<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02630
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 20, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02630

Full Text





















I


OUINZE CENTIMES


j~~tAss&e U.'3779


FwientImMAGLOIRE
DIRECTEUR

PORT AU PRINCE
UG,

DE1)ARTEI'IENTS
mois ,
WFI{ANGEA
1m~oiS. U S G

,oBT-Au-PRINCE ( Haiti


J


OUOTIDIEN


MarMi 20 Jli n1916


RIMACTION ADMINISTRATION
Angle des Rues F~rou & Ani6riceaiDO

Lesamanonces senst retnes:
A Pem r-AU-PR~INiC1:AUbu1Dreaux du jou~rnal
A PARIA: chez L.matvence & Cie 9, Rue Tronchst
A LONDREs: ChCZ L. Nlavence & CO. i9. aJ1,21
Ludgate Hil
A BXRLIN. chez Rudolt Mc~sse S. w 19, Jerusalcip
Strasse 40-49
A Naw-Yoitz Univ~ersal Publicity Con-rpinY 45 WC3t

Les toaluscrits imsedrL~ ou non cc suznt pas rcndia%

Jdbcnnnents & Inserticris ta)jal h dwercsc


I


I


CHRONIQUE


Gum urr a Trois il


i nous e inous itiuinpons c est
Kitchener llii Illi'mra, auI debut
laGrande Gueure, qt'dlle dureri'at
tbuit moist uu itris ans. Vu la
petence proulesiomiiiillh de celui
iemetlait une tell opimiion. Ce'tait
avis digne tl'Otre iiicditl(,quioique
S un pi ieoiio01e tau si complex
e celui-la routes ls Iprevisions
lent arbitrair es. Pountil;t les tails
tdrieurs paraisseiit cotiilirmer vir-
Ilement et roella ImL'i il a propheltic
chef britainiique.
Apirs la batalile de la Marne -
iestet sera la balaill decisive
la Grande Guticrie, plui(pque la
tire finale des Alites seIa uforc -
lit une coiIst i- l'latiic e titlli'ere de
hte nouvelle Saliuilii -- la puis-
nce gerniia ia tiLe, dcliiitiveinenlit
Mlpte au frout occideiital, aurait
6cr'asee sur toui.- les fronts si,
prinitemps de 191.) tLous les peu-
les balkaniques s tlaietiL places du
It des Allies, et, acctelwrant ainsi
prise de Gunutaiinlt nole, avaleint
verta la 1tus-,ie les piortes de la
dditerraiiee. Les iS' ii lnois sii-
atos achlievaient ie coimplet ecrase
entde la batbarie tlutunne.
MaIheureuseiiuiiLt la laiblesse des
ancelleries alliL'ts, la irainsoi bul-
.e, la irayeutr grea-(lue et la lie
r rouliailn annl ilri'eiit la pi'e-
re hypotli'se de luid Kitchiener.
La prestquile balkanique passa au
voir d,-s All-in iiiil-., die par la
quote de la Seib liLe t du Monte-
ro, et de la iieulralilt ollicielle
S laGrice et de la liurjnanie. Au
eude la Iussie, ce tut lAllemagne
uientra Constaniitiiople. Et la
rande Guerre qtui uurait eLte la
erre de dix-h lit ilois, passer a
bistoire sous le noion de la gueire
trois ans N'e~ant pas line le 31
aovier 1910, elle ni'aiira g,ue sonl
nouemelnt que le ;j Juillet 1917.
La situation actuelle des bellige-
Is semblerait autoriser, avec ies
rves propres aux IGrevisions, la
yance au bien ltoide de ce der-
r pronostic.
Les Allids continuent a dominer
tesesles iners y inclus la Baltique
uileur etait iliterdite au debut de
guerre. Leurs ressource:s en hom-
es et en munitions augmentent
haque jour. Leurs artnies attei-
ent aujourd'hui en Europe le chif-
rde 13 millions de soldats. Et les
rtes se reparent inddliniment avec
concoura non seuleiment d'Euro
ns. mais d'A1 ericains, d'Asiati-
s, d'Afriaicas et d'oc6aniens, ori-
aires de I'immeuse empire colo-
I anglais, des difflrelites posses-
io f'ancises et italiennes et des
el s domaines de la Russie asia.
US ces millions de soldats se
ent parfaitetmenit dqui pds,munis
Qtrainds. Les flottes des Allids
t augmrneutes de 50 o1o. Le
bre de leurs dricgeable3 s'est
lemnnt accrm, et dans une pro-
So incomparablement plus gran
11r1nuultiples escadrilles de leurs
nos. D on aulre c6t6 les ressour
flinanci6res ne leur fint point
t Quoiqlu'ils1 'lpensent jour-
ment trois cents millions, les
trouvent une comnpensation &
dGpenses fabuleuses dans I'6-
eatie commercial qu'ils mnaintien-
l. Itvec tous les marches do mon-
SII sufli de passed en reve ia



Spasde a Sextuple Alliance.
Is done, s80us tous les points
le. ilire, economique et
F, lea Alies sont pr&pards
rfle I diomphe Voil pourquoi"
etdTj 1 ptoca e par'
-- I_ cictoire.


I_._ ~_ ~ I Iru4 C I I- a~l~ -


- -_ __~ L I ist I I ~JliJI


Mais ce n'est pas seulemnent le bunal et'sauroit condainer commune N a ,eies
concours positif donned aux Alliis il coivient !es brigands de la civi- Iouvelles
que I'on doit avoir en vue pour la lisatio:i. I Do inica'ine
provision du du nouemnent do c4tte Li .p ix i',l ra p,)i:it ptu "* s'ete
grande gu rre; itl atut encore so c I..i lun-e p uita.o die t.prilot --
rendre coumpto du colncours neg itift res etl" i'i'i. uii |.' iire. ave' a Par sons fia
venu de I'Ailemaiiaie. La Il ttle lo) l, 0c)-t i'll : iii'i,1n., anilitlareC.i:a.
qu eee, le Co ille'oI lit Ie e i 'tro.npu. i la Il 1) i;ni i n .'tile ties llOiInew s lI \t'oinillis au Secrdtaire d Etat
etraiil,.e par li bIlocus qui devi-'nti lssale con(I- (it. lit Malailne
de plus eni plus h i oureut x. obli.e re It-; Il 'stia,.'s hlU inelo' q(iil a, i.L. liceveiur G Iniral a Santo Do-
a conitacter des etuipruntis sitr des pour li' 1 A.\t: I t:nti liiiql1e'. ini~,, a ire'iI I ordie du Ministre de.
emlpruiits ilitrieu s, la ino iilate ide- ltr.' li. r..-t ,turatii de la Bel- lit (;Giorre i euncaisser les revenues
precise sur les tlarchlis 0trandgers ,i

dalis UIle proportio dtie 30 i 'I l ). du M(,itt'! ', di nous verrons I'Al- niin et ,d paverr les Departe-
I antul&e deja reduiLe die pis tie trols lelnl:tA;ie t. I Antriche inorce' es enl inets du Glouverneinent.
uiilliuis d Lroiniies, l'eliLe do ses Ktats iiil *1 *rl ti libirs dl jo ^ \lt situation politihue n'a pa,
troul)es, les niieilleirs et les inie'ix prliissionl' ; li li'SthAirie et I T rijilie cliaigt.
enitruines de ses coiilb:iltaliants Ici- rc'Jmites |i )1r la si li-fa.tlin des
imis, I'Alleti ql ne, nalgie I',tidte de ;aspirati I'Autriclie, de la Turqi(ie et do' la E'. si Ia (a:i'-, t'- l.; ti to iina ie set!
lJilguarie, volt jourinelleituenit taibl'r soit, a c' i )-,nt I":t li in ilte sttp iles l e Wise
sa pUissance ollensive sur tous les on tIAV r i,.s' Alls, nous assist -
fronts., iis a.-Si Ai I iinc)rai'ati)0 a ces Etropde ne
La situation pr'eaire des Einpires p .ys des t .i ires tI'ls que la i i
du C'litie s'est deja i levlea ceiux-la cedoi)le, I i'.t isylvtriii et Ia 11's
m0niiles qui, dans lia propie Aileiil- siltl)i- i|1a lI-;nwiltue.Ii nit et 1eo: Par sais fit
gle, essc()tlplt iei t au u 'oiiiiiieiiceii*iit ;,ia h i n *.ii'i n t'ii t I)prtile.
de la lite la victoire ceitLaine et C( ,- .- c n'~itiui Is ue inous LoNI)i s. 18 .uInin. Les com)l)il)t
ecrasante des ani es lenlonpe. 'est ci i t! av d I'AlleAit colitlililie t sir Ie front de Verdlun
ainsi (lue M xiinlie t Hlarden en ,'i i t' els alspl el s t dl;ns 1. s Voses. Les Frania.ns
vait : ct Ge ii''st pus a coitrie grT title L ILi e >l' : i t' l tlie on l 0)' 1, o it ierc- la premiere lignle dis
nousI nous solumll es jets dains c&t0e c't.- i ii ,a iii a troisieie tra -nclih es allemn-ides et capture tinll
.,igailtes ue e aventi 'e i i e ll io US il O S' ',: iil. (il'-ire grai i nIoinlw) de prisonniers.
a pas etle ilnposee par sut'rpiise. i l) t, ,- ii c la iirlait lieu L .oNli Ies 18 Juin. La d6faite de lia
Nous I'avoiis votilue, inous aurio:ls maiii l i l I'ailii Cion .e', oil a';villl ie.U russe aU sud de Doeisteer,
&di la vouluir. Allenagiie ne tait aiiii \ iii ~ iii l a second en (Ga cie, p;tar les austro liongrois
point cette guerre pour punil' des liyl ti l ,- ,-t [ ,lo.1 iKitclh iner. Lia etle o lveloppoinent des cornbatl4
coupables ouipour deliver des i)eu- Gro. ii I r. 1i liii.'ra alors tdais Voll\iule est annonc6e de Vienne
pies opprinit's e ensuite sOe ripo.er I'Alltst 1 .i r. ; aI (,ijere de Trois liier.'
dans la cowiscience de sa uaag1 iaii Al a'. 1i i I i tall onyili' de ses I e contre torpilleur anglais aEden,
iilte desiltoeres ee. Elle la fail l de l ,'-.-, ; 't !i,'i'rite i1 S 'pit aii., ; ri ,t 'lcl. s Io i liine d p6clche dIl
verlti tie sa conivictionl iiiilu bltiI; ili ',.wr s a s t, la guer' r IIjovl d lio ilm es de I equipage out
(iue ses tuivries lui donitent droit de Ct as. .. (tO saves et 3 ofliciers out man-
a pluti de place dans Ie uioinde et a eIS CAtVALLIO iuU (i I'appl.
un plus vuLto cihanip pour son iac-
livile.- l I I _
Ql(iehtiies inois apris, le langage -
arrogant iduI jourinaliste chliainge : La 1Ja r)' 1
llainue de la contliance alleiaiide, t I
ecrt-il, tie doit point s'lt'tindide aM ; aDt.v..
froid et au milieu de la tLeiniOte, T'he ntis Ilil.akie Beer RE NS EIGNELVIE~TS
danis la neige eL dais Ila boue. 11 est I v s lipa Be R N CG E E
die niotre devoir de lui pirOpaier dies EN VENb1h1C:iLZ M rTO OLOGIQU-'S
essences, nou seulement pour une J. 0 lO s"CO OUISEIIVATOIlIE <
course plus rapide, mais aussi pour DU I
une longue route a travers des ter. En gos et ea dUtail ,MINAIRE COLLAGE
res arides. Nous lie devons pas dire Angle de-s rues Courbe et 'sars SAINT-MARTIA:
hypocrites et dire que nous touchonus, La mciIieure et la plus hygieni- A MIDI
a la tin. L'Allemagine doit ett're pr- que dL.s bieres.
paree pour les plus dures necessi- Luudi 19 Juin 1916
tds. i'9Jin11
Cette position de I'Alletnague clia- Baroitiea 761.7
que jour plus difticile deviendra i l MADAIE TUill.ELS LIFO 'ANT minimum 22.5
soutenable quand ler enclerisseiient Annonice sa cientlle que Tempdrature 2.
de la vie, qui aluglente sanis cesse, asi e veati6s a li maximum 34.9
stitnulera la revolte chez le people s n gsi ii uveatis a m imm 3.
alletmand actuelleInett pousse a la transfer depuis le premier Juin Moyenne diurne 26.60
guerre par ses mandataires des ca- A l'angle des rues Roux et Ciel nuageux 1-apres-midi et clair e
sernes et des universitLs. Nous te Grandrue. en fice de la Phar- la nuit. t
nons pour avdre que la grande ma macie Centrale. Orage au Nord i sh. r
jorit6 des Allemnands est containinee Pluie d'oragesur 'e lieu A 6h p. m
par le virus militariste et imnpria .- ---- ----- marquant au pluviom6tre iI.j mm
liste, mais I on peut supposed qu'au Barom6tre constant. (
moment de la grande epreuve' lors Les Etats-Unis J. SCHERER
que les AhLs victorieux arriveront Les E sU s
aux frontii6res gernaiiiques, le peu
pie allemand se r'voltera co.tre et le Mexique Tribunal civil4e Prl-am-Price
ses maitres, coau re ceux qui le coi Par sans fil Audience civil extraordinaire du ,I
duisirent au critme. Le mnonent o WASHINGTON. (18rill 1916). C'ar- 1 Juin 1916.j
les Allies iinposeront ila paix sera WASHINGTON. (18 Jui 1916). ar- 16 Jin 1916.i
alors arrive. Et pour leur propre ranza a ienace d'attaquer les for Presidence du Doyen Ldon Nagi. t
honneur, itl faut qu'ils la signent ces amdricailes ; il en a donn6 Aprl la reception du serment de q
avec des peuples represented par, avis au General Pershing en decla- l. Alex. Itameau cominne officer (
des -ouvernements auires quo ceux rant que si les troupas amiuricaines d Etat civil du Quartier de Saut r
qui ont provoqu6 la catastrophe. lie restent pas en place, il sera obli- d fIau, le tribunal a entendu I'afllaire
LesGouvernements de France d'An- ge d-agir. de 1 Etat centre Schmid, Me Aug. C
gleterre, de hussie de Belgique, Les ofticiers de I Etat major des dMontas, comenissaire du Gouverne p
dItalie du Japon et du Portugal ne Etats Unis consid6rent cette d6cla* menit,pour I'I'tat,a lu lea conclusions G
doivent point aller de pair avec ceux ration coimme un ultimatum. .unueros 1 et 2 auxquelles Mr B. p
de Guillaume 11, do FrancoisJoseph, Le Geleral Jesus Carranza qui Camille a r6pondu par cells No
de Mahomet V et de Ferdaiand de cotainiade a Chihuahua a declardau 3 et 4 pour Schmid et d6veloppA see
Bulgarie. La place de ces rdprouvds Gendral iershing que si leas trou- tno ens queo le ministLre public a
est le gibet ou le cachot ls sonu pes amtnricaites se diligent A Ile t 'conmbattus
complices do plus grand crime qui ou a I o ast de Ia province ce mou
moit Iiuenititin dants les anaitslem de1 yul aIt sera cousid6rd comme un Prdsidence du juge 1. J. Dduir.
do I Uutimanith. Nous ne croyons pas; acte d-'iostilitd. Affairv enendue :
que lea Ailait. Noust n ongleterre, acLe D6parteinent d'Etat & Washing- Vve A. Celcis centre les hbritiers
qul ea ofle ielletn. s tot entree dans ton ne prendra pas en considdra- P. P. Andr6. c
qeatteierre mu nora. dlo respect aux Ution cette menace et ne changera Apres lea coiclusiona dont com. t
traatoa qia'e11e a aigous, it. Ia tel- pas sea dispositions. munication a 6t6 ordoooee & Me E.1
btesse de signer ia paia aVe Ic got- Lae Seer6Laire d'Etat Lansing a Cauvin, la continuation eat renvoyee i
vernement assassin alui a proclamb declare aujourd'hui que la situatioti a huitaine.
lernement dsschions Le papel' au Mlexique devienit chaque jour Predsdence du doyen L. Nau.
les traits des ch saios evouloi noIs plus grave. Alaires entendues : Ld Latortue
Ariger en prophtensi do, nous peusons Uiie e.tjquate a lieu au sujet du centre Prosper Faure,
qu'ager moment d rgltr les cmptes ra a San Atonio et aussi relative- Me Duinerv4 pour L. Latortue et f
qau jour Jo jugement final, les Alli6s meant a i'ulutnatutn adressa au Gd- consort a lu ses conclusions et re- B
;e ontiLueront enaua veritable tri- anral Pershing. quis defaot coatre P. Faure.


Amnlie fRiviare centre Gustavo
%hrendtz. Me Cainlle declare qiie
I'alTaire u'est pas en etat, Me I .
Ethliart combat ce fait. Le tnibin: I
ayant ordointm la passali i *il' I tf-
faire. Me Ethlioart pour A. Itiv'l',e a
In ses conclusions Nos I cIt 2 lix-
(pielles a rtipo ii Me Cam.illI i our
Gi.-tave Aliendlidz It tl-int n lV I
coIninUiilication d(ies pit'e's dt'' soin
adversaire Contiinuatuin a veudicdtI

ALDIIENCE l1 lD.1> In il l
Le tiibuiial, sons la p s.iJec c- du
jug-e doven 1. Z pliir ;i'a!i- t pouri
assess iuls Ils jul cs 0' ,s L. ,'r cit le
suppli.ant J. Nicol.as. picniid sit .i l
heures ld ian i iniaiiiiiiIl- p.b.
D. |Irin .lis
L.'audici-e oi tV' ,ilc, Ie ic '. i,titt
Firani ois a -ietmA.niJd ati iiiL 'n LI de
lever le siv ,- en s L i e d nI .i i'o -
casion dec li niort dc .l nhcr i- 1.o:1
collI'gue labius l)Di\ l. C e 1.-
mande coliiobere p ir :cle d i b'i-
tonniei de l'oidrt e i.s ,voS Irs I e
tribunal s',is-, o iaiit a c' iL i .1
le sigc_; po:Ir vi 1 in i- ,..,. i: I -
dienice repri-c', l :i nibtun l t! 'rJ.i ::e
les ju.cnicuts s:!v in: ,

2. li itre les ,lu i) -
ccl ct Ls hlot;'lr. i j, O ;;cs
I)uplCs1 is.
5. \l ie M.11 ii. 'ulv ^
l:t lh ninai -Icl N. listor.
;//if u 1 ''t 'll ; l 'l ,i :
i M)ihl l l'ti rc-Lb iis co..tie Iai-
renne N.'jrice.
2 D)o:tiur V. l.isa Ic Contle
Mlad.iine \'eu\'ve Nicolas ( tc;jLs t
Co. D.po6t des pc;'c.s iavant ci0 or-
donni pour 1n 1 lilib !cr, lc iribun.l
renvoie leIc pro:OiC dc c.s j-c-
ientls a Line anilc idi c','.
Le 'Triibaiial a r.ih ,tL; L!c ifCl',iut
proinonc' conitie MXlc lii1 1n .lont s-t
son client et li\v l'alFi rj .\b ial.
iada et Louis Ci!l.lard ii:o:.ablc-
nent A huiltine.
Le sicge est ILVC .i cuirc.
Trilniial de Cass.faion
Audience du 19 Iimi I)16
Pr-sidtnce du A i c:---P~' .l/it 1". 1 i;.ln
Atllire entendue .
Felix ChL riiz contic l' ,.n -'li'.
Oddide. Monsieur le jul.e St-line
Mathieu entendu en son lxpoca s)itn-
naire des faits, Mcs Csa.lr et Millt
en leurs observations pour les pitr-
ies. le ministere public a col clu a-i
ejet du pourvoi de Cheriez.
Deparlement d:i Com.ueri'c
CONTROL ET INSPECTION
DES DOlCAES
Section :
Le steamer holland li' Prins der
Jederlandenr qui a laisst Nfw-Y,,Ki
e 7 de ce mois est arrive i.i le 17
uin Courant et ai apporte pijr qu -
re ports de la Republi,,ue sept cent
|uatre-vingt dix-neuf tones ji/so>
799) de marchandises diverse aiusi
parties :
Savoir :
.ap-Hiitien 279 90
'ort-aU-Prince 2 50.54
;onaives 192 8)
'ort de-Paix 76.
Totat --
tonnes 799-31
Port-au-Prince, le 19 juin 1916.

Bralemeilt
La Commission du Retrait a pro-
U64, hier martin, d'apres les formalii-
Is lgales, na brilementde i4-i,oo,
ourdes, billets et 2 d'Hyppolh'e ct
lord Alxis

Fial ailles
Nous avons recu le faire-part des
ancailles de Mademoiielle CCcile
owe avec Monsieur Emmanuel Luly.
Complimets.


2.00
5.00

2.20
6.00

8.0c


tir





0EM 7.T


S- --7


IL T irs (it ( i:-s
Nous avons cu le p'aisir de iece-
voir en nos burvaiux, la visite de M.
Vilius Gtrvais, ancien Charg6 d-AI-
taires d lHaii I;. llavanr.
Parts comme ,secrktaire de Lga-
ticn. sous Ie Gouvernement de Mi-
thl.-OMi.s-, iI fit a.ussit6t apres
chaw.c t: notre ltgation, Mr C. Ri-
gaud ret i;ntt in Haiti.
M Gi ,vais, an ive samedi, via
NewYotk par le IPins de Nederlan-
den. nous a donc ieprcssnte pendant
quatre ans prcs du Gouvernement
cubain.
La press havanaise cut plus d'une
fois Iocca.mon de rtidre hommage
au fmitcile e a I distinction de notle
represent int.
Nous lui souhlitons la bienvenue.


So i.6 llC h ale


a iL n i aelieu '10 Ma! ulge CM1 vknv- es in I i I .'si t t que
~Ij %1 1 .-: qv, C1Y n r I jI mI,'. i e tI\'A de,;
nitore ami H. Mathort -- Le% t6moins ordres n~cessaires. Si Routes les Mil-
ittsienlt,',pour ia marve ; MIM. Louis ces ne sont pas employ~es A r~primor
i.oy,Envie ry Doran. Raphael 13otiard les troubles sur la fiontl,&e.elkes set-
et P6Iissier ; -- pour le maritS MM viront A rem p!accr Ics troupes regu-
Zaclarie Thomas, Camimat ouchaid. Iikres au fur et A initsure ties tices-
Frau~ois Xtathon t ciAipho-wveMai- sit6s de a situfLwo~i a ( et appel aux
thon. hoinmes dola Lmsili,*c! dot te ,aiistac-
La IUn~djction nuptiale a W dion tion aux dleiai'd~ ct, u -ijral Pei-
n&e le sarnedi !;uivani, en la Bmstli- shimg
que Notre Dame. Les imifils on!t 06S
accormp.jgnts A Yautel p~ir Madilme -- --
Emmianiuel Moist: ct Mr Euine Xitia- Bureau de I'Administrat on oa ivzie
di on..
Nous pr~sentoris aux nouveaux Poi-t-au Prince, it) 17 Juin 1916.
4poux nos miill~eurs va~ux de bon-
lit. ur.ANI
vuIi cs ,irtic!e~, & -7`. ~ e hIh)(o
INouldlie ihhaminllf de Ja lmi suie Ics couseils coiautnu
A lIelt Ide France, le gar~ojj IaiUix et les ',Wisositiotis (Ili code ratS-
apporte 1I addt; ion At deux arnis qui mna, ii CS;I. d0'.tjdtct de di~poset- de!.,
-- IAlliminomfl~ices ([6CLI-ijeS SiL.IV a voic


II nous cst' even que c'est le vie.inent de dJeuner.
mardi 4 jutilit proch;in, a 8 hemies Szpristi, dit. 'un, il v a une
du soir. que M. Dua.cin V;aal, errcur de trois eourdes.
I'Auteur dea La Litluiature Haitiln- -Faut rclamer.
ne a donneia en rept ientalion sa -M.\is, c'est en moimt.
piece iha',rale. en 4 aes : Made- -Oh. alors ne disors rien, le
moiselle MAchot. MDN Ic 27 juin. les patron renvcrrait le gaiqon.
caries seront. irises ell venc. Nous
ne manqu(ions pas d'indiquer, cette
semain,. Its vr:droils cu on pourra A tlettioHn!
se les p!ocL'ter. C(st a Paiisi2na
qu'autalicu la rcpr:sentation. Les A niateurs de Patlh-con-

A Sa..0 -4 m r certs appr, ,idrontt avec ilaisir que
Ale SS MJlon1i.-al a aipporle pol l
Dim: nr he dcinitr. Lune nombreu- Gaetji ns 8. G', ,, rue du inaga;-
se assisrc c c l ait rtunie en Ieglise sin 'Ela u as.oriront c In-
du Sac,-CMc.ur a l'occasion de la il de 4 sques et ilps;eils ltln
piemiiie communlion icds enf.inis dcs et de isls
deux x-,s du quari1cr de Turgcau d cn ieis ci pil-t Is.
et de P -u de C}hI e. Les tab;isse-
menis stolaini.s dtis Scturs du Sacr-
(,our, (e dMic I'm u iire, de Mt lcs |O|\/ ||
Elima Gu'gnadKisan, Iltniel V ELLES
Valin et Dlctncour avaicnt prdpared D :


jptIliiiUe..
IA s det~litks do if(ll age doivenit
Zr mis damis des boites p)our 'tt'10
et ievts par les cabroueLs de 1:1i
(2ummimulne.
LesIhabitiants ties maisons, devani
IeS(muellos [on eorisI.Mera des tas.
eni seri ot persomtiiellemiemit ten U-
ref-ilonsables, et scr'OIut -Oursulvils
rm goure use mnt -u
J'Admainistraleair civil,
%V. 1. UPS~iILJBi

-'- Le Purgatif Idbal
c's la
Dar-lta-- ri Iunruu LlIwuu


/47, 3ag da Fauba3.rgSain--Donzs Paris
d iadic ni pren Ire,
Na n('i lltat dUical pr4paratlt,
elule tie p;rr.woque Jamais do d~gofit.
Sup ll !:PI I i rlt la (~e
e~z ne:. tcdbilite vas leia madew.


___LI


S pour fire l e sang bon et
Q V les nerfs forts, la chair solide at
salutaire. Elle est aussi un
remede nutritif puissant powr
Assurez-vous qrts
es flacons portent les enfants faibles ou maladivA.
cette marque.
S ecet

Uns pjld secret Ligne Hollandaise


\lNFI~hitro NX*..csttolijour'S I-
4TImle (4l to ii fourtiji-elle ?

I~tytYuIl VIGNA UD
VCLI toliii

iUI2,1!tt' dui \Itnrasirtie I'iEtul,102;


DiPARTS i)E NEW-YORlt.
S/S COMME.WIINE a laiss ile
pour Cap, Port-de-Paix, Gonaim
Saint-Marc. Port-au-Prince, Pet
Goave, Miragoane, l6rmriie, Cay
lacinel.


11SS -P-LRINS FREDERICK H'
DRII le 23 crt.

A PERITAL S/S ZEUS cargo boat, le 3o cl

Liqite'ur bitter SIS ORANIE NASSAU, partira vo
QUALITY SUPERIEURE le .
Df.PArT IPOURL NNW-YORK :


BORDEAUX
i QUINA
VIN TONIQUE ET DE
GOUT DELIC1EUX
L 1 I{Ili'lZAI AN- \i, Ell IOL
A I-GNT


SIS ORANGE NASSAU vers lei'
courant

Lort-nju-li nice le 17 Juin iqi6
Aun. AHIWNI)T-S. 4adnt
llckar Jones Jewel MiIliIog Cu.


un ceilain iiomibiCe de curs eleves a, 'N'exifea:o pas le? i1pos 11i chambre, aitm's iulgar-un no, Supjiere & is
se pi&tenlar a la Sainte Table. I PR ESSE. elle ue cause aucune perte de temps.
Ce fat une inmtosante crmonie smiaires, B. T Babbitt Inc
religtu.u-s que la chorale du Sacie- PAR SANS FIL lue ue le ilaires, I
Couravc ls solis 1Artistenient ren-; 1e esszt, par counonuent. moins cf.re. Dl suito, utne ilnstallalion de Savon Gold Bar
dus par Melle Tlih2ise Vieux don't' -- ".- DIOSE PUlRATIVE, a a 3 pilules i1 i Jci Ip, coinllprenanit11 line Irou-.Se
le brio du nmbic st si justementl LAXATVE, pu,,te. I copluiFe dimslrEiAnetlls de clhirur- iElltill Al1lIi WINEfC
admire et la mu iq ec dis s i rcs deI Samedi 1ncJuin i.1t-~ .1-11.1f,-- io. u l Wo )raol, d'operealion, etc, le '1 \.SI/,C I FO RIE
SSAN ANiONO-- On coit ici, que -- ,-. V \sins rouies : c l.irct, Zinftndel, BurgI a.
3t Louis de Go:z g.u pt-r une tx Phillip n a, et 1. H. Silli an, le ;10o ( I 1! p1Ill tMlal. vin u b ns : Iock, stcrnc. Riesling.
cution prIcisc, it-uirent encore plus Phd 1na, ti o H. Sillian, dredu La gere i Saldn, sSer i ;a rmaisor en face ---
imFressonac. ,o morceau de lI consul A Satllo. out requ tordre du
n, mpreonnnie be e Meuse pavement dEtat de tra ser sur 1 osle Marcand. MassacUssett Breweries Co.
fin, la arc .he de S.iibre et Meuse fi;'res Pilsner
5Uv ui~I ll *i '- Ite'1 ex"CHC ICu leri amten cain.la / ."-B-e-ti
fuLe s urn-' m a," i le ic nt ids resultat,alin de fire rejeter le Bill du PORTE LE 15 JUIN 1916 IAledi(al Discovery Alleys Porter & Kings Pure
de ci n. ot b ni ltgat Sulr11' des temnmcs du p cogramm' te A.tdolo i S.cott of 1o5 rue des Caser-
de Ciip.iii l D.\!ocratiqur e stion les dis-, I r-it ird
du 1'< i e ina tI cpflWin0on. du psi Democratique selon les dis- I Amiral J positions prises par le President Wil- la flotic anglaise,peFne ccm me beau. tuxine tor all levers, ,eminttnt, inter- Poissos sal( en tous genrf
M'sesc solenclek son a ce sujet, la Conventiou a adop- coup d'autres qu'il n'y a pas de dou- minant j slet, putrid and vellou Kcprscntcs par
St iout le prcgramme y compris le te que les pertes allemandes soient ___ cure guaranteed in twelve ( 12 )
Le mcitiICdi 21 juan courant a 8 suffraIge des flmnies; le tout a tie inf&ricurIs aux pertes anglises. liours E Lgn. Le Bossd
hiutts 'pit oist ii lin une messe .vot par acclamation, et la Convcn- L'Amir utl allemande rep&te qu il S inIc bottle at Phys Central & ,3G Hue du Quai
sokuirtll, .;a; >lh:il,.e A la Chliapelle tion a ajourne ses'seances. n'n pas d-autres pcrtcs de biteaux Buck. I'OT-AU M'iNCE(HAITI
de lnIiilatlion S.itn L( uis de Gon- WASIIINGTON Les plans de la ailemnands que celle, deja mention-
zague. A lpccaoIlg C a fa te tie St campgne electorale, A d1riger'de la nies. Les pertes Olev&es de navires
Louis. panon) dc lt:. b iss, imcnl. White llouse, auront un coninence- angl.is sont en proportion aveccelles
Dcs C.,1tes d'iinv;;iCion ont it znent d-exkcution la semnaine pro- des vies humaines. Les Anglais ad.-' Io
adrcstcs .tar la dirtcuion de I'lnsti- chain apres que le Prdsident Wilson. mettent jusquici une' perte de 342
lution. aura conldr6 avec Mr Vance Mc Cor- ofliciers morts et manquants et 511
nick. le nouveau president du Co- blesses, ;indis que!es pertes alleman- Etablissement de premier ordre, situp au centre des aff
P al':ilA mite National. Le prochain discouis des en otfi.iers et sous-officiers ne proriilti de la Douane et desservipar tous les trains de las
Une foule inmtmns se pressait du Piesidcnti Wilson sera piononce s'keleventqu'A 72rnortset manquants I,'IIT 71EL DEP RAANCE la don't reputation est dlabli
hier soil dat.s la bIlle salle de Pari- New Yoik.au club de la Presse le 30 et 49 blesses. Les pertes iotales an- des ajees de success se recommande par son installation m
siana pour coinl'le'tcr La Gluti "' i. glaises s'el ,vent A 6104 nmorts eti
sdana pour con:ep icr La lR"i-juin, glases s levent a 6 104 morts et mcuisinevartee, ses prix moderds et son service irreprochablk
ce omandean sensaon Ri- NEW YoRk- Gcorges W. Perkins, manquants 5p3 blesses, cells des Conditions spcialepi od s e son ser ice irrlle
chepin, don't la repit,-entat.ion cut le leader du parti progressiste, apris Allemands en morts et manquants Conditions s pour a
tant de succi's la fois derniure. avoir confere aujouid'hui avec The- 2 414 et 449 blesses. En dehors del Table d'hote
Les amateurs nc s.:e lasseront ja- odore Roosevelt' et le Gouverneur cela nous avons fait prisonniers 177 Le midi de 12 a 2 hires
mais d'admirer ce film dart si im- Whitman, a annonce qu'on -tait en Anglais, tandis qu'A noire connais-i Le i e 12 A 2 7 ee
ptessioninant et qui sustite les 6mo- voice de negociation afin de r6tablir il n-y a aucun Allemand entre les ILsoir e
lions les plus diverscs. la bonne entente entire 1Pogiessistes mains des Arglais. ..............
Nous -olnmes en measure d'an- et Republicains.
noncer que l.i direction a recu une Sr Louis Le '8e anniversaire Quartier GI~nral Allemand Monsieur L. C. VERRE T
collection de films d'un int&rt d'August Pilsner a ete celebre dans z6 Juin 1916 to Is I L. C r taEu
considerable. loute la villeaujourd hui,apies qu'on TAILLEUR-MARCHAND, Impartateur.
Nous ten iarleions bicnt6t eut appris qu'il avail A peu press le- Theitie de la guerre A I'ouest : 73, Rue dtu Alagasin de I'Etat, 73.
....couvr6 la sant6, depuis sa rdeente Sur la rive gauche de la Meuse les Avise sa binveillante clientele que sa maison fat un
C Fran s qurnt e ns rabis sur le prix des complete fits et fournis.
Mali, tle Irc ..s m ps la rcpC- iisin'uirox-- Une note scra pro- ftoccs la pcnte sud du Mort ltomme Iraas I prend des ournitures pourtailleurs et es
senlatln d-hilu sI .,l t. iL tout l, babiln nt cuILvoe au Mcxiquc, cc Aps unN ,ain de teI rioire tem po- ed de fouriure pour ta urs et
succ- La on tii nidait. L.c lice soir on domain. La situation, st ns ,", s e.arcais frt repousss 'de ler choix en gros et en detail. On y trcuvera des a lii s
pioglapi te 0 in pitI a.i. citnieauitis itnduc 'uir la froiiui:cs. Tievino a par iune Ccouie conrie I atque. Les homes en general: chaveaux haute forme, melon feutre et
vues ss.~i es "- Pofesscur iniciacc d'attaqicr si les troupcs Allcniiid, fircntt prisonniers 8 ofi aille superieure pour homes et enfants, faux-cols et.7 m.
Mysuie ",. 1in. )-o!icei, fIilm ainci.ines chaiigent l-uirs d-posi- ciLis Ir 2 :soldas ci spirit cn ou- oIle, cravales en tout gen-e, chemises blanches et couleus.
d'une bt.'ute inctnipar bible qui a Iuois. L.s mnirlices ainmr ici,,ir.s Slut ire diveiscs miniaillmuses. A une rieures, pour hcmmes et enlants, gilet, flanelle et tric4t sup*
vraim lt Ctcv CIV i .-issta:c gi- pits pondce au picmir i apprl. huCre avancde dc la nuit les Franci-is couleons rticot, fil et zephir chausettes soie, fil et coton pour01
ce A la picsion iL.s p ojcctions t a SA.N A iNoxio- Lc consul a ,ini- rpitiii'it leur altaque saIs le moin- et eti 'ants, bas fil pour dames, costumes pour en/ants de
la net.ie de la lunitc. can a Pi'cdias Negras a tiavcse sur Jc sncts. D) cs enterprises centre les bretelles et jarretelles pour homes et enfants, cannes, canl
Unm ite tion sjLa',:le pour < Ar- li.rtoi.e amcicarn arc sa lanille. lignis adjicenits des deux directions rapluie sole en tout gnre, mouchoirs de poche soe, filet co
mes et an;oun s qui c1t tout stil- BRoI\\ Nsvii.Ll -- Da;1 s un combat Iechoucric ,St r'galcm cdnt. I. ennemi su- r ..... .. .
plkmnt ddlici.ux. avec les bndcs mcxc.,ines, la Ca- bit de lou ldes pctnes. Sur la rive nes a clef, ceintures cuir en tout genre.
vaiceri amc-icainc a tuc tiols bandits, drolne dc la Meuse il nv aeu qu'une Aricls de la haute nouveaud parisienne a prx trsr
h;iriages pics dic Bowsvlile. Les amciricains torne activity de -ariilletie et depetits La lmaison faith un rabais de 5 f sur la vente en gross.
Nous avois i;u le fairc-pait du n'ont pcrdu aucun hominme. ergi gements d'intantcrie pros du
marriage de Mademoiselle Marcellt \\'ASHINGTON-- Le sccrctaire d'Etat triangle de Thiaumiont avec resultat "
Larothe. lille dcMolosieur et Mada- de la gucire Baker public aujour- favorable pour les Allemands. O 9
me John Lar, ,a\lc notre sym- d-hui lordie suivant Th&tre de la guerre lest : Les Contre les Verm
pa hIqui anl Richard Mc Gutie. ,Eu vue de changer les conditions Russes continuerent aussi hier leurs L'Ai,;ca des Fourmis, Rave.s, punaises, rats et mOuche%
La b,.ndienon nuptille leur sera de la situation sur les frontieres me- eiforts centre le fiont du general von LAtila des FourmiS, Ravets, punaises, rats 1e m a
.. e .. tt h.OM IS he


donnte Ic 28 juin ptrohain .a 7 hres
du tiatui en 1'gl;se Ste-Anne.
Nos ninilleuib souhaits de bon-
.heur aux luturs 4poux.


xicaints, et de donner some s&cumb Bothmer ou nord de Pizeviowka.
ces es ma asan.es el. goatantes en que q
aux citoyens americans resident sur Plus de 4co Russes president entre On trouvera ce product Infailhble chez :
ces fromidres, les milices des Etats les mains des dafenseurs qui repeus. Th6odore B
,scront appeltes sous les armes et s&rent I'ennemi.


SPrennez d I'Emulsion Sc