<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02619
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 5, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02619

Full Text
oj1t Amaa 10. 8tIu


oU1311 clitiaII


Lladi I Jais IU16


Qcuuent.MAG LOIRBE
DIRKCTZU 3


PORT AU PRINCE


: 0 0


*ioja Mugs

,few vl..


0 *0 f 0. 0. 0


IKTHANGE A


G. 2.00
a500

0.2.20
ti.1 k)

G K 0C


OUOTIDIEN


poiRTAUPIPINCE ( Haiti


M4ACOION ADU 114ISTRATIOf4
AMOS din. Roes F ou *Amilm

Is emomem "atsiroof

A Ftsa-&-au-zcx:aaa buresuado josmtaa
A FAaM Ghs aL.Mayeace At Cie 9. Rut Tro.~st
A Loomwn ches L. Maycnce a CO. g. *alga$
Ludgate Hi)
A MInLM. dsheaRudolt Morn S. w 19, Jemusaew
Straw 014-49
A Maw-Toss Universai Publicity COmpanMy 45 WON
14 tKb trett
LAS inamumains istrts alason se oust pta reds"q

Abeusuewma & speStrnS fS ayabks datanucs


CHRONIQUE



sm haslIanciers
DK


l'alemaon

De notre correpomldaiit

La vdritd militaire ne tarde pas,
en g(tiatral, a se faire jour, :nais la
venrit fiianciere se cache a des pro-
fondeurs empindtrables. l.orsque le
Kronprinz celebre des victoire qu'il
remporte A jet contina autouir de
Verdun, des communiques ofliciels,
appuyes sur des fails et des docu
,meits precis et authentitlues. Io'it
immediatemnent justice de ces in-
postures, mais lorsque Guillaumn' II
adresse a son ministry. M 1 lelfe
rich, des feMicitations exulahtrantes
qui retentissent combine unme fanfare
doe tnomphe financier, oni sent bien
que le mensonge circle a chaque
ligne de la lettre imnpriale et poir-
tant il est impossible de citer des
cbiffTres indiscutables qui puissent
rduire A leur veritable valour les
rodomontades d un souverain passe
maitre daus I'art de battre la caisse
autour de ses emprunts.
II fut toujours se garder d'unt
double p6ril lorsque 'on essaye de
so fire une idee exacte de la situa
lion Oconoinilue de I'Allemnagne.
Nous n'avons pas besoin de rappe-
ler le dementi qiue les evenetinents
ont donn6 aux predictions des sa-
Wents dconomiistes qui avaient cal-
culd avec une precision inatlihmali-
que la date ou lea soixante dix mil-
hlons de sujets du Kaiser auraient
puls6 leurs vivres et mnouraient de
him. Les statisticians avaient comnp-
t6sans la complaisance, tres peti
disintbressee d'ai.leurs, des pays
neutres, et sans lea fissures d'un
blocus don't ks mailles avaient
grand besoin d etre resserrees.
MaOs si lea Allemands ne connais
sient pas les horreurs de la famine,
ce 11 etait pas une raison suffisainte
pour en conclure qu'ils nageaient
dans I abundance. Bien au contraire.
lS dtaient sonmis ANun regime de ra-
tionnement rigoureux qu'ils n'accep-
taientPasavecune docilit &a toute e-
preuve, car leurmauvaise humeurse
traduisait non pas procisement par
d"u meutes, mala par de bruyantes
manifstations. Ce part pris de se
premiunir centre toute exaggeration
dans lun ou dansl'autre sens, ilcoit-
Vient do l'apporter dans I'examnen
da question d'argent et de credit.
Au dire de certain financiers de
premier lmouvement, lea emnprunts
de Allemagne ne seraient que des
tteauxde cartes. Les titres du pro.
Sditeuratmtu uraient sorvi de gage
_& SPrestdesUins i souscrire au
oUG, hl tires du second aurai-
, ,_ "Mgag6s*5 pour souscrare a
0.10Mt, ceux du troisimeo au qua-
aV% etaioWW de suite... 11 n'y au-
PSls1deraison pour s'arreterdansa
iS vows, Un emprunt alleinand se
1 deg1ier mot danal'art d'dle-
"r aclatea de cares financier.
.wo. acrit aveo son argent.
LSp.duntt cantract6 par l-Etat ne
Mt edonc qu'un reservoir itnmen-
* d e aaiveOM0nt alimentd pai des
O 'Sruta COntractdsopar des parti-
.SSr. WD socidtda de prats four
-.il tdes fondasouscripteurs n'ont
SderriSr elles. suivant
heat gtrt- r6pandue dans la
SS.a *q1A internaionale, aucun
1 tsa l'on voulait remonter
Svir* e de ce8 torrents de paper
r et.rho de touted les coulour. on
hs. ,_agoai t fabriqui souas
pf- s f ng* enatensee et lea
Snv2e_._* na lea offcines do
prieil Au fond, ce merait
s pI-Et qLti grc e aux
^" -- H plhs ,ubdjl, ironv .-


qot moyead-e so prctw & tIo*.o6a&


I do table uie an At t inWte idites par


11 y a samune tr large vieri- daua des ordiaeace do police ae-v6r
oetto definitiorn du crAdit alleavand.I oent exsecntes.
Citons an exeiuDlo. Tous les fono-I Masi it I ptr-amie. vulont;air o01
Stknndairs de I'emapire au O- conserveto 1 ~h se, elle nt
ont 06, pour appeler Is c*hoe la creek_ p.s. II sereak #viesleflen
I leur nom, obliged de soutcrire A d'un tra grand utedret do, savoir ai
1'emaprunt on donnant on gage A un juate coCmbieu il y a dargoet fraim
dtabi aedmetit de credit uane certal- dans lea dix milliards cent million
no quolit6 de lear traitement men de maik k soit treia mnailliard
suel, pour une pdriode de deux an-. dou cent cirquante millions de
naes. Ici. il nous eat facile de saisir franca qu'. produits Ie dernie
stir le vif la mcanisme d-une cornm eprunt dont la press allemande i
binaison nIraancidre que le gouver- I66br6 le succa savec tant d en
nement du Kaiser a raise en oeuvre housiasine Pour fair ce calcul. It*
sous les forms lea plus varies. 6lemeints nous font defaut, mnais sui
Le'fonctionnaire prete a I Etat et vant les valuationss qui paraissen
pour soe procurer le montiant de sa admises dana leas milieaix liinaiciers
souscription, il met en gage une I'argent fraid r6elleauent verad pat
crdance sur I'Etat qui n'est pas en leas ouscripteurs au quatri6mne em
core dchue. Au bond, c'est toujours prunt de guerre, tn'a pas dopassde ui
I'Etat qui pour contractor une dette milliard ou un ,uill.ard et de.ni di
nouvelle, ne pout oflrir d'autre gSa-marks.
rantie qu une dette ancienne ou En r6alit6, lea neuf dixitnes envi
une dette future. ron des umprunts don't le Kaise
* Toute cette bouillie de paper ae Wait sonner si haut lea chiffres danr
rait fatalement coudamnme allmer lea bulletins de victoire qu'il adres
aller A bref delai au pilon si lea res- se so Minist e des finances, I sonil
sorts du credit, dejA fausses et ten- pas autre cho3e que du paper don
dus A outrance au poInt de so bri- unique garantie repose sur le troi
aer tours en mdene temps d-on semi slelne delinatif de I Allemnagsoe. E
coup, n'dtaient pas soutenus par un depuis quo les g 'eraux francaii
Idger apport d*argent frais. Get ar- lu eont coupd les a leS. let victoires
gnit fraima, qui d'ailleura a tres pro alleaiandes refus itat de rdpondrt
bablemeut 4t assez rare n'6 paa aux appela 1tAteux et dtseapdret
did impossible A trouver. Grace JU Konprinz....
aux femnues des mobiliads qui n'ont L BITSCHINE.
pas 6t6 autoriases & abandonner
leurs occupations agricoles et a vi-
vre exclusavement de leurs alloca-
tions, grAze surtout aux tout jejines Pabst.it
gargous de quatorze seize ans quai
ne pouvuient pas 4tre appelfe-oe j bst...
lea drApeaux A cause de leur Age et a
qui sont tr6s nombreux dana tin The aees llwakee Seer
pays don't la population a'accroit EN VENTE CHEZ
avec rapidity, la case 'to la main
dJ'uvre no a ent pas trop faith cruel- I. J. I MtlO CO
lemon entire en Allemagne. ILea
terres en friche ont dt6 itres rare t e.
come lea imnportations dtaient de. En gros et e d^aii
venues tr6s diaffciles. agriculture a Angle des rues Courbe et OCsars
vendu sea products A des prix trend La meilleure et la plus hygitni-
dlevds. D'autre part, le blocks dout que des bieres.
lea mailles, comme nous le disons
plus haut, auraient besoin d'etre .
reaserrees, east loin d'interdire touts
exportation aux empires de I Eu
rope cotrale. Par interm"diai NOU VE LLES
de la Hollande et des Etats acandi-
naves, l'Allemagne entratient encore DE
des relations comneicialea avec
I'Amerique du Nord at I'Amdrique
du Sud. Quo ces relations aoient PRESSE
precaire et dileilesa. cela n'est pe
douteux, *ais dlles exitent, et on
debors des fabriques d'armes et de
auditions, qui ocumuleot de pro- PAR S INS FrL
fits doormes, certaimes industries a- --
leeandes peuvent encore realiser,
4rade A la co.aplaisancedes neutres. luin
quelpues benefices. Ajoutons eltfin
qe pendantlapriodedes .WaAmto.-- L't r6ponsr i la
We extraordineares 6 les-ortaes
sa'tev6rent coinmipAreachant-ament Note de t-irranz no sera ps eon
dans lea foyers industriela et com voydA avant une slinailne.En at
onesciaux doe 'Alleinague, qual lues tendaitl le rdull t des 1n *gocia-
peres de famille pr6voyant4 ont pu lions diplonAliquiet, I'armnue amin-
fairedes placdnemeaits a l'etranglr, Maimxi
ila devaient6tre en tr6s petit nombre ricaine estera an Alexique.
attend-i que lea mmoars fatuanci6res Lond res. Les co nbils coma-
d'une nation on pleine croimsance linuent devant Verdunt. Les vi )
dconomique ne perinettaient gureo lentes atltaques d'anfanlerie de la
des exportations do capitaux dans uit deJniere orlt 6t repoussees,
lespays neufa qui fournissent Al'An- et le ranis ont gagn6 un peu
gleterre des resources in6puisables et les Fran ais ona tgagb lonpe
sous forms do coupons et de divi- de terrain au suI dii Bois de Ca-
dendes et pernenttent A la France de rette. La lulte principle eut lieu
conserver soe credit intact pendant entire Douaunmot et la 'ermne de
la crase laplua redoutable qu'eile ait Vaux.
eue a traver se" au court doe iAIlo- oa er-lin, via S ille par sans
gue et glorieue halustoire agitbe de ferili, via S gville par sans
tant de vicissitudes. ii :
Les didmnents do reconstitutionqui L'amirault announce que la
empdchent toutes les sources de ri. lotte allemian le a reucoatre des
cheese de tarir u'ont paaabsolument navires britanniquei duraut laI
fait ddfaut A I'Allenmagne, mais it nuit du 31 mnai. Un engagememam
faut bien so garder deagdrer im- t leu pendant la tpluseur
portance des apporLs rdels qu'elles out eu pnant a upusseur
ont pu donner. ous adinettons qu' sous-marmts out l t could: ; etl
un peup'e soumia & un regime de ra- des vaisseaux de guerre serieuse-
tionneanent rigoureux ait taitdesaco- moat endommagb*,notamnmcut Ii
nomies. Rdduite au strict minimumsa Wl rspe, le QdaeeailfMary et I'in-
de nourriture qui eat indispeonmabe dfatgable avec trois petits croi-
rard femn a nationals om mods a Ours mcuirass&A. Les allemanads
obuge de renonoer & des d6penses oat perJu plusieurs uavires, I


it
S.




Ii
PI
is


compris We crowissrs Wimbuede
et Ponmuiem coqal. et quuiques
souaa-maries disaarus.
Laivi~on.- L'smiraut6 angihise

glais; mel. eli. ddelare qvite l1
A Ileuuauads cuot subi ds Irde graua-
dle.- rirtes.
A iasaspolit. -L-3 Prt~sident
Wd5Isoi a a're~asd& um, allocution.
eit pr.~sence ties nouve~ux ajrs-
dut~s de A'Acaleanie N-avale ici.


La Gymnastique
et laSantc


On sait depuis fort longtemps
que si l'on se livre A des exercices
appropries A la circonstance, on peut
conserver la santm du corps et par
consequent concourir A 1'efticaciti
des occupations mentales et physi-
ques ; cependant la chose a Wtt pour
ainsi dire ignoree par notre civilisa-
tion moderne. jusque dans ces der-
niers temps. Par exemple, dans les
grades universitis et les colleges,
autrefois on ne s'occupait guere de
la condition physique des ktudiants,
A moins qu'une 6pidemie, vint A se
Jdclarer et menacAt d'attaquer I'ins-
titution toute entire. Maintenant
que Ia science a d6montr, qu'it est
souvent plus important de prendre
des measures pr6ventives que de cher-
cher A guerir un mal lorsqu'il s'est


'sombre des mauz du corps biamaim
A ciaae condition coname sous Is
nomn de 0,bais *rn5 intestaid~e chroni-
que. C-est on terme techniques bien
zate11du. inais ii 'eut dime q~t l e
-pJssagg iu bol alimnetia:.re G'ans Is
zanal A cci efket, se proluit ayez: one
teL~e lenteur. qu'il se forinc une
iurabondanice sdemati.-re vimtiddife~re,
iurtout dans h apoitior, elroite tde
Vints-,nen partAniit deI estornat:
jusqu'au ctxcum, nominee en ata-i
toomme. itiestin grele. Ern cunse~qucn-
ze, le flux dec sAng de-verse dmis leg
orgAnes trauasform~ateurs et ex~cr~toi-
res une quatimtite de poison plus
forte qu'ik tie peuvert en expul-ser.
L[Ien i4&,ulte que tous Its tis%ui tdes
corps bApgns~s dans ce sang tid.Ae en
poisons. us~gslw~rcait Ci t 1liet ure
momus gransle iisistanze .A l'itifection
Un tdcuu!ciemflcMU dectueux a tdes
consequences qui sont pernicicuses
A Ion1ganlisua en ge~n.~ml, tcoi1mm
aux tissus spe~iaux don't il est lorinc.
PArini les maux qua peuivent tesul-
ter directerne at ou indirectemcmht de
la, stasis 'intestinale, iucus tilL -
tionnerons la, perte die poiJs ; Lt
tuiblesse des inu%cles ; Its cliange-
ments ads~gi~neratals. tde la peau ; I4
b~ASSC tempe~ature du curp., (minas
et pieds frold%) ; I'inseumsibilzittom
pour mieux dire I'apithic mental ;
I'agourdissement ; le ddlou ragenme it
AllAnt queique tov, jusquAla Iairalam-
colie, lCS douleuls, Ct lei soultratices
rhumnawismakes.1'coulf ment i rop p:.o
nonce dee la glande tynolile, amenaut
les maux qua en proviemuient ; cis
changements 6'.e&gsdacrAlaf:s" tdes
sins conduisant au cancer le chi-m


decare. on apporte oeaucoup plus gement de position dars les organes
d'attention au bicn-etre physique abdominaux. y compris les remns ;
des ktudiants dans les principales la difficult de iespiranoii ; la dege-
universitts des Etats-Unis, et aussi neration du mus-le du ctar ; les
dans les institutions de premiere changements d..ns le pani.rias. pro-
classe. On a 6tab!i une clinique duis~at te diab-te et s tiLrminant
sqciale dans quelques-unes des print parfos en cancer; .L di, 'cr.t:on
cipales university. dans le but de des reins, conduisant a lat m.aladje
veiller A la sant6 du corps des mtu- de Bright ; les deso dr;:s du filc ; les
diants aussi bien qu'A celle dIe 1 tu- :hangements s dg u ira, dans
diant en particulter, qui a besoin ahpparcil visuel le huin.ttisme ar-
d'un traitement medical quelconque. ticulaire, et nonibre d -aut:s affer-
C'est ce que nous lisons dans un tios, en outre de ceiles du canal
article de 'Pdition franc ise du ma- intestinal lui-m6mne, y compris les
gazine mensuel de U.aion Pana- ulcerations qui peuvent ,e tra'istor-
m6ricaine de Washington, District mer en cancer. Ii est da decu, Ju
de Colombie. chirurgien de remdicr A ces miux,
,Lorsquoun 6tudiant entire A 1-Uai- iorsqurgils on e re locliss complete-
versit6 de Wiscosin a Madison orsquals en coupant au vi dco la
Wisconsin. on lui fait passer uno m aedo nuant eauen tiaint les
examen et on le soumet i une visit op addions chirurgiae les nicess rcs.
corporelle tr6s msrieuse. Oa lui exa rations h mieux encore de pevesir.
mine avez le plus gaaad soin le s conditions que causent des maux
yeux. les dents. les organes respira de cette nature. St le mal dait cou-
toiresle ceoue,le systame muscu- p6 dans la racine, oa pourrAit eni
laire, et si A suite de cette epreuve. arrdter er progrres avant qu'lI ne
on d4couvre quetque d.Haut nature soit n6cessairc daevoir recours A une
de ces organes, on le soumet immed- opraion. Comne measures pr6ven-
diatement A certain exercices appro- opra on. Comseae ensures prbn vne
pri6s au cas individual qui a t auires on ta se.ie,: uI b, unsupne-
ieconnu ou diagnosiique. Souvent,. abdominal me AIhqquiin An
par suite de ces exercices physiques pInt abdolespa s inte.calAqequio tarce
bcti. drigs. on arrive A fA.re dspa- sufsante. pour rentermer leur con-
r.itre co.nplement des de:o tee. Ne pas trop mtnger. donnier
ts teh:es qJc li coutbure d- t- l nne _e ere -aux muscles abJomi-
dorsale, 1-action irreguiere du cceur, nes et a -accousmer A ue poe
la torpeur du foic et autres ddf.auis droil spicialement quand on est
de mnme genre. Ceux des 6tudiants nE isr. E suivant cCesleIs Vous di-
qui sont reconnus d&fecctuux sont ea adieu sau consultatsons mJica-
oblig6e de se presenter de temps a se au sume nereta e oo mpou
aute pour plus ample inform., e ee0 e efficaci da ns Id travoil.
on tent compete exactement Je leure
condition. Le corps des etudiants en -
eatier, de cette manicre, est mainte- -
nu dans un :at de santi parfait.! Baseball Scores
autant qu'il eat possible de l'esprer,
et cette condition se reflite sur 'etfi-i uin
cacit6 mental qui atteiat alois son! ui
maximum. Les membres du per- NATIONAL LEAGUE
sonnel medical ont des appointe- Boston i- Lhicaeg 2
ments fixes qui leur soot pays par tBrocklyr an 'itt burgh 5
I'intitution ct iis donneat leuis New-York 4 (CtmncitMiata 6
soins aux6tudiants sans en attended t Louis 8 Phil delpla 2 a
auscns retribution. AMERICAN LE-AGUE
D'aprts les plus bates persoana- St Louis 2 -- L.ieveland i
litds medicales oa attsea;s un giaud. Ail other games p sioi.td.


I I I I I I


*


_ __


I
1
I




Lt SATIN


4 uin
STOCKS :
Leather 54 Kaina .o0 26 1/8
Steel 83 S/8 Ore 3o i/8
Makwell 8s 1/2 Miami 35 1/4
Ist Prefd 98 Seaboard 16
NATIONALS
New-York 7 Cinti 4
ooklyn-Pgh RAIN
Boston 3 Chicago 2
Phila 2 St I ,01s ,
AMERICANS
Chicago o Ncw-Yuik 5


~,La ru-e- Detie'r Do-eh

velle vote qui % ;et't d-Ote
let qua 1ctiem~e lanci
Leconic, em nl'n-ice a avoir
pubi ion. D".1 o') peut y

I SlIuiru, coiy, it: ir (iisy v.
nOuc impik. .,:,I rcn it ti

daui'S CC kLiA~! :uir.


Detroit g Wash li2 I
Cleveland ii 11--*%10112 1_1ii ~ i.ic Ill
St Louis 3 Ihila 2 Is ..ttI

I breux anateuirs --c rtjotiront
,~ ys*.i k s~iuront qutiA 'aiisianase
Fai s ive o d e palpitm t omt-tit(L
4- -lean Richi.-V~ i 'ni tons put
RkEWIE1UI~k.M /k.NTS blenl6l tuw if- o.e'vi dcrjill&e.
Mk;TEOROLOG1QUk-S A Cinc-Vaztuics, on aura
OBSEItIIVATO I It F'sir d'admnitr Mota~irpolar /it
nrid'un int~rek saisissant d'actua


BMINAIRE COLI.AGE
SAINT-MARTIAl
A MIDI
Vendredi 2 Juin 1916


Barorntre


762.3
minimum 21.7


Temperature
I maximum 39,4
Moyenne diurne 24.9
Ciel tr6s nuageux. Convert & p
midi 4d 4h. I'luie d'orage de Ob a
9b Pivio 6tre 5 06 in in.
Barometre presque constant.
J.SCiiHEEII.

Le oemilear
Le journal official public les
pieces suivantes.
-Arretede commutation de peine en faveur
Sdes norumis Omend Noncxnt et Sylvain
AmbrEzena.
-Avis Minist-riels.
-CHAMbRE.-S-ance du i8 juan 19H .(1tn)
-Etirait des comptcs tcnus .au IcMp.rteemcnt
des Financcs, dc' operations itTectutes
sous administration de- Mr Eiil Elie h
_Iatir du 14 Adut 1iq1. -l)Dcpts gourdcs.
-Tableau annes .au R.ippoi de :.t ommis-4
sion ch2rgic d'tuidicr un mode d'unifica-
tion des services des- potces et des t6ld-
raphes au Secrct.,rc d'Etat des Finances.
-Elevage distribution de Renne-Estrait
de I-Union Panamnricaine.
-Avis administratifs.- Avis divers.

La Iletie allemande
Une dep*che de Lotdres dit que
le colonel Winston Churchill, ex-
Premier Loid de I'Amiiautd, est re-
venu du front et a declare au Parle-
ment qu-il s,'it de bonne source que
la flotte allimaide est maintenant
aminagie de faGon a se mesurer avec
la flotte anglaise, et que dans ces
circonstance'. il cioyait devoir mettre
son patriotinmeiu dessu, de!tshaines
pessonr.elles. II a d6clare. qu'il 6tait
urgent pour la nation de remettre A
la t6te de 1Amiraut .Loid Fisher.son
plus mortel ennemi
Premiere few*3rmiern
Hier, imposante ceimonie, A la
Chapelle St Louis de Gotuzague. oni
de nombieux Ci:ves de s frkres tant
de la rue du Centre que de la
Grand'Rue s'approchertnt pour la
psemitre fois de ia Saintc Table.
La cismonie prit fin par Isa con-
firmation donnee par sa Grandeur
Mooseigneur Ch&rubini. legat du
Pape.
alelied de N *Ire ame
da Perpkteli Seurra
Nous avons *l;u du (Cp-.ilaitien
le fascicule de lmin du Blulletin de
Notre Dame du PeI'rt-ucl Secours.
Ce numero est a lire en enter.

TuO par le train
Samed i a :iutf hl urt s du mating
le train de Legaic., on laissant la
gaxe de WBzoton, pa.sa sur Ln hom-
ne don't le cops lut inmus.st en lam-
beaux La victim, un nt mmi lJoseph
lean-Louis tait oiiginaire de la
Vallte de Baintti t trmplissait les


fonctions de gin.itl de la propriktI
Paul Pair ,on dans les hauteurs de
Bixoton. Cest tn sortant de l'4pi-
cerie d'en ace du poste de Bizoton
*t il venait d'aheter un pain. que
Joseph lean-Louis mourait si aflreu-
Scment.

Cheminae emort
Un hbenineau don't l'identit6 n*a
FU htie tzblie, srais dcnt la physio-
roije avi-lait dt grandcs fatigues et
beaucour de mi'tes est venu rendre
le dear. er .scti.i avi n-hier dans la
maitcn .b. i cui r.tt dt I'ancien post
de B.ac-'t n La ( cir, n tre avisee par
les abab ntts tiu quariuer a fait enle-
er le cadavie ct a piocedt A Pin-
aumaS6e.


ill LONDRI.S 5.-L'amir',utk anglaise
!a nou- confirm la bataille navale de la
ouverte iner du Nord avec de totes pertes
ien Parc anglaises comprenant les croiseurs
sa po- a Oneeii M.lary a Indefatigable a
vir ix a Invincibie a Black Prince P la
projects 4 Defense s er les sous-marins Tipie-
,:vcr de roay lTu'bulent. Fortune, Sparrow
Hawk ti Ardei cou!s.
lampe
sctssai:e
ahbsisatoie ayge -e fti*Umeini &se
6 DuDeop rousE7,s. q Mesoe, Par.is, P t. Poes.
SMb e*laegij *t 4lmmstgai Utile etitwdi qeatd4M.


Or 1Ottv ementt d
Lt"ra cabotage
t quand
ra don-


(;lu, de
blieions

le plai-
r Patrie,
ilitt.


Administra, io postal
7Mitres recommaniJes en soni/rance
dii 29 AlMi al 5 juin'
M l ti In : V s 3 -1 ,,i *' ; \f r
Christian iMauviiq, Cayes. Mine Vve
Valcin Vieux, Hinche, (retournee)
Mme Charles Vigne. Cayes. Mr Jo-
seph Jean-BlLptiste, Port-au-Prince
(Oetourn&c)
Port-au-Piince, le 5 juin 1916.
Nonvelle A |a maim
En voyanit passer Laron, quelqu'
un dit a Jiules :
Sais tu pouir(itoi Laron eat nn
manvais cainarade' ?
-tr.li l*ije Itaron est un mauvais
cainaraide... p;t'e ( ii i 'est tque
baron et ijiu setils lIs bons comes
toot lea boiis antas.


Uram


Deruae i'e Heure

A I lieure l)0, dilnaiiche main
la hall, to Io MNlisaiel Cod0o a .1te
en!Olifi'". pit; ,deFowls Verrettes.i
DJis tiin t lrl ft 'srs[nre pour
s'echalpper Codio; Mtellus, Da-
nacius .lJoseph, Clirilian Boule,
Auguislin Br'i,-siu. Fernaiid Joa-
chimn, Einmaiuel, ancien gen-
daime et deux aulres inconinus
out l6 Ilt' s.
lls soul eiilerrtis sous uu grand
aibre it Fonls Verrelles.
Les soil:tti aml ricains et gen-
daimcs soul a It potirsuile des
aultts brigands mis hors la lo0
et espi? entl Its prendre bient6t.

Libre circulation'

Burera du (irad Prei 6

5 Juin 1916

L'oidre du ler Juin defendant
I'ouverlne dates bars, restaurants
et boutiques apres sx heures du
soir et la circulation apr s sept
heures est rapporld.
0. E. 0'NEILL
Lieutenant U. S. M. C.
Chargd de la Prvoie.

Derniteres
Nc tvelles


4 .1uitii 19101.
P~lti Lo.-;Ie ail~t-mtau1-~ sparleurs
at t Ii ites i 4i11t-ttes p.t ift~t 'itro t au
IV' fl~l (10 VMutt auat-I IL'S rian(:ais
wit. CL~tb'1 ~il '(elffI 1) tztilcc. au-
tie partIrls dttaiulles alleinandes out.
t~drctl i.-t etn A rgonne. La La-
taill IctaiLti Ctl I' -ate
B~at.t N. L~'avaiice atita'iclaenne
dan Itso !.t id m(In Tyr ol colitiuie. Eit
i11notitnt la It ;mOax vei s le mont
(2ingt It- antitichit eats jairent pieds
auO stidde'I la I'ostiwi
11o~: -Uti combat desesp-6N
cotitimitu, daits lit valltse d'Assa. Les
italicits OccuL cii les piositions 501'
le pbate~aii In ait Git C aaio.
LouNi)IIEs. -- aits la bataille na-
vale de jeudt, ont e-tim~e que lea an-
glais oatt peaidu 5.000 ho-lioes et lea
Allcinaitds de 61 WUt A 3.tOO.
On raplpoito cque latiniral Horace
Il(c.oz est mot t sur ealluvinciblm..
Les cleritatOes utouvelles du Daaie-
mailL disent que deux sous-nia-
rits alkajoiids et deux zeppelins
ont 046 dARtIuits.
Diverses riouvellta de nombreu
sea sources indliquent qua, lee per-
tea anglaises et all~ewandes spt
beaucoup plus grand.. qiuoDlnrb
penbd .u pat mier moment; lee k.
teeamleieed~eml gsmaatL


Electric ePocket
Flusliuhts.

Lorsque vous vous rKvellkz '-'Xl ull
re t~tontitz p.,% dazrs Iublurtt
I tOlsq U 1i -11i it!. ne
i n2 rc 11L7 pJ s d~i is I a
boue,dans IcLbscuiitei;
Lorsqt-e voi)U't CI
attI~lquc ja tint ne cou-
r z pas. \oln VOvt /
1,,, juir.s, mtt ils ite
VOUS 'cli itt pas St
OtIS \Vt I S CI \t. L/ &Luii

La lumikre ]a plus
iconoinique. la -plus


IDparl d 12 Jil. 1916 durable tL le meilleur
Carmen Grand Goave march.
Laura MiragoAne En venie par
St Charles Logane W. OuINTIN WILLIAMS,
St iacques Petit GoAve Seual a;ent pour la Idpublique
St Francois Grand Goave d 'laili.
Anne Marie Saint-Marc, (Haiti.)
Sainte Arne Peth Goave Prix speciaux pour de grades
St loseph a quantises. Demandcz Four Catalo-
Arrivhaes d 3 Joui 1916 gucs tt p1 ix couiants.
Golo capitaine Dantes PetitGoave
sur lest
L'Uniion capitaine Nicolas Gonai- Citf el ttlt
ves sur lest
Persistant capitaine Uridis Grande (d'( l'feSSe
Saline sur lest Les ;tt liners de la minison L.llo-
Charit6 capitaine Saintilus Grand delini. ;1:,lleur. seot I laisferes
Goave 1o.ooo livres de camp. a, N 1 de la ui ,iux (ci-
Paroisse capitaine Cleophat Grand ,li ND de la iu i
Goave 5.ooo livres de camp. devalnt rrte lolle fo,), a c66 di'
St Jacques capitaine Almbus Saint I'6ule de Me Onol.
Marc sur lest. Lees celiLis yhiouveroii lotnjours
Uepartdia 3 Juin 191i les n1t1:i es avatilages.- Tiavail
St Jacques Grande Saline soig i6i i prix Itmod&ecs.
Alma Saint Marc Cosluints d'olficic s 'e marine
Anna- Gonaives elo d',!:l lterlie ;ililt'ric;aiiie.
Paioisse Grand Goave
Charit ----- .... .
St Eqprit Petit Goave CII EZ
St Michel Petit Riv. deNippes
Notre Dame Grande Saline J 1 ud Co

At q'e dlts r is du Ma3g sinn de
Movement Maritime E 1 i ( ^'D i Dest uces.


Prism Frederick IIeadrik

ARRI1I'E

Curacao : Carlos Jimencz.
Jacmtl : Mme A. Bloucard et j en-
fants, Mademoiselle Madeleine.
Caves : Mr,.Gabricl del Oibe, Al-
bert Blain, Wile Dsque et entant.
Marie Laborde, Mercrdes loseph, LU-
once Mendlas, A. Dlsir.
firdmie : Mr Grandoit.

DEPART

Port-de-Paix: Mr Franck BMlizaire.
Aew-York : Mme Hector Riobi,
Mme Auguste Magloire, Circke,Nina,
Georgette. Jean MNigloire.Mr et Mme
Roberts Noriz. Mme W. A. Haist et
3 infant, Mr Williams, M. F. Calla-
han. Fernand Laville, W. J. Simp-
son.


Recr Jim Jewel Iil1 b.
Farines Hungarian oo, Supreme a


B. T. Babbitt Inc
Savon Gold Bar


Jaco


FREXN.CH AMERICN lI\E Co.
\.J\S de CA I H'If.NIE
Vin' rouges : Claret, ZintIandcl. Burgundy.
Vins bl.anes : loik, Sauterne. RicAling.

Mascacaussett Brewaries Co.
Bidres Pilsner,
IPlafffli Kings Bohemian
Alleys Porler& Kings Pure Mall

THOSE WOODWARD & SON


IVOINE
.O INIE

LIVUINE.


Par S.:c

Par Marmite

Par Sac & par marmite.


Ligai. HOW Jshe
Di-PART i) Ni-W-YORK.
Si5 AMOR. a lai~ste le 27MaiP"
et Ca 1) tale.
S/S LU'NA. c~lgo-boat, lC6,
oIf ("I -ice, ~411Sod.
IC 6 C' 1,1 0U r IPo I ~I s d u Nordg
C.1 .I I Dc
S, -S I..\FIE'WXV I N 1e 6 c rt

1- h~ 2; 01.
S Z L/'EU b Ci, f o n
SI (JRANIE NASSAU,verste Iii

D.APART POUR NE'IW YORK.
S/S ORANGE ASS AU vtrs leISC j
Port-aiu-Prince le j juinigg
Auo. AIIRENDTS. Igrwa


A Vend.'e
Pousr camse d-) dipM
C~ike -Dodines Tab'esa
111i-.I4)(leJ SetrViCV.)
C;~ises aiit Icaiijeat (Qti~remue
giegives )
Trbicatix et clievactit (pour

lie iiilo -.aed la_ tb
Tal)It--voIIsole. iesstii'-marbre.
NLDIgnii(itio'4 lainpoe a suispenuiui
Table a mau w a 'it volises (N
couve, iIs.
Table t eLtolette avec glacs i
dessus rmat l)e.
UnlaL lt l) et*(11M).
Lavabo.
E' icoigtimutes pour salon etc. gS,
8 jetix de haiarais en parfait 4K
S-aadresset- au N 0i.2111lw P06*
anaisunl attenaaitte Ia GI~CIer&


Al.


Nestor Felits


Le maitre-tailleur avantagqw
mein connu de toute la R pukli-
vient de retoutner de son voyaji
l'E:rangtr o-i il s'est mis au comas
des dcrtie :s modes et des nouve,
tls Its plus Irctntes.
11 cttre dts costumes tris hs
boigi- hKt t: .Milacks ta fate dh
1.I r tt i. ;ci I 1<.


--mm--


EVERARDS


Red


Star


I ieise


Meilleure quality
Demandee par les connaisseurs.

D#p6t chez
L PRESTZMANN-AGGERHOLM
Manufacturer's Agent


6NOUVjEAU4X ALAMRIL
Lee EkUxX 36W
AN~JUS, ALCO"OA~
DEBOY FILSi
-1. UPAnRIS
BU I OfPRATIOU F MOOiat~~
TM MLUM3SON. AMANU3L d Fd
USUEC es TARIF SLLUSVAT bi


LE SEC ET

YV ;nla:e X e-l la frnmme la plus lO.gaiite de Port-au-prw
Manalle X ..
A 411,i bon cier son nom ; les leceuis di IMal i Iin

M:!is coe quioe l.I ts ia:abls lecldr'cs ,du ''Ma'tin" ne savetl
6tre p:;s, c'esit lue Madame X faith ses aciats, lous ses achstV:




A. L. GUERIIN
Li pi :s ancien.oe liaison de Port au-Prince etla I
pou vue actluellerienl.
Grand chuix de Tissus.
Chapeaux, Chaussures. Tapis
Bonnelerie et Parfumrn /e

Nouveautds de Paris
Articles d'ameublement, c tc. etc.


- '"" '


Poissons sai/s ap tovs genres t
Rcpresentis par Vou8 c C nn taisa

Eug. Le BossS La mna`sort Paul E. AuxUit

9ORT 5 Rue dEH QaiTI) A l'aigle d s Rues do Nagasim de I'Elal el Traersi ,,,
IORT-AU PRINCE (HHAITI) Cest tun bazar 4)11 I o,, trouve un grand assorti el>t u
---"- pour Hoinres, Femstnes et Enfants. .e
ON TROUVERA LA NEUVAINE1 Venez visitor nllote lIeau comptoir de blanc pour Dta _oi
ONDEA6A I1t6) et demnandez le nouveau Corset sans rival *La Diva; c'
DE_ -tS joint la solidste et au bon march :
i duP r I Drill fil et coton blatic, Chapeaux de paille et Jn-1a ,d
.. du erp fans. Panamas poutr hommtaes, Chemises blanches et c
bommes. Jarretelles, Savoits, pommades et lotions *Skiut .w
au prix de o.0o centims 1 EXeiairIe tons pressiou, Sacs i main. couvertures de lit en lane l t 81'1
au No. 141. Rue Thomas Madlou pour I6bea, Baa de soie et fil pour fermnies, k Ihaibes et Dodi' C."
i(devant Fronts-Forts,) et Rue dcs amUricaines, Broses A dents, a t6te, Pyiamas, Geintus on c
a i t. ti m deo toste sorts, Gilaos do faneUle, Diagonal.


M


0


ANN


i
I