<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02602
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 12, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02602

Full Text



mom-. h 2748


uIuIXI CINTlIU


v-ri 43 I ISI


imsaeot-AG LOIR E
DIREFCTEUR

pot),T AU PI'RNCE


- .
* .
Dil'AI'TEMENTS
.

'S. .


0


c. 2.00
* 5.00

G. 2.90
G 6.00

G H.UC


1


)T.A'P. Hai OUOTIDIEN


REDACTION ADMINISTRATION
AngW do* Russ Fdrou &Amrc

L s ammeaces sant re~ms
A Pee -Ao-pawaacz:auz bureaxamn djostmaA
A PAxms: ches L.Maycnce & Cie p. Rue Tnmwmc
A LAND&=s:cites L. Mayeace & CO. a,.*i,5,l
Ludgate HKU
A Dmauam. cites Rudolt Moong S. w i~J, ertsalow
Strasse 46-49-
ILA Naw-Toaz Universal Publicity COPURsY 41 WMe
54 i tr eet
:Ls Wmaamocits insertsota non aes so= pas ,eedsv

Abommeunws & mflSCtwm upayables da vow


Lettre de France



D Voyage he9 1'Ennemi


StUITE ET PIN


e notre voyageur part Ilemands d'avoir achet6 toute la re-
ase, ou I'animation, par cole de b.e et reduit la Hongrie qui
seemble extraordinaire. Pas availt le meilleur pain du monde. a
miles. pas de fiacres. mais manger une rale repugnante. Le
en quantity invriiseni prix de toutes choses a suivi, A Bu-
ne sont, il est vrai, ii des dapest, une hausse prodigieuse, et,
i des combattants: ce sont pourtant. une a sortede fr6nisies'est
its de Pologre et de Gali- emparee de toutes les classes de la
les h6tels, aussi pltins que society au point que, dans les restau
Berlin sont vides-toujours rants, des p'us modestes aux plus;
it des retugits. on parlr le6gants, depuis six heures du soir
ais, le tch6que. le hongrois, jusq u' deux heures du martin, le vin
e. mais, par centre, tres peu couple A flots aux sons des orches-
d. La vie est trs chere et tres hongrois. Dans cette ville, oaz
objets manufictures sont les assemblies ont retenti de propose
inabordable. Elit, pourtant, si mal sonnants pour notre pays, il
hlears taiits fantastiques. les n'y a pas d'antipathies pour la Fran-
ts, les cates sont bonds. Le ce. Dains les rues principles, beau-
e de luxe est prospere ; le conp de maisons franchises zonti-
lieux de platsir regorgent de .iuent leur commerce. Dans le train
: Tout cela, il est vrai. dit- qi'i emportait M. Likiardopoulo de
usez 1-impression du festin Budapest. un offi :ier hongrois ayant
la peste, car il suffit de sor- soigneusement term le coupe, lui
rayons du Ring pour rencon- exprima sur le compete de l'Allema-
foule have. deguenillke. qui gne des jugementsbien singuliers.
en files interminables de- Enfin M. LiAiardopoulo arrival A ha
boulangeries et lesepiceries. frontiere roumaine. Le repas qu'il fit
ms qui ne se gPnent pas au buffet ou. pour la premiere fois
fser clater lenr haine et leut depuis un mois, il mangeait A son
rEvolie a.- A Vienne on aise du vamn, du beurre. du jambon,
core des caries postales,des du lait, du cafe, en dit long sur les
des breloques avec la devi- privations don't it avail souffertl
ie punisse l Angleterre quoiquil ftut Abondamment pourvu
st$ centre 1 Italie que la haint d'argent.
plus forte. Quant A leurs nou- A Bucarest. rien ne donnait plus
allies, les Turcs et les Bulga- I'impression de la guerre, et pourtant
soot traits ditflremment. Le' Likiardopoulo dit que le passage
umat choyis, les Bulgajes son' de la Roumanie aux c6tes des puis-
avecdefiance. Les allemands sances de '-Entente n'est p!us qu'une
rapport, pensent comme les question de temps.
C" Nous devons A M. 1.- W. Biens-
t aux sentiments des Autra- stock. dans le dernier numero du
pour les Allemands, ils somn Mercure de France ". I'analyse de
Tre ce qu.on pouriait croirt cette enquete. une de celles qui don-
les a anifestationsextirieures. ne le tableau le plus comp'et et le
bouiget Mackensen nWont pa' plus caractkristique de la vie chez
prtraits drns les vitrines ; l nos ennnmis. Chacun en diduira ce
t de Guillaume II en est sou- quoil voudra ; mais, en Allemagne
St. et en Autriche, bien des choses sont
5e ne serait plus Vienne si changes Nous pouvons le consta-
o.y tntomphait pas devani ter sans nous leurrtr sur la force de
traces qui n-y parurent ja- resistance qui reste encore aux em-
Wvec un tel luxe de bijoux et pires du Centre. Mais cette force elle.
*.Ma.s dans les cabarets ou mEme est serieusement toach6e.
ame, et il y en a partout, ce P "
extend ce sont des couplets F. C.
paiL Ils ne sont pas d'une Paris, 15 A'ril 1916
rande elevation de ptnsee ni
bien grande valeur littdraire, -
ils provoquent un entl.ousias-
rn6etique. (e qu 'happe, le plus P bS.,.
enne. c est d'v entendre parler la b t...
tie fran*aise' L ftaon don't on P ab t...
de la France prove plus que
les raisonnements,combien I'h6 ,,m ,,-m .
lue rsistance de notre arm6e a EN VENTE CHEZ
nquis-. la France l'admiration I 1 ig- -
abde. Un pays qui ne se laisse *L J ..Di G
yuabaitre redevient un grand pays E gros et ea detail
yeux de ceux qui, dans leur res-
Sti'Aollemagne, avaient surtout Angle des rues Coarbt et CUsas
'"Mission A la force, A Vienne, La meilleure et la plus bhygeii-
UeI -insengne francaise n'a etE que des bires.
dente les journaux francais se
t l ibrement Singulier pays
laguerreest venue etoula pres-
t, sa tant injuries. Ce revire- "ese de Requiem
tIUt .. est. point dtsintdresse, LeConseil de I'Association des an
. Li un signe des temps I 3iennes 616ves de Ste-Rose de Lima
S ardopoulo se rsnd ensuite invite tous les membres actifa et
. dapest et put oir a lois;r cette honoraires, tous les amis de I'Eeo-
I toiours propre coqu e -te. vre A assister a la Messe solennelle
ao lonentend ascoquette, ani- de Requiem qu'elle fait c6idbrer &
'a rue. mais le fn pas lallemanad, la CathIdrale, le jeudi 18 courant, A
Siacn e--,ranais et lita- la mtmoire de la RBvorende Mere
a9 ,le les Allemauds Marie Eustochie, d6c6d4 &A Paris, le
0 vet aux Al- as Avril coul.


I Revue dn Marchs ;raitde pluDme pour ne cier que ceux
I. le B one Davilmar n'a aucun fon-
dement;il tmaneprobablement d'ad.
versaire' politiques qui se tont ainsi
Etels de commerce CfLtre un jeu de miner lOccupation en fai-
Or amrericaM sant du tort A leurs ennemis. Le
Le marchU a ktk encore bien tenu simple bon sens dit que I'on ne peut
et l'on peut dire sans changment supprimer sans un examen appro-
dans les taux. La c6te est donc la fondi une dette publique,meme flot-
mime que la prdcddente mais ties tant don't les titres ont 6tE lEgale-
f(erme. ment emis et ont circul6 bona fide
Or amtricainm rotre billets I el I de main en main.
Rien A signaler de ce c6to. Le mar- L'Occupation nest pas venue fair
chi est uniquement soumis aux in- en Haiti une cuvre de passion po-
fluences 'Ie I'ofre et de la demand. litique mais au contraire combattre
Les kv6nements politiques n'ont pas les eflets nifastes des divisions de
eu, comme d-habitude de repercus- parlis c est-A-direfaire une ceuvre
sion sur les oberationscommerciales d equity et de raisou.
L'attention du monde des sitaires est 20 Bons du Trdsor dais Dilinois sans
ailleurs et bien que la reprise genM- affaires de 15 A 20 O0O de la valeur
rale sefasse attendre, chacun surveal- nominate.
le le moment od elle se produira. 3o Bons du 7rlsor dils do la Banqgw
Les cours ont o6cill suivant les be- sans affairesA 30o olo de la valour
soins entire 380 A 290 oto. nominal.
Nickel 40 Bo is du Trisor dits Lespinasse
Contre billes i et 2. 1/2 A 3/4 imis en compensation de la rEduc-
o/o d escompte. tion de 20 OlO sur les appointments
Billets P. 5 des fonctionnaires. Sans aftaires.
Contre billet i et 2.- Au pair. 50 Dettes Rivolutionnairs : Bons Za
DIle imitrieare mor. Sans atfaires. Bons D. Thko-
On c6te comme suit : dore "ortant signatures autoris6es
On c6te come suit : I' d
Bons 1912 85 oo de la valour au par I x-president Aa ogo pour les
pair. recepiss&s avec reconnaissance. Bons
Bons 1913 8o ^o V, Guillaume pas'd'atfaires Exerci-
Bons..94 srie A.2 ooo.ooogour- ce 1914-1915 Feulles Octobre 1s94 A
des 75 0oo Aodat 1915 A S2 1oo de la valour
..B. I o oog. nominal. Ordnnnaoces porthes aux
B oo g mes 45 oio deo valeur. Sans
70 010 affairs.
Soo de a valur c 20oo 000 g V iears iasrites a budget
6S 0(0 I&aleu" o pair. Exercise I92S-tgi6-- Pas d'affai-
Deputs le pavement des intkrts il Exercice 25-96 Pas daffai-
ny a pasDeu d'affaires. Les causes de res connues.
Ila nullite du marchE sont ncmbreu-} 0 Alcm's d rivers
ses. II y a d'abord la rare des capi- u cte pour le 20 degr6s,en gros
taux qui.pendant la dur4e de la guer- I IS gourdes les 6o gallons. En de-
re europtenne. empe.he nos ban- tai 2 gourdes le gallon. Le Tafia 18
quiers prives d'une parties de leurs degrs 85 gourdes. En detail i.o le.
fonds d'effectuer des placements en le galon.
valeur de la Dette Interieure. En ou- Scre b rnt
ire, il y a 1'cart considerable entire le Dtail A 45 centimes la livre En
taux des vendeurs el ceux des aAe- gros 40 gourdes les ioo livres.
teurs. Ceux-ci se basant sur les conrs C@1a
publics par les quotidiens esperentI Les livraiso'i des soutes se sont
toujours qu'une occasio,.favorable elev6es A environ 8o saes. Les arri-
se pr6sentera d'acheteren baisse.Mais vages de la province par caboteurs
plus ils attendent plus leurs espe6- o so Avral au 6 Mai montent A a56
ranges se decouvrent fallacieuses. car sacs 12 don't 55 sacs 112de brisures.
la situation de ces etfets ne peut que Compbche
s'ameliorer de jour en jour par laI Les nouvelles sensationnelles mi-
perception reguliere des affectations ses en circulation la semaine dernit-
st leur repartition porctuelle. II n'y re ne paraissent pas avoir ebranl6
a pas lieu de fire de distinctions, le march. La vented de ieinture de
entire les diflerents titres de la Dette. l'Allemagne aux Etats-Unis est tr6s
La serie A n'offre pas plus de garan. problEmatique et le devient de jour
tie quela serie B. et celle-ci nest pas! en jour d'avantage %vec la perspec-
assetleure que ia serie C. tivedeCOmpCe&afoIs dipAtomatfques
Le fait que les fond% de ce dernier entire les deux pays.
emprunt ont ete, comme on veut' Le campeche conserve done un bel
bien le dire, dilapides n'interesse pas avenir devant lui. Les besoms cons-
les porteurs munis de titres reguliers tonts de la consommation lui assu-
et definitits rent un ecoulement regulier et de
Arrierks divers plus 1Iabsence complete de mEthode
il Rec6piss4s des Commissions dans la coupe des bois doit A un mo.
Dauphin. R. Bastion et A. Sambour, meant plus ou mois eloigni mettre la
acheteurs A 4 dollars par too gourdes Production en etat d in riorit4 vis-
pour les effects en gourdes et A 20 *Vis de la consommation.
o0o o pour effects en or. On paie ici sur place pour lots de
Les observations qui m'ont sUga6- quelque importance 12 A 1i dollars
re I'ltat du marchE des litres dre la le miller en balance : en detail, les
Dette Interieure s'appliquent aussi prix varient de 45 50 gourdes le
bien aux Atrierds divers, tous en g6.-' mllier. Pour les atfaires franco board
aeral plus ou moins dlaisses. 11 what Port-au-Prince les vendeurs
faut encor voir Id Ioeuvre d'une pro- demandent 35 36 dollars la ton-
pegande hostile pour laquelle tous ne,
les moyens sont bons. Irle des o readies
D'aprks elle ces arrierds ne repre- Los ventes sot compltsament
senten o rien. Ceux qui ne seront pas nulles. Lauogmentation constant du
annults seront redults de moitie. tr6t op m a reachbrisement gra-
La situation des malheureux por- duel d la amrchandise.
tours serait done bien A plaindre : ils FutDtatrC MORIN
noauraient qu'A dechirer cux-memes
ces papers don't le triste sort est con- & suer
nu d'avance. i .I a e
Comme on le pense, les porteurs A peu de Chose, bien sit6... e.
se garderont bien d'6couter depareil- face de M. A. Vallejoint, eau, basin,
les conclusions. Le project que Ion curie, etc
sFte A lOccupation de rayer d'un, S'adreser & M. Maurice HogarthU.


Nos denrees
A 'Etranger

Dearts el prdails haB ems hMar.
qets A New-YeSk dersat le meis
de Fevrier IVNS.

Par les steamers e Orion.
Fagersand, Amrnricain,
Orange Nassau a
Cap-Haitien
xI balles peaux chevres 2397 li-
vres. au colis ecorce wnanguicr 417
lives. 54 balles peaux chevres 13715
livres. 3 caisses cire 8o0 livres, ;7j
sacs cacao 27278 livres I lot camp.
che 700.000 livres.
Port-de-Paix
i lot c6dre 1a tonnes. 8 balles
peaux de chevres i8o lives, 2 bal-
ies peaux de boeut 1020 livres.
Gonaives
3 lots gaiac j32 tonnes ila, 4 bal-
les peaux chevres 1577 livres, ino
peaux veau joo livres, 5 caisses
gomme gaiac 769 livres.
Saint-Marc
i lot campeche Jo tonnes, 200
balls cotton 87J90 lives, 2 sacs
caNl 200 livres. 2 balls peaux de
ch6vres 890 livres, i ball peaux de
vache 340 lives.
Port-au-Prince
6 lots campiche 747c.82 lives. a
c.issts cire 200 lives, 1175 sacs aua-
no io8 128 lives, 536 pea v lchevres
75S3 lives. 54 sacs os ;419 lives.
1io paquets peaux boeufs 1ooo livres
8;i peaux boeuts 8j2 livres, i causse
liqueur cr4ole, too belles cotton
29507 livres, a lot bois medicinal i
touile.
Mirjag, Ae
II sacs cacao 1937 lives, ballet
peaux chevres 535 livres.
I remie
i ball peaux chevres 3oo livms, r
caisse cire 250 !Svres, 17 belles peaux
chevres 4048 livres.
Cayes
i lot campeche i So tonnes oS
balles peaux bocufs 8787 lives, 12
balles peaux chevies 4218 lives.
Aquin
2 lots camp0che 350o tonnes, 8
balls peaux ch6vrcs 1240 lives.
Jacmel
9 bAles peaux chevres 6749 lives
4 caisses cire 599 lives, 20o Ues
colon 891o livres.
Total 71.290


Fait8 Divers

RENSEIGNEMaENTS
Mk.TEOROLOGIQuk.s
OBSERVATOIRE
DU
SUMINAIRE COLLEGE
SAlNT-M TIA' ll
Jeudi Il Mai 1916
A MIDI
Baromatr 7(H.4


Tempdratuar


IMEnitnuinum21.3.
maximu-az 2741
Adoyeone diuros L3.


Gel convert et pluvieu. Ce mo -
tin halo solaire A 7 h. Cou.onne &
0o h. Baromitre presque constant.
Pluie A 6 h ao mp. marquant am
pluviomitre 15,0 mm.
J. :S;1. HEkH l
La Statise des Poapierr libres
Les passants out du etie sgarable-
ment impressionitsea rn voyawa, col
joursca. la SlataoudAs & Puoirn Ies
tbree. GCt 4diace qui a 6 4omegas


I _


c


- -.


v


Tod"& Is ad ills








=,-AI mI


et repeint adinirablement on beau to,* le Capt Bulmer. Ch.Conard tDr
rouge offre actuellement un magni- Garrisaon. Paymacter Stevens. Capt
nque aspect de proprett qui attire Ilauker Cant.Archer, Major Roose
foreAment I attention. vel, Dr WVilliams. Capt Upshur,
Lne escou.tde do pomnpiera y7 d- Lieutenant R. Coyle.
Journe constainrnent pour qu'& I Mrs. D4joie Laroche F. Stinea,
moindre alerted lea secours puissent Max Grdger, Dupeyrousel. Climent
*tre immidiats. Toussaint. Stevenson F. Dumphred.
Roger IlIanchard. J. F. Geffrard,Gr6-
oel avee effraclicm ger pore, Victor Grdeer.
Au champagne M.Toussaint adres-
Dans la nnit d'avant-ltier, des vo- sa un speech au Capt Rossel, ui y
leurs avy.,it Peldonmmagd le toit de la repondit dans uu language m6l1 d6-
maison N G ietjens, rue du Magasin motion et de satisfaction. Mr le
de I'Eltat, .W'y sont introduit- et ont Col. Waller entretint aussi l'assis-
emport' twoit I'argent qu'il y avait tance. Puis le Ministre Borno cl6tu-
dans le ,,o'irro'-fort. On croit qu'il ra dans le beau parlor qu'on lui con-
s'aLzissait ai', forte valeur repr dnalt, en adressant au C'apt Rossell.
senltio ttiit par des billets que par tant en son nom qu'ou nom. du
de I'or ana i ictin. Gouvernement lea regrets que la vil-
Le.s dtlhtraitiors ayant dtd faites le de Port au Prince et le Gouver
hier ma'si. It G.*ndarnerie est A lalnement dprouvaient de le voir ap-
reclherch, ds audacieux inalfaiteurs. peld ailleurs par le Devoir.
Fendant le course du diner, la
Relear d'efficiers amnricaims musique Amrricaine fit entendre les
meillours morceaux de son rdper-
1.' i S,-ianentoa, dit nous an- toir. On se leva de table A onze heu
nonlcions I t',etr danis notre radel re du soir et par petite groups lea
hier a anmit. son Iord I e major 11vitds s'entretinrent une demi heu.
Buttler, ,Ii. .1 la Gc,,laInnerie. ioe re environ.
lieut 'i \ ri .'telen capitaine Et c'est par un hourrah sponts-
'Valeut .:0,11,d'. I l t t- ijor du Ciontre nd des amis et admirateurs haitiens
An ial I t-iujor du Contre du Capitaine Rossel qui,A onze heu
res et deinie son depart fut salui.
Us meo.re in telotaire INDISERET
Avant-hi,.r, a la tomb~e de la nuiL A sla L;ge Lilttraire a
1 V ait : *i a I .*.dl.>.d.... ....a..dl ..


Ile ai la S.alm,.t IUod.t oc u..e fC'nm I Une apres-midi recreaive sera
rdpoislait a ,i.,u iid T'-iti- e venait. donnu e A I'Association la Ligue
do tuar un efa.,,itt gaI dt 10t ains. Litttraire a le dimanche 14 mai pro-
Sps tit.xit *|iso I'nf.anit mnir- chain A 1 heures tres pr6cises du
taut tit i ',orre-etioin, la mnailieureuso .oir au local des epoux Justin Mitton
I'ava t i i, p,ur lui Jorn-.r une fe- 45 Rue du Peuple.
6de. K'. f1 t ,cutte t,-sseo, on ni ) Deux comedies Philistin et le
alit pits co:st niet, qui devinit mor- marriage de Pierrot seront repr6-
le. senttes et la causerie sur la n6ces-
Sde -( I ,::; a vrroet co, trainte sit6 du sexe f6minin de Me Klkbert
de It |ri-v I-. e,-est easuite depose Cantave sera entendue.
en pris'4 ,**,i :,tIt'ld:1t11 uliii l ju-. N. B.-Tous les amis de l'oeuvre
sic' .. ui ot o ivte. On alliLtnu que lt, sont cordialcment invites. II y au-
V'itiutO (it l t uon lillcul. ra une collect.

A 'a Gramd'Rue Nouvelle i la maim
Les travnux de voirie entrcpris de- Distraction.
s Un nouve: officer dt-ta: civil, n-
pus lo,'t rnps A la .ue republicaine b d
cien juge au fuibunal de.... procdde
se pou t i tent avc unet: constance 4 un marriage :
qu'al n'css ps inutilc de signaler.On Mademoiselle, dit-il A la fian-
saitqu ccts tr.v.ux -ient commen- cee, consentez vous a prendre pottr
c6 aux environs du Fort Lerebours epoux Mr Z... ici present ?
ou, entire autres, se pursuit la cons- Et. aprids la riponse de la fian-
truction d une sote de pet'te gare cie. l'otficier d itat civil, distrait,
Actucdlcnens on procede A 1empier- prononce cette fotmule
remc.:: .! .. te gr.,nde aitere dans Prtvenu. qu'avez-vous A dire
le qu ni r de la station des Pom- pour votre defense ?
picis Lib "s.


de V, W~I"ldal des J.umesp
I. C:trle il& sl it .ulc~sv
m~ :~;~ *~c n ocuvrc rour don-
ner un b il ,!-m succis A L&a deuxitme
fdlt- qua. Jo---vvnt au The~atre Pari-
3i:11'a It 1; Mlli 1 7 IhICS 112 du soar.
e !t. l.Pjcpaipour satustaire
Its. LtU% III 14. S L)! US d-.:iCAtS.


La m6tbode souvelie do DO' D~agnru.S,5 Squafe
de Mesulne. Perim.d one effleacitS prouv" omitre




ineitsielle d'arries-
tat ions


L I t.b. c Ldoil se r.ppeler seule- --
meit q ,. ;.>. c qu ils ;avie t oil :r-
eI a; i b ,: ''.| p..s m.lsqie d' mer- Com'rn une de PorL-au-Prince
voilder u, i '.:b i: distli g.it, amateur Airil 1916.
du b2 :...
L.a d c ;'-i'.:tc .'(;m I .;e Un clie t ji ils ct Crimes
bi0:44Ux t;ul r nmpli:ce le Commis- Alm, h.de coniliance 4, Voies de
s.tise est lion entintn ct a I-Amour fat -'7, T. ntalives de niurtre 3,
el IlAgt nt ., dime en trois actes. I.;xerrice ill gal de la lioucherie 4,
otfrLni un intilst poignant devant Conllits d'ijtierets 4 Dettes 5t, D&-
assurer Ie plciu succi de la f~e po)ts d'ordure sur la voie publique
avec lia min'ise qu'on reconnaitra 18, Altelage de clievaux malades 5.
aux jeuies .icteuts du Ccrcle. Extoision 1. Fausse patente I, Faux
La r6pe~liion g6nerale aura lieu ce permis I. Voies de fait et blessures
soir en p;:sence d'amis du Cercle et 6. Mendicit6 stir la voie publique 2.
s dieses meAbres de a Press. bus d autorild 1, Ihnsubordinalion
des cans mes ont nume la Pres et s 9. Imanoralitt 2, Meurtre I, Obs-
Les carte sont numirotees et s Itructioi de la voie publique 7. Scan
vendent .u B:zjr Central. la Phr- dale public 77, Attentat At Ila pu-
macie W. Iluch, chcz Me Lhonce deur 2. Circulant des buss sans pa-
Viard. : t' buitaux d4t NOUVELLIST tente 2, Tralique svr la vote publi-
*t du MNT p et au local du Cercle que 5. Vente de lait dt6.rior6 1,
N0 69 R.i4 Bonne foi. Faux poids 2, RecAlement d'articles
Elles b'c., vent rapidcment. voids 1, Voyageant sans permit 1,
Sntr e t d Vagabondage 2. Pratique du vau I
Le prix d'-ntrde est de a gdes, Lo- doux 4. Total 377.


go de 6 pitecs io gourdes
A I 1I6tel American
U nc;n ; 10- '~do'd irect 0ioriCO IP
do Mrs Gis-g#r pl' ~Pmile tl~an-
chard, L. 'cs iorll, J. F". CaeffTard.
CI~hnews t ss.C. nitToussaint
ergasmisa a'im Farewell Dinnevr A l'oe-
casioit (1i 'I.'past tduiCapt* lRossel.-
L~e saltt, '#Icord~auzcoii~eurs asmd&
riepiines #- I aitiennem prst~ieitait an
aspect ftc-i iquo par a Oiultipficitd
de* Ismnpes eectriclues.-
Table-s d'.Zor6es, e flours do lou
tea sortes.
Reioar-piue Col Waller, &t sa gaua-
che, o!. D iwsoas. Col. Lonig Major
A s.44rirolte le Capitaln.
~ l.aernstrootss lorno,Mtue
Lui! Ilj aid Ur Ltov 'Th.~ard.
Auax titblez i t milieu:
JA Cotivnondvisrt do a etqm


Commune de Thome9aau
Delits t Crime
Complicit6 de meurtre 2, ToetaU-
ve de meurtre 2, Detteu 9, Scandale
public 17, Fausse accusation 2. In-
subordination centre la Police 7,
Meurtre I Attaque de la Police I
Escroquerie 1, Usage illicite d'eau 2,
Empoisonnement 1. Repris de jus-
tice 2, Vol 19, Pratique du Vaudoux
14, Total 90.
Commune do L6ogane
S Dlits et Crimes
Voies de fait 2, Dette 4, Scandale
public 2 Eacroquerie 1. DAaut de
compaton 6, Vol 90, Violation de
ollo8 1to Total as.


I
I




I
(
C
I
U


Commune de T- icR hobas
DLliMts t Crimes
Complicirt de vol I. Port d'armes
et de munitions illogalement 1, Dette
1. Scandals public 6, Obstruction
de Isa voie publiqae 2. Vol 9, Prati-
que du Vaudoux 2, Total 22.
Commune de Mirebalais
DUlits et Crimes
Dette 1. Abuse d'autorit4 1, Ddfaut
de romparution A la justice de paix
1, Vol 5, Vagabondage 2. Total 10.
Commune de Bellad6re
D!lits et Crimes
Scandale public 5. Resistance it
la Gendarmerie 1, Vol 6; Condamna-
tion par le tribunal 1. Vagabonda-
go 2, Pratique du Vaudoux 1. Total
16.
Commune de Pdtion-Ville
Dflits et Crimes
Vol 24, Vagabondage 7, Pratique
du Vaudoux 3. Total 31.
Quarter de Cabaret
DJlils et Crimes
Scandal public 2. Vol 4. Viola.
tion d[ I'article 59 du Code Rural 8,
Total 'I.
Quarter de Savanette
Dlils el Crimes
Dette 2, Voyageant sans pernis I
Vagabondage 3, Total 6.
Commune de 1'Arcahaie
Dilits el Crimes
Voies de fNit 5. llec.lement de
crianinel 1. Dtte 4 Insubordination
1, Scandale public 4. Ivresse 1,. Pa
roles obc6nes sur la voie publique
10, Itecelernent d obiets vol6s 1, Vol
25, Tentative de voie-t de faits 2. Ar-
rots du tribunal 1. Vagabondage 1,
Vitolatio d(i I'article 59 du Code
Rural 5, Tota: tI3.
Commune de la
Croix-des-Bouquets
Ddlits et Crimes
Vol 9, Propagande 1, Total 10
signed ) R. P. Mc DONALD



mplacez touours M
5 I'Hu!le de Fole de Morue


VIN GIRARDI
todotannique pnospha : -

SPlus acu tif a TTr ar .'
a .ke"s fa -- s -o ** =*f k
SUN VvRfM A MA3&RR AVANT L6 tPAS
A. GRARD, 48, R FAldee. PAIB
ArHv 1 ;


La guerre


QUARTER GENERAL ALLE VIAND
1o Mai 1916
En Argonne I'ennemi essay au
moyen d'explosions de pen6trer dans
nos lignes mais fut repouss6. Au
sud-est de la hauteur 304, des d6ta-
chements avanc6s de 1'ennemi tu-
rent repouss6s au delA de leur ligne.
Un piquet fut tfait prisonnier. Les
nouvelles positions allemandes sur
la hauteur o04 furent 6tendues da-
vantage Des aviateurs allemands
bombard6rent intensivement leas usi-
nes de Bumbasle et Raon 1'Etaper.
Une attaque russe sur le front de
'est an sad de Garbunowka sur une
petite etendue du front. fut repous-
ite. L'ennemi a subi de tr6s grandes
pertes. Aucun eveaement impo:tan t
I mentionner sur les Balkans.
L'AMIRAUTE ALLEMANDIE
RAPPORTE AU 9 MAI :
a Torpille urs allemands, en des
reconnaissances au mnatin du 8 Mai,
ant eu un court engagement avec
5 contre-torpilleurs anglais. Un
contre-torpinleur tut gravement en-
Iommag6 par le feu de Partilletie al.
emande. Les torpilleurs allemands
metom rent dana leur port aa s
dommbace


.Un advantage, '
immense
Voulez vous trouver de quoi re-
cevoir vos amis avec distiniatio'
Allez a la

Soeit6 Gai rule
DB
Kola Champagn e
du Chemin des Dalles
o06 vous sure: I'embarras dui choix
entro I'excellet lkola. les limonade.d
gazeuses liqueurs varies, sirops aj-
sortis, etc.
La rtputatuon de la Fabriqut
grandit chaque jour, grAce a la pel -
tectioi des products.


Avis
Je, soussigne. Directeur do i'Ecolh
de garcon dte Lalue, announce aiu
public, au commerce et a tous ceux
A qui it appartient qu'un retu por
tant ma signature pour le ctheiue di
ines appoiintetueits d'Avil 19.6 s'6
levant a cinquante gourdes est adi-
re.- Le prtese:nt annule cette piecc,
A toutes lius utiles le moutantu dc
ce mnois 4tant dteja peiru.
Port-au-Piince, ce 6 Mai 1916.
D. DEsiKOLLEAL AM1TLUOI.SE


W'FLOREINE


PROCHATI AI~ lP.
Le SS -~NICKS
Yoik le 8 crt.
Port. J. ("1; vGo"
SiS PINS
DRIK. VVV4 IC 12 C
Jti-Pa ix. S-'. Mairc,-
Mir,gojnim-. Petit
Cayes # .i .cmeI.

SS i'IVIONiDER
v'ers le 2,-) couIritt
mnc~i t d,: '; r.i; 1o e
et(ol \v Yo, k.
SIS ATLAS. verlo
nant des ports du
rectemeni pour New
AU'G. A1IRl;jNDTSL





'.A





zCO. C!O )Lt-!S AMOS[


AEND LA PEAU/DOLCE.
CREME on BEAUITE *
SPRA/CHE A.QJ UAOIEE. S O W hA p-al
^P It."- I ,'^s et briflants,
^~ re q,' r',,s n' arnes
,. r- l'elo-L;si.-a ;-E-l.a
M. Nestor Fer o tt, ,S.,,,srain'm desr
Le maitre-tailleur avantacusL- i reiahs qit'uol.ntl I
ment connu de toute la Republiquie .1; 'u/,'fr at'e i
vient de retourner de son voyage i mciretei/'ise lofV'n.'
l-E:ranger ou il s'cst mis au cour.!-,t I.i,'V n'( pas i de
des dernimres modes et des nouve.u- ,, d
tls les plus r6centes. ,
11 offre dts costumes tres bic. la r(Iod i ) Do gue
soin6s et A prix moderes. 1";t: i 0 ( 1 O" '.t.le
Rue der Miracles en face d& la ',,."' 't s,iss ?e
Banque Nationale. ',Mc lhr 'thrmaciensdea


I


. Les Autemebiles Ford son. cel!es qu e com'[crt,'iil le'
nos routes -Eliganac. soup!ease, solidity .
Toutritti Car i our 5 rassagers :
Prix 630 dollar s rendues f Port-au-Priincr, 'c u fra
charge.



Fo id M (-)'o i


Ls. NMEVS&
Ar~ernts
rICC(lii


Ildel de F


Eitahissemenjl(ICd~e renter c7 d).ta? (..ct c~re dese
(Pfl-limf~lou; tie (la ouczne e.1 desz~c~rvq w.frc:u.% ,vSIrstaINS ded#
L17107 El..DElBA NL'E la dovi 4'iaqtitaon est P
des annesvie suc~s se reconffi(Thide ;,ar swninslallatiWl
sa r14 x ine vat- e, ses Prix mod&rgs et son serv ice irriproCAf
Canditionas pdciales pour fatnills


Le j fliide42 A 2 bettrLos
Le Pofi- de6 l12 & 7 li2


A. Bchreuts 4 (:o,


Seubs


pour iHaiti
De la is table Biree iPilsae sde la anarque 0. 0 .. n"
qui se delile hi:nss loules les Brasseri.0' asmaricaio, g..
NewJersey, 1iooklyn, embouieillet dans 4a' eilm
par Baril de 10 douzaines do denji-loultute, A' _
A f Ftehrens C eo,
95 Broad Street, New-Yoik


- II ---- I' -: I -


I


Po I


.,4 -, ca


---


"-^a.
'"