<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02675
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 18, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02675

Full Text


"efie hafb tS IMIS


0U1V58 ECaNIYIW


law as &a AmS


016.matMAGLOIHR



soRT AUV1'FIINCE
0Go2
U oil
D9VPARTEM ENTS
.6G
2 SG


boil.


STRANGER


S


m -


2.00
5.00

2.90
6.00


: G 8.06


1


OUOTIDIEN


poRT-AU-PRINCE ( Haiti


RImACTONADUMINTISArflW
An& .des Rues F6rou & &m6I6cSW

Lo asoaamm "aft q
A ?es~sr-a.w-k-maw baemn im jounal~
A F---- ches L.Mayeam a &CloV. Rae Ttmcbm
A Luamn: chat L- UsyO~somaCO. 1,. 21.39

A ftuma. ohm Radek Monst L w si, Jwuuuaw
Stfsam 46-49
A now-Tyeas Universal Publicity Cowmpsmy 45 WON
14 th SCION
Les wAasaerits ima*6rti ou s- immu psi mdmi

.Aboumuumus & isusortsoaus p"yjbio aevam4


LETTiRI M FI t'.E


]IN Hous avalefit
mal jug6s


Ve Ire Correspondant.

Allemnands ont toujours re-
Oruent. les Fran seis comnme un
apie en decadence; ils croysien
.nnaitre en euz les signes de dt-
io qia leur scmiene historique leur
no0trait dans Ia Home do cinqui6
msicle; ils so refusaien' A voir le
,oae d'une race et I'esprit dune
:*IdlJlltion stivivant aux crises qui
,a dans la Loi rnine du progr s et
i mont coi(n le occasions de
seoods et glorexu renouvellements
os tendances pacifques leur sein-
)ient les sugpiesuons inspires par
,version pour les dangers de la
jrre; nos ddlicatesses sociales
amaient pour raffinements de mol-
ee; nous jpgeant d'apr6s leui
ropre ideal et d'apr6s leur propre
winme, iis noas croyaient des fai
inde corps e: d'Ame, parce qu'a
ers yeux la v6ntable puissance
6ide dans iout Il'panouissement di-
energie physique et dans son ex-
Mi0sion supetieure, I'aptitude A la
ataille.
ll parent leurs d4sirs pour des
'eait0s. et ils pensirent ,rouver
ans ces realst6s les circonstances
aorables a I'execution et A la reus-
.e de leurs desseins orgueilleux et
ormitiateurs. Ce fut une erreur de
sychologie, et ce devait 6tre une
rrmur de oolitique. Lomparaison
itt pas ra:soa, et nous sommnes le
Mays nou 1us juges ont le plus grand
itlret et oil Is rencontren la plus
ronde diflicult6 & d stinguer ce que
Ua sornmes et ce que nous parais
kna. Cest une Anesse qui Achappe
Iobservateur allemand. Pourquoi?
't par une cause trsi simple, trop
apple trop humble pour des hom-
Dmtrs compliqads dans tous leurs
dat, tr6s arrogants dans leur atti.
.e: Cest que, pour cette fois,
Ahant par uo amour propre na-
ial rudemetit froiss6, poor notre
Mae defense Mous pouvons de-
U"r quel est note trait carac eris-
ios: nous sommes des modestes.
q-te somam meme A un lei
que non segenent nous ne
ppr6ciomsa pas a notre juste
,' aisa ous tolerons d'tre
et nos ousom denigrons
I nonu a fall, i e violentes an-
Peae il nous a fall la patrie en
POur quo Boes nous rape
as les uns ass autres nos dons
ral, note patrimoiOe moral de
t out ce qi nous reconnsis
In uns dams le autres, tout ce
SDous unit damsne mAme A&me
5I one Sne actioU. Alors sou-
L, OG no"M so Mnes dresses
itoue nweM Pper@onnalitd. De
2 dai liest la stupefaction des
un ll *'alteO d.est A nous
i(r let rIne sfr lis qu'ils nous
r'.s tenc tts eur no bouleo
rsquS tel quib sos avalent yes
)MM que qu0i 6ret stance di
d, o quelque proc6s scau-
*oru i la Chamnbre des dep.
ltr- de quelque discussion sur.
""iProt de r forme interieure. ou
iore telus s'U l amaina.n ie t su
.w d-r6qe"qginaient, lous
kdesr de'"eque roman plus
a quo Sra. Conflants dans leur
drd'vOestigation qum proc6de
"liPtaire que de I'analyse
ar saCqukraient la certitude
SSUpra(i5e sur nous : et is
S40oaicus de notre prochbi-
On tV d41aite. Pour eux.
S Sevons plus computer. On
Sremarquer sOvec quel soin et
PL an e rnent l. 001 banni de
st 'oo rsVsIIt & iexterwiner
uq's occupant, comment


leurs regimnents luttent pour ref.u-I
ler le Welche j asitie par de!a lea
limits traces p ar le trait de Ver
dun il y a prdo- do oize iecles, vers
ce mome Vealdun o l ail saceriliautI
tant d'hommes. Aiijourd'lui nous
leur apparaissuns tout autres : voici
longtemps que pour oux I. dtsdillu-
sion a comnanence et se pursuit,
come un drain ioattendu et dece-
vant. A Herlit oun en jpitit et lI'on
demand dab.aiss,'r le rideau sur
cette scone on Odin preside aux
plus odieux ca:rnages.
Est-ce seuleunent sur les palisia
des de la trdanche que les Allo-
mnands ont A ieous ju get? S'ils sa
vaien tout cc 4110 dssiaIulot avec la
plus sainte uabadgatio i la faiille
framicaiae, ils s'avoueraeint vaincus.
Pour I'lionneur do: notre na ion vi-
lipend6e par la caloumie germani-,
qui*, inous >>otlvitiiowi que olou:
les h6roiames omcur's fussent rdvd-
les au inoadem civilie, a tours lesa
peuples que ce-iauoe propagandeo
rdsidant A Beolia ft a Leipzig a es-
saye d'abuser piar la fraud ou la'
contrefacon lati.rai'u- Nous souhai-
terions une prolptgamade du livre
franiaisa ertiajigel', ous la sou-
haiterions coi.ji .nie revaun-
che de notcl ciultlure intellectuel-
le et moralet siLr uII Alleinagjue
qui s'est ingelc* e a jeter sur nous
le ridicule quand elle ne reussissait
point a attirerc h tnpris. Nous sou-
haiterions que cette campagne euit
moins poiir o ,t de faire coinnaitre
nos dons de re spri'i que de faire
connaitre les vrtus do notre carac
t6re.
A cette !in p:atraoti jue. ii eat des.
oeuvres qui Irtpoilentl avec un suic-
ces d'autanlt plus assure qu'elles
sont plus sintL'-reS et plus vdcuei;
elles n'ont pintL sollacilt lea adltni-
rateurset !iesltr;l|)pe t d'adiniratio; I
elles ont l'eloqI i,-jce simple et graiu-
diose des fai Iraconttes cominm ilsl
out 6tl accotl),Ilis, avec le natural
3uedonne aux I-llp amnes I'iabitude
u devoir. A I: lecture de ces pages,
on incline avec respect devaut les
figures qu'ells tIvotjuent, et devant
auteur qui fut quel-luefois une
d'elles. Cesa *uvres-li font parties de
la litt6rature de guerre; dans une
classes contaign' it la chroni lue mili-
laire, elles en forment la chronique
social. C'est pat elles et cest pour
les traits lutnineux don't elles au-
r6olent notre geuie que nous sou-


haiterions de voir s'enitrpre:ldre I:i appris qu'une proposition itait A
propagande frantaise A I stranger. l'examen. et qu'dlle visait A fair
La chroniiqu, ,nili aire dit 'e qtue accepter le principle de 8 heures par
vaut notro arinde. 1t h-0o 14i0e o- jour,en permetiant A la Commission
ciale dit ce qtle vaut la faauille; cett,' du Commerce entire les Etats de fixer
cellule vitale o r'stlde touite I" miles conditions de ce plan d entente.
puissance d'une nation compare; II a 6t dfimnitivement decid6 au-
avec sea concurrentes dans le inon i jord'hui que le S6nateur times
de, la fam ille frai,.':ise, c'est 'a ce t~o limos
institution que s est acliarne la iw. notiierait tormellement la nomina-
de -IAlleingne, c est contre ell, tion du Prisident \Vilson. en qnali-
qu'el'e a meinm toutes sea manteu- t6 de candidate du parti D.1mocrate A
vres de presse, sur el:e q I'elle a la I residence.
bav6 tow' son ve'nin. Cest elle q a il -Le Ministre Daniels a annonck
fa(t venger... aujourd hui, que son aide-de-camp,
P. C. ie Commandant Wurtzbangh, selon
sa propre demand, s'emnbarquetait
sur un des nouveaux navires de
guerre pour representer le Gouver-
Vin de Bordeaux nement comme attach milit.ire. Le
lieutenant Me Candless remplacera
ROUGE et BL INC le commandant Wurtzbangh.
Quality supgrieure -Le troph6e, accord pour 1'artil-
lerie aux croiseurs de la Marine a
CHEz set6 atribu itrois lois cons6cutive-
I. J. BIGIO ment au croiseur GALVESTON, de la
Angle des Ruei Courbe el Ctsar il itte dins les mers de I'Asie.
GROS ET D TAIL ---Le President Wilson ne fera
pas de tournee lectorale ; rais il
acceptera probi.blement de prendre
.. la parole dans les localihts ou il scia
NOUVELLESI vit
VU V E L- ATLAN'tA, GEORGIA---Le Sknat de
DR la Georgie a votid le Bill donnant aux
PRESS fcnmmes le droit de pratiquer la
0PRESSE profession d'avocat dans l'Etat.
<^ 17 Aolt
PA1l SINS FIL LARtDO TEXAS- Madame Seth
'Barton French, de New-York, arri-
to Aout v6e receminent des champs do ba-
WVASH1icGro. -Li Chimbre des taille de I'Kurope, es, ici envoyde
lcprsentants a adopt i aujourdrhui aar le Secretaire d'Etat de la guerre
s Bils relatfs ;J la Mrne. selon Baker, atin d enqueter sur lea comw
les Iils reatfs a M e. selon ,1it1oi, des camps aminrA;ains sur la
I'entente A ce sutiet tntre la Chambre froijtiere nexicaine.
et le Senat. Elle a ensuite vot6 le CHIHUAtnUA- D-s preparatifs onm[
giand plan de construction navale 6td fait4, alin dinustituer toute one
et d'augmentatioa du personnel de, asrie de course martiales pourmeettre
la Marine. un frein aux actes de trahison dans
-Le SMnateur Hirdaick de la le Nord du Mexitque. Le g6n6ral
Georgie, parlait au S2.nat .ujour- Trevino announce des victoires sui
d-hut, a accuse Chadles E. Hughes leS baNdes d'insures.
d avoir tent de soulever les passions ASHcinplTON- Le r asidnnt dai
et les prejugts parmi les membres reter la'thnace de greve des ean
des Etats du Sud dins les comit6s ployds des voies ferries. Le plan se
au congris. ra aoumis aux directeurs des lignet,
-Apres conference entire le Prk- ferries et aux associations ouvridres
sident Wilson et les reprisentants remain ; si ce plan eat rejet6. il est
des lignes terries, ce martin, on a entendu que le President Wilson


LA GUE lEl: UROItZN EZ


LE.SOUS-MARIN ALLBMAND c DEUTCHLAND P, CAPITAINE PAUL KOENIG


Le Sous marin allemamd DBI TCHLAND, qul arrival & Nortfolk soau aois d Juillet dernier avec
une carsaon do tintur poor unT vamr de 75000 dollars, a quit ce port ces
jours.dormim Lacapialedoa stemmer OLTA a rapport avoir vu un sous.
mowsas milie it irA u so1- orI d o orifoik & [ a w cli.
Io6 a4mt. O ap OS d'et peart q Is a po eseqftyIsM t Alt.


s'adreasera & I'opinion publiq'v
pour exiser une entente.
Nuw-YoRK-Hui-t cents civil sont
parties sur les navires de guerre.
KENTUCKY.Nzw JeRSsY Wr MAINs.
pour une croisire d'entriaemment.
Une 16ghre augmentatio:i a eo
lieu dans le nombre des nmorts et
des nouveau cas occasions par
la Paralysis Infantile.
Ie banquier Morgan a annoncA
(i uon nouveau syndicate a pr4t6 &
li& Grande Ih'etague Idux ceuL ci..-
quante millions de dollars
NORFOLK- Ie capitaine O!son, dai
steamer OJLTA a rapport avoir vu.
Sn route, Ie 5 Aout uin sots-mnarin
au milieu do I'Atlanttique. sur la li-
gne de Norifolk A la Manclhe Li
D UTeCHLAND a passe les G ayes le
2 Aout, it no pouvait doeac sO trou-
ver aussi loin.
LO.iDRES-- D.s raids d'Jaroplanes
ont lieu triquemment des deux c6-
t6s des belligerants autour de Gjito-
zia. Les Allemands annoncefnt avoir
obtenu des succes centre les Rsses,
Jans les combats en abroplancs et
sur les stations russes dans le golfe
de Riga.
Les Russes diclarent qu'ils con-
tinuent leur offensive dans les Car-
pathes oL ils oat captule les h u-
teurs A i'ouest de Verckhta et d'Ard-
zonoy. Les Austro-Hongrois reirta-
tent vers I'ouest.
-- Sur le front occupy par les
Franfais, il n'y a guerre d'activittI en
ce moment.
Dans Ia region de la Somme, les
forces britanniques consoladent les
positions qu'elles ont r&cemment
captu res.
Autour de Verdun les combats
J'artillerie continent sans attaques
.'infanterie.
Le premier Ministre Asquith a de-
clar6 A la Chambre des Cimmnunes
que legouvernement brttannique ne
reprendra pas les telationsdiplomuti-
ques tout le temps qu-elle n aura pas
tait amended honorable pour le meur-
ire du capt. Tiry.
BERLIN-Les aroplanes alleminds
ont oper6 un recul centre des posi-
tions russes sur I le de Wessel et
dans le golie de Riga avec botis rd-
sultats. Le combat A Pozi'res a pris
fin apr6s une longue skrie d'attaques
par les troupes anglaises qui ne
leur ont donnd aucun rsucltat.
Les troupes allemandes obtiennent
dessucc6s en inspectant dans les Car-
pathes.Elles ont capture les hauteurs
de Starawpsosyma et ont aussi
rempont des success sur te front des
Balkans.
PETROGRAD Les troupes russes
ont capture pins de I$4.000 un
grand combre de canons et du mi-
kriel de guerre depuis le 4 juin. IlN
ont enlev# 'ine srie de hi uteurs A
'ouest de V rekkta.et A'dJ, wo.d o
es Csrpath -. apiti ueic avAnce sut
.,ertfkka et Delaty.

NomAS.AAKA- Six mtnmbres expeditionn Stefanson, quii soil atr-
*,iv6s ci hier, ont rapporta ce inatin
lue Stefanaon reet*ra dans lee re-
gions arcUtli es. ae'. x'-zplorer unie
there nouvellment t d6couverte. .t
14crete COese un second Groelen I.


Les Etats. Un-'
e eto Mec ique



16 a< At


WAMsMauOTO.- Le Miistire de
la Guerre a suspend aujourd hui les
ordmes de mobiliser ce qui rest ea
core des regiments de la Garde Na-
tionale devamt se readre sur la
ftroatier. Memicais.A


Q, MC
F-l


4pm -a-


II I


Ittim


0 ----





IC. 'L~x


N k4'L3O]IOLOGIQUJ~tS
OW ,S.RVATOI BE-
DU ..
SKUWAIRR.COLLAGE

Jeudf 15 Aod( 1916
A MIDI


3sromdtr "
Tempdratnu


7628
minimum 22.0


p maximum 36.0
Moyenne diurne 27.9


Ciel clair le jour, covert la nuit
Un peu de pluie A 8h et demie.
J.SCHERE
Ciate-Parislas
Comme il tallait le pravoir. il y
uit un beau public hier iu Cintma-
Parisiana ou, comme nous l'avions
annonck, on donnait Germinal a
Ce fut un nouveau succes pour
: e tableau magnifique qu'on applau-
dit avec enthousiasme.
La soirte prit fin vers ii heures
eavaron.
UCst-Varielt
Nous nousen voudrions dene pas
signaler le succes obtenu par le Cine-
Varitt6s qui donnait avant hier
soir : eLa Maison du Baigneurs.
Ce film don't l'interet historique
est considerable est d'une beauty
merveilleuse par son colors et ses
nombreuses intrigues.
C'est avec une sinckriti bruyante
que le public a manifesto sa joie de
revoir ces belles scenes de la rovau-
te trancaise ou, parmi les preoccupa-
tions es parlois lesdangets de la po-
litique, demenrent inalthrables, les
beliesmanieres des comes etlagrAce
charmante des marquises.
Voici Ie programme de dimanche:
Steele elKate, dramepolicier, La prai-
rie du bmbeur. Un pathi-journal,

Citma-Belle me
C'est demain soir & 7 heures 112
qu'aurs lieu au Cin.ma-BelleVue la
i*nmce taut atendue. Pour rtpondte
au dasir des clients le programme
ne comported que des vues du plus
grand intAret.
eSur Is Marnep (guerre europdenne)
*(IaComtqsse uoires,grand drame eu
couleur. interpretd par leas rtistes
de la Com ndie Francaise. Ohi lei;
femmes a, comique hilarant per Max
LiUnder.
Lea appr6ciateurs du beau et de
I'ioddit ee inanqueront pas certaine-
ment a cet e seance d'autaqt, plus
quo I entree g4ndrale n est qub d une
sourde.
Feollall
C'est probablement dimanqhe que
sera dispute le math Olyippique-
Marines.
Nous y revicndrcns.
Use sage measure
Depuis quelques dimanches il se
rkp6te au pr6ne de routes Eglises la
d6tense faite aux marchands et mar-
chandes de cireuler ou d taler leurs
marchandises sur la voie publique,
le saint jous du dimanche, sous pei
e d'etre regards comme... p*.heurs
publics. La mwme dEfense est faite
aux fiddles d'acheter des articles les
dimanches et les jours de lete consa-
cres par l*Egliwe.
C'est une sage measure qui ne s'*-
teud pas cependant aux petits bouti-
quiers, lesquels peuvent dibiter les
articles de premiere necessity, tels
que le pain, la viande, etc.


Is CO Ulm1a11 Port-ou-Psince, 17 AoAt i916 A vendre
A la listed des Constituents qui out
signA lundi le protes-verbal de Is rt- Un salon, une salle A manger et
union, ilfaut ajouter I nor de Mr i a divers autrts aiubles fand:is.
Hier seat iuscrit M. Tbkligny ?r-a-Prle Sadresser aux bureaux du MATIN
Francois, ce qui port a sA8 le om-
bre ds inscriptions. La deuxidme Considviant qu*il est du devoir For Sale
reunionacomme nous l'avons public, des Municipalites de perp6tuer la
aura lien lundi piochain. mtmoire des personnages qui e Drawing room. Dining room and
sout distinguts par des oeuvres re- several other pieces ol F ench Fur-
CsAtVeestis marquables e pas d'Aminents serva- nitures.
Le ComitA du Grand-Cercle-de vices rendus A ia Republique dHaiti R, feren*e at the olfice of a Le
Port-au-Prince a I'honneur* de con- et qu'il imported aussi dhonorer la Matin a.
voquer, en assemble ge6nrale, Mes- mimoire de 1'llustre Navigateur,
sieurs les membres du dit Cercle le Chriatophe Colomb, qui, par la d6-
lundi 21 du courant A midi pricis, couvete du Nouveau Monde, est
pour une communication d'intiret universellement reconnu comme un A vis aux
g6n ral des bientaiteurs de l'Humaniti. I
Au cas qu'il n'y aurait pas de ma- Considdrant que ces personnafes, 4 A emaleurf 8
joritt A ceate reunion, cette convoca- ci-aprks dinommis sont dignes d u-
tion strait renvoyde au lendemain, A ne attention particulitre de la part
la m6me heure. de la vill de Port-u-Prince et qu'il Mesdmes
Et si, A cette second reunion, les est just, par consequent. de don-
presences itaient insufisantes. cette ner teurs noms en 1tmoignagede Ne failes plus usage de froma-
convocation scrait encore renvoye! reconnaissance, A certaines rues de ges irritants et putrescents; faits
au mercredi 2a. II est rappel* que la Captale. s rapper r ces mess
les deliberations auraient lieu quel A Artiet et arrete cc qui suit vous rapporter ar ces A tesicurs
que soit le nombre des membresl Art ler Desormais, les rues sui- pour vos ditjeuiiets. lunches et
presents, et seraieni valuables en ver- vantes sont ainsi denommies : diners, moyent.at .ldix centimes
tu meme des Statuts en vigueur. Grand-Rue, Rue Christophe Co- ainaricain ou quivalents, et en-
Port-au-Prince, le 18 Aouit 1916. lomb-Rue inomm&e au Bois de fermez bieen ,iid s vos giacieres:
'Chne,Avenue Anacaona-Rue de la FRESH CIlI' ESE ( fromage de-
Ne&velle A la mai Reunion.Rue Edmond Paul-Rue de ml sel PETIT 'sUISSE ( fro-
OUADRILLE.--Moi, la seule figure lIEgalate. Rue Demevar Delorme- mage pour sucre fn ), fomage-
qui me charme, c'est celle de ces jo- Rue inommie pres la Chapelle du fras et strelises e .aidamne Tis
bards de maris qui sourient pen- Sacro-Coeur, Avenue Becker Stove,- moai
dant quon balance eurs dames. Rue des Pucelles, Rue Stnrno Vin- mo ay.
cent,- Rue de la Revolution, Rue Vous les Irorvercz a I'Epicerie
S-- Argentine Bellegarde--Rue inomm6e St Louis ( Pelit Four ) et en
Mort au champ Pres l'Etablissement des Scurs du ville au Pelit Cale. lue toux,
is de Chine. Avenue Oge Rue pres Pharmacie Roberls.
d'horn eur Couibe,Rue Ernest Bouhomme--Rue de 11 lts a ni a Ih t;t de 5 hs p.
T-- aversiere, Rue Schoelcher. mg A hs 112
1 Art. 2. Le present Ar.ti, aprs
Tout Port-au-Prince a connu ce avoir 6t approuve par le Secretaire -.-
charmant entant qui. heureux de d'Etat de i'lntirieur, sera imprimt et
vivre, souriant et joyeux, mont6 sur execute A la diligence du President APERITAL
uu 61gant poney, accompagnait son de la Commission Communale.
re, le sympathique C. Lyon Hall.I Fait a lki6tel Communal, lesjour Liqueur bitter
Grande guerre n'a pas dpargnr ce mois et an que dessus.


bel adolescent. Ag6 de 20o ans, i
vient d'etre tu6 au champ d&hon-
neur, regretted de ses officers et de A. __o.s
ses hommes qui I'adoraient. .es avasd
C-est ici quest n6 le jeune Lyon Prjire de nous aviser de la mom-
Hall, en 1896. A onze ans il fut er.- dre irr6gularit dans le service du
voye en Angleterre ou. dans un des journal afin que des measures sevites
premiers colleges du monde.Oundle. soient praises centre les facteurs en
en Northamptonshire il tut ses etu-1aute-.
des, se destinant au genie civil. Des! --___,
le debut ae la guerre, il s'engagea -
dans l'arm4e et tout suite, fut nom- A vis commerciauX
mE caporal. 11 conquit successive-
ment ses gallons ,de ous-lieutenant Nous avons I',onneur d'aviser le
an ses game outns d ales ousorerer public et le commerce en particu-
dans la se Sou h Wales Bordere ier que pendant I'abeence de note
Pioncers, puis de lieutenant. Le 6 pocurateur Mr R Choueka et de
luin dernier il tut d6cori de la croix nos sietus cli,.fs MM M. J Shemo
militaire. Un mois plus tard, le 7 tob et 1. J. lii-io, "MM. Salomon S.
juillet, il mourait heroiquemert en Laniato et David A. Ancona auront
pleine action, ayant tait plus que la signature de note mason.
son devoir, dissent les rapports. SHEMTOB, RIGIO & Co.
Nous presentons expression imue Port-au-1'Pince, le 14 AoCt 1916.
de nos sinckres con4oleances A Mr.C.
Lyon Hall et A s .1 Aamille qut per- Pendant I'absence de nos sieurs
dent dans le june officer un filsi Richard Lucas et Walter Oloffson.
don't I'avenir s'annoncait plein de' Mcssienrs Stempel et Gaston Broq-
belles promesses, et don't les pie- chen ont conjointement la procura-
cicuses qualids attiraient toutes les tion de notre maison de Commerce.
sy.mahies Port-ai:-Puince. le 14 Aout 19if6
sympat ies. OLOFFSON, LUCAS & Co.


MouvemenJ du
SCabotage

D parts.du 14 Aout 1916
St Charles, cap. Samson Saint-
Louis du Nord.
Immacu|le, cap. Chouloute. Go-
naives.
Arrivagesdu 17Aodit 1916
Saint Joseph. cap. Lede. Baie-de-
Henne.
Oeparts du 17 AoCt 1916
t. losenh an cOditer Irtmie.


...w 10" .adel. cap. Dant6s. Ause-a-Veau
Hflier 17 Aot & 5 tares 1/2 do I'a Pe Pmoisacat, captain e Cler-e
prw-midi a eu lieu dans les sa- Puissanet, capai
loae do Mr et Mme Charles Nicolas .ma -, Uo -ne.
Gemijens le marriage civil de Mile Ai r gOs du 18 Aoit 1916
mUamui Jean Baptiste. avee Mr A. P Pl Fish. cap. Duplessis Grand.
SI inm Me Astr. Laforest, Mar- Qlve. 2 mil. camp.
raine, amne Charles N. Gaetlens.
T4qaioa de la marine : RBmy Baa-
leu.Charles N. Gaeeon, Lo Alexis. A.ia alrmeial
SaL 4. ao.rm M... .. IV eoussignE declare au public et
T0,L meIn.S#d. io van-a u commerce qu i eafW t plus res,
CtaM, llie rie tea, Jules ornail, ponsable des dettes, actes et actions
Camille Borno. de son spouse n oe Marie Victoire
Tous nos compliments au couple Normil Midouin demeurant et do-
beareu. mieilde aux Verettes, dont ii e'est
Maisate s46pard depuis quatre ans ,en atten-
Mme StimptAlI ear.9 bheureuse'- dant qu'une action en divorce lui
mepIt mis au moudh bier mlatin une soit intent#e.
tte qui a recu tes prooma de M~saI Petite-Rivi6re de IArtibonite, le 3
FOaxAoin, 1 .i et oeiubnt a" Aodt 1916.
mftrttbae. 5. n.Ree adareDMNE


Nos denroes
Sl'Etranger


Denries et produ ts haitiens dibarqu/s
au Hdvre durant le mois de juin
1916.
Montreal.
Gonaives.
280o sacs caf6 25787o kilogs. I colis
ecsille 17 kilogs.
Pt-GoAve.
4387 sacs cat6 599.227 kilogs, 37
sacs cacao 2626 kilogs I caisse ecalt-
le jo kilogs.
Port-au-Prince.
a catsee caille 5j kilos, 4208 sacs
cae 187 014 kilogs.
Cap-Haitien.
4071 sacs ca 570488 kiloT 678
sacs cacao )56o kiloa.lM6, ri-
qoes midel 4640 ktlog. i caihg
ille So kilogs.
OQuebec
Gosaives
8. sacs caf W 16760o lulogs.
Saint-Marc. "1
!Soo sacs caf 1368,a kilogs, 3 bar-i
riques 8oo kilogs.
Petit-GoAve-
2450 sacs cafe 225 120 kilogs
Port-au-Prince.
o007 sacs caf 350149 kilogs
Cap-H.iitien.
810o sacs catC 35027o kilogs. 129
Ibarriques miels 23a4 5 kilogs.


QUALITY SUPERIEURE

BORDEAUX
QUINA
VIN TONIQUE ET DE
GOUI DELIC1EUX
L. PREETZMANN AGGERHOLM
AGENT


CABINET
DE
Me EIfg. llyppolite
.8, Rue Lamarre.


I


LIjne ifN ;l,
DiPA RTS Dh ,W.
Le S/S PRINS WILL.
de New-Yoik et les por
est attend A la capital
20 courant. Retournea
via les ports Iainens.
capital sera fixe uhlria
Le S/S IUNO. cargo
courant pour Port-au.
poets du Sud.
Port-iu-Prince le 17A
AuG. AHRENDTI


Raporel Steai
Le SIS STAVA.g
laissera New-York ,
courant pour les porter
L'itiniraire sera fig
ment.
Port-au-Princ', le f
EDWARD M RAPil


A I'Epieerie
St,

Les families trourem
duits alimentaires de im
etdes vinssup rieurs.vEtk
la grappe i 6 gourdo'
pour levin rcuge et
demie pour le blanc.


Labor atoire Stjot'i"

Preparalion de foutes ampoinles m6dienmenleU O
et imjectables
2 %1i? D A I LI CA D'pGI-GtXT A L'EZPOSITION DE BRUISE1
AMPOULE~S deau de mar bonoiqueb sdou 0*0
Ucau de iner riue nous employons *4a WUoiglle~whil
large, au del& de IIl le tie'IsGonave. Noes fa~rOlis 1@1110
U;4'b 14-141 i~tI-Aivaidor jei'dicietllf qiap fntla I'.eb a*0
Lces de wmer injectable doit tbre de "Udamm r~cte Wpw AokON
rapsaiqus.Dc nombreus.cs attev:arscms mos perneum: tde ~tti
dccnt rouss ks risult~ts cspqW'es.
SF1 C1ALITE: Serum n6vrosth6niquO.
C. adfuto rdgula:ibe eg es oapg. gU~ru atat, 1
daknea Ieuais bda.laei t~brubs laomC @C.


Monseur L. C. E
TAILEUR-3IICEAND9 IMP# ,er


73S, Rue da Magesia de-Ma, A
Avise sa bitveillantde citeidle qte sa mnaison
rabais sur le prix des complete fails et fournis. 4
Li mason vend des foursitures pour atileurs
SUr chois etn gros et en dMail. On trcurtera
heUmmtes gd An ral : chaoveMX haute forine, elo,
SU N a&ieure pour ho sm ell n fants, fauxOL
Su, crvwWs ta tout gem"e, chemises blanches et
rieures, pour hcmmnes et en/ants, gilet, /laneflet IP O
colegons tricot, fil et zephir chausettes soie, #il t ao j
et enfamts, bas fil pour dames, costumes pour 0
bretelles et jarretelles pour hornets el infants,
rapluie so en tout genre, mouAchoirs de poc
nes a clef, centuries cuir en tout genre. .
Aricles ae ia haute nouveautde par senne PI
La gmaison faig un rabais tdo 6 10 sur e 1VW


q


Fa~rina Hungarian oo,

B, To Babbjt I
Savor' GOld B,
FRENCHI A1 cll &
I NS vie #./,ro
Vins FogUv I ( i

Massactisstt w.

Alleys Pouler &K u
THEOB WoODWA,:.
POissons a aat en
R"p
Ebg. Le fk
95 Ru.'
PJORT-A U 11u N


b