti heu-
res moins un quart sous la pr6si-
dence du juge Arthur St Lo, assai'-
seur A. Clestin et read les juge-
mnents suivants :
-Celui qui, en la torme reoilt
uilus Roche opposant au jugement
en dxat du... au fond le condamne I
M. Bordes, dans un delai d un mois,
la some de cent quarante dollars
inontant de cent quarante jouts de
retard mis pourpayer une obligation
de cent dollars qu'il avait soUSLI e
au dit Bordes, et le conjamne en
outre aux d4pens.
-Celui qui. entire Biliot Dufaial
et Normil Theodore, reiette 'excep-
tion d'incompetence soulevie par
N Theodore I'appointe A plaider au
Jond. d6pens riseives.
-Celui qui.entre Clement fonny
et Cckron Vaimtk annule le com-
mandement signifies A Bonny et
condamne Valmi aux depens
-Celui qui re;oil A. Ccuiiloute
oppcsant au jugement Ju... au tond
le condamne A payer A Ph. Dossous
ia valeur due d2ns un mois : rejette
tes dommages int&rets et condacune
en outre, Couilloute aux depens
-Celui qui condamne Cadieu La-
my A payer A C. Compare la valeur
JAe par versements mensuels de dis
yourdes ; rejette les dommages in e-
&is condamne Lamy aux depens
-Celui qui, centre Ed. M. Bozven
et Th. ,,Jpencer, ordonne que Les
paties seont entendues personnel-
enment A l'audience paochaine- d6-
pens reserves.
-Celui qui condamne par deftaut.,
Assiphise Disir A payer a Lamercie
Rosemond. sans delai, la valeur duie;
a diguerpir des lieux loues rgale-
snent sans dblai et au depens.
Affairs etenJaucs
-Eatre Leon Archer et Me Edgard
Fai:ant. Le tribunal a precede a
l'enquite que Me Fantant avail po-
Ae A l'audience demiire. Me Emile
Caunn a diveloppi sea moyens pour
Fan/ant : Me I. B. Arthur a ripliqui
par tles amos pour Archer. Dep6t des
tpitlAs ocdemne, le jugement scra
wreadu ultrieMsiment.
-Entre Louisia Gracien el The-


raga. Me William a la sea conclu-
i-ons aour Gracien. Me Blaia a de-
ekaae zla communication de la quit-
sance de 1'imp6t locatit avant de rte
peadre am tond. Le tribunal a ren-
woye pour Ia dite coa.iuiacation.
4.rpise cot- 1tw. A


Premiere cemensioa & Si-Jeepl
A la parotase do St-Joseph la re-
traite commence aujourd'hul & 5
heures et quart. Dimanche 22 Avril,
il y aura premiere communion pour
lea petite* filles et lea pUtts garcons.
S. G. Monseigneur officiera et don-
nera la confirmation.
La post i rkparer
A la Croix des Bossales. & l'angle
des rues Tiremasse et du Quai deux
planches out 4t6 enle-:eos d'un pont
oft lea voi ures et lea chevaux ne
peuvent passer sans so risquer.
11 faudrait r6parer ce point le plus
vite possiblevu l'encombrement qu'il
y a parfois dans ce quarter.
Om repread It project de qsai
Nous f6licitone vivement Ie Service
technique d'avoir repris le project de
Quai conQu par le capitaine Rosael
es qu il comrmenasit K executer de
concert avec i'ancien president de la
Commission communal, Mr Clis.
Alph6e Alphonse.
En etTet, depuis lundi on a conti-
nu aIa demolition des maisons ele-
vdes sur toute la place qua doit
occuper le Quai.
On ae rappelle que ces demoli ions
avaient 4th d4j& en reprises e que
M. Alphtee Alphonse avait prepare
des emplacements au Pont Rouge ou
lea masons devaient 6.re rebAties.
Nous souhaitons que cette fois cet
uti'e project me rtalise entibremen
atin d'atteindre lea bu s d'assainiase-
men' qu'il compor e et qui a'impo
sent A l'heure actuelle.
Les Examena i I't.cole de IedJeeae
Coinme nous l'annoncions, lea
examens pour la session d'Avril on
commence depuis lunfli a l'Ecole de
Mt~lecine.
Voia lea noins des 6 udients qui
ont eu du succus pendant les jour-
nte s de lundi et de mardi :
:ie eramnent d'alt dentaire. W"
flypolite, V Gilles, St-Phaard, Le
fcvre.
2e -,xamen de Midecine (Ire parties)
Ferrus.
aee cament de M decide (2e parties .
'apillon.
Tribaaal de 'aix,sertion Sad
AUDIENCE Du LLNDI 16 AVRIL 1917
Le tribunal l prend siage A io h 40
sous la prksidence du juge Louis Ro-
mulus et rcel; les jugements sui-
vants
Celui qui en ta (orme recoilt
Maurice Buteau opposant au jutge:
ment de dtlaut surprise centre lui par
Charles Assencio en date du... au
tond declare la dette prescrite et con-
damne Chs Assenmi, aux dipens.
Celui qua a.corde J'acite La-
mothe un delai de 15 jours pour di-
guerpir des hieux par lui occupies et
deux mois pour payer les Joyers dui
A Christian Lebon avec intkr is Il-
gaux ; rejette les dommages-intLhrts
condamne Laiuothe aux depens.
Celui qui condamne Phepps A
payer A V. G. Macklout la valeur due
sans d6lai et pour en faciliter le paie-
maet valide la saisie arrat pratiqu6e
entire eti mains de Louis Pescay et
Alphonse Haj'nes, condamne Phepps
aux d6pens.
Celui qui condamws J. lean-
Pierre A payer A Charles Thomas la
valeur due sans delai et aux depeuas
Celui qui done acte A Marques
Jn Charles de l'abandon des inir.ts$
echus d'une obligation souscrite par
Louis Emile Elie condamne ce der-
nier i payer A In Charles le montant
principal de Ja dite obligation, par
terms menseLts de quinze gourdes.
avec clause pinate et dpenjs.
-Celui qui co idamne Emil. Man-
souts A payer i F. Cordasco la valeur
due dans un dil .i de trois mois avec
depens.
-Celui qui cindamne Pierre Dus-
serk A payer A V. G. Macklouf la va-
leur due par des versements men-
suels de quinze dollars o: am. avec
depens.
Celui qui coidamne Shea A
payei A H et A. S echer les sommes
de quatre-vingt cinq gourdes So, OQ,
et dix neu" dollars or amiricain sans
dalai avec contraint par corps, ext-
cution provisoire,dom mag*e.-nireits.
commise d'huiussier ,t dipeais.
-Celui qui conSamae Pierre Dus-
seek A payer A Georges Jacob la va-
leur due par termed measuals de dia
gourdes, et aux depens.
Celui qui condamne Augustina
Sam A payer A Aiismene Charles la
valeur due sans delai, avec domma-


gs-intirets et depens.
Celui qui condamne Paul Volcy
A payer A Mr Ie Docteur Joseph Ly-
sius la valeur due, ayec dommages-
jiater6ts et depens, le tout ca! dilai.
Gbangua de Coaspositone
La i e Romulus fait place am sup-
t a ;ual real le
J~lwi-t 4 p i


Celui qui condamne Ant. [can
et N. B.aufils A payer A Lamercie
Chrispin les valeurs ddes et leur ac-
corde A chacun d'eux un delai d'un
mois pour ce fair, les coadamne aux
dpen as.
Le siege est levi A h. 45.
Nouvelle A la maia
C'eat bizarre, me disait bier le
proprietaire d'un restaurant, si I'on
veut conserver son poisaon, il se
gAte et si I'on ne gAte pas sea clients
on ne lea conserve pas.

Mr. St#nio Vincent
President du Sinal
C'est un des homines lea plus
sympathiques et lea plus aims qui
vien. d'etre appel aI la prdsidence
du Sonat de 'sa I publique. Goe choix
a di6 partout accueilli avec plaisir
et nous l'enregistrons avec une pro-
fonde joie, Mr St6nio Vincent 6tant
un des membres de notre journal.
A ce nouveau poste, Vincent appor-
tera lea mimes qualit6s d'homme du
monde, de causeur ,ldgan d'obser-
vateur subtil et de philosophy iudul-
gent qui lui oat valu Ia belle r6pu-
tation don, il joui .
Voici lea ditTfrentes functions par
lesquelles a passed le nouveau presi-
dent ;
Professeur, Secrdtaire d? i'Iospec-
tion Scolaire de Port-au-Prince, Se-
cretairet.-dacteur au Senat de la
i p ublique. Secre aire de la Legation
d iat i A Pars puis I Berlin, Ch tf
de division au DUparteren de I'Js
truc ion publique, Subsitut du Comn-
missaire du C(oueinenment pres le
Tribunal de Cassation, Commissaire
du Gouvernament pr6s le m6me tri,
bunal. Magistrat communal de Por -
au-Princa, Comm:ssaire du Gouver
nement A lI'xposi ion de Bruxelles,
Charge d AlTdires sla Ha.e, Secre
tune d E at de I'lan rieur, Senateur.

Mouvenent
du tGabotage
ARRiVAGc5 DU 17 AvRIL 1917
Voilier St lacquescap. Pierre lean,
venant de Pt-Goave sur lest.
Voilier Lamercie, cap. Oc6us ve.
nant de Ltogane, camptche et gaiac.
Voilier Lana, cap. Anotitaire, ve-
vant de Corail loo sacs cafe.
\'oilier Mayotte cap.Anotitaire ve-
aa: d4e Petit GoAve sur lest.
Voiher Dieu M[erci, cap. Enerjusle,
venant de Gde Saline 25,ooo cam-
peche.


Frank a. IIAKIlN
Scul ReprOsenuant pour IHain,
39 Rue du Peuple 139
Centre les rues 3,iracles et Dantis
i)estouches
PORT-A U -PRINCE.


locker Jones Jewel filling Co.
P1arine Hungarian oo, Supreme laco
B. T. Babbitt Inc
Savon Gold Bar
FRENCH AMLRICAN lWINE ('3
1V'.S de CALIFUORIE
Vins rouges : Clarct, Zintndel, Burgundy.
Viol blanes ; Hock, S.cterne, RKching
Massacuseett Breweries. Co
Bilres Pilsner,
Plaff tl Kinos Bohemian
Alleys Porter& Kings Pure Mal
THOSE WOODWARD & SON
Poiumons sales en tous genre
BPepriests par
Eug. Le Boas8
95. Rue du Quai


Dr' Auguste


DAPART {. Bastien
Voiliet Hirondelle,capitaine Pierrehrrgen entte
y,enant de Grand Golve sur lest. DipChlrur n iD ntlsteal
Voilier Anna, cap. Utrave, venant Dilom du Il'laeklpha Denal
de Pt Go4ve sur lest. Coll'ee.l'ltiaJelpha I'a U.S..J.
Voilier Dieu Devant cap Sauveur
denant de Pte Riyi6re 4e sippes, DU- Pe retpur de son voyage A New-
vers. York, a ['honneur 4'anroncer A sa
Voilier Philom#ae, ap. Marius bitnveillante clientele et A ses amis.
venant de Gd Boucan sur lest. qp'il reprend la direction de son offi-
Voilier Notre Dame, cap. Helira, c9.
venant de Baraddre, divers. 11 promei de letar fire bendficier
.n ,,_ des pus r6cents progrbs de 'art den-
On demand taire.
Cabinet consultations. Maison
uses ou buggy A louer, en bon etat Alerte, angle Rues Ferou el de I E-
pour service privY. galit6, A parlir de lundi 2 Avril de 8
Vaire lea offTres aux bureaux du heures A 12 a. m et de 2 A 4 p m.
MATIN.
Une maisQn & louer. Faire leas -
offres au Dr L. L. L wlu er dentist A -ISON C
diptWra e 1L'niyersit& e d aryard,
W asathgton U. C. Villa Claude M$er- Pa Direcltiop de la Maison
nard, Champ d Msre, Dpublic aue oar suite d'une nouv


Compagnie Natlo.
nale des Chemins
de Fer d'tHail,
En vue de faciliter I'aller et le
retour des personnel qui doivent
so rendre a SL .Hare pour la fate
paroi"iale du 25 du courant,
Ihoraire des trains de la semaine
prochaineest change come suit:
Lundi 23 Avril : d6part de
t Marc A9. a. m.
3Mardi 24 dpart de Port-au-
Prince A 1. p.I .
Jeudi 27 depart de St Ware.
A a. m .edd6p~rt deP-au-P.2p rd
Ven.Jredi depart de St Marie
9 a. m.
Sainedi 28 depart de Pori au'
Prince a 1, p, m.

Avis commercial
J'ai 'lionneur d'aviser le com-
merce et le public quo ft. Alfred
Morh eat char6 de la procura-
tion dd ma mason de commerce
aur ctUe lace.
Port-ai-Princ 6 veil 1917


ugne Feaond*
DEPARTS DE Nrw-YoRk Pout Him
Le SIS NICKERIE le i 1cL
Cap. Gonaives, Capitale, Petit-M
vye lIrmie, Cayes, Iacmel,
Paramaribo, --,
Le SIS OR ANIE NASSAU 2A
Aus. AHRENDTS. 11
Por-au-Prince, 16 Avril 1 17

Pour Cufba
Goelette partira pour Sto Cuir
vers jeudi 19 courant prend frtt4
passageria. S'adreaser au bure"s
l'imigration, Wharf-Sable deo10
A 12

Plus fraiche et plus Panoua qlt
Sfleur,
Image fidile de la beaut e tefMk
Des yeux profonds, reveurs, echm.
teurs,
Ou l'me, come & une citenM '
Vient boire 1'eau de vie.


Quo prend donc cette bell* c 6ftwgd
pleine do santi et do bessi?
COMPOSE "MITCHELLA
POURQUOI?
Paree que le Composi Mitchb"e
pri, dav leg iorinf., culues, Pefa
a ]a xua:jde affaissee de quitter eit
et de reprendre la vie active. ElUeo.
serit rezlaitre, me iet SA an
fl -, is-vit lu donerang parimaIin
fernnie, saineti. frtes Cet jolies.
I'arce que leC,.ainpuoe -"itehefla
C%t le mniicur tomzicue poor In
fenirne~cii en gnral et particulikft-
mntcnpj~ur cc-1Jcn qui soufirent 41
trier,-tructi. i i. riregulleres et doulou
reii~r-. p ur eir lebles. e nervecm
pour l e, 'cedrei de rraial; c'est III
renicele ruim d-it a%,)ir toute lear co
ai~cie. I I ct purement % egitaI et So
,-end gararti: 'e-t le iedicazacut m
ci it prendre t~jute femme souffrast~l
te-% naialai~e; i rc'ic~teitqui proickul
I -.t i'e .ji'u ucginirale. N34
:-.,et p.c; .1 eqiu~a~ent.
1:I e' e daT.) ptutei les pharuar
ciej et ci~tz Vecii e Fdmiund 53434104t
86 i'~ue RUtpublzcainc 6.
Po-Ar ik vetnte en 9gram, madeWaI
]RAFAEL FLdREZ 51
2 Avenue Joh~ R P91
Scul Agcr-t pu~r 1Ilati de YIU40W
lMidicAl du Dr.-.1. H. Dye.
Buffa'* N. Y.- E- U. A-
Demande d'em pW
I Bon commis demanide eN01
tr~s skrieuses rifirenCtS.
Adresse .~ angle des rues doi Fil
pie et Miracles.


ENTRA LE
Central s'empresse d'Ays
,elle org~anisatlion de eai0


1i et formeliementp inlterdit -a4u epptre-maitres de travaller 5W
profit perspppe.
En consequence, Ias pprpfpppdes doivent lut I"e ad
exclusivement. 'e le
.lle profile de occasion pour lui offrir une nouvelle (o1ile
ce de sas ateliers,
Elle recevra, avec plai.ir, des commnandes de :
Carrosserie T"
Tournage T-
Charronage fl
Ajustage y
Ferblasterie
Cordonerie
Forge. c
Elle promet : soin et promptitude A I'ex6cution de
Le bureau est ouvert tous les jours de 7 112h1eures A"* i
pt de ?A 5 le spjr-les diminches et jours l6riEs e c e


Au Petit


Pavillo


vousmuimt~ oUoo"0qai116
.!L -n mt -m~m uoe dm
oralent &learsuite dsca= qmfe
wrleum & amaims de faire lpI' a
tion du Linimet Mlindi.
Appliques hnwmdmte -nt le LhmI-
mkeat Minard aux piqdmre lminscm
*t obtenes urn soulagment lmnuoW
at. et sinsi emp~ches toute intectkLan
ralilleurs Is Liniment Minard 6tant
-n gareact Ption de Docteaur esvend
dm.a t k *bacm. k.


Champ de Mars ( Maison G
Redezvous des gourmets

CONSOMMA TION de ler choi
Sa dwica 4oa is*O
CON,'


I


I