<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02723
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 20, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02723

Full Text



OUINZZ c elriTm s


0m.mt..NAGWOIBU


PORT AU PRINCE


911'ARTEN ENTS_


r..i..ii 9dh ~hahu. seas *- a wu mw ww~~ ~ EWE W


000
s o "


CTRtANGiR


G;I
0 0


: 0 I 0


oT.AU-PR INCIH (Mal"


1.00


LSD
5.00


8.0B


OUOTIDIEN


RADACTION DMINJSTRATIOE4
&no@ des Ruse rou &amdif


A PM *aw-i -r h-n duo.m
& IPam thea L~ysom .& CisVRe. ..Trmbse
A Less... shm L.Maymem fta CO*.s96 ainag
A bumm. dm aRadek Mom Lsv 5. wa.Ja,.lnw
5Mm G46"9
& Uumw.Tm a Uivmnd Q-00"l Cmy41 ww
54 a Ssan


ibowme.Ss & sUSfftwS ous bles 4mueo


GRANDE GUERRL



de Grdce


1


LA GUERRE EUROPEENNE


La Manipu


lation des Gros


Projectiles


mm


t ot eorrespondanil

is0asu allemands affected
Ulse igsaaoo protonde, parce qu
ipisemnces de Is Quadeuple-Er
uawe sont dcid6es A exiger A A
imst, ,r une demonstration naval
qglaGrece cesse detre un fovr
tiu igues allemandes. L'orgine of
ifrix de la chancellerie de I'Em pi r
le.iague, entire tout, par sa vio.
ai Force, dit-il, A p:endre It
imsan people doit le gouverne
mt et la majority de la population
mit uor la paix, est la plus inlinm
i utioa de ses droits P. O0, loin d
pmer la Grece A la guerre contri
Miti, les puissancea de l'Ententi
gilaemandent simplement de no
s tircr dans le dos de leurs trou.
LtGrice ma' jamais ignorE pou
k, raison les Allies oebarquaieni
que. Ell n'a jamais pu preni
dloabuge deleur occupation term
pume. 11 n'en est pas de meme des
Bulgares don't lout son histoire, me-
mela plus r&ente, lui apprend A se
deter. tt c'est A eux, purtant, qu'-
tle ouvre les toris cunstruits pour
ropposer A leur invasion et elle leur
remet lescarons achcits pour tire
streux. Dou vient cctte evolution
a contraire aux traditions e: aux ins-
btias des Grecs -? Puiquui le Bul-
pt, 1'eanemi heredlit4jic,a-t-iltrou-
vi tout A coup chiuz les Gre:s, dei
splices ? Uniquemnent parce que
l sbulgares sont dexenus les soldatb
de l'Allemagne. Le roi de Grice, sa
car, les chets de I arm&e, les tonc-
t0onnares s'incliaent devant tout cc
1qinsee soumIs A la discipline de
"olia. C'est l'Alleriag e qui sent
idcautioa I la Bulgarie.
Ou'urait valu ia caution ? La
G1 l'aurait apris A ses depens si
Stmpires du Centre avaient ete
"noIx. Mais, quoique la detait,
fEampires du centree sont certain
aget I& Grece en ait l'impression,
6a "Ipas voulu se degager de I'-
S 1allemande don't lemprise sur
t m trop forte.
Nute diplomatic a cru loagotemps
akayrmt atfaire A des Grecs diva-
Sa.El.ese .trompait.Em i .e.-
3t1c de vtritablesGrecs qusad
Struarait en face d'un Venae-
is qand4 tile tait en rappen
Se et lea Slo.kaSdi
t avec lea miuistres ui
derritree les Alies
I 81 o dure depuis le debut
$am.t Ce solt les Allemaeds
"t conduit t :e rot A se d barras-
t 'tvefnizelos ce sont eux qui
totve rne sons les noms des mi-
Sqit. e sont succedes au pou-

.t po"r "'U le roi, la court et
chefs de F armte, les Alle.
t- etaient les plus torts A
A.et lI'taieenten reality.
t1"M fikolestles fois que les puis.
is-Ut mne demarche otfi-
SA I leurs reprEsentants
Selet _a Plus belle assurances.
" t A .a muistres promettaient
itt ce que ceu-ci leur
A que les diploma-
*ttIs'enchant6s de I'ac-
res"Irrv les chefs
dor""ps expeditionnaire.
asz* smnes diflicultes
i **e eer experience

ta, latte, come


et



In -N

C ~i, ~*s f




rCette gravure donne un aper~ti des prica4ulions ni ces-aires pourm-immipifler les .1noirnes obum employ6,
pend. t istloffesisive des Li oipes 11D"iillv~iI i.-. sut leI' ouit oiit-t. OEl a iwjoI Ic qiulelea 141cs canoes
atiglmsih donnieiit do ine..illeurs zciulLtat que les catimis alletizainds dos 423pouLcs.


S


. me ses colleagues, d'etre au Palais tdes sur !e champ, portjien!, cette made, renient les esperances de
I'objet d'egards particuliers; il d&ea- fois, sur des points pieces. Les puis- I'Hcllenisme.
* re quil n'a qu'un souh.ait A lormu- ,ances tiennent A exercer elles-rnu- 11 taut envisager .es atfaires de
r ler pour qu't se realise. Mtis lecoin- mes le contrale du service postal et, Gr&ce avec came et sang-froid en
mandant du corps expeditionnaire, du scivice telegraphique sans lil qui Evitant de se payer de mots. Nous
qui attend des actes et non des po- est devctnu le plus important Rien ramenons trop les questions A une
hlesses, constant que les choses ne que pour ce contr6.e, les Allies au- simple alternative : etre avec nous
changent pas. ront tort a taiei et les poses lie te- on contre nous. En Grece, sous re-
On a eu en Fiance quelques rares; graphic sins ilt A supriaar 1l-bas Nerve d I'Pavenir que nous n'avonss
6chosdes embaras que le general sont extr.netmniit noinurc-i Notre pis A ptcjuger, il y a une nuance de
Sagrail a rencomiiae A bAlonIqqLe. O,: flote, ceile des. Anglais et ciile des plus : ,'est ce qui se ciche sous une
a parlE de l'nsoiance des utficiers alienss wfont pa.s deplice ui navire neutra!it purenent verbale.
grecs lieves enAllemagne et peasant sons que 1'Aliemagne eIt 'Autriche C'est icet 4tat dechoses que la d6-
en Alle.nagne. Ge n'a et Ia qu'un ca fusentt antor'n-cs. nmonstranton navale avtit pour objet
dee traits irs plus insignitianaii. L.s Les pJissa:ices de 'l itente onut de mttre fin... Mais les dEplches qui
officer fraocals ct I general Sir- dernmade Ic depart im.i:iat._l- tous nous arrivent continuent A montrer
rail ny a pas manque savent sc les earangers qua pratiqjeati en Grece les Gees abandonnant, place apres
taire respecter.Mai.l-hostlite ouver- la corrupiion et l'espionage. Cela place, leur pays aux Bulgares. Nous
te n'est ren aupres de I hostility qua vise Ie baron Sc.henck et toute sA ne sommes done pas au bout de ce
se dissimule soas les apparences de bande. Conme ce personnel est con- qu'on appelle ne sachant quel
la tranchase et du bou vouloir. nu, 'cxecutton sera facile. CMas corn- nom leur donner--les evenements
Le corps expeditionuuare n'a ja- me l Aes Allis ne s sont pis reserves de Grece V.
mais cesse d',tre espionne et trahl Ic choix de la residence a assigned A L KOSIUSCKO
par les Grecs aug oraies et ad servi- ces mdesirabeis, ils devroiat veiller A
cc da gouverwnement. Tout ce qua a cc que. parts du Pire par un pa- ..
etC tatl come travaux, tout cc qua quebot, its ne debarquent pas dans
a etW debarqu6 come troupes,cou- quelque crique d un des bateaux qui ( Le Soulier
p arallenra, come munitios, a ton: ta contrcbande.
ett, jo.a par jour. sagnal A Berlin I La trotsiiem denanJde des puis- a I9
paS 1A posIe t par c16 tlegraphe. Lcesances de IEintente, accepted, elle C est la re m m e
parea LScoatck, envoyd de 1 Erape- auSsi, est la plus ditftcile A menttre en
near dAllemagne, pourles basses be- prauque. ile coUcerue lee sanctions
ammes s'esapbounagne et de currup-:a obicoar centre les sujets helleni- Rappelez-vees, Ra pelezm,
us.. agit depuesdes mois seuiement ques complices de faius ic corruption de Gendrillon la merveitlee his-
ea plea e hbetn. mars avec lappro-.cit d espionage. Beaucoup de cou- loire... el, courez, courez vile I
basson de la I ur. Tout ce que 'onUpabies echaperont, maIs si les plus
a no.ast car is bases de ravianalc- notables etaient svtreent pums, Paadi des Dam
imealpour le sous-marnns allemanui leur example serait un avErtissanent
seur Isutoral de la Gra a eic me ; pour.ies autres. A I PTTTO ,


ouet eeat pomitanut d'ue scrupuaiu- Lupinioa publique semblait at-
se examtude. Nous ne connaissons tendre autre choose de la demonstra-
mrme, saus doute.qu'uncefaIic par- 1Uo navaIe. liCte se tronpait. Les
aie des intrigues oiagansecs contre puissances dle tntente uc veulent
nous. passe miter de lapolitique interieure
bien que les puissances allaCes de la Gr6ee ; clles demandent sam-
aient moutre a l'egard de la Gre.. plemcal apouvoarprendreleCsnoyens
une indulgence extieine, ii y a pomr- dc ne plu eitre espioautes au profit
tant des heures ou les inenecs que ac leurs ennemis.
P'on sent autour de sot devienceut Quand on volt les demands que
intoleiables.C-est dans ces moments lespuissances del'Eiiette oidd Lor-
queles puissances se decidenL A agir. muler, on trove strange que nos
Les navires de gaerre des escadres se suattges s'Etonet que Ie general
mountret, provoquant les accama-- )q3Trr n'ecoue pas leurs ordres
uous du reuple et entranaint, seas pr armacher de 14avaut. Le gnteral
tirer un coup de canon, toutes Is aurrail qua reueut devant lui, avec
concessions demandees au goavenm- a allies Anglais, S.rbes, Ruasses, et
meat. taliens, des torces bulgares que Ie
Nous sommes A un des cas anm- ro xFerdauaud aurait bien voulu por-
meat. 1h semble que les puijaces tes atUleUrs doit s'aCssrer d*abord
allieca aies an peC hausse ke bs.,qu'ilU S Sa pas pras A levers par des
Lears decades, quit oat et& ase@VJasRdSas aul, seos la'ilaence. allej


A. '. UI rUlUI
qui vient do recevoir do la MaMmn
HATTAT & KNOCKER
Do R PARa
Un Stock do f1ae Cm umae.
Pour Dames et Demoielele*.


Via de Bordmeaux

ROUGE et BLANC


Can
J. IBIGIO
Angle de MRs CMrk a Cas i
URiOS iT DT4IL


NOUVELLES
DR
r-Mmcro


PAR SANS FIL
20 (ctob're 1916
LONDRES. -En appArence les Rou-
mnams ont dte heureux en arrot.int
pour ui temps Pavance des 'curons
tout le long de la troa.tire de li
Ioumninie depuis iquie Berlin et
Vienne d&clarent n'avoir pas lhit de'e
anouvejux gains sur aucunu point de
la ligne.
La bataille se pursuit en Galicic
ou Ics Allemands ont capture plu-
sieurs positions russes et Io pri-
son n iers
Les bulgares ont attaqu< ladle
droite des Anglais lI'li t du VarJdar
dans eI secteur de Doiran sur le
front de Macddoine et ils n'ont pas
et6 repouss6s.
PARis--Oi rapport que les serb.s
ont pris la ville de Brot sut la riv,4.
re Cerna. Les tran;ais sir IA Somme
ont resistd Aplusieurs contrc-a:taqut s
B allemandes et ont Oendu leur ligaes
entire Biachs et La Maisonnltte avmnt
la ville de Poreno pour objectif h:cr
avec succes.
BERLIN'--Les anglais ont attaqmu
un front de six miles et dcini entire
Lessars et Morval sur le trout de la
Somme. L'avance des fran<;ais entire
Biachs et la Maisonnette n'a pas ett
important.
Les forces allemandes dans leur
offensive ont capture hier en Volhy-
nia des tranchtes russes A P'est du
rivage de Stokgod. Les attaques
russes pr6s de Gubnow ont 1et re-
poussdes "ivec de grandes pertes.
Port-au-Prince.--- Le U. S S.
CULGOA est attend a Plort-au-Prin-
ce aujourd bui vers midJ et v re/lera
jusqu'd I'arrivde du U. SS. PRAHlRIE.
PETROGRAD -- Devives bataillesont
eu lieu en Volhynia et les austrc-
allemands .'ont pas fait de progiis
dans leur attaque contie les lignts
de I'ennemi. Les teutons tont des
tentatives pour forcer les lignes rus-
ses dans la region de Dorna Waite.
La bataille se pursuit au sud des
Carpathes et les russes refoulent les
forces teutonnes.
Les renforts que les roumains ont
reeu des russes ont arrktd les pro-
gres du general Von Falkenyna.


Les combats
de la Somme
Un communique offciel de Lo.N
DaSS en date du 4 Octobre donne
des details sur les combats du front
de la Somme,apr6s Ie movement em
avant du ij Septembre. II decrit la
prise des difterents villages entiree ae.
tres Combles, Guerdecourt et Thiep-
ral, et ajoute.L*'ennemi a combastu
avec acharnement pour arriter notre
tvance et depuas le as Septembre,sept
aouvelles divisions oat etC emme-
a es contre nous et cinq centre les
Francais. Ces lanes violentes et pro-
ongees oat demand& de la part de
mos troupes une grande d6termina-
Uon et an grand courage. A Ia fin dr
le septembre, la situation peut se
isumer ainsi :
* Depuis le.commencement de la
ataille du ier juillet, nous avons fait
16.735 prisonniers et avons etC en-
gages contre j8 divisions allemandes
onat 29 (environ )jo,ooo homes)
ant etC retirees compl6tement 6put-
sees ou ddcim&es.
*Nous tens tout le terrain eleve
* f(one de dea4-luane ia6 asu sa4


I'



c
a
14


t-. I____,_ I


Temdradi 28 &Iabm 4649L


I



0 ,


II






LB MARTIN


de lAncfe et occuuya toutes Its
hanteurs do quelqv66- mportance,
itous ;-von-% ainsi dtovua.. directs
vers 1'est et le nord-4@M.
a Lennemi vest replied Slur mae 4'
ligne en arriure d'un* grt.e peu 6 et
v& esit udeim mkd jate meat Allouestd4
I& route de Ilapaume I* Transloy
L'import 'oce die cette offensive do3
mois ne doit pas O~re c6asidtirte d'a.
pre la d ista lce A laquelle nous som
mves avatices ou d'apr~s le nombie de
tranch~es ennernies captures, elle
dou i* re envigag&e au poinlt de vue
lie i"CITCt pro~uilt, UfI&puissince de
levrncneni relativeiiient A ses eftectifs,
son in.atlrwic et son moral.
L'eiiav-ni a us.: ses resources dans'
dc conijie-.ittaques r~p~etes coathcu
ses ct Inutiles sLins produire de notre
pr ou 4e ceile desallitks un rel;!.
Lli iient de ntutre pressiori continue

Dmsce% comibats, des rou pesde touts
les patties die Iempire britannique
ont att eng qt6es. toutes se sont con-
dtuites avec unie discipline et une rE-
solution tde vO~irans.
a Notre aviation a fait preuve au
plus haut degrul de I-esprit d~offensi-
ve, eite a pat rouillk dune fj,on rd-
gufiiire ties loin en arri~re de, lignes
1:n11CInics tt a livr.d de nombreux
C0iiub1at~ s iuiewi contie des appareils
~' nini'cibceiucoup d'autres coithre
i.Aait1~~s ur le teilauin
~ (C d .k1t1 i enfernit qUi
1:.\'L:'Lr zoi re front, on
A L~aIO11S aigiais




Jaiis vie is


MTLO JAOLOGIQ Uk~s

11 KSVATOUIRE

A ai, E C.U1, t ..4A ;{E
I Il N7 T-M A H TI A
J, tidi 1,.j Uctubre 1910


1 ~I~I~i~r ~ minimum 22

Maximum 3,'.1


(.~ r Fj -,1 Li'A 22lieures.
k 01 ,t1 A .1 1 hitr dc4, heures

l~uiui~1l.g~rcinent en haussc.
J. Z&AI-MCIUC
Tralannal rCli
.*\j,; fY ~ I ) lirge aI q h
du 1i.iati'i SLIS 13Ii prs*Jeice du u
1).~ ~ Ieii.\otnts. avant r1uz L
SeSC~lrS G~~ci. Pouaih et t ic,:
bu 1,; F.iml Nicoc~is
Yoniu Trs~ I A gnlaft occu;)e Ie

j~i1LilSIlndu-,: ctlui qut Con-
dat n cD,- Auguste Conwl.iu .1
pigl ililtl* .iux s. sodlsOSPertudm Iics
111k.*i1LSde base A sa dviiinlidt
Cclui qti tenlicitnele ra~ppOt dC.%
expccts Jv lI u~'ssioa deT. A. Si nion

Atf iire% cetendues:
1%. \,illcirouincuntre Duperrouzel,
enl conitnuai~ion.
N'.ve Minna MontascontreD). Char-
Ics.


ts'Jeune A audience du 19 Octobre
; prochamn ( 2eme phase )
ts Vu 'hieure avanc&e. le siage est
leve.
" I'ne liamp'I lectrique s. v. p.
1.: marniiue de lu ninre A 1-en-
tree tie 1-avenae Lamartiniere au
Bois-V'crna. peat ,tre la cause de
3 graves accidents.
liner soir, trois cavaliers montaient
dants ctte avenue quand l'un deux
C unctrang.r, alla heurter violemment
la barricade qui sert de barrage au
Scanil. latetral.
Le c.valivr a etc heureusement
quite pourquelques conlusions; gri-
ce a son s.ang trud il a pla rletenr son
cheval a tIcIps. *


Enleverz le polean
Nous somnmes sollicnets dedeman-
Sder qu-on enlive le poteau de I'an-
cien service ti!ephonique tombe au
$ coin de l Grand'rue, en tace de la
Smasuson de Madame Thimodls La-
. tontant.
Ce poteau non seulemeat encom-
bre une panie de la voie publique,
mais peut dire la cause de graves
accidents pour les voitunes.
Pher wM r kes maharsa
On n a qu'A lire attentvemnent
Particle puabie dans notre No du 17
courant et intitule s L'influence des,
astres sur la destined des homes a.
Car on y trouvera les moyens de se
pr6munir contre les mecotnptes que-
reserve partois I avenir don't tous les
secrets peuvent etre livrts intailli-
blcment.
PRIX DE L'1IOROSCOP.: Carac-
tere du sujet, ses aptitudes, circons-
tances de sa vie jpie, chagrins etc.
G. oo
avec revolution annuelie permettant
de savor ce que promet tell ar'nee,
bi cite ~:cr tA1iA.UC.e,iauj eldoig'e L wtl-
elle, aux entrefrisce : Commerce, ma-
riage etc G, 8 oo
Adresser renseignements et valeur
toujours en especes, mem.: si le
consultant tst de la province,au PE;-
RE CALCIIAS, Bureau du MA.ttin
Port-au Prince
N. B-- Donnez voire adresse vraie
ou buposce
(.it- Aarids1
La Direction nous ,pise d'annoncer
utta cause du iiia'uvalt.- teinmps la ir'-
praeisentatiott de ce suir du *Voeur*'
est ieitvoyt)'t a dianichle.
Voila utne decjaiol .IuJ certes prnilet
tra it beaucoup de pereuanesi de
jouir de I event artistsque que pie-
pure Cine Varietes
Les carter uonat en vents a G 2.00
au Cunte Vanetes.
C(ac'eri fla nhl
Nous piziuiia plasiir A rappeler
.iu i ublic que C est domain samedi
21 ,.ouiant qucse donnucra auGrand
Circle de l'oui-au-l'ritce, le concert
oiganise par 'atustie 1Ionnetil.
Le program inc, tant par le choix
Jcs tmoit.aux que par hkur diversite,
.st (a pour pruocurer des jouissances
dart aux amateurs les plus ditticiles.
La saiic sec a.spe-ndidc. Nous avons
deja Lilt qucl ineivcti.Ieux cttet dt
luuiarnc it y aura gtace A Iingenio-
.ate de M 1'aul Vouly.
it Itut souuhater que ce concert
qui s'annonce billant cons4acle unt
nouvel:e fois Ite beau talent dce M.
lionnctil ainsi que celui dc ses co.-
laborateurs ct qu-il y ait salle comble
deinain ouir au cr-. .: J'.-tJ-
I'nince.
Pour Ia Deputaiem
Le depute l'erennet Dcgraves se
porte candidate aux elections genera-
les du 15 janvier 1917, pour I airon-
disscmennt de Mirebalais, sou lieu
natal*
It prie les electcrs des communes
de Grands Bois et de Mutcbalias de
lul accorder leurs vote.*:


dU SULI S.J ,. r **'i- i '-.-w
du commis- greflher Lhadles Adnien D#W s
Lafontantpretid siage A dix heur es Nous apprenoun avec regret la
precises du matin. molt de Linamut, lI slon lanvier
L'apdience ouverte, le Taibunal a deEd6 hlier .a it hcurcs du martin A
eatcndu le divorce des epous Louis I'.ige Id 30 an. L.;. tfuncrailles au-
Artaud ( 2eme phase ) iont lieu cet apins-mindi, cn la Bast-
* Sur la demande de Me Georges lique Notre-Dame. Le convoy parti-
Lger. avocat du demandeur, detaut Ia de lamaison anortuaire sise Grand-
a ett donned centre Ia defenderesse Rue en face un cafe Dcreix.
Wae !eanne Ieauduy et son avocat Nos condolences A sa veuve, A
Le minhlre public syant conclu ass enfants, A sa mere et A tous les
S4poi des'pi6ces est ordoad au de- parents eprouves.
a6 pour etU k- jagemeat rendu
*Iihrtms t. s.e -"rerimmennts
Alfaire entenduc: Monsieur Hiom:e Uaz.lc et la fa-
Alcius Marassa ct, Lucina joseph mille 'Baztle remercient bicn sin-
( d, faut ) ctecir.en' Son Excellence lePresident
ingg. mults lendu/s. d'Haitt, la population des Baraderes
1 int e Gabriel Fils et Aristide et les amis tcs diverses villesde la
Ti'vant. Repubhque, des oombreuses mar-
2 0 Cclui qui fixe la passation du ques do sympathies qui leur out ete
divorce des cpou. Ulyas/Ar.aad tPign 46 l:occas d is -mort


de leur regretted Phal'ate Bajils, sur-
venue le 9 de ce mois.
Its les prient de croire A leur pro-
fonde reconnaissance.
laiaderes le I Octobre 1916
Avis
Madame EugenieVrignaud Al'hon-
neur d'annoncer A ses d6biteurs
qu'un dalai d un mois leur est ac-
cords pour solder leurs competes,
passe ce delai des measures rigoireu-
ses seront prises centre eux.
Ceovocaliem
Les membres du Conseil d'Almi-
niFtration de 'Association des mem-
bres du Corps Easeignant sont pries
de se reunir le lundi 21 Octobre crt
A 4 heures 12a precises del'apres-mi-
ait, chez la v.ce-presidente. Mile Lu-
cile Prophite, pour entendre certai-
nes commu mc-tions relatives la Is
bonne march de I'Oiuvre.
Le secretaire Gtneral.
CLi.MENT POTHEL
NIvelle H la mais
Aristhenes en visit
-Le gentil bdbt que vous avez 1I.
madame, quel Age ?
--Ouance mots tout just
-Votre petit dernier, sans doute
J L _II I J I I .. .


Georges Robit
23, ilu dies Miracles, 231
Port-au Prince (Haiti)
iChaussures po'ir Iiinunes.
femites el enfans, bo lles a i'ecu-
yttre etc, etc, mialeriaux de pre-
tiuer clioix, solilite exceptiotu-
nelle.
Les coiinnudces des clients de
la province serout ex6cuttes sans
rrtard.
En outre, on trouvera ici des
billets de la loterie de Sio-Dowtwn
go el de Venezu ela.

Adressc
Aux
leclears de IA prewuztre circeascrip-
lien des ( Giaivrs

Chlers ele tjurs,
Fils d.-s (Grnai j ai I'honneur
de soullicil.Ti vt -u. o ,-ivcillatnts sitifra-
"t's Aux Io>nchi neas elections du 15
Jantvi'r 1917.
l)e|puis ona sortie des classes en
Iii; je mIe suLi dtevou it Alfenseigine-
ieint tie "a jtoultesse
Protesseur au Lycee et a 1'ecole
Secondaire de Denmoiselle des Go-
Iaives; professeur a l'Ecole Secon-
daire do Galrons et au Lycee Natio-
nal de I'ort-au P'rance, professeur &
I'Ecole Nationale de Duroit #t actuel-
lementi Directeur du dit Etablise-
eient, j'fa la satisfaction d avoir for-
lil une generation d hoinmes quai
foot Ihoinieur au Pays.
C'est ,volontairement qne je me
suis tenu Join de la politique, tell
41ion0 I etitetidaitt et a pratiquait ces
teulps passes; iianiteniait qu'une
ure de irtorganiaation et d'honnte
adininistretion s'ouvre devant cette
iiiliessiante jeunesse avidedu mieux
.tre, je croit le moment venu pour
tnoi, assurti de la reconnaissance et
du concours de mea nombreux an-
ciena elves et de leurs parents el
ainis, do iue l ncer daia une autre
splhere ou la pattie r6clame le con-
cours de tous les haitieus houuetes
et @clanr6s.
Tous mies actes de la vie publique
et de la vie priv6e peuvent etre scru-
t6s, mon pases est sans tAche. De
plus c eat avec fierte que je we re-
lamine e do mon feu pre Me Leo Be-
noit, notaire qui oit & reprseater la
ville des Gonaiveos A Ia 13e Lgisla-.
ture; de noon grand p6re Doninique
Beuolt, constituent eon 843 et Soa-
teur de I'Arubonte en 1808. lis oat
marque leur passage au Corps l gis-
lataf: je ie puts deroger a celto tra-
dition de faumille.
Placez votre conflance eno moi et
je jute de la justitler plenenment, car
at y a beaucoup de grades chose
a rdalaser en vue de la .rg6a6ration
do unotre chdre Haiti.
Constantin BENOIT,
avcat
Directeur de Ecolk Natioasa do Droit


tide
JI 8 ter

Excellent Beurrc de table
aniericain niarque Topocan
'ui udiA. c ue 1 ivi'vr
CIIEZ
Victor ManlgoDps
S93, Rue de *agasis de I'Elal


FVEnABDSI
lied Star Bldre'
Moilleuro quallt6
Demanded par leas counasmsseu3.
O*P61 chez
L. PREETLZ4ANN,-AGGERHOLM
Mwsufaclurer's Ag mi


Service de
Vaccination
58. Rue Roux, 58
L'"s'Iistance m6dico-chirurgicale
vient de recevoir des Laboratoires
Paike Davis & Co (U. S. A.) un
stock de Vaccin Glyzerin6 garanti
jusqu'au 13 d6cembre prochain.
Que les tamiliess'empressentdone.
d'en profiler en faisant vacciner leurs
enfants tous les jours de 4 A 6 heu-
res p. m.
Un service de vaccination gratuite
pour les enfants indigents se fera 2
fois par semaine : les lundis et jeu-
dis aux mmecs heures.

Tabac sans rival
On trouvera le tabac, cigires et
cig irettes sans rival.
Cbhe Roberts LUTI10N & Cie
Place Gelfrard.

Mouvement du
Cabotage

Arrivages dou 13 Ocobre 1916
Ste Anne, cap. Irane, Pt-Goave.
Dieu Merci, cap. Oztavius, Grand-
Goave.
14 Octobre
Espcrance. c.;p. Servius. Gonaives
Alma, cap. Dort, St-Marc.
ib Ociobte
CA La Vie, cap. Merci, Gle S dine
Dieu D,.vanl. cap Fcix, a
Golo, c.ip. 1),.c, lP'-Go.ivc.
St Sauveur, :ap. Gaubert, St Marc.
St Au8ustin, cap. thanville, Gde-
Saline.
Fly Fish, cap. Duplessy, Grand
Golve.
St-losep, cap. Antoine, Pttitc-
Rivire.
17 Octobre
Marrassa. cap. Dubosq. Corail.
Perseverance, cap Murat, Grande-
Saline.


Avis
SAM CHING
Blanchisserie lodere
Repassage.des faux-cos
Les taux-cols repasses po
durer plusleurs jours $us
salis par la sueur.
Pour les vetements de lai(
paration i la perfection
Teinturerie pour les irtid.
lane.
Re passage i la perfection.
Pantalous, chemiaes, etc, a
tIIIX MODtsL,
Rue du Magasin de T'Eat
PlaMG
-- --Ul -- 1_.- .

Ilker JoS Jeidl iilimql
Farines Hungarian oo, Supreim &
B. r. Babbitt luI
Savon told Bar
FRE\ltI All .itLM I N (4
VI\AS de GAULIFORNIt
Vines rouses: Claret, Zinfwdcl,
Viam biAncs : Hoek, S "uc
Massa usse(t Brewor-.
B/idres bluer,
Plaf/ Kings Bohemiu
Alleys Porler & KiOga PPm
THOSE WOODWABDAl
Poi'son asa on to O'


Eug. Le B
ORT 5. RiuAedNG
PORT.AU .PaUNE1 k


II I seiilrprise agreable;
L'Elpitir. tetode.rne, Gjn a iJ Hue (vis ; vis tu carf Dereis3
se les lfaiullus ile est Ic ein inesuue de livrer A p.rltr de Ce O
d'excellue,ti v. et cc~uaire de table au prix de:
I't liou gf Vin Blanc VI'laigre DO
Le gallon A o;ousdes Le gallons. G. 5.50 Le gallon
Le 112 gallon 2 112 2.75 1 2
Le li4 gallon 1 1 114 1.40 il
Lel 2 quart 050 t12 quart 0,70 112qut

N. B. Nos vins sont garantis purs, et provenant d O"
frais de vetitange. Nos vinaigres soiu puts et aromnatisrS'r
go ) d.
Nots invitons franchement l'intelligent public de Ps'
Prince A essiayer et compare. Nous somrnes cerains que ses


Inerit qera eni cotre laveur.OE


Laboratoire Sejo~~l
Preparation de to ites ampuoules mtJiica ueilteuses5
NUDAILLKI et Injectables J't.EL,311
2 MkAILEI ARGICNT A Li.JLposi~io.N u;DP. I~L~
AlU1L. a aud wrau deiijus liiQIE
k~aude onr quo noun emIplovotis a Lc Ow
large, au cdeI&Ado tI'le deo Au LUZav'e. N ou,. iim -wb1 fe 0A
weciLACI I o.'ervatio)u judicie use qualo u~j(It ~s I~ttol-, u~jOgew
Lcau dc mr in~ezzable doit &tre de tfA ri,,taan r6'cntt: oar2-3 o u~Ltes Se
rapeutiqucs. L)e noal)rewoes atmst ios I~a fjLJb permcticrA k t tudc: A'u 543 cdl
dunn towIcs resuit4Z. cbpirds.
Sy-t-C1AL.L.L E. Srtauindvroathenique.
Co adruin r~gularise log Ecticug s nu~l Itifj, 11iAdtd .cpOY4
dana I&Uuah~a1I to tqr(;Atoi* &-c.


r St-loseph. cap. Alm*
Oh I Morn Ie, cap
IAogAne.
Perststant, cap. Mus,
CE La Vie, cap. d'Hali-
SI Marc. cap. Baul, A
Gault.. A
CharitE. cap. Tide.
tMrts deo i OCr6
Golo, cap. Dames. pt.G
EspErance, cap.Sainvius.,
St Andre, cap. Pierre-lj
Golve.
Alma, cap. Dort, Saint.-h.
St Marc, cap. Orisca, Ark
St Jacques, cap. Almius
Au Nom de Dieu, cap.
LAogane. c
ST-Sauveur, cap. GaubM,,
Marc.
Marrassa, cap. Joseph, Cout
Fly Fish, cap. Dple.--
Gopve. P
St Joseph. cap. Antoine,
Veau.
Ste Rose, cap. lepois,
vitre de Nippe.



DiPART DB N"w-Yotz m l.
Le S/S ORANGE NASSU.
aCra le 20 courat.
D&PART PouR Nxw.YOU
Le SIS P INS FKEDIiJlCK
DRICK venant de Curacao a
ports du Sud est attend ici
28 courant en route pour Ne.l,
Port-au-Pnnce le1i80ctOCL

AUm. AHRENDTS, 4A


-- -7 -- --