<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02645
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02645

Full Text





india 1a R I7 ~96


QUINZS CENTIAWS


bara II imikE 31O


-. -I -I -, -_ -_ -,: -_ -


- pOT AU PRC


D)SPARTKM ENTS
I r0 *A


* .*. .uI


0


2.00
5.00

2.90
6.00


j2


G .OC


OUOTIDIEN


pORT-AU-PRINCE (Maidt


RAACTON ADX INISTRATIJIWN
Aged a... NrcF" &A Am~nca-L*

LaaM &3.3stesent reVoe :
A Vs.RC-Aw-Pmimcauz buremuzdu iser'
A FAaaazches L.Mavence A Cie Ru' 1b
A LSMUas: chess L. hlaytnce & CO. 3,
Ludgate Hil I
-DENMV.cbe Rudolt Mome S. w ajq ~ ajCV
Staraac40~-49
A Now-Yoas Universal Publicity COMPaaY 4,v Wor
54 th Stfeei
Lmt mmsk$ i2Sft#S 0 OU LSW HMMpS

Abcnremer 89 &s,,sefflorhs (q a~'t.


ET'UDE
SUR LES


I-Ulias ( 'AMie


abi3sa dJer de la Republique
aux Etats-Unis, Mr J. J.
nd. eat I'auteur de plusieurs
sur I'Anglete re, notamment
IeTh#itre et le Itoman3 anglais
a public tout receininent. et en
une nouvelle etude des plus
quables sur les Etats-Unis in-
i: Willh Americaas of I'ast and
nt Days.>
rJusserand est encore aux Etats-
et il eat le doynii du Corps di-
tique, & la suite de sea treize
de services conmscutifas au
do Washington.
long astjour aux Eltats Unis a
por l'illustre diploanate une pd-
de sympaltiaque appreciation
pays o0u il est a credit., de ses
itutions, de ses progress eta tous
es etde cordial sollicitude pour
rand people americain. Son livre
biographlques et histori-
est un nouveau tenoignage de
observations attentives dana Ie
an6ericain,et tout particuliere
de la just appreciation des re-
fraternelies qui ont toujours
entire les Etats-Unis et la
Le volume de Mr Jusserand
vra dans la inAmoire des ci-
a ronnricains d'aujourd hui. qui
pu oublier toute la cordiality des
tums en-tre les deux pays, le
enir des services important
vl France a rendus au people
caini dans le pass4t, non seule-
en concoumIs materiel, n is
Sdeo sa vive et generl-euse aultid
quo do ses encouragements
miles jours d'.preuve.
A part la valour hItteraire et to it
t6rWt des eludes historiques et
raphiques quecotatietl'ouvrage,
lecteur Oprouve une reelle jouis
ace par le charnie que lui pro-
ces pages 8 crites dans un an-
Ooriginal et delicienx.
If Juserand en vrai diplomat
it la delicatessen. dana son livre,
" pas insinuer aux Amdricains
I Our reconnaissance envers Ia
me; mais aucun patriot amdri-
m ne peut lire ce volume sans
Sriwe emotion, sans etre inspired
Se samples faits relates, et sans
tir oe d4sir de manifester sa
akIde i r1'gard de la France.
,a premiere 6tude eat consacrde A
koebambeau et lea Franais eon
Arique., Cette 6tude eat la plus
MON; ello est base sur des docu-
o lo inedis don't Mr Jusaerand
1 PlUseurs extrasis asses 6teodus
jersonnes qui s'interessent A
IOde I'histoire de I'Amdrique
F=(not une valour toute particu-
dans cette nouvelle source de
---eaents; tandia que lea lec-
Se 6116ral pourront jouir de la
*IOIr de touche. do colors du
, Ot 1du. piquant quoe l m6thode
INOWer loor procurera dans cette
a sr* lea tats-Unis d'Ameri-

gsr aUtreG biographies I une
*s L'0Lant et la Citl$ F6d.
*t I'sutre, celle o *W hing
1i Isa -ran"ai" con -onieot
9ac- fe 0. do *nat6riaux dontquel.
S ,tout I fa ls inodits. Ce.
h1 la 0 ao l emme charm


Franklin. A l'occasifon de rotto f~tce
une niddaille coirnata'~pai'ualive flit
onvov69 au G'umveriijeiaa"int .le a H,%-
9 liueFruaa~'in~e tpvt'-' lim eoti' 4lii
:~ngr~s all'ainuc -in.ltiabsdtu
Jussersand re';iat la iito liilo t Iw o-
vionl~;luei discoiji s matlmiai i lauI-. q oiil
a reproduit &Iai-4 soti hlvra...t v(olaee
eat mine larraiti sea do~s r-l~iwooas cor-
diales et comastatites. quai existeoit
depuis pleas duan it ciu'ewmre I&
France et lea Etats-LUaiiid1.% m-1,6ique.
La gitce litteuraire daii, Utt- e~ ic
pages do ce bAl oiuragote.st saurtotit
app. 6cisble daiaus la dolJi.'ace 41-! Iatj-
teur: To tlieTlairiteema oii.-r tail S~ates.,
l'orijginal; les p~eatei~ i~ll~
(Jue prodiiit eftn gauiIt-at l svlos al-1n
rabl" do Mr Iurss..aaud ueaa Jtaument;
car if a pti expri uca .e, pua~ eta
botne laioguie amagILtis.e avot. ti: It&o ia
finesse de gofi it!e I e'quui. t+..I'Cau1(: l.
Dans a lta stidsr 1141-11 tiW) iji I
Ain.~rique. Mr J usst-raa,l .d uit jratt eta
b illaratstraits et [trg,!11i *un!;ii1Cite(dItt

(ran~aise pour Ies".;colomoi A110I tuI'Cai-
nes durant leur hatte pofur I iuait'peaa
daince.Lcscoiavielaouis,l'ii'A lqua ger-
minst dana I esprit de, colm~is amairi
cains A totis Ie3 (egres .et tout cc
qua adLait tre~quemmntaa mt a if lesWe


LA G lUEIE I


battaicnt ia de docons don BaNO ~~ I C ~ jI3GALAH VOI'o-AU PH'NCe
avaieiit itO l~ e--tadv rsaimexg. Le g0116-LO VEL. nLES I .AU -1i*; ti
val frito: ii-; (Itit I.-mr exp~ijiq ei*que 'esj j es 1,-u.1 rcrlt ;,r4P 1perrevil
l'm'uuem~ ~t~~ta estts;i ~D.*a 1. 1)lIcSoixanit..lours d'.sb tivs# 'e coin-
lol aill au Ot-a~ilsii soaal mmmt'a *Cette It DIn' It:m nce r., q ti-JPrt .:rru~f he'
b...titi fat l irelle *au (I III- )ia-saa Co'ita I 14.'c ,com cirg.d.I.
A tow; ls IthoImmot.~. L'~ambl~ssademur -- raiireCommraargstiom I b., ca u'in
J t-Aaseai niadat tvuvt uiatis Lk I 4spollm=C .iL5CdurIani ti SUVI di! Iio,:, 1,
do lloclaambatiwaa-waisoe ii parlAle, -LC.1 VSalSltd k .
aye:' toii.- les atatres ivucot's dii ra- P-11 S kNS FIL ,son arrive le Irofi'ut Ai de l~a iia~n s-
r~acI;.-v ie riall'i4 -a tilltra..ilde IumaiC6 re occasionl ;i;)it~s Ccl a pj)uaxI c re
it' aCetictte n)Ioui'it3 iiX Iitiiitls anoitare ure au,.-LItaS-Uias, VIA Cu b
ce tfiia'tait cette foree laiute pt t., lachrd
ssiarmfontjat to~i~ ts's rbstacles, et D"-pecties d it 1.)Juallet l)Ji 5 S PRAIRIE "A ,
Iperlin-ttaitA & ii atimliosafian(aise doI Di~tx niille dollars ..at isimmUrived 't-
minaarcler ilOi3 empippip aitimjiird hui 1;NE-w-oa(K.- DIx huit enfaints rmealt l ncev-.aI rs, .il nd .,L~ d ,
&sis 1& ,tte w~ireles (jer,itilits- s~oil soit s de p.a ilysie in f.anti e a
W1dtia lg it fcmoAl 1 t alreN,% k k. sco eilin dpi 4Ou4.as pour aI&Ijxamitt I.-.'(iv, Ce do'.-
uldeb ut oii4 aiit naiifavemipp a YwYo kci e'taoA ea P24er Jiltitu.tv.61iti ~tx I hi g utit. 1,u it.
de uo~aaa~tai~ dp~ui'aheures aujou rd hut A dix lheu et, anmt]%-,I .ll aIII1., I1101ipk : Sbi lio
uia traiL6 d'aliatirau, bNella :jte etel sota morts .1Hi ooh'yni. nstl1i~lji_- dcswiuck i; x so~daiIsdo
acto erattaiiiairtit ie v .eC II "t!IS -4 NO-o-14 VIAE ORa V ANS 8 persoai fiS I'at.ateirae d" MXliine .1 S tnt tao.
e~l~~l ttI VAice d' 'tidve -AI9 st:SOW mzortus et des propiiet~s ddz ui-lPuerlo- I:..LI -t\1 ''aitcch 11isi xl
tateM ria',hmi.;ave.:.'. Les i'asanil ts tes 6-.ilu~es ,! plus de qu.itte million' daez ce quill I tit JA Siiazit4a
tnomullLtit e Iks I i atll-ttatduo I&paix de dul iars duiri int Ilou rg.in qui a e(nri \'oa lr
ap-6i arsiviio' uitwe %wItotietise 4 1 tiji iiverSL& les ru~gtoii% du (;Olfe `du dcux cents ho-nines s50 ita tix eta
m1a jo'atalt I-it'l ;t aloiargjpossessionts Mexique. su r les c:C)es de :Alab ima 115~ntectii. : o5
di mWa-t-inert.M itss 11 v vaitt (tais et d a iaSSISsi pa, Se!on renlSeagne- le Gouvcrsema:t. viiit V t I p fu ic tili
letar A nat eLtt- p~voonioI e oissamate, mnents re;u% ica cc matim. Les ro-disposition .1i cur .g *u1i ti xfr 1tt
cct. mce tour #*fit II) tO a'natta-tes et les to ts on! beaucoup sout- droit 0o, 1I:s atiraiIVasI.. p;1CL'
relle I te Diell ;A1urccist.'iaaelttCia ten. q ueCces 1hommns lse -0 t rIII
ftert 4 I'Ioiatajc.,~ IEE LommrEs. -- Les Russes d~clarent be in~esie ~ orh o
J. i. CIENET quills continuent leur advance ditis le mesitn!. sart ~ o eIc
scceurde Cztrtoriok avec les pri, 1) S,'5S"\EMI Iis"A U %S,' R (E"
sonniars teutons don't le nombre Rteuw~citez avis SMaV.-III, au ( &)!0-
augulenle ci je our. nel Pcndleton : -' Ne r' conna-sscs
.'BO EE NELoN)RaES. Les lFratgi is iSFppoT pis et lie bliines aucuate Coulvematiora
tent .avoir gigiie ut) peu de terrauniqulo~ ~ae ti iR~.n
sur le% rivics de li Somme, ( It,6lsi avecaucun laoinine c de urs 1 tI1.1pS.
f.--. conditions duii icips entra.veiaa les


A gauche :BRAND WIHTLOCK
Ministre des Elats Unis en Belgique, un facteur imnpo taMt ,I is les
affaire& doe e pays.
A droite: THOMAS NELSON PAGE
Ambassadeur des Elats-Unis en Italie, auteur distingud.


cotte 6poque, pour fructilier plus R dpublique
tard dans le sang vers6 pendant la "
revolution avec une fervour d'int Dom itCttca tine
rets dans les affaires des colons par
dessus l'Ocdan. Mr Jusserand a piint! -
tout cola en un tableau respleindis-
mant et digne d'adiniration. 11 a dd- L'archev~que a res;u aujourd'hui
montrt que ce "'6ltat pas I'antago- le message suivant du president du
aname centre lea Anglais qui avait onse Municipal de Santiago: *Les
p. .voqu ,'amiti, enthousiste. lea! ConseOi hlnp ai de S ntago : *Les
provoque 'aoncouriti a ethouste le troupes americaines sont entries ici
vive s pa d cohie pours lea id l des en bon ordre et paisiblement. Ls
vive olons asmi ai ville de SAntiago vous exprime la
S On double souvent.. dit I'auteur profonde gratitude au sujet du ser-
do l'Etude sur lea Etats Unis d'Amn vice patriotique que vous avcz rea-
riqueo que ce n'etait pas alors en du en ,vitant un tr"; grand conflat,
France la pdriode de I anglophobie qui aurait pu occasionuer sa ruine
mais de l'anglomaniae.. Tout ce qui et la longer dans la d6solationa.
talt anglais n tait admair et initd, Avisez I'amiral Caperton et le Secre-
quand .c',tait possible... La liberty, taire d'Etat de Ia Guerre.
Ia philantropie, lea droits naturels -- Quelques rivolutionnaires aux en-
tom ces mots produsant conur ee. virons de Santiago n'ont pas encore
U. ardour do croiss aenflam cnnait d6pos les armes; mas on eat en
i ae m urdes oeunes Lranais.. La droit d'espdrei qu'ils le ferout pro-
cause 6tait rdellement une cause sa- chainement.
crs, Is cause de Ia liberty, un mot I
magaque qua remuait alors lea coeurs ..--
d plas g rand nombre.Es*e
K InAr .amvde do Rochainbeau on EILtled emsie"
Ak qtue. am4ar i le lI.diens., an- A vendre unn Bums Felchbt, roae
mns qie ds F rucais. no pou- caoutchoutd avec accessol .
vs3t ooaprem do pourquoiills coa- Sadresser M NA .


op~r..tio'is mil 1 a C.liusieurs ccii-
tamnes dc piveo~ itevrs i~letm..nds oil!
kn c~ipiuics duiani Ie comb.At dilier
Soar. De vio'ents esigqgveuntts dir -
stillem acsontatCAIlaalucs hut Ie front Jde
Vrd u:.
Le steamer allemanJ eI~orij 9a 3


The lam(sm4 V 1... iee
FIN E' f~esUl t IIE flee


ete coult hier par un sous main -n
russe. Le capitaine etl 1-'quipage se I J. tj A sont sauves dans les canots du board En gros et ea detail
Les Ru-ses ont comnmenc une gran- Angle des rues Coutbe tt "sars
de oltensive sur le front de Rigi. En La meilleute et la plu, -hygiai-
consequence de lIurs dd~aftes, sur 3 que des bieres.
sections. les Allemands oni corn-
iment cA retraiter en masse, et A por- .
ter It ur front vers I'ouest.
.oD)RES.- MNlgrL une dbfaite Les Elt a1s-Un is
obstinae. I mifaiiteiieanglaise, assisted r -
par I'arillerie, a pousse de I'avant t 11 ,li .Jfi(ltZ ,
avc intrepidit6 durant toute la ma-
tit.-e, et report, plusieurs impor- Pa' sanIs ll
tants suz:ccs. PcnJant ces derniers
jours les troupes anglaises ont cap- .... ,. N .,
turk vingt canons et cinquante et u I.- U, ra.Ilution
une mit-alleuses. invitant le Pr6sident W.V,o a les
BERLIN.- Les pertes des Anglais conseillers, son entcurage ct les
durantleurs attaques A Thiepval sont corps lgslaaf A user ous les et-
rapport6es tr6s lourdes et sans avan- forts po.sables pour eviter l. guerre
tages important. Les Francais ont a Ott adopt par un vote A 1 unani-
capture Huarter apr6s trois assaults mait durant la session de la Coift-
d6sespir6s. rence centraIe de R aibbins amrncri-
ROME.- L'offensive italienne est cas. ,
conduite tr6s 6nergiquement ; et EL PA o.- L g.i.ral O'rego
dans plusieurs secteurs d'autres pro- se prepare A reprendre lofteuave
gr.s ont 6t6 faits. contre Francisco. Villa et ses noin-
De notables actions d'artillerie breux partisans rvoluationaires lut-
continuent sur le front du Treatin. tant centre les Carranzistes jusqua
Les Italiens onut en outre repris des cC our. Le succ6s 'rces s. ban.
positions dans le bassin supdrieur de des de Villa ont fni pr atrmer le
PAstico. chef du pouvoir excutifai Mlaiq'l..e
PrTRCGAD.- Les Russe oat en i- Saw ANToNo.- Le. tojpes a.'-
core repouss6 les Allemands A ricanes toutl le long de a fronwtre
louest de Cairtorysk ; ils occupent mexicaine sont mobilised.- ,.t n
plusieurs autres villes et ont de nou- A tre lancdes sur an po tqluelc."a-
veau capture deux mille prisonniers. que, qui serait menace par les banJe
En Galicie. its out accompli d'au- nouvellement oiganis cs Jdas 13 r6-
tres succhs et capture hier mille gion du Chihuahua.
priso-niers. io luillt 9z16
PETROGRA--Les combats A l'ouest WAsHINGTON- Aucune nouvelle
du Bas-Styrare continuentavec beau- nest parvenue ici aujourd hui con-
coup de success pour les troupes cernant I'attituJe de Carranoz. Ua
russes, qui ont capture des positions progrei definiat vers une entenae
Austro-Allemandes. satisfaisante aura lieu la seaMAine
CONSTANTIXOPL.--Les Russes ont prochalae.
essays en vain de reprendre les po- NOGAL.E-- E iviron deux A trois
sitions militaires dans les sections cents hommnes des t3r c de Carran-
de Tchoruk et du Caucase, qui out za ont tti aniassaci k pir dIs Indicns
et6 captures par les Turcs. Les trou- Yaquis cctte semamne dJ As le Uis
pes rushes out laisse quatre cent Sonora. Les soidats umgcai.as uot
morts devant une de ces positioot, t6 biAlts vif&


lOi&


WV---


upw








____ ~~~~La AT1~ __ __ _


eoir def1t#ie mseph A an an de prison ct a la La 1:e Je I .1sarialle Uitle
estlitutiou dc la souninme d: trente dei 4 ste Err fierIr
4a I' EIran efr ,iois gourJe.. Mlg,-le mauvais temps qui s'an-
-- A I'audience d" 4 iuillet i9,6 le nor cai samedi soir,la te de l.*As-
Darnr6a s et proluAts haitions juge Iohomire ,ya..t I out asses soci.tioen Mixte de 1lCEjvre Chre-
d6barques A N-w-Ycrk l ,eurs lPo,'lh tl Overt. en presence tienne a pu avoir lieu. D)eux 1110o-
durait le nmois d Avril 1916 iu ministire public. C Agnant, a no'ogues ont a'l dits par Messieurs
r:ononce le iiug-,net ,iui conJamne : i....... ...... .:n C-i.


-_ -1- 4' ....'. ..1-c kUlgul Sl III Cn e l- r sv alsr s.t
CaP IIAIT.CN \. Fltir.,i ue i sx jouis idc prison ou e unc p. esie par Mr. Horelle
14 balks pct:wsx chlevres 4236 liv pour blessure sur Mademnoiselic L Hr.ard.
5 b.arils cire 145i livres. a9 paquets ,estine CAnetin : Puis le riJ, au lkraua Nbcufts 472 livres. lot cam- Et celui qui con iam ie Pierrilus medic de ('h.rlis Ntiiry: 0 mdan
rche 49280. (Pierre A drux an d c prison pour .dflile. L'iipa piet. ton de cete
I OaT I l : vol Je beut. piece laissa beaucoup A desirer ; tani
ice bAllks peaux de chevre. 786 liv. et si bien que le public s'impatienta
i ballet piaux iAEfs C3oo ivrcs. Quelquts instants apres, cc lut le
GoNAINs: AUDIENCE Civi.E DC j JUILL.ET 1916 eir de la desopilanie comedies d,
IS peaux bcufs 150oo lives. 2 Courneline, Les BAulingrios.C'est avec
lots camp#Lhe 4800oo l hves. I: Prsidence diu jge Lion .Ionlis, salitaction que le public suivit lee
balts pc.u.x ch-vies 7 .19 liv.es. luil 4F. 'il, asNi olasseours; diverse phases de celte comedie,
woo belles coton 3S891 livres. T. A.4gaatl.\IiltIre public. laquelle a kid tes bien interpreted
SAINT MARC : par Mrs Plaisir, Gustave Augustin,
25$ balls coton a)"2;j 5 ivres. I lugement ret du Miles Alina losaphal et Liureite lar-
lot camp~che j6.ooo liaes Celui enite Mme Vve Mesmnin La- dieu. a qui nous envoyois nos coin
PORT-AU-PRINCE : vaud :t Claire Leopold Clain. Ikquel pliments.
2 lots campche. Iai tonne*. 3 jugement acconde un delai de cinq Ce fui enfin, le krand drame d,
sacs cacao 480 livrts; j lot:. cainp6- mois pour se libvrer envers Madame Liautaud Etihart, La filh de I Espe-
che 196660 lfvret. .s balls peaux Lavaud. ir'rqui cut encore une lois beaucoup
chives 7367 livres. s 16 sacs cam- de success. Les acteurs resterent pres-
pethe 8Q25 lives 200 sacs cafe Carema Paris aa que tous dans la note.
44265 livres 6 balles peaux bceufb A la repieenitaion de )eudi le Nous adressons n-s compliments
686 livrcs 159 peaux bcufs 16ju pub'ic aura le pl.aiir de ievoir le aux organisateuts sde la fet et parti-
livrts. bean film *Rci.imbole ct I'herisage culirecment a I-honotable president
AMIRAGOANE du Marquis de Morlontainev, roman titulaiue de I'Association, Mr. HJra-
7 sacs c4cao 1418 lives. 3 paquets d'aventurts d'un vit interet. cius Laventure.
peaux chivres n6 aS lives, I lot Senice des Ptes
camp&che 886ooo lives l.es lyitres 4Pe tew-Vork Lei dep&ches pour Petit GoAve.
IRIA.MEI- Le grand roman americaiu adapted Mtnagoine. leremie, Caves, Jacmel,
7 balles peaux chevres 1667 lives au Cii.ema a tellement impressionne Cura;io,. Venezuela et TutnidaJ par
5 c-isres cire 778 lives 221 sacs les spectateuis A la representation de le SS /eus, serait termees demain
tAc o 35750o lires. 134 sacs calf dimianche du Cniiim.i-Parisiana qu'als 12 courant a 4 h. precises du soir;
235 36 Iivias, 22 b.-Ils peaux bueuts ont manifesto le desir d'en admirer cells pour Coiaives. Port de Paix
3722 lvits trois episodess la prochaine soiree. Cap-Hlainien. N-w-Yoik -t 1'Europ,
LAVoYS La darLction i ous prie d-informer (Vt.a New-Yoik ) parh I Sl Commne-
I lot camplche 240 tonnes. 17 le publ-c qu-elle est heureuse de se wine Jeudi rs crt A 4 Iais pr6cises
bilkes peaux ch&vres 4717 livres, 4 pt pier A tombler un desir si legiti- du soir.
balls peaux bceufs 2o5o lives, 7 me. Elle otffira donc A la soiree de
barils care 2200 lives, 5 bartiquts dimanche : Le portrait qui tue ,1 No.etiellr A I maim
mied 260 allows caisse ecaile 24 La chamber turquoise *, Sang On pale d'une feinmei du grand
Ivrrs pour sarg '. monde, beauld plutlt mtnre qui est
AQu.. devenui lamualtressad'un architect.
I lot camp,.'he 400oo tonnes j lot I resetiller financier j Qti'y a t-il d toinanit s'exclanme
campibthe 246.ooo iivres, 18 balls Le conseilh r financier prtvu dans uwi jaloux. il etait bien temps de
au> 1240o lives. la Convtntion Am.ricano-Haitienne reparer ces ruines !...
ACMEL est nomme. Mr Addisan T. Rouan qui __
I lot camle&ne 220.000 livres, 45 a eti present pour occuper cetteim-
ballks colon 20.465 lives, 8 balles' potante lonction est agree par le A vere
peaux chaivres 4691 lives Gouvernement haitien" AI e l e
Total G i:8 779 I Un coffre fort pouvant contenii
F1''i mAtl environ cinq mille gourdes nickel;
|Lg aA re ds ifS oi malhts dusage. i a un casnot de hiri tonnes, genre ac-
LI ,3 i brul hier main. sur la place de con. solidement construit et en ex-
la Paix. des bullets d-une et deux cellent eat avec voile ainsi que tou'
L.e SS ZEUS. cargo-boatgpartira gourdes, emissions Ilypolite et Nord- ses autres ag es.
rrtcedi soirrour Petit GoAlve.,Mira- Alxis. s-elevant A une valtur de Une boussole de premier ordre.
.1' anet.ljitinie,C.ycs,lacmel et Cura- G 46 947 Ui Un apparel photographique 4x J
Cto. Le Retrait .vant eie sutpendu. sur tripled avec tous ses accessoires
DIPARTS POUR NEW-YORK come on se le r~appelle, nous cro- ainsi que ses produits chimiques.
le S/S (.OMMEWIINE attend ici yons pouvoir dire que c-est le dernier paper pour caries postales etc etc.
It ud ads courant partira dans la soi- brulcment flectue par la Commis- Six annees des d AnnalesPolitique
rte pour les ports du Nord et New- sion de conti6oe du Retrait. "t Lintraires 19)5 -1910.
Yolk S adresser au Bureau du Journal
Port-au-Prince le II Juillet a9i6 A1'lipasse-Laad___


Auo. AHRENDTS. Agent
d-


Ce sont d'uiiks qui s executent
en ce moment A 'limpasse-Lavaud
ci une canalisation detectueuse oc-


Mouvement du


Donnez 'a vow En~a


SL 'EMULSION 8
*4/ 5 (A Huile de Foe de Morue)

Centre la toux et le croup
Contre lem affections scrofuleusfe
Pour leo enfants rachitiques
Pour tons I emnfambat durant la croiumce
___ -I ^rma^e.
*- ___________________.___ __ --


w'_ -^ *, casionnait une ficheuse stagnation rla
Fais Diver 8 des eaux pluviales. Ca olP
Un giand canal en beton est en --Der-re
construction sous le contr6le d'un D epris di 3 Jlillet 1916 Nouvelles
PENSEIGNEMENTS nieur et assurera desormais I'ecoule- St-Charles, cap. Murac. LEogAne. v. .
MIk;TELOIOLOGIQULS ment des eaux qui menagai.nt de Dieu Puissant. cap. Prinston *
OBSERIVATOIRE rendre l'impasse impraticable. Georgette, cap. Nemonrs. Grand- 1 llet 1916
DU GoAv. et
..,tINAIRCO GE Simple esasell Myosotis, cap. Urane. Pt-GoAve. WA G- On exprime sa-
S INAIRSAINT-MARTIA Aujourd'hui que la Companie a Merle, cap. In-Franois. Arcahaie. tisfacton auourdhu au Dpare-
Sentame la tcfection de la rue Erou DEparts dA 4 Jullet 1916 mentade Ia Guerre, quea pus de
Lundi OIJuillet 1916 nous croons de notre devoir de lui D6livrance, cap. Cius. LeogAne. 95 odes reserves de I'rmde
A mIDI donner un simple conseil. Anniveisaire. cap. Grevy. rguire appees en ativitme
AMOn sa q t qi ia ete dit que tous Arringes d 5 Jilie 191 service rpondront A Ia mobilisation.
Beroitre 7-02 les arbtes qut agrementent cette rue Ste Marie, cap. Toussaint, Grand Les retvac ires, qui ne se.pr.sea-
m 2 7 02.9 dolvent etre abattus pour taciliter,GoAve. Campcke. teront pars imm iatemen se r t
T mp tore m nimn 2.9 les travau x. St. Charles, cap. Miracle. I6ogAe. eivrot aux Coseils dae Guerre ont
mTpramr. Nous mettons la Compa nie n mi. cam .-Un examen au D prtement d-E.
Sx m garden centre Lexecution 'Tun tel Dieu Bon cap. Amiltus. Anse-A. -tat d, texe anglais de IaNo-
Moyonne diurnm 274 project que condamne davance rhy-Veau 12 mil camp u texte officers angles de la N-
Ci presque convert apre-m i pnet lus co mentaire Nos Vel. rane m caCump ls. ne relative aux navres de commerce,
at clair I mti plus lmntr. Mo Dlivanc, cp. Culsl. Logne. na rtvCld aucun changement notable
Ors a Sd et IhetNord conseillons de conserve ces arbres Arriv dm6Jdll Ulet 1t dspoiti cuie par la
XI aor p m. 3qui rendent des services inapprecia- Larmercie, cap. Massillon. Grand- depuis lecommencement de l&Guer
Banomtre a pe apr6s costaoL bles aus pittons etquiont leurssima- GoAve. cmpch. ce re europenne, danes
J. SCHERER laires dans tous les pays o& ii existed St lean, cap. St Franoois. GrandA propose du Commerce ma e.
quelque souci de lhygie publique. Goive. campEche. -Dans l public ici, on t dpi.
TrimlCoasil d't St Jacques, cap. Rag ol, Pt Gove. union que esus-marin allma
Coseil 1l "Laura, cap. lameau, Mi-ragon,. I arrive aux Ets-Uns n est psans
A raud:ence du l juillet 19t6 Le Conseil d'Etat partage en deus sac cafe. vir d guerre. Sa condition s Pa
ms la prsidence du uge Sylvain randes Commissions: I'une charge. Immaculie, cap. Chouloute, Ase- sera determinre.,a aoio des
et Hibre assesmar; s lgement e tormuler les rEglements des ru- A-Veau, cafe, camp. agents du I Dprtemen d'Et. s t de
ulvewss oat a5 prononces : m ions du Consel ; et Iautre un pro- Dieu Puissant, cab. Tit Pace Pt- Ia Dounane D no 'ter at etp
Clsi quo coMdamne Aldms Si- jet de revision de la Constitation, a GoAve. o ail.cm. cel ae. fix r Iresitrat plo us pm
ws A s a dmprisasmemt terminin4 ces travaux preliminaires Paoisse, cap. Caophat, eogae, ue u erl stuaton do ar.
a I.. ..smi- t elds eI LConseil se reunira prochaine- campEch. atioal pm roil.
C embut a *d atabble meat se session pltuAre, afio de d- Critd, cap. Slaitilsl B .No.-Le soUnmari a..
Vacm a s ri s libier ser r es rappots des deak camp. mnd ,-, C a.n -marnmt s e- *
CAit gul I Car C t. Conmissioas. Aprs ladoptuo des luliaeacap. Mose d hl em
usas am miaSd per v. travs d Comissions, e Go- camp. atdt son entr A Ia DS
Ae. Am DpElm mmeat ste le poet1ad. Peseac, cap. Andre, Grand.- martin. laca doe smaijm li
... .......r v .-m-- d-mps--i -b-.. = "---e w---iur. Ge Acajo.. ->lori- o- do 4u" ...m.u,-
DbesPOW V" Ap. Maalmill C... r.......j 1 ..... -
SO I 4- es-a-m o fIt110S* r Pg .4 LAek Aosh Dll. ;No_ aS.0- *p iMdSY. ..m.


Fel6 C:in lid it,
efe Ili nistre

Por .\ornil Chirles
La journ6e d'hier a 6th employ&
par les acteurs du '*Th'htre Massillon
Coicou" la rtpetitioi des deux
pieces du regrett6 dramailurge.
Toute la mitin~e, les interprnta-
teurs se so'itenatrinasdans Flr Ca/ -
dida< et I'apTes midi dan 1Fel' Mi-
nishfe
'Grice A nore] intervention, un
desagreable surprise a pu etre kviat&
au public : Callard don't on connai'
le talent d-acteur et qui, pour de%
motifs que nous avons, d'ailleurs.
vivement combattu, aviit dcaid6 de
ceJer soa r6le, consent A camper, ce
soir encore, le type hilarant du cour-
tier de tous polls.
D'autre p rt, notre collaborateur
1I. 1. R Chen-t- 4qi, a. son dernier
voyage. A Ptris- cut A encouriager dt-
ses patriotiq,.'s coilseils le pres-
tidigsi-ux sculpicur NoKa1t L (CHSRI.L',
se propose, ce soir. d'eniretenit
trrs br.4ivemant le public sur l'an-
cien messier de l'acadm&ne Julian
Oust do ic! ce soir A Parisiina tou-
jours pour I'art et le. bien


Pour guerir on 6viter
*1 i6AII*Es a*OSTIPATIlN
*ouaa-Tvi T .STORUOIGaIILTS
eOsARRAS eTSASIOWs
IL SUFFfT d* pv e*a
& 1'~ de wn zesauMO


inePiluleilda IDsht
447.1 o Amu Fubi St- Bals. Pars


dU n wt ms A slsthim

DEHAUT A PARIS
V metrt 111smes.... eAes em mes


r r~' 'L~ eer


par le Capitaine Kairig e"-
vingt et un homme d'qtji
pore un mes.s:ge de I.
Guillau me au President WiC
quantity de sacs pourla
miller de tones de matin
rantes et des ,irdicamenatrtl
chhand est part de lAlt
21 juin..'Le pilote du rj
qti a conduit le Deutchh
Baltimore a d&clare que at
m rian West pas armn. 11 ner
ucun pavilion jusqu'I son
da is la baie mai i| hit
cela un pavilion allemandd.
res de commerce Toutle
a bord portait i'uniformede
Le D.eutchland a d suii
B1a'timore par le cutter 00
p r precaution miliitaire.
LoNmuI-s--D.:s a.ioplanesailes
o it app.aru sur les c6es
aijourd hui ; mais ils 11 i o it i
ses sans avoir eu le temps
des bombes.
-L-a mirche en avin' des|
sur Kovetin bat son p!ein ei
troupes russes out atteint i
tance de tren'e miles dai
section. D. B:-rlin o:i rap
la retraile des Allremindsa
te6 en b')n or.ire ; ce
Petrograd on affirme I ca
deux miles prisonniiers.
-L'oltensive Franco-Angfi
ti"ue vigoureusement au
So nine. Les deux arms
de concert out gagnk une
d'un demi-milie sur lesdal
-a'nedi. Les Francis ont.
deux cent so xi nte p isjaaio

.t ^ .( or
Ale CryI sts( nie ltosernonJ,
re a I 'rt-au I*lPace, soniisigc
lie avi ;ix la Iitirr ssls ,Uitt r
dat die reciealliil">. tat 4,
gVtio(ns oni vallrIis id1es11 8 f
siemar le G .iiteral T. A S
cieti P'resideint de la li6p
d('ii delivrer (|Iiittance.
11 est accord nux db
dtlai de quinze jurs, i
':ettn date io)()ti se lib.IJ
lequel des tiours.,ites j
sero)nt dirigtes contre el.
Port au n'rce, le 23JmO
C. ROSs


A u.r A rmes ,
de Pa
It. BROLARD 120 61 4
Fouets pour voiture, Chait
de Iil, de coton pour homes d
fants, Bas noir mescerni., 0oud
de poche, Ciope noir, Satin b
cr6me, Papier WhatmaisB.
pa ier et d'enveloppes, ( Ur
& oldine Houd6). Maillotsut,
les rour foot-ball, MoushiqO
Anglais sans maitre par Ai
Bouge.

Derniere HeM

LONDRES-- Io luileet q
( Par sans fl )
Le! advances des AIe6s5ulk
de la Somme sont auno31ca
tin par les Offices def-","
ct anglais. L'Otfize de nO
mand revendique la rep 1
coup de terrain qua avi
dans cettec section.
Une nouvelle attaqU -n
gne a etr ande: V50
chees ont 6t6 captures. __
Les allemands oanl r
dans les Vosgaes sial
canq points differenuts.-
annoncent que IoBic 1s5
ont 6et repoussces. |
mand< ont fait unV
ettdef soer SOS
B erl.T~s? ca--
'*oa'i= oa NaB


"9


I


I


i