<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02643
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02643

Full Text



QUINZZ C5wNuw


kd S ha Ifr 19to


et;MAGLOIRE
DI]RECTUR


RMCTION ADNINISTMABNUM -
&no* does Rues Fdroo & Aminrsadf


A Pinr-ADu-PrMlCS:*kuz buaraux du o IV""


Srulg a- -- _-
S 900 A P : che L.Mavence a Cie 9. Rue Troschi
0- 5.00 A LOaDas: chez L. Maycoce k CO. 19. aal
DWJA* NTS aLudgate Hil

No w* a A w-Toas Universa i Puiictdy Conpay 45.WS
) l RANGER s4 t S treCt
0 G* 0 mL m asrits ia s istr on no. mM sms pu resds
---- OQUOTIDIEN --
poRT.AU-PRINCE ( Halli dATaoius & insertions payabls a'stavm
m-.

;ait pour accepter officiellement la. rpondre. 0 nous dit que M. Roat Rjl)ublique Arrei dioe !
CHRONIQUE candidature. il avail celebre. sur le sera candidate : en taliti it nous pa- Nus renouvelons r, inlin-
mode lyrique. les verus, de M. Roo- rait qu!,l f.ri lev jeu de .M. Roosevelt DOlnIttcalte t o nouveaons l, c. arro-
lsevelt. son piadecesseur ~la Maison le cas eclhent. dationq nous avns,
I Blanche. En 19;, ay nt rei;u de 11 est jiuttle d equisse.r une ser deux tis pr our s rtes
i)ues dcJcnucs aitsupportabe Bgco1prgsl10l 8I1Cnouveau l'investiture de a Convel- de plu#; I I i11 )Lettc st connue de WVA.,IINIJ ., -Dins une rencon- jours-ca.
tion de Chicago, c'est piar ne ata-M. Roosev\ct. surtout depuis quiltre entire les insurg's doininicain; Nou. rcptoas que si Ion suit
que Iorcende centre M Roosevelt est venu en Iance, et. plus encore. les ropes amricaines Ie ier fnore consc1i on prc:Jd. put&. pin-
Squ'il commence Ie speech dusage. depuis la guerre actuelle. A so jui;et le .umitaine lPutiam a I sir a ci ,ulc lians ceC u.e ,ui so u I
T S dKsignant le colonel com!me le su- programme .anteur.icur. taut aoutcr lss, ingi sept domLnicains ont dc plus n .:1us b'tiCs .a in ure qu-:
ETATS-UN preme ennem.. quil convient d-- tin article sur les Allemands des 'et us et le caporal amricains It Comp.us .. p,,u b.>i 1,.AVaux.
..-- eraser pour dklivrer le piys du plus litats-Unis. M. Rooseelt na p ravec. parmi les soldats amnbricains C pr t u
terrible des perils I. dissr.mule quelle attitude 11 aurait blesses sont :. 1E. Daley serieuse- Cinewa Prii .iat
De noire correspondent II a ut direque M. Ro;evelt ivt adoptte i l gird de l'Allenagne il ent sept autres leg &rement.
vu invalider, grace a ce qu'on appel- ^vat 1C l A board du 1 Memphis .. Le colo- Nous u I h 'lois ta p :bc e la
Lts pouvoirs de M. Wilson expi- le IA-bas ie fonetionnement du il est le pdrt,.tu dectrmnine d'u nel lPndleton a tel.graphie, que le re prsc oA deJ 1 ,, 'I ,I -L q-
le 4 mars 1917. 11 s'est en eflet rouleau vapeur offciel les d6- marineoussante et d une veritable llcom issares domn- les 21: ct ; o 4 t i
lie pour quatre ans a la Maison lotions contestees qiu lui etaent ai des n ss.ire n lusont coLteee avec lui dans la rn ic.tn.am Lc, ,.to s de
che, le4 Mars 1913. Aux Etats- fav orables rompaiS sur le champ e II est pa ncessaire, nron plus. ,ati'neeait Nivarette. S:lo ce qui *t .
Siection pr-sidentielle se pr 'aele parti rdpubblcain et toadait .ded er OUveu tr ait convenu diji uie entente 1. 1 s pc s : '* ,I Le
',tRmpi Ptc.solu, que des troupes atnie- ox :s %,,JV: .,.- ri-
lbangtemps A lpavance. 11 yr le part progressiste, qui leJtdsignait 4. Wilsodet at. N ous connaissons A fir tricanc esolue, que des troupes a e- so d ,l tS I iprI-
ord les assemblies primaries ; come son porte-drape.au. Au voeltemprint ct ir eient Santiago jeu- sc r. ,.
s le 5 Novembre, les lecteurs ce part que l'on raillait. n tut pas tempderdain t et soi ncatre de- di aprrn-mid. ou vendredi mnatin. le J.Itcu t.s.nt fi". ..I IQ I1 e.-
issent les electeurs presidentiels si ridicule, pusque M. R seveltple tter :ns s.i correspondence du-, -- D Guantanamno. il a te, tol- ac l.gj : t t1. PI e v" i c t.l tile
le second lundi de Janvier. ainsi arrivait second avec 4 123.0.).0) voi.xPlo^i st tre 1tplt o uAge, graphic a bo, du Memphis ", par Cet lI:c,. J, 1'vI: 1 -, J.. ; :it:r-
leveut la Constitution. proce- devangant de 6oo.ooo voax Taft. qu st Jcrinie ne plus cou' le IMnistre Amercain i La HLavane, chr cu, d .t ce-
ot Ala nomination du president. t, qui announce la ruptie aprcs leic qui suit : Mr Sch .lle,. le Secrtaile u r-ca.
coutume a fait, de cette se:onde II est vrai que M. VWlsoni passai pro:hain tlo p:iu.'g. Lai ta.:he de ce lai suit on Cubll, a rec or tie h no n
de la Legation A Cub.i, a regu ['or- IPendant cC rch_-Ji. no n-
tion, une pure format. les avec 6.300oo.ooo voix et que M. RoI .V\. Walso n etit p as facile ; i 1a dre de r lendre a Port-au-Prince, breus. c: tatv,.iiu u 1u sseront
urs prisidentiels 6tant consi- sevelt et M. Taft groupaieat 4 eux remplie dans une ceit.lite measure, adr de permnettre au Ministre ame- tat is pit la tcnb.e bindl eLi mnaii
come invests d'un mandate deux 7.400.000 suffrages. :nl.is il s-.gIt l .itcli'i', pur les acain en Uaiti de s'absenter. Pou- iqut1 p11h' t.
ratif. Apres le vote des assem- vez-vous lui procurer un oyen d Cc set.a ne sour, se i.Ati,)iin.lle.
primaires, on a des pronostics' transport pour Haiti ? Aucune oc-
ou moins autorises sur le pre- LA GUERIE EUI'OPlE'.Y.' E casion ici n-est probable avant les Ligue de la Jeunaesse II ilitil an
t Drobable ; aprs le vote du 5 prochains departs du ** Celtic ou, L es tmbrs dca L-i: de I-,
bre, on a une certitude. Saut Pholtoraphie exclusive d.es soustt u trus 1alle t.' 4 Itsa.tiqucs du Neptune ". (euessce 11 itiennc s ont voq.its
int provenant de son tait, il est eni assc:nbite oidl iaire 0 dim ,0 i.hl
id come klu d'un A bout l'au- -- en ssc llbc oadi t re i de
eEats-Unis,911, ,9 luillat I neut h.Ures prccises du
t a -" matim .iu local .h: la S >ctt isa rue
MaisAcrt'e organisation electo- I labsl*.. du cni2rue
, il faut preseater des candidates. d .
ce que font les parties aux P labs t... Le l .li Acdjames lsrr
ions qu*ils appellent Conven- Le capilai Allred James leser
s. Toutefois, des les assemblies The famous lilwake Bee Nouts piare iin, n, ea" a lli" (ieO
aiies, ils titent Ie terrain et c'est I v*I sltlt t o tt (et s(at!n.it 'l I lt,' n MIlria iaa
qui explique comment M. Th6o- EN VENTE CItEZ t oll'rIr l.s rp.|rese'ttaitllf';s I.mtIt Ii1a1
Roosevelt, ancien president des I avoI.s part.lanll i- m' l o ls pr'ei:-t
tt-Unis, announce officiellement I. J. Bf ILtO th e O Caor l ,. ,
'il sera candidate et que M. Wilson, p9 JWt 11 a re r) tali lvt s.>,i ir
ent en exercise, sollicitera le En gros ot en detail lal.x oniretix a,,,at,';tr'. ':4s: 1attea,-
vellement de son mandate. On Angle des rues Courbe e*t Csars deilt avec taul d li>,tI at.i e t.io-
direqu'l le demand, car sa La inilleuree t la plus hygieni- inetnt daidin:rer s 's p aUtt nn ilces.
apge est djAi commence. que des bifres.
Election pr6sidentielle des Etats- _________" La le de_ I 'Assorialion i %le de
narsa probablement jamais t __ -- -- lbreitirnuc
tintiress6 le monde enter que .t..... .
tou va s'agiter pendant six | est v1. linitivin.-1 nt lt : ir .(; q .
LAllemagne ne la suivra pas ra liehl l Iarislaala t.> et s. 1de l.a
moins d'attention que les Allies --1...Flle d,' EL',/p lretar, ae gtranil ltraiune
Ist certain que, dans les con.- de Liat; tainl ElxthLart, hI',ltel a s:6
quil a eues A son quar- EMEBTr t,-s applaiudi de uiturcvin.et. CCLte
giaral, tant avec le colonel M TL0ROLOGIQTU-S fois. to lover de rid l.;u s. 4,0 m-n
ai. personnel et confident OVATOIR aide; is i sera eprte
ldetWilson, qu'avec M. Gd-s .I "II(V4A'IuE l L o 1ir o iaiKnas a. tltre vstritable
ambasadeur des Etats-UnisA D coiutlie (d i. int6rot retuaruablo.
"* Et... 1J Comininssaires d IIo-twur :
i Gaaume 11 aura fait valoir k moi MINAIR COLLAGE Docteur GOn Ioin civil. -e Mondr-
tousidijrable qu'appowrtent D'sp p. une information qui vient d'6tre revue. New-York a dtd t~mroirSrSC Geu GranvilH.Ae guste,
cion pradentiel le'smii- d o I arrive d'un sous-marin transatlantique called. Ce sous-eari SAINT-MARTIAl ir Dliee, Graville s. Augute.
Med'Allemands inst ; 1 en.A.-- est arrive le 4 Juillet avec 10 ingenieurs, le courier d Alle- Georges taouhe.
.mands in..tal.s en Amagan et une cargaison de produits chitniques pour une Vendredi 7 Juillet 1916
,l. i e ra neautremavaleur de 20.000.000 de dollars. A MIDI Ts ihsal de e'arre .
a- Ls rar, une autre ma- .... ..duJiet "
Ovgeri.ces millions d'Al- Baromntre 763.2 Audience du 4 Jullet.
t 'deppi.Vo ren g t6te Battu, mais fier de I'dchec quil Etats-Uns, d'orienter leur politique minimum %1.2 Le tribunal. prisif par le doyer
a~ epoiit devue cest son. avait flit subir A M. Taf t, M. Roo- pour quatre ans A une des heures Temp6rature m Ls tribunal. prs ass par le oyer
i.,au sUcss du candidat sevelt declarait que le nouveau part les plus graves que le monde ait I maximum 33.5 juges F. thtoul et C. L. Verret, prend
i por guatre annes, n*avait aucune intention de se rallier connues. . Moyenne diurne 27.6 si.ge 6 5 heures et prononce lea ju-
Blame 'eL Eais -U is A I'une des anciennes organizations, La question qua va dominer l lcc-. gements suivats :
S.,me, grand et si peu mais entendait coniinuer une cam- tion presidentielle est celle de la Ciel covert I'apres-midi et clair Celui qui annule I'assignation si.-
.S'ici, s'impose A cett Ppne s biben tco mmenc6e. Depuis la s6curitl6 des Btats-Unis. Aujourd'hui la matine.e ghiflre q Georges Lorta l*a re.lte e
tequ'l era tr-s curicux de guerre et les questions nouvelles les Amricans se se sont ren u Plued'viomrge lh40 m.quat de rta rBcamnqe. rejete Ila domt .es-o
hdtqe part propose- qu'elle a suscit6es, nous ne saurions compete que leur pays peut 6re eenva- Baromutre e16grement en hausse. que et comptnse les dipena;
S e. Des elements si ire si M. Roosevelt est, de tout hi par rest et par 'ouest. Pour se SCHERER Celui qui recoi I. ,lotse opposant
.v.ot compliauer cette point, dans le meme Itat d'esprit. garder, 1Am.hque doit avoir des A I'exdcution du jugemet de d.^ut
.Sa'l 'grait pen rc en tout cas, le fait qu'un dejeuner, armies permanentesde puissanieses- Cla6-Variiles rendu au orpot lae MarUt del Rso;
ftll dapr.s los ,don e qu. a fait grand bruit a marque son cadres des alliances diplomatiques. accorde a opposant la fa'ult4 ,e so
aiat'r oueS Losn p ,s rapo"h.' ent avac'M Root, qui Qui les lui donnera dans P'union et Demain sera exhibe pour la der- lib&rer par des tlrmnes ,tainsuel' de
e ^a r._ L.s partj is Aaartc _m son : .i.istre de la guerre dans r'ententeabsolue? Est-ceM.Roo- nidre tois,le plus beau ti m du Cine- So dollars et maintientt ia aaatres
l oea Pedgacm -s- et ui avait rompn avec lu quand sevelt qui I a toujours voulu et qui Varilts: La maison du Baigneur.. chefs du jugetuent de de faut avce
l e! .f...sc il ait s par dr parti u6publicain l'a touours dit ? Est-ce M. Wilson?.. Le prix d'entree glnlrale est d'une dDe sq e
cS met nous aa- indique e voluson de un o0 Les Amricains en d6csderon ... gode. ceomec e d eeun deP't
Ilt et M. Wilon. do lautre. Avis A tous ceux qui n'ont pts en- competence des sieurs .1. L de P.c-
IWtI WUlam H tf" Ce prochement est-il simple- core admir6 ce drame dans lequel iotto & Co 'larctio, ,e W. ete .
SS ma d it le r .m ent viduel ? Marque.t-i au A st reconstitul'Assassia d'Hs IV condamne & rpodre au .'uld et au
s-e. asdat. I tot. contraire Ie retour d'un parti A ceuue i.. t. Rappelons que cest ce soirqu'aura dp.ens;
rnaa it e coser A vendre : une chambre A cou- lieo, en tace des tribunes, la grande Le juge Riboul fail place F..


f -- "l "l ---'-.-s--'s q s tions-e aisntame- cher, une salle A manger, un pboao- reprAsentation popular promise paz Benjamin.
-' lm. eat s .soin dy I graph -e dautresmubl. la direction du oAQn-VaMtC cui qu rduilile Ia voue rO


C-


walw Sol& S794g


w






LEMAT r


GO.W a.Lea Etats-Unis
asehrft rf uclarme depart et d'au.
tra ea d, et le Meodiqu
Auodlec du 6 J0aille.
Com idon BasUten, Verret *t
ftPaIWW Par sans fl1
Affairs entendues :
La Benque Nationale doeIs Rspu- WA\H.NGrTO.---I e;t probable quo
blique da-alti contre J. L. de Pic-i'accrpautoii ormelle des proposi
lotlo & Co; iccs de aranz sormelle fera par deo
LAeio Riccot contre Eugdne Chris- tions de 4.ananza se fera par de
io Riot ntr une C s- ngociations directes d'une commis
J.J. Bigio centre Joseph Elias. i0on qui .e rendra prochainement A
Affairs 0%em : Mexico.
Maklouf centre L. Lacrate.
MmeMornayConstant contre Minme -Le Ministre de la Guerre a au-
D1cElian. toris tous les chefs A corps de
Celle de Mmine Jules Javille et con- renvoyer les soldats de la Garde Na-
sorts centre Victor M4angon6s eat tionale engages dans l'arante t6d6ra
Wiee a mardi 11 du courant. le el tqui sont dessoutiepsde tamillle.
Vrbhsal de Cassaliom LIa rtponse A la proposition de
Audience du 5 JulletCarranz, de r6gler le dittkrend entire
Audience du 5Juillet. les Etats-Unis et le Mexique dans
Presidence du vice-president une conference sera expedite bien.
F. Baron. t6t A Mexico. Une dkcison a dt6 pri-
Affaires entendues; se ce stjet ce martin par le Pr6si-
Charles Mrev ugette Clagriaond dent Wilson. apr5s une conference
ntendu en sonu applort sonmmaire avec le Ministre Lansing.
Me Cesar en sea observations. le
ministdre public a conclu I la cas- EL PAo-Les forces de Vilia apres
station de la decision attaqube. la d6taite des troupes de Carran-
John Crtth Marach centre Charles za Cawal Ranch le 4 juillet, ont at-
Rouzier. Mr le juge D. Maignan en- taqu liminez. Les autorites mili-
tendu en son expose des faits de la!taires de Juartz rapportent que les
cause, Mes Abel LUser et Ernest fils t6lgraphiques ont 6c6 coups et
Antoine en leurs observations pour qu on est sars nouvelles.
lea parties le minisatre public a;
conclu A la cassation du jugemnent
d4noncA i
Audience du 6 Juillet 1916
Prdsidence du president L. Cauvin. NOU V LLES
Airels rendus :
Ctlui qui rejette pour cause de
ddcheance le pourvoi de Mathurin, PRESSE
et Duronc6 Cola% exerc6 contrte le PS
jugement du 2S Novemnbre 1913 du --t
triburtal civil de Jerenie rendu en
faveur des h.ritiers leauprince l're- PAR SANS FIL
Lo.is.
Affaires entendues
Louis Defay centre jugement c i-
minel de J.remie. Mr leo juge Saint Dtp4ches du 7 Juillet
lime Mathieu entendu en son rap-
port, le minister public conclut A: NEw-YORK.-Durant les dernikres
lacassation du dit jugement. 24 heures. 24 enfants sont morts A
Degrand Metellus contre jugement New-York et ses environs de para-
criminel de Port-au Prince. Mr le lysie infantile.
juge Valembrun entendu en son rap- LONDRES Les Fran.ais.apmes avoir
port sommaire, lei ministiro public enlevh toute la second ligne de
a conclu au rejet du pourvoi. enleve toute ia second lgne de
Procedure instruite centre Emma- defense des Allemands, du sud de la
nuel Ovide. suppleant-juge de paix Somme A Belloy, ont renovvele
de I'Anse a-Veau. Mr le juge J.'B. N. leurs attaques au nord de cette
Valembrun entendu en soni rapport, rivire, et ont occupy les rives de la
le ministure public a conclu A l'ap- Somme jusqu'A une fable distance
plication de Particle b5 du code de Clry.
p4ial. -Les Anglais poursuivent leurs
attaques offensives d'Haudrecourt A
Le Coactrt de demaii Gommecourt.en se maintenaat dans
Nous rappelons que c'est demain les positions occupies tecemment.
que donne le grand concert par la Dans certain endroits, on peut cons-
Musique du Palais sur la Place du tater [1-vidence de -ettet teraib'e et
Champ de Mars. mortel de artillerie tranco-anglaise,
Voici le programme qui doit ctre A measure de la prise des tranchees
e4xcute: allemandes.
PrewFire parlie LONDRES-Les Russes continent
I La Robertsau (pas redouble) A obtenir le record du succes, depuis
II La Muette de Poritci (ouver- la grande offensive des Allies centre
ture) les teutons ; les nouveaux triomphes
III Lcetitia (gavotte) des Russes sont d'une importance
IV Une chasse dans les Arden- capital, de Riga aux Carpathes. Ils
nes (fantaisie) tedemandce ont traverse la ligne de chemin de
Jeuxidme parties fer entire Delatyn et Horsen.oso, une
Lourdes (pas redouble) des principles voices pour approvi-
Potte et Paysan (ouverture) sionner Iarmre autrichienne A Sta-
ZEphyrs (grande valse redemandte nislan et A Tarnopol.
Alice gavotte PETROGRAD,-Hier les Russes ont
Meringues capture dix mille prisonniers tleu-
tons dans une journke de bataille
ese de Reqaiem sur le front ouest de la Galicie. Cinq
Le jeudi 13 Juiklet courant, il sera mille de ces prisonniecs ont te Fpris
cidbrd A la Chapelle de I'Asile Fran-I sur le fro.t du Dniester.
cais, sur la demand de la Soci6t6
Francais de Secours Mutuels et de
Bienfaisance, une messede Requiem
& a m6moire de quatre de ses plua Fof- C n didat
d'Aubigny. Eug. Deuneuran et Ch. F f Miistre
T b o m m s se t. a,. ,,..Iw v., ,-
M. Guyot qui fat le premier pr&e- --
sident do Ia Societe de 1878 a 188o,
tn fut.aussi un membre fondateur. Par Noemil Charles
M. Ch. d'Aubigny president de 1884 _--
a W80 fut le donateur du terrain
ou s'e6eve Asile. M. Demeuran, Rappelons que c'est mardi ro-
ptsiden de ,6 A 1897 est celuia chain que Parnsiana ceve le rideau
t. iahn N. Tbomnasaetaui pie sur les deux comedies de Coicou.
side aux dlibrations de la Societd A en juger par les prEparati.fs qui
ds 190X3 & 1904, employs graciouse- se font, un gros success attend cett
aent me talents d'architecte a la reprise. Clement Coicou. I 'impaya-
eouetractioadesbiimentsede I'Asile. ble creoliste, se propose, cette toil


peat bs
Mom aevensrequ d. Mr Duracin#
owayses urslote so r~pouass & metr
WmI u 41,la repedoMWiL


-Yeash~ Ist ask a..
as iIle" I*1


encore, de taire craquer la salle : i
servira Fesmm Grand Gabari.
MM. Callard et Delienne ont de-
cide de servir au publir un program-
me trks interessant, partant tr6s
eourt.
En avant pour lart et pour notre
malbeureux sculpteur ?..
Iis cares sent en vente auz phar-
muaces Bech et Emile Brissoa, aur
beuiam dua Ma tu etda Nouvam.ssr.
am Ames do Paris, cbes. MM. Lo.
-. 41 Thhdese Leans


a


IMPRESSIONS
K)' LNE
Si* ~ulgraireit Thk tons gIm~
"Daque par le "o ils OiUi iiMrir

.A unoo grinJ atni Dint6, Bl-'[Lr-.t).G R i


Vous poVWX

vitalit d'une fagomi
poxrv onente on premmaw*


Mirpgodre aux si'es grardioses et
pittoresques. don't Pierre Loti aurLI;tO
trouvt ai m at,.ure A descripioins fiL_ _
nies, Miragoa'ie cti intftrcs.ante, ac-
pui. tiois mois se prep.or.it par une E' onit-tA i ,-
fte liittraire eti ,hItr.le pour glori-
e tier son patron Jean Baptiste.- sur- tAw, ters do s, et do
nommd le Pr6curseur.- A cette oc- & emt. wmd.,, .
casion quelques jeunes gens qui .
avaient pris Pinitiative de former un
Ceicle Littiraire,sous le patronage du avec ch I'eur.cette poesie int ressante
Saint-Patron, se sont entendus .. A HIle" de Charles Moravia Une
aprks une bonne preparation ioute 4 desopilanite comndie en i acte Doc-
leur gloire,- pour rvpresenter le 24 riUK, a dt6 enlevre avec un uicCs .Le S/S Z4us. csfft
luin courant, deux pieces d'uncomi- monstre pir les actenrs l3seph Sorel de New-York est arri*mv,
que kpatant, bien qu'ils ne soient pas (Maurice Lorinois ) Enm lauch. | attend ici mardi martin
Ie moans du monde du Ckaacle lltte- (Courbczon). I CCsar (b-ns ,ardir.) L D PART nE M N .,
raire, mais avec de si brillants (Suzanne) Dessalines Coupe, Fert Le S/S LNA. calm
success recueillis ces jeunes gens sent and (;uerrier, ( Arm i ) I| out etu ui met.
d-emb'.e de L-61ite intellectuelle. tous dans leur role d un nature
Et sous la poussee intelligence du vraisncnt dogieux. .llie une dic Le SS ORANIE NASS
lutteur Clovis Coupet. le distingue tion irrprochable. Le public ne s'ati 12 Juillet.
President du Cercle *Union Litmrai- tendait pas. parait-il, a un success s i
re qui, au dire des Miragoanais dis- beau. Le tour prepa:- a t< d4joue DLPARTS PouR NEW.T
tlnguts.-s'est toujours acquittt avec par ces jeunes acteursde tout merite.
0logts dans les pieces qu il savait La bonne et heurcuse r;ussite de Le S/SCOMMEWIlNEvmk
jouer dans le temps,- ces jeunes se cette pice comique.m'*a i it rappeltr 'let.
sont dpens s avec honneur Four une des savanies conltrences de I'd- Port-au-Prince le j lfihB
pouvoir donaer iA cette fete Litteraire mioient Acadeicien jean ihepi, A AHENDTS.
el Thcairale un cachet surprenant propose 'une able mone dans le Au. AHRENDTS.
C'est le samedi 24 juan courant, au tenps coitre Victor lHugo. 11 a. filu
soir,dans lacour de la maison occupte la prelnc.e n ) Ilhi< V'\. r.acoi'e i'l- ttOta..Sm 0
par le sympathique tt distingue Di. mitent tcriv.,in.pour asoilo, sur une Lil"
Numna Dcjean. que le Ceacle Union base Jdai.ble 'a reno:nn,Ace Liitraire
Litt raire a a donne sa f 'e Th6atrale d 11do n come Chef des P.Irn iissiens
Tout Miragoinae 6tait 11-- un monde du XIVime silc'e. A
l cgaint et chic pare de sts meille-ires Co npliients les neil,:irs a ces Avis npor
toilettes aux couleurs vari-es, vous jeunes d'avoir remp:li avcc distinc-
captivaient les yeux les eunes lies tion. avec envolke leur 6Ile. Me Crvsostime Rt
de vr.ties snobineites aux coiffures A cc propos. il vous est donnt re Iort-nuPrince, o
enrubannees et au proal delicit setm- parfuis d'assister a des rcq-rsenta- Ie avit atul intriressA q<
blaient pour la plupart incarner la tiots thiatral'es qui vous dornent dat de recueilli 'lemontehl
Madone de Raphael. Le rideau,oeuvre vraiment e.vie de dormirvu labsen- gI1tiois o il valeurs dis&i
de I'artnste peintre Fernand Laforest, ce de la chalcur, de I eivolee chez sieur le Gtneral T. A.
vous represent un joli paysage. les Acteurs. Surncut p)ur les pieces de dPlvrer qudentdne
La leave vous laisse entrevoir un dramnatiques, il v a tc: r co:npie du tI est acdordruittan
rice decor d'un rougtaire tout-a- milieu qui, late de culture rcelle, dtlai de aquitze jours, l
tait ferique. Trds cert.inement ce est maple .i bien ,aiszt la sene qua 'ettu date. pour so
superb decor a du etre arrange avec se d roule. Dl)urant iantirern.de il v a leqItel des poursuit- U
un doigte si sCir par une main eu kermneise je dois d.:s tlc;itatios seront davici centre e L
qui s'y connait.Et4a me tit rappeler aux gentiles demoiselles A.\: Itina lPor't au Prince. le 23Jt
lexquts et brllant salon rouge de chere. Ciri1a Rinchlire. Ania loriu- C. ROS
I'anc.ien Palais du rfgrett6 Lecoite. nat. L:czir.ska Coup:t. vraies snobi-
11 est 7 hres ir avint la levIe du nettes cells .i,poar t;ce ac.Ilaiti:.s de
rideau, un phonograph d'un son leur tiche avec distii:tio'. Ces d,-
suave et doux, execute *Zainpa' le tinguees jeunies files itaient aidees
savant morceau d'Hirold. qu'on a dans !eur delicate mission des dile- AVas
applaudi. Le rideau s'61lve Apparu- tante lan Mon1 brnn.Gregoire Siurel, L artiste Edimond Rig~a
tlon du sympathique Ian Montbrun Albert Corvington. S.jour 13uth izar. Itoujours A la dirspotif
membre honoraire du Cercle, vrai Compliments les mncileurs aux clientspour leurfabriq
snob qui vous dit son Discours Membres Protecteurs et H l oraies griffes, fruits artiflciels da
d'Ouverture bien tourn6 avec une d'avoir, par leurs conscils r6.t.ris genres d'enseigunes. o
diction impeccable. Te me demand port ces jeunes gens a marcher vers sa de plusieurssortesdb
en veri4t, s'il a connu dans le temps le Beau. aur Eurmabre.
dans ce vieux Lyc6e.souventr imp6- La atne a pris fin a xt h. du soir ; Grand'Ruel
rissable, notre professeur emerite de le public priv6 depuis si longtemps
Diction. le bon Pere Lacoste. Mont- de saines distractions. est sorti en- W.,
brun. s'est acquittI dignement de sa chanted pour aller se reposer chacun
tche. d.ans son home en emnportant avec 4 u, Ar*g,me ,
tire PARTIE Poksie intdressante sur soide bontnes et d'excellentes impres-
leanne d'Arc date avec aplomb par sons.
le jeune Marc Lafontant. Monologue Je forme des voeux de meme que R. BROUARD i t
et Poesie debits avec humour par les le public pour quavant longtemps Fouets pour voiture.
Membreshonorairesetactifsdu Cercle: ces jeunes et intdressants acteurs re- de il, de colon pour
Enock Laond, et Dessalines Coupet. tournent sur la planche recueillir fants, Bas noir mescerAM
Phonographe execute un morceau encore de nouveaux lauriers. de Poche Ciape noir,
non moins savant "Polte et Pavsani" .i9 cr6me Papier WhatMi,
Comkdie en acte: Maison ran- Mirgone 28 uin 196 paer et dnvelo
quille :paIret d )eeo
Les acteurs Rend Carpel. (babour- Louls D. LESPINASE & boldine oudob).
din). lh Clorissaint. Leguichard ) Th Chef de Bureau d I Administrrtion Anglais sans mafoo t
Sorel ( Casimir Grandinet ) loseph Principale des finances de ,Nippes Rg.sans tre
Coupet,(Emile) Em. Decayette, (ins- B__ouge.
pecteur). Brice. ( Henriette ) Legui- -
chard),ont enleve avec brio leur r61e.
Clotissant, avocat plein de chaleur MAISON
et de fougue. D6cayette, inspecteur AL I l
vigilant et actif a rempli son r6le t D- i a
avectant de natural que ses gestes, U PLUs PUtI8AUT ATI1SPTlWli
son paler, vous rappellent les corn-, | s _,.a U m cPuvie I
missaires de police des temps der- *E*. SS |S* ** -W I
niers.Brice aussi dans son r6Ie d'Hen- .-bU-S??_ = 'I _l, s d I i1
rette : quelle el6gance sous sa toi- |s 1
i letter de dernire mode, quelle affec- --' ProdIs *d Ltinlt
nation vraic de dame disutngu6e. Ie .,-. w--* r-T f- --..-
public n'a pas manqu6 d-applaudir -*-o as *--**^ **I**nr. f'RANCASESMlS
I les acteurs de la MAIsoN TAN~QUU.a. 1 as u,,, .,e_ Conse M 5
I 2~6me PASTAS. Poesie dite avec ami-- t
sance et chaleur par le Membre ho- 3 PIIJU, 1i
* norairi Albert Corvington. Avia Trts h is
Les Monologues par les membres A... Xt. vl
Shonoraire et actt.lh Rioch6re et Em. .
Fauch6. oat derid6 bien des rides. Sur la demand du public nous
S"La redingotte du Latiniste" de Rin- avons prs ia decision de fair Puus fueu| d
chbre, a et accueillie sons des cost toucher Gutantanarpo par ole *Pa
States de rire.C'est nca monologue qua cif nque si nous avons one quanI FarBw i
ia fait acho dans le temps a Pon-au.. ti16 de passagers suffinale. I pg
P rnce. Le prix du passage east do 15
IA Membm actil, Read Capliout dollar i per nomo. l r sag. o
im ge d s de ds M dt Ja NS&DAL, C -I..
.. .. .^^^ +0J m a u-^~^^l^^^^ ^'^^^^^^


.4