<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02722
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 19, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02722

Full Text


- a6e .; 3881


U-


QUINZR CENTIMES


Jeadi 19 Octebre I1NG


L.-ngMAGLOIHK


tolD@NNUMIETS:
poR?'U RINCE


DZPARTEN ENTS


ARRANGER


of.AU.PI C (Haiti,


1


OUOTIDIEN


RADACTION ADMINISTRATION
Angle do@ Rues M~on A AmiaiutofD

Lea aznneces s"at rnpal I
A Pear-au-uaaucn:auz bun..: du jeamalw
A IPAazs: ches L.Nayeace a Cie ,. Rue Treadma
A Lan~aus: cbez L. Maycacs IN CO. 19. &Its$
Ludgate NRd
B=ntm. shea Riadaix domss 5Lw 191p jeruasi
Strass.46-49
A Maw-Toms Universal Publicity Camp..y 43 WG
14 th Stress
Ls. manuscrits insdrtsou o9 cmm cmINGrilos
,dbomnuaueWs & snn~softwpayabks d~amwan


p. -- -


OLOGIE




(Sar i saints


(StITE & FIN)


wrad'abord un adolescent a
bi0te, et exceptionnelle
de cette vigueur moral
wame fiert6. Elle pesera cc
Orgueil et Fierte ; e
dmranquesi Ie premier, by
ia morbide du moi, est re
s, ce dernier est desirabl
'il est ce sentiment de di
*Iialm qui distingue I'hom
kme. Elle est en quelqu
eace du *Noblesse oblige,
ces scenes families o&
taieul 6ditait I'dpop e qu
itomr Ie monde, ia nou
"ati, pilerin du civisme
M jsque dans sa modest'
Me, pwusadee que c'est 1i
mitle r6sume le plus fi-
anmactre de l'Homme.
mamsea pas trompee.
marriage restera toujour,
hinela ntvilation la plus
k Oa ideal terrestre, la con-
I plas haute de sa concep-
.i'calire du but de la vie
MB inconsciente, confession
onm6e, mais d'autant plus
a Et, chez hommeme seule-
pU cette raison qu'aucure
idtrations souvent p6nibles
nt la temme soit au ma-
nmts cilibat n'a de prise sur
hair de sa chair et Pos de se.s
ibame peut-il avoir de phy-
iNls intime que celle-la ?
klpensons pas Suivons done
upt~Ienage, cette generation
Sde Vrai et etudions, en
Skame qui fut sa compagne
tses rartsamis qu'il con-
o: toyer, les itrats inconnus
aste Empereur.
-nous ginorons st I'union
lest ei t issue de son libre
da voloni de son maitre
etsra pas diftficle de trou-
t* pour la solution de ct
t-Ange ou NMgere,quelle&
ks qualitts de Mme Des-
nous voyons l'Empereu.
hargneux.querelleur dans
que, nous opmerons
0. on de son choix au
~rd'hui, tout en lui pro-
la Presence de cette tem-
a S. Sau contraire, no-
i rMdesse native de I'escla-
V0yooas attentit et defe-
1 lemme, nous serons
t,-ner que ss,a L'orlgine,
.s CO lontracter cette
"ti Son coeur a ratifiE ce
.Stirtmentr conquis par
uocompagne, il a cru
ioas lesplus confuses,
Ile plus intangibles,
leur pleine rtalhation
saQte expression.
* a'Q dans ce qu'il ad-
1Se" e le plus en sa
1 1te rche'rons la note
duei rta' nature, la cle
k Ite soe caractere.
S ICatire de Madame
pred quelle
ur et de bon-
S'elle Etatt ed'-ne
it arV**ait retni au-
't a e filles ,I
i re eitqui PIappe.
P prlpsI1 a centre
p 5avaient etc
rSUerr.


LES SOLDATs IRIT.NNIQUES et ALIEMANDS
JILESSES FO.\T 116N lUENAGE.


MISS ELIZBETII ASQUITH et unSOLDAT ECOSSA.'-
lB LESS.


e

t

e.





"".
-







s

En attente de I'arnbulance. pour 1'liopital, les soldats Mi;s Elizabetli Asquith Fille du Premier Ministre As-
Britanniflues et alleiiiands, dont deux au quitli, liLlre an centre de cette gravure, accompiia-
pmieinir plan de la gravure, gnant avec lirinveillance, un soldat tcossais blessed,
ount u j I a i s a t sr la la ge de \\est-cliff-sea, eni Angleterre. Lie mi
Stte-a-tete. litaire ecossais est lier d'avoir capture un prison-
nier allemand don't it a garden le casque A poiiite.

On se rappclle, sans nul doute, Quelle elevation de caracta&e chez marquable chez son ami que chez
Dessalines rentrant un jour chez lui cet homme Dans une situation sa femme, semblerait indiquer que
trouvant sous son lit, Descourtilz et aussi singuliere, non seulement les Dessaliaes tut un esthEte : quil pii-
ses compagnons. plaidoyers de Madame Dessalines sait la beauty plastique.Devons-nous
Harass, par le poids de lourdes en faveur de Descourtilz n'eveillent croire qne c'dtait IA tout le charme
responsabiliits, fatigue par des la- pas en lui 1'ombre d'un soupcon qu'il trouvait en Petion ? IIl'aime
beurs incessants, atftam aussi peut- injurieux pour elle, mais encore, il tant qu'il veut remettre a ses soins
6tre, tout cela reuni serait de nature n'hesite pas A se rendre A son vceu, le sort de Penfant don't I'avenir le
A provoquer chtLz lhomme le plus devant ces offticiers subalternes, sa- pieoccupe. Quel est le mobile qui
conciliant des manifestations de ca- chant bien pourtant le m6pris ave6r le guide ?
racteie brutal. de la c!asse illettree pour I'homme 11 me semble que c'est dans le
Mais, lorsque ces causes d'irrita- qui se laisse conduire par une fern- surnom qu'il donne A Petion qu'il
tion xiennent influence un caracti- me Tons ces faits constituent, en taut retrouver le charm potent qui
re d JA teroce par nature, lorsqu'a la taveur de I'Homme, des arguments l'a si puissamment seduit. II l'appel-
d6pravatien naturelle de I'humaine d'un eloquence d'autant plus vive, le Papa-Boncocur. Et, P6tion, on le
nature viennect s'ajouter les propen- qu'aucune Education, aucun entral- lait. etait d'une grande amenit6 de
sits terrifiantes du tigte, les manimfs- nement moral ou social n'avait con- caractere. Donc, s'il veut river A soi 1
stations de colere pourront, vraisem- tribute A les lui inspire I par les liens du sang cet homme
blablement atteindre aux proportions La confiance que lut porte Mada- qu'il affectiomne, cest qu'il prise sa
d'une catastrophe. me Dessalines est Egale au moans A douceur. S'il veut confier A ses mains
Vous vous attended certainement A la sienne. Car, elle ne semble entre- le sort de sa fille, c est qu'il les esti-
voir Dessalines,ce "-tigre A torme hu- tenir, pas un moment. idec quen me gdatreusts I
maine",bondir d'un temeraire.A I'au- recuei lant chez elle tant deorphcelnes Vraiment I on peut dire que chez
tre, et rouge de leur sang. dechirer sans soutien, elle crte, A la paix de cet homme incompris, le culle de la
aussi cette temme imprudente et ces son manage, une menace sericuse. Bont& rev6tait le caractcre dune ob-
audacieux subalternes qui osent les N'est-il pas permis de ddduire de session perpetuelle. Cependant, il a
sousrraire A sa rage protonde.Cepen- ces faits, que si Dessalines ajoutait A eat le sort common A bien des a
dant non. II pensait sevir, mais la cette protection intempestive, a cette grands hommes : 11 fut calomaid par d
voix de sa temme le retient.Il esquis- multiple adoption, la sanction de ses ennemis et m6compris des siens. P
Ne mnalgre tout un geste de protesta- son silence et l-adhesion de sa conm- O Dessalines I Emancipateur d'un A
lion, d autoritc, mnis a la fin, cddant plicite, c'est parceque ces impulsions peuple dingrats. Fondateur d'une p
au charme penetrant de cette voix a~de sympathie, Etalent justement ce Nation rebelhe, Pkre tendre et clair- c
laquelle Lout en lui obit : il gron-iqu'il cherissait le plus en sa temme ? voyant Patriarche, contondant dans
dait, it sourit, il a pardonn&.On croit lIajoute que Dessalines Etait, selon une meme pensee d'amour ta famil- vm
voir nn beau lion s-inclinant, vaincu toutes apparences, monogame. Car, le polihtique et ta famille privke, tu a
sous la main couple et caline d*un si ce chet s'dtait paye le luxe de voulus, par un meme geste. Edifier *
dompteur averti vingt amies plut6t qu'une seule, le bonheur d une enfant et consoli-
Ah tcertes il fallait que Madame chest en vain que Defiite e(t guette der Ilunion de la famille haltienne .!! n
Dessalines fut proverbialement bon-, I'occasion de swimmortaliser par son Qu il Etait chimerique et grandio- cu
ne, et connue pour etre choy6e de geste sublime I 11 se fut tiouvE vingt se ton r&ve sublime, miis aussi com-
son maria, pour que ces trois hommes ibras, au lieu d'an seul, pour se dis- bie2 g6nAreux le but qu'il s'efforcait
aux abois, traques par une c bete 16- puter le privilege de recueillir et de d'atteiudre, et combien perspicace la
roce nitmagmnent rien de plus pra- pleurer sur les restes sanglants de vision prophEtique qui te 1'avait tait la
tique que de courir a la jongle du I Empereur. entrevoir I Fr
"tigre'" se mettre sous la protection Nous venons de le voir, comme Mais, tu fus ddcu. Et passant in- la
de la femelle du tfauve I Esclave,comme Chef, come Epoux. compris au milieu de ton people ve
Et ne taUait-il pas que cette tern- II nous reste encore ua croquis ou Imcfiant, il ne failut r en moans que pa
me tut s ,rede son empire sur P'csprit se profile sa silhouette de pere et le froid tragique du tombeau pour de
et le cauar de cet homme pour d'ami. comprimer les elans de cc coeur
qu'elle osle d'.n geste aussi aist, L'histoire a souligna avec une d'autant plus ardent, qu'il ignorait la cu
assume Is grave responsabilitE d'a- grande insistence PIattachement pres- dissimulation. d'autant plus cr6dule lo1
briter sons Ik toit du mars des hom- que passionne de I'Empereur pour et confiant, qu'il etait lui-meme pr
mes quil a vouts A une mort Potion Petion etait un elegant et loyal ct fiddle I an
naine.I beau cavalier. Un basute, aussa re-, Nous te saluons De#Ile, Sublime ne


LA GUERRE EUROPEENNE


Follt Toi don't 1 inspiration cordi..-
le. absolvant en lui Ie monarqi e
imperieux, plr un geste inoubliabic,
designa au culte des generations in-
certaines son front de patriarch tou-
jours beau, toujours pur I
Lorsque la generation npuielle
recherchera les initiateurs du ,epen-
tar national elle inscrira au premier
rang ton norn et telui de Louis-
Florvil-Glin-Hyppolite. Elle vous
prozlamera les premiers-nes de la
Patrie reconnaissance : Toi, pour
avoir 6tanche de tes doigts caressants
le sang de ses blessures physiques .
Lui, pour avoir panse, par son hoin-
mage tilial. la plaie seculaire de sa
blessure morale Et. elle n'oublie i
pas non plus le nom de ce tidcle
lieutenant. Charlotin Marcadieu.donit
le devouement inlassable, survivaitt
ju'que dans la tombe, veille en,, i
au pied de 1 Empereur endormi I
TIoiODORA HOLLY
O(tobre 1916


Vin de Bordeaux
ROUGE et BLANC
QualihM supgrieure
CHEZ
I. J. BIGIO'
Angle des Rues Courbe et Chars
GROS ET DETAIL



Faits Divers

REN SEIGNEMENTS
Mk;TEOROLOGIQUk.S

OBSERVATOIRE
DU
SKMINAIRE COLLAGE
SAINT-MARTIA
Mercredi 18 Octobre 1916
Barometre 70j.4o
Minimum 2i -'
Temperature imum
Maximum 3, ;:
Moyenne diurne 21;;:
Ciel clair le jour et covert aprcs
e coucher du soleil.
Forte rose.
Eclairs.
Barometre 6g&rement en hausse.
J. SCHEKER
Cim-VarikltsJ
II taut aller voir L'enfant de la
ole, voilA ce que disaient A leuir
mis, hier apres-midi, tous ceux qui
vaient eu Ie bonheur de voirce ulin
ont I'int:rdt est considerable. C'est
ourquoi la soiree d'hier reunit un
public double de celui qui assistant
la prcdcdenterepresentation.II n-est
as besoin de dire quel succis obtint
e film que tout Ie monde voula.'t
oir et qui a etd proclam6 le dra-
re Ie plus sentimental qu'oo ait vu
a Cirema A Port-au-Prince ".
Nous ne parlerons pas des autres
umdros du programmequi oat pro-
ire au public des joui-ssnces d'une
Itre nature.
Ceuseil d'lat
Ce corps a tenu seance hier, sous
residence du Conseiller Antoine
angois, president de la section de
Justice. Apsits sanction des proces-
rbaux, on a entenduquelques rap-
arts preliminaires des rapporteurs
ditf rentes sections.
On sail que le Conseil d'Etat s'oc-
pe de la preparation de totes les
is organiques; tonus ces documents
obabiement seront studies en se-
ice plEitiere des lasemaineprochais
.*


--- L 1 111 11 I I





LA MA_ __


Le MONITEUR a paru avec lesa ma-
tibres suivantes:
Arra&t aprouvant la liquidation
dc pensions civiles.
Arrclt de douziimne des d6pen- Concert
ses du inois d'Octobre 1916. C'est
Project de Constitution prepare6 maestro
par le Co .sell d'Et.it. veau coi
Air ft de laCu-nmission Coin- lais. Po
mnunalc de l'oit-au-P'rince fixant le tographi
,arif pour le transport de la viande riches pat
de bouchlcie. il a t4
Ele.-i os l spepliqee ? hcurrs,
Nc d.:,csp,,c/ pius, cannaintenant toiction
vous -)Uni.z -ire guniis en ptenant e
les ca. iY-ts Tlur, IC nouveau remnede que le p
italicn u11u vicnt d'atiiver A Port-au- place d
Prince. Un traiternent complete (seu- program
lemcent Dix dollar., ) remet A neutl pr'par6.
l'estomac le plus inalade.Oii ne peut
F as computer les .attctations mndica- I t
es quL disent que les cachets ,Tor vaient 1
sont le dernier inut du statement de out ent
la dyspepsie. egout q
Pour en trouver s'adresser au bu- Lavaud
reau du journal. Pharma
don't la
La irenCde efficace Louis R
Dans toutes les maladies des bron- L'ave
ches accoinpigniees d'oppression et devenlue
d'essoutllcenent, il faut. sans hesiter, av'ant di
avoir iccours A la Poudre Louis Le- sCinent
gras qui a obilniu la plus hliute rt- jde prle
conipcinse .' 1'ixposition Universelle
de I )00. 'c 1 \civ-cillcux renmcJle cal- i ier
inc cAi roius d-une minute Its plus liI ,u
violLt a : ,.,.s iasslt:inc. cata lihc. A Arts t
Opp. ,- o:1, M: l ;. ,;o..l2, esSOUlt c- ,a l M
lil. .:1 .(.;;<-ssiv ntln ii la \ .L'X
guc-o a [ ;c ti'i,;c .t Lxpditc res cond
Lo ll .: ,! ,t dc tr. o 1 ulzc'st a
I:i. L '. -,, i ,), ;DJ M.\a ta, a l S f
l',:i .


I'vole te de Accfie et

NOUL's."-!Illlles ell i!iCSuAC Li atiuioti-


cer qju'apir ca, -l e -..iiie le Dircc-
teur t- 1"1 ole *.- M*tM.cine et Air ic
Dr \\ !' c,: i u g:, L i.c ; 0 :ccu-
p i: r ; ii -: .r' -. Luc'l .! eIti: ;'.Il l --
. : I. ,, !Ls.-, i!I 0 :1t 1 ; m:'C I Ii I
a A..L .1 ,;< ;' (-)-, i l l -:, .cL rs, d L
ciii; 't '..r ls bL'L Ins l l cI s.1i-
gun- n : :. 1 .. :. et l 'L,.ole seia a'tl.as-
ici1 ,i :L t. train et instal-
lc c t\'.i't;rc:; ; i u d itls LtIi L..ttiniLitI
qui '. ''L s irt i iI, tad .iux sevicVCS
dle I c t :c ,yin.ioCloCie.
La :u,,l.ol tint aitendue par les
itutli.ai.t'. en MLdALcne semble sur lc
poit01111 ,ak.iC tliu\ c. Lulln devient,
tn lt. bon nintccin tt boa chirut-
gien ,iue, par une pralique incessante
uans its services hospitaliers, sous
la direction de maitres A li hauteur
de la ihic. 1'our la i.alisatuon d'unc
telle x:.ltilode tins-eignement, les
perCont.i.. ic-, nr-dicati,: nccessaireb
ne lto:t 'oInt tl.l.tut dans le pa.ys.
Le tout e'-t de savor les choisir, de
mettre cliacun a sa place : the inght
mai in the right place.
1 sct ai peine Dcsoin de le dire,
des spcC'..li sts et, ,a'.ers, tcis un
histo.,;'s e, un chiui.ste, un phv-
aioloi;'.te pa .lalt claitlement noit:i
ianu e oti, li.clle seraicnt n icessartrs,


dac
.MI

tic

VII


L
dg
dc
ii



11
c


ASTHME
;ecw It ursa w in Ma W=PIC U
b ** vn I *a u rus *.uet-l asre. Parts. -
do J IE t ghqu.' o

par la Nusique de Palais conscience tenues en si grand m6
dimanche prochain que le pris par lea journaliates modern sty
,Occideleantv donne le nou- qui ont inaugur6 one cole nouvelle.
ncert de la Musique du Pa-I
ur que les soirees cinema- Pour la Deputation
iques ne soient pas contra-
r ces concerts du dimanche
decide de les offrir de s A 7 Ant. Aug. Daumec a Ihonneur de
les cinemas commencant de porter A la connaissance de la bonne
ner A 8 heures. population de Port-au-Prince qu'il
done A 5 heures dimanche est candidate A la d6putation Natio-
,ubbic devra se rendre sur Ir nale (2me circonscription sud).
du Champ de Mars. Un Sntli-amment connu par son d6-
ime de toute beauty a etC vouement et son activist, il esplre
que ses amis n'hesiteront pas A lui
L tdo l iais-Aera prouver leur sympathie en se grou-
L'egout du Bis-Verna pant autour de lui pour les diections
ravaux de voirie qui entra- du is janvier prochain.
l .----


ai ciruuaUtio au oois- erna
icrement pris tin. Le vaste
ui remote jusqu'A l1impasse
a et6 relief au niveau de la
cie Cantave. au grand egout
construction est due A Mr
oy.
nue Lamaitiniere est done
Splus large, les rigoles y
sparu par suite de 1-etablis-
de L',gout don't nous venosis
r.

aprcs-ma. ont eu lieu A la
c Notre-l)ame les funcrailles
imine Nicolas, anciensoliste
sique du Palais.
patients eprouves nos sinc&-
lolcances.
.ecerologie
una'railles de \VENDELL PA-
.. .. -J J i


~. .t C'-I LL:tA:"I)11%.Ol partira
al.,.11.1 OlllaI-ilc, suse a I aul-
,c e, d> ucs dic la Rvol ution et Jo-
c~I i tn\ ur pour se rendre A ['Egluse
Nos condol~ances A la famille
ckpic'u-ce ci partitulitcrernent A ziotre
!t:lnktlii ~uii.c 11 tytits, oncle du di-


I LiIIt.

M1onsicu; Iliouuicic l i/, le et la Ia-
mi,' le ./ :reinc rcicuia b~en sin-
rc Suci'Sdl I A :c~he Ic1 Pr5udenr
1-iuli, ppC~ul.-Lonu dcs I3&raderes
ct its amus d..sdvrc' villes de la
i\2ubIq~cdCS 1nouu1reusCS mar-
ques tie sympaihie qui leur ont 6u
temaig'uces a ruccasion tde la mort
tie leur rc-rctitc I'Jxanle liazjate, sur-
ven~ue le 9 deic cc ous.
Ls les p1 tentdte croure A Icur pro-
tuIde ,1reCUL1113ssance.
i3.uaadeit~ es 15 x( ..itubre 1916

'Noulelle A 13 maim
-A' buin d'uri vieux Mafristrat.
a Les lionuries Lie loi soit des sang-
Slits iuux(tluelles ii seraut temnpsCie
tu.)A;Ue 'Li1tpeU leg oflgleti P.


Simples Notes


ns ce p. on..l d&une Qecol e de I tltl tOtus parlons te certain
1dectie sei m.u t.-nte ortletide. I[ t Ct It,,t ie presse, nos adversaires,
-td daneuriL'' r-olrure nous noius repro-
En attendant ces reformes unles. cLant a reet contre nsypahnoes pour le
>uhaitons que cltte premiere solu- Ouveinuenit, tatltOt la biLuaiuonique
on suit I'achemtiiemetti vers une tnous occupons ou les recttlicanons
*tonte comphlte de fenseignernent partes danrs notre journal, touted
medical et que les pouvoirs publics closes qu n'ont rien de dlshono-
i n attendeut que le moment fa- ranit pour 1 'liolnle le plus scrupu
orable, puissent s'occuper active- .eux dui unonde. (;ette tendance A
lent de donner une orientation avarncer ou & insinuer des closes
ouvelle et dclinitive aux choses exactes pour le seul plaisir de fai-
A'dicales en Haiti. re du tapage au b~n6flice desa cau
dicaes en i.so ventt encore de ae manifester
dana ledernier N o0 do I& l pubtique
Ams crranciers de i'Elat rtclamEIt Sous la rubrique Hlkatombes de Ju
On salt que depuis le mois d'Aotlt ycs on y lit ceci :
e i'ann, e dernicre le service des a2uaaud nous disons que le Gou-
ettes extrieures et int&rieuie a dte veriernent se propose de truquer k.
uspendu si -biun qual y a en souf- operations electutlies et se prepare i
rance 2 coupons sur chacun des trois O aInse partouL la Iraude talt d'ob-
mpunts xtriculs et 7, 13 et $ Letit' ulie uaJor'ite cutnplaisante aux
mpiunts extientus et 7, 12 et 15 prochianes ueec ions' des ecrivains d
nois sur la dacte int cure. c.es.i ous couvrent d'injures.
Nous croyons savoir que les cr.- Lli biei Mr Dartiguenave et ses
mnciers de I Altat haitien portaurs.de ti- niisttres twit jeter le mnasque. I'bt
tres de ces dettes ort envoy une re- catombe des jages de paix va comn
declamation au Conseil des Secretaires uiencer. On ra balayer les asusect
A*Etat et au Conseiller Financier. et les tittdes, lesquels seroit reiupla
Nous esp sons que ces just rdca- ces par des creatures du Gouverue
mauions serort prises en consider- neult. La lIlate des vctimnes se dresm
m en ce moment et I on afftinre qu
plus de vingt uomns sy trouvent dd
N. Justin Elie Ji...
Nous avons revu avec plaisir 1'ai- Lintention de M. Dartiguenave d
mable et distingu6 pianist lustin paralyser. a thbre expression del
Elie revenue avant hier d une tour- s manIa nte n pout oil
nee dans le sud o* il a recueilli dd- ... Nous ruvimndros IA dessi
clatants succ6s dus A son talent me- avec des faiU nouVgae sa
veilleux. I Apras avoir lu ca on eat obligE d
L'artiste se propose d'otlrir bien- teo aemander at tea lecteurs ae
t6t un concert au public de Post-au-\ Hpublique mr1teot d'Otre mas=rati
frince. a empom, 0 !


NOUVELLES
DR

PRESS

PAR. SANS FIL

19 Octobre 1916
LONDRES.-La situation dans la
lCapttale Grec.ue est devenue criti-
que depuis loccupation d'Athenes
par la marine des bateaux Allies.
Des manifestations royalistesoat
parouru les rues d*Athenes au cri
de g Vive le Roi et des cordons
de troupes poses tout autour de la
Muicipailite, les stations de chemin
de fer et d autres points occupts par
Ics forces allies atin d'6viter toute
friction entire les Allies et les Roya-
listes. D'apres nouvelles de Berlin
les Alleinands ont capture des tran-
ches K(asses en Ghlicie su: un front
d un nille et quart et out lait pres-
que 2Jou prisonniers.
Le Secretatre des Affaires Etrange-
res devant la Chambre des Lords
aurait decIlat que le Gouvernement
Anglais ne plotestera pas aupres du
Gouvernemecnt Americain centre la
politque sous-manne Allemande.
De grandes consignations de tabac
expedie des Etats-Unis pour des
ports Hollandais soit revenues ici
sur les plaintes du Gouvernement
que ces t.hargements ne remplissent
pas les conditions d'apres lesquelles
its aulatent dil etre pays avaut le 4
About.
Athenes. D'apr6s les journaux
Gre tlreite bateaux aiteiicaiuns
dirngeraient suI la Grkce.
Des uniliets de personnel se rm-.
dent devant Ja Ltgation Amdricami
avec les paviluions Americaio et
Grec en sigie de protestation con-
Ire le debarqueomenut des Marina
Frantais La foule a essays finale-
inenL de vuir le Mlnistre Americain
Dropper, et la Couronne a nommn6
des Delegu6s qui lui out present ila
resolution detuandant aux Etata-
Unis sa protection centre lea Puis-
sances de I Entente. Dropper aurait
proinis de communique a Wasuing
ton la resolution. Le Gouvernement
Amrnicain aurait dt' requis de pro-
tAger lea LegaUona et lea intgeta
Autrichiens, iiuigares et Turoo en
cas d'une declaration de guerre.
Patrograd.- De grande. attquea
continuent en Galicie ou lee coMtre-
attaques Aliemandes out 6tW repo6u
s6ea aux alentours de Kronita et
Uolsbars. L'arm6e Russe a repoeUsA
sept attaques Turques dana lee moon-
tagnes Sudinag.
RoMx.- Les Italieus ont briak lea
dernibres lignes-autrichiennes entire
Treenagnon Rait en les refoulant au
Snord du sommet du mount Trasubie.
BERLIN.- Apres une lutte acharn6e
I'attaque francaise pr6s de Morval et
Raincourt a et6 repousse. L'attaque
' des Anglais pr6s de Coucelett le
* Theipville Beachasnes a echou6 aus-
Ssi.
s_ PARas.- Apres une attaque reaou-
- velee trois fois sur les positions fran-
; raises A Sailly, sur le front de la
e Somme ; les Allemands out etC re-
pousses avec de grandes penes.
HOLLANDE.- Dans lea rgions de
le Predeables Roumains ont ransur6
a leur otfensive en frepoussant lea
le Teutons sur la frontiere Traneylva-
uen. De violentes attaques bTeuton-
as nes sur tout ale front des Carpathes
centre le nignedeeAAu aonteabou6.
le PORT-A U-PRINGCE. La Prifu Frd
la iMendrik arrived var le Oc$4 e
to rnw4ra pour 5. ports du 9di
ea SwYork


Vous pouvez augmenter vot
vitality d'une fagon prompted et
permanante en pregnant de


L'EMULSION SCOTT


Efli cofltipft 146 m apwnmto cres.
teursde I&sant6et de lavigueur*1


Or dange Nassau laissera Newurork
pour Haiti le sO Oct.
Potomac laiuera d 8 heures pour
Gonaites dfod it relournera ict.
Le commandant de la Force arrive-
d Port-au-Prince sur oe Prairie Ven.
dredi 90 Oct. et tepartira le 22


Fromage de
Munster
Par Quart
Excellent Beurre de table
ambricain marque: Topocan
Ferbleinc de 1 livre
CHEZ
Victor Mangopos
93, Rue die agasin de I'Etat






Ser ice lvaltique
II est accord aux personnel qui
prdtendent avoir un droit legal qui
les exonere de lI taxe d'alimentation
d'eau due mensuellement au Servi-
ce hydraulique, conform6ment au
tariff en vigueur, un delai de 15
jours A partir de la date du present
avis pour presenter au Bureau de
l'Administration Civile les pieces
ktablissintleurs droits et prdtentions
Pass6 ce d6lai, les taxes dues se-
ront riclam6es et en cas de non-paei-
ment immkdiat. les connecteurs se-
tont supprimds conformement aux
Reglements.

Port-au-Prince le 12 Octobre T916
LA DIRECTION


AP]IRITAL
Liqueur bitter
QUALITY SUPERIEURE

BORDEAUX
QUINA
V1N TONIQUE ET DE
GOUTr DELICIEUX
L. PREETZMANN-AGGERHOLM
AGENT


LUMe Holhdabim
DEPART DE NEW-Y oI upOrh FJ
Le S/S ORANGE NASSAU. lai
sera le 20 courant.
DEPART poua NEW-YORK
Le SjS PRIMS FiFDFRIUr f,.
DRICKvenant de Curago sl
ports du Sud est attend icd er-
2a @oMant en route pour New-YeU.
Port-au-Priace le 18 Oct. 1916

Ave. AHRENDTS, Aw
^___ ** ***


Avis
SAM CHING
Blamcisserie Medeme
Repassage .des faux-cols
- Le. faux-cols repass~ peuav~
durer plusleurs ours samns te
salim par la sueur.
Pour les v4tements de laine,A
paration A la perfection ,
Teinturerie pour les rticld46
line.
Repassage a la perfection.
Pantalons, chemises, etc, etc.
IRIX M OD.RRL
Rue du Magasin de I'Etat
Pla"c G"nd

ecker Join Jewel Iillil Ci.
Farines Hungarian oo, Suprem It 1s0

B. T. Babbitt Inc
Savon Gold Bar
FRENCH AIERICANWIE C.
VIAS de CALIFORNIE
Vins rouges : Claret, Zintandel, Bu..
Vins lancs : Hock, Sautere, Rieda
Ma&sacyssett Breweries. 0O
Bidres Pilsner,
Plaff & Kinas Bohenmis
Alleys Porter& Kings Pure I
THOSE WOODWARD & SON
Poisson.ee a on tous gear
Represem-iF pr
Rug. Le Bos8s
95. Rue du Quai
PORT-AU PRINCE (HAITI)i

A louer
La Boulangerie du gPrOPt
6raud-RIe
,S'adresser Ai Mr B. MABTIn, D2L -


Une surprise agrcable'
L'Epirerie Mrderse, Grand'Rue (visa vis du cafe Derei )Or
se les f:amIilies qu'elle est en measure de liver i partir de 0C v*
d'excellents vmns et vinaigre de table au prix de:
Vin Rouge Vin Blanc Vintigre COyf9'
Gallon 4 gourdes Le gallon G. 5.50 Le gallon G.
Le 1l2gallou 2 112 2.75 12
Le 114 gallon 1 114 1.40 114
LA 112 quart 0.50 112 quart 0,70 112 quart

N. B. Nos vins soont garantis pure, et provenant deo
frais de vendange. Nos vinaigres sont purse et at oiltis(s t ilW
gon.
Nous invitons franchement intelligent public de Port4.
Prince a essayer et compare. Nous nnmes cerains que son ju
meont sera en notre favour.


Laboratoire Sejouirlne
Preparation de totes ampoules m6dieamenteuses stenil
et Injectables ,o
2 bDAILLES D'AIRGENT A L'EXPOSITION DE BRUXL\ELL I'
AMPO UELES d'eau de mer Isotoniques selon Quin1te .
Lbeau de mer que nous employons a 6t6 soigneu-,neit cotw
large, au delA de File de la GonAve. Noes faisons reminrquer als
S ceaIl c observationn judicious qua foot les laboratories erraqng
L'rac de mer inectable doit tre de fabrication r6cente pour avoir tou:c' s- ?"' -
apeu Dqu cs. nonbruses attestations noms pertmuent de certifier.ue ,o
Sdonne toils ruituts esprtes.
SSPiCiClALITE: Serum n6vrowth6nique.
a e a6rum rEgularise o leaom ea nutrl U t a 6 mpoy6 VOy
daams Is oura'uatei, lia tubaoaigalu tt,


A -omm qa I
Is. fhmee.. poreat


- -


w -mil


*t'


I


I


L'