<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02820
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 5, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02820

Full Text



eau If 3994


Q 1nrflt-Mrrs~aGLO


MA ment-AbUGLBIRE
DIRECTEUR


PORT*AUIPRINCE


Oi Mois





Troi Os.


DEPARTMENT


STRANGER


- 0 CzINU 5i L~$


G. 2.01
a 5.00

G 2.20
6.00

G 8.09


Quotidien


pORTTA1'PRINGCE ( Haftit


Luadi 0Hats 1107


REDACTION ADMINISTIRATlON
kngte des 1{uiC f76rou U1-rci'

We Razzaces sant reousj
A Faitr-AU -PRxNCZ.ALUzburcatui duijozrint
A PAirs: chez L.Miyauce & Cie y, Ru.: Troriczi
A Lammuisl chex L. Mayence & CO. 19 2;,21
Luxdgate Hil
A EmILI. chtz iRuidoir Mosse S. w i9, 1crv;#a!cm
Stram c46-49
A Raw-Yaxi Universal Publicity COXMPA371 'N29
34 th Street
Let mamuUIcnitsi nirdso o ts CI lO t s rcmdm

A~owm'tsnfls & tswertiow s jy4Lhis d


l'assfl mbl B electoral ide la ran 'Anse


Nouvelle d6convenue des Opposa nts


J.e@5Fvyrier de l'annde derniAre, cessaient de ravager la Nation. II
coflormnment au voeu de la Consti- est cependant a noter qu'une oppo-
tation,les6lecteursd'arrondissenient sition naquit des lors qui rallia tous
an grand complete, se trouverent les d4cus et les ddsench ints.
rons silHotel communal pour pro A Jordmie, elle trouva des prota-
cider A 1,lection des candidate au gonistes ze16s. presque tou- des
Sinat. On se rappelle encore cette evinces haineux et idloux, des ca,.-
iWiressante stance & l'ouverture de didats uses, qut sO rattachaient aux
hIuelle Me Ulrit k Duvivier, dans premiers par les iomnbroux liens de
Balangage vibrant de patriotism leurs comtplicites anciennles.
.idreisaun brilliant discourse au Col Da tapageuse, cette opposition d-
ie electoral dans le but de fair vit minenaQcinte et le 15 Janvier. ell,
isparaitre touted leo dissidences qu i clata dats tout le pays... Person iu
semblaient exister dana 1'espnit de n'lgniore auj.)uid'hui les resultats d,-
lmajorit6 des electeurs. L'beure cette explosion don; le principal ef
iait grave. On prevoyait dans un fet tut de reiiverser tous ceux-la qui
voirprochain tout ce (lui s'est ra s'attendAieut a une it:[)ite du ild-
isidepuis. La suppression do tou 'canisnle goivernemileuital et qal do
tales sinecuresqui jus pue-la avaienti vait fire reve jir aux affires iei-
mouri les favors du 'ouvoir. Lai mnmes homn-nes cupid's itudigiues
ruinepresquecomplhte du function Toas, itls en turent lfraps Jd stu-
marisme continuait A faucher toutes peur et de d0'c plion awi 'red.
ls espdrances, sous l'action des! Lorsque la pl)itique du pays sera
mins sacrileges qui dstruisaient le d6tinitivemneot libee, no is y review
[rnple centenaire. De toutes parts drons. Ei a L.jindint, quit ius soi;
n clissait les vendeurs et lo i ren- permis dj fairO ren aiqiet q i S )ni
reiait lea tr6nes. L'inquiktude de-I Excellenc to,3 I','dsidenL idre D ir
fintimmense et les eternels profl- tiguenave, iinp, rtuibib'.i ez, cattnz
aursdu system dcroutd se deman-I ne cessa de poursuivre sA grande
1irent anxieux : Qu'allions-nous tnistiii) pati 'iii e, sails accorded
klvenir?* la inoindre autiition aux aiiateuru
ll'fallaitdone bien vite sauver tout qui ne contiLniuart pas tnomis A sv
equi pouvait Wtre sauvd et ce but cldneuer coin ue des diables, en
Ledevait6tre atteintque par t'union, vue de l'autro bataille 6lectorale qui
aconcorde de tous los halitiens. ieut d'avoir lieu le 15 Fdvrier D-ans
Union acre! N y aviez-vous paw la Grand' nse, les operations do
relonce alors qu'elle dtait encore l'Asseinblde l41ctorale n'ont about
possible? Et cette 6lito qui osaitjqu'A une nouveile ddfaite pour F'op
rinvoquer, parce que le poitl rtait position. Encore une fois, le3 mna
grand, n'avait-elle pas aliind le droit nigances extravagantes do ses par-
dyrecourir pour avoir trop long- tisans ouit dc'io'e par la plus cocasse
temps menti? Un antagonisine radi- des deconvenuie". Iti.ums depuis, le
taste manifest& done au course des muiin, ces tl-Icteurs d'arrondisse-
o10g9conciliabales, et I'accord entire meni sot soot.ates plus de lquatre
a divers groups d'dlecteurs ne heures a sa'dter dans les comiussas,
ibla plus Wtre realisable. Ceux 'sans pouv.jirc arri-ver a fct'Air orir les
decOmmunessurtout uentendirent divers gro'.ipas s,,' un base d'en-
unilement transiger. LueuL-6 ro en tente. en v,-iue ii'atzr*t pablic.
tivent-il. le droit, pour avoir trop C'dtait us clit- sh i nI si-bl3 a & ea
1apgtp servi de piddestat anx liser, car' di Ls sAiiq r io .lie r d'ar
tadida's de la Province, grace la lrondissena !lt, p-irogrtessiic--JPioosalnt
Papromission coupable d'un Pou- et ci-d.va it c n:t t-l a bud'i te i Wilt, sW
Ti n6potique qui, ddsormais ne trouvait ua cad-,dat 0a Su.at et,
'lra plus regner chez nous. A la persol:ite ii'.:inteida.it aseltiacr. U'au-.
Aur des circonstances nouvelles, re p e pr prt, ec pieseiic d. c-- avatar,
ic0mnunes de la Grand'Anse so sexOil liq)t LI q4 ces .eM 'sieuLs des
.lidaris rent. Una entente s'dtablit patites cOmi in 1ies avolinaun111t, ine
thte leurs lecteurs, en vue de doutanit pointL 1non plus de lur mala
iChec aux autres concurrents joriL, tout coin e lI aniide termite
RlOinents. Ce fut pour eux l'heure se inaintineniiLt sur lears positions.
lGraeadche, et tous, ils so dirent Pourparlers, conac.iibales, det6ga-
aGrandr rps, leur tour dtait tions sur dtehgi ions, aucuns de ces
do de taire la ralave. mansue ivress n about Uin intwgre.
"DImoae on deait s'y a'tendre, le pour eu li iir, s'avisa dans un mo-
co,,s dl MeDuvivier ne produisit imnent de desiiiL iesseuLent, de pro
u.t t. Incbranlables dans leurs poser un gra.ud citoyen d(!e la tflpu-
finos ces 61ecteurs dissidents blique M\1 Foot h.liid M.lar iuau; les
f -qu.rent ces mots d'union et opposants,aveoigles par leu dgoisame
~tor dequils venaient d'enLen prutestent Cependant l'tieure passe
qui fortifter leur solidarity, au iI faut en lim iDUis I'lituervalle, les
aiddtri ment du part de I ora abstentions s5 rdvelCe.it do plus en,
re q, malgr6 sa grande subtilit6, plus nombreuses .. La cause de
grscoqua pas qu'il s 6tait adresse t'oppo:ition est aux abois. Que firee'
ladpoi eus. En cette grave conjonctur. i qui les
Corill cement du scrutiny ne le rend perplexes et inquiets,ilconvient
taq13ue trop : sur les 32 -lec de porter un grand coup : un coup
et'.abile st ennent de voter. Par d'Etat. Notre logicien que rien ne
telit aneuvre de *l'intrigant doiL trop long emips embarrassecr.
nletifad "trs ronmpu aux trues centre dans son cabinet d o il i
xage ls,' a maiorit6 du suf- sort un instant apres avec un tres
eoi rpr^ seulement par 19 gros livre. II parait que c'est un vo-
ltiere.rprsenta pas cell des ule, de comn entaires. 11 tient une
t4id eseoparrla ConstitutionA, derI'e fois coanseil avec ses autres
le 61^ oPdrations de l'Aa- collgueos du barreau, toujours ce
aft 'letorale dans la Grand' inLine barreau et cl'intrigant petit
t talu nc nul, ndga.if. Cette second,, encore le maine aussi,
.dversait leu que le 'nomphe decide ainsi en conit6 secret.
L L Er utifr que on ne voulut Messieurs, la journey va bientOt
r sesPrnroen ^profita pour finir et nous n-avons pas encore en-
-rogatives. tam los operations de l'Assemnbte
l61ectorale. IL faut, avant tout, sauver
anna -, :. la facade, car, A aucun prig, nous
Qlies' d.t ecoulee au course ne devons ceder le terrain a nos
ont dM brands actes politi- adversaires, tn consentant a verba-
eale-aCcomplis. L'llistoire liser un non-lieu. Ne sommes-nous
gartsue epPr4ciera un jour, quo 15 4lecteurs, qua 12, que 10
St 'r.e..redes o'etaient pas mnme, nous pouvons, en vertu daes
"!-R gawndl Qaux quieucolnumentaiies doe Calvo, de Blunts .


'ehli, de Funk-Brentano. etc, quell
voici, constituer notre bt reau et 6lire
,os candidates au Senat. Bravo I Et
les moutons du Panurge adherent.
O illegalit' I Avec un quorum de
15 4lecteurs, alors qu'aucun ca3
'absecce n'est constatS, cea triates
sires, avec tout leur cynibme, proc -
dent at l'lection do leurcandidats au
S6nat, au plus grand mn6pris de
'article 155 de la Constitution, des
articles 23 et suivants du DWcret du
22 Juin 1867 et de article 34 du
0Dcret du t2 Scp embre 1916.
Que pjut-on attended de tells trane
fages qui, sans so soucier aucune-
inent de la nullit6radicale qui frappe
ces operations 61ectorales, lee out
froidement accomnple.s, en se jetant
Jans 1'irrationnel avec autant de
16siuvol ure que do mauvaise foi?
Ils n ignoreut pas que l'opinio.i
Jes coninentaires invoqude par eux
a'a aucune au.oriLt en la mnatire et
jue Ile I re de la Constitution eli
es dispositions du dernier ddcret
loivent satules prdvaloir. iPeu leut
unporte, C'est pour eux un moyen
.otin.n tous lea autres, et s'll reus-
sit, ce se'a ta't mieux
C .petidant, quelques instants au-
paravant, les honorables 61ecteurs
tiidepiidaints qui avaient ref-is de
colsaccrer une tells ill6galitd s'e-
Lalent reu-iis en predsnce de Mrc F
At.)court, cltirgy dii Parquet de
Jereinie. Au iioinbre de 17, ils out
cojst1at1 qu1le la (imjop.td pr6vue ei
xixi,~e par la Constitution no se
trojvait pa. etablie; inAis, en cito
yeus conscients et soucieax de bietn
tetnplir leur devoir, ils avaient level
IA stance, en dressant ua proc *
verbal do Caren-oe.
Quelle ddconvenuel Apres avoir
joue cette grotesque comedie, esL-ce
que ces Messieurs se figurent que 1.l
lhatinbre des d6put6s, poir 1'dlection
les Sana eurs, ne sera pas assez
eclairso pouri reconnaitre la nullitte
Ie lours operations 6lectorales, tout
coin ad elle doit aussi reconnaltre
cello des elections legislative de
Moron?.
Coin:ne its se trompent. les insen
ses! Si poer eux, il y a une morale
da tieutiure, dlastique, sur laquelle
its peaveat tirer a volont6, solon los
besoius de leur cause, il y a ausii,
au-dessus d'alle, la morale publique,
toujours saine, qui se charge d'T
clairer le pays sur la valeur de ceux
qui osent pretendre le repr6senter
liidpendaaiinint de cela, ia Charta
constitutionnelle qui, malgrd l'inter-
veution n'a pas cess6 d,'tre en vi
guour, tranctiera toutes lea contest
Nations, en faisant trioinpher la 16-
galite outrage.
J6r6mie, le 18 F6viier 1917.
I.E GRENADIER


EVERARDS
Rled Star Bi6re
Mailleure quality
Demanded par lea connaissears
Depot chez
L. PREETZMANN-AGGERHOLM
Afanufacturar's Agent


Nouvelles
de Presse

PAR SANS FIL

3 Mars

LONDRES.--Les tur:s sonten pleine
retraiteetles anglais.poursuivent leur
champagne victorieuse le long du Ii-
gre. Les turcs oat laiss6 utne grande
quantity de fusils et de munitions.
On a capture, dans 1'espace d'une
d'une semaine, 7000 prisonniers.
VIEMNN.-Ol croit que l'Autriche
se dispose A fair une riponse con-


ciliante i la note des Etats-Unis.
DAns ces condition is la rupture qui
se laissait pressentir demear tout-i-
fait impossible.
BERLImN L'amirauld announce
qu'A ['avenir a donned aux navires pir les sous-mI.-
rins allemands L-i pdriode de g-Ace
accord6e aux voiliers en mer a ex-
pird le ier Mars.
Les principaux av&nements du
jour, dans la gaerre europdenne,
sont l'aveu fait par iBerlin, du retrait
des troupes allemandes du front de
1 Ancre et la poursuite rapide des
tarcs, par les anglais, dans la direc-
tion de Bagdad.
COPENHAGUE L'Allemrigne a
promise de remplicer toutes les clo-
ches que les n6:essitls de la guerre
!ui avatent fait ravir aux Eglises.
Une valeur a 66i alf:tuce A 1-acquisi-
tion de cloches nouve&l-s pour tou-
tes les Eglises ainsi d spouitiees.
Cette disposiiotn seri publiee le
20 M rs.-dit la presse a.leminle.

5 Mars.

WASHuINGTON. I e presi l.nt Wil-
son a pret6 le s rinant constitution-
ue!, au Capitole aujour'd'hai & midi 3
,n:nutes en pr4setice da president
Je la Cour Suprd ni. Aprts le ser
inenit d'usage, Mrc \i!soni a posd ses
levres sur la B1ib>! ,t a dit: a L'Etcr
tel est notre ra ,e uni secours
agreabl au toeaip.3 do la dcLre ss.,
1.- president s3 propose d'ar
ner les vaisseaux inirchanis amni-
ricains et de prenJrJ todtos les mae-
sures de protec.io:i nceesssires, mal-
gre la negligence In S:,iat A voter It
oill qui devait luit conftrer l'autorite
voulue. Le presil mnt so sent sl
d !tre appuyd en c-ia par une majo-
rite ecresaiteu. 11 a sigi. un, bilL
d'eppropriation n -ale de 15, 0009 0(M
ot a autoris6 un,. enission de bins
pour hlAter la construction des uni
cds navales.
11 a dgalemant signed le Revenue
Bill qui exige la crca ion de 350) mil
lions de dollars per le monyen d,
taxes sp&ciales.
Le ministry Zicninarman a hau
iement avoue que l'Allemagne a
cnerch6 a allier le Japon et le Me
xique centre lea Etata-Unis. On ne
s'attendait pas A u e si grande fran-
chise, mais cet av.,u n a dtonnd en
rlen les Etal--U ns, los autorite6-
amtnricaines n'ay tat j tinais doutd dt
C'origine du co upiut qui a tOLt dt-
couvert.
Les Etats-U iis n'eatameront au-
cune controversy avec Ber!in & cel
ogard, to Maxiqu.j' et le Japon ayant
aid toate participation A la ciiose.
Le major llouberg, attache mi
litaire do l'anmbxisadj amdricaine a
R[)me, a Ptd acci lentelletent tu6
jeudi sur le fr.nt italien. L'amnbas-
sade rapporte que cet oflicier se
trouvait en miistun sur le front.
Le SJnat a sanctionnd le rap-
port qui prevoit un million de dol
larspoar les fournitures des bureaux
legislatif, execuLtf et judiciaire. Lt-
bill n'attend plus que l'approbatioi,
tinale du presideiit.
La present session Idgilative
prend tli demnain. 13ien qu'on ignore
encore lequal des deux parties aura
influence prdpond6rante & la pro
chaine legislature las republicans
semnblent avoir une voix de plus
pour le tmotient.
Le Senat viant d'autoriser la
constructionn de :
3 bateaux de guarre A 15.500.000
1 croiseur de guerre A 19.030.000
3 croiseurs-patrouilles a 6.000.000 i
18 sous-.narins et 15 destroyers
avec accessoiras, sa chiiffrant a 35
millions de dollars.
/ .


A vendcre
Une automobile en parfait
marque Ford.
S'adresser a M. H. Bordiy,
de l'Union, Place Getfrard.


Btat

Bar


Faits Diver3

RENSEIGNEMPENTh3
Mtk-T.1OROL..OGIQUrES

OBSERIVATOIIRh
DU
SE\![XIRIE COLLtG!'
SAiTN 1'M RTIAL
Dimanclie I.Mars I1J17
Barormktre (.I


Temperature

Moye


r~nuiUi120.8M


maximum i.,,2
uric diuruic 27,l


Ciel clair
Horizon embrum6.
Vent d'est assez fort, se: et ch ia i
Baromrtre constant.
1. SCi2ERK.iR

Elles ne seront qul'i 2 gourds
Les cartes de la fcte que donnae
le Cerle c L'ErIlN'CELLi. P s'ine-
li soir A Parisians nie sont pas
au prix de j gourdes, comn:e nous
I'annoncions daas notre addition d'a-
vant'hier. Elles ne sont qu'A 2 gour-
des et se trouvent aux bureaux da
eNouvellistes et dau sMtina,au lozal
de la cLigue etl au eMagasin de Mi.-
dame Th. Latontants.
It Concert d h.er soir
La place du Champ de Mars 6tait
remplie d'une foule d'auliteurs ac-
courus pour entendre le concert
d'hier soir.
Les numa ros d'un programme choi-
si furent ex6cut6s de ta;on A m&riter
les applaudissements de cet auditoire
nombreux.
(Cositrasce de La Ligue
C'est demain soir qu'A 6 heures, 1
.arisiana,MansieurDants Bellegard:
donne sa contrience ( sur les attri-
butions de la feminme haiiienne v. It
nous semb!e inutile d'inviter nos lec-
teurs A y aller, l'habilete da Conf6.
reacier et l'int&ret du suj:t no pou-
vant laisser inditffrents ceux qui se
soucient d'art et des chooses de leur
Pays.
Us terrail noa n aeiloyer
Nous sommes obliges d'insister A
aouveau sur la necessity de nettover
te terrain vague situs A la rue de la
Reunion. en face d:a Ministere de
ilat&rieur.
Une fois ce nettoyage effectu6, it
taudrait en outre ex,ge: du proprid-
taire qu'il cl6ture cc terrain qui est
ane veritable infection pour las hi-
aita nts du qnartier.
HariafIes
--En la Basilique Notre Damn sera
*ent le mardi 20 Mars A 7 heurs du
nation, Ie marriage de Ml!e Frlancine
Oucbatelher avec notre amni F lix Lcys.
--Nous avons eu le plaisir de re-
:evoir le faire-part du marriage de
Alle Eudovia AMorpsau avec M.Antomne
Rameau.
Le distinguk couple sera conduit
i 1-autel le jeuJi 22 Mars courant, A
7 hres du martin, en la Basilique No-
ire Dame.
--Le marriage de Mile Frawnoise
V'augues avec Mr Louts Marc Georges,
L it, c616br le 24 F6vrier dernier,
n la Cath6drale du Cap-Haitien.
Nos meilleurs v'cax aux intires-
ants couples.
Nort sons ude galerie
Ce matin, vers huit heares et de-
nie, un malheureux tombait exti-
tu6,sous la galerie de la maison Mi-
hel Sylvain, rue des Fronts Forts.
Juelques instants april it expirait.
La police ayant faith les constata-
.on d'usage, le cadavre a 6t6 enlev6
ar les sons de la Commune. C'6tait
in des nombreux malingreux pour


i.--


_ I_ --_L -------~R-)-1~01Y1-l-


IFIT 1=T~ZIsR~IP~P ~~~-


__






LF i tr f


le quels nous r&clamons s.ns cesse
P'internement.
Faire part fWbre
Nous a'-o;s rcu du Cap-Haitien
le faire part de la mort de Gabriel
I'}ilogem IBaptisif suivenue le 24 t6-
vrier tcoult. Le difunt etait Age de
92 ans.
- II nous a tt6 egalement fait part
de la mott de Madame tI'eut Dubuis-
son, deccdke & Las Caobas le 12 16-
vricr. les fundtailles ont eu lieu le
lendemain en l'Eglise paroissiale du
lieu.
Avis de dOawrt
LLS d6reches pour Gonaives, C'p-
HIailie', Pueito Plata, San In Puerto
Rico, St homas, Hasse Terre. Poin-
te A Pture, Fort de France, Bordeaux
etlellivre.- pour New-York et 1 Eu-
tope ( vil S. J. d. Pueito Rico )
par le piquelo, Caravelle seron'.
term6es ce soir A 4 h:ures t ts prt
cises.
Port-au-Prin.e, le 5 Mars 1917
oeJvlle A la en in
JiE.:'N IS MARII'S.
Lt-I- 1I paiie que ji'i perdu ati
mnoins dix kilos...
11 L1- l.1h b.c chlri, maintenan
j'e:i smus ,ti e. moi, je vaits rcnttI
avecde texcLdtnt de b g'ges.

A 'Is
L,;I ioni de Irance es II i i
J.cs lf.i.,;.is nris avant le ier jan-
vier t8-6 qui ont i ctxemrpts dU'
service militire ou rdoit1r1s avan
la guerre et qua ont e t maintentu
dans cette situation 4 la suite de,
examtrs n'tdic uxqu'ils.ortsubis pa
app!icalloin du dt~ rIt de Sepltn-b
1 ");4 O:lt Inv'tl 'l s'.l:tO f, nr .Tl- t n U1r I '
iC: nts d.' h. loi du 20 1 e\ icr ii7- .
.e prist.'r .i la l.gtiRon de lFrani .
jour v ltact la del.atlion de leu
*ituation ui 'itaire.ll stioont scumi! .
1n ncuvel cxamen midntcal.
Lcs operations de visi:c cront do
sts le to avril prechiin.


.Mo:' cher Directeur,
"i'o t' ,, J ,ts, A CL'ba, ur
ro-0 n:: .\i gi (G ti s1, slnpIc morIe
ns IS L e' I e l:F,.iiult6, a trouver pa-
rat-l, ui cLnin.Jde c(,ntre la lepie
l.a nouvelle nous arrive de lFranc
pvr le quo 'rien a La Croix. El.
iniLrcs'e beaucoup d'haiiiens.
., I vouii envoic le journal. Je croi
qut ..., .itt ire ui t bonne action'
quc dL C pt. iter Patticle.
l'it.n sincert ment v6tre.
Lec'cur



de la l pre

Aprcs la d&couverte par le 1). Fin-
LIv, d'e l'agent transieniteur de la
li.vre j une, d&couvcrte, quii afran-
chi 1 hiumani6l de ce lerble ilcaiu.
Cuba pourra-t-elle aussi revendiquei
1'honneur d'avoir d6couvert le re-
made contre la lIpre ? Tout semble
le taire croire, ct les 16preux son-
dans la joie.
Ce te tots, cc n'est pas un savani
ce n'est pas un Dr Finlaypenchk su,
son mis:rocope penJ.nt plus devirg
ans, acharn6 A la poursuite du can
minct moustique et decou\rantenfti,
les "i..Ats de son forlait, c'est ui
pau' c I t mine ignoiant. nc sachai
II lisc 111 &cr.lc, mans qua avalt I a
\ant'ge d'eire l6preux et le desire cur
s. nt die c debarrasser de son trnst,
privilege. Des i'es Canaries, il t
transpoita a Cuba avec sa 16pre su
le do', il entla Aa la lprio.crie de I.
llavanc Lt n'y tiouvant pas de remre
de a sts itr.ux, il icsolut de se sot
gner lui-men:e.ct une bel:e nui s'cn-
tuit au tond des foitrs de Cuba. L.a
avec une persvtr nce nin:.c;b'.c,pen-
dant plusieurs ann6ts, il se nit ..
ltuuier routes les plants susceptableh.
de le soulhger,nmais il sattacha biln-
l6t tx,.lusiveiient A celle avec la-
qutlle on av;it tent6 de le gueiir.
Cecte plane est un grand aibre de
40 o50 pieds de hauteur. C'est le
t.haulmoogra, don't la grant.e pio
dull une huule admninustree aux It-
treux, nmas .xec une dose qui ruine
lestoin c et qui, J la loi-gue, nest
pas su,'J'potable. out le g6nie de
noire l1-i seux, Antg.l Garcia,(ut don't
de cherier la dose exacle de ['huile
touvant cre suplotate par Festomac.
11 la t'ouv.i et fin et se guirit radica-
l ,.nitnt, .tInsi que nombre de 16preux
de son voisinage.


Le Chaulmoogra est otiginaire de
I Inde, ou il croit particulitrement A
Burna, et connu sous le nom de Ke-
lan-B'n. II est emp'oy6 dans ce pays
de temps immemorial pour la cure
de la l6pre, de la syphilis, du rhuma-
tisme et des maladies de la peau.O 0
v uwe aussi de 1'hutle de la g-ainm
d'un autre arbre le Gynoc rdia ode
rata qui, dit-on, a les n.:nes propri
etis.
Le b uit des cures opirkes far An
gel Gacia ne tarda pas a se repen
die dans toute I lie de Cuba et tou'
d'abord A La Havane. Naturelltment
la science, surtout les sp&cialistes de
la l6pre, so mcnttrrent incrkdules,ne
pouvant s'im:.giner qu'un ignorant
ait d&couvert le remirde si long!emps
hcrcht,et par eux,et par leu-s co"'-
2.ues de tous p-ays tt de tous le'
'ecles.
lls firent done venirila ll vane,cce e
ti,ce galeui ,cet ane de qui provtnait
toutle bien Quand il se prtsenta,il n'y
eut pas de preuve plus convaincante
uae sa personnel m&ne : cet hommne
iuoi avait connu Ilpreux, quon
avast t-ait6, talt IA devanu It.rs y ux
pataitenment guri,paitaittment saim.
en bellc santm, sans aucun indice de
ion an ienne maladie. 11 aprortait,et
outte, mints ceitific.'ts. mains t-
inoignli gs de reconnaissance de ceux
qu'il avait gutris.
\L.is A tout cela, ii manluait dec
-xpciierces, des tpreuves states sous
e contr6!e de la sci nce Angel Gai-
cia s y p' a vo!oniiers, dans le seul
intl 6: de I humanity, car, ma'gr6 s
pauvrci', il ne vou!ut tien tecvoii
ce cominensat on de ses ServiLCS I
:ut inslal! a la 1pro eriic ou 11 traina
ous c.ux qui cncn icnA;t a tssaVyt
Se sa cure inereillIXu e.
It it u 2at iLt un 1 irmphe sur
oulc la ligrc Ou'il rcous .utie ce
s.iteri qie:qu s a' 'uoici,p.r t xemp'e.
\icolIs lDe'g do I'un dec pen'ion-
tairte de la lepir series couvcrt de
pl.ies, la ptau toute ror g:e p.ar le
ndl, sa figure n'.yant p us forme
liumaine, un mnonstie. Les plains dt
e mallhurcux sont atu urd-hui
omipl'emeCnt cicatirIeset A1 se por'e
Admn.i bement
Ln ,utre liprcux R.inro A'rhon-
e, qui, si y a peu Jd tcmps,ne" ou-
ailt maher *ans bequalles, circu'e
naiincnant sur deux jan:bes saint
.,ar ia leproserie Deux lIqreux espa-
4nols ont recouvi la vue Un mue'
aepuis de longues annats a recouvrt
a parole ELi in, une pette fill-,donw
out le corps n 6tait qu'une pl.-i,-,oi
tujourd hui ses places cicatrises ie
aaifatement repouss6s les onglcs de
-es mains et de ses pi..ds qu'elleavail
ierdus.
Li Compagniie di I' us, qui ad-
ninis re une leproctie en E-p.,gnt
et une autie ,ux l'hilipp rts,ne pou-
vait que s'inttressC r vi'. incnt au trel-
tenent d Argl GIarci-. A.ussi'le rec-
teur du colkge de i leim. a 1.La ia-
vane, alla-t -it s-iter Its Iprtux cr
traitement, s'infuiomant minutickte-
mnent de la mar.;.he v-ts It guteisoi
el du mode dadminniaiation du re-
me&e atia den taite piittier its le
proseries de la Comp-g.iie.
M.,iiitenan.les mfdecirs pri eden'
S1l ana'yse du sang des l'p;tux gue-
ris et les titenneit en observation,alii
ie pouvoir proclamer la gullist.L
Sconplc;e, consta'er qu'al n'y a pas dJ
rej:hutets :i de retour *Ju mal.
Apics cela, il n'y at ra plus d,
toute sur 1 tiiact e bsolue du itr,
cement de Gircia.qui dcviendra alo s
on grand i *mnine, binlai eur d.
'hnamantt6, 6lu de la Piovidcn.e, e
Cuba lui 6 l6vera des statues au r.on
Je la scie ce. On pcurrait sculpteC
,ur le piddestal le do'g' miat.uleur
qui n't At quA touuher le lKprcux d,
Gali:6; pou le gtLsiir
1; IOIIAZ


VI\INNEN'1 D'ARRIIVER

C hz E. ct IF 1 t\v, rue du OQut


M11aladies .Los
eli v awu'
A 17s1
S.i ia tl un hiranggct-tni t l."it ..c
Mlons tur llhrdv. le' v6te~inaire anm6
rinc tin bt. n ctO)nnu,la I'll \'A PLc I f'L
4 .; cu:s le dioit de v, nd e ses re-
me it.s suivant scs tonmules.
O.I trou'era donc la i Phamiacit
W. Buch tous les ren..dLs pour le.
maladies des chevaux
Port-au-Prince, 26 fevri.Lr 1917


Plus frak"c- rf" *- qUune
ima~ge C .~de .A ~bcut i~ terrie'l1e.
D~es yew,( r&veurs, enchan-
tours.
06~ Mm&ze. corme is u tne citzrne,
Vient boi~c 1'cau de %ie.


I,41'




Que prend dofic cette belle creature s!
pleine de santiE et de bcaut6?
COM PO)SE "MITCHELLA"
POURQUOI?
T'arce qu. Re Cc'n':''s4 "Mitchella"
pri, 1;#:, ,1,!-. riii, i Pi.'- ,perstet
ai a p*u2 arIftaicde tin ut-er le lit
et idr'! l~rca '%iv acti\ C. E~ie 9c
stivt rr-C : t-, cm!)t ihi.t, sv E aS'I I U l
fl, r ; 21 '11 I i. ric rai', armi Ici
ci'1. ftic- j' ic'..
e't Re vt tI !c'.ir t, 'iqi c p, r Ic'
( i i g, r.,a i1.r etc
1' '1 cec Ic 4ii ki-uiff, 'itt de
''I-!tr IZ .-1;in r re--,tiu!ic're., ec tI RomIoti-
let, ..tI- ei' -. t rc~ -
p ir ~- c\e Ice, dot1 ra~a.!; :*v.t le
-1rcit avcirt I -met letir coti-
f' C. --~t 1ureni(*it i en t iCt-'
*" -,i1 c't--t ft mtitt'h ztitciitque
t it n c- t'-tu e fc:mi-.e *.' ratit -0e
zt,wretitsqsi' e-



Pa)ur la vente en gros. s'adresser A
P.AFAEL FLO6REZ Z..
2 Avenue John Brc~wr
Ti. 1 1


Sam Chting
LI -ebhims lir Nederne
REI'ASSAGE DS.3 FAUX-COL'S
Les faux- ols repass-s reuvent
durer plusicurs jours sans tire ,alis
par la sutur.
four leI v 'emits de 1.ine, repa.
ra!*on A la rertection-Teinturerie
por lts artic!es de l..ne.

Rep:s;.ge A la percct'on de pan-
talons,. chk misei, etc, tic.
Priti udirrs.-Place G(lfrard

Comi.ag Events

The spring of this year will be
ushered in % th blood diseases, and
ihe first foirm ot them will be MAar-
les and Chickin Pox, uncontrovetta-
b e Ic ecus's of coming events of the
circulatory sy .tm.
According to microscopic calcula-
ticons, the Scai'et Flevergerm or bac-


cilus is coco0117 of an inch, and
th.t cl Sn.1ll Ptx oc23 4 : but -ju rOllanaa
wavtvt r li-e izc or productive re- --
piodu.uon vny Sprilic Anti Tox'in DEPARTS DE NEW'-YOK POL'R
remain s unchailiinged dealing outl Le !,S f'RINS WILLEM I .
death and diltraciion to theve con- courant
lag'ons Lrd dvou-irg them before
rtsis.'nce can b gin I ke the white Le S S ORANIE \ASS.CU
corpusccs ct the b ood (phlgo.ytes) courant
eatig up invadtrg microbes. l)ti'AR ro U Nu 'iYou
\. RuL d(s Cas~nes I-c SS PRINS W\l.LE.\lI m


Aoil Sin. SCOUTI V. S.


16 crAm IF RFrr


Pu: t- au- lhince tP, ar t -'1u"-F'rI1n'

Ctm~,ulil (IJU-1li (Lit' Nlice
A city- 1. )'oi ArIo~nohIle


I I l L" I~ N AP
rcc, Mars 1917

No tie


n, Y. E.. L'. VA. LtLI :CU r d11,ALI. F. V( C.5 ct Po- are Urodi ;ci (t0-,,b~fctm~
salcu s, ont p ~ddrse au CJon- r asoi_.bl-- pric Is ,I[ No 31
Avis suk~t d 11311a N w Yr k deux ex- 11:49 4411Irle 'Ic 1at aboui oreh
I~ ~ ~ ~ ~ ~~~XI- S~PW4arsd miosfn e ( 'cI;c, oa b o~h~s ) de, died ymds ni 2!tl t ~S arj&j
1-,qnrorntq itA pallr' de i;i I.on A-tiouL u%. r. g quuis oct y ublie. Ces' Qut k atlendance.
vril 1917, !es t~xal ,uensut lies d a- (x- rn; 1I res serort de peses -1 lL.13:_ I
botimeiiee.t. d*#&tu 1ot r l~a yule de I L~~ u~~l"de, w-Y W.\*It p (1o3IBW
Poil al-I'! i.( e sei( nt sairtis I~x~es fcIi A (AI I-de N\*-t h11.1)00, u s0_ ______13_
CoorcctcimraJo 1l,_( dertin ,uce )pouic(! .: c .o!'4:hs P;r lou'e LA metode nonvette 00LFDu
ljun re gottI Ocs. eribcnne SiILCS i'aux..LIhu5ses __!=1ra.uneWc~
Com iecteurs de 31 ( tr( k jnar's 141W*. 111wd.111NT Tom""
six gourdeg. wO -.per"&s
Comitecteurs de I ( uwi Vouce)
hull gourdes. I o s erez toui helreLti.c et eonleni
I es corpu rations pitierit. trcnee
cinqI gourdes. par' imois pour un con.*
necteur de -1 pouces et somixnte dix' Si vous vous eirlpress z do cmurw
gout dt. apr ur touq conriec',curs iu- futijici oU31, io DI onnIe jo,, (Iifz
dessus de d.t iix-pouccis.
Les pi op~ii iiret's des maisora .15Ls' iI.I U1~i(" 7nk
sont rt'sj ,sable% tdiipaetie not tdes' ii 'ous al[li dto11 'J ( I U F) leti\ds cOi
aboll ctine tsd'eatu q li so .A pays ch. iiis ~t'S efa'l.X I"!S ,il1cI14 riliiewmio
Wes d avaince du 'ci au Iod c Laque 101-A, qu i I icut %i tl ii it L, rpo
(1)015. "I t4tiioce de 's forl mcs, le I~'
L, Pbnn tinents jour 'e-tion-iusc ar t I s Cl'.
Ville ont de cmiu gotirdes par mois 1SSC aVfi ftt eC
pourtw' iots hscte, e ji s ; (elle \ O' e ~ '11P
tale !.era [it [(:Ie Pour siv ~oI isen-AVlSmeip e ,~ r
dant h ~ siltsIeanaourik lt fuurnie P: e s~s dt) vous rI cl.ifueA r tit i1iltaIJ9
chaojiie v pr~ ~.Ius fau, alijei aL iij'' i u hon iii
u I u'll yous sulfi-e de vous PrOcuff


P ()U(1 *( )I souff rir? at co e
!,,utkle mfmde. api hjcp:z le
L irrment Minard,.uric an enne
eti nf.i Hibe pre-cript~on. Nil autre
renwde nt'agit plus eflit-act e-nt ni
pi'l- raptdetnent. 1ii(-!t r.1
le seul- teni, Oe cotit? rh diirw
nws,1.i. doulcurs d u dos.lit r ideur
drs Jointes et des inu -I1-s, centre
toute aficctimn dc3 lair.s ct des
piedi. inaux de gorge et dc p.-)trine,
entorscs et ecchyrnoses. Vous tie
Patiriez -ous en passer toujours
enwj~re satisfaction et sans aucM
danger pour Is Peau.r
SNe j',rolorgez pas vos souffrances
ach tvz urte bouteilie de Liniment

Minard's Linimnent Mf g. Co.






a Iratak J. MARFAN
Scul Ikcprcseiuitit po-ir Iitt
139 1111C du Poll pie 1;
L'u ri' h's rueiis M 1P '' IJi,
POR AU P.A IN ;I(:r

Bonine pension
dei fusil
Ban ccnfortabl. eli'p.x inodird
No 5 Avcnue l13))er
Mine H. ROUZIEF


11)E el voIIs renjvorptcrc' 'out le
C(".I. Il'j t S')US il Slr z.


73, Rue du MIageain de lEWa, 73.
S(L l'nt'eilbiiite clitnid qe ,qq la ln.sonlfailt'IN 0
raUa'Ls 5?t1Ic )itpr~rits s'ompiets faits c foarnt's.
],a .iii, t ? vend des fiou? nilure~q pour iialleurs et d,,,,c
de I rrle, oit eta ros et en &1(41. Op t iculTra des arisckJ
lopia *nes en qgin ir,,I :chjiuerux haute foritie, i, ~Ion feuite l 4
vaalile .st?4i~ewUU e pour' hothipes el enfunis fjj. faios-clSel ?0130
t c, 'rarafrxs en toutl qenie, chetiises blanche& i 4e.colu~ers.
teures. p~urhritties el tenants, gd~et, /lane~ell itic sot U
Pole~rons itr~ot. /iI a et ))/lir cIhausettes soie, fit 1q. 1 PoUr kOO
et vitfin Is, baq fit po-ir dainex, costumes POU? en/ant s de 3 4
bree Ilies (I j 1, U/e pour Isoinies et enfant.,P cannes, 1"
rap ui' soic en lout gecare, mouc/toirs de poche sote, f/lCt
nes di clef', ceudities cut .r en tout gen re.
A rlcticvs (e ltt haute nouveauld parts ne ca prij rb rid"

a *1 1 Vt fl U" fl r zia L~vd e 5 0 O sur la vevate ,,s gr as
L~ olt*alo ire SiaejOeusf4
39PIep81'AIIJI de 10 aLs ampoules mtl4met
*8 ~ ~ ~ ~ e Dl e injectables DEto~'
f.S'2 DILI. _-WAIRGNTA L'EXPOSiTIoN D IoDRU121+ l
A.111tOIAS '~d'eau de mer Isuotolite'5fin01o
L'tau '(- n.et it e r~ousemnployens a ct(),t teurV
Jarge, auz eldei& !F.I'le de la ioriAv&. Nuts fajot @64
L I'dl I01 1 I va Itun)juidicieuse que fntis aborhitom10100
emu ic w nif-l e .JICdoit etre de fabrication i*CWfC Pour av w 00
d~l" tlLJ CSr3Ut~Sesptris.
SPECIALI IE: Serum fl~vir0tb~flique1,.6*04
Ces%&Umn r~guiarise lea 6cha ga Butitis di
R daus I&aimeuraatb6nie, I& tuberRcuLos.


Cald-Fra a *,
PLACE LECo\Il
Consommations de p
Repas A tomte here, p rem
varies tous les soir co
Salle de Billardd i'i,
DWpositaire de la c'ebre
* Canadian Wh.ky ebr
age 8 years, certifi b a
meant of Canada.

1.74 7"


suc-