<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02663
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 1, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02663

Full Text




s111ber kin e'3.i Ml~


0JNEBE C GEN77MR


Iad&1 M*


Cij'iieftmMAG LOIRE
DIRECTEUIR


PORT AU I'BINCE

G. 5
Irole *





poRT-Au-PB1NCE ( Haiti


0


2.00
5.00

2.20
6.00

8.0c;


J


OUOTIDIEN


RiDACTION ADMINISTRATION
Angle des Rues Fdroun& Am6ricaike

Les aseoaces soet re-es :
A Ps-r-Au-ruaNcB:auz bureau du jowrami
A PAXtS: check L.Mayence & Cie 9, Rue Tron4th
A LONDais: chez L. Mayence & CO. 19. ai,a1
Ludgate Hil
A Bini.I. chez Rudolt Mosse S. w 19, Jerusals
Strasse 4-49
A Niw-YoxI Universal Publicity Company 45 WOeN-
34 th Street
Les manuscrits ins6r6s ou non ne sont ps"'renadi

Abonnements & insertions payables d'avanc.


LA GUERREEUROPtENE ils pourraient e.ne iIr le ddclin A une invasion d-, c1 ro i',., tI tell
inevitable de se inI iifester petit a que les delux roi'lti d, 1 n)Itinagl
petit aux yeux de tons ; c ir les m0- de cel.te valtl, s) it I1 ve tM'i- inu-nf-
D N mes llauriers qp'ilt cneilleronIt oi- fisaites p ) r live p tni-; a I',,r-
El DtC core .i et Ila 'attrou-t ,(i ii i t irl e. 1. l serIt indis) s')l, d- lou
---- oral mention,(i, stins 11mo illr 1 i- aj in[ Ie, eCn i li; .1 co'rn.i
De ;ole corespo al sue fatal des 6v5 leiene ts. nicitio:i sl;ipp)lt.ni t-Ltilre, I i. voi e
De oire correpoIuin Un example recent de cet tat ft'eree de 1 i v.du I lAdi n j.is i'
d'impuissance nous est fournii par RoverLo, et d,1 li,l Is (dlut\x routtes de
Cequiest int6ressant a I'llheue la bataille navale dul .ltland. M,'ue inoritag'-i de la Vallarsa et ( r Terr t
ictuelle, cest que nous soinmes ai en admettant la version all-mande, gtola. M1ais, pow e-la. il fadtirait
i(uau point culminant de la guer cette Dataille ne leour est d'aiicin d, longer les It-Iliens de leurs posi-
oif la lente preparation des Al- profit Les pertes subies par la flltte tion, ios Z ijta, c est-:-.ire ides
is est parvenuei a cofnpenser les Dritanniqute tino inodilieit absolti- hi huteurs enti e, I' \di;,e et Chi isa.
vitages don't bneti iaien)t 1110 ent en rien la inaitrise de la minr Or, d.ats ce secLeu', Ies Autriclhiens
Betan.ment les Empires centraux. qu'elle possode, tandis (lque les per- nroOt pu p) ogiessri (ti do tietrois ki-
amarche ascendaute des success tes et les avaries de la miariie alle- lornettes sur les premiers countre
Wpaniques a pris lin avec l'occu- mande lui tent deo son eft'icacit6 forts., de Lizz ma 'i M tr-co. Ils soit
Waljn du fort de Vaux et avec i a- dans la Balti(que. arrt-Os net et I'o in'sive actnelle de;
ce des Autrichiens en terre ita A Verdun il n'est plus question Russes leur 6le tout espoir de sd
ne. On pet dire qu'avec la non d'enfoncer le front, L mLic si la ville procurer les rt'eIft s ncessaires a
Ale offensive russe commence la tombait an pouvoir de I'enneini, 'entlve n nt dz e cos ip )itilns lor-ni-
garcheascentionielle des Allies et ce qui est, de jour en jour, de laaues-. L' tat-ii ij )r auti iichieo s e-
%cpelin de leurs adversaires. Ce plus en plus irrcprolhal)e. Quanta tait d.tja apertg'i avant la guterre, do1
j.gt pas encore le comnmencemen! I'olrensive dans le Tre(ntin, par la. la necessltt de disposer de ceetto
ila fin, mais c est le coinimence- quelle on 3e llattait a Vienne, de passe, et iI avait entrlipris la cons-
Mient de la urenversea. pouvoir fire irruptionl dtis les t uc'Olon d'oi'vr',ges d "'i nV a de-
,0a peut se rendre cotmple aussi, planes de la V,\'tic et obliger 1.I fendre et Co:i (s n n-it). 11 y avail
gase reportant aux eveineients des talie A conclnre u ne pai, separde, dlpeuns-i tree in;!i )n.,, inI is les
s derniers, de la lente evolution non saulemient elle a faith liasco travaux u'l'tanipt p is aim)ev;s to s-
pe productt dans les esprits 11 mais encore elle se trouve Otre ex-, que l-i gorrete ,cl ta ett l):o se rap
ea pasbienh, letnims encore que trmernent uLi'.e aux Alliis is l'uheire;p ) lie que, d's- le pr iu'Ini.res soInii-
r ch, n re alle nd actuelle, en dontiant A l'ar nne ita-'nes, les Iltalieiis s'e iiir itient de ce
les finances. declarait au Reichstag Ilenu e I'occasion d-allonu -r soi in -sif Ii ):mLta- eux ,11 ils tieulentl
joe les Allids auraient a trainer pen- front et d'apporter a la Qu viruple- so'in m i.
lint des dizaines d'anndes le boulet
dizaines de milliards qu'ils an*- -.... ----- .-.- -
pipent a verser dans sa caisse coin-
de'indemnite de guerre. Lui serait L A T DN'
1ll(ossible de tetir ie iinine langa- LA G.EARE EURO ^ S.
go aujourd'hui ? Puis sont venus = -=
livers ballons d'essai pour later
opinion europeenne et voir si un --. .L-
Waouverment se dessinerait en faver ..
e0 la paix. C'est a'ors qIue la (Non l
yelleGzette do Zuricli. publia les :
conditions (? d'un arlnistice et an- ..
nonca que si elles ktaient 'Iel(iouts-
es. lI'Allemagne saisirait son glui
ve avecune nouvelle ardeur!Co n-
Spersonnene rc tondait cate
ohination iuiterngldiai re ofiiceieux .
charge de cette naive ausceultatiou .
del 'opinion publiqrnue CruL devoid
lifisenter de nouvelles condition
plus b'nignes ; elles asseaent aus- :,-
ast napertues chez les AlIdes que
tes preminires.
Quelque temps apres, dans les
Days neuties, on tr ouvait encore r
des Ames charitable, bien inten-
tionndes, mais peu au courant de
a'tatdesprit des nations allies, qdui
pensaient pouvoir prsdire la in
prochaine des hlostilitdLs en se ba-
sant'sur-des indices aussi fallacieux
ia les propose attribuds au Pr si-
ent Wilson ou Ason ambassadeur A gauche Gnt ral IIAIG de IArvme Antglaise, Com: nanda i des forces
berlin. Mais quoiqu'un petit nora- dans l'Ouest dirigeant la nouvelle atta pie.
bre de jours seulement nous spare
dedes temps rdvolulis, on peut sai A droite: Gsndral FOX de ['Armie frangaise. Le G(ndkral FOX fut un des
sir laMnarche continue de I'opinion principaux g'ndraux dans la bataille de la 31arne
u6ndral en constatant qu'il seralt au-
JOU[d'hui ddplacd de table sur de
Pareils pronostics.
C'est le chancelier de l'Empire Entente une collaboratIon bien plus On voit, par ces circonstances,
Ien-m14me qui s est charge d annon- effIcace luaauparavant plusque au .l'enchalneent des evenements et
cer officiellement au people alle- lieu de*trois divisions autrichiennse. la fatality q(ui m&ne les Ausntro :\lle-
Mktt,-dns U in rdeent discours, que dans le secteur du Trentin, il y en mands vers un indvitab'e afftihlisse-
Sennemis de l'Allemagne dtaient a maintenant dix-muit, avec une ment militaire. Une irtuption da ns
,. aller jusqu'au bout: ls enorme accumulation dartillerie et les planes de la Vinttie eCt te
Veilient pas reconnaitre la situa- de materiel de toute sorte. possible si la mnonarchie disposait
i0r militaire actuelle, a-t'il dit; |is Pour 4tre dangereuse, it falait de toute ses resources. Mais ce
tfndue dest ga der sur ula carte que offensive autrichienne pita d n'est pas en ce moment ot ele ar
tendue do1esterritoires que nous longer la gauche italienne de ses po- t obaligde dnappeler le ban de ar-
cilpons 1.sesp d ent que la situa- sitions, ee qui n'a pas 6td le cas. La rire-ban tre ddmoralisde paL eion con
ti_ 1 se odiflera en leur fayer,'pdndtration par ies seules routes mence A i1re durnoralis~e parle
IaS., en attendant, elle vient de de Folgaria et aie Lvarone ne suf- resserrement des vivres, qu elea
ier encore note avanta fit plus en eler, ne invaion ouit re r bien une
1ea, cellence faisait allusion tell quee 'avait conque, iya qu[el tele endtroprise Les seucces qu'elle
toir es A utnchns en terri- ques annes le ndral Conrad a obtenus danst lae le de l'Astieo
p a, que te6 cmais elle ne prsvoyait Hoetzendorf. On se rappelle qud ne lui sot d'ancune vuil t si e.lle
.. .qureae ouCrs, sans importan- I'dpoque de la gue re de Tripolitai ne peut Iles tendre vers sa droite,
Ceo 'auracit PourCOsquence princi- ne, ce gdndral insistait en favenr et Ienfoncernent de sol front eorien-
e armettr le front oriental et d une guerre avec [Italie; it aurait tal lui ree natuiellement toutespoar
. i al le nCupdde massue par Iarchiduc Franvs-Ferdinand. L'of concenration d hoies et de ma-
i dennemies enfoncer Iles fensive devait se produire parle che- tdrnil dants le Trentin W'a about a
Pleseunernies" minm qu'elle a pris actuellement et ddfinitive qu', un affaibbissement
deaeneore yavoir, sans dou-dnt l'accs avait te prepar- de- considrable da sos rassources mi-
aetautre,rlindvitable flue- pois des anndes par le group de titaires et a une sure plus rapid
d'.ane maC et des revers; forts Ltserna et autres qui contribuant L h.ter son d Ecli-.
a8leentinidre gndraje, il eat commandent la frontibre dans laB
atro- 1Alle0ani proba que s haute vali[e de 1'Astico Mais de Mine Vve C. Muignan Qffre ses
[ tgver "a qug ntement les era seignements de ia guerre prdsente services aux fadilles pour des lemons
. convoir Par quell moyen lourde et des munitions ndcessaires Boisrond-Tonnerre, Bois.Verna No.


La FetIe de la Lio e a PBlioI-YII c

Co;nime nous 1-avons anno ice monie ratlines oi par consequent leurs
toute la semaine, c'cet sa n di so r multiples observations pouvalent
an presbytice de Pation-Vi e que la plus facilement se soumnettre A, des
Ligue de la Ieunncsse Htitienne a loik morales ou soci lies. A entendre
inauLure liasriede tctesqu-ellecomp-'la piece qui tutimaitrementin terpr6-
te oltrr aux nambreuses families qu, ; e oc sent facilement I'empreinte
villc'giaturcnt A Li coupe. La lete a des deux esprits si opposes de G-lor-
eC un plcin succ=;, aussi le public g-:s Leger et de L0oa Lile iu, :shar-
de cho.x qui se press itdans la gran- mns tilt solidement ceoeadint pOtUr
de salle du presbvytre, a, marqu, sa presenter une tristesse diansce qu'elle
satisiactiou prolonde, p tr les applau- a de reel en elle-inmne. et de niaca-
dissements enthousiastes qin re- bre dans les diffteentes petites co'm -
compenscrent largement et Ies au- dies qui la composent.U ie delicieuse
teurs et les interpreted et les mem- Georgette .lilard(.\ ne Daev);ouftre
bres du C)mitC,de leur talent et de Je 1-ab.andon dc son m iri, le sd-
leurs etijrts. Ei. s:,nine ces applau- daisunt Lot N Melard ( Felix Viird ).
dissements furent mirteis : le pro- Ce sont les tripatages du ao ide col-
gramne s'o.tvrait pinr un gentile lever port6sp.tr uae ltie et pimp.mte M.ne
de rideau de Labiclie aLi lettre char- Ana-Verger ( M le de Praliine ) qui
gnee. Mile Clouchet tut delicieuse sont cause du chagrin de Georgette.
dans le r<6e d'liortense. Ausii A la Ils doivent divorcer et le june avo-
voir dans son joli d6colletc on s'xe- cat Louis Piesiov (A. 1lenriquez)qu;
plique aZscment quel-Amneiicain lFan,- aime la dAicte nClaire,sac ir de G-or-
gisso! que per-soinniifitt ave,: art gette ( Mile Rouinain ) est ch irg6
Pierre Ej-gine de Lespinasse, qui du des inteitcs de Mine Melland. MAus
rest n'cst pas ason coup d'essai, se heureusement que Claire.plas clair-
soit 6pr-is d'Alle A la seule vue d- s.a voyante,devine que dans le chagrins
photographiic.Houreusemeint qu'[Hor. de sa sc-ur les mnechancetes dui un.on
tense pout se passer de lTa ourde de o:t une tres ugiande part. Elle 0b-
physionomie du Yankee,puisque elle tiendra de Louis Pressay l'abando4n
aa soS picd', le substitute _)rnice dAI de la procedure et milgrit- les persis-
Cojntaline doAt la silhoiete e;Igan:c |antes insinuations de M'ne Verger,
et les ,,aics, A la M.\x. L'nder d'Al-'et le m ichiavdlisme d an vieil avocat
bert Ethdaut soat tris A piop:s pour ( P. Litontint, ) reconcilte sa sc.;r
justlicr sa p;etcrenuce. ave.: soa ni marn.
La sc:ondj paltic du progranim- Et ceux qui connaissent les deux
comnpo:te ( ullet cauLse sails cll:t 1 d,: auteurs vo,.L ti b;en la itite pas trin s
G_-org-s \'N LAer et L6 )i L.icaa. bI.le m nis sy.npa.thlquc et lluninie
N us ice doIIunciois p.is u rnsu par deux vcu.x b-illants d intelligence
nme dcau il dc la pIce qut serait su- de L6o0 La eau rcu:oltmt au Cercte,
pctll'i c.ir nc'us avo -- a ppI s que Ic entire, deux nvcn ails, lks mille petits
Co:nit dc redaci.o d: la R~vuc n tit racontats qui lui suIgrcit cette
publicL cCltt comned1 e dAns le su p- Geo'gttoe .Mllard pass on-e, qui fail
plclncL t qui pI ailtria le 2 Ao 't soultrir lorsqu'lJale son chagrin.,
CCpLndant nous It e pouvons ne p is cate douce et belle C tire qui est
ntous assoitur au pub ic pour fdlicitcm uti ayon de s leil dans cette atmos-'
chaleurusenment les deux jcunes au- phcre lou:dc de tritesses l-i lon voit
It urs qui, abaindonnaiit !e champ aussi Geoiges Leger avcc son sourirt
d'obseivatlion o se complaisaient la ironique les pouches au revers do fraud
plupait do lcuis picdccesscums p ur contenant nmal la malice qui perce
porter loeur i\u:x ig.ition psychologi-' les verres du bnocle, croquaait de
que dans un mouI dc plus raifind out ci de Id les po'ins qui lui permenleni
a coup sLr oprt i une petiie r&volu- de camper cette Ana Verger que Mile
tion tant aLu point de vue de la for- Pradine aussi fretieuse qae Georges
me qu-au poinde vue s.dnique dans L-ger saura rendre si vivIntic
le movement du tihetre haitien .,ER Ce sont I de simples impressions'
eftetlla plupart deshommes de lettres que nous don nons. La piece sera
qui ont cultiv6 le theatre en Haiti se bient6t publiee et alors un critique,
sont toujours cru oblig6s de trans- impartial pourra faire ressortir ses
porter sur la scene des travers de la bons c6tls et signaler aux auteurs
socidit haitienne ; pour cela leurr les impelfectio.ns qui se glissenit tou-
attention a toujours id, atUir6e vers jours daus lo.ute oeuvre.
cette portion de la so ilt1 compose
d'arrivistes. Aussi il n-ont que 1 .; ----- 1-.--- ..--- "
me&rite de signaler des travers sans
qu'il leur fat possible de presenter Esainofle t...
aucune etude psychologique basde-
sur une investigation patient et rar- Esanofele !...
sonnee. V Ducasse, H Chiuvet,Mas-
sillon Coicou, Fernai-d Hibbert, s.e Lo vainqueur du valuiisne', .
sont contents detre des satyriques ; soverain contre les fideres les4
ils out fait rire avec talent les uns, pls rebelled
rougir les autrcs, mais en realit on el
ne rencontr* pas dans leurs oeuvres
la marque d'une analyse protondei En vente chez
conduisant A la synthese d6finitivei
d'un temptriment. Duracin6 Vaval a' de .2a-tt.!i
6ssay6 de s'6manciper, mais il a faith Place Gelirard
fausse route.Sa these n'6tait pas mOire
pour lei thhtre, elle avait besoin de' GROS et DALrLA IL
passerpar lecieuset 4dune oeuvre phi- ,,
losophique aussi le type de Made-
m.ro.ijsele Michot qui en some es.t i, d B rU
bien etudi&, prend-il allure d'un io- Vit de Bordeaux
manesque plut6t ridicule place dans
un cadre aussi disparate. I ROUGE et BLANC
Leon Laean et Georges L6ger ont Qualild sup'rieure
rtalis6 un progres sensible dans Ia
voice du theaire en --aitu. Aussi ils CHEZ
ontdd abandoned" le champ d'obser- I. J. BIGIO'
vation ou. ils ne pouvaient dessiner Angle des Rues Courbc et Cdsar J
qu'une series de tableaux. Nous l'a-
vons dit plus haut, ils out 6tudi6 un GROS ET DETAIL.


'r 1 4


.-LF. _~JIP3 ~C ~BIII(IPlbLla3111 ~ L~ ICl ~i~s -- L -I ?L ~ -- II~L~L -1 I1I CeL;fF~3C.~P


''~ '~-~3 1 --.-. ~ ____-~~_ .~~~_~~- -- .


- -4


9








LE MARTIN


Fails iversK
I.. S l~ i s D v r *u t prlcL% dJ s%mcir IuL%
)a- 1N~6.1n e mvI r 1mthe (;,-
RESEI GN FmEM E j rs 11m. 1W .ic'e IfhIII .'/.'1D1im,'te1LjrjIb
P RESSE HENMt:TL~QOL4JGIQUk-S dke~cd~ e rnafiIII12 1himfe't d.11 %I~'
-OLJSIIVA[&JiIIE 8 3nnm~e.rnunie des sacrereeiis du'
VI I-EgI i'e. L co~l ~l '.1.161~ i .1 de 1.1 rn.1a-
N\S F1 L iS11NAIHRCII sIof n ortu.Iite A lure.viu Jit It
1.11ndl I uill'.1l oilo1,

EM762 9,( ;..uIOn ( A \L''\ Yoik se,; 1 is en-


a.Jdress. u ii 11 t1. jI I., e~h't tJt
Quie. depuis LI ii. I-W\ ieilt iiiiiii ''
i c 3tie 1 o~i~l#%inuu i..s doflI 4:1 4.it. Mm~v 41 li di iii I'_182 .,~
tictimes, dc% .ii. m..411 -i'~.i *La (:li n fu.icu\,.
Turquit na pvs cw j uA IA Ii Blueintenl~ise
Dole. Uraige et pluic .4u su~d-)uct a
L a S tijl t. par U iit* Ote J L' p ..it. 11LlO!I,:l I me v n hii iu ss,~

M~a ts LmK 4 'aiW;A -" : i t .dAU l' k P IIn"1'.1
meatt britanniq ue I., \C],: d i Iqwt on dfraap
clerr trne, en iiavc u di'. [t f', Mardi A4hue pT -' i
pollqu.. ii ..3I' Jl I *4 -t'ur c A..le -L~.h I'it'&iJCItl!
que sir I'c'tr ( .'. Ii ic l tid i A e lc a IiPLAl.iqlmCI% ,1J1L'.!V.IAiet 11pjst

IleI A ot~' Lt 4.Lo,l 102 "at en ..i i'. t ic. ( a. C .u I' 1tie l~uiie dc (w -i

DIoTI',%tl 161 4''~. iu J n OlidIc Ia 19 611e I, Lie a(3cli-
)~~ 'J ul aW :w JIt ete AI (.t.i%1 It' !'''.ILI di
I plu% dJetoo 1c It -s 'Co, .3p fl;fld v 't., F :,u' 11nit 11kS LJ I
1JIS j.ir la r sr "ti ,. ~ 11 f .
dill a dtjl en tavvut .. ,a p..iktiri lf Unfi




SA n d I Sur 4e i n IlSu Oirn Ut'sie ''


n dn u.le br. u tv 1C Ailv out i .2 a ~ ~ ne.


f~t, ux ain ux 'I n t's '.. L lii' u Ql

Violation Je .iui.ij j 's I -r ~ ~ ( ~ .
Lni'. Le NsI, A, R. 'stdunmic 1retn&.t 1-
~amtufl'. ell ''..lo t lI t4.I: r8.A ue A: mt c

tcrrt., LA C, tie de ''.m A tliLi C
a! I':10:2t -c.cn av m! .vsiI' laT rue
U U i4LLld ;a nousen W1l.' 1
efllr .au p[4.311 5005 k L dc d6 V I I I t.I Celle d 1tchit.ue~
I *est 'II ad u,''a .
k A NV n I- I 'B 1- tn teroni 2., Ire 43.
31(. C'MA- 1 I 1i IIj bteu nrs in- sp s i .'

ve~ P7- *. I It de N- \ Yio I keta
-4AS .I tpikit me de italiiia:In-Ilil
I LL( )1N ED


1 .7 111cr400 o Sl
2. e i anw;w I( u
-NtS '.0,11 le lt Ju I un t Ixt.A




~urn v ont* un r _Ia
Sur ICc i
PAA u1, \IN.ndV
!.cU I-U I- '* &.:V_ .

Le% 11100j't:% n; Ont d..1i
tie ikur' da, :1tA.::... otic t
munt. D0U '. "C..CI

le 2 7 1] 1 U 11 C1',n rn~u .
alkinind .1 : Ic i 1 n.-Iiuiut
~A i t I i.. A of114 ( .1110
SUd d-ArCgd..'1

Perk~cr les i L .11 L 1 a 1d t, d ., ;) %1L.
iftion tic Ti .% IIL1 LesA. Ivia n.I onJ~t
repikI% Its.14.'IliJi' 4' .II.44. au d~~
de Ii irvaiere Siuc imuh I
Rmi- Le 5e11'-I Ai.i .1C aec
attaque' par un %OU% 111111't VIc j UiI.
let, Jurai:sn Si%)Vy. g,: de tj~c-1. A
Ntw-lYonk ,maik ii ILU'S~il a'.!LC flu
Artillerlie. 4 uus'UvC1 IC IOu.-in1t till

SOmI1A.- US SSIIbL'., it pou%'L% du
fiont tc la Mac~Joitze,. ont sut'i ee
grandes pt ties.
Les 1Bulgare!. ont pcidu be.-u-
coup de ptisonnfiers.


A vendree
tUnp lis bowine DPiUsoF, 4
pikies 4 fe~lage (1 3 au PwZ-de-
ci~uzuse, d hIh~iieisre du 1ifeu ; st-
a4& du Au 88 de laI Hue du en-
lee Cow,5!Bassin, Eau, dc~.
Smedroserau MA TIN%.


itibun i I *'
dl IC 1.~ .. Inai I l so ..1s
VC J L;1.3.. 1 .
le t

tili


'1 nitit S


2 I LI cs 0 X .13t I r
It 11-. il IL: r Il'. t.

I U 4I. L I IC .IsI L l Ut r .
4 IA t -rc u tSl
r~d (10;0 'I; .

7 rL11 1 1~.C d'l i L .LU I Bt I e
4 .IL. 1wiu '3 l. r 1. u 1 pI S te
S EireAi. b. C 1).mRiiudit


t) ou ce It'. dimmns t:

iepouce i.IiUm.c)
10 In Baplimte Anitoi ie F
ci Sol) ePoust MAlie M-a
lite j.IbLlC ICUibis.J1(Div.
iiL.lui qua homulo01gue 1I

mlillc des initicurs a
Duc.arnel Iesrakiaes.
12 Celut qua h1crnologue I
Ia~r~at::on u LonihIIt J
mille du naincur Lriesl
dci Dcsrivine!;.
13 Celui qua i hurnoogue Is
hibhatiomi du conseal di
mille des mincurs GermI
Felix. Andr, M~auritce,
et Franjols~clrmont.
Lie tribunal lave ic sii~e A x
* et demie do laaprilimilmdi.


L 1


ftants (jerin.1ani. et Ga-c III iJ
lion. tde %St neveux et i IicCa-
mil' 3&at e [Uaon, t tdc iuu.LeIs Julius


> Vcus pouvez augmenter votr
vitality cd'une facon prompted
permanent en pregnant do


L'EMULSION SCOTT


Elle content les elements cre.
L -... J 1 -.. -a. -1 -1 I _


tes flacon& rortent Leurs nuc aa
Noule~lr .a 1bmaid ctEr~q*
-CcLui ui tf~ 'L.IV ) IC 1ClIC i' b.iI:
tie C~g.i1s~re% e n t.1I aMII :HI Utl 41CtIeH. 'h (Eil,, ''u




II .*- (104W. ut l'S 4 11d i f p4 i*iiS
111)11 tt 'ii st 11, :1filliii*t

iIIEPII ~ I J wFI "S'KONI A 1"'?\i~t1'


GN

~ i. A .:ncio et v
I ilon~tnt et L2:! C(hl-

etI I.


'Ie


uIl

et A .v






bert.




I I ck P et I ie o %4





I V4 n e




Cu bolaye,


4 .ERA

APERITAL
.iq titf h ilt' r


sante et cie ia vigufta i


Lign~ IlOMlaridals


hl Ak I D1l. Ni i%-Y011L

IX e;'-MS Ct )IMEWIINE PAM~
c'lutllci pour Cap, Por1-de-.p
;ult.tSo n I IINM1rc. la Cap*
~u ~c I~rrnieCayes, 1c

D) Iii r r OLt.iNii-w-Youit
c N .' .)R~NJ ~ASSAU ik,

Pu rlI-. u -lPi n cc I e e Aoaat i~il
Acu-i. AHKENDTS. Aena


BORDEAUX Stiamshp L
Q UIN A Raporel Steamship


- 3 *


-- I -, I
I -
Ii 1 .~. I.


.A ; I


siu'1 au11 AAt
a h,, ,,.cN


m r I I I I:, L\







1111,II 1 It oil


.16 -L.8 Purge



C !441 '. .. 147, Ru9 a.. FUahOAI
,.JU~ A~rla, A ti ilI 9rJ.
C1 CJ..- 4 "1" : --W"'~ ''4,
SiPer.~ Ph 111" -1 Mei.-- at me prhoique Ian

si-joseph, d WXpII ~'f~ (~ ele me dibilale paI
kaiJCL C.I iIII I I :, IIn P.
'1::4.nfl Ann.i. L.1111 Ut.b-.1za oi (U~iL '.30 elamecaseam
.i U~cu me I Cau se. aI ti.6 qi e
%Luet inii'r.it. c-ip NlAssiiuiiLeugdne'ct i.ptc.m
A Sonl] :-pcraiiice. .:p A. MIC..i.a.sDOSE -.PumlAviv
t) c4ot1:102. LAXATIVI
A.n t AtiicSL Rose. cap (orcste. Lcogaine
Irgue- IVierge tde ,'iAce. CA.P Arius. Ml-
)11c). 1.1go.ile.C.1 1P.if.
a de-; D~parts du 29 Juillet 19-16
le Li- Atinu. cap. RHeb~cc. (joimiiins. (u I
d iet Ali-n~o, cap. Doria.iiS Mar,:E.r
St-Marc. c~ap Laurent. St-Marc. .
la &1l-1limmi cAp Heurimri. Ier~rnie. New-)ork
le li- Vierge e ilce(mc, cip Arius Maj-.
tC -gol.ine.
SteRos. cp.Oreste Ixoglne.
a LArnercie. cap. Mlassillon a

iaine 've.I
Anna Arrivages du 30 Juilket 1916
1St Maic, cap. Paul I.)sar. St-.Mac,1
beu- 210 S1jr.colon.
SC6l e. cap. Louis, GrandeSalline.I


it I&
)r Dehaut

rre Sain-l-Deing Pomg


smais do dtgofiL

le malade.
f, J. k I & Lamybpe,
it perle do leaps.

onet. moiss cbbre.
VIM 2 a a piiuIes
11. I pilule.


I) .~e.~ ~ rii 4Ujonrird

in ;ipl [ii~t~iti.? eparlira p







q u4 ('ft ru des i&
1% 1rp tnteur u


V. ) \1i "li nh za r
tYh n j. q i

J ~ de 11 k










G .1 Li2dBar



I H .. lhicrng. Riea1

masooc 'ssett Breweries CL
q.h'1~ivils Boe"IM
1 /f i'ile hin 111s L Purl*'

THOSE WOODWARtDASO
I '~'i~.sais a en foul tw0o
Itep'rebites FW
Etig Le BOSSI
95 flue du 0,961
I'4JIT-AU 1,RINCE(lt


Iit#ss dCe Borde1IO

110018'E ET BLANC


ALFRED N. coori
(A, Rue Js AMagasinn OI L9


red M. Raphel 4 Co

Port-au-14Pd

ialit6 de ProduitW


IAPOIIEL


i tINE


KIBIT.


Asrin6a oeo as


NOUVE
D


INAR SI

WDpe~li.sd


ao


?


i


ri i r1 -. ri .. 2 J 1 :. i'e


i


atif Idbal %,






LIZMATI


example. -la -famille -Tancr6de Au-
gulte4oit garder encore un souve-
nir dmu.
Quand un jour, je vis sur ma ta-
ble un p p. c. vehant de lui, ce ful
IA un de mes grands regrets. La com-
pagnio avait durO quelques mois et
c'4tait tout piofic pour moio que d'e-
tre admis dans I intimited un horn-
me aussi gtndralement cultivd que
sincrement modest.
Eloignd par temperament et par
principe des luttes armies de la
politiqde, qui 6taient A ce moment-
IA encore, une sp6cialit6 dot.inicaine
il me.disait, sur le ton de la plus
tranquille certitude qu'un jour vien-
drait otf son paysen aurait as-ez de
la turbulence et'ofil rentrerait enfin
dans le came qui convient, s'impo-
ae meme aux tournants difficiles de
de la vie d'une nation. Alors, lui di-
aais je A mon tour, vos compatrio-
tes feraient appel a un home aussi
iosCrUit que sageetvous choisiraient
sans doute.It souriait sans parler
11 des'tait le pouvoir sans le briguer,
rien que pout utiliser toutes ses lu-
mimres a fair marcher son pays vers
le progr6s
Mais 1'e6tction presidenLielle, tell
qu'elle vient d'avoir lieu est peut-
Otre unique dans les annales polili-
ques de la nation voisine. C'est, en
mnru e temps que la consecration du
haut savoir et de la sympathie,unt
prix d honneur decerne a la sagesse.
Faites de ma lettie, mon cher Di-
recteur, Pusage qu'il vous plaira.
Pour ma part, je serais heureux
.qu'elle fut digne de votre journal,de
facon que M. le Docteur Henriquez y
.Carvajal se rappelle I'ancien et le
trsia humble commensal de I'll6tel
Bellevue, et que S. E. trouve ici pour
Elle expression renouvelde de mes
bommages les plus respectueux.
"Meilleurs remerciements, sinceres
cordialites.
LYs LATORTUE.


Esanofvle !.,.
Esanoele !...


Le vainaueur du
souverain centre les
plus rebelles.


valudisme,
fidwres les


En vente chez

A.C de LVeatteis
Place Geftrard
GROS et D.EATAIL



NOUVELLES
DE

PRESS

PAR SANS FIL

31 Juillet

WASHINGTON.- Les autoritbs du
D6partement d'Etat ont annonci 3
titre de renseignement official que
eI steamer Aphamer p prisede guerre
serait probab'iement intern jusqu'd
la fin de la guerre, en consequence
de la decision de la Cour des Etats-
Unis autorisant les proprietaires
anglais A r6clamer ce steamer.
Le Ministre de la guerre Bjker a
d&clar6 au commit de la Chambre des
Representants que les homes de la
Milice sont bien nourris durant leur


CHICAGO.- La [haleur intense a'
Chicago cause la mort d-une pet-
sonne routes les 30 minutes.
De nombreux cas de prostration
onteu lieu; et plusieurs actes de vio-
lence out '16 commis par suite de
cette temperature excessive. II n'y a
pas eu de pluses dans I Etat du Kan-
sas depuis 33 jours.
BRIDGEHIAMHTON ( NEW-YORK ) Le
jage Hughes a termin6 la r6daction
de son discours d'acceptation A la
candidature de la Pr6sidence. Le dis-
cours comprend buit mille mois et il
faudra une beure et quart pour le pro-
noncer. ,
LoNiUnR, Sur le fiont ouest, lesi
troupes fran'aises et anglaises tien-
nent en 6chec les forces allemandes.
Les anglais ont encore gagn6 du ter-
rain sur les lines de la Somme.
Les Russes continent leur of-
fensivel rioinphale contre l'armdeAus-
tro-Allemande sur le front Est.
Une arm6e turque estimbe a
70 000 hommes, a et6 concentrate
dans les planes de la Hongrie pour
ddtfendre la Hongrie On dit que l'Em-
pereur d'Autriche s'est rendu A Bu-
dapest oif rngneune grande agitation
Des detachements d'Intanterie
canadie'.ine ont r6ussi a s'emparerde
trancheesallemandesen deuxendroits
au sud d'Ypres. Des succes sembla-
bles ont eu lieu par d'autres troupes
d'Infaniterie de la garde Royale A
Loosialiedit ; les Allemands ont subi
de grosses pertes durant ces op6ra-
lions.
Toutes les attaques de troupes
allemandes conire 1-armre francaise
sur le front de Verdun ont 6t6 re-
poussees.
BERLIN.- Lesattaques des troupes
russes contre les forces allemandes
commandoes par le g6n6ral Linsin-
gen ont augment d'intensit6 la nuit
dernmire.
Une grande conflagration est
announce de Pttrograde.Sur la Neva,
douze grands steamers, plusieurs na-
vires iransatlantiques et les usines
de fabrication du canon Putilofl,ainsi
que d'autres etablissements ont 6t6
d6truits.
Pendant les deux anndes de
guerre, I'Autrichc-Hongrie, [-Alle-
magne, la Bulgarie et la Turquie ont
capture 1.255.000 officers etboldats
tandis que les Allies out capture
1.695 oo000o Teutons et leurs allies.
- Les Allemands ont pris 1.036 ca-
nons des Allies.
RoM.i. Les Italienc ont gagn6 du
terrain sur les Autrichiens dans le
TonezezaI hier.
PORTI-A U-PRINCE.-Occupation aren-
cainI LE MENPHIlS est arrive hier
au Cap-Itaitien.- LE POTO.MAC est
parti aujourd'hui pour Gonaives avec
des provisions.



Faits Divers


REN SEIGNEMENTS
MLE;TEOROLOGIQU'-S
OBSERVATOIRE
DU
SEMINAIRE COLLAGE
S? 'NT-MARTIAI
Marni ler Aott 1916
A MIDI
1Jarotiittie 764 0
1 minimum 23.7
Tenmperatule
maximum 33,6
uMu 284


mnarche vers la fronti&e, e que les ,a,, uoyenne ux urnebj.um
tains de chemin de fer ne sont pas cil eu nu uxet embum
retenus en route sans motif. airs.
. On a r&clam6 des autorites locales Baromere cor.stant.
une protection. sp6ciale pour le sous- J .SCHEREB
marin DEUTCHLAND, au moment de
son depart dcs eaux ambricaines. On Cine-Varl6tis
rapport que ce sous-marin parlira Demain soir, representation de
remain. gala au Cint-Varintes qui vient de
Le Repr6sentant Parke,de la Geor- reaevoir la plus riche come la plus
aie, a present une resolution auto- belle collection de films d'art.
risant un emprunt pour I'achat de On aura le plaisir de voir ; a Le
fournitures et de medicaments en Phare de la mort drame 6mouvant
faveur des victims des inondations en ; actes, a Rigardin flirte et sa
dans les vallkes dc Chattaooche et temme en tiut autant a comadie qui
de Flint. provoquera le rire fou de la belle
New-YoRk.- 'Apies plusieurs di- assistance qui remplira demain soir
monstrations -aujourd'hui, les em- le rez-de-chaussde des tribunes.
ployds des tramnways se sont mis en
greve ce soilr. La gr4ve s'est 6tendue La Rue rOpublicaine
sur la ligne de Manhattan dans la 3e II serait injuste ce ne pas feliciter
*Avenue. Des pierres ont 6tW lances la Commune du bon 6tat actuel de
siar les cars, et la police a Wt6 appa- la rue r6publicaine depuis la rue
remment incapable de contr6ler la desCasernesjusqu anFort-Lerebour&
ituaion pedant plusieurs heresquede cete vaste portion de rue
Le service a 6 t provisoirement sus- qui tait autrefots degodtante yvoir
pendu ; mais -plus tard les trains et o I'on s'emboutbait jusqu'aux
ont 4t6 conduits par des homes de genoux A I dpoquedesgrandes aver-
psi.ce ca uniformnc ses.


Audrel du Fort-Lerebours
De nouveaux travaux de voirie
ont ktd entrepris dans cette region
si sujette aux inondations en temps
de pluie.
A ce sujet nous rep6tons ce que
nous avons deja ecrit, A savoir que
jusquAL ce iu'on ait confie le soin
d executer ces important travaux
A des ingdnieurs strieux cette mnal
Iheureuse region continuera de su-
br les ddsastres qui font la d6sola-
tion des habitants de ce quarter
populeux.

LinA6ma-Parisiana
A la. representation de remain
so~r il sera donn6 le film d'art italien
si applaudi a cause de son merveil-
leux colors et de son int&rtc: c La
Fleuriste de Toneso. )
Le public voudra certainement
revoir ce tableau magnifique'

A Ptlionville
La deuxieme representation cin6-
matographique sera donn6e au pres-
byt6re de Pdtionville devant la foule
des vill6giaturistes qui iront s'6mer-
veiller d'un programme tiche en
beaut6s attistiques.

Arrivee da conseill.r financier
Hier matin. A bord d un croiseur
amdricain, est arrive M. Ruen, con-
seiller financier. M. Oberlen, ing&-
nieur du Gouvernement, est 6gale-
ment arrive par le m6me bAteau.

Les grandes routes
Le public qui s'est toujours int6-
ress6 A la question des grandes rou-
tes s'impatiente de 1'extremelenteur
des travaux de construction des rou-
tes Port-au-Prince-lacmel et Port-au-
Prince-Las-Caobas.
A vrai dire, de l'autre c6td du por-
tail St loseph on signal plut6t u ie
aztirit6 qui, si elle n'estpas produc-
tive ces jourj-ci,promet du moins de
1-6tre dans l'avenir; tandis qu'audela
du portail oppose, on ne voit rien
venir du tout, cependant que la pate
hebdomadaire continue d'etre r6gu-
librement versee.
Seraient-ce les bras qui manque-
raient ?

Rectification
Dans le compte-rendu de l'audien-
ce du tribunal civil publi6e hier, il
faut lire: Jugement rendu'-t-nire
Philippe Simmonds et son spouse
(divorce),-au lieu de Joseph Sim-
monds.

Conseil de 1 Ordre des avocats
Avant hier, au tribunal 'Civil, a
eu lieu la reunion de [-Ordie des
avocats en vue des elections pour le
renouvellement de son Conseil,
Voici les resultats qui ont Wt6 ob-
tenus:
L&ence Viard, r6elu batonnier;
Henec Dorsinville, secretaire; Henry
Terlonge, Horatius Volcy, Henry
Adam Michel, Mond6sir Ddlienne,
Fernand Porsenna, Constantin Be-
noit, Emannuel Rampy, Francois
Moise, me.nbres.

Nouvelle a la main

Au restaurant
Le garcon qut sert est brusque,
impoli, grossier meme.
-Mon ami, lui faith observer dou-
cement un client, ne soyez pas arrc-
gant avec moi. Vous ne savez pas ce
que 1-avenir vous reserve ..Peut-stre
qu un jour, vous serez consomma-
teur a votre tour.
I I ~ ~ ~ II II


EVERARDS


Red Star Bidre
Meilleure quality

Demandee par les connaisseurs.

D6p61 chez
L PREETZMANN-AGGERHOLM
!Manufacturer's Agent


On demand
A acheter un Buggy Felcht
ayant d6ja servi, mais qui n'a ja-
mais did rdpard.
S'adresser au, MA TIN.
Mme Vve C. Maignan offre ses
services aux families pour des lemons
de piano A domicile ou chez elle, rue
Boisrond-Tonnerre, Bois-Vtnaa No8


La Guerre Mouveiment d LI

Cabot
Dansle district de la Somme. il y --
eut des combats d artillerie assez ani-
mrs Da.ns la section pr&s de Pozi&es Arrivage"s du ter AoL, .
une torte attaque angklise 6choua.Au S o a
norn de la Somme des tentative S loepli, cap Pommier A
d'ataques furent supprimniespar no- Vtau. 7 "nIl camp.
tre feu. D ins le district de la M'use Eternel, cap Dants Antse-lt
il n'y eut pas d'activite d'intanterie 26 mil. camp.
Le f u anglais sur le village trangais D. eu Qui Sait, cap. Eston ,
Comines caus;i des pertes parmi la A Veau, t6 mil. camp
population civil mnais pas de dorin U C., cap. C6an. PCti1t-Go
images militaires. Un aeroplane en- -- i
nemi fut descendu pre de Botelin- Av e,
court au nord d'Arras,par le tir exact jn
de nos canons anti-avions. UJ ne lrs bonne maison
Front de 1'esc : pieces 4 l'elage et 3 au u
GROUPE D-ARMtES DU MARE- chauss-e, a lNreuve du rf
CHAL VON HINDENBURG : e a No dea Ru
Des aviaieurs Allemands attaque- lie. Cour assiu, e
rent plusieurs iois avec succ6s les S adsser Ai, eme.
trains de transports ennemis iem- Sadresser au M ATIN.
plis de troupes ei les 6tablissements
de chemins de fer. VWill par aut ritg J dlolig
GROUPItS D'ARMEiES DU PRINCE En vertu d'une ordonnancede
LEOPOLD DE BAVIERE : le Doyen du Tribunal civil de Pd
Des engagements sur le front au-Prince, autorisant la vente
Skovbova-Vygoda, qui continurent, ellets mobiliers de feu Pascal Elik
encore hier matinn, se sont mainte- sera proc6dc le samedi que I'
nant terminus completement en ta- comptera cinq Aodt prochain i
veur des Allemands. heures du martin A la venteaul
GROUPES D'AR\IEES DU GAL offrant et dernier encherisseur
VON LINSINGEN : meubles et effits d6pendantdes s,
Les Russes 6tendirent hier leurs cession et communaut6 du dit 4
attaques sur plusieurs parties du sec- cujus. Savoir : lits, glaces, armNo
teur du Stochod et sur le front au lampes, vaisselle, verrerie, clhis
nord-ouest du Sokul. Le; attaques argenterie, nappes, drap; serviett
furent repouss6es et Pennemi subit glaciere, etc.
de forts pertes.Des avances de moin- Cette vente aura lieu par less
dre importance en d'auties 4ndroits de l'huissier Robert Bazile en
du front Stochod, 6choucrent 6gale- mason sise entire le Bois-Verna
ment. Turgeau ou se trouvent les
Aa nord-ouest de Luzk, 1'ennemi effects.
apres plusieurs att.iq'ies sans succ6s, L'adjudicataire sera tenu sur
reussit A p6ndtrer dans nos lignes champ de verser le prix de la ve
pres de Trysten, ce qui nous obligea entire les mains de l'officier mi
A abandonner les lignes que nous teriel sous peine de tolle enchere.
occupions jusqu'ici au dela du Sto- La dite vente est poursuivie i
chod. A l'ouest de Luzk, les attaques requite et diligence des sieurs
russes furent a rates par nos contre- et Edgard Elie, de la dame Au
attaques. Pies de Zocurteze a l'est de Elie nee L6onie Elie, ddnienta
Gorochod. l'ennemi tut repouss6 fa- rise de son maria, de la demoi"
cilement.Un aeroplane russe tut des- Marguerite E'ie, demeuranttou
cendu dans un combat aerien au sud Port-au-Prince, avant pour a
de Teicsta. Me Ernest Carmeleau Antoinea,
GROUPE D-ARMEE DU GAL 61ection de domicile en son ci
VON BO HMER : Contre la dame Vve Pascal-
Des attaques russes r6p61tes dans deineurant A Iort au-Prince a
le districtau nord-est et au sud-estde pour avocat Me Etienne M1thon.
Monast:r, Cysk.-, se briserent avec Pour plus amples renseignt
des pertes 6normes pour 1'ennemi. s'adresser A 1-avocat poursuivant.
Balkans : Un aviateur ennemi se Port-au-Prince, rerAout 19!6.
pr6cipita le 26 juillct, aprts un en- Ernest C. ANTOINE.
gagement adrien sur le lac Doirap
Le gouvernement allemand public
les chiffres des conquetes faites pen-
dant la deuxieme ann6e de la guerre
Les Puissances centrales onut occu- D IPART D NEW-YORK
p6 43 1 ks carries contre iSo ooo000 'an-
n6e passe. L'ennemi occupe en
Europe 22.000 kilom. carr6s contre SuSlet pour C ap Port-de
i1.ooo.- Les Puissances Centrales, Gonaivlet pouSaint Marc, la CaPo
la Bulgarie et la Turquie ciptuierei.t Petit-Goave, &r6mie, Cayes, 'a
2 6j8 000 cfficiers et soldats enne-mie, Cayes,
mis, contre 1.695 ooo. De ces prison- et Curacao.
niers 5.947 otticiers francais, etPART POUR E O
348.000 soldats, 9,019 officers Rus- DISPART NPOR SA
ses et 1.202.000 soldats, et 947 offi- Le S/S ORANGE NASSAU It
ciers anglais et 30.000 soldats,furent courant.
captures par les Allemands. Le bu- Port-au-Prince le ier Aolt i196
tin de guerre rapporta A I Al!emagne, AUG. AHRENDTS, Agt4 ,
en dehors des engines immediatement
utilises sur le front, 1.556.ooo usils. Rap orel h
Selon la statistique, 90 olo des bles- _apo_ 1Steai1shi
ses allemands retourn6ient au tront, --
14 0oo moururent. Lereste est inapte D'ap~is cable reu aujonrd,
au service militaire ou congddid. Par le Steamer IIMFAXE eslar.
suite des measures militaires de vac-tau Cap-laitien, el reparlist
cinations l'armee na jimais souffert bablement pour 1a taP
d'aucune epidemie. Cayes et Jacmel...d
Dans la nuit du 28 au 27 juillet Port-au-Princ'*, le 31 juillet0
des dirigeables allemand, bombar- EDWARDMr.\ PHELeGL
derent, sur la c6te central est de EDWARD RAPHLe
"'Angleterre, les 6tab iLsements de
chemin-de-ter a Lincoln, .ls 6tablis-
sements industries pies de Norwich, IlickeIJOS JIl lN.1
les points d'appui navals de Crimsby Farines Hungarian oo, Suprent
Imminghan, les navires devant le -
number. Le phare A 1-emboucliure T it
du Humber fut detruit. -.Quoique les A. B lditt l r
dirigeables furent bombirdes avec Savon Gold a ,
des obus incendiaires, tous xetourn_- ri aE
rent sans dommages A leur port d'at- FRE"CH AM"RItI W
tache. VIAS de CA !FOInd
Vis rouges Claret. ZMdeI,
S111- ,- V s bancs Hck Suer.


Avis commercial Massactussert rewre$ ,
On est g6ndralement avis6 qu'A Pluff& Kin s Boh. e
gartir de cette date la.naison Geor- Alleys Porler& Kings jir
pea Blot cesse d'exister et que seuls. leys ol" & 1
nous avons charge d'encaisser tout THOS WOOD'VAID'D
ce qui lui est da. R en Pl
Les debiteurs sont done prids de Poissons sales
nous verser, au plus t6t, le mon- BO0'
tant de leurs comptes. "Eg. Le
Port-au-Prince, le ter Aoat -1916. -95 mR
OLbFrsoL, LUCAS & Co. 1 PORT-AU paIN


i'