<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02676
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 19, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02676

Full Text


mom M& me


OviNZs CAN INZS


6006 it iota


p1' ieiit-MAGLOIBIC
DIRECTED R

'OTAU PRINCE o


W oils a* *LOO


Wr gTHANGIER aLO


pjj1AU-PRINCE (af


0


OUOTIDIEN


UCTIOt4 ADMINLSMAlIuI'
&MOOdfte Ru.,F6rou & AZD6nCV h

Leeasmmmetase"al repes:
a e n b *afew
w dum ~L.Mam~inin On cb. m W
1ohm m L Usym B&. COO' 1190Sao
-opmMu
ONhuw. RMWAmL. w u. aoJumudm
soa 46"
&dau r uw C.OW,6s *m
4 k sm
La somond kivs anmm w p

4jbam & dua whm p"law" a.....


LI -' N t -





I*b correspondent
is.- correpondsat
Int pro"*, M. Sazo
11a s d6clsrations intd
i te. qelles il n'est pas
i,.f ,Str Tout d'abord le
trile desU d affairs 6trang6
al t ot d'elactitude que
r nch pos enfait quoe l's
frae en Allemagne en a-
r deIP t ab tsurde et hby-
r dc e station est rdelle et
tl S m"*t traduite par des
ss et des olmiques de
.veWrZroences de par-
, it iar le discourse remine
calmer. Ces manifestations
cs donomt I'impression tr.s
q'e rsMU ne serait prete A
utirl imlsa. a 6me A la con-
ure, t 6oeUtionsm assez soto, as-
oublISX de no interests et de
deviv' maezs aveugles sur la
anot0 eCte des belligdrants,
ar la gisesr leterrain oa elle
nrait moesatrainer.
Mals 0 agitation eat aussi Sob-
rde. hypocrite. Et M. Sazo-
ao aO di t clairemoent pour-
S uMnp aet maintenant elle
roitm o'na pas ruassi a
-lr, oe, elle voudrait
e re r or leas Allis la res
d- la prolongation de Ia
rrewll mae peat croire, raison
lemt, quoe nous nous laimse
s s Uire par mee assurances
tliLeu MpoUrvnes de sanctions :
ne e iapposer qu'au point oG
a ero i aprbs avoir triom-
Pe WIet deuz ans doe Itat d'in-
on014 MS nous trouvions via-
d'ja- d ebt de la guerre,
ilor-q'll oa eadt permit d en
ger r wir ave sla plus entire
Santg aesalloos, pour nlui fai-
Psl parce qu, tout natu
tlMK, 0mov d6sirons voir Is
rre STS ps t6t possible, IA-
1iVn posw ombre at re
Qeer as mealiMnent sau com-
S0s quow Demtin nous doit,
m 'Wamttas do lendemain
Un ramse eso droit d'at-
2 g sacrifices et de no@
I ,a poevoir m'y trom-
t tM quoows as raurone
it pals restera on de.
poss5iblit6s matirielles
mkSIG eile s'agite cependant
k __a6msons vaine sor Is paix
0~fat lec insistence dans lee
S fMt jouarnauxt dansa le
sd doo partim politiques
u ^ "k r de o s bornmes
i -0 ft* son hypocrisie na-
Id & t.e attitude Do-
t e @, 4le no Imnie #chap
occo"1n d'affirmer so
q *W* po vonla So Iaor
q a &A provoqn e. itto-
metle a fait. en ow mottant
4i 4 '.qJi r~oondrp A ra-
aennomis calitAa 1 t
.grts4eQ `0r, a11 e et
i li aviation de aIs ne.
-"3S'coaMettant ce


pmr (1 te 0 Ast empie-
b&W u ft d k ,-'-n, ""



quou v 80 Tolont6 deql al-
te tet tCon P coaer



kqi 90. t rtoyma-
> ,o qui eat p/toys-


Et voil, bien. en effect, le mot de plus fort, de ['autre le droit de e 0'
Ie l'oigoe. Si sa vraie situation n'd- developper librement d'aprd sea IN U VELL ES
ait pas pitoyable, si Pele ne so sen- teodances nationals. Accepter une DR
tait pas condamr6e a breve echdance paix prrmatur6e signtlerait done
&lad saitedont efe perCoit, lee symp- manquera 4nos devoils aenves a PRESSE
t6nmeeffrayant., mi elle n'avait pas civilisation.. C est encore quelque
Impression 4u'elle e dbalt vaine- chose, cest minine beaucoup, de
sent centre la fatalitl qui la guette, letter pour uno si noble cause. i e
si le blocus qui I'6treint ne lui ins seiait cepen.dant insuflisant pour en PAR SI NS FIL
pirast pao des inquidtudes mortelles assurer le triomphe Mais nous --
ce blocus don't lee effete so tradui- avonsa nieux encore a notre service:
sent par la rareth croissante des aLa puissance de 1'Alleanagne s'd- 18 Aodt
vivres et par I'6meute qui grondel-- pulse elle ne aongerait qu'Asuivre jusqu'au augmente de jour en jours. Et ceci LONDRES -Les lignesbritanniques
bout la route ol elle a est sottemen' nest pas une simple hypothbse. ont te poussies en avant. A l1ouest
eqgag6e, qu'elle croyait couverte de Quiand M. Sazonow, ministry des eausudouest de G nort sr
flours et de gloire, et qu'elle a trou. alTffaires etrangeres russe, ftit tran- et au sudouestde Gall. De incourt sur
vie et qu'elle trouve plus quo ja-.quillement une telle declaration, si le front de a Somme. De violent
maim laourte, et herissoe de fon- nette, si forinelle, si hautaine, c eat combats sont rapports offcielle-
dri6reoet d'*cueils, et elle neo aattar qu'il a des reasons srieenses de par- ment de Sofia, sur le front des Bal-
dersit pas a discuter en chemin ler ainsi Les faits d'ailleurs prou- kans. Les forces des Allies ont lance
dune paix qu'elle sait ne pouvor' vent qu'il dit vrai A Verdun. A une torte attaque d'infanterie. qui a
obtenir puisque les Allies n'en veu- Picardie, en 1ukovine, en Galicie, 6t6 repousse par des Bulgares.
lent pas.- :en Vollyi.', en Lithuanie m[eme. L'Empereur Wilhem est retourni
Lea Allies ne veulent pas de pi 1o Asle-Mlleur. au Ju land, sur" lalde sa tournee du front ouest. aprks
Les Alisem ne veulent pas de paix fron1.1er' du Trentin, I affatiblisse- avoir visitA Cologne
en ce moment. M. Sazonow dit pour- ment de la puissance militaire de Les Astro-Allemand t re-
quoi. en des terms que nous pou- I'Alleniaguie et de I'Autriche s'est Les Austro-Allemandq out re-
vons reproduire, parce qu'ils sot ,nanif.ate en dernicres semaines, pouss6 les Russes dans lest de la
d'une concision rare et d une jus- en menie temps quie 'accroisse- Galicie.
tesseimpeccable. aParlermaintenant ment de la force des Allids, aver. RoME -Senor Songanlia. de Co-
de paix eat inutilepour deux raisons: une eloquence donit les faits souls senza Italie. le sportman italien qui
parcel quo I Allemagne u'ayant pas sont capable. Et nos ennemis ne, a gagn6 le grand prix d'avion dans
vaincu.ne pout dicter sesconditions. sont pas au bout de leura surprises. ila course de 1914 A Henley, a 6tt'
et parcel que les Alli6s nayant pas ,u, dans une bataille sur le plateau
encore atteint la victoire complete A D3 notre force croissante, de no- de Carso. Les Italiensont encore ga-
laquell il v sent. veulent contnuer Ire union plus solid que jainais etIgn, di terrain centre l'arme autri--
ia lutte. II eat impossible deo mieux qui vient de en mnanifeater par lea '- .e. sr "le lau Tr-eeo
direen ai pen de mots. LAllemagne off lives alo-franise, russe etch:enne sur e plateau de Trevento.
pretend 4tre victorieuse. Elle lest si italenn p. et par Iadnirable resis-iLes derniers details concernant les
pen quo, depuis vingt-deu mois, tance de Verdun. nous pouvons, i cents combats annoncent que les
elle noa obtenu aucun succbs ddci- sans nous leIrrer en vaines espe- Autrichiens ont ktt impuissants A
sif et que la fameuse carte de la ranges. atteadree, quand viendrai former leurs lignes de bataille et
guerre invoqude par M. de fleth- I|heure. la victoire qui nous donne ont dO pr6cipiter leur retraite.
mann-Holweg come I argument ra la paix, non pas la paix alleman- NEWPORT Une chaloupe char.
supreme en faveur de sa these a dt de faite do pernicieix abandons, de ge d'hommes du US S..NEw HAM^.
JA subi de adrieuses modifications A pitges sourn.,is et de per tides em- E d homes du US. S NEW HAMP.
son detriment depuis le discourse dui beaches nais notre paix, la paix sHIRE a et lancee par dessus board
chancellor. Lea Allids, plus modes--ides Allies la paix de liberation, de la nuit derniere. au moment od la
tea, mais plus veridiques, ne pre- clar 6, de security et d'honneur. chaloupe prit feu. Ce:e chaloupe
tendent pas avoir atteint la vicroire a 6et consumete quelque distance
definitive qu'ils ont assignee pour L. COSIUSCKO. des navires de la flotte et les homr-
but a leurs efforts; mais ils ont la Imes qui etaient A son bord out teW
pr6tention de I'atteindre en y met- i sauv6s par d'autres marines.
tant le temps t le prix Ils nwont WASHINGTON-- Le Bill de la Ma-
pas seaulement cette pr6tention ; ils Vin de Bordeaux rine a d6finitiverment complete d
ont l'indbranlable volontd de no pas aujourd'hui. Les c6tes du Pacifique

dtorie Auerimes avanttd olore vic- OUGE et BLANC out 01 favoriskes pour un dock de
ito ont I'saergie morale qui no la constru:-on de navires de guerre.
laisers pas faiblir. Ila sont encore Qualild supdrieure Les cinq millions de Dollars affec-
soutoeno par la' claire notion des t6s pour approfondir le canal du
perils quo leur fersit courier une CHEz New-.York Navy Yard n'oot pas *t
bere de faiblesem on de docoura- votts.
gemeot. ltoavent qu'ils luttent non I. J. BIGIO Le President Wilson a donnu
pueoor vie: leur dit maio Angle des Run Courob t Casr ses vues au sujet d'un ComitE Gnt..
core M. Ssonow so trouve, on fait. ral des employs des lignes terurea.
Is poig.e do for et sa volont6 du GROS ET DeTAIL L. plan consist. obtenir aus en-


I~~~ F II-----


LA a


IOBB-


10-


LA POURSnUITE un NA VIRE SOUPONNe de CHERCHER A FORCER LE BLOCUS


tente afin d'eviter unee g4v. gtora-
Ie ; et il eat bast sur I'acceptation de
la close de a heures de travail par
jouf, sur la formation d*une com-
mission par le Congr6s et le Presi-
dent, pour examiner la question de
8 heures, qui ne sera mise o.n vi-
gneur qu'aprrs l'examen de la Com-
mission. D'aprks le phn du Prksi-
dent Wilson, la proposition de dou-
ble compensation serait ecartte par
la proposition de Sheures de travail.
et hAterait d'amener les to heures
de travail au taux actuel. Le Prtsi-
dent Wilson a invite les Directeurs
des lines terries A Washington.
Le Comite des Finances du Sk-
nat ad&cide hier, en taveur d'un rap-
port concernant la revision du Bill
des voies et moyens calculi pour ob-
tenir cent cinq millions de Dollars.
L'amendement Clark au sujet
de l'indtpendance des ties Philippi-
nes a Wtt approuve. Les Philippins
obtiendront leurina6pendance quand
ils auront ddmontrt leur aptitude A
se gouverner.
NEW-YORk.- Durant. une confe-
rence tenue aujourd hui. entire les
repr6sentants des companies des
voies terrtes et ceux des associations
ouvrieres, aucuie entente n'a pu
avoir lieu pour terminer les difft-
rends actuellement en litige. Les ce-
pr6sentants des associations ouvri-
eres ont fail la menace d une autre
grave des employes des chemins de
ter funiculaires.
Pendant les 24 heuresterminkes
aujourd'hui A to A. M. il a kt6 en-
registr6 32 morts et 121 nouveaux
cas de Pajalysie Infantile. 11 existed
actuellement plus de dix mille tas
dans tous les Etats-Unis.
Les Employes des lines ferries
ont refuse d'accepter la 'concession
relative aux heures supplkmentaires
proposee dans le plan du President
Wilson. On rapporte aussi quil ont
catigoriquement refuse de s'entet-
dre sur d'autres points en litige.


Les Etats- Unis
et le Mexique


Par sa.s fl

i8 aoot


WASHIMOTON.- Le Departement
de la guerue a 9000046 gut 40.000
howik.es d~e troupes amrincaines suont
somuelemeut aur I& troatitrem mci-
Caine.


Faits. Divers


tet-' k.0OROL.WlQd~-&.
OUNE~4VRVATO~n3.




%5MIRA8MI COIJlaw



Ism* r W A mAl6
A*I


un 9 u6wla o n*&imp"Um us win&et e6Ado vomlor fborer Isblocus, on meumng
of Wefa Minerdoset&


c_ II I I


PON" -


= l. --A -, 1 471


open=


I





LF S A T11


kiferafies dAr tr-e c< b''.. c- rrrm- iI :,rr;ve p,.fois de I a w f
SuI"-.'rt 1., a\s .tie I Compr gnp ic 'c i gO i' i.i i1 i Ji1Ima1n. h-.
b t ic Ar t r 1 j crIt.UI.aliuoi N< It i I'.i s 1.i t(ommullne de-
sjbli',.+ I"rg diocl l a u LI rue l 'i,\ct 'c' e t c O tlI \ I e nl i4ll ") qui, c I \-i
coup, crilt Je d -I' .tne On .iait que i t 'r'p q't. l'etc b, llti It mnar ,h UAR--ii'R CFt.\l,
1:l ftn-elule die e p.s%,.gt .ius.iti .imcl oc Its n du tuple. tAtLLtMA.1d. 3 AOLtp 1916
S %oINe.I..bitfitIsis d ntuI Ch.Ank\ uI I t !ls A 6 .s esa ageaussat **u**ar
de Mars. de passer par les i tc s.a- A prtir d'aujuiodhu ks. volliMr s tijks. apr-modi das .le Icteur
bituse4 des Miracles oudes Casre- poLrnont pas.set 4 Ios'eiecuio des Ovil:ers-.osor. rennemi concep-
314. ruts ayee et de 'EAI IsE. Ce pa>s- tes puI ce qu*'il vail de forces pour
II feat bs n lirr ,la. Comrsmgne s- suge eyent kt ouvest e mwtin. se stasqo de futt intcrompue en-
comprena-t bien cela. a Lw les Ass t.-
v.aux de ,fectson de troon A donner CAs swC tg aTh eBvalet b. smme La pous-
au publicune xi prompte sati C erits.ContIe# I Poit-;>u-Pilna a I'honneur de cor- tos avec les ptrirs rI plus enivi e
,Deain so r l l .ni e ,tcqut'r. en ads.rrmbltt gknturale, Me,- pour Its ngsesseurs. Plus au sud
Demain aot r I'i-tignp kfoi.Mque de ..pits' 1. r% it .en brc% du d.t Cercle Ir luiqu'A la Somme. if y cut descom-
i.o phlce du 1hamp n Mas s^ph.- uI.dlJ 2 du c'uranit ; midi plect. .OAlal conps SAcorps aVc lJrsFanga s
d ra dic la beaute des unifotons dtsu;pu
nud rscns d u Palaisa d unfdo.nit posur unt communu.calton diute~ti qui senouvellernt toujours ICurs at-
musiciens du PAlas qut doununt Ih ,ral. aquts. Le combat continue toute B.
.inqu done conceit dc la staie uuven-
Atr drpuls ulqeques mariness Au cas qu'il ny aurait pas de ma- nuit; de m6me pri, de Maurepas
Plir duss qupques semontes dkA po rate a c tte 4uumon. ceite convoca- et I st de Hen, it continue. Au rud
el otion scial, ,enioyste au lendemain, A et tout pits de la Somme, lautaque
lesrrde leuacellen uc saae nt r ,al dolia mme hture. trangaise contre B.aches choua di-
Itls npuions qui s. un .uavantr cha-t Lt i. A ctie second- rEunion, les ji dans nonre fau. Sur Ie ieste Ju
lque our a Turgeau IA esidtnce. p'"encs etaent insulfisantes. cette tont ; ncind-mportant..Dcs patiouil
du hourf IsMusrque du Palais. 10onvoations erait encore renvoyie les allemandes au noid-est de Vet-
uiefaut point outer qu e du a ru. au merciedi 23. I1 eCt rappele que melles et prks de Combres et au sud
Sne faompte de c conceit uqueIr- le delbe.aniotus adraient hlie quel de Lushe fi-e.t des p.isonniers dans
bien .L cequ. "osi le norrbre des membres I1s iignes ennemits. Dcs entiepisses
Ie public >a eri me ful presents, et seairnt valbebles en ver- de reconnaissances ennemies furent
No.to a I 'ltu n 6tmi di-. S .*tu.s en .,ueur. reloussees en plusieurs endrotts"
Nous avons d(ja annoncd que its lPut-..u-Piae. le a8 AouI 1916. Un biplan anglais tut descend Pu
spots, doni deb n ieraerncmt noi L'E.or sud-ouesi de Biapaume. Le lieute-
dploio s -abandon, all at on oIc prgamnme du Fascicuk nant Fiankl qui pil part aux cornm-
un regain sous. Ie pece d-un mat.h bot Pr' m u F.cui s aVnieu.s pins de succes du 9
ptojet6 entire iOiyrnpiquec C1 une dAui : ".Aadisuud de aune s cd u
ojuqpe de Mauines. 1 Lh*vou ion de la Doctrine de Acdt au sud de Bapaumne. a iecu
qup on, \XXX *oidr u, our le mincince.
C'tst probablemeut demain que 1%on0o1 .\0C u
se iouera ce match intrtssant au- 11 La L Guerre el la Paix L...
quel sont convies tous ceux que II! Leitre d'une Amrnrcaine au in ^tA DE IA GUERRE A L EST.-
pa-sionnent Irs sports. Cap. H. P S. FRONT HINDENBURG
Ei attendant. nous ctoyons faiie IV Les Dicux sont morts Tho-
plaisir au public en offrant la corn- vby 'ieux Des avances russes au sud ie
position d lO lympique qui dolt se Les li)dens Lon ieux Smorgon et pVs dc Dnobarzy lurent
tiouver en presence du Marines: V ( Ltd d Amotur Luc Grlmard sans succis. Des altaques enemies
But: MonIort; a'rires: R gnier, Vi I Chioc.ique Thkilrale Hinec j I'ouest de Zalocze fuient epousres
\Williams ( cap ) DLmis: Buno. Du- Dorsinville FRONT DE L'ARCHIDLC CHARLLS
rn.vy, Soray. caants Oriental. Chinet, VIII Bulletin du Mois Roger Les russes aataquants furent rt-
Cheiy, Moise, Alvartz IX Potins el Gestes Chanteclcr. poussees a I'ocest de Monastir. Z-y-
Hntite cinquanie centimes. La Lique Litltraire ka et Bysika sur le front sud-ouest
oemratecale de quai La matinee Iuteraire qu'elle don- de Stanislau, en parties par des con-
Nous avons omis de signaler les ne. remain au Parisiana promet Ire-attaques.
impoitants travaux qu'execute de- d'etie ties inttressante. La Confe-
puts quelques jours la compagnie rence de Me lustin Montas a Corn- L'AMIRAUTIt ALLEMANDE
de rifection des rues devant le bu- ment on sert son pays dans certaines RAPPORTE :
stau du port. Diji tout i'espace situations de la vie social I poesie,
comprise entire la douane et la mer monoloque, ainsi qu'une d6sopilan- Ur.e escadrille d'aeroplane de la
tst couvert. de beton. 11 nous est te comedie plaitont les goOts mime allemande bombarda avcc succks le
seven que lea abords de la douane les plus delicats- Les cares sont martin du 9 Aodt, sur la c6ie Flan-
( ancien bureau du port ) jusqu'au toujours en ventse.- dies des monitirs et des unites 1 -
restaurant de la Glaciere, seront ega- A demain done au Parisiana. geres anglais. Diverses escadrilles
It mnt betonnes. Dct s d hydroplanes allenmands attaquerent
C'est come on le voit. un comrn- Hier apies-midi ont eu lieu A la avec success les stations d'aeroplanes
mencement de quai, en attendant Basiliquc Notlle Dame, les tunerail- russes d'Arensburg. Rebara sur f'le
qucs'accomplissent lesgrands travaux les de Aalaamne Carminer Lavachbe nee Gesel De nombreux coups portants
que nous avons dej annionces et Nlarie Girand, decide la veitle apies furent observes. Le hangar d aero-
qui doteront la Capitale d'un vaste une court maladie. planes d'Arensburg fut serieusement
quai s tendant de I'Abattoir A Bi- t.ondoleancesaux parenteprouves'end-mmagd, le toit tut bri 6 Des
zoton. ..N.1velle -la iaI aeroplanes ennemis qui monterent
Iti~ e JmdnMire Une tcmnme pas 6s jolise disait der- un fut to'c d'atterrir. Malgr un
Du mois d'Octobre 19t1 aux pre- .e .. Pbombardement intense par les forces
miners ours du mois d'AoUt t916, le n Come .e d.ait mo m Russes et Anglaises, tous nos aero-
Tribunal civil de Port-au-Prince a'c ou nous a atumari lanes retornent sans tre en-
rendu sept cent quatoixe decisions se nouvelle. C dommag6s.
d6composant sins: Et Georges, pa:fois de mauvaise _
jugements Cavils h41 n.ur:. I. ...... ....
Ordoanances de rfirt 84 --cst dommage.Madame,qu'eilel e
Jugements correctionnels ot ot ENTERITES
a crimmnels 20 a -= .-. --
Ordonnances de la Cham- ...."
bre d'lnstruction crimi- I
nelle 94 AV S SSewSr.. r
A I E1


714


Cim.m-Pacrto | ..... le arlonde aam
CasPi11 est bon que tout le mondesa&-
L'E1gant theitre oil se donne r e
guliremgent endez-vous -a so,-ie- che, prenne note et "e rappelle que
poru-al p iisl l~rca ndEztre l OTs I'Occupation n'entrevers nullement
port-au-princienne va etre encore .,. ,_--.
le tois semplhie dune toule avide .I&a .berinde ia resse
de mystirieux C'est en etfet dem..in I Lependart. ee e i permetra
soir que sedonneleite Episode du fa- .s.e LICENCE EFF-tN ..
meux roman americain Les Mys- .UD .n.crtique omt Ocme.
%kres de Nw-Yo- k.Oe. Get eIpso .. ..e.se.baste $ des hisas atam ti-
intitulk : Le bracelet de p atne, et quent atme peatie .aseA 2ope s.
eat destiny, come les autres, A un P et oum e faire beaea up5 d rtiS,.
succhs considerable. .Le journal l pub er- ua ,n-, e
"succs ca.rale. diamatoire mrs semes rmoMe et
On aura, au surplus, le plaisir il omformnsmet A Ilol.
dJadmirer .Les filles rivales.. com6- PlfS rso awas A "
die sentimentale de D. Riche, en 2 Ai pti" ons AM d t s, la i
parties,- Rigadin et la petite Mou- t ls inaures shaet asi eaeesi'
einct.. comique ou excelle 1impaya- e ,.Mt luesi m l deu-i|
ble Pricce. e0 coUp erasmeme 4AMof A tell
Peut-on concevoir programme Cor Pr ale qui appliquera un
plus rcheiet plus van ? amended, d'abord, et, en cas de tIci.
L'lectriciE am inarh.e dive, prononcera la suppression du
Pour taire suite a notre entrefilet journal.
d'hier concernant la defense de ven- Cet avis est donned dans un parfait
dre et d acheter les dimanches et pri de bienveillace et de sinc6-
dours de ftee, nous sommes heureux Fitt, et il est A esparer quail sera ainsi
d'auoamcer au public que des me- iapricii et compris.
shares sont prises pour retire les fa- pprc c
adies absolamcnt A I'sise A ce sujet. D'ordre du Colonel
Parmi ces measures, signalons Hins- L W. T. WALLER
all iLco dc ia lumn re :e ilque au
Ma ich de la pae.l ae r e, nla- ALXmANDa S. WILLIAMS
tion qua pcni etira de dibite le.C-,1 .d*u erdA i Mdfariw do
~ ovisoaos le saimedi tort avant dans amlt-Uns. -
uaal d taGoao qu on oe so t poail Greid ohM J


Avis

Le.dCmqt4io oaut ea des iela-
tions owe fi arpeateur Jomsp
HiMdtaOpeiis deademeue

reA -=Ma= hasi aspe |

common accord avec les hritiers, ea
conformitE de 'article 39 de la loi
sur l'arpentage Me M. Balthazar a
aussi en d pt les archives de feu
Brasidas CEr.
Port-au-Prince, 29 Ju'llet 1916



Pritre de nous adviser de la mois-
dAm inrgularit& dans le service da
journal ain que des measures asvres
oiam psas comIe le facteunrs e
I how


-E Donnez 'a vos Enfants

L'EMULSION SCOn1

(a uM.do F4404-. More)
Contre I& et I*c~
Contr e1.afeto.crulme
Pour les enfants raclimitiuo
'Pour tous les ebnio dumw i mh kc
v -ws towim low ~


A vendre

Un salon, une salle A marger et
divers autres meubles faan;ais.
S'adresscr aux bureaux du MATIN.

For Sale
Drawing room. Dinirg room and
several other pieces ol Fiench Fur-
nitures.
Rtference at the office of a Le
Matin a.
--- -- -... -- -a^f--

1A IS ON


Victor Mangones

93, Rue du oagasim de I Elat
Produifs J alim; lIations de loutis sort
IR4A.\'(:SES lt AMERICAl\ES
Conserves alimentaires
et Pickles
BISUITS PERIOT, eln iile d'm ii-lim
Tr6s bien priseante.
Bougies 1G, 20 25 a la livre
( Maiqte Fcurnier )
Punes fraafaises d Ente par lit're

P1' ospho-Cacao
Pcur Bibts
Papier Job et Papier Zig Zag
Par boites de 60 ct 100 cahiers


Vinaigre de table
A ri elte M a ie Brizard
Pepp i mint Get i/ ares
EVEBABDS


W


uip$ oad


L~e S/% PRINS wILLEM I, rm
de New-York eli des porns do
ef-t afendu Aila cplpialle dims$4
20 COUrint. Retourlnera New-YjA
ViA les PFt poth iltmg Date d&W
co pitaIta sera fitcc u I I c e u remeui.
D9PAWM in. NFEWA-Yo031
Le S/S JUNO. :.lrgo boat, 1,g
courant rour "dloi-.u-firance e
potts du Sud.
5,S NICKERILic r


POrt-21-PfijoLe IC it-,ALM ai6l
Avo. AIIRE.NDTS, Arm


Rapord Steamship Lk

Le SIS #eST \ \ANGEBKY,
laissera Neu Ye ,k vers 6 S
courant poeir les 1lois d'144ti
L'aIindralre sora lixv ulleriW'

Port-au-Prirac-.leIt)IfAoatUIV


lied


SI(11 Bi


Meilleure quality
Dtmandde pat les conna'SMe
imp" ecbm
L. PREETZMANN-AGGEMHO
Ae'inwa, 1wer s A gemS


Quinlin Williams


Civil Engin- r and Surveyor,
Member Boston Society of Civil Enginers,
Member Royal Sanitary Institute London
General Contractor and Bull der.
Several years experience in England, Ara iie, Jam1e
W 1.) aind Hayti, on Raitroad, Manicipel, H fighwy, 11
& Sanilaay.
t ngineenng and Building Constructibo.
Supervision or Construction of Works uxdetaken, a3d repot
made for financing.
*Several years At. Eniner Publie Wr Dept. Ju.awcA
late Resideut EngineerI bbean Co4 e g Co. Haiti4
uHayti.


Les atel mbiles Ford sont celles qui se comportent
mos routes.- Elganew souplesse, soliditd.
STouring Car pour 5 passagers :
: Prix : 630 dolla-s, rendues A Port-au-Prince, tous
charge


lre iwi


Ford Motor Co
LAMEIS& C Acw


YIII-


--