<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02615
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 29, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02615

Full Text


p sNamtb SN q* IS I5 N 6 IMU1 Luadi 9 eIbl I 16


Iment-MAGLOIRE REDACTION ADMINISTRATION
60r Angle des Rus Fsrou Amnracalne
DIRECTKUR
wA BOM Js-X TS : Les sammmeces se renmes :
FORT AU,PBINCE APear-AW-PRUmC.:au bureau du i~urur*"
ios I ; G, .00 A P Aau: cncz L.Mayence & Cie,, Rue Troac.ess
s ois .* 5.00 A LoWD wS: chea.L. Maycnce.& CO. 19. *3.&1
I D&PARTEMENTS Ludgate Hil
G. 2.23' A asBium. ches Rudolf Mosse S. w 9, Jerusawe
s .00 StrasCse 46-49
Maw J A MAaw-Yos Universal Publicity Company 45 Wel
ETIANGER4 A 4 s treet
S G 8.0C -
o MoilUO D *EN Lea asascrits instres ou non me sat put rea s
-- OUOTIDIEN
polIT-AU-PR![NCE ( Haiti Aboewments & insertsons payables da'ut.anc


vent pas an blasphlieine minais disp' triess grand qu'il deployait le brisAit Da gratiJds renforis de troupes' Affaires eenendues ; D. Sam cootM
H l P IN raissent dans dgos Ipa.,inne et de. jusqu a la defaillanlce. bulgarei onot l acc6lrds sur le I'lEst-
L plaintes. Ell lisaott sao6. l'olo aiso,. S sent .ibtl'tt, era toljo)urs tor'- 'Etat conltre Jeanty
quel est done c,'lii, artist. dilel- turdee par des itilmpres.itns ext. oltl 'e .Salol.illqep. Les troupes Magdeleine Fouchard control E
l tnto onu aine prof.iaio u ne l i rieuries, li -*,r.,a eneiellenet illes out pri.s l'olrensive. ie Uarthelenmy
VIE ET SON ART 11m1naut tes ill t aol l s-e,,voleot bles6 ..t. s nw,'r-t: lonti '-*t..ote Ais Gwap a stnrs eriho.1
VIE 1 aux l i.Au I',-,pInafaralPersn lE VIl.nanay coitre Antoine
apres a g'4r.t'ad chlev.tucilee en uc- profoid~let, iiii ,tt... eiriti.S -,- |es Iroipes atericaines outl Me Ed. Millet pour Antline a ha
VIEiT SN A T a elu ae OIvttsl AizioiIU4T r'nI. e lay
ltves que leubiasttin relidit st Ir-, Ine ou I'aba* e'l lt IAsiz a l.t coon1- ue *M.mle:arle C Grvantess un .T h coachiaii iis contrti yaierllay *
vc quelle bienveillante synpa- faitemeist uin soir ai la coner de IRs- tease d'Agoult. 11 se lend .. Veaie i M a ar L. Thart a demid".'0 a tribtll
* e epol'rte-t-on vers Ciopin sie qUe I'audituore elects ae so it et soil decoiurageineitiisait des difli- s a al de condainir MM Millet A 0
vie qui a Stv till spectacle de debut Quel (dlchireimeut, linelles cultles do sa vie airtasti<,le. Cliop)i djl OUolumbus,(itiai(I Urie bandle d'n- des coniclusions tire.es tie sonl acte
et de fr.iissantes ang)s a torture toe tweexhialentl des .llrel'e1a ie saura j.laniAs latter. Fort 'iullarell- strurgtC4 ail;ll;eu Ie 4lmnp des iq lg d instance. Le tribiuit. par line d6
qu la force dt sentilineint ren- Inesures de sa 3,i Lallade N-est-c sesllniet, sa ii;tl're si proforiiiieiit! nieu'rs Iijililaires Uni am ricailn cision renidu aladieince tenaitie at or
chez lui inasuv'iaontables, se dd- pas I'aupotheouwairnelut de la douleut? atltinLante. Iiet f.vorie par "' a at de el dole? att fe ar a e :tres bless do Me illet tier des co
Il dans ill lallenltable chagrin ; Quoi tie plus sublime Ijecoe lque ext'ietur ti- s s6mtaunisait lot avail Pavris. L*'iitensile des alta- clusionIIs o Soil ac tl instlIace.
Alme discrte et supaisieurelnelni cette tastesse (qui so rellete dais La conlquis diullueiite4t sy ip)atlies et AUDIECE CIVILE D; 24 .1 196
6cltsppait anix curiosites ba- flatlade en sol isineur (Q el obs- palrtout ousis pass iielit satit biserl, ques d*ieiral tlret devantl Vertdull AUiCE CIVILE DU 24 96
se derobant toujours aux ef- dantic plainte, util -draine so passo proteger pir le's lus iants pein- a diinue ; inlis les bombarde- Prisidenie ,lu juge L',,an .\lmt.s
on fletrissantt sais imerci Is8 dans ce cu:ir,, ,liuellte revolt succv ages. D'ailieuts. patr lon teupela- Iiitsiisd'arlileIiesurMortd'llonol. A1sssseurs G( P.aulG/b < F Ntolas
idieuse deionstiatiois des fein die It allieritulie du an.gnitiquiiie int t ChIlpita tait eticliii a 'ie Ie ine et les B ,is d'A vonlCOUrt COn- '. nt suz'siant
qui 1'encensaient et lui qui chant en mi beainol! Oui cerie-,, eIg cierchierque tla frquepteatlio.n des ,litt. .q. |aLe ''i;S ouit arrit Sur la requt e % det M II. M11.ale-
asit dans la force de sa jeunesse nie de Chopin est tout personnel et genis du ri'atld inuid.*. Nil lie le l brancke et les conclusions dio Mi-
n piedestal de gloire et ur coiine beaticoup d'autes danis 1u surpassait ei distlntion et enl e 'olensrive alleilalne eL repris tonl listre public, le tribut.id a rendu
le d'une renomiiinee universelle iaiversalite des closes et des Otres, gance et il avail I'air d'ni price a e. les les tranlclies perduesbier pros audience tenante, le jug-ment qui
arait & 39 ans. umats dans son coeur ineurtri et a pi6s des prtuices qui le recevaienit d'i lauretiont. I utorise la vente au de:,sous de la
bhaque page de sa vie est one [-aspect de ses propres douleurs. VI savaitque tous les soirs, oil Ie lHome.-- Les derniitres depl-) mise A prix d'une propuiute fonds
dechagrin ou un foyer de Soni ouvre est toute einpreitnte de dsiait das vit ou trente salons e i e ue .
torment; son ainour pour Ma- sa haute persomnalttl. rItle est ce dornt il etlaL dole. Clhopit eLaat c s.re ies i1 oin indtique que b.aisses apparten.nt a 1Lorqutt.
Wadznska, ses relations avec (tu iI est ce qu'il lessent c'est aristocratiqlue co0in.e I01tl1oisine et les Iroupes ilalieilies se mainlien- IAlfaire etlendie : Comanu.tion ;
rge Sand. il n'est aias jusqu'a ses poutJuoi Inalgre so on grand getile et coinue attlrl,t il stiubis u la loi de lienil dites leurs liglies sur le front DiIinois contie Andre Uor hou.
rtset des success (liii n'aient sa haute notoriette, Citoptia ita pa s soi lteieiramtientl. LUn concert don et esplreent a.irler I'avance des lugement rcndu audience telnante
pour lui des causes de deboires. et ull chef d'ecool. Si nature trop 6 par lui a un prix tleve devant u A utrichieins. Celui qui homoulogue la deliberation
ais aussi, son noom brille dniis sensible s efftralt du bruti do I'or. auditoire eputie soirispeinaessent, elait du consail de fataiiel des miueurs
h6ose des glutres eternelles. clesltre et son grand art estt con- regarded toinise ine Ltveur cxtraor- Marcel et |oseph Bcrrvtr.
reprsentatait d un aidal d'airtL ie aux limnites du pi .no; mais aus- dianaire. S.e pitirtli,as et ses tluves .4/faire entJus Conlinuation
sentiments; il nous a tradu fa parr 'diraenit uqu au fanalasiine. a tve Tertilus Nicolas centre :ugusie
passions, nos transports, nos tnent Iala league ido 'inlini. 11 a i-, JU.-TI. ELIE Fas \oe Gabriel
rsa.l nous a revi04des ablmes troduit dans sont ueuvre iotclat des rel
pe0,rance des tourbillons de dissonances ; pr.eparant les proct (LA FIN A I uMAIN) Lous Gauthier centre Albert lo.
do rave, d-i recueillement et des de i'ocole iioderne, il a cherci6 ree.
ce qui peut emouvoir ce qu'll des coinbnasisons les plus rares! Tribal Civil Annulysse Molire conire Aug.
e nous do bea i, de noble et d'accords, des progressions larino- AUDIENCE CIVILE DU 23 AIA 191 A ra
t d'ailleurspaniques inmelodieuaes et savantes qui Pabst... 1 J. M. Dup:essyi contie Ein. 7bhst-
a'est d'ailleurs pas accessible a elnnliassent toljours ses aOuvres ** residence du judge Mondestin ,n.
le inonde ; sa compr6ihensionl les plus silmples. Les arabesques et Iabst... J. Desir et I'. culas, asessetirs Nancy Isidore contre A-itoine.
une intelligence et un coeulr, les traits qua petilleint dans ses elu- *** Dhalon F'ronouis substiltut
udez elements du grand acte, des et s es scheisi ces petits grou- The famuie ilwakee Beer Jaye,,ets ',ides Celui qui cont- Dans le Imonde des Avoeral
ceux qui votent ses beauths et pes do notes surajoatees. toanbant dAZit i ,iiuiuste i payer
ivent les impressions pro our la figure niitihodiqlue, pour le EN VENTE CHEZ la sou e de dot c e 11 nous est revenu que. sur l pro-
l'aiinent d'un amlour inlinsi draper conatm ue u Odse rose lit iAn- trois gourdes, saits prejudice dos position de M.1e Emmnmuel Cauvin.
a conusacr6 le chantre hIroique co ,parables de grace et do verve. I. J. iio Go- lo iterets tchius et i choir A Mr Jus- le conseil de discipline de l'oJdre des
nation opprimee. Pour avois Mais pour arrive"r a cette perfection tl atufond. avocats du barreau dc Port-.ai-Psin-
souverainemnent sa patrie et d'eusemble que I'on trouve dalls En gros et eu detail Celuo qua condamne Paul Volcy ce, a eu A crire A tous les avoc-ats de
i dans seconsuT d'un peuple ptutsonnait uvl peu s ble q vie Cen Angle des rues Courbe et 6sars payer par toutes les votes et sals ce barreau qua font parie du Conuetl
s, t ce tatre d Fj r du nic Cho ech sllge do s is i erve d esa 'i spiral La meilleure ct la p-1 hygi~ni- delat, au s eur Ententne Mathon la d'Etat les invitant A .se prs%-tler par
doit planer tr6s haut au Parnas (tion. Ecoutons Georges Sand : qSa que des bitres. soute de quatre mille ourdes, devant le counsel pour tournir cer-
itet ane encens do la cr atiol eli6t splatae et Iiracl- its e deux pour cent a partir Les rglemeas de ce council, far-
roet les laurers de I'nnmorta- ieuso 1iI la trouvait saUs 1Cher-d u UVii'gLJ vtttJanvier i16 jusqu a ex-sant [ oblgtionaubuieAu .A cc qu ii
uantaux pages sublime de cher sans la p,,voir. ,110 veenat tincti de a dette,ave excuto, spara d'xpob era-uxrpts.le
iat ou il nous dit ses peines, sur sofs piano, soudaine, complete, pr ovis l exle alcaution. dexpoer aux interpies. ks
irements, ou i1 nous rtveIsu sublime, on elle so chlntait dans, Celu eu stre 1oral Ilaspil et con motifs de t'anterpeilatio 11eceticcfor-
Stortueux replis de son coeur sa t(te pendant unt promenade, et sorts coiure Auguste iaurenceauet maitt n'ayan.:pastt e.npli..e1-.vo-
S il1 faut pour les compreei atl avail h4te de soe a taWre eitendreK Shaw, lequel auaitenant le dtelut cats interpelles ont cxprinsnc e regret
Atome accessible au Rove et A lui-mtnae esn le jetant sur I'instra PRESSE pro.oltcecontreJoil Wallamn Shaw de ne pouvoir se presenter.
IMpressions iruofondes, un alnellt. vlais alors coninegait le la PR ESSE rdonne qu l dt Shaw suit reas- Sur ce.rafiire a pas eu de suie.
affraichije de tout pddantislne beur le plus navraInt auquel i aie ja.' s gni.
sotnnement, inais alors, cette njais.assiste. C'etait une suite d'ef- <*---*
e de son eouvre oi il a atteinit forts, d irresolutionls et d'impatien- Prdsidence du juge H. Moiadtin. Baseball Scores
Butes d'un lyriseie sublime le ces pour ressaisir certaiass details PAR SANS FIL L. St Just Niclu aset F. Nicelas 27 \i i1916
eau solunilet du Paradis des du thine e e sont audition ce qu'il seNseurs.
a maitres et a ce titre encore, avail conu dans une price, il P'ana --- NATi NAL LEAGUE :
r avJtir ait vebrer des Ames par lysait trop en voulant I ecrire, et AlAatre en rente alw C incinnati Chicago n
as refractatres a toute impres- son regret de ne pas le trouver net. 27 Mai 1916 cesaocre lu c A ut.. Al h Bosol h I Nw Yok 2
ilentimentale et avoir failt pleu- seloa iui, le jetait dans une sorte drnl drescTucluon de e Philadelphia Brooklyn o
es yeux illust's, Fr6d ric Cho- de dosespoir. 11 s'estferinatt dais sa Berlin.- On announce officiel- Fkra,.s Morse pour es britites Pittsburgh 6 St Louis 5 (II in-
efie Si pleuran chabre ealnast, bisaEnt see leinent Berli queles Alletmands de Taucrede Auguste. Me JA. niM.ng)
a et i gnief si personnel ptaes, r eptastt echabgeal ceut o pris une premn.mre ligne de dd a poyu u ILtba let5L pour MEl.A. LEAGUE : -
eu au foyer1 s rafte que pre- tois une measure, I'4cuivaa et '1e4a- atranlctes daus la regIou de Ver- l.,l e-tendu, le deb6l dea pieces Cleveland 4 St Louis 2
eee u oete dose sea dolt- Gant autant de ois, e 4econlen- dun. olid e, *e jug uet sera beItoA New-York 2 Bostona
6 es e naod on ne peost a t i les tde ain avec un p a Co nl i .'.essalr s luo d ule e atlse af e di. d. New Yorg k 6 --- aos
Seter, 1 ancl're dte la mus pour eo ivenir a i'ecrtre telle qul t dans les lbois d A voucourt. Les *ot lre uabrl.
Snatanruoderne, e euie avaiL trace du preinler jet.. Allemands ont eJuit eu silence .iede alau iouas e b dipe t-ary
rans tun conceit dea biensfai- Ds sa plus tendre enfasice, lio plusieurs batteries franzaases et moyenit pour Lecoate; Me E. Ma The Comitee of arrangement o
set Il fait penser a Mlozart pin tecierchait la solitude, les pro occasioni des degals dans lea tlota a Ueveloppe les moens pout ihe Fete of charity has decided ora
la le, dit Elsner a quelqu'un meneuades traniquialles. sion eltttvit4e fortificaliois. La nonvelle' du d6- Gabriel. holding the bazar and b.11 for the
anait sa "ngihgence a suavre multplie ses tupaesons et l so Dart de Von lilow pour s Ealats Jaige-,en* readat : Celui qui homo benefit ot ihe church ot Saint Johe
6gles tlabituelles de son atL, il plonsge avec voiupte dans cette and- UlS inesi pas coif rme. zIaisd logue lIa dhlibratlio du couseti do at the AMERICAM HOTEL. Oia, Sunday
du. vole extraoreinaire parce lanicole done eL vague. Ailnanit mtme ruieur persist ritiis iuuru Mi l o Ane the !x th oi lune 1916.
.sattahel pa stricteient a travail oelal et l u det eprs, Londres. l),rant un rai, Affaire entedue: D lton Myrthi The B..sar will be op from to
bttode consacree car il en ardent. Sa nature spirituelle domi, d'abroplanies sur Birr s:tr la cole contre la Vve Lavaud Apris la lec 7. .. aanocng from 7 to ia r. M.


* Uetul rev6lera un jour dans nait sa nature physique; elle absor- itaihenee de 'Adrialjque. dix per- ture doe Ia presuamre arte de co.. i ne general price on admnssion as
a-vre une orlginalit qui ne bera sa vie. 11 arrsvati souvenlt que sonnes oat tid tu6es el une vnl[ cusitont de Me Camiliw orgells twenty cents ( ao cs )
jals rencottr6e chez quoel- poursuivante chtat bl I pour iyrthil; Me Etien oa Matulion Bunrthe annoucemenowill be made
U1 el rde grh. mentalement unSe melody ca to pl'taine lsses ; la p.ipart dws avocat dle ia Vve Lavaud a demand later.
8et eat formnel; particulier, re apis Pavoir appele devait lui victanes sont deta femmes et des et obtenu le renvut de cttei affaire
era.ent0 que dans toute son prendre les manls et secouer la t6te eo(ants, 7 huitame. Pe Ofl -e
bet "o aifeste splendide pour i'obliger A l'ntendre. I1e1i- AAnIlMs.-'On-rapporte de Sa- G'(itAson de -alfaire d I Eiat P .ffe
gSo nus s*ous les (mdmes bait alors revenir doe beO l lonique queiase ac IvaIn ailitaire orle loreen'to. d o o N0w" -Y ,.:"
te "1ouleurest d6bordante, come rige par une tr69s grande eAlionnelleyrtgne-lechofd' le Laleau r a dvoa de Corvington S/S I* Cmm;tWjUc 281a.Mai.
lAre".a' Ptpe ni sscandale fatigue. Le reve atce point i't ior-.t major du c e s darteal- pondu aassx conclusions e, lo sllapcsauor on the 29 c &tas ih.
. ent, seacria de bait que concenLranttoutes ses fa. tat major du coi-ps d'ar6e an- pouss les aoyous oraux du Minsa A1 as Al
I "-ta la fartaie a'a rri- ld ven unoe addeo uie, Il'edbort glais a 616 rappel6 sur le front, tare public. Juea".ent a bieaoLC. Prias Frtc.rick Hcudlk j4 ffg







LR MAfMLI


C186-VaSiWW*S
Ce fut hier soir un nouveau tsiom-1
phe au Cine-Varittes out se piessait
Un public aiide de sensations nou-
vel:es.
La salle ctait remrplie de monde et
pendant la representation, des mes-
sieurs assis A leur table devant le bar
continuaient de prendre leurs bocks
en applandissant.
sLa Maison du Baigneur e cut un
success h4gitime cornsacie par une
salle d'amateurs et des gens de dis-
tincion qui sor.irent emerveilles des
mille et mile agrements qui font le
charme du Cinue Varietes.

Ciatma-Parisiama
Soiree merveilleusement reussie
bier au Cinema-Parisiana.
Beaucoup de monde au parterre ;
aux tauteuils du balcony, quelques
spectateurs de distinction.
La piece de M. Richepin, comme
bien I'on pense, tut tres applaudie.
d'autant plus qu'une projection par-
faite rendit tres apparent ce tableau
qui est l'un des plus beaux du cind-
matog aphe.
Tout le programme d'ailleurs plut
A assistance qui s-en alla enchanted.

Le Carrousel
Le carrousel a lonctionn6 hier a la
satisfaction des bonnes et des en-
fants qui sont rentres chez eux ravis
de leur promenade du dimanche au
Champ de Mars.
Souhaitons que le beau temps re-
venant nous ayons quelques seances
en course de semaine pour la plus
grande joie de nos mioches.

Naissaace
Notre ami le Docteur Victor Bo-
yer nous a fait le plaisir de nous
annoncer la naissance de son fils
Girard survenue au Cap-Haitien le
22 Mai courant-
Nos compliments aux kpoux
Boyer.

Molilner
Le journal officiel public les pit-
ces sulvantes :
Secrttairerie d'Etat des Relations Exst-
rieures.
Arr t nommant une Commission pour
gtrer, jusqu'aix prochaines elections, les
intirtts de la Commune de Jacmel.
Arr~t6 dc la Commission Communale de
Port-au-Prince.
Rapport dc la Commission charge d'itudier
un mode d'unification des services des
p-stc ct des tildgraphes au Secrdtaire
d Etat des Finances.
Avis dc 1-inspcction scolairc de Port-au-
Princc.
Eatrait des competes tenus au DIpartement
des Finances, des operations effectudes
sous administration de Monsieur rlie A
partir du 14 Aouit 915.- (Dp6Ots gour-
des).
Avis administratifs.- Avis divers.

Us post tile
On se rappelle combien les voitu-
res eprouvaient de la difficultC a
traverser la rigole trop prolonde
qui passe A I'angle des rues rfpubli-
caine et des Casernes.
La Commune vient de jeter sur
cette rigole un pont don't l'utilitt
est incontestable- Ce pont est en bois
et le travail est faig sclon les rkgles
de l'art.

AIis de Depart
Les depeches pour New.York et
I'Europe ( via New-Yoik ) par le
S/, OLAF seront termees mercredi
31 Mai A 4 heures du soir.
Port-au-Prince, le 27 Mai 1916

Neuvelle la mia
Jules A un bretteur incorrigible*.
II y a, en ce moment, au coin
de la Banque, un individu qui se
vante de vous avoir mis la main
sur la fli.ure... ,
A mai ?
A vous.
Le bretteur saute aur son cha-
peau, arrive come un fou au
coin de la Rue des Miracles. L&
froidemneut Jules luot dsigna... le
coiffeur.


EVERARDS


Red


Star


Bidre


Meilleur. qualit6
Demand"~ par lea connaisseurs.

Depat ebez

L. FRESTZ.ItANN-AGGERHOLM
Mau.Akws 4g da


Petite Statistlque


Proncipaux articles doJ provenance and-
ricain. arrwss l 20 mai courant
pour Port-au-Prince par Ie wpeuar
*IRINS FREDERICK HE.\ DRIK
Port-au-Prince 46) tonnes 85/1oo
Avoine 58 sacs, alcohol to gallons,
ants 641 livres, agrates 500oo, bis-
cuits 281 livres, beurre 9345 lives,
buggy I. biCre 2? douzaines, bou-
chons 600. bas et chaussettes 488
douzaines, boutons 20 grosses,bouil-
loires 12. Carries A jouer 20 grosses.
canapes 3, corsets 6 douzaines 112.
chainettes 2 douzaines. chaises 6
douzaines 112. couleurs peinture
1740 lives. cannelle 3 2 livres, che-
mises 32 douzaines, ciseaux I dou-
zaine, cirage 12 douzaines, croons
a grosse, coapeaux 6 douzaines, cor-
dages o10 livres, ciment Soo barils.
Dodines 24. Encre 20 gallons. Epin-
gle de sOrete 120 grosses. Encre 21
douzaines 1(2. essence t&rebentine S
gallons, enveloppes 12.o50, elartique
;6o aunes. Farine i861t sacs. fruits
secs too lives. fromage 200 livres,fil
20 livres, grofle 651 livres. Harengs
5o barils. harengs saurs 1.100oo cais-
ses, huile de coton 120 gallons har-
nais i. hiches 6 douzaines. Jarreti4S-
res et jarretelles 2 douzaines, jam-
bon at livres. Lins 2, lacets 124 gros-
ses. lampes electriques 6o0. Mantegue
55 954 .livres, more 11500oo livres,
inoustiquaires 12, .maquereaux 5 ba-
rils, medicaments 9 cotlis. Plumes A
reservoir 696. porch 42 barils, paper
emballage 1oo rames, porte-plumes
24, pommes de terre ; barils, plu-
mes acier 4 grosses, paper duplicate
3ooo feuilles, poivre tgoo livres, pei-
gnes ; douzaines, peaux 158 dou-
zaines 112, paper sa bld oo teuilles,
plateaux 2 douzaines.
Rivets 0oo livres, Rondelles 30o li-
vres, Rubans machine A ecrire j.
Riz 5682o livres. Sucre 8 519 livres,
Saucissons io6 livres, Sachets en
paper 52000, Sommiers 2, Serrures
11/2 douzainss, Suit Soo livres, Sa-
von de toilette 27odouzaines, Tissus
check 39917 aunes. Tissus siam
41931 aunes, Tissus drill 2oo00 aunes.
Tassus denins 200ooo aunes, Targettes
2 douzaines. T61e 1628 lavres, Ta-
bles 9, Tete de porch 6 barils, Toile
ciree 38 aunes. Tuyaux 3960 lives.
Ttranss 48 aunes, Autres tissues Ieo
aunes, Tabac 5037 livras, Verre'
pour lampes 4 douzaines, Vernis 3
gallons, Vaseline 3 douzatnes, Verres.
2 1/2 douzaines
Or amiricain imported par le va-
peur Prins FrederickHendrick:5i.ooo
dollars


CHEZ

E. Ddgand4 C

Anq'e des rues du Magasin de
I Etal et DantUi Destouches.


VOIN E

VOINE

I VOINE.


Far Sac

Par Marmite

Par Sac & par marmite.


Lcltr do Jacmel


Mon bon cMatin,

Sachant que votre voix a toujours
eu son echo, nous venons nous
adresser A votre amabiliti" bien con-
nue pour vous prier de demander
pour nous aussi- les pauvres pension-
naires en retraite- Ie paiement de
notre modique pension.
Depuis octobre 191t ,nous sommes
A la derive et tout dernitrement It
Gouvernement- dans le but d'evi-
ter des erreurs-- a institu& A la ca-
pitale une commission chaig6e du
contr6le des livrets de pension. Cette
commission areu depuis avril lqt6
le rapport demand auv l'adminis-
trateursdes finances charges eux aussi
denqufter dans les d6partements.
La sante nous manque poor cher-
cher ailleurs le pain qu'on nous
doit.Nous avons fourni les plus belle
annees de note Vie. nous avons la
Iplpart acquas dan'l'exercice de nos


tonctions des infirmitEs incu-"
rables. Pendant le temps que nous
avons servi cotre Pays, nous avons
laissi A la caisse publique nos dou-
ziemes d'entrie en tonctions, nos
douziemes d-augmentation, la rete-
nue menwuelle de i olo sur nos ap-
pointcments. nous avons perdu pouo
jamai* des ann6es de mensualites
impavkes ou vendues.A vils prix, c'est
A dire A 7 ou A 1a Olo. La besogne
ne nous a jamnais effraycs,nous avons
grandi des jeunes gens qui occupent
dans le monde en ce moment les
functions les plus lucratives.
Maintenant nous nous demandons
si on va nous leter sur le pave ex-
poses A la misericorde des passants,
comme de vieux parents que des fils
ingrats chassent du toit que le p&re
a lui-meme construit. Que le gou-
vernementait pitiedenousautressans
soutien come sans pain en ce tour-
nant penible de notre existence na-
tionale.


p005540 par l'infunterie allemande
etlet feu, des initrailleuses. Ves trOU
pea thLringiennes paiIrent d'assakut
lo village do Cutni&rCs tout pi~s do
la Mouse. jutrqulici plus do 300
Franfvais, parmi eux 8 otffciers fu
rent faith* prIsouni1ers.
A Pest de I& IMeutse, Iletinemi ti#
p~ta des attaques futi-cuse's dai's 10
dietticjt do i bousuinoiat et aUbIL dta
peirtes des plus terribdes par le leti
allienaeid. Les r~gimetiat allematids
recouquir-eKIL presque comnphlemen1lt
1e tei rain tomporaireuaeeit perdu t t
captunrreijt LWAhonumes. La lutte
cotitinue. iVaritllerie des deux cotta
tut employt~e dans [a plus lui go me-
sure.
TheAtre de la guerre iiVe~st :Du
le miltstict de i 'lkaim', au sud-est
do Rig& les Alleaurmids chiassaireflt
los Russes des traaijchtes qui so trou,
vmijt emitre, les deux ligiies, ena pri-
rOUL 10 Prisoulless.a


VENTE PAR VOlE PIRIE


Ce 24 Mai 916.


SL.. II sera proctdd le mercredi que
I on computers trelet el un il Ma ou-
--" "..........."-" "- rant a dix heures du naltmu eln letu-
d elt par lu itumaeu dUe .dlMe Chlais-
COU PS DE BOU RSE tiau Fouarner. notaine e, celie ville
et el ei verlu do tilOs oblli o1011ll hy-
Or amkricain 400 ./' prime potlhocad'as, passsa lee dix hult
D. Int. dHaiti 2912 60 ad val. nom Novembrl ai mieuu ceat oInzt, dix
D. Int. dHaiti 1913 60 ad val nom Matrs Ua icuf e:it dolze, lea
D. Int /914 cA 40 ad val. nom deux premieres. au rupipoit de Me
D. Iqt. 1914 aB $35/18 ad val. nom Kleber Vialneatay,la dml'lmei, an rap-
D. Int. d'Haiti 1914'C&3oad val. now port de .110 louis V\'alllmiay, d'un
Cheque sur N. Y. 2 olo escompte cominiandetinet tant a .eIr title de-
Cheque sur Paris 12 30olo escompe ,ueure inlructueux
Transfert sur Paris 7 010 escomp:e A la vente au plus uof,'a.tL e der-
Billets de 5 gourdes 1|4 olo escompte nier enclhtaiiseur d'uiie | ropritte
Nickel 314 olo escompte fonds et balisses,side a Iaigle nord
S esat ties rue Moilalai-s i'eroni c
Sdevant des Miralies, de It conte-
1 nance de treite nei pieda iquitre
T e po6C.s sur la irue MlotlLalaIs e clli-
La gueoIre quanite six p|ieds linit pJuaes el
Sdemin sur la Irue Ferou eL bornee,
au nord par lIruLus SL. VctLor Uu s~ld
Qaartier gdpdral allema al par la rue Farou.i 1'est patr leds .1
23 Mai t191 riaters de feu le gal J. Uio:;'de, a
I'ouest par la dite rue Molunalai~.
Th e de a gierre A Cetow vente so fera sur Ia nise i
Theatre de la gierre 5 i'ouest pri de to deux ntille |tuit c.-nt qia
L'intention des Anglais do faire pr.e vint dourd. les u. 2 c.8i
une contre-attaque au sud-ouest de Et 2o detgx cret quaante dollars
Givenchy en Golielle tut iemnarquee. or amtueicaiit 'oi" 2i0
De petites avamces ainglaises dats le outre les charges de l'eit liot,
district de eteclincourt furent re- A la reimtLe de Mansaeuiri Miciel
poussees Lactivait de combat dans Oresle, ex-Iresident d'iaiti. avocat
le district de la IMeuse e.t tres granmPrsideneuatact
deo A cause des tentstives de coitre 't prorittire deine raLt ;ctuelle-
attaquesfaites par I'eimein Sur moneit ait Paris ( France) Jo.nicili6 "a
ive gauche dfes la rt I ree les Alle- Port au Iriwce oft il a ,Odi avocats
ive gauche r'avoc lectioi de doiicale .n le hi
mnands prirent unit blockliaus fral'lais cabiniet M... Ernest Carmailean ,A,-
au sud de la fort de Camniald. calille et Edmond ilet iet. l*as igAis
Det attaques etinefnies ia I'est de tomnre let danmdes Alet.lee Jn.shar-
la hauteur 30 et au slid du Mort oles et Assdahie ouis, deleJrant ar-
lotnne etlchouorent. Str la rive, Po .-i ice iss e Ir l
droite de la euse de violent en- lil" d'hiarticrs de leu Coma J. Char-
gagements d'infanterie at l01o,1t sud lea debtrc de eypoL ra. ilre.
do la ferine de Thiauinonit jusqu'a la le. dlebit..c l hypolhecaire.
forMt Laillette. Les Frajaiais entrae i our plus apples renseignenewnts,
rent amkAs de fortes preparatioi, s dresser au iotaire reqii.s, d1po-
par ar-tllerie dans la p e o- sitaire du cashier des charges, on
sition allemande. nas iiauxvocatssossi-.
pousst s sur lea deaK i lu-ret re- Port au-Prince, le 27 Mai 191;.
|)OUSS S sor lea demax 11 tet' (Io ce Lea avocats ioursaaivaimts-
seclter par lea centre attaques all- d. Les avocat. poi Eaixs C. OIN
mandes. Ed. MILu T, ER.EiT C. ANTOINE
Au sud du village et au snl de
I'aticien fort DouaumnoLtle I coinb)at ----
nest pas encore ternine. Le fort de
Douaumo-t reste termnement entire Rap0rel Steamshlip Lift0
les nmains des Allemands.
Une sape au niord-ouest du fort
Vaux, temporairement occupe par Le S/S OLAF venant de Cuba es'
les ennemisfut reconquise par nous. attend A Port-au-Ptince le 26 crt.
Lea premieres et deuxiemnes lines D'apres %e11grammnne rcu le STA
trancaises sur la hauteur de Coin- VANGEREN est arrive aux Cayes le
bre3 furent ddtruites sir une eten- 24 couiant.
due considerable par nos explosions. Port-au-Prince le 25 i 6
Sur les hauteurs de la Meuse au sud Po"-Au-Price le 25 Mai116
aat do Verd uze ls de Vatxl ees EDWARD M. RAPHEL & Co. INC
enemies 6chouerent sattout dana
notre barrage De petils ddtaclie "----------------- -
ments que nous aviors lait sortir
des tranchees furent broyees. Un A wvedre
aeroplane enne-ni fut descendu au I piano marque OTTO ( Berlin )
sud-onest do Vailly. en parfait etat.
Theatre de la guerre a l'et et S adresser au No 66, Rue des Mi-
aux Balkans : Sanis chliageiner.t. races.


Quarter general alleand
24 Mai 19106

Theatre de la guerre a I'ouest .Au
sud-ouest de Givenchy en ohelle,
d'imposantes forces antglaises atta-
quArent plusieurs fois lea nouvelles
positions allemiandes.Seulementquel
ques seldats prnetrrent et furent
tu6s dana un combat corps A corps.
killeurs toutes les attapues furent
repoussees. IUs Anglais subirent
des pertes excessivement lourdes.
De faibles d6tachements furent de
m6me repousses par les Allemands
prds de Hulluch et Blayreville. Au
sud-est de Nouvron et au nord-ouest
de Moulin-soms-Touvemit et dana le
district au nord de 1'runay de fai-
bles attaques francaises echouerent.
Sur la rive gauche de la Mleuse
uoe avance enuemie sur la peyte
aOrd-ouest du Mort lomme fut re"


Mouvement




St Andtr pour
St lacques
Carmen
Vicille Grande
St Francois
Miosolis
Ascensicn
Persistant
St Charles
Laura
Arrivage o 2#; i
St loseph venant de
sacs de caf6. 4 sacsde
Laura venant de oMiragn
caisse de 8ooo.
St Sauveur vemasG de Gra
ve avec I lot doCam pj
Carmen venalt-& Grast
avec I lot doe nlesdec
St Charles vepaos d, 4
millions camp&-le
Ste Anne venant de Pet
avec ch irgemeots;dives
Alma venant de ;Mir:
barils sel
St Jjcques tenant deSt
40 barils set


A Vend...

Chli i-ws -- lodines L
)sti II imoinia tieservicp.)
(AIlI ves )
1'rablaux et clievaloes
loll)
Granade glace de Ion4
l'tblt~--coisole, deusag
Table & manger &es
-S~iIobo'l)OJ(-it vie francai*
dstsmai blre.
Un lit ell ter (rleuO).
L,:avaLbo.
EF: '('niIIUres pour al
8 j.aii x fie liarnais emn
S'aresean NO jA
iflait-ozaat temijate A Ia



Line Ifoll

PUCCHAINS, DI.PARTS DR
SIS A\I(R. vers k is
SIS PRINS DER N
vers~ Ic 6 jItiI).
l)LIPAi I1-OLR NEW YOK
SIS ATLAS, veninz
et des ports du SuJ, sm
I~ItI IA,1129 cou rant. I
la s'jxirce pour Gaulai
Yolk. E-.antun cargo-bai
Ira 1p.s tie pi%'-1gers.
Le S/S cWmmOIi
Cuiaf.io jeudida2S Ca
pour Capiaaac ou jiIanis
soi.r. 11 partirA DimsiII
St Marc. GonaivesCapO
SiS PRINS FRa.
DkIK. venant des P"t
attend ici vers Ile3 j
directement pour New.
SjS ORANIE N
Juin.
Port-au-Prince le24
AuG. AHREND1M


PanarnaS
Arrives par Abl~e
tous les gouts.
Chez Mademoisfelle

. dhemstve 3amd
4u an *r


Monsieur L. C. VERRBT
TAILLKI IK-MARCH IND, Imp 'tateur.
73. lisn. d:. Mlagasinu de i'Elat, 73.
Avise sa bitnveillante cltntnle qte sa maison 01
rabais sur le prix des complete faits et fournis.
La mason vend des fournitures pour tailleurs ,
de ier choix en grs et en detail. On y trcuvera
hommes en general: chateaux haute forme, meltos
oaille supdrieure pour hiummes et enfants, faux-o0'
oile, crarates en tout qenp"e. chemises blanches ef.
rteures, pour honmmes el en/ants, galet, flanell 1
cole(ons tricot, fil et ztphir chausettes soie, fitl ef 0i
eI enfants, bas fil pour dames, costumes pour esiI
brelelles el jarretelles pour hoammnes et enfants,
rapluie sowe en tout getere, mouchoirs de poche H
nes 4 clef, ceintures cuir en tout genre. .
Articles de la haute nouwivute aarsitenneU a
La tImaimn faith una rabais d 5"00 sWr ta I


*l a