<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02702
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 22, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02702

Full Text







DIRSMTURI
jk IO 1 j4 NT 9
pollI1ALIn.C


Ikl'ARiTEM ENTh



pt*M. H.. I






UMrlh DE FRA.NCE


rqul~




IJe 110/lstoo(&.j)0l~lroitP11
*, Pour Ia Iibeite, pour IV
jinm. pOUr Ia paix, P01,11,IF
C00m guiltpas desi moLdCecSl
Iuuto'aP. pour le droit : L
late inioiC l ~Iowll igt:, ViOUl
Melleig delmihni letjour aind
ils notiss ont dclai.. 1;1guer
triorie, d'ailleurs, C'est qut
*dolt siuclmiferit' dvalit I& forct
ueinleniW'it primeaa, maes cre(e
*C~ePt ulie lthtoa1iO praimiivt
bare. Notis la 1ieponiOU681s de
moire vOoui~t.1. de toute iiotrue
Notis ia'dmettmois4 pasquo
qU100 eat foalt, #)i puisse, salis
r i tin ehaillitegat, leiader de
et d'asservir Ies fWillemr
kattools [)Our la justice : i
pu de justice pour. ceul qui
t ell prauncil~k qe .le I~droai
&re impuant~nent uxecolrnu, ou
et uiOI6.
luttotis pour la lib~eit#A :i1
pas de Ibe~tte earns, droit et
juskie. 11 aWy a qiee le bolt
r et le caprico dii plus fort.
3 WWIutto'")uill I& civilian ion
eunteinia lutteiautpour la akul
Ntimas avoans vu delluis deux
dequoi sont capables lea horn-
iMPr0gsaes illtuxiu~uss. garigre-
decette ekult~urip do~nt il-4 mont
eudo-civilisauioga do grand
an, odieuse et rtepugnaijite ra-
On vers kes uilumeu s, leg vice$
bwnites dt~i lmn~maanntituI& )lIus
re- Enfin aous luttorns iOn.
:CeLl [Ious le rcspt~uouns. mn'eet
an [not vide de semis, ilnagin6 &
pour lea be?-oAris de [a cause.
Is Wti le plus certain, I0 plus
WO, to plus eviderit. qnit
f, avec umie clartd fulgluremi
emalemetnt do tout ce qjui
POW depuis viugt-cinq moist.
deorigianes uMu~ae du contlit
.04 01iss oauines etiagogs
rAllem~agarne a Ce'ele voulu,
dftlarte la guerr'e -1rlloj
10trt et Puassante, dune fiar-
C20 dmePuissance qaji lu'
dans le moride la pre
Cr ptlrmi leg giaad-s n.a-
ivailktulne arnlie formida.
km bi*AU de guerre duoit 11iao
G~mCcroarsait chaque Oama6e,
Marcandeconhadditsble.
4w) iiinoinbreuee et solimle.


~Sfuturs d'un insatiable
"1t seraitno~tlre sitma-
Lorsiu, aputs de.
eos& Ia voredt6

4 t~ c strait Jinje com.
"M anonscrous6
WAkw'atomb. ob
406rm*As motmi


QUINZE CENTIMES


REl




G. I
5




















t et



I D


2.00

6.00


:4.0c


J


OUOTIDIEN


Vrf.odrtdA 2t *epkeab& 1 106


3*DCTON ADMINISTRATION
#SSW d"s Rom Frw a AmdrlCalBO

Leeaunincesmeal roesae.
A. w mm =a.buze~a du )oewn"
A Faam ashenL.A~yeace a Cie Rut asTrowms
A Luesm m Lb. LMayes".& CO. ag. 12,5,
Ladguw HU
3inm. dm .Rutmda ome S. w a9, josumskw
Sinuses40-49
3w-Tos s OiversaiPubliciy Caupsay 4% Wg
54 kStreet
L"iinmiai~ momok I moo m wemom rsPieaz

ddbmswemts A finsortwus payables d avmn


LES ETATS-UNIS & LE DANEMARK

VLE der TLE de SAINT T44OMA1 ANTll I FS DANOI :ES


tte


lie sera bient6t en possession des Ela's Uinis. Des nriociations pour I'aclat des An\tilles Danoises
sont en pourparitrs depuis plusit urs anI)es. On dit aujourd'hui que le prix de vente
est tixe a 25.UU.OO00 de dollars.


an Gouvfrnernent dts Eiats-Uni< 'c
ugt que des eestwoyers anglais
inot retenu de force et examio le
seamer philippin aCEBUs.
--On rapport quit y a environ
un million de personnes-. sans assles
par suite des innond iiaons en Chine;
L Amiral Carerton a inform et
D'paitement de la NMarine qu'il est
peu probable que des tioub c :rient
lieu au Nicaragua rendant les 6lec-
tions pour la Presidence.
-Le Consul Skimer a t-l0g~aphie
le Londres au D p.artement d Etat.
que dcux rrarns amnticains ont Io6
Sauves apies le toIpillage dins IA
M~4nche du steamer Au- .it.AriY, lc 6
Septemnbre.


ai p lor'le alic
ROUGE et Bl I.AN
QualitL supi-it ure
CHEZ
I. J. BIGIO'
Angle des Rues Courbe et Cisars
G61OS ET DP TAIL


Monsieur le Directeur,


S- Attaqud dans I'umbre par Mr L.
histoire. notre passe, notre avenir Icore la victoire dsflitilive. cello qui courage d-un destroy -r au large de d. lPouget, je vous prie. ii'aiinant
Oui. nous luttons pout la vie. non doit niett-e lii aux oliaotlits. male la c6te beige p.er un Zeppelin. pointless coteries niei les tripo ages,
sulement parce que la vie no mnrte il est aiae do collicudred que ssOI De.s combats sur divers points de vouluir bienr piblier la piece sui-
pas d'tre v.ie dans I'abaissein-t aoufl pu sant el ,reuble p du trnt Est snten progrs. I est an i qaracre d dvera asnp ent
et Ia servitude, mais parce que dans us ai ..raeaux iapulessa.t ea- d nu vdent u s AuroA r radveaie e
dens un dtllpi plus ou inoins rap- td esent des Allehiands & Verduu, l evenu Iident quelesAustro-Ae- fo r cchir les nais don't la ma*
proch, nous serious menaces duane I avt.ce f.tm,.c.-.-uglaiae enl Picaidle, mi mnds concentrent routes leers res- pie est d'.pplaudir quconque douite
dirninutioin lnouvelle et de~teitive, leuite peu'.-eLu au gre de quelquew~sources contre la Rauman"ie, notam- & tout bout de champ. des discourse
prelude de lnipuissance ct do la nipaienLts., 1a11as q.a nious faith t -l ment dans la provn:-e de Dobrudja. creux. vaguiea. s s l.a imoraliht.
mort. gSer clial ae jjir usi peu do terrain aria d'arrater la mnnrche progressive Lea bonlse:tanu ado Port-au-1'rince
Et nous luttons pour la paix : Non que les ellirts do I 'eaesiu no par- des Ru-ses sur Le:nberg. qui crosent que lout c4 qui brille at
pas seuleinmet pour la paix qui si- viennent pas a nous reprende., les Les Roumains et les Russes ont ior. devrout aprts lia lecture d
vra forc.anent la guerre snais poor success foudroy.ant des Husaes on pe,,ttr6 dans les positions des Car- lau-lettre qui-bas,qratslerseigeuasenentlo
une paix durable, as.ise sur dtes u:- Bukov.nae, e uialicie, en Vuolbhy.e, pathes et de la4 Tfran.ylvanie. P6tro- cau-later conqui i eut los aptarsenpc
sea slides, soustraite aux fantasies leur progrez:so.s rapid et iluter- gral dment les pratendussucces des Se iaoralis anet lero apparence
criminelles de. peoples d'agression rompue d ui s de.x lDuoIs. la diuim- forces teulonnes en G licie et Vo'- V z r t
et de proie. Nous etions et nouns lutln ull Jyable des toelce autra- hye et d e quucun incident Veil azagrer, etc. etc
sommes paciflues. Nous I''i.ns' et chietmnes., hI victories du grand'-.lu hycie C. e dclaee q'aun incident T.
nous I'avons prouv4, qu-id l*A'le- Nicolas bur le Ilount du Caucaso. na eu leu en :eie akgon. .Membre de la Commission d1e cuonrdte
magne a dchalai I'iorrible co, lit. I'olfenibve brilliant et ai aavamua.ent Les forces Britanniques ont cap- die Hetrait.
Noeu le soamneai rests et nous le oldonuee do dornlea ur Ie CGa'ou turd trois mille yarJs des tranchees
restons plus que jamnais apres toutes 1a prise de to'uzia, 'elitaree i Uutrao allemandes en l-,opotamie- De Pa- .
lea horreurs dant nous avomis .t6 des troupe tiau.icu-auglamse de MA- ris, on rapporte que les troupes des | T ll
t6moins, api&s toutes les augoisses cedoiAle, autal deo tste, Maut4us d 6 Allihs repousset ce qui etait rest I llll
que nous avons subies, ap,6'sa tous vlnelelnls t e Ulllialle dO Ie ICAM: des balgates A Florina ; et que sle a -U H,.. UI UA
lea deuils dont nous avons soulrtdt. t.re et la por'ee so ridvleuat avec *as Seibes out occupy le plus haut som-
II n'est pas uii des Allies qui ait you sea d'elolquece pour q .'iAl osu1 a m-t des montages du Kaimakoilan
lu cette guerre qui. depuis deux ans, perflua e la oulig aer |angueli wst PARts. Les Allemands ava it. Cap-HaItien, Ie S e D mcnbre 1904.
a6me la misere et I 6pouvante aer Au d6but d4e ctte troisi6ne anne 6rsi A aer du terrain er sr Qo o ce
lI'Europe et sur le monde. II n*en de guerre, sious sentoas tous qu- l e front.- Ta mmo o *Que d'dvne ment, non cher Br -
eat pas un qui voudrait. Ilorsque les lea roles soit change. que nonu iNw .- ... i iL_ o, dy, depuis la dernilre fois que nous
places saignantes aisjourd'hui seront leminut nos enemies n'ouat plus l'aul- .6- reponus-s, plus tardpar lesforces Dous saniaes vues Turgeau!
cicatrilses, prendre la reoponsabili Utiative des operations, mais qu MU franjas. .Une puissance supi ieure je no
ta d'un nouveau cataclysine et don doivent subir notre volontl, eux qu i BaAtLIz -Le major Errest Bass,- peux dire autrement. avait pour-
nor encore A universes le spectacle nous ont si longenmps iniapQa la rem. le chefdu parti National- li- plant reerv6 au niie6ral Antoine St
abominable don't nous sonomme lea leur, que leurs forces mat6rillees *t btral. a declarT dans un raceat dis. smoela sgloire d'etre le LiUbrateur de
tanoins indignes. Mais it eat un peu moraies dimninueot landis que leas course, quo la canmpagee des soas.'i Patreo... On eat encore a se do
pie qui ne reculerait pas devant one n6tres augmoentont, quoe a rose a marines an4ait nullement smsspedue eiander quelles pages sanglantes
,louvolle boucherie si on lui laisseit tourn6 et que, si nous n*avons pas ni abando-ine. II a assi vkclmarm I'liatoireeit & .enregistrer smis rin-
les moyens et la possibility d'.couter encore gagne la parie, noun avons .ne politique plus large Sao lui. tervention providentielle du DAMl6ea6
et do suivre ses misdrables instincts. en mainsal tous les atoatas, non soule I- cam p.oe des .lin plo Aueo SadI
Et ce people est toujours le inne. aneint pour no pas la perdre. mais camp gne es,. .aas a I Aaeis, la nation a-t-elle mauifomat
C'est done lui qu'il faut abattre et pour sorlti pleine nent victorieux de etre compare Acci dessous-r.ans. 1sl reconnaissance ei e.lisant la g-
reduire & I'impuissance si noua la lutLe ol nous d6fendons Ie droit, 1 apr.toen4ue enoutre,. q'i\ y saau- neral Antoiue Simon. Et,. en vate.
voulons que la pais qui suivra la justice, la liberty. la caviiiaation, curie apparence dun e paix prochai- si Ie nouveau rAgiine rest d-accord
la guerre soit la veritable paix la la paix et nQ:re vie... n. I avec lea aspirations du people, Ia
paix liberatrice et f6conde. Pl. doe MERRY. Qa raeppane que de violent corn- pals de la H6publique ext garantle
Nos ualuttons pour le droit. pour Ihat &fn lieu sur le tront Es. Les pour on quart de oscle. Voms deves
la liberty, pour la civilisation, pour Allemands et les Bulgares out re- avair voix consultative dates. 161abo-
la vie et pour la paix La cause quoe ouss6 les attaques des Rouses t deade projots politiques du g.-
nou d6faendons eat donor un ensem N I Aoumains. AA ,Antoine. ;sin a We m An-
ble do g"andes et nobles causes. NOU, O M .-L E, .alien. am o6gues Liba llay db An-
Mains i noe sufflt pas pour vainore u' de nouvelle posaitons sr Ie paceau iaSteurs croeinoi ... vouhe s tr
d'6tre vertueux et loyal: la vertu. etPRESSE d4u Camro iont ausairepris lIe on-iamier'-sei. croyea-inoi, s iv s tra.-
la loyautd sont des armes morales
la loyt lonr pri. Nesarm coyons a Is ticue dans la valiee de iBreota O lAr nettement Is dlflArence entire Ies
jqutice immant le te dot parlait Gain- PIR S -%X8 F.6 capture beaucoup de prisoWu rsf. Gouvernera ents du Nrd et celui du
betta. Mais aut Sider la justice -.- ATraxes: 0.1 annoOice & iqi e le g6a&el Suinon (1) c'est ule situa-
Ie droit et Isa liberty pour quils ai Gouverement Grec a kance ul. tson toutoe nouvelie que vous craez
dent& leur tour. Si nous cona id4 s Sept tiraturnm aa5GouvernemtsPAlle- por le Sud; cest ui -1,uron quo
rons lIeasemble de la v1te bataeil magne et de Bulgarie. Cae ltra. voas ajoutea i votre bi llante atti-
aqui vre de la Mer du Nord aux. LOnxDRm D.-s depches d'Athe. ttum demand une r ponme A ar-
ei. dee Carpathese la BaltiqueIs. pae I'agece euter, delarent cred, eau plus tard, et le retort des () C.xone, es ouvene nent, A. d. rj aaeic,
STrentMine ot sure t das Balanous. que I pmer mini. de la G.-ce uoupe' gecques reoaes ,emeo- S ol ? e an ,au4m O
as Tretotn e uv 4clatrnos ao etlesur e ar no o Roi ont dcid6 de s spendre la ment A Ravala. vlre chef4icu; d'un home qui, co
yon partout la prove clatsn et iralit u ro soaume. WAmANGTC-- Le Goaveretemont vam l c vcrre plus bas. rfr corps ct An ime,
gloriease ue laguerreest a un tour- neuener a Simon :.etr* s ciena-* j.u servt...
s dat e NoSes uavons pas eno- L'Amirauti anglaise dement le Britanique a formellenent eaprime ., ErviSi.... disteO.c de moi.- D.
Ici..crvNoai...udisvonz .mugi- -


- --_ --- --- II





LB ~l


tude hiepariumentairesind6pendant ]
A la 25- igislatur. _
Conine moi,Mon cher Brldy,Vous
avez Ott victimme de votre attache-
mnoiit aux institutions, au pays des
aieux... imais on n'a pu abattre noire
p triotiSine...I
Au colligue Raynaud. on en a fait
voir de toutea lea couleurs. No0
amii Lubin a da fulr cotte capitate
ou en'ln jai ei6 frappl, pidtine. as-
sassind. Le Decparoement du Sudd
la seatst mis debout,etenquelquef
jours tout co qui Mtait sur la t6te de
la It!pnibliqud so trouve souas so
piedsl Baissons done le rideau sui
ce sombre passe et parlonsa un peu
de 1 avenir. Le famneux Camille (Gs-
brel. ler drput6 dad Cap as eat em-
barq u6 so1Is le pavilion trane r. II
s'exile done volontairement. Son0
compare Coidavid Toussaint So de-1
pute du Cap. ae tent prudemmoenta
Ciez lut jurant do ne pas emettre
lea pieds A Post-au-Prince. advieone
qae poorra.e A Sarrive do ,IV*Y
de guerre envoy pour douws r
sage aux e6nateurs et sae u ep peW
. couvoqua a I' estraordioaire, l aI
reftad tcatgoriqueoeott de member*
quer, disa publiqmueWNt quall a
r.specte trop pour aller voter pour
wus An oine Simon.*
Gette abetlention nest elle pas une
renonciatio, impli ce & Ia.ercice de
Poe minandat? Etl do fait, cet ivrogne
enlaurci weas proetw a lp5 a
Chainbre, soyez-en bien conoaincGu,
la Ilchiete miuant; ca a 6td lun ades
plus dangerous aflides de la Cuse-
rilla.
Done, l'importante ville du Cap so
trouve, ipso fado. mans aucun repri-
see Itas it ia la Chambre des Communes I
A Milot, le minee ca ase .pree *o
avwc Hector Jean-Joseph. Outre cela,
cLlte Ghambre eat la criawr*debtae
du g M#ral Nord. Tout ce qui lui
seia present falsant un acte, .uama
iundirect. contre le diladar. ren-
contrera la force d'inerteo. CI (fudallt
par co-,saqueot, que le CoIs dEat
actuel a formAt uneo mjrte, sinmon
de qua. tit6, du moiam de quality.
:**n ctI-., que peuvent un StJulieo
Sanon. un Richard Dagulndo, un
PhiloinO William et utti qusa*e con
tre PIiace Mars. Bellegarde. Ducasse
I'ierre-Louis, Fequiere? Voau rap
pelez-vous encore Iimbecile Lateau
leva nt vote argumentation propo
de l'incareration arbitraire et ill-
gale du journalist Chaurmette?
AprOn Iezil de F rmin en 1908,
n'avait on pas faith de mouvelles ldec-
,ions aux Gonmavos pour le rem-
placer?
Dans les conaid.ran'a, vous feora
bien ressortirque 4'important-scom.
munuoes de la Republique don't les
ini.trets superienrs sont on jou, ne
oln Ia deo fiad represented a
Corp, rAgialatil; que des navires de
I',lat talent ezpressl6ment misa lI
desaiose ,lm des abstentionnistes qui
om .4. coi&e I'houneur dexeercer leur
IunaIit' ; que d auUles dIpatde soat
patis ,utlontir6dment pour I'exil etc,
etc, et qtie cet 6tat de chose com-
promniet to foctionnement d'un deA
grdnda Corps de I'tat etc. et.
Si le ca dea siinple abstention-
sis evi t de#iissionairesrencontrait
des coialiradiclionsa on pourraitejour.
lier la measure jusqu'en 1910. Quant
au :as des deputy" parties ostensible
meswt ious le protection des P. is
rnFices et ceux qui continent k ehire
domncale dans lea Legations etrae-
braes en attendant leur embarque-
min'l, et ce m Igre la declaration
ouleaitelle do general AntoineSimon
personale ne peut trouver rien a re
dire. E asi vousa ous y prenez 161
pour fair rouvrir lka regiastres d'ins.
cription et exceptionaetleme.nt le
lisser otiveits jusqu'au 8 Janvier,
ou bien ai I'on decide que lea diec
t lions se ferooit plus tard, A la Gn de
Janvier. te poe immediatnmsnt me
candidature au Cap-faitien Prenes
ei uotle.

lleclor Jean-Joseph etait a Milot
Tnl",,,i)ocI' l.afonutant & Pt-au-Pce.
(:.i,.n II t(;1uiaetl au Cap llaitien
lui tillia S vae a


Port as-Prince. A loi elad, e vou
autoriese communique au beoMn
ceae letta privt 8 econfidentiell.
En attendant je vous prie do
traiuamettre lea deux plih. -juia its
leur haute destination Et si le IA-
m era" Ag Sm pe ase ,
soum eoi a pa0 e dur 6a' O
bsa & son Gouvernement. dIoas is r.
pena e i vous surami pre a o lair
mention. Ce eali met *-.it: E vote
candidature a la dipelmtalo nao.
sale aera agr6aeI a iaon gouver-.
,utaenta Lea austritds coolltubee
eabiront del loras, quol s'ea teoir.Je
i 'aural pas bewmes dav.iwage,earaveNc
la aeule aide de meo amis politiques
joe pa au (Cap haUt la muail. Quoi-
Aui* en soit,jo -eram & Port-au-Princ,
n Janvier, et j'a irai alors. moo
coer Uridy, 'ocamaiun de vous mar-
rer la mnaiu avoc la mene effusion
et Isa mme cordiality quo bier.
Toutes mes amitils aux amis An-
toin er Simou file, Lubin, Rayuaud,
Votm devoau
igmo: La. iEd. POUGET
Loraque l'on a icrit, de propot
Shibere, frivdemeat, one pareille
leltre ecrele do bases deuoocia-
tions (pour pouvoir pervenir. soi-
Wmele, a ane aituaUion o n U' plus
le droit de marcber la trte baute
Et quand ctte luetre devient public
qua. apr6 avoir ed lue par Me
Uleo Joseph, A la face du seeur L
Ed. Pouget. en plein tribunal cor
rectionnel de Petit-GoAve. dans Iaf-
faire Pierre-Paun,oa o'a qu'k se fare
sauter le Caisson sil y a encore
an rest do pudeur quelque part..
dana 'orgie.
Le public e rappellera quo Bredy
avait refuse doe sem ouie IA ine au
contact de cette lettre inofame.
Voilk pour le c6e poMique de
AIbomme qui 6tait pnra pour une
verge.
Ca 16 Septembre 1910
C. DAUTANT



Fails Diver8


R ENSEIGNEMENTS
M160T;OROLOGIQUk.S
OBSERVATOIRE
DU
IsMINAIRB COLLA-GE
SAINT-MARTIA
Jeudi St Septembre 1916


Tompratma


700s
minimum 24 1

maximum 32.5


Movenne diurne 27 P,
Ciel nusgeux le jour et covert Ib
nuit.
Plaviomntre 41 9 mm.
Baromrtre constant.
J .SCIERER

Cea q'l utal fair
Quand on a une respiration sif-
flante, quand on a une bronchit,
chronique, une toux grasse et spas-
modique, quand on etoufle, il faut
avoir recours A Ia poudre Louis Le
gras. Cet excellent remade donned de
merveilieux r6sultats. 11 calm en
moinsd'une minute les plus violent
accks d'asthme, le catarrhe, Ia toux
des vieillles bronchites et guerit pro-
gressivement. Une boite de poudre
Louis Legras esi envoyte contrt
mandate de 2 fr. to10 adressA A Louis
Legras,i j6 Boulevard Magenta, Pat is.
U Camels
Les families demandent A grands
cris le fonctionnement du carrousel*
Depuis trop longtemps les entants
sont prives de cet amusement qui
faisait leurs delices et dans lequel ils
*- I- A --.


Metax place que nmoi, vous con- tiouvaient le grand advantage du
nani:etz rou es les communes don't plein air de la Place du Champ dt
Iea r'lpiossentants onmt fui devant la Mars.
colare du people souverain. Jo vous II taut souhaiter que le directeur
recominmandu chaleureusement nutre du Carrouser avisera au moyen de
excellm.t amni Il ice Mars pour Milot donner satisfaction A nos gosses le
Vous comprenez bien qu'un, man- plus t6t possible.
dat do dputi ne saurait etre mon
plu4 beau reve. Mais dans les cam o6
le Gouvernemeat du gOnralI Simon Le, Selelk
voudrait premed e des measures UgUis Aujourd'hui eat la fete de Notre-
Si'es contrq lea voleurs du Gouver Dame des Sept Douleurs Onsalt que
,emmoent dechu, jo veux 4tre 1d pour c*est la ftepatronale desprisonniers
iappuyer de toulns me forces et obli. La ciremonie religieuse aura lieu
wr ita. dun & baiser Ia tlte. El dimamche e la chapellede la Prison
K I to't ca, je vous asura des bommem de cette ville."
do iuc eflre VIMowmunkaoa .I.... .
dessus, I propoa d a cotavoca.on a l t .aUi Nehre-ft w
6eenualle da iasseuaaim e eimlbS O aaIt pa pourqu i. juu a
-_ M, 00a. r s ,rahe, maas & meea laise Ala rre de taa-
it up. Je ,o salat ILuble aes 4'~ vad le k ThM Awe A :a, le tas


de terre qui retr&cit la rue et la salit
apr6s cheque averse.
Qu and on pense que chaque jout
de nombreuses voitures passent par
ce quarter pour aller A la Basilique
Notre-Dame sans parler des convois
taetraires doet ce tas de terre g.ne
deormvment le passage. on e.t ob!i-
gi de souhaiter qu'il soit euleve au
P t6e.

kvalst b sla llw critrale de la P CI S
Un nettoy.age parfait vient d-'tre
opei devanI [a station central de
,a P. C. S. Cette parties de la voie
3ublique 6tait emcombrke Je rsi-
Jus de carbon de terre et semce
J'intgalits qu'inaccessible.
Le travail a dt~ complhwt par unri
:analisation qui long la guille tiu
Chamn de Mars et est destin6- a
faire aboutir les eaux A l'avenue Ma-
ir Ambroiae.

SA S9 Fraesis
Une couche de pemsture applique
au mar extirieur de St Fran; is au
Oel-air a donne A cetie chaplle un
iclat merveilleux.
Place au sommet du mo-ne, cette
Eglise ou se troquve le portrait de
Notre-Dame du Perp6tuel Secours.
domine la ville eSi&6re; aussi esi-elle
aun lieu de pilelinage qui muritl
I'attention de tous les fi eles.
On aurait souhaite voir, en lieu
-t place des measures qui environ-
neat ce saint lieu un grillage en fer
come celui qui entoure la Basili-
que Notre-Dame.

Hier martin a 6 heures est d&c6-
dec Maris Louise Margucrile Cbar!i',a
Moxlreusl. Les tunerailles auront
lieu cet apr6s-midi. cn la BasiGque
Notre-Dame. Le convoi partira de L.
mason mortuaire sise rue Lamarrc
No 0 (deri6re le Seminaire).
Aux families Montreuil et Caze,
nous adressons 1'ezpiession de nos
rives coddolkances.
Remcreiemeals
Les families Monplaisitr Ville-
joint et Wulit remercient vivement
tous les amis qui, A l'occasion de la
mort de Madame Horella Monp;aisir,
Wie Sopbie Boom leur ont donntele
t6moignage combien pr4cieux de
leur sympathie.

eavelle la miai

LE .MLAKAGE ARIS1II NE.
Monsieur.-Rien de nouvcau dans
le journal ?
Madame.-Je suis en train de lire
les enaissancess pour voir s-il est ve-
.nu au monde quelqu'un que je
connais.



ttes-voom aaam" apo w diumat,
ccurvalnecit do maHadia, suramcn
phs. :: M.mt e d marali int .





A Is dl. m Cum cuili. & caft
boi ls eli r m a.. af readr,

A L=Ar M4 46 I'AN kPAM


Mouvement du
Cabot


age


DWparlsdo 21 Srplembre 1906
Merci Dieu, cap. Hliisma, Petit-
Trou.
Dieu Puissant, cap. Ismeus, Petit
GoAve.
Saint Francois, cap. Hyppolie,
Gd-Goave.
Laura. cap. lameau, Miragoane.
Carida, cap. Telhomme, Anse-.-
Veau
Arrivagis de 2t Septembre 1916
St Andre, cap. Lion, Gde Saline.
Alma. cap. Dor, St Marc.
St-Francois, cap. Hyppolite, Gd-
Goave.
Dieu Donne, cap. Rkzius. Pt Trou.
St Jacques, cap. A!mtus, Mira-
goane.
Dieu Maitre, cap.Latus. Baradkres.
Stc Ersulie, cap. Louisimond, Ba-
radires.
Chb.sea, cap. Saintilus, Liogame.


Dern 0 res


No aweleaszr~c


(Pasr S.&as lit) C
WA~i~t~GT4--22 Sertit mbre Itg
WASHIGTON~Pie# ui ~mil~on!vti in-
4. Cluinois sont sans aile par suite &i~~
dune des pius grandcs jina,jaoJioqySf Mzss~actiqa o
wienteuliaeu daoasutic rugloaIs llade 1A
antoeo& La Croix rouge ;, iiar uc line, ;8
a d*jA depciisE 6jo.ooa dollars pour A leovia It.ora
I& rotectu a d&s imo m id a.THOS W
: iaviore l-wAui ouvre uic sup-r- PI'oaaso
ficie d-envirO's 7000 ladmles duaiss la
pioviozt de A~inui o4 k'v. vajr4)s'L g
de l~inondaaatiouJpt;;dtncaut eu~ifcut us lilt#
do I& charmie, iti~awdoiaak que toute PORT-AU *
la r~colte do l~iuaoaiae Cst d*rumme.
La population des p'oviticeE anon-'
dies 5'Eiivenla A eavil..aa I au.11013
dlhAbimaaas. 0Oa croim que jusqusua at fj' 4dl
y a eu queiques vicunifas. 4 t8cmoa "i
La Grand.t: lrgug'eie a aujourd~hui brique.. nwzcTll*
expruane sts regrets iia.ux tioats-Utljs rri.%V ) -1VPts do(T4 t
d"Aon~rique pour avoir g-ildA unai bA co r 011114u,5 CsIIlt
teau Amdri~aaalsur Its c6tef des %1.16 Ia't 9b 1,:%. a
Philipancs L*Aagleterrmoxliaque dian c',p .UX I-.p~oju,,)01,
na ote que cesi parsulti: dU brouil- e :gitIe--lgt1
mard que Ic coinmAndant du cuirasst d, ~t I tie aln
111a PAS Vu qie 19 b.1 cauet~ama Si pri~s R`..c t u:,i ydraa,.a
do I& c6te. e. d c S 2pqa
D~apu~s des rapports offi.iel~s, dimnsiIC% Lt .. 1ccuanulafturs
le raid do Villa sur l~a val~e de Chi- U.TSIJ~
hiAdhaa, samedi dererute,11ia cjpiurq. ilPrcj imiB Paa
quotiques artilleurs die Cairwamz t.16 Sr .ir car~de, si,
Autos et des munuitions 11 a a~galc-' situr lulam i Cikoj 1
ment mis en hCImbera 2000 prisoa (y5, UP. 19
fliers. VjI;i a fait uam discours JU ba!
con du palais du gouverneur.
L4.N.DRtL-.-- L'avancc d'u G-11 Von Mc-
kenbces, A trivets lIA province rou-; Avis
maine de Lobrudjo, a 66~ arifh4ce,sua- Le otiis*-rE 33le 'e
vant les rapporis zeos d's ikux c6l. !A U conlat'der A IKirg
les. que U) u araaiiage rlig.
L'avance du g~aairAsisine 11.1c dame AlaZt Feigoon.
kensen sur lIa province roumaijne: Cc i)~ Se 1ho0ve
avec des Iorcts turques, a 1ad 6gaic-'toute t .tiz 'clteib isdqut
anent arr~tA par Its noumAmas. (aux-: 114' 4t:It% de 1.1
ci out rontorct et fortifik Iturs posi- ecigae pir Its dtspo., ii
lions. Les anglais etlels tranfiis Out 1 civilI tt pair cell*~isJ:is
6lA attaquits vigouieu-emcnt par les'Oziobre 186o
allemands sur la S~anme, mais tons i Cc qfju, do flumalit
louts assauts bont repousssies par Icspa;l osinmxo
Hi hniandcrs. Pao le suiLsit VlgnA atax
rA~is.- Les Frar~pis ont ggrig .e o! inA :, Itdl:oi:
dui errain dans la Somme e c vii vt laZ JA'i e ce Ira i 'o
Verduni. SuavanL Jcb rapporis rt~us, hlN i i d k in
Ia, domie no -aoa-.ricine a chasstA taois burL.1t.I ccael.~t a 'Cfle
taubes allemazids d.Ans IA daicction av.de
Hartout. IG."td-Gckie, a; Se
OUITAWA --- Les pertes canaidien-, BEk~rWL LD
nes pendant Its jourrnkes de lutndi et
Mardi tur Ic front dc la Som me sEd-
levkrcnt A 4c0 mott, zooo biesbds j Ii
et loo dispatus. .


F VE It A RDS
Pled State
Veilleure quality
Demasad~e par lea coonli
Sipil A"e
L F~lijh I LMANN-AGC
F ann/actarer'r 4,


AJEPAHTS DiE NEw-You.
Le' S, S PINS V\ ILL4
BMer le'i 15a our Cip. t;(nail
16 i 1i.1 Cipita:Ue, PeoiGU
asisseurs. tie, Cn~. (ayMJ14
'ERLIH kr-u- Prince le 204
kmo A LG.


Mions cier IL. 1.VEnwRf
TAIlLlU.11t ARtHANLD, Imwp-t' I ,
73. ltaa', do& MAbotAbifl tie I'LISmaa
Arvise sa bu trvtei/hnae clieralmL1e que sa inaga[ri
rabais sur le prix des coinplet fails -I fourn is.
L~a nisai.on vend de~s fourniture.s pour lai*011
4t ler choixa efsgros ed en tdt,. it. On ,euvera e
honappe.sena ginial: cha.-caux hlaute fortoe,r t
oaillc *updrietiie pour Loiuares ed etafuniv. 64Ai
ojie, cravates en Vtrul en-e, cheinises blaneh$-
rwetres, pour ;Acnimes et eu/axila, gid let iwelle micog
coleg'ons Iracol, /11 et z4Ahir chaumaell boei ii d
69 e~MOaS3, a /1041i pouir dames, costumes ;D4pDS I
brelelles ca jap-rele/es wurirhorin ex dei .fatio, ca ev,
rapluaje soic en loat genre, moucJhoirs de pociwe
fles 4 clef j I,?iir en lo w gqin re.it s

~Sa mal'S.O7n Uki diws de 5 0/0 sur Its velte o


B-


C erii jiclija


Nt*lro i I il-coIlsi il taire
RT 'E B ) UX 38. Po R0'B- 4U-iPIMN
LIQU IJ. "ION DNei INII
Mr B. Ceri icchi.uo porle la connaissance do
clientele et au public el general qtu'taDt mobilisde
pour la guriie, il faii la liquidation dfiitiveo
bijouterie et tu re'e de. autres articles
S(culement pour uu
11 avis. aassi se d ebiteurs retardalaires qiie
procurateur sera auiorise a prendre toules mesu
d'arriver au r6glement de leurs compiles.
Port- Prwm a2"


I,