<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02806
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 14, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02806

Full Text



glent-MAGLOIRE
IDIRE~CTSUR


P)ORT AU PiIINCE


DEPARTEMENTS


9 MUXNGER


SUIA'ZE CENi TIMES


G, 2.00
* 5.00

G 2.20


roRtT.AU-'RI CE ( H&II


WY,


/


Quotidien


Screredi 14 F~vrier 1907


AnjIOedes flz~i i~rou A


APat r-AJ-tg,* a U- --u.alin uitt-fU5
A A. 1: tz L !.1M:yeare k L~e V. 1uc Tie t :.
A Low'x.cju: t L Mayca- k5cC 3 ?i 'I


ANmw-Toaa U~ii' Al ~ ~

Lt: wAs icritg aasirts 2u n.,i :ac r~at j:i


L BRtDE (GIER|E A d clarer que la guerre actuelle d'elle Ces par.'es du ministry do I ambition dm6surhe des vau-
S---. doit tre couronne par la victoire, russe ne sont pas vraies seulement tours qui se soot abattus sur la cho-
l noire ,orr,'pou.lant non seulementsur I'ennemi extdrieur pour la Rus-.'i ; elI! le sont pour s publique
mais aussi sur I'ennemi in ,rieur tous lce Alli;,. Q :..a:un d*eux Les voytz ,-o,,squ',nandant A tou<
L'6nnemi inthrieur, c'est le germa- rasse.nb!e aussi taute s. trc., toure les l6us une cocarJ- de senateurs, st
gP n UI IQ Ea gg nisme. Le germanisme a tulli perdre sa puissince nri.in ,l!ect prenie p! i- calo nniant Ics un, les auties suivan,
itv9 w 13 R ssi seulement alter6 le sentiment natao- de 1-heurepie cute. Q cil s*unisc.nt journal. tout simplement, pour la.-
nal on s-imnposant i l'industrie, A t)us dans uae acti-;a c. mrmu. ee mpo:r de la plac el de largent Qut
lj dicours prononct devant la Part, A la science, A 1 cole, mais ir.- ordonnee, mil.taIre -t cyiv 1:. Pui,- viendtont-dil fire au Sen.at de 1.,
iWimparle nouveau premier mi- troduit la trahison dans les adminas- qu'ils oat le no.nbre Lt q.,.ls so it R6pub ique, ce< mqmes homes du
werwe, se distingue par deux trations, dans les bureaux, dans les been r&solus i n.- pis avio: r.'panJda passe ces mwarch.ts.h de paroles, sinor
stis iieuses : la franchise et la minisTeres et jusquC dans les plais v.iinement ta.nt Je sang et de lar.ne, de vaines et dangercuses d6zlatation,
t Sur tles diverse questions imp-rianu. L un des mnrites da l tr et manlg les -c'ic- pis.ag-is sur le mod.. patriotique d'autretoi:
ailbordies, I'orateur a it6 bref, Nicolas II, devaat 'his ove, sera qu i| peuv-..it subir l vi. oir- ts rien que piur donner le change
asvtcategorique. d'avoir vu le p&ril et d avoir t it a cux. s'i!s veuieIt, s-.l- :e :not da I'oi.soa. et p ar cm; &her la reli.
SRmsse na pas voulu la guerre tous ses efforts pour Ie coai nrer. La ministre rui.e, miichir uaii au d:- satin de tout program. de tout bier
r4Rutsievcut une victoire com- guerre l'aidera puissamn.nat dans vant d'c:'e. en fiveur du people qji gnit tou.
c ce sont les deux points qu'i .ctle ceuvre de s6cuat t ee dJ s.,labri- L 1I I'1H.-;111l jours en silence !
board trees net ement 6tablis. It naUonales. -La guerre nujs a ou- P. rk, lnvier 9i Les vcytz-vous encore, es corrup
Sur! premier, i ne s'est pas min vert les yeux, d it M. repow ; u:i teuri iuincorg blei, pie i it au colie
n hfi de diveloppements super- des plus tmportants probl,.ncs quc chiqae dputedJb :riaait A Port-auU
os. 1 'a pas jug' que la penibil la Russie doit Lisouire consiste a se Prin.e, pour 'ainencr chIz leur che
grmetationdeBethm.nAn-Hollweg placer de pied terme et resolumentf, .\ .e.S.: (( / C. l et entee d-ux coupe J2- chaluipagie
itt lIhonneur d une rdfutatioi sur la votc de la liberty d action et debitant lei p.res sjr.iettes cot1Lre lC
tati~e. Cc nest pas la Russie qu, de 1-independance". La DajmUa a ch i- Maioi Jil l.ai.us .1 G-.uvernenent. a;ico uplir leaicr eu
aoBmenc6 la guerre. Ce n'est pa leureusement applaula A cette ddla- pl a s ide qu'inocombe la responsibitt ration qui, elle aussi, c-)istiue usie reeevoir tr p i le- -st. ta nt ::" t deS igtgitio natio.i dei ?
usanghumaan qui couple A ilo's nouveaut6 dani le language et la poll- assor inew t c,,,a' et if-, conserve. -t Mai> qa'ils s.- dtroin it, le Pay
L.,eiagne a provo -aj et dd6.ainc tique du gouveraement rusCe. de Iomin.ies tls 'i : Ci*n:l) .s t, est nettement finx sur leur traval
Swco a pace que, grice a un -lCle n'a pas moins applaud le pas- roqj'-for n,.i-r;, a*.ats. t,'- inleri.l et les nouveau depults sau
igue tpraation ,lie s* coy tt sage du discours ministenel relatif &t la toatlte.a dasierges -.i bi.e Icu'. roat certainement tair leur contact
Wt danerpadje victoire. La KRusse A ia Pologne, response A l'impud.nrte s- tt au j is : C-ties en flie., malsain et fleur repugnante corrup
uajccepte ce d fit t.nmraire4. Les iragi comedie ogainisee par lAll- nas et II 'it.all4,e. Ai, ade.110s Car vous, O posants, you
akulsdel'Allemgnae oat 60t d6- mague au detriment des Polonais Le douces po .r ionbus, aioisettes Lu oteCs que les fatey-aurs d hie:. qu
ts par la vaiulance des soldats president du coaseld a a altirm6 la codeUns Nestl de tiate fral-tiur. pourbuives toujours vos victim
sses et de leurs fi Rles allies. Tou- volonti de la Russie d'arracher A ses Spt6ial C ianaianC ub \VWhisky, p 'innocentes...
ass chooses, le monde entier les I enemis les territoires polonais de bouteille et par caiass.
aet i: n'y a pour les ignoser que *au dlA de no.; frontieress, dit-al, A ul prix deliatnt touto cn.. ---~a
ztui nae veulcnt pas les savoir. c'est-A-dire les territoires actuelle- rence. Accourez. CE SOl
ais si la Russie ira pas voalu la ment possddes par la Prusse et par B. & N. SADA & Co.
perre, elle veut aujourd-hui une I'Autri.he, afin de reconstituer jadis I P
"oire complete. "*II n'y aura ja-i une Pologne lahbe dans ses frontieres --- -. -- --
M's d. pai prematuree et a plu ethniqueset dans uneunioainisso.u- Nous erav'n de nore could, ,"''
tre raiionde pux coadcue spar.- b.e avec laRussie..11 se peutquecette Li lutn leonsi.ralions suivant,, -
at3 de nos allies". Ea ces d.eriers fo mue nedoaine pispleine sotisfic-sur Ic Liariag|e
tImps, I'Allemagne a fait aepandrc tion A toutes les revendi:ations po'o- "
anles neutres des bruits et de,'naises, mais aprs l'adhsion que lui ie 'Am ur
Itormruons qui representaieat la' oit donnce spontanwmeat la France. hi sisso Cb(lb I
1s4ie oomme prete A abandonnei l'Angleterre et lltalie, eile assure A la )J .lO C'eatce soirqu., cedant aux notn
cii ave, qui elle combat depui Pologne des garantics autrenent se- OPP O brous's demands qui lui vietiliae
Plsde deax ans, A reader sa signa- rieuses que la combiraiio.n alleman- -oo- d. routes parts. L direction du (C
Sre ct us eng igements, A accepted de, oltraJt una autorio.noi co iJiatio.- Ni-VAIur.es a bien voulu consent
&eposer les armes ea trahissant nelle et d rsoire aut seals Polona.s Ce quil y.a de certain, chest qutr d A redonerextraerdmaisr
1o0 seulemeat le pacte de Londres, russes ea change de leur sang pra-. les Piogressistes dont le princip.A qui fit dernitremeisnt sriso moae d
pr p plaisir toute un siAlo coaquise ; L,
msses propres antdrets. D tells lablemenL verbe pour la cause du grief couIre le Gouverne -ent est Mariage de Aiaour!...
0cobiauisons paraissent toutes na militarisme prussien I unexecution de !a Conven-ion, ont Jamais I'art ciioinaathographiqu
tisel!es ax Allemands, A leurs jour- Enfin, M Trepow, coatinuant tout rique, pour gag-icr la victoire na atteint A do pareilles hauteurb,-
i" et a leurs ho'nmne5 d Etat \1 inum.rer les buts de guerre de la electorate ; mais is ont piteusement c'et ce qui a 6td rtd de plus beat
Tropow 'a pascru devoir taire une Kussie, a tr6s hautement atlirm6 ses echou6, saut dais un cas unique. dans le genre. On prouvo devasn
usien, meme discrete, A cette cam- droits aux ddtroits et A Constantino- A ces reproches plus ou moins ton- cette puissance d( coloisC et Ld,
Ppe, dmt le succ s auDp:s des neu- p.e, droits reconnus par la Grande- d.s, les Piogressistcs de leur c6te vie qua anianc les anuindres tableau
!" fut d'ailleurs negaf "et qui, des Bretagne. iitalie et la France en ver- coatesten aux nationalistes toute do Ce llan par ks i-ls sse t iagnaii,
pTtmier jour, fiat jugee par les Al- tu d'un accord conclu en 19 i. La aptitude au sel government. env- e plutv blatouri t et de pluc no
isa ute et miserable valeur. li possession souveraiae d'un passage ploient le tr.e ne vieux cliche local b o lprouve ianll et d plusation
Iai mnicux. 11 a declare que '-quel libre dans la Mediterrance tut, coin- pour retuber a ceux-ci toute chance subileb A foraco d ctre diverses,- e
hque iatt les d. fliults, quels me 1'a dit le ministry ** le ve s- dle rdussite dans le moment pr.sena sioubliables pourtaut. Ce film cliar
e lt loa .s ,checs temporaires, la culaire du people russe A toutes les sous 1 'empire des ncecssai s actuel- ine et s6duit. N.us nous en vou-
pe ra' mende jusqu-A la fin 6poques de son existence. Si, com- les. Les Progressistes A leur tour, drious vraimeatd de ne pas donned t
.Aiqu' tfion decisive, usqu'A ce me tout permet de I'esporer, ce rcve ent. grief au gouvtrnneaent de n a- rendez-vous au public a la repr.ses.
ela iolece t he o alemands est rahlisC par la victoire, cest la voir pas donne une meilleure Con- station de ce soir a GCin6d-Vrit6s o
elt briss pour to'ajours". Turquie qua I'aura voulu. Au debut venaton au Pays et de ne pas execu- l'on passer deux ou trois heuren-
11ue dissimule pas que, pour at- de a guerre, les Allies Pont mise ter celle qui nous lie aujourd'huni. pnes tioclanes d jouir de s tcui-
.e ce but, ii faudra un effort en garde centre les perils que lui f Vo.lA en abrgI les chefs daccu- equela deile u n enasenble d.,
,euse. Mais cet effort, la Russic rait courier une politique d*aventure' station des clars p Alitques qua for- femanes sduia.ante concourant auI
01It leI fire, et elle Ie tera Oa ne lui a pas demand d'iaterve- ment, disent-ils. -Opposition. Pou triotmphe do I Amour I...
s resources de la Russie sont nmr dans la guerre A nos c6tis. On iatrer les passions du Peuple, ils oat 11 y a encore au progratntne dt
uaisables, encore faut-il au gou- lui a demand de rester neutre, l'in- tour A tour employed le caco, aban- >soiro: Le Ilonsaao d la Mythologie,
ment, pout diriger ses resour- tegrite de son teiritoire elt son ind- donnt A son inste sort, la press l- (6galement enu couleuar), Le .SialW'
--s le resultat si d6sere "une pendance lui itant garanties, et me- cencieuse condamnee par la morale se dA la vie, La Prise de TaZt, lit
abotition 6troite des repr6sen- ste certain avantages lui 6tant assu- publique. gadia modislte.
t dua t de la population". rsEnvers Pacha et ses acolytes,sug- Leur grand cheval de bataille est
---l.asngage assz nouveau getionns., commeI e roa .nstan.n deare mrede q e Goe lts
ith la bo,.--Ur I&nement execute pas la Convention, bes ots-Upis
l ",u Gche d 'uu manistre russe. par leur admiration aveugle pour .-e-e-tna ,, s oe ,e'paseIteCo,.ention,
oInnvait-ild pas encore s t puissance geranique. stipendi6s quand its savent trop bien, h6las et V AllCenag e
Save cet .ene.et. ce.tee ,parloraleand oat pr6W6 r se ran- que le Gouvernement a tout tent
k olontC accord entire la Dou- ger du c6t6 de nos ennemis. Une ans cet ordre 'id*es ; la orresoSAS n-n i.
Ze1stmo Ilao .....o.ca -t"doit se ayer. La Turquie dance officielle, publite ces ours.
le SOUvrEnem nt du "rr p lu d erssa dore pll form el d& ru Fpvrier
Joot s'Aenc-, r r... .vc ,llP parce que les Alltismenti A ces injustes accusations. WAsIINuTO..-LeS Etats-Unis ont
.tait asople Vo. A a vtorieuI Voila,les homes qui se soot tan, diclar, qu'ais refusent de discuter
ls forces de faia"',, le "s ou doo- s; a dit M. Trepow, agites et qui s'agitent encore pour avec lAllemagne le daft6reni qui les
dnat a l du con.i. n.. ..ble toue notr force, toute taire croire aux uouveaux d6putes devise tant que ceile-ci n'aura pas
--toi que a Rmei6 A prtr de nolre puisace nationale, et i. jeter qu'ils sont plus dig es de consadara- tait treve A sa champagne sous-ma-
i.ee *rtouv ibre h recontre de lenaemi. Rie e tou que. ML...ar Sadre Dartigue- riae actuelle.
iL tfinfl d- ra nis i" .. A..cetste force. La vtctore fi- nave. ie Chef dElitt don't la clairvo- On a public ce soir la note en-
._t he d6Io p e l masle A o.As. o-hll vient A noas A yance, le tactet la competence ont voy6e par le miaisire des relations
6 seaoUaces opy m IpasArs, M as *essa aua^devantissavY I Pays des coups reptts et wenritea s *n rpons. A ha d6clara-|


Is


I
*






-
1








I


tion falte par.'All, magne de la re-
pri e de ses intense hostility so,= -
marines.
Washington a 6t6 officiellement
avisd de '.trriv6e Zurich de iah-
bassad-ur Gfrard et de sa suite.
COPEM iAGUE.-II n'y a pas d'es-
poir que la guerre avec les Etats-
Unis puisse C;re kvit6e. On ne la
lIsire pas mais it semhle impossible
,de laire concorder la politique des
ideux nations sur la guerre sous-
marine.
Naw-YoaR
Ua grand meeting populaire a eu
lieu ici aujourd'hui. O.it dt a loptls
Jes resolutions approuv-n: l'attitude
du president dans h'at!aire illemande
et un vote de protestation c otre les
observations anti patri~'iques du
maire le cette ville.
CoPi-;\iAGcIus -Girard ne s'cit pis
laissd intlmilhr par le; mn1:it;es alle-
tianles de d,:tentioa. 11 pwo-lama
roadement qu'il ne ciJerait pas A la
pression. L'Alle:ntgie se ruu-a
qjand i'amnbsssal-ur rct'iu de si-
gier un protocol sur les nounelles
leis Etats-U1'm.

Vte velles
de Presse
PAiR sANS FIL

I 3 1vrier
Les Etats-Uiis out declare qu'une
revolution ne sera pas tolerke A
Cuba.
WASsINGuroN.-On a cl6brn6 au-
jourd hut dans toute I'6tenJue du
.eraitoire national, I'anniversaire de
1.i n.1ais iace d'Abraham Lincoln.
NMw-YoRK.-La commission am&-
ri:aine de Secours aux Beiges a ol-
ticiellcment annonc, aux autoritcs
allemandes que les Ambricains ne
parliciperont plus a 1 'uvre de se-
cours en B:lgique et da.13 le noid
d la France.
CA-MIRIDG-.- Clhar:'s I. White,
professeur i:amritede mnathnmatiques
A 1 Universiti de ltrvard et auteur
le plusieurs ouvrages sur l..strona-
mic, a tL6 trouv.t mort dans son
fauteuil de chamnbre II 6tait malade
lepuis plusieurs jouars. It avait 7S-
ans.
NOUVELLP O le la Croix-Rouge out port le chit-
ire des mnemnbres de la branche lo-
.ale A j.ooo.
S .RINGFiBRD.-L'a:;niversaire de l.t
:aissaince de Lincoln a t6 c c16br6 e t
ion an.ie:ane resiJen:e. Les G.A.R.
Sans Veterans Spanish War oat te-
.u des services comne6moratifs.
TAMPA Fla.-Sar la derande d;
ia direction, la police ayant enfonce
ta porte d'une chambre de 'Pun des
premiers h6:els du lieu, a trouve le
cadavre d'uai humane qut s'dtait ins-
ciat sous le nom de H. B. Wheeler
le New-Yolk. 11 tenait encore ua
,istolet de sa main droite et portait
sa front le trout & 'ase balle.


E, tiopf feue

Par s5iit 'iI
13 I'fvri li17.


Lo~Doaii.- Le chlancilier liBJar
.aw a demanded detix 6n ljs can-
.Pants au parlemien~,. lout en leur
i:sant que les d.pcise de .aguerre
-ont ac'- icitneiilt ; ides 11 a
altirme que A.ig..-riz.: ct es allies
out diers de la vi:toire .L1.-:.itive.
6 biteaux out ste coules hie don't
4 anglais et 2 g tCsi.
De grands combiats se poursuivent
dans la region de PAn:re en France
entire les Auglais et les Allemands.
LLes Anglais out at aqut les Alle





LE MARTIN


mands au nord de la rivikre, dans gracieux patrocage de Mesdames jusqu'au M rrrcredi des Ccrdies.
1- moisinage de Beaucourt-Puisiel et d'Ennery Dijoie, Catinot Fouchard, C'est le mnr.idi dts C(ndres que
ont capturi environ 6oo yards de Dl)aniel Vital, Leon Audain, Auguste commence le Caicme; ce jour. IlE-
t-anchies. IRoumain, LautistonLaroche et Rene glise nous rapptlle que nous som-
Les Anglais avarcant sur !e froat Martin. Times pou..sire; c'est un jour de pd-
de la Somme ont conquis tout le Un Comite organisateur compose, nitence, non de divertissements pro-
lon du front plus de trois-quar's de de MM. le Dr Leon Audain, Ernst: fanes. Nous esp/rons done que les
mile au nord de Beaucourt,- Ha-' Ewald et GeorgesTh.Latontant piend fidelcs dtcourr.e:ont leurs cntants de
miel, dans la region de l'Ancre. de son t6t6 toutes les dispositions prendre part aux mascarades de ce
La journife Js ,unhd a tenit le record poir que celte tele ne le cede en jour.
dans la guerre sous-mnamine : 35 vais- inen a cecles des annees pitcedentes. On est t is peink dc voir paifois
,alux out ite cou.is. les ir.vitations seront lancdes A les bands passer tout pres des egli-
BE~RLIN -Le steamer anglais lapa- partial d'aujourd hui. ses, au mipfis du respect du aux
nese Prince, avec 35 cattlemen ami- Netdflie I la amai Saints litux.
ricains a son bord, a etl cou!6 san, Ce qui devi, tit maintenant ge Dans les localitis ou cela se pro-
avis par un ,cus-marin al!emard, inant, c'est que les teIminmes lonujjlte dui,, nous demandons A Messieurs
d'aprks de&C.hts a IEzharge Tele- s'liabillent uaintt naul come des... les Cures d'attirer IA-dessus Patten-
graph Co. Plusicurs rersonnes ont aust ectes et celles-ci comme oau tion de Mssieuis les Magistrats
WtE bles,' es par I'explosi,.n mais leint es liinn.;ts. communaux. Ceux-ci comprendront
aucune Pe lIa ett fatalement et toutes Out, c'est hI dcmi niim.de en- sans pine qua les abords des cglises
ont ru dibarquer en sireItt. VtkI N doivent eitr.. in'eidits aux bands.


L'wuvre des
Zeppeli s
Par sans fit

lBuH s.- Dcpuis le (cn-mence-
ment de la guerre au 3t j.inviei
1917 lts batteries ct stroplants alle-
mands o\;r dtiruit 1co2 machines
ennemi! t1 intim6 1700o a2ialturs.


Faits Divers
P EN SE1G NEMENTS
M kTit.OROLOGIQUE b
01 SLEVATOIItE
DU
$tr'MINAItE COL LtGE
SAI.\T-MIAIlIIAL
M ,!idi !L" Flrvie!: 1l17


Pal o liut' ie

'T( 11 pWraur


mil ill; uir


I mxiD~nmutf
Moyer ne cdiuti i
Ciel clair louie Ia lourn~e.
Fourte biise de mer.
lRosee.
13Brn.Irnc cor~s'afl!.
1. !CiiMM


761 a
2, (it


:31 j
'a's


la etise de' meudicmenis
!lit wvale tine riouvetle iatisse
cuipedtiablaae (ill I l1 I deS; Itoduits
do' ineit iwi [rn ('Jim utio'it(s iesteiat
ill( X6C(Ifa1t1c8 f leg i at iiacies el
swit uta u itts ( I ne fracon 6Wrte
ve votrl ci:ei des '.etitesall atd La i.
11 Wst 1;4sa jrsqtu&vux truvies dais-
mistatict- jubli it e qut i vtoufen
de cet dat do t. IiuFcs. I es n tedica
ineits qU'y 1i( Ce~ait'lt IeS PCCPSmi
teux soil ivitus Ces it, ~-i vcc une
prudeue1ite jutnuonie quit it laisse
que IHo~mp ite~oir 11n mariv e total
; out ut-la t-t 4, (ict reii ties d6~
Sasliteux f* lds du g aiid t((-I t eu-
r lkt tn.i-
Les goidAsit wes # id'n
Aux t ,vit oi s dC IZtaL t cit OIi t
JeIf bot lfA eitamii %li I FIn
dle I arter litis Ituit. s q;a!5 ,Latibi e
111.1t l jOIr.I-PS %ei lt !-(:I' 10. 1 tout i
VP!aIl' ItItIltItA-I a~l VcIt [uilth-SIn j h
I-ol iuleu\ tie-'la '\ii!#.'
A iiI !jt.5onl Ia in Volt 'li i (0.1
Utl'lilt IOIIw le ul I I Oigo ilet'ifte tJS italf i
tart1 au de'pait Iqu'a I at ~e'. 11 y vi
a at-tsiAi& Ias lti'on de ltin-tton (ul
tiiteut la cii a*lt'Ine ut vt illaitte.
I'ihis travaux 'a4isse meet3
A Slai I is!ait t n a uivoU t ui e
tuie qui ti a~sille deltuis liter. L&a
ictife est i.ettoy~v, lea anfractuosittc*
conijli'tkt,,tie isoitequo It auzi~y
t uisbe I as -in .journer. Lcs cattive'aux
Sawnttiz q 'ui inensi~uieit de dit-pa
railre, Ill tetre et lea giavitrea*\
*ntas~atit au fur et & nicaure, souul'a
mDoVIvu Cau eurilF.
Cc sozui d'utiles travaux dana cette
irtgion ou re~tne laffia-ve palud~erntu.
Dal demlaMIS
Tout a OtA prt~pard pour la plus
prande. riussite du bat doufifnia qui
suia lieu le (lilflfclia 18 Fovrier
courent. A paltUr de 3 1. 1es, it I Asile
Frar.Caip.
Cest, comme chaque ann~e, Is
granids salle (Ica foMen qui a *t#
ar~o~ngtie our ite bat dout toIs ucc~be
teat loujours considerable gtice A Is
belle orgenisat ion do Is SociciteW Fran-
gajse do Secours Nutuela.
L'entr~e gdin~rale eat a one gourd.
Onfants et deux Sourdes grandes per-
ocfe.Gmaed W f revesil
-Nous somminc heureux da nnon-
cci que le grand bal traicati de cette
amonitse dooncra samedi 17 litvior'
dons lta beaux et vastes salons Jai
Carcl. de Post-su-Ptince.I
Create f~tt qui our& Ccminerneuft le
plus Mant succis aura Iku $srns Is'


Lteps1rouble~s itCuba.
P ar sims I'i I
14 1LV-iit
I AVANE En apparence, 1.a s tua-
lion ievoluiionnuire n&a 1-.s ch ugE
de1 uls 1101% ours rnAis, it a cir,uiC
bicn dts jumeuis d insurection Ak
Ci lraguey. On preitend que le lieu-
tevant co 'cnel ()"itiones, comman-
dant 1(s hot pes de cttic province
vest r~vohi6 'ivec :uutes 'es forces
Lts comirun:catuons avcc Camaguey
sont inierroni; uc; depuis hier au-
cu n triin W'en tbt arrivE.
On a anrnouc& aujouib'lini que
le gouverr-cwtnt des E-U a oltiti
5oco fusils ct 5 millions de ciutou-
Lhts au goLVCtuenment cubuin.

On demand
Maison a louer. meubk'edans Its
cnu jr~fl5 dt Buis- \'cin~a, i'ut,'eau ou
N UA de ClIUSt ; c i;re cou r ci J 4r 4i11,
,S adrcsser au liar de I Union.


lol I.' le


Ca a e an e


Nous avons rcgu la le'tre pastora-
le Lt Manderrent de Monseign.eur
I'Ar.hevcque de Port-au-Piince pour
le c sime d,: I'an de giace 1~ I 17.


Dins quelqut s loc~lits Ics bandes
ne peuvent circuler que dmlns cer-
tains quariiers. C'est 11 une pratique
1r,&s louable et que tout )c monde.
croyons-nous, strait hcureux de
voir se gknkraliser.

A vendree
Ma, isine jayghtl-e (I, 1000 livres en
2 1 Jde1res et ,iuWli'a de .' s cie'8,-a
dgeortuquer le colia,*,leto0ut1ent boss
Oiatl d'i bomn marchio.
Poa it ri',uce

I III BU-%E

Ilb tre ('Erl(Lse
A mfofl arni groii Tribid
-00-
AU C4e bTzA J1 cwt, ~t it c u. odes
S071 k~ C !!CI Al 1111 111 II ct. Jj Ifl1l C

RA 0 ::0! 01 e,:.AT Ct Ml'I- -11 L 'r Cfl2i!\til
4L Z1 ',e, JC S0lT11111Ct'- dtC' h '' e l Les
Ell A--:C .euCWC !,j pr*C ioi.. 12 1 011 C!I.Alt.

Fzhti'.. e ,cir La ',-A --t ,
1)~r. o,, h *:nciLr ate '. cli!a: :. I it
Ni le ic-. ..illcmcnt Allst~ re JC 1A


Taidis co 't:e un roc, :i- J :. le main- s.
Nous en cxtravons pour les fid Pcnit I t .? eJ,.ant -ur :e It h: i 1ur c ,ns.
les, les dispositifs suivants- Int,,ier mrc e rd ) Ie r Ct des
i Nous recommandons a ious les
tiddlcs d'cntter, s, Ion l esprit de oau so;ve it I onmife v. .:
l'I ., ae, dans Ics sentiments d une E tronv:r J ; ies H/ut .la e-' :. CmCe '
L''t mo z :t .!( reple e ,ne,
sin.iLrc pinitcnce. n iMns1 anit, J : ... r .
2 S En vertu de privileges accor-
di 's Iar le SAint bicge, les tidec' s d .t u i .. r t e : t ,!.: c..
nos dioctses ne sont tenus au j ute e.:o:r t:e o l ,o n 1- i:e e e eC t
et a V'abstinence que les t ndredis Tel L. IjJd: I ,, re :.. j -e
de Cartme et la \eille de Ncel. Ce-
perdant il reste difcnJu, aux jours M Cet .e e, r'
S, i." P J C',; le .- -i
dc ] fine supprimds, de margtr .;ux v1)'ian j..- ,,I i. -i c tu.rt.'r.
r umcs reps de la vianJc et du (<:oxn ... :1n1 e *-C. c' .r.,
poi5scn. Cc ie dt f. nse s'6iend iaux Ile Ce ce, :let.C ie<,'
dimruchts ae Cacai'e. _
; -' Nous recom -,andons ux fl- Plus fra:che et plus ,panouic q'une
dc'es de remplicer par d'autres tcu- Olqeur,
Vit 5 sa'i failoirts, el I :articul.ie- Image f:dele de la beaut. aternelle.
Des yeux profonds, rcveur;. enchan-
n'c ti p 'r la priin 1Ct lajLir.nne, lcs tours,
obl-alions dott lis "ont disptn- 5. Ou i'ame. come A ur-c citerne,
Se id s de s do s Vient boire 1'eau de vie.
I es tide cs de i,.s diocCLts
pe. ent sialofire au dcoir de lb f
C( mnrun:icn pasa-a!e dtpuis !e di-
nan.ht" de 1 Septurgisimt ju'qu'a la
I&., du S.crd-CG ur
l c lu'qu' nouvt l old'e. l c p ;- r
ties ,oumis 3 Notre Juridi:tion 'ii utront l t diue a la mese ia'r.i'.ison
pro / liac, aque lois que la I L bri-L
que e rxcil a. "X a
(, 0 Nus "exioritrs M NSsitus s ,ts ,
Curt's A 1 iraitr la Ccmrrunio f
pascale des hcrrrres par uie retraite '
Its rri n icrs jcurs de la st maire
Sair.'e ,
ls n'oubliercn' pas la ncuvaine .
priparatoire A la Pentec6te et les -
pridications tucharistiques des trois Que prend done cette belle creature si
ours qui suivent la o'!cnnite de l pllinb de sant6 et de beaut?
Frtc-Dicu. COMPOSE "MITCHELLA"


Nous inviIors irns': mmCnt
its fcdles A pirndre pait aux priires
des quarante htuics, le dimanche d
la Ouir.qu.gisime ct dcs deux jouis
su.\ints, ct A vtr.ir adorer Notre
Seigneur expos dars le 'Ties Sailt-
Saciement.
Cette certmonie dtsquarante heu-
res a et6 institute rour fai:e A Notre
St gr.cur separation dts ieches qui
se commettent pendant le carnaval;
qui oserait dire que, rendant ccs
lour il ne se comment pasbeaucoup
de desordres.
Nous demandons aux fiddles de
etiller A cc que lIurs enfants et les
autres personnes qui dependent
d'tux ne se livrent A aucun divertis-
sment contraire A la bienstance.
Nous leur rappelons aussi qu'il
est sabolument conmraire A I'esprit
.do I glise de pro.oer e camMva


POURQUOI ?
Parce que le Compose "Mitchella"
pri-s dans les format, voulues, permet
Iala malade affais.ee de quitter le lit
et de reprendre la vie active. Elle sc
sent renaitre, embellit, et ta sante
florissante iti done rang parimi les
femnmes saines, forte, et jolies.
PI'rce que le Compl)e "M1itchella"
est Ie meilleur t', iitte p. ur les
femnmcs en general et particuliere-
ment pour celles qni souffrent de
menstruation irreguli-res et dloulou-
recues, pour leh delbiles, It nerx -usee,
pour les ecxecdie de travail: c'est le
remnde qui doit avoir toute Icur con-
fiance. II est purement vgeital et se
vend garanti; c'est le nrudicament que
doit prendre toute fernme souffrant de
ces malaises si redoutes qui provien-
nent d'une "atonie gindrale.' N'ad-
mnet pas d e'quinalent.
En vente dans toutes les pharma-
cies et chez Veave Edmo;,d Magloire,
86 Rue Republicainc 86.
Purla t watt en cgrm, '*adreemer I
XAFAEL FL6REZ Z,
I Aenue Johs n rown
Seul Agent pour Hati de I'lnstitat
* M4kcal da Dr. J. H.-Dye,
Baal%, N. Y, L. V. A,


ES qu'il se product des places
des blessures ou des ecchy-
moses, appliquez directement
le Liniment Minard qui se vend dans
toutes lea pharmacies et dans les
principaux magasins. C'est d'une
purete absolue, remarquablement
antiseptique, et product des mer-
veilles de gu6riason. Par son usage
on active la circulation du sang et
on rv.tablit la vitaliht dana lestissus
et on amine une rapide guwrison.
Ne tache pas-t'emploi en est com-
mode, propre, et tras bon march.
Si on n6glige les places, il peut en
rcsulter des d aordres aCrieux et des
empoisonnements du sang. 11 est
prudent d'avoir sous la main une
bouteille de Liniment Minard.
SmsM. uLi.m--.t Mg. C..
rF,-a sa. MMa.... tem IUa ftamrl.


Fratk J MIRIN a Maison Oloffaon,Lu
Scul ~r,,c-t.Ai pour 11,Aiti, a le rlaisir d~aviser as trbm
se cicInt&~e (ju elie trou~
139 Rlue 4111 Petiple 139 fir de Lundi prochain, J& w
LEibrc lee rut's Afirtiel S fta )18- exti -Imemnent r~dufts, ina11

Itm4)t'f AL':l'I~cE.Mousselitie A rideaux. itu

Bounie pension Mises*' Du~k couleur. in
de fantille 'eit.%Jaudrras Ceitilurs. Floms
Bon cc..nfoitablc et prix rmo~rE. mes pour clapea-i, lahab9
No 5 Avenue lityer brodt'c rour jupona. Z7A
Mmne 11.ROM/ER cemsO.ila egqx u
Corsets, fritiv-deux, isog
VIEiNNENT D'AI{RIVEiR etc...
Tu yaux Ga lua ld8d"~ prolilezt d'MIc de cet immein
Ch i. E. ci EF 1ewi, rue du Quil ~~P'Ce ~h~


Laboraloire Stjou11rnZ
Pr~plratiun do io'ites ampoules m6ilicamelriteUusas
et injectables
2 M i DrIA LI F- D4 RGflT A L'EZPoEITI(N IDE HIILUXKLLES 9
A111lA.JIIS cievu de wet solottiques 5(1o 0 dw9*11
t v u Co n rr fu,' e ic i F tmnpioyouis a 6tt- soigneuseurent e
lai-ig, au de I,- dt. "Ile de la ton&ve. Nots floi-oi sa emaiqflff
Wocica&1I ( PI ) Iftentibjudicleuwe quo font IsIf abo(ravoire 4ttM
Llc.su de u'er irj.]t t. Ilie dolt ktre die fabrication rfCtntC pour Avoif tOUt. 0
rsiOMtIflUC5ie. D ,LC fl U'a.S ACsIions now@ pornetiont de ceiti~icr que o
donee tow~ les r~sultaits v.s[Lrars.
SPEClAL1TE: Serum n~vrosth6nique.
Ce s'0ruirn rdsgtiarise lea tchaag -o ,utrititf', ii a 60~ empoyA avve1
dens la vreuras h6nie, Is tuborculostc.



Ma~som Victor AMaiigofli,

93 lRue (tI Miaga sh tie 1'ELA&
Les dc'rniers sf tuners U ont api orig (a$O1,Jiuaienl I
Sa 1 1,iries Iranvalses Am~eux
Saucls. es frapwcuases
Petit rois su ifins, -.perges marque Mol-ton.
I'Prwics d*Enw par litres el par tocalix en terre -
Biscuits Nis Itek IFreon el Co
Lrncalsion tie Scott
Jamnbor neaux iiagn'ifiques Je ,raihhCur
Latigues en ccraseives
Pit&s de foie gRtas (terrines)
Sardines dot Noi vke /um.~s
Pornimes di, tcrteet iovjnons la rge)
7 ubc de Cata il/on
(erises verift.ble, au marasquin pour ceckfail
14arine d'orgeF[otr Whibs
Fsomage de Minster
Pica bon ate de soude en go ar Bard!
X'ins dle litlteur s Muscat,!Mafaagav AMadciie




CaraJacobdHarriser




Importateur Exportateur, CM
SO Broad Street, N.,.0yorI,E~S'
Cwwcournten:Nies4yBD
Nove i W ns des aa 11M YS CIPe


I


Sam Ching
Blanrhisserie Iederse
REPASSAGE DES FAUX-COLS
Les faux-cols rei assets peuvent
durer plusieurs jouis sans 6tre salis
par la sueur.
Pour les vtemets de lane, repa-
ration A la peifection-Teinturerie
po, r ls articles de line.
Repassage A la pertecLon de pan-
talons, chemises, etc, etc.
Prix miodifs,- Place GOIrard


Le S/S ADONlT
York et des ports du
du Ala Capitale 1[
route pour Petit
Cayes, Aquin. Tacmdel
DEPARTS DE NEw-YOut
Le S/S COMMEWIp4
Le S/S NICKERIE 1e
DEPAkT POUR Nt, .
Le S/S ORANGE N3
ce soir A six hures
Saint Marc, Gonaives
Cap et Ntw-Yolk.
Auo AHREHNIr m
(crt-au-iace, 14


L 7e plus da
P des VINS TOr



(o.-n BEEi 3LA

L eN*oM -2 t 41m,
& ANIMIK
Ll CHLOROtg
[A D W
NL MEURAITH
coNVAml




Grande Yail
D 12 a I 17 d(


71