<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02816
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 27, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02816

Full Text

OUINZE CENT TIMES


N3989



06gleeu1,AAGLOIRE
]DIRECTEUR


poRT: U4UIPRI NCE


ii. 5.00

DEPARTEMENTS G 2.20
I 6.00
oil STRANGER
It ( G _8.0i


lT'AU-PRINCE ( Halti i


V


6


J


Quotidien


A Poram z:rt'- .rza'~uz cJi jourr..
A PAm;: c-!L:.- 2 ',Rae Tz -~
A LcNYDaIS:Ci': 1' ycncc & CO. 19

A BZXLI1N. Cint RicLd'fIt :Aosse S. w ig, 1c, v .'
St:-.-e 46-.-,
A Raw*YORN txr~AuiiyCa~n .t
34 t12 Strt.c
Let maniucrits imsirds ou 220 =j:'Cc"PIS~t


S. 1.." 2-7


d


tant immr:diates que durables, qu'en
trainerait cette rnethode.
Nous devons nous attendre nean-
mnoins A un violent ollort des sous
rnarins aussi loinl qu'ils i)ourront
aller sur les routes do la mer. I. An-
gleterre ne l'ignore pas; elle connait
les objectifs de ces sous-inarmis et
elle se prepare activement "a les
combattre. La rncessite d'une nou-
velle rindtode n'a pas (:t trangvre
aux rernaniements recents de I'ami-
raut6 anglaise. De cette mntliode, on
ne voit apparaitre-que les canons
don't s'arinent, a 'avant et a l'arritere,
les navies de commerce. II y a
vraisemblab'ement d'autres inoveiis
sur lesquels I amiraute anglaise fait
prudemment le silence.
L'importarnt est d'agir 1et non ild s,
vanter. Le siul loA qu 111i cuin 'Kit
sera le r"Sullat lfitial.
V A\ I )-li I' l H ), I
l1a- 1 ; 1 1.] I 1 1 I I.



Le apt. l( Marstnt


P'enr)arnt uie les politiciens s'agi-
tent, ,uulovaint autour dLu G(ouverne-
mll-lit toiits. sortes de questions
susceptilies d int4resser l'opinion
publ:ilue et d'attir'r I'attentionr sur
lIurs iper sw: nalites deja classes, li
bas ern plaine et dans les regions plus
inOI~'(es poursuivent les impor-
tants trs ivaix dle t I'utilit*; inco, tes-
table ac(tiVt'a i-Ientri t nutre inouve-
uent a I A ile.
II faut vu' :i a 1 tl. vre ces tfi tuipes
courageuses, tuanisformant ces routes
autrelt is iii;i-raticables, boueuses et
danige'reiust s, en creant d'autres et
donuant aux endroits qu'elles tra-
versent l'as:; ct inagmnii ue dei coil-
rt'es piroSp'res o0 1 hon(inne content
de vivie, voit ses laborieux efloirts
courounds de succes.
Au course de notre excursion de
ces jours derniers, en compagnie du


FAR{ SAN FI


27 Fevrier
En reponse a la note du Bresil d -
clarant qu'tl ne recon nait pas le b10-
,us allemande ct liendra i., rrin pLOur
responsable si le corn mercc b:e--tl:.:
venait soulrirr, I'Aiiem.I'ne a ,-
pondu qu'eJIc ne rao.:' e .A n
blocus.



P'AR SAN 11,


GRANDE GUERRE "


meilleure
arme allema ndie

Denotre corrcspostdaul.

wcond semestre de la guerre,
les sous-marins allemands
wur apparition, bruyamment
S,i date fixe, on a vu que
jmbrd 6tait plus important
dimentionn6 dans les etats
g,.Cequi prouve, sort di' on)
i que les Allemands -- au
'desAnglais et des FranQais
ijamais dit la verite sur les
quils mettaient sur les cales
action,
espremiers sous-narins, les
Benontdetruit beaucoupI sans
endonner le ciiiffre exact. 1Pt
t, pour cela. Jeur maisons.
i, mal renseygnr,, p. t erri'e
'travaux. Les Alleniindis o;o
italors des sous-ita irinIs 1t LtI
dtonnage rapids et po ni-
isuffire a eux-ivn eiIs l)poi
ltemps sar.s se ravitailler
s'est encore agrandi et au-
ilesAllemands out des souIs
grand rayon d action, pol-
r1i& mer pendant pliisieunr,.
u-les uns disent troLs, les
sia-avec deux eltipes det
vres et un 6quipage do cor-
equipes sont formiee de tous.
ho0nmes, car il taut la jeu
dela resolution et de la torcVe
apporterles conditions qu'inn-
genre do navigatiun. 11 e.st
probable, en raison des difti-
derecrutement et d'ent aine-
aces 6quipes. quil n'v en a
.zpourtous les sous iin:nrims
ircetteraison et pourd'autrtes
entpas tous ensemble leur.-
'attachre.
Ilemands ont dit (lu'au prin
ilsauraient un grand nombre
inarins a rayon d'action
11est certain qu'ls en out
beaucoup dans leurs clianr
construction naval, aupros
les n6tres sont presqlue
lio et qui rivalisent aujour
Yeeleschantiers anglais Pour
taux, il faut des ouvners
.M u ii r


vsdaisaes prisoners rus- L 27 h e Vvrier es a encor
employs a la manutention La cheetd des vivres a encore oc-
Ceux-ei, atin d'assurer csionne des turbulences dans lc
oition, ne sortent plus de la qlati1rC I L/ Side. New-Yo: I
a tiers une bois qu "ls / Ls r6srves de la police ont dut fairm
an ise et i u piusieurs a rstatio.s. Le maire \lt-
cette derniere ayant chll a annonce, sur le soir, qu ti
ses services de rensei prtsenterait .e lendenain un bill de-
I-saverit de combien de mandant a la igislatuie d'automisc
lenllemands disposent la commune a fire des acquisitions
d'oe ls disposeront dans de vivres alimentaires qu'eile reveai-
SChiff Tou en tant im- dait aux pauvresA prix coitant pour
1 ux4 ressont cependant aileger un peu leurs soulirances.
imagination o pe .Le a Lacoaia dve la ligne C-i-.
beaucoup ptravar le et ., nard jaugeant 3000 ooo tonns. part de
l011 a bientt fait de .... :ewv-York pour Liverpool le i8 de
lamer. ge ce mois, a tet could. Ce navire por-
construisent mnsLe ra- e tait 33 passagers de ire classes, 42 de
uisent moins ra-s 2,6 heo es d'e-
caeLE CAPITAINE MARSTON second classes et 216 homes d'6-
Ot me seous-marin re.te quipages. De ce nombre 26 sont
I Saeillure arme des general Puttler, du colonel Under amtricains. Un seul inconnu a pdri
rlterre sousmarin, leur wood, du general William et du Le a Laconia portait une forte
lul succombe rot vaine, car capitaine Marston, il nous a etd dit cargaison comprenant des munitions.
lenombet aront fata- que dans 0 mois, on poucrait se de guerre et 5ooo sacs de correspon-
L ,est une e armement rendre A Lascahobas en 3 heures Jdance.
SlAvent calculest Ae d'auto. Quand on voit I'activite des -Une association religieuse dc
snt alculer. Aec quipes au milieu desquelles on re- Boston, le a Christian iindeavor
18 nft l 'espoir de marque d'intelligents haitiens tout vient depromettre ooooo homes
SouP5 sensible au ravi entiers A leur besogne, tels Gard~re, vient de promettre 5000
u es genres de leurs Rodn BIaussan, A. Doucet, Durce au president au cas ou le p-.ys aurain
A leur dcerniere Dllinois, Nemours Vincent, Franck besoin de dfienseurs. L'association-
fMPen A D61inois. B. Vincent, etc, etc, sous est vouee a la paix mais ses mem-
ploi de Allmagne quila direction du sympathique ing6- bres porteront les armes si les Etats-
tUR ldes ous-mnarins nieur Marston ,on ne doute pas vral- .Unis vont en guerre.
IChrgenavires sans ment qu'.A l'6poque Axde les travaux
eadsmrnt et de pa- soient presqu'enti6rement achevds. -- -- -
$orl ai'dfa lsonnent Souhaitons que rien ne vienne
teinte des neutres entraver ce beau movement et Bonne pension
S eux aussi qu'il s'exdcu:e a la satisfaction du de amille
SPail.C'elat un jeu Gouvernement, dans les meilleures
P--pa bas Allembands conditions possibles, pour le plus Bon comfortable et prix modr6.
%I--ricains, d'autrer grand bien de la communaut6, sous No 5 Avenue Boyer
d i 'ut Iael'intolligent contrOle du colonel Un- Mme H. ROUZIER
COdoquences cerwood.


L OUhQcea3 -~3


2zdes r~. panilcsrios de
rc )ir, 0 '1rc J. I I12I-10h r
Pklesse qu


P~SA N,-'F IL


L c ~d S O1t io:o 1
C tO,(11 -c~ i n: ~t i b s4


6 e\ ar r 7 Ie prt'-ie. ll:UM 1ry
I odcj-p6cie do 3r- /V
tin.~l arrn~qepuLSieurs s dontuno-. in.a -.t
rmrins rc.ven t,,s A V-cur base rapportentitnsdri:~'. nLt0 lt\
avur r co le iin Ste.: rflerS, 2 voiliers, .2 t nost ri~!ixee t ,T (-St C,> s r

Lu ~~ Le steamer an,,lais ls-Ist~f hi, n r vi
2r, 1-) p1 l-i 1 UCeL cI.T-
Lk; ro-bapcs ane,1 ises ant fait des A OCS CT t : IV
I tre ~uS s.r- :Ii Cterr p I nr les
i 1 it rat orlsdu 'e irelijeurs do noi artu..:es.A o:0' dun
Je All('.i drarne poi--nanta AIt (i 't o
I "r'C14 C OLI 0Ut. 5-to-IIrotx.-ucudo-

~ ~ I~ ntci -I,;b ro : tstort

IA L

de i Sh~UJot

J r (1 uij /c' OU -i ..Lp[J>.0 L,. P 1
I, ~ '. ~.Oc.- u '0 1

V3 "VI 'plN b )\ d" I.t 1
no0nL C U'U ji -1d
Vlreviine 01d',nU.jlver, de toute rain0L: A-sc.1 U-



n's Ii -"L t tt ock de P(fi11) 1 ('1 LS 1Wll .:ML21n1k
,JoA C i bodes 'id ;')' w'h ars,. Ii: Oitc
Aj'~c-.ut.: m ii ut. cic el, vous -~.,- --



F~at fii~ver'110s .22> I.m::, itLL,'

la .1.1: .., -k

1, 0 G Q U E


UI)SELLI\4T011Th
IJDu
SENIINA-lIl. COLE
SAINr-M AuRTAI
Lutndi 2 76 i'ilervir 11,17
Frl-ar'. 7I


nliiil!I'rI~lutl P)


'1 eto


n'max;imlum : .'o,
M.? ',eniue diurne 24,(
Clel clair j]us ''a mini et tres nua-
geCx ensuite.
Iorte brume.
l3arom'ntre presque constant.
1. SClCHERIR
Population d'ilaiti
La population d'Haiti se chifTrt
actuellement 1.965 0oo enviror
public le Bulletin religieux qui
ajoute a Le chiflre de la popula-
tion bas6 sur celui des naissances
3 3 13 "ar mille, est rectifi6 tous lec
cnq am'" : le chiffre actual date dt
1I10. A cause des vlnements la
statistique n'a pas et6 faite en 191i .
Ce cinfire est ainsi reparti :
Port-aiu-Prince 720.000
Cap-I t-Iineln 406.000
Caves 21.00(oo
(Gonai ,s 245 oo000
Poit-Jd-Paix 7 .100c
nrhilelm religieuT,
Nous arvos rccu le faocicule de
[anvier ,1- a Blulletin religieux d'Ha-
tis, quicontientunestatistique gdne-
rale du clerg6 et des congregations j
religieuLos au ier laavier 1917. C
Fiancailles c
Nous avons re;u .avec plaisir le
faire-part de tiancailles de Mile Ger- c
maine Abraham avec Mr. Mauric(
Etienne. Ict


Ci's nout


S C a e .
pneiit Jc den!


Cu S 'e b:ra; OU -I~rI

tsa ~ ~tKUI. AC


L! 1r


o, '. ; .. j d I-.-
S e i .xist, J -n -tT
.\.irntenant uc J':intierc.--.apts tra-
a: n ci. ;.:nt o011 l.tL dis-
,a jilti. cet accident, noLus pensions
juc .i P.C.S. -f)nsentira un,- n;ouvelle
ta-is a doan-er satist.ictioa aux voya-
geurs.


do0at sc : i" .:.; s ;, ac; rs de
Jos gouv..-.0 V : .*..,:. :0 urs vient
d'etre enlin sru.'ounnoe.
Les rdparati. .n: achcv.cs de-
puis environ un mois, nonobstant
quelques petits triavaiix conpl6men-
taires qui se nouIscuivent Ls resultats
obtenus ont o.int. sa;i action A
tous lesn tcresscs. C'est ainsi que
les principles proprintds qui sont au
oinbcr- de soixaintc cnv:iron: IDumai,
l)ign-ro:- Laradeux, (ChicaLiblond.
,loquette, oigclia, C.a.nn:res. Da-
u_; tLL, i,.-Ianton, Norin 'res, Santo,
tiO'.riOul tc et .soenri iniarncitant ar-
ro ,.,)- J d'u e !i ,o:, r.itio in eilc.
Le tia.vai a 60te b ;n fait : tout fait
sprecr qu il durira la .grande sa-
isl.:ctlion des industiicls J-i,1 lPiaine.

lPow-caul illi/cs
D)eux porceaux vieit J ktre
etes sur 1 -; deux ri" ul '.- .r: la ruL
les Caseiries, la Iirua :,...L- o de
:atte rue avec coel.o ,e 'Egalite,
)r,'.s des lbtr aI t: i I;' I I 'cevoLt.
C eS '.O .;. -ivai it o'r. do,.t )ndtli.
;ici'L n :a; ,. ir,-s ( .' salent
avec iweaucoup die dtitica::tes dants
cettc region a':cidenteu.


V


[-


1.00


27 l v,.rier
Le Gouvci-iremenirt du gI trj! C-
ranza a fait vcnir du fapo.e ut:t. i:i.i
Ahine pour iL fabric.tiion tde cirtiuu-
-hes. L.le a Itc dLbarquo> ,: M lI;/-.
lolls et o;n c om m ,:iciri ,.- c.1 t r :-
asage des qOu e' 2o0 Lxpcrs .'" -
n.as auron lt ti dI iu:stcr i :s
pieces.

Angleterre

PIAR SANS -lL

27 ftvrier
Le War Office vient de lancer un
ippel pressant pour ,o000 jeunes
temmes A employer comnme cantinie-
res dans larmfe. L'Ige minimum est
Je iS ans et la paye de ioo dollars
I'an
--Un orateur A la Chamb:e des Com-
munes a d6clard que la situation ,lSt
extremement grave en Irlande.
--Le chancelie'r Bonar Law a annon-
cc que le troisi-me emprunt de guer-
rc briitannique a d ja rapport plus
d'un billion de iivres sterling.
--L'avance briannique a gagni deux
miles de profondeur sur un front
de i miles, le long de l'Ancre.

Elats- Unis

PAR SANS FiL


-27 ,6yr;--


u,


I






LE MAfrA,:L%


Curez la rigele segments Aussi, on ne s'est pas fait
Des travaux dassainissementsont faute de profiter de 1'occasion ex-
nfcess{iires a la rue de 1'Enterre- ceptionnelle qui se pr6sentait: A huit
ment la (t cette rue aboutit a celle heures frappant,les salons du cercle
du Champ de Mars. 11 y a une rigo- groupaient, dans in luxe de d6cors,
le cl lIat croupit, v( rda re, expc- le plus d6concertant amalgame de
tant les habitants du quarter a la colifichets et de falbalas. De temps
fibvre paludcenne. d abaa. D mp
11 taudia:t curer cette rivole et en icmps, un nouveau sujet vient
lui donner une pente sulfisaute poar fleurir le parterre et ajouter sa note
l'6coulement des eaux. a la game chatcyante des couleurs.
Les ampoules electriques, dispo-
larialge sees ccmme dts guirlandes de lu-
Din,.inche ap:es-nidi, dans la miies. 6clairent d'une lueur irrdelle
plus strict inimilt a et celebr6 le toutes ces coitfures ptilleties d'or,
marriage civil de Mn'e MARIE BAS- ornees d'caillks multicolores,-- et
OUIAT avec M. L(viv-s SAUREL. Jcuplcnt la somptuosit6 des costu-
Les timoins de la nrari(e 6taient : m s... Dans cet dparpillement de
MM Erm. Ehcart, Astrel Laforest, gestis fren6tiques, dans cet 6blouis-
Frnr v S(jouint el Emile Rouziel semcnt de toilettes exotiques, les
au coe cu nmali : M.\I Augus t iatiseuses,-- tells des Almnes et des
Magloiie, 1'. D)orcl, ri,.ncois Mathon B.Jlieriines 6voluent au milieu des
et Do ',,. polins, des pantoufleries, des ;ires
Le maria *ge rligicux so cel6brer, qui fusent A tous les angles de la
A la (CalitLdiale Notre-Dame jeudi p.cce. Un indsistible entrain empor-
xer Mars. Les manils ercnt conduit: e les couples enlaces et eperdus,
A l'autel par Mine Catinat FouthAid ouibillornant A qui mieux mieux,
el M. Emile Rouzier. g1is.s de paifums et de musique .
Meilleu-s vweux de bonhtur ai.x Et tout ce mornde jsait, s'epanchait
6 oux. en ala; guissement, se prodiguait en
/tq '5 coquetteries, avec un affolement qui
Les funL:ctilis de ELISABE-II AJura jusqu'aux premieres heures de
ADLil. A DUI ORl'I de&dde her, ile.
l'age de -o an.s ..nc. n eu 1 e: apLes traVoi.se du c6t du beau sexe, es
0di. Le .oi para de la maiso trav.s.s.n qui ont value quel-
rMni tuani .-e iuc ltonne.-1oi, No quessucccs divcrsperso:-nages Melle
82 e cn l. c dl ia l hun' ie S our_- Lnna 1 main a e ait une radieuse
ne,ri.our se iundie A ia B..s:i que No- LItoiIc linie, Marguerite Kern.zan
tre-Dame. un to e lafi!lcn aux l6ytres d'or
Ne .Dnc.Ch.%.ns aux lamile isti ne Debiosse, une 7L 'umc
if, vceiiljo ue qui timait 1 horoscope dcs
\l.s:.curs. Marie Mac-Gultie un B1 be
0onuille ;i la main rose ei jouitlu; Luce Barbot une,
EnteLr du .n ca .nima. cuIi' d/iuin aux peti.s pi-ds; Lina Mac-
\ ,. o ., ,.u, i c vcus cor- < u'l1, oun peit CLperon rnot e ti es
ais -,- vcus ven- eveilld; Jane Turian une A.\lei aine
dez ? cossue et harmonieuse en ses alours
-A\lcn tc: .Nr s'eu'r, je vend- Ma\l cic Lau Bou'quet une a princess
des cacu-. t i t n a 3 votie dis?- o- .ainav,J, somptucuse et ire.is ib e;
sition uie paire qui vous na cominmt Emilit Erwald une jovia'e LA k e ,se, i
Un 7gani.i \nra .\ac-Guftiie une ed.fiante In-I
-y E. -1,n1'?1rm,-re .,i'c la Citix R ii,: M.nrittte
Richard exquise de g',.e ai e en
A -id eC a Svljhe *' Altida Baaibot gracicuse
Une u.dn cbie cn pa2n:ait taot, -n Algue Ma inc,: Laure thnnettifcs
marque Ford. a.the6que en (Conzention .-n:riano
S adies.r \ .; 1 lcid, v, Ba iai/,c;z't:r Lo a (omain tr-s genii'!e
de 1-nion. Ir, -,r.d. en a jonaise o; Alice Mac-Guf-
die delicieuse en Ari/ quiue; Leone
aBes. ,.,. e^=^(w. Richard, pittoresque en 1lit-icwme,
v U Ldl J'f 'Iug -,Clne lonorat chaim..nte en,
i s e l '-ie tour i-ai ut-1Domin- i:spa, ,ie : Camille Romaii, rigolo
gue par '. MoNv ,xx seron( en FI rr etc, Melles Claraet Charlotte 2
I i, \1 ac- t.itfic ava'cnt la splendeur des
eimn.sr r .\ cises.
Por.-.iu-?r, 27- .-rier 1 17- Guffie, Yvonne Seaid, et. ient deux
.- -r ;ts jolies A croquer, Melles A.
A"- "g--"aw'""""" "" ^et Y. Limage tres sympa hiques en 1
)l/Ti/ (f*-?? Pa.pilkin et Picrrcile; Alice Dauphin
AlaI A.' de pique avait tous ls atouts,
ch t(e X t 'aulema Dauphin, .s de ca'ur con-
A TIS" querait tous its L eurs; Mmes N.
S A Carrie, C. Thiesleld, \V Mac-Guffie,
Suivaln uU av '\n:(etnlt fl itc avec talent de iroublantes MAoukas Mme.
Monscur ll* a v, e I c dil e am .. L ou u,. o ulen u --
ricain bicn con0nu,la PtlAIxMACIEhB-n ut~ (,. ou u. Oftl. i l1c11e rc-
a acquis le dioit de v% ndre ses re no c MLC Y:rei E iE nene Lue o- 1,
yncdcs suivant .Ls lotimules. qu a:i Is dlices de Loli
(n ticuvca ducc i la Pharmacir Mime L. Bourgain une!'i.crrri-clte .x-i-
\V. Buch .us les rw n d~s pour le.- riq,.,e ipombrable -t simillante,
mal.iu(s dces chcvzaUXt Y r Mme \ i .t IesNce une ravissante
,li/i' iroL Ce la Croic Roug, \lme
Port-au-Pr:nce, -26 tvriNer 19'7 \ mei L nt\- slce uno L I bponaise
Amine Emen:\cslce une a xLiponaise
p q..... -i.,-si ...... -qce i'-aliscrait avec Mme Chrysan-
S,, .tme.
ill(a (d Da c6to du sese fort, des Pierrots,
Ar.a'Ceuis, alltZ au Ca/V I run- des Clowns, de.a ock.-ys, des Gene-
a s. I~Pice Lccctme c1 vous raux, des Avocats, des Gentlemens
iiouv z t1ii. jell tillatti de pre- paradalcnt, baladinaient, rivalisaient
Souls i ior de but fonneries et de facdties, :on-
VCou i ['. ,sCousC agrca ivoire ci t -fondant la b.zarrerie de leuts accou-
Sa p r ar e 1 ments 11 convient de diie que
temp S. tons les honneurs sont A Mr Louis
_ l------ Bou:gain. Puisident du nrcle, et A
\ IENNI\ NT I)\ Ri\R Monsieur le Secretaire du Comiti
qui se sont prodigues en divou-
C (It IV-. 1 Tessoir ment, en elilorts de tomes tortes
lanr l d tiller fEtealn pour la pleine ieussite de cette fete.
Biid tes qualitis, ),n biLrts etc. ciment emu, en souhaitant, pour
Qu'on se picsse d'en aeheter. un avenir prcchain, que le Cercle
sous les auspices de si charmants
S...<...- .^= --=---~--=----- organisateurs, se muhltiplie e i re-
ceptions nocturnes, en bals, soupers,
TiL 11a1 t1ovesti etc, etc.
Maidi-GRAs
(1UX ( OtnaiveS Gonalves, 19 Ftvrier 1917
--00--
Le bal trases:i que les membres i- "
du Crcle de Lommerce ont VIENNENT D'ARRIVER
vouli nhib i lA population, le sa- 7' ial GOIV UiS
mcdi du I7 courant, a eu tout It ch i. e F Mews, ue du Quail
suc.is quon espcr.nit. Un bal costu- Ch et Mw, tue uai
me'? Cc.i. coiiibiit tous les J'x ux, ._.....__ -- *


ouvrait de, hoonzons illimiites dL
tranrLhe a3te et de gri-eCie ,horegra- A VS
phiqu.,. -. la impliquait utie deet- Ativ-confortable rooms to-'et-'
cieuse -oiiee qui s'Xcouleta't en with board.
amusen.cnts de touts sortes, en Large shady garden, stable, bath:
papotagts, en minauderies, avec 1-a- Maison STECKER
gr,ment des plus tantasques degui-, Avenue IOHN BRowN I


Soulage
immedi-
atement


DEPUIS de nombreuses ann6es.
le Dr. Minard prescrit et fait
usage du Liniment Minard.
La vente en est universelle car le
Liniment Minard est le seul liniment
qui fait disparaitre les douleurs de
tous genres et qui se trouve chez
tous les pharmaciens et dans les
principaux magasins.
a Le Liniment Minard est cromeux,
veloute; ilguerit presque instantane-
ment les nevralgies, les lumbagos,
les sciatiques, les rhumatisms artic-
ulaires, les lesions inflarmtoires,
come aussi toute inflammation
des pieds. 11 soulage les douleurs
des reins.
Le Liniment Minard est d'une
puret& absolue-ne tache pas, mais
produit un effet surprenant. II est
propre et bon march.
Minard's Liniment Mfg. Co.,
Framingham, Ma&zs., tats Uni d'Amerique

L i, E

-aa3SgS....52


139
Eni,


Fra n k iJ A A10 IN


r'e it's rue", 3hiracl s (t1)u
P'ORTI-AUi-PRINCE.


I r I----- a


L--r .---..--


Hecker Jones Jewel Milling Co.
Farines Hungarian oo, Supreme Jacn
B. T. Babbitt Inc
Savcn Gold Bar
FRENCHI AMERICAN WINE C-
VL.NS de CALIFORNIE
Vins Trcti(s: Claret, Zinfandel, Burgurdy.
Vins bLkcs : Heck, Sauterne, Riesling
Ma-,,cusfctl Breweries. CO
Bi0res Pilsner,
Plaff[ d Kinos Bohemian
'Alleys Porter& Kings Pure Mal,
THOSE WOODWARD & SON
Poissonssalds en tous genres
Repr6sentds par
Eug. Le Boss0
95 Rue du Quai


Un avanttage
iinmenise
Voulez-vous trouver de quoi rece-
voir vos amis avec distinction'? Allez
ja la


Soc b,h6


139
./ (s


AGEN'CYNA FI O)\NM, ,"-`I P.I\G
& ll--I :(lR[G W1URIKs
R~iue ROUX
LAIMPES 1Jgantes dovinant une

CiU1Si-,ES ;uti:eA1r'~ce
FEFS A RI 1' SSEiR d~a!s 'uppri -iiant
interventionn Jes r~chauds.
FAINAUX rfsis',ant A tow,.',c3vents.
C n litions et prix avaiitocgux. -



A uxFe c i iaI
Matorni'10, Ehiarits redusfius,


II est prouv6 qif~avcc le
COMPOSER, "MITCHELLA'
les (louleur-sde laccrnclhentent tie
s~nt piu -' a crajudre. it faith dis-
paraitre Ic' lilatises de la 'o-te
supprinie ]Ic (1i. lcurs dr a- lceov1, c-'
pient, r(tablit iprolnptL'nientlt a teilnie,
exrci-ct ne grande acttion sur iep
Kiande 'alltr ,pr:cn:
a la nie~re kit' MALurr,it leutiv C.IU-ric,
et soutag-C e cs icltnnl- crcue;
faibles, qui souufrclt (de menstruations
jrr~gulitircs ou doulourcu,,(',. Ne
contieilt atnesizlpitaiice nuisible
D our la ftminii~c enceinte. ni onur it-
pour I \.1 ,
acd~iiI 2. Sit.1 -
siti' de Wgrdrri1': 1.1
et chiez Vt\'r'xc I'n.IMagtrtire
8o, Rue Rapub~icaine
Pour la ventteen gi r )-, au 0-ser a
RAFAEL FLOREZ Z..
2 Avenue John Broivn.
Seul Agent pour H~aiti de I'TnztitUl
Aledical du Dr. J. H. Dye, Q
Buffalo, N. Y., E. U. A.


Gen 'a rC
DiE


Kola Champagne
DU CHEIMIV DES DALLES
o(i vous aurcz l'embarras du choix
en;re I'exccllent /,ola, les limonades
jaz'euses, liqtuea!.s varies, sirops ass
sortis, etc.
La reputation de la Fabripue gran-
dit chaque jour, grace a la perfec-
,ion des products.


Nestor Felit
M lA iT RE-TAILLE U
Annonce au public et A sa nom-
breuse clientele, qu'il vient de trans-
ftrer son atelier A la Grand'Rue No,
179, dans la mason oi il 1tait au-
paravant.

En avant I
La perfection en anglais est ac-
quise par de, lemons approprides a
chaque cas particulier et la comp&-
tence du maitre.
S'adresser au Docteur Francis,
angle des avenues Grgoire et Chris-
tophe.
"VILLA PIED-MONT" (Peu-de-
Chose.)


LUge FPo1andais,

DEPARTS DE NE-N-YORK POi

Le '. S PRINS WILLEM I
courant.


Le S/,S
Mars.


ORANiE NASSAU


Le S/S NICKERIE venantde
York et des ports du Nowd at
du A la capital le vendredi mi
partira dans lasoirne pourPeli
ve, ler6mie, Cayes lacmelet
gao.
DLPART POuLR NLw.-YOR


Le S/S COMMEWIINE i
de C'ui:, o, 16rnime, Pewtln
est attenau A la Capitale aI
apres-nidi. II partira dans lI
pour les ports du Nord etl Nv.1
AUG. AHRENDTS.,
Port-au-Prince, 27 Fc'.-!ier
F,.--- ----
CoaatteIa inc a esvee las
du A Diprous 5, Square esMiuK|
"cums ezlicotd et dxmoustratig vrafei

Sam Chit.
illanelisserie lModerst
REIPA\SSAGE DE.S FAUX-.
Les faux-cols repasses ,
durer plusieurs jours sans i
par la sueur.
Pour les vetemets de laime,
ration A la perfection-Teit
po r les articles de laine.
Repassage A la pertecrond(
talons, chemises, etc, etc.
Prix m odlrs,-Place

EVERARDS

Red Star
Meilles-.cr qaalit6

Demanjie par les connai1
DNpst chez
L. PREETZMANN-AGGERd
Manufacturer's Ag'


HIotel de France

Etablissement de premier ordre, situg au centre des
d proximity, de la .Douane et desservi par tous les traInS d
L'IHO TEL DE F RNACE don't la rpulation est.
des annwes de succs se recommande par son installatiON
sa cuisine variee, ses prix moderds et son service e
Conditions sp6cialea. pour famill
Table d'1ole

LG midi de 12 A 2 beures
L e soir de 6 2112 7



Laboratoire Sejour
Preparation de totes ampoules medicanienteuse
et Injectables XELL
2 MfDAILLES D'ARGINT A L'ExPOSITION DE BuXKl
AMPOULES d'eau de mer Isoton80 iques Sn
L'eau de mer que nous employons a ea t soigneu e
large, au del& de l'lle de la GonAve. Nous faisortS orem
mucical I observation judicieuse que font les laboratr'
L'oau de mer injectable doit 4tre de fabrication r6cente P our i o
rapuuiques. De nombreuses attestations nous pImct!et'-C -
dn- tous les risultats esptr s.. .
SPECIALITE: Serum n6vrosthlque. .
_ Ce srrum gularise lea 6changs nutritifs, i a 6td*
dal Is Dursuth6nieI, ls tuborculostc,


NWImporte L'Age


'U~~ c~ 9


pour prendre avec binRfice
a leggitime

EMULSION DE SCOTT

productive de forces, vigueur,
et energie.


am"


MMMOMINNOW


lmm