<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02781
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: January 10, 1917
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02781

Full Text





dluu~e Nos91I


QDJINZE CENY~l~INES


in vaibInlAM


xeruzeat ui iujaviu iiii,


O16m1ent-M-AGLOIRK
DIREcTEUR


I PORT AU PRINCIS
oil! !I G. 2.0)
MOO 1 5.03
DEPARTEMENTS
~a~iu I I I G Re 2.20
moil . : 1 6.00
STRANGER
~jMoil. I I I I G 8.133

PORT.AU-PRTNCE (Ha',I


0


J


OUOTIDIEN


REDACTION ADIMINISTRAT.10V
k&-g,&e des Rues Firou. & AnadicaiflS

Los 22m0ACes sciat reuts
A Pt-sr-At7-F~t1NCx:AUX uranux du icurnsl:
FA PRiz: chez L.Mayence & Cie 9, Rue Trancna.
A LowDRzxs: chet L. Ntivrnce &- CQ,. I.T
Ludg-att Ei!
A 6'IRLIN. chrx Rudolt Musse S. tv ig, Jcruss~w
Szrasse 46 4?
4 MuIS,--Yovtt Uvivev~aI Publicity Co'~r.PaMy 45j Vlcl
34 th St-,,a
L-v n-.2ascrits ins~r n unon me son? v~ rcnd,jF

4bonncnrtents & tnscr~ttomv avabh-v d


NOTES DE GUERRB


IMENT REPONDRE



itfr[ Allaeffla+ i


jbltaille de la Somme, qui dure
Lpisdinq mois, et la reprise de
aufortsde Verdun, on ( claird
lIlemands sur les causes de
1cbhees. Leurs succ6s foudro-
&Isaa d6but de la guerre ctaient
i la supdriorit6 crasante de
rartillerie lourde. Nous nons
lies defend's avec notre artille.
ide champagne. don't l'excellence
restee incontestee, et nous avons
'rennemi en respect sur les li-
4 nous l'avons rejeti. Pen-
Ie temps-lt nous avons fabri
etc'est une (uvre de longne
e-ler pieces a longue poi tee
Iir rapide qui nous faisaient u
apres completement dcfaut. A
orequeces batteries entraient
icion, nous reprenions lente-
tmais sfirement I'avantage.
*offensives qui se sont succe
depuis le second semestre de
150otmarque les tapes de nos
enartillerie puissante. C'est
trcela que de zhacune d'elles on
ditqu'e'le dpassait les pr6ecden-
an point que celles-ci ne pou-
I lui tre companies. Les sol-
squi out pris part aux unes et
autres r patent invariablement
lfoffehsive de Champagne n'-&
Arien aupres de la bataille de
[Mhn et que la bataille de Verdun
mte n'6tait rien aupres des
lta de la Somme.
soldats traduisent ainsi un
ientexac. 11y avait plus de
ai, depart et d'autre, a Verdun
SChampagne; il y en avait plus
la Somme qu'A Verdun. LA,
sedans la reprise de Vaux et
W1aadmont, c'est nous qui avons
|superioritd. Dans une audien-
l aaccordde & un journalist
1 h, le kronprinz Ruprecht
re,quicomiande en Picar-
& c0anu et ii a ajoutC ; .zL'6-
osesest maintenant mieux
Noutas avons d'ailleurs re-
lportats renforts en artille-

PQur qu'un des deux parties
adominer Fautre et A FI'cra
IIquil ait a sa disposition
RRag-nerre de plus- en
fombreux avec des iLunitions
"Ln plus abondantes. Cest ce
explique le perpetuel assault
livrent les belligerants.
d les Allemauds out vu que
lls arrivalent a les Cgaler
lacnstruction des canons et
Srication des munitions et
Ient de bient6t les d6passer,
te'cidd de fair un double
Lod premier a pour objet 1'ex-
'o d 1,fabrication de l'artille-
t les usines qui la com-
"nd"ses deux empires. Le
e propose, a l'aide de la
ion as erie, d'entraver la
A l Mat6e riel de guerre que
Plus forenet du dehors.
eetvoierelent armtn qle son
reavoir Soin de l'e Ip
a ... des alrmes, telle
Sb litque de guerre de
ge bl explique ,a la fois
d0e la guerre sous-marine
et a qul sattaque systetrati-
:nesnutres et les Lraite
'bellig6rants, et les nou-
rheze(que l'Alleinagne a
eion cvile0 sou le litre de
e sa81a'ures ont etc, non
ell'es s implement_ an-
Coameta provoqud chez
SlSr es les plus ex-
loes Lemes gens qui.
Iouve- sTeamnes, taisaient t
ihtvrne1ent pour la re-
.[r no0m1110ige, se sont
F --r nett0 tese que tout


le monde, sans distinctica d'Ago,
devait travailler exchusivement pour
la guerre. HI est inutile de chercher
les raisons de ce retirement. Pour
eux, il y a 1'article A faire Un sujet,
quel qu'il soit, est une matiere A dd-
velopper; il peut l'6tre selon 1'6po-
que, aussi bien dans un sens que
dans l'autre.
Nous avons le m4me problme i
rdsoudre que l'.llemague; nous
avons le m6me effort A accomplir
et lea. mmes rdsultats & reclercher;
quant & la m4thode A suivre, elle
ne saurait 6tre chez nous la meme
que chez eux, pour des raisons qui
sont les unes ourement materielles,
les autres plu Ot morales.
Le gouvernement frangais n'a pas
besoin de mobiliser les civils que
la loi rnilitaire n'atteint pas, parce
qu il n'a pas & prdvenir, comme en
Allemagne, des manifestations hosti-
les, 11 aura tous les contours, sans
avoir a paralyser des industries et
des commerce qui concourent a
alimenter le bu ig;t.
Quant aux c 'nlitions materielles,
elles se deduiknt des conditions
memes du trdvail. Avant la guerre
les empires du centre avaient un
nombre 6norme d'usines travaillant
pour l'exportati In Ces usines ont
tA6 idndralement transformees pour
consti uire, les inieux outilldes, du
materiel de guerre, et, le-. plus sim-
pies, des munitions. Restait-il beau.-
coup de ces usines A orienter vers
cette nouvelle fabrication? C es, pos-
sible dans, t? n :- i"q. nieq'1rp Pt'
c'est pour cela q'u l'Allemnagne cher-
che par les procedes les pius con
traires au droit, A se procurer de la
main d'ceuvre.
Chez nous, il n'en est pas de mo-
me. Le nombro des usines otI 1'on
peut construire tdes canons est tres
limit, depuis que les Allemands
occupent nos departements du
Nord et de l'Est.:11 en sort de terre
sur plusieurs points du territoire,
mais il faut beaucoup de temps pour
les dquiper et les mettre en march.
Aussi. tout en faisant 6tat de cette
reserve, qui arrivera pen a peu en
line, il faut pourvoir aux besoins,
qui devienient extimtnewent press
sants. Ce n'est pas, come autre-
fois, pour le priatatnps quil nous
faut un supplement croissant d'ou-
tillage, c'est imm6diatement, car la
guerre ntie s interrompt plus.


Port-au-Prince, 9 janvier 1917.
La Commission Communale
deo Port-an-Prince

ARAETE

Vu les d6crets 6lectoraux des 22
Septetmbre et ij D6cembre 1916;
Attendu qu*il imposte de designer
les locaux ou doivent se tenir les
bureaux de vote en vue des elections
des 15 et 16,janvier 1917 ;
Arrete ce qui suit ;
-Art. ier- Les bureaux des difi6-
rentes sections de vote des 16re et
2me circonscriptions electorales de
Port-au-Prince, se trouveront ainsi
r6partis :
Premiere circonscription
parties Nord de la ville
16re SECrION DE VOTE
'Un ier bureau au march du Pos-
te-Marchand ou seront admis les
6lecteurs inscrius du No au No 6o5
Un 2me au meme endroit ou vo-
teront les' electeurs inscrits du No
606 au Not12H-
mine SECTION DE VOTE
.Un ier bureau dans la halle Nord
du marched Valliere au c6tC est don-
kant. sur la Grand'Rue, pour les
tiecteurs inscrits du No i auNo Soo j
Un- ane an m~me bAtiment, auco


' Nous devons done tout en pous- Place S e- \ne pour les lecteurs ins- le House Rule Committee sur la
r sant activement au d6v!o;)pement crits du No i au .No Soo. resolution Wood d'mnandint ue
de nos usines, demander aiux (d- Un 2 me au .1o0C M; n tIe e,.,.!,-i sur Des prieendus tio n-
r hors les fournitures qu'une nZcessi- I'Etat pour les elh'ctcurs iiiscrits du ces a \Val Sltcet de Ja note-\\'tsoi.
t4 tr6s pressante nous oblige a ac- No 8ox au N 60 lo. Mardi le stiuat statuera si;r e bll
* cumuler. Ne pas convenir de cet Un 3me an Parc Lecon'e pour Sheppard interdisant la fabric Iion
- 6tat de choses, presenter come me et a vcnte de boissons dans le dis-
accomplis des fits don't e'(ichan- les electeurs inscrits du No ib6o au trict de Columbie.
ce est encore lointaine, laisser croi. No 2 093. La Farm Loan B' ard a. anornco
i re que des IMIIs fOurnaux dlout Ial- Art. 2- L.e present Arr6tu, apres La FirmquLoe oi r I a nnoes
lumage est prochaii, sont dsja en avoir dt. appi o;ivt par le Secretaire ce sors que l'organisatio- des x2
oroductionn i,arler d,i rcharboI t uii d'Etat do I inte~iieur, eria impritne' banques- agricoles a 6t enterprise


est encore aun Fond de galleries A ex- public et exdcut a la diligence du dans le but d'elininer comp'dtement
plorr co-nine s'il rait d0ja sur le President de la Commission Coin- la politique, dans le choix des indi-
carr au de l t mine c'est entretenir munale et de la Gendarmerie d'laiti vidus qui devront fonder et operer
le public d'ans un dangereuKx nira- chacun en ce qui le concern. ces banques.
ge. II sutlit de rectifier le tableau Fait A I'hote' commnun-', les Les activities vont ieprendre de-
quon nous prtsente de la situation jour, mois et an ', .. dessus. main danslacontroverse embrouill6e
Sindustrielle pour qte, du mem e qui existe entire les directeurs et les
coup, la question de la main d't(i- Dr DOMOND, employes des lines ferries. Lc
vre a emfnployer soit sole. Ce.te avocats vont dbattr en assatic
mnai d'0euvre suivra I'ouverture de Gccrges LESCOUFLA111, lacats von de la cOten Cussati c
chaque nouveau foyer d activity. La la question de la -o.istitui.nn.
teunir d'avance sprait l'enlever des Climent-MAGLOl iE de la loi-Ada.soii.
t autres ch1,niiers oo elle product BlRMINGHAM.--Les detecLIvcs out
Au course des debitts qui out eu s-.. a trouv6 aujourd-lui ui tas de i a-
lieu & la CGlambre, on a & se rendre tiHre- chimiqu..s dans la ch Unmzre
comn-ile de la di'liculLe avec la- 7F/i e o ,gOj# ly, de Louis Walton, ce qui .emble
Squelle nous nous alimnentous en appuyer leur th2orie qu'il av'it eu
m atieres premieres. C'est encoreP ROUGE et BL 4 AC l'id6e de se suicider par i'explosion
un argument en faveur d'une .n1- (iU/ht sup.rne.',' qu'il provoqu dans ie laboratoire
th ode qui ne ressemble pas a clle Crz du Surthern R ilw.y Sp -a de New-
de 1'Allemagne. Ge qui serait plus -B JI Y r
desirable, clhez nous, que la mobili- I. BI2IO Yo k.
salion civil, c'est que chacun soit Angle des k'e Courbe e Une explosi-n de gz quiu cut lieu
tmis a la place oftI appelkint ses ;,'+0 F' u)' PA dans lcs min.'s de la R1:-,''.:.
aptitudes; En Angleterre, its ou0t un Iron Sicel Company a tu6 I home,
h ioumne qui s'est iev1le de prermer bless& gricvemrnnt 3 iidividus et
ordie dens l'organisa ion de la guer- ]'Ouk i,'le bidilC 4 autrt's.
re: -'s l. Loyv1 G:-or. Tous les DENVER COL ---Colonel WVilliams
pautis Iai rendent horn:nage ce (fe Press88 F. Cody (Bulfto Bill) se oneurt
suijet. De.nve-r, conLf-on.:i l a moirt corn e
N1. L'oyd George s'est r6v61e tout souvent il avait su le faire, dans les
autre qu'on le supposait. Chez PAR SANS FIL planes, dans ces cot) its occidentaux
nous, des homes qui avaient une dans ces con
notoridtd dans le genre de la sien- qui rendirent son nomr fameux.
ne, ont ete mis a mt-eme de fire 9 Janvier 1917 New OILeAXs.--Abe Attel, ancien
preuve des mnrtnes qualities. A 1'ex- charnpion-leger, a -t6 battu en 4
perience il ii'oat rien donnu. Ne WVASHINGTON.-Dans les dix mli- rounds sur o10 par Phil Virgets de la
seraiL-il pas logique de les rempia- nutes apres ia comparution de Tho- Nouvelle Orldans.
-cer au plus vite dans les poses mas Lawson par devant le House En honneur de la commimora-
quere, cs oupt dt f Rule Commiitee pour t1moigner au tion national de la bataille de Nou-
ou, du moins, en voie de te fare. sujet de indiscretionn commise A velle Orleans routes les maisoas de
Ghez nous les gens ec place senm- Wall Street ce financier qui s-intitu- commerce ont fcrm6.
lent avoir constitui un syndicate de lait fermier provoqua un tel vacarme COLUMBUs N. M.-Oa a commeti-
defense naturelle. Cest la pourtant dans I'assembl6e qu'on dit le con- c6 le dressage des chevaux de cava-
qu'il y a du monde A mobiliser I traindre, par la force physique, A lerie et de somrne ; des bicoques de
repreadre son siege. II adressa A quel- quartier-maitres sont construites et
Colonel V. IIERAULT. qu'un les 6pijhetes de a poumoas une base militaire se prepare ici en
de cuir, vieux gueulard A bouche vue de la reception des troupes du
Decembre 1916. d'6goit v et d6clara que des coulages general Pershing au cas on il serait
de secrets d'etat etde cassationavaient d6cidc de les retirer du Mexique.
donn6 l'occasion de d6pouiller ce CHIHUAHUA.- D'apres de- infor-
ouest donnant surla rue Courbe pour people d'une valeui de 30 A 40 mil- nations revues ici les patrouilles de
lies 61lecteurs inscri s du No 8o01 au lions en deux ans et ajouta, enlin, Carranza ont vu Villa se dirigeant
'No 16oo. que bien qu'il fut abondamment vers Las Nievys au sud-est de Parral.
Un troisieme toujours dans le renseign6 sur ces pr6tendus coulages EL PASO lx.-Parral et Chihua-
m~me edifice, au c6te Nord, don- il ne parlerait pas. hua sent occupies depuis hier par
nant sur la Rue de; Cesars pour les Le ser6at sanctionna le bill d'Im- les forces de Carranza commoinddes
61ecteurs inscritsdu No 1601 au No migration apr6s que la Conference par le ge6nral Murg-ra. Les forces
2475. Committee en eCit elimine les ex- de Villa fuient vers les montagnes.
.3eSE ON DE VOTE pressions offensantes pour le lapon. 9 machines et too cars out 6te re-
,3me SECTON DE VOTE Les prohibitionnistes ont,rempor- captures par I armee officielle.
Un zer bureau au local du bureau t6 une belle victoire par une d6ci- -Madame D. Oren, fille du Ca-
Technique, rue du Ouai, pres de la sion de la Haute Cour maintenant la pitaine lames Bennet du regiment
Douane pour les electeurs inscrits du constijutionnalit6 de l'acte Keynon St Helene, est d6ecede ce martin d tns
Not au No 8oo. qui interdit 1'expedition en territoire les environs de Londres. Elle &tait
Ud 2anieau meme local pour les sec (temperant) des boissons d'un Ag6e de 9o ans et avait assist aux
l1ecteurs inscrits du No Soi au No terrtoire mouille ( intempedant) fun6railles du Grand Napol6.in.
16o06. Les construct urs priv6s n'ayant Une nouvelle forteresse Russe est
Un 3me au kiosque de la Place pas soumis de? ottres pour la cons- tombee entire les mains des Allies
Geftrasd, pour les electears inscrits truction de croiseurs de guerre et de Teutonniques qui poursuivent le',
du No i 6oz au No 2 400. patrouille, le secr6taire Daniels a movement en avant 'tout au lo
Un'4me A l'etablissement scolaire sollicit6 du C.ngr6s G 12.60. ooo du chemin de fer, au nord de t-
du Quarter de St-loseph (maison pour augmenter, les tacilit6s de cons davie. Les troupes du Feld-Marncrtal
Cassagnol) pour les eiecteurs inscrits truction du Navy yard. G 6.ooo ooo Von Mackens-n ont pr Fokihaei,
du No 2 401 au No 2 b64. ont deji eti accorde-, p ur l'aneiio- 5060 prisonniers et quelques caoons
Deuxiine Circonscription ration des chantuc.is-u Navy yard, 4 et intrailleuses. 'DaPuis le deinter
d titeaux de ;ue re un croiscur pa- rap,oit Le, envahisseur, repojsatent
Partie Sud de la vilie ,U11e, 8 deo ntoy s, 29 garde- les tioupes Ru ses. Tres p Ju d ati-
l6re SECTION DE VOTE 6 es sous-a -. et' co 6'' vit6 rg'ue sur les autrcs tnialrcs de
Un bureau'auuKque d Cnp z ; ,- gu~ .
dUn b 'urea t au ke usque leu .aeun rs, I gaidc- 6. ,oA.-tI-I .* t| -E poursuivant 1 en emi dans
de Mars voont les eeur charbonnuer, I baiau h6pttal, i guti- la vallee de Rutfiji no. clc0loaines ont
inscrits du No .au N047 j boat, i bitcau-arbenai out. ee assi- occupy un campemcnt Allemnand sur
2me SECTION DE VOTE gnes aux.chantiers du Navy y.rd ; ia nrvire Kchogowli et atteint Ki-
n r brea -ia civil -qui laiise 4 croiseur', de gaerre, hamnlawe sur le ban -No I du Ruili-
n ler bureau an tribune cvx roseurs-ptiuuitie don'tt at rest a Il Dins la capture des deux postes
pour les electeurs inscrits du No co uto p de Beaumo nou tnes 56
N o pi6oir Ia contructio. ptes de Beaumnont -ou; h1 nes56
iu No 44a' L'anteret du congress se concentre prinonniers.
nme SEc TrN DE VOTE cette .seRAine dans 'audition des | PARIS.-- Un escadron. fran.Ais a
Un bureau -au kiosque de ,1' ttmoins, qui sera xepribe remain partlarice ;des prjeciles sur te chArnp,


_____ ~ _I___il __ ji i ~ -X-


_.] ~IILr __ ------ra e- c- ~~ -L-SI J~WlqA)~R~)IIUI~lii~_I~Llrr~L~PIWIQ


))


. q


F






LE MATIN


d'aviation A Orkoles et sur la station
,du chemin de fer de Gurid. Lesous-
lieutenant Delorme a anaqu. un a6-
roplane Allemand qui tut forc6
d'att6rir dans nos lignes pros d'Auve.
BERLIN.-Sur le front Franco-Bel-
ge grande activity d'aviation et les
Allemands ont descendu six a&ropla-
nes ennemis durant la journ6e.
Un sous-marin a coul6 ii ba-
teaux en onze jours. Paimi ces bd-
teaux il y en avait cinq charges de
,:harbon representant un total de
15 ooo tonnes.
10 Janvier
LONI)Rr-.-II se peut que la r6-
ponse de 1 Entente A la note du Pr&-
sident Wilson soit expediee dans les
24 heures, mais elle ne sera rendu
publique que dans les 48 heures
apres sa reception.
BERLIN.-Des batailles vio'entes
se livrent en ce moment dans les
vall&es conduisant A 1-lnt6ritur de
la Roumanie Septentrionale.
PARIs.-Dans un rapport sur la
conference de l'Entente A Rome, M.
Briand aurait admis que des deci-
sions y ont et6 prises pour hater la
guerre A sa fin, par le succ6s des ar-
mes.
ATHENES.-La retra.te des trounes
Grecques de Thessuly a pris fin. Des
ho'nmes armies de carabines rem-
placent les gardes aux points de che-
min de fer et passages.
PIRAUIS-GRECE.-Les Allies ont
donn6 A la Grace 48 heures pour se
soumettre aux demands continues
dans la note p 6sent6e le 3t DPcem-
bre par la France, I'Angleterre et la
Russie.


Corn in un iqute

Dp1)arlement de I'lnlrieur
Pour meltre /in d une propagande
stupide concernant la Musique du Pa-
lais, propoyande qui n'est d'ailleurs
qu ine rossi''re inainuire dlectorale,
Ie DdJparlteennt de 'ilaterieur declare
qu il est absoltmnent / aux, cornme cer
taines gens se plaisent d eIt repeter
depuis quelques ours dans le but de
provoqiuer dans I opinion un sentiment
favorable an Gouvernement, que la
Musique dui Palais ail t't Iransform e
en Musique de la Gendarmerie.
La Musique di, Palais, qu'il imported
s817s dole de deor/aniser sur d'autres
bases est et reste "ilusique di Palais
sons les ordres directs du Prisident
d'llaili.
Le I )parlement saisit cellte occasion
pour dtclarer une nouvelle lois que
sont egalement fliusses totes les Nieilles
histoires concernant le M;ieSt-Nicolas,
les tlligraphes, les postes, le Ministere
des Travaux publics, etc, etc, qu'on
essaie de remeltre en circulation ti la
veille des dlectio) s.
LeSecrdtaire d'Etat de 1 [nidrieur,
Sthnio VINCENT



Eaits Divers

RENSE1GNEMENTS
MI-T&JOROLO GIQUEfE
OuSERVATOIRE
DU
SE.IINAIRE COLLEGE
SAINT-MARTIAL
Mardi 9 Janvier 1917


BaromBtre


763.F,


minimum 18,4
Temperature
maximum 30,3
Moyenne diurne 21 7
Ciel clair, un peu nuageut l'apres-
r, idi.
Rose.
Baromktre 16g&remcnt en baisse.
1. SCHERER

llygiene et Asislance publiques
La semaine derni&re est arrive M
le Docteur Mac Lean, co-seiller me-
dical.
On esp&re qu'avec sa presence on
reorendra loeuvre don't les bases oni
6i6 poses Iar la Commission d'hy-
giene et que 1'Assistance publiquw
qui relieve de 1 Hygi6ne Publique au n
ra toute la solicitude du Conseillei
rmdical aux fins d'une organisationr
definitive.
II faut souhaiter que les mrdecinw
haitiens trouvent en l'occurrence un
amp d-actions oi ils puissent ai-
der le Gouvernement A r6aliser enfin
I'Hyg'ene et I'Asistance pub'iqute
en Haiti,


Nouveau cambriolcur chez Port-au-Prince, le 9 janvier 1917.
Justin Thomas A
Dans la nuit de dimanche A lundi Arret
dernier des cambrioleurs penetr6rent La commission commuaale
ians la maison de comrrerce de M de Port-au-Prince
lustin Thomaset emport&entsixcent s artics 17 t s
trois gourdes et une bonne quantity Vu le sep artmbie 1916. et des crets
de products alimentaires. duA22 sendu i y a lieu de d6si-
Nous autiroris l'atentton de la trendu qu'il y a lieu de ddsi-
Nous attirons attention de la gner parmi^ es lecteurs sachant lire
Gendarmetie sur ce cambriolage qui ger parr leslereurnts et vice-pr6si
n'est pas le premier perp6tr6 dans la et crire lesb presidenlectoraux sup-
maison de ce charmant commergant. pl6mentaires et de faire connaitre en
L'Eco:e de Musique mrme temps au public les noms des
Dans tous les cercles d'artistes il juges de Paix, des juges supplants
est question de l'Ecole de Musique ainsi que ceux des autres citoyens
don't nous avons signal l'6tablisse- appel6s A remplir ces functions:
ment prochain et qui sera dirig6e, Arrete ce qui suit:
comme nous l'avons 6crit, par le Art Ier Les bureau 6lectoraux
maestro Occide. Un grand mouve- quant A leurpr6sidence et leur pr6si-
ment s'efftctue en fdveur de la r6a- dence seront ainsi forms:
lisation de cet utile project et dejA le Premiere Circonscription- ie Sec-
directeur nous a inform qu'on peut tion de vote--- Partie Nord de la
computer 23 6!6ves inscrits. ville.
Nous reviendrons sut ce sujet Leler bureau6lectoral de cettesec-
qui int&resse une si int&ressante par- tion de vote aura pour president et
tie de la population. vice-president; le juge de Paix sup-
Bar de Parisiana plant Me Emmanuel Coicou et le
Nous sommes heureux de trouver citoyen David In Guillot.
A la tate du Bar de Parisiana l'ai- Le 2eme bureau aura pour pr6si-
mable Mr Chathuani, l'ancien direc- dent et vice-pr.sident les citoyens
teur du Nouveau Bar, de la rue Roux Alc6 Celestin juge supplant et
Nous lui souhaitons du succes A Mr Arthur 1.i lore.
la direction de cet 6tablissement ou 2e SECTION DE VOTE
il fera valoir ses remarquables qua- Le ter bureau ce c, tte section aura
lit6s d hcmme du monde. pour president et vice-pr6sidbnt Mr
Cih_-Vari~l~s Arthur St Lo juge titulaire au tribu-
Le progrimme de la reprdsenta- nal de Paix de la section Nord de
tion de ce soir est b.en tait pour at- la vlle et Mr Michel Beauvoir.
tirer encore une fois une foule con- Le 2eme aura poui president ei
sid&rable au Cin&-Vari6tds. vice president Mr I I Dessalines
Voyez plul6t : juge supp!6ant au sus-dit tribunal
m On demand un chien de gar- et Mr loachim Bastien.
de *, a Rigadin Cendiillon a Nick .Le 3eme aura pour president et
Winter et hommee au masque vice-president les citovens Charles
drame dmouvant en 5 parties. B. Augustin juge supplant et Pros-
La musique sera aussi excellent per Chrisphoate.
que celle qui. I'autre jour, a tenu le 3e SECTION DE VOTE
public sous le charme. Le ier bureau de cette section au-
La P. C. S ia la rue Fei'ou ra pour president et vice-pr6sideni
Les traviux de nivellement des Mr Ueirick Pressoir et Mr Arthur
rails sur la line de la rue F6rou Balmyr.
marchent A souhait. La plus grande Le 2eme aura pour president et
partie des traverses est change. vice-pr6sident les citovens Henri
Les chefs d'6quipe qui dirigent Diambois et Mr Charles Dehoux.
ces travaux esp&ent que d-ici la fin Le 3eme aura pour president et
de la semaine la circulation pourra vice-pr6sident Mr J. B. U. Errid ju-
6tre reprise. ge supplant au tribunal civil et
Mr Ori'ivinq M. ril


Conseil d'Etat
Les pieceb qui out ti6 lues A la
seance de ce jour sont envoydes A
i'txamen de la section des consulta-
tions juiidiques. Apids le d&ptuil-
,ement de la correspondence, I'As-
sembl e generale a pouisuivi son
etude sur le project de loi sur la
naturalisation.


Aiis
Le soussign6 aeclare nul pour en
i6clamer duplicata le r,.6piss6 au
No 207 de P. 950 40 que lui a d6-
livr6 la Commissior de verification
tnstituee par la loi du 9 Septem-
ore 1911.
AL'X ROY.

A is commercial
Le public tt le Commerce soUl
-ivisds qu'A partir de cette date, Mes-
sieurs Renaud et Fidderic Gousse
ont la signature de ma maison.
Miragoine, le 10 lanvier 1917.
T. GOUSSE


NOUVEAUX ALAMBIMCS "
pour nDSTILI.IXE & RECTIlIER
Los EAJX-DE-VIE,
ANUMS, .ALCOOLStetc.
DE nOY FILS AINt
3 O".M i L E AR
(.UIDE PRATiQUF da Distllt ur dl'A -EJ-DE.
j VIE, ESSENCES etc. MANUEL du Falhricat de
3BllDM ft TARIF ILLUSTV.- afdr/ franco. j'

L gane HI a nii e


DePARTS DE NEW-YORK POUR HAnS
Le SiS NI(CKERIE le 5 courant
pour !es ports du nord est attend
ci vers le 14 courant et partira pot r
Petit-Goave, ldremie, Cayes, Jacmel
et Curagao.
Le SIS ORANGE NASSAU le 17
janvier crt
DEPART POUR Neiw-YORK
Le SIS COMMEWLINE laissera
Curacio le 9 crt pourlesports d'Hai-
. et New-York Attendu ici le i5 cr.
A t o. AHRENDTS. idirs
Port-au-Prince, le 6 fan 1917 A


Le 4eme aura president et vice-
pr6sident les citoyens Hermann
Chancy greffi r du tribunal de Paix
Section Nord et Benoit Louhisdon
2e CIRCONSCRIPTION


Parties ud de la ville tere sec-
tion de vote.
Son bureau aura pour president
et vice-president le juge suppl6arnt
au tribunal de Paix section sud Mi
Charles Desgrottes et Mr Thomas
Schomberg.
2e SECTION DE VOTE
Son bureau aura pour president
et vice president Mr le juge titulaire
du tribunal de Paix Mr Louis Ro-
mulus et F. B. Brice.
3e SECTION DE VOTE
Le ier bureau anra pour president
n vice pr6sidcnt M: Mond6sir Pau
juge supplant du dit tribunal et
Mr David Borges.
Le 2eme Ld~ment Bonny. judge
supplant et Mr Emmanuel Hen:i-
quez.
Le 3me Mr Georges Dorc6, juge
,uppl6ant et Beaumont Dennis.
Art. 2.- Le present Arzn6t, apr&s
ivoir tk approuv6 par le Secretaire
I'Etat de l'Intrieur, sera imprim6.
public et ex6cut6 A la diligende du
President de la Commission Com-
munale,
Fait & 1 HO'el Commuial, les
our, mois et an que dessus.

,' Checker JOae Jewell killing Co.
Marines Hungarian oo, Sup eme & Jacc

B.T. Babbitt c.,
Savon Gold Bar
FRENCII AIIERIICAN WINE Co.
VIANS de CA I IFONIE
Vins rouges: Claret, "Zinfandel, Burgundy.
Vins blancs : Hock, Sauterne, Riesling
/lassacussett Breweribs. Co
Bi6res Pilsner,
Plaft & Kings Bohemian
alleys Porter & Kings Pure Mali
rHOS WOODWARD & SON
Poiuon salads en tous genres
Reprdsentds per


Evg. Le Bossd
95. Rue du Quai
PORT-U -PRINCE (I1A ITI)


I
1


I


VENTE PAR VOlE PAREE"
En vertu d'une obligation hypo-
th6caire en date du trente Septembre
mil neuf cent treize, enregistr6e, pas-
s6e au rapport de Me Marie Jacques
Chrysost6me Rosemond et son col-
lgue, notaires A Port-au-Prince 20 ,
d'un jugement du tribunal civil de
Port-au-Prince en date du premier
Mars mil neuf cent seize, enregistr6
et rtguli&rement signifi6 ; 3 0 d'un
commandement en date du quatre
lanvier courant demeur6 infructueux
11 sera proc6d6 le jeudi que ['on
comptera onze Tan ier mil-neuf-cent
dix-sept A dix heures du matin en
1'6tude et par le minist&e de Me As-
trel Laforest, notaire A Port-au-Prin-
ce, A la vente au plus oflrant et der-
nier encherisceur des immeubles
suivants : I o une proprift6 tonds et
bAtises, sise A Port-au-Prince, avenue
Magloire Ambroise, quarter de l'Ex-
position, de la ccntenance de trente
pieds du nord au sud sur cent-ving'
pieds de profonieut de 1'est A l'ouest
et borne au nord, par Monsieur L
Audiger, au sud, par Lionce Viard,
A P'est, par I'avenue Magloire Am-
broise et A I'ouest par le course du
Bois de Chene 2 0 un emplace-
ment sis A Pktionville, rue Magny
N 0 ro de la contenance de soixante
pieds de taq ide sur la dite rue Ma-
gny, sur cent pieds de profondeur et
bornee au nod, par le NO 8 ; au
sud, par le N 12: A l'estpar le N
it et l'ouest, par la rue Magny ; 3 0
une proprni6t sise A Petionville, rue
Villate de la contenance de soixante
pieds de facade sur cent-vingt pieds
de protondeur, borne au nord pai
la propriet& N 14. au sud, par la
dite rue Villate ; A P'est par la pio-
pri6t6 N 19 et A I'ouest, par celle
du N I.
Tels d'ailleurs que Les immeubles
se poursuivent, component et s*'ien-
dent, sans aucune exception ni r6-
serve.
La vente aura lieu sur la mise A
puix de six cent huit dollars qua-
rantf centimes or amiricain y com-
pris les honoraires usuels des avo-
cats poursuivants et ounre les cha:-
ges de l'ench&re Or 608.40.
A la requete de Monsieur le Dr
Annulysse Moh&_r, l'r6pri6taire, de-
meurant et domicili6 a Port-au-Prin-
ce ayant pour avocats constitu6s Mes
L6once Viard et Mondesir Delienne
avec 61ection de domicile au cabinet"
des dits avocats, sis A Port-au-Prin-
ce, NO 125, rue du Centre.
Contre Mademoiselle Marie D&-
brosse, propri6taire, cemeurant et
domiciliee A Purt-au-Prince.
Pour plus amples renseignements
s'adresser aux avocats poursuivants
ou A Me Astrel Laforest, d6positai-
re du cahier des char es.
Port-au-Prince, le 6 Janvier 1917.
LEONCE VIARD
MONDESIR DELIENNE
avocats


FLO|REINE
CRkNME DZ BEAUTj I
R END LA PEAU DOUC4
S RAICHE PAR.FUtNdEs.
-**.u d~d


The Studebaker Corporation of Ameri
NEW YORK


\w


Recomlrande ses :


B avec ou sans roues cou
BUGGY
AUTOMOBILES
HARNAIS
Pour to CABROUETS etc. etc. PREET ATA
PouAgou renseignements, s'adresser A L. PREETZMa dVAl4
SAgent-Generajl pour Haiti, Rue du Quai e au de* D


oUt~


Contres
les douleun
Srhiumatis.
males

ES douleurs rhumatisl a
L doivet pas ex:izat
conseil dun vie"u loe
joussit d'une gran e
Le docteur MZinard --2 .
Liniment Mi ard et vait le
toujours en cas de so ervit
sions inflamnmatoires. rhumatij
articulaireset ces afreues die
de dos. sesdouleu
Nul autre remlde ne saurait le
remplacer.il est infiaillible, ar, bon
march', propre, ne tache a ,ie
product aucune inflammation .le
Le Liniment Minard soulaffed',,e
MnoervelldeuseProut ofn effeto
affections pr(duits par des e Miac.
laires,. en cas de lumbao raidur e*
flarmaion de es scnatnue.,t rh e
time. Se vend danrts ,'I *t
prnc iaux magas~ins. t armnacie et
Minard's Liniment Mfs Co
Framinhham M.M, tib U1 i 4iAs


LIN MENT

MiNNAR D

Frank J. IIARTIN
scul kiM-rceiitant po-;r Hi:-,
En face de la lPo.;ic Naionrle P 0"Bot.
Por:-au-Prirnc.
FVRARDES
Red Star Bi
Meilleure quality 1
Deinatlee l,:ir les connaisseunt
Ilept1 Ihz
L. PRhI:t-1.\IANN-AGGERH
MlInu'-cturer's Arent

MA ISON


Victor ManUond


(93, Ilue lii Inataganu d|IltIt
Vientienl 'airriter
B31S(n I'S sucr6s
lISCI TlS Lun :h, Znph y
& Sida boites de3et4
C ).V.A'SEI LN;/ DI VEhSES:
Terr'iiis ti f )if gras. bacises,
Corniclhis, U(lives, Petits 0oigQ
au vinaipre
BEUlI1F de tablo NEW-YORKI
Marqutif 1' r)(Can, boite d'aal
., centimes or
li L'HIlIE de Copenhague,
IIiarque L. E. ITUUULN.
Sa, i t, ct ipapier I l'. l-1 liv.
et 11 litre.
Paper a Cigarettes
Sacs ,Itcs saprieurs dcaf4
poids ? lin 11 {; contenance 1OU
FAIIlNE d'OIIGE pour B94
FRUITS SECS pour confiture,
ches, poires etc,
CACAO BLOOKEK,
pInJr petit dejeaner .
URIZ GI.ACn, par sac de 3li
LANGUES FUMltES,
de premiere frai tieur
LAIT CONDEILNS |
marque \esli et Eagle
BOL'(;IES I OUR MER
Cigarettes aes snobs 30
Eau detitit'ice des Peres B3et[
Pommes da terte & Beaux
de Bennrmudes
CHOCOLATE & CARAMEL
Devise de ia lkaisol;
Le Bon March
'Iar la


va


"T*O