<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02679
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 23, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02679

Full Text


9p1iw* UahS".Sol S32


0(Itent.1VAG LOIRE
DIBCrSMUB

po8T AU PR1INCE
U-~ ~ ~~ G I *


l~oim

No :
S~o
l Mois


DbYIA ITKN ENTS


[TIIANG EI


t


QCIAZZ )NTel&


0


2.00
5.00

2.90
6.0


W)1


G P.Gr


OUOTIDIEN


ptlRTT-A -PRHINCH ("a"'


Uowtafd. 8Aisusi


AIDACTION ADUINISTRATIOS
Angle do@ Rues Fi6rou AmifriOsiRO

LABa saeaces soml roes V
A Na r.AUrawzmc:&uz humes do ,@136J .
A Fist-:chez L.Mayeace k Cie 9, Rues TrmcbO
A Louvain: ches L. Mayececs&_CO. 19. sitsg
Laftaeal.HU
A kaum. .Ches Raadolt Moan S5. w 19, Jstsaaip
&Euw-Tima VSusrial Pu tCunm~iy 4S WSW

1 mhs 3*4w -w pueed",

AWb OtS S& uSwft0W sPaydblas d'asi*,


" D "E-LA GRANDE GUERRE I'imposant defilc devant 1 H:;el de' -1
iB t LA GI- u.... Ville, salt que la Fiance est loin i 1 1
"- d'etre au bout de ses resources. De .B. C e n I
nombreux braves se prominent, por-
SFran(Ce VUC tant firement la medaille militaire, NQ(j"OCIaPI-(
a", hla croix de guerre ou la Legion
par IU eutrle d honneur ; ce qu'a fail l'arnne liUE It()U .Y 3. -
trancaise dans cette guerre. notam-
ment sous VerJun, prouve combien
tesupplment hebdomadaire d'u- il etait absurd de croire que si lesas LI QUID I IO
freille suisse assez lue en Alle- Franris montrent de 1-'lan dans
,et qui est loin d'avoir des leurs attaques, leur ardeur se change Mr i. Corilich'li:rI porte '.
acls germanophobes, Die Bas- vite en d6couragement. Sans douse clienitlle Mf ani publ1i,- en gi'i ;il
gasrcbun, pubaie dans son der- chaque pays a dans son histoire scs pour Li guerre, i1l hit l; li'i tui
,murnro un article : Le Prin- tristesses et szs moments de gloire
au bord de la Loire s, dans apres les victoites du roi de Puuss'. bljouleri t ,lu rtste W..,etie
ie correspondent du journal vant 16na apies les dfaites de 1870,
lhracon'e une excursion qu'il I armde tran;aise est victorieuse sur Se ttleleCIfl t j1
ila tin du mois de mnai. de la Marne et I'Yser : elle se couvre
Tien Tourraine ; il rend compete de gloire sous Verdun et sur 1. 11 avis, :t.s.-si .-' Il'hilears r,
uone entere franchise de ce Somme e. procurateur sera aulornse a prent
a vu; 11l nous p.rait intiressant d'arriver au r6glement de leurs c
connaitre ce jugement in- Et ,OtD e voageur voit tout : les
l d'un neutre en extrayant de habitants de a Toutaine ne sint Por
anaicle les passages caractis- s tons logs dans des conditions .
Lbygitmeques satistaisanteq, mais la '-
seaux dernicrs jours de Mai nourniture, par centre. est excellen-
notre touriste a accompli son te: Les journaux trancais parent ce comme pArtout on desire la fin
m0on il n.avA.t pas vu deputs contiuaellement d'une augmenta- de cetie lute effroyable, mais non
Ensles pays.1ges des bords de tion considerabledu prix desdenrees, pas au prix de faiblesses. .On se salt
Liequ'il a paicourus cette lfos et les mnnageres se lamentent ; que en bonne compagnie dans cette
aSn moment ou la France est diraieat donc les m6nageres alle- guerre avec i'Allemand centre lequel
S das une lutte formidable mandes? A Paris, comme en pro- on constate dans toutes les coucnes
met en )eu son existence et !rice, *n a l'impression que le pays du people une haine qui permit la
le monde entier. De Paris a a do toot en aboadance ( o /alk wd nation de supporter stoiaqement
I k train est Iempli d officiers Falk'). La vieux dicton : Vivre corn- routes les douieurs a.
soldats; parlout de braves ter- me le boa D.eu en France, rest
usx montent le long de la voie vrai, m=me aujouid'hui. On paic un Pour le correspondent du journal
garde vigilante ; aux Aubrais- peu plus chair dans lea restaurants, bAlois, une chose est ceCtaine : la
Ins. la gare tst pleine de milh- mais on y est fort bien trait&. Avec guerre cr.sera une nouvelle France :
i: a Toutes cs villes de l'inte- celas un via genkreux ; le people ne mieux. cette vouvelle France existe
possedent de tortes garnisons manque de r:en ;'combien de fois ddj.k ; la resistance devant Verdun
mouvmnient tst grand avec la ai-je vu des ouvriers dejeuncr en le prouve et il rapporte ce que lui
tale et le front. Des baraque- pleia asr I lIs sonaient de leur p-._ disait en Aoai 1914 un vktstan de
is, des tbbriques et des usines. pier one bonne tranche de viande la guerre de a870o: a Nous ne pou-
ie volsinage, montrent que ces avc a groas morceau de bon pain vons pas croire A tout ce que:nous
ties militaires :e soot adapiks aux blawc; ils y ajoutaient toujours la avons subi de la part declAllema-
ins de la guerre ; depuis Paris. Ibotaille de via rouge a. gne depuis 4o annies, uniqucmaent
avons pu observer de vastes par amour de la patx a.
nations destinies A iecevoir vi- Plus isttressante encore que Paris
it munitions pour l'armee s. appaait a 'beure actuelle la provin- Le voyageur s;gnale, .plus loin,
taramvte Tours, notre voya- ce as towriste tranger : Ena Tou- quel i6le capital joue la femmea
tst frappk par I'aspect tranquil- dtil, I ai pear de la guerre francaise dans ces tempsdifficilcs :
Sla vicile cti provinciale : av J s does conditions les plus '* Son nergie, son aa-vit#, provo-
rs avoir visit* tcemment dts ,itau aornemme avec caux qui quena I admiration do ioUs ceux qua
i americaines. A activitye inten- Igodi f **a ow .nM. DKes utan la voient A l*ceurei, -motame tW des
tgo:te mieux encore le charme lle de connaissance, on m'a mon- Anglo-Saxons. A Paris, il y a de
vteil!es villas frarcaises qui tr dea lettres 6crites par le fits de la nombreuses maisons de commerce
t leur calme et leur origina- mais,. te de s24 ansi; il tait depuis dans lesquelles la femme a pris :t6-
.kt'mOme n est pas descend des oM mes an Monr-Homme avecsolument Ia direction des aflaires. le
Sdanimal de travail ; il a biegre ; naturellment en Fran-J mri htant mobilise. St le pays don-
sa libertI et sa dignity ;
aU cause avec des gens de ha
avec des artisans et des
altrvritabe pour emploLA U EUIOP-
et don't on a tant abuse ; --'.- .
h'vait dejA onsat6 et il
I ais relief l'uranii des UN A VIATEUR AMIERICAIN DA NS L A l
9, notamment de ceux des
1 Weane importance et des
tIt oir quit la gare, le cor-
wat des d v asler Nachrlch-
devant devant l H6tel de
f'It Pahis de justicee ; iI fine
I di" boulevatds et tout de
:.r de 1 a guere frappe ses
l Lea johi0 villas sont en
tr ansfsries en h6pi-
...r l Jardies, lesbiess4
ts e prominent en group
L.*a alluts. Mais les soldatu
Uternit Sont de beaucoupi
Sque les blesses, De-
as-i ton peut lire journel.-'
.rntes ournaux allemands
tk France cvoy6 son denier
Selle tau bout
Iptves COmment se tait-il
P'iprut 0 passe le voya-,
d aes- quo des soldati
,l..S ihodats et presque,
aIs dmpes de es gaillardsa



d': "a smj1 Al ~ le. an eun.f oee rco


licehiaro

conisijamI tire

POD T-A U- PRINCE.

DIEI TNITIVE


NOUVELLES-.

PRESSE

PAR SANS FIL "

22 Aout


la e(C .,aiss:tince de sa nombreuse LONDRES.- Les Francais rapgpr-
'Ili'a,i;1t mobI,11 list' et devant parlir tent avoir repousst une attaque _s
l.iatio, dlitilviv de son stock de Allemands la nult dernicre. avec ts
art cles matieres liquides en teu contre Ies
positions au village dt Fleury. Uls
u)0t1* Uh, u itOIS annononcent aussi que lesduelsdt'r-
tillerie sont rkciproques et tres in-
srtenses sur le front de la Somme.
a";Lla,.i.,s .ile 1a1e ce ,161ai son Une depche en retaid des Autri-
ire toums ,uswurea cess:tires afin chiens. rapport que plusicurs atta-
oinptes ques russes ont etd repousstes sur le
% fIont command par le gneral FHid-
t-au-Prince. 22 Aoml 191W. aenburg.- Les Russes poursuivent
leur offensive vigouteuse dans les
." gorges des Carpathes. ver.s la lion-
ne au voyageur la mdne impression grie et rencontrent une table rsis-
queen temps de paix. on le doit a tance.
.eiergie. A la vaillanc.. au sens pra- CORPUS CHRISTI. Trois person-
ti'que de la femme tanmaise ; ne nes au moins. o0.t td tucs et plu-
ferait-on pas mieux Je juger son illeurs aures xa esse, A Alice, uie
caracaere d'apres ces i >is plut6t que vulledu Texas, a o miller de Cor-
d*Apri les description s de certain pus (hristi,durant l1our.ign de vcn-
ttrivains ? "- ...De llh.roisme au dredi.
troea, dans le combat dc '1-hroisme MADRID.- Les Gouvernemnen" es-
dans le travail. A l'articre. tle st le pagnol doitpresenter une loi permet-
spectale que donne la France ; les tant d'augmenler 1atrmr de M1 ctc,-
poilus le savent ; c est pourquoi ils tide 4000o honmmes a 80o.ooo
soot prats A s-icrfier l. vi ou r BERLIN.- On announce ici. que
sune pareille patrie. les Allemands et les Bulgares ont
Et le tou de particle rested ussipris l'olfensive a l'ouest du front d.s
klogieux lusqu'A la ti.i. Souhaitons Balkans ; et qu'ils avancent au Sud
quii soit lu en Ali inige. ou 1,: vers lai rontire de la Grace, ou' il
people scest fail trop longtemps une ont rapporte-t-on, capture& des po-
opinion d'aprks les mcnsonges de la sitions occupies par les Serbes et
tameuse agence Wolfl repousse leurs contre-aitaqucs..
agency Wol--- Les attaques centre les troupes
= ._-__ -,-_... allemandes, sur les fronts de la
Somme et de Verdun, out ltte re-
Via de Bordeaux poussees hier. Sur le front est, les
Russes out remportn des victorres
dans les Carpathes. A Kovel, e-.ans
OUGft BLNrture les regions de Pinsk --- Les Italhets,
Oaalit- daspuriure apr6s leurs victoires rkcentes,?kn.at
S*. suspend leurs att.ques. l1s oait d*
CaMs barque des troupes a Saloniqu pour
1. J. 31 0.T' prendre part A la camipague "'dans
I. J. BIGOcette region.--- Les Allemands 'ient
Angle des Rues Corbe et Cisar des efforts desesperks pour reprendse
R T TAL le village de Fleury qu ils onri'.dd
GROS TD TAIL abandonner tout recemm6nt.-'--A
combats dartillerie font rage sur le
front de la Somme. D'Ati.nes on
Pannonce que Ices Bulgar:s south dejA
S70 miles du port de Kaville,
Le Dr Zimmermann, sous-s.crc.
taire d'Etat au Ministdre de la G,.;-
I E FRANCAISE re, declare que les nouuelles, an-
anorart que les Allies sont Inilju-
encts parlinsistance de I'Angle*erre4
ne sont pas exactes. .
-Une announce officielle du M'-
nist6re de la Guerre rapporte ce niac.
.. tin. qu'une explosion de munltio6s,
dans une tabrique du Yo kshire, a
Saums* la mort de plusieurs petsor
Les Italiens ont comme r&'f
debarquement de leurs troupes 'bi*.
A Salonique, selon depdches rei-;'
icid bier. La participation active i
troupes itelennes dans la campague
de Salonique signifie une declaIf.
tion de guerre A I'Alfemagne. -
WASHIKGroN. Une enqulte a.
6 ordooate par leMAnistr6Lausnikf
au sujet de rapports de Panama, que
6o.ooo acres de terrains, au bout. du
iCasal sur l*Atlantique, sont en de-
mande per aun Espagnol nom4&
'Fernandes, qua nWest probablemeat.
qu'on internmeiaire de laponais"*r
ya dej quae1que temps. on apptle-
Sait que les compagies mrlit
imdricains dans raride fransOasl Id voulaient ettablr ine
n- des aviateurs don't la ition de charbou dans mlsthme .
Idoe veode le charboa A


I___ I '


I II I


I





Le 84WI


marcbt que I plix fiat sr la ba' -
dua -nopole du Gouvernewent
smeri ai. On rapporte maintenan
q les laponais out r comment ob-
wtea la concession par l',ntermvldiaire
de Ramon Valdez, don't I'lectiot, A
Panasma est en litige avec les Etats-
Unis.


Ce W'est pas
eicore Ia paix
Par sans fit
LcINDREs.-Les autorites du Gou-
vervnment biitanniquedtclarent que
IAllemagne ne inontre aucune di<-
poaetion A s'entendre au sujet de la
pais rinon que dans des conditions
humiliantes pour use portion des
puisbances allies.


A PcE nure\...
Voir trouver'z ce soir des fio-
wages frais a, P'tit Cafd, rue
lioux, a fupif'erie St Louis ( Petit
four / el tas les jours a routes
It ketures.


Fails Divers


AEN1 SEIGGNE i FNTS
MA '.k..CkOLOOGQUk.8S
OBSLIEVATOIRE
DU
b-.MINAIl:E COLL J.GE
S" *N]-MA b TIA'J


Ifri 'ri .


borti..mA~tre

Tesa poa.rture


22Aodt1910
A 111DI

r uinimnum 22 71


L-, Iy4 esdie Xew-YTik.
Les hibiwus du Cinema-P6tion
ville avant formula Ie desir de voir
les kpisedes du grand roman amr-
ricain, la direction du Cinema y a
accede avec Ie plus grand empresse-
ment.
Le premier episode sera representE
ce soir.
I.e m-elig- d hier
Beaucoup de monde hier, A Pari-
siana, ou se donnait le meeting or-
ganise par le journal LA RkiruBI-
QUE.
Une premiere proposition a Etc
faite par le Gineral Giresches, ten-
dant A demander le renvoi du Cabi-
net et Il rappel des Chambres.
La second proposition de Me Ma-
thon,. demandait au Gouvernement
Amrricatn de rapporter Ia decision
de I'Amiral Caperton appuyant les
d6crets de I'Executif.
Une troisikme proposition depo-
se par le Bureau e parc Bureau presidait Mr
Georges Sylvain demandait que
que dans le cas ou le Gouvernemeni
prendrait d'autres decrets pour pro-
ceder Al'election d'une Constituante,
le people s'absltnt d'aller a I urne.
Ais tile
La gene respiratoire. i'oppression.
l'essoufflement. la toux opiniAtre
qui persistent apti& une bronchiteou
une pleur6sie disparaissent rapide-
ment en employant la poudre Louis
Legras, ce remede incomparable qui
a obtenu la plhni haute recompense
A l'Exposition Univeiselle de 19oo
Le soulagement est instantane, les
c6mplicaions sont 6vites et la gu6-
iston definitive survient rapidement
Une boite est rxpJdiie contre man-
dat de 21r.io adresso A Louis Legras.
Bd Magenta, i 59, A Paris.
Auvselle A la maim
Mtdecilt moderne.
Je Ie ieux pas voJs dire ce
que vous avez,'inais voici la liste des
iialadies quo vous Wai've/. t-,iement
pas !


I.maximnumn 32 .1-
Moyon dur 6,7 iBonlne recoinpetase
bloyanediune s IEst propna.e 4 relul qai ramne
Cic~l Oair la Min ante et nuageux aera 4Al.. Il. IPe'ius uua ehewal
iS- psInd. ,atezan ro qt-,q'iande. liwteA ~pieds
B V.F-is unc di Ohe dua Weather blancs, fi-opitblanc~etraiaptc ats Cuu
acurinc perturbaitwn atmosphk- c i a1j, cui~vse des temies G. L..
ri.40t. ties.-inteto-e a pas'E de bonl La Geiads meraie atl ais vise de
intail.. (uaidi) 1,.-r l'rtio-RICO AveC La spiiion de tCaninaal.
one direction N. W.,ladst
Le cylunc am p ce miatin (men-
ciedi) Au ford dt. Ilie d HIti. A tn in
Tctrips pluvieux. vetat moJ~rE.
b5oaaoinAI cii hausse. 11 a ktk volk A Mr Ed. Jeansime. A
Jf.S(II ERE ;la-va.........no1. in th- ..'* *1^12


Pour la police
D'aprks information precise nous
sommes avi' que des jeunes gans
pour le noins anal eduques trou-
vent un malin plaisir, assis certain
soirs au square de la place Getirard,
A lau.er des jurons obschies au pas-
sage des dames.
La police devrait se mettre aux
aguelt de ces eflrontes ecunes gens
qui comm-tient cettainrement li, de
vtritables ouir,'ges A la pudeur.


- .I -


neuts, un aouet, uni anal Dieiz.
La police a 4t, aviste.

Avis
La Commission Communale de
Port-au-Prince into '.1 le public
que, d.sorma:s, le nAlrchL qui se te-
nait. les Dimanches. sur la place du
Fo:t-S.-Cla:r est tormellement in-
terdit.
Port-au-Prince le 21 Aedt 1916

La Guerre


uLa rr t ..alear
II nous revient que les Planteurs
de la Plaine du Cul de Sac ne sont L'AMIRAU rE ALLEMANDE
pas tombs l-accord avec les Repit- RAPPORTE
seatantsdes Captalisses pour lins- Pendant luillet, 74 bteaux mar-
tallation de la sCentrale Suciare dans hands ennei
sla Plaine du Cul de Sac, pour la rat-msvc un tonnage de
Sque les zxgences de ces derniers oj.ooo0 tonnes Pussaent cols par lea
seatgo tc sde csous-marins des Passances Centra-
sontilop cicvCe leas. ou se derdrent par des mines.
e. s... .. Le Ij Aodt divers atroplanes de
i e ie r e marine attaquerent les stations
"e public apprendra avec plaisir d'aEroplanes A Papenholm et Lebara
qwe les jet 6 septembre il sera don- sur I'ile Ose0 et obtinrent de bons
at a Parisians, par les soins des resultats. Tous retournerent sans
lidats de la Marine Amtic.aine. de dommages quoiqu'ls afussent vio-
grasdes repitentations de cinema- lemment bombards par les batte-
u.raphe, au profit J ceuvres de cha- ries de defense et les forces navales
int. enemies.
Lea cares sont en vente au The- QUARrIER GENERAL ALLEMAND
jre-Parisuana.- Dumsford. mana- 16 AOUT 1916
ger, de a A heures et demie. Theatre de la guerre A I'ouest.-
Hier aussi l'activite des combats
to CMtrIe amarceaim A S1t DemIg sur le tront au sud-est d'Armentat-
PAR SAMS FIL res et en A'tois, tut animEe. Dans le
WAmSHINGTON.- Le contr61e am'- secteur de Poziere, les Anglais con-
ricain des finances de la Dominica- tinu'arent jusqu'A hier martin leurs
wse i'stwdra hient6t sur les reve- attaques sans succes. Une attaque
ao tinsrieurs aum bien que sur les d'infanterie pendant la journte tut
@t9emus des Douanes. intructueuse et une attaque de nuit
Un syst me budgetaire sera en au nord d'Ovillers choua.
v IxA. Le ministry Carvsjal ac- Pies de Moulin sous Touvent. dans
.agera lI plan propose, scoen toute le sectear de 'Aisune. le teu des
incef, et ce plan scra mis en deus c6tes e ranimatemporairemuet
Far l sie d'attaques A gas inutilea


faites par le Francais. A Pest de |Fo of Sa le
Rheim,, des detachements de recon-
naimances enemies, asses important Drawing room. Dining room .ani
furet repousss several other pi:crs of Fiench Fur-
Th#Atre de la guerre A Ilest ;- De nitures.
Ia mer jusqu'au secteur nord du' Rtference ;t the office oft Lt
Dniester. rien d'important ? Des 46- Mann a.
tachemens de Ia l4gion polonaise ft I
rent une course advance pleine de, A e reiAre
success dans le secteur de Vulevize. n ne r
Des dEtachements allemands captu-! Un s une ille.'ra ger .
rtrent A I-est de Kisielin un avant divris autrss mub l r v.
poste russe et lirent prisonniers Sad!icsscr aux bureau< Lu lATI-.
officier et 161 soldats. Au nord duo
Dniester. les Russes. aprcs leurs per-
,es et defaites du 14 Aodt, ne firent ._. .
hier quedes attaques isolees, avec de GJ~olIie tGaZOoli u .
faibles forces, sans aucun irsultat. i
FRONT DES CARPATHES.- CIIEZ


Nos troupes c.apturkrent la hau
teur Storavepczy:ra au norJ de Ca-
pul.
Balkans.- Au sud du lac Doiran.
la tentative d'atiaque faite par quel-
ques bataillons francais, fut tacile-
ment repousste par notre ieu.


golte


aux Leitree.


Mon cher Confrere,
Bliu et Rouge parait jeudi 24
courant. Antnonc.z pour moi
vous-plait. dans votre No de
main


du
dt-


Cordialement
Louis CALLARD .'.
Ce 22 Aodt 1916

Paul Sales
Avocat
Cabinet d'affuires, Contenlieux
Iteumigogementns, lieprdsentiLions
48, RBe Relx.


CAMILLE DASQUE
37. Hue de Ci -ars


LRempmt.cez loiouuruux m
1 Huile dc Foie de Monje


'VIN GIRARD
lodotanr.!que pnosii.-,

v Plus actif a Tigts b5hZ
cammeem gomov st a"ow490 -A
U14 VEROM A MA:)knE AVANT L E'AEPA
Wm. rAID, 4?AD
ME


Bfolla


DpARnS


DE NEW-'Va


SIS N,, KLURIl -.:, ?6cr
SIS CRANG N\SAU
cS/S PRINS W11L%4

Pot -au-Prince le "2
AUG. AHRENDT 4m


Rapo"IRel S AihIP

Le SIS # S'I'.N VANGERI,
laissera New..~ cik 'era 1
Cotiramit poeir lesIOlas dfh1

me lit.
P*'r'i- tu.pr'anp, le It)AoW!
E1) IV A I IlD M IRA1 1PE i Co. c


1,6 lYOUVI~allJk
i k lc(p1 par le deuiiier FIra

A V18 A UX DILICA2P


Bi~r Sch(jjgA vis ionporgah,'l
DiC~e Sc litsJ,, sotissig,,i, puttoo e III COO
La eileirt 1)I.-,oc'-itI~ Scmuz*aiice dit Public t*n nrl
La 4mejieirt ? cc 0 'f1d I neiic'r
~,i i reli tltii Ij.1-iZI ti ttet :e .lti't i loru
Hi:I"," dia~aa~u U- F IEWitNN
H laili:J


I (en /'tre lte ltt outtauii') 't, L t' c cV Itt ,le Illidhe
o1uvemenet Maritime LiAiit'. lnUit i leIed
I On trouvirv a c ,tte hi' b.*t : .I l .t h t l-C -~ 4. et del
ARIIIV A I.'llto i. i-r: i s"'.\ :,h; '*i,]i ARRA CIN: \Aiti l.os c idll.-.
aPRNS WILLE\i 1. Au CA(fO ItEt\Y ( l;.r 1 1 [i' ion ) La li o' s ccu>..t ra e
NEW-YORK.-Roger Salabert. EJ- Ilid i j I I4. tr.siistr ,i elatUi
mond F. Palley, Z. S. Pugsley, L. et da is toilte I I., inl s ;i;u s ,I. 4 i lis, d, prs .-ur tousit
Bufler. Fernand Laville. Edward IA Illi-l.: I I( I ITZ (1 11. i,, 4 Lartdin,. Harnold W Iner. lean Sim- detie toutes l,.'s co,..i ,I'l1 J il ne% 4 1 is la ,.-ow P, "itl
monds. Capt Barkhim, lustin De- V'ente apt /dt t ,i#r d./", .' "ii* i l. '.l i.. *1t i i i '*la tt cehlt
joie, Rev. Churechton, Madame CI"z v1; | our utha.s o l veiites de
Churston et enfant. MM. Faton et Gaetjens. p '* hi. Ct l', Co;on, Ca~'ciu, NiL
PORI-DE-PAIX. -L. Ri.hemond, i .:a Mlai-u pioni t de dunm
Actcron Pierre. lostphine Guillart, ,liS'-lu tiol> a toutb tiX quai v
Victoire Bonheur. A. Previl. Liaci i ci.lfier leis allaire
GONAtVES --- john Weiss, Abra- Avis au ll au iine, le .OJuil
ham Hacha, Dumarsais Honore. Er- A n e r -a e CHAIL' s I.ILAVlB
nest Bonhomme. Lucilda Pilissier. -
CAP-HAITIEN. F. Angeluccia, S. Mesdames, ..... ,
S! gredos, P. lournel. E. Piarre. M.
Basticn. Ne fails plus us:.;p< d4f ln:; Esanofle!...
aD PIRT ges irritants t iltS,:.i ; *l-;t s
MiRAGOANE.-Mr et Mrre Emile vous rapporter pair Ct s i,.tsi,,cs E lSiol
Ma.uel et bebE.Miles Cara et Car-i pour vos d6jeoiieis lui, liuz s e; Le r'ainqutur duall
mita Rodriguez. Diners. inoyem i alt dix c tcii sc' so 'e'-uin conltre les filr
PErir-GoAVE'--MM Emile Ga- amnricain onI (qui\'l;a i- k plus ni-lles.
gncion, i. Cameau. Caiua Etienne. fermez bien ,lams \ lac.:iet : 'n tvele chtz
eIUA* FIESII C111:ESE i ilonri'e & d1- tte
DagART ml sel ) IPETIT ,sLjSSir ( ir,) d e att
MIRAGOANE.-Dr DumervE, Mau- iagee pour sucte .i aii.lt'I Sl
rice Tovar. frals et sies'iscs hs de aidame Ts GiOS elDTAIL
IaliE. -M-Lon Latontant, Joseph nimoay.
Abisse. Ulrick Duvivier. Salim Ba- Vous les troiv(cscz Fli. tiie
diche, Vve lean Fdlia, R. P. Guidec, St Louis ( Pent I F\ r ) (t en Vies de i0ord
Mme Mentor DorlEan ville au Petlil Ca.!,. Ih:e It ,ux, I ROUGE ETBLA
CAVES. Edgard Douyon, Suzanne prOs Pharmacie J114-t I s. CHEZ
Beauvoir. Mme C Duioseau, Dieu- de tI.s a na I et t 5 hs [. ALFRED N. CO0
done Duperval. i. 9m a hs 112 i 68, Rue du Meaasia 'k


IAIML .-Jo|U L. CIII v lgI.
CuRAcAo.-Ch. C. Smith.


ea- de .ic
Monsieur Drossaint Lilavois prie
tons ses amis de bien vouloir assis-
ter A la mese de Bout de I'An qui
sera chantee A la Catedrale, le jeudi
ji Aout. A 6 heurs 112 du martin
pour sa trs regretted pose, nae
Lamuna Laterritore.
Port-u-Price, le 19 Aoot 91t6


Red


EVERARDS
Star


Bisre


M.IUoure qmUalt&
Demand. par las conuaiS~ura.

L. PREETZMNANN-AGGERHOLM
beomfacturars Agod

CABINET

Me Edg. Hyppolilp
Am Lom..


BIERE Pi'LSENER(

La plus en vogue aix Eta is-Uiis ,ui se d.6bile Jaos ~
brasseries ainricaines et so recomninjuT'anat par sa pure .;-
tcillfe t(&cialcmeti pour :

A, BE RHE S 4' Co

Sculs a ents pour E

On trouvera celte ntuvelle marque de Bire cbhs:
Roberts, Duilon et Co.
Simon Vieux
ll6tel tie France
116iI Arericain
Frangoi Letie, _.
Bar de iUu- )
Au Cap-lluiuien: A .r h u r Samson Pt de- Pai.x: C.
Genatves: 0. D. Jacques-Gayes : Robers,
Miragodne : Biriblemy et C
A qui : Dupr6 Hyppotil


_ ~_ ___ _~ __~ ___~


i


j
-


(


--



16.