<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02614
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 27, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02614

Full Text

*j.w Amww u We


*IJAAI5 ChMUIES


S-iA&


i 5i 27 191"


C~d nt-M WLIREK
IDIRECTEURt
AgO,ynsnBBTS:
oR~r AUI'.I*INCX _


DKI~IA&TEMENTS

0 S *


r-ro'' AUfS...*


* G .
{


0.e
5.00


G. S.~
* ~.ou

G


i a


j


OUOTIDIEN


POHIT-AFAtPRlN(*E Hai I


RagDACTIJN AL)M il kliiliiLUt4
Anogle don Rues Fdrou & Arn6rl~icai

Lme amaomees sent mrel e:.
A Fear-AU-Naumcs:aux Dureaul J.u IGatE*I
A PAIAu: chea L.Mayence & LLC Y. Rue Tzoec.%
A, Lov~aas: chea'L. Maycocce& LO. 19. 21,31
Ludgate kiil
A buaLzw. cbel Rudolt Moss. S. w 19, Jerusailw
Strasic 40'-49
A NNW-Yeam UnivcrsAs Put~licity ComJaLY 41 WON
14 t~i Strcet
Lee wam~scaits instr-s ou. c.n oc suct pis rcoda%

,dowwns& tistrit1m)iSpayzb,', d a cov il-


oS iT AUTR S nomination genrale--i.'en tieni|t' n I H I <.,rane mniiiots de dollars sera
SES FT AUTR pas oins une place beaucoup ropNO UVELLES 'discui saedi au plus tad.
Smportante dans pos preoccupations.
ou plut6t dan< nos habitudes. Ctst a 26 Mai 1916
On demN lnde un petit serpent qu'd tort on crotn DPRESS
des MaX rraines i apprivoise. 11 di vertt par sa souplesse PRESSE l Too.- Le Ministre des Athaires
et ses brillantes couleurs. Oi aimea ; Etrag.res a dementi la nouvelle
joser avec lui coinaue avtc un nit- ---<- > annonant que le lapon aurait oftert
On en demnde de derscl families. Ps, jour. qu'en as ae Yu Shi Kii s'il se d-
On en demand de divers ncore de y songe pas. le petit serpent s'- PAt SAN eide laPiacsidcnce de la Chine
Craves solJqn. sfpiras de leur f.e chappe. On s-,per;oit alors ave. ter- 1 O)NRLs.- Le (Gr,.nd lury a ac-
rle.sansolnmuis. scatpis poe ir blues reur qu'il est devenu grand, qu'il sait !cu e lailev de i.aute irahison ; son
ellt.sanscomuican dons a amle user de son venin et que r.en, dusor- M,- ;- jui met aur.a lieu le 6 juin.
tcc lee po en.is, ne s. uratt arrater sa ma.irce. Sur le trontouest deviolents com-
sm, iop pauvredpouer qu'tlsen ps s Ains s'echape le potin ; on le cut- 1 .1s I 'ofITnsivO ;alq.l- PAls c;tieeut .au. environs de
lent nuscene des reux de taouver, i tve. on I'adnet das se, h1abbudes. l v. L.es Lrr.n,;s d&clarent avoir
nnxteusrymen tr drsreux Je t.ouver,. e r^lniandJ a coin utn. co.lre Ver'.ill
as leur tour quelqu aibl "or- as tli y prendre g arde. Que rI. ,,p iousse la plup.irt d's attaques des
i Jeur iour, quelque aim;.ble -'or- r .tc e vremen, parce til n ,iivtm et v .ig ,r_ .x respondantc .qui vcu tlie b een 'u." 0 '"hunto p p '` 10 4 1# 1 1 )1l tIc'it,, 1n is. t R l'i ls 'ont perd u du
rtsporun peu dcu> vepoue bulen s ique sc indier ds' attaires de-s aulresv -t *I* la Il, upperr un peu J tux, pour qu sis e apporte uile diversion AI l-e:nu des d'l1lo:iite. i), Panrs )-. fl"cl I i t.! H rcqo t e a 1 st de Cumineti es.
ctseticitl plus tout l.au soles. siennes pop.)ces. Dautres tois par be-!. (i 't Io vlltuil l'a en ll ii'lll es troures fran ti ses ont realism
C'est te!lemnent vrai que oc. un soin d-am ner tel eI tietici t un peu I silCCes, iti'tl.iw f'id,11 i t' ri tr.lio d pr(gres dirns lr-s attaques avec
ippel qui nous arrive de loin. p i r otetne. LeI nU:ne faith peut perdre ou I plans 1- vi It e d. e ): 1,1im red. dI., grenacds.
itaterimeaire dle 1u, o.i l.tno- iprendre beaucoup de saveur selo:1i ltforlt , Ielge de (. inaIIs ananircs'dout il est r.appor'. 11ti n'y 'session i 's troni 's f'r;~.tai iske id.se .'cs con, nu Lit.
* L'union franco-bclge do it le aurait dailleurs pas gran m in a n f., c, ,cnt ga iu.-. 'l I: \;- lPAis.- Les Alicniands ont reprise
service de marrainage a itte dJI1 I i en:jojiver de pittoresque s, p.i un g, ai .al to ,. (i .a c1 .ioa l ..--- les rumi d kFo rt e d)ouaumont a
appr&ce& de nos braves poilus des singu!ier to-, r d'esprit, coinmnun la l. 'ofive ;,, ri, i, 1- l oust du maoni licule ; its tiennent
a regions envahies tac. Jere.h 1. up- plupart des genis. ce pattoreeque n'e- le traI .e rIeii coatI u aus.ile, approdi.s de cetic position-
a pei l'esprit de solidarati et li a1. ta pIs i peu pus toujou:s d.favo- lesa Irm es it;lelil es continue ais l.v.,,o is Bav.arenneset Fran.
glnkrosite de nos % aillantes Fran- rable aux htaus de 1-aventure. Dei Le' ,'al, aer.,en n cases. Que cells d'entie elles qui plus, chacun ayant un juste dJsir deordre sar l atri principals pus,- WVASuINGIOoN.- Cent quinze sol-
disirent adopter un paisonnier ou briller et voulant donned du pimnentil tiou dJtensives. )s lonuimibreJ dais de la garden Nationale du Texas,
un soldat sur le front, s'adressLnt A I histoire qui lui a &it contle, il SCs C0oItreatltlili esl'ollt, pas rdus- quia aoutt par iCpondu i l'appel de'
I'U.-F.-B J Boulevard Internatio- arrive que celle-ci, api.; u-ie demi- si sur divers po.n'sl d. secontde inob: nation d.ins le service des trou-
oal A Calais (P. de C.), qui s'ein- douziine de rapports.'a plus qu'une imnporl;tic.'. pes tcdcrales.scro&;t livrcs A ur. Con-
pressera de leur commniuniquer I a- resemblance bien vague ave: le tilt Les t1Issea c)ni, lienlt avanl seat de guerre ainmediatement. Lei
I dresse de 1'ua d eu\x qui l'* faith n.atre.. Mais cel.i encore cer ,n .se let sorfl eI!Jr's elt Pl sident \Vilson choisira en person-
11 n'est pas ditli:cle de comprendre n'aurait qu'une importance secon- MAesopotaitl e o'i es ecl.tireurs' Je e les Juges du Conseil.
ue les jeunes classes appelees sous dire. netait la maveillin.ce qui. ,i C'tv;lierre o:t .f;e,'c leur jo ,-
csdrapeaux recterment de cs -so-I faut le conveutr, it la base du po- tion dars le Cauc;is- ave lesI -
"* qui scraictit heureux d- tre tii. Pouruo l.iut-:1 que, prtecis- ,,
ourvus d'une -anar:a.,,e".- li sa- ment, Itesprit s-amnuse de mecihance- t'ouI.ttgls s,.,s l"u, s'ol)| (.e.eigiLl ?'etVSI
it auj urd hui Jdc s.AIsftire aux be- tt, et que la curio t s'i.g-ailsanue ti lt I ren-lc.r "i l oll e si ve a -
*oins nouve.aux qui se rivelent ; it sur le mediocre. se (1Ui progressed Ill si;r't- ILS lCJi- t
autdoac quc de nouvelles candi- Nous ne somenes pas tendres les tie atltaiques. TheI U. S. Sis .* \eliphiss, late U. (
ltes veulei t bi-ii sc.ffiir, leur un-s envers les autres ct nous ou- Aeuw- Yock. Le Pra'silent el IS "'ITen'.esse'", with the scout d
our. pour ce it6'c charitable et pa- blions tiop souvent qu'on soupq )n- Malatiint Walson. sOtl arrljves au- cruiser "Salean'. arrived at Sanxto-
riotique de marraine", i6le de re- ne rarement un mal qu'on ignore jou.d' ilai, aatl *1 a1<-sis er au nii- Domiingo city with Maa ine forces on r
:onltort moral, si doux pour celle qui Nous oublions, surtout, dans notre ria-i i- s i;t. le (I caiinp naval, May 5th1.
'assure et qui, du jour o6: elle a son s-itfsance. combien de circonstances le s.*rlltaire Grays at *
proitg6 au front, se sent elle-mine nous resent etrangeres. Elt peut-trc Vasinulg'ln. At I secrdla're tCaitain \V. 1w Noa. assistant quar-
rtontortte par le bien qc-elle fait sertons-nous moins surprises, et les d'Etl, il tlir nastier well join the briade of
A quoi cela engage-t-il ? A bien premieres navr6es, d'apprendre quel- t'a, on iliae ate d ici lsavoi, Mamnes here si.iy, as the ,elief a
pcu de chose, vraiment. DIe temps a que jour le mal cause p.ar un petit s t.
utre une letire ou meme une simple potin, arrose de the et nourri de g~- Von lluelow. ..
carte postal adress&e au -'tilleul etl tetux, qui semblait bien inosifensit. P11 i. Les te:il:alves d'attl- Major lla;ay Lee will leave Plort-
voill, li-bas, dans les tranchees.sous Un petil potin de rien du tout. gros ques rttoIuvte'es par les Alle- ata-li'rice for U.S. by the s
le onnerre incessant des canons, un comme ca, et qui, glissant de bouche manJs ,dans le sectleur de Verdun e Gomns )eti aitmyd s2h. montajos
Iodat heureux pour un instant ; la en bouche, d'oreiile a oreille, a failt p)ur reprenttr.' le lei rain perdu sick lIave, in order to unable him
Vtgucmnestre apporte enfin quelque boule de neige.est devenu immense, ont cause eln des periel eiOrinnes to recuperate from his recent acci-
hchse pour lui, si totalement ou-! frappant de ci, trouant de 1a pour se de Iroupts. Ils t'oait reussi jus- dent in the Grand Rue.
it et delaisse jusqu-alors, reduit A taie place., merchant au hasard sur qu'L presellt 1i'uunl seuie tra- e U. -
"nvier ses camarades qui ont des pa-i les mains et sur les caeurs qui se chde Ifra.itse a I'oues d'unt fort i ae t) a "Osceolau" returned
eats pour leur 6crire et m6me, i tendent poar I-arr&ter. Parce qu apr6s e fror a trip hrow hd the bay of Go-
asion, leur envoyer quelque on vouda ben rprere ma, su la se e e poriio u ves wer he had been enga-
Ouccur.r mais ilg est tro ar. Et de liees ged in delivering stores an mail to,
Pour donter cette modest, mais se dressed dans I'ombre du petit po- eal a. bcbe d 4p:eu- the vcupation.us sts of th anercam- I
ire oe au filleul-, on n-a mime tin, du petit potin de rien du tout.... se a clate (dasb le plus g'a d -u anded by chief boatswain F. Kin-
i fare la dipense d-un timbre- SuIANNE CARO pot det anilionis des taleu e, U. S ,. carries a complement
ote. car la correspondence avec les NN overto, d*apris uln depclte de of tweiity sevet ien ; she has been
hda's jouit de la "franchise pos- Rome. here about one month, and this is
ae- C*est dire qu'A bien peu de Washington.- Lanolede Carrali- being tier second month of duty in
aiS on peut etre "marraine". Corn- Pabst... za lransinis3 par Ia gindral Obre- htaitiat, waters. ,
le resister? l ** ginning on Friday May the d
A lheure o les braves luttent si j.s gon, en repos-e la laote ain6- 26.h. the "Osceola' will rid e in 'c
raillamment s ontre aves a tsi *.. ,icaiannae .,xpose que les diverse tier harbutir of all the unsightly
clsprts de lennemi oudraits The lames ilwakee Beer 'fatotls ifolut iu:i tiouveill- oga- bulks and other debris. which now
VOeir la satisfaction emi onvoudrat i saloi dalls i'Etatl d Cii-lamtamima ifleniace iavigationi and mar the
e e arm actionde penser qui EN VENTE CHEZ i L De9)artetneait ,d'Etat a avis6 sceiiely of the beautiful bay of
Pu-. ucun 'oublil. Pot-a,-I'rancL.
i IsolC. Chest pour ce devoir de A le Keneral Persittig d e.te nurses All the rubbishes will be removed ai
;e, 'est pour ce joli r6le de rem- 1 *J. B iO 1C0GO gardes. ena raison de anouveaux tz a point atpproxinatively fifteen vi
at de la famrille qu'on demand I dveloppemntls ins irecliollnels hundred feet, .iorth of the L.ght la
aatdes marrainess. En gros et eu detail Chicago. Ls chefs de proupea house. This work is estimated to C
Angle des rues Courbe et C sars poltliques ici dissent qu'llspenseut take about ll:ie days. p
1& POeli La meilleure et la plus hygtini- qua Williain J. Bryan consenttira q
que des bires. A accepter d-'ire candidate a la d
a ourtS volek I souffle du vent Presidenca, du parli Dd&iocrate Bemme r6empease
l- troutrelles battementd6ven-! m oyeinant que le part accepted d'
S o ne a-d- bruit l4ger ve- EVERARDS ua la plate lod m de se conuormer A qui ramenera une boutique P
aOtoa,ceuamt dqms en va itrou ed Star fi(re ses vues. Ei cecas, il faudra sous poil brun. noir, ayaont deux ci- n
daeasTe ecer p. Bron Meillur q li aux Dnocrates changer complY c~atrices aus deaz peds de devant,
*,. cenain at sitce B B Meilloure quality lenient de prograainue. qui a disparu it y a huit ours devant
t et omobr. ea tenedfi' Demandte pa" le connaisseurs. Washaington. Le IomnitA de ia mon magasti
meuti dnn** le poun lsl D*t ebes Chambre des Represen:ants a Avis en a etc donn Ai la Gendar- m
r *'*ipertage les petites ia-i L.PRESTZ.IANN-AGGERHOLM, rapport que le Coring.B1till corn- merie. a,
gi.e FrngSent rouw cettei Mawftu'wrs Agaent porlant une provision de cent Ame Vve A. L GUERIN a


Faitts Divers

c.t~S'E[GNqE1&EiTS
Mk;TEORiOLOGIQUJ*.
O-BSERVATroi IE
DU

S i%'rA%4ARit'IAL
A \tiDl
vcileiachi .1aiM.1a hIVtt


li~il: hA Il:. mu .7


azsswixitnin 31.7
M )v ,w tila-e 2t5.
GelI ties OIIu-1a. I),' lo:IeS PlUIeS
dans les nic, 11011c. I.-i '.., ct lt l ilerre.
iBaroin4t ac k vict ca .khus~ C.
J. S :IILIER



A%4FR~t'A\ 1i1'it tI -
111-0 01n ilVt j ) 3
Caolt d 1.111,11CSS.
Phalticl t L 1Wt 2.. n RI
Ntw-York ;-St iL'
N.4rio.,; 'a. Li k'.ci.
Cincinnati s- 0c1":
Pittsburgh )ok-va8
No other geincs _l_ a~Jcd.

Pour HigiI~j ae m'pY qvail
Nous atti roins .t tew: ol) di.'1A po-
lice sur le proc-&'.1[11,010lunent fil-
cheux de iiuessrvni I ,-s %vd a.T~urs
de vider l )a,5 b (A't IaI preineir
coindte rue au liceU daiil ci A desti-
Liatton. (.>et ijw) aI -,kan i nfeste
cette n uIjt, ItIruL1C I)i: c st o inches
(at~cienn ail Re Ia cc tre Li rue
dlu Centire vtCi I Ii
Nonibreucsessont wd.I:. clics qui
nous aarave!)t de :cc:iiat.

Au Cb~ianpieI Mlars
Nous sommnes hm(rcuN ~d-enregis-
trer 1'etnpresseii-:tn.nt. 1clqUCI 1A
Comrinuatie. rqponidant a notre de
rnande, a 1 tred.e !-. ~I t ,. urtII1aS
qtie reclanine I- .,ri it tw; C~t it -1 !s

Nous Cci :i-o is I. 1,-,, r deticI&
Commission Co~n Ji~ Avoir
6couti& notre voix.

Use frand.' aia'ona devraA surveillel
Une boiiaa21) 1atw i' dLkhapopula-
Lion protest. c'tijtrc cortaiiies alpiciere
peu scr-upuilieix Ili,, sotns coulleur
de dt~biteiItlivr.,ai Ahmdae
bion muae104' d. he v"r.'at (I" fa nn-
tegue cokw)re ell 611 So' doi bourre.
Cetto fraud- u1,- ta ninbre do cui-
puiZs hOiigtoaltl)5 d 'v1L eleSte&4ro-
rnefit puntl..
MY'a -t-il pidte-;.Iemt on
inunaux qua ifirappea~it tort vendeurs
le march ttid is,-s ftelattes conmbo
-eux qui uieit tiit dt! f poads
I'm Iris-At Wile


Ploursuivarit Its -;-rt d sa jipor-
ants ti'avit ax f.1' %-,III a -111chaulaent
mt fiar Pt -A mt. nisw Ihaslotact do I&
ille, 11(Jcupatwai a ftnt t ntstiutre A
anouvole Avemitiac-r.ijaaee $a t du
aanetidre C,xtt~riomtr race atamaiahque
ont qua a *.~ts aci v.huer. O(i i ait
toe larivivare dal t I itie C11680
endait dwtageorowy co l'~ss-4pea-
anit IaS Sai~on de-- ku4tls p1 utes.
LenouvIAAVCpu1 1)0131 qid aaaure 12 pieds
'ouverture- sat uie hElongueur de 12D
eds eat cicunelmrt at arm et a d61
smastruit sous ha dieveloii de llngd-
ieur flariaait LVouct 4 qui nous pri-y

Le gE~nkraI Qallirmi est omrsoe
Uio edap~cho re;ue itier ptraisans
Iannonce quc he ~wa~rl izzllidaui,
mcicw M udt d de Ia uirsa*


Trots Mail

un Mo~le
Trol MOISi


- I) II I __ ___ =___ ~l~llll~lrrC~lll~lrrw~'.


Bdarolll.Lcot




LLE MATIN-


IWballiwissme de la Place Geffrard
LP public a dt so rendre compte
d6j. du j',li travail d'mnbellis.e,ananta
qui se p'.ursuit a la Place Gefftarl
**'1a 'initiative de laConnimune.|luans
quelque temps ce sera un chartnant
oeadoit ou. au milieu des fleurs et de
la verdure, lea enfants pourront ae
rece'rer & I'aise.
Nous croyons savoir qu'une fois
ce travail achevd des concerts se-
ront organisms pour donner satis-
faction A ceux qui ne peuvent se
rendre au Champ de Mars.


construction et doit recevoir des ap-r
pareils ippropriPs qui sont d&jI ren-
dus. On n-atlend plus que I'drec-
t110o du pavillon de babbs qui vien-
dJa complete cet ensemble de sales
promettant d tre bientot dignes de
celles similaires qu'on volt dans les
centres civilis6s
Jenessee LiUttrairei
Lesmembres de la eleunesse Litt#-
raire a sont convoques A 1'extraordi-
naire au nouveau local. 14o Rue du
Pcuple. le dimanche 28 du courant


A HSanto-Mimle .1 neul heures precases du matin.
Les dernitures nouvellesannoncent TelIgrawmm ,i'mrbre
q'.e la situation est calmne. D) l'Arcataie,un tlwig'ramme nous
Petiles *monelies apprend la mort de Mr. PLAISIK. sur-
La garnison de la Gendarmerie de venue hier main.
Port-au-Prince eat cantonnoe provi- L.,- dtliunt qui trait genralement
soarement aux Casernes Dessalnnes estame ai l'Arcahi e tanit le pere de
jusqui I'achevement des construe- I). PLAIS.(. 1-,u dle os metteurs
liona qu lui sE)t destinies et qul I l)Llst,<, l'u1 dc *OS metteurs
s'lP quent ai lauieneine Prise desqu ca page, qui nous adressons ainsi
Femrnmes. qu'aux parents kprouves expression
Le s recrutements de la Gendar- de nos vives condolcances.
mere ,e font maintenant rapide- DWeeS
meant. 1 y a peu de vacances ia iLs funrailles do V'icloie Clh'ry
Port ail-P tace. Auus.ti an ot eu lieu hier apres-ianad
Geux qui d6sirent fire parties de
Ia Genidarminie peuvent s'adresser .1 elle i la main
aux Casarnes Dessalines tous les Avez-vous dit la laititere que
jouras j. vouilair pour beb du lait absolu
I.e materiel complete de ia Gern 11ii6t pur'?
darmerie est arrive. -o()m.Madanme...ellemn'a jurl ( u'elle
Les. agents de ia Gendarrnerie "1a nettait que do l'eau bouillie
assistert aux Gasei nes. des seances tedarcs.
de Cinema.
lIe preprile iaterlepe COU S DE BOURSE
Nous avons remarqu qu'on s'est COUPS DE BOURSE-
tromp6 A propos de la propri6t6 non Or am6ricain 400 ./' prime
ci6turke que nous signalions A la D. Int. d'Haiti 19,2 6o ad val. nomr
ue des Casernes comme 6tant un D1). Int. Hati 1913 60 ad val nom
repair de tire-laines et decoupe-jar- ). Int 1914 *Al 40 ad val. nom
iets. Ce nest pas la propri[t situee ). I 1914 mBA 3y/8 ad va l. nom
A c6(t de la construction en maqon- 11. Int. dH19ati 1944a ad val. nom
nerie de M. Bois que nous visions Chque su N. Y. i C oad val. note
tnais bten celle d-en face, situe la Cheque sur PaN. Y 2 lo escompte
rue des Casernes, taade nord, avant hransfert sur Paris 2 13lo escompe
la mason A Jtage inachev&e. .I ransfets sur Pardes 7 olo escompte
Qu'on surveille les bandits qui ckllets de l gourdes 14 Oo escompte
tl quententcette propri6t6 interlope
qui mnrite d'etre cl6tur6e au plus _
t6t.
(iasma-Parisiama ijk u b l. q u
Belle soitde en perspective, demain pu lique
oilr A Parisiana o6u le public ferait Domninicaine
bien d aller en toule.
L elfft il sera represents un film. Le croiseur am6ricain "Memphis"
nouveau : "La Glu" de Jean Riche- est arrive A Monte Christi hier A
nutie de parerde hef-d'ure o p. in. Le croiseur "Panther, est
Inutile de parlerde cechef-d'uvrei n route de Santo-Domingo pour
que tout le monde connait et qui est Monte Christi apportant des instauc-
par cela meme destine A un succcs tions complkmentairesau 'Memphis'.
iclatant. A larrivce du *Memphis" A Santo
Cim-Vari##s D)omingo, le "Culgoa" partira de
Demain sera donna aA la coquette cette ville pour Port-au-Prince, en
salle du Champ de Mars le ilmn ex- s'rritant au dit-rents ports de la
traordinaire qui eut A Paris,en 1911 c6te nord-ouest pour v approvision-
le plus eclatant et le plus merve- pour v approvo-
leux des succes. C'4tait toujours de- ner les troupes en garnason dans ces
vant une salle comble quo se di. lieux.
roulaient les anagnitiques episodes' La date probable de l'arrivke du
de ce clhbuie roman oui des acteurs "Culgoa" Port-au-Prince West pas
du'TheAlre francais tiennent lea roles encore connue.
important. Ce film qui est intitule'
La Maison du iaiIgneur a pu !tre '
obtenu par le Caim-Varidtts qui ne
recule devant aucun sacrifice pour coi e *I' *i toPm- tSSo aem .w
obtemir la pieianare place doSODm.r UMOW*Lues1e .
A demana done A Ciud VariktWs!...
Rade de Pert-au-Prince -
A dater de vendiedi 26 Mai, lej
petit claireur-croiseur americain Bole attix lettres
*'Osceola "'commencera A dibarrasser I
linteiceur du port de la Capitale de, Monsieur le Directeur,
toutes les carcasses de navires et
autres debris. qui diparent le beau Je viets de recevoir L1a MATIN.
tableau de la basic de Port-au-Prince. dMr er, e Secraire d'Etat des
nonobstait les menaces i la nav;ga- aMr Borno, Secrelaire d Etat des
nonobstant le menaces la navga- relations Exteraeures, pressentait
tion dans cc port. al Messneurs lea Conscillers d'Etat que.,
Toutes ces choses vilaines et nui- cependant que te GouvernementI
sibles seront *ransport6cs au loin, A travaille a un project de Constitution,
environ quinze cents pieds au nord igs pouvaient d'ores et ddji fire au-
dn Phare A la pointe Lamentin. Ce tant de leur cOtd. De cette facon il
travail durera environ cinq jours. n'y aura plus qu'A mettre d'accord
SJap Rose a lea deux projects )
Aux Cent mille articles vient d'arri- Je n a. rien dit ni rien pre" de
ver le mervealleux savon .Jap Rose genr Gouvernemen. J dt tout collaorerait
qui fera la joie des families. C est le que le Gouverneaent oEtlaborerait
savon iddal doAt I'analyse a dtenon- avec lea Conse du killers dtat danstitla
trA lea reinarquables quality's gr&ce preparation duprojet de Constitu-
auxtquelle sa reputation grAandit tion qui venait de le r 6tre officiel-
auquelles s reputation t element demand.
chaquejour. Cette Jide g6niale de deux pro-
NissiH sp&eiale jets en preparation parall6le, je Is
LONDRE. 25 Mai Des avis non laissae pour compete votre rdacC
officials de Berlin rapportent que le teur.
pr nce von Buelow se rend A Was- Je vous prie de pubicer cettd let-
hington en mission spiiale du Kai- tre en formo de rectification et d'-
.o mgr6er. Monsieur le Directeur, rex.
ser. pression de me. sentiments dastin-
A r'lhp.al C Fil gues. .'.,


Les ameliorations rev6es et com-
mencAcs avec tant de devouement
par le Capitaine Rossell pour lamar-
blisement hospitalier.ae poursuivent
tres activement sous la direction du
Dr William, directeur de 'h6pital.
On vocccupe actuellement de la
conasructioo de hangars autour du
avillon do la Maternitt. Une salle
ZAicroshfapie east dfaleamt go


Louis uBON.


igae de la Jeuesse altiemme
Les membres de la Ligue de la
jeunesse Haitienne sont convoquds
en aasemblee ordinaire le Dimanche
28 Mai A 9 heures precises da matei
as local de la Societe. a12 Rue du


Petite Stlatizlique


Priocipmau articles de provemaare
awmricaioe arritts le 18 Mai ponr
Pori-an-Privce par le steamer kellan-
dais ( xekeri0..

I1ort-.Au-Pairance 81t' ton. 1,1/00


Martiie IntelliInce


Une nouvelle Lignede Stea-
mers Etablie par la Ligne Ra-
porel et Co entire New York,
les Ports d Haiti. les lies sous
le vent, les Guayes et Maroni
don't lea Agents sont M. Ra
rnh s.- & Gro*


Acide I colis, alcohol 100 gallons, __
Agrefes et uaillets 10.000. avoine 83
sacs, Amidon 12N lvres, Alun 130) D.cidiment la nouvelle maritime
livres, A oie 1. Ai 280 livr deus eutlqus.
Allunettes 10 grosses. Ileurre 17.. A) iordre du jour, depuis quelque
lives, bonbons 74a2 livre. bicarbo. temp.. se rappoate A l[etabltssement
.jate 6WG Ivres, iscuets ;32 Invres. d'un nouveau service de steamers
barriques vides 25,b(aufs sale 21 112 entire New- York et les ports catts Ai
barils, blanc d Espagne I baril, biemre I'entte.
225 douzs. bas et chaussettes Mi2- La Ligne Riporel de steamers, re-
duuz-,,borax I colis, crayons 2 gros- presentee par Messis. Edward M. Ra-
ses, conserves :28 douzealines, cieage phel et Co au No 17 Battary Place,
120 doiz tiines. charmr es 4 douz, Nw% York, dessert directement, un
dles, chasea si douzaiiuas coraets Il ,ntanmraire entire Nevv York et Ca-
cuavre 400 lives, clous fer o11 l4v. vyenne depuis environ un an.
cannelle 200 lives, coriandre O liv. .Ce service a t1e si appaecat, et un
dodmnes2L,elastique 'S aunes, equer- tel volume d'aflaires a te etabli,que
res I douzaimle enacelln r)' Ivres en- la Comnp igne a dcid d augmnenter
veloppes 10Ot)J. tatrafe k ; 70 sacs, les br..lches de son tir.iraire.l.e nou-
farine mais 80 livres,. tarie tl avoineII- .Lu 'do.k N i: North RKi\er a el
110 tIvies. lice-lle 1.-7 lives tlil coa- acquis pour le chargemen: Ju fret ; et
donmer 80 livres, fruits sees 2'. liv. depuis quclques ours. Mr Allied
frioage 852 livres, farnaux 1 douzti- \VelIlr, penJda.t p'usieurs annees
mae, fouets I douzamne, fours I gla Directeur du Irt Jde la Lge (Que-
cieres 4, glace ( niiroi r garle
manger 1, hbaches 1 dolz.un.s, lar q Steanshap Cy. a ae ch rge du
nais 2 harenigs el 35 barils, lareanl' srvie en. cct endroitt. Nul steamers
saurs 890 caisses, liuile krosae emnbar.|ueront le fret ac"cuImulc a ce
5.0U0 gallons anttre huile 11.)) g;tlomas dock,L clt value a 20,000 tonnes par
bulle colon 288 gallons jailAbom)s lmols.
lMyJ livres lard ftane I29 lvres, Id- .1MLrc-rdi 19 .Avil, le ste.,mer amr-
Cets I grosse, laiigues ftuintes I d1on rica, "Lliza.beth Weeims. le pion-
Laine, lait coondens6 l(i lnualmies, amer Jdasl le nouveau scrv cc.est par-
lits 2, langues pore 1 112 baril, inati-I t, poutr ort-au-Prince, .S l t iarc,
tgcuu 78.194 livres, miion ue Ko(m lav. i acml. la Guadeloupe et la Mlartini-
inuscade 92 livres, anacaaoai ;375, liv.
iarquereax 13 b- ils 1',. anied ca que avec un plein chargei.,ent de
mlarquents aix cos 1 i 1o, a alindises. II sera prubatb'ement
cotas, aijotlsriqtai r 2 : ara,
ogonos 300 hivres, )peintures coletur e retour A NeY York vcis le 20
:;(O gallons, peaux 25 douzaries, Ma.\ Le steamer"-Er,:- est part Mar-
peaux de cochion 10. poimnites te dJi 2 Mlai pour les ports haitiens, la
terre 10 baals, paper emnballage 131 Guadeloupe, La Dominniqe et La
raines, paper ;a lettres I rain, pore MartiiIque ; et le j Mai. e steamer
49 barils 112, pieds de pore 1112 baril, "-Imiperator" partira directere:l rour
le.jvre 1.ti3 livres. ratiares tldon- D)eneiara.
zaines, savone lo6i (99 Ivres. sa.cis La liste complete des Agents de la
sons 100 lives, soufre 1Ito livres,e est :omme
sel 300 livres. savonnettes 12 duolZan- Raporcl i S nNhip Lae est :omme
nes, se'rures 1 douzaine souliers suit
14 douzaiues, sekviettes )0 l)lIza LEdward M. Raphel & Co., Inc ,Port
nes, sommiers 2. saumomn l t bail, au Prince : A Samison. Cape Hayti ;
sachets paper 34.000, tabac l1'.(R2 P. E. Laraque, Port de Paix Artlbo-
livres, toile a voile o anmies, checks nite Trading Co.. Gonaives R. Pi-
'2.4.00 aunes. siai 10.(1 ;0) atines, nard & Co., St Marc ; F. Cheriez,Pe-
naukinette '2.0NX) aumes -msgas .181 tit Goaxe Tovar & Co Miaagoane
aunes. tassus divers .7. al"tes, drill Roberts Dutton & Co, leremie, Aux
3.3U.). ttherimoinoetres '1, torudelise 1 Caves and Aquin ; Catranza. R &
tableaux 2, tuyaux rotite I 1J'i lives Saazer, Trnindad\ 'an o-
table I, ttes de p,' 1 barll, "Is 0 Salazar, Trinidad ; \Viltred Van Ro-
tablosses ve, totes or I allnl, vis mondt, Suriname ; Manning & Co.,
L.e ; Nawkerte a aussi ap)i ortl Ltd., .thibados ; Pairaudeau & Co.,
39.3U0 dollars aanmericains. Demerara anJ Berbice ; 1F T Fon &
Co. Cayenne ; J. Guso. S. en C., Ha-
Pranipaux articles Jd provenamne amn,- vana, and Santiago, Cuba; Rene Cot-
ricain, arrives le 20 mai courail, trel & Co. Martinique ; and Em. Rev
pour Port-au-Prince par le vapeur & Co. Guadeloupe.
"RI.IF jXE' Jde la line Raporel. La Ligne. sous I habile et cnergi-
que duection de Messrs. Edward M.
Port-au Prince 448 tonnes. Raphel et Co preseinte les moyens
d'*tabli, uu colm:micrze d'exportation,
Avoine 66 sacs, acide I colis, I don't beaucoup d'industricls et de
automobile, bcurre 4100 livres,blanc nigocints qui lirint ce journal fe-
d'lspagne 20 barils, bas et chauset- ront bicn d en proftrer. Les pays ci-
tes 2169 114 douzaines. bretelles 388 tis plus haut otlrent de grandes res-
douzaines, bonbons 18o lives. bis- sources pour realiser de gros profits,
cuts 70 livrets, b:tre 65o douzaines. surtout au moment oui on s'occupe
Ciment 250 barils, cirages 144 dou- plut6i en Europe de sentre-dJtruire
zaines, clous 4900 lives, cuirs vernis Messis Edward M. Raphel et Co
18o, cole torte 4J2 livres, cigarettes sont ,res verses dans les afflires ma-
so.ooo, crayons 29 grosses,chapeaux ritimes et peuvent &ere consnitks
16 douzaines. Farine 1 162 sacs 112. avam.tageusemnent par la plupart des
fil joi lives. fromage 38o lives. lecteurn de :e jautral
glace i. hAches 7 douzaines, huile Dans les voyages de retour, les
kerosine 7475 gallons. Autres huiles steamers de la Ligne transporteni
40S gallons. Harengs o bari:s. ha- une grande quantity de sucre A NeW
rengs saurs 300oo caisses, huile de co- York et Philadelphie embarqut des
ton 240 gallons, jareti erei et jarre- ports suscitis et de Cuba.
tells 3o douzaines. Levdre 203 li- Ils transportent aussi des complete
vres lait condense 40 douzaine, chargements de camp.che d'Uaiti, de
Mlantigue 70 6oo00 lives. more 2900 oo jamaique et de la Dominicanie
ivres, machines A crire 2. macaroni Phladelphie. New York. Stamtord.
460o lvres, mouchoirs 25 douzaines Providence et autres ports offrani du
moustiquaire i. Oignons 85 lives, frIt.
olives 2a8 livres, paper emballage Messrs Edward M. Raphel et Co
10 rames, piquois 6 douzaines, poi- v2ennent de tender une succursale A
vre $84 livres, pompcs 3, pommes Paris et se proposent serieusement
de terre 5 barils, peaux 0oo douzai- d'tabltr un service de steamer aux
nes- Rivets 4o livres, riz ai fs7 li- ports trangais.
vres, ratiures 1a douzaines. Sacs Les assocics de la maisoa Raphel
tooo, sucre fl87 lives. savon 52325 et Co sont membres de la New York
Lives, sachets 42 ooo sel de table Maritime Exchange et de la New
444 livre,sserviettes 59 douzaines 1i2. York Produce Exchange.
savons de toilette 27o douzaines. Commgrcialand FinancialWorld(N*
Tissus siam 567oa aunes, tissus du 29 Avril I916 )
drill 9146 aunes, tissus check 5soooo
aunes, toile circe 96o aunes, toile A -n
voile 123I aunes,tuyanx 5784 livres.
IAutes tissus 6784 livres, T61e a a Pana
t795a iivres, Tissus Nankinette 6ooo P(RS
|anes, Ti'sus calicot 6641 aunes. Arrives par Abdel-Kadir pout
Tiausgingaa 71900oo aunes, Tissus tous les gouts.
iadediane 10to46 aunes, Verres pour Che: Mademoiselle Lonide Solague
lampes ao douaiaes. 70 Rueo* Cornbe


JACMEL

A propos dut contce

dtie G. del Orbe

De noire Corespo?,da,4

La bonne aub.aine que ce co
du 20 mai !
Si j amais rtgml a bien flalilt
palais de provincial *,est bi.:o
IA. Comment alors nie pas etre
de la Capitale qui n'a via neul
grand'chost, nmais don't nous
senons birn souvent contenwhIA
peu qui lui ichoil pa;)tois. Oni
pas des artistes c'est encore une(
e6, mais au moins par snob.s1
tallait pouvoir r pondre oflirnmt
ment a la question -: Etiat
la samedi soir ?
En eflet, nous etions Il et
avons entendu le virtuo-e fire
brer so:i violo:ai sos le? coups
chet in giques, et tout le Ia.r.e,
taste applu.tr de firnesie ,".
des ni)lc saves qu' ll savouta:t
G britl del Ulrbe dJj.i ara ist
ans s'est pttlectionne pir JduLZ
de travail itens;f en Aillcm *..,
qu a dr'\etnr laureat ides (.,l
tires Je iL.e pig t de I:t
passage .li z nou.0 ii a vou;u
rcgaler a\cc le gracicux colours
M.M .\lcxanJre et Ludouvc l.a
que I accompagnacnt au pajiiu.



Nousaimons la tnu!ique pjrce
d'abord, nous s nommes atumin
toute beauty olale. et parceque
qui atment la miusique oun tou.
un fond de genttreuscs inltct:t:u
Je grades i decs, teminu l es :
Shla.kespeare :

I 'i n 11 1 t h 1 at14 t1 1 .j, .) Ii ; : .1 .
Nor i~ not InovJ'd e wl i unu o j
Is fi ir tre -, is. rtrat .& :s aAn .' ,.i
The muotlns ot tni Spiri .: di. ias
AnJ l. it.) n i A:ion ma., As the h-.-i
Let noi st a!) .a elnA i i'" 1.t. .I

Li n mas ,ue existed parto',t
La nature cr bte0i ava)t quAo.,
eCut invetite l. ti lite el la lvre.;a.
longcinps .aupar.ivant ecouieC
les bois -ic urtinu e des rui sr,
leschaits d',s rossi, oi, tes.M.ais aUmourd'hut quentou,-
t.nt d'artsatc divins, ce scfr:,
que dc Jdtiinder aux oica.'i
nous chaiittrI ls so ites, de It[le
ven. les mincod-s de MNever0.; o;
yrymphonie, .ti \\"e Wer.
.Q u.dnl i"a :ie e t.' i c i i. V.
de tel pour ia co:soler co:m.l
musique. et celle conis-)at.)i
tout uon lionJe. Con'iie a
autre poete ;
Lai musicLi, pucs. min dio c
.\lors o ea ic .it .ii oi dev e t,'
fir. on sent palpilta o', cour
quo n le c o \ i a n1,)"- ,b!e Lee
pies mus',ciens sonC ceux qua
le inieux resister iLix caaSr10
nationales. Les Jula.,. ors dcia
tivitt de B.iab'loie, ch.antaieol
leurs haipes les malheurs de
et les Polonais api0s un sidtC
clavage politique continuenta
par la musique. Q.'e restl
comme consolation a ceu- qu:
rien ?


L'instrument continuai.t il
sous les coups d'archet 4U vItI
Nous dtions epanonis de tsnt
cents harmonieux, de tant dl
melodaeux. Le vrai. disons-'il
que nous etions ravis.
Nons aimons la musique 5
A cause de sa puissance broc
enchanteresse. Aux acrnt.t
cean Liebes freude ( ]oie d.
on aimait sans cavoir qut il
quoi, peut-etre quelque viel
quelque hourie orientale."
un atre qui ne peut existerq"
le rave et a qui on vondreB
fire le sacrifice des re'rif'
dresse, d'amour et de g0
timents qu'on possedc"
Out. la musiq ue est
car aux accents de la Dai
/enous avons vu dettler


un Cinema des btrieufn Aw
noirs, aux cheveux noises '
tilles noires qui se pAaVji
bras des caballeros aus
rouches et la dage ,
0 del Orbe IAqu mO
teur as tu et demanader
de faire rendre A tiOs
Iganini tant d'acce S ,


N




LE SAM


mwr et s rser des o


RHUMES, TOUX, BRONCHITIS
Catarrhes, Giippe, prennez


L'EMULSION SCOTT
(A Huile do Foie de Morue ,
Elle donne des Po"mnons Robustes et
prevent la Tuberculose.
pans feuewd le Pftarmisle* e
~- 0


people qui a form on ine d'artis- La rree
te J.t,t Ire Lun grand people tl ut)n Larr gallemad
paJs oi vraiment I'on aime arier g-nkr.4 allemand
so .o20Mai
1l'ais un des inoindres amateur Situation dU" la qiterre d 1 ouest
qu sde raveilait A 1- ei uotl dte Des patrouilles allemandes, ap:ks
ant de rrerveillcs mais que ne peut- avoircaus6desexplosions,peneiteient
ou avtc de la bone volunle jusque dans la deuxieme ligne de
1-aJore la musique bient que le ne 'ennemi et constaterent que venne-
sols pis musicien ; mats je me soLIu- ni eut de toites pertes en morts. Its
v:tns que Frariois Coppde a eu -4 retourncrent avec quelques prison-
dire: le ne suis pas musicien, n ais niers Des attaques enemies r6ptt6es
.nt, Jans ma vie. entendu tant de contre les positions allemandes der-
bonnemusiqueexecuteepardegrands nerement conquses sur les deux
maitres je suis arrive a pouvoir dis- c6tes de la route Haucouit- Esnes
tinguer v turent carr6ment repoussees. Cinq
i. Cst bien raisodnable alors que a roplanes de 1'ennemi desdes-
luin me permette de rencht.rir sui cendus, un par le teu de lintan-
Co c!e en distant : a n'aurail-on la- terie au sud-est de Vailly les quatre
mi> catendu de la bonne musique autrcs dans un combat adrie.i au
quion peut dire apies audition de board sud de 'a fort Hassen pits
M JciO.be, c'esibien.c'cst paitait a d'Avocourt et A PIest tout pros de
Verdun. Des aviateurs allemauds at-
taquerent avec SUCCLCS des biteaux
I. mal de chiz nous c'tst d n'a-, ennemiso sur la cole de Flandres, des
vo.r pas cultiv la musique. Aucune excavations enemies, des garrages
SJLucaion feminine suriout n est d'aeroplanes, des stations de che-
compdcte sans musique .t nous sa- mrns de fer pres de Dunkerke, Saint-
1ns que c'est ,la femme qui torme P'el, l)txtude, Poperinghe, Amiens,
'iivnmme dans le jeune .ge. Colons, Suippes.
1'ourquoi n'aimons-nous pas la
nusique ? A deux pas de chez nous ht'dtre de la guerre J lest
lu pays meme de del Orbe. dans
:h que foyer la senorita a sa man-
o0ine et le senotito son guitar ou aviateurs allemands abattirent un
0o violon ; et chque soir, sous la atoplane russeapirs uncombat dans
inCtrt deladoncella,las&riinaie mol- les airs.
e cn accents aAnourEcux et clairs et
tI:e, dt rtpondre derriere sa grille : OUARTIER GENERAL ALLEMAND


L ..uhc !a quej Jde mi ventan.
Par. 9uc tj alma no pcine.
Un peu plus loin' nos congene-
ts du Sud des Etats-Unis entravds
)r des obstacles don't nous 6tions
wbes ont les seuls donned une vraie
musique indigene au pays. Dans le
kod on chante les harmonies de
Loleridge Taylor sans se douter que
:'st un negre. Ou'y a-t-il de com-
aracle aux negro-melodiesold Black
Otf, Massa in the cold, cold Ground
1ly Lord delivered Daniel, The Vi-
LI g ?

La soirte du 20 courant tut done
unique et nous nou, en souvien-
drous longtemps comme de quelque
hose d'exquis qui ne nous passe pas
uvent sous le nez. Une seule chose
lue nous reprochons A M. del Orbe,
'st la crainte qu'il ait eu de nous
blouir. Quand J'avais assist en
91; au concert qu'il avait donn2 au
ercle Bellevue avec l'artiste Ludovic
mother, sa poitrine dtait constellke
e plusde sept medailles. C'est, peut
re, une precaution pour ue nous
i.yons pas A lui demand er dans
uel pays il en avait gagn: les plus
ihes. Dans tous les cas nous au
ions ti aveug!es de tant d'6clat
p's avoir entendu tant d-accords
raphiques. Comme il est avec nous
ur quelques jours il attendra que
Oussoyons plus habitues, plus ren-
us caabes de l'appricier pour qu'
ale Pr ea te nousdans touted l'au-
ole de Fa gloire.


21 Mai 1916


F. S. C.


3. Nestor Feliu
Le maitre-tailleur avantageuse-
ent connu de toute la Rkpublique
tent de retourner de son voyage a
d-ranger0 o i1 s'est mis au courant
derns es modes et des nouveau-
'I oFe1s r4centes.
n des costumes trs bien
t prLx modrts.
,e de t Miracles ea face de la
Natiuale.


'gens qui mit ainsi hours de combat
son 41 erne aeroplane. A Paot ces,
-k .... .--- -. U_ | rh -


Ligne Hollandaise


pour so gui


22 Mai 1916


A l'est de Newport une patrouil- g Audain Brothers, anul I UlUCI'1 lj ura-
le dInfanterie de marine allemande
penetra dans lestranchees frangaises, I
ditruisit les ouvrages de defense de,
ilennemi et retourna avec l'officier et M
31 soldats prisonniers. Au sud-ouest
lignes des positions anglaises sur
une dtendue d'envtron 2 kilometres
furent conquises. Plusieuis contre The hotel is fitted out wilh all modern imiproven*i-nts
attaques de 1 ennemi eflectukes pen-
dant la nuit turent repoussees. and conveniences.
Nous avons capture 8 officers 220
soldats, 4 mitrailleuses, 3 lance mi- *
r.es; en outre l'ennemi subit desDy oo i
lantes. Dans le district de Berry au
Bac les Fran;ais tentdrent au grand
martin une attaque au moyen de gaz xO I S
mais sans succies. r a 1 oca Oilon S
Rive gauche de la Meuse :
Nos troupes prirent d'assaut les
positions francaisessur les 6perons Located within reasonable di-stance of both th:-
nagidr attaques r4o pdtesmadeIent business and residence portion of the City.
nemi. A part les lourdes et sanglan-
tesperte de ennemi, nous avns American cooking our speciality..
captured 9 officers. 518 soldats et 5
mitrailleuses. Le butin tait sur les t
6perons au sud de Mort llomme aug-
mentadeij canons et 12mitrailleuses
Au sud du Mort Homme et de lDock.
direction thattencourt, les tentati-________=
ves de l'ennemi de reconquirir le
terrain perdu, choukrent.
Rive droate de la Meuse:
Les Franais attauent sans sucAM ERICAIN
cks nos lignes dans le district de la
carritre au sud de Haudremont et
sur le sor.met de Vaux. Dans leur --.-
attaque its reussitent A prendre pied
dansla carriere? Pendant la nuitl'arti- udan
lerie des deux c6ts tutexcessivement L'HOTEL. ddji bies connu A Port-au-Prince et des voyageurs, vient d'tire rouvert par Me,-u~sc Audain
violent. Dans toutle secte nos esca- freres avec Monsieur W. F. Callahan, Regisseur.
drilles aeriennes renouvelrent dans
laprs midi avec un grand succs visi- L'ETABLISSEMENT est remeubl6 dans les meilleures conditions modernes et aveO
bleleurattaquesurleport deDunker- tout le Confort d6airable.
que. Un biplan ennemi tombs sprks.., s rcles e
un combat dans ia mer. 4 autres ad- Des compartment particuliers ojours disponibles sont reserves pour les membreN des Lerceset
roplanes furent mis hors de combat pour les diners en intimit6.
dans des engagements adriens au.
dessus de nos lgnes dans le district L&HOTEL. situe A une distance raisonnable, est A la poltei des gens d'aflaires et des per.wines priveS.
de Werique prks de Noyon, pris de La CuisiIe AmErieaie et ine spteialmt, m*embslatl Its aliret Cuisiars peur etns Its g*|rimts.
Haucourt A lest de la Meuse, et au
nord est de Chatea Salins.Le dernier Lee cmnibus de IHOTEL sont A la disposition des clients et des voyegCeurs se req-
&% dAsceadupsu Ie listemaai Want-.dant aus Dool des stoamea.


I


4r


alaiplants melition nes, le Premier' \rAn.ri
Lieutenani Ceck,. descendit au sud .
d'AvocouI It ti -ud de Mort Homrn- P OCHAISs ItPARTS DE NEW-YORK:
me, son,,,->ee .aeroplines.Le bril- SIS AMOR, vers le 2 crt.
lant avaidur fit promu C: piiaine SIS I KINS I)R NI.D ,LANDEN
par I'Empeitur, e recoin inIs.nice de \r., le o jil.n I
ses explos DlPA) POU I'o "L \LVW-')KK
SSS .\ I..AS. \cn~iut de Curaiao "IS t"at "
Set des 1-'os du Sud, ei.ia ici Lundi lmTiAmotI
martin 29 couiant. 11 partira dans MHSfonse masETC"l
Electric Po1-set so.,: pour Goiiaiv.s et New-
Fl oslrtIk. 1 .itun caigo-boat il ne pien-
la' s hli s- dra pas.de pi,.-ers. Pelo-Lisina
Lorsque vous vous reveillez :i nult Le S/S COM.\1I-\VIJNE laissera t tus aez ,s Vos he'eux
en titonnM z pAs dans lub.urtel Cutagao je'Lt- 25 crt dire.tcment
l orsqu il picut. ne pour Capitale ou il arrivera 1amnc ., bl'l-
S marched pas dais la roirr II pairiria 1)iman hie soir pour "' qil"' i',es n',t', u.,1'< d la
boue,dans l obscurity ;: St Marc. Gonaives Cap et New-Yo k. Pelo-LisiMa .;- Essa,:l. It eC t'ous
Lorsque vous etes' Si PRINS -KREI)DRILK lIEN- serez co0 dinC1 u d1s r-/(?.0s sure
attaqud lanuit, necou- )DKIK venant dcs ports du sud. est prn'aI'lnts (l obtu'lIdnt lt' e 'rf')Snne
rez pas. Vous voyez attend ici vets Ite juin. 11 partirA *le couleaur. (arer l.:atgei' dt, celle
les autrts, tt ils ne directement pour New-Yoik metti''tll't.eut'ie ltioi.- Lt Pelo.
vous verront pas si SIS ORANIE NASSAU, vers le 1 Lsitln n'a pas de rav/le, c'est la
vous vous servez d'un ]uiln i hilde inoure'aut l di si,cte-On
Fraco Electric Po.kcj Port-a u-Pl ice le 2 j Ma 1916 l.L vend en Do;uwr,, e0t Phlr
Flasbhligbt. AUG. AIIRENDrS. Agtn a ur ). -ooI/- D
La Lumirn re la plus uhies /,,',.
6conomique, la plus ----- ---- ----- mande:-la sn l ril .le re'ps
durable et le meilleur Iu.r Parmact'Is *e' IO lcald
march. Rapoe Steamship Line ____-
En vente par .... ..- .
XV. OuNrN WIVLLIAMS, arrive e
Seul agent pour la WRpublique Le SIS IMPERATOR, arrive ce
d'laiti. martin de Cuba repartira probable-
Saint-Marc, (Haiti.) ment le lundi 29 ;ourant pour St-
Prix sp6ciaux pour de grandes Marc et New-York pregnant la malle L ZPUISSANT ANTISEPTIgUE
quantit6s. Demandez pour Catalo- et passagers. sLEPLUn PUISSNTer ANTIEPTI c re
guess et prix courants. Le S/S OLAF venant de (Cuba est tulvn. Is det..o t 0 e d.. LPOU;D.
attend IPort-au-Prince le 26 crt. ,>etr,t t ,st., it.a' xenth, ti s r at, e r r
)'aprcs tt lW graiimme rce.u le STA- cbolo,-.t .r" .. v 'jrch ,
VANGEREN est arrive aux Caves le AI.a&n..- w3I3nWzX 3was
Post Office Notice 2 courant. Indispensable contre les EpidemBes.
MAIL for New York, by SS/ I m- Port-au-Prince le 25 Mai 1916 lol 'une.*rande.cutil*re*a* s*
perio will be closed on Mond av s lctddram rio30o. au2. Rued**e la *.r -
the 29' L at 4 P. M. I'vWARi) M \IRAPIILL.. & Co. IN( A P.Q&-u-*. KswA -w i A--UiXmamn




THE AMERICAN HOTEL




This old time holstery has recently seen reopened


I
AmJ qm otvJAtl ibA MA-,




LE MATIN


Crrlre 1C8 Verminea in v.tg
r"Alitla des Fourtuiii, Rave-F, IuJ..imase, rats el, inotichos, d~trullt immense
ces b~,es malraisainies et d~go-uitaes eii quelqiues lieues. Voulez vous trouver do quoi re-
On trouvera ce produwli iaf'iIIII.I.' 'hez :ce~oir yos amis avec dislinntion
Tli6odoi e B % K En. Allex alit
[Rue des (;&%irs Socicsics Gdndrale
-~ ~ Ko la Chiampag ne
GAETJENS" & CoduCeids ak
oiTIVl otSs air#z-eir barras du choji
50, ue dL If.,a~~~.a i g Ortre Lr1'-Iexrlentkols les lhmonadca
56 R s di AftigasY U it,! IEft-1& 04:'401es liqueurs t'arites, a'o ea
IIPC. Par Q1 LUC fo*rlis, etc. aos#s
A~'o1'zeiitcoipie uleI I.11 I iti&uit~ .1. ~ ~ 1.4 1eptietattuon de la Fabrique
blefic. 014!ie par hari (jIleS t-1 caqu'%4s. Ve-1',ul-icu a kiviN", Alu, adi-re. ILW'A.ll4't "llpii or, grAce A la per-
Alcool pour hIiq eu r ', a Icod i6liii-Cou. Eptitj: !e Vm ipotisr me. IC1iidspidis
Les clients souL Pri6s de rt~ela iier im i 'otii r*.'.me pour lout ia h t rp
&Clint mu compnpia dudi-a Touique Il1wum aa oo rah.


..~a~src .~. -


w


I -


U.4s AlloUabiliei Forl;ni ~u~cei~a~ti 0111 e orfport'"l'it le
nos rules -Ehyzi'ove .v' po .sol;IIt'1aVA
Touritiv Car pour 5 pniqaagei-
Prix 630 ,) 1)1;. s reui (I I]C'A 1-111 -1);- 11 COIh to) Is Cra Isj
charge


Foid MoIor Co


_______________________ Modernei
\ EUGI.NE MEVS
ALE SE C R E T rgledes rues du Centre etdes Mira-i
clesen face du Bureau du Nouvelliste.
Annonce d ses clients, qu'il at
N' adan X e U de a -au-i rin I d rce. ouch6 d It Plhotographie Moder-
S adaie X e la fenmme la p'ts lAgantle Je Por-au-Pince. e une ique d'endrenens.
SMuaine X .. Ayain recu des Mathines pour
A quoi boi coer son nom ; l lec'(uis d *.Matin- la con coer, joindre. collier e tisser
lasspe ,11. ., "h.les .,onlures, it garantil les ca-
Ma.is ce que l.%s aimabl,s Itlilric's dlu 'Ma'Mai" iie sav nit peut d(re, qu lai som commands et'
*ire pas, c ust que Madame X tfait a-s acliats, lous ses athaU qu .ont une solidtd et dune
"Au Dr di' d beauty remnarqmbles.
*IIn PqrQodio doq nqomwo


A. L.


GU-L81 IIN


La [I'Is aocieuir.e ariiisoai de P'oi t au-11i ajice ei
youi vue uriuellellifril.


la Inieux


Grapid tduI'x de Tisuse.q
C Cap 14.(, C(ih a :45147CTapes
fio,1mele'terie l I Aw/u mn te.
Nouveau leps de P~aris
Article3 d~ameubleeri~t, etc e'c.


IOR RAPIDEe#9 RADICAL 903s *ALAOI K8S SXUOKa s
00 Affale rA LA M*?30M DU 00aI
509"im4.,e do d~o e.
dM 0'h *00 al.Z ola~

sVPHIl&.S D J16I% SuEEINII. FLUE I haum
AONS UgL0iRES CPENTER SIMINAL18
GCIDEPNTS VtLMRICNS CABLE FAISLESSE on GSAEES
'D(PIATIF CNAABL If *D* CITRATE as FEB SHALE



Hotel de France
bKtabig's'cemecni de premier nrdy-r,* siltsau -eptire des aflaives
~kptirvnx Wde. hi I'Umane ct Ii it.us irs :rains tie la tille
L111flk..'LDEBI ANCEl a dI'ni ru'tslation estil~ah!ie vrr
des aink~s de surccs se recommended Ipar sona mnstalatims ,noderpte,
a,v cuisinie parsi,.t. pe.' .qprix rnod#era#s cietson ssri':ce 9rro'prve/aable
Conditions sp~ciales pour tamille
Table dbote
I P midi die 12 1 2 heivres
I seir le6 412 A7 112


1~L1GRAMME- 1RNURE
BOITE I J97

ltawrence Tuienure
Ncpw~- 1


A tcadre
ipia.no :narqje OTTO ( lici liii
en parfAit tat.
S-adresscr au No 66, Ri e JeS\41-'
racles

changentepat
d'adpoesse
I Lis ateliers de la maisoui L.Ilo-!
delin. tailleur, sont lranstt6r~sI
an N0 63C ile la i ue I loux (ci- I
fdevafti rue lofimme foi), a c6i6 de
l'i ude de Me Oriol.
i LCs clients ytrOroueernP totijoiiFs
lezi in~es avaiifades.-TnivaiI
soipnA A prix vurnd~rt~a
Costurn' s doulficiers de marine
et U juilatilerie a ii~ricaiti-e.
Ma.idme Gceotges Louis a Flion-
neur d'annon-er 1 sa bienveliAnte
clientiee qu'elle a tra1n%tlr son ha-
blissernent. Grand Cafi ~Re-staarant,
dans l'ancwenne m~ison de Me St-I
iCire lEvellard. Rlue Mat ine ou au,


Ls. MEVS & Co
Agents
ince (Hlaiti


Farine Gold Mei

L rneiileure fan



di in d d onnal


pilu


LEpicerieb Noderne, ('randi'tl ~(v A vis 'Iiil(~~I ~
s.e les. fam-lIrs 'jut'e l'e P C;k iii js~it i, d~o i~i ". till.'do ce A
Un excellent ?its tie b a/ib'upiix .!o:
L4e V: Ikur11t1 1;(S
J i'2 vaI' i ,n 2
:~1,. I? *~ VI Le 112r Itl;iZ1 41.)*i'.iii

Ili d P t-..iay PrmlI4ce :i i siqie ./c I a I.If II, j4)I i t's
lajins que soii jugumenivo-t s. a ell ii',' c jll


bias du matchb6 St-Marc. L
A I a gle d s Itur.s du igishitd.- u 1.'IIal e Ti1:.ivrsur
A i teIndre C..et .filloazttr(I ol -1V olot i 1 L d 6
CUe proprlitl avec toutes seds pour Iotamws h Iijiiu.s ut Ii~i~~
pendatiCes eCtcommoditf~s. ayant ;%Vti'z' itei'l ltfi.- Ibe I I Af"4 )11i1t1 i ..)11'
pi~ccs eti igrenier heabitable. situee i l#104) ftt idemaI.-z le ilo:i '1 (ll ouset. s ums Ia v.tla 1, 0, ~ .C'k bt lb
A lBolosse. de 12 contenance de qua- t joiulte ~i~.~i a tol itoit. a lldibolllact .. :
rante de tacade sUr deux cent cin- (ants. l'aiiauiis Ipour' ie lilies, c( 1p.ll, 1 1g.'1, 1 ids4lq~ 9ii idur
quanle sept de protondeur. et ayant hoginiaes. Ja~Iit'tle',S '-')'lS. Ii4oiii):es vtiI (I If I S 0.- k ; Wilk
Jl-t~ su es deux routes. tons proetlsltwu. S~av.'M iflt in .i* ''ou%'eu'tiiues de Ilit 4 ,1.a I e# j1 jl
I our tous renseignements s'adres- pour BJ'boss, Bits at. soie et Iii pour' remmeats, (. j1am-4 .t I jhudi~t~~'s f
Ser au bute~iu du journal. am~ricaines Iiaosse e iit. r ;J'tit a t~'e. I'j~jjzi~as. Cl '.11~t.i. s t~t('1111"
tea de t(.utell sou'Lss, (Crleti fdi t-laiaelle, LDiagunuaI



NEW-YORK A BIehreits 4*C0,4 S(ldl. 'Agee
64-~66WALLSTREET D pclat Bme ritri eIa uMbjut .( ,mMi
qui se d&-bile uiavis lowles14-SBr'a~seu'i s .a clliucuui4de Nei,
New~lersey, lrookl yi, vt'mboia eilllt-e &,,is tiCs Iloutedles
& C par tBaui i tie I1) douz-ti iies de edenti l on it,-Als.
(ork A. "ehrets 4-a C0, Seuls A


e3Ba.r, quciiers
DeyAs et Comptes Courant-. )ep6:. de Valeurs, nous chargeant de perceroir et remettre les


dividendee


et lets inti.ets.
Achat et vente de Lettres de Change Eiicaissement dt Letties Je Change, Coupons. etc pour comnpte de nes
clients. Tiaites. Paiements par tilIgr.l he et Lettres de Crkdit sur la Havane et autres villes de Cuba ainai que
.ser I'Angleteer. la France. i'Espagre. le Mexique 1 Amtuique Centrale et l'Amnrique du Sud etc.
NMOLS SOLLIITO.NS COKRESPONDANC
Correspondants:
eaneo Comercial de Puerto Ricc, La HVne : K. Gaelata A Co
MEXIQUE. Banco Central Mexieano
PARIS He>ne & Co Banque FranQaise pour le Commerce et 1'Industrie.
LONDIEK8 : Tbhe Lood- Jefpt Vock
B3ak Ld.


Le. Vermiouith CinzaR
N'.i pulu, esil tie recla'aie, car loul IleIiodII12s'ait Quill
LI 9aptiritif le p11(8 effic(Lce,
Le diglestil paa' excellence,
La bolssopt la plus delicieust
et de nveilleur Ion qu'ofl
PflUa8C offrip a se~s aposi
Aussi e. asvuot est s.'tilemenet pouti vous di-e 41116
verez le' Vnwoath tiazam.cliez
'A. D)E MA TTEIS et CO.
helpr~samoau's pour Ia H.pu blique d'I"Aidi


7


1


1


I .I I ti A 'I i


1-misC (. I


ftd


AHM M b lor


randomr


I 411v laI)i X .