<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02704
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 25, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02704

Full Text


Sisale N. am h QWINZZ CENTIMES Lead t 2 2kaelke I9


Qi afte it-MAGLO BI MDaCTJON ADMINISTRATION
DIRECTEUR a &eGdi Mo o" A aWcab @

S L.es assneces at rge
poRl AU1 --INCE A r r- cras a tan t&s ai
a ; ; : 0 u00 a A s L.Mayeuce a cGV, RwTrescT l

DART- MENT( hateH
a ; A Lbss. ihes Rudelt Mo .ss tL aO., Ja like.
oI. e M'. 0 6 .00,S T L t .46 -49
ETi DANGER 4
: -- ~ L- -a muel's. -m.a..a mb w -m. -- -m

tIlRT.AL-PRINCE ( Haiti -- OUODIEN 1 m ts & isgrflons ptisis d evens



i I' e lun ni I'autre pour tre I4ct1o fd
SnLrIQl ES tiA SOCIL LA GUERRB URHOP E N NV Sil ost vmna quo leas appointments
sont r'guilisiemneot pavy" ux fonic

I L GRANDE OFFEN S1 V E B it I Tr-AN N iQI r tionnaires et employ6a publics d*-
00 puts intervention sm&ricaiae, Il
-prublIane de la vie chlire n eni sub
--iastte pas snons pour touts par ln
te fae ilsa' al illle que to dLutlee moide
iWest pas fonctionnam:e ou eas p'o(v.
illas'rs.aAia t ai ne tural p itN lll6

e che de l-e" l f s telle Uao n aulait e ula jus u I Ia Alul lisadat. colt
otO i F so'ia rtu9 sr8re r l0 -10 -eln a da il es et l sont l s cure a. i a -
n I que1.6t o aiigs ou 5teistr s talisatio i de leur actitie
pepide I o libstt et du aoir lai*(5 --ccuc de
df ol s oultu la guerrie. lieetl-le -I'scompte les appoit-
e la colseiesce nettoe. 11 y a tea"ner tsd'eaployespuable -. Let quit
as ilsont tout fit pour qtsue s le asat niagurtte e nco re, I tL uOa
gsiote cp tstrophle fut #par- procet. uimrala itie deiariuar pat
a leurope. i. Apgleterre, l&as a wass v u at ,tie beauc p dIsalise.e' p
Is France, Ilalse antin uter- yiouMva int le a.oy t, d 1aie
suprsl de I'lAutriche et deo ytur ie, toau t coamid e b dsan 't iae.
pou. le ur asgg rer I va t des opralios r le chaeltge.
on rtglnl eant p acliqoue du Nous srd-.oaes a io Is s eae qu.e
iSealnur et La Serbe lle toutonees es tralsactiols diaites,a neeo
sur les conseils du Tsar,
hbit &uen b utael ultinatums de o d-e stre dtiplorable orumasatsi a o.n
a une response a noble 0t asuat-elles a tu easupla.e
aciliante quellue aurit a lssua6 Isia 1, II sion de la cnise re existe" dt
sl lapix.acette L to hoiure tragi- votu Iiclsioniqueur, pouI cux a u
a"ait ro 4Lre assuiteO, et si lea f5 oirpe de chaor, poumme tu1a
splices de Vie nm e et de n er- p e s pugne dor e et clua soanie lr ai
vnslent paste resolus Ane da s leur dign#A t dan ens f e danc-
Laktendre et iu saisir t'occasion C te photographic reprele ite les FVuiliers de 1. t. >e qu cotalet n. Ii 1 I a de.aijtdaist e e tioneaires.e *l t o r tit.itoass o
i lmroysient propiceA lours tiea- j chef, avant de s'.lancer aur Ila : .IOt i e laie a.e tLisUuncL.ei e.ar coux-lei gardassent le plus lungtornpa
I m ue rinf l et eeurde car _'he p l' er .,lh- d t Iot u possbtet *.ceL te attude s tte a, r is-
Cat quelque chose d avoir de p et cule, car e deux choses unte o:on
ina cet oe det e e dpouvoir tolt -1 esne e nt p squi
eadire Ila vritto, do n'tre ps n avait pas d'arm os le oton'avait pas sinclinerait devant le Diroit. Coin- t de i a pise. a to et plus redou- -tU iena to e du t pas sousai mien-
do mIoetir, alors quo ae joue de mu rution Aujoued-hu Ila batal l met seratlt-l e aitjourd'hsi lnosus tabie.x 't i force do ses allies, duret asi utirae ouet jour pear
Ims plus A eiroyablet qu astn oe bdoicardi- prouvo qe rien no tefire,- rlOas e a let, to anori asas, e css I- nr.tI et eso t dlrio o ue fe ue ra ts de vutosom ife succoberre playsiolog-
iankdchire Iusnanitt. Ceiae so.- l i maoque A I'beure oftle lea de loses desti tle i.ate, qu u:d ellet rent- 6' It-s elel amps doe bataitles es quo o u Ce quas est plus probable,
it alant pas suffisant pour trait en guerre avec a seule flinttesalt .jan I e lI vast ce qu r se o lassi t ll asslatiliti. co sinue leas plus pro parce que plus l pu
TltBir le i-oral des arbnaes et comma moe.e ditposer sla volost ien Rusie, ain C esuce, uim e. Sa 1I- cI.'I, 'alor-s psl lles enemis, atta- par eaigupe uon de aI hais sls plse d-
puples. 11 y efaut plus, s & inon A Pennemi, on moral 4tat a au- e, A Vrd i str fro italie vi to ntide ton ca dersaent & so dapou.i.ler en tiu do
e11 rtaut que les armies et lea teurldo sa tdce La pen"ve l'4il Les SLes s MtnbleasLt iavot p u i ,voitt La r ouleoaltler, tandis que lour ed angote, syi bo dle nai tde tout
sMi.sosent atis que lea moyens slest maintee n pendaist ls deux de piaset less ai 14ua-4'ie et -ao r la ul it as 'I.te, iolnstcau oe sujour leur pres ige, pour rev tir pquand
iese leur feaont pas d ,faut tongue. sannees qu i s souit &oules datressels ,"tt ireALil iB"(,!esaeirs jpao b:isI t d tius Iotre eil le Sutine la blouse do t ravl l Is trou-
tPwen.r la victuire Or, il fut ula depuis lotrs c est quelle a p tenteor grastid a Jlltendita altsawaett pa ct AI D.oit, de la Liberti et e td veraent asansi un reantde a lour ami
NWS o0 lw s noasena mtoWriels oun effort prodsigioux, re-B9.er, tout cepeailmnt st eita /dre quelis opeo la ix ar orale et a aataallesaa !royez-le
St s Allide pouvaient disposer en com ebattant, nile a uvre ,.g a ites- 1 ls out, e fsi,. to:sjours, dans le i e, v s et Cest vrai quest l ire b ielta d let o ae l ent pasenore
ISanoo1 rea ent insuffisaiwts. La que, t intatituer ch e sre vicer triophe I tst t r pour cafse, I-u e ut moral souleioet des tro ies dicho ir dant s u le travaid c oert uie
asl, Angleterre, la Russi so obligatoare., si coitraire A ses anur Ia ntarre I&asre. i .s aaar-eaet doiatr s co*nirltaastos,, aontis ies populations peuvent euncore vivr. di reve..u de
lt, vias-a-vis de I'Allemagne ot & sea traditioass. Co G e ,t pas a nous un avioui uo besiia, un exean do I aiaraOe, est ilat e;anent essential rapines faites jadiss &Aa caisge pu-
diS'A riceb, dana un tat d di.- I'heure o, cette u suvre et. son tpas lepie ute ie'ts do'e outrage moral- de. t vieLire. sd fa.sdrai. pour Ique blique. A ce cu- ple,1. lis ne slit pas
i mani ofeste infdriorit do aucheve. car elle so pou rsuit t s. EL c coura', I dat ls. oust oil -rt cor0t :. st uias lit dfant, que' nous inrteressants.
10* t "riorite de I artillerie poursuivra tots lea jours janu'it Ia ots preuva ns os touchre tas et si o1- fussiaja a I arrire.,lon seuleinet e Autremet dig nes d atoriul sont
Iit1dea prparat on Elt c: fin de Is guerre. i ais upeml aest bles, lea abandt.usersit aujour dlus. dei Apiivt do toite force d Atne t ces besogneux qui existent jusquah
,meo & ce onoment donu organize et j fconde oci anagauelor alorsqua epis isoldatas vo ste bit-ide tout. ba sens, ntis itudignes do priselut dan M le pays, et qua pen
sil est pas un Franais, iu t ieques r sultaLe, que le moral dupe I rei c6t des e '6tres pour recos- ce uxn li. -i front, nous dfeandent tr"et jusqu'au fsad des couas do
5*35 an Anglais, ilnaest pasmn ple anglais, si ainarable atix joursa qsrar Elea terres. twites le4 tianrtg s avec pbi-ti ut. ahaag ion et d'hdrosine 'Furgeau0 et de lois Verna, pour
q oim .at garde intaclea s foi d 4prouves pourrait subir n us quo t our a vo'er. Poser s. l, t.
'air. Ala veille de a bI a ne savons queolle d iminutou mentu si fnisall estio;, ce s'epichser do dapiloier aur tleu
ane, nous n'avons pas Si nous tournonas le s yeiux du ct plus brave de s cupaea, au pl use vaf soia quan avoc des larsoes a-esque
*latnot &I note d6faite. Au de Is Russie, nouis assoisons 6 un bue dean ea youx, a.i quibmandent une
a do ses revers, Ia Russie spectale plus admirable encore E Bantp alae pelus d eie ale t lo tei t l O a is aImanports d quoir ode sareber par
mIplment mise sl travail 1915, elle a essuyt des revers qule a... .a. I. que ora I porti e quno ea harder par
P*erses victoires. LAS pe auratent abattu rn autie people L'talto? L'ralie a fri Ia gucrsc Jc '' a BLANC oexemple.
o ut 001 donnA ta monde o1emoins star do soi-mime, anoins rVi son plein gri, dans on tnoasvewnsust (j'4jLll ;upereure i a dot fod 'paauo, mats
S. 9Albe de courage et do solo A* so reliever et & vainicre. Sea popular do .ibraton t a litaire a desi fou d pesaux, mais
Ti mAlbert n'a un ptillarmes avaient d reculer, reculer sasme Voilk juinze in)s u eli CLz non communaux q fot vvra one
asr q or s oer pornd re tvsiuft d onidabler ,qreuelea odea s enol s r JsRu s Coue a rs enre eporon d poulatioe da uo
1-- a 1Iue; tea eg ...... on...r.. abandone..r .uns preaniares lutte, alu miieu d-etLroadIunsaires dtf-:-infilne Doi'lk di l .4..
ens it ardIt lacertitude conq. a.ts et livrr atx Austro-Alleo- cuiths, qui uont dainnsuoe vi ia I. J. BIGIO ole travaux de utcon la Cota-
e t6 clhass6 de mon terri oire Sea ennemis ia croysiont r se. d w s v. ..c cptu antd e (I11a)$ ET Da;.Aff hon data. Ientrnuoa des vowea pee
per r'invauion : tho Serb s'p.rduo fine. mson o. E .'e n's a ontrepr s, eli savait qale celtel bliques.
-le. r ,aorme ,ao .d..ep6r. Son moral eat roatE co dsrest tongue et pis ibis el exigerait & ou10 pasuoa A ..e totro claim
IlrO-- ,aix combs. poor qu'il 6itat aux premiers jours do ,ahd, n sacra ,,ces. ea l soci,,,, Ia clas. dos mndecis os

onta s la tbooe, et' agree one raison nouvelle deo souworst .u s ,o tr.vellist p non plue,
onft beoin, eux as- mainteonir et de se for ier. Mat-co Quant ia France, elle a supported c u am leI cron queur le reconnat.
mutenus cpar u-e oanit dn a oameont Oe ceite force mao-elle aeussi, dopuis deux ao. 9es V aol rep-. reu.La qJle1o s oucaniq daitrle r ada I'eplia eioune oqune
Lg pour ventr a bout do1 na. viont de se manifoster par de ml dosils cruels et des pertes doulou que stre auatparlsltU nous nomrnmands done neat par Ba vrabe causeo do
aOgu~lirement pefible eol prestibgeuxrtsultatilat6riels,quWlle muses. Elle eut des heures d'angois- de puble,'. ch6noage des antouctnsa En ilsi 4.
S ouilt entrepr,-- I._.viendralt & aiblir par nous no at so et parfois doe rose dceptions. Jeune m4decn, tout fraas 6snote d
ree dsmcile, qui nm evons quell mystlrious choc en retour Mail erle a tonjours eu lot dat.,s la .otsicour le Directeur, .*I'&ole, fant woo morte de alags qae
pu maequ. le moral do. oc quoelonparadozaleinfiuenve? Non, victoiro de la cause quoelle 4dfend huI iunpose Io public et quA vars'
rtv416 inaccessibto & commae celui de IA leterre. le mo* eve 'Angleterre, avec Ia Russi., D-ans ,a claronsique paroue soU le de cnssq a*pt asa en moyeo.oe
a doiote. combben pts Iet do I-a Russie et lit., aujourd'bul tvo fltalie, avec a boerbie, avec la titre : E 'aste our la isilamrte pubis- avant do voir poandro baube it*
v 'aillnt doiw41 Mr' an*. casino. bier, de vigueuor, d'eoado- _olgique. KEle a pu trouver quo lIa que .I oa uteur itleo un opums ee dhiso d'uae cliem Ale. Sssacoup
a, IAn gnleterre a'est de foit qle..os loangusur un.aIe Cut pour humnoaastiaque, llstquse flares' O- Wt.i-t absindoondo par ella et cou
.. et loyalesent L Beles t les Ser bes ont. sou-I .ll neroot raiso o tersinantc doe vic-) pissoas d ,tios u_ iigeato mar tl qui occupant djA uses satustios
M ,,nWtt parcoq le fa toms ce qu'on o t soUot ir. iejloire, cest parco quelle ia's p.s'grand ,uala s qua puee actu. ame.t pa.able msnl bout.. Ia gardeat, 1o
~ll I1 t'lait ilel/ s 46 ~puilse, ddvas-* t 4 rse +au cmods d'AoGt 1914 :.ur be pays. C, par quo U voodrai .aitdociua ne travaille pe Jjeues oat


* 5bsa ll avat i rjjdes pace qu'eue n'avavt qaule aersa Unalaeeni vticorieuse., leur 4 e re umile sera prciaemnt de. neux. parcel quo le families, gu66eM
a oaf, m"a rtenclinerle eroit devant laa a ltoi laoral doe la France est re lt main, pout-tre,, la cause de josta, au supeme due re, ne peuveut pa.
low- atlan alt lie .non p pla 'a p"a dde*j sojidk ass beuras sombrem ou1 elle rt rimaanations contre oux. Cost eael payer sea frais dibooorairea quand
p mn quo Be- Bl. So. oo furatfut toujours, gal pouWait tout redouter, comment so, servir leur istret que doe oulever slles peuvent payer tant beu que
So'Sa mmnootr6 o a mfalbours u jour ou son rob Iameruia ,-ii atteuadre. alors qu'elle a i trop tiusideo ent le voil qui c acaw al la note de pbaiersaIe.
L n uno instant poour olie, dt wevc lle, Ia ri0o- a olraire ,saujourdunui plus d- la Virlte. est pourquoi, daos le Ce n'et pasa parcel que lea proc6m
-m e Zrs. l ea. no _iTa pt1 arrive ell nJ110ra Jamal toe admsarables soldats d e er- Ines exasever et aiaana la vie,aivant dans lustrt ae l'buueUaite qui
a*b-eo co am Lu 1qu1 am uaolns eIao ,Stde t do la Souoe duaoent lex- l'im.ae cure au price do Botow. il duaminuerwnat saus qu'aucu effort
n*nae. Asuilar M ll At do lours crimes a t e Ie courage et des male vet- faut e re le marteau plutOt que roe- eatl eatrepras daa ce so s Au for
s 5 Iuaoome a qiv ert od la iodn .o rorMIIl ts ml la forco de la Franc close, fesutme qu u ie foot r a lt & mesaure ue la u civilisaaoa st








lie se, pres de la mason de Me I"Y1y.f Plseurs tronmes ennemlis
Hier vie Vo oheures environ, pour se rendre A Elise Ste Anne survotent pirs de Florin. Les Fran-
So Akt Ies As drd I os sinc6res condol6ances a fa- sis avancent, repoossi de teofr
Rspubli .. 4a f l vusite aU Mr Char- mil es prouvs. a~s t als e t le n


accoagd dquatre aide-de-camp et Mme Edmond Ethkart. Mr Rivi&re miques entire les Etats-Uuis at sla pour fare le sang bonaet
p tLn~tded -m Eth.srt. Mr L.kon Eth.2rt. .,me Ter-, France.
Le comresel mlie pa- tuli Ernest. Moe Mgtli, Bauduy.eL I bassadeur ShS rpet le pa'ce 1 nerfs forts, la chair
repiA deesport man.us on ti amis qui leur ont donnt des reu bonore.i saltare. Elle eat au
auz inlorm ations.-Des renseigne- yes de sympathie A I-occasion ad lIa *P T OGRAD.-- D Is rivi hre Prie m, n utritif puis sa un s
ments pris. i nus revient que pa mort de leur regretted fis et neveu, a j. ia frotitre roue nutrif p i n
suite d'un petit drangementl occa- r t. Toest L queo -aIqen Ert iu...I a les enfants fables oumah
sionnt dans le carousel on est obli- Peer Gendarmerie ; nei oates l t rpousstea p n erI fa
g6 de suspendre son fonctionnement Peer Is Ge-dar-M rie lIn neu .i out #i mespous .o prio am-s e ants Ott Inau4,L
SU 'Ai complete rparation. 11 a te6 voit A D rosin Michel,syn -tre -e-. Nous fmea --oo pr-sem-
On esp6re avant Ia fin de I'anne dic de la Source Leclerc, s BoIo Newrs. O
redonner A nos enfants ceitamuse- sa ache itam ae d. cler c.- X du dNsW-Y orK. __a1 y a aujourd-Aii
La bie qui est de couleur rouge a vers Unions us finsdediscuter lea
Aide1t d'ant-caTr 6t6 vol6e avec sasuite dans la nuit moys propres fire avorter Ia Liqueur better BLANCHISSEfIE
Avant-hier deuz amtricains tai- de samedi a dimanche. gre proje por ader les cond U LTE UPERIE RE MOD
saint une promenade en auto-car Avis est donnte A la Gendarmerie'l turs. uongii s. machines drl i Ia pell A
quand. avenue tout prks de la gare Teal..e t .l| biteau du gouvernement Memphis BORDEA dUX por lea ie-senis die
du Nors. la petite machine entra enNvU....a.nal..tea du gouvernusent Memphis BORDEAUX Tovi .
colldu Nsion aec e machin. Les en- -11 me mbe que ce parvenu nautrag6 sur la c6te de Sto Domin- Tnurerie pr lesderaid
rsrent prjetts sun i so.quit- et joi cnvincude sa valeurl gorseroat transports aux Etat-Unis V QUPNA lar he.
tea hcureusem ent pour de sim ples N e mlen parlez pas, ii se croit par le Prairie. I Q U T El ga u aue u fa u e-cli em
contusions. tellem ent im po rtant que quand il j gTT O N IQ U E i: ,.1 D EI I a "-og e 1 1, xc0, e c., e
prend le tramway, il paie toujours GOUT DELIC1EUX faux-poignels etc, etc.
ThAflre-*.eldma** deux places I ... Les Etats- ntS L. PREETZMANN AGGERilOLMt I RhX MODi
Le programme de samedi soir qui ZAGENTIX Ig
est absolument nouveau fait prEvoir et le M xi que AGENTe du M .
., r Goldmann lenlus 6clatant des ... I ---- Rue u Magas a


buccks. Trois comedies seront reprf-
senties : La Main lWs,- Mouton et
L Beau-pare.
Nous engageons le public A aller
passerspmedi quelques heuresagrca-
b les au theatre du Champ de Mars.
Rep -tsetatin IhEAtrale
11 s'est form e Cine-Varie6ts un
comite aruistique doat le diiecteur
est Mr Rvko.
Cectte socite s-est dejA mise A
l'tcuvre et prepare une representation
thetarale sensationnelle. Elle monte
le Vokur de Bernstein pour les pre-
miers jours d'Octobre.
Viest d'arriver
a The Nebraska Horse, v aliment
specialement compose pour chevaux
Cette nourriture fortifie et engraisse
les chevaux en peu de temps.
En vente chez Alphonse Haynes.
en face de la Banque Nationale de la
Republique d Haiti.
CiaE-Yarietets
Nous avons le plaisir d'annoncer
que le Cine-Varihtes exhibera dans
sa prochaine soiree de gala de mer-
credi un film sensationnel qui sur-
passe en colors et en pathetisme
tout ce qui a e6t donned jusqu ici.
Ce film qu'on classes parmi les
chets-d'ceuvre de Pathe Frtres a eu
le plus grand succe. i Paris et a tenu
salle comble pendant toute la| se-
maine de t'exhibition.
S alcs, .. ,. p.


NUU V-LL I
33} E


PRESS


PAR SANS FIL

24 Sept


BERLIN:-.- Les troupes russes ont
repeis I offensive dans ia Dobrudja;
mais leurs assauts oant et repousses
par les forces allemandes. Deux hy-
droplanes allemands ont sause 29
homes et officers du sousmarin
frangais Foucauld pendant un mau-
vais temps. Les aviateurs allemands
ont invite les Franfais A se tenir aux
aguets des hydroplanes, et les ont
soutenu pendant une demi-heure
apres quote, survint un bateau tor-
pille qui les recueillit.
ROME:-- On rapport ici que les
troupes teutonnes et bulgares sont
en retraite dans le secteur de la Do-
brudja et y ont abandonne toutes
les positions fortifiecs. Les forces
italiennes ont realisE de nouveaux
progres sur le front du Trentin.
LISBONNE:-,- On a appris ici que
les Portugais ont combine un vaste
plan pour envahir toute la colonies
allemande A i'Est de I'Atfrique; its
y ont dEjA saisi tous les steamers
allemands et le materiel des agencies
maritimes allemands.
26 Sept.


Derriere l'ancienne Cathedrale, LONDRES.- Les derniers rapports
>ut le long du mur qu term le sur la champagne romaine dans la
alas de lArchevechE. se tiennent province de Dobrudja indiqueni une
es manages de pauvres. Cette bande dimunition d'intensite. Bataille entire
e disauvres assige ces lieux les puissances du Centre et les Rus-
.us les ours, meme tes dimanches ses et les Roumains. Les forces op-
t constitute un vteitable scandal posantes sont apparemment encer-
i Ilon en juge Dar leurs propose et cits.
urs allures peu dtcentes. La tentative de Van Mackeasen
.e ...es de briser les lignes des Allies en
ne reaseO aletaatiees Roumanie ont tit sans succis. On
Des milliers de maladies reconnais- informed qu'il ya une dimunition
ants declarent que Ia Poudre Louis g n&ae sur le front Est. Des duels
egras est le spctfi ue par excellen- gdartillerie seulement ont eu lieu
de routes les maladies des bron- sur le long du Danube.
hes et des poumons. La Poudre Samedi soir 3o personnel furent
ous Legras, qui a obtenu la plus tu est o blessepar des raids de
aue recompense A I Exposition zeppelins. Des milliers de london-
..verselle de 9uoo, cal.e instanta- niens obse:vaient les attaques sui-
ement les plusvioleas acctsd'asth- vant un des plus g.ands zeppelins
ae, catarrhe, essoufflement. toux de 1ui venaient dans la direction de
ieiiles bronchitis, et guerit progres- ondres. Beaucoup de d-gAts. Un
ive ma. Une or .t ra t e des zeppelins serieusement endom-
ontre mandat de ar.so address* A mage a atterri A Essex ot l*quipage
omais Legias, d Magenta, a EtE capture par Iss Constables.
s.** Une depeche du district de Naas
A -. ( Hollande ) inlorme que sept
C d -e 5I%" autres personnel ont etearretEs pour
Monsieur luSTmN Esus announce espionage par les Alk ma da ce quc
iu families que lea course de Piano tait un total de 21 Douze oant et
ecommecectrot A partir du to oc- condammies A morn don't 4 pretres.
tobse prochaia.- Lea insicrptions j temmes eta 2 eunes filles.
mwoon adrmes86 ches lui au Bois- LONDRES.--A lest de Neuville,
Veroa. St Vaast, des tranchkes 'ennemnies
Pon-au-Prince. as Sept. 1916. out it: pries.
PARIs.- Au nord de la Somme.
SotrrE artilleuie a montre de I'activi-
Est dEcid MbAer spert-midiMr Ca- tE, keonami rtpondant faiblement.
SUd D ro#. 4e 544 Sea tute- Les Allemands attaqut:ent,
rallies aurout Mam a jof ui. A j mais its tumuet disperstes par no. ca-
bure. a/as el. m1elM3 1. |asm ava davwaneit nes lu.e,
Le convey n" a de a-d*a w C Inmaut de do raen aosm


t
I


(


Par seas If
WASHIGTON.- Le gEneral Funs-
ton a donned avis au Departement
de la Guerre qu il a envoy l'espres-
sion de ses regrets aux autorits
mexicaines pour I'entree A Mesxico
du caporal Noyens du regiment de
cavalerie duTexas avec une patroui-
le de sept hommes dans la nuit du
jeudi passe. Funston demand que le
caporal soit juge pout desobeissance
etdeclare que le caporal est releve.
Le Secretaire d'Eaat de Ia Guerre
annooce que le President Wilson
nommera le brigadier general Pers-
hing, commandant des forces ame-
ricanmes au Mexique, Major general,
pour comblea ha vcne~ou AJ O


Service


des Postes


Avis de Ipmrt
Les depeches pour Gonivec et
Petit-GoAve parlepaquebot QUEIEC.
cells pour JUrmie. Santio-in dcc
Cuba. lacmel. Santo-Domingo. Pon-
ce. Mayaguez. Saint Thomn i. San
luan de Porto-Rico. Pointe-.i-Pitre.
Bass-Terre et Fort de Frc,'e. ee
cells pour New-Yotk et I'.nrope
(Via Santiago de Cuba) pjr le S/S
ABD-EL-KADER, seront fermees cet
apr6s-midi A ) heures praises.
Port-au-Prince, 26 Sep. 1916


pour comble. 12 vcanc e MA AISON
par Ia mort du major gEniral Mills. I O

COCO sspa Victor 0 ango0nes
ques t 6Imolgod6s a
navire de guerre a=m6 e in ah u. de IIE0t
... -- Produits d alimematons deI toultes sorte
ricain en o 6lresse a FRAN4(AISES AMERlICAlvES
Santo-Donlogo. conservesalimentaires
-a et Pickles,
..... FFlPlOT, a Isa ibfe deM-livri
Le contre-amiral Pond a rcot Trs be present.
su Department de la Marine do g Bo is.,, 0 e5 pr sent
Etat-Unis, qu'A l'occasion de la I r. Bougies 16, 20. 25 ja livre
to du U.S.S. Memphisr. Mr Mi- ( Marque Fournier )
guel Mascaron mnuistre de la Guerre Plruni franceaia d'Ente par lior
et d aIs Marine du Gouverneaaentt Iar sfte d roi'Or
Dominicain et Mr Frlix Malire, --w M .
Ministre Pldnipotentiaire d'Halti en Pour Bebes
Dominicanie. ont aide & fixer les Papier Job et Papier Zig Zag
hauasaires du eMemphiss au rivag o Par boites de 60 et 10( cashiers
durant "a detresse. Vinaigre de table
Messieurs Baez, ancien Prseident Aniette Marie Briz -rd
de ls Rdpublique Dominicaine et Pepperint Get / res
AM'tAI fto5 f ftfrw*I-OIU _55555165,& US 1perit et/ e


bonn me ontr io umr -liea wr
cliniqua et dond lour meilleur coon-
cours aux chirergieon amsricala.
Mr C. Pichardo., ancie ministry des
Affairs Etrangres., a noum et ba-
bill plusieurs bomues de I'6quipa-
go du U.S.S. L. PrEsident provisoire e61 de la
REpublique Dominiciane, Mr Heori-
quao y Carvajal at I Archevdque
Nouel de Santo DonUfUo. ont rendu
visited au Contre-Aamkr Pond, afn
de lui exprimer leurs sentinmete do
condoldence. .
La President do Ie RepubUqme
d'Halti, Mr DartUgMMve, a envoy
an contre-amiral o un mesige
de condoliancet sympsthiques.
Plusaieurs femamse donuminicaea
oat dEcait4 leur vtemntsafla d'tal-
der A penser lea brA tlr des talr-
tuoEa mannas, smarv du 0Me9m. pi6.
La Gouvernemam t 4 aIs RebNi-
que Dominicaine a it adaettar le
bteimae dou sMeophie a IbhOpita is
Santo Domingoo.
IA coetre-emiral Pood a qeote,
oEles tmolmne doe ymailm
p pmTple DomeI o t t dee
plus bienvellants ,
(Tradu!it de o EImdg Star, dea
- I


Eco les des
sciences appliqudas
La douziduemowndos cow
uwawdi4 IV e' grehaias.-. L
.dgo do 5Iams*
twsn do 9 ~mw


laprel Steamshlp Line
Le SIS r Monlara laissera
New York vers le 2 Oclobre dat:
rectement pr-ur Gonaires. St-j
Marc, Port-au-Princ-, et aux
Ca.y.
La"iindraire ,lu vapeur apr;s ce
deraier port rra fix6 ulericure-.
meat.
Le SIS STAVANGEREN *
laiseradirectemeni 1k ;:ayes vars
s 28 courant pour Ne.' York. '
Port-au-Prine-, le 25 S3pt t9186
EDWARD M. R.PHIEL et 0 IN


Place


leeker jmwel lUiqCL
'""rinn's Hungarian oo. Suprewn I
B. T. Babbitt Inc
Savon Gold Bar
FIEINCH IIRICA lnWIE Ct(
1IAS de CALIFOR.NI
Vln rou w : Cra, Zinfandel, buf
Vin bluCs Hock, Sautcrue. Rgc
r.assac',*sett Breweries. C
Bidras Pilsner,
Plf/ !& Kimas Bohemsi
A Ileys Porter& Kings Punr
THOSE WOODWARD AM
I'oiuos M"st en tow feo
aeprbemti, w
Enug. Le Bout.
95. Rue du QW
PORT-AU -PRINCE (HIAM


Ligne P o lUandi

DEPART POUR NEW-YORK :


da


Le S/S ORANGE NASSAU w
de Curacao et des Poits du Sdl
atteudu ici vcts le ier octol
route pour les ports du OI
Ncw-York.


Port-au-Prince le 2j SeplI
Am .AHMRNTh 4




L ?urp~df Ide


IT -
e0, -w dw ANIMC&s
rooss.* .m a was

ib = V~
Now


Une surprise agreable;

L'Ekerie Nederme, Grand'Rue (visa & vi do s
M es famines qu'elle est en measure de livrer & partAr s
dmewU a winsa el vinaigre de table au prix do: ...
L allon 4 gourdes Le gallor. G. 5.50 Le
Lei pigalon21 |2 2.75
IA quart 0.50 12 quart 0,70
L4 2 quart 0.50 12 quart 0,70 112


N. B. Nos vins sont garantis purse, et proWat:
frais do vendange. Nos vinaigrs sent purs elt aZr0
Noes ionvitons franchement I'inielligenl public 4
Prime a mWer et compare. Nous sommes C0rM 01
m[ l mu a notire favour.


to
pa
dt
de
to
et
51
le


5'
LA
ce
ci
LA
ha
Ul
ad
m
Ti
a',
cc
b
pi


a
r
t
I


d


]
]


_ _