<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02677
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 21, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02677

Full Text


almw job Uw a


O-MrS C-Am


a"1 am -aN.


Dl RETURN


PORT A U PRINCE
M~S ~G,


: : : 1


0


LOa
sm


G AG


4


OUOTIDIEN


pOlTf-AU-PRINCE ( Haiti


AMACUTIOH.LDMDUNST3ATI

&a U ads 3m F no a Mam.

a Fm-.s --s S binfta as. mg1m
A Lawan: 6b" L. Mavsne.&.coo Imt* aea

A DRUM..dm abe.3ik MMeuS vw19,* JwSmm
Sum 46-49
& 3w-Vein Uvwmsi Pumkky k, W4% Wm



dbon..mts& .uswftiuso qbles =a


Lki -- --- -


pui- M LA GRANDE GUERRL
1'

u lr le soldat
SaveuttjI
*


De notre correspovtdant

Avant sla guerre, la statistilue
acolptait ea France envairott treint
lle aveugles ; une institutions p1i-
vSe, collaboraut avec les weuvres de
rfAt et des d6partements les aiJait
de son patronage moral : I'Associa-
bon Valentin Hatuy, fond-ee par M.
Maurice de la Sizeranne. La folie,
collective, suivant la profonde ol>-
ervation de M. G. Lebon, dains sa
*Psycbologie de la Guerre*, s'est
emparke de :a nation allemande,
d&khaliant sur I Europe toutes les
fairies du vieux dieu odiniquje set-
vies par I'ing6niositL des savants,
t, de leur laboratoire, soul sortiv.
Iw preparations chimniques qtue ies
soldats du Kaiser avaieut I'ordre de
lancer sur leurs adversaires au inu
prsdes lois et conventions les plus
solennelles. Des creusets sacrlt',; s,
ot jailli les gaz lacrymlogtles qui
brileot lea yeux et reduisent le
combattant A l'inpuissance intne
6d reprendre sa revanclie: celuni
qoi tomnbe Ie jambe traversee par
ae balle conserve I'espoir de res-
aMir son fusil et de faire justice ;
clui que Is porte de la vie phlo e
dana I'obscurite fatale, perd du mni-
me coup cote consolation naturelle.
Tel eat Ie rafflnement de ces sub
tils barbares qu'il ne leur sullit
pont de tuer selon le droit du plus
fort. il leur faut andantir la vie jus-
que dans seo sources les plus sain-
te, lasource de la lumire. Celui
que laIscience, auxiliaire de la bar
hrie allemande, aura frappd de ct-
cat0, ne sera pas seulement mort
poor la bataille militaire, il sera. es-
Wmpte-t'elle, anort pour la bataille
conomaque.
Combien sont-ils aujourd'hui ceux
qS la rage allemande a precipites
e cette suit glorieuse, minais con-
so angoilaante ? On nose le d.
dwrer. ll sont nombretux, tr6s noim-
brox. l.'experience du laboratoire
iMfernalarda"i. Mais Iodieux trionm-
pb du chimiste allemand n aura
pa de lendemain : soeur de la vic-
1b*r, ouriant aux chevaliers des
Aames CaU", la charit6 chemine
= o e6ts, tendant une main a fec-
IOhe et empreeo e aux h6ros qui
@onavert 4 I humanity des voies
edIteT vers un iddal de fraternity,
ISb 10 Peuples vraiment supe-
D" multiples institutions
0eot sma notre sol, du Nord
S-S, tadis que lea anciennes
"PWoctioonMt. Dana ce domaine
me dim d'autres. Ie principle
o deo ladliiaon-dui travail a re-
1Ouv aoin application.
Annexe des Quiiuze Viugts, la
i"s6on de Roullly sest spcCiali-.tou
6e d la r6dducation des fac ultIlS
S&na parentnt ssage professio, .
e- e: t C initiative de M. Vallery
'Aot, fondateur de I'Associatiol
Ami des soldats aveugles> Halnt-
chIr le timent d'une vie norinale
b coeu squ, dana terrible cruise,
f cJrient &i jamnais refoulis au
a les anormaux ; rdincorporer
roa 1 s8ciet6 avec la fonction
O-t dae libre ceux qui se rdvol-
el1t dars leur dignity & la penise
"ll, allarent devenir des corps gi-
.1at, htvrian une pitid vulgaire et
Siiit4 ervous68 la merci de li-
PUase fos orgueilleuses ou
r~. uces. c 6tait le premier de
t aussi, le premier aoin.
rieIa seconde here, d'autres
d* PoirtArent leur contribu-
,lataerta, guides par les dvne-
? aolon ssouplihsant leors bon-
1 onet1 aux besoins, attendart
WTi t1 e les mfanifester dans
.-uI to Sage rocuejllement Voi-
-lat nltro et grandir .le
-- O-OMat Aveugles, voici ap-


paraitre, dans une croi.sance tounte' piti6, (lie ne strait pint an-. z putri BctRLIv-- Les attaques des Fran-
plriutanicre.: *L Aide uux soliits liiti do notre gouisine et elle saide o us, A. l 'st de Verdun. onl 6td re-
Aveualess; la prellliero s' limest a rmil nt )&,,sesi.J ai digso tIte x a qui tmoussees. except* A Fieury oii le
celun qui, api n'l i ul ips de .A- nouAts ol.ronIs G- s'e-t point I1. 'on- combat conttinue.- Les troup:s bri-
ducation et d'adaptatioi, e.-st pr.et ai velnil li ri'lilnt,1 il t inilieuI' tanniqlues, en .faisa lt avanccr pnu-
rentrer dausM le couairl .nieulliil ; iI aalllogu0ie 11 l est e resort ie i itoe sieurs divisions Ir mnc'-i. o.i reussi
S.-l e,, posessuion du i iltit'e, il etd itdcliualstion vets l.es 1l)nieux 4clhopis re pouqszi lei fjrce .atleinandes
Jactylographle. interprtl ; plice a de la ghne t,. IAe Lie b ,nle qui se lit
'einplu tieIla itiachl,,e, il peiAL reo- dans t. lueouveui.tt *i4iia voyageur Lisuo.vNE Le .\Minstre de lA
dre service couilnle seertT.re dancs o'eHLauit, j alli-IS dire se sigiiailt Guerre a .nol,: qu- .e Portug.al
quelque milisoii de coiiinerce oi Jdeva;nl. 1,1 llliilllt, uIl teindaiIl Ia entrera proch iii:emn,:ll djn', le con-
dalis quehlue bureau d'alliures, ouu malain, acctiu,, ilomaiant IW glste d'u tifllt europten du c6l- de, Allies.
bien i1 a aplpris la vaUnnel e, la bios- allectliilix serrie:net. c est le pieux
serie, 'ajustage des blcyclettes; ioutinuag- de respect et tie atitude. Gg~tVE --- I s dipcches prides
brel, avec sa pension, il I)t iiou- Oes l te110ge spot. col-annoncent de rl que sus-
Vet, par ses propres lUoye.s, till lectif, co.itmU., lque la tatioil Irend i mann n Deutschlan quest arriv sus-
coinpleinent de resources; et part ses deteiseurs 11 signtlito: .Nous man .BDeutschland. e 1a arriv a
la subvention doe IEtat, jitite au avois eu comnliaslce, espvrnlace en Br.me hier satis euurav s. ii a pu
reiidemlent de son tiavail, il peut toi ; aie coniiliance et esperance el passer au miliea dis croiseurIs an-
dqutlibrer dans son budget, s'assu- nous,.... glais le quettant sur la co6e atlan-
rer utne existence indpendante et P. C. tique des Etats-Unis.
digne A colurlIa, quand il va quitter NEW-YoRk.--- 11 a et emis une
la maison anie qui l'a reiu des ordonnance de cent trente millions
inatis du chirurgieu, il faut nienager,, m de dollars pour subvenir aux depen-
uine autre masson ,anid qui reui-j Vi tt e Bordeaux sesextraordinaires du gouvernement
ve le flamnbeau de la ciarit6, re-! des Etats-Unif causes par la situa-
chliulfe son aine ; dans les jours ol ROUGE et BLANC tion mexicaine Cette ordonnance
I isoleinent Ienvahirait de sa glace a Wte unanimnemnent approuvee au
Aoit a Paris. soil en province, uai uCongres la nuit dernicre. par la ma-
Lrouvera un foyer et peut-6tre, a ualt supereure jorit du Comit des Finances du
quelque moment, quelque tison se l
detachera lil de I'atre fraterinel pour CHEZ Scnat.
allumer un foyer conjugal : et alors, EL PAso.-- Cinquaate rdvolu-
cAt tsoinine, rendu a la plenituda de I. J. BIGIO tionnaires mexicains ont arretd un
-a function, ne sera plus u indivi- Angle des Rues Courbh et C.sar train de passagers, mardi passe, pr:s
Ju, il sera un chef de famille, I'egal GROS IET DEiTAIL de Agjascalientes ; Sis ont tait pri-
des autres meinbres de la society. sonniers cinq sold-its de Carranza et
11 peut se presenter et Ielas! le deuxemploys du train. les autres
cas ne sera quo trop fr6,quent, tell o'' ---' --* -m passagers n'ont pas etl inquidtus.
situation oui avec la capacity retrou- Ces rkvolutionnaires se disent des
vte. disons reconquiae, I in-lispe UV LL N U V LES lgalisus. r.cemment orgonis.s.
sable manqje. I'outil, la trous.so I ,
C est A cete exigence dun aitier que DR BOSTON,- Un grand .sousmauin a
rdpond .l'Aide aux soldats aveugles.. PRS. E 6t6 apercu tout pros d'ici;on suppose
So mettant en relations avec les ins- P r ES, E qu'il doit ete le Di:tcrscuLAN. que
titutions de reeducation, elle seil- I'quipage du WARREN BsrTrETr a
quiert des cas ou son intervent)on rapport_ avoir apercu au large.
peut seconder ieur action ; elle PAll SINS FIL LONDRES.- L'artillerie allemande
achtesur ses fonds les outils et -- a ele tries active, la nuit derniere, sur
elie en pourvoit les interesses; is le front de la Somme. Les forces bri-
recoivent le precieux viatique pour 1) Aott tanniques ont gagn, peu de terrain.
[eorendre le chei. Aion le I Les movements des troupes rus-
aux placements, '-iAi .aux soldatsl PARIS.- Les troupes Jtrangaises scs ont Wt ralenties par de violentes
aveugless four nit l'outil, et le *Foyer ont lance de vives attaques la nuit centre -attaques durant leur oflensi-
do soldst aveugler lui promet sonderni]re, sur le front de Verdun ve en Galicie ; mais elles ont rkussi
patronage. Par ce concourse des so- Elles ont repouss6 les Allemands du A rep-*isser les Allemands, e leur
lidaritds, celui qui se sentait ablne fort de Fleury. A I'Est de la Meuse. infligealj de grandes pertes. Les Rus-
dans une d6chfance don't il n'au- Plusteurs centre attaques des forces ses ont repris I'oftensive et avancent
rait jamais pu se reliever, se sent allemandes, au Sud-tst du front de vers Konul. Les Francais annoncent
come ressuscit6 par Ia consola- la Somme, ont et6 repouss6es. aujourd'hui. qu'ils ont lance de vio-
tion et par I espoir. D-ou lui vient IPETROGRAD.-- Les efarts des Aus. lentes attaques, la nuit passed, au-
cette consolation, do d lui vient cet ro-Allemands, pour repousser les tour du front de Verdun, et qu'ils
espoir ? Dev Intense rayon de bon- Russes de la Gali:ie, leur out occa- out gagne considerablement de tzr-
humaine, en ces ours do deuil sionn6 des pertes enormes. Les Rus- rain. Ii out en outre repousse plu-
eclaire et vivifle I'a ae franaise.,ses coctinuent leurs attaques offea- sieurs contre a:taques de 1'cnenui c
Cette bontd, ce W'est pas de la seule saves et gagnent toujours dou terrain, sur le front de la Somme.


LZE ETATS-UNIS ET LUE MSZ QUS


LE MAJOR LANGHORE A LA POURSUITE DES BRIGANDS MEXICAINS


* ~j1;s1W::~(t'. .S1 -l~,rt~ ~l', 5P~i
Lamaor Leabosh e A extrMe muche ) A]a tWe do 86me rdgiment do I& cavallerie des Etato.-Up6
travermant I* Rio Greand*at Son aneniro & Is poursite des bandits


I




0

a
'a
U
ew
do
*1


HAVRE Uie brigirde de tro-apo
belge it capturq et uccupo u ifo
A I'Z-i~t des rives du lac de- K aig iny.
dais I.t colunic allcmande du Ut~t

soil a mis le v,-to an Bill de; alkec-
ltatoils A. [Armn,&, LatiAaimduwq.
cl uwe conaernantle Icrappe: d.:s off,-.
ciets et des miliraircevs ipc d4
service I'o-ir ctuu', de dissiplt-
lie. 11 s,-rA probibement ~~~'rr
de pr&.inter un nouveau Bll.ic.- qua
occasilonnera un delai dajiournemcnc
au congrc;. L,_-R..pi...ewaant lIf y A
d~lzari.. quill reprt~seiiteiri inuiu-4ja-
teienteiit11iilne 1311 el 4en e1I1imrant
la clau~e vis~e par le Pr&.1d~t it-Vi.
%onl.
Les autoritl du szrvicec1vite
sont d'opinioni que la l'irelipsie
Dufanimle pourra teclater Lipro-
chain dans les Fiats iiidciniies Ccett
ann~e, a moins que des rnesures
Aenergiqge ne soient praised powr
6touffer Icpadcnuie.



F~aits Divere


RENSEIGNf~EmE(T8
Mdk.T&OROLOG1QU168

OBSEIIVATOIREi
DU
SEHUNAIRE COLLA'.GE

Dimanche 20 AcOU91.tI
A MIDI


Barom6tre

Temperature {


761.g
minimum -24.6
maximum 32.0


Moyenne diurne 27.3
Ciel presque couvect.
Vent assez frais.
Eclairs.
Barome:re constant.
J.sJllRvE '

Le eMilemr
Le journal Officiel puble fes pie.
es suivantes :
-Arrete de suspension du C*an
seil communal de Milot.
Avis Minist6riels. *
-Assemblee constituante.- Reu-
nion du 14 Aodt 1916. -
-Extrait des comptes tenus am
DEpartement des Fiamoms, des
operations effectueet sou. lad.&
ministration de Mr Emile EliW
A partir du 14 Aout9sSi.(Comp.*
tes reccttes et Paiemenas or)
-Arr6tt de dousi6me des dtjel-
ses du mois d Aod't. .
-Avis samin istratits-Avia.drvess
-Bulletin des observation" M-.
teorologiques du a" au 7 llil*
let 916


La ste-em b0hodgs4J NO* q-i
laisW6 Ne#-Yok le r1 "Ao 0 9
bat est arrive kid le Maiedi'w:9 da
io moi et a 1or1 pt cI.
arta de la R&pOUi4ee Hdit cew
aqasat robmee toto.(8oi j/
S -rcsad-m divers Am r
SI *
,r .


oCsy P4 t.7,

Port-au-Pnrince lqo t16


Da
mis


- Mois.





-1. SATIN


GOe-Varit6s
C'est. chaque tois, plus de spec-
tateurs qui vont au Cinema original
fooctionnant si miraculeusement
sous les tribunes et qui est entoure
dittablissements de progress telb que
la station central de l P. C. S ,celle
de Mtletaphie sans fil, 1 Ecole de
Medecine etc.
Cetle affluence de spectateurs etait
tres remarquable A is representation
d'hier soir, laquelle fat un nouveau
triomphe pour le Cine-Varit6s.
Un programme copieux et magni-
fique, une execution parfaite, urne
mmiquae delicieuse, voila ce qui fit
i1 succks de cette soiree que les
spectators voulaient voir durer in-
definitivement.


Cimtea-Parisian
Le nouvel ,pisode des "* Mystires
ie New-York qut se donnait hier
soir A Parisiana cut comme les pi6-
cedepts. les faveurs d'un public
kaorme. Le petit th~Atre regorgeait
d'un monde fou accouru comme
aua premiers jours de ce film qui
fait courir tout Port-au-Prince.
Les autres numeros du program-
me don't I'agencement ne iaissait rien
A desirer furent egalement applauds
comme il convenajt et ['on sc ret'ra'


L'lsgmnieer Oberli as a Iatlis a
Nous avons eu le plaisir de rece-
voir la visit de Pingenieur Edgar
Garfield Oberlin. du Departemcnt
des Travaux publics.
Nous lui renouvelons nos meil-
leurs souhaits pour le plus grand
succei de sa mission don't on attend
les plus heureux resultats.
Ce. '*lail pai ua arrAt, Cofmmsal
Nous prions le public de ne pas
prertdre en coisideration l'arrtlt
Communal public dans notre. idi-
tion de ven dredi dernier et repioduit
par le Nouvelliste v.
Cet arrtdt qui donne A certaines
rues de la Capitale des noms de per-
sonnages important n'est.en rtalitt,
qu'un project sur l-quel la Commis-
sion communale n'a pas meme enco-
re status Expedid A notre directeur
qui est. comme on le salt, membre
de la Commission, ce prolet a 16
livr6 A l'impression pir un r6dacteur
qui a priscette initiative croyant que
la pi&e etait destinee A la publicity.
Le public ainsi que la Commission
Communale voudront bien nous
pardonner cette meprjse.

Represealatieo semsalienmrlle
Nous sommes en measure d'affir-


&IJ iE 9 Unr'4 1 c 14 % i; i.fU UI o


er que -, a cpres entatto qu uorga-
avec regret qui.nd, vers ii heures, noise I'artiste Gollmann et qut sera
prit fin cette belle representation., done vendredi prochain tera rpo-


UI post ce-v-@able
On se rappelle que nous deman-
dions dernierement de jeter un pont
sur la rigole de la rue des Casernes,
iA 'intertrction de cette rue avec
celle de la Reunio.. Notre conseil a
*tt icoute et maintenant les vthicu-
les peuvent passer sans risques de
'une A l'autre rue sur un pont sut-
fisamment large et solide don't I'6-
tA hlicssement ne ,ria- ... .. Ai .d


que. Les repetitions marchent avec
entrain et le succ6s est assur6-
A bient6t les derniers details.

Promenade presldeslaelle
Iiier, le P'resideit Dartiguenave.
accomnpagre de son eta,-major a fait
uIle pr'oinpnadle en ville. Avant de
regagnrr le Palais, ii a rencdu visit
a Mr Sttphli Archer. president du
Coiseil d'Etat.


temps a ia Pharmacie Nouvelle de
Mr Alex. Roberts. ont eu lieu hier
au milieu d un contours sympaphi-
que d'amis qu' avaient appris A
apprc&ier la caractre et la droiture
du regrett6 defunt.
Nous presentons nos condoleance%
A la tami le une nouvelic tois si
kprouv6e.
Messe de Requiem
Monsieur Drossaint Lilavois prie
tous ses amis de bien vouloir assis-
ter A la messe de Bout de I'An qui
sera chant&e A la Cat4drale, le jeudi
31 Aout. A 6 heures 112 du martin
pour sa tries regretted epouse, n6e
Lumdna Laterriere.
Port-au-Prince, le 19 Aodt 1916
Neavelle A la maim
Au Cinema
CommiIe vous vous coiffez haul !..
On pour rait Mtablir survotre chignon
un poste de ttlegraphie sans lil!
Le Directeur de Lat Rtpublique nous
a demand de biet vouloir inserer
la note suianitte :
c MeetingP

Le Meeting don't le journal "La
Republique' a pris I initiative, aura
lieu, saut coatre-avis, mardi 22 Aoit
courant, d 5 heures tris pricises de
l'apr6s-midi, a Parisiana.
Nous rappelons que 1'objet de la
reunion est de provoquer un kchan-
ge de vues. entire citoyens soucieux
du bien public, sur la situation ac-
tuelle, sp6cialement sur le conflict
entire les Pouvoirs Ex&cutif et Legis-
lawif et sur les moyens de le d6nouer
conform6ment A 1 intr&t dot pays.
Le public y est invite. saris dis-
tinction d'opinions. Mais nous se-
rions surrout heureux d'y voir par-
ticiper tous ceux qui, par lautoritt
de leur nom, leurs 6tudes protes-


tAL ~lltb3 i i ticn e rte que ces I-__
filicitations. la aveano Cim#ma sionnelles. leur experience des at-
Les habitants de la ville appren- faites, sont particulierement quali-
Cambrielere arrl dront avec plaiQir qu I aimnable pro- fiUs pour piojeter quelque clarte sur
printaire du coquet etablissement de les tendbres ou nous nous d&battons.
Samedi sonr vers 6 heures, grand la Place GetTrard, lancien Har Fin de ,LA REPUBLIQUE,
tmoi au bas de la rue Ferou o6 des Siecle, actuellement Har de I'Union, Sm
gendarmes poursuivaient un voleur install prochaineizaent A leur inten-
enl tulle. tion un Cinema mnoderne. Hien ne oFootball
C'*tait le nomm6 Tiboss qui, sur-'sera nglig pour dinner la plus _
ris par la police aux environs des conplt e satisfaction aux clients de Mari es---Olympic
reau du M t ri la le qui ne seront plus forces de
reaus du MAT.N'. avaSt pris ses se rendre loin de chez eux pour Yesterday afternoononlheChamp
jambs son cou. II tut arret6 A la jouir des sales at actions du Ci- de-de-Mars the U.S.M.G football
rue S. loseph, derritre I Orphelinat rinea. team played against the Oympic club
de la Madeleine, pr6ciskment dans le Ajoutons que la reputation du of Portaul'rince Uy 4 to- 0 the OC
quarter cusetrouvait la maison que Nouveau liar etant etablie, cette won. It was expected that the Mari-
selon la plainte de Fremont Augus- salle de spectacle,dont nous sonmmes nes would have put up a better
tin, le malfaiteuravait devaliske. heurenx d'annoncer la prochaine game but the great mistake of triese
Frtmont quitravaillea la Glacire, creation est appel6e a un tres grand football players was to play more
atfirme que Tiboss a un complice succes. the men than title ball, to get exci-
qu on peu trouves actuellement a, ted and to try to play more with
Lqoane utouet aLosllement A their strength than with their brains.
A oane. o asione de St Le is It must be understood that football
IAd occasion de la tte de St-Louis, (Association) isa gamemoredifferent
Le Cemert d'hier seir vendredi, 25, il v aura A la Chapelle! of .s kind than the Rugby and the
Cest par une ovationenthousiastde S-Louis de heurgeau deux mes- Anerican Football by the fact that
C'est par une ovationenthousiasteses, l'une i heures et demie et one does not use his arm and that
quo lea nombreux auditeurs quise l'autre, solennelle. A xrures. all the combinations of this game
promenaient autour du Kiosque du are in rapidly passing the ball and
ham,__ de Mr saludrn le > on. uare i1 rapidly passing the ball and
Champ de Mars, salurent le con- Naissaace in the best position of the eleven
cert d hier soir. Mr et Mme Georges Vilmenay men on the field.
Et ce public parmi lequel itaient nous font part de la naissance de Burns and Fuller are now old
beaucoup d'amateurs de musique. leur fils fax, survenue :e martin A players, yesterday they did their
eut trts raison. Ce fut simplement 2 heures. best to put the ball between the
us charm que cc concert don't haytian goal post but they were not
tous les numerous signs de composi- helped by players selected in haste
tours .leubres, furent esecutes mer- Lettres e" soffrace do 10 at the last moment.
veilleusement sous la direction sa- al 1l Ao#t The american team had no homo-
vante du maestro Occide. Mme Esth&re Andre, Mme L. Ale- geneity and had never practiced to-
vaxte du maestro Occide. andre, H. Civille, E. Fils R. Guer- gether.
SCapt.U r et lalaise etrale in, C. Geftrard, L. leau-Baptiste, The Olympic team was a second
CpphreMine h Le6veque. C. Laeunesse. class, helped by Chenet (Paul) one
Une visit ue nous avons faite Mme Notmi. F. Manigat, me Vve of the best haytran players ; he had
hi.e A notre Maison Centrale qne di- P. Pouponneau, R. Simon, Laiza Ro- onlo had work to tect himself heainst
..rige Mr Georges Jacob nous a permis driguez, R. Ren6, R. Rousseau. theoamerican rush and each time
de nous rendre compete des impor- ecrib. the ball from the opponent..
sants travau qui s y poursuivent et Mert devant Verdun The Olympic team should undera-
qui translorment cet utile etablisse- Le dernier courier nous a appor- land that they were playing against
qoest.Le Capt.Upshursedepenseavec tE de France le taire part de la mort beginners ane play the game with
une activity sans gale poor arriver de PAUL MARTY, ingenieur des mi- more science.
A eacsutter le beau plan rave par lui nes, capitaine au 6e regiment du We hope that our observations
et qui permettra A I'Ecole d'Arts et Genie, chevalier de la Legion d'Hon-I will cause the players of both
Mi4ter de rendre enfin les services neur. titulaire de la Croix de Guerre sutedams to give a better perornet.ance
n a nnr ig ul. -Ih, 1.1 i. t -r h ..... _I_ .. _.. ... rd__ SU ay it.


La chapelle a et6 restauree, I'6ta-
blissent principa[ remis A neuf, des
mesusr sont prises pour arriver A
ssanir complciement la proprite,.
des douches s'installent, la grade
-salledu refectoire volt le plancher
remplack par un betonnage hvgi ni-
que, des lampes electriques nouvel-
Iq s*mpletent I'eclairage detectueux,
.ks cuisines se reconstruisent.la cour
-rend un aspect qui rejoutt la vue :
on ne peut ne pas etre satistait de
yIA; ?s amportants travaux qui. avec
ctvhAit que leur donne le Capt.
U fara s'acheverbnt avant longtemps
O.ne saurait vraiment trop fdi-
;ci I'Administrateur civil quo a eu
'initiative de cette entreprtse don't
hqaficiera le people Atous les points
4d, u.-


avec. pailmel, luomb uevann verdun,
le 6 mai 1916 A l'Age de 37 ans.
Une mention special inscrite sur
le fair part rend ainsi hommage A
lI'hroisme du dflunt.
a Excellent ofTier, le 27 a ril
1916 a donn6 I'exemple du plus
grand courage et du plus beau de-
vouement en dirageant sous un Vio-
lent bombardement le sauvetage
d'hommes ensevelis en premiere li-
gne. I'res grievement blessed le 4 mai
au retour d'une reconnaissance.*
Nous adressons aux families Marty
et Gluck nos vils compliments de
condoleances en meme temps que
nos sinceres felicitations pour la
mort glonreuse de Paul Marly.
Necrol*oie
Les funtrailles de Mr Mcbel. phar-
maciea qui a vaillait aepuis ong-


cLe Nouveau B(ar
A reai: par Io1 deimier Firai,' 'is
du MUSCAT ; thilentiiue qu'il
vend par bloeilplie l .I Iar 'trre.
A VIS Al U\ il:LICA I.

lIor Sale
Drawing room, Dining room and
several other pieces ofl Iench ur-
nitures.
Reference at the office of a Le
Matin a.
A vendre
Un salon, une salle A manger et
divers autres meubles tfan;ais.
Sadrcsser aux bureaux du MATIN.


w


LIgne goalitd


DiLPARTS


DE \El.yA


S Nl< Ki-(ll :c 6 26
SiS ORANGE; : NASS..L
Le S/S PRINS WiLL[,
ce natjin pour Petit (;ct
goit;c, ut Sai'nt Marc, oU
mercredi pour prendreI a1
New\ Yolk. qui laisscra
jour par le itrjii.
Fo :-.1u-Prince le ait21

AUG. AHRENDTn


Raporel Steansi;hI

Le SIS cSTfAVA\I1[

Cutialul plar 011,Is, liorsj,
L.'II iu~cuaiu'e sera iL.
Illieill.

P0 --:1- I itnell, le if; AC
FAJWAIII)M IAPliJEj


(Up# (111 hge

u 4 z-%,)a-,; t I uver i
%,(II am-diiis avec



Kola (1 ~hampaq
%(I ]-..Oi '-. 'liiti I e u anjawd

luia t 'j tI t ii oa,
flI uitzi Uhids. VqtJour, ia
so.-ts 4.1i i c. d ts


Quinin WVilliam


Civil Engin-r and Surveyor,
Member .ioston Society of Civil Enginers,
Member Royal Sanitary Institute London
General Contractor an.d Builder.
Several years fxpfri( cte in Friplaiid, Airenline,. ams
W. I.) and Ilayli, on Railroad, Municipal, llighwey,
Sanitary.
Engineering and Building Construclion.
Supervision or Construction of Works undertaken, adl
made for financing. i
(Several years Asst. Enginer Public Works Dept. J4mi-
late Resident Engineer Caribbean Construction Co, Hlattii
'Saint-Marc, Hayti.
.. ... i,


Les ait mobiles Ferd sont cells qui se comportent .bll
nos routes.-Elegance. souplesse, solidity.
Touring Car pour 5 passagers : ...
Prix : 630 dollars, rendues A Port-au-Prince, toWa s'W
charge


I-m


Dernidre Houre .:

PAR SANs PIL Ford Motor Co
2ao dot Ls. MEVS & Co AB
LONDREs.-Le navire Italien Stam-
palia, pregnant passagers, entire New- --
York et les ports italiens, a ett
coule selon une dep che.
Une des plus vio etes batailles de H hotel de F ran ce
ces dernieres semaines se ddroule do
actuellement. Les Francais ont cap- Etablissement de premier ordre, situe au ce*r e
tur6 le este du village de Fleury et d pro.rmit de la Douane et desservipar tous lesIran
ont aussi repoussd des centre atta- L'THOEL DEF RANCE la don't reputation .
ques sur le front de la Somme. de a sdes de succas se recommande par son I
L'Allemagne announce avoir re- sa cuisine rariae, ses prixr moders et son service ir
pousse de violentes attaques anglai- Conditions sp6ciales pour famifll*
ses sur le front de la Somme, sur T bl d'hIt
un point ou Its Anglais oat reussi Table d'aote
A prendre pied, et aussi l'ichc des Le midi de 12t i 2 beues
attaques ranuaises autour do Verdua Le de t1il A 7 112


MASON


Victor Mangones

93, Rue du Magasin de I'Elat

Produits d alimentations de Iiotcs sort
F R A'(AlSS et A.\11RIC1A E.
Conserves alimentaires
et Pickles

BISAUITS PElROT, en boile d'une demi-livrE
Tr.s bien present.

Bougies 16, 21). 25 i la livre
( Marque Fournier )
Pi unes fransaises d'-Ete patr lirt'

Phospho-Cacao
Pour Btkbs
Papier Job et Papier Zig Zag
Par boites de GO ett S10) ca(e, s
Vinaigre de table

Anisette Maite Brizard
Peppermint (Get /l ures


I


I
I


li~c