<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02618
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 2, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02618

Full Text

ahbm &p" S1 6W


IU1u5i IsUTIBU


Veakwdi2 l.t iio.6


G,69wDLMAGWOIRE
~IRgCTEUR


oiO-rFAU I'FINCE


IDtrAORTKMEINTS


9THBANGIEa


a,


9.09
5.00


G. 2.90
. U.00

G 8.00


p0RT-A1;-Il'!N(.E ( Haiti


RtDACTJON ADMImm"TATIO'4
Angle des Russ 761ou &A it

Las ammouewlmit remes
A P*&,-A9-wmaacin mmaburema do JOISCO
A Purs.: cbat L.Mayemce & Cie 9, Rue TrmwbU
A Loums: thes L. Maymac & CO. 19. *1PS1
Ludaspe Niu
A Smaun. thes; Rudot Moms S. w 19P jesmaInle
Serasse44-49
A Now-TossaUniversal Publicity CDMPMaeY 4$ WG
14 th Stres
Lm asomamwits iasdrft on RNmo SamF"pead"m~

,Ab~unemeus & iusortswms Paybles d evm.


p -- -


NOTESS DE GUERRE


LesBussessurs
front occidental


De notre Correspondant
p peut dire des Russes debar-
pt ou France ce qu'un orateur
it, figuree aux repireseitaiits
ariemenit anglais : 11 y a long
pa que nous vous attendious,
inion publique, en France coin
eon Angleterre,croyait A la venue
tgimneiits russes sr lee front oc-
ntalde longs inois avaiat imlne
I ne fut question de leur depart
Russie On n'a jaInwis su exact
at comment s'etaLt formee cette
6e. Ce qu'il y a de certain c'esl
de la mneilleure foi du inotnde.
personnel de nationalities di-
me dcrivaient d'Aigleterre que
troupes russes embarquees A
iengel et diabarquees au nord ide
Wase, traversaient la Grande-
tagnedu nord au sud dai.s dec.
Pons soigneuseient clos et les
Paux fermns.
0ourquoi ce mystere, ,luelque peu
aoin, puisqu'll 6tait si facile de
=Mtrer? C est ce que personnel
upliqu6t ais les rideaux fer
is dtaient un des details essen
I du recit.
,a Ilgende se dissipa lentcmentl
'y avait vraimnent pas de Russe&
le front occidental. Cependant
L quelques moist. le bruit comn-
de nouveau k se rdpandre
dea soldats russes allaient tr't
en France. Cette nouvelle
hait au voyage que M. Dou-
r venait de fire en Hussie. IM.
mner, qui n'en dtait pas a sa
iaiAre visit & 'eitrograd. etait
Pana enerveill des resources
Ipuisables de la Russie, particu-
manent en homes capable de
rtW les armes. 11 laissa entendre
riservant naturellement ses con
eoces plus pr6cises au gouverne-
ot qu'un certain nombre die
Oats pourraient ktre appeals & st.
" aux c6tes de soldats francais.
men fallut pas davantage pour
i'o sautre legende se cret.
A peine le ministare de la guerre
0til demand dans les diverse
tapd'armce en vue du recrute-
*nt des inlerpuftes et. dventuelle-
t., des cadres, les offlciers, sous-
kiers et soldats pa'lant ou coin-
Ua-snt, des degrds divers, la
Sgue russe, que la presence de
W0ments losses dans des camps
I mt ne sur le fro t, tait aftiran e
One fvon non moins pdremptoire
rau temps ou on les representait
tversant l'Angleterre, aussi voiles
oeles feuilles d'un harem en de
4.ement. les imaginations vont
4J1oura trop vite,ne liennent aucun
wpte du temps et de l'espace et
Mat "aturellement portees a enler-
Chillres
tte fois. du moins, c'est vrai. et
contiogent de troupes russes est
Vi& Mdarseille. ou une base elait
blie depuis quelques semaines,
iM us ger ensuite sur le camp
aBL S senfln &tre employs au
s tLeaCirCIO.tances n'-tant pas
a Mo"qu4au temps ou le corps
WPiti.onaire anglais d6barquait
I It"" t &I Roue. au milieu du
S e lo a pres, lea troupe
,s Ont k64 reCues officiellement
.ordire d jourt & l'arm6oe
ll s is 9*n 6aral Joffre praicise
*ltfi do n. g.e nouveau d*a-
i o i o" nu Udele allide 9.
sllr S 4on6t 4t6 autoris6s k
_. Evvnt, avec une I*-

ePt. cilgrnd que de coutume.
tire4 de reconstituer l'itin&-
* ac V yae quo ce contin-
- mpI. Il est vent en Fran
imme.n dEtour et ce
_m'r i1p Fans e pargtie d
-'"I me rmsae eawe. --


qui les ont amc nts dans notre grand
port do la MIditerrande.
M. Doomer, don't ious indiquions
plus haul le rose, Atait au nonbre
des personnalitch qui ont souhaist
la htenveneaoe ux solddata russms sir
Ste. ritoire de France. Ut journal
russe. crd4 pour la circonstance,
,L'Ami du Soldat Russet. publiait
un article de M. Douner Iraduit en
langue rumss et donrsait a nos allies
dea ddtail.4 sur 1n brilliant fait d ar-
ines de leurs frdres, Ia prise de Tr6-
bizonde qu'ils avaient apprises en
course de route, par Ia telegraphie
sans fil.
Ce ddbarquement des continRents
russes souligne et illustre, avec une
trea denouvante grandeur. la rdsolu
tion commune des Allids de venir a
bout de la coalition germanique et
Is part qne la It jssie entend pren-
dre i cette oeuvre de s6curitd et de
aalubrit mondiales. Non pas que
ces contingents doivent tre bien
nombreux. Leur venue a travers lea
imers its se soot embarques A
Vladivostock apres avoir voyag6 une
vingtaine de jours dans le Transi-
bWrien et leur voyage tout entier
i'a pas demand moins de trois
Dnois, et I'on comprend bien que.
(]ans ces conditions it serait difficile
a Rla ussie de nous envoyer de v6-
ritables armdes- leur venue, disons
ranus, eat surtout uu acte reprasen-
tatif de I union iutime et indissolu-
ble qui lie tour les d4fenseurs de la
civilisation et du droit, et affirme I&
la face du monde notre foi commune
daas la v.ctoire.
Colonel V. ll kRAUL.T


Pabst..
Pabst...
The flamus Eilwakee eer
EN VENTE CHEZ
I. J. BigLo 4Co

En gros et ea detail
Angle des rues Courbe et C.sanr
La meilleure et la plus hygieni-
que des bieres.



NOUVELLES
DS

PRESS


PAR SANS FIL


30 Mai 1916
Lond; os.- La situation dans
les Balkanspr6sense a bienl6t une
grande importance.
II y a d-s troubles A Ath6nes.
On rapport nouvellement que
les BUlgares out envahli le leri-
loire grec. Les pertles y sont e-
lim6s A 25. 009 homes qui ount
pris possession de trois forts que
les grect ont 6vacues.
Ludrea.- Lea forces allies &
A Salowique ont *16 renforces
par u contingent de u8000
bomma environ. 1000 JO Ser-
bes Le rendement de rarm6e dau
roi Pierre de Serbi accusent
tine grande activity6 sur tout le
front macedonien.
Paris.- Deux asttaques alle-
mandes la nuit derniere vers le
bois de Corbeaux sur Ie front de
Verdun ont echoue d'apr6s un
rapport du Minist6re de la Guer-
re. Tous les autres fronts soot
ealmis aonobaston une grande


activity do i'arlillerie sur la route InStitat AmtJrIcaain
du fort de Vaux. -
Santiago Sp' ings.VN. Y- La DR
conference gnbraele method ave hf ,_ ,l
fer.une aujourd'hlmi r tamne sma. s IOll IntprUnauoaal
maine par un ai pel aux dignitai-
res pour la premier- fois dans
'hisstoire, une d6cislon relative a Nous avons public la semaine
rajourniement d6li.lirf de la rot1- dernitre le texte de la Dclwaraion des
*frence n'a pas di6 prise. Cette Droits des Nations. 11 est boo de don-
meaure periviet de r ris.tr tine ner quelques renseignements sur le
S*;siou en 1918 arian i'exaniner Corps distingue qui I'a redigte
les plans de consolidation de la L'lnsttut Americain de Droi Ic.ter-
congregatiuon dd iordre des M6 national est comro E de ios mem-
thodistes. breq. cinq representants de la SoC -
Colomb"s.-- G.A.Alfred II Co. t- Natiolale de Droit Internationale
ghill. ancien march ind de spir.- qui a etl fonde dans chacune des
tuux a Girarg. qui fil l esits6 vingtt Lune R6 publiques americai-
peux a Guraet. eu tio t bless nes Le prfedent honoraire est M.
pendant tinle ahercption vec le Elihu Root ex-secritaire d'Elat. le
Shernif J, RI. Ovens de Pitlsburg president est le docteur James Brown
est mort lher a l'lIopilal comnmu- Scott. Le secr6taire d'Etat actuel M
nal. Ovens a 6t1 acc'is6 de meoar. Lansing, M. Robert Bacon ancient se-
tre el depo-ti en prison ; inais fut cretaire d'Etat et anbassadeur des
relax plits iarJ. Etats-Unis en France, et le docteur
Washnylon-- Un altacha du Leo S. Rowede 1-Universit6 de Pen-
Mimnsilre de Cat anza des Affairer sylvanie, sont les autres membres
Etrangres di 1noin de Manuel de ldoscitu pour les Etat.-Unas.
Mendekz, est ;rravtea ce malin. Le docieur Alianero Alvarez an-
Mentlez. est ,rrive ici ce malin. cien conseiller des 16gations du Chili
Mendez a declare Iu'd avail ap :en Europe et membre de la Cour
port ni nole, ia aucune instruc- Permanente d'Arbittage de la Haya
Ilon de Caranza, et qu'il dlait est le secretaire general de l'lnstitut
simplemenit enu en cong6 aux Son tr6sorier est le docteur Luis An-
Etals-Unis. Iderson, de Costa-Rica, ancient minis-
San Arntonio, Tex, .-- Un rap- tre de ce ays aux Etats-Unis et prt-
parI recu du Qj.arier Ge.ral de sident dela Contlrence de la Paix
I'r mbeec^ main, auniConce que Cent"o-Americaine, qui sest renmie
l'rrnie chonaim. aInsorc- qua4 Washington if y a quelques an-
2..000 ho es ales force.os d.el kes.En plus des fonctionnaires.dans
Uarraltza sont en conceutraionc omi fguren Antonio Sn-
dains le voisinage de CUiIlaiahIua. chez d. Bustamenie. membre du Se-
IVashington.-- Les Ainercains nat Cubain, membre de l.i Cour
a Tampico out proiestt contre les D'Arbitrage de la Haye. et delegue A
trailemeins arbilraires et out no- la Seconde Conference de la Paix iu
lifie au Pr6sident WVlson qu'ils dit lieu, et lo-quin D Cassasus, Ju
no se s(umellront pas aux exac- Mexique. ancien ambassadeur aux
lions. ls rkclamrnl protection au Etats-Unis, et membre de la Cour
Gouvernement ambricain. Permanente d'Arbitrage de la Uaye.
Washington La note de Car. Rtellement, toutes les nations eu-
ranzt au Gouvernement Ameri- ropeeanes sonl repr6senties dans
cain insiste pour le rappel imme- I'nsIatu, puisque dans chacune
diat des troupes am.rCanes du duelles, on a d1u un ou plusieurs
liat des troupes acmercaltes du membres coorespondants, compre-
Mexique, el conlient des points nant les personnages les plus distin-
d'objection relativement au refus guts faisant autoratt en tait de droit
du Gouvernement americain international dans routes les nations
Paris Les journaux d'Alh&nes qui soot maintenant en guerre.Com-
annoncentquel'invasion des Bul- me indice de la reconnaissance offi-
garesen Greced6veloppedestrou. cielle dontjouit I institute, le gouver-
b 4les srieux. Dans un vehement fluent c.b in a demanded que I&
article publ, e -dats son journal, prochaine session de ce corps choisi,
Venezilos. ancient Premier minis cest- dire en lanvier 19i7. ait lieu
re conda.mue attiude du roi et a.aavane, et lInstitut a accept6
de plusieurs autorinlSe Nous extrayons ces renseigne-
Des emeutes ont lieu dans ments de l'edition franc;aise du Ma-
toute la ( rece gasine mensuel de l'Union Paname-
Vienne Les Autrichl.ens ont ricaine de Wa-hington. District de
caplure dei positions forlifices a Colombie.
l'oue t d'At grngo. en Italie
Loadon Des depeches non-of-
fielles ce Home nimenque ;es Au-. g y s l '? a
trichies aient ralenli leur offen. ""*
sive A cause de I'admirable res s- ...............
lance des troupes ilaliennes _-...

|..| Faitt Divers

Cafl-Restau'ant
Safint-Louis1 Le ,ler
tor... .. .... ...-,,,.._,- Le Journal Otficiel public les A
I~ I~UU~ V ~aa a~A yw


Princien.
Specialite de :
Cr&me glac6e. Sorbet, PAtisserie
fraaaise. PAtEs de viande. Volaille et
GCASaux sur commend4c. Liqueurs et
UMs de premier choi.
Salon pour Dames et enfants
N. B. L'6tabli-sement pour
caure d'agrandissement, a 616,
traaftr6 en face, mason E Lion
Uw um=s ib Pal thI


p


Pieces staivanles
-An*s& NmWOmmtunC CosM~ias...pour
= lnumapwohimnc taimttsu, ts
a da 11 comwmwde port-de-Paia.
-cuAp~3-Sdmacbe du as5 Jun 155.
f z~i-asbrui AssdubWms s d
g as Hyoba Ne&Aa6
de insI& La maisaaoecbatgie d'du-
pm am"AN~ipambss m Siuked
an =u10=6sr il. -Ais ers
A5mlm i obsif&iAvk matqnsA
5wan 84Awa Its&


Trilunal .Cil
AuDamcCK CaVIL DU 25 M A 1916
Pr *suw e des jage I. Zpir
Asxau wars 7). P. Pbidppe t F. Nivolsm
F. LDv, la substitiu
Atfaires eniendue ; Divorce des 6-
poux Philippe SimmonJd. la (.mmne
n.e Marie Rose Elisabeth Heariette
Woolley ( huis close. )
Divorce des epoux Andre Eaubert
la femme nee Ia Silomon ; aprks
le rapport du juge ). Zephir. I.a lec-
ture drs conclusions de MIe :FrancGts
Moise, avocat d'Anidre Faubcrt et
celles de Me Volcy. dem und.ait ac-
le au tribunal de ce que sa client
Mmne Atndre Faubert ne s'oppose au
divorce, le dipbt ties pieces a ete
ordonna ; le jugement scra reaJ
prochainement.
Prdsidence ,u juge Bonbosunie.
Moadestin Sjuvenir centre la
Compagnie Nationale des clemins
de fer ; aprs un Ech aing: de canq s-.
ries de conclusions entire .\e Pauyo.
avocat de Sjuvenir et M.\e t1 E heaic
celui de la Compi nie. sur la de-
mande de Me E'hairt la continua-
tion de cette aflaire est reavoyce A
huitaine.
Prisidence du juge .4 A. ieux
L. St I. Nicolas et A. Blaii assesrcurs
Duviella Ministare public
Tugemenis rendus Celus entire I.
M. Bredy et consorts et Vic or Gecazi
et Castera, lequel jugement declare
irrecevable action de Baichord et
consorts ; celui par lequel le tribu-
nal se declarant incompetent, ran-
voic les parties : Ia S) >i,:t Ano-
nymie de cho:olat et cacao et le Dr
St Leger Perrier
Celui entra Marc6us Mlhellus Ma-
bron et les sieurs JosephI St Fieur et
Murat Charles Fi6vre, lequel juge.
meant re-oit Mabroan apCpelan du
jugement du tribunal de paix de
Mirebalais en date du onz-- Sep-
tembre 1912r rejette ses moyens.
maintient ce jugement et condamne
Mabron aux aepens en f-ivcu, de Me
Millet et Ernest Antoine.
Celui entire loanis Jn Charles
Louis et les consorts Segiles lequel
jugement mainticnt Ie jugemcut do
paix, section sud,,de la capital, an-
nule l'operation d-aipentige -su 3o
Novembre 1914 et ordonnc de pro-
cEder aux rafraichissemenus des li-
si&es.

AUILENCE CORRKECLIO..NI-LLE

Prdsidence du juge A. Vienax
Jugoements renjus : C:lui ezntre Gra
cius Fenelon, dit Bjlgoltte et Tu-
renne Oc:elmi, l quel j igen--:it ren-
roi le I ,.ur Fet ,oiui d.. i-. prre*vc -
tion poltie coailre lut.
Celui entire Meliope liernadin et
Salomo~n Steven ct D. L auren, le-
quel jugeineil rcnvole M.1 Ir,)tifil
recoimnu timnocIent. dCe 1. p)revCtLiot
portEe contre Jui.
Celui entie lIoeph lIcins etG.
Latontant.


AurmISvCF CIVIL IiX.TRAORDN.AIRS
LWU 26 MAI 19 16
Prdsidenes du Doyen L.ops Nane
apang pouer aawesuearsG( Iuualk et
16. Met .I.iegaaiet public


Affair eo eontinH ation
Mme "''ullus Roche contre C6ns-
tantin Dumerv6.
Me Georges Sylvain pour Madam
T. Roche a repondu aux dcrnihms
conclusions de Me Cuvillya, avocat
de Dumetve. Apse; les explicatiOns
des parties. le M nis'ere public en-
tendu, le dep6t des pieces ordonvo,
Ie jugement sera prochami meal rem
du.


I Mois.


OUOTIDIEN


a m


I I I I II I L-- --- I


__


I


I


w


I


I





LES ATfIN


Affairs Aeft es huitaine du DWpartement du Commerce aux' 3 l Gaiac .500o.ooo id
Ls onsorts Rigaud centre J. Etats-Unl%. La mnissio, de note vi- 4 0 Bois j Iune 1,496.000 id
.W. Frnci s. siteur distingue est d'etudier soi- 5 0 Pitre el oreilles
--Marguerite Verna centre Mme gneusement la situation commercia- d'inne 911 000 id
Afntaires lee A quinzane: de la Rpublique d His, en vue Soit une total de P. 110o.486 ooo,
A- P. In Jacques conire Marie d augmenter les transactions entire or am6ric.ain.
ra.versire<. les deux republiques;. Ce clhifire obtenu avec toute Is
RWginia Denis centre Eugene Nous south tons le plus complete rigueur anathtmatique des calculus,
Camille. tsuccts .Mr Ill.tris dans son impor- est la moyenne des variations admi-
Hodney Baussan contre Cons- tante minusion en Haiti. sibles, les reglements torestiers dtant
tantin Vieux. Nous avons cu ddja lI'aantage de observes. Voila done la fortune qui
Racitusm aind centre Victor Au- lire le volu;nc tres important qu'il a se perd A fleur de sol chez nous-
gustne; syuaot idouad l. ctre de ses public Iur le m I m s;let relative- Nous admirons ce be..u movement
oclnuai tx, Me L Ra1cisne a reii% meantt aux repub'i.l, s d A. I AncrAque des enatts sociales et actives du pays
cobtenu dfaux pour Racint ate t Centrale. ct ceite tendance surtout qu'elles ont
ontr inois Auguste. Co otre Alur s rvler competentes el utiles par
DWlinois et Co centre AnhcU'
Me II. Volcy pour Deltnjois et Co ltrti;il A reia're le .it de la Convention haitiano-
a Io sea conclusions. reqluis etob- La Jdetini;e gio.se a.-erse a mal- andricaine,
enu dfaut conlre Aitlur. .. ...... ... ....... Nul doute que ce movement soit


ncuiu t i nctit A i e l -ca u tr-Aai
AVuIBNC DU 31 MAI 10.6. ^exdcut au coin sud-tst de la Plact
S 31 .. Leconte. en dJci drs ponts qui don
Prdiidence du juge Leon Moat6s, nent accl s au Ch tmp de Mrs. Tou
0. Poudlh et F. Nicolas, a.sesseurs; tes les pierrees onet entrainnes pa
T. A gnat, minil~re public. les eaux pluviales et les nmmes an
AZaire en continuation, entendue fractuositos se sont reproduites.
dMaltivement. Une 6quipe s'est heureusemen
T'rtulis Nicolas centre Auguste empressee de se porter sur les lieu;
Gabriel. et lson peut esp.ier que d ici deux o01
Me L. Viard, avocat de Nicolas trois jours le travail sera reftit.
04 Pa rtpondu aux derui6res con-
Clusionsde Me S. Jn-Louis, I'un des Noavelle A la maim
avocats de Gabriel et s'en tenant is
sfs preiniruas conclusions, a dit que oies du foyer :
I* tribunal pouvait ordonner le de- -Beth Beh BH h h
S de places, ce A quoi Mes Jn- -Ou'est-:e qu'il a, le pauvre
is et Em. Ethdart out acquiesce chdri ?
pour Gabriel. -Bedh I.. On in'a coupe les
Le tribuseal, apras avoir entendu cheveux...ca m'a ait tries mral : !
M winiaslre public, a ordonn6 le
dkp6t des pieces.
Aftaie entendue : Madame Vve N.
Montas et Molse D. Charles.
Me I1. Vulcy, pour la ddfenderesse E NTERITES
a lu ses cuoclusions et re-quis defaut itt eMA mae eATeo-TeMIneA |
centre partie et atocat, defaut a lttY |mm..nhes. tu as,;,~moes..
donn6 le minister public entendu, I |G'iSpfesumVtSSF 2- b"i|
le jugeinent sera prochainemnent euasensoii 6TUM per usag..e do r
rendu..
Aff-iirrs fixzen a I uitaiiie: A
Veuve Fretidrick WVoolley centre
Holly. L LUS PUISSANT aNTISEPTI3UZ
K Valledrouin centre G. Gaveau. asWea a as W
Jacob Itomain centre Steplien | i&do"do a u."~= r
&lien. d'ANIODOL INTERNlE
Leclerc Chavatunes centre Joseph I. tM'A ,,
Geflrard.
Consorts C. Antoine contre I'Etat
baltien.
C6lie Normil contare Jules Ducasse. dre h *a *e e
Antoine Michel cottre ChampanaEuvre
Bernard. eConservation
Charles Bauduy centre consorts dl Conservation
Colimon et Rameau.
Salomon Ulysse centre Aug. Ba-
laille i SIEGE REGIONAL DES CAYES
L. Valcin centre B. Leblanc. LE 8 MAl 1916
Alme P. Boudan et Enmancie Z- --
pbir contie LAlio Zephir.
Antoine Michel contre M. kthtart.
Nine Tulluas Iuche contre Du- LET RE OUVERTE
*ervA
Antoine Michel centre Mine Lau- A easier J. K. Chemte
rore.
Clement Denize centre M Bdliot. Port-au-Prince
C. LEopold contre Mme Vve M.
Lavaud.
Mine Louis Eugenecontre Duiane Cher Monsieur,
Flambert.
Edmond Polynice contre Oscar Vos relations vraiment suggesti-
e Nore.il centre e B. Pru- ves publices dans le MATIN du 4 avril
le orilt. cou ot fait l'objet de notre at-
Pierrona Mercy centre Pierre Ca- tension la plus scrupuleuse. Nous
Mel. sommes heureux de rencontrer sur
P6rodin aind centre Alexandre le terrain des eaux et for4ts un es-
P nrodin et consorts. prit aussi pondre que le v6tre. De-
L'EAat haltien contrelR.myBastien. puts longtemps, en effect, cette ques-
Minme Stnio Rousseau centre Mac- tion passionnante d'interet preocupe
Donald Alexandre. notre a Socidte v ; et notre opuscule
JSaoement rendu audience tenante: paru en mars it5 I'a esquissee en
tLlui qul homologue Is deilimra- ce qui concern les eaux. Vos pures
ion du nsl de famille des mi- apprehensions relatives aux frdts et
neurs Dubuisou et Hamneau. I '_ .


L'n ale de landalisme
Derniot~ment, dans les colonnes
de note journal, nous patlions des
bientaits d'un dispensaire organism
au profit des pauvres de la paroisse
de St lose h Cette ceuvie, sous I'ha-
biledii.ction du Dr Garrisson.reu dait
de reel scivices. Eh bien, dans la
nuit du mardi )o mai, vers les 10
heures et demie, proltant de 1'etfer-
vescence.desmains sacrileges onttout
incendie et brise.
Le denier malade vudanslamati-
nee de ce jour etait inscrit au no
51J. Le nombre des families secou-
rues en provisions ilimentaires d6-
pase le nombre de 26o. Aussi les
nlcessteux de St Joseph n'ont pas
manque de maudire les auteurs de
cot acte sauvage.
Tout en presentant nos sinceres
regrets au Dr Garrison qui s'sst tant
depends au profit de cetteceuvre,nous
w alons bien croare qu'il ne s'arrete-
is pas dens un si beau chemin pour
continuer son couvie de charity.
or Sartard errb
11 tms a etA coafirmed, que Mr
Garamid Haris eat un Agent Spkcial


it
I
u


aux oi's pi fi.ux qu elles renferment
tenmogncnt du grand souci que vous
av%-z du reivcm ne,- d'litii p.p r la
mise en valeur idts iessouices tco-
nomiques incaklulables qu'elle porte
en son scin. Dcnu de lout egoisine
soucieux dis-je, de voir chacun tirer
son bien-ctie particulicr du bien-ktr.,
general, vous avcz signal .A Fatten-
tion de tous. les resultats feconds et
hlieurcux qui peuvert tre obtenu de
1'emploi conscient, mthodique des
to.Cts haitienrces, d'ordinaire mal
exploitees, Ace litre, vous avez droit
Mr Chenet, .i toute I'admiration de
notre Conseil administratit. Et com-
me pour corroborer votre noble et
genereuse mission de publicity, south
trez que nous vous communiquions
ainsi qu'A vos lecteurs la note ci-
apris extraite des recherches de noire
section agricole et industrial. Nos
multiples voyages de prospection A
travers le pays et les renseignements
epuises des agents regiOcaux, nous
oant permits d'enregistrer que les 28.
ao 0kc occurs par la Pipubhl sort
A meme de fire le rendement sui-
vant, A l'aide d'une coupe bien orga
niadee:
i 0. CampAche P. soo ooo o09 or
2a AcajoU 4.)8o.o0 id


un acheminement reel vers une si-
tuation economiqne meilleure. Aussi
nous evertuons-nous A tirer de la
*Conventions le plus de bien possi-
ble ponr la patrie aim6e. Dans ces
sentiments, notre a Societie se plait
A rendre uu hommage de sympathie
A ceux de I'elite qu'un hasard heu-
reux lui permet de ren.ontrer sur la
route des intdreis superneurs de la
Republique.
Veuillez reclamcr; 16 Rue du Peu-
ple. de ..otreagent special.un exem-
plaire de nos status. Puissent ces
reglements, veritable vue d'ensem-
ble de l'Institution, avoir la vertu


de vous interesser,


Notre oeuvre qui est par essence,
national et coopiralve n'a d'autre
physionomieque celle de faire valoir
es merveilles de P'inatialive privie pa:
tou oni existe cette conception que
les rapports constAnts du secours
mutuel sont indispens.ables entire l'E
tot et i'indivieu. st l'un et ['jutre ne
se trouvent insicA.res d t lcurs
movens de vivre etd- pro4resser.
Veuillez b:en igi 'er, cher mnors-
sieur,.'cxprcssion de mes salutations
distinguces.
L'Adininistrateur general,
Dr IEANNOT


Baseball


Scores


* -- --i-


Donnez a vos Enfants

L'EMULSION SCOTt
(a Huile de Foie de Morue)


Centre la toux et le croup
Contre les affections scrofuleuses
Pour les enfants rachitiques
Pour tous les enfants durant la croissance
~--
* qWNS tou o 19o Ph/rnna l99.
*s* *______


proce6d6 A 1 remise officielle du ser-
vice A la Commission communale
qui repondit par 'organe de son dis-
tingu6 President, Monsieur le Doc-
teur Bernard Poux.
A naidi, les invit,!s etaient en ville
et etaient requs A 1'H6tel de Ville pir
la Commission communale. Me P.
Baptiste. notaire public, memubre de
la Commission conimuni!?, cut A
prononcer IA quelques m:'s bien
penoss.
Un procks-verbil constal int la re-
mise des Travaux du Servica hydrau-
lique Ai la Commune a Wt ensuite
dress et siga6 par tous lcs assis-
Utnts.
LA RLVU'E

Movement dit
ettbotage

Arritages do 31 Mai 1916


St Atgustin
Anniersaire
St Sauveur
St Andrd
Cenos
Si loseph
St I ,cques


veiuna de i.eeg:Lue
mG.GranJ (;oj%-e
9 IPctit Golve


I*par't a 3 1 ai 1916(i
Les mimes voiliers sont repartis
pour leurs lieux de provenance.


I luin
NATIONAL LEAGUE
New-York 4 Philadelphia 2
Boston 7 Brocklyn 3
Cincinanati 3 Pittsburgh a
)t Louis 5 Chicago I
St Louis 3 Chicago 6
AMERICAN LEAGUE
Philadelphia 7 New-York 8
Philadelphia 5 New-York 9
Washington 9 Boston 2
Chicago 4 Detroit 7
Clevelapd io St Louis 5
(


JACMEL
Remise du Service
HydrauUque
A la Commune

Ce ful le jeudi 27 arril ecoult F RI
qu'eut lieu au Morne Pierre la re-
mise du Service hydraulique A la Is
Commune par le concession aire M'
A. Boucard.
De nombreuses personnalites y
assistaient.C'taient MM. le capitaine Clar
Greene, chef de 1'Occupation Am&*
rcatine en cette ville ; le Docteur HIOcI
Bernard Poux, president de la Com-iHock,
mission commucale et les membres
P. Baptiste et Alfred Bellande, I'ad-
ministrateur des finances Adolphe
Lamarque, le commissaire du gou- M
vernement Me Albertave P-e-Louiss
le juge de paix O'Conel Denis, le Dr ; Bie
Nerva Gousse du Jury Medical le Dr
Bretous, dentist. L. Ed. Rousseau,
pharmnacien ; Me L. larbath, notaire Alleym
A. Ambroise, juge au Tribunal Civil;
Robeit Lauture. Joseph Occilius
Blaise. Ernest Bellande, chit de bu-
reau A 1-Administration des Finances, TH
Directeur-Fondarcur de la "Revue" et
l-Administrateur-Gdrant, Pascal A. PC
Brun, professeur au Lyc6e National. ~
Aprks le lunch offer au Morne
Prierre par le concession naire, les
Invites visitirent en revenant en
ville, la captation, la canalsation, les
chAteaux d'eau et turent unanimes
A louer la beauty et la perfection -*a
travail.
Mr le capitaine Greene, particali-
rement, a eu A dire que e service
bydraulique de Jacme est un des,
rmieux installs de la Republique.
Avant le luuch, au cocktail. plu-!
sieurs des invitis prireut la parole
aprls que Monsieur Boucard cut par.
un speech des plus cioatawcn


Ligna Ifollandahl
DIPAR-r 1)z NEW-YORK.
S1S AXIOR, a lais~sk Ie 27)4i
Cap. Pt-de-PaIx. Gonaives, St"
.Cr ( tpttle. I
S S LUNA, cirgo-boat. lei,
pour (>iol, e et Ports. dn Said.
S.S PRINS DER NiiOERLANI
ic6 -rl pour les Ports dui\'ad,
S S ''O.\1\lIE\VIINI: Ile 16 crt

S t /.U,,;c irg) boa t. le ;o a
SiS M kN11 NA;-; \L' yen i e
IDi 'pR I i)L oi< \Yw- YORK.
S S PR INS !REil)ERIK.HENDI
11 1N'~cr.1I':1 DIin~aaland)'2 ;1.-4 crt p
loir-ic1c) aix et N-x%-Yotk.
S S (JRANG;IENASSAU vers le i~i
lPort-.-u -l'r.,* ice le 3JuiD 1916
At-; AfIRIENDI'IS. Aeint

APERUF AL~
1,i'peur bitterl


B0_RDE~AUX
QUIN'A
VIN TONIQIJE ET D:_
GOUT DELI .EZ

AG". T


Hecker Jones Jewell Milling


Farinfs lBPrial oo SuPre t Jac


T. BABBITT INC.


SAVON GOLD 13BA1


NCH AMERICAN WINEC

TinE de Californie:


1, Zinfandel, Burgundy, vins rougl

Sauterntw, Riesling, vins blai


LSSACHUSSETT BREWERIES Co

es Pilsner, Pfaff & Kings BohenMA


Pot-ter


& Kings Pure


DS WOODWARD & SO1

oissons sal8 s en tout genres

Repr6senl6s par

EUG. LE BOSS(E
95, RUE DU QUAI
PORT AU PRINCk., ( HAITI )


A THME
Fr raa tammserme a


O


I


$


RB


F