<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02724
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 21, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02724

Full Text



QUINZE CENTIMES


SajmsA RE& So. 3883


(26ment-MAGLOIRK
DIIIECTEUR


ORT AU PIC
,eu Ii 1 I G. 2.00

D9PAIITEMENTS
gm~iI I i G. 2.20
is rois o *6.00
MTANGER
fjWu -M 0,5.* I G 8.06

pOIITAU-PRIN(AE ( Haiti,


0


RkgDACrIUN 'AD)Mi.N.1sTAT1UN
&n~iiedes Lu-i L.s .ru L : lc- 2

Lesa 1EIURcs z~ot ri,.!
A Pfat-AL Fig ILu~ a
A F'A I, .., -',* "
A L c iL)a za s; (Z J** '*


A NEiW-YORK LO.SL
3 4


OUOTIDIEN


C &.. c w

~.y ~: r~y45 WC.,


LeAw am czi- ac -;.;t pis rcnjul
J bornement s f-* Cf Jj .j ,


- -- n


LA GRANDE GUERRE



a erreudrs c 1'E npeorer d'Alleiaone

De noire C., r,', ,t ,tt


.Si c'etait J refaire ... je le refe-
i', chante le fantaisiste caissier
g'e Brigands qui s'est charge
kcoascienced'une serie de peccadil-
hi don't la moindre sutlirait A le
naduireau bagne, mais qui s'en
console en se rappeantles bons oro-
enats qu'il a dus a son iinprobite.
LUsbons momentsqu'apassesGuil-
hoine II ont etd sans doute plut6t
uresaucouis de ces deux dernieres
unaes et, au contraire du person-
uage d'operette, il pense sureinent
ice a si c'etait A refaire ... 11 ne le
ieerait pas. 11 ne reterait rien de cc
q'ila tai. D'abordil nedi&hainerait
psla guerre. Ouand il a I:omnmas ce
wmier crime, il a comn mis en me-
t temps de telles erreurs d'appr6-
ations qu'a moins dt'tre absolu-
tdenui de jugement ct de bon
, il ne peut pas auiourd hut ne
gas Its reconnaitre et ne pas se les
itprecher amerement. li considcrait
h France et la Russie cornme deux
poies faciles A saisir. II n a sais: ni
rne ni l'autre. 11 esompt.iit une
uerre rapide etvictorILuste. La guer-
duare depuis deux ans et la vic-
e dserte deplusen p'us les dra
imnldel'Allemagne. Si etait possible
puce quitutn'ait pasete,Guillautne
Reffacerait de sa vie cette page san-

Aanettons cependant que, pour
raiisons qui nous echappent, il
acorde quand meme des circons-
attenuantes en vue d'attenuer
propre responsabilitt dans cet
unable foifait, il en est un aua-
dnt n'avait pas mieux pr6vu les
quences et qu'il doit juger, au
de vue allemand, tout A tait
pardonnable : c'est la violation de
heutralitk Beige. Quandil a bru-
or.ni envahi la Belgique, avant
lidvaster, il a pense gagner du
i.beaucoup de temps : ( Lara-
disait sottement son ministry
Atfaires Etrangeres Von lagow,
Sgrnd atoutde r'Allemagne .
Jad atout de l'Allemiagne s'est
9 par intervention de 'Angle-
ctM-A-dire d'aboid par I'inter-
lde a Imer aux navires alle-
6s, puis par le blocus, laujourd-
ifin par cinq millions de sol-
aglais sorts de terre A l'appel
dKi~tchener et qui apportent
Sbalance des forces bel hgran-
a aPpoint don't loltensive de la
est la plus recente manifes-
Ouand ia guerre a eclatd, par
.likode1se ule, et grace A la corm-
taidet Autiache, Guillaume 11
tlait sur trols -dversaires : la
"hedlaRussie ei lal rance. Lavio-
dela neuiralit beIge lul en a
eeux litres : la Belgque et
teterre, don't a1 se serait passe
*Otis. Certainement s'il avalt
lit qe la Belgi que ne livre-
S itol0emlerent le passage A
S peset que l'Empire britan-
ptr Witer se dresserait contre
asurerlerespecttdun achit-
t l, y aurait regard
l eavant de se rmettre sur
I ali :e aussi ddsagrdable.
*it en ible que la violation
..ttrae ct beIge Hit rayte de
iv de ces deux dernitres an-
ttflaitd- u trait de plu-
IN ater cette criminelle stu-
llautne 1I aurait depuis
plaTa optr ce miracle.
S is bicn d'autreser-


reurs et bien d'autres tautes. Dans
incorrigible m6galomanie, il a: cru
fire un coup de Maltre en enchal-
narit i son char lei I'arcset les Bal-
gares. Les Turcs sort un poids mort
et les Bulgares deviennent un peril.
Au fond de sa conscience, 1 Empereur
Guillaume II doit se dire qu'll net
suffit pas de voir grand pour voir
just, qu'il est p-ut etre tres beau et
tr6s a kolossal de mettre leteuaux
quatres coins de I'Europe. ma s que
le vieux proverbe est toujours vra .
e Qui trop embrasse mal ttreint set
qu'il aurait peut-etre agi plus sige-
ment en laissant les Turcs A Cons-
tantinople et les Bulgaies A S:ti i,ou
les uns etlesautres.s'ilsn,;luiavaieni
rendu aucun service, auraient du
moins, par leur abstention, allege
ses propies charge et attenuk, dans
une measure appreciable, les ditlicul-
tis qu-il trouve sur son chemin.
II ne fut ni plus prevoyant, ni plus
habile du c6te de 1'italie. L'ltalie
etait son allie. II n'esiprait pas, nous
le croyons bien, qu'elle marcherait
avec lui dans une guerred aggression.
Elle n'aurait d'ailleurs pas march,
dans n-importe quell guerre, puis.
que son ennemie naturelle etait
toujour PI'Autriche, malgri laTriple-
Alliance. Mais il esperait au moins
qu'elle resterait neutre. Dkfaut de
psychologie, meconnaissance des
necessitis historiques, le:tout se ca-
chant malsousun m6pris A peinedis-
simule. don't la mission du Princede
Bulow tat 'expression maladroite et
cyuique. Id encore, Guillaume 11
s'sat greoirement trompt, et son
erreur devait aboutir au resultat que
nous avoms vu se produire : 'talic
declarant la guerre A l-Allemagne,
puisque I'Aiemagne, pour des rai-
sons d'elle connues, ne voulait pas
d6clarer la guerre A l'Italie.


A-t-il fait preuve de plusdepr6vo-' lui reste encore quelques Ineurs de
vance, de plus d'habiletW, de plus de conscience et de raison, doit se dire
sagesse,encequitouche taKoutnanic.- i certaiuies heures, qu'il s'est jett
Jusqu'au dernier moment ii a cru tans un guepier bien dangereux en
qu'elle ne mircherait pas et peut-etre lia.nt son sort A celui de son detes-
qu'elle lierait son sort a celui de table voisin. encore Lin qui, si c'e-
I'Allemagne et de i'Autriche, en tait A relaire, rllchirait longuement
d'autres terms qu'elle se suiciderait avant de courir A la ruine et A la
en se r6signant A demeurer une pe- mort
ite nation, alors qu'elle peut deve- La ruine et la mort, c'est ce qui
air presque une grande puissance. attend 6galement le 'urc et le Bul-
Et son erreur s'est double d'une gare, qui se sont laiss, prendie
autre plus grossi&re encore et plus tu mirage des pr6tendues splen-
soite. qu&nd il a fait dire et r6peter deurs imperialei de l'rtlin Aus-
par ses journaux que les Roumains s; services, aussi sots qu:. l'Autriche,
.'aient avec le vainqueur. Si cciit .\ li:vci I'icha., 'assassin, :crdinand de
relaire, crovyz bie'i que Guillau.ne li Kbour4, Ic l ho,le i soat en train dc
n'auiait p is pcrlnis A ses journaux 0 vc r lcur dttc .1 la justice. Ca.chcs
de tenir u 1h i n ige aussi punril c l-tn'r.s I ja'lias de I 1).stantiiinoipl
aussi d pli.>o.q4i seretourne aujour- t .t, s ):,i, ils se t naiaile.t Ipour
d hui contre ccux-1.i mhine qui l[on tenu, et co irc le-A!llcnane. -. : ir, .s. Ali si
,Les erreurs de Guillaume 11 soit cL-t t iI t .
d iac rnan.fcstes et eclatanicz. Ct lit Co:;i'i::m ,;-.i mirite une
home, qui se croyait plus iifaltli- mne.itiou: p.iriri.ulIcvL, celle qu.on
ble que le Paps. s'est tro-npe sur ie n'accordequ'aux inb.c lcse >uronnes,
compte de la Roumanie, de 'ltalie. 10o:1 motins dan,;g,,ux qu.: Ics autrcs.
des fu cs, des Bulgares, de I'Ange- Ii ii 'avait qu'.i ,larcher d.ans Ie droit
terre, de la Belgique. II s'tait dej i chemin n qua lut Ctait st claiicemnt in.
trompe sur le compete de la Russie Jiqae par un gr.aid iniistre et pai
et d& la France, qu'il considerait la politique n cIs.Iare d. son pays,
presque come des quantities negli- 11 a pretlrc suivre les xoies detour-
geables. MAis il s'etait tromp6 tout nees et obscures. Son pcuple lui don-
A abord-- et ce fua l son erreur ini- ne des lemons de moralhte, et la rc-
tiale, doublee du crime le plus el- evolution gronde autouii de lu, mc-
froyable contre l'humanitd-- le jour na;ant sa couronnc. 11 pouvait irc
o0 il d&chaina sur I'Europe le tilau roa d'un grand pays en restant fidele
don't, par %a faute nous souftrons A I'honneur. Dans quelques jours,
depuis deux ans. Si c'6tait A retAire-- peut-etre, ne sera-t'il plus roi du
et sachant ce qu'il sail- il ne com- tout ; Venizelos lui a cependant ten-
mettrait aujourd'hui ni ce crime, ai du laperche auns cette magnitique
cette erreur. manifestation &d'Athnes qua a rap-
.El ses complices ? Ses complices peleles grand jours de I'lellade.Plus
n'ont iet ni plus habiles, ni plus inteilig.nt que les autres complies
Ertvoyants, ni plus sages que lui. du Kaiser, il est peutctre le seul qui
L*Autrach- l'a suivi avcugl6rment. ne regrette pas c-e quil a fait et qui
Parce qu'elle avait foi dans sa puis- chanted ait encore voiontier, s'il avail
sasce, elle a second de son mieux le couur A la musiquL., les couplets
ses odieux desseins. Elle adeja corn- tameux du caissier des a Brigand *!
menc6 A subir le ch.itimenL.de sa En face de ces forbans et de ces
propre servility. Ehle a essuy4 sur le sots, les Allies peuvent se dire avec
tro.at russe et sur le tront italien des fiert6 qu'ils wont rien A regretter,
detaites qui la laissent pintelante et rica A renier de leurs paroles et de
monbonde. Et voici qu'un novel leur actes. Les uns out 4t6 victims
ennemi lui tombe sur le dos. Si fa- d'une abominable aggression ; les au-
tigue qu'il soit, si ddtach6 qu'il tree out tenu A honneur de se join-
puisse etre des choses de ce mon- dre A ceux qui 6taient injustement
,de, le vicux Francois-loseph. s*il attaques ; :ous peuveut declarer A la


LA GIIPCE NOMME UN CIHEF D'ETAT MAJOR


A SON AIlIJljE


Lo G4ndral MOSCHOPOULOS ( a droite ) eat le Nouveau Chef de l'Etat M.)jor G,.rnrtl i it ;,iol)ablenent
tn relations sympathiquea avec le Gdutral NAIHON ( au centre ) le Comiatidatat en CwIt des
Fnorcea Brtanniques sur le Front de Salonique. Au sommet de cette gravuore se trouve
orc 'AncienPremierl inistre VENIZILOS, et au bas, TAKE JUNESTUN,
Un Home d'Etat Roumain.


face de I'Europe et du' monde qu'ilS
ont fait tout cc qu'Ilsdevaient faire et
qu'ils :ontinueront, puisqu-ils coin-
Lbattcit pour Pav~neinent du droit
,iar L~t ropJitation des Injustices blu-
tales. du passt et la h~bL~raion de%
Peupies asserv as.
P. C.


L~1el Soudier

CC 1 s-I Ia 1tIeI I II Iie),





Au Pai'adis des Darneso




HATTAT .1kKNOICKIIER

Ui stoek do 'Ii n.'-; (:11 n',ire~s


Vitt de IPordeaaix




I. J. BIGIO
A4n&'!r i,-s R.-,,,% /(




14"a IGNi tv4 DiEv erS

Mk;TEOROJLOGIQUI:.

OI3SIEIATOIRE
DU
-3MINAIRIE CULL~o.GE
SAIN F-MARTIA
Venredieda lUUctubre 1916


BaromEtre

Tempdrature


7G0.6
J minimum o)i-i

maximum 31.1


Moyenne diurne 23.8
Ciel clair lusqu'A midi et couvert
ensuite.
Pluie d'orage passant par le Nord
i 6 heures.
Pluviometre 7.1 m m.
Baromatre 16gerement en baisse.
J. SCHKRER
Trhimal civil
Audience extraordiu aire ds
I ) Oclubrs 1916
Le Tribunal prend si6ge A to hs
du matin, sous la presidence du
Doyen Ldon Nau, ayant pour asses-
seurs le juge Bonhomme et le sup-
pleant de juge F. Nicolas assisted de
Monsieur Auguste Montas, Commis-
saire du Gouvernement.
Les aftaires du role sont appelees:
Cellede Audain trerescontre l'itat
est entendue, le depCt des pieces est
ordonne pour le delib.r et I,- pro-
nonce du jugement a une autre au-
dience.
Plusieurs affaires sont fires a hui-
taine except celles qui ne suat pas
en 6tat.
Audience ordinaire di


I7 O.tcLre 1916
Le Tribunal sous la prtsidence du
juge-Doyen H. Mondestin ayant
pour ssesseua* le judge L. St luster
icolas, le supplant Acloqe e
aist du cois greffi.er le


LA GUERRE EUROPEENNE


I ,,,,.


I -


X- 1 "1)-e






LE MATIN


Adrien lafionwant. renlre en sitege *1 'plendi~ji int-l.i1.a1mn1 flite
dix hcures pacists Ju matin. 41 lin..hturs deJLtA'cj ,ur
E lntie Frt~dkzick Smith el lK ijre par ce i"ou~eju cetci -.
Dr 7nThTcq ues DcLs~aI i nes d ippol i t. tf .11t ht:iaizn i: II'un It dt. u,
AILfaiie-S rerorztes A buitaine. V~IPC.
1 10 Conisorts Rigaud et Vcbt r.
F Ic iUn,:* I
0 J ondidas (abriel el Nre T, 1 i101 I.Mc

30 !cidrty J Iu's.an lA .Uhon- 1 ,I
Latreu r. vs~ ijui
4 1!e Gn es et reC 11a I 1 1 ei. Ut- 1U d
du%- .0 n c I. ii

I-~ Coux L[ouis Elie et I I..i P( )ENT;1%.. ~ t.

20I-hlAT .iati..lIet11i~ at lit.hjjAi .I'. I

1 OC. lc tiu mnortier et[:in[mD.-r tl n ~ L
I lie cilIi'o.*a ellr Lt r,
I 'IL% Alcindnr et Cie Nie dL vi*i1*i d d lit .i i
0 Ii'' Id.rter d KIfatbel-mi.'
tt 1[(1.1 -I 'irmi:icau iAntoine. itc i~
4 '~~Martin et 1. BIt I. Pro%pc: .T'TII i. i
1 irleIbtnipel ci NOz'u%Nci:' i-i"
V- e cwti:idue par oser 'mli 114bi'* e
10 A liqu,-Tv AIL:L~ndt-,ct les. kpoU\ ; .:.l .:S iI

0~ :Irendubkat~eut j,"Us tanI.
.,it li.-mnin!oque la dL-- LI *... :11!s r ; s

de c J.. moiincurs. Firnivd scus lec o:*e :'
Ilxt/LI'e, NIr ie han iicet Ch i i -' LOSULU

!x -, tI 6 A i licuri't iti'. iiL.ri
1 buial due- di' E;.ioniom n 0 1 1
r ..L du is ( )Jobre iq)-b rnom-ol .mun*h rct ps%


I .tUt
13511-1. Llostne NI"' cu !. ix de'O 1'etlovH)
~ otenn Ci)'t fl Ll fulinI

d u M v., )L'e I lt tit- q u e'. c t.1 4c er sa n s a m o o I, iii
i .idwis sion dcs coULcu 17,t w
44:11I I'.k.1 .. LL1
el I".. L--t I pIe publi4 iw
~ I o t l s i c ~ n n i p' I : ,2 ,.I C 11 z et c ~ c I ~
'I ~ C C, LJ.I-10rtt. e ell ..uIS It" C tl\0. o e m
A, .I cNi~.ccpub. C -1 fal1ML 61 '-C ddI3l Ontit
conAut. uitjo du In I Vol.U WiT c "T np Is
xP'( ti; V. ice iP,-.L N110lt AIIN.J1uC Ir '11 IISol t ~
zH1, O,'tttr PiS I' n0' i v[ire CAt, -Xlcur in I a4 I-

U V.l.in,1 1bt un cHItiIJu ell son e 4. ut prciO dttI -
'. Ii'..epublic .aconciu ti .tcsit SU le &Litat t S it,
.4U IL A di':s tiuaiitL% j'ItopoS,c par la NOUS'f '
%v ".. !Zo. patl I.r .1 nou~le~u dIn lt l
Vke 14I I'A Lconlit e s con- tt U's IA ctmi 4- 0t 511
3( olte Nlia. ieur Ile '.1t t I cunt- lc oll%, .UN. :,j
At i 1 I*in .:,ti Ivdu ell1 son rLij ppE at, nt .iU *X 1io s in lii
le m.Uiii i ubli a cottclu 4 a IA .. I P u I r:i.,
he. alL~jiu 1,out' ui dc la VveLU- LL' s Canes a.rlr" L'
~~* ~~~~ IOUiL nn q om
01 dB~ ~ RF 11L. t.le ejieltao
I 4~C du Ic.--P'io~idu ill.fixc LIM Coiiin-'cmcra .1 i -, urt s tre


'a..IA 3 .fdl-CIIIuI~ii qi r jette le
N o l~t1 IdeI liost (4a.'iLLcotiite Ile
I ..,It ILI ntributral :.i ll ee Port-
JU-V,-a al~~ice. t du It.. '3o N.iTs 54 en~LI
*.-. a .,'a Emoile rtuis.


tit A .' i tf5phift.trait 1 111%Li
%,, Co0 N i .l1a'-t.o pi 1''. lIa 11i I- r
114i tI'l 01t e Ct epo~ttait dlat.'ar'
7 1 k N tie )oIJ,,11crie: 2 .A 3 Iouz.
J- d~, I I.'C 6 paires de soti

1a. i, o tO4c .,i sba..,...eur, ar:':auver
i 1 i1 4 !L'. S IJt'jt'i'% o 'a O ont 0 s.1
tclrijs une Utiedme. On croit quio a
0 I'..Il ~ '.' L l .ipj" C IJ X L 1) 1'. 1l
S 41 )'c' Ut:I Uia .1 .- Aa IC IIeI 1Ln I
C4 s uait I ai'JlIrea'L.D
t a.I tqU CIt CSC I., I ft n cL5ss I epL) [1u11
4ziudia.r ce sLas trai%'y de prl~ocitc

A ,pifitr ade Is rue drs Cwearrie
te'. jlutes qu i avaiehit cessa. ici)'
nent tie iccon; mcncei'. A pattir de la
rue &eS ('aIrn-lul IA Plnpat tc
qua: 1wi1s de' I Lta. gloti sud de Ia 'ille
,,-ont Im~pri.ti, a-.is. Pour a3llc Li 1
c'1 11 if c I C.uit se I :vrer .A tine
I L'.. t.becorv&c. L~a (rami~d'uc
421 ~ ( CdiI I, -I 7 ~'It t2 C't SCITI& Oh
vee.ua.~1i.A.lcs fond! c;es I ii. k- squad I c'
f*11) I)W' p.-is Ia.It1LIC. ec tcVi*
D')uve f, .;on g i &ale4ICtoutes Ia.
rues qui mt on' c trnwkies soit par It
seivce -v dulque. $(lit pata.r u
de Ii a %Oiie, sunt JIlivuses cts
joun-h


I AII N I u N M r (

'C r IS ,vI \ S.1- 4 V

I ti Atis'
N l

Mi %I n_- I r 11110 1, IC

Lu nie "-, i )o1i t tous I, dutres
brcs de Ij famnille remercietdt
Sill C1;:11( IIIttous les amis I,


a~ ~~J la kO) 4~ .translatio,

.1 Poo-.iu Ih1n.-ie le
J~I a.-nt~e p~ss&c, leur or4t
une tnOUVdie p~cuve de Icur f

Jer~tiie, Ie xo O:tobre t916
Nouiele #In mani
Comment, Ma demoiselle.
Lpouskz le ieutiieX, ccehils dc
taies.
QOw oultz' ouq. mon
miniux v~.ut lardI que j tm -zs



L ~ncieietsympatique dct~p
IDubuisson fil, candid t 3UX!ec
ItgilaJives du ,rS janvier zg
comt-enct6 s-i cailipagne depul
:ours. iiest .icucil~iavc e~enthoi


0 lub delI NAra xM irtIba! ais .
TIc e ist la dchiominaioiodundotO- Blons succibs
vtau tcc-clc'qui vientJi dere fondj A
b'o~.au-htA et idont Iinaugu-'
Ta.04tUti .ua lieu lundi 22 Octobrt i lae
A 10 11 e to
('e Lc5ccla 40 pgniagifiquemnent La IBoulatigtrie duO (Prcgi 4
i .1.1i.L. au c 3w o 101 de la rue do MA- 6ramd-R~e
gasad dv I'l Iam.Onn'a qu*4 voir cette Wadremsr & Mr U. M~arAx DJ9L


ra 'l s ~ (~ p~ i~. If 1' *I 8JI'alii.- 'At C. -1u ~ l*.*l
a J0.J V LES100J.ItI1di oiIlth cps explications &it moti eo. ~
Oil) okw cm i lotri.~yp li it it crit A cot av-c e( '*~* li

I d *ill!-1 1 11;,1 1 iiais jpr~llarcs atis I *I r f i r o i o If


lit Ill. is.

I t Ia a *
r n 0 t14oit1 oudoe4 ile-4
.1 Ptu it IV.Ila


1 1.2C.IpiI.22 L: .11II U' I* A ,oi.:~ 'Iti.lI=a. ae ~ ~ C

a L~ ~ -H o ic !i )r. une bit ti Ie illit U 'o- *w.mi" PUsg'u iwt. Dv an '. 1 4



I I ,1-1* a'Ihtit t ulin&.I~ v ir. Call~ hte s Il.
!es 1, ., I,'
I4UIPI t! U C4i


Bamer U 1, '' I 10 44- b*ti it '.' IIA US ~ I 1 i*I m .I v.rmt
tilt t j- d: od w oI tCl~ei ts
3. A 41 1 / 14% 444. 4141 I )w1' 'i 44dllaIliqm : Vs'i t oviii 111- 11t. Pi iiI 'l ''i II '.I pg
I All' .4..,iAd 444 1)1)44 I I a .4*4P f ail em mai. Le tdt' ill l* '*I~ ~ ,le i a .


** ,.,Iat1. 1m It do.] 1lil '- UU4-4-1 Ihi1)!)1a1il111 r ir. I,. hiJ'iI*


0 1' -' d5Alt~lf t ..' % i~ e r ~ h' O F (I I 11oElw i~ lfi.% IaIII% .
'Clfi 1 'i" 4r ii '1-34 '4 4 ', 15 ;p~. It C 'a hi IIH-i u,.all !'i',11. ll it, 4

IfA 0 4b A lo 1 10 .", I liot .at. (a do l l et&d lt -01 a '.
zluq;w I OIi.o 1iffI'I.
ttil"of ,- It ..P 4"
I ~ eltil 4en4 I I 4 le 1w 41'' Id lael-titieC V US pt- l II 014 11 ie ll*eI'.t) [ 1at
a- -, ,' Ln l a :an -,, t I it h mi ei idm i yade I..et d 'i 'Ii. lin 3iII 1. )


& ..l .n sI n h u o r. i' *I'a1 iif w ,.4 11 a1- 4 C C' ir t Iis I- S I lie, Ill. fill 1%
ell' t IIELIze 131 .:I ItW'1'H a10I1 'vlieIt'aI.-'.w eIdhlo-le .C t' I 't~i, 4~I

I. Ns 4A L I ori d. P t 1 Ua% llvoUsce
1 a. SCI, .1111 It t rt ld 4\IOI1ti'.v i 3 tulmfIa7.~ 8 ,:'-I=.i '~ ~ d 'I
4. L~'. 'a. pc i.-s mc' wit iv ow Ii i kSdi at 4Ia .' -u 41. '' Sitl

I 8 111- ~ 4 1301 .rcC Ir, I -.tt k 11wCa-lo I.t'ais i tde ontAllht'.)I'1yt I dos 11' ,'4ia
a 011111 o. tL0 t*i .L C IL''. l-O I 1_1. I ir(i .11.- I rtliallo quo i iu.)hI lihtti all lu IIti~ I it' 14 1a41.4j I I
CI 111S e raIcI1t~[ e iiuc ;;'k'u0 *:d, t' LI1*1 t (e l 'di t"4 IhP a.Z.
I C r.' eIn c~pta I'InIr L 10.1jU' 4 de-.I liUp le it uelltc eL IAtnu :111.

ux I A i '.-b s, titune concur rcn*Ote IA a 1.a,,4 text*%'s ileinis sac: laT'. o~ii corntm t'4 1"1" d. i I I'a-.It
d*i~ t ail -. '. c rh t e a!irtdAu '. I 1" UI..4.11;ilse taclisi l.;!. ls 131 1051 jel U de WiflC t 'i tal ." hank.Z
avavit tdi en esc in I ,lg v f tt lIyItsa .l '. -lit rA i,'11'~ A.~
oI "J us do arei ontis avt z o ttt i tre quee n a t '. a ''pptis .'l Ar lies
'C Il.l 14.U ,i)Ur- GI 1, if'1 11millu e ; o le ':A e,,tt Iwo le mtie Sil q ll ( 1 "A a Villa Jt puiiq
a -i; *,,ts OW lt -to d tclrIe, n i pO le iC) dt M s le 151t'idt qu itsIJ5 lob-niemr't
L LItil :oo Njvt i i:ba I 11ha ,lit ,t C 781, a.oL Vait e, (iel l 144 .itNt a ,tI",Ni)f-
I) l 4 1l i~ v- ORunurwI ri. h en :hat~. Iics hadztldc I [ Cat I'*i l.a i- I rti's (lljO'.hI

ac- I il1' 1 4,Itj- Val j utelmers jig s l 'iiaies. t'% il 4 le efia. I LAvkm iic G [our iaof
(744f 1. R 4 e tein a
J hDi "RtPOLR IC% 'Y4113Kca i'st'nce les eiids.. eprIa e lation Vicrlttu it cu I'wIittii u an
11~ S'111_ I *UJl I uaa ~ e LS sA#, e 11 riig~ pi~~u Sio.I IIIdoptab tje d A.' le IiS
-' ti r .1 a' aia & l ime i-~Cut eIi pl i t,-a edeWtoi; 05 S fIU .uporte le quel d truau famet vux tCramilloZ a IJdAIs

Nw Y,%Un;Ii e u e orzureze Et-1.. I dS -rsIt'jls 111'bris saeiit leS ol)vid ajiira1 c ne uaas l ,w-3111r we
mI 1.-11e mrI.lkveraioentles 20 Oct. 1916 s ptI'dot-It E-vis?.. De gian-r qilmos t- pou r UN A-ntouse SaljtL is! E44Sfl
As t. :cc A RE*)IS -Ipres' ai CI I I -fc s a vte hlt.l'a.e Il e l dun l1141 ito Its alale d P bleD. S1
~~ClI~~ 4 ~avarit d,-&IV ir (i. dsetatsh i c leIu ii ivi-d -Ium A br rld
L~fi.'L'-~vr.J(-S ioues rtlaux. o u 16Aci-ore u e I, I o_ 55it aISI, ayant enhdhb
M.l ,j1, ors Ic hal Norde ile GalemSiona ie teAn mitoie ienom, dpr!asid 1cnullFe
poisile -Ie' git ie A poraur rience, tis.lea alnent t Uoadlse id. I' t,ViLj, 6 d~lo
3'F ~ lrn~crn tIic-u l a nlet foirlot-slei V(lerao I 'a.litivaitenolY. S~lo

1, SL)R NGE NAS AU. IC 0 U lit, (111iIt! rtiombet.s, I OZtre Pou- sa rait-on jailU5Lalotl lWr 1011A
10L, VLUU'rb so, i It s trIipot, ensemoquaiti-du puIs lic cleladoudrtaiI-le(CtaO Anqoie
C, x0 LUdIUsEti t -ide'*nrIdousac etideejlde (site Louis Edwf ouard Pouiesgand itlago
ETIQU ET POUetNCLASSo .. (tisi~ence)tis ~t~enauec Iar laib~atei oi discto:iuraL-u Sadque die~n: edi
s 1,10Ns FREDE E I Saltsfion) qI~uiiie eait ;Ces soap- nel--con'ae los oute jrnutirt es-l
111W. K tellaIaIs dc auvatliI0 de dos miurl tiu0(1 ell a actelresbi1ralrlm.
I ~~ ft plaaqes o ru, avcntaie, qe fslu!,lades noc~turaiqt'st Vadu d:pi

,Pr 1'(us OS ur14pered t- ie*seIonc 0. I e rre-Lt ouia. do- eti C41tombe; clu ic er e tai c veimS j~ e r'ie t MO
27 LL1t1)U IA I J4ArhtdeC,1 atira ton-sut.'re. lelk'gar ese B6 d.un Vo lu traimi d t o usba t~ci ve A1D Y

N wug YO; 1, l) -du~0 es LMbr, es 198.', tret es d L). a uttd dnoutie ps, vO
116,rt-au-rin -ele 2o Oct. 1916doe+Aluge C'ptaour sboutirse- paouroU iatso Plis i'SeIM iE-4-0
ion A-Q; iH EN5IS.1 aitt IiriheMli a ltl atm ni A la! auve hmne, a p- dbo dart n fiicsmedetiOU5
lit' 4~f4b'41d11.lonat.eeuicj liAprton doir ai etrdse onfid..*e1. dd e ra ,1,-d't auxqO:5Icii'rsigadeit
I Lim15. "'p-'aIt! oar lahsette ro due juIimya one perturbatuionma- lu meata assaLsbnul? Si, qit
itq7. .1c311 NZiba r do iedeMr Pouget queteldn.l ie- raisoonomenticboe pa-. etar&iedevtr etr onCFiua aij
is)n AI pbiai dd, Ileirefuaale ;aPo t q Nordtoot..le. ciat iions loin- toinerniometido 1.ceoiite,ad8
usias-Ic u ouna I Mijt.tomes, too. cornestamefits louio? urs efe res ot I cvabenCOIrdadp"
iI nde Iminvil S'tmr. aWuliu eseto uo c Itaitihpouinr arrivek-ar &d aute tvabisofl-udeE


speub:i"* so reserve ade dre son bonnement jeter de la poudre aux plicite a I'ezercicse tde .I NICl
Si m.ot dan.s i'flTfaite de la lettre Poo- yeux, #girer l-esprit du public, et Camille Gabriel s'exile donod "
..t-lit-dy. apr6s les explications que fire prendre des venaes pour des remnen ici vous tachez
iti peut sanaiiLIer de donner M Br6- lanteanes ; atout Ie mode chantait, dans Ia t6te de Bredy quo e .i
dy stir la puIlication d une lettrte Iouait et waudiaait, tour & tour, it renonce erieUsOwme"t j
esS i Iive eet coui/identill... de son an. cheque changement de decor; mot de son madat et4que Cam i
cien collegue a t1 Chambre, r iesidaussi, J'ai chaout, jai loud et jfa a'eonest alld pour louJorur
SRou o m-..* Lmaaudit, tour A tour, a baque chai- u aion, done, u eat 1 m -


I






LE M&ATIN


U I A-


SL'Emulson Scott

et prescrite par les m6dec;in come
un remade -cellent pour combattre
lrAnemie, le Rachitime, la Bronchite,
la Tuberculose Pulmonaire, et toute
..--W-*- faiblesse generale de I'organisme.
.............


j de Ia Charbre et les rempla
r 4uidevinz p e dPle d
eer Louis Edouard Pouge
piatur6t. en ce temps-li, e
,'ture siege Ia Chanmbre btas
Spoor y parvenir. denofl'tl
aville duCap et passer,
bleIon. sur les Radavr,-s glact
ad2vid, de St Julien Sanon, d
SiUa Svre, de Thimocltds 1,3
Stec etc. Lea moyens iupo,
pt pour d6cioche9 la cocardt
.dans une leltre qui aura
deieir/euille de route vers I a
dMde4putd en cause, dieter
Smdrantsd'un project de loi
pour fire aivir sans miisbri
contre 8 de ses anciens collt
;ilui Pouget, colleagues re.ill
ot ses amias
defait, cet ivrogne enlirci Inm
terms pas a la Chainbre. I.
ren des plus dangereux aflti
lisa Camarilla.,* Laflirinatiol
rique ici, et la dtntoncia
St renfcrcee pou pressed
miri agir centre Coodavid
Macon, 1'ouget veut arntv.er
replace pas un abstentioit-
mas au moans il remplacerai
Wt devant ktre emnbaiqutd
lea propres terines de sa
Ecoutez-le: Si le cas des sim-
ientwionnisles rencontiait dt..
urs on pourrait ajoulriel
Mre juqu'en 1910. Quanlt au
I puo'6s parties ostensible-
oans la protection des i'uissan-
citx qui continent ia elire


dale dan Ia La oatiosa Etraw-tyere,


I


ueMnepeui touroer r',n ,'tr'. 4ne brise au c6tl oppose au Su d et
tousvous y lpret/.cz t eceplionntllemnet l.s lat- par lc rest de la propridtu de la da
nwrts jusqu'au 8 Janiter o me Veuve Mesmin Lavaud nee Ca'i-
til'o decide que les ,' tions da Pasquet. au Sud par un passage
'Mplustard. d la fin tle Jaaiier, conduisant A la Rue Ripublicaine et
ML unmediatement ma candid u-. A. lEst par Mademoiselle Pauline La-


"ffw-740 PUS*"sb dbioIuu ella I& r A'!D1T
te dawre Vie Mesmin LavAud sipi-I ?E7J.ITALt
van: t~ ebL'1p~b de I tL iq eter bitter
Geo-g V-'rnin ty an dalfdu yangi
1hait i'nil neuf cent or z'-. fQPA LITE SUIPERIEURr
d~amvni vrc "v Stir Iie mise 4,
prix J d me bulf centd-' "cnif gouir. -r r
co 1, v Jsho- RDIEA. X
outre les h-iges de 1eii~h~e (;.I
1.819.10 viN T'o:,jiQu- s r Y.)
A la rcqu~te de Mommitur Alte Ri- 8017 I DEILIClEUX
meau propri~aire derniurant et do- 1 '~l1.l\ AGGERHOLNI
micilik A Ltogane ayant pour avocat A GEN-r
Me Uo Alex s -'vec 6Iection de do-
micile en son~ c binct. icS rue Hi- ---
merthon ilik i M Ae UI .... A.


.......... ....... "' "' Ser ie de
Centre Port au Prince Service de
Contre la dame Carida Pasquet, V c int ios
Veuve Mesmin Lavaud proprietaire CC aI O
demeurant et domiciliee A Post au 58. Rue Roa:x, 58
Prince. L'a-ss'.arce mi.'ico-chirugicale
Pour plus amples renseignements vient de rcctvoir des Lihor.ntoires
s'adresser A Me Leo Alexis no8 Rue Paike i) vis & Co (U. S. A.) Un
Hamerthon Killick ou A M.Louis Ed stock de V.icct:i GIvyzerin. garanti
mond Oriol, nctaire depositaire du jusqu'au i Jdcemnbr", proh tin.
cahier des charges Que le Imiules st npiessrntdon*. ,
I Lo ALEXIS d'en prQfirr i h.s.irat vacciner leurs
enf.n's tous Ls jours de 4 a 6 heu-
res p. in.
PriaC des sU, service de vacc;n.aion gra.uite
pour les ent.ints indiegnts se fera 2
MarcfHtate 'tsets fois par scm.nie : lcs lun:dis et jeu-
Beurre oldo : la caisse Or 16 So dis aux mnmncs h curcs
Farine Coq le sac 10o o
00 1015 0; '
Gold Medal 1o.jo0
Dos Broudes 10.50 so Geor.es iobin
Gaz Radiant la caisse 2.70 ,i,'s ,, '.
Texaco a 2-50
Gazoline Radiant a 6.oo00 ort-au ri,,ce (Haiti)
a Texaco 5.00oo (aussnres poir Ih~tmmes.
Harengs saurs 4 1 90 femmes el eniantls, boles it I'tcu-
4 en baril x.oo yere etc, ei', mae;ri;ux d(. pre-
Indigo ordinaire le too 8 So nerec, soiwttxdi-
Mantgue Globe o li. 1 1 ier ch oix, soi t exception-
antgue Globe to li. nelle.
caisse 21.75 ee
5 liv. 22.00oo Ls cornm nides des clients de
c de famul 1to liv. la province seront execulees sans
la caisse 17.oo retard.
de family 5 liv. | En oulre. on trouvera ici des
la caisse 17.25 billets de la loterie de Slo-Doini
Morue le ier1on o0 lives 14.oo go et de Venezuela.
Porer la douzaine 2.00oo
Riz Rangoon les too liv. 6.oo00
75 1 .-8o
SPatna 100o 7-.o 5N01es r r elttu
SSon 25 2.00 al(r-laillr .
SavonColibri (2$o)1a caisse 1 oo iSlr-taicr
9 Babit 12401 Annotnce ian public et o sa numb.
a Canari 1 0c0 reuse clielt'-:.o, lut iil i nwit do trans Co
Sicre granule les t3 liv. IJ oo fArer son atelier .1 la Grand'ite LEr
a coflncss I 5.o00o N 17!,. dans la i aisoluS iil etait c',
Tabac noir les too lives 4 20ooau paravant. I


14 fr-
I S fr.
17 fr
1 fr. so


Fornie de I'Automoobile Hecker Jones Jewel Milling Co

SCRIPrs-iooil Fanilws HaOarial Do. Suiilem & Jaco


B. T.


BABITT INC


SAVON GOLD BAR

FRENCH AMERICAN WINE CO


Vins


REMAROUE


M._que adressee aux clients per LA COMPAGNIE SCRIPPS-BOOTH, nest pas seulement une
relatve au lint de launto;elle implique aussi toutes les conditions pouvant girantiu a eaheteur
u dun S automobiles quon est Hier de poss-der. & cause du luxe, de I'efficactle et du prestige qui
'iLe 'est Pourquoi MM. Scripps-Booth n'op.rent pas sur la minme plate formne que Peugeot,
IMcedes, Rolls-Royce, etc.

tions. Elleq sont au sujet de 'autode route a quatre cylindres pouvant transportertroi
etee Passagers.ayant un 6cartement de roues de cent dix pouccs, avectype de moteur
tt, soupapes conmmand6as en tete des c,lndres Directions A droite ou A gauche; mise
%t ot1e age par Ielectr-ci ineaures mdtriques ou par pouces. Roues m6talliques d6tachables,
a '. esl, avec caouthoucs par jeux de cinq pneus. Carrosserie de grand lue peite e
gi t g pu Ucial de Scripps-Booth ou en couleur-havane. Les rouea mintalliquesrntitpeintes
tiI _blanche de la meilleure quality. Lea coussins sont couverla eon bon cu .. g ..grain de
fe- rouge fonce, verte o noire. Les trompes d'alarme sont misea en action par I'dlectricitd.
ft ton de trois pouces de di amtre p lac6 au centre de la type doe direction as capotes o
On Ou Khaki, et peuvent 6tre ddmont6es par une seule persoone. Les accesores d luxe
l;at tous lea instruments ou outils neceasaires.
!4 !auto de route pour trois passages.
-w' auto pouV quatre pasagers.

Scripps-Booth Company
1 l 'ExpoXoition 2, Wet 57th Street New-York City, U. S. A.


de californie:


Vins rouges : Claret, Zinfandel. Burgundy.

Vins Blanes: Hock, Sauterne, Riesling.


MASSACHUSSETT BREWERIES Co

Bieres Pilsner, Plaff & Kings Bohemian

Alleys Porter & Kings Pure Malt


THOSE WOODWARD & SON

Poisons sales en tous genre

Repr6sent4s par

Eug. Le Bosse

95 RUE DU QUAI
PORT-AU-PRINC:,(HAITI )


3- tureau Cap. Aiguillonn6 .*or i envie
&- d'etre iDput3 Poug.ot attaqnp, d ins
t, un but d intd6rt personnel, et passe,
mn d'un coour hlper, un trait de pluime
;e sur la Loi l1ectorale qu'il defend
ir aujouri'hui.
'Il (Fin au prochain Xaimro)
s C. DAUTANT.
- a p~a mvufo~n spftiate

it En vertu d'une obligation hypo-
At thicaire avec clause de voie paree,
-a passe su rapport de Me:Louis Ed-
i siond Ouiol et son collgue, notaires
A' la residence de Port-au-Piince le
- vingt huii juin mil neuf cent treize
dument enregistree 2 o d'un jug(-
ment contraaicioire rendu par le
tribunal civil de Port-au-Prince le-
sept Juin mil neut cent seize, enre
gistre, signifies, pass en force de cho-
se jugke.
r 11 sera procede le merctedi que
. I'on comptera vingt cinq octobre mil
neLt cent seize. A onze heures du
martin en I'6tude et par le ministere
de Me Louis Edmond Oriol, notaire
, A Port-au-Prince A la vente publique
au plus oflrant et dernier ench&ris-
seur d'une propritd tfonds et bitisses
sise en cette ville, Grand-Rue ou Rue
Rkpublicaine dans la cour, de la
conicnance de trente huit pieds a
chacun des c6tis .st et Ouest, soixan-
te onze pieds huit pouces au c6te
Noid et soixante douze pieds en lt-


1


I


)LPaI-.dx~rS. Al
4X Lorramc c .t
3.uI btr ;2 tr.
Los .zbo'nuemepajtjptensJ.1.. ior *I
PixI du Nutlrn~o L.. -t~~


ATvn
Les sieurs VILMENAY & C* mesa
tent une .utomnbile neuve en circa.
l.A'on' po r h.ipere, mari' I,
co,,,,,. t,'. j ,,,n prt x un i mod-i4|)
S'a3Jrtscr au No 27, Lalue.

Rtevuce
des DeuD Moidest
1 s. Rue de 1, Universitl.Panrts.
SOMMAIRE DE Lk LIVRAISO.Nd
1 SEPT 1916
I -Une here soleneUlle
de l1histoire de Fracm :
La victoire de la Mar@i.
La rute ennemie.--L'o-.m
dre d'arret.--La bataille.
Les :Lsultats immediat.i
Les consequences histe-
riques. avec une cane,
p-r M. Louis MaJelin.
II.-lu nes plus rien. pre-
nmiire partie. p r .\. Re-
ni Hovlesve.
III.-Vers iunitt1 l.atin:. par
.\M. Louis B.rtrand.
IV.--I.'ap6tre d's Indes et
du .apon -Frangois de
N vier.--V. du japon
.iu seuii de i.l Chine*.
par M. Andr6 Bellessort.
V -Le Marquis de Sgur.
par M. Andrte Bcaunier.
VI.-La lutte pour I Adria-
tiquc, par .\1. Charles
)iehl. de l'AcaJ1mie
dies Iiscriptions et Bel-
les-.ctt res.
Vl.-Vues prophetiques
DJga.ir Quinet sur I'AI-
lemagne, par 1M Paul
Gautier.
Vil. -Revues -trange es.--La
docilit allemande, par
M. T. de W\Vzewia.
IX--Chionique de la quin-
zaine, histoire politique,
par M. Charles Benoist,
de 1'Acad6mie des Scien-
ces morales et politi-
ques.
X -Bulletin Bibliographi-
quc.
PRIX DE L'ABONNEMENT
%.".." ,i x ,,,os Tr..os ,MAi








Eddwaird g M. Raphel 4- Co
NAc n'- IYHr: ort-au-Prince
Speclalite de Produits
Vi POIREL

P. :[ E KIBIT.


-2WL. GO.-1JJRIU;dT
a-IIAICtAND. Impartafeur.
Bluei tzia uA.agaiu ntie 1'Etat, 73.
A vise sa hicniu dhinte clitti~e q?4e sa inaison fail un grand
rabais sur Ile)prix des comnplets /zils et fourn vs.
La v'ivisoin vepid des fourtidurecs pour tailleurs et des cauinsirs
de ler clwia evn (it 's dciendt .Ot t rcut'era des article, pour
hoinmes en gent~nd1: chsateausx hfatte forrne, melon feutre eS Lane,
vailfe S111Wrici-itc ,',ir /owiwpw i eln pfants, faux-cola et manchefle
odle, cnivai C,i 'I (C~~ c/oiunscs blanches et couleurs suat
racut *. 'uls,'i I', lanelle ef tricot sup,6rieuars,
colepostis In, W.t1; 'jurI dUa dst .esoie., litletcnion pour honarne*
el epifispiIs, 1;as lit /~our da,,zcs, custunies pour en/ants de 3 4 I12 ans
brefelles el Jfit roch'is pour hioiinmes et en fans, cannes, cannes d pa
raplute sote en htual jet nre, ninucI4oirs de pock. soic, filet colon, chain
ties tu clef, cL'In fares cuir en tout gentre.
Arices (e la haute tiouv6(uu1 paristenne t! prix res r~ddsit.
,.Sa nzal"iU's ?114 w de 5U010 sur la vente en gros


va ohs4 &LA ie e6aRYa to
Lt~~z ~r. D SzLur~tI. AtIUF
AL J'lp lsqd o ,z. ,mieass do atis A ffi.
TI I. p~. od *aqt. Wwi W s4.4a I=%06MI
v be. pUI, i es v.* ye' al. NamMM065.L
K~Tr, z I a d uasdo an Mom ine.ho I= tm
opoor gu.ra I
Constipation


IsiAmonobiles Ford sont colles a ui Be cogutfortcut Is ifu se
6~wroutes.-Ehegance, aouplss, solidi&E.
Touring Car pour 5 passagera:


Ford Motor Co
Ls .MEVS & Co Agents


LU MATIN

Librairie-Papeterie
Madame Viard
AuIle des Rlmes d Cetre
et des Casernus
Port-au-Prince
Fournitures de bureau
Necessaire pour les Ecoles
Articles de papeterie
Livres classiques et de litt6ra-
ture g6ndraledes editeurs Larous-
se, llacliette, Armand Colin, Gar-
nier Freres, Alfred Mame etc -
Methodes pour 6tudedes langus:
Anglais, Espagnol, Italien, Alle-
mand,- Manuels polyglottes. -
Instruments de niath6matiques
de dessin et d'arpentage.
Ouvrages des connaissances
praliques.- Le Secr6taire com-
inercial anglais-fran;ais et espa-
gnol Irancais.
L'Angiais commercial. Le
Dictionniaire des terms commer-
,-iaux anglhis L'Anglais par
vous-memne Le memento La-
rousse.
Les Livres Roses Larousse et
la Collection des Petits ouvrages
d'auleurs anciens et modernes a
U,25 c- lexemplaire.
Rlomans en tous genres et' A
tout prix.
Carries postales -- Journaux ei
revues illustr3s au No et par a-
boiicn ;nimt- -Calendriers.


Le je!ezpasa

vo3 aonciens codes
Siiivant tine enten'e avec les
4ditt u-, Mri ugenIe Le Bosse, 95
Rue .idu .)uai, 1 'ouI au-Prince. esl
autorise a allouer 1' 2 or, sur les
aticiens codes AlC 5 ih, A toul
aclheltur deI I AlC 3 th, editiomi
de 3 lettres, co1itant P. 15 or. De
nietne les codes Lieber pourronm
eIre repris P. 2 or, contre la
nouvelle edition de 5 letties, coo
tant P. 10 or.
Cetfe offre ne tient que jusqu'au
31 Decembre 191.
Pendant la durde de la guerre
les pays bellig6rants n'acceptent
pas loc mots de code de 5 lettres,
mais i t si evident que I'emploi de
ces codes pour les Etats-Unis et
les autres pays neutres, repr6sen-
te une tecuiiomie notable.


Tabac sans rival
On trouvera le tabac, cigares et
cigarettes sans rival,
Chie Roberts DUTION & Cis
Place Geffrard.


Avis
SAM CHING
Bklchisserie nederve
Repassage.des faux-cols
Les faux-cols repasass peuvent
durer plusleurs jours sans tre
salix par la sueur.
Pour les vtlements de laine,r6-
piration A la perfection
Teinturerie pour les articles: de
line.
Repassage A la perfection.
Pantalons, chemises, etc, etc.
IRIX MOD&.H
Rue du Magsm d rTEtat
Plae Gt rd


BIENRE PILSENER ol
La plus en vogue aux Elats-Unis qui se debite dabs
brasseries amnricaines et se recommandant par sa puretd ;.
teillde sp4cialement pour :
A. BEHRENS Co
Seuls agents pourH I
On trouvera cette nouvelle marque de Bire chez:
Roberts Dutton et Co.
Simon Vieux
II6tel de France
Il6tel Americain
Francois Letelier
Bar de l'Union
Nouveau Bar
Au Cap-Haitien: Arthur Samson Port-de-Paix .C. Bien-Aini_
Genaives: 0. D. Jacques-Cayes : Roberts, Duttonet
Miragodne : Barthelemy et Co
Aquin : Dupr6 Hyppolite
W --- -------^- ---- W ---- W ~ ka-


Sirop Polybromuri


Contre


L. ROHAIS & C',
2. Rue des Lions-Saint-Paul,
PARIS 0.


Une surprise agreable:
L'Epicerie Moderne, Grand'Rue (vis a vis du caf6 Dera'
se les families qu'elle est en measure de livrer A partir de :l
d'excellents vins et vinaigre de table au prix de:
Vin Rouge Vin Blanc ViimN8si
Le gallon 4 gourdes Le gallon G. 5.50 Le[ llop0
Le 112 gallon 2 11i2 2.75 f'I
Le 114 gallon 1 114 1,; (f 'I
Le112 quart 0.50 112 quart 0,70 112 quart


N. B. Nos vins sont garantis purse, et provenant do ,I
frais de vendange. Nos vinaigres seC t purs et aromatisti'l
gon.
Nous invilons franchement i'intelligent public de r
Prince A essayer et compare. Nous sommes cerains que 5a
meat sera en notre faveur.


Laboratoire Sejourli
Preparation de totes ampovles m6dicamenteuses
et 'sajectables t
2 MtoDAILLas D'AIIRUr A -'EXPOSITION DE BRUXIL-LSIS
AIPOUIKLES d'eau de mer Isotoniques selon Qvaijs
L'eau de rner quo nous employons a et4 soigneusemne C.
large, au deli de 1'lle de la Gonive. Nous faisous remtawr q
*scical I o -,rvation judiciouse que font les laboraitores edr
L'em de mer injectable doit tre de fabrication r6cente pour 2voir touted s r
raepenu.es. DC no.mina.m a neati0o nm permettcnt de certifcr, quC
do aa< toeu les rtsu *mmae.Mr s.'
8 P EC1ALITE: UIm n* vBratha6nique.
Ce -rm lurgularisle 1s 6*haagi taritifs, il a 6t6 *oipP
dam la nuirabat6mi, la trao1& 4 tc.


VERMOUTH


CINZANO VERMOUTH? CINZA$

A. DE MATTEIS & Cr


teprentants pour la RI1publgu. diueui


II ~p -~


i.c.