<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02721
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 18, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02721

Full Text
4E 5 OQ WAIZ CZ T27MA SNerNcnredi Is Octare h ItS

(l In uDACTION ADMINISTRATION
anCT'SUR Ang&e des Raues rou a Am6ricalai
I"aN -Ws.Tt : !W
l aiuaesm mm m regan -
S AU P R I *. SArDa -e sasam sw b m d .e, smalu
I ; 16 a A Pamn ches Iayeace aCi p, Rae TreaDh.
6 A LasL5mm the L. May eace O Co. a 2,8
agA nTsMM Ladgate HU
r ,.... A a" s. ches Radolt Mos S.v,. Jesu a.
^^AJ 4 * 60sn e 46-49
srANGER UsW.-Tem Uniersal Pubaliy COmpm 4s WW
OUO'flD ONOTID -
u amematribs &f.osuerm as a m Iam F"nd
0.0rAWINnGB ( tli .mUse OS&m s & srtsonU padyas d.sam,



front s'appesantira, carelle rt~alisor
LOGIE LA GUERRE EUROPEENNE quecel'asst, si lourd doloire
I tlui impose ties iesponsalli!ttes proj
Dg s *-lo Iportioinelleinsent pesant'es.
o LES HiROS de Ia GUERRE. ( SUR le FdrONT do VERDUN. Sons le masque de I-Emperenr
l' e convrira planss Ie I)ess:tline*
l |. r ..ess...i.ies !lqI a
rfa4 f -neu Iui_ --H M (I'i t i de na *in)
S@W4 -jamais vdritableIaent "IItODORA IHOLLY
l b n re u fondateur l i' .-
-s-n cultu*rre intellectue.le.-- -_, ,.. .. .



Senses eat parvenu de lui, iCEZ' L ) mw P C
d-voas I& plume de set I. J. BIGIO'
eteonemas. Des adver- Ang des Rui Coput e p e CChars
gt des ennemia rendus d'au- 6 ,. GiOS ET DITAILI
lnts baineux quils venaien m
saN mains de cet hoimme N
inieat appeld four esclave t[t
il nredresa lear maltre, la .--- .*
slInts, la plus humiliante ....e r
isiooadi'..... .. .. sr A droite : Le GOndral FOCI surnommd le plus Grand A Gauche- Le PIlNCE IMIPERIAI. dALLE IAGNE, -
Sle i portraits qu.ilsn u Strattgiste en Europe-quoique le plus humble-par Commandant en Chef les Troupes Teutonnes devant REN rSEIGNEMENTS
elsorentabsolument vrai le gdndralissalme JOFFRE Verdun. M TEOiROLOGIQU1S
lSMs.On in pout so persuaded Gauche: L ru..Vo quO Che. t Droite: Le Gndral Von IIAESLER, un g4~niral alle.
i Osmspore de resentment A Gauche:. LA. mr1 A on HOLTZENDO lFF, Chef de mand, ag6 do 80 ans. sous lea ordres du Prince Ian- OBSEiVATOIIE
EiS sd er ni.ent pas. pes- IAmiraeut allemande. pdrial. DU SBE lOdub t
isms Il vanloir. exagdr6 sinon
Titan Africain que leurs coloniales mals, come tel. entrev aprononciation de son nom, le plus Alors nous ,'avons proclainu un ty-
a '"dvoqu ien qu'travers et ddpeoint sous un jour irrdel par de condescendance pour no pas dire ran et nous l'avons abattu ot..0 Mardi 170ctobie 1910i

lesemmsdoot ii avait d6vastd Mais A supposed qu'il fut vraiment C'est dans ces conditions anorma- nouveau Nenrod, notre grand chas aro tre 7
UdGlaNinS, comment no our le tigre insatiable qu'ils unt d6peint, lea que durant tout un siucle, nous seur de colons! Nous lfavons abattu! Earom are
i4 p a epptru plus sombre de quol viennent-ils donc s'dtonner avons calqud, sur lea dessins ,tran- Son front si p le. sous le saglant msinium "ina2.3
t oqual no'6tait on ralit? on so plaindre? Oublient-ils qua gers, le portrait de I'Aieul mouchoir qui voilait sa blessure sa- Temprature
ISNleux. doubles partI& cold- leur cupide avarice I'dpiant commne Est-il suirprenant que nos doigtscree, ne pait en rien nous 6nouvoir, maxitnum l.3
S JOlSait b manquer de revetir on cruel Deatinm, Iavait saisi dds boursoulhos aient surenchtri sur la, tni arreter nose mains prrtes de deve on ure
91009 ,, dune esp&.e de avant le borceau et qu' linstar doe aideur premit-re attribute A louro ,nir parricides!... loyenne diurne 2,.2
O t Isalaideur morale dd cos Bobdmiens, assouplissant lea grande victims? Aujourd'hui. une ombre eat aux
WM lNO Cs quo Ia Lagende au- membres des enfans qu'ils ravisseot D'autres fois encore, msconnais plis du Drapeau, un e otroccupation Ciel trfs clair toute la journie.
Lt ans ce gOare I tl havait journellement moeutra, pas sent qu a ,eule, I institution du -. et une angoisse cruellies au fond de Forte losue la fruit.
m -CeLqu t aq dven. soulement !ex memnbres, mais .auss t6me eaclavagiste dtait responwsb e tous les cau'uls. Ia fapilu tout cola Brise de mer rIgulinre.
mltS,i it un Tigre adot I Arme et le cmur? de cette revolt de I home pour la pour ntius apprendre que, st a la Barometre constant.
dMSSutma s reocontr d6- Sous n semblable regime omrn- ddlivrance de ses fires naicon- critique eit a1seo, la t eat un peu J. SCIIERER
s...e..t .. wamem t no serait-il devenu (droce? De raissant tque, Iingalit ,narju, de, difes cil
Sai.91 Oq t s .nt per touted ls lois connues, ii Etait conditioned dl a lutte e lui laissait Mais unteGendrationt doit venir :Ci-V-ari s
br, ,me.tio0s do preaveIs ape..d A l.tr. et A I dtre plus quoux. pas le choix entree lee mvoenst sGua- qua saura, mieux quo IJous, appi~cier Pour" satkfiresabieneillntechen-
Co. si ces r6 preall- I 6tait condamns A letre, d abord cptibles d'intimider un idversire causi qui fut le Libdraeur. Car, coin- Pour sati- resal envell nteclien-
Sla avers e par leo si6cles do barbarie doot le aussi puissant, oubliant qu'ayant ac- me au seuil de l'adolescence s'vele le ,e- ariets cUo nt a redon
I formdo cot jUstice r-doutable ataviosme villait A Ia por ceptd de conduire I'insurrection, i elaconsciense de enfant, la Nation, ner A sa representation de ce soir ce
ia so di pratiqude moua to do son Ame, et eOnsuite pr lea on avait asum4 d'embldoe lea respon- Elle aussi, adolescent, un jour, so film si mouvant et si rempli d'intk-
Ii tal on.ollicitations de .ambiance 4diltre sabilita binavitables et. qu'en sa ou. rdveillera A la nete conscience de sa rt : I'Enfant de a folle ". Nous
Contra qui donc qua trols si6cles d'iniquitds avaient lithe de gnndralissime oanchef. ie nau- responsabilitd comme EntitO morale engageons vivement les amateues
Etait-ce centre accumul6e dans latmosphdre coto- rait pu se ddrober an seul instant et politique. A se presenter de bonne heure, car
t faf rsur soua- nialel aux pire s n cessit6 que des cir- L existence lui apparaitra alors nous ne savons pis tro oU CI-
-tdri des Ii talt deatind A betre par Ii dou- constances imprIvisibles curalent po commefeynonyme de Devoir. et, pour n-Varidtis prendra de place pour
Pas ? ---loprmnes b6rEdie do servage don't fair naltre, sans faillir A son devoir, cdcouvrnr as place au soleil et as contenir a foueI d'admnirateurs qui
Ofte -- u neUlM s plic teuet sot appmea dans uanstrair lea intre ts sacr -sa int p mt iseion dans le monde, Ellae so re- c...11 .... .-- ..* u l-
les eeour /4ciosaWion d one haine it- de cette collectivitd souffrante don't tourners, tout comme on particulier, so prepa ent Aappla dir lesdiairents
m"-. t ite vesnco. sea orgnones et see traditions comme qu' part les autres vues qua. seront
esas an d'_erd U it..... ., ....a ounoIuss ,ouvDu v_.r psp lee domenis qul componrtetent do, progr,,,amme,-s -
dr e Aar, it deal encore appeal A e Nous afr ublant d u one morai tl de paupa et come race. exhibes, on done aussi Les vo-
-- b tre pr la contamip aton morale do commando, nouml avons bypocrnst- DejA se I ve de toutes parts one leurs de bestiaux" etDuel de Maaa'
lsm sem* a roeemple qu ib avait esseyde au seu.i mont so"scrit & totes teas ftrisso- Jeunesas ardeote et studmeuse qui n 3 parties.
a llda le ju- de cet e swic~t o. I'innjustice 6tait reos dont on a vonlu entcher sa demanded au Pas"E tea causes du
P .1 ear lo roo- use lo et la cruautb un paaaetemps. gloire. l'resent douloureux. Dieu veuille lui Pewie pereaseml de I'Ihbpl;l g#m.ra1
sI ti----l--W. 18a as La chose surprenante est quo cet Quelle Etrange abdgation a tltd l suaciter des conducteurs intdgres et Si I. service-de ,. vo..T" o:
m..i--" inu mear lea lhgnme ne fat pas fonciibrement ml notre I Comment a'avions-nou sp dlvouls car cest Aile, pout-tre i, le Sle paseric das e l uv.-ord I' cont,-
Sll el __pour hA. cba.- t. It no le ut p as, malgrd toutes vu quo ce Colosso au poing de fer, Prdmices de ce rlveil prochain, e one pas dans le sens sud-nord/lem.
ba C- do bin.- cia conditions fatidiques accumulees cette Figure anx levies severea sous Gage avant-coumieur de ce ts A.tre pierrement du quarter de l'h6pitat
h lsur sa tate son front d'airain et sa prunelle 0n qua dolt ventr A sou hture, Edifier generate commence depuis quelques
S~sa e aht Lopinion contraire n'auralt pu s'd- feu n'4tait que Is masque du LibE- I'ceuvre de Reconstruction Nationatle semaineiu, le personnel de cet impoe-
So g nations de tablir cheo 0o0S, si de tout temps, rateur! Quand viendra cette generation tant itablissement ne pourra plus se
Dr avolr em- ba nation avaib fait do son histoire Encore qu'it fut entachd de bone que les temps appellant, rdsolue a rendre A son poste. DepSwis le voist-
p rb.mt o mugs 6otde plus approfondie et, sur- et de saag, le Libdrateur pouvait-il v~nErer quelse qu'elle puiese 6tre la nage des grades casernes Dessalnns
Sg touta, plus raisonnle. avoir couch dans los ravins at te figure de Celtui qui fut le grand jusq*Ai la barritre de l'h6pital cest
cin o Mal eoreoaement le grand Empe macias sans quoun pew de fane n a- E.ancipateur, ello importuneor I'blis use bomillie pouvsantable qu'on
de rer ao devait pas bndflc&er d'sn dh~rdt sa cuirasse? Pouvait I avoir Loire do questions supplementaircs, dolt renoncer A tranchir si oune
& e@ ra sort plus boureux sons la plume des vuco dans. a mdtDe saus qu'on pen et ml celle-l n'y r"pond pas. s'auto- ..no.e r p .d, tants .oa..s
l 4iderivalme nationau1 de sang n'dclaboussAt sa personnel? risant de toue I mltenesit do on pon bi e ps a es n l. ents d6qulorste
t Itlritiers trop chdtifs de son asu- Appeld A dicter des ordrea A des amour neiosnt, sa main pleusoment bie, entrain.
--lat qa wovI immense, nous nous trouvios, conmbattants improvisiset & son fire sacnlgs, foroser salt I faut, caote ca .mormist olPh6pmtal gnadra-
loe sIeaIedsmain do IIndepesdance, avec eatoedre par desmus Ia voix des ca- vis6oe si iipacble Ne0nt. at peot read de reels et si grads services A
e -al bord des Epaules trop fr~les poor le poids ons, obiig6 de payer d'audaco at ere ml iatnetios sm u bajesi. ia portion nacessitcse de la popa-


on ms as dTae eausi grade oire.o dintimider de la vso at da geats un A ce to b hre do rvol pycbiquoe, lation c'est un devoir pour I'Edilit
kirow .M pmhy Noe eotraolant tche, pest- adversaire bier encore son maltre que verra--el dams P 1'i re ot de contribuer, en ce qui la regarded,
a. haioamao. pBO vom- us a noes abmolu, pouvait-4l, an ledemnain des queo dcoavrlra-tie mar Io masque A mdie la tache raise A toms ceau
todo iat bir des mumala pws soUdes, aocs victoies. nas pas garder A soe les,. do lBa.pereer? qui dessrvent cet 6tablissement hos-
ft viSat. ataisioo appeal 1a Vanit au se- ole verbe bautaln, Io aeste autoritaire Elle verra dm I Hiatoire que pitalier
la do o eo do note sM. eat fareahe de Leader qui. pour les sot qu elle remote jusqu'au il, N
Sdeas ir- a lo. momesa Mentans eonae oms beoiesdeoa a cause, avail d aia- solt qes'elle aarri-ete aux bords de
ll emHgi, moee arainar mndia, at @0wpeelvser costro Napoleon Bonaparte, PArtabonate, aucun people, aocune _s In emtert ai Canym
S L eait t V, t -- NapoM at DaD i, et cootre a Ro.n race n'emt tianais des origineas saa Mercredi dernier artiste pianist
d "IIsqtal!! M- haaionoLft s**P ch-oaae seaTra artal lorteaaeb que le sienoes. Et sos lstinaElie a often aux Cayes, dam
--k de I1si ., eel6oa14 peis, m roos a. ilafmoe dea snouvelrle coceo e salons du Docteur et de Mm .




Lis AT=


dieu sous Ie gracieux patronage def Le Telear tions allemandes i Sailly daille et
Mmes F. Villedrouin, W. Cooper.D.I Une visit ACin6-Varietks nous a poussent leur force A la limited du
Scutt, Mac-Intosh. A. Caries, L. Bir- nmis de voii les preparatifs qui se chemin de Bapaume. Les allemauds
ri !ighaim et I. Moyse. )nt en vue d" garantir le plain suc- ont tait de turieuses attaques centre
A'Iphrdie, le podme musical d'ir'it s de la t6te theatri!e de vendredi les positions anglaises prks des for-
a 6ttc entciadu avec plaisir les son- air. tifications, mais ont 6t: repousses
nlctsontltte dits parMmne Villedrouin Completant nos renseignements, avec de grandes pertes.
UrLe caus.crie sur le pocme a td tait ;-is informons le public que le MACioomIN.- Les forces de I'En-
pa.r Mr 1' third M I NfL.a. r me itoe Henry Berntein sera inter- tente oat repris unegrande offensive
l.xcl ;1 'oiUc Jdontttout le mon- r :IL pti ucs personnages d*une au- au sud de Monastir. L'offensive alle-
de a tttl ..t rI tortte incontestable en I-art; Madame made A Northward sur le front de
Lyly Taldy, don't i' loge inest plus A Transylvanie a Wt: arrdt6e et a com-
L'a "i ,i' ire dI 1\9\1 laire, Mr fchan Riko, Mine M-rthe mence dans les Carpathes'au sud de
Mr Inc ) i i:e. a iicI ch!e' dt Bur, a' .., 1nct.t pairticJ,:, r r u c c t Luc Pratt, autant de noms sy- PJiTROGRAt rapporte que de gran-'
Pi. id t ) unir,r v: it e ,onvym.-s d'artites accomplish. des attaques ont lieu dans les Car-
pu. i ir 11 ... L.-! C'est un change que procure ce pathes. Les russes ont pris 12Sa pri-
S,/ ', / interieurtraisetp:u -omtmnun; les d6- sonniers. La bataille en Guaicie se
i L' u : c c i ,;s ,:o:s greinent brosses par MrLouis" pursuit avec 16rocite au sud-est de
in-i~, to. A, -,, ', s,]uL liesai-.utLur Bont6 retiennenti deja votre admi- Lenbe.
p.ir i:. -pir ', t l:.- ration. 18 Octobre
chil-Ors'.: ii o c .io- ',c n de la 11 est trks malheureux quetous
Clh.;L: tcs ,c ). ou',s. de 191 ., rip- ies admirateurs ne pourront pas LONDREs.--Pendant que Berlin et
pclle lC s Lcictions de c'icts d it j.uir de cet advantage, les places Vienne annoncent la continuation
auxqnels proccda cctte ancienne etant presque toutss revenues. de la bataill. sur le front de la
Chambre et arrive aux derniers ve- Transylvanie, le quarter general de
nements quianictinrcntlOccupitio-i. Pear Pierre-Paal P l'armee roumaine rapporte que lesa
l.a torce anicizcaine, :oinciut M.\r 'el est le titre d'une longue re- roumains ont occupy plusieu:s po-
Dorsinviile. a sci vi d'mnstrumntit A la ponse don't Mr Ls. Ed. Pouget nous sitions importantes dans la region
J~citi l,,l,.'~Iun/I qum a sasi l'o:c.A- a derande la publication Ia remana- de la rivire ae Alt.
slon de itaLppi 's tcfls homnics itne dcrniere. Des batailles intense se pouisui-
qui, un jour, .1 l'ai'ia.ina, avaicnt L'abndance des matikres nous vent sur le front russe A I'ouest de
cuomplot. ia. dl-,.hic d.cliiitive de obiage a alournei la publication de Luntag A travers la Galicie jusqu'aux
la N.,:ioa L: u'c ;i> i ti, cii cl,.iuinaniat cc uucummnt. C.arpathes. Le gouvernement provi-
'ai: a:. amL LA l l,; i UC .LIptait soite de la Gr6ce a eti reconnu par
la .c Le Slock Feed les Allids.
S. ur de sc:- NourrituLi spC alc pour les che- rapporte que les allies ont
ris trois b.iteaux de ouerre orecs,


qu.. I.

et t


dILI *. .


--
L*.~ I h..! -
* 2 1. .2 1.

* I k it

'.2.0:


i~. 4)
- K .2 It
.*, I
* I


v..x., co.Uinaunce par ucs specia- r";- --- -----g- .----- o-.-.
L equipage a etut envove A Athenes.
vc:tc Jhiz Mr A.phonse Hey- Ua rapporte d-Athenes qu*une
Sa ote d'ut caraztre tout-A-fait grave
S. remise par le Vice-Amiral Fournet
I ii (C Wi ( Uai n l.glise Jc la Grece a retourner en toute haite
e mtnIo li en 1, lase. Ailhancs.Les biteaux de guerre ont
> ,,., .,s ,.la ,,se au d idbaique des milhers de margins qua
.. c t4 c L..N o, occupcnt les stations de chenmin de
AL .L 4 i A r a Athines.
A .\lonsieur Ct Madame Ehe Po-lI trAth~nes.
.A Alom;, sur latare e la d t BERLIN.- Les russes ont eti de-1
aice, cc it mnedre lad, dcunte tI fats et leurs attaques ripdt:es repous-
do a, sees.
do ancais. ILes austro-allemands ont pris i
mille et dcmi de tranchdes. igoo
oNjjvellc a la iaal prisonniers russes et plusieurs ca-
A 1 T n:N A I.I nons.
U',i U'ait present lorsque Lcs journaux d'ici rapportent
: 'ic, .;n C \UL.S a ,.,fpc ,qu'une explosion aeu lieu sur lebA-
LE i LANs.\NIr D abo:d, moi... leau de guerre italien Regina Marge-
rita pendant qu'il se trouvait dans
. ---- .- .-- -- -. le port de Spcze suivant une agen-


..2:,....ce St)




*G I AR P I0Arae aeLUJ
Jd~r,!T! 4' LUAu '



dc~~~~~D 4"8.c'scI .Q:u "a K i
qusiit \,110L17' pat



deu Liem St-1 kOxuk 10c. st::i Il.leduIIIlSAN SILaLe


Cqu ,I. V .I II 1 l..1, 4 JkU1t c rtu D AstN~o It-a ad Paet el



dsoIcu HaJit~i u.t. k -.-ouitrat du src Wstoasd ovrure:~ itt
Amniiiiue. [ismucarlh:qct ljJign auicscie PCpusa~salie ~a

Cny, Lsgrandsing-cnt ucursciousru pare d1;1ies,-o.-L rneBea
teusciun ptrm.du Molltur k_;Icagr- Le rstieale r ongdain tercpteAnos ~et
cole vtidcj.& pzoieleide ( Ncw-Ywk. nalles saulargede rNanrdcert parotesd ?
traes Lc% lavuxScoli, oliinllcS ipoumirin u-53en t.pose avisproa-bi6
des leu l aivtk 1:coatra pour ictlsabti.Le spiu otivS niinh, Comman- O
m Pwtiord1,vi~i c te inm.&cccr aln, t desc. icam~eralldeps dcauju-
rI&West Idia Mnag,2m: cnt $.s prpraeLrentuj non' ujoet nsacdusatsiior.anXs
eny le grns inget. ieurs .conqw u z-y ade re cuiis. uLAaw cc 'tt. IiC
plurs, eimipoirt. : du inat SolaK lesLe0steamr Angii.-LePrsim~enz Wilet-Irl
dol utats o'aswancs .ua SUUZLC i'lai- on Lau lxargde quaI tutamenttavj eurde lNu
Sa~c-Lcis~. bs u~ beux ra-IOasparimais U-53. u~ns avpr pr comme
vaux 1doni ns avc s panics i qut, toutcapioye Sn a~itai, ACormbaqtredc I
Ava~iont v a.icvas parer-,C111taudee po e. tanrqudpsauor AM
Upshur, oet tic 1011g1,aceS fpar ~s v-uLOaccs -Lesteuton dspcositionuaexistO
enent sounnantS. M1t :rc ququui es t%remisvne asWans discotinudEra. 1qule
plus sr6port, avnt a uoc puasse r6 LefON;1rAces du rot Fidinand ontICS a
d~ablrts ouvaia I, s datia S cosrc Va- son aepousse jquilta e dn a Ia ridion Me
hmteflC~iigcs tCLS !Lmne o UXptience.laeaiAlliats qdo lentast poat, ornmebsi-11O
(Zcpcndarnt udsaprL),s La rltpporta entst toyeoDOU 1 gn A ombat5Stre da
cnomus sootpar le ua, Ia peRoclanqda provis inire ds Gsamritainsuont PIOY16
dvae-Setac.oa a bcvoup sou Cal- LC ]parIcPrmirMaiareVnisls.
Usen dc ont tagan. A par quelques LONRS fores 4 teutti scontimuee:POW
Ilaachs cruos. stecs a4. umontagneA At.lopresaseemaer e o rt. Lea au on d 6e r
onvielr.nes 11fada utq Tanylanesa $tns disms ius p.i-jb
jour tcult, aantqu'n piss rt U'sfores u ri FidiandoatI& U


cmi-oll:iCulle.
Ai a Somme ont pris 1'otfensive au
I de ia riviere et sont eatr6s dans
:ilage de Sally.
ort-au-Prince.-.- Le U. S. S. Nrp.
partlira pour Guantaiamo vers
P. MA. La malle sera ferm. au
rtier General J 3 Jo P. M.


I vis Communal
e Receveur Communal rappelle
contribuables quelconques que
position, locative, les droits de
ctes et de vehicles etc doivent
pays du ler Octobre au 15 no-
bre, que pass ce delai, les
is des retaidataires seront remis A
toritt compitente pour qu il soit
ique centre eux les pinalatis
:es par les lois.
ori-au-Prince le 17 Octobre 19a6

'e Etaut-Unis
et le Me.ique

Par sans fil

15 October
c Pi6sident Wilson, dams une
e au Gouverneur Whitman,
4cw-York, du 9 Octobre, er pu-
e aujourd'hui,a dtique les motifs
esstant 1'expedition des troupes de
lalice sur la trontitre Mexicaine
Lent encore; mais il a ajoute qu-
oyait que les conditions actuel-
auNora duMexiquetaient meal-
es ; et que procnainemeat il ne
it plus probablement nicessaire
aire de nouveauxeflorts et d'em-
rer les r6gimeanu de la Milice,
ont eu a endurer des dpreov-
r reitablir A'ordre anu Meique. Le
sidct Wialem a eon out=c ddcla
* selon l'avis da D eu de
wruerr. leI rappel dela Mlic8 d
ique depais leWr peditioMe sa
rotire, aurait pe te umdvi 4de
vele5 agrefio3 inhumaaims do
paon des audm d i i Cc ae.
ts poelat*oms **aidcale a lea
priests sur la troatitre.
,. PAso.- Des uoopes de kCe-
ma da Sod, d LOd foI dU MicN .
,dB Maueehs-sus l~ l __~


tucky. comprenant Ir Dixitme Divi-
sion provisoire sont arrives ici ce
soir, aprts une pluic torrentielle qui
a durt 24 heures. Elles oat parcou-
ru 86 miles en 1 3 jours.

Movement
Maritime

Samedi est.entr6 le steamer ePrins
der Nederlanden., capitaine. I. C.
Metus avec les passagers suivants
venant de :


'Raporel S. S. LUme

sagers swlvantsnT
Meli. ari ~i
L~ouce valued.B in
D. Simon at Haw-'j
Thdraiu~ne Emile,st=
Manhe Darivager.


EVERARDS
Red Star
3I~oileur qn
DemaudO. par lea

PA dE rz AANN,&


NEW-YORK : Mme Clarke et en- sMamreW's 4g.
fants. Mme Mathilde luvet, Mile An-
toinette Juvet, Isaac J. Bigio, Leon Un Stenogg
de Piccioto, Fenelon Bonamy, Ra- Ayaaud'excelleamg r
phael Choukka, Boulouse Sada. cette Capitale, permet 4*
CAP-HAITIEN : Charles Ascensio, dipl6me de bjnne 6criture
1. Etienne, I. Lebrun, Mme P. Ste- phique avec mention spa ct
ward, Mr et Mme Talamas et 6 en- impeccables en 24 leoms ase
fants,Mme Ferkre et 4 entants Mmes A domicile ou par o
W. Penel, H. Theodora et R. Guer- rend apte A acquirir le
rier, P. Augustan, D. Prophete, D. 5o mots A la minute
Lafontant et enfant. J. Proph6te, mois.
Mmes D. St-Onge, E. Samson et S Les lemons se fost a
St-Louis- anglais ou espagnot; et
PGRT-DE-PAIX : Mme Austin et j qu un quart dheure.
enfants, Mme Mathieu et 2 enfnts, Conditions exceptiofM4j,
Mr et Mme Curdy et 2 enfants, Pour toutes espcesa do
Etienne St. Aude. Constant Roche- ments, s'adresser A
month, Turenne Frangrois, Mme Vve M. RkONK
Paret. Melle Lucie Paret, Andre La- P. O Box a '"
noix,Melles Marthe tt FernandeMau- Poant
rasse,Melle Irma Brunier,Leon Mau-
rasse. Theodore Stephens, Mme Re-
mencch et fils. Othello Belizaire. ;
:Lestra foseph, Mme Olivia Edmond,
Mme Marie Williams, Mme H. Sil- DWPART DE NEW-YORK Mi-
v6ra, Mme Faro et enfant, Mme Mi- Le S/S ORANGE NASSAl
chel Abraham et 2 enfants. sera le 20 courant.
GONAIVES : M. Ddsir et enfant, DiiPART POUR NEW.YO
John Entwisle, Gaston Juvet, F Sal-, Le SIS PRINS FREDElR
gado, Gilbert Auguste, Franck Mc I DRICK venant de Curacao
Guffie, Leon Mac Guffie, Nerval ports du Sud est attUead i
KCineas, Mart Kernizan, lean Kerni- 24 courant en route pour
an, Morney Lonstant, S. Bonhom- Port-au-Prince le a OsL
me, Mies 0 Limage; Antoine Ho-
nore, Paul Jules, Melle Henriette Va- AUe. AH D
im.


II est reparti le lendemain avec
les passagers suivants A destination
de :
PETIT-GOAVE : Mile Marguerite
Sylvain, Mr D. D. Bayard, Mme V.
Delbeau. Melle Regina Wentworth,
Lon Pierre, Darius Souffrant, Pas-
teur Margron.
IARAMIE : M. Alfred Giraud, Isaac
Abadi, Joseph Zinne, Bernaid jeune,
Abner Baptiste, Georges Hilaire,
Mme Georges Bayard, Melles V. Hi-
laire. Sansaricq, rh. Lebourg et Le-
cina In-Louis, Mine Vic'or Fouch,.
CAYES: AM, Mi.hel A'rahamn,Mme
Rose Saliva. Mr Iuimo Saliva, Mile
Yvonne Stiiva.
Le iamer MONfARA, de la


Les Auaemebiles Ford sont cells qui se
nos routes.-Elegance, souplesse, soliditd.
Touring Car pour 5 passagers :



Id


SAM CHING

Blamchissrie def e
Repassage des aux-cub
Les faux-cols repasas6
darer plusleurs jours
salis par la sueur.
Pour les vdtements do
paration A la perfection
Teinturerie pour les
laine.
ilepassage A la prfec6eg.
Paitalouls, chuinses, 6 .
f d g X dOUD= A&
Rue du Magasis a d Is '
P~wmf


com portent le


Ford Motor CO
Ls .MEVS & Co A


BIERE PILSENER
La plus en vogue aux Elats-Unis qui se d6bite d
brasseries amdrncaines ot so recommandant par am pun
teill,6e spcialement pour :
A. BEHRENS 4 Co


On trouea eere nouvelle marqmue de Bire ceb:
Robert Duoa 1e Co.
Smao. mVi_ u *
Hotel de Frames
HAAl A(Mr Poll

As CmLU.^gjm Arehuu'Smuasgm P.*d..P

Gmuipu:.'1 8^00^^^ ^

.- .^^ nl~ Av^^,*%^^


\ -


no -- --O