<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02775
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 28, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02775

Full Text



MII65t us6e Me. 3938


OWINze:cEfv TJMZS


jeadi 28 DIJeubft 11o


-r- yLIII.


Q6ment-MAGLOIRE


DIRECTEUR
ADOZIj.NEm 18 ATS
PORT AU IP8INCE
Is VO( I I I I I I I I G.
w oWit ;I toI I 1 0I
kDICPARTEMENTS
~MOW .3.IaSG

JLTRANGER
tMooug; : 12112 1 G

?ORT-AU-PRINCE ( Haiti..


6


9.00
5.00


b8.0
8.06


4


j


OUOTIDIEN


RETDACTI&.M.1AwA3INISEK4A-1 #.
Aizie dai tRuoe Fdrou &A Am' -ac.1

Les assoces seal t racs
?.ar-AO.Pawctman b'treamsan tda t u:
& Pat &w. c-As L..4ayccce & Cie p. R-,* rtom aa
&c Lo~rg c ~LL. z* ~~. a.*t,sg


S Ubw Tons Uriv.tsalF.-i P tty 7C'm *a %y 4S ANm
14 ....
Let saauaurts imstr.ts ou 73-1224ug *. uPuI cXaM


p


- m r-- -. __ __um __- _novwuw._w -- _M__vvmlm_" ____--ml


LbTTRE DE FRANCE

Les Femmes


Grande Guerre

De notre correspondent

Soesce titre, Melle Yvonne Pi-
iga iassewibl6 en un volume que
ji oi les youx, lea episodes hb
aueM lea actes do courage et de
Wgoeawet accomplis par lea fem-
le debut de la guerre
0-po eanus prctddent que nous
0uwls actuellement leur a fourni
iinte occasion d'exercer leurs fa-
gaas fdlinines, et si I histoire d-
al guerre est riche en sceune-
tborreuret de massacre, il est re-
ogiortant de penser que tout ne
I pas destruction et carnage dan.s
wte terrible pouque. La petite lleui
Neue de la pitle y a leurn et s'est
Jlrgement epanouie au milieu det
kcorLbres futiants.
11 s'est trouve bien des cceurs
d'thte. des ames courageuses poui
mettle leurs forces au service de la
patlre t de tiuinanie,. subissant let.
bumtilitions et les menaces sans
bitlr, affrontant mille dangers, ab
ii0paon que plusieurs d entre -lles
oat pale de eur vie. Et tout cela
saccomplit sans greaids gestes, sans
phrases, aans ostentation. Elles fordi
ieurdevoiravec la menie siunplcit6
que lears p6res, leurs mans, leurb
frhres qaaud ils marchent a l'enne-
ui. On a pu le constater dans tous
le degrees de l'6chelle soci-sle.
C'est la reine de elgique & qu:
0o flut observer qu'elle se trouve
dans un endroit dangereux interdit
aiu citils et qui repond tAlbert
ma permlis.s Mais c'est aussi Marie
Mlimo, la metayere de 28 ans, qui
61immole, se sacritie, quoique inno-
Cate, et oulie sa vie au vainqueur
por saver son village.
Lea mares sont heroiques aussi
bie daos lea chaulnieres que dans
1s chateaux. Apres la g4ne irale de
ClIteloa donnant quatre de ses
lii la France, c'est une vieille
Iimnede la Rochelle que des gen
onmes trouvent sangiotant sur la
totmb de son sixi ia et dernier
laet qui crie, au milieu de ses
l.M: eVive la France, quand m-
MI 311us et remplis de respect,
Utiomes lui presen'ent lea ar-
ft.
k c0t6 d'actes corneliens, que de
Lvilb'as inspirations du ceur, A
par cette reine qui fail
Malea cordes de son violon
IMbrcer I'0aonie d'un mourant
SImOue de ausique!
Wbruines, I'auteur des cFeta-
i0 _la Grande Guerre.,Va..va
0 .sr d na routes les classes de
ar I: telgraplistes transmit
d 'el easages sous les obus


I-a


nous retrouvons leur silhouette
blanche. leur voile flotta'it, leur rd-
confortant sourires. Melle Elita Ai-
glon, jeune lille je avngt ans, doot
Melle Pitrois noas conte en delail
la lamentable odysste, a faith la cam*
page et la retraite de Serbie et eat
tomble aux mains des Autrichiens.
Rapatride par la Suisse, aussit6t ren -
tree en France, elle fait des coinf-
rences bur ses exper.ences de Ser-
bie et i~anit des secours pour le
malheureux people serbe C'est en-
cor. une jeune anglaise, miss Mary
Davies. qai s'inocutle le bouillon de
-ulture de la gaiigrieii gazuse, alili
que le docteur puisse fanie lexpd-
rience d6cisive du vaccin anti-gan-
greneux. Et le supplice emnou iant de
cet e noble femme, que lut Edith;
Jawell, coupable d'avoir S<1tVv
luielques-uns de ces compatriotesl
Et combien d'autres encore, sans
computer celles qui sont r't states obs
cures et inconniies, et don't I abod-
gation egalaitcelle de leursi aurs
deia cittles!...
SLuzAN.N. CAI{ON


Vitn de IBorleaucx
ROUGE et BLANGC
Quality supdrteure
CHEZ
I. J. BIGIO
Angle des Rues Courbe et Cesars
GRtUS ET Dv TA IL


Notice
The American Minister will be AT
HOME to10 Americans, at the Legation,
on New Years, day :rom io A. M.
untli noon.
-. . . .. ...--


Faits Divers

RENSE1GNEMENTS
M. rT.r.ORO.OLGIQUEb:~
OBSERVATO1lE
DU 0
SEMINAIRE COLLEGE
SAINT-M PARTIAL

Mercredi 7-1 D7cemibre 1916
Barometre 764.7
minimum 20,3

Tempdr&ture maximum 3
maximum 31,5
Moyenne diurne 21 8
Ciel clair la matinee et nuageux
I'apres-midi.
Barometre en hausse. t
I. SCHERER


ILigue de la Jeamesse Ilaviieoup
JA Ligmi o lionsasEarvi c'.zuwosv
On Copieux ftiwcicae oft se trouvtil
&Van1tagOLuStiieglt C011utiu'S dII* '111
mionde dets lettres:
I. Bulletin de la Ligne.
III.- Cizt~ 'c Nci.U-11 G(' 'I "fa I r
Lbion Laleau
MV- lloi~sie: Noel 1914;
L. leiory Durand
V. N-iel tris'i' ArmuwiS. 1omt&i
GeorgusIt-sol9oullail
VII.- La Fr'tte stir les .%oitts
Trloiia-4 Iechau.
Vill. Poldsics ; Ileures divine
(eorgos Th. Ltifutitn
IX.- Armanid I'ltuby
v'fiix Massa(
Carl Voi
X1. Corrc'.iOIudatnce IAi-UltO (1
XIl.- IU's 0Ii iubre's( pot-sie)
DAInIocles Vieu3
XIII. Ti'IC i~CS df Cal~~(Oei)
Victor Maiigoiute
NIV.- Aniu't-te Fciix Guuutol
XV.- Daubs Ilepasst (j~out'siv
Ati:icn (Jiat r~tiard
XVI. llisttmv ie ploiiatiquie
Geot-ges N I.6tgei
X ViI. Cot respondaioce dIAlamo
Frtedca Ic Febvrto
Au kiosijue do. i-I-air
Concert (lU~'it tY.snemlw PIG;offerl
par M. J u.,ri.'N IkiIAu, cadi~dait
Orchiestredmq.'g par le Malt-stro kstrlt~e
IA G RAMM K
Dixie Girl. pas redoublt6. Notre-
Dame de I'erpetuel Secours, graiaude
march. La lItu'veuse. laRntaisie. Ucuriu
promise, vale. Le chan~iuisoier Gait-
dio, sa dermuit'e crltation ldedielv A
M. Justian Iarau. LA .Marsteiflaise.
A la cut IC, onie step. luucajos Ayres
tango. fiou-Ifiou, two Ltup. ik'eiun-
gue. Chant uuitericaiu et LiA De~suli-
nienine.
Genlr~le des Donursu
Le steamer hlloiandiiis c Colii me-
wiju~e ,a. ylnt laissd New York Ilei15
Lbeceinbie courant, esL airive :ci le
2Ui du mliane mois et a apporte pour
lea ports suivalits nufle ciniq ceiii
Soixante six tonnea 31,41100(L.Cs3 L1.38)
do marclxinduses aitibi reparties.
Port-ta u-1Pru rce 430) W1)net
Cap-H~aitien 34W.861
Cayes 2(Zi,72
Poo L-de-lPaix, 1.11i W4
Gonjaives 9 2
Jacinell952
Saitit-Marc 69.31
Pe it-Goave 6J. 15

Total 1LZAIU38tonnes,
JALa 'rspraitnrret Ii SamI(
Le fioid et 1Humidtitt exaspl~rent
routes les atlections chroniques des
voiles respiratoires ; alissi, t~n cette
saison. recommandons-nous la Pou-


El IC P 1214 1AI..t~il e OpIabUleida

1rAV~lix 4c rtfec:tiotl du pul~ot q,1
s'est &roule A l'.tgle ties ra.:.Rl1s~-
b'ic utinc et 1 .s CI~14. *c ri

ui~ cs*: situck A u a Point ;S't z i
Porta t pour quil.m I tn c LI Le :c ri-- il,
le plus 16t possible.

P4ar Me EnochlDinbert, I) w illet") e
Droit 41e Is Fr'actlte 'dio I'aiis.
31 Dtilw'o voeEtiratitt.A 140 lit..iiit5
trie' pirt*'ises tilli iiia'it VorI' i~iiuiti~
LeS CHIt ese 4'SO VOIdent all,. h'Wittdax
'116 -Nollvel I It.'1, .dli 1*4 .tiui-, c~l Z
t~iiOL tI.ii ttitic!

0;1lous ihit P tit de 1.1 -1.t "

~ct..~e.-ra~iLc couivr' piultw4.;

des D).ICes ( Vi.. L M\11tC.: v
pour su. rendrc iau CimcLtic Lx E-
fieur.
A qui I. rseuidlce. .
II a c L:Lpast Lfnino,. Ilc'I.
par Me.n,,isMc \li1CU.i~lhtt.tl, d&Iflu, L
dIappoaiiitemncis pour It -c~rs qUii
trouvt~s. L: propr.~~icimi,..,: xS:
eulilcs Ust ptici ticvezur I-,Lt. cLun. I
A Hesse ikelRt::uii2lmrir:.
[ Iocz.Lsi~unJ..
la mort d~e notrc rc,,teLte cunzitloVy 11
Beicuto Sylvain. .M-nisicur et --%L
slaine N.\a..hcli 'vivauin et Icur imi-tn.
font ch.tiater -'mc Inessd oICII
de reqtii'iwa, le inercrcd~i j janvier.
six licures du IflutaIl UI nI 1liglse .
Anne.
Ils prient tous leurs parents c-
arimis die vouloir bicini y .issister, ti
considerant le Plh:NLIt AVIS COII~t1.
LSOc winsatioli.
Poit-ju-VL'ic~c 2- i~ccin-rc 141)i
NoneUrII a 14*main
Logi lue.
i-~ Vo~ila uli e d i i eurcttl qe 1101
avoIIs quiLW liti salle de b,.MautiA
vajoiaiueot file 4ioidtir.
P robablefiet It. Mais c:)IlIIncI
rous tie serez pats groudlee daviii
ge pour l'lieurtj eraijite...


. .. - .. _

APERITAL
Liqu vtr bitter
QUALITY SUPERIEURLU

BORDEAUX

VIN TONIQUEl Er DS
GOUT DELICGEUX
L. PREETZMANN-AGGERHOL'.I
Agent


rtponv- T! FA-.. n ,,I- z lu PfLIi -it
W i ) I IdI'- i -- LInl p 1,; .!Ii I1)11-
vetucilt v.-, 1 x ; et c I. In ,r
lux lit 14, Vii~
osL.n K I~L 2 O.
tions.

ryitI i' 1 1 it cittly'lls de r,:c.
%roir 1-ntr.iac~ninL nui.tair -_*nlJc
prochaine
tI.C:voic tile I. )OWC O A la
:011111111:1 ,0 ; it 0 Jut a. _t.t I it y
Ai hlilt ius xnhetxIb~ci c -,A

dr.) ia








'~ I '. L ........lrl

1 1S I



IVi iip;c ~2 tL.;U

ke U 'I. 2..L L ~

O ~* ,. .- ; .1 *. Ce -1 .tl
sitC : a. l k i A I n.;Io C it il
S LIr I F ,I I: I it II c. t: g .1 t a


Is1 'to. Diis iioif*.'dt



4,18 411.1 ttll-b~ l~it ioI's

Lpxs lt [I 0I i 1 .11 it --; : t j'.



eS Alitt's. htLI*~ is a tIc1113


hles Alis,- Icst Ii La inc I n c Io lik-cl
,a lds i qu i':o.c >leti o~des
otest ~ Ile ';IIn-2Iretent IC CAlenti

L.iticold, I1,--, lan)IS do fret'oiuxa do-
Pra.'ut '.i.iiuuu dl t An'putis'a A NIc haro

Oil are irla
CIIEZ
A lpIhonse Iffaiieae


"- ; uicsuiutrces, telle MiMae A Cic-Varid~s dre Louis Legras, ce merveilleux re- --_ -- I /* tf 7 I h, I. "r
llson maria come II n'est pas trop Lard pour signaler mkJe qui a obtenu la p:us haute vs Di t..LA 1. .l li" i.UE
"irie et traitant aveC I'clatant aucce*s de la ltel de aamedi recompse A l'Exposition Univeru- eli ,le s -.aily rt. tr a,
S n" res.ligieuses, quiet ai' der.ier i Ciine Varietes, 16te organic. slle de 19oo -Paris. E'le soulage reSSe ..... =- ---
r* re de I lopital do see au profit des entants et qui instantanement l'asthme, le catarrhe, de I'resse
"k Lriepar le stal dent rduuuit uie toule conisidrable satis- iessouflhmcnt, la toux de vieilies Uu httaitiet
t r par le P resident fate et ravie. Nol bronchitis, les suites de pleuresie et PARK SkNS FIL
Sonto donn4 des ~reo- Le magniti"que ar e No1e 0- d'influenza,et guerit progressivement.
Ous et don deiseu Cupai touted la scenfie et C'est au O0
41flancers a de stoicisme di- lieu dune utla sctpihe dot joie. Dkpot general: 27 Ocembre 1916 0-0
rs aies 'et p .une fi yll. co,,for lante et m ruyate, que le Pharmac e Martial Pitrus A Port- 1VAHIINGTIO'.-LloyJs rappo:te b
S plte ver le osserurentlesagntiquesjoae u-Pince. Londres le .:oulagc de l.I ba Port-au-Prnce, 26 )cmbr
waumObus vie.t de creuseroes rSent les n agitt enciq joaes a-Prince. l e orvgvienae Ari sagar et des ste..- Mn .her .\l:gi e
L. n poupe en cs 11 convient de ftelic.ter Ciae-Varin- Hier mam, a .. c6lebre le ma- mers a'g!als Isr 4r, Lancoir, Llangos Lc .n iux i.o n: i, atri-
It 1fes pa osage, je t ti. pout cette lieureune initiative qui e Hr t Murex. vlnt ." a :J ht. IX, le ;gLro
l a p tite Lorraines D IaWine lc o e n hriag e rcli uzi u x d e \Iii (.ia ,a A'i, s e A111 D i. Ile 4 Ic g ro a
It a o u aux Hoche .! inotute t los encore conmeut g .... .,r 1 -0.1 pojette une grande ,-om:m&.,u k n1 ... .u. s l O, ].IA
Spetite Lorraine de la direction cotlpreald son role en avec Mr race -. .- moration n. ale pour si i ir i'.,.- rub: an. 'o1r ;Uo. sCI -ts a je lis
s!Kre a recommend6 vers sea chetts liches et. pauvres et Le jeune couple tut conduit A 13au q, ailon, tle n s d.s ben u av.Ou :
r quenll patois aux la bone grAe avec laquelle elle tel par Mme D). Martineau et 1Mr qu .stion arises Le depat.esnt fe li L, i;i.: P, _
Sterronvaisseur, et qui, s'ait ce1 auable ct bLieveillant. Emmanuel Moise. d'6lat et cclus de la Mrine donemnt IA forinte, sur la J deia UL L ';.tid
W'pDrro ..iantua d p. .ll.s les salons de Mr c. d'6tat et celut dne Ia trine ongent .1 formic, sur Ia ,/'.a,.: .itrio'
o o nbati6ent i r1 ue C.ali.lie hldraieliqle E as a r t- des mobiliser A Guantanamo toute la de Raoumani, par AL J ur Ld.t, .
WIoke, toI E~ura par (arnaliarmmanuel Morse la reception fa.lu atlantIuue .pour lesm.roi.a- Sa,,dc n i. d t. Jar,:r &Jx)-
& i, u.oura la mmtne, Nous avon:, ete htureux de cons- plus courtoses.flott tlnuu pour les m.na. aan. rt.. l t ar dic t !ler a:>-
I a t brutalsht de I-of- tater ce martin 1etat des travaux de Nos compliments et meilkursw d*hver. L revue s t pr : le t me
analisaon hydrliqu sur la ro u de boher. deu me secetaire Roosevelt qu. ege'ourcs dbaa'irs r ,l a. .ist.
i .Pa ilesainfirmidrexquIe eanahsaonvh. Les ouvrers Sont osra charge aussi, pc..t-itre, de -'or- s.,, a .2 s .' Jo.ur La,1-
trele plusdexeui le Bo on excutant un travail t- Halle lower anisaton des crdmonies de ctic- cuen. dpta. le aUjteur KRiau isn aih's-
et de gra, n 'ue, ur dnt on est n droit dattndre Au Cayes. Rue du Quai S'adres- ration A St Thomui. nmajors ,yinour .etw:sors-.uguste 4t
o r on nele pius hexureu-rutltatsl w A Ant. L.bastidl. I -Oa et de opinion, ici, que la JCaymoed Bouy.


L -. -- 4kl







LE.MATIN


L'aide-major est le plus jeune Salde diborde, il est vrai qu'il a le
fils du regtettt Nemours-Auguste. point, le point nouvellement r pare.
engage volontaire daans la Legion mais le Raque plus loin vous arre-
Etaingeie des le debut de la guerre tera longtemps.
et bless derant Arras. Et le cafe qui attend A I'Acul ? Et
11 m',crit : "Tu ne peuxs tima- nos pauvres habitants qui malgre
giner combien j-ai etE context et tout. car les enfants ont faim, soot
fier lorsque mon chef m'a propose obliges de venir vendre en ville.
d aller en Roumanie dans un- mis- pour A peinesquelques centimes, des
sion special. Cetatt trop beau pour bananes, des poules, uncpeu de lait.
refuser.* comment vont-ils faire pour passer ?
Sa lettre est datee de Stockolm. II Ah I la misere qui ne connait ni la
se rend en Roumanie par I'Angle- pluie ni le vent et force les femmes
terre, la Norvege, Suede. Allons I! enter dans la boue jusqu'au ven-
Voili que par deli les mers et les tre, A porter sur leurs vres tetespau
continents, notre glorieux petit dra- ccs trop lourdes charges qui leur
peau va flotter. font gontlerle cou Vousvoyez bien,
Et c'ist de cela aussi don't je suis mes amis, il taut que cette home
fier. finissc.
le rest votre bon ami. A l'oeuvre pour faire les routes,
PAUL De L. des routes solides et empierrees 1-..
Que de grandes routes nationals,
A vis ou deux cabrouets puissent se croiser
Deux rrcus d'Avril et de Mat 1914 :in.sse t ue tr elles routes nos
des 2o0, prileves sur mres appon- que d'autres routes, moins
tements en ma quality de tel'-gra- large, les routes depaitementales.
rhiste au Palais national et s'levnt ~unissent les quarters aux villes :
chacun A vingt-six gourdes dtant et qu'enfin un troisieme reseau de
adires, je les declare nul et de nul vole,lesroutescommunales,doublent
ctflt, duplicatadevant me're dkivr6 les deux autres, permettent de se
ALFRED LAML11-.LE tendle aux champs, et se diligent en
Port-au-Prince. 26 Decembre 916 everntail dans tous les sens.
Avec la route,c'est le travail, I'ins- 1
J'avise le public" et le commerce auction, le bien-etre qui p6netrent C
en particulier que nmes teuilles d ap- par tout.
pointcments des mois de lanvier et C'est un air salubre et sain qui va 1
de 1: 6rier de 1-annee 191j, comme tout vivifier.
sou%-pesrur A la douane de ce port La Route mais c'est te Progrks I
qui -.vaient ~6t confides A Monsicul mais c'est la VIe !
josephlolibois tils,sont et demrurent ALFRLD NEMOURS AUGUSTE
rules, duj'icata devant en etre _
diese.
LiGARD LOCHARD TRIBUNEE
Petit-Goaee, i lDIt:cenbie 19.6 p
.*La f e de (La Jeu- i
La soussign6e auise le public par- .
Ii(uli 6tmLi:t la lnque NIe tie la f'lCC A 'Hsive
Republique d'llaiti que 2 chcequLs
de vingt gourdes chacun ont ( I.a soisre liitraire de l'Associa-
'gat.s. Cts theques out e16 diivti's tion de la Irunesse Pensive, a eu
a la soussignce, conmme tais de Io- un 'uccts fou. La salle du Grand
talions de sa mason scivant dt lo- Cercle :tait comble. Beauoup de
cal aux buieaux de I Inspection intmibies d'honneurs et protecteurs
Scolaire de It g.ine. tatcnt presents. Et le nombre de
Eilts les de~clarc nuls, dup'icata cha miantecs demoiselles aux visages
dtvant &re drcss. ttelligents capable d'apprecier le I
. LtLog.ie It 28 D leimbre 1916 Beau dans sa manitestatron la plus I
Madame Vve SLIAST'IEN patfatte, contribuerent A donner un (
..ahcht lout particuliet A cette soiree.
S" a Tout dlaboid M Lehlo Louissaint I
PP opnr P das une allocution plkine de poe-
i a dU.IQ I PUu lLUP ld sie rcmercia l.ssistance tt souhaita
la bienvenue a Maitre Luc Theart,
president d'honneur de cette soiree.
Lettre du samedl Du commencement A la fin des ap-
plaudissemtnts retteres ont entre-
Duv.1itme letire coupE M. Louissaint dans sa belle
allocation.
Semedi 9 D6cemnbre 196 Les posies et monologues ont
ete debites par les membres Du- !
Aux Electeurs ie la dcuximrne cir- casse, Armand Perigord, Lherisson r
conscription ,du Cap comninnts de Salomon et Lcrebours.
I'Acul, Milot, Plaine-du-Noid. Le iideau se leva sur la saynite j
deG.Courteline .Le premier jourde j
NMts amis, Bonhcurt. M. Dalancour, F. Cole n
Quand pourrons-nous done nous LLre[bours etc. se bont bien acquittes
revoir ? Its chtmits n'cxistent plus I dans le r6le devolu A chacun d eux.
Pour allcr A MSlot i.ous avtns en- La comEdie en un acte d'Edmond c
core le train Mais descendu au car- lltitkel a eie enltvee par les actturs t
refour jeai.-Bitnaid it taut retrous- l)oice Ainand Pertgoad, Fltd.rique
ber son pantalon, tenir la main ses Col:. Edgaid Miltitu e 1. L, rebodrs I
blttine? et entonctr da.s la bout i cuiiVotat de leur adresser des corn-
ju.qu'aux geneux Si nous passions pliments. II1 y a lieu de noter spe- d
par Brossard ou n .r Barriete B at- mit.-1 l la belle romance chantee c
tant ? Le cheinin est encore plus par le inenbie Edgard Miltonrt. li a d
mauvais. Ce nest plus un chemin. conuibue en paite au succes de la a
c'est un torrent boutux. Deux chc- tete. e
vat-x y sont mort enlzts. Nons piesentons nos plus vives ,
Lr le catE qui attend A Milot llicitations aux membres de la leu- C
)'espeais arrangee la route qui con- nesse Pensive, particuiIerement A M. s
ouut ducarrclourdu Morne-rouge Ala Louuisant, president de cette asso- t
Pl- ue-du-Nozd et je comptais la >.ation.
resi.die Mais letenips amanquepout C.B. h
la faire : on l'a latisCe dans le mem -
telat. Come tile est cn contre bas Avi
ujes tncaiss.e, hcs eC'ux Ia pitnnent
pour un aal. Le tmi qunavai COMPAGNIE DES CHENMINS DE FER Di
a~heie le g lalNod, 1t: ch. trin dt LA PLAINE DU CUL-DE-SAC t
Centtnaire i'eauqui oicnt de ,ailo Nous, ousiguts,s certaihon, avoir V
ia cn\ahi. Bitn p!us tile .y ti lptdu un boa atic ectonnaissancet
instalke /oa.nUcd.tiztllt. Itan-.ouis 20 ae s'-levant A cinquante gour-
en rtvient son thtv..l tst, tie dO Jt, s 4 o 0) sur Ks appomntemeuis di
la bout juqu'.u -tliriil. o.?OntUi Dessalints lippo.yte du
Et le cafe qui u.ttt d a la Plaint- n.ui> dk Mi1 1914 ton s quanite dt
du-Noad Q Ouant a a ioue at i Aui tn assalnlat au ioutcrn.meaut pies e
malgie its rna'aux 1ui aantut ,_ It ". Lii. gla 'C ". -
voyage y est ben.nte t bhn p.nab.t t o- 1a-t It 27 Dcembre 1916 e T
LU Raqt.c-A- a urt pas e:t toujours un CLw. SCHWEEKwK a
ocuabmcr. Vous ious 1.,,tltz 1s ..- t
chatssEtergrosuoncsdsarbrequ avait SlO0 a tnoleur
ekvEe le general Simeon alors qu il A i-.- In,
comaiiaait 1'Acut ? lamaia r paie sppe8\\
elle aestait briate et atfaissee. La |


aeuveuc lfoute Ia remplacera. Elle tic Service bi h% bdomAeair*enetre Psi'
umt Flus defooc~a Par lea cabroueth au-Prince, 1'etst-GoAve, Mitagon'
Puiaiqu'al a rs Ptu~ftt plus. voyager, Aose-A-Veau, Baradkres, ailee et )A-
nooses CYomibesa pous. aut I.-Mai Itour.
mame A Chevaf IncUS "me pcurom. I OFer firate ~p
ojuv Giiutetat.La A i~ doswjales II


1CROYEZ-
POUR LES

ENFANTS,

il n'y a rien do tel codaue


L'EMULSION DE SCOTT


MASON [


Victor Mangones

93, Re d wagasia de I Htal
Vi nnent d'arriver :
BISCUITS sucres
BISCUITS Lun h, Zephyrettes
& Soda bolte, de 3 et 4 1.
CONSERI VES DI VERSES:
Ter ines de f-ie gris Saucisses, etc.
Cotnichons, Olives, Petits oignons
au vinaigre
3EIHRRE de table NEW-YORKAIS
Mai que Top OCan, boite d'une liv.
5r5 centimes or
BEURRE deCopenhague,
marque L. E. BRUUN.
Sachets en papier 1 liv. t1i2 liv.
et 14 livre.
Papier & Cigarettes
Sues rides sup8rieurs d cafi
)oids '2 lit 114; contenance OO00 liv.
FARINE d'ORGE pour l0bA6
FUITS SECS pour confitures, pd-
ches ioires etc,
CACAO LOOKER,
pour petit dejeCiner
RIZ GLACr., par sac de 25 livres
LANGUES FUMr.ES,
de premiere fraicheur
LAIT CONDEMN Si
marque Nesld et Eagle
IOUGIES I OURNIER
Cigarettes des snobs JOB
Eau deantilrce des I'eres Benedictins
P'ommes de terre & Beaux Oignons
de Berimudes
CIHOCOLAT & CARAMEL Delatour
Devise de la Maison;
Le Bon Alarche
Pare la QualitU

Venfe par voie parke
En vertudelagrosseen forme excu-
loire d'une obligation hypoth6caire
taiteet pass6eau rapport deMe Astrel
Laforest et son collogue notaires A la
residence de Port au Prince le huit
uin mil neuf cent se ze ddment en-
registree a Port au Prince le neut
Wuin de lameme ann6e et d'un com-
mandement en date du vingt six Dd-
:ombre mil neut cent seize demeure
infructueux, il sera procede le Mer-
credi que I'on comptera trois janvier
917 en 1'4tude et par le ministare de
Me Astrel Latorest, notaire, sise A
Poit-au-Pkince, A la vente au plus
Cttiant tt dernier enchkrisseur des
deux ticrs d'une habitation -.onnue
sous le nom de a Pasquier a situee
dans la commune de Petion-Ville,
arrondissement de Port-au-Prince,
ensemble les dcux masons qui
sont construites dessus appartenant
exclusivement aux emprunteurs me-
urant en totality une quantity dt
rente quatre carreaux de terre en-
'iron et bornee savoir: au nord par
es heritiers de .Madame Michelet
rherese Pierre. au sud par Meuara
au Augkne, i lEst par la dite dame
Fherse Pierre et A l'ouest par Bras
ard et Louis Astrie, suivant plan et
procis verbal d'arpentage des arpen-
eurs Aristide William et Bouzon
n date du vingt deux novembre
nil huit cent soixante dix sept en-
tgistre. Tels, d'ailleurs qt e les dits
Ironts et pretentions se poursuivent.
lendutiect comlortent sans aucunt
xeftiion ni reserve. La dite vent
e ftra %ur la mite A ptix de sis mil
I: st, t ct.t quat e tingt d.., neut
ourdes quatre vi!igt dix neut cent
6 799.99 montAnt de 1 obligation
typothecaire en p incipal, indemnit4e
usqu'au 28 Decembre 1916 et bo-
oraires de l'avocat poursuivan
utre leI charges de leachere sasl
aul prEjudice. Aux requite, poursai-
e et diligence du sicir Emmanuel
Alrcier, dentist et proprietaire
lemacurant et domidclie A Port-ea-
Primce, sat poor avtoat constitat
4. Luc theard awe lectiua de dd -


micile au cabinet du dit avocat,
Grand-Rue No 174
Contre le sieur Horace Bellanton,
propriEtaire demeurant et domicilie
A Port-au-Priuce.
Pour tous renseiguements s'adres-
ser au notaire Astrel Laforest dtpo.
si taire du cahier des charges ou A
I'avocat poursuivan t.
Luc THEARD


Port au-Prince 27 DWc 1916

Ligne Bollandalse

DtPARTS POUR NEW-YORK
Le S/S a Orange Nassau venant
de Cura;ao et des ports Ju sud esi
attend ici jtudi 28 cit. 11 partira
le nmnmejour pour les ports du nord
et Ntw York
DEPARTS DE NFW-YOIRK POUR HAITI
LeSIS PR INS DER NEI)IDERLAN-
DEN le 24 courant pour Cap, Capi-
tale, Petit-Goive. Mirceoane, Cayes,
]acmel. (Cu;.(ao et Hollani e.
Le SS Ni( KIFRIE le 3 lan 1917
Le SS ORANGE NASSAU le 12
Janvier 1417.
Au<. AHRFNDTq 4e t
Port-au-Prince, le 27 Dkc. 1916


Une visit


EN- EN 7 ECiEz

A Iphonse DenU
85, Rue duA Qua,.

eo n truct;.
Cinment
ire marque,t
6 se18i, c
tfr enh
pe culture, (e

1 iSI1S Artielis
0 5s deobontOI
styles. I
Si,...u. en arguot.
We et fumenerde
\ "':.:.- maWvoo, P*
,aV2 ^Marqu
Scisle(tpvp
Jouets pow
enfants. -Stp cialitbs de tous
Iqamuid Venver qui remeti
les viCux meubles.
Cir-,"e pour plancher et
meubles.
Seul Agent pour : Ia m
machine & ecrire CORONAidan
universal.

3 s'impose


La Mason Paul E. AUXILA
Donne le confort et I 6:Lgance aux pieds, avec se baas et cbhMl
de Ifil suptireur.
On y trouve aussi Satin et Soie lavable en toutes couleurs, rN
blanches et couleurs pour robes, Gilets de flanelle, bonne q"u
flAnelle irretrecissable par aune.
Cachemire et Serge noire ponr costume tailleur. DiagonDlst
noir et couleur.
Corset i a Diva ,, Chemises blanch3s et Z4phir c) ileur pour
Chapeaux de paille.
Calecons, Faux cols toile rabattus (derniers modules.)

The Sttdebaker Corporation of Amet

NE WV-YO |














i
Recommande ss :
BUSS aec on sas rots
BUGGY
AUTOM OBILES
HARNAI S
CABROUMTSetc. tc.
Pour toM .reninemeats, sadresser A L PR
Agent-Gener poor HaWiti, Rue du Qasi G eat d; '.


I


!I