<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02756
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: December 4, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02756

Full Text


-A- i *


QDVNZ CENViM' s


L .i I IA i I1A -- A


G16IDnt-MAGLOIBRE
PJBECTEUR

A51"ADQ~( .NTS:
PORT AU PRINCE
Mo2'0
DEIJ'ARTEMENTS.
p,~oiI Is 8 Glo 2.'0
~j,~l : I 6.00
E9TLANGER
g~uoii' II I G 8.01

PoRT-Au-PRINCE ( Haiti


j


hz..~ L~


OUOTIDIEN


R19 ACTION ADMINISTRATION
knglo des Hues Fi~roa & Am~ric~insl

Lesajainosces gait reui:t;
A Poatr-AV-PnLINcx:alxs bureaus du journal
A FAais: chez.L.May'ence Sr Cie p, Rue Trancbt
A Loxw53s: chex I.. MaycaiccSt CO. 19."21,21
Ludgate Hil
Dhazaw. cbez Rudoit Mosse S. w 9, Jerusalew
Strasse 4 6-49
A Now-Tons Universal Publ'city COMPAINY 45 Wes,
54 th Street
Lm mazuscrits insdrS aix nc ac gount pis fends's

Aboxnements & inserisons $'iya4b,'S d'vamap


dotes de Guerre



5ographesa Iia ul

D DeInoire correspondent.
La vicloire ne s'avance pas encor(
g. de boates de sept lieues, man ,
lsten marche.Sur tou'e la line
SAllefiands sont condamn&es a s(
irsor la defensive et les 4chece
iLs afftctent de regarder common
ignifiants. sont precisdment cen:
ilesiinquietent le plus. Lorsqu'il--
Spt obliges ('abandonner aux An
ftet aux Francais des position!
missamirdent fortiities sur les bord-
kl'Ancre et de la Soume. its s'-
onent do importance que les corn
niquiues des Allids attachment A de,
fllaes don't le nom, disent ils, rn
ttiouve sur aucune carte. L'Alle
agne est calomnide par ses propres
fhnlts. Celte allegation mensonger
,eaielTet, une injure )pour la pa-
iede Kiepert. Au lendeniain de la
terrede 1870, itl tait. universelle-
Ont adinis en Europe que la prim-
Ole cause des niailheurs de la
rance etait son ignorance do la
lographie, tandis que, datls cette
eiice 'les Alleinands talent le
Semier people do I Univers. 11 esi
en certain que les Atlas de Perthes
i mieritent pas leur i- pJutatiorr,nais
'eri existed pas nicis en Allema-
l descaries excelleties. Elies soul
utaint meilleures qu'elles sont d o-
liaefrancaise. Les rcnseignemnenl-
Ielles fuurnissent sont d'autani
as prjcis, d'aulant plus complete,
'elles sont tenues a jour. Une des
bhes les plus itmpoi antes du ser-
Md'espioanage, dnt ile gouverne-
idtde Beili u avail etendu le re-
I sur tout le terrnuire franqais,
1itde noter sur les cares tous les
agements qui pouvaient tre in-
tulsa dans I 3 voies de coin munti
ionsterrestres ou llluviales du
Irict plac6 Eous la surveillance du
ugereux perso.,nage deguise eti
yageur de cuwinerce ou en savani
ifeneif, venu pour etudier sul
e influence que la langue ro-
Iavait exercee sur tel ou tei
cte local du nord ou du midi
lttc seraient ces geograplies he
t11 blen infornns, qui auraien,
lace de pretendre qu'lls o0n1
rch~ en vain sur la .arte le-
fs de Bouchavesne, de Martin
ibe ou de Le Sars. Esperons qu,
peli ce jours, ils decouvri-run,
* facilttment le norn de Bapaumi
ist 6 rit en assez gros caracter,
i ne pas echapper aux yeux le-
m lkiblisa.
. art pris de contester I imnpor
. des pogr-s realises par I'oi
meaglo-francaIse sur laSominu.,
. IN Inquietudes doe I tat-majoi
md. ,'Lea Allies, disent les or
o. iieux du gouvernement d i
Dono0t pris que des hameaumw
P'ot ,iusigniliants quo leuar
figurent pas sur la carte.
eussiois-nous perdu quei
1d terrain, que lennell, h,
lae Aucun proulit de ses conique
Aga denle "US deux premnere.
I de defense et lurnenent en
troi. i nde, i mrs qu'unporte.
n ao"011 elabil une quatrneatn
i t'a,,Ious en eleverons uint
df e s 'itl le tdutl utle sixiU ,
de sulite ildetininent.
.i-ts ons, evideminent des
epar tr 1'Oplinon publiqut
TeA u recul des hlgues alle
*k o 1'Artois et de Piicardie
I s"r'lmage rendu a la puls-
!it.l 5abei de l attaque angkl
aiste gendraux du Kaiser
"-- t epuis longtemps lb
littc os troupes et les me
E.S+ t' ecies pouvalen,
B2 ais is l'avalent peut
1-.. O al; sa juste UlebUL\
B Oncoutm que l'arme,
*Pporeait a La caust
S


LA GUERRE EUROPEENNE


Prisonniers allcmands dans un camp anglais.
?- **- I f


Il




e


s

e
9

e


**~,b ~q


-~ -~-'-~ ~




a.~


-


a::


'i--*1"
~ --....
'V l.~
'c.4,~ ~ -
*;I~. -
'I




'A--


* i,


Au Ceircle Bellevu -

Exquise soiree ct nuit encore phn
chariante oCi dansl'intirmit la pin
agreabe les I e-rcnbres du Cercli',
,;cu-r. eamiies et quelques invites de
'3istiincion oul liirent lis ennuis t t
les angoisses du moment. .'orche -
ire deDuroseau sesurpassa et quar I
vin: I'heure du souper beau-coup c,,
nos 6!&n intes laisbrent A r egret Ii
sale de bal- Mais ce regret ne du; t
pas lon-temps, car autour des peti-
iCs tbics on se lit un service orgi-
n ;isd pour plaire aux gourmets I s
plus difliciles, les- rues et .i la orn c
hulmeur dclatlrent, mettant de l.i
gait partout.
C'est au petit jour qu'on se sipara
en f6licitant le Comit63 du cercle t
les membres don't la courtoisie 1.:
une nouvelle lois admire.


e:.- .. ,t ..'*, ..
-" ', ., ;. -- .- T ii .iI t c....... .
s. Tri*ial (;.-de Ca lia
e -. .udi 'nce u 30 .ov'enibre
Pr6sidence du
S. : Psident Ltger Cauvitn
Arrtts rendus.-Celui qui, sur i&
t- ------------ -.. ..-... -.-... -- Plaiine d sar in-Baptiste cent
SleLnmann Paul et Gerrier Ddsir.
Zuge et suppnlant juge de paix c
Une prison au camp) a ,ani;>- I l tacheineiit d'a lemands r 'emnrent captures et escortede t I enclos de fer erot, dPlt nuil n' dea ps lieu c-
barbl.6 on .e tLouvent leurs .in rades enlrnis depuis quelques tL ps. -itroan dit quc n'y a p as lreu c
S-statuer coitre le juge Paul, ordonn ,
S----- .. -..- ... contraire, que par Mr Allb, t
"4oraiile, juge au tribunal civile
Lexp ieence a fait justice de cetei -- Le V(cniert d'hier sil orame, et Nerva ell td, ubst iit
illusion. II est hor,'s de dout. (Ii li *Jii. U ". i 1 Leconce.t d'hier soir reun s. i; nuCon rns aire d,, '., ct ,
debut des hlostilitos, I Anr alepte! r ce u C mn ",1 de ars tOU C "ra '' e .-
n'avait pu mettre eni lii-ne des ef- sur la p!-ce du Chamtp dMars tout it sCra )- C:. (.-*icrri
fectifs suffisants et qu'elle mantiuait' RENSEIGNEMEN'rS ce que Port-au-Prnce avait de pas- Dpsire lt.
d'artillerie lourdo, mais grace au ta- .T--.OROLOG. .QUES sionnGs de musique: un public e;: -, e. i ESi, sur la plants d:
lent d'organisatioin doe Lord Kitche- q voMit ;cya:,ement auto.- prpo Uti iol e Sitr
ner, A l'6tailis.sment du service e( u 3 YVATIy u Kos que resplendissant. centre le juge de paix H. Paul, d:t
obligatoire et ii la puissance de CeLte tois encore les musicians du qu'il n'y a pus lieu Ai suivre contre
production de 'ii dustrie intalhlr- )u Palais restirent A I biauteur et me- l[e dit Magistrat ct le renvoic de -4
gique du Roytuuie-Uni, co' t do'i- SEMINA !;E COLLIEf" rit&rcmt lesappla.us me t enihou- dite plainte.
ble ltacune a ,inltetmant ,.IsPaW SAINT-\_iRTIAL siastes qu on car i-igua. 3. Celui qui.surla plainte d'Elsai t
s'arrnre britanid iolue coilidi U1 o e prograimin ,. rice et 'in- Marcelin con're llermann Paul, ju. e
sez grand noinhlioe de soi lu por Diin.i:le : D-ce:nbro 1916 terprtLation mpecct!' e. de paix de Siltroa, ord ane qu r r
occuper dans in delai plas on f\e pie 1.ii, u, u .
moins raprochi "un front deux fois \e 1 7, r. i m is i e Albert Moralie, jue an tibn bat .1
ntendu que celiun don't elle a la ar Baroin.tre 763,0 La consi'raliona S. alais Natiot:ll civil de .Jacme, ii scra infor:n& con-
de, e elleest inunie d'urie artillerie mini uum 21,1 Les trvaux da coi-Lruction do cet tre le dit MLiitrat ave: Mr Albct
lourde infiniment supnrieure a celle important editicese poursuivent avec p. Louis, co nussaire du (onvern -
des Alleinands. Nous reconnaissons Tenmperature activity sous l'habile direction de ment coming officer de police ju-
eu'a la guerre i f aut parfois seod l'ngtnieur l3aussan. d
er de 'engouement exerce par un raxinmum 31,4 Toutes los baguettes de foer du diaire.
ngin nouveau qui doit donner la Moyen ue diurne 24 4 deuxieme 4tage -sont places; et si Aaires entlndues.- Procdu e
vicnoire veais iq semble qne lus de nouvelles contrario6ts, comime la instruite L. V. Lhdrisson Le,
tanks/ont jusltii les esprances Ciel trs clair toute la joure, rartedu fer no so pidseutent pas,on Paix. Monsieur le judge A. Champ -
au'll avasent fait aitre avaiit d'etre Crise de mer de court dure aura a constater la cotinuit des gne entendu en son rapport, le m -
essu'ays savaentur leai terrnaitre avant d'tktre Brise de mer de court dure. ces importanrts travaux. Mas on si- nistre public a conclu au-renvoi d.
essayn s sur le terrain. Los tanks l aromoAre un peu au-dessus de gnale ddJa la penurie du sable de pr6venu de la prevention.
n'ont pas de roues et ne sont arr- la normaLe. mer. Ne pourrait-on pas adviser au Marmontel Gilles centre une
tees par aucun obstacle. Elles se J. SCHERER. nmoyen de ne pas maunluer de cette ordonnance de la chambre d-instruc-
1dplacent sur le sol de la meme fa- matiere locale? tion criminelle des Gonaives. Mr l,:
gon que les serpents et les chenilles, La rfeoote Accident de raimwavs juge Mag-: entendu en son rappo t
ot elles peuvent tantt franuir tant On se rappc1le que tout derni&re- Samedi aprcs-midi, le train de la le tmnisntre public a conclu A lirrd-
aecessitds du moment. ment nous disions nos craintes A rue des Miracles desce...dait veis cevabi.ite du pourvoi.
-11 nest pas d'ouvrages de campa l'g.ard de la recoite a cause de l'abon- midi et demi quand parvenu au ni-
gne ni meme de fortification perma- dance des pluies. Poursuivant notre veau de la Pharmacie du progr6s il Aiituienc dn icr D,)cenmbre
nente qui puisse resister aux in,- enpuete, nous avons pu savoir que heurta une nmilheurcuse campagnar- Prcsidence du
yens d'action don't l'arine britanni- du c6t6 de la plaine du Cul-de-Sac de qui passait A cheval. La pauvre Vi -Pt Anselm,
iue dispose. Les progres seront la recolte estdes plusf:orissantes. Les lemne qui est d'un certain Age tut ArretsP rendu sident Anselt
tents, parce que l'artillerie lourde vivres, la canne a sucre etc sont en renversee sur le sol avec deux con- I pourvoit 'Aug.Ab Ctsui qui r con -
ne se d6place pas avee rapidite grande quantity, seule lYabsen:e de tusions i'une a ia tempe et l'autreA lre I jugc 't du'Abren s exerc6 con I
.nais ils seront ininterrompus. Les voice de communication mettant une la jambe gauche. tre le l cieit dU 24 janvier 191c
rodomontades des Allemands qu da suce ie sappelle Altima n ulien et au trbunal civil de orl-lu-Prr-c.
pretendent u'aprs avoir pedu la etr d a se sucrae tient A iabtationDu coArendu en faveur de \V. Terlonge.
troisieme ligne de dtfonse, ils en et du tafia. se tient a1 C habitation Duay, co 3. Celui qui casse et annule I
Atablironi un quatci6mne, puts un Oa espcre qu'avec la reprise du mune dela Croixdes Bouquels. jugement duTribunal civil de r
cinqui6me, et aimsi de suite, ne m6- service des trains on n'aura plus A L'accident qui mit tout Ie quarter e ren dte du Tribu Novembre 9
citent pas d'etre prises au seiieux. souffrir du manque de vivres cont en eir.oi n' tait malheureusement rendu entire B. Couba et la Vve Lu-
Lorsque les Allids, seront a. Bapau- se plaignent routes les families. pas grave B ms t review la cau
Das cnsa ao e re iesxeus Bontenips ct renvoic la cause:
ne, & Cambrai at & St-Quentin, qui Des constatations en turent aites et ls paresvant e tribune ci
sout tres taciles a trouver sur les Cine-Varictes par des officers de la Gendarmerie es parties le tribunal civil
oartes de toas lea atlas en usage en apres quoi une automobile transpor- des Cayes.
llemagne, un assez grand nobre ier soir, mme foule avide que t a vc H i gnral. residence du uge Domond
le noeuds de grande routes et de dimanche dernier, menme foule com-, ta la viti ra. Celui qui case et annule le
Ichemins de for sera-entre les mains pacte so bousculant a la porte d'en- Touiirnie d'iuspetion jugement du tribunal civil da Cap-
ds Anglo-Flrangais pour boulever tree et envahissant la salle insuffi- Ce martin le Capitaine Upshur, ad- Haitien rendu le 18 aoct 191i entr .
ser tout le sysltne des voies de ra sante. aninistrateur civil, a fait une grande Alp. Caze et la Vve F. H. Dutton et
vitaillement dtie 'ennemi et latroude hLe programme fut executd avec la tournee d'inspection en ville. It 6tait renvoie la cause et les parties devani
sera assez large et assez profonde nmetn maestria, la musique ut aussi accompaga de Mr Sines son inter- le tribunal cii de P -de-Pa
pour obliger l'armee allemande a deicieuse que la fois passee et le proteiet de M'. Chins. Alphoe A- 4. Celui qui case le jugement d-P
rLtr~cir sou front et & dvacuer La suCCi5s de la 2e tdpoque des a Mi t Prete, t de- W!. Cls. Alphe Al- 4. Cclui qui casso lejuboernent d
ocuupe dans lea dypartemeats du .e lilnt lit oublier la beauLe et Ch Moreu, ditecteur duseivice de la le 3 avril 116 entire le Dr J. i Fran-
ord, de 'Aism et dem ArdeDe. l'intiret des autre tLableaux qui pro Voirie, Stevens, inspecteur. etc. cis et Eribert St Vi Noel et renvoi-
Colonel V. HERAULT. voquerent egalement des appiaudis- Tous les quirtiers lurent ainsi vi- la cause au tribunal de paix section
Paris, le Novembre-. segments sits. ud.


- -- II I ---L--- -,-'-----1, I I Llilllfl'l ~LC~UUI~ L~Y_


r eRr I C1 m


L-- ~


: i


8_







LETI f___M


Presidence du -
Vice-Pr6sident F. Baron
j. Celui qui casse et annule le
ugement rendu le 12 Mars 1916 par
e tibunal civil de Port.au-Prince ,--
entre. John Cieth March et renvoie
ia cause et les parties devaqt le tii- '?(velI8C
bunal civil de lacmel.


r -.


de Presse


Le Carrousel
C'est A c.eur joie qu'ils s'en sont
donned hier apres-midt, les losses de PAI SANS FI[L
Port-au-Prince. Le carrousel a tonc-
tionn,. Ils utaient une ribambelle, 2 Dcembre
enfourch.nt !es petits chevaux de
bois et l.,isant retentir la tente dt \\ i, ,., o,.- Le regime militaire
leurs rites !r.n:s et de leurs cris joyeux a t, ,'roclamim .A St-)Do ningue par
l-t les petits ..hevaux de bois do- ;es .tt.s-l un s da'ni le kut de supprn-
dus tt Its voitures tournoy icent mer l x .nce idu protcctorat polih
ainsi, tmt o:taut les petits voyagcuis ,I iucct J n cltblir un financier com-
&chcvI Ls. Iu'lua- cc que s'ouvrtrie.t n.c lui q uc le (ouvernementAme-
les ports des CinLmLas. !: .im LXCCe acuclicment sur Haiti
SDi)x-huit cents marines v maintien-
I. A. Labi.siiire Jrcnt lordre en attendant les elec-
Nro, ,'. eu Ic pl.tisir de rect- ions qui auront lieu en lanvier.
voir lI. : t -. :nu: contr:re .\. Le commandant du sous-marin
Labissu ,c, .i..:c.ur du g Bien lPu- iltmand qui ccula le sMarinas por-
blic a ct r,:cniiictit arrive des Caycs. taint ix ainrncains, a rapport' qual
Nous 1-u .'d:icsons nctre cordtalt pensaiL que cce bateau 6tait un vais-
bienvenue t lui souhanions un heu- seau-transport. L'Allemagne a de-
reux stjour parmi nous. mande aux Exats-Unis des intorma-
Lesr lertioss tLions sur le rang du navire. Elle st
d Les lira.as tient prett_ a accorder reparation si
Liste des elcteurs inscrtts au s- le ,Marinas avait droit A limmunitt.
mtdi a2 UDcmbre. NL-w-YuoaK.- loseph lartigan,
Nrd re Secion o:nmii:onno aux poids ct imesurcs,
S.2nc : 2 i scc.ui.ta:re du comity d'.,pprovi-
S1e .'.j 2;- ioUI.:icmncnt du minaite Mitcilil, a at-
Sud a e iLa aujoulid'ui l'.xistence d'unt
-",e I o nmbiison ent 'tats d'inmmagasi-
** ine "" I2 :icnient de provisions en place pouw
.; ti.Iltmcilnr la haussc du prx Jdes ali-
8. ro ncnts.
a,;, .eis;i|'< L1n ui mitn. .tum de soi.jntie-di.a
Mr t i. ;-. Muller nous pricn' cL, t.s l I L sinilcli !ux \enrdeur.
d'arnuonccr ia ltLti.s amiss qiuc sanmt!.i '-l UIs iL:, sUon11 inllt de nmarquer la-
a mp t- ,, ..a l ues ils ount LU I t m:L -Mt nt ls t'uts sortis d .T s .Jcp <1,t
plaisir de \oit lcur famille augmini- I i.ce, avant tde les lvrer en ventc.
tte d'un gaison. La mcre et 1'enfain Lc niaiche du colon s'ouvrit au-
ze portent bicn. jourd'hui sur ii a i9 points en re-
ponse a du-s .1bles de Liverpool. Lu


Nouw; lu r.a 1mnort de hi.;;.-,

du scir.
I u.. It; ui -Ilcs iturofli lieu :c,
apuLN iiaiJI n la Iasilique Notri
Davi. i', nion i ; heurc%
mflsti%)fli c rlu.tife 5i5c au No bu i.t
ja ruetC k LuS t S.11S
Iiai;.ut% Naud t~ aii avantage usc-
mciii um-a .u 'I ozi-au-Pitticceou it
COMPIJt'AltC 1IlLvil*UILULust:%armiu.
A s.i vcuve eti s es nlants, A laI'.,-

pat~jli'LVkvt'.. uoUS Aresons no,


Mc r st'vir tiv Mi1 -t~it, ison enfant et
totis Ics i aunt es ine.it mbics de I&L tfa-
InIalle I i t ut m i' I I atte.m ii utI.
Cceux 4dna he. ta t tinltl(itt S I'rues ~de
bylllo~lw it e.We.:-Im dei I d Ia lt ,
de It ii t ~.ai c_ I c II .t- e1 i sc i ptind .14 i o
lie, lc,, Iiwniil ticcioire&AL outte
lem. oat iltiticl..
Grviad-Ut il\ev, It, 8Nuvemabreb1911k
Mtr Ilicn: \ I~t, ct ses cetfaiits.
Mme c m. ~\ aittua iLwo, Mclle Mat na
Desi-au'.1-tWI Mr Luc Aiitne, Mi ei
Mine Loius' 'inic, Mr Lamartint.
Errite. icia..:ietut biemi sInceremen
toos lesaimi- qui oncut UA lcur dounet
une 11LIVL t~iC prCU\C Lie sympaihie.
it rOlIUc1tivie lam moit tde Ijur ingic-i-
tie S\ lvae 1k!lnaulttur. Ils Its plien:
de cluifC 'L1 iUur prulonde grAnitudc.
'NouelI' Ahla maim
-Vot~ie zaui Vcrd Koujoors aL


-VOUItL-VICUS que nous lui don-J
sions tin i-to de vine ?I


Vito de LBordeaux
IiOL(E es BLANC
Qua/sle' aupereure

1. J. BIGIO
Anmgle des Rues Cmurbe at ChAws
GROS ET DEiTAIL


L*EPICEIRIE

E". Di.4GCAND & Cto
Amgle des Raies Panics Destinuchct
rt du Magasin de rEset.

Offreit' &a nombreuse clientele de
1'EbIL1.$SION SGOTT do touts Iral-
clicar.
Prix dsliaait touts C;,=qurr*MD*.


iuts.czll"N tiaa qjueni Uale \'utietie.~
'o 1 22 poiWiS L11 plus tc'& Cc', Ce.
AIfiI CILLdi: I.'zi'icralleignliL a 205ta
t Ma '.1 a2099q.
LI germe qu'on cro-
LIC Ct c I. IItic 1.1 paralysic an tar;-'
'I.C .1 eiL ioepar la 1iIclaniue-MAyc0
I. I01o11uSicr, .Minea. Lei hontnies dtL
iCltIILLS 10111t iCS eXj)rlI~tcItattoS
le st.'Ilti Flour. CL iflbatie it mal.
Los A-,e.a_.LiS.-1`Ildie RicJ~c.ibac:-
I %er U, aneau;OUzc1*hua1, avL c IL title
le aLhsanomi wt ics cudchm-s .nciix-
zaiiise ct .i C.Ij5o Ln praX, la Lcuur7c.
le i 5o milits tde Chanipmonshil,
A%\artd S\wCCPmIkeS RACe, daMiS IL
derniet event tdeIe'American Autonio-
bill, o~att L~ontest.
'ozwrsmou-rha. A Paui :nce die.
lictflaileI *Iiabur'aI cec etit: viiet
comifltflce[J le ptuc" dte constatA-
tiio du testamnitit de Charles A.
Austin, uxi exceaihic tde iRveBeach
,jut a kcguq Ie gros dhe sa toriunt:
itiniueubie A un regiment anglais. Un
ladcic tufe stu~ur du dt,.LdC Lhct-
ClIent 4 .mnM1auier eICtesiAinent-
AL~. ~(; .%.- -ILecas \Watsoin &I
etc a iviti -,ajury ce muir. iLe jugi~
tAimd~ain ia ndumiaiuta ques cqiistioail ii
rtusoudrt2 uiet~it ceiivit-ti: bi I accuse ia
1tej'uze ou tail depousev aa Is lUSic IL
oentis cites etmaU1 le jigagae ell e'i
ubSkiexatc1.11batu.011 lae 11SCII l etilalpt-V
1jie tel etju'ii est i lteagUO.
Toijaaaak;E Wallsua, autetar et eti-
Wll, it, L-t iv Z0 iln Leaujoutl ml'iUt pal
till juryv a Ia l ctilt tdel ae.eti accut-
'itl~nti.t lavuit' tait etaculet, liar Ila
'A alt vetac iCUzo, 1 y a Uit all, the
lllltOiaiaua diiCOLCtdetctdi alCratuitch11.
Liont zebullait, thun thesaccurd tdu
.\uUVEIIK (JHAUANs.-Apirt~savoii
Lit buit avcc tine l cavaitrce eni
.-\ Iaqlathlica Uvkc IvsC., telicstie Cct-
.ailas litIlls, IV CtUiL)tI be litjuic14 vei
dtteil t i es ill ax :-tli%'1IltS Lu1iil)Cr[-ilt
kavaiit iundi, jubsju'A tin thuilatrI&ibale.
~ lia-.Tenn. iLe tivveicoppe-
tiacaiiiapaide COLaplltS-11111dlltdu L. N.
et C. W1U. kCocc~iLbiunnades curauu
meactliions time Its Atsociatioans et
Io l'r~eaaihewt 'ein.Eaderuier rem-,


11 y a~iem, indices dune crime po-
litiquf. 1)avid Lloyd Georgtes est
toujoUrs secrt~aire de la iguerre, m"
d~huissisou a n~lat pas encore SC-
eeptt~e.
I'A~i.-aI)aprs les, bulletins of-
ficiels, 1'artillerie aa eu qu'uiio foi-
ble activate sur tous les fronts ex-
Cepte stir hes rives droites de Is
Meuseo oaalE'ntento a violemmtili~i
b0,flbardt! les ciavirons, de Vaux.
Viotente artaliciac liei soir au
sud de, la SO'niueprt,-s farleux.
LwNauho:.- La crase potitiqiie
-]Ui Idt iZl uiOUIV0110 QtlhSatiOI), Celle
le f'lieiie, cii Iatervrt'-tte coinille si-
4ri~iiiant le coiitr4'!e ftutr absolu de
Loutes les tuesures do guerre. m6t
mne cicor~omnitles, par un cabinet
le ciflq duaeeculs, seion recoin
itatidatioti de Ihberts et Jellicoo.
BER:ILIN.- I S fl~ounamaas ont en-
cgtustrte U11 SIaCC,. datis leur avati
,e pie~s Ia Itivit're Arg4echan, front
Jo Ituctiauest. La furce roumnaiize
J uitienuta d'avaaacer au.i ud-ouest
elBuchiarest a 6 cO mtournde el
rejelee avec do3 grandes pertem.
mmssss


LA MAISON
A. hSalnd1 f re res
Otfre pour la In d'anne A ses
io nbreu, cents tant de la Capitakl
4ue de la IProvince, les articles sui-
vanti qu'elle vcnt de recevoir;
Savoir
Mous-,-line de soe, CrCpon brodi
Crepon Ic soie noir et conleur, so-
Vk; U X.
Crepon' b.irnc et couleur A fleurs.
Bazi 1i', .ial pour ]upes, litamine
blanclihe.
Najusoul, blanc et couleur, 6ache-
:nir noir.ia.nclle. etc un jolh assorti-
ner.t Jdc options. Drill blanc Union et
Orill ,'. :. .sup crieur eit couleur- In-
Jilt in c C t;,,i c LI1< l %OV (t n1 0ne large eu r.
Eveiett i.. dessins. Bas, chiusset-
tes pour ionmnies, dames et eniants
etc. etc.
Ptix ruitils d'ii it toute concur-
rence.
V\'sitc, :a im.isoa, rue Courbe au
No 6,, et vous sercz saiistats..


L acr


Grand quarter gn&eral Allemand.
Sur le runt de la Somame, rien
d'import.nt.
Da!s ... Caitpathes, les Russes fi-
rent d4e nombreuses attaques et le,
combats ny sont pas encore termi-
nis.
Nos mouvements en Roumanie
progress nt. bur le front en Mace-
donme, des altaques enemies au
nord ouest de Monastir tchouerent.
29 Novembre
Washirgton.- (ottiicel). Dans la
nuit du 2,- noveinbre, plusieurs din-
geables altemands bombardc:rentavec.
oons success les hauts tourneaux et
its etablissements industiiels dans It
Je centre de l'Angleterre.
En plusieurs endrotts. de grands
incendies furent observes. Un dirt-
4eable tut dcscendu par le teu enne-
ini pies dc Scarborough et un ,autre
ne retourna pas non pius et doit par
consequent etre conssdeite perdu.
Les autres dirigeables retournerent
sains et sauts.
3o Novembre
Grand quarter general Allemand
Au nord de la Somme prks de
Serre et pres de Sailly-Saillsel, il y
eut une vive canonnade.
Sur le ohnt oriental Tiansylvain.
les Russes iepeierent lears attaques
Des rapporns dcitail.s manquent en-
core.
La ville de Pitesei en Roumanie,
fut conquise.
Calm sur le tront de Monastir.


ASTHME 0---
I ic,; ;r etcigvoaii as PuWriE"PIC
.."t, 1, 10% "M Saint- .* PW
IJ Eis1-1C bAt hur


A Loiter


Wt, Avenue John Brown, 59

Chaises roetscs, errcs i boire el
achamupaI~ ',Im" 1"mi/cs, (Joleaux,
b'uarchea'i's, Assivtciis, AYUaipes el
$(I I't H l'i I'S 111Io iCabarets,
Tlasses, I' ds a' 1i/ave, '1ire-bou-
chlitis, I 'tivs, Ihiviers, Sal~aters,
tliher/ICs. juitde', Sacriers,
(1 0"1 ''Lt'I u'irs aritlicit's

ewo~,,remuv-il;. '\,tV V'c~s uticbres.
(,'(s ('iti,,ta v'I\fl1 es i wi/cres

ii'!/'If~rifI /vt 1'IV4Pl soieI6tout



(htulemminde
Urc Au,,ur-noL', lie n iucation.
Y ~ nin n'trateur civil.

Une mason iriicuble au haut de

S>-AdreSSLr .iux buicau U Mu \ATIN.



aina 11 Eit)I IJat'

Voule, -voul :rou\-,r de quo: re-
;cvoir %,us amdfI a ~Cc distaiclionC11
Alez A 1j
SocWie (esu'(Jtaale
DE

t114 Ci'M, 'u i jj41C.
o6 vous ati.-z inur~sdu choix
%ilire ie.\.Ceih a k i v 1c.,3ii JfLnfade'3ga-

LA rej)U1Ai1UL1de ha li abrique grail-
dii ch.,que JuUI, gra,: a ia pertec~ion
des products.


A VIS
11 a 6W perda dans la nuil du 28
Noveiribie tue pclaie Lie iluluc)-
cleite en nit.kel, uouL i nCAOUCnIOUC.
Biunne recompease .a quaila rAp-
poriera au 1$uicau d t 6IaLezidarmc-
ne. ( Ancien klreau de la Pl-ace )

A V1$
M* Franua~is i". tite, notaire de la
Comutneuzetes U(a aids- Buis, annunce
au public eL a la population en par-
Liculier qual se tla A lalour dispoal-
tioi n canutt etude aui dit lieu.
Livaido-Ouis, le :.-d Nuvewuire 1916.
1'. EMILE, nulaire.


A Vendree
Pour cause do depAr-t
L.,E AFt kiAANQAIS
dvee ~toi heItsailiiLealel et Lac~esoazeb.
Placetdu Pdnilthoun.
b~ituation d'avenir.
S'adresstr aIu Gale.

SARINIES AMIELX Fr~res

Bcearre Frantais de Valogmes

MArque: BRET'EiL Freres

CHEZ

Victor .31414U0190
9), Rue 4ai Magasin de rl~tat


NOTE CECI: *

-Samedi 9 D)cemnbr- sera donned
A Cine-Variet6s la .4me repr6senta-
tion de 1-arniste Goldmann.-On
trouvera les cares a la direction de
Cinm.
Allachant programme : Los 37 sOus
de Mle 3outaudoim :-Docteur ;-Em-
brauians-no, ', I ,llz,'i' ,'.
-11 a ete pttdu la semaine der-
niere un dipl6me d'mng nieur-meca-
nicien d livre par l'Institut Pratt de
Brooklin (N-Y-ltats-Unis d'Ami-
rique).
lionne recoTense 1 qui le rap-
portera aMuMAIIN.
-La brochure d'actualite Ce que
doit connailrei/ i 11A, teur s'enleve rapi-
dement.
Que les interess-s electeurs candi-
dais se depcihent.
-11 taut lire remain notre article'
La qininiiftne pfnilt,/llu.-Lfs Illusions
Jt'ngtrs'. et laa polittqi des r'sultats


MAlG. B.PO
Ir Lordonnier hbiea ehesit
ie Ipublique
Se tienf touiours la d'ai
dle sa clientele pour la co
des ch(la uI.su res.
On trouve aussi chezli
stock, des souliers de touge
et de toutes dimensions, a
mafilhtbles tant pour lIura
qlue pour leur solidild.
lEii outre, il meten liquid
un lot iiporlant de chaq
conavenahbles A des prix
toute concurrence : ce qui
*vtaint /1r iuninense.
1'ouIr ,,ci convaincre, ill
IJ lair, 'ini tour chez l i.

Hlle: er l Jon es Je l illi
Far'r t Hlungarian oo, Suprmst
B. T. Babbitt Is
Savon Gold Bar
Flll \.11 Mt.II IW 1 Hl1I(
1'1.\. de CALIFURllSi
Vir ro,!-c, Claret, Zinandel, ap
\Vins van,: : Hock, Sautcrac i"
Massac.ssett Brewerne
lheres Pdisner, .
I'l tf/ i-" Kings BoheMa
A Ileys I 'rler & Kings Purtl
THOSE WOODWAPD&I
'uissot's salads en toUs 9a
Rtprecntts pi
L'EtU. Le om
95. Rue d u*
I'ORT-AU .PRINCE(l

Avis
Chc: C. I. VIerret No 3 ratk
gasnil de Set:tat, se lrotsi't d
peitjus parures poUr dn"a.


Par le I'rins der NejerW
DEn v, ite c/hez
Joseph Nadal el
I 10, Rlue dou igasi d1J1t
Ieeinlures blaiche aga
Magjn ifiques p4pers P
pisserie.
Bordures decoundes

Gendarmeri

Avis aux proptries_
Buggys.
I. Tous p:oprelail es
buss, pItvios OU pab.'i
etz. ., devront appoWC'"
plaques de la 0omm0a
en haut et au milieu sau
rie, et non pas A una11
'a voiulture.
2. T ous buggys. b,,
publics, cabroueiS, 1
porter le numiro ode
peint en noir d SO
et lisible sur les vittes
j. Tous proprwuw
buss priv4s ou pa.bl
etc. ., devront se
patent au BureaauIWs1
cien Bureau de Ia Pl)
faire enregistrer.
4. Apres le -
tout contreVnav t
sera arr6tl et oue I
la Loi.


Ouri, 10 I'ztbideiai I'cytuu pria bN.
Chanaiiclere the la Coanuiamaona *ui.da-
ulce dean E. U. thtsmsyel Fefretd'uuj
sjuastemeat; laquelle requkle fut se.
cej)Wue par les reprdseotants des As- atRd u s
SociititoltS. 'i)C~ceinlre. IDEIPARTS il)L Niw-YoitK P,3tR [HItTI

Lo~ N I I t F!;. Le gouvernletnrentI LE SIS OWANGE 14ASSAL; a lais-
Iottaiaai~ia b~sttt~ jjA Jassy, ljou...St NeW-York- IC 29 courant.
maniac se.'jt'llkutM-13t aunmIc. t"S ditl otaif DiEPAR I'S POUR %;IzV-YOi(K
iu~ Icj'uknetn ~r bentO' Le .'Nic kerte ,,laissera Can-
CoUI IoIt. 14;30 le 9 courant pour Haiti, pregnant
Ltes b~uiearnx amaglais Ihacombe etMahriic sses.
Iotrar, le notovtsgipia Skyuldulf et leej
voaifers frati~ats lBrintain et Capli-I Port-au-Prince, le 4 D%1c. 1916
you out could. AuG. AHKJENDTS, AuW


Mlules...'q
On desire achei.
les en hOn Oat et
pour cabiouets.
AUDAIN



Lh-iienet a

P q erm k*

BIOPHO

tA does d'aft ca,1e
Smtun et Sairn, 6%
rpademeut t.* %Mtir



Nestor fe~lj
'Na i"tl-ailleur
All nonce au.public etA I
breuse clientele, qu-il %vIeatd
16rer son ateizer Aila Griadj
179, dans la maison ouU j
paraivant.