<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02735
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 7, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02735

Full Text



somNZe CENl T-sIM ES Marde 4 ahsUmw u u w


r nAem-MAG LOitE-
r it DIRE CTEUoA GL RIRCDACTION ADMINISTRATION
am sou & Amuie


pO ALT i:1lE L asmamem seaml rtMo s
: G, 100 peAr-a.r-rme. ksem, temmes
s. . *] n00 Paam *chbe L.Mayeace & Cie., Rae TZm
i gM pAo TL T,':o E" J A Lamas: che, L. ,May m o. ,9. s,,e
S; : 0 G. 1.10 ,,~.,,a t HU
:* : o..' G Bmu. e Rudolt Mo S. w 1, Jap-l
S)Io 9 StANEse 46.49
ShA- 0 omw-Tma U niveal Publicky Campa 41 Wi
oisi ? M "' 4 h StreeS
VoiI ;- L.w-im s iasi:6s s M a pas am&*

p(,RT.AU-Pl iC ( ait 0 OTIDIENAbomw ts & nsertnso, wayabs



'WZIIuIn" ILA GUERRE EUROPEENNE Fait Divers

COtlp doublI l1 PRE.II't.: I.LIGNE SOUS LE FE REN SEIGNEMENTS
jrkTEOOROLOG 1QU'a i
A '. 1 Pstevc
A -- -- --OBSERVATOIRE
_0Quoi. fisje, inerdit, encore un OBSERATO RE
gout chei maitue ? I SEMlIN 4 i (:"1 *,G
line me rpondat p.;, le brave SAINT-MIA;TI. L
MeLormier. 11 sounit implement
Ses ses erres (~pais, ,es Fctites pru- .. I, (; Nov,.ibre I1t.
kls tournlcrent vivcmrt el palpit,- f Y
picomme une panie d 6toiles. La Baromntre 70 2
asculature robuistc de son bras nu. inu 22.3
fil!it. Et, faisant sifltr dans 1-air Temperature
wo fleuret, it se mit en garde, ra- maximum 30.9
demcni. 6lgamment. Deux fois de m 0"
site ii frppa du pied droit la plan- lMoyenne diurne 25.0
cte oblongue pour inviter A partir
we adver'aire disirait par 1-anecdote .' Ciel n i ux laii atin 'let couvert
,e cona.t, avec brio et force rires, I'apr;-m- .
si ras et si sprituel Paul Legand. "? I'Ito i il ".:Tn.
11Ien .tait dciAj son cinquiime. .l it tl, 0 1Ii.in.
Sut,le Lher maitre Lot inier. Aussi, .. ., J t i 0 I .s. R
ai lieu d l 'admirer rosser une der- a,. I.I i R
Oibre fos son partenaire, un mon- Tribunal rivil
seur ti, bien mais qui avait la TAunibu: a i 661ti ,,, 1:t.LE
podeur d n'avouer pas scs points, L"' "U ;o O[) anL i916
9ouset:ois-nous groups autour de .Prsidence du jugeT. Svlvain. avec
Paul Legand qui, ce minmi, sem- Bonhomme et C. Overt, I Aclo-
Mait en veine d'histoires sldes. Assis Cette gravure montre ts I : I' l.'rontt; Fra llce. .\u tn,'t ,o cette gravure a aque, Ministe Public Ch. Lafon-
scr un petit banc tis dtroit d'ou te pie, cC 1:L A, ,ieuat e, avant et il decouvelt peidalit tant,commis-grefuierMelgCrd Tho-
d bordait sa graisse gntreuse, ses a .. ut de l'enneni, mas demanded La possation de l'affat-
peds larges. poss sur ,Ic sol come .. re de D. Francois centre G. Assad et
desbases de piliher, i avait ramnen requiert congt ddfaut. Sur l'observa-
srsa btdaine s s d.ux mains doit :renais en vue de ma coui u.i p_- .1 Ie iun ., p. itle min dc d s qu'av ;t M Lormier .l-6couter ,aus- tion du MintstiePublic, le tribunal
a drote gardait encore le g n 6pais trop longue damlleurs. RIen J. p u. icvras S ) i + sI I ,.,,) ,Y it co.i- si seal, ne fus je nullement surprise renoie cette affaire A une autre a-
qu'a po:taat a 'on dJcinicr assaut, stupid A mes yeux qu'une n me si en .:l -',i-"c,'1..) c:levait. quand, rdpondI nt A l'interrogationde dience.
tandisquela gauche,.d'is.aI:t en ins- chaste, surtout lorsqu'cil. :-, : .1 -V\!n Z qi I 1 mtli n. h isarda t- Leh iut, toujours ironiqueetsouriant, La composition f.it pace A une
tant,en ui geste devenu presqu auto mesd6pens. Iclle. ( t. i p't: r e vous nr le i il dL autre :
matique s'egarait dans scs ch,.veux Comme nous nous rlniw.i I r.g Lt cr z n .. ---t... il se ict-ent s-ur le petit Le tribunal sous la prpdidence du
toujoursembroussaillIs. choear, troidem..nt it munrmiur, sr I Un refas ,tit plus poasiblu, A divan A h >usse blanche vergetke de lug-- Doyen A Vieux ayant pour as-
Ous ,eniiteiiJioas as -Is .nes savoir, peut-e re qu'i iinio:.r m.t i m ,, a c.- u.: Ioe de gnie rouJ... seurs le juge, T.Sylvain. lesupplant
i se froissaient, ni la voix de mai- Mussetl. I L visage de Legnd se crisp d'- A. Blain en presence de Monsieur
fc Lormier qui, suivant son habitu- oLe .m .in.-- navais J.il-! det se d I. Adcoque.
de, anno:Iait s.s coups avant de les J',n s, h,:.,e ,-t ., Icurs ..1: u corrspa'id nce a i- M :- r ntiu, o .\inistre Public centre Ale-
porter. \ous ne le imcs p.is non r.- i i .) t plus 16t qut Le ptit divan ui se trou- xalre Iales, iiculp d-- blessures
plus, lassaut fini, se diginter, j.ter Puis jetant le gant et heurtant d d'h ;b.u M.\J i atlntion tureteus ve ous gan photographi de voloitaires sur liaperso-ie da nom-
son masqne sous les trellis de quoi joint de son index recourb le pom iss s c in,) iye, dun dttailson ios i itface du miroapir biseau- md O.cste Louis ( reovoye A une
knilaient ses besides ct, passant la meau du fleuret don't it avail caj IS.z 1;l :t1,i St liLe Caitt abieni- o i e aore n e autre audience)
restede son pipmas, vnir prcndre la lame en pregnant sa lecon. il r- Ite qui mn.tiait d-ornin ecomre comm Ol *e et ses grzba ues Le supt eant Ab:1 I).in tail place
placeparmi nous. p:it : ne bpric.yuec A nos tentdresses. Maii- ---.ls bIlbu e son col!cgue C Overt
Paul Legand s'en aperut, lui. Car -a. N-aimant pas les choscs quli c icux e un pu minhAnl, jc l -- s, butit Leg Lormier, 2 MiniStcre Public coatre Mithel
e le is sourire de ce sourare trainent i'avais tout implement re- lis l d Louis. inculp d'anjures grades sui-
malicieux que nous ditions jaune A solu de jeter mon d6volu ailleurs ---l A:i:e, miJiamne e.:l va bie.a.' na pis d'imigi:ation, cette pe- vies d mr.acesd'arme au prejudice
cause de la nicotine qui avait bia- Belles ou jeunes, ls femrnme au jeu ---I,;e va biin. tit cic ,de Geort-s Svre.
Sses e'vres de fumcur incorrigible. de l'amour, risquent la mrme mnsc Et lie no.a pa me regi rdr. c d: ofitr ra vous et neU passe Me nistere Public coatre Ocean
Lapresencede Matire Lormier ne 1, ...Ie rencontrai, un soir, Erns-t J er n.i divant.,ge le po:0nt r-pl Ier aiUsi leui, inculp6 de blessures volontai-
diar0onna pas. Le dos centre le mur Butard. Chest lui qui m'avait chape- d int.rrogaitio'l. pap l L.eg d it.sourit idffiile- res sur la personnel de Roseet Baron
dot la plAtre blanchissait ses che- ronn6 cheap elle. ---l, l2 doit c're, ea ce mof:nnt, eal. Le s.i ait.sourit difficile- fe Germain.
es,, le visage panoui,il continuait: -Eh bien ? me dit-il. A st pope .e me ,t i avai le nu m. on, tout 40 Ministre Public coitre Antoi-
->..Sn vSI messieurs, je la t'au mois, il parsaisait tenir A son ne l)arvil, inculp6 de vol de cheval
croyais inexpugnable.. Et tous ceux II s1rquikta : ser 1 ap.c nidi avec uaie de ses p- souvenir. Aussi, est-ce avec cette au pr4judie de I'ompilus loacbin.
Sposalaen ses favors ou qui -Et pourquoi, rceur tt ms. cr d oir ce dont consent ue p6 des pics et ordonn
Savascot posiulees vaduement, -Le siege menace de durer trop Etlai.t .V.e ei plix. mo; nojs 'ail va soufir qu'il dit: dsbtrepqur rlsjugemensre-
peaient come moi. Et, a la voir, longtemps et je perds lacilementi mns .iA parler de nous ---J ne 'os compren as en dus a un auire audience.
o auriez pens6 de meme. On ne courage. Voci qua u:i moment donned, --e e 'h sit re ps lugenents rendus
1mpe pas on maria, me disais-je, (I me tapa a.nicalement sur Id- mas, sins aucunc transition, M.s- oe* crpend-tcest tres simplesfit i Celui qui renvoie de la prA- .
.,e tois ue e revenais de ches- Pule et dune vo qu' t a dessein sieurs, mo:i Arhemi' s&rae : -E Lormier, i ya .t u'une for s aussi ventio:: porteecontreeuxlespr6venms
le sart aue d6Couragm re anguissante : ---Tenez-mo, Mr Leg nd, lje suis elic a L i i sle diuns mes bras. Sortoute Mentor. B-rnadn Loradim.
j,1 longeais le Champ de Mars -Allons, moe vieux, tu n'espres ndispose. elle at ondis d s jour-lm C Nsen.l t Dsius D lle.
e. tat, pour donner un bain pas qu'elle viendra del'e-meme se Elle stait a peine dans mes bras sn corset qauelle sustait je o urssi 2 o.C, un iut coad.niuse il prove.
iaA s sens surexcit-s, on ne jeter dans tes bras... qu'elle laissait tomber en arrive sa cose qrrcl elqe s' tSeuaaite a n2 Sain0tus riilusAdeuxans I em-
_pe son maria quand on a Et s'en allant e en murmra:nt, essouflee et ol- aussi passer 'apr-midi avec mn de prisonnen:,nt etAlarestitutiona d'oae
ut le ciel dans de si beaux yeux -Aide-toi et lie reeera Ctee :. sespet .esuamie d valeur de trene et une gourdes.
S ,Et je risolus, messieurs, de l'ai- --'Etoutfe. Vite, d.graffea mon es p" .s d r gal. L- sige est levc A uica here
-Nos rires hnlerromnpirent, car der A ceder. oorSge. La salle entire se mit porsuivre .....
a"n r si me. uandation de Buard ne part pas -.-ite, dt-lie, je vous en pre. o.._ ,s .-,..,..,- JEUDi 26 ocroBRE 1916.
k- "' e A rasi, mesieurs. Cette aussi difficile quavant. Peu A pe, je fis come elle le d ra dune o-abions dit en Mu Lorn Le tribunal soul, pr ,duceo
me a mues yux symbolisait la elle s'accouuina A oublier sa maim main tAtoonane et maladroire. er luge-Dayen lean Zhph-r ayanl pot
tat, et la hast. :., aes. Q'tait dams la mienne. Et ses oretlles, de EBle ne p.raut pas de corset, cctie E 'tournaniers Legaad : ,has!esscurs le sugp Thn m F asS
avis en plein Po.t-au-Pr.ince. moins en moins, s'effarouchkrent de apres-midi 1a Messeures. iE -i' ;E -. _"un der-ser assault. Phc!ippe, le supplant F. NiOlas
e avit A lyglise, dms .a-eno.il mc, ropos A double sens. e menrendaiscompte de- mamain Vu ..,u-o .au presence d Mjnsieur F. Act"me
^ tdk toutl "on ... y ,une tlle ?1,.. el les sy pleurent tant gauche, lorsque, relevant la tate.ele -Curt.. mes. di L.-g-. sulstitut du co mmiissLre d1.
OaU ie tourner s efrds v u'(neois s'tant rapproches pour me regard longuemente et me sourit. oernement et assist de Monsieur
Uttl. U f.."..: s -. ... .. ... ... ...sL .o,.- t.. mIrire ae disait : C Comme Et souriant. et spirituel, il ajouta : Chirles Arieui Lttom.n. conmis-


W-.- Vidaflcnt, Ie barbet d oes entenore u do I, P--;),ic,, ,-,-- s ..........o e- --S:ule-ent nous 6viterons. cctte Grlfi-r prend i,6ge A dix heirQS i
ien acordiale-aardrent unlong baiser qu indisposition.
nai-,s. le dser cordialie- tta~at en asl g q -Ie ny crus done plus Messieurs pas, cher maitre ? L'audiec oauv rte, l tribunal
-a btemnt giissausquAt muqu. .au i.. ,,"" oa^cie
e parassait benes me voir demain, me dit- E .. .MuastcicE ALBAN Cnteaidu les huis clo stivants :
I: 0 M mile Rse lulme La h,:ns coa-
lp" tu- iu. 'avais dislanc6 mres elle a&Udipart, l soririe ofieft et les ---EL,?. r':', tl, Lnethaut. lM"rs son pose, Aliphone Pcrodi
____ avait__ farc-eui yeux i s---'Fa irce Legte sScStma I p. iet 1 Alphonsen enro1 s
,le availtutfaon tr sud hmide dpattirissement.. Le U. S. S SLEur (tr(..D.vorce).
r conversati -correpoan et vra- Sul stands que parlait Leg and, Phdladelphie A 6 h.jo a. m sujour a o Victor Rou.acz contre m
S sas y paratre, j'.au.e.s. oiaswn..... j'avais surprs le sourire ironique d'hui. pWas, E talit Charles ( Ovoie )







LI MAY13


DNfaut a tde requis par les avoeats
des parties contre le sieur Perodin
et la dame Eutulia Charles et le tri-
bunal passant A I'audience pablique
renvoie les parties au septD6cembre
prochain aux terms de lParticle 213
u code civil.
Affaires entendues :
1 C. liantus Dec*lian Costy con-
tre son ,pouse. Louisina Louisor
( Divorce, ire phase ).
2 0 M Salvador centre Reimbold et
Cie et R Dutton et Cie ( continua-
tion ienvoyee A huitaine pour le
developpement ).
0 o Cl6ment Hantjens centre I'Etat
( Ddfaut ).
4 o Charles Zunz centre Georges
Lion ( D faut ).


Iugements rendus :
1 o Celui qui homologue la deli-
b&ration du conseil de tumille de la
mineare Christiane D6gand.
2 0 Celui qua homologue la d6li-
b&ration du conseil de famille de la
mineure Marie Lucie Laroche.
Affaire fix6e A huitaine
Arthur 1). Rameau centre Louiza-
mis Lauzeille.
Le sieggt est lev6 1 112 heure
An Tribanal civil
Hier martin A 8 heures. sous la
presidence de Mr leDoyen L[onNau.
a commence l'appel de ceux qui
avaient rcu citation A comparaltre
dans le but de contribuer A former
le juty qui doit singer A la nouvelle
session criminelle.
C(est cc martin A to heures qu'au-
ra lieu le tirage au sort qui choisira,
cts quatre cents appel6s, les dou-
Ac t
Pour la Dpoltaliat
Monsieur Alfred Barjon se porte
Candidate tA la Deputation Nationale
dans la deuxieme circonscriptiou
Electoral de l'Arrondissement de
lacmel et prie les Electeurs des in-
t&ressintes communes de Bainet et
des Cutcs-de-Fer de l'honoret de
leurs biLnveillants suffrages.
Port-au-Prince, 7 Novembre 1916

Pour le Conseil Cenmandl
Notre amrni le Dr Auguste Lechaud
nous a annonc6 qu'l se portait can-
didat A la Magistrature Communale
aux procl'aincs sections.
11 sollicite les suffrages de la popu-
lation dc Port-au-Prince parmi la-
quVlle i! compete de nombreuses
1ymnp. tlles.

Ssiom crimitmelle
La session criminelle sera ouverte
domain come nous l'avons dejA
annon,.
A [audience qui s'ouvrira I dix
heurcs du matin sera jug6 l'accuse
M.`.osine l.acroix, impliqu e come
comnphlie dans un important vol de
bijoux commis au prejudice de la
famille Odlon Menos.
La d&tense sera presentee par Me
Louis Morpeau.

Iefeclien des Raes
Le btionnage de la rue Fcrou qui
s'efltectue depuis quelques jours con-
tinue avec acti',ite. D'apres ce qui
nous est re-venu, les travavx se fe-
ront d'abord sur un seul c6tt de la
voie, le c6to sud, en attendant que
la pose des 6gouts soit achevec de
I'autre co6l
C'est assurement une bonne idee
qu'a cue 1i Compagnie qui gagne
anasi du temps, puisqu'en attendant
que la rue entire soit livrie, la cir-
culatioa pourra ctre assure sur le
c6te ou l'on travaille actuellement.

Comsequeases de I'aslkme
Quoique peu grave pour Ia vie,
l'asthme product A ia longue, quand
il est nglig6, des complications re-
douttaZles du c6te du cur. On
ternp&he tout accident, et on gutrit
meme LomplItement en faisant un
usage rtgulier de la poudre Louis
L, gras, ce merveilleux remade qui a
obitnu la plus haute recompense a
P'Exposition Universelle de 9too.
Une botte est expedi6e contre un
mandate die a I. 10 adresst A Louis
Legras, 139, Bd Magenta, A Paris.

Nouas enregislaomes avec plaisir les
flncallea de Mile Merw-Aun Lan-
bw.., 1lk do sympathlqie Diogke
La.ursea acies pseatest de la R6
a .,avc, motre obBer t colla-
Inrtour Slw*ee Jm a le d
emos


DttIle
Bons 1912
9 1913


IroCicnre


1914 (A)
(B)

Nominal sans acheteurs.


80
75


Arritr6s divers
Bons du irtrsor is ) Dlin')is
lOo0/ de la valeur nominale.
1'cuiles d appointments, .\ercice
1915 : 7o/)
Bons dJu Trecor dits de la Ba
15 A 20o/ de la valeur nomin
Bons du Trisor dits Lt',pi
Pas d-affaires.


Nos dearecs
Cacao les ioo lives
Coton .. .
Cire
Cuir de bceufs "
Peaux de .h-vres"
Miel ioo Gallons
Camp6,he le miller


Noes alcools


1914


inqi
,Ile.
tlna


6o

6o
120
8o
190
150
40


Le 20 dcgr6s fait, en gros, 851
gourdes les 60 gallons ; en d6tailI
1.75 le gallon.
Le tatia 18 degres 70 gourJes en
detail i 40.
Sucre brut
II y a raretd On n'entrouve qu en
detail A 8o centimes la livre.
Faiie-pari fuusebie
Mme Vve Perigord, les families PC-
rigori, Etienne, Boco, Rosemond,
Achilus Dorc6, Leonard, Painson, et
tous les autres parents, ont la dou-.
leur de vous taire part de la mort de
leurregrett6e MARIE CHARLES EU-
NOMINE ETIENNE.Ieur soeurtantt,
grand'tante et parent, survenue hier
apres-midi A 2 htures, munie des
sacrements de I'Eglise.
Ses tundrailles auront lieu aujour-
d'hui maidi A j heures de relevde. I
Le convoi partira de la mason de
Mme Vve Perigord. No 206, grand'-
Rue. pour se rendre A la Basilique
Notre-Dame.
Newalle A la mai
Chez le coiffeur.
Prenez garden A ce petit bou-
ton... sur la joue gauche.
Pourquoi ce Ia?
Pour ne pas le couper.
Vous tenez done beaucoup a
ce bouton a?

Concert Elie
Nous soinnet autorisas & infor-
mer le public que lea cartes du con
cert so placent d'avance pour 4vittr
la bousculade et I'encombrement
qui se sont prdsent6s aux derni6res
f6tes. Le concert est annonc6 pour
8 heures; il est spfcialement re-
command& aux retardataires de ne
pas entrer pendant I execution des
morceaux.
Nous ne saurions trop insis'er
suroce point, les pieces qui sont g6-
Snralement present6es aux conce. ts
de M. Elie exigeant le silence et un
P Certain recueillement. Lea cartes
soot places par un group d'amis ;
on en trouve aussi chrx Mr. Tuimo
IclM Lafotant, cbes Victor Man o-
I i t Ala Ligue de.a Jeuneae Hal
Nsow&


j


An Petit-Fmr
Si l'on considered les depressions
lattrales qui se produisent deja sur
la route du Petit-Four, on peut pri-
dire qu'avant longtemps '6.at de
cette route n6cessitera de nouvelles
reparations.
Pearquoi ne se d6cide-t-on pas,
comme nous l'avons dMen conseill6.
A placer A la direction de ces sorts
de travaux des ingdnieurs qui soient
A meme de liver un ouvrage sus-
ceptible d'une durde raisonnable?

Les elrclios
Dans l'adresse du candidate Adel-
phin lh. Lallemand public dans
notre edition d'hier, lire au 7me ali-
nea : t
.. car j'estime qu'en accor-
dant vos libres sutfrages A un citoyen
ui a toujours jouI de votre con-
fance et don't vous av + toujours
admire la sage politique etc.

Ligme c6ti e
Une d6pache de New-York adres-
ske au MATIN ", announce la crea-
tion d'une ligne c6ttire en Haiti et
l'arriv6e par le Yacht Condor vers le
18 de ce mois du president de cette
ligne et de son ageut p:inlipal Mr
Geo. leanseme


LONG BuRANcI.-President \VWilon
a tini sa campagne. II1 parlera pour1
la derniere fois aujourd-hui A Sha-I
dow La\\ n A la population de NLw-
Jersey.
LoiLu.Sa.LL.-Les forces de Sidney
Cutts Independant pour la candida-,
ture d'un Gouverneur ont demand,
au Procurateur de District des Etats-
Unis de places des detectives fedJ-!
ratrx aux ditl6rents bureaux de scru-
tin aux fins d 6viter des traudes.
EL PA'o.-Les Agents du Gouver-
nLmcnt ont rtgu des informations!
qu ils consid6ient dignes de foi an-I
noncant la prise de Santa Ronala,
Parlal ct Jamez par les bandits de
Villa.
NLW-YORK-Chacun des deux par-
is poiit'ques pretend avoir obtenu
la victoire d'aptrs le rapport de leurs


Victor Mangonesi
93, Rue do agasim de I Elat
Prod lits d alimentations de loutes sore
IR.4\'(.-IISES et AMERICAINES
Conserves alimentaires
et Pickles
BIS.UITS PFERNOT,. ei bottle une demi-lvr
*' 1-s len pre sentlc.
Bougies 16, 20. 25 a la iivre
I Marque Fournier )
Punes franaises d Eate par livre
Papier Job et Papier Zig-Zag
Par boles de 60 et 100 cahiers
Vinaigre de table
Ani.elle Marie Brizard
Pepper mint Get /e res


i t pres mtp p ff
Et;. Le BI
'. Rue dui
PORT- \U I'lINCE(.1

Avis8
SAMCHING
Bl.It-iwsprie lNodes
I,,p-psit.e des faux
I.es faux-c',Is r(pass~s
durar plitsi, urs jours
sali- par la sueur.
Pour les v tementsdeo
paration A lai p, lfeclioa
Teiunurerie pour les
line.
Repassage a la perfe
Pantalons, chemises,
i RIX MODmUk
n ..... .m rMo at


l'Prsidents respectits. Seulement par .. A aR u Mag, ie .
le scrutiny de mardi on arrivera A LigC e Hollandalse ,
connaiire la difference. A.. T
Hlughes a ferm 6 sa campagne ici DISPART DE NEw-YoR pour HAIAPERITAL
aujourd hui avec cinq discours v Le SIS PRINS DER NEDERLAN-
comp:is son meeting de ce soir A DEN laissera le Io Novembre. J ltItr lt
Madison Square Garden. Apr6s le Le SIS PRINS FREDERICK HEN- QUALITY SUPERIE
meeting il a march A la tlte d'une DRICK laissera le 15 Novembre. BQOR9 A
grande procession en parlant apres Port-au-Prince, le 4 Nov. 1916 A BORD A
pendant s minutes. Aua AHRENDlS. Ae 8
Le ( New-York Herald. a apubli:a r l an I V1N TONIQUE ET D
ce martin la situation Pr6sidentielle I GO tr DELI
comme suit : La situation repose sur Ul UL..U1 PREETZM \N AGG
une balance tellement d61icate qu'il AG
sutfit d'un 16g( r movement pour Le SIS IMPERATOR laissera pro- -
la fire pencher dans un sens ou un bablement Ntw York vers le 6 crt. Iulis! gkl,!
autre. pour les ports d Haiti et la Barbade. t
BIRMINGHAM-Dans une explosion L'itin&raire du biteau sera fixt On dsire acheter25
de gaz dans les mines de S!oss Shef- ulterieurement. en bon etat ct graw Ui
field Steel and Iron Company, dix- Port-au Prince, 4 novembre 1916. cabuouets. AudainFR
huit negres et neuf blancs ont 6th EDWARD M. RAPHEL & Co, Inc.
ensevelis. Les sauveurs out trouv6
huit hommes encore vivants.
SANTIAGO, Carl.-L'aviateur Bon- GOLD SEAL CHA ii PA
gout a ete tu6 dans son premier vol
aujourd-hui.
CHIHUAHUA. Selon rapport des
rftugies Mexicains arrives ici au- La plus rande mar -
jourd'hui un medecin Amiricain iUlI .
du nom de Fisher aurait 6 tu parham agn
les bandits de Villa A Santa r&osalto. 6 de chsimpaq119^
D'apres eux le General Uribe aurait -qu m
execute aussi beaucoup de Chinoisdes Etats-Unis,
et Arabes en laissant aux pnisonniers
le choix soit de la fusillade ou d'a- ql
voir leur langue couple. Les prison La m rque plus
niers onLpref4rE la mort. g d
NEW-LONDON.-Le capitaine Paul I ra
Koenig du 4 Deutschland P n'ajoute R6telS et B e Ne4
aucune foi aux rumeurs du prochain York,
arrivage de a Brcmen a qu'il dit | York,
perdu. MS L GOLGO-LA
HAVANA, Cuba.-L'esprit sur lest, 1 Cuve apOciale de la Urbana Wine
elections A Cuba est vacillant. Provenant dos EablistemenIs \ ig'ico
On ignore si de Menocal ou Zayas les de Urbana New-York. -
sera President Les libEraux disent lrbaa
que bien qu'ils ne desirent aucune .g J ANvSE '_3
perturbation, ils defendront leurs *00. -
,droats I A 9a Gingral Ip P


- L- I "om,


I PER


NOUVELLES -
DR

PRESS
PAR SANS FIL "t I par a 06decim o
-- Im)un rnen z&gr ltm pouir
5 Novembre (
WASHINsTON.-Les fabricants ont 1 ne l o Rach asme, a
augment le prix du papier. La la Tuberculoe Pulmonaire, et
Commission Fsd6rale trouve qu'il ,., fa ee e de 'org
n y a pas de raison pour augmenter I A fw MaiN gmu'a do l'organhft4
le prix du papier.Le codt de produc- coee wq,,.
lion est estime au dessus de la moi- .....-
tie des prix demands.
* Le Ddpartement de la justice a faith BERLIN. Une grande activity de S
un rapport official que 6o.ooo negres l'artillerie est en course en ce moment S p
auraient 6t envoys r6cemment du sur le tront Nord de la Somme. 23 Rae I'i Frb ,ifrt
Sud A Ohio, Indiana, Illinois et d'au- Toutes les positions captures par Port-a Princ j,,
tres Etats. Le rapport conclut aussi les Roumains pe-dant le mois d'Oc- Chaussu ~es Four horm
qu'un grand nombre de negres se tobre ont et6 repris par les Alle- mes et enfan:is, materiaum
seraient insciits frauduleusement et mands. sis, tra'ail *"gt.forrtema
queod-autres fraudes ont 6t d6cou- Un croiseur Anglais a 6t6 could des .-lfgantes.
vertes, notamment le remplissage sur la c6te d Irlande. Un slock ,o,;ti e ai
des lists d'inscription ; operation 7 Novembre pond a t ot tnd11
qui dans une ville seulement atteint LoNRvs.-- De fortes contre-atta- pn a tot-1andei
plusieurs milliers. ques alt mnrides ont oblige les an- mandes soWji prompleBs
NEW-YORK.- La grande parade glais A abandonner les terrains qu'ils cut6es, en ar iculir c
aux flambeaux qui aura lieu demain avalent captui;s sur le front de la province.
soir sous les auspices de l'association Somme dans le voisinage de la
des commetqants R6publicains rap- Butte de Werlencourt. fldr Jsal Jw d
pellera aux hommes du vieux temps Un sc us marin anglais de la mer Far:nes tHunA: m : oo, Supr
de New-York les campagnes politi- du Nord ;apporte avoir lance des B. T Babbitt
ques d'antan. torpilles qui ont touched un bAteau "avu nGold
CLEVELAND.-William G. Lee,Pre- de guerre allenrand du type cuiras- FRE1v ;H it.IEIu,
sident de I association des conduc- s&-croisc ur VIF S CA
teurs des chemins de fer, a d6clart PARIS. Les allemands attaquent vins .ro us: :r,,t ziS.fa.j
dans un rapport signed qu'l aurait avec vio'cnce les position; que Its Vins 'ncs o k,su erne
tr;u des informations que I'argt nt fran iis avaientconquises entire Saillyi Massacii,,,-tt Browe
s'tiorceLa al garner les employes Ju et St Piti,e. Dans les b->is de Va 1 's Phlsner,
chemin de fr ou de les dissuaderi de Aust les alletnands ont 6t4 repous-' Plaf // ( 1 .',s Bo/hl
leurs intentions de voter pour Wil- ses avec des pertestonsid&rables. Alleys Ior'r! A& Kings PV
sonl. Les ail. mands ont repris quelques THOS WOODWARD
6 Novembre t terrains J i.s les bois et le village, de 'oisson; s,:js en tow
.. ..... Sailliscl. f l .. .....


je


t' :


I