<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02748
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 23, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02748

Full Text



now &A&be so. Slou9


U4JuYNS 1UA21*NAb


-- -Z I I


S. gent-MAGLOIRE
DIRECTEUR
AgOpjNN MNT8 :
PORT AU PRINCE
G I I I ,I 2.00
SM Qo 1 I n 5.00
DEPARTMENTS
I ; I G; 2.20
STRANGER
- W. : I I I I I G 8.08


1a L--.


pOI1TAU-PRINCE ( Haiti,


0


. -4


OUOTIDIEN


RLDACTION ADMINISTRATION
Lngle des Rues Ferou & Am*~ricaiflS

Leaamniences sent reques I
A Pear-Ai,-FaINCW, u3L burcaus, du journal
A PAniS: chcz L.MAyco~ce & Cie 9, Rue Troflrn&
A Louviass: chcz L. IMANyecr & CO. 19. 21,21
Ludgate HI,
A Diuim. rhez Rudolt mcsse S. w ig, Jcmsaalew
Str.~ssc 40~-49
A UWNWYORx C~niVerSA& Pub~iidty CompanY 4S WG
14 11Strctx
Las minanicrits instrds ou momn c soin& pisi rind
Aborntnignts & Snsertsons Payabies d avaftu


Aux


- n t ra i n


CHROlIQULE


LA TOUSSAINT

De notre corrt~espnhnt

Pou~i troisimme tois, depuis le
jt Je la guerre, La Toussaint
esvae a teter, pieusement, nos
.,s5Ioiieux, ceux qui ont O tu6s
led.chsps de bataille. ceux qui
at sucoimb A leurs blessures, ceux
,a servicede la Patrie, ont con-
sit 4 maladie qui les a conduits
itmbeau. lls torment une pha-
spg roique, et lorsqte la victoire
aWive, complete, absolue, aura
ugoaC nos drapeaux, nous les
eons par la persee au- vain-

a lout, les morts !
I stendnIt -heure liberairice,
sier ,M d ns note ctear la pre-
; de m6me que, pour la
a'ils ont si noblemnent ser-
eurent les tils chbris et
Nous Its avons vus partir,
anscients de leurs devoirs,
S tours larmes. pour ne pen-
sa!ut de tous. Ce qu'ils
les exploits qu'ils ont ac-
les rudes coups qu'ils ont
I rennem', nous le savons pat
l stins ofii.ils, les pages de
dctations A l'ordre du jour,
Stkvlles du front qui consti-
Splus beau des lives d'or
ifrice immortelle- Leurs noms
ilscrits en caract&res imp6ris-
avec ceux des batailles ma-
piques, partout o6 le drapeau
hnaa, proligo par des milliers de
otrit0s,a dressW devant lenvahis-
Ltu ae muraille d'acier D'autres,
iwobscurs, sont tor mbs dans la
e qmotidienne. Leur tache n'en
Sp1- moins noble, ni moins belle;
sacrifice nen a pas t moins
klepw la defense nationale.Tous,
litlikgal, out droit A notre grati-
*it,.otre admiration, A nos hom-
uSant, 6 morts !
=1in, dans les cimetikres, ceux
~i~s et des campagnes dans les
li Mcropoles et les modestes
t se repos de nos villages, la
6 =ue d6filera, associant, dans
4ime et respectueuse pens6e,
rCuidorment sous le tertre fleu-
U, B natale et ceux qui sont
1M..bas, provisoirement, sur
E d a tront et jusqu'en terre
Sge "Simplement, dans un
e fternelle sollicitude, elle
i aler souvenir glorieux. Elle
MRreuea, du plus profound du
ne chtre et amicale pens6e,
mrte.El tsOnnaissant, une pri6re
tft. E It's remerciera d'avoir,
Lt ~nerie et de vaillance,
WIorc Combat pour la France,
l.f.i itace et le dioit, pour la
St Ej leur dira que, plus
isle pays tout en:ier est
SaIacre et, jeunes et vieux,
I el fats, teront le serment
S 4donner A la patrie tout
,, pour assurer la victoire.

k 0fiance, 6 morts

SPCTu1ue lepays est sous les
A I -ert" riOmphe de la plus
cause, il ne sied pas
tftaWeus 40p vives viennent
Se& pits et amellir les cou-
itit, qui restent ne doivent
- forts que ceux qui
En lombant au champ
toItsl Soldats sont entrs
& t-S la gloire et leur
UEte, ear voca supreme,
..i..nder A leurs pa-
L -pIC: sPeaseP A


ETATS-UNIS


: mi n t die la 'i i li


[cC


Fails IDivers

RENSEIGNEMENTS
M~tTjt:OROLOGTQUES
OI3SEIIVATO)11E
1)1:
SEMIINAIRE :COLlkIAiG:
SA IN Lr- NA ITIAL
Mt~crcu.di 22 Noivciiubi1916


763,1nu
iimininium '22,5


raris, i[r Nouvcme iyi -I.


Comment choisr" ?


Faire un choix utile entire tous
les rem6des vantks, dans les affec-
tions des branches et des poumrons,
n'est pas tacile. Que nos lecteurs
nous permettent done de leur mdi-
ntar'la Poudre Louis Legras qui a


jJ


LA QUESTION DE FARINE

Me G. E. Dunconabe, reprdsentant de la
* ,,
IFO8hittfH OFO8by CO peME U.'Ed0NEOP


M oyt lne di urne 25,1
Ciel clair Ia inuitzn1e et couvert
Foite pluic 31u1SULI-OLICSt d 5h.
IPIUiC tine 1,:l .1 S eUILS P. 111.

Ba tonictrec o nsi L 1.
1. SCIIEKRL

Conizur hledo-s Iouuumvz,;
ILe steamneria i ii-; doJetNoerlerati
den 1) dtieh i Ir i o ,tIiiaiikkuioayant
Iaisst Ni-\\ 'i 1, k'Io 1)Novazxbro
coItiuant, est ai i Iii i 1 dzimanchg
19 dii I mtIIIo itwjs e ta ajppWrtApour
sept por Ktse d i jii.Iijie Imi
trots cent vmt ht.at wii nes 78/100
( 1 3.!8878 ) de miarLcianitises diverse
airIsi rtlpart ies:
Sav~oi r
P'ollt al I'uizicw 1* ; si
Gap- IlIaitz'ioii 22' &67
Caves 1: IS 'I.-
I' P-eIai x
Sainit-Marc 84) 89
M ira-)Ane 47.12
'rotal ---1.328.7a


totte8 les OO c mdes Nouieau joui'iial
Ftoutes les COmR a es Nous avons re;u Le' Tien public,
journal hebdomadaire qui parait aux
Tout le monde s'lmeu et A just trouve T. C. Estee, un des directeurs aves vec come adinistateur-
titre de la cherte de la marine. de la ll'asbburn Lro;bv Co. Mr Estee, grant Mr A. Labissidere
Nous sommes heureux de pou.oir qui dirige les inthrets orientaux de Q.1and on co0slderebien note
donner A ce sujet quelques rensei- cette maison a dit : a Les achats .x- milieu. crit notre nouveau confrre.
gnements A nos lecteurs. traordinaires de b'6 pour les marches on volt que nous sommes sous le
La crise actuelle est due A la mau- rangerss vont amener des prix plus etou d'nedoub!e crse .iaanci(re
vaise r6colte de cette annbe. 61ev6s pour la farine. 11 est bien dans a et cononique.
Elle a donned 6ir.ooo.ooo de bois- I'ordre des choses possibles qu'll n'ue t Pourquoi les ctoyens qui criti-
seaux et compare A celle de l'anne! reste pas assez de ce bl1 pour satis- quent Atouspropos le gouvernement
derni&re,I,oti.oo,ooo boisseaux, elle fire aux exigences de nos besoins n'dtudient-ilspas les moyens propres
montre un deficit de 400 000ooo ooo de domestiques, de la consummation A arn61iorer note situation Pour-
boisseaux. nationale.on q ie sasso-ient-ils pas en vue
bosunaonae. de cr6&r le travail A leurs frdres
La situation n'est gu&re meilleure meurt-de-faim? Pourquoi ne se
au Carada ou le deficit est de, sNous avons du refuser de tres meurt-de-aims A Pourquoi ne s
200000000. grandes commander A l export pour meant dans le sens du bien public les
De plus on exprime des craintes pouvoir prot6ger notre commerce multiplesprojetsquelegouvernement
au sujet de la r6colte de l'Argentine. ordinaire, et il semble bien indiqu6 en les publiant, enterle proposer m
Nous avons sous les yeux an arti- que les valeurs en ble pousserait les Ia meditation de tous? En attendant
cle du ,New-York Heralds qui a in- prix de la farine jusqu'A 12 gourdes qla l on de tou alise ses pro-n
terview Mr I. A. Patten, un spcu- le bail .ue le gouvernement ralise ses pro-
lteurbien connu. Mr Estee, un des jets relatifs au travail, pourquoi ne
directeurs de la Washburn Crosby La IVashburn Crosby Co a eu la letrc nt-iL 'essai en vaut bien
Gold Medal Flour, et les repr6sen- precaution depuis le commencement leine.
tants de plusieurs autres tabriques de la cruise d'entasser dans ses im- Non. Le moment est la rle-
importantes. menses greniers, les meilleurs bl6s xion, A l'actin efficace et utile. La
Ilssont tos d'avis que la situation qui se trouvalent sur le march&.
stsn tou diIlelutte pacifique et loyale, voilA celle
est sprochain les e etpri s'61veroie it A douzem De sorte que grice A cette prd-au- qu'il taut soutenir. L'6tranger est
prdollars au del verontion, son dbit journalier de oooo chez nous; il nous voit, it nous 6tu-
Les plus pessimistSpenst mme barils de marine ne sera nullement di- diede toutes les agons et nous uge..
Les plus pessimistemspeinsen me m minu6. Elle pourra done faire face Meilleurs souhaits de succe Is
que la plupart des moulin"s e pour- A toutes les commander deses clients Bien pubh..
ront pas fournir de la fanne A leurs tant en Europequ'aux Antilles,et leur
clients, en dehors desEtatsu doppos fournir d'au-si bones marchandises Service Sanitaire de la sille de
Nous sommes heureux d opposedr pass. Por1-a>-.ri
A ces opinions pessimistes la dclara- que par le passe Port-au-PrlW
oion de la Washburn Crosby, Co que 11 va sans dire que les clients fe- Avis est donnd au public que tous
nous a transmise Mr G. E. Duncom- ront toujours bien d'envoyer leurs les inspecteurs du service de Phy.
be repr6sentant special de cette Com- corrmandes le plus t6t possible afin gi publique employs par la
pagnie, voici 'de proliler des prix les plus avanta- Commune doivent ctre munis d'une
r~~ ~ ~~~ 2nnoq tn ,1 cy n ts* **o*/^ fl- ; .: -i r* I** A A^ m;- n _


,obtenulapiplus-hAute rcompense A
pobtenu la pls htiverselle de oo. Les grands moulins du pays se n trateur civil leur permettant de p6-
precautionnent de soigner leurs cli- Me G. E. Duncombe, repr6sentant n6trer dans les nmasons de cette vile
C'est le seul remade reconnu qui ents r'guliers ai6n de prtvenir un d6- special de la Washburn Crosby Co pour inspection sanitaire.
calmeinstantan6mentlesacces d'asth-!fi:it r6el de la farine. Plusieurs d'en- est en measure done, malgrd la crise, 1 va de lint:ict de tous d'exiger
me,de catarrhe, doppression,de toux, tre eux m-ont dit qu'ils sont en train d'ex&uter les commander. A de bon- que chaque inspecteur exhibe cette
de vie.iles bronchite et gu&risse pro- de refuser les commander des gou- nes conditions, A cause de la puis- autorisation avant de lui accorder
gressivement. Une botte est expddide vernements strangers ; et que, dor6- stance des tabricants don't il a en 1 accs des masons privies.
contre mandate de 2fr.ao adress6 A navant ils ne vendront de farine qu'A mains les interets et qui ont t^ er Lieutenant John MARSTON
Louis Legras, 139, Bd Magenta, A leurs clients r6guliers. surnom6s, A just titre les premiers Administrateur civil
pI Parmi ceux-A que j'aiconsult6s se meuniers du monde a. Port-au-Prince 22 Novembre 1_gX


JoeJi 23 Wevakr" 1,16


_ II I e~er-p i -r ~ec~ -I


)


LDepuis que les .Mdiiciens soiit aii Mt\Ij\i 11 tur1 a -hft r-](! t tI du icn I
La tiI iii t~IJ U11


mei, mais ne me pleurez pas. I .i
tait mon devoir et c'est pour la pi-
trie que je meurs QuelquLe dou-
leur que nous ressentions, qulIque
Iristesse don't notre Ame soit env'c-
topp6e, ob1issons aux ordr,-s sa-
premes .tue nos morts nous don-
nent. Retoulons les sanglots au dc-
dans de nous-memes et visitors le'
tombes des patriots martvs. ave
cette dignity graves, recueillie, res-
pectueuse, qui sied aux peuples fort.,
conscients de leurs dicits, ploux de
leurs libert6s Apportons aux champs
du repos des brassees de fleurs des
drapeaux, des couronnes Couvrons
les tombeaux de ceux qui sont morts
pour la'France de palmes e: de tro-
phoes. Un soldat ne couche pas sous
es cypr6s. C'est un lit de lauriers
qui convient A sa tale. Car, jusque
ans sa tombe, les hdros poursuivent
leur mission, A peine interrompue
par la mort. Ils pr&chent d'exemple,
ils enseignent aux jeunes la bra-
voure et l'honneur, ils rappellent
aux vieillards qu'ils ont donn6 leur
vie pour assurer la paix et la tran-
quilite de leur vieux jours. Ils mon-
trent aux generatio.is nouvelles le
chemin qu elles doivent suivre pour
achever la victoire don't ils ont 6t6
les pr6parateurs.....
SUZANNE CARON


Varoin,~tre


V-;. Tr V^trpr"6rp TaTA




LL MAI'llfIN


reffA & nn~---~--


,,,,' "" o 'l'OuVeles 011" "Altait n stlr ls tranies ent. retracter -
Sous le point qui relief le quaitierl ltat ,ni s ai sil di Ctunal La- matrielles e
estde l'Exposition icelui du Champ Ile P CSSe Ii, i h I France. L'attaqlue A'att Ollle la JIrispru ile ceu ei.
de Mars.pont connu sous le nom de !, p.- ,,.-w 1 ie .:etie p a etLe re- N rise aoint 1"Irny,
Poni Delyse tiennent, rues ou| PAHl SANS FIIL ni. .e. Nous apprenons avec plaisir que riscon lilit njuges do
prtsque, des blanchisseuses dor.t la -oo- coo.t nt dnx abroplanes notre collaborateur et ami, Mr Ste- ordsomptiot daprier 1
presence en ces liuux otlu'quc avec 22 Noverr.bre f,. ,1,,., inl,,s duirant mos phlen lesmin Alexis, ancien secrd- ,ii fond, ceux du 'lpre
raison Ics passants. \V.ASIxrox- -. Le vice-amiral d t re. 2 ,tint, mtnachin-, altl- tairedu Conseil desScrtaires d'Eat t)nt :bs ds pour eat1'
r niaidttes petoticus dans le ini.ne ili- s'est port candidate A la l.)eputation .Pisiurn nppuerT'-
On nous demand de signaler ce Strauss, chut d'ordonnance, annoice t U:aIV p*%n. N- tion ale pour 'Arrondissement de fr a.r d une actlus
faitA qui dedroit lin que cessnt i es que le conmIr Naval a inpect6 et lwr At PI, ':. I vape o- It r A'ex trs connu Ainsi ,l et tn
effects de nu centre leIqutls on pro- protuv it- canons de 16 pouces so lawndals *, l- lu F'enrk Ilednk. Jns. la rgon, ou il compete de ,ie vos ricipaSt ,
testes. .L s ,o is b tVcaux autorists parles est enttre zau Cap laitien le 22 No nombreuses sympathies a Nu ac- l Goiir, les Ju.est, &A
Sen ire hidranlique chambits sent attendus cet hiver veinbre au ilatlu, et est attend a .. A, e on
Nous apprenouis que pour conti et seront arms chacun de doude ca- t;t-au-'i, ne. dans la soir6e du 2 cuellihr sa candidature chileureuse- sent auels ,u,'.i control
So inent. Nous souhaiio-is succ6 com- .'sleuts, aix Seules tins de
nuer I'amioration gr.,duelle et mi- nons de 6 so calibres si l'espoir du #o au uat n u.. ment. Nous, souhaioas succ corn- nties ivoqu eti
plet A notre collabo. eudic,
thodique da Serice d a.i~ncntaton IDpartcmtnt se zialise ils peseiont luii i l i a a ses parties ont et6 viol k
d eau de la.t capiae, Its vi ux tu- 120 lonnes. < l pel qu ll a atairesdi a ses rai's invoflu(s par 1asI
yaux de 10 pouces du Chemn des 1.es tarits connuspardiverses cc%- LMort d dei'Emperetur Covens de 'Arrondissement de A'e P d
Fl lein o dpus.ne1 r-"ii^e cheu% de icr du Sud Dalle, actuecincnt hois du' ..,' pagics de chenn., de ter du ASud )oe peraghw
v'ont eile lenipiact.s p.ar des icvaax ti e iouest proposant une augmen- t essahnes de ces eux ou cheque expose un paragraph
neufsquiieue nied-ariverdes Luts- pt.on des chtrgs de d1ais puA L'Eanpereur L'ranci-Jesepli es coinde passage recele le souvenir Dage. Pro. iviles (sic)la
Unis. te quanitr d(puis Lalue Ius- .ouvitr les dticits du fret ont et mort celte nLit a u here au cld&- heroique et vibrant du Grand Em- Gasstiorn ne coniait p
qu'au Ptt.t Foursouthedepuis norn- lourn6s aujourd'hui par l'Instersta- teau de Sounbrun. 11 avaLt 86 ans pereur qui fit lind6pendance, vous lalheure segment pour e
bre es mnque dau. Commerce Co isaireet s de tes d r e. appartenez ce dpartement qu i prjudicia e errer
bre lid'n es d aMutiudcauad (:olnerce. Comisaire jus qu au inardi soir ii donnait encore plus que tous les autres a souff rt l enontre de eedes "
Cit pra lietsa t lsieur ladmi- ainearh audience aux Etats Autricliens et des entrechocs sanglants de notre tie Ia doctrine invariab
nistraitur Civil Lt A ssotLboratcurs L'anxidte a rfgnl aujourd'hai s'eutreteiiait avec sa faminlle, bien histoire, lesquels ont amends la st- outrepasst les linmites
das dalen m un de of cicl par suite de q i l'o41 it qu it etait serieusenuent prene epreuve pour la Nation. juges contr eurs, pul
Strik, d'ahimcalilioit admission tie la diclaration ofti- ualade a lii tut suoudaiue -Aujourd'hai, vous etes ;ppels I ivoqud, (Voir larr t
d'u de Plionille cielie f l'A -Agence maritime des La nu t de l'Empereur n'aura que 'urne, pour exprimer par le choix moyns qui ne t
nouvelles que le bdteau anglais trw. Iu d'elfet sur les progs de la 'un deput, votre vu touchant les prsonts par les partibut
Nous sonmes inforwis par la Di- i .. A b "' Irun dleputd, vote Ymu touchantles pr4sentpa
region du so e inforsce ar Lque Arabic cou par un sous-marin guerre. conditions nouvelles A procurer A requttes (Voir pices0a0
reort-iu- riice tdui..ue deu- lemand tit a. rm. Certaines au- ... notre malheureux Pays. Moi, le Petit En etfet, vois vous 4tes
ortkn-u-m: ::, s Uc L :.-Yo;.X Citu loris pensent que cette declaration Vi dt 1 1ordeauILJf tils d'un des v6tres, de Mesmin les articles 1131 et 1139
ei.,.u" .. . tzc ; ( u ^. 'w ii i~i ind l se preparc a entauiner avec les oar leg po irvoyants Denjle
iLOr Sb1 iCt udt litioivilie, a contrevcisc de i'preu- aJuaild superteare les pius pures de ce Dapartement, pierre et consorts.
des la in de LCiete Smaine. de ataux ars. C" de Ml...m .ALExis qui A trois quarts Ce tatl vous a dkterminada.
S. A une session executive d'un I. J. BIGIO de se,:ic d-intervalle lutta et mourut par suLte d'ne erreurdvifen
A\l i, ,lel t :< (oi<.oe ture An le .es Rues Courbe et Cpsars pour assurer A chaque haitien, des les ju.s do Cap out parldde;
M Jllt r.0' ~ :LM.-iIe -t .o:n m .. e recoius les plus inti nes du territoi- d'echiin, sans m&mjlai,,n
d ru`iln.L ::sug:n d :rablmes des iHt i,, 1T IN, f ;TA I /,
hu';,Lr .,un:au i: .e .:u ;',b n, de e" l AII re Ics biental s de lo.ivre Dessali s u ple le,'ulre du jugemS;td
roU Iu hi r1 t1r ,l or itut. d~ci.e qu'on en-n e "ii- "-i"vl dai Cap prouaj
Lci> ;r e :.,* n e. ," -e a nienne on -eme temps que les avan- l, Vil[ da u Cp prolTO,
inst.l.. i. Ld. c s ;l.n cltou s u i d :',r a o s arguments de' 1 tl tges de la civilisation telle que la gs i d Cap ont vu, lu ,,
nitus di CIv'in i e ttr., LA, -:t A tetleseense di d+
la s mai:c dc::iC:t. t us d uc ue. ies des ir. Ls ( Ie t u 7 ed conoivetit les Naions de l'Oci aan"e A teltes enseigoesqut
di-uius de queCques unes des plus 0 r t )e me prsen A vous vous n,, t des extraits de ,
p |p ...Ss i;",sJrpLe j dent je me prIserite A vous, te 11 y a encore, Messieur leas
,i vL.,:" .;Co :. /i, ].prutcrees poro dp a. Aemaidnant. de im honorer de vos c e m n'avait pt
I li lrniil ;i.at!I(' rll\i : .,, :,a:: o, r. -'ont aider d s -, sutfrages. Oue pas un de vous done, et ilv,) ue par les pevoi
On i"; u~.'ad *: -r i c. tc con, ent aideler e ne s'abtenne citovens de Desselines, (Voir requates, piee 0.)-
,i"s 'otez tous pour S:ephen M,:smitn toi e vterit6,le lesg r
qui tie i oil U.,tr :.u ru r:lII1cnt acomb.ttre ItS cons- I. -abriciiisi .lPierre- Alexs contte votre deputL ne pouvaient pas se hauh r
bas de la :ue i iou. L .c .L' ed L q' ,L. t uil .JoL:t. ua de ia loUi I a 1..,. ,' : Iublic ti 1it lil a ote a Mon progra.nine est de travaille. volper ce moyeil. J'ai moa
go6it dans '. 1 : c : .L.- : :.:que .. "s No.:\.. ..n. eI .. rn tilanp nl cheval i .,cUompisseinent i1t1gral de- ieces ldo mtientees qui t)w
soir d'inoru .s ...s-..::, .o, .u.-, i..., .s. : : ;':' ..:is a" rem:rer ,Je- .s i t.t .!,,t, s lettr.s x de a Nation et de contribaet '1d' laacte dechange da 5 Fe
fliants at qul se tiendra en KIusas C t. L L,. ,, intC,. iutis pieds biatices et e a r it foi a orgauisation I tLJ a e vi et verif6 purl%
11 ne faut p.is :it:c:.re .e d'."- ,2L:.'. t t.' ,, i a I, t. tiavec ardour ct eoi a lorgansatinos dio ta it, civil du r aitt
tres accidtnis .riIvu:L 1 U. i !.;ire dis- d ;. r ent .' i Crocker de I'Kr- -i lo; t unt e -irn e I om; )ense, du Pnogres materiel dans le P vs, (eVoie" pt'ce O bis.)
paraitre ce daini nut n-.ntce to0tri m ic/a..nc ,*.e' ..mive ^ Phvia- a ^ a I.' n 1 particui.e emirtnt dnts notre region >. En vreis d6mon rant oeig
re mondet. d J .':. .:I ..re ",. --e ae- cornm. Co :eaux, .9 Noveni bre ll1'5. SitLiNE ML-MIN ALEXIS reurs 1utn'trelles eAistent, im
Conseil lat .. i .v te ra.. n .. avec la ni'tltleure volontd ,io
,ier, Com ( tie c p "" d Iruitu nu F nettre, Messieurs les UI
Hier, jour de runon de ce cops '.-. lis atlcn,.on.t pres du monu- vous dire tout simpleMlP
d'6audes, ,Mn. Ats .'nselcts '-a: a t:met HV.h ngton A '.S Utn tat Chevrolet a coinme vous I'avez dwd~ir
sent i'unis J-io:J en A in .. 1n.' lb-ert Harold, 1 am- itar s t e Norbert teau arret da L17 Mars1915,s
g urdnale elu enue pen cuen. lu .- ~ a Iiuth',,, souus iiniculpation prCvtnnnt ~es notaires de l'ard:o-' Par le dernier steamer sontl arrives lu Cap, en discutant etfi
qu' une hurec ia' s, l'une dos a r t.uce, Ls estiaux est retout- disc: t Lt oine iu'ls s oppo- deux 1egintes automobiles qui por- ut.t de late dechange *
ltiols tlavaillait ncoic. t1 ur ha iontWta& aprsa r st a 1t ueCs ventCs de terres d- tent la marque Chvrolet. Ges ma- ela nule I'avaietp
ne la~pe &',clriq'e lclance d'ordre du G., Trevince ps... Lnt a.~, sucesio:.lns Antoine et chines ideals seront trus apprcides vi i fait le
ne lanpe ri le dtt q r nce lui conseilla A: d i (.ai, notunmmnt dies h des amateurs Avec la rfection de' slraient des menteurslat
AdIav, au e laisser le Mexique attend quil bi -.,on, giane et pttite place Ga- routes qui se pursuit activemenu pisI ue cela des faussaM
A 1'avenue ilmeniyu ioa % ne u- est plus pos b.e de protege ,ttu ;ai-oc:e iusqu'a, ce que les. nous esperons que bieni6r I'automno 'sessieurs, it d6coule lJ0
na. Place ten face de ia i-on e airti icis de S z orne. tt c ccu.x c1uI prctendent v avoir bilisme prendra un grand essor chez mon argutimeut de notrej
nore arr i Lton l)tan, t tiat ,a 1 on a d o:s oent vitis par Me nous t que de nouvelles macht- ce cou-,taiite: que U. t
ai o t o t ,,BAu.I\i.-- La ,kodtration r oralhguer n
rait toute la soute. l it i- ric.,; L a rIco n a ., C. u "tr eiur int andataire a Liogane ; nes viendioUt accnlucr ce inouve- consorts pour' a.i eru,1
les habitants de ct ine .rci .nt qu. 'i-u :it. .: r t rio-nande au -u nce Nuv mbie i916 ment. seratent obliges de vow sle
tier nattendent que c our Cn- n oute onon au dn e
dre un abonnenent a ia lunnic e su I dS It"onS citre paltois et -- passe en force de choei
onvera quett tt a ba.e ur la thse que it: tait la seule voie A ilend
don vea que ct t tiut a i avaut li,.tur ti utCe propti0e, sort cl- THIUILNE ire que des piecesqa on
de la Coip,'egn:d ta ott pu : iL ILu queiqu'en solct t cutes dans un juigeonat
Les quairuidr., htim ..., ,1 t. e ju Ioiu t DE UXI I E REQ UE TE ,es onst fai tion, on
)n sign .lc tLt ,, .-,aLIt ct. a etc pli.se par la Fideration, reune UEN vus ni vrifes par so
CimtticIe par ,-e bad d quadiu- ,in sesoU annuellc au mnomeitt de nva 6td fait A ce sujer Nod
icdes (, chivau.\. niuuiotns, I V=u' ) son adoption du rapport du Contcil tII e.naore eponliqinr lc,
qui s'tn ont to iSt t.l que dc a cis on ce l et r'actationt 'arrct (du 17 Mars 1915 peine avous expliq
morts, liti.intl, 1cant. l... Lin~ j. ao I Cour Supi.unc de Mlassahu- -- --- verl.clt str ce moyen, lI t
tolidant le pie tLt p.l ; Lu.m i: Itin- ,ts1. mt,\ Mess.Purs les honioraok
btes, AlLA.ric rty.- Le Chaiman A'MM. lts l'irsident, vice-Prdsident 'rtractd cet arrtt, lequel est de na- gistrats, >ire tcest dl ue
Les morts pro'LstLa t centre I in- Law.-iiia aujouid-hui le decret de et Magistrats de la Cour te Cassa- ture a cause de graves prejudices Lertelle : laquelle Ile )1aD
trusion de ces h6tes d,.sinivoiies qui turruienc:e Lt dira aus commissairts tion Lue la lepublique. aux requterants- Arret que la Ju'is re atnx jsticiab es1et qu04
vienntnt ainsi tioub.,r lur repos-. lnexlic'ins ce qu'll en est et ou i1s prudence de tous lei tempsa et no yauite, vous devez rLrer
A I Ia Icolle "i doiv\ut s'arratcr. Peishing doit rester Section civil, Ire Chambre. tatnmnent li n )treq .e saurait ad- inltt ce le moye
11 nous est revenue que la .icolt, au MIxique jusqu'ace que tout dan- pes arrts Nivosean irot-1 Sic.utiLes tenaIt pats a i'ordre p
qui sa.nnonait si tlor sante cite gr de turbulence soit Scart. Magistrats, esons de do et d fraud capa devrait tre pr vous
annee est piesque conpiornise en CHAlIAWOGA.- Six trains out de- bles de faire annuler un convention tion dies pourvoyan'squ,P_
bicn des endroits.- D-autre pait,l't- ,aile pros de Wanhceitchie aujour- Messieurs G. Czaykowski & Co, appar:iennitt essentiellement aux repeter, ne seraient pe
tat des ioutcs est dcploi.b.e dcpui I'huu; trois hommes blesses. anciciis negoeianits etranlges en li- judges du fond sans recourse en Gas- dioitde le fire.
ces torties. p'uics.- Et jLsqrici, t ACiSON\ ILLE.-Le Lainposaa echou6 quldation ueineutiant au Cap)-llaltien station quuelle que soit leur decision, Messieurs', vent uuleZ0 .
ctlct,on constate que I-, tlitaclioi- ies da 1iutriswick G(a; legeremeui dlomicilies a New-Yok, Etats-Unis arret 28 lrumaire an XIX, 2 fruc- d ctieublgt de vou :i
tn ca e soit l. ltab."s endomiml.age. On iappure qu'll al. a-Ainueriqiiue, a at pour aiquidateur tidor an XIII Cour de Gassat ion.) I a.l't sus iilt, vlti' Ii
Scuhattotis tout de Lime qu'il ft .ait coaixucr si route cette apres- lMr J. S.tchiz Martinez, negociant Ites requerants vous prient de jiimuent attaIen p&rl
soit ,au 1trLtit, midi sous pt ipe pression eStrainger, d. neurauut au Cap-Hlatien. vouloir vous rapporter aux auteurs deiititt d ces r 5I
soit au1reni ,t i3 douicilie a Puerto-Plata. iepublique anciens et modernes, notammenet a fraud : <11 QLie cd'ap
Hariaqe 23 Novembre l)Doinniicaine, avec costituttion de louvrageditiant de procedure civil ctha!,p, !). Ci. Pierr ,ou
rn 'a 1., ,q-e N.trc-)Dane sei.a I ONIHES.- Les iouUtnati tnI re e EL. l.'once larieito, 'tiu barreatu th Glasson, Daage t Tissier. E sa lt lle-inere ln slpetllt
celebie le s-.in ,.di 2 di:cinbibe, a 7 trai te t o ti datiger d xtre envy' in Ca-i lluttlen, ot iis out elu domi- ceitainetnent vous avouerez que les iillte g,)irdes. 2 Qune pE
heuxts du in.tln, I. I1 m.i1nge de .\li.. iopps".. i s Austro-Atemands les lOie avec election de doiile anl erreurs inatdrielles qui1se trouvent apeit s 11 dtl, e s d ir c r
Lily Price, liie de Mr 1 htomas I'ric ,'itniiaeilt dans loils diiectionis duf- ,,rete te la Lou de Cassatou de la dans l'arret sus enooce, mdritent en einettre des bofs dteCe'
jngemitur-diitecteur du bSc vice hy. rte'itts.- Catine sur tous les aitres iit publique sis a Port-au-Prince ou conscience d'e.re retractees Que de tes unpayes. ne pos
draulique, a-ec .\lr lustin Ehe. riitois t.t-n tile les Sertbs et les ils ont aussi clu domicile. toute evidence de par ce a' ret, les paieinents. l nd no
Cre' de cui' t'i.is I.onsenlt verse le Nord. Viliiuient a nouva 'n par cete se- cieanciers strangers de Mr Derville lan. 4 1 tiianS uidfe
Cares de duil Le Louteau htupiual anglas .tBritta- coinde rt'iquOe et une -econde tois Charles-P'ierre, ont snbi des torts prevoya'ice, a it veirt
L'lmprinrie du M.'IN vient d( niat,, atHiets du Whiite Sar Line vo'ls pier de rdirac iaisl, udi 17 injusttlies. de ptopnetl, t1 a
recevoir un peltit to'k de cartes de a coulh en ..' ine avec une peite de Mas 101.', par leq"el yous avez Vous ne l'ignorez point, Messieurs, dIo Cap Ilate ass, ho0o0y
visite, elhigattes et lines pour les 7j0 vies; plus de o07. cents person- annule le ju,:e.ent de simulation les Juges en Cassation ne sout osts av iencontre dei
petsol!h to t tl^uil. Un lts lcIt ties sau\,es. Le bitteau nirait friauduleuse que le Tribunal civil du appeles qu'a verntier si les articles gistat_, a le ..at le


un bon march exceptionnel. -7.)(>Xi tones et pouvait conteuir Cap ltaitlen a rendu au profit des invoques par les parties ont dt6 du c. p. c. "" '*Cbw
hoeille A la maim six mille lits. requiteiants contte les sieurs Derville violas; et vous avez ete en quelque non-visa >e ,cs do'd
0el le (ii njiia s us "ua si l 'ud pi i es ceitarS deicesja -.d
Aris'thres lii un communique de la LLes reprtsentants des Poissances Clialrtts I' e et.AliPo)se Caze pour sorte au de!A de votre mission de poartie dest besm il
ge re i du Ceitie on quitte Altihtns. fait die S.L-itiation, dolh et tiaude. juges contr61leurs vu quesans quau IPoint W les pteil
-- T- ,... -s t p.u ot ItAE.iN.- Linvasion teutonne du Les reqtuerauts,vu les prcuves des cune inscription de faux l'ait declarA vous expose les
os troops ont ondu terranoire Houmain ne s:arrete pas erreuris uaterielles des juges qui voas avez dit dans I'arret susdit: j'avaice, les c.id
sur kts ossions enetmies. L.s Allemaud, iont enteds & Crao avaieuC rendu cet arrt et qutls vous que es pies qui ont faith Pobjet (voirreqiatespo: o -
-- Oh -n.on Dicu, s*eclame-t-il, vaa'avancentausuddeHohctrnthouri avaient humbtlement souLmises, cro- es discussions dea juges du Cap. h. ter re
.mms devat tae cla 4 I ... Post t, da la IvahUe am'Alt, i yaiaent de bnue fui que vous auriez o'oat pas 6L6 vus par eus. CGrtai- trer et attLesw '





_ __






------ a-


-- aLt.. t


li~pop;p


- ~ .a-~ '- t*.r. '.wr


U-9


pour prendre awcc
VC! m
V -

dltoujours
-t~e m~c- unergze.
426


c ,ales Pit i'rl et 'l4 oI rs 11!
-.Avaient presented pareil inoyen
n oinme. les :pourvoyants sa-
ent en leur aime et conscience que
i.eque.suit I'imn.-oralit6 suppo-
desez un homine appelOe a ren-
reI justice, les Magistrats dtu
tbanal Civil du Cap, ne pourraient
sirroger le droit de faire mention
n acte authentique tel celui do
Woe d'4change conformnment aux
vux de l'article 148 c p. c.
uiter des Pxtraits du dit acte dans
leurigemient)s'il ne Iavait ni lu n
,u. Adoe tre le contrai t sans
qu'tlijU'1 ii ent de faux l'aitlit 1e-t
,i i, ique nijuridinque. V. illet-'z bien
enconvfenir, vous (i Ott )' pIlacds,
botioratlles Magistrats, a la tote de
li '\h i'ti a! le.
Votre erlttr etant do' bonno toi,
Touis ne potvEz troveOr mial coe
que je vous demaijniu. Comment
waesquaucune inscription de faux
stea lieu sur cette all nation et
quaucun jigement ne l'ait dit,
isJuges du Cap, en laisant men-
tion, en citant des exltraits de I'acte-
dechange, ne l'auraitnt point VIi i.
.est-ce pas que( Ie .ItJnement
rendu par tle judges dii Cp). atestit
lecontraire de ce (qie lalrmet du 17
Mars, 191', declare .'
Vous ilte-, Messtiei- I ls Ma is-
tIMs de la Cour, que Fa'cte t'et h1ti-
p n'avait pas etd vu ni lu par les
jges du Cap-Hlaititin.
Comment dites-vous, ont-ils pil
ntiier a quels titles et conditions
D. Charles L'ierre a compete les
deux mile gourdes, etc, etc.
Veoillez encore mne ernmettre
cette opinion. Si la mention faite
parles juges du Cap tie ce qiue
teutrait mention de l'acte d'Ichan~i'
.t faux, bien que le dit acted id'(e-
diangeait c1i dtpo-'t a ,(G.rc tie dit
Tribunal Civil dn Cap llattien A la
disposition do tus, il (s expMdlent,
que, au preaiable, les l;uties dIe-
ament prsetnter aux ju;i s de Cas
ltion, un jlgement pass on forced
de chose jugte, pour ILuir autoriser
d'aliguer ;i fait.
Aprs de tells pret.ves lt di tel-
arguments. nul doutiu, Messieurms
lea Magistra's de la ( out, qu'eit
hOinmes de loi, de principes et de
oxscience vous ne mnettrt'z aucu-
fl Isitation a retractr I'ur'i-ret di
17 Mars 1915, et a reiparer les er-
reats matenelles (que nous avona
rbooneur de vous signaler par les
Prisentes.
Ea face de la fau.-so situation
quest faite & notre nallieureuse
P4trie par nos fates, nous esp&-
rTons qu'er Magistrats loyaux d(e-
kln*esses, sans parti pl is, vous
ne acrifierez point les intfaits
ifure mason 4trangere au profit
d'0 des n6tres, Monsieur Derville
IwaIle-Perre, d6biteur haitien tra-
'qpourses chicanes par devant
lesribunaux Comp-'ents.
Per motifs et autres a sup-
er. 11 vous plaira, Messieurs, r6-
Strer de par lea psrreurs matt
Ma-iQgna18s, l'drr6t du 17
Mar i915, que le lsequerants vous
l us ne pouvez ignorer que
on ~iat en e cet arrOt annulant
.i' e Ui qui ne devrait poillt
,e, ju ement rendu sur des
p'ptflions graves, precises e9
Franete8 que les pmriers jui
t1:reconnus Pcur declarer ue
Sdeose est sinul~ expose
"I Slents, ,anciers dtrangers 5
on uIt6rieure en dominages-
on rde la part de leur d6biteur,
S hnsier Pe ville Cliarles-Pierre,
r'i. eriettr 1a l 'avenir de ne
n Ayen tal0isa,,tt la compen-
8511t0 g. Etant d.ini qlue cela
tOre la vos vos t, ora-
atolg"ras do la Cour de C-as
t. Cane RIpubliue les res ['1-
e. ni6rs ttran.zei's attend
Vous la retl'actatio i des ei-
uK 'du 17 ar-s 19 lC). est
SMiutet respect.
IlQtLEoxcE BARIENTO
Avocat


-des
is
SOMM,


Revue Gafd-restauratt
t Deuxx Mondes Saint-Loutth
j, Rue die Universil',Parns. I.e rendez-vous du select port-au-
AIRE DE LA LIVRAISON du princien.
Specialit, de
5I OCTOBRE 1916 Crme glacee, Sorbet, Paitisserie
frary;aise, Pai's de viande. Volaille el
I.-- L'imperatrice losphi- (,ateaux sur comm.inde, Liqueurs
ne et le Prince Euge- et Vins de premier choix.
ne ( 1804-1814 ). L) a- S.lon pour d.xtncs et entrants
p:es leur conespon-| N. I.- L'ct.blissement po-:r ciiuse
danceinedite.-- I lidu- d'%'r.mndisse-ntnt, a dic transtdre en
cation d'un Prince, par tace. m ,ison 1E. I don.
M. Frederic M.is on. de Mine lH:l;EIR PEITERS
l'Acad'mie l-ian utse.
11- U Un pi'oJedec la vic- 1.
toire de Verdun: L.s -,: .r.c-r, Slt '" ,
dernicrs ours du I-orn F o s
de \aux.- 11 La b,- i 1
lial!esur iCfOlit2jtlnf) I: t:. c For2 de Morue
l.e toil appelle.- L ..--=- --
boiLie.- Lts dernicie, j T IT /"'7 A "T
paroles.- Lei ectalle- 7 A .DIJ
mand La nioisson
future,- avec: un plan -- --c _
du tori de Vaux,- pai ---
MN. Heniv Bordeaux. = : :: rr an :,
Ill.- Oa changerait pluto. I E I, ,". ;:, > a*,u t !
le ccu rT de pla.:e.... IL N ': ANT E '"c s
prem ,ere parties, p.. CA 48. .:t: :-. P ..
*M. lsci jmin \alio:on. -_,-7 -.'
IV--La chiiurgie e gur- .. .....
re pat le protLsseCu
1. L. Faure. CoI min s ion
de S. NI Le roi dL,- OICoin itii e (te
pagne.-- Prisonnicis P t'."(. It-lritice
de guerre.-- Rapatrics.
Visite des camps, par Les commef:;ants et lprofessionnels
Mine Gabrielle Rcval. strangers ci-oprcsdcnonmmssont in-
VI-- Les operations de de- viLt s A r6clamer d-I Receveur corn
barquement, par MA. le munal les licences qui 's ont obte-
Contre-AmiralDegouy rues de Son Lxccllen:.e le I'resident
VII-- Ue guerre d-usulc de la Rpublique et .. piendre, en
dans l'antiquc.-- La' rr,.me trmps, luits p,.entes :
deuxi6me guaere pu-1 Mrs Audain fierc.s
mque. pai M. Paul 2. ** H. nry Stark .t Co
Huvclin. 3. Nicolas Cort -co
Vll Mitrailleuses et fis de 4. IX'lardin '1 Luders et Co
fer, par MN. le Capi.ai- 5. "V. Buch
ne Heniy Cairr. 6. G. E. Duncombe
IX .-Revues etrang&res -- 7. Gto. A. layv!e
Un roman de guerre miill
allemand interdit en.-
allemagne, par M. T rutrissrvO3sdaatL!dL kJ-L,* I ee Wit
de WVyzewa. Du Dupeyrosx. 5, SUar :t s. S ':,! ar P". ; bOte.
X -- Chronique de la quin- =aat catJ outraLu .4L f" deMande.
zaine, Ilistoire po.iti- .. -_ -- -
que, par M. Chailes
Benoist, de I'Academit LU ae I01andafs0
des sciences morals __
et politiques DEPART DE NEX-YORK pour HAIT
XI- Bulletin Bibliographi-
que. Le SIS PRINS FRIEDERICK HEN-


pULX DE LABONNEIMENT
Uns an Six mois Trois mois
Paris, Seine.
Sejne-et-Lhse SOfr. 26 fr. 14 fr.
D3PFAUTauaNIs, Al-
sace-Lorrafle et
Colonies FrAnjaises 56fr. 29 fr. 7 5 fr.
IETRANIGER 62 fr 3 2 fr. z17 ir
Les abowuaments partext du iar at du i; de
ehsque moil.
Prix dui Numrne 3 fr.-Etranger :3 fr. s0


Is Le Purga&ti-f Idteal
c-est la

Pilule du DrDehauti
147, flu& d..Faiuboarg' Sal n tDents Paris
lFactl~e &pror 1rr/
No nt~cess tint1uend r4n pari''tlt,
all@ ne prov.oque 1amais de dUgofit.
Supprimant IIa di~te,
elle ae dibilite pas le maladle.
Nlox I Wean t-t 's d.,r-,- !' IH c n a rrnbre,
elle me cause aucunel perte de tnmtps.
plus actiU' que t, ii'; let. ..Ir,
elle est, par cu ~ mct.roins cl're.
DOSE -PtURGATIVE, 2 A pliluleo
LAXAT'IVE, I pilule.


DRICK vetiant de Ntw-Yotk, Cap,
Port-de-Paix et Gonaives est atten-
du ici vendredi apres-midi. Pattira
dans la soiree pour l6r6mie, Aquin,
Cayes, Jacmel et Cura;ao.
Le SiS ORANGE NASSAU laisse-
ra New-York v(rs le 29 courant.
Le SIS ADONIS, date de depart
sera fixee ulthrieuremnent.
DiPART POUR NEW-YoRK
Le SSCOMMEWIINE, laissera Cu-
raiao vers le 27, pour Cayes, lere-
mie, Capitale, Port-de-Paix.
Port-au-Prince, le 25 Nov. 1916
AUG. AHREND fS. Agmst



AP ERITAL
Liquetur bitter
QUALITY SUPERIEURE
BORDEAUX
OUINA
VIN TONIQUE flU 'o
GOUT DELIC1EUX
I PREE L'ZMANN-AGGERHOLM
AGENT


I-


A1 )Lottr


(2wi'e'sroses, of~. ";su'Ic

i'P~ftilts tlrmiS' iS, i jo'I q 1";''
~ j ~'!.' ~ ~f*~~fj/ f


1, 1 -A-, ~- PR IN (, 1:r1IAI 1-1 )
~/i'tt'l/de l'mu'Iitcs d(itolout f/Ca-


q'' ~ c a'ittc e clff /fde Itififle


I-U I /+ Is' MAors.s
~/jt.15 iI Pt~ i~ti'l' ,e I ct e
lI In /,I Ivs-- ICC eqhc 1,11,


. -1 1 ,''., ,, I I, / / J ,I I I II I 1 II.f- I- I- .IvN-




( Hro I m I' ,. 11 t 'I. iI

nc 111l11IIIvu Iul /d'e so''U 1,!,!1 iiju I'l/."Ii! VI' i, r)"Ptn~-
parliculs er. J(tf", u


ELdw w ,


- N -
'I. 1-5:
- --~


*i
. a'


N.%elw- York


Specialite"


de


Srol-(I t-urincee

Products


. ,t .,_ --- --b-


Heker Jone Jeoel


Milling Co


Faris flulgafi m 00, 9SiPG ak Jaco


B. T- B ITT INC

SAVON GOLD BR '


FRENG HAMEBICAN WINE CO

Vins de californie:

Vinsrouges : Claret, Zinfandel, Burgundy.

Vins ianies: IHock, Sauterne, Rieslingf.


MASSACHUSSETT BREWERIES Co

Bicres Pilsner, Pfaff & Kings Bohemian

Alleys Portei' & Kings.'Pure Malt


THOSE WOODWARD & SON

Poissons sales en tous genres

Represents par

Eug. Le Bess6

W5 RUE DU oUAI
PORT-AU-PRINC':, (HAITI)


T I_ I I _I


~~-----~ -~ --~ -~----------


LA MATSON A31- (. G Pe 11toia,
A. S la miS -.1, 1 co, iuai~, r ,~ii ii on~iu de tomec la
Offre pour 'Ia liii d'ann&.c A R-"I"leuliflue
oIn 11breux cliens tant cde i p/th t
qu die 1.1Pro-vince. : '~~sni tltI~porI okto
vaints qu elle vient de recevoir;
'4 m ,2 :ide s- X : C. n 10b12tru ae ue
CT .Cl.oie nu.: cz: &e'ur. -, tie, d 1 o ctoute so., les.
V 11 U k. C1 de thluhtS (II tm ci, ctis, recoin-
(.re p'-" bhric et couiti nr A t1i":I s. IIaI 111-. t iit ''i r lour vati te6
b~lr1-1 kh 4111LA Ifii ,cL eti liquidation
Nansoulk b'lan: ci coiuiicur. Ct ;111 10i lt jimporlrit de chaussures
rnir noir,t1.lnL Lie. e!C utill 1011' tde ri 'M ia
iment tde lotions. Pi1 b~i. ic L nio~l11 L ckrece:c u s it,
D 1ri~llblanc supe> 1-uir C1 ,J)Ileu IikL.&`'IM 11Ae
dit~nne grande i. movenne 1:;Ain
Evtrett;olis dessils. lBas, ch ~u'sse I- lrlit SI- ~i Conv~fcre.ii aufrit
tes pour hoinmes. d.,nics et cniants 1C IJ-1c' Lilltor t,,II- ~ Z1Wi.
etc. etc.__ ____
reic1U r~duits d&tiint touwe concur- WC bly t~I besi
Vlsitez la malson, rue Cout-be aw I t' Ipul~liczuiie1
No 68, et vou-s serez satisfaits. ., i -,., m 'r% iI'lonViI


-v --


t




LE MAITIN


GOLD SEAL CHAAMPA (C N


IG"Q SEAL


La plus (IrbaIde ao


ties I'Altas-i I 1*1S,%
I ai marqute l.jul~its en)
vo(gue (hais les (J1'liI(Is
FiCWels el IBars de Newi-
York

(Cuve sp~ciale de ,aI r ba-I \VWire
Ics de I'lu, b1u -\.j


Monsieur L. C. VElRnET
TAIL.LEUR-MIICHAND. Imp rtaleur.
73. Rue doi Magasin de 'EWa, 73
A vise sa bi~nveillante clienb~le qt~e sa mason fatt un granm'
rubais sur le prix -!e complets fullfs et fvsrn is.
I 'a m'aison vend des foam jiiires poa~r tail/eu es et :1 a~ fw imt
die ler choix en gros Pt en dtlUd. O( it-c urerti des ~s IJo/
IIopoI IDes en g~neritru*Iclaneau x 'i-t" firie. m, bmIonf,'au io c Im'1.
,ae lie sui,*erie's'e poar /aorkines ei'1 '4 fwxt. /jjj-ci'sPt I~iWrhii/
olle, -riit'ae- e~ i tiui gene, i-Iimi~ses bin cI111'siI cooil'o.' 'i,
fpreu-E~4, prrr i,'nuum.-e.s el epp/ants, gdel, halli/c c f 11f, t X;i ;'A" I e'l*%
rolelons tricol. fit et zoSj,/ur c/aL s, Iliexs SPC, /i/tlit e ln/ mit I1'1M
t4 onfinixu. bas fil ;nmr chim#s, c'?.slamees pow- re,'i !ant i ic,, 'i12 ajos:
brelelies el jurretelles pour hoibm se'el en/fimis, chnne i, i-own liI!('
rapluie sore en tout geisere, moms-, 0i15 ade j/ ciCIe so ie, Ijie ct cu!t, c-I& i
nE5 4 cie(. ceinlurcs cuir en l 101 geiore.
Arichs de la hautie nouuruutui f'atitenne Ld prsix tr~s m'.Ii1'0~
&z Ii iauvw lun rat ats de 5 O010 sur la vente en gros


Siro0



3.-

Ur


Sgr.


Contre


M L.
2. Rue c


p Polybromure



P. Laroze e

:e uA potlc- ent : .iE

Bromure de Potassium, pT
Bromure de Sodium, *
Bromure d'Ammonium.



Ibus les accidents nerveux.



ROHAIS & C',
des Lions-Saint-Paul,
PARIS g

IBwiB-EW


t! w)t 1' I vP'arriv,'t,

& S 'Ii lo ~I..,a 3ft'I I
IX ~ ~ S11cse tii d- i rsetc
:()I I' fl it 4115, ohv r'., 1 i ts oit.o i..
tillvimlaj.ro
i1',K ItI I'V- "* t'hle N EW OlIK A IS
%I'l(ilt 1,(- I)I,-O o ,I(lilt- d'ui e liv

'ta-N ue I. E. fIl1U UN
S ch, s is 'spaphI i' 1 usI/?'liv.
et11~4 livre
Papier A Cigarettes
S, siides ip'pt i euirs d icof
POols 12?liv 11-1: eop-i'noiuice QOO liv
FA ItI N'I: d 0RC E poolr 1ksbd
FRiUITS SEXS Ijour confitures, pd
vi~es roilee, f-Ic.
CACAO HOOKER,
FRIZ GLA( 14,. ps r sav (de25 fijres
IANGUES fU.NirES,
LAIkT CONDENSE;
110L0sIS I(JUL'tAh.t
Cigarettes des snobs JOB
Li(, dt-'ilti ice dt s 114res UcMNed~tiuls
I 'unm ll s de it re & Ileaux Coligons
do ht'rrudes
(hlOrCOLAT & CARAMEL Dvlatour "
I)&iamrtde hoM )ahon:
Ic i t 1116i-a-c h e
Par la Quai~ttc >


X;t~~


E. Sepe
23 Rune dties rowst Forts 23
Chaussurf S pour lio~nres, remn
rrces et t ni'tis-, minafrlitimx celo-
SiF, tra' all or iri.s COMriril

;(Ind a It'-iiled -ilande oI 4lles Coin1-
Ultreh, e-1p ij cl*'id:-I- CeHsIlde 13


Georjcs Rob in
.2:3 Rae des Wiracles, 2:3
Port-aua-P~rince (Hlaiti)
I (th-uslus Porit' ommes-
rern ites ei eruia rs, oties A INeu-
y~rp, etc, cii',rnal~r jaux de pre
MltT lrcnx, sOl ijituexceptionl
Li, s. cown'inutdes de's lirnts de
la III()% ii ce seionitexkcut~s sanis
rt tard.
I'n cotIe. onl Itconvey'a WI ides
blileis de 1a iutre, hde S:o-iPoai,,
go et de Venez":ela


WAl NON

Victor Mangones
93, Wiid-i .Sraqr4u1d lat


~It4IIfti~%Forid -(o11I ceCHs (JItll r U le mieu,
luui 11 Car pour 3 passaigers







I" 'ik '~

1%,VL>&N':. Ag ll


- -, -~


I-. 4,


1 I I


(>A;
'-I


Nestor Feliu
lai re-failler
Annonce an public tt sa nom-
breuse clieni!'e, qu'il vient de trans-,
Ufrer so'i atelier A la Grind'Rue, No
I 79, dans la maison oi il 6tait au-
raravant.

< Ce que doit


.1-ir


;i!XFLLESI101
- 14l4mellt Cap11*


fl '4 oyd 'rec


I;I.4jpic'eli'i e 1110erne


Crajnci h3-3. Ic1--1


- nrnunaie


SU VC() ir l'IleceteuA'%) 1-' 1,:, s, ar (5cy6etCooA
W cu, A d~e d~ICULS. lINS ctc 10- pEad i Ut It" nuo 8 i dU11 N I 111110f. tjqlils -"1 *c1
%nou A Ic'-(L1s ci des c-ndidats. ) iiltit CfC A elC -n '- ,4! ir
~'*' 4]U~ fl4 j\~ ~ I ~ -E pi -eviO M1d00
F-1~ ILLLAX i rn~n~i P1 we l:4i i c ,I:s' Plh arrrincie Pat7j5Qt, &iiiI lii iIljttio(,iL ~ cce et O
i Y W PIC Lt 1 Ip i'-c / c n niJ tL ,: js d I 1 -~ face del
L~d E:L ~,n~c ~ o dE--.ux LI I -c vc II ( 2. 1


On dt-mande
~ jr I'l~l plao enpaifaii~lai.
S'ad! csscr pour les conditions A M
tieni [cici cu;s, itue du Quai.


VI N Itt ()1'(; 1: 1


ILe I u


.,mirudes
1 iourde
50 centimnes


Le V2 290
ILe q 2~uart 65 0


-
----- a -


VERMOUTH


CINZANO


-~ *'-'*
~..\ '- 4


VERMOUTH CINZ.


A. DE MATTERS & Co
Ueprdsenta ils pour la licpublique d'HaMt


-- -,-r


- -- --C '- CI~I rrr


--


11otwel de Frcance



'It's if 9I
Cu i I "I,


- ~ ..~ -.


Geo. .11,47AA-SE"11144%
A(q, ill G )l"rit pwo. //,I


i





t


wo iffl--s~