<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02661
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02661

Full Text




OU1NZE CENTIMES


r~tm Aa Lt& No S812


sawiedi 29 iilet 106I


i
'I
ilabiC
"g*OI8




'rroia.


PtiIT-A


TA NC ER


S.


Cimeflt-M~AG LO
DIRECTEUR


PORTALvJC



E I IA:j' E, L: T


G 8.0C


o OT I l EN


12crrmr~ecr


IonS et f avorisant -Jes CC-I -togw, ciii: e
-pays alli~s,au ront i aU iS lu
,ion su r IOi I'-OS 1105 pt 02 ici 'S. Si:r
Ino'. re si i Li ,tIoAl co:,o )iiCq J' ci ut

i'accap ~iiltgrli:~CLa I ie.-
reamo d IfIi t.5 c J d! ons eN S-


tantes de 1 o0omie nationiale de
chacun des E:at-; une evolutiun s'es:
De nolre cor;rt'.'hiiuiil faite,non scule men t dans la menl- nii-
humai:c,m...ii; encore dans es co.-
"Contre 'Allemagned&clarant -< La me. d'Etat, 1'envoi de missions ch z ditions cconomiquis ct li:ancit' es
erre est de droit saci, car elle est nos allis I'org inisation de co:ic- de tou: its p,uples, ies tr i.c is d
.essencedivine (de Molke); centre rencts, tout contiibieraa Ijavorisir. commerce ne sufii out plus a I d-
Aqllemagne substituant A notre th&e- d6velopper notre industries, notre fense Jds iitri3s et A la pro pdi itd
6rie de la personnalitu morale, ia commerce, notre ;'gri culture. 11 f[iLi des Etals ; une coordiinaio:ll ioyI K
ihkorie des organes, permettant de les ddfendre A I exteiieur et leur don- de Iout les teforts des produte'curz.
donner au gouvernemeut tous pou- i nr une plus grande pro~pnrte, mais commer ntis, iduistriels, ;a''ict' -
oils, mnime ill6gaux, par suite de la il faut aussi que les measures prises teurs tinanciers, sira nCcesii:c; ii
hWlrarchisationdes difffrentsorgani rompent ave: la tradition du pase ti.ud.a etrO: 'contr.ictants i ch-'i
tresde l'Etat : a Avant tout l'exis- et r6ponJent 3 tous nos b-sci:.s A a s-aider et non: a se nuire ; i tiudrii
tence de la Nation, peu important pros la victoire, nous n. d.voris plus que chicin se iesigne.l de prolonJi.s
les moyns contre ses penseurs dtre tributaires de l'Allcm igie lc, modificatio,.s d.,.ns sa production ,
ses philosophes, ses historians ensei- erreurs d'avant-guerred'o g tiis.uion dans ses 2chi10ge, ssi nous vo'ilons
gnant que a la force cree le droit i denotte d&fen e eco lomique doievee r de Plh4 gmon.ie allc-,
etlesi d&isions de la guerre sont etre i6pardes et ne plu. nous min tr. made.
sans appeals ', la France et ses allis A la meri de no; ennemis.
Intent pour la defense du droit, de Certes les questions A cxainincr Les hom.nes d'Elat qui viennenl
Sju:tice,del'humanilt. Contre FAIl- sont nombreuses et difficiles a solu de se reuniir Par is ont eu l ex.atni-
I~tnagne o-ganisant, dRs ce jonr, un tionn r, mais nous ne dou:ons p s ner et A tracer les grianie lig*nes d
iamense Zollverein englobant tous de la bonne volont6, de la clairvoy- ceLte ent.lte coJ:o:ni.iCe r1; d -
lespays qu'elle a envahis dans l'u- ance des confirenciers pour arriver a pendra la paix, eI repos, la po-pen-t -
endouani&re des Empires du Cen- une entente rpondant aux bcsoins te des gdnrAt1 ions futures il ap,.r-
'; centre ses 6missaires circu'ant de chaque E at. Parmi les princp i'e tien-t m intenaiitaux sp ial-tI d enl
lezses allies, chez les neutres, se qu'il nous suffise d'indiquer quel- fixer et d'en ai eiter lis b.tcs. Nus
tssantm me chtz sesennemis, pour ques desiderata. Les deii.es pubhiques ,ae dot ions pa.i qu-e le rs.tat c ces
assurer l'empire commercial, 1-em- des Etats allis devio lt-cli s et pouri- Jlisussionis', de ces coinidrenccs, ne
re industrial 1'empire bancaire sur ront-elles etre unifies d-Ins In r g .- i2-'pondid au. b-oi dl d: :os. c.I
e monde entier, il 6tait de notre de- rantie, leur conversio.i, ler intere? tous l 1s 1:..i s allies tclheCint eCur
oir de nous mettre en garde, et, ... Les oblig onions loncirce-, les ch_- grandeur e' !ear proipAr:tL exluii-
ans retard, de former avec nos al- mins de fer on hypo: hecaiies, pour-1 veiment d.mis l.i puissa .ce de lIur
its un bloc 6conomique resistant A ront-elles etre ramene'cs au llCneL tratvu C d i i .r r 'y ,)> :..'. ino-
outes les attaques,A routes les infil- sys'mre d'6missions, de g iran:ies, d al.
rations, A tous les dmiettements, A taux d'amortisemnent ?.. Li tldera- Paris, Ic 27 Ii 1616[
Utes les dispositions. tion des dtablissem-'ats fi.lanciers, r. I
Par de regents traits, I'Allemagne .de credit, sera-t'elle possible en vue P. m-
deja juguli6 A sa po'itique finan- de la per6quation du taux dL i'cs- _
ltre les Etats qu'elle remorque dans compete et de l'intiet des divcis ca- -
*conflit qu'elle a recherche et im- pitaux daas les divers p .ys ,lliAs? ..
ase et, pour s'assurer la prddami- 11 conviendra d examiner aussi si les
tince mondiale dans les affaires, elle bourses de L >ndres, de Paris ct des j2 a t. I
iltiplie les missions A l'ext6rieur Etats allies devront ad,imettre a leur *
. rovoque les reunions, les conf6- c6t6 d'autres titres que ccux eniis par
.tcesde touslesorganesindustriels, les gouvernem:nats, Ies. p irticuliers "'Fle if. l1< iAilvikiee i'cer
mmerciaux et agiicoles. Bient6t des pays allis; ou amis ; I'util,te de
r uniront A Dresde les ddlgu6s la creation d une chi tbre interin.t- EN VENTE CIHEZ
tlOutes les chamb es de commerce tionale de compensatio'-, ds ch tn-
I'Allemigne, de I'Autriche-Hon- ges, A 1 effet d opcrer la pAriqau tion ,J. 3 J 1 Co
ie;dela Turquie, de la Bulgarie, des course a dl'tranger, d'attenuer les
ur organiser la lutte economique: oscillations d.itavorob'.as des changes
L'organisation des Empires cen- et de solder la balance des paiements E:n gros et en detail
aux depassede beaucoupea impor- internationaux ; l'atablissement de Angle d.c rues Coarbe et Cdsars
Oce, au point de vue des resultats tarits douaniers. De n uvlles r&gles La inei'Leure et la plus hygi'ni-
ibles, la qu-stion des annexions, concernant la navigation des pavil- que des bires.
late la Deutsche Rundschau D .-.- ....
Sur les champs de batiille, se sen-
ict battue, I'Allemagne recherche LE S DEFEN S TaS D '
'iictoiresur le terrain &conomique. L DJ b S &
Mvions-nous nous laisser devancer?
Lon ne peut encore pr6voir.et en-
gr1ce que nous pourroni; exiger U
lemagle vaincue : la restitutio i ,
s rgions injustement annexes
ce-Lorraine, Trentin, Triesti, ; -h" "w7 1,^ "." ... .
evacuation etla restauration des
ys envahis et dtvasts : Be'gique,
-iie Moiitenegro sautono qe des
Aionalits opprimes .Boh6me, Po-
gne, etc.. .
out cela ne suffira pas A rdfr6ner
ohe des artmemens chez nos en-
soisd; nous devons leur imposer.
'conditions, 6conomiques assurant"
fuiton since des tiaits et nous
antissant contre toute nouvelle
laive criminellede leur part.C'est
qguerre d'ides morales et philo- "
.ques que nous soutenons, c'est
Ufe guerre .conomique que la
,rerde da paix arsitera point;
reprendra avec une nriouvelle vio-
oprs quellques ann6es de tr6ve,
vOqude par l'PUisement de tous;

eet e urquot est nAe A droite Soldats frangais se priparant A aller la premiere
." Oa te avecnos allies A gauche: Chasseurs Canadiens Veillard et Vakade de retour de
ge i entire les horn- obLiennent du cong6


pniqti~e au lit Me Conistmnt et 1ti
i t' s i vers conitinjuation est renvoy~e a[ape,
uniure audience- eic enlrto.
Locs vacances onL ('-16jprointie~ea
ei le sit'ge est lev6it a17 1I1-11ieurtia.*


OBSE'RVAT 1)l flE' Tclcst le litre de 1la nouVelle 'ceu:,
DU vre de I'arisiue Norinil (_'h ii cs doi1t-
si'IN A13E OLL~.GEles atefiLrsi deli rue de la Rdunion ac
I'-NIA I~TTA' desempllssvi~i Pas de2 ViSilCUis.'
"ILa Comm is sion Comnmuniaie e~st
\Vidrc li -2-7 A1 ilflet 1916 Ivenue (tfjicI~elnent picse nter s~s'
A M\I DI tCofl pIli iflctS 'U Prcsi,)kCLIX SCiilpteuir%
Lar n~t'e76232 8qulm,liOeite. a reu Ade-_ ,og~e',dont ii

Ieiiieiiit(( iL'E*; it'Jnz aIlide 0 est tine AL-C1-
m'innuli :3 5r ii Jil I'C qi j inotre aveC des
i'~li~ fim-~(Iine 27.5'd2AaIis maloIwkl~tucs tit apprt~i mbles'
Ciel fmi' !.xtu!i t toW e IajInnrnL~e Iecorps aatid'll petit MiadeI''
I'm1..I ii Itoa ititli diisuleil. doiit lIc indVC:r1Id ~e IC pouIS, cepen-.
Veui iL d1ii.an 1 q u-u pied dIi lit la inc rcg ir-

I ainC c colsini.de avtec u ne expression de dc'sespoir
j .s l1ERlR13 ais Ics .v-ux
Nouts C(Jn1CjItIISd tonIS CeUXL ui "C
*IY~ u idI il Ci~t L ont pas encore -ue d'allcr admirer
A iul'eiwc' flei-21-J~ luiel V)ifj Cette (LIvre qui voisi ne aVec U11 bus-
I rjejltj!ibttii. m(It"Si 6pari,10IX)j etei~s ri.u si de Liitiste-pV'intre Ar-
'ii I i -.-.i-,t L'w(Ij'ives Fer- ..hibil Lochaid et qui, on le de.fine,
tand~~~~~ -ii iICIVrciend une lois dclicvec, ilC crA. pas iiidigne
.5'1 lw. ~ ire suii. cie prloInon- de a DLins le Rave. j


tions le Ic ii iiiii o lrop)o~su'esp ar Rt' a-
11 ulIIlJiQcy Grpoa intl ; dit que
LtIlt t ic r Itt i it t)[ 9 dollars
Lcb Iiiii' 13 Lii(:h n a jpiV r la


loik) Lll lraei eXWo l)tIa toLalit6 do
1,t zl.dto ; ciN ,io I HIprOVisoiIC


j-!,10 Ics doinin zosiiit'uLs rt~cla-

il ii, DI dt L I;lr 1, ifill oet G SvI-
vaiti la ii9-i'iv !(Io l'is afll ires.
AIc~o' iirdoss eit~sLvndocs Cll
tie I D1ijals i6 CL I pUIrine nIiSe ell
faillite
M icit)e orna v Consi in I contre
Min, inc limitiztn l'ct~lan ; Lioravar!.e
2 iida-,fu (Oiilirc lc6s epou-x Liiitni -
wiiel f,,Lit~au;
D,- .1:- I n Cii !is-0,. oco:iire An nibal
J1 tleS 3ice conkre Marie Gati-

lemy. Sur la deinkmdode I MeNeveis
ConstaiiL, avocat de 1)ihrthlemny la
leire lont a tail dLat I'avocat de la
leiuanderesse p)our 6tablir la corn-
tnerciaIiL6 de la dutte a 6L6 coinriu


V E IRD#.U'Ufn


line de ranch es
leurs tranclches a Verdun


(Cinem;aBi ParI'isianaa .
l)e:nai soir c'Lst laa Glu D qui
sera ol'rt au public qui I'a 'ant r-.
deni ndA.
0 se rapp lle que ce ilm, d'apr6s
* le celebr,: ron.n de Richepin est en
5 partieset interp'tAd pir la grande
Alistting.ette. Au surplus oa aura le
pla.siric voir i Rigadin et la petite
\loulinet l'undes plus grands suc-
ccs de Piince.
La direction nous prie d'annon-
cer que dem.iin s'inaugur-e la sdrie
des representations a PAtio:n-Ville.
II y auia deux reprAsentations: une
matinee et une soiide A laquelle il
sera dond *" La Belle Limoiadi&re"
grand drame en 4 parties de Paal
Mahalin.

On demand de I an
Les habitans des rues Fctou et de
1-lEgaliti se pl.,ignent du manque
complete d'eau qui savit depuis hier.
a Oi mineurt litteralement de soit
dans notre quarter, nous disent-ils,
s'il s'agit de reparation de tuyaux
qu'au moins on nous avertisse. '

Infection des rues
A la celeritd que met la Compa-
gnie A executer les travaux de la rue
de I'Ega!iit on peut pr6voir que
bient6t les voitures qui vont ai
Champ-dc-Mars pourront suivre .Ie
chemin liabituel. On salt que les
voitures passaient autrelois par la
rue paide, puis par !a rue de I Ega-
i: (t 6 de I-acitLn Bureau de
Place etc.

I:e ihai. l.ir h' i PIl onvi!Ic "
Cest ce S*-I qr'; i tm la (lie de la
L.igue de la j:unmcs'-e fluilienne, au
pre.,byime de Peiionville 'On jouerai
-'La Lettre ch,'g6e" dec Labtchc, et
une rive et spirituelle coin&dic en 2
:cris. "'Ue cause -jals lcti", de
1.eon Laleau ei Gzorgts N. 1I.ger.
Lever de Rdcau a 8 IIEURES ,PRt-
CI.' ES.
On trouvera des carries a Pdtion-
Ville chtz Mines Edimond Roumain,
\bcl LUger et au Pre-bytire.

Raporel Sieam.shiip ,ine
Sur le steanmer Or.,nge Nassaut:
Desverine, vict-pre.ident de IA.
fitme Ed. M. Raphel & Co, agents
d.- la Raporel S S. Line A New -York,.
Monsieur Desvernine voyi.ge en.-.
Haiti pour rogle- d finiiivemen.-
toutes les questions d'intiet- con.-!
ccrnant la Compagnie. Il doit cobtiH.


2.00
5.00

2.20
6.00


La Guerrre Eui'opeenne




L'eUCtel eonollmie lq des Allies


RiDACTION ADMINISTRATION-
Angle des Rues Ferou & America:' e

Les asBonces soet reae *
A Pear-AU-PaLNcB:aux bureaux du journal
A. PARIU: chez L.Mayence & Cie 9, Rue Troncmet
A LONDRES: chez L. Mayence & CO. 19. 1,29
Ludgate Hil
A BmxLIN. chez Rudolt Mosse S. w 19, Jerusalgw
Strasse 46-49
A Nzw-YoxI Universal Publicity Company 45 WeOW
34 th Street
Lts mauusc"ritZ instrts ou non nc sunt ptasreandu

Abon'-ements & insertions payables d av.anM


s~lQI I Irrrwrra~r~akP~lar~I 1 9 ~rLI1Lb~ I- -I I- I II -- -1C-


I


11RINCYF ( Haiti





LE MA TIN


fuer pour lcs ports du SuA Four Dans tous les cas nous trouvonsf
retouxner ensuite A Port-au-Princ,- dans quelques journaux, A propose
C11 il stjournera quelque temps. de la ctise de la main-d'&ouvre don't
Nous lui souhaitons bonnne be- sooffre la France, de singuli6res
scgre durant son s~iour dans le prIventious centre les hommes qui
ays to il romple beaucoup d'amis "-e sont lpas de race bladche.
pays l compete beaucoup dPatronsetouviets sont d'accord
dans le commerce, sur la penurie de la main-d'oeuvre
en France.
La FPle d'hier soir C'cst le secr4taire gen'raL du Co-
Un public nombreux compose en rmilt des forges. M. Robert Pinot,
grande parties de notabiliUts et de qui d4clarait recemminent, devant la
personnalitss de tout ordre assistait commission-6conomique du Senat :
hier soir A la representation cine- (Avant la guerre, I'industtie fran-
matographique offerte par le Club Qalse imniquaitl d ja d'ouvriers. No
allemand. tie situation deviendra encore plus
Les vues de la guerre ont 6td bien defavorable a la tin de-s hostilites
applaudies A cause des tircenstan- apres les pertes que -nous aurons
ces hiroiques qui les entourent. A la subies et inoui reLrouverous diffici-
fin de la parties militaire de la fete, lemnent dans les pays voisins (Italie
on eut I'occasion de voir sur l'&cran Belgique) les ouvriers qui venaient
les souvetains Francois Joseph et travailler dans nos industries' 11
Guillaume II, puis le drapeau alle- faudra faire appel aux populations
mand provoqua 1'eunhousiasme de la i'digenes de no, colonies (Indochi-
olonie. ne, Afrique du Nord). On pourrait
La repnrsentatinn s'acheva t "ar anini s o oc-,nror lnt, a, irtine ua itin-


tesvl sor o 1U.
Total G. 110,719 Avis de DWpart
iaiiens d Les depIches pour Poit-de-Paix,
Denriee et pr'eduils uaitiens dt Cap-Haitien, Pueito-Plata, Sanchez,
barqus "S Amsterdam durant Pto Rico Bordeaux, Nw-
mois de Mai 1916 par les steamers St i de P Rico, Bordeaux, N -
hollandais Orion et Prins WlVillem I. Y k et I'Europe, ( via S. j de Pto
Ricp ) par le S S Quebec eeront
4365 sacs caf6, 271.9. 0 kg. fermnes domain dimanche 30 crt a
742 sacs cacao, 59,300 kg 10 heures pr&cies; du maiin!
10 balles coton, 18,.00 kg Port-au-Prince, 29 Juillet 1916
f.663 pieces bois. 35,500 kg _
50 bails miel, 1741 sacs cafe, 234 --------- -
sacs cacao, 100 balls coton. 19,970
kilogs. L a Guierre



& m6diter





11 n'y a pas longtemps M. le Dr
Duquesnay, dqns un excellent arti-
cle., soulignait les preoccupations
de races qui, malgre la collabora-
tion de tous les peuples a la defen-
se de ila France agitent certain
Acrivains comare M. Lavedan ou M.
Urbain Gohier. Avec infiniment de
raison, note collaborateur s'dlevail
centre les conceptions 6troites de
ceas crivains qui veulent que la ra-
ce francaise reste pure, ne se laisse
Spasaltrer par des apports de sang
african ou asiatique.
Il.parvit que cest I la cause de
a non participation des Japonais A
j #u !.ew *urise continent curqopeen.


Quariiir Ge,.ral Allhmand
25 uillet 7916
Api s 1'khec de l'attaque anglaise
du 22 juillet, de nouvelles forces
ang!o-frangaiscs fuient une decisive
pouss6e sui Pczi6res-!e repas Piesque
l'enti&re attaque choua sous notre
feu, ct dans des endroits isol s, apres
un violent combat de cops A
corps comme a l'est de Pozieres, pies
du bois de Foureaux, pros de Lon.
gueval et Guillemont. Ce turent en-
coie Ics grenadiers Biandebourgeois
et le vaillant regiment de reserve No
io4, saxon, qui se distinguerent.
Au sud de la Somme. les Frangais
firent simultandment un fort assaat
dans le district d'Estr6es-Soyecourt.
L ennemi gagna temporairement du
terrain au sud d'Estrdes. En dehors
de cela, P'attaque se brisa avec des
pertes eztraordinairement sanglantes.
Dans le secteur de la Meuse, il y cut


M. Abraham ct 2 entants, Melle Li-
mage, Mine D. Lapierre et fille, 0o-
teph Perrier, Mmne Page, Melle St-
Pieux, Melle No6mie Lalanne, Karl
Lancelot, M. Bonneau, Luc, Marc et
lean Kernizan, Mme L Shard et fille,
Melle Leonie Latortup, Emmanuel
Bernato, W. et 0. Poux.
Port-de-Paix : L B61 zaire, Minme
Vve Mizael Codio et 2- cnfants Da-
niel Poux, Mine I) Williams A. Da-
lestin, Constant Rochetmont, Minec
F. Poux, R, Bien Aim6, Frank Poite-
vien
Cap-Hailiin : Preval G.abriel Au-
ustin, Mme ,lorace Bellerive, Mnme
W. S' Mine Ulmina Fouchl, Hilaire Chailes.
A'Nw-York : L. M.C de la Fuen e.
major L. I. Magill, Raphael Lhoue-
ka, Clayton, William G. He-bcrt.
Mme Pontives.
Ab -el-Kader,
ARRIVE
Sto-Domingo : Alex. D:xon.
Basse-Terre : Mme-Laisur-
facmel Mine L Ma!ebranche et
enfants, 7 Sceurs Saint-loseph.
(,ayes : Fv. c r.lius, Soeurs Abel,
Ste Avoge. Noemie, Agnes, Olivie,
Anionie, Marguerite, Herminie. Hi-
nesta, Joeta, Urbria, Olivia Rose,
Joseph, Eugene Pierre,Daniel Brown,
Eustache St Lot, Mme Ehrntal Fran
ce, Franois Innocent.
DEPART
Petit-Godve : Weber Saint Louis,
Quesnox St Louis, Gabriel Menhual*


qtilll, : rlL t ,t r n V ita 1 1 ent i n
et Andi6 David.
St-Th/oias : Ch irles Smith et 3 ,


.... ...-I... ......." P--1.........t ne '-* CU q.... -" une faible larger Un aeroplane
exhibition du Parvenu, charmante titm de tranwuvres et reserve r u
comidie b succes. l'ouvrier francais les emplois les russe fat descend dans un combat
Somme toute, excellent soiree plus important du travail.D aerien A l ouest de Bak-inov.
don't l'organisation pleinement r6us- C'est aussi le secrdtaire general L'AMIRAUTiE ALLEMANDE
sie mdrite des compliments. de la Confeddration du travail, M. HRAPPORTIi:;
Ldton Jouhaux, qua d clarait recem- Dans l'aprus midi dun 21 Juillet,
FianCailles mient, a la Fdicration desindustriels uil sous-inarinl ulletnand descendit
Nous avons recu des Gonaives le et cominmercants francais: La classes sur la mer par son teu un biplan
faire-part des fiancailles de Mile Zu- ouvriere ne s'opposepas alintroduc- anglais. Les occupants, 2 ofticiers
LEMA TRIBI avec Mr JN-B3APTISTE 0ion de la main d'euvre etrangire furent fails prisonmliers par un ad-
DUPUy Elle la subissait hier, elle sait qu'elle roplane alleinand, et transports en-
sera indispt nsable domain. Son dd- semble aven l'aeroplane ennemini a
Mlesse de Requiem sir Otant de voir les industries Zebrugge. "a board d'un torpilleur
Madame Vve Antonius Laontant prendre un nouvel essor, elle le allemandi Des lorpilleurs alleinands
Madame Vve Antonius Lafontant pourrait logiquement s'opposer a la s'avancirent dans lanuit du '33Juil-
ct ses enfants font chanter le 4 aouit venue d'elenments indispensables let sur la cote de Flamidie jusult'ai
prochain en la Basilique St lean a pour creer cet essor. 1 eimbouchuie de la Taini-e, salln y
MiragoAne un service funebre A la Et c'est encore M. Sembat, mi- reiicontret de forces navales ennie-
m6moire de leur regrett6 6poux, p&- nistre des travaux publics qui, dans inies. En retournant le imatn dui 22,
re, Anlonius Lafonlant, ainsi que des un recent discourse, A l'inauguration ilsrenconltitreiintplusieurspetitscroi-
autres victims du tragique 6v6ne- du canal de Marseille au Rhine, seurs anglais du type *Aurora" et
ment du 27 juillet 1915. posait le problem, prevoyant que des contre-torpilleurs. Uli court en
Les amis tat de a Capitale que Ila guerre time, ila France stra eli gagement d'artil!erie s' nsuivit, dans
des aP isetantdeaCprisdeconse Id -
de ]a Piovince sont prits de consid- lvale par tun flot de proltaires ve- lequel lIenneii fut frappj3. Les Lor-
nus de partout i pilleurs alletmands retOurinereizt A
rer le present avis comme faire-part. Cette perspective laisse inquiets leur point d'appui sans tre endoin-
certai.s Francais qui, avant tout images.
Nouvelle A la main dasirent conserver la puretd de leur Un sous-inarin allemand altaqua
DEVOIR. Substantif masculine race. le 20 Juillet, an large de Scapa-Flouv
(Peu usitd.) Dans un article de le Depiche de sur les iles Oikney,le point d'aplpui
Foulouse du 30 avril, un crivain de naval ainglais un dread-nougt an.
"^"- valeur, J. ii. Rosny aind, parole de glais eM lui plaqua deux torpilles
I ce qu'il faudra faireD, car, dit la Uneescadrille d aviateurs allemands
A'os denraees Dei ache,. nul nest mieux qualifi6 attaqua le :5 .Juillet, A I'aide de
( que lui pour collaborer par la plu- boinbes, la station aerienne Oerel
SI 'Etranger, me et a l'abri des idWes democrati- sur l'ile Oesel Les garages d'avia-
I ques a cette reconstruction de la tion et les aeroplanes qui etaient
-- France don't la guerre a fait appa prets pour either en action furent
raitre limperieuse ndecessit.e- frappes. Quoique les aeraplanes
I Denrdes et products haitiens d6 Le maitre ecrivain'constate : eD6- allemandsfussentint nsivement born
barques a New-York durant le mois jb la main d'Teuvre nous manquait bards par les torpilleurs et les ado-
de Mai 1910 par les navires Nickerie, avant la guerre. Que sera-ce aprts?1 roplanes de combat enneinis les
Orion, Uranus, Edith Siminfton, Aib-,Le plus beau de notre sang a coul6 attaques allemiandes fiirent mlltho-
bie C. Hubles, Lrjok. Elizabeth sur les champs de bataille!* diquement execuLtes TousPos avia-
i eems et Prins der Nederlanden. Les pays surpeuples fourniront la tcurs retouunrinront a leur point
main-d'cmuvre. Nos colonies nous d'attache sans domnmages.
Cap.Haitien : 1 lot campeche 22.400 fourniront un le1ment assez louche; .. .... ..
livres. or 3.-00 d0jai dans vei tains districts, nous
Port-de-Paix : 2 ball< s peaux de voyons naltre de singuliers petits Combattezla avee leasPastilles comprimde
c -es. 632 livr s. or 31. F ii ais n les ou Jau s ; c du D'Dupeyrous 5, Square Messine, Paris, '05.Pros.
chl vres. 532 li\l'CS. o0 31 b. F 'aii I;Olltl eS OU JaUl.'alll-b Ce voctuscxplicatifsetddmonstratifsgratsett**suraemanac,
Gonaives: 50 balles colon, 14 207 n'est pas de quoi clever le niv au
lives, or 1065. 3 balles l eaux de de la race...v |!
chwvi es 1841 livres, or 724. | Qu'est-ce a dire! Voilt zomnment, j0loutV( t l
Port-au-Prince: 4 lots campeche en vrance, certain esprits cultives
89.902 livres, or 11.800. 127 balls dirigeant l'opinion publique, jugent Ai (pi (tiie
coton 04,262 livres. or 8122. nolre collaboration L la guerre ac-
Jdrnmie: 3 lots campeclie 1.33800) tuelle. N'tst-ce pas attristant et Prins Wil\in I
lives, or 21 494. '100 sacs cafe bien faith pour 01 usser le3 senti- Pins \ilIer I
17,724 liTres or 1.07i Intrints patrioliques de plus d'un? DEPART
Cayes : 4 lots .campichi 4 134 40 Du Nouvelliste "de la [Guadeloupe Gonaives : Mme Alice Arteaud.
livres, or 40,575. Mine Lancelot, Mr Francis Salgado.
Jacmnel: 4 lots campthle 694.000 .. Mme G. Brea, Melle Ch.telain, Mme
nt. eG749.IeI BIeIh li


zeau un train special laissera la
du Nord samedi p:ochain, 29
rant, A 4 hcures de l'apres-,nidi
Thon:? zeau.
Port-au-Prince le 27 Juillet
LA DIRECTION.


gare
cou-
pour

1916


APL RITAL
Li' tjntu' bilger
QUALITY SUPERIEURE
BORDEAUX
QUINA
V1N TONIQUE ET DE
GOU L DELICIEUX
L. PREETZMANN AGGERHOLM
AGENT
I


Es ano ele !...
Esanofele I...
Lc vainqueur du valudisme,
souverain contre les fi&vres les
plus rebelles.
En vente chz
I. de aratteis
Place Gelt:-ard
GROS et DETAIL


se prsewrvej


rdes


des duels d'artillerie par moment --
tics violenis. A loulest de la Meuse,
des combats a grenades insignifiants.
A l'cst de la Meuse, la tentative de Pour se guerir et L
I'ennemi de reconqucriir la pente de
Fioide Ttrre ichoua dans noire leu RHUM ES, TOUX
de barrage. Des patrouilles alle- 11 UM, 1 U
mandes ramer.-rent des positions Catarrh ,
liran~gises au nord de Bilschweiler, C
30 prisonnit rs. Le lieutenant B ldi- M
mus descendit au sud de 13-narville L L EM UL
un b;plan f',a Cs, ce q li tit le (& Huile
quatrieme mrnis hs dJe combat p.al (auileC
Baldamus. Elle donne des
, l'o/ ot / EIis/: l)e faiblcs- dItach- prvient
inents turent repousses au sud-est previent
de Rigi. de. m1me des patrouilles P Dans fa outs
sur la Duna-
LAKOUPE D ARMlIE DU GENERAL -,
VON LINSINGEN:
Les attaques de V1ennemi sur le Mme Ida 3Beniamii, L once Valine.
fro it S.onovka au sud de Berstcczko Ir&nie : Melle CUlie Malebranche, /
atteignirent la premiere ligne sur et I ent. nt, Hernann Malebranche. s
41llm i, T, VI- tI,. e-.- ; Jl


Grippe, prennez

RION SCOTT
de Foie de Morue '
Poumons Robustes et
-a Tuberculose.
f le Pfh.. .lmes.


Service lydraulique A
l'eau de la source de Tn*.
era couple tonte la journde
undi 31 juillet 1916 a cause de&
aration urgentes que ntcessita
es tuyaux.


Avis 4
Me Pierre Hudicourt annonc4
public qu it reprend la direction
son Cabinet.
Port-au-Prince, 29 juillet 1916.

Cafi-restaurant
Saint-Lofu
Ie rendez vous du select port
princien.
Specialit4 de :
Cr.me glacie, Sorbet, Palis
franchise, Plites de viande Vo.l
et Gateaux sur commander, Liqun
et Vmins de premier choix.
Salon pour dames et enfani.
N. 93. L'tablissement pour
se d'agrandissement, a pto tranr
en face mason E Lson.
Mmine HI GER PETERS.


A Martissant
Vient de s'ouvrir I l6gant Bar
BRISE-MARINE en face
propridtd de Mr E. Ewald.
Les amateurs du bon et lea
meneurs y trouveront desco
nations de premier choix, ami
prix qu'en ville.
SANDWICIIS et CONSERVE
tous les jours
Scmniee soigne -- Venez v

Ligue R'olt ddisr

L DEPART DE NEW-YORK ,
Le S COMMEWIJNE lei,
DEPART PouR NEW-Yoaz.

Le S/S OR \NGE NASSAU Itk
Aodt.
Port- u-Piince 1 ii e ct 19l1
AUG. AHREND S. A4gin


Remplacez toi'ours A
I l'Hu!le .de Foil de Mon"


VINtGIR
todotannlque pnospLa
Fi


enfants.
Poiinle-.t-Pilre Mine E nmanuel
Lavaud et 2 enlants.
Jcrdeiie : Walter Sansariq, C St-
MN rttin.

AMouv2ment (tI
Cabotage
Departs du 27 Juillet
L Eltfo]t, cap. DIcius, Gonaives
Myosolis, cap. Uran., Petit-Goave
Laura, cap. Jumeau, Miragodne
Char.tU, cap. Benjamin L6ogane,
Paroissc,cap. Cenophat, a
Dieu Maitre, cap. Tcllis a
luliana, c ip. Rosemond 1
Ste Hliene, cap. Lapagerie, Mira-
goane
Dieu Puissant, cap. Isineus, Petit-
Goeve
Vertigneul, cap. Philisca, Anse A-
Veau
Depai tement, cap. Darius, Grande
Saline
Ca Ira, c,,p. Sinmeon, L0ogane
Seneque, cap. Lapagerie, Miragoa-
ne
Ste Claire cap. Lumania, Leogarle
Dieu Merci, cap. Andre, Grand
Go ave
St lacques.cap.Raguel Petit-Goave
Dieu Merci, cap. Desilus, Grande
Siline
St lean, cap. DMlima, Petit-Goave
Georgette, cap Dccius, Gd Goave
Proicge, cap. Chapoute
Arrivages du 28 Juillet
Aima, cap. lort. Si Marc, 2 B. co-
ton

ENTERITES"
et MALADIES GASTRO-INTESTINALK8
Diarrh6evertedetnourrlsaons,Ent6rlte muco-
membraneuse. tuberculeuse; Constipation,
Accidents appendlculalres, Ftidvre typhoide,
Maladies adlPeau.Acn6,Ecz6ma, Furoncles, ls.



LoPLUS PUISSANT ANTISEPTIQUE
c la dose de 50 &100 gouttes par jour.
d'ANIODOL INTERNE
dans une tasse de fleurs d'oranger. I


P. C. S.
A l'occasion de la lnte de Thoma-


Trbsd&i


UNS VERRE A MADPFSE AVAMT LI pf
A. GIRAD, 48, Ras fIN~h uS


A nemuire
Uae grande lflis()~i. tr6 S pal
situ 6Ca u B,)is-Vern. i aec:




1~es Iiingtirient oo Sifl


B T.Babbittj119
Savon GoldBa


IRENCHi AMWRlII W-1
VII\ S de CA1I.IFORB
Vins rouges: Claret, ZinfAndd,
Vins biancs ": Hock, Sautcrne.

Massac issett Breweri*
Bi6res Pilsn, .
Plaff&a Kinis BoA"
A lleys Porler & Kinigs
THOSE WOODWARDi
Poissons salads en Ito 0
Re A-..u" IN


Eug. Le

PORT-AU .P1UK


Iq


I


, BRONCHITES


T Plus actif 2
Effutach conswins


-4


I