<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02664
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 3, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02664

Full Text


Now iLa& e NO618OWNER QENTJI9 Jcra 8 husIMS

0j1t-MAG LOiRE B"ACTION .ADMINiSTRAT10b
iDIRECTKUa Angie des hues Fterou An3dfncbIL@
A SOM91bM sjq F
POR'rAU i'PINCEG,2.001 Pamme-F1Nu~azrutcsea durjoueas
b ulb : : S ~ I ~A PARIS: chacz L.M vt.%IA% Lie 9, Ruc 1r3a i
~. vi. :A LosinDsU: cricz L. M:- t-G tic CO. t9. i~a.
~ G 2. 20 1A z'.& D5LZ. cbe Ruinolt Mss~e S. w 9, teruassil
ETH ~,A N G F. H. rA 3Miw-Yeez Unavcrs.sl Puth~city COwP&SY 1 W

II OW G IDLOiiLes mastuaurits Iosre.-u*_Ju me potpisreatsul*
VMOT-AI'PRINC3 (Wolffu & asau .w u aiabas.


Que ta s.A!ivreJ. :cc. a .r~ntc ct ifi '.1,L:H~ que Iaforine et e 1tid soio~ Q:A& 'o~atIlc', Jeszpi-.-kI1r% ~ ~ I

Bibli ogra phi0 Qui Ientainent ro.-ge ni carieI AL etLa-U ~emnt ordsds.aio'
C1 pus lincrker de I'lI I arinorie et de IA WMMn I.. 1,decipin
ci pus oin ~ ~~ ~~ ~~ jde 'orT.iiaa' d_,,e~iUc,,de -vM1raubles
ROUG M ts aDajns*VUix JJars la nuit a proved -.l ar tb.s.j1e Il.-,ra 111 .: ;1%.k b. tJ..s q *
50635EO~TG S luque \ivro : 'eitci~r de 1I -11 d h
Du fr so d. ~t %;~ur oF Oe PESSE
PAR II ICar \ii lcv(ic Aon J.kA'1 reofle i d.AH al 1'I!oir N LI r A p. uprs tout di~ ~~

ceAehur ttte se bsssQueumt' ive to6i ns.Iur ko.. uasUiift;es li bass ,iCii ii' csd u' IenetI
idansoua ['lllie L, ou011ididi sIdonne m, te, yvtix etdottlenini ta ~COMM cl iise I uant. cc Et~N4'1 ~ 'n I ..: Lt ~e'it Le qua
daIr a sret boi-heI ~~k~clcdel; f. 'sIit naitre dc [Ilarainona .i i .U'3'I A1-t&
~gsm untou defurc cio~a pls Dnneautour d, U. ta.C1if Crtce utc attln.,v- \ -.:IA r Ub ue kyrielk 1cr utlt1916
aw pinaComle ricte D 11C 11 .1 ejt 'oLa.ph~re d~r~vcs A .Ili cl i c! rat~;c,, Its I,,(\Uells ,voudrat!vr#mmau I e u.4n] iix;out s le vrlerneng
tilUi e 'm m t'oudcii -u i ipltic solil p int %.!11,-11 ls aId -
en r~fC~jC .c rorlit *.ismplemnent exquis. Discip'e d*- Ver- L ):;! I .:Ji.::' poeinanI./b,,iI a e a
arne hur ou le Ul~t it afo~,latine, de Rivoire. ci de Kimu deara eniorm ir nos li~nes !,, uloureuses eI
~ Iiomedib!LA ii-nest A' I'abri adore m~iler a au miet du mvsta-ilot.g(U'.A- to. .. '.it jL: Nut' r..rnesp:.ic ars tijo d
frauune boulloanncric j jucune jLi:- que a la crudilttdes effusions amou- Jai ano:tl di re:u.,i *t &s A .C dLi 4e. ua~s Pei.-atiscsl.irs tc td
sit. nos Scapalas latthr at Ls, ifmW est reu%es. Aussi, ses pokm es sont une seaitinmc-l .. C hl.n X r ~ Pu oi, q e I~~sis PU S Le 1CLt.X lat .~ is A lle nlt j
diside signAlt r M '.1 1 v1c csur-'divine amrbroisie et une riltasique. Par Le k~c:titt':,&sAllQ :ieiuJ.l, ii
IMst 14 i'ute-qui *-. a. liksse parti- tioace.draervanie et sensuelte Durand pro.Iainad,.c1-.(i rpot eijiila
cauiement atux kL1'a. LA. r-. art-le salt chirrner tus nos sens, et,quand I .:1 :i:. i. t de ) 0 .ap ii o: r Or.-mae
idnt recucil aLit %.Ls dc Monlsieur nous leliasoiis, les profondeurs te- je J L~..1 la Llt nut1. 1,1 In I.-Ii s kia.at) lJ kitmotsctw ims lesIvis d
Ihinz Durand. ne~breuses tde nois Imes sont '.ji. ,dii- i i, Coiilioaisa Lull..t,.rIc r uci Sud
Son lavre na quc hI, tort &0~re v~s. A cc coanpie, je coiist-ilei~ a !~ .d.. 2 4td.'. L2 i, ~prcn'i iii u
court. La CI JeTuc 'I! Lis t f~letIe:ture tde son couvre A bus anos! edEti u
werssont abond nais ui iombieux.. jeunes 9 s.Toujouts absorbs par du tune 0 : lLb. Ll .1e ~ lit'lN c.jee a rad
..,i. 13: 2su-:: usl u.. .'A C.I" r vt-l'c ic iii: lA h pro~esta-
igpar dessus lout ,u lieu ti-tre laavie aniatrielle et labetogne ingrate urc. a ic 'I de.11 IaSCocr n e
pemtuvre de dustri.)aIWO citide hai- tde chaque jour, its W onat pas le Ioi- el piarcs o ide;1 ,i,,- a I ads (u 11.111 aem
c'est au Lonlha nrc- L ie (MUNr Ir -o etc an-i esedeVcs* a ~ ia bruit dJi 11C y D.i.:niUc% Ip ue guerL! Quatiinjd W %II?)l( )iSN ,*.esmeaw
wi ardente, Ull wr'U1 d-iajicvers en ieux tmn nics pour glaner Jar s le, l. 2 '~~i, ill- aa IC I( s Uar A Li p ur J !i eat .fq ai t% .ICL'liaaLnt ac quo
SOMM~i~S. :. E lllr11'a' X ~itchimup et)solclll, tie leurs a.ianc ls Its" iisjl.iCiiCd(3i(.I.t~lS l etiiaiesncnt p Utj CaIts tier 1.41C u
ble darner Dutajad Ia us c~ux gerbis tde bell qut5)~.ajeait Ct IPour 'iC e 2P_:. j/.% I '~.,2:~* iC. U;LL p INS';a : ais.!tout still. IeItSI
Its mesquanica 1,tvilealiaas itqua voudraicait s!$~jnouir. Lkeu.-re ,pci.a a,~ir Isri a.j awYh~~ z. .~et.mri
t Ice mot d,,#,t : a iotre dcvl- gangue qui !k ur reccouvre hI'j nv. tia r- raI ;'Pt a:1 le C V1 .4-r U, S ),:I l -J 3 .c uA lc,. ~a~Ie p~t i c r
eon i uds C o i t t r e i u ~tto .x ia p eq uucs a t C .L. B.1, a I :.. Ic K a:a ur .i ivt o c i d*P I)sJ1. C t&~ iae Iaur xc
S Ios oS u C i ,:MS. :J.ariljtautcapem a, ofintijijgcaur e-'Prit polr ar -e plus pair d Ic !e po&~%ici V ... i .r iiC~I i:I j Jit.' de1"v.! Iclti rse-.
dhsormais nous imposions s:-jaillir en p1 i :'e Iunlitc ncle tidiamaut I -i; ~d~s I,- reI:u I
la matutei c r~p~i&~rrc ipoiix. 1a,1 ~cn ~~~* tsaa %caci alia'c,1(S SL'r
Ms. invaito CO11 1' ~ 1.lie 3a~k TItiiutie cie0ial
eset quc forwanat un :lop AAt lAUciii~iU c1mr .atuca v oi .lre
pact nous luiiao: i,,ls IaIve ni Ii is, me d. in a aja. ious. cirnpre Icax. i. ~ c : it :) Ir. L~j ,, t' C1 uircs ieIdotCeciAIclac i a ict ew.
Ci pour le fit.,u t ra.i e !set, qu lti st do.,.: Ie suictt ramita!dam's ourleiI ix: I..ivrer dndot
Aussi, c'est satn is a~inac- Rose s Row,, s S )int-ic&st- nsde cc iii I -)ri s.ict,- ct sw l tedninl L1,Ito ac Y) t .
,qoe j'adre'.se 1nIa's j laleUreUSeS dktaclit~s qtai m:.iuivtntl su.s d'auire le iri~ cdeinier vcr i dea lb- pas A araaJ ie 'd,2awai-tre A la tor- ,pcr~soaliliac. t-uIle V'111'!ma1 bs
tations AIla Liguc de Ia leunCe- lieat logque que I bcetulo tie la latajeit !C CM111: ct, Flu r. Ep -Mbes s
Hali'n qa.10 1, In il c 11 C,, IIn style...it a '-Qd : p ru i 'n tu tc I itx ri '
ier-comme sup~p!Llnent A sa Diu l ifOli, -tWiI le p -l' Ii .j abe -pis 1 Pam citlse Ifnieaecr
-les aMuvres Lde os auteurs ---Ce West p.is Ie Ch. riot id or de Le vers t.,t plitiri. citidune sonori- iLaios, I iirl tici~ ~ueIi afiloa ivsie a1iarai. e a ecor
PS~sks que prcnis. Les vers Samamn. notuvc:It:ux t'cis
C6oriotan Ardiouaratir.s tde Ia pous- -Est-ce Ivi!popa~c parctvlllaire ties SAmt ilqu I. -.tciL liniatad in asentomb 1rete
hmd'oubli oil ils dorinxaent se soiit Ages passes qtae I'autur s~tn 'a jA- Et minijmciaiit mon ainiable con-s luaiLI I':,d,-;ai.rci uent smin~.~ee u- CiIImales IE. Hughes a publique..
at$ grulce aux cou\Ltitures coo-, lonnamut de sonmnets en sonnets ~fiztr%-.Ii me p.-i-nure. tie le chicaner to%.:C. Gs vr-ior les laisse vicillir I cantlatiafc ~ ointo o
de l'imprimetilede IlAbeille ; -Cc n ontnpas Ics rrophmstiL e SU -StS pel aij, %Alu1s. ji wen.# tes cit inioimr daaas :-oil intafl it, on n1 kiie ~ tA I., ptri.ilecrce. On attend
U~fluide d H .aea-u ridia. sat, les pubic-pans. Comment Durandi. le Rtuirepart A CIa r~ge aio1.1 se rnd a-
It ses 2auteuts fvoais-43owrg t Humnblemetit-et it faitibien 'Siens ?vccibii'aire manque tde vazi6- pdehrunex a xelne rooe part A la t ungion. 1'.&se ,purprom
3itre--garde Iou jours sa purc- Durand dans utie preface tiicieuse .tk t c er*':1ISt! eLes, rna~aincsmots re- pose harire :"pr xcleneaCatiada.
iO~f~i~~.nous avertit que gctux qui prendront rienneni -11es rni.;ncs cpirlia!e-_pre%- Pi~kix.- U i flouvemnent rvtvolu.
POur dore--.A c.,,use des va- Ila peine de fare ses vets n*y trouve- que Ai totris ],%pa:es. Les adjectits T.1 :cvre 11'11~r.1 I: pzkozi qui tuetilonnhire A Anikow a o--casionmi6
prochajnles....a st2rie de esroot quo des soupirs ktoiuffe5, dtis bean. Saint~. d~ oux, 1hL'Jn, softQ" t v jCv~enhisi apcftis ue S P.ta IesIm Plimcendiee t le pill.ag. ic plusicurs
eusl iu-itkiec agoslntmscneudes les chcvilLs. or..iiiaaires tic ses vers. monuments; b.mctucoup die personae.
bl-vientde Mrdonner le re-. larmnes jalousement cacht~es, des dd6 (uilcoilpae prendra 1. h peine phde.Jugcz vuse0-mince etd. votuont 6Wires aviant Irs pouwraiompr&s
Vles e ~rHenry Durand, sits larouches, des eSpOrances crain- lire atten~r"..anmtnt sers pieces irouve- phne...uc osrliteI.vlin rs4-agr P tcmp.
"Its r allons !ssaycr ici mnlme'tives, des blessures mortellement dt6 ra 1'adjcnif douux rp~t vingt trois mer i'o~meute.
lacacuics. Lois. Vou% avoaCrez que eeSt par le tertais A signaler toutes ces lai- LoNDRES.- Le steaincr hiollindais
Idabos 10 e Ih m t Lauteuar n~a npa; voulu noU en0 --ro _._..0rss if o r tin reeucil aqi ine bI.- ou-ue D r -*sc lte -Kui u ui~ua~a .. a *t6 -co 1A


rsi ront ta le ense .pa ...Sa aire -...p' 2m vteres que rapiJte et dC preparer des- bottles PrBTROGRAD.--D-u5 la rEgion do
s^ n tiot0 yaPte iin" le 1 Ftdjje....Sa ui S.sor r d..pageerssecr les Nous n avons f ait que Bredy en VolhynIe ct sur Ia IrontitO
'Out petits y so m S& .E adi 1d oln" eot ta.t derolut .e asst ( on re garu de d truire et renverser jusqu'A present; re dedIa Galicie. les Russes poursmi
Ieslet cochonstoujoursS,"duction Tde-meueromtte d*616 .four, dP-ge 8 (pRemption) des ce qui. mn Dien ? est plut6t facile. vent tes trooTupy Austro-Aliemandts.
sUno rtvepanih Ulste. QuiTemps qui fait--comme -le it hiatus dou!ou-eux pour fcrellle hA- Dcsomnais, unissons-nous pour *bd- Les Russcs out aturint les Rivires
nam s'etonnera que" lgammet un pote-des entailles au btute A la lecture des classiques. (.1 i isostble rase que de pour es raborkuss S oth, acit Av :-t r
alt crit les vers qui sui- granite le plus ddr I est vrai qu'il s-est pliqu dansa nos duts, d nos travels, el de Kovel ; iPs out traverse la riviere
ome : le Poison 11 bel ace-mais cela ne excuse pas) nos ridicules Liguans nous tous pour Siockhod dans toute sa I arg: ar., tn
w*f

SSr.cU.les ? Parce que "idde et I'pression sa: ) Sr la rouaeai n ambea ic E B.n BOURAND de Kevel Rj ichs.
g .o.'pi de lid*e sont adEquates, csis-i-dire,iELN OURAND de Kevel Rjch.





Li rATIN


Fails Divers

al I2SEIONEMENTS
MWkTLOB]OLOGlQU k-S
OBSERVATOIRE
DU
f5MINAIRE COLLAGE
S," 'T-MARTIA.
Mercredi 2 Aoitt 1916
A MIDI
Barom6tre 762 tf
p minimum 24.0
Temperature
maximum 3Z,.-'2
Movenne diurne 29.0


BIERE PILESENER O.K.


La plus en vogue aux Elals-Unis qui se.d6bile dans
brasseries americaines el se recommandant par sa purel6
Icillee specialemeni pour :


toules lea
;--embou-


A, BERHENS 4 Co


Seuls agents pour Haiti

On trouvera cette nouvelle marque de Bire chez :


Peu de nuages. Rober's, Dutlon et Co.
Brume intense. Simon Vieux
Temperature au-dessus de la nor- Simo e
male. H|61ei de France
Baromitre lgerement en baisse. H116el Am6ricain
J .SCiHEREH Bar de I'Union
Nouveau Bar
Tribenal C 0il
Audience extraoidmaire Au Cap-Ilailien: Arihur Samson -Pt-de-Paix : C.Bien-Aim6 et Co >t
dJi 28 JMnilat 1916 (ionait'es : 0. D. Jacques-Cayes : Roberts, Dutton et Co
i. ,Miragodne : Barlhelemy et Co
Le Tribunal prend s:ege A to hres Mragoane: Bar. y et Co
pr6cises du martin sous la prisidence Aquin : Dupr6 Hyppolite
du Doyen L.on Nau avant pour
assesseurs le juge Bonhomme et le
juge supplant Erri ct prononce .n t1 no1 nt du prix de la vente du 27 Encouragee par ce beau debut, elle
presence de monsieur Aug. Months. mtai 1910o; 2 celle de G 6oo de teratous ses ettorts, nous lIesperons.
Ccmmissaire du Gouvernement, Ics dommnages-int&rets ou r6patation du ahn de maintenir le bon renom
jugements suivatnts prejudice cause, le tout avez une don't elle jouit.
Celui qui mantiient Ic dJtant don- estreite de dix gourdes par chaque Etaient presents A cette matinee
n6 A son audience du 16 juin Lcoult jourde ictard et en outre aux depens. litt&raire: Mr le ministry Louis Bor-
contre Prospcr F.ureau prothde M.a- Le juge Pierre Philippe replace no, accompagn6 de Mr Charles Bou-
rie Louise Frariois, dute Morlli l le jL:ge l~nhomme et la composi- chereau, chef de Division au d6par-
Frangois et consorts et prononce la nto piononce le jugement suivants : tement de I'Instruction publique; Mr
resolution du contiat intcivecnu entr, cluI qui ordonne le partage de la Ile D6put6 Barnave Dartaguenave; la
les parties, etc. succCssion de teu la dame Frangois redacion del 'EssoR.du NOLVELLISTE,
Celui qui condamne I I-iat A paver Staik, nee Vcrtulie Mathieu. 'du MATis. et de nombreux represen-
A Monsieur Mar on Dufanal la soun- ('ltte composition fait place A une tants de tous les groups.
me de quatre miille cent gourdes dut u',e prisdide par Ie juge Bonhom-1
sur le montant du compete de cons- ,me. 'vant pour assesseurs le judge imjma-ParisiaBa
truction. pour 'L-tat, d une nma.sn Pierre Philippe et le juge iupplar.nt, La direction nous prie d'annorcer
A Chardonniere, et en outre au.\ Errii et entend les aflaires suivantes .qu'avec g La Fleuriste de Toneso a
depens. Mime Vve Altred Celcis et les he- sera donn6 4 la representation de ce
Ctlui qui rejelte Ie moyen ird Jd riticrs t'eiion Pierre-AndrI. Isoir a Un episode de la guetre de S6-
l'incompetence du tribunal civil dc Vve l Fderic Garcon et les Vves cession et a Max et la doctoresse,.
Port-au-Prince souleve par l'Etat V. Guillaume Sam et Charles Oscar .omique desopilant.
centre Emmjnucl llcnriquz ; d;it au iEtenne. PeC.t-on resister au plaisir d'aller
contraire qu'il est competent pout Le tribunal. apes les d4veloppe- A cette soiree ?
connaitre de la cause ; rtn voice les nmicn des conclusions des parties,
parties A proceder en coniformite dc ordonne le depot des p ces dans ces Ci.s-Varielts
la loi et reserve les d&pen'.. Jdilerents allaires, pour en dtre deli- Comme le programme le laissait
Celui qui condamnne Gusjta.t berc tt les jugements rendus ult4- prkvoir, la belle soiree d'hier a eu
Ahrendis A payer a Amilie Rivrte. rieurement. un succes epatant.
avec interts lgaux, la sommne dc Lij lugc Dsir reprend siege aveci Encore une fois # Le Phare de lai
quatre cent cinquante dollars poui e ju,,e P'irre Philippe et le sup- mort aeu routes les faveurs du pu-
loyers dus, sans prt)ludice des terms tlcatni de juge Lucien pour asses- blic qui a applaud come il conve-
tchus depuis depuis, rt.jette les don- seurs et entame la continuation de nail.
mages-intlerts demands, ordonnti itllre de lustin Sanon contre Du commencement A la fin cette
expulsion de Gustave Ahrendts d s D lBossuet. Les avocats des parties representation donna A I'assistance
i'expiration du mois de la significa- ayant renonc6 au developpement de routes les satisfactions qu'elle etait
tion de ce jugement et le condamnnt C-uis conclusions, le tribunal dkcla- venue chercher dans la coquette sal-
en outre aux depens. "c la cause entendue, accord la pL.- le du Cin6-Variates,
Celui qui itjette la recusalion mol au ininsti~e public et ordonne
prcduite contre le sicur Ch. Berna- le dkpot des pieces pour en etre del1i- Les arbres el lea rmet
dote, juge de paix de 1-Arcahie, A la abce it le jugemnent rendu ulterieu- On se rappelle que dernitrement
requete du sieur Aristide lanbert et remient. nous demandions la conservation
condamne cc dernier aux d&pens. La composition fait place A une des atbres en bordure des rues co.n-
Celui qui permit A Madame 1ldouard autre prtsid&e par le Doyen Leon me offrant un advantage hygienique
Vargel de citer devant la foinme or- Nau ayant pour assesseurs le juge appreciable.
dinairedevant cc tribunal Monsieur Pierre Philippe et le sitppleant de I1 nous est revenue que la Compa-
Edouard lules Bernadin Vargel, son luge Erri|. guie de refection Ecoutera notre con-
Spoux. Celui qui permet A Monsieur Ap %s le discours d'usage du Do- seil. Cependant elle se verra force
Emmanuel Kernizan de citer dans la ii. le tribunal prononce les vacan- de sacrifice les sabliersde la rue Fe-
torme ordinaire dtvant ce tribunal ccs ct le sicge est level. rou A cause de ltroitesse de cette
la dame Cariclie Milord, son spouse. rue que d'ailleurs ces arbres inilE-
La composition lait place a une La fIle de I Assctialti de la giants diparent, sans computer les
autre pr6sidte par le judge 11on Jemmesse Peasmie prejudices qu'ils sont succeptibles de
Months a)'ant pour assesseuis le jugt causer aux maisons.
Geoiges Pouiih et le juge-suppleani Dimanihe martin, une assistance Nous sommes heureux de voir la
Errik et piononce le jugement sui- choisie se donnait rendez-vous dans Compagnie adopter notre point de
vant : la coquette salledespectacles dePari vue.
Celui qui accord un delays Je six siana, 4 occasion de la matinee lit-
mois A la dame M,.-Donald Alexan- traire ofltrte par I'Association de Gir arTeric -emte
dre pour se liberer envers les 6poux la Jlunesse Pensive. Comme nous lavons annonct, le
Stinio Rousseau, ces creanciers et en La fete s'ouvrit par une allocution corps de la Gendarmerie A cheval
outre aux depens. du presidentde I Association, Mr LA- qi a volume sur la place du Champ
Le ju e Pierre Philippe remplacc lio Louissaint qui, en des terms de Mars devant le President de la
le juge Monies avec le juge Pouilh bien penses, souhaita la bienvenue Ripublique. cat part hier martin A
et le supplant de juge Errie pou: aux nouveaux membres honoraires destination de Las-Caobas. Ces gen-
issesseurs tt pronounce les jugements et protccteurs de la society. Puis, Mr darmes sont au nombre de cent
suiva.Als : Hugues Casseus, dar.s une piece de douze.
Celui qui condamne la dame Vve Massillon Coicou vint fhiefrissonner
Anselme Prophete A payer au sieur I*Ame de 1'auditoire, au mythme ha.r* melle a lt ml
PFeliz Delatour A titre d indemnity, la monieux desvers enflammdsdapokte -Fas tu des proarts au piano
some de G 0oo pour les huit De desopilants monologues sont avec ton presseur ?
soos de son administration A lone* prononcks par MisT. Lafontant et I. _-Ien ains element que je suis
et en outre aux depens. Salomon. revenue matre-e A on tour.
Celui qui homologue la delibEra- Ouand Me Fernand Porsenna ga. o
ttoe du conseil de famille des mi- gna la scEne, des app!audissements I
neuses Marie Anne Gousse et Nerva nourns secouirent I'assistance. en se E38nofl **...
CrcueC. prolorgeant dans toute la salle. Mais E asnfo le I
lui qui enthine le rapport des la place nous manque pour analy- ***
experts de 1-habitation Maguet3. ser ici sa conference don't onsuivit les .
Cotse composi tion tait place A cell divernes parties avec un croissant L va suewr du yltmW.,
gwd par je luge Disir avec le intErnt. aestras 6Mr IM gidw. Us
SipBe ho....e et le supplant de Le clou de cette matinee fuat la pu eI.e.
tUke Nicolas pour assesseurs. Le ju- desopilante comedie de Georges
gemnent wuivant est rendu : Courteline: LU prix dune Gffle,qui ful En vente chez
Celui qui maintient le ditaut don- admirablement interpattE.
ni coitre le sieur Cadet Frederique Notons aussi un chant exEcutE par A.. de ^alette
em taveur du sieur Okill Pierre, le Mr Edgard Milton.
condamne A payer au sieur Pierre L'Association de la leunesse Pen- Ple isr"
is so1 mme de six cenq gourdes, aic ne *a'rrEters pas 4 mi-chemla. G (iA et D TAIL


a hE AY h


Donnez a vos Enfants

L'EMULSION SCOTT
(& HuUl do Foie do Morue)


Contre la toux et le croup
Contre lea affections scrofulemue.
Pour le a enfants rtchitiques
Pour tousles infants durant la croissanm
S W'a tB am e --- fe arme .


dtfit dans on enlo.iem-n .u


I.to qrq( /g; $jme aeroplane ennemi
--- un aeroplane ennemi lut
Irigge le 27 Juillet 1916. sur la pente est des Argona g
Le juygement de Ia Cour martiale autre A lest de Sennhein.
navale centre Charles F'ryatt,capita ine
du steamer anglais Blrussels, qui fut Vi d
ameng come praise. moinde Hord
Fryatt fut condamit al i mort parce
que n'appartenatnt pas aux forces ROUGE et BLANC
navales arifntes, il esaya le 2-8 Aout Qualild .ulMrieur
de couler pies du phliare a lembou-
chure doe la ME use, le sous-marin CHEZ
c3 SJ F iatt, le ler ingenieur et le B G O
ler oflicier. returieit de I'Atnirant le J. BIGIO
anglaise des inowties eni or eii re- .Agle des Rues Coubed tL
compense de leur coniduite brave GIOSE 7T"DR'TAIL
En outre, ils furent cities A I'ordre
du jour dans la ( hIambre lBasse. Le -
* U 33s* avait signal aun bateau an- ,Mouvement du
glais de uiontrer son piavillon. itais
le ca|pitaine Friatt ne s'occupa p)as du CaboIoq
signal. Mien au contraire, il se tour-
tia avec toute vitesse contre IV souS-I D- parts du 1' Aout 19g
marln qui ne se saiva geant jmaiuddiatement de ,luelquesI Arrivages du 2 Aoatl19I
mietres. Friatt admit qu'il avait ")bei Di u ..\ .i .,' l ui,
aux instructions de I'Amiratiti an-, Au m. camft che
glaise. La setitence de iorlt u it con- 8 mil camreche
firmne et Fryatt txtecute I|,our ci lne lliviance, cap. Camille.
de franc-tireur contre des forces na- Georeette, ca;p Csar Gd. G,
vales arntdes allemiandes. 4 mil. campeche
QUAItTIEt GENEtAl. ALI.-LMAAND
28Juillet 1,;. */l d Iore
ThOAtre de la guerre a I'ouest. h t de Iordau
Unepatrouilleallhtima de ava~rn.adans IROUGE ELT BLAM
le district de Neuve-Clapelle et re- CJILZ
vint avec deux maitrai!leuses et Ji P ALFRED N. COOKE
e iri knn -i A 90 : i.flivi.r. Ai i d...f. ..- 0V


prison ers, ),n,. ,ces.-.i-, n,, no U 8, \Ruedu aan J d lff.
de la Soininele tir des Ai.jlais aug.-
meenta a la plus forte ihteisite. Pen-
dauwt I'aprs inidi de fortes attaques emreissTr-Yu3 d
s'ensuivirent, inais elles fulrent brn- awwww& N
sees pres de Pozieres -et en diverse
fois dans la foiet de Fourreaux et
au sud-est de la fuiet devant les, A louer
positions allemandes. Dans les fo ason Laluc u am
rAts de Longueval et Derville, il y Maison a Lalue. au aOge
eut des combats de corps a corps, pieces. bassin. curie. etc.
mais ici aussi, I'enmemni n'eut aucuan A Me Ernest Carmeleau
auccls. Au tiord de la Somnme. I ar'I
tillerie des deux c6t's continue d'A- Asis
tie active Ailleurs, seulernent des Me Pierre Ilidwour a
avances pires de Soyecourt de tro public qu ii reprend la
pea A grenades ai main, mais elles son Cabinet.
furent refoulees. A I'est de la Meuse' PoIlt-au-PIince. S29juiltes
les entreprises fra. ais.s coItre "Mw
.ouvrage de Thiaaimornt 6cliourent. 1 -
Thl atre de la guerre a I'Est: Lig]e Hol0and*
Groupe d Arnnee du Maureclhal
Von Ilindenbourg.
La situation rest geneialemient in- DPART DE N A-
changee.
Groupe d'Ainmes du Prince Le I C Li NL
Ldopold de 13Uvj.re. Le SIS COMMEW 1
lesitusses renouvelereint leurs at- 0o Tuillet pour Cap. Port-
taques contre 'armee du Prince et Gonaives, Saint Mar.. a
attaqueret t 6 fois en masse depuis Petit-Goave, e1remie, C -A'
bier aprs mnidi. sur le front de Ste- et Curacao.
roposte Stygoda, A 'est de Goro-
dihstschi. avec deux corps d armne. DtPART POUR Nf-
D'autres attaques conlinuurent. Lea Le S/S ORANGE ,ASS-A
vague attaquantes de 2 divisions, .courant
furent refoulsta plusieurs fois devant courant.
notre posit on de Shlshara au nord- Port-au-Prince le ier AOi't
ouest de Lyachontaky. Les pertes Auo. AIIRENDTS. Ag4
de I ennemi furent des plus dlevdes.
Groupe d'armee du general
Von Linsingen: Ra Oll l St"SA m
Les attaques t usses gagn6rent d'a "r ""
bord du terrain, mais les contre- D'a.r.s cAble au
attaques conUtinuent. Les Austro- uapres c.u, -
Honpoias repouas6rent, pros de os- ie steamer CIMFrw'
tognyty, les Rusees de leurs positions au Cap-Haitien. rea
avancoes. bablement powr "1
BALKANS: Au nord-ouest et au Cbablemelt Jaci J
nord de Vodona. des engagements Cayes .- JC I cle10
de moindre importance devant les Port-au-Prince-, j
pOsmons bulgareg. Lea pertes do EDWARD M.RAPII
I ennemi furent cousiddrableu.
Quarter Gm rai Allemwand
0o ]Tillst x6 6
ThEltre de la Guerre : A Pouest.- Avis co
Le feu de lennemi entire le russ- On eat gnSrate
seau Ancre et la S.omac augments ,a gartr de cette dit;
la plus forte violence. Des attaques pes Blot cease d'
panrtielles anglaises press de Poaiurs nous avons chari e
et.de Longueval turent sans rfsultat. ce qui lui eat d d
Au sod de la Somme et A lest de la La verdb a Per
Meuse, des engagements animesd-ar- tant de leurs compnl P j
tillerie. Pres de Lachalane, A l'ouest Port-au.Prince 'le
des Argonnes,le Lieutenant Baldamus OLOFFSONW,

A AS THME *.
... ,;a ,,. caneroa w .in A grm a t -t S
e o m ru-e S' I P ogo,


I xmmromr-- -


I


C ~I