<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02604
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 15, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02604

Full Text




ewul sa cllu


LuM t15 19


joei-MAG L)IRBE
DoIRECTEUR

pourT AU PRIINCE


* *
Dt1PARTEMENTS
!* ; ;
S 0 S S S
...... *
wTrlANGIEK
9 S :S


S


2.00

6.00


(


a U


J


G S.oc


OUOTIDIEN


)llTA [-Pit! NCX ( Haiti


RtKDACTION ADMINISTRATIONd
Angied"inRues Fdrou &A rciD

I"s ammeaes seat roome:
A Ps. r-Au-Fmamcm:amaZ bUMUasido j0srUal
PA~su: cthca L.Mavence & Cie 9, Rue Troaueh
A Lavsams: ckma L. Mayeace a CO. 19. 21,2
Ludgate Hil
SIBIRuw. ches Rudait Masse S. v ig. jerusalew
Strassc 46-49
A Naw-Yoau Universai Publicity COMPanUy 45WeM
54 th Strcet
Lm s rnUsats instrit ou, can me soot pie renda

Abosmmaents & insertions payables d taivamC


Ironique



1- des Algig

)k noire tr orrtsponJiant
Is premiere fois les d16-
I Allies se sont reunis au
I Paris. 11 vy avait la, autour
lbe table, les representants
lassie, de l'Angleterre. de
de la Belgique, de la Serbie.
togal. da Japon et de la
L'idie d'une conference pour
Lune action commune sem-
surelle qu'on s'eionne qu'elle
it pas realisee plus t6t Des
stes qui croient qu un sou-
meme un ordre, tomb' de
ame, equivaut A un acte,
ent que le monde leur est
.c de cette affttirmation solen-
l'entente des huit nations.
licitent du resultat de leurs
et ils 'onta mnme jusqu'A
under ceux des Allies qui. A
s, ont laisst pendant trop
ps les autres supporter le
la lutte. Une telle sortie
seulement une maladiesse
taute : elle d6note chez leurs
une mediocre comprehensior.
cults qu'il taut surmonter
aniser une coalition, pour
tenir et pour lui fare reudre
eflets.
oire est IA pourtant pour
Ipprendre combien les coali-
noot malaisees A former et Ai
jr. L'empereur d'Allemagne ne
pas et sa diplomatie s'esI
ment applique A dissoudre
ui s'est dresske centre lui. ou
moins. A I ernmpher de s'e-
-.La reunion qui vient de se
mouve que ses diplomats, s-
si retors, et autoris6s A use*
s les moyens ont echoue dan-
ission. les nations de ['en-
taient trois A l'origine ; tiles
intenant huit, autour de la
et rous ne serions pas surprise
dans quelques semaines, il
mettre une rallonge pour faire
aux d6liguis d'un et peut-etre
x allies nouveaux.
is on arrive pas A une union
Atendue sans de laborieuses
c tions traverses tant6t pai
des ennemis, tani6t par
ltes des negociateurs eux-me-
Cependant avant de critiquer,
est d'autant plus fa:ile qu'on
i peu prks rien. il convient
rehdae compete des ditficultis
pareile pante.
piusstir moyen de se tromper
e n'envisager les choses qu'a
opre point de vue. C'est une
ace qua ne nous est que trop
relle. Attaqucs par ( Allemagne
des conditions qui d(notent
longue premeditation, convain-
de Excellence de notre cause,
t donn6 au monde des preuven
Etestable de notre attachment
pail, nouw sommes surprise qu'on
range pas 4 nos c6tis, ou tout
los, quon n affirme pas ses
pathies pour nous.
pendant, si nous revenons aux
stances dans lesquelles i'Alle-
e. entratnant I'Autriche, a fail
Sia .guerre i Iheure qu'elle
I choissie come la plus tavora-
lpear ses armes, nous serons
iitables 'egard de l'oznvre
rmplie.._ Lorsque l'Autrache dC-
a a guerre A la Serbie. qui
at rsagnae A presque tous les
ncesque comportant un ulnma-
Iui letera come un monu-
l-- W do mauvaie toi, sie


fatsait le p:emier pas. L'Allemagnr-. ses. des armes e! des munitions, it
don't elle nest que le a brilliant se- faut des sommes *normes don't on
cond a. cherchait dans l'ordre de nraurait pas os,. ni.guere. envisager
mobilisation de la Russie le pretexie les chiffres. Les divers pays. allies.
A lui declarer la guerre. La France, doivent, pai voie d'achnitou d'&chwn-
va-se la premiere, quoique par un ges. se ravitailler en products de oun-
d6tour, et destine au premier choc, tes sores, au milieu des embarras
n'avait qu'a attendre. pour ne pas qui resultent de l.a rarete des navires
avoir le r61e d'agresseur. les actes et des menaces qui p6sent sur la na-

d'hostilite de I'Allemg ie. Ce ne vigation.
fut pas lung. La Belgique. relstisst, Njur nialiquons qu'u.e pirtie
Je tIvoriser les desseins Je I'Alle- des prob'!ines qui se sont impose's 4A
magne centre la France. d.eindtt sa I'etude et A la decision Jes gouver-
neutralit6 avec une grande bravoure nenents ; il y a les problames de la
et tit le theatre des pires lior eurs guerre et les probltmes du lendmain
que i'armee allemande air cotinises. de la guerre. II nest personnel qui
L'Angleterre, girantit la neutrality n aspire au moment out les efforts
beige, et comprenant le danger qui combines des Allits repousseront
la mena.iait elle-meme, entra en enthn les Allem.nds des territoires
ligne A son tour. 'Tout ccli fat qu',ls ont envahis ct briseront une
I'acuvre de quelques journees. Les organisation qui tendait A I'asservis-
6venements se precipitaient. segment du monde entier. Cependant,
Les raisons qui allaient eitrainer quelque sentiment que Ion ait sur
vers I'Entente d'autrts nations n'4- les tautes et sur les erreurs commi-
taient pas du meme ordre que celles ses par les divers g-uvernec.ents -
qui avaient cimentI l'unto i des pre- et aucuan n'est indemme il serait
mieres. Si le lapon entra rapidemenat injuste et dangereux de mkconnal-
en campagoe. c'est qu'il voul.a:t se tre les difftcultes qu'il a fallu sur-
ddbarrasser de la main-mist. par monter,au moment ou elles soaten-
'Allemagne sur i Extrc.ne-O:ient. Ifin aplanies
L'evolution de l-lIalie, unie A l'Alle- La conklrence d.'s Allies est le ga-
magne et A l'Autriche-lHongrie par ge le plus soliee de la victoire- On
une alliance qu'elle reconnaissait peut etre assure qudI B-rlin, la soli-
finalement contraire A ses intrctts, dt6e de la coaliio i et son develop-
A -I. I -I. A Cl..I- nbm n -ir o l,- ca- A~ ale n


devait 6ire plus lente et plus diffi.ile.
Si l'on avait dit le ter Aout 19:4
que Ithalie serait en guerr, avec
I'Autriche-Hongrie dix ffrois plut
tard, cetie prediction aurait rencon-
tre bien des incrddules. C'est pour-
tant ce qui est arrive, malgi les
intrigues de M. de Bulow. appuyees
par de nombreux italiens. Les hom-
mes politiques de l'ltalie ont accom-
pli 1A une manceuvre de premier
ordre
Lltalie est entree en g ierre dians
le pays le plus ardu pour les oper.
tions militaire,, et nous ne puur-
rons nous rendre compete que plus
tard des obstacles inouis que sor ar-
mne a sirmonths. Les program de
chaque jour ne sont pas appnenlts.
C est dans 1'ensembl: qu'il faudra
juger
Depuisdix moisqu'elle est en cam
pagne, les difficulties int&rieures ont
persists. Les hommes politiques qui
n'avaient pu empecher l'ialis d en-
trer en guerre voulaient dii moins,
limiter le plus possible, le champ de
son action. D'autre part, 1-extension
de la guerre soulevait tous les pro-
blkmes d'un lendemain ou routes les
competitions se faisaient jour.
Le dernier assault subi par le cabi-
net italien est recent: il s'est termi
ne d'ailleurs pour lui par ui succ6s.
Les paroles de M SAlandra, en cette
circonstance, ont e6t des plus pre-
cises: A ceux qui ont reproche au
minietere, a-t-il dit, de ne pas avoir,
marchand I intervention, je reponds
que la marchaniider aurali ete la de-
shonorer. De l'alliancea laquelle nous
etions lies depuis irente ans, nous
devions sortir la tete haute et non
commesi nous pratiquions un chan-
tage, et lItalie en est sortie la tate
haute a
Si i'on rapproche le discours pro-
nonc6 par M. Salandra il y a quelque
temps de ,elui qu'il prononlait le 2
Juin 191). on constate que le presi-
dent du Conseil en Italie n'a pas va-
nr. II s16tatt fix- un but 11 n'a pas
cessi de tendre vers !ui.
Mais une coalition de tant de na-
tions, mais par le sentiment d'un
peril commune. n'empeChe pas la fit-
6frence des temperaments, la diver-
gence des interits. Chest tout cela
qu'il taut concilier et aplanir. E'fin.
la guerre actuelle, qui ne resemble
A aucune de cells qui I ont prcce-
dees, souleve une inhainit dequestions
des plus grAves et des plus corn-
plexes. U taut, en quaatits imngean .


ellrient -- ci. r ei e seC veiJoppe en-
.oure est la principle preucupa-
tion du Kais:r. DIsunis. il. pouvait
nous ab.atre su.c.essivement ; miti
c'est notre force sup&rieure A la sten-
ne, qui se retourne centre lui....
L. KOSIUSCKO
Paris, is Avril 1916


Sl4bs1..
Pabst...
, The famous Milwakei Beer
EN VENTE CIIEZ


I. J. Bigio


cC- Co


En gros et eu detail


Angle des rues Courbe et C6sars
La meilleure et la plus hygikni-
que des bieres.


H0ouve11s do prosso
( Par sans fil)

Dcpcches du 1a Mi 19:6
London.-On announce des bom-
i brdelnenls suivia de I'armse al-
ler ii 1 atn nord de Verdun. ce
(qu iiinlisqiie u ti reprise procihai-
nle il'atllaues d'iunfanilerie dans
d lte sectlo i. LiS Frangais decla-
renit que louie4 les atllaques des
Alle ninds a iI'Est du front de
Verdun ont' 6t6 repoissi6es.
LonI es- On rapporte de P6-
trograd que I'armnee russe s'est
avanced de 1'intnreur da la Per-
so ia la frontiere de la Nhsopo-
tamie, et qu'elle est maintenant
A environ cent dix miles de
Bagdad. Les troupes turques
sont dit-on; en d6route dans celle
region
Vtashington.- Uui des gros
hyJro-aeroplanes qm survolament
entire Newport News et Washing-
ton eslt omWb dans la riviere du
Potomac pr6s de Mont Vernon
ce mnatial. Trois des occupants
oni tt% srieaseument blesses ;, its
oat 616 recueillis par un reoror-


q ueur ; mais deux autres ont Washangton.--Le miistre Lan-
dispiru. sing a declared aujourd'hui, que
Was!ing'on. La responsab*- 'altutude du gouvernement aimd-
lilA a e*tA a'inmie dans la r6cente ricain A I'avenir, envers le gou-
note allemlinds regue hier, au vernement allemand, depenulra
sujet dot onilaie du Sussex ldes instructions ,ldonnCes aux
L" Inuvornement allemaind a commandants des sous-In:i ins et
propose Iiles rep ai nations et a ;an de leur correcte execution.
itonit* aussi qu'un.- punition a Dublin-La silu;ilion est calmin
'6 16iilige au conimanilant di mailtillnanl. ILes lois civiles ilt
soils inirihn quai a coul6 le slea- ile ret blies et les Iroiips r'iplj.-
nmer. Ies. Ies exOculion0 ot soiil,.vA
Marathon. Te.cas.--Le Major le inecoltenlement dui pit-lep! i
Latnghorn,. commandant deux d6- masse ; el bien dles g.aits pit
tachemlents du 8 ne cavalerie, a 6taient pat list:ns du gIiven-c-
Iraverse la rivibre Rio Grande imenl out lourne ein ia ceur des
hier soir. se rendant rapidement revolulionnaires.
al sudl dis lerritoire mexicain.
Cos d6tachements sont guides
par Iroi< des hiomm.n s des ban. COUPS DE BOURSE
de, de Villa qui ont 0el captures.
II se dirigent an camp suppose ---
des insurge3 stiu6 at environ dou- ,4
ze heures de march dans Iin~- r am&cain 4 60 prime no
D. Int. d'Haiti :,'2 6o ad .ld. norn
riei r. D. Int. -Haiti 191} 60 ad vail noan
Columbi N. .11. Les troupes D. Int 1914 lAb 40 ad val. noin
amnricaines d'lnfanlerie ont pas- D. Int. 1914 leB j /f ad val. noam
sA Ih nuit sous lx.< armes, pen- 1). Int. d'Haiti i9i4-C'0oad v.l. no.u
ldai que la construction des tran- Cheque sur N. Y. 2 olo es-o:npie
chees el a.ilrestravaux de dltense Cheque sur Paris 12 1 o0o0 esco0npC
au del. dle la ligne du camp Transfert sur Paris 7 o010o scomnp:e
elaient continues. Des pr6para Billets de 5 gourdes 14 0(0 cscomnpte
lions sont a'-ssi files pour la Nickel 314 00lo escompte
reception de la gardle na:ionale -
L-de&'&tat du Nouveau Mexique.
San Luis Obrispo,C A. L. Qua Fai s D i e r
rante et un membres de I'oqui-
page du sleamer U Rvanok. *, --
chavir6 durant un ouragan a Pei mv
cent mrniles au sutilld e Sa'i Fran- Pelles velles
cisco lier apres-mnidi, sont encore I ,i ijor uathller et le. la'iat'oianit
p:rmini les dlisparus ; des rpcher- brevete Ilraidertall't so .t I.i entire
cdies sont fait ls auijo'lrd'hIi pour des Etats-uLnis, eIur p.'mi s a.'vtiit
trouver qualre ou c nI harpuies pr"Is flil.
ade sauvelage sur psiluelles l'ealui- a .ss de ,',ceir ait', i.,'o L-,., co
pag s' est r.fagie. uemporae poir iiv.ce ..liaa-
SLlloroi,0 I. t'.c s.: :L iorifdlte p Uni-pEpal.'
americaines ont conlisque un Onl antnonce dc New Y,: k par
million de paquels dti c:irlouchei ddp lit)4he |i'il an y aIta 'iiatn .- I, v'.eii
que des inexicains teulitient lte dalna lsa Itpublltque )onllli','aime t
que la siltuatuon eat toulutns lidble
passer en contrebande par la en Iaiti.
frontiare hler. On craint que ces Une dbptche de L.onldres rap-
mun lions blaient destinies aux porte :iue 14 persotines oiut et ex6-
bandes d insirges. cutes en Irlande pour paI ticipation
Cantoa, Chine.-Des dp ches la rbellion et letar activity dais
des provinces du sud rapportent!tres ont d condamwn b'eAi.i-
qu inne rebellion, rtenile a claled sonneinenit simiiple, taildis jine six
dans cell region conlre le goum- 'ont eL anix travaix to)t:-e.
vernement. L-s rebelled ont pro-; De Chicago oin ;lalnontl.ue ,ife
chain, L ;; Chunl, president. W\ illaln lollel l f*llh"l 1al.s la
cWiah Lia Ci p resn t. taillite de Iallaainie Ju i.as ie Sireet
\VWashinlicP--Leo4 ngocialions don't i 6tail diectleur, a ele atc.j altle.
au Mexiquie la signature du gne6i'al Obrego, S66nat des Etuts L'nIs dou il availt t6
au prolocole. II n'y a cependant exclu.
aucun changement a la situation. Tribamal de Cemmerce
El Paso A moins que le Re- .audieac di 4 Mai
[n.ral Obregon nte tign<, le prolo- Auience du 4 Mai
cole bintlot, ratllimiat les colces Le tribunal sous la pr siderice doin
s8onsI. les gtne iaux Scott et doyen It. Ilastien, ayalit pomu)r as1es-
Funston aviseroant prob;ablenent seurs les juges Veriet et llenjaiiinti.
\VashiiiRlo;o jqu'll est necessaire prend silge a 5j i timres du : 4or et le
de soumnetire I;i controversy A la hdve Al'occasionde la perleque le to,-
voie diplornatiJue. bunal a faite dans la personnel de I.
V/nnyl01G dl Batraville, run desjuges regulieras
Londres.-Les autorites fran- de ce tribunal.
raises rapportent que les attaques
des troupes allemnandes devant Audience du 13 .1ai
Verdun ont 6di repouss6es au- tribunal,page-
jourd'hui. d Le tribunal pre-i4l. par Io j,,ge-
jourd\hu. e doyen Kin. lIdauvoir, avatt piour
Pari3.-On announce ici offi- asseseurs les juges J. Tho.nas et
ciellement, que I'attaque centre Auguste Elie, pir-id o,'w e a 'i hres ido
Mort Hiomme et la butte 304 a or, tixe a I'akiieinc.e pIri)ocIlaie i,-s
6t6 repouss6e. allares exLraordiala-r.;s s-aan tles
Constartinople.-- Dins la ba- w. Leaman.i ciittte J L.. de ric-
taille au secteur de Nore Kope ; G ave Ai'endts, loat't la rei u-
qui a dure oute une journbe les ductuon des alTaiie, il 1 iue N.to
T'urcs onl repousse les llusses a nale de la itepublaqpe d laita conte
une distance de 10 aulles dd Haout laiaun; hentiers d'.Ainiagny
leurs positions ; it oul alssi tro s centre hbritaers Founciard; urllon
canons revolvers ep '*JN pr.son- la reproductiui ati 'alul'l e Nieder
nir couturee ola Co.ulpani. do "ratispOlt
niers. dAutomobilea.


I----us 3150~~


L


a %


I










____ ____ _______


Affaires al dwe *
Les consorts Tluosm6 Jo-Francois
contre Jh Sylvain continuation ran-
Voyte A one autre audience;
-Calt, at Fouchard centre Heus-
ner Giffhorn:
( Le jug.- F Benjamin replace le
Juge EFIe).
V G Maklouf centre Auguste
Cadet;
M ,ws & Co centre Durce D46
Jinois,
Vital contre les consorts Mont-
fleury;
Raymond Hadley centre Her-
mann;
Brands centre Lydia D6gand.
Beaucoup d'affTaires out le fixes
tt plusieuirs autres reproductions
out Mlt ordonnea.
1. siege eat lev6 & 6 bres faute de
lumijere.

Nour lles de Satil D)oingo
La sM'uation resultant des conflicts
vriie i s p'atis dans ia Ripublique
D. minicai e continue A 6tre sirieuse.
I.'Amical Ceperton confer avec
les Autorits ambricaines au sujet
des pioc h:inrs measures A preadre.
Le a Doll hin a et un torpilleur
bont arrives ici.

A props de concerts
On se rappelle que dernikrement
on se plaigi.ait ici-mtne, que les
concerts nese donnent qu'auChamp-
de Mars. Les habitants des quarters
ou il y a des kiosques nous print
de renouveler leurs doleances A ce
suit.
Par cxemple un concert de temps
en temps :au kiosque de la place Ste-
Anne, a c, lui de la place de la Paix
el A cclui Ju Bel-Air, voila ce qu'on
rlclame pour que les habitants de ces
quariiers qui sont aussi inirt'ssants
aillent aussi de temps en temps que
les autres le soir, un peu d'anima-
tion et de gaiet6e.

Ut Irousseau de clefs
A etl dcpos6 en nos bureau. Pri-
irc au pioprietaire de fe r4clamer.

,euvelle A ls main
ENTRKIf.LLE-MtIRE ET GENDRE :
-Votre chapeau ne vous gene
pa:. nmo! gcndre ?
-31, belle-maman, si, mats je
suppose que vote aimable society
vaut b. ii qu'on se gene un peu...


Remiplacez toujours At* t'"
1140le de Fole do Morue


VIN GIRARDtj!S
%odotanniqth pflosphe



Oft Vmma WAMA361W AV"La 49. NPAS
A. *53, 4%, Mw ~d AII



Mlaisons loudks
it l'El at


O11 sait qw- lEtat, imnnr assurer
le oloectimtm~emaetit do dmfflt'ments ser
vices ptiblies et t-urtout pour iiis
tail.'r jolias ou inoms comavenable-
metit des .!colpp, a IouAtdo particu.
lwav des itmaisomas situw~es damas di.
Veuaiis ~martit'ms tie I* vyle.
Pous rwmedwuiom au digsir qui onus
a ta6. expuaisioej mous p~mbiobhas cj~des
l~uIn lizile des propriacsts occupies
I %ar Il'lat avoc rs- regard. lea VL*:
zetars payvws aa emaueilltianet.
ID~partoment de I'Instrtac-
tion Paiblique
Localisms


Ecoles


Propridlaii es


Val*r


Ecolo do Dt. Mdolas, Alpbonae 2M~
a doiles Vie Goony 130

tur) ba-t. Dopyoa Pitie rSW0
0 garcone
(Ste-AminO) & Latbafts

~.JO eph) Now Camingflt
f its;ha
(1:94du -
it w.)Slw I4:aUv liaos U


a garcons (Jean-
Ciseaux) S. Berrounet 13)
garcons
(Rue Pav6e) Luc Thdard 125
lilleaNO 1
Melle A. Ifou-
chereau h6rit. Augustin 150
a flIles (Quar-
tier Expoei-
tion) Abel Daunec 300)
a lilies (Morine
A Tuit) C. Mlolibre '.50
a lilies (Holosse, 1I. Aspil 250O
lilies (Turgeau) Cli. Cantave 200
lilies St-Joseph A. Andrd UU
a files La Made.
line F. MIrcelin 150
a lilies Bo a Ver.
na Luc Thdard 215
a file Bel Air L
Moscova T. Nicolas 75
Sfllles Dame La
mothile E. Thit ard 80
a lilies St-Fran-
cois Xavier
Melle L. Dalencour 5W)
a files Bourdon T. Nicolas 45
a files Thor Me Ch. Giraud 40
Carrelour S. Martin 35
a lilies Smeurs
(Rue du Peuple
Abel Daumec 300
a files Ste Annie
Ciceron Dessables 125
filled Carre-
tour Les SmUurs 40
9 lilies Steurs
la Madeleine Pore Guillas 27
a lilies Itizoton
Justin Dorsinvil 40
a filles i.alue Alexis Bersoit 10
D filled Damne
Coulidetit Alexandre Fouch6 100
a lilies Melle
llemriette Valin Elie Ilakime 100
a garc'ons Peu
de Chose Lacombe 25
a garcons Croix-
des-Missions Vve
Exuma IRosemberg 25
a garcons Fur-
geau 25
> gaarons iHizo-
toll Justin Dorsinvil On
a lilies Suwurs
Uois de Clihne Les Sue-irs 100
Bureau die I'lmpri-
mierie A.A. lIdraux -
Ilerman.iaileHreaux 10O
Departement des Finances


iocaltiols


Prop, ia~1aires Valeurs


Chambre des Cptes. Vve
P. Laiaque Or
Administration des
Finances A. Pierre Paul
Adaumnast. geniidrale des
IPosteS Mine Vve Clan-
cy et Melles Maria
luobertine Chiancy


am. 75
130


I 0


I ntdrieur
Localiun
I'alais N tiional I'ropri'Wt ti.e Johnli
pt lI.;ilt'is i .:olirt' t Or al). 4 X)
Rtsidenc']iiu I'reidenit
Pr'opi ie Uinian Cihain 10.j
Port a-i.Piiince, 11 Mair 1916.


A vendre
Une collection de trois cents e
quelques ecrits sur Haiti.
S-adresser aux bureau du journal
ponr les conditions et la list:e con-
sulter.


La (fuertre


QUARTER GIENURAL ALLEMAND
o it Mai 1916


D.s aeroplanesallemands bombar-
d&rent Dunkerque et les chemins-de-
ter p6es de Adinkerke.
A Iouest de la Meus: : Dans l*a-
pies-midi les Francias attaquerent de'
nouveau pres de Mort Homme et le
soir au sud-est de la hauteur de Jos.
Les deux altaques tureat enrytes
par nos mitrailleuses et le feu de
barrage de notre artillerie, 'ennemi
subiS des perses consid6rables.
Une patiouille Bavaroise fit dans
la fort .inmard 54 Fiancais prison-
oiers. Le nombre des prisonniers
Francais non blesses depuss le 5 Mai
dans les combats autour de la hau-
teur jo4 saeignit, 5 offiziers eti 15,5
So.daus.
A rest de la Mease :
tya e pendant outoe ia ouit des
cOalts A grades A mams daos le
distt do Ia lot do Caillieue. L'ata
(swgala dam la fot( fat repous-

Friast m ol'et


Au sud est de sla station de che- Electric Poeket
min-de-ter Selburg les Allemands S
prirent A l'assaut too metres de o WV
posi ions enemies. jogRusses noni Lorsque voiis vous reveillex la nuit;
blessets furent laits prison nnieis et P OC:r.i p a, das A1-bcuriAI I*N*
plusieurs n iraileLses et lance-mi- Lorsqu il pleut. e Le SS -Np43
ne fu:entcaptures. march pas daws Ia Yoek Il 8a cn
QUARTIERN CNIRXL AALLEMAND boue,dans tobscurist; Pon rtde-aix.
2 Alan 1910. Lorque Vous les Prince. CayM.
SMa* il H ~atteque lanu.t. necou- DSIS aI'k
Theatre do la guerre & Iouest: rtz pas Vous voyrx DRIK&. aisSi
Au sud-est de la redoute Hohen its auttrs, tt Sis nelPo'-dCe Phit-G.
zollern un bataillon allemaud du I'a vous verront pas si *r, Petit- xIA
latinat nn t hier A l'atsaaet diveraese vs vCns *erv(z d'unil ayes t lacmel


ligiies de la position anglaise. Jus-
qu'ici 127 prisonniers noni blesses
et divei ses mnitrailleuses furent cap-
turbu. I'enneini subit de t s foritts
pertes surlont pendant une contre-
atlaque sans suce s.
ikn Argonne les Francais attaqui
rent la a Fille Morte. en employant
des Ia ce feu. L'attaque inanqua
Dans le district de la Meuse I'artille
rie fut assez active des deux c6tes.
En dehor3 d'une faible attaque fran-
Caise dans la fort de Thiaumout,
pas d'actior d'itfanterie.
T'TiAtre doe la g .erre I'est :
Une escadrille ti f'roplaiies boai-
bardhi ititensive.eniit la station do
cleminii de rer Ilorodzipa de la line
Lhu Miv


Avis


L'hdmimislintiew Comumosle de


Avise le commerce que l'dtalon-
nage des poids commencera, a par-
tir de lundi 15 Mai courant.
En consequence, Monsieor C.
Dietz 4talonneur de la Commune.
se rendra dans chaque maison de
commerce et dans leas tabliswse-
ments des speculateurs en denr6es.
pour effectuer les operations pr6-
vues par la loi rdgissant la mnatibre.
II est, en meme temps, rappele
aux interessAs que la live est de
cinq cents grammnes
Tous lea poids -ui ne seront pas
trouv4s justes veront expedids par
I'Ptalonneur A la Commoune pour
dtre 6talontnes
les ailicles 4 et 5r ci-dessous de
la loi du 10 Aoat 1877 serout rigou-
eusement appl:quts :
Art. 4.- Seront soumis de ri-
geur A ces dispositions tonis ceux
qui font usage des poids et measures;
le refuse de cette formality est une
itfifaclin ai la loi, les Magistrati
comluntiatx Hassia'ieroent le- part s
par devaint lei tlribuniaix de lemtr jil-
aidictiorn pour ette poursis vies coma
Ime faisunt usageO de faux puids et
uelsures.


Ait. .5 *S- ,out cond'.!ni)ls a
III a ;iiaeimIle *lt 1' 3 a 10, tous coil-
Lt -v 01aills, tolmat infi aciol et a-
ioiuiatlioii siguales suit par li po-
lice, suit pas les parlicelheir-. et se-
ronlt enl outle poursuivis coinforlne
mient aux prescriptions des articles
39M. Nos 0 et 6, et 400, Nos 8 et 4 du
t ode p6nal.
Au surplus. I'AdlpInistration Comn
i lnunale prevent, de nouveau. les
couiunerc'ants que I aune est de flm8
et q(Iu ceux qui A partir du 15 de
ce mnois, s s erviront d'tne aune de
mnoindre loiggeur et qiui om poi te-
ra pas la plaque de la Communie
serout Ipoursuivis cotiforimnment
aux dispositions du( code penal.
Fit A la maison Com,,. unale, lea
Jours, mois et an que dessus:


Avis
Je. soussigne, Direcleur de I'Ecole
de gargon de Lalue, annonce au
public, au commerce et A tons ceux
A qui il appartient qu'un recu por
tant ma signature pour le cheque de
te.-ppoiitements d'Avril 19 ,6 s'I
ltvant a cinquante gourdes eat ada-
r#.- Le present anuule cette piece,
A routes flus uiles le montant de
ce mori etant deji percn.
Port-au-Prince ce 0 Mai 1916.
D. DSBROULLAUX AMAIUOISE


EVERARDS


Red


Star


Bicre


Moilleure quality
1l~maad6, Pat lea connairssours.


L. PRESTZ 'AA\N".AGGERUOUJf,


Franco Ek-eric klockes
Iiasbhgbl
Lahumikre la plus
konomnique. I6 plus

hevernve pari
W. (QUItTIN WILLIAMS,
Seu agittpour la Ripublique


S iiit-Mi rc, (Haiti.)
Prix spiciaux pour de
quantitsfe. D.-mandcz pour
gues et prix coutants.


grades
Catalo- '


C( f6t St Louis
Petit Four
Le rcndcz-vous du select port-au-
Princien.
SpZcialiti de :
Crdme glacie. Sorbet, Pitisserie
franchise, iMttLs de viande. Volaille et


DEPART POUS
i SiS PRINS D
vers le 20o cou
meat de Cura,
i Marc, Gonaives
et New-York.
SiS ATLAS, ,
nant de Curasa
11 laissera dirn


ofk.
Port- u-P
Ar lAH


rinc
IRE]


FRA

Marc.,






o en

rsle 31


le ,
1)TS,


Raporel S


GAteaux sur comman,!e. Liqueurs et Le S/SRIMFA
Vins de premier choix. Yoik le aj court
Salon pour Dames et enfants 19 et repartira le
N. B1. L'elablisement pour Cayes et lacmel,
cau-e d'agraidissemeit, a v id passagess,
Iransisre n l(i afce. In;4ot E.Leon Le S/S FAG
Mane mLGER PETERS tement pour Net-
S16 courant.
S-- "-- Le SIS ELIZAlI
naisou a loner de retour a Poit-(
A pen de Chose. bien situte, en. rant et repartisa
face de M. A. Vill joint, eau, bassiun,lNew-York.
curie. etc. Port-au-Princ
S'adresser A 1. Maurice Hogarth EDWARD M. RI


ANDM
Yolk~

I III 'e


._- . ._ = :


Ls Automobiles Ford son cells qui es comporm1t le I
nos routes El eqnrnee souple.ke, solidiIl.
Tourino Car pour 5 passagers :
Prix 6W30 olla-s rendues a Porl-au-Pr'nce, us
charge.













Ford Motor C ,
LU. 3I91a
,Port-au-Prce
__..


B.C e.ru t~i~I
MaTgociaLI cmixisIIIulai'ee

A vise s-t reuaarqnu.hle cji -leghj,- ja pa itso,,.gra
marcha1m1 uses diverselououurs ll-, vtni fl'

IUii grIuad I tSSil iilmint d(ep1 i i n iapes Vcicors
Corinet. aI'M ucs, 3aaziluaIes etc.
Des tilir s At eau do loule imroi
I1111111e 'fl(tve, We Oinaigge et muwi a-jel "It dl tde.
Said~inrs, anclans etc.
1Pm~iauestc lerre par cairse, ;smpwer emlba~llge par
To. i p skcfIquP, omaire laa dSPelosie.
r()oAmials le 8S.)veraill DOul SS Its linatisaflis.
*Trjet-Winau a'Pour 1l61iminalkam ides pelhicutes.
La umaison d~biie amesi la fatiause bi~ere PlIsrert
bloaa e ,~e lulsama eL l emrnaltila ineillietre et la PI
&~e du mtonde. 1
Ell 01u1re0 one grand. vilrin4,6 vendre.
Adiat tie diamant et viedi or.,,-.
I'ortaulj'riaice. 3 Avuiji19j&,,,



Contre 1. Vermi
LA tI~lailea k"QurixN, Rave punaises, I'ais 8t
cf ies W ;inalfaisamaes et d6go j IiICs tWi (1ueltUoe
0) 1 tro"Vera ce pro taut inrlt midl.. cez
The-odore BAK(


a ummmm


L-:


I


-- ,,,