<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02681
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 25, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02681

Full Text






oCnent-MAG LOIRE
DIBECTEUR
'4x0rqrlkhI4ETS
POT AU '-IC
G, i


DFIAHEMENTs


9THkANGER


1.00
5.00


G;
6.00

G &OC


QUUI6IZ& AENLY S


T


6


I-


a
I


OUOTIDIEN


,)IMUTAIT-PRNCE ( Haiti


RLDACTION ADMINISTRATION
Angle do& iRues kaerou A AmdriCailc

W s am..mces seal rc~cs :
A FsAr-AOVaam&JCa:aux bureau du journal
A 1&AuJ: dics L.Mavecc~ & Cie 9. Rue Troschas
A L.0MD3SS: cibez L. Mavence & CO. 19. 21,21j
Liadgate Hit
A BuRLaw. cbcs Rudoit Monte S. w 19, JerussieW
Strasic 46-49
Am.XTWa& L UsvczSal l'uDIWAtY ComPaS 4 W6
54 1 th SUM


dbowwmma's & sXusartsous ayablks d4.vam


- ~ur-


ue p5rf LUROPEEN E I MAllis out admirablement pro-f encore opposer un soldat i chaque
Mdo legoas de i'exp&rience.Au 4d- soldat de l'autre bord. Elle a gaspille
but its fareathandicapks par I-avance en attaques inconsid&4res ce materiel
LA R UI f dable de I'Allemagne en toutt human, plus nkcessaire encore que
Aee i t,-m*ait aux pr6paratils guer- Ilautre et qui ne se renouvelle pas
i_- .icrs A liinensedlveloppement de si ais4'ment. E'i ce domraine, l'avance
l'artilletie a lemande lourde. is n'a- passe A ses adveisaires.
De noire correspowl/at valent a opposer qu de rare bate-
ries d'obuicrs, Ia pupart d'anciens L tat-major allemand avait tout
Ltd on qui tonne sans discon- moicles. Li face les innombrables prevu et tout prepare. Si la matiere
tWuide Verdun jusqu'A l-Yser .J bataillons illemandes I Angleterre comptait seule en ce monde. s'il
tiosli fiut taire tous les autte ne pouvait 'lettre en ligne qu'une n'esistait d'autre puissance que la
brual. La parties qui se loue li a taut ,maiscrable petite armw6e. Pas un ins- force aveugle et brutalte de lai mnsse.
mpmrance. elle peut etre si rose taut leur corage n'en ut ebranli, ni I'Allemagne auait triomph6 L'erreur
de giquuences pour l'av(.tir dou leur resolution de lenir bon, quoi- de ses dirigeants consists precis.1-
maojenater. qu'a c6tol d'elle tou qu ii pat aIdenir. meant A prktendre ranmener tout A une
sa.treUv6nements n'appar.iissent. i LAllem gne avait comptd sur question de dynamnique pure. sans.
is 0comme des hors d'ieuv..i, cette supLrnHite momentanee corn- tenir suffitamment compete de ces
pu lI dinuts d int c-r. C't- me sur son meilleur atout. Elile pen- *imponderabless don't Bism irck, tout
esol*on ettleure d'un coup d slit &craser ses adversaires avant raliste qu'il 6tait, soulignait cepein-
dstairtiles nouvellesrclavI\cs au dii- qu'ls cust.i tle temps de s'orginiser Jant t'import nce Oc. sur I. Mimrne
itreadmezico-amneriLJ"i, ctpcndJnt ia leur tour. La bataille de la Marne. ce qui sauva la France et I Entente
sipasionnant A b;en dcs points d)'l pIus la te: i e resistance des Anglo- ce ne it ni It puissance du,nombre,
ve. Fr.tan; us di;s les Flandres, en dci- ni celle du miatriel. Sjr ces deux
La champagne prLsidcnt~ic. -,11 ju r sou-iaux Etats-Unis nou, in"'c anid invit alors d'autres arnies ; terms .du iriomphe lurent -Ielan in-
ecol plus frotds.Et quand aiu r ,t ,es ruces en passes proloades, les ra- vinab'1e dei soldats Ce qui 1'einporta
du monle, il n'cxste plus gu~ 1, tLiies de gro, obus qui 3atruisena e, ce fat l'itne et non l.a mati're.
souvieat-on quit y a quelqus S- nivellent )ut. Puis, d~.ireirx de
iuosnla Chine parnss-att en plcni1 tcoiserver at rout prix quelque ava.i- Aujoard-hui l1-lan est de mene.
voieeditsagregation LJ mort tag su, lauire part, il n-hcsta pas et il se double dz tous les progrcs re-
Yuan-Chi-Kai, survenant IL l nicI i A recourir a des moyens prohibes par alists dans le domaine du materiel.
jour eccelle, au:~emnctt draiiat-- les convey ions internationales au Les rbles sotl renverses I'ag'resseur.
que, de lord Kitchener, a pajsc pics- bas desquel;.s figurait sa propre si- A son tour. est obiger d-- tenir tl:e.
quoc iaperqu. Depuis lors on Ine saiI gtature. R umsira-t'il 3 ant' lia rtune storm -
lgs otand'ihose de cequ'te re dnc Vins ete que dtb'e qisi sc prepdre ? La bbirric
.blPourtan .e l s-e-it des icsics ataqucs en rangs sl ll u 4 a qu'il op.) .,urs-bien'tl deux ,n
ats deunpeuple de t rois a qC ,ou as :noons Iosrle edes L4 Il t ,I ..B Jeur d.s ra.ns.
Cits millions d'irmcs, jics gz asplooziants zcat r lquides tiendta-t'elle e., C'-e que sur les bords de 1. So- i I .i a, ,,osit u aison dc. prait drucu lt il sei" b be q?
me c mme sur CLL.u du lIen, s rosmne g..iu:.s ni dullegene brit.,n- nous euI a 1 ph 'e Jisiv.e
aomr esaufs ancudes valltesdu c i:- i ue". I Alliou an &- fu-ti I, nn..ise co'-
un,co lat tpas ntrlseulest,AasaItc U'C it ls experlnces faites daui I'autre flit... '
soo intanes contrb es d'A6mou ot ud A-X-I
mnqie. au heurt de deux g,.oupe. c.mp. St. pis mTnagers qe IC leurs
noad'etsa dmi sang de lours h.)n- L. BITS2PINE
U ssistons.Le dbat cst plu' denthous oiIt otC ajours emploi ur e p
hut, le tossk qui spare les advrc- denthousa-me pFo r I'emploi dr
iresaplus profound. Toutes les pas-grades l n par Vin de ordeal
wres plu s tort bien rctnmu, I utility dune pre-
aurdhommesont d chalnCes, de- paration idtlse du lerrain par ela- iOUGE et BL ING
a kes moins nobles qui s-appellen tilerte d e ost calibre. Los Angii
Cis hae, ia soil de vengeance, I[s et nous, venles d'en taire. A la Suitc ,
hae, la soit de vengeance, I u-des Russes. Ia demonstration iralfu- Q(ualid e ~drieure
,ae de I'orguea l uinsatistant.jus-
Janus plus pures, aux plus denu6es table.
i 'amour du so t, L'Allem cnte a perdu. sur leas a R
vacr4ide i-m dme au profit des champs de b'tilloa'matlrise qu'elle IGIO
tiieUfs A venir, ['ardent dusir se tsattat d s'tre assure par avan- J. GIO
'ids Atrimphe dela cause qu'or ce.A 1,:hac L de ses caDnonsA ch cune
eaia. riotpc'h e onlt e quso de m 1 ,illeuses ripond une ou Angle des Rues Courbe el Cis
I po0=11. Et c'est cl contit de pas- unEli
3n p1 done A la lutte toute sa un t sneis. Epie mi a ll use
trugie ampleur. Les belligirants ue nwest plust .t tdeopouvoirlongtemps, GROS ET DETAIL
3"st pSm auls A se passionner. Les -
"trill ib1eet A l'unisson.Eux aussa
P~uhifs de faces et de langues, si
*S0a8 coe ur des masses,existent,
P Is Plapart d'entre eux, d'autres
tot.diBe pas se cantonner dans L G NIIRAL TJOS. *17. /DA)IY."DE L'ARM E
se i ni rence dkdaigneuse ou fr-
a~ principei sont en "eu qui
19eux, aspirer)t A fire le bon-
eur de I'humanitt. Du triomphe de
laou de lautre depend le sort fu- -0 0 "
tdes peuples. .eux-ci devront-ils
~Iaus le joug bien lourd A leurs ,
ipaules du principle d'autorit l'
M tRMme d'autocratisme? Ou bien
uuiront-lis aux soleil des li-
bij, Patiemment conquises par des
luadade lutes acessantes ? Sera-ce
tM1. aaxi confins de la faodalitt,
"dorme mats non point encore
ue. O a marche en avant, vets
n, I brateujs ? Problme
at entire tons et dEpassant
9 Cup le cadre des seuls bel- ki.


0 moment, une unique pre-
0u domine chez ceuz-cG :
&victoire. En vue de ce
aitt et prtcis, Pun et l'a-
tilG leu toutes les ressour-
s disposent, routes les for-
CCUmullies, pour I'oflem-
l. Pour la dIe& iT.dB-
S d'attente.I


L" nuwige i rhorlzon


Dins la note qu'en avril dernier.
A propose de la guerre sous-masice,
et plus specialement du toepillage
da Sussex. monsieur Gerard. ambas-
sadeur des Etats-Uni A Berlin. :e-
mettait, d'ordre de son Gouverne-
ment A la Wilhelmstrase, on relve
ce pisscag- essential : "A moies que
il'Allimagne n'annonce imm6diafe-
ment qu'elle abandonne ses mtbo-
des d'-attaques sous-marines actel-
leia contre le navires transportant
des pass gers et des mr rchandises.
les Et.att-Unis niauraient d'autre
choix que la rupture des relations
diploIn.ttiques".
Or. les derriers telugraames an-
noieccnt une reprise de la guerre
sous-:narine. MAieax encore, ques-
tionr.c par le baron Hydenham le
marquis de Crerce. au nom du Gou-
verneminet de S i Ma.estk, a declare A
la Chianbre des Loids que sept bM-
teaux ont et6 coules aprds avis prta-
lable depuis la repoise allemande A
l1. note amrin caine, et qu'll est in-
pos,.ib e de consider ,.es cas autre-
ient que commne des violations do
la promnesse du Gauvernemeat lea-
peri al"
Q.al geste va esquiser la grande
Re,,nb ique sar ? Cela nous inte-


reCe-a *- -pill 1uAe noul s I.* SS
riout; dire. l.iarUe.iuat grante d1
Snal.., ou presque, d; ssa puisaM
Eiits. q.iel v. ni i.nt noas laiss
iiiditferents, qui seralt suscepti
d-aptltr Ias gore dt~ prestigieu
ctoi is ?" Va-i-on semabler metitre
Jdoute uricn declaration offiielle
Go(vernin:nt BrititIBiqae.
biei ......
Le nuage A l'holizon s'estompe
D'auunsIS pensent que. coI
tant d-autres lois, ii s'aiv.nouira, I
tite chose inconsistante et flo
Certes. les tats-Unis sonS one
lion puissante. Dans notre capital
ne voyons-nous pas chaque jo
leurs braves scander de lear
guerrier. Ik ciment de nos rues?
oserait codimaer I'ezcelleacu de l
artillerie, I-entrainement de lekr
taillons, le savoir de leurs 6tats-c
jors ?
Mais il y a sur la terre america
des millions de sujets du Kaiser.
I .


4-wC


um


FDP 'TA r.4 m.-t r- +


V UE DE LA VILLE D'EL PASO ( Mexique )- Le c6td droit de cette ville a etA rapporte-t-on, ampleme
fortd Do gros canons ont places de facon a tre dirrigas da.s touted Its directioa de la
IforUfl De vle et principalement sur le Rio Grande et Suarez.


&u-


ble
pes
du
ou



PC-

ale,
our,
pas
Qu
ear
ba-
ma-


la tghre, Villa i 6Je. et Carriaza
boo&e ;ct lU-bas, le Nippon:....
Psi. IPA c nag ne a ussi. est lq~cclolas.
cyclovku r! Ouoique puis-tent de.
Mraim. I11M rkserver les Destitis. tra-
hie par le-i armes, ou victorieuse,
ell* deuuclrer~a loujours I-hylre gal-
arnie et (.1 baleuse.
PAet ct pourquoi. il serait ~eut-
LireCUraCLIC. au momentot ou r
rait melt iccr de renattre un nouveau
conS it 6rinano-Ya'ikee. de repro-
dumire ces 1Igiies que datis ha Krezzei-
tung". 41-1ivait ave.: tint tic lusteise
monosiew :e proles,;cur Kruck~wvjer:
a, L A 1 rique tie se d&ci1raipas
a lagQ4. pour cishj rllsolli%:
I I Allemin II1Jetciles In taijais
J'Am6u i te sont coliti e Ltiguerre;
2 0 Is uil' eux, qui ale ptrtiziptat p v;
j I& A law :Ataori deS 1111,1111'11011; liC
sont i pa pour 1.4 guerre ; 3 0le-
avantag ..&onomtique.. qac A'
rique a 11114i sJ,1iaS la situ ati,33 a:-
tuelle d c.Josei dmp.irAitr illcit Sk
loAmkri ii!dev.ait t.weart -,)i to-ur
un eftottit iltiare ;-10 ~ wiij
n'a pjs afi ince d mns 1I.1rileaerre.
elie no!,.ii pas risljuer s.:,i .ipItlJau
en liii p an-it de P[irgeut. le scul
fOuiVCAIS eava ccqu'cic ~puasse Jut
rendre i i de guetre :j sa
I'AUajdfL 'VOUl.11t IA guerre, tile
l'eut ddc-ije Jpr&i 1[air xae da Lit-

LAm. t l Wdi Pliv eova'i~re ao4
Premid~re d.tilludke Mergyi"q*t f, v e. Ja
14* A 'I .L~xique. n (Js'rJpAl;iSe
dresser c, e un peti/pIe qu i a?? in Iize'

sass adwo -e
Et v4,ipourquoi, le se;,ticismne
des rail i-s yoit &jAk c le~
liaorizov *&j iouir. .. aas uii



NOU VELLES
D M

-PRESSE

P'ARISANS FI'L

121 Aoilt


ineC Lo.mDI..- I.e trounes allcman-
A des. aps>r un violent bombardement
ont gamie un peu de terrain dans les
tranchds tranoaises sur un point du
front de la Soame : mais lturs atta-
ques asl nord du minme front out
*I& anl, succ&;.
.Le Autrichiens annoncent quo
les attaques des Russes en Galiue et
dans les Carpathesont ite repoussces
et qu'ils ont subi de grosses pertes.
Les Turcs qui avaient prIs une
offen'-i'e act;ve ie.,.mini.'.m ati,, de
rJpo, ,. ,s '.i.., **. ,%s des R ,' -' IU
Sid i- i \,n.'ic, 4u q.. 0n: '1tW 6
*uS,' t .t" aftl qt"e ir I.s o ..s de Ia
mer Noi ;, mais Ies Riussts appol-
tent que es troupes ltuques oat da
retraiter de tou, les points.
WASHING ON Le Secreiaise d E-
tat Daniels proconcera 16 diocours
pendant la champagne.
Le S6nat ur Horlunds et Ic reprE-
entant Adamson, du Comitl du
Senat et de la Chambre ont discuti
la greve des chemins de fer. Le Prl..
-ident Wilson a declare qu'aucune
IEgislation spdciale ne sera discut-e.
L'unionde grevistes s'impalier.te des
delais; elle se reunira dema;in t exa-
minera les moyens de terminer leS
nigociations.
Charles E. Hughes a ete atta-
'qu~ bier A la Lhambre par le Rev.
Aswecl, dimocrate de la Lousiane
nL qui a accuse 1ilu du part republic.
cain d'inconsEquece. 11 I'a accuse e
outre d'tre Ie candidate des trusts.


trot OMOs

0,1100:

" NbOO


I- ~~-u_ __ I r __ __ _


I _


Vemorta 25 441 Wi






LA MAuirt


Lo' grades mamnuvres o
c uaSmSene ier.une panic de l flat-
Ie avec Iaide du Dlpartement ue 1
Gueue essayait d'emp:cher une in-
S$sion. les b kas centre les rouge^
s.ont envoys dans lea plus grantai
maceuvies de la grave enireprisv:
jusqu'ici par la marine americaine
L uuion des employs de chemim-
de ter demand une decision au #.u-
jet de la g~ve ; la minority dema'i-
de une action immediate, mail les
leaders ont ajournt le meeting jus-
qu'A ce qu'unt decision detinitivt
ait et prise. L'union accuse les
direcruts des chemins dcferde jouci
avec Wilson.
NEWPORT NLws .- Le Capitaine
Stiltson est charge du sauvetage
d'un million de dollars A boyd du
vaprur s Se.ger Nurda qui a faith
nauhage au targe de Virginia Cape
Ce biteauseirouve a une profondtui
de 200 pieds tt n'a ps subi d ire-
parables dommages.


Lea Etas-.Uis et
le Mexiquew

Par Sins Fil
24 Aoitt 1916
WAsHINGTON.- Le G(nsial Per-
haing a rapportW au Departenient dt
:a Guerre, que Villa a levLt la mar-
che vers le sud de Durango avec un
faible group de partisans. On croia
qu'il n'a plus aucune iiutience dans
la situation au Mexique.
Le Secritaite d'iEta Lansiig a
annonce ce soir Its noms des mem-
b6es americains de la Commissioln
milte devant rtgler tles dilTrends en-
Ire les Etats-Unis et le Mexique ; ct
sont : Franklin D. Lane. M.inistre dt
rlnttrieur, le luge George Gray de
Wilmtiugton ( Delaware ), et le Dr
John R. Mott de Ntw-Yotk.


Fails Divers

AENSEIGNEMENTS
MW-TEOROLOGIQULS
OBSERVATOIRE
DU
S~ INAIRE COLL..GE
S.* '2T-MA4TIA
Jeudi 24 Aodt 1916


baromdtro


A MIDI
761 5


Minimum 233
Temperature
maximum 33.6
Moyenne diurne 27.5
Ciel nuageux le jour et cLair la
o it.
Horizon Irintain trts visible.
Baromkire en hausse.
J .SCJIEREl
SI-Leois
La fete de St-Louis a 6t6 celebi6c
ce martin a la chapelle de Turgeau
avec le meme eclat que les annees
prtc4dentes. Un monde tou a assis-
t* aux deux messes qu'il y cut A
cette occasion, l une A 6 heures et
demie et Iautre A 8 heures. La cha-
pelle 4tait artistiquement decorte.
Us ob plant I la Commi e
II tAut f6liciter la Commission
Cammunale de son empressement
A mettre en pratique notre conseil
cowcernant le nettoyage du cimetie-
so. Notre entrefilet paraissait hier
mating qu'une heure apres une forte
dquipe etait rendue sur les lieux.
U nous est agreable de signaler le
fait et oen rtiterer no s compliments
A la Commune.

Nors avons dcrit dans notre entre-
fet d'hier que,d'apses des nouvelles
arrives par le dernier courier, I'au-
temobile Ford don't nous publions
le cliche a bWneficie d'un rabais de
5o dollars.
C*est plut6t d'un rabais de 6o
dollars que bntificie l'automobile
la plus Aolide, la plus comfortable et
as coavieut le mieux aux gran-
m I-tet


Vi~s.C~aafi;Ve ;%1@ 410 1L a Gotrrc kbr hues rnis lilhiq CO.
I~~ i nbesVcAl I r lf11114- P.2riFanes Hungarian oow. Suprfixt A' JoM
m2-0culme deIc- A%s&oiksioon Mite de 19rl rGbura 4 l inan i-
['(J~tjvteCr~(irci.ine !wont conv'oqu~'. Ds19 Auns lerimstion1916 B. T. Babbitt Inc
ie dirntulIJ41- 27 acit tvutrauli A 8 De opaealmndbmbr Savon Gold Bar
hteure-s piiwC%% djin aim, en confor- d&rent antceisavenien danS I;A uildu
milk de l-awtcle 8 des Siatuu'i. potar j6 Aoi~t,la station d-akopl.;ies russe rRC ANLION;'WlE ..
assisterila % auiceordtnair,!. Alaquelle IPApri-ohlne sur Pile OstI et dtI'M S tde G A I-Il FO IiIl.V ,
!es nicmibrtes Gustave Augustm et rmachints caimesnis stiAiaotnfaia bur V*in% rou',,e%: Claret. ZindAndel. Borgrunjy.
Herrilatiuu ell jkamin p aotonctrontu. lit:Iie (umaoe. Tous its a~toplaves re- 'isia Panc :Hock. S..utcruc. Ric~hng.
entreticii. *ouu,1nercn sans donimage malgid e c--
ICU intense des cativiis Liedelcse act i Mass .1c "'ett1_3 r-w-) r i 3. C C
4moma-l"Mismiitke un combat atericrlqui s5ensuivit. A Bitbe# -m Il'dsner.
Les vilkgiatuuiws es si 4'jionvilfe I i.name heure, des aeroplines Cline- PIVf IP Kiwis Bluhemian
se raipti-llciont ivee plai%ir que Iii nisaitaquerent Ai'gerinstce.II y cut Alleys Vi-.ier& Ktiugs P'ule htalt
repis ds.Ms-qLes 1 Peu de don Andes resist~rent THOS W0073WAIRD &-SON
i~i~resde NtwYoi kLeauraroupede
Injllsoi. I er~. oiw6 t~ Prtwrvictoricustment aux uitsants efforts i'ues*8atiaaS*/Ce~s euwitsyesaie*
dcuxi~llcelet110o sicne epi(odes. Ceureanis. Apjiisjun Icu d'aiutuileuici Rvpr~sent"spar
qui auginvita a IA plus forte iniCu-1
La a w i~odenssite, des troupes aiglo-tranqtises' Ef'eg. Le 11088f.
La ~ori.~ (aimaumit laqutcrent i Cni? ass'5%, au noid sde
C'est dccideineiit cc &ol', au ia la0 R1.(11Q i
l~~ S~~nmne 51.1' Itur letront (J'aIlers -PITUlIlU~(III
ire Pari,.i~j'i;,. (iLICsedonine lasoiree tlea v. &utic eendue d,- p;ei tde 20 111T RNE(III
de l'attiste Golsimaniv.j rk *1 ,,uieiris. eCpresqiue simultanfe-
Nous Lrovo~n% .voa hit suffisam- zincite t tie it Lonsidarables forces
ment par!te des acieur% i L des pi&es Ii..i11sases attaquicient dans le sec-; PE I A
tqui se rcprtseiiitcs pour que le pu- t -UlAzamn.Fuyciosp-
blic seront 4.on%.-ii~nqta du succt~sde saiiows' au buis dec thapitie et suit Lfriefxbte
cet!e ltu A laquelle pr'sonn-. le de-, I, isaukeuis. Au nord ce It Sum-, QUALITE SUPERIEURtE
vrait tnanq.ucr I ziwje. .tinbjLJt uaj u!squ*A laid al
-zt:s quc L.,:I i'('i~P-~tiiii est LirsI i.Al a ut L 1cin'eiimi qut avait p4hic B O3 RDEA UJ)
%e51~~~~~~~ Iu c. idiii' l ~ r.~ m plusiacuisciidiojis daias nic iepie.;ctr~i
te detiic iake rciii-iiqu ible q ui alierilLaitelgetctricesftrjt
di vire si1i, UX C0iiiL)UJ ci~pprscati qui Des ~2 6ttsde~uilleiiuiitquiestiteriie
A 1*ItaSil s ps vcs 1laritsicdevraiS a- nus miains [elinemi .c cupA des itan- ViN TO NIQUE cr DE~:
mnateurs dc thltulre. Jchcec. Luime Guillemount ct Mauiepas' GOUT IDELIClEUX
no ic tiuma a Ott m6etiidiqueanc tit' L. PREETZMANN AG(;ERlOLM
4itcfiow- RO.Irlie r.~ui..e ttiorttbde I eunn~iiqu' i AGENT
Nomis pilolimti-, a v.*c laisir leIc6 echjoij~jcsrt anz. h ur ensemble, :ui! ----
la' Ii.EElt.iiii(, (4-1111 $*om a iti1111e~Ico~ LCl lot-spelsstiga- T11? Le N uve u B rs
I;ellf-vil'. CG. souL t li.s ties 111111S D S ipsi~ nns aarie.
succe- (lePath' %il'ue 11011-1 eCo')-' tiusih.ncsbaoieA I-cl~, Pal. Ie dernieir Fr.-maic
Ia istio)Iis ai~~~~~alle mbic*. 0 .iw itnb gus~ a -d u M U")S(C T ;asatlienlIiq Iie' lu ii
jaise J na ~ aI Ac ial c b"~ senunawiiiiis josinus ia-s banl b e. eiii pat- bowetie ti IIcpar vei're.
...aaopk,,111. 1'rt :s us~tie LouiS XIV A 1. sL tic 1a Meise, dtiLs a~ttd4('es ....-


giratd damine' liI,,.lint 'iue, Monsieuti tra. i-c iepetes se b.acrent avec A 1IS A L\ DILIC.A 7IS !
Ie irlt-ct, u'. Csiit-dit diainatlique de t Itt:s penies pour i'elneniu apis A ... .S
all Colo Itli'.- *il2 t'iliktis. l.t's l;- un cohlbal en paIrue ties acharac. I U
<:,ons ssaiiii.--iit. cominlie hilarallit iies dc lieuiy, les combats conti- UIt iLVf WIl## (UC
Co' eiat l'ncastiou de se dislraire nunt. Dans Ia panic csi du bois de -
~pesdlant dutx hiuutes pou u'e Ch.apIte, notre centre attaque nous
gouide. valUt lou prisoners. Le bois de la Voulez vos trotiver de qulo rece-
MontagneI tuo compiletenent detruit voir vos amnis avec disLinction.
Naissauces eLt ui aLilant de tranchee fut aban- Allez A la ,
Les epoux Fklix Coicou ont eu le donned par nous. SOClei6e G4 tdratle
plaisir devoir s-augmenterleur famil- lont de est : DE
le d-un h gaason qui a rt,;u le prunom AR.LES VON IHINDENBURG :--: loE
de lean. Le combat a l-ouest du lac Nobel 0Kol0 Champagne
La mere et 'enfant se portent bien. ou e uses turent conp- u hem ds Dall hoies
ou aot .* .hue d p re temncnt rjctes, 3 oilkiers,j2o soldals o vous aui'z 1 e'-arra u choix
Nous avons te heureux dappren-t 4 mntrailleuses fureti captuirs.i rente l-excelleut otla, les limoa.des
dre que Mr A. A. Boom. le sympa- inerlestu, gazenses, liqueurs ttrites sirops as-
hidre qu Mr A. A. Boom le sympa Lign Sur s ront du Stochod le teu d sorties etc.
thiueollndagse dnst lea de la Ligt I'artlleie ennemie augment visible-' Li reputation, d. a Fabrique
dHollair un Idasedans les Antilles, vienta menl c pluseurs endroiis.Des deux grandit chaque jour, gr&cea la per
ew-ersey (uniqu et a ru les pMonclair. cts de Rudka Czerewiszoye, des eon des products.
New-lersev (E U.) et a rt:;u les pre- combats locaux turent engages. Des!
noms de 'tilem Elta. attaques rus,ts moins faibles pres de
bzailvov et des detachements pies de
Cadatre' rdeloo /vwinsacze, turent repoussss.
Hier apres-mtdi ont eu lieu les IFRONT uE L'AR..HIDUC CHAR-
funrailles de Lmile Cajuste don't le LES:-- Au nord des Carpathes pas
cadavre avail etet irouve dans la de changement. La hauteur Maguera, Les ,Alemobiles Ford sont cells
matinee sur le rivage, k c6te du au nord de (;apul fut rise d-assaut s r .- souplelle,
whartf nord de Capul fut prise dassaut os routes.-Elegance, souplesse t
Onwharf. e ..tpar les troupes centrales, boo Russes; Tou*ring Car pour 5 passage
On est pris de piti.*-en pensant uret f.its psonniers et des con- Tourg Car pour 5 passages :
au sort de ce malheureux que tout tre attaques turent repoussees.
le monde connaissait et don't per- Bilkans: Des contre attaques au
sonne ne considerait sans une cer- sud et A l-est de Florina progressent.
aine curiosity le mutismeirreductible Au sud-ouest du lac Doiran, deux
qu'accompagnait pafois un geste es- combats intermitlents pres des posi-'
quiss et Its regards de vitionnaire. itons avancets des Buigarts. A Pest
D'S. de Stiuma.nous traversames V.undi.
Nous avons P'honncur Jt vous MO nm.... dIi
faire part de la mort de Monsieur OM UveIent d .u
Alexandre ,Ct l survenue hier a iCa'lbotage
heures du matin. B
Les funerailles auront lieu cet D6parts du 23 Aotot 1916
aprs-mnidi A Bizoton. Deiivrance, cap. Camille, Gde Sa- Ford
Nos meilleures condolitances AIs line L E
Nosmeillees condolences Notre Dame, cap. Dieu Merci, Gde IALME
Saline ____ __
Use me rs Pt Ani ( chaloupe ). cap. Delcius,
Sera donnee A celui qui rapporte- Aro.vages du 2 Aot 1916
ra au No 4o de l'Avenue John Arr.vages du. 24 Ao.t 1918
ra au N4o de Avenue lohn Dieu Puissant, cap. Ismeus, Pet B I .ro
Brow une jardiniere en m6tal blanc, GoAve B e '. I
intdrieur or, d6poske sur un plateau Anna. cap. Marie Louise, Petit-
miroir. GoIve N goelaPt-cO
Avis A la Gendarmerie. St loseph,cap- Thiodule Pt GoAve
.*. Dieu Devant, cap. David, Baradi- RUE ROUX 3&. P


II a 6t6 perdu depuis Juin dernier
au boia Saint Martin, un cheval
aous poil grits, aacbant irer, tam-
pt des lettres N. P.
Bonne recompenae eat promise &
qui le retrouvera et I'amenera & Ti.
bAre Z7phi In ell.
Croix des Bussales.
Nouvelle A [a maia
LA DOUCHE.
Le poate, enibousiaste et lyrique.-
Que ne suis-je oiseau pour avoir des
ailest...
L'AMI, froidement.- Ne demand
pas ;a: ta temme te les couperait
|pour lea tourrer sur son chapeau.


CABINET
DB
Me Edg. Hyppolite
28' IA, LarrAM.


I r I 1'' i Icl I L I


qui se comporleal I iv
soliditi.


Motor Co
VS & Co


Agents


cchiaro

Insignalaire


)ORT-A U-PRINCE


II avise aissi sei debileurs retardataires que pal
procuraleur sera autoris6 A prendre toules measures
d'arriver au r6glement de leurs competes.

Port-au-Prince. 2 A2oAO


res ,
_Maria H616na, cap Lenoir. Port- LIQrTD.IT1O IV Dr I INIT1 V
de-Paim ,.' LIQUIDATION Du fINI.TV
Carida, cap. Nestor, Anse-A-Veau .l
Ste Anne, cap Iran6 Petit-Golve Mr B. Cemicehiaro porte & la connaissance do M no,
Dieu Maitre, cap. Tervil, Baraderes cliet6ie e au public en g eoral qu'6tant mobilis6e t de'
Lamercie. cap. Massion, Leogane pour la guerre, iI fail la liquidation d6finilive de sO01
Golo, cap. Dan"s, Gonaives bijoulerie et du reste des aulres articles
Carida, cap. loseph, ljeemie
Dieu Protege, cap. rloussaint, Mi- Setlement pour un moi.
ragoane Seulement pour um m is


iUgoe flohdh, 1


DI.PArrs DE N.w -Yoa
SS NICKERIE le 26 crt
SIS ORANGt: NASSAU. le .
Le S/S PRINS WILLEMl 1, l
Septlmbre
Por'-au-Prince le 22 Aot 191
Aue. AHRENiTS,


Raporel Steamship

Le SIS e STAVANGEPREN
laissera New-Yoe k vers l.
courant pour lea ports dlhij
L'itindraire sera fix6 ullrie
menit.
Port-au-Prince, le 16 Aoott
EDWARD M.RAPliEletol


MASON


Victor Mango

93, Rue d lbgafti de) It
Proluils ,! alimenithiioD? de Iowuni
I' RA.4\(:.SES elt AIER1CA14
Conserves alitnentaim
et Pickles
VISITS PERNOT, en fie I i114
Tr1s bi en pr, set. ..
13ougies 16, 2). 25 a Inlim l
( Marque Fournier)
) iunes franfaises d'E,,te par

Ph ospho-C
Pour Bibs
Papier Job et Papier Eig
air boites de 60 et 100 cuaki
Vinaigre de table

Anisette Marie Bri: wd
PepperniI g Ge' I ra