<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02742
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 15, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02742

Full Text


-a 5365 Ii.""2


( 01 NZRCG1V lT MES


lercredai I$ lkeygabnIM


DIR=ICTUR

rORT.AUJRINCE

mail* a 5
DEYARTEU ENTS
)IS I I ; : : ; i G
mois : : :
MTANGER


0


1.00
5.00

2.90
6.00


j


OUOTIDIEN


poRT-AU-PRINCE( Haiti,


&tCDACTION ADMINISTRATION
Lngle do& RuessFMon & AM66i2MfS

Los ammnecess"at r"e~us I
A ParV-AV-F~tIi~cN.SUI bureeca daeu iukil
A P&aws; chca L.dayenre at Cie P, Rae Tramcm
A LovDERss: ches L. Mdaycace At CO. 19. 11.21
Ludgate HU!
A IaaLum. ches Rudoit-M@538 S. w 19,, Jerunmai
Strassn 4;:49
A Maw.Yo&& Universal Publicity Company 41 Woo
14 th Street
Lee masuawitsinserts oil "masm@ammpas gn-q
.4boas,,usoss & insert son payabl us d awww


LA GRAINDE GIERRE


Siscoaurs d


Chancelier allemafia


, e tar ,;/ ,s 4, i' l' ,,i) rltla n t d( s-
cours prononce au liiC'hsta le 22
Se.tembre par 31. iBethnann-floll-
wry les passages ui cantsI :
Done, en recapitulant:: sur le
front de la Somine, quelques avan-
ages des adversaires, advantages qui
ne cbhngent pas la situation gen >rale.
Pour le surplus, toutes les attaques
enemies repoussees, les intetntions
de I'enneini conitrecarrees. l)ans les
Balkans, ecliec du plan de 1ennerni..
C'est ainsi que la Iuer re iions-
trueuse se pursuit. satns cesse de
nouveaux peuples tomben t dans le
Dain de sang, darts quel but 9 les
bu'sde guerre que I'eienmi laisse
transpirer toujours davantage ne
souffrent pas de inalentendt*s:. con-
qu4tes de territories et aneantisse-
ment, jen ai parle sans ces-e ici:
Constann'ople aux lKusses, I Alsace-
Lorraine aux Fran.Qais, le Trentinuz
et Trieste aux l'aliens, la Tranisyl-
vtnie aux liouinains.
Depuis le premier jour, la guer- I
re n'a Wt pour nous autre chose
que la defense de note droit a la
vie et a la liberty ; c'est pourquoi
ao[a avora pu les p, e niet s et les
seuls (tre pr.ts a entainer les ite-
gociations de paix.
I9 l~ ceanel.. 1'I-. t uliu


Anoinalie de la Nattre

I'NE VACHE A SIX I'ATrS.


a Vaclie liLurant dans cette Gravute a et4t iil, ii th "'
pour la Feimie de Jersey City. Elle pauit ,il, l1a-
les condition normales, saut q(u'elle a dl x ii\ t.i t-
extra, comme on peut le voir dans ia ~z .vt~, I,
deux pattes extra embarrassent sa marctic


Au Jardin Zoologique


MANUlCLlIE de l.WPJARlD).


I'i ;rdjen do J ard Iin ZoooIiti I* (de Nm ~ r ant
ciiie tuIileopard. '[ous les aizimaux, du Jai-din Zoolo-
"' le onit soignicuseuezit exatmntzus jacertaines sai
.-onIa de iFamz~e.


troupesde CarranLza ont tk u~s par
des partisans de Zapata dans un train
de passengers dans IPEtat de Mtrelos
le 7 Nov embre, d'aprtcs les )ournaux
de M'Yexico, une scule persoiine a cu
la vie ,ative dan', :e ttra.ii
Miuxk Enri rponse .A 1A Jemande
A4u Dt~p~Arteinent dLH: t Arni~ricain,
relativenient au x prec iutiotis prises
pour proteger les tltrangeis en :.is de
I tvacuatioii de Chiulmhua. le Minis-
tI~e zfexicain des Attaires Lrrang-
res A dcjarc que dc,; renforts, de
troupes on t 6 expcdi~cs .au Nord et
au Sud de PE'tat et que Li ville de
ChihuaihuA sera pa) %'aSue.1UL.


C(I P-res la it ra itt
Sabi I -Lo itis
Lc d1icivu' u scl-t port-Ju-
~ i.de
trl,.IN.I.:c cde n~ olaziie et
I (:dtcux "ur m i~~~,Liqueurs
el \ in'S de prCe1l 11r hIX
.SilonflpoUu r I A imcs eten tants
N B-1 ~KIsflm pour cause
dig 1115cu~~ij a te traristere en
j. MasiL.i c111on. T IR





R EN S EIG 11EME NTS
M t., 1%zO RU LU GIQUES
I M E VTO E


tard lme suis expitue assez clai- re11c&iahautl, de nouveau la fa- gu.'r, I 1. [ 'l lioinw i devrait .ktre Les Electcoits sri- t
reientace sujet. M.IM. Asquith et ble suivalt laquelle Ileinpereur a penld. I1MINAIHI C(l.L.I.(;1
Cecil nont pas refute rues paroles entravO, en sot, tel ps. par soln in- J.Ie r.,. i v*ous reconnais- sidettlielles a .-1AINI'-MAlRTIAL
en pretendant que I'Alleimagne nau lluence aulpr.'s du tsar, le dtevelop- -Wf/, tlIIs iie- paroles le degree de
rait pas fait connaitre sc-i condi ions peinent de la Itissie dans uon selns desaipp i. ). i t. le tii rt-prs ,lquoe E .( -- It o. .lt rili N.Iv.ciiitt I l.)il9 t
de paixou aurait offer des condi libt)ral. Cette a ittuinration est fausse, j 'p ,iiIV.I t, i -tiiil kI. l'allei ation ,- arI um,.ttz 7'D1,3
tions iiacceptables ou humniliantes. je 1I declare publiqueinent, elle est sans .s,. r i.| iit suivant laquelle., Wi I t.1 "I1 21,3
Nous avons fait ce que nous avio'ns absolumient contraire a la lvet rt, la par lit) s~ri nit'nlt Itie prt"venance in- t 4 Novc.mL re
a fire. Quelqu un oserait-tl preten- niai le dont la lusse organise sa jutisttio on ni Jsir tie conciliation. \VASIlSiNM La Chambre des l'epatur
dreque nous fassions aujourd'hui vie publique. que ce soilt par rteg,- voire aiiin ptou dr des causes mnal snnsdans e Co s
des propositions alors que les ad- ine autocratique ou constitutionnel. dtinie.s in ( .in draiit 'A lumt. ReprAsentants dans le Congres nou- iaxnuin l),
Tersires, ainsi que I'a fait dermuere- reitrde la iRussie seule, je ne prent- re, t ns l.s ii,)ovns -ltde comibattre vellement lu, se troupe day's Ila plin Muvnue urne 2,
Meant M. Briand, qualitient une paix dral pas la parole A ce sujet, je ne niunit ,.s ,.t a.ppluii s ainsi que incertaine des situatlonis, depuis son Ciel clair le jour et nu igeux aprds
qui sermit conclue aujourd hiu d'h. r.egarde iite les igtrets alleinands; c.la it. i, ta o ble. existence.en raison du scrutiny encore le couchei Ju solcii.
wiliation. et la pensee de paix de ce que nous demandons de la part Je nit \,O(x pas zntitendre sur douteux dans qucljues circonscrip- Vent d est.
provocation et d injure la ielo. des autres puissanles, c'est le res- nos a(lissen-io.s q;i vos sont con- tlons electorales. Les Rtpublhcan,-, Barometre en hausse
re des inorts.' lls poursuiven[t laI pect des droits alleinands et des in- nues. car I etineint (-et aux aguets parait il, ont une majcrite de 4 .' SCERLt
guerre, parce quils esp6rent pou- terets alleinands. Peu nous tnporte stir touLt cc juu pot10t ait porter at votes, ou au moins de 2 A j votes .CHERLK
voiratteindre leurs buts de guerre le regime sous lequel ces puissan- teinto a inotir .imon inttrieute. Au- ;l est m me probable que les (nd-
utopiques. ces vivent. jourd hui. apr-s deux anrdes dJ pendants elus au Nissachusetts et Le selce de la Voirie
Si les monceaux de cadavres Et I'Angle erie? Ce que l'An- luttes, de c,,bats et de deils, les Progresiistes au Minesota votent fail quelque chose
raccumulent de jour en jour. c est gleterre pretend s'attribuer du bu- ntous savoijs iieux ,qu alors qu'urne b Les tones avcrses ds )ours pas
cause deleur aof de conqu e. tn extrat en As.se Mneure et dans sulepa ,.xisLe te et vaincre. en taveor des r. epubl spare esp avse ds oulement des
Le president du conseil des lea colonies, ell le laisse encore Nous vaincioIS. d'organisato:].- tlughes et \v ilcox sda otgt .au o.n a seeensto des
!isttrea fran ais a declaret dans dans onmbre, mais elle veut plus Ces jours, le people allemand a le chairman des Repubicain dans les dgasextraordinaesdans oute les
11:i do ses receuts discuura que la que cela. ellet na laisse planer au- de nouveau l (casion de prouver., elections presidensielles ont resolu ca mpagnes environnantes, mais aus-
france combat pour une paix forte cln doute sur ce (u'elle compete par notre emprt.nt de guerre. qu'il de rester A Newv York durant une rs o-t d6lonce presque toutes nos
etdurable, oh des conventions in- fire de 'Allezmagne : notre vie coin est pitt 'a tous les sacrifices et semaine ou plus, ali. d'attendre le rues -- Cest aussi aves satisfaction
ternationale garantiront la libert mine nation dot etire detruite, nous quil cruit tezrinnement 6i notre vie- r6sultat du comptage des votes en quc nous voyons le service de la
des natlonsa corntre toute attaque. devonsa tre ,iulitairemen t sans d6- toie. Californie ; apres quoi ls prendront voirie reprendre avec la mkme acti-
Nous voulons aussi ceci : pro. fense, ruins &conomniqueineot, boy- J arrive a n con 2lusion. Nousa ln congie Wlcox a dsclar ce sopr. nt vIa reparation de nos principals

4eun congt. Wilcoxa ddlarm ce sioir.onos ntea
ger lllemagnea tout jamais con- cotts du monde et toujours con- voyons la guerre devant ous; Io sommes dans la neme su-oes e communications, entire au-
retoagresio, mais M. Briand damns a mour de cosonption. nous est pas encore don6 de pen- tion qous s dans a mest-treslaruedes Casernes endtoit
dur0t.i qua les id6es qui oat con Telle est I'Allemagne que 1 Angle ser au trava la paix. Notr. des lecn quons t nous durant lae comuit- qte I ar e pont qus relie la
dit avant Is guerre nos adversai- terre pretend mettre & ses pieds. vise doit tre .a vote ibre tous deslections ; iel avantus taut lre coie p- qu dLecone acs au cpllet qu Chrelamp de
ceuxiSouit capable. tage office avant d-adetre t lace Lecone A celle du Champ de
Slnchur dance, la potqu de Lorqu ny aura plus de con- u q snt capablesetaite rot ars, deux des principles artres
944nte [rancaise, la soif de con currency allemande a redouter, lors. delaville
2qte Russie, la menace d en- que la France sera saignae a blanc. ----- SAN FRANCIsco- Le comptage ot- a vile.
Ce.rlement et la supr6maue mon- loreque tous lea allies auront rendu ficiel dc I'Etat de Californie comment Sessies criminelle
di'ae 'Angleterre, que lea senti- a I'Angleterre flnancibreinent et Vi t de Bordeaux Icera demain Les R6publicainsJ t les On se rappelle dans quelle circons-
Mter its hae,, lea d6airs dandan- ,conomiquement lea services de 10UGE et BLANC D6mocrates ont nomm6 des contro- stance tragique pernt tout dernitre-
S'tuir lia tendance au boycotta- corvEableas lorsque les neutreoso en RUGEpetrL A j leurs et des scrutateurs, afin de col- ment le Dr Germnain. C'est remain
guet atI leur politique da3 Europe se seront sounia tous lea Qualit Supreure lationner le comptage des votes dans que, devant lejuge-doyen Ja Zcphir,
M. Br and t a poursuiviont apros, ordres de I'Angleterre et & toutes les 17 circonscriptions manquant.'seront jug6es les pe:sonnes impli-
Slra croit-il qu'alzsi sera pre- lea lisaes noiraes anglaises, alors, sur CHEZ L'avanc de Wilson ce sor mon ques dans assassinate so co
t c rain otpourront grmer IAllemagne devra so realiser e r- J. BIGIO .27 votes. uteurs sot come complices.
irootbiera ti onaux qui ad- ve de la domination mnoodiale de Ang ds Rues Courbs et Csars .
o et l bnertd et la dignity des I'Angleterre. G(ROS ET DE&TAIL 1Cit-arinles
*^'dOurh C llaboration au lPour atteainlr ce but, I'Angle Nous prenons plaisir a ra peler
tootien Bluanitd et deolacivili- terra combat avoc un total do Et t au public que cc soir le Cian-Vari6.
Nne 0hien U Briand pense-t-il force sans example dana son histoi- -- S redone Le ababtats-U
IkSl"Sn.t pouvoir atteindre cot re et avec des moyens qui consti EVERARDS Mi figure en outre au proramme
I 4,1 danuoe guerre d exter- tuent une sadriede violations du et le Me ique tur e et e u m
jm-'.ttm4mlaquell Ie la derni6re droit des gena. Cest pourquoi IAn- Red Star B dre mlue rse tzsnt oi s. sur1m
Pham. .aiite m* out sur lea gleterre eat parma teus 0os ease-on4 Novembre tr~s
l tailled6vast do Ve- mi le plus 6goslte.1 pls eillure qualitch 4 Novembrae rartistePrincedans o s ure deR
daSOine, aflo de nous et le plus opiniAtre.Uo bhomme Demand6e par lea connaiassurs. Par sans fit gadin.
-rS"- 0oarMfe des hommes ar- d'Etat allemand qui craindrait d'em- D6p14 chez LARDA, TEXAs- Environ 1oo peI- Clmtre Imnn lttdisme
e loaMre _G.queies il doit tre ployer contra cot .nnemi nDimpOrte wpO et e a, s Ex n4- En enioo.par- Cs hsbigaot ds is .e
elens irt doi I atre pqurl moyre dt denbst proprao L. PREETZMANN-AGGERHOLM sonnes comprenant bommes,temmes Oa signage des c.s Ld inpaludisme
Srt d huma- qi s M la dor de la Manuacturer's Agn et entrants et ua d6tachement des' parmi les habitants du quarter o


allM-





troll


-I -- -- 111 1 ICII


I II~-~-----


r___






LE MATIr
_________________________________________________________________--__------vV-


sw trouve l'ancien local de PcFxole de Concert Elie
Drait ( maison du g6n&ral M6n6las
Alphonse ) En effect, depuisquelque 0-oo-
temps ce quarter o les eau crou- Nous smm en u d cer-
pissent A cause de la declivit6 du tifter qus toum ceux qui se rendront
terrain par rapport aux regions avoi-S au ma.,ng i lu Concert de samnedi au
sinantes. est devenu impraticable. Circle Iiellevue se rtjouiront de
II imported d'4lever le riveau de n'avoir pas manqu6 I occasion d'ap.
la rue au plus t6t. Le travail sera plaudir avec une vtbritable satisfac
d'Autant plus facile que les mate- lion les difll-rentes parties d'un pro-
riaux necessaires ont 6ti deja rendus granmme si hien pr~par6.
i pied dceuvre.
Cabreuets ygimiiqts s
Hier, sur la convocation qui leur
avait 6td faite, les bouchers se sont
riunis A I'h6tel Communal pour en-
tendre certaines communications con-
cernant It service des transports dansa .
lei cabrouets hygitniques. On sait
que ce service est dirigk par M.
Alexandre Brutus et que le tarit avalt -
6tt deraikrement augment.
Apris un change de vues entie
les inttressts on est tombk d'accord ,
sur la necessity de revenir A l'ancien
tarf et dexercer un contr6le per-
manent et skrieux sur lIs cabrouets
hygidniquef pour le transport de la
viande.--- Le traffic va done recom-
mencer sous peu.


alariage
Dans les salons de Mr Benoit
Guillaume sera cdibr6 le jeudi 7
Dkcembre le marriage de Melle Fran-
cine Guillaume avec Me Alphonse Il ai-
nes
Nous pr6sentons aux futurs epoux
nos meilleurs voeux de bonheur.
Dctss


lec ColiC nit do Ch lusIc Iei'val (lUi
fera wilt-t.de plusi ypr~t-uer son
taleidnt l~coifl os: Ion-, locales.
F't lis de pameils rtlgals artisti-
(pitS Ile st' Ii'dVarit jpas bus Is$
jmiur-. (, ctsi at iruardominable pour1
Ii's iiuiliet ixci." natiaIseirs e, ama-


Nous enregistrons le d6ces de tttur- lde dislitntitiol de ne pas se
Georges Talma Holly, aig! de 9 ans trouv.r i pa tillere 10te.
survenu hier A 2 heures de l'apres- _L ---.. ,- ---. i. -
midi.
Ses fun&railles ont eu lieuce ma- OIINI 1Ifff
tin en I'Eglise Episcopale.
Nous prdsentons A notre ami (ti tCo ltaldant
Louis Holly et particuliurement a i ierre-Louis
notre collaotatrice Mie Theodora
Holly, nos vives condoleances. i
Service Fuenbre ,ln,.-uir le Dirccteur,
Mme Vve Emile Mews et ses en- e M |m 1 ,ite vous diri,ez avec
fants, les families Mews et lHisrontd aiit. ait tit. dt-itiitimi pie dIe coipn)6
Canal invitent les parents et ainis a tlit, 'a,, at l i's ell pour ot)jectif
une Messe qu'ils front chanter It 1e I .1 f,.di,di les,, iittit.' is ti u pa.s et
lundi -O Novembre A 6 heures du dl,,I',,,,i r to, t, ls I.s ivres uttles
martin en la Chapelle de la Madeleine et 'd,,t, t,.r, s;,.s. Par ses pircieux
t la memoire de leur trets regretted eii.tin .i ,iirt.?s. il excile le zI/le et
EMIL. Mvws. s'nillnh Ie' l (tdevoii4em (it. Nois nous
femerrciemets ,setvo,,As l4,nc dol' ct iniportant or
La famille D. Lespinasse remercie an,. pIoitr iw.'sniitewr ,nos plus clia
bien sincerement les membres du ,leurti-.,-, il,.ictattiiis a n o ie sym-
Clergk, le, fhrres de St Louis de pathi(ij' anti, I'li ionralile Coinman-
Gonzague, les samurs de la Sagesse dant tie la (:ontipiie des Piompiers
ainsi que les nombreux amis ac-i rlrilItautii iherri iL.ow ii,. pour les
courus pour Iassister dans la perte le iiatatressit's fnarotruvres de dians
cruelle qu'elle vient d',prouver. inan.che dermr .ii l.es movements
Elle les prie de croire A son en- ont *a(.t, x, tt avec un oentrain et
tire gratitude. 11il1 ,IISt, l!>,' fi, i[t ti;noiZgnleit de ses
Nouvelle i la m ai nobles t it its p)ur it*-poridme a I at-
Aristhenes i son frkre. tente te I l ppittilation.
Suppose que nous nous ma- Notis vomis pritous de hien votloir
rions tous deux, cela ferait dix per- fai. ir i nttir cctte petite note dans
sonnes de plus se tutoyant. "ill ( Ct 41M'I[t'4 At votre jOUn al
_? et tih i,Ct'\(iir. Mr I e D)irec ur, nos
wi.llme us sallitations et nos remer-
-- C'et bien simple,toi et ta fern- tciellwun,,ls aitt, et tos s.
me. deux, ma femme et moi quatre, ,It .,bo,,,cs /It, l rue du Ceentre et
ta femme et moi, six; ma femme et ,des :,sas
toi, huit, et nos deux femmes dix. _,-_.-._-_--_


Un otubli
des Allemands
On a si souvent rip6ti que la
grande quality des Allemands 4tait
e savor tout prevoir, jusqu'au
moindre detail, qu'il semble amu-
sant de les prendre en d&taut.
Mr Godfrey Pyke, un kcrivain
anglais qui a v6cu de longues an-
necs en Allemagne, raconte dans un
livre recent, que tous les ans, A date
f6ie, chaque chef de gare, chaque
directeur d-un dep6t de locomotives
chaque inspedtcur d'une ,one de la
vole ferr6e, recevalt troisgran les en-
veloppes olticiclles e a ouvrir lors-
qu'il strait n&:essaire a. c'est-A-dire
en cas de mobilisatioin.
Sur une de ces enveloppes se li-
sait cette mention imprimee g en
cas de guerre avec la France a. Sur
la second. En cas de guerre avec
la Russie v. Sur la troisieme En
cas de guerre avec la France et la
Russie v.
Chaque annke, un fonctionnaire
imposant. A l'uniforme galonnt d'or
venait mysterieusement reprendreles
enveloppes vieilles d'un an et en
remettre de nouvelles.
Pourtant il oublia toujouts de
distribuer la bonne, celle qui aurait
dd porter ces mots. En cas de uerre
avec la France. la Russie et I' Anle-c
terre P, et voili ce A quoi le kaiser
doit aujourd'huisongeravec tristesse
Du PELE-M.LE


La


Guerroe
Euiropteein ne

PAR SANS FIL
15 N v.


I.OsnRLs.-A part les important
terrains pris des Allemands au nord
de la Somme ct A travers de la ri-
vi&re Ancre au nord de la France,
les Anglais continent avec succes
leur nouvelle 'offensive et ont dejA
captu I 5200 prisonniers. Les anglais
ont maintenant pour objectif les vil-
lages suivants :-Miremont. Albert
Bapeaume, Poy ct Ashiol le Grand.
Dans les Ca:pathes les Russes ont
repouss.1 toutes les attaques alle-
mandes.
BEkLI..-Les allemands dMfendent
leur positions avec opiniatretol.
Les anglais ont attaque les posi-
tions allemandes press de Rives hier
en faisant subir de grandes pertes
aux allemands.
Les anglais ont capturE Baumont
Hasel. Pierre Diviam et les princi-
pales lignes.
Le General Von Falkensen conti-
nue avec success A envahir la Rou-
manie des fronts de la Transylvanie.
Les forces russo-roumaines ont
abandonne du terrain dans la region
au nord-ouest de Campalung et se
moat retires au c6te sud de la valle
do Jiudi eBomboohidaL Pam do chaa-
Imesat das la Domboudia.


Nos denrdes it
l'Etranger
Denr&es et products haitiens d,6-
barques A New-Yoik durant le mois
de Septembre 1916, par les navires
Calh E. Ross a a Prins Willem I a
Tuno a Prins de: Nederlenden a
Orange Nassau ".
CAP-HAITIEN.-Peaux de chevres
6 990 livres. Valeur or 1.514.
PORT-DE-PAiX.-Pcaux de chevres
3.6o8 livres. Valeur or 1.082.
GONAI\ES -Gaiac 3 36.ooo livres.
Valcur or 4.0o3 3.


boites, parfumerie alcoolique 72 fla-
cons, paletots de femmes 6, peiles,
850 ooo.
Rocailles 1oo kilogs, rubans 12133
metres, resorts fil et cotton 6.600
metres, robe I,tegistr.s 521. r-chauds
potagcres 250, rasoirs 6 douz.lines.
Soierie 469 metres, satinette 552
meires.serte 81 metres,soutier, gor-1
ge 12, sparterie 3, services hours d'axu-
vre bonbon et liqueurs -. sujets en
terre ciie 8. sacs en paper pour
modts 8, S. souliers 5 douzaines, sa-
von de i,'l.ettej5 Jdozaines,shavivg
stick 3 Jouz.ines, serviettes 5 dou-
zaines; serviettes hvgi6niaues 1 boite.


S A IN T -.VIA KC G aiac Ii5 .o o o i1 .. 4. ... .. .. _o .. -
s savon gq< kilos. LICENCqI0o64
vres. Valeur or 74 :. savon 89) kilos. ENC O
PoRT-AU-PRiNC:E. -Peaux de ch- vTIissus laine 1 metres, tissus di- Cou rsdeComptabilitA
vres 5 940 livres. Peaux de b.x:ufs vers 224 rnmctres, tulle 145 metres, Langues vivantes bide G**
i 3oo livres. Va.our or d 533. taffetas 235 metres, tresses paille 94 phie, de Mathrmatiql
i soo laies. Vaeur or 0 -mtres. tabac i 600 kilogs, taboc a 'Droit commercial etc
ParrGoAVE -Cainpche .x 0.0gra00mes, toufes I dou- Certificat d'AptitudeDi
vres, Racines campeche 25 ooo I- pniser 5 klohrammes, ous i dou- scolaire Dil6e
vres Valeur or 17.75i, zaine, tire-bouchons 12 douzau ies, tire. i e
MIRA(uOANx -Cacao 82 040 lives, tresse en ctin pour chapeaux ,4 dou- lbes inscriptions sont payabl
Peaux de chrr vrcs i 095 livres. Va- zainebrt.>b.attes 4douzaines, tablet vance ou par verseutrents
leur or 891. ., tabliers 6, topis 2. tetcs de Itltrs L'lhve qui aura payj it
('-AYl S-Cato 7; 1 50 lives. 500 ieul: taie 20 paires. pour*ra (che Valeut or 8 047. Velouis 227 mttres. voile to5 me- amu .1 ,le roit de suivre le couqtb
Valeurdesdcnr,.es-totauxor37 019 tres, viir tull,- 4 douz iines, vte- ;10ivs 'l(t la con'naissance eMt,
res 3, vi )2 barriquce vin 42 c.;s- iJ'imL(llils, iilispensable au aso
ses, vin ic liqueur i tt, vcnmouth tie tout iioploy6 de commnUer
Changemeol d'adresse de oos abomaBs 5 cases. livnertiso station, par suite d.
Me St Elme Maithieu, juge au Co l vitilr Il amplaso-Aresncainem.
Tribunal de Cassation, 157, rue a t Ii' anples reirsetiogne
du centre. sepN m iS ue des c
.- ..... ,.-e.... m...- m. 23 IHe des Fronts Forts 23 l : ox ue des C
i',I, t-au-Prince Hailti _. -.....
Rapr StCPm hi IIi P Chlau-s-ires pour homes, fern 14r vs---rpu--r -
R plUlmUes et intnts, mat6riaux choi- NOUVEAUX ALAMBICS
sis, tra, il lso:-m, forines coPwmiiosnulm 4,
Le SIS IMPIRATOR avant lais- desis, tra.i :ies. tors es co n o D ., _OO.
s6 New-York le courant pour le ,H E| FLS *OOlL
Cap 11-,t en, Gonaives Saint Marc. e Un s' k asso: ti on (dpot re- -DRYJ E ILSAI
arrivera A Port-au-Prince vers jeudi ponid a touite demand et les corn- -, -. .
16 Novembre el repartira le lende- manues n111t promple rents exe- L L;3 .RT.O.UF *m
main oour Plctt-(Goive, Cayer et cutes, ,oi parliculirr cells ,le la v. s.i' s .N-L c MAIUt.EL do..ram
"*BI5BM2 |t TA -IF ILLUST. t ad*rfsu kiL
Tacmel, prcnant dtes passagers de :a- provinCi. .tmai
bine et de pont. .. -
IROCIiAN I) 1 'PART DE RFr Jones Jewel lilhing o. e Hollandlis
Nt\\ -YORK r-': l/ ,.*.arian oo, Su/,r<, ,t I,, c -
C, STAVANGEREN vers le 18 B. T. Babbitt Ie L NL-W-YORK poU
No%,embre 1916B- T. Babbitt o pc
Sair, 4t ,, ll, t ,'.a u Cap- Savon Gold Bar I.e S SPRINS DER NED
[ailifn, le S/.' Imper'aforarrivera F'IllII HI.IllIMN\ IE Co0. I) N lai !e to courant rcar

l coi t' l u \' ilrett n re atin, iv, ,., :.. : H[ock, Sauterne. Riri Pl. intce.l'ctit-Gc ave,Mir-goine,c0
Port-au Prince, I 5 novembre 1916 Ma... ;sett Breweries. C. FR I'
[EDWARD M RAPIII:L & Co, Inc lides I'l.sner, Le SiS PRINS FREDERICK
VARD! RAOItL & Co, Inc ., ,. '..K. l. ss6., -' i le ri conrant


Petite Statistique !
Principaux articles de provenance
fran;aise arrive's pour Port-au-Prin-
ce le 27 Octobre par le vapeur
g MONTREAL de la Compagnie
generale Tr.insatlantique.
Port-au-Prince 70 tonnes 6i '/oo
Eventails 5. &harpes 17,6pingles
celluloide 7 douzaines, ,pingles 900
grammes, epingles chapeaux 3 gros-
ses, epingles de laiton o100 paquets,
elastique 245 metres, extraits pour
sirop, .(6 flacons. eau min&rale 48
caisses, eau de cologne 24 litres 112
eau de cologne i douzaine 114, ex-
traits d'odeurs 16 douzaines, eau de
senteur 10o douzaines. eau de fleur
d'oranger i douzaine,eau de quinine
3 douzaines, eau de lavande I flacon,
espadrilles a2 douzaines,essence d'o-
deur 10 douzaines.
Fleurs artificielles 92 douzaines,
faux cols 2oo douzaines, flacons col-
le liquid to douzaines, ranges 20
metres, tlanelle 3" i metres, tfixe cra-
vrates 2 grosses, fromage 635 kilogs,
Iil coton et soie I kilogs' tormes
chapeaux 655.
Guirlandea 18 douzaines, gants i
douzaine 114, gilets tlanelle 24 dou-
zaines, guetres 28 paires, ganse to
mkties.
Houppes. 22 Jouzaines, huile
cheveux 6 douzaines, huile d'olive
120 caisses.
four chcflle 177 mLtres jupons 4,
jouets 4 ) douzaines 114 jaretelles 4
doLI 1111CS
Laises iu7 metres.linon 16 metres,
liberty" .p7 mi trees, layettes ; laval-
litires i, lives de MNdecine 16, lotion
48 douzaines 3[4, lacets til 4 glosses,
liqueurs 2 ciisses.
Mousseline 62 metres, mouchoirs
38 Jouzaines, mainchettes chemises
4o douzaines, machine i, medailles io
grosses.
Othoman 41 m6tres, ornements
moulure de plafond et ag:afes 2 co-
lis.
Pales 29 douzaines, pantoutles 4
,douzaines, peignes 26 douzaines, por-
te cigarettes so douzaines, poudre de
tiz 65 douzaines, poudre de ri. 84
kilogs, paillettes 6 kilogs 112. paper
6coliers 308 rames, paper A lettres
too feuilles, paper i dessin 200
iteuilles, et c rouleaux, paper A ciga-
ftttes jo boites, poudre cacao zoo


/I "I I < l l(t, F n ls Is .:o i'ittII;
A4 levs I'urter& Kiligs I'ute l.i11
THOS WOODWARD & SON
Pui^^'s salts en tous yletres
Represents par
Eug. Le I/ o d
95. Hue dlu qjuJi
PUIIT-AU PtlNGE (IIAITI)


C. ir, (Gonaive-,, Port-au-Prin, It
mie, Aquin, Jacmel.
I.t S;S ADONIS vers Ie 26 at

Port-au-Prince, le 8 Nov. 1fd
AtG. AHRENDTS. A


G OLD SEA I, c:ILI PA GN