<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02739
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 11, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02739

Full Text








DIRE"CTEUh


poR)T AU PRINCE.


DI)1)ARTEMENTS
; : ;0 *- d


STRANGER


G.2&


SI G


,ORT.AU-PRIUN( ( Hau.


0 195~frnMzA


a


Li


~.)uJntD1eN


hudi II .Ie~arwi H1


RODACTION ADAMINSTRATION
Angle do*mIan. fdrmu & AM66iCSWf

Le nses mrgi
A POI~f-AV-waaIAMALUXaubUreama WS'
A Psu is: chcz L.Mayence &.Cie p, 130 Timcbu
A L;Aozzs: chez L. MayemiSft &CO- 19. 21121
Ludgate HMU
&Bomain. ciaci Rudolt MomesLS.w so. Jummiu
Strasac 46-49
& Axw-Tozz Universal Publicty CoMPMa 43 W"
14 iii Street
L6 AWNi~afcit$ wSr*S OaS" "moM moms pus ma
4d.'-guapans & iserhsoi payabks dau


-_ - -- ~ s -. -~


8.i.IZtr~ L --- ..4ajm~sw,.a~iqm rn -. -i E .. ;


NTD SBE GUERRE


Sbonres raisons
f'dre optimiste.

Dk now'e corrr~pondtant

I )is sommes bien decidemtnt
ns da1ns la troisi:me phase de la
,we celle de Faction offensive et
aorituse des Allies. Les deux pie-
i o'ont pas t6 moins claire-
gt indiquies par les 6venemenis.
lesttout natural qu'on s'inquiete
p.isde la durde des hostilities, et
s'en tonne, et meme qu'on se
de avec angoisse combien de
rlMl encore el'es se prolongeiont.
onne, d ailleurs, ne peut repon-
hAavec certitude A cette derniere
pstion Personne ne peut dire si
Iperre sera finie dans six mois ou
asun an. Mais ce que chacun
Wlet peut affirmer sans faire preu-
l'un optimisine irraisonn6 et ir-
dkchi, c est que jamaisdepuisdeux
mkslesAlli: n'ont eu A leur actit
tuatde ci nces de victoireetqu'ils
taiment, pour que cette victoiiepdt
Wkichapper, etre canables de le
ieloir, c'est-A-dire oublier les le-
gm du passe, se relicher dans l'ac-
mplissement de leur tiahe, preter
Mn-mimes les mains A leur propre
daite et i la ruine qui la suivrait
Euminons seulement aujourd'hui
equis'est passe depuis deux ans
Er noire front de Frace. Nous
.avcaoas dIns cet examen un prk-
aetDoseigaement et t:n puissant
tanrort. Tout d'abord nous avons
Wlsurpris par l'agression allemande.
Iebblement surprise. Nous ne I'at-
mdions pas. Pacifiques et presque
pitfiasts.nous htions persuades qu'il
Rseetrouverait pas au moins un
GWernement et un people assez
minlds et assez fous pour d4chal-
msan conflii qui se traduirait par
bkoyables massacres et par une
*ible catastrophe euroDoenne.
ky tout ce que nous savions de
magne, de ses ambitions, de
Spritentions, de son orgueil, de
S aefde domination et de suprt-
el, de ses pr.paratifs militaires,
,ienquelle edt donn6 souvent
h0aope par ses procid6s, par ses
'-"aes querelles, par ses chica-
S*"tkes. l'impressdon qu'elle
t une occasion de 11cher la
l Smauvais instincts, nous
mpposions encore de retenir,
d Sagesse, pour h6siter A se
la"s la formidable venture.
osu 6tions trompes.
vious commis une autreer-
Nous av0ionssuppos6, en met-
choses au pire, que, si 'Al-
Snous attaquait, elle le fe-
met. ou du moins avec
relative. Malgri les avet-
1i, plus strieux, jugeant
aanicapables de faire ce que
Sunons jamais fait nous-
eas a us 6tions refuses A
ss ditestables voisins
ja neutralii6 beige pour
kenarmies unchemin plus
Siacile que notre front-
."Suor ce scond pint,
S e premier IAngleterre
co e nos. Plus
re et plus pacfiste que
aale n'avait pam cra e

o dclarte, elle" se
d'y iutervenir en ar-
S*son propre hob -
ui-x emiers a- rs
Setil e sura era-
ima suiame d'h4sia-
.~BS 'W 1bilis, ille
^*^W-2 *0.000 bol*


* .


-'9.


C
.4?~S
44'

I.
41~
1
* S 4,,


LA 1JEF- P EGUIFORaE-NN


AL U FRONT 11CET'ES F.i


*10




!4' Our



amp aw O


S.



-4


^*
!'
', i


1imt Joscpii. une femme et 1lentant
qv'. avaienz d~nonce au dit marichat
]a prC'scnce 6es voleurs autour du
btz uf d III-;ces bois soien ci~t~s pout
la piocii ine .oudienlce.
I Cecl q ui condamnte Amismd
M~CUJ3Oin1, a un anl de prison.
C:h in-, inent die composition
j'gc-dov )n. '.sseurs-
sIgr. Ovrt, iaul S'11CS.


M. 1. conti C Jo-.tph Auguste.' prk-
N''.*Ci't1Lie 'sol aiu prtLJudice de! Nicolas

ILc nirin!tcre public .I coiwlu A la
COII Il i A oldu prtc\ vn u I un an
dec pi:sot (,, it. 3; jScode pt~nal)-
MI. jP ctttre Gailpht i t ouzoute
Ai'~us~c. pt~ vnu tde vol dle bcivuf
Mc I Biiijon a pr~scitc' ia d~tense

Le ruwisicre public .a ocflC AI&
c01o nd r4.tion tdes p.vnu kdeux
AIIs d-, nnrison nement (akrt. 324-J30

LCNI-. ILVCIUS Golt piodiwi quelques
'dtfcntCIS a U Tribunal.


A GAUCHE : 1 Lieutenanit I. I~hOAIN.S N ,'ta d.'0- A DLOITE: Le Lieu en.1n" (;L' .\ i:'.1 IL 1
cendu un diriugable allemIinl en laIn t I i iotu1- Un aviateur franai.tis ,ui a r, -*.'C ,iient abitta Trois Minimstire Public contie Adh6-
be de -on avion, durant Io raid sur I'A. nri:e. .1 iaroplanes alleinail-., eln 2 iim -t,. ;; seconds ; Ce nlar -dl d.
II a 0d6 decor- de la Croix (i \ eVctoriae inmr -an.iv'.ut, qui liii a fait un record de 1 ) a. lines ahattus. Me e 1. Agnant a obtenu son acte de
et 9 recu sociation de-; i in-si at -iit:- A 6k GAUCHiE I.e Gt .<'lI.t l S- il.Ali., L e m inistlre public a conclu A la
de Von 1.IN).EN|BUI1 I; a. \1 1,it :utikn wll c :-.-t Le Coinuaianldant eni C :tf ds Font.s ties Puissances conl.>tmnation du pr venu A ) ans
en Chef des Armdes Austro Aileinandes dtat I t. de IEtitente avar NI., .1!n.tit a fourni quelques ex.-
........ -.-- ... pa .1 u 'iibiina.l et requiert la
: : condamnation du prdvenuA 5 ans de
dats Le rksultat de cetie doub'c er-'- ui t n'- jt P.lt, nous prisparer etlin A fanttrie all,.narndl's. Et cc sont tln- prison.
reur francaic et arglaise, ce Iltt t- a,hw I ,r ivm tons lets ,iliuents lde jouIrs l's aluiiii~ I 'sultats : nos sol- .\Me I.aortue a prtsent6 la defense
bataille de Charlcroi, vena ntn aI rtt, ; -ion us aitriol!s, pi nae dats ,.- neiilnt tlo terrain. enlevent du piCvenu.
chute de Lige et de Namlur. to I.. Ia l. troisi're des llaIs Iouvtaux des co5tes, Le prcvenu a produit une dt-
chute de Litge et de Namur. tolno. a 4:ierno. celle oci inous ,pd,- |ositiows I ionvellcs, avauce-t D, d pi :ces |st ordonn6
malgr6 Ih&roismedes 1 .*;e. et cc olns ,,'ds depuis quelnes toujs. ltn t..-'nent, sans e D t des pies st ordonn
fut aussi 'invasion de nos di.i e- ii., s jat.s deuis ut rtulenr, dioneiifltt rn un anot
ments du Nord, la retraiite de no- On .t ; tr%,per le tle mps lon ; l o'ig;.inil *trt *Issit i! 'l'tiltrenlt a coup .luJitcet' du jo (),tobre
armies, la march trior phale de1s .ti|ol| > s yatie.nts, ial rensi-, ;'su- r'l i,1do surprises, cer-
Allemands jusqu'aux poies tde P.'ris. 'nt '-; r lI conditions s do la lutte. taiis al a ,it nc, dt' la victoire qui Lc tribunal prend siege .A dix
Le mauvais coup tented par I'A',e- out pii.. St. .;(Ifi.andcr paiffois avw(e ine Is ratit |ta;s i bien que les hItuIris du martin sous It presidence
magnet avait failli rdussir. Nous mes A Ia veille d'un dsastre On s it 1>IA'1<, ; .-i..1t'te a latquelle nous lenmi.tnltl *-n vienieiiat a consider asstsscurs II onhommrc et C. Overt.
comment il fut conjured r li b'I- 'vion ,t' i,..s resoudre, qui le: coi p atio possible et s,-i-i- M s a dmnd de fair
t*b'nh taille de la Marne qui b-isa dan? uet mirowime que par les ofllfeni- se. uin ri.courcisseument eventuel p ASSr Fa fire tie D. Francs con-
i'oeuf toutes les esperances imrnria- ves.d'Art-,s, etde Champgne, o- f t .s ua t coside re I. Asard, il requrt congd6-
les. La premiere phase de la ;,.erre i. us s inwis on sominm ihnproduc- i yv a S uincimnt tiois. mois, cowiine laut centre la partic adverse.
itait terminCe. Elle lut brve, r'pic.a t, si .. quVels f rent peut- ule re 1, mtailal. dIt chance, ce t(iuill Le min ist.ire public cst eciteudu.
angoissante. Elle nous av.it mis en | trce. i i t,! .< launchh,',.;. Sils v-u- sof- t r '. l.1 'is ii ltle I jour oni il Le tribunal renvoic 'allaire A I
face du peril le plus redoutab'e qut .t.u nt l;i.. i:ll.'.4liir atjourd bii & la se Iolud'im a fin f de I'audicnce.
cous ayons jamais connu. hlle se lInm. t 1 4. .A:f.its. s'ils coii seltent a E-.t-ce done so ,nmint ',r trop o!p- ('ompoiton du jour.
terminait nmanmoins par une incon- a s 'r I. heminin parooutrni, la tim1ste en alliain itiq, .1. ,ies' Ce ,ito Vicux, jugc--doven, avec pour as-
testable victoire f arqaise. Nous pou ',I :'r I la tAche acconpiio le nious avons tons lts jturs sons le sesseurs le judge Sylvain et le sup-
d llt ts ovl. iIs s- econvanu yCux, Ique la troi.,iiife p[base de la pliant Blain, assists du substitute
vions respirer et attendre. ,,uate qme celttl imnii)bi- gterie nous peinot, a la conditioti Ac:cque et du grfiner Latontant.
Alors commenca la second pl,- it. si t"-i ftt penible, l'eln et;iit lue nous persteveions plus que ja-
se, moins ptrilleuse, minoiis t. ag., pas iiniws coumnanude par la sa mais dans niotre effort. les plus ra- n r
que que la prenikre. mai ,qui nal -:,:we ,!" r, e vue tires txacte des dieuses esperanices?.... ` Iu ents renius
lait pas, non plus, lhdas! Fans (!ifti- nce-it,- uiaitiaires, par le sonci Colonel V. IIERAULT.
cults, sans peines e' sains tour- id ard.r., p tie de nos forces ii- Calui qui rca.voie de ia prd-'entio
ments. Dix de nos d4partements tactes I oti I" jour o utine situttioun -. -. -...- lcs nomnris Saise ite Mentor, BSr-
dtaient aux nmins de I'enntvni. Pti nouvellh, nouts permettr it des if- nadin Loradin, Cis Noceuvil et
nous nations condainn i'imnmobi- fortsd# airctAs et noiveaux .VW ''l de IJordt If G Decius Dcrvac.
lit. L'envahisseur avait Fur nous la !. tt nIouns. vuici enfiu arrives, in Le tribn.al rc.ivoie quinzaine
supdriori ~ du nombre, do I'arme contcs..l.h l.iiLent. & ce.te troisifie lO'UGE et BLANC 1-affaire de I)icuonni FranoIis et
ment, de Ioutilla-e. de l'organisa dpla-e.d la guerre. qui. se distingle ) brel AsC d.
tion. L'armde anglais~ n'exis ait en- aus.-i i,,:!t.tent que possible des uuaalitd .Iaprieure
core qu'A I'dtat d'embrvon; ce n'- d.eux. autHes et que nous voyons se CHIEZ lument rendu *
tait pas la smeprisable petite ar- manif.t-r e'n. pleine lumiiee- abs- I. J. BIGIO umen renu
mee. don't parla un jour le Kaiser traction f.ite, nous le rpdtons, des s Rus Courb sars Celui qui conamne Sintilus Foo-
dans un acc6s de pitied m4prisante faits quotidi-us qui so produisent nedes Rues Courb d sars tilus dcux mois de prison )t A la
don't il doit avoir quelque regret .a- sur les a itres fronts- dans la ba- GROS KT DETAIL restitution dune valeur de trente
jourd'hui: c'etait une reunion pr6-. tille.de ,la Somme. Cette bataille. gourdes.
cieuse, mais relativement infine de cette offensive franco-anglaise. qui Affaires entendues:
soldsts excellent et braves, don't la se poursuit avec une coaitinuit6 vic Ministere public centre Alexandre
bravoure ne pouvait compenser toriecse, les AllernandA i'avaie'i Ttibunal Ciil rules prevent de blessures sur Ores-
quinsufflsamment la modestie nu- soupuo uaet et pr vue. IJs avaient r buitl c ivil iulte Louis.
mdrique. Nous devions, pour le mo- ca l'i pciher, o. Ia retarder par Me Zepher a obLenu sou acle de
meant. nous borner A contenir les leur aUaque violenteo.COntre Verdun.M p
Allemands et nous organizer, c'est- L'ont-ils retad6e queique peu? Audience cerreclisnelile constitution pour le pKtr'vnu.
A-dire g aner du temps en, laissant Nus ,I ignorons. Ila ne 'fout pas d O~l ~ 16 revue PatVuretas u:be u e atbuden-
Sl'Angieterre le ddlai don't elle ava.- ealpechae..El~e, so deroule en uu renv
besoin pour recruter. copstituer4 rythue menhodiqueet, sur. Depuis Le tribunal prend siege A dix ce.
armer, 6quiper sa veritable arm"e, letter Jailet,depuim-lejour ou or- heures du martin sous la pr6sidence Ici, le suppleint Blamiia 1it p' .e A
celle que nous voyons aujourd'hlui dr da'Uaque a4Wt donate aux ar- du juge doyen Z phyr ayant pour son colligue Ovcrt.
en action, sur lea champs de ba---umes de iFriuce ot d'Awleerre 'll#-" assesseurs le juge Ol"s Leger et le Ministire public co ire Michel
taille de la Somnme. t de notre c6t:. n'a4te ,oumItAe ,scune tuctuation suppliani Overt, assists de P.Sales, Louis pr46venu dinjure. cit de me-
avec elle et come elle, ralsaerino- fUuJe.usw uGo"at uOurs la ntes substitute du commissaire du gou- nace d-armes au preju.tce de Geor-
tre mobilization indiistrielle fabri- mnthiode. app.uye sur les moutwes
quer, et mobriaertion ino es a roc "des : collaboration troite de veraenent, et du gretfier Narcisse. ges Se6rre
non.de miileT des mu. 'aviatio.de.IartMerie, do nfan- Jugenents rendus: Le ministry public s'est remiss A
oaen M. irvrm am armades comm-n terie atWea, qai domiuent toujours Celui qui sursoit A statuer au justice.
amertoooe qui ow vait maa- et partoe & L'evialion, lar.ulerie, I'io. tond tt qui ordonne que ,martchal' Me Mathou, avocat du prtreae


Now
moi



Sj ows


.:L IIuTA)Y HA'C4 AS


- I __~_ __ D


m


-1:.


W^ll
TC e^/


- ,


k -







-S MAT.l


apr6s avoir presented sa defense, a
conclu au renvoi du prevenu de la
prevention.
Dkp6t des pieces ordonn, ;
Ministere public centre Occean
teudi, prvenu de blessures sur Ros-
et Barieu Gervais.
Le micistere public conclut A l'ap-
plication de l'article 256 du code
penal.
Dep6t des pies ordonn6.
Le tribunal fixe A la premiere au-
dience de rentree, I'atfaire de Wilys
Merantie et consorts.

Ministere public centre Antoine
Dorvil, inculpe de vol de cheval
au prejudice de Pompilius loachim
Le ministrte public conclut l'ap-
plication de 1'article 2 3o du code
ptnal.
Me L. Morpeau. avocat du preve-
nu,a prksent6 sa defense et demands
au Tribunal d'ordonner au prevenu
de set.nendre avec le plaignant pout
la restitution du cheval voi6.
Dep6t des pieces ordonne.



APERITAL
Liqueur bitter
QUALITY SUPERIEURE

BORDEAUX
OUINA
V1N TONIQUE ET DE
GO Ul DELIC1E UX
L. PRELTZMANN-AGGERHOLM
AGENT


"aits Divers

Session erituinelle
Hlier, le jury avait devant lui le
noimid I)esuin St Georges, privenu
de vol doinestiique au prtijudice de
M. Camille Mi)oltire. Acpre6s une bril-
lante plaidoirie 1. MAle Em. |Ifauvoir,
plaidoire 6inaill e 1do traits d'esprit
et de soliles aruiineits de droit
6tablissant la inoni constance du tait,
le jury quea pisidait Mr Molontferrier
Pierre a acquiLte I tit'(venu.
Aujourd'hui samne.l, ilt y a Fas
d'audience.
(ConIert Elie
A cause du inauvais temps, le
concert Else a et& rcnvoyt au same-
di iS Novembre courant.
II faut esp&er que le temps se fas-
se beau pour permcttre A cette ltete
d avoir ses l'gitimcs success.
I a quirlier inonie


Les rues *sam ktfe&es
D'apres une constatation gen6ra
le. le mauvais temps a rendu abso
lument impraticables toutes les rue
situdes dans la zone sud de la villh
c'est-A-dire toutes les rues non bW
tonndes.
11 serait imprudent de se risque
sur ces voies d6foncees, A cheval o'
en voiture, et des accidents ont e
meme observes qui sont la preuv
de ce que nous avancons.
Au Faubhinr Salosea
C'est vraiment pttie de voir cc
quarter st popu!eux ou s'elevent le
maisonnettes de pauvres gens qu
rcussissent peine A gagner leu
vie.
Parmi ces inm isonnettes qui, pou
la plupart, ne sont que des abris im.
partails, il y en a qui ont etd reihver
sees.
On n'y voit que de l'eau, des pa.
quets d' mmondies charraes par le!
avalanches, des temmes pieds nus
des hommes au pantalon retrouss4
jusqu'aux genoux. luttant pour re
conquarir ou rcndre h .bitable un<
demeure enlev&e ou saccagee par I
mauvais genie de la Nature.
Les ioyagrurs reculeir, epouvast6
Avant -hier lesvoy'agctuisquivou.
laientpartir pir le train de Cirrefour
arrives aux environs de la maison
Gentil, vircnt i'eau aticindre la pla-
tetorme en tender de la locomo-
tive.
Pris de peur, Sis dema:ide.'Bnt i
rebrousser chemin.
Le mFcanicien jugea prudent de
leur donner satisfaction et c'est ainsi
que le voyage ne s'ettectua pas.
Houtes et routes
On est oblige de remarquer que
les routes de Cirrefour et de la plai-
ne Iites d'apres les prescriptions des
Ponts et Chaussdes ont admirable-
ment bien resist au desastre general
tandis que cells qui n'ont pas e6'.
states dans les memes conditions,
depuis Drouillard jusqu'a la Croix
des Missions ont disparu, dormant
des bourbiers et des tondrieres epou-
vantables
C'est ici pour nous I'occasion de
tiliciter ceux qui ont eu Finitiative
des routes de Carrefour ain-i que
ceux qui ont contribute 1 leur r6tec-
tion de quelque maniere que cesoit.
La P. C. S. Mariani
Les inondations ont 6tendu leurs
etfetsjusqu'A Mariani ou une quan-
titd enorme de graviers et de galets
a etl transported sur la vouie terr6e
sur unehauteur atteignanthait pieds.
A la petite Saline les b!ozs sont tel-
lernent gios que le gros tuyau d'a-
limientationdes locomotives n'emer-


On ne compete plus les mefaitsdes gequededeux pieds de cett% masse
pluies au bas de la rue Dantis Des- de graviers.
touches et A la rue americaine ou Ces accidents qu'il strait int.res-
toutes les masons ont did envahies saints d'6tuJier au point dz vue gd-
par linondation. L.a boulangerie a ologique sol dus la sursatura-
eu A soutirir d une lojon particulai- tion du sol qui, deputs assez long-
re de ceite inondation. Pour ce qui temps dja, se laisse impragner par
est de la tue amrincaine nous tre- psmeju o laisseeimprg pr
so de la rue a iae nous sucro- leseaux pluviales. Ce sont des phe-
yons qul fautincriminer linache- nomenes naturels centre lesquels,
mentdes 4goutsquiontdtlaisser pas- on le comprend bien, le genie de
ser leau qu-ils v hiculeront quand 1-homme ne peut rien.
ils seront completement acheves. Malgre toute sa bonne volonte
A Pellionille manistestie par ses constants efforts
Le Service hydr.iulique n'a pas Ia P. C. S. demeure impuissante en
tchappC aux accidents qu on enre- face de cette vaste desorganisation
gistre un peu partout, du fait des qu'elle ne pouvait assurement pas
pluits actuelles.i eviter et qui, d'ailleurs, se proluit
Ainsi A P,'ionville on signal des pour la premiere fois depuis la
degits consijdrablcs a la tate de construction de note premiere voie
I'eau si bien que les P6tionvillois ferree.
ont ett prives d'eau pendant une Ciue-Variflts
journey et demie. La direction daCin6-VariEtEs pro-
A la Source Plaisance, sur une met sa constant clientele une sur-
longueur de cent mintres environ la prise des plus agreables A sa soir6e
canalisation a du ctder. de remain
On doit au devoucment de M M. Tout le programme, en effect. ne
Th. Price etl I B Cari, du Service content que des films nouveaux et
hydraulique les travaux de r6para- de tout premier choix. Les admira-
tion immtdiats grace auyquels les teurs de Nick Winter auront le plai-
conlribuablcs ne souftiront pas trop sir de voir ce detective dansa La r6-
de ces accidents. surrection de Nick Winter ainsi
La Grande Ilivitre que les vues suivantes:
La Grande Riviere debordant de e Danse renversante P, Devouement
ses berges aux environs de Santo, a d'unindien etun a PathE journal a
traverse les habitations Papeau et Lhsses maemiqees
Cazeau, a gagne la grand'route na-, eudi 9 du courant, A 3 heures de
lionale jusqueA Sarthe oau elle inonde [pess midi. los sommitEs mason-
les champs. Elle a aiteint trois pieds niques et n grand nombre de ma-
ol i e roondeur etest d'une ons se rkunissaient sur le vaste em-
placement sis. rue du Magasin de
Le Poet de Tabarre I'1tat et destine au Temple de la
Nous annoncions avant hier que Resp-.- Loge a La VeritE No 47 0.
les plate-tormes des trains pouvaient 11 s'agissait de la pose dela premiere
encore passer sur le point provisoire pierre de la reedification de ce Tern-
de Tabarre et qu'on pouvait ainst ple.
voyager par Utansbordement. De beaux discours ontdtr pronon-
let le point a ete empon6 et tout cespar le G.-. malire de IOrdre, Mt
transbordement est devenu impos- J. U. Errie, par Mr F. Duvilla.
tble. oraseur deo la V6rt4 No 47 a at


e,

e-





e
!S
ri
ir


par Mr 0 Datresne, le VEnerable en
exercise.
Apr6s les ceremonies du rite une
franche et cordial reception a EtC
faite par Mr Dufresne A tous les
freres rEunis dans la sainte pensp e
d'Elever un nouveau ternmple i la
gloire du Grand Arch-.- de I'Un..
Me Franom s Eelse
Avocal
Nous prie d'annoncer qu'il s'ast
porter candidate A la Deputal ion Na-
tionale et qu il desire reprEsenter
I'Arrondissement de Port au-Prince
(2a circoscription).
II promet a sea 6lecteurs qui
lui ont d6jA donn6 tant de preuves
de sympapathie et deo confance-
qu'au Parlemen*, il saura d6fendre.
en toutes circonstances, I'intdrdt na-
tional.
Pour la IDpulataie
Port-au-Prince, le to Novembre
191
Mon cher Magloire,


- Te vous prie d'annoncer daas votr
numero de remain que je suis can
e did t A la deputation nationa!e pou
e la premiere circonscription electoral
des Gonaives.;ma ville natale.
s le suis heureux de pouvoir remer
cier d&s maintenant mes nombreux
amis des Gonaives et d'Ennery de
a leurs bienveillants suffrages.
Mon programme se resume ei
ces mots. Devouement aux interet
supirieurs de mon Pays que je placid
par dessus tout.
Avec mes sinc6res remercdments
JOACHIN SALOMON JN BAPTISTE
d ncien proferssur au Lycie national,
des Gonaives,
Antien Substitat du Commussaire du
gouvernement pris ,Je tribunal civil d
Port-au Prince.
Licencid en droit, Awucal b
DWelaratioa
Mr le Dr MADIOW dtant inconnu at
Bel-Air, me demands dernidremeni
de fair une petite reunion chez moe
pour lui permettre de connairre
quelques individus de mon quarter
Je suis done 4tound d'apprendre que
ce Monsieur s'est servi de mon nowa
dans lea journaux come si j'dtais
de sea plus .chauds partisans. Per-
sonne ignore en favour de qui c
trouve la ire circonscription ; ce
n'estpas moi qui viendrais me mettre
en travers de la popularity d ur
homme dout le pass pohltique a su
lui attire des amis qu'il noa jamaia
dedaignas. Qui amne doit recolter.
Aucsusm OSTRO
Dets
Leaspous Michel Beauvoir ont oeu
la douteur de 'perdre un des jumeaux,
le petit EDOUAaD, d6dcdd cette nuit.
Lea funerailles auront lieu cet aprm a
inidi. Le convoi partira do ta mason
mnortuaire (propridt4 Pdtion Pres.
soir) pour so rendre i la Basilique
Notre-Dame.
Nos condoldances.
Messe de Requiem
Mardi 14 Novembre prochain A 6
heures Z12 du matin une mess. de
Requiem sera change A aIs Basilique
Notre Dame en mEmoire du regrett6
Charles Salnave ancien Depute au
Corps Legislatit, ancien Ministre de
la Guerre et de la Marine.
Les amis du detuat sont pries de
considerer cet avis come une invi-
tation.
A l'issue de la messed, les amis se-
ront recus rue Dantts Destouches
NO 33.
De la part de sa Vve Mme Char-
les Salnave et de tous ses parents.
Port-au-Prince, le it Nov. z964
wtdk ei la ISmin
Un bdgu o s prsente chez le
pharmacion.
Je voudra, dit-il, des pae.. pn...
titles d'ip... ip... ip...
Hourral sdcrie eIo pharmacoen
emport4 malgrd lui.

Lea Etata-Unis
et le Mexique

Par sans il
EL PASO.- Aucune nouvlle n'a-
yant Wt regue doe citoyes am4dr.
cains qu'on salt tre & arral vant
le raid dee bandee de Villa, 1I'nqu4i
tude augmeote reativement liur
security. Huit AnArialaos et pla-
siear asutraee trangers oat di mae-
aecrea Magistral Mines. Toam lee
residents 6ranmger dean la villt do
Chibhuhua arriveroet probshomexant
ce soir& Ila rooUt6re; cot exode eat
cauaed per la craiato d'aotaqas par
lea bands do Villa.
Paaialo, TaXAS.- On :rapporte
au0 des hommeas a disant pa"e'ao
o Villa n trouvemeot au Sod deo
Ojiage, sue vlue matealmae |a sad


RHI


Pour se guerir etse xpr4er.

ULMES, TOUX, BRONCHr

S Catarrhes, Grippe, prenAll

L'EMULSION s8Co
(i Hue& do Fao do Morue)
Ee donn des Potnmms RobmmW
pr6vient la Tuberculo -


de Presidio;I alarmeoccasionnre par (d'engager des bindes de
cette nouvelle a decidd plusieurs Id'acheter des bannis e was
families mexicaines A quitter Ojina-' l'lection de Wils on.
ga. Leas troupe de Carranza se pr6 des deux Comits pit Le*t
parent a la defense de cette ville. rsultat du srutin et d
BoSTroN- Les homes en em- sultats de u scrOuein t endot
nence dana la ville de Boston 6eaient Etats de s 'Olest pr6eendent
presents ce soir A l'Airo-Club do son est A la itte d Nord-D
New-England quand fut pr6sentd A lifornie, et lHughes IMina
la Communanti diu Massachussetts New-Mex co. Wilson gag e
un dernier module de moteur pour rain A North-Dakota, Mid
biplan alf-.ctA I1'entrainement des lHug;'is en '.alitornie.
aviateurs de la Milice du Massa- Le quarter general D
chussettA. fnonce qu'un recomptage
eSAINT-PAUL.- IL rdea itat des.mand6 a New-hlampshire.a
elections an Minesoto dApenid pro- des chillres rcL;,i asujurd,
bablement du vote des homes de nant l Wilson une mr'ajo,
la Milice str la frontitre. Etat. emajorin

La Guerm'r Apres avoir contr6 aect
a geir ~le President Wilcox a dec
E ropienne sur le tard que probable
aura recomptge dns touisca
ou les votes sont dispute.,
PAR SANS FIL ment an New-tlimpshire,Cal
North 1) ikota et Minnesota.
to Novembre Sr PALL.-Le resuliat ds
LONDRES -Les elections aux Etats- lions au Minnesota depend o
Unis sont l'objet d'articles de fond element des votes des gurda
et de taits divers dans les journaux nales de la frontiire.
de ce martin A Londies. Aussi pour 11 N O Novemal
la premiere fois depuis la guerre, tio de \\ison0 II a 0obe
les nouvelles de la guerre se publient rits en Califor.ie.Les dero.n
A la deuxieme colonne des journaux. tins lui ont donnie tie
Les russes continuant lear otlen- :117 votes. 1 maique eonae
sive dans la Dobroudji. ont fait re- trois districts. Wilson aura
culer des detachemenis avancds des votes electoraux.
teutons qui ont evacu6 Hirsora. Les RKpubicains cepeadaio
Un ambicain qua 6tait mcmbre sent d'adinettre I election d
du Club Y. M. C. A. de Boston se eu attendant les dountes
trouvait A bard du steamer a Ara- le Colgrl s est nindcis r
a ctte situation ind~flaise
bian a. Le biteau a t6 coulL sans publicains et Demrocrates. l
avertissement ce qui fera l'objet des encore le r stultat des
complications internationales d'une dans plusieurs districts-


nature serieuse.
PARis.-Les attaques des allemands
A Sailay Saillisel ont ete repoussees
apres un bret combat.
BERLIN.-L'artillerie allemande a
EtC detaite hier. Les frangais et an-
glais avancent sur le tront de la
Somme. Los troupes russes qui en-
vahissaient les montagnes de Gener-
gony en Hongrie ont eit repoussees
hier jusqu'en Roumanie pies de la
passe de Rothe-nthuine. Les alle-
mands ont capture les positions de
Bill dans la Dobrouja.
BERLIN-LeChancelier Von Bceh-
mann Hollweg a annonc6 qu'apr&s,
la fin de la guerre, I'Allemagne coo-
pCrera et s'efforcera A trouver de%
moyens pratiques pour piocurer une
p aix qui durera par moyen d une
ligne international.


Les Elections
aux Etats-Unis
--00-
Par sans fil
NEw-YORik--Depui. 1876 l'lec-
tion Presidentielle n'a jamais ete
aussi disputte.Les trois dtats od Wil-
son est A la tete sOiet la Californie,
Minnesota et North Dakota. Etant
done que le vote est extremement
dispute et que le resultat des scrutiny
arrive lentement, il se peut qu'un
calcul officiel;de ces Etats soit neces-
aire.
Les Presidents respectifs des Co-
mites reclament chacun la victoire
pour son parti ; mais le resultat est
encore trks douteux, et le vote d'un
soul home suffirait maintenant
pour le determiner.
Wilson a as1 et Hughes 243 votes
e6actorauL Les cinq Etats douteux
oat : Californie, Minnesota. New
Mexico, New Dakota, et New Hams-
hire.
Niw HAmpsHiaU Le S6crEtaire
d'Etat a annoace aujourd'hui que le
calcul official et artiel de tous les
districts accuse des erreurs dans la
recapitulation.
c itCormick, le President du Co-
mite Democrat.a annonce et envoy
des t lagrammes A tous les Etats |
Dmnocrat peOW leart rec'-a-der


Llgae. llaotdl

DLPART DE NLW-YORI poa
Le SIS PRINS DER NUEO
DEN laissera le o10 courartp
Port-de-Paix, Saint-Marc, I
Prince,Petit-Goive,Mirag0oa,
Le SIS PRINS FREDERIII
DRICK laissera le t 15 COU
Cap, Gonaive3, Port-au-Pri
mie, Aquin, Jacmel.
Le SIS ADONIS versleit3
Le SIS ORANGE NASS
le 28 courant.
Port-au-Prin:e, le 8 NB.
Auo. AHRENDTS. A






I. IA
C E^


-1 1P. C.S.


Cooag ie des Chgim
de la Piase do Cl 1
Messieurs les actiOn
Compa2lnie des Cheml
Plaine d Cul de g
quks en Assemblbe I
credit, 27 D6cembre pa
heures du mating au
la Cornpagnie, sis Cbua
No S. Ordre du josur. .
I rapport du Coo'.
tration. .
2 presentation des
3 renouvellemeat
4 divers.
Port-au-Prince
Le vice President d
ministration. G.