<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02692
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 8, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02692

Full Text



C Ae N. 381 QUN Er C MSV-6mbreW 19


C1wenit-MAGLOIREC
DIRECTEUR
0 ~O ~i1 T Sm's
p13,TA U PRINC E G

qG,


*.&-. I : : : : : 1 G -


* *


MOw.


0


2.00
5.00

2.20
6.00

8.00


00)


OUOTIDIEN


RIDACTION ADMINISTRATION
Angle des Rues Fdrou & Amdricaine

Les anionces seot revles :
A Pear-AU-FRtNcz:aux bureaux du journal
A PAxRH: chez L.Mayence & Cie 9, Rue Tronchel
A LoDoazs: chez L. Mayence & CO. 19. 21,2;
Ludgate Hil
A BSILIM. chez Rudolt Mosse S. w 19, Jerusalew
Strasse_46-49
A N W-YOKX Universal Publicity Company 45 West
34 th Street
Lae manuscrits instr6s ou non-ne sont pis rendui
Abannements & insertions payables d avance


:.. du service militaire obligatoire. II tants aurait o; encourir li fureur taires, des membres de i'equipage chefdes forces amrnicaines oil dl
re de Franee en est un qu elle r6solut d'une fa- de ces chef d_ section en revglant A du Zeppelin tues samnedi soir, lors- gouvernement de Washington.
gon paritculi&ement l66gante. Elle 1'autorit6 competente le moindre de que cegros navireatrien a 6te abattu. "Les conseillers du president Hen-
S -- trouva un certain nombre de ses su- leurs fortaits! lendant l'attatqie des Alle- riquez lui ont, dit-on, recommend?.
jets qui pr6tendaient qu'elles al- Cette tyrannie aprisfin depuis l'ac mands au Sud des lines franases sans eiet, de se metre accord avec
Denotte Correspondant jraient t trs disposes A taire la te m tnorable du 16 Sept 19 5. cet de la.Sn-meii, les troupes britanni- les Etats-Unis pour la politique
raient t trs disposes re la te mqumorable du 16 Sept 15. cet qes ont attaqu6 ei m6ime temps au suivre dans le pays. On pretend.
de fois n'avons-nous pas eu A guerre si leurs sentiments religieux acte est un doc:ument de notre his- Nord de la riviere et ont capture du sul'Il alarns e pson ptriotisme
laindredefoinavons-no humai ne leur interdisaient pas de tuer leur toire. Avec 1 aid= de la Convention. terrain. L bitile otinue. Les A- qu'il a dclr que son patriotisme
plaindrede la a condin t la prochain. Pour leur permettre d'al- les travaux dei chimps sont proteges lemands sont revenues souvent a l'at- 1'emp&che d'accenter certaines con-
t lesAllenainds conuise pr a lier leur d6sir A leur croyance, ils le ddveloppement de notre agricul- taque des lines frani ses ; mais on editions que les Etats-Unis out rela-
; b'eat franies s te ppaan ont etk incorpores dans la marine, ture nest plus un doute, le -travail announce de P[aris, que toutes le m6es de son gouvernerent. Les per-
puber un mond e comment 2. non pas sur un de ces monstres honnate et productif de la terre va charges des forces allemandes out sonnes les mieux renseignces dans ce
ieraumonde comme et de Roubai don't l'Angleterre a le droit d''re bien6t procurer l'aisance et nous ne t sales success. Toutes les attaques pays sont d opinion qu'll sera oblig
brutans de Lille et deRouba leur fire, mais plus implement sur un serons plus come par le pass A contL'e Fleuory ont ti repoussees. de se d6mettre.
6brutalement arrach6s A leur des nombreux chalutiers releveurs I'assaut des charges publiques;-nous ,- L,,major \ VC C Ga all,'of- "Les hommies politiques influents
ure, sous pr~texte d'aider I a- des nombreux chalutiers relievers assaultt des charges publiques;,nofs ticier de I'arime britannique et gra- s'eflorcent d'obtenir des r'tormes
taree sos texte dalde quen de mines. LA leur travail sera utile A trouverons ailleurs, avec advantage, dsu de 'Unieritd de iaeyaard s'efns a poCenlitiqubted d rvetormes
re al'emangtdeer le dsarroi la m~re-patrie et peut etre qu'A la 1-emploi de notre intelligence et de A.. a tt sdrieuseinent bless en tom- Si les rdornes SOnt rdalisue, i est
sfamiles et eur aire sirernuit sombre, lorsqu'ils vogueront notre activity. Beaucoup de families, bant d'un aroplan St les reormesson ralises, it est
lesfamilleset leur taireadsirer sur les flots agit6s de la Manche, et non des moindres, se sont ren- Quatre mille cinq cents Austro- probable que le Gouvernement du
aidemment encore la fin des craignant A chaque instant la mine dues sur leur proprii6ts, jadis incul- Allemands ont 6td captures au Sud Pr6sident Henriquez sera reconnu.
lits. qui peut lesenvoyer par le fond, re- tes pour les fire avaloir, n'ayant de Lemberg et plusieurs positions Mais avant la reconnaissance de ce
pendant l'Allemand reconnait gretteront-ils le sort de ceux qut, fu- plusA craindre, atravers leurschamps militaires ont 6te aussi occupies. gouvernement par les Etats-Unis,
relabeaut6 des vertus qu'il ne sil en main, ont au moins I'avan- le passage de bands revolution- Le Gouvernement beige a fl- on croit dans les hautes spheres
tue pas et dans ses journaux age de d fendre leur existence. naires armies, pillantviolant et tuant nance un plan. a de nettre des dominicaines, que le gouvenement
retrouvons parfois des mots Le cors:ours d-une grande Rnpubli- navies en service dans les flottes du president Henriquez sera plac6
ant le souvenir des ges lgen- Paris, le 5 Aoit 1916. que voisine donne au gouverne- Italienos et Fra iss. Trete neuf dans la situation de sappuer sur
s. LaIStuttgarter Zeitung,par- ment Sudre Dartiguenave la force Les ligres franaisess'avancent les forces amicines de ltOiupa-
de nos soldats, n'crt-elle pas : -------- necessaire pour nous lancer vers la 6troitement autour de Combles et tLon, pour se mainlentr au pouvoir.
,Frangais avec leur vieille bra- V' de I culture du sol. de Perrone, sur un front de vingt A moins que le president naccepte
el....... trouvent noire Vit de BoP Cependant, malgre tous ces faits miles au Nord et an Sud de la Soin- cette condition, 11 lui faudra d6mis-
nitede fer tres bien, parlant de ROUGE et BLANC patents, quelques ftrres egards per- me. Les troupes francaises et bri- sionner.
(allure chevaleresque estiment sistent A fire une opposition syst6- tanniques attaquent avec violence "Le congris dominicain fut convo-
loblesse oblige. En un mot, ils Qualit6 sup6rieure matique au gouverrement. Habitu6s et sans internittence les positions qu6 a l'extraordinaire pendant la
lent sur notre loyaet6 et leur CHEZ qu'ils sont a pacher en eau trouble, allemandes. premiere quinzaine de l'administra-
kultne leur peWASHt dNGTON. Le rapport du tion du President Henriquez, et cet-
rects que dans leurst de res. BIGIO its ne peuvent pas encore prendre le Comit des Relations Extrieutes du te assemble s'ajourna quarante
Angle des Rues Courbe et CJIsars droit chemin, suivre Ie canvas r~n`- Snat, recominandant le Trait*6 re- huit heures apr~ssa reunion DepUis
Angle des Rues Courbe et Cdsars vateur trac6 par laConvention. Nous latif a l'achat des Antilles Danoises cette hpoque, le congrs nro'a pas dt6
ez-vous lu le Communique du ne demandons pas qu'ils soient reti- pour la somine de Deux cent cein- te p le con
de Salonique en date du 29 GROS ET DETAIL res da monde ceux-l1, mais qu'ils quante millions de Dollars a 6td sou- en session.
't? Ilannonce que les Serbes nous reviennent parfaits et sinc&res mis au Sdnat aujourd-hui. "Dans sa proclamation A l'inaugu-
ltaque les Bulgares et que leur pour jouir, eux aussi, des avantages NEW-LONDON.- Les meinbres de ratiou de son pouvoir, le President
st de les repousser d'une ban- 1 N VA TION reels de la civilisation. la Corntnission Ainericano-Mexicai- Henriquez a eu le record de la con-
Sterritoire large de 12 kilom- V Notre arme qui faisait sourire ne sont arrives ici aujourd'hui sur cision, en pareil cas, dans son pays.
luils occupent en Gr&ce ? n'est plus; tous ceux qui, forc6ment le Yacht MAVFLOWEII Ils sont prets Cette proclamation contenait moins
rs dbutssont particulirement Travaillez, prenez de a eine: la composaient sont libres aujourd A se reunir en conference demnai. que cinq cents mots. 11 conviait tous
Wux puisqu'ils se sont empar6 C'est le fond qui manque le moins hui de se livrer au sarclage quoti- On espre quils s'enteidront pout les Dominicains A s'unir A lui, afia
6retes qu'ils avaient devant eux. LAFONTAINE dien et de prendre part au bienfait esine. question mexi- de rtbli les bases de ipen-

iten lui-meme ne serait rien de la paix. C'est autant de bras so- dance du pays. II invitait les mem-
emontrait A tous que les Ser- Depuis Fan de grace 1916, le calme slides pour P'agriculture; avant long- bres de tous res parties a carter leurs
bnt i nouveau la pour prendre est revenue dans nos esprits et le temps, nous aurons une surproduc- mesintelligences en pohtique
,artdans la nouvelle champagne sourire sur nos l1vres, c'est ayec ar- lion qui amnaera le -bien-etre, qui Les ta 'f-fni s "Le President Henriquez ajoutait :
ent. deurquenous nousmettonsAl'ouvra- tera cesser 1-exode vers les villes et Notre devoir implratit consiste n
e faudrait cependant pas aller gevoyant enfin la paix rgnerdans le fixera le paysan A sa terre et rorganiser la rpubliue sur une
vile et croire que ces operations pays.Dansles campagnes, sousla pro- La gendarmerie organisde par le nouvelle base. Cela permettra n6-
locales soient le commence- tection des autorit6s empresses A Pr6sident de la Republique a corn- --- --- cessairement le libre exercise des
del'offensive sur le front bal- nous servir, la circulation est libre menc6 ses patrouilles r6primant le droits du people et la prochaine rsa-
ue, non it faut se souvenir que jour et nuit. Confiant dans la situa- vagabondage et encourageant le tra- (Par Svs fil) lisation de ses plus nobles aspira-
porature y est en ce moment tion nouvelle, le paysan ombrageux vail. DIjA les rapports affluent au' WASHINGrON.-- Funston declare tions"
45 t l'ombre et que nos d'antan descend de ses mornes; il va Palais National annongantled6frich:- que si Villa arrive roxipr it dses p ila publication de u message
eque sa Villa arrive A proximity des
tnt pas mal a souffrir du vendre ses products et remote apres ment d'une grande parties de nos forces amnricaines et mexicaines, les prdentie, appr&i en es minicains
us on emplettes taitesvers les siens qui l'at- terrains arables,. deux armies l'attaqueront en mrme e nt pas appcours v etagu qualified -
sPuvons etre confiants tou- tendent sans anxiet6; ils sont ssdrs, C'est la renovation, c'est la con temp rent de discourse value .
e cetteoffensive aura lieu eft maintenant que part pour affaire, il fiance, c'est un sang nouveau intu- Les rapports mexicains venant de DMais a la lumi&e des d&veloppe-
pro ra au momentop- ne sera plus apprehend au collet. sedans nos veines; nous n'avons la fr6ntibie annoncent que le pour- ments rcens das lco Rend auour-
son butle plus clair, le plus jetI en prison pour ensuite combat- plus A craindre les troubles civils, la centage des troupes rgualieres et de d'hui que 'atitud cosubmprquente dn
lUsera certainement de cou- tre unelrdvolution dans laquelle il Convention du 16 Septembre 1915 la Milice maladies est morns de 2 112 Pridt Henriquezpertontee jidans
queun actions entire Berlin, n'entend rien et oit il n'a rien A donne A tous ceux qui veulent se Olo durant le mois dernie,. President Henriquez perott d dans
Set la T' urquie, 6gare gpar gagner. turner vers la terre, la garantie n- probable que sa pracla tio
omvrat ambitteux ne pourra Dieu aidant, l're revolutionnaire cessaire pour gagner leur pain la Villa church se dirier au Nord-b qu Les membres les plus 6minents
ntrvoyer 'Allemagne les est close, les actes de brigandage des sueur de leurs fronts. Est dans intentiona d'attaquer les duongr6s D-minicainontpus'ac-
r troupes qui lui seraient n cacos ont pris fin, grace A une sur- troupes___ du g ntral tFurshing, selon border au sujet de la sagesse de la
fincb dre son sol. Sans veillance 6nergique. Les propri6t6s r opinion du g6n6al Fnstopolitique du Prsident. It en resulte
, incapable de produire des sonr respect6es et la garantie de la que le patti du gouvernement au
leons tiles, bien vite elle devra liberty, individuelle n'est plus un vain N U V ES Congrs est sans unitt. L'incertitu 14
leno, mot. Les travaux des champs repren- 1 U V LL. se fait sentir sur tous les points da
isq ue nent avec une grande activity; tan- DR REPUBLIQUE DOMINI;AINE pays A propos de la situation.
sles arlons Turquie, dis que les denr6es sont achemindes D a ,A l'exception d'un seul membre,
s ten ques bruits qui nous vers les marches. La r6~ection des I 1L.I-. l le Cabinet est compose d'acocats pris
Sauxo Allemagne a dd faire.loutes est en bon train, de nom- dans les diffrents groups p.litiques
vait roupes ottomanes, elle breuses 6quipes compenemment di- T a nouvelle ris e Ce seul fait indique, A ceux qui sont
eelant critique notre front rig6es y travaillent, tacilitant ainsi PAR SANS FIL 'oli ti au courant des atfaires dominictines,
~idiff e trouvaient des s1l- les voies de communication La li- quesi le President Henriquez y Car-
lSula mais ne dit-on pas bert, dans le ses le plus large du 7 Sept.-- vajal se conform aux demindes du
,B.rli dut c6der A la menace. mot, est donn6e A chacun, elle n'a gouvernement des EtatE-Unis, afin
,n emn lui promit A ce mo- de limited que la licence qu'll ne fe- TOKIO.- Le Japoc a donn til'as- La R6pablique Djminicaine est d'cviter les revolutionsetde se main-
. erprunt de quelques mil-1 rait pas bon d'atteindre. surance aux Etats-Unis, que la r6- dans une nouvelle crise politique. teair au pouvoir, la politique sera la
s e co n Lesproduits alimentaires abondent center alliance entire la Russie et ie Nous lisons dans le tNew-York principal pr6ocupatioa de soa g.m-
e des aissons pas encore sur nos places, par suite de l'exten- Japon n'affectera pas le status quo Heralds, du mois dernier les rensei- vernement. z
atino ffectifs qi, venant de'tion de la culture vivrire et de la en Orient. gnements suivants A ce sujet :
is nePl, oat travers6 la Bul- suppression des chefs de section; LONDRES Les operations des
ant uis pas curieui mais'.c. ..-i anbsaient de teur auorit6e et troupes banniques durant les Le Pr resident Francisco Henri r Oi
e sreuxt- deeSavir"pressuraien Ls cuhtivateurs Lesp 0 pdrmi re marine cf2dui sf queeyCarvajal pas r~ussit a vin de Bordeat c
ate de Turc. ommettant a une injuste contr- 2Jofficiers us, besss d faire reconnatre son gouvernement ROUGE ET BLANC
s saea eo*, bution don't ils avaient seuls le pro- pas et de 39 000 seldats, don't par les Etats-Unis ; mais d'apres les
que le les points pi-, it. C' talent de veritablestyranneaux 500 tues, 24500 blesses et 3.000 dis- gens de son entourage, il se propose
eAt S uvernement britan- commettant des exactions inouies parus. de diriger les afhires de la Republi- CHEZ
ose dure avant d'arriver qui restaient inconnues, partant im- Une grande foule a suivi les que dominicaine, sacs se preoccu- ALFRED N. COOKES
4 magafique chez elle punies; qui done parmi nos habi- faun6railtes, avec les honneurs mili-'per de attitude du commandantzen 68, Rue du Magasin de Itat, 61


,Wiemr e Inge No. 38466


vu


I2UINZE CENTIMllES


Ve~ndrei~i S Seplembre: 19'16


polIT-AU-PIUNCE ( HaitF*'






LLr'I' LT;


Fait .Divers

MIMTEOIROLOOGIQUh.8
OBSERVATOIREK

UMINAIRE COLLAGEN
FAINT-M ARTIA]
Jeudi 7 Septembre 1916
A MIDI
Baromatre 761.2
minimum 22 9
I maximum 34.2
Moyenne diurne 23.8
Cel clair la matinee et covert
l*apres-midi.
Forte pluic au sud-oucst A partir
d'une hure.
Pluie d'orage sur le lieu A bh.
Pluviomctre 12.7 m m.I
Baromutrc en baisse.
J .SC11ERER
Nelre Delle lmtnevrie
Bons. 1912 o o/o
Sa y191 75 7
e 1914 (A) 70 3
a a ( B ) 60 o
4 a ( C) o 0
4 (C ) 50 3


Lam mall par le 1 (lbltIhe.
Le 4CCIlIqUILO, de ]a tmat~itifdeI
guerre aintcricaamw .urravcra. Mlort-au-
Prince dimanklic iI) Stpicnibre. 11
repartita Icmt:w jour pour Guanta-I
namo.
L'hvure tde ]a Icl-xh iutIC delama-
It sera a .U!1v'L L1.1uiIL ur~ment.

Dir :ri m,- (I io i i 'scutI don ii It:

dew t.( o'i./ %e,.Liu tlu!- g- iud, in ttrO-u
LI tu ( ; 4. is It ubltc ii issis-
ter ~:c I ptIt ttlit~wl:qUi. comi-
mie l '' iasit ri pai'ser d'ag-
rkab~sIv% Lit uts d !A O(qut~ttc s3all
du Cli.ninp tdc Mwir

L foisft. vie die I airitarDr l.SE'mlines
H.- 11(itd tI ..\ nut 1)essalints.
tout r11 titi I ut Rt'ti11iy a unc
fantaii.c He: i i'tic Lim, dcpuis!
logi at 11kHIcii. o Va.s.
Le% ii. bit.,iwii.du qua u icr deman-
dent sl itie sciioi pis jpo'-sIb'.e que It
service hy-driu!iqLc picnnc des dis-
POslIcd I % rota 1,I (it rilver leau .j
bon ictiiibtc tic out ;bj. bWes obligtus
SctuelCHIauItni d'..lr lici. her de Peau
tjies vilt ~in t jI d cni ttster totale-
mew pii,,s.


Cini~ll'I:..lit viii- it !e-ei it pour' la
derviita *' i; ta- i.lt-i li hnim icoulleurs:
: c! 1 *1 4 tut ( X:HI t re infilm'.41t, et I
d'un#' i tnttlit.'ltta ii I t1attial'qable
obtieut Ia (t'Im~ailucu-lla IM *09S ue-
C68. IVmmtie Illi-c ala1 sait'-le et d'unt
luxe de e(l -[t, iell',ce fliti
eat sa's cti-ow-tosl 11am it3 chit'f
dwu~La tit- ;ie t, e -1 r s.
procurireit.uIciiis vf tit ataLdcux lhen
res de. ut-i ;ttmaclis in-tm mrtivcs pius
que P ItOt't- w.' gtic ale .'st A une
gourde sPulenxwait.
An quart iien i6- I lopila!
rNett.- ,%i its at tt-c m~de cons
tater tqije otit~i iii'tite Ihit~us seulatmesi.
des I l.1 o -Iel asit's Omit (40~
entreprmi.-t- A la rue iCde [IEgalitt1,
quartier (it II t1a';aitI et.~ira 01,
s octCtipe c(es- jqe t iu-tit!le [empierre-
wetit de Ila chawuu-Sta
Nous iq c &t'.Ol5 w tvimat det ois r~cla-
aidE tS cv jiqluaio hi utS Uis me tioumvons
que i tiouwciiiIt-jtuir
A lAbafteir
It v a lit ti de ft~htcater le person-
nel do l'Abativir ticI t~at de propre-
td tians 4-tuttie est actuellemesnt tenu
eel itall~lassncmncmLimnpom'tant.
Out re malartile datas quelles, con-
ditimo.- deplorableta parcel qu'anti
hyvut I iti.,q cs tait atiutrefois proparde
la vlku.de ijue mious ebsorbonsA&
Port-aui'm-1aice. 1Iabattoir Etair dE-
goctaI'U t I (liteal ~ocirtie ce
cltavII.te 1:4,' c (1 tt ii til, A 1"ea'llpas
doutt'a. t, Iltiale(it (im lla I de beuu-
Coup titc s1105 aax.
Actuct -Aemeia It visai.-ua s peuvemit
en Lotte ?tcua lv a.lct' se rendre
comupe du iout'm de I luyg.iune qui
prtaide A& labatla tgedes bueufs et
au transport tde a, viande jusqu'A
r6Waldui bouclier.
1Nss Akels*&
L'alcool de 2o degfrs faut, iur le
MsrChEt120 gouidts les 6o gallons.
En dttid, iJ sc dibitc 2.20 It gallon.
Le tafia dc 18 degrks f(sit en gfo&
tiol goaamdes its 6o galons.et en
detail 1.80 It spllou.


Eleveze Ic momeral


,Nolmi11eist aLl Iailo
O i i i.izL c. tz. C. .1IL n tigy u rs cct-'
ktbics, Haz1owi/ z .\M. i:Ld'Adcc.
-out v~ai~c v *ut pas ID.. dii

que pout Iua I.!Ip..A ,ur !c iitrc, oni


,donndtmc din; cc senq. S parole estr


E. Sepe


!


Les Zrprrrletaires dk- voitures si4!
~ bsa~a~4. vir solsvmdo
point sit"6 & lPlnterosell~n de
aveeos 4.o Turpoiu du Lo a.. Verna
st do Chsemindst "eDpI~ee. W.won-
=sa do,-erre qu y a d6poa6 146qui'
alravaillant on ce moment 1k 1a.
Po"e do l'6gout do I'avenue Lamar-
tinigre.
flasqille.
Nous avons recu la carte doe fan-
g~aiIles de Mademoiselle Kudov!a
Morpeau avec Monisie~ur Antoine fls-
meau.

On( nnn celainieit. surventie
bier A inifli, d 1ifelvt~titea Placide.bien
connu ii Port-au IPri~ijct.
Sea Umir~afIlts aiti-ont lietu cet
api&~-mii'i, ; a I~asltiliqtie Noti e
laiae.NMatson i ijortuzaire :Rue dee
fronts-lout a, d~aiz eLce
Noiss eu-egistr'omsi iv cc regretl a
mort de U~ouoe Lecouu/, ancienl chef
d'IEtat- in.-jor du vvtesideemat Nord
Alexis d, ctldts hier aptt~s tmidi,apiks
une co~ute iakiuldiv.
Sea fujiterailvs am-rt :!tlie et
aprts m ididA aIatl IijteNot se
Dame .Maisori almS :atiare :lRue do
M~ofitahti'z. -i te de I'A scierle.
(tumsotiowcvs ziu'tsa veuve'oet ULix

derells Ic jicon~uvmnt t'maaSa

dei cl I ieail-,1t. 0I'r ik..' e tionltat
drelemiaitJjov,enL t-i i~iiie a vtaietiei



Notrt.4)aiiit..
Notts t tt tm tS sai) II
1tjll s t~li~'It t ihX *jOI


Jo u rial cel A iik eo-z it):I dovo-



MAIAlSONV


Victor Mango'nos

93, flue 'd.-i Uap!,a i i le f Ilala

P R. ,IN I P-1, L8 Es 1~ r/

ert Pit ki '


hE s -1) 1 1. P ; j v" r it'


I;-... Ir I' .'I .


Ban que




Par it c i~
traction, t. W\\

kilique 4'jj 1 .a~ lu~
It-* DISf O


rcs- 'tf <-.j(; tl,%t -i ott t que'
la guerre continue toujours avec 28 Se des tlsls I*rs 23
plus d'acharnement. Portau-Prnce raifi
t a Le Pape n'est pas disarm, c'est
i Dieu directement qu',l s'adrese, Chausures pou eommes, Im.-
c'est la prire, leIs communions frt- hasures pout omme, r.
quentes ordonnies,-- communions mInes V .1 efai;s, wMatniaux choi-
i.s tous petits entants a, si',travail Foign,, Iot rues Cc-mmno-
Tout le monde, doit savoir prier. des etl dgaantes.
Les .croyants eux-mcmes, dit-il-
ont plus prik pour I'rcrasement del Un stock assoil en d4pot re-
leurs adve saires que pour le retour pond a Inute demand el les com-
de la paix. L'Eglise vous convie A la rmandes sont promplemients ez6-
pri&e sans distinction de nationali- culjes, e.n parliculitr celles de la
td et de race s. province.
C'est dans le plus profound recueil-"
lement, qu'd genoux, la foule reeut ...
le salu du T. S Sacrement.
La cr6mnonie prit fin a 7 hres 1/4 AuxC Armaes
CPhri Vinfm Min de Ptris
ll UUm f UIt O GRtND HLRE
U3. f,-e ,,ie .l/.,issi 'c ifeEttI llistoire D'llaiii; rar ellegar-
Ri itingoon iil:t de et a hlrsson. Insmruction Ciri-
iz SiImu l ice 1que. par Be.igarde. Instruction
iiz i.gl:,iis Civique, par F. MA;loi'e.
I' e 210 i:vr vr.e
1.,. p l;mix riz dI la Place SI.von Col(s;sal I :1 iianis ; pom-
', .+td: w I fl t iialt q(ue c03 made nmoelle ,de 1B,. 'uI' et lluile
', ,ti ',, ,. Otiniine

bl sj.
est Iro1t
Ntw% Vo ik
Mar-, I1'ori
ye :iux (.:


all-ill-itt- I 't

HAD W.' I I


pmittv I' Ii.
Ct ~*


It'!

- e jIE 'Ia


i Itlot,


VWI IJA 1LICS et Gv,,.\'d
A vis >illa ePapier Job et Pr-Alp: r -Ziq-Zag ft~'
i'~~~~ar bhuiie.'rd,: 0) "41 1 v' l b ~//eps.. : --



RI. pam action .sl 1;1 .lot-, h4fornL1
Pour Ics firm e'ti' ulne I11', L 1! p. (Ai2'u!,-e, Anse- 5
TliUrcri'L'Po'uraIcs 'ur!idces de tiaI) C I1C C1E 1~Ii t
[hufe. :ag dptfe* N D: ).mc', c.!p. Dicu Merci, ~' -
Ii' :I- i1. e fcionl. ( 'It tlL'-\ ~ i, n.! !- :\,! "C.fJjAIditht-coniSiil'tA -Jr-1
'-,- ~~',,IIi, ,cap. :.on As-,
I'aaalt~la filux-ci-, cliciiiiscIva *.
falix-poigmie s Ouk1,e. .j-!.A, c,). eine%. \j~ \fl'-A iv-j au- It UE IfI I'X 38. POR T-A U-,', 1 CE.
S.\ult 4'IENG 4; iSle,[r 114
Mru dii Afqas,~ziizc I L!ali .6iI i';-tt l etmlr 9 1; IQLTI 1 T ION DEF I NITIV
P.ia, e G, ,I'. tt-,(I dve
I I 't'~ r~~ c P. i,_),p r, A iise-
I ci nilt L .tt) MIlB. C mecglmt'l'ijo pore AIla coumiaissa.'-d.3 53
j) J i'tic. S i I ii i ,11. L egane. clien!lIe el a" timiblite ezri g,'inral qu'6lazii mo' et
t~ i~,'~'cap. cisar, PI-Goilve, pour la giawrae. il f~'i aliqia ioVdO i 'c WS 0
i4 o ijouerpeet du vcs-c des aulres articles
Toucant ctt~nnie laCat )',U NM ,le, cap. Thi~us, LUogmne,'~uei
drale avai mt-h:ur soir. cutai on rAnar- I ~ tnrcie, cap Ozc~u% etem n o r n m l
qu .iat .p.111111 hifoue immense les Se1e1eT.pou Un iol
pri aiCIP.tlY pa.omu die la Czupi- j-i 'recap. IPetit I>. v III avise aaussi Fe debafeurs retardataires quo pa&4e
tale; l 1'csudain ci Ia cpuhiqe ~ itt. cmp.procirateur s'pra ataf~i jsu A preodre.touates wesures 0
et 50o1 C0tmscsi. he cut jidiphounatique !' tfCCcap. Octviu' Grand- d'arziver au r~plemeni de leur conaples.
et tout IlCe'g cath olique. 6Cv. u
La solcaunste cominctoa ica 6 heu- I. oiadL ej ue Port-nau-PrinceI Z AoOI
res precises par un sahut de la Niusi- Gr ind-Gcotve j N10. camp.
siquc du Palmsk et I1 cantate: ulit
1Parss admirabiotment chantic par Dcpartsdu 6 Septern-bre 191-
les elt~ves dcs 'sxurs de I [Externat.- Dicu (iormmande. cap. IPe!it Puce
Cest Monseigutiur L'administrateur, Granpd Goilve-
comme he programme Pavait annon- Dicu Maitre, cap. Tha~lus, LUog B I II
ricure de S.S. Benoit XV. Dans une Ann;vcrsaare. cap Ti D)6
belle conference sa Grandeur expli- Ianinvcice, cap. O~cc~us,
que clairement Ct avec UN accent Gurgcitct., cap. Co6sar.Giand Golve Ua plus en vogue aux lEas-Unis qw s d im e
plein de sincmkuit,6 le role pacificateur Suphilia. cap. Joseph. Crande Sa- braSserme am~ricaines etasa rnmandal ssa


que joue le souverain rontile aans line.
guerse qui dsolc le monde entier. -.. ...-I-... --,.
a Aujourd'hui fait justement a ans
dit-il qTe S. S. BR:noit a t61 couron-
n1; --t 11 oc dJL J inutueilc bicn- Ll N X I
vc:ill!:i.: c 10U 1 si cutIl!s cat.hohlque"'
en quc!qu'cudioit Jdc l.ia trc iG U 1 CRME Df- BEAUTEI
song pla.cs, Ai d s,.i i S.S. ltur-,
compliments a ceite occasion.--C'st, RZo LA PsAU Doue.
trpondant A cetlc picuse tradition. ^RAICcNt PA. QPUMs
que rompant avit le c&rtmonial o0- A-C^oIRA9 *D 41t. Atia
dinaire, le clitge catholique aime
mieux s'associer ainsi que tous ces
fideles pour demander A Dieu de e Clellent lA |bissibre
ramener la paix parmi ses entants.,
a Depuis le jour de son avdnement NOTAIME
juequ'A ce jour le Pape Benoit XV a lIa risi'fnce de Thonwzeau,
*6a jmais cess& de proposer la paix Antionce au public que son Etude
entae les peuples en guerre -Tou- est toujounr A la Rue Bataille, prest-
Joua des suppli tiouM oat etA or- qu'eo lace du Buaeau CommunaL


leille specialle nteo pour;

A. BERHENS 4 PCo


On






Au


Seuls agents p(
trouvera c t'e n,-;vin.lle am irue de Bi;e chez:
Robel Is Dulion el Co.
Simon Vieux
1161tl do France
116tel AAi,erirain
Francois Letelier
Bar der
Nou
Cap-fHaiien: ArthurSamson -Pt de-Paie:
Genawes: 0. D. Jacques-Cayes: B
MJragedla : Bar h6iemsijy
Aqwm: DtprgHPppm


DP A 1, ,JL
pour Haiti.
SIS OR.XN'(,t: \XSSAI,
Le S/S Pj: IN ', \-JL
Seplenibre.
Port-au-F le 7 S"p
AuG;. kilREND1a


Raporel Sz~lairnshii


~~it 0111 St

,,:#. 4. 'e~u~h s jV /, C ipi 't



f.." /: I "', i i f) I)


""~~ -


#I tf -m ei I it


4.


I