<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02601
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 11, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02601

Full Text


@UINII CUITIIIS


ja II tia IMe


QG6ment-MAG LOIRE


DIRECTEUR


fO1~lt Al i'RINGE


* 0 *
5 0 0 *
D~I'A lrrF~m ENTS
* 0
* S 0 S S


~i'ii1 A NC ;:~
S S *


. G. 2.00
. a 5.00

. G; 2.20
. 6.00

C IO-8.00


'I


J


aIDACTION ADM INISTRATION4
Wh Angle des Rues Fdrou & Amdricaine

Us a SeIseCs 50162recues :
A Pear-AV-Vaa~cz:zuz bureaux du journal
A ftais: chcz L.Mayence & Cie.9, Rut Trenches
A LOmERSs: chez L. Maycoce & CO. 19. 21,21
Ludgate Hil
:A BnaumI. ches Rudolt Masse S. w ig, jerusalev
Strasse 46-49
KA Niw-Toma Universal Publicity COUIPanDY 40Weu
54 iii Street
*Les-maaaaacrits insdrds ou non-me sun& psi "ad&.(

AdbonmWva*s 3& nser~toso payables d .vance


Lettre de France Houvelle do press vel H0 ag


Un Vyag h 1En n AU

n Vz i nnemi du 9 Ma196 CAPITAINE ROSSELL
ALPINE. Ti.N. Les bandes qui
ont opfre uin raid a Glen Springs et
teursquedans les rayons d'alien- & Boquillas vendredi soir.tuant trois A 5 henres du sr,
ec d'origine, appartenant de- teurs que dans les rayons dalimen- personnel. ont gg 'intriur, se rdi, hres du oir, le
*plus de vingt-cinq ans A la action ou I'on vend des "3aquets ponr dirigeant das la r gionl de Coahnila. chel' des diltrieuts services de voi
ion du thdAtre artistique de les soldats. La guerre pise de tout On annonce de Marathon. Texas, rie, de la distribution des eaux,
u. parlant parfaitement toutesI son poids sur ur:e population qui a qu'un dd1achenuent de 2"3 soldats de d'hyguo et autres offraient dans la
iangues europdennes, M. Likiar- conscience du danger que court le cavalerie du I tc r&4giimeit est A ler Iolette alle do Ciur VariCapt. Aun
ule, qui collabota A plusieurs pays et qui a le souci de ne rien poursit. 'ue ral Obr oss d'ho ur asion Capt. J. A
eu fusse au-dLi du strict ncessaire. EL P.Aso, Ti:x.- L.e g -Inral Obro eIossell Ioccasion do son depart.
aux russes, entreprenait, A la d6penser au-del district n6cessaire. rcha e fut une veritable fete du travail
de l'annee derniere, de visiter Les thtitres et les cinemas sont conference a'e les gj ,,raux Scott ou ceux de ofort-iu-Prince dout les
emagne et l'Autrache-H1ongrie. ouverts, mais, au rebours de ce que e Funton aura lie aujourd'bui a lbras out trouvd des emplois r~mu
se rendit en Allemagne par la disent les journaux, ils sont trs midi. ierateurs, grace I Occupation,
eet, come la surveillance alle- peu trequentis. Et pourtant, M. L;- FoRT NORTe, TPx. Ie gouver- avaient tenu a manifester leur grati-
I tIoerunAIFOetude. Et ils taiont nomnbreux, les
de commence d6s qu-on met le kiardopoule ktait A Berlin au mo- neur du Texas a announced ce nation vaillatls ouavriers do 'beuvreux ou-
sur le sol suedos,. il puit le men. de Noid, quand les tha.Itres officiellement one lS troupes de e is pressaentdansla sle
de ne plus parler que le grec font d'ordinaire leurs meilleures re- volontaires do I'Etat ,oront anamen- emius et contents, moais attristds
le suadois et de ne reconnaitre ccttes. Or, au lieu de Postracisme tees an nombre de .(7OO inmmdiate- tout de minene du depart de celui
un Russe. Puis muni du passe- qui trappait au debut de la guerie ment, A cause d,4I conditions anon- (iii avait st les entourer de tant de
nicessaire et de letir. s d'intro- les litterateurs des pays ennemis, males snr la fronlit're. sollicitude et d'alrection.
ion de marchands sutdois pour 1&clcciisme le plus bier.ve:llant pro- L.ONnDRS. -- Une dePche thiegra- .L'amniral Caperton, le colonel
marchands allemands. 11 se mit side a li. compositioa des spectacles., hiqne announce o It l prince von pWaller. Io capt. Williams, le capt.
route pour 1 Allemagne. Les Allminands songent, sans se ren- Bilow, anlion ctih:inelier imnsrial. IT.slior. le major losevelt et d'au-
Ala frontire,illtut soumis,A la dre coinmple des jugements ports a 4t% ap R 1hipr an 'ijartier gantral tre4 ofliciers amuiricauns don't nous
ne A lexamen le plus minu-i swr eux, A la reprise des affairs, et det apel a r ie significations politi- .taud L. G. Tplenoaue tc. as-
Ses livres, lettres et papies sils commencent a faire des avances. que important. sistaiteant A ceLtetnagniliquOfNtedost
at conlisquuts ; la doublure de Les directuuis de thdiare jouent des WASHINGCTON. l.a note a I'Alle- I';rga isatiolt indrite des compIl-
Svtements fat d6.ousue ; les operas et des pieces d auteurs tran- magne sera iirobablomlent Pxp(ldise ments.
Miles et les talons de ses chaus- cais ct russes. A Berlin aujourd'hni. elle sera ren- C'est M. Charles Moreau, I'actit
lurent d6nmonts et remontts La lutte du I.r6fet de police de duee publiiifi p rochainement. Cotte et yinmpathiiueo directeur de la voi
cigars ct les cigare'tcs turant B Ierlin c(otre hIs inoti er.ingers est Note inform Io onvernement alle- rie qui, au champagne. prit le pre-
en morceaux sous prLtexte qu'tis deveiue bieni cailne. 0.i Jit do iou mand qu'anssilonnatomens qne les ins- miner la parole. No;as avons plaisir a
vaient dissimuler que!que pa- veatu theatre" -et restaurant'. Le truclions anx cominndants des aonn ,eproiluire son discourse qui fut
I.Lestylo lui-mrme fut rtequisi- lcliii ois lti,. lIan la rue, leutile margins. seront observes,. les rela ecoule avec inter0t:
t Comine pouvant reccler quel- 'I upassalt. tlui (it '* Pardon !' Les tions diplomalitpies seront mainto
minuscule photographer. journaux a,lais et ftancais !oit en fnues conilmo A present. Mais le gon- Messieurs,
Ainsi allgo. M. Lokiardopoult lecture d 1kans e.s anfto o leul pr.- vernement dos Etat4-Unis ne put
Ainsi allege. M. Likiardo sence, il v a 4qtel(lues n1oisk aurait permottre ati gouverneinent alle- *La circonstance qui nous rdunit
admis dans le train qui le depoe, faitcassetr. les vitres. Des pui'iodilIlt's mand do lui dicter la march de seu ici. ce soir. evolue en moi des pen-
ior A sept heures, A Berlin, A la .altimads iublient sans autorisa- n gociations avec le gonivernment sees qu'une voix pius autor~sde que
central de Friedrichstrass. A tiou, d, leurs auteurs des pages britanniqne. Leo Secrttaire d'Etat la inienne pourrait rendre en de
ie gare visa du passe-port et ins- franiiaises anag-aises, belges et russes lansing a refu6 tout commentaire justes expressions. En effet, il s'a-
uon des bagages. Alors le voya- Au cinena, on n'acclanue plus le concernant la Note: mais on croit git pour nmoi de Iraduire au Capitai-
r est libre. Sa prem:cre remarque portrait doe I'e .preur en passant sur dans les circles diplomatiqpes que ne iossell en mon nom propre et
sur la rare^ des voitures A I cran. Les quotes publiques, les la cruise est passe et que i, rela- en celui du personnel qu'il a place
it gare ou elles se suivaient par "journdes" coinme lesn6tres ne font tions avec I'Allemnagne ne seront pas sous mon contr6le touted I'afTection
*ies avart a guerre. Sia n pl.s de recettes. Ia statue colossale rompues. et touted la reconnaissance que nous
oesarvation la guerre. Sa secon- d'linderbourg en bois n's que qui PARIS.- Des depdches dn quarter 4prouvons pour lui en retour de
de Bervaion des ze mille clous, quand 1 n faudrait nral rapprtent qune lt troupes I'attention sptciale, qu-il nous a
-e Berln, nagure une des i)lsieurs centaines de'mille pour en allemandes ont repris I'offensive vi- constammnient t(4noignde.
les plus propres du monde. faire une statue de fer. Oni ne trou- goureusement dans la region de Capitaine,
Cat abandon est d6jA un sympt6 ve plus les car tea postales: Dien Verdun. II paraitrait que lea Alle- a Si nous devons nous rtejouir de
La main d-oeuvre .manque pour punisse I'Angleterre I" Si lea jour- mands preparent urr renfort de la promotion don't vous venez d'4tre
fIrrasser la chaussie et les trot- naux exagerent quand ils parent troops formidable pour leur nou- si justement I'objet, permettez-moi
des detritus de tous genres qui d'm jeutes rprimnes a coups de fu- %elle champagne centre I'armde fran de vous dire tous lea regrets que
souillent.-Le lendemain de son sil, la guerre done lieu & des dd- vaise. eas Francais se tiennent tou- nous #prouvons de nous naparer de
v6, A la premiere here M. Li- inonstrations quo Ia police toldre tours sur la defensive. Dana lea corn vou, & ce moment surtout oA vous
dop.ule p .u ,avec une complaisance calculde et bats de nuit. A lest (d, la Mouse, avez lini de gagier tons les cuurs
dopoule est veill par un agent ancessaire. les Allemands ont t0 chassis de sans avoir pourtant compl6tement
at srei6 qui lui fait subir un o,,urtn le gouvrnementne mn- leurs tranches. Au sud d'llarcort ralise tout ce que vous reviez de
dUtieux interrogatoite et I'invite pas ,ode blessed &.Beorlin trente prisonniors ont etd canturds bien etde beau pour le pays. Les
presenter au commissariat de C'est deosa part une rnlhode.II vent JACKSONVILLE. LP warf No 2 et traces do votre passage dans notre
er. LA, novel interrogatoire que la population n'ait pas le senti lea stations de la line du chemrin pays sont profondes, mais le vide
ais de comparaitre chaque jour muent trs exact de ia guerre. D'ail- de fer sur la c6te de I'Atlantique le que votre depart laisse aux c eurs
elm1me heure.--Pour M. Likiar- leurs cela ne rdussit pas car. A Ber long de la rvibre ont ete brl.hs de vos employes et de tous ceux
.Ie, qui a faith plusieurs s6jours lin, or aspire ouvertement A la paix hier. On value les degAts A 100.(00. qui vous ont conn a ne sera pas fa-
n, la remre impression est e erli, Likiardopoulo passe On ignore la cause de I'incendie. clement comb. Nous croyons ce-
1smante.erlin lui apparat sale, & Dresde o i y avait plus d'ani- Quarier ral au eque 2 pendant bie si recent qu vo-
uvement, sans vie. A ca nation dans les ruses- A cause des dlaireurs indiens Apaches ont pris tre digne successeur poursuivra
mUvemet, sans vie. A cause ato le. Balkart dns le recent combat centre votre (euvre avec la mmeo intel
al et des rues, il achte e.o a our, anet h les ba des d'insurg^s A Ojoazulos,,ligente energie d'ailleurs commune
galoches qu'on lui aurait comp- et o la nurture, nota en et 50 insur"gs ont ete tuds. Ces in A votre Peuple et d'avance nous
agure fr. et qu-il paie 13 dia nda un. fa lle rice pro diens ont charge de front A I'arm4e lui offrons note enter ddvouement.
SCest la dernire paire, luip are du granddomae aux nche. Acceptez, Capitaine, avec mes
tla vendeuse, vous n'en trouverez environs doe la vlle, i entend ces NW-YORK,. La Presse announce souhaits de bon voyage. tous me&
ale part Berlin, car il y a plus Saxons se plaindre des sentiments qu'un bataillon commander par le voeux de succ6s dans la nouvelle
n article en caoutchouc, pas qus sentent autour eux, dans le major Hall eL consistent en quatre entreprise que vous alles diriger.
e des jarretidres. nonde enter. et en rejette la res- .ompagniesa expdi Santo
I 1ns n'iporte quel agasn de posabla Prusse, sur le mi Domango et quil eat te nporairement Puia MM. dRobert Holly, lu no
1, on lteneff les deux avi t arisme pruss.en. tC u croeu rae de I'stelier d-i Service hydraulique, j
wants, atfichbs c6te cte: : Par Quaud viendra la dkiaite, l'empire .Alex. Lavaud prononcrent des pa. q
Smanue das cte Aca t e : a llemand ne sera plus uni. roles touchanies.
.n manque de caoutchouc, de de p Le colonel Waller prit ensuite la
er et dn e main d'oeuvre, les P. C. Pabst.. parole pour filiciter les nombreux
hchrcandts peuvent livrer les Paris, is Avril 1916 a employs, qui par leur intelligence,
a ise. A domicile "-"Faute f *)a dleur activity et leur ddvouement i
aikres premiidres. la fabrication LA IN A UEMAIN e ( i e Br i avalent facility la tAch.e Les paroles
l-s Iordessetc..46rant suspendue d E VET Zue Colonel furent salutes d'unani-
acheteurs Sont pries d'aD otter e- ---' EN VENTE CHEZ rumes applaudissements, car elles .
Sficelle ou d'e-- p s apr contributrent A entretenir I'espi-
Snon ficels center es pa- Maison loer 1. J. Bigio CO rance dans le cour des braves gens
Pg wertheimer s grand ma- qui manifestaient avec tant de since-
T. ou la foul, Titz, Israel et A peu de Chose, bien situie, en Engrs et en d 1tall ite prouvant qu'mls savaient recon- v
- ame fuln e autrefois se pres- face de M. A. Villejoint, eau, basin. Angle des rues Courbe et "csar iaitre leurs bierfaiteurs et temoi a
[, at da les magasins de ecurie, etc La meilUeure et la plus bygimni- guer publiquement leur gratitude.
S t d*m8 i *l o.Y a d'ache-I S'adresser & M. Maurice Hogarth- que des bitres. 1 Des applaudiaemueat clat64at


pour un soubait beureox dc l'Ami-
rat Caperton oit la musitlue extscutst
1'hymile stational amdricaiun .coutd
religieuaentent par tous lea am~ia-
talits.
Oil passa au buffet qui t~tait gaflhl
de fa;n A conteilter cliacyan.
t'uis lMelle Lily TafIdy avec
Part. qu-on lui conijattidit le conte
suivant qui fut ti es app'audi ;
*[I 4etait une fois, dans une lie
inerveilleuse et luxuriatite, une vii-
le, 6 contrast, plongt~e (hals l'itsa-
lukwiWi., la pauvrett, la crasse la plus
iiitecte ; or, ii advitit iquun jour.
utn certain voyager nillsboss gros
capitairie fut Par boiulietir chargi.i
do I'aadintnistratiu,, do la Cite.
*Getait uiie tacho, ingrate ofa de~jas
plus d'un avait failli, tactiie J-attant
1dlus diffelctileequoI'aplmthie. aaladia
contagieuse se'vissait dati-3 lo pays it
1'6Lat end~inique.
aNotre boniiomnme auisiLC4 itis-
talle, clievauclia A droite,.1 'ugunc(At.
so glissa coijte lTonLtl iNoic! dans
tE)us les foyers, SOigila les mais. iii-
cita les autres aul travail, loit~elia
d exeinpic ol miettatit im i in'iaieIla
main i a IiA te, resta'mm I es h iou
taux, construisiL des Iispbice, pmir-
gea les quarters des in~asinos. fit
couler i'eau des I 1tiilieS, aba)doL1-
tltes depuis un si~.cle, Iuabiu title.
j)opulatot~il oisive, pai Ist-tisoit aUSi
tr~Avail luiotidiei, tr-aiisfu~tmiua~ les stm-
tiers~athinpts en avenues supIerheb et
dIuii dopotoir fit la coqunette stile da
Glalt-Varmt4tes quo vous, aimaez Lailt.
meis enfatits.
erAinsi datas uilssii~clte, Aa Iv~eilee,
aul clair do lumie, leif-5graan'-maees
coliteront a Iciars IpeLts t.iidauimts. as-
sis autour d'elles ena dtlvomit lIa call-
iie sutero la. I eiide' duiCapiataimie
lltosell, (Jul Sent auss ijpia palrze.,(lit
cell do Cadet 11ousselm.
I. Aminial eL lu- Cl3o:iA 'Is! re~ii-A
renit Cllsui~to et [a rete ws j It11
j-isiltiaa uic 11ure assez awtiac.e
daiis la nuit.
Ilieteuicoux COX Ih, co wna!le ccapt.
llosseJI pemuvemil t~tro. lLisailn4i
eii triomlijhc'stir l105 pi)tfll&s de lit
foutlo et mntiritter Iee I fhoma1gc.s dt
po;uulatioiis recoum~aissaipti~s.
Nos eomphiniileiit-4 A MN.%[ Charte4
MIoreaui, Stiles. lolaticharud- Steveiu-
sonl Vmiveie, etc ainsi qu'A [a diree-
tion de Citid-Variea~s qui (Nt tpis si
Piet] arriver ba orginiser Ce~ttebelle
manifestatioii.
Nousslne devois, pas oublier M~r
Dominraid (lii so depeiisa avece ner-
gie dans la circoii4&amictoet iuleitO
biema *a part d OIoge-s



Falits Divera

RUNSEIGNOE~LNTS
Wt;TEORbOLOGIQUk.S
OIJSERVA'FUM I',
DU
SKMINAIIIE COLL.%GE
S A I NrT-e.4furlA L
hlereredi 10 MIai 1916
A 311DI


Barom6tre


761.4


I minimum 20.A
Temperature
maximum 27.
Muyenne ditrne 23.5
Ciel covert. Etat de Nord. Pluie
le I h 4o p m ju7qu'. 7 h. mar-,
uant au pluviometre 86,4 mm.
O:age A i h. a. m.
Baromitre constant.
J. S1KB Ia
Le Bar de ITai m"
Se recommande pa des coa.sorn
nations de premiesichois t: un ser-
ice ne laissant rien i desircr.
L'ancien Bar Fin de Si cl est de-
enu, en eftet, le rendtxa-vous de&
amateurs distingu s et nous eap..
;eons nos lecteurt A sy rcads epw
loule.


isMoil


is Moil


S.


OU OTI DIEN


- I 919 u


waism"note No..3747








________L3A TIN


Cla~a-PariuiaM
Nous rappelons qu'A la represen-
tation de ce soir le Cinema-Parisiana
donne le film sensationnel: eMortel
famous a.
Tou% les amateurs dart ont d&j!i
apprkci,' A sa just valeur, le grand
drame italien que le public port-au-
princien applaudissait, il ny a pas
Iongtemps.
11 sera donneaussi un grand Pathe-
journal qua montre les divers exer-
cices des armies allemandes.
Ce cera done un nouveau success
pour le Cinima-Parisiana-
Us bean Ira-ail de
I'artisle St-Ctraud
A la t ie de mardi, A Cink-variates
on a pu voir un magnifique portrait
du Lapitaine Rossell. le heros du
jour Ce portrait que chacun a pu
admirer pour la ressemblanct et pour
le fini, est I'ccuvre de l'artiste St-
Geraud don't !e talent, chaque jour,
se perfectionne.
Cercle e Ideal des Jeuaes
Rappelons que c'est samedi 1:1
Mai it 7 1/2 lieures qu aura lieu it
Pai isiana la deuxiutme reprtsenitation
du draine L'Amour et I'Argent de fent
V, n~l~ji.. ,,j a I i l ,i.i,* A~i


I
I
I
I
1


INon denrdes
4 Etranger

DENREEi ET PRODUCTS HAlTIENS
DIBARQUIti AU HAVRE REL.VI DE
FEvaRER 1916
Aquin
2? D6cembre 1915.-Le Gallion.
io sacs cat 9250o k.-7 sacs cacao
52o k. Bois de cam pche 724-748 k
RaLEvE Ds MARS 1916
Caravelle-Port-au-Ph nce.
261 .acs caf6 a2.joo k. Cuirs secs
5po k. Feuilles de Latannier 00oo k.
20 balls coton 4.oo k.
Gonaives
3863 sacs caf 167 700oo k.
Petit Go-ve
2.56o sacs caoe 210 4oo k.
Jacmel
3128 sacs caf4 281.5oo k. Ecorses
d'oranges t 1 862 k.
1616mie
1.143 sacs cal o102.9oo k. I1o
si:s cacao 12.2oo k.
Cayes
e 161 sacs caf o104.5oo k. io sacs
cacao 786 k. Cuirs secs Soo kilogs.
Cap-Haitien


aLoccares -so rt 4-)1) 1 sacs;ate JoO jUUo IIOgs, Comme suite des succks obtenus IA Camal de arseIle an iRh6ae cave r acmel.
Let;cartes sont e veuto au |>rix Fortde FranceAquin WPAlr- POU-.NEW-YORK
de deux ourdFort d, au azar Cenral, Cam e 77Frane-Aqui22 k 7 sacs ca- sur la hauteur 104, nous avons pris Malgr les diflicultsa ,iui sont le SI PRINS DER NEDE
d e deu ourdes au zr entra Cam he 774 72 k. 7 sacs ca d'assaut diverse tranchbes au sudde consequences de la gaerre le per- 20 D NDt
it ia l'harinacie WV. Behuc, chez .\h16 o 7.ooo kilogs. d vers e 20 courant vena
Llonce Viardaux bureau du x No- Gzell--S. i Mar la colline 4 Termite **sijue au sud cc'nent du souterrai d ove, qui vere 20 courant ena
velliste a et du elatin a et au local Gazee--Saint-Marc de Haucourt. La tentative de l'enne-!constitue:ine des parties essoentielles meat e (Curagao en route
du Circle No 9 ue onnefoi. Campche 15 o22 kiiogra mme mi de reprendre avec de grandesdes travaux comenc e r:, onives, Por-de-P
Personne noe doit manquer a cette forces e terrain rd h pour construction d canal de et -ok.
f(te oft ii sera dounn do coistater le Demres el predils hiaTheis d*bar- forces terrain perdu su a au- Marseille au Rli6ne, esia j anj imu de t SS ALAS, vers le 23 co
talent des jeunes acteurs qui nettent g l ANew-YVrk nderat le *mis teur 304 choua. Les pertes de I en- achev. I a loinguetir total, dt.- ce nanl des ports du Sud II la
tent del ues acteurs qu nore vie w-Yrk dJiea l s nemi furent normes. D*autresicaial es, de 77 kiloinmtres. II so rectement pour New-York.l
ellh relief les ineurs o tiotre v de Janlir 11.6. attaques frangaises sur la rive est de compose d'abord d'une parties mari-AHT
A arsiana done. samedi!.. Pares stana Meuse dans le district de la ferme timne, traverse ensuitc en ligne droite Auc. AHRENDTS. Aet
Par lcs steamers hollandaise de Thiaumont n'ont pas eu de par un tunnel de 7 kilottr,..s, Ia
A Sanlo-Dominge ickerie Colombia, rion succs. Le nombre des prisonniers chain& d, ih.ve. lonaie los (tants de
,la saiatou est cai, i Sant,,- Cap-Haitien fait en cet endroit s'tl6ve A j o.'f- lolbon et do lierre, ei '!iniate ho
LDoiuig,( taut au t)otit deo ue aui,- 7 balls peaux de chores 667 I- ciers, j75 homes, et u6 homes canal de Iouc i Martigtcs. traverste Depuis 40 ans is
bles,,s, 9 mitrailteuses furent praises. I'etag doCrot por t/I
iCaIA15 45Au joiloit devue iidicaia. vres. Sur les autres points du front ouest Pot de oe liiali .
Port.de-Paix.Lesoterrain do lov a 70; 1mVtres
Le *Sacramento. 2 balls peaux de chvres 282 n'ya eu que diverse entreprises lo r et ; an.tres larg.l
lives, I ball peaux de mouton a24t-le patrouilles qui urent routes M. Adrie Artaui., pI side. t dl I 7 s Eno's Fruit Salt)
Ce bteau de guerre airiainI est lives I ball peaux de beufs 497 d un complete succs pour lest Alle- Cliihabro de Commerce dol Marei!,le, t s ps rand. poa,tt
entrl' heir apr-4s suidi avec lc major livres. mands datsa ui i deptlche adress'e an, I'r.- SANTI, Ia BONNE MIN
Little, ch-.t de la Gendarnerie. Gonaives sident de l l .publii'1, Pici.e BIEN-iTRE a ds millions do
SI lot boisjaune 2. tonnes .2. 25- coimen s-'t 1'tnpoi tance de l'uucvre t :s- le mnijllear renideo
LAirals ca o lives, lot Cgaac 7 e accomnplie : CONSTIPATIOI, excs deo bile,
Est pati ler par le Dolpn or.nes a5.120 e lot dea camahe 2 ton- Avis eNous ie croyoins ps Ioivoir, DIGESTION, lesn aux de ti6te.I
our ,, tl' Va p Ci laisser p sser sails vous en fajira 'rets sanig et FtTAT FIBRL
Sou' a ,-I)ost'igo ou va l- nes, 15 balls coon 5.o079 lives, 7 Je. soussignt. Direcleur de I'Ecole part la r'dassile, eae pleine g~.rIt'. d. s 1n ,ot est agr6able.tsonactime
tier la la.uiitii. balls peaux de chevres 3.492 livres, de garcon ,de Lalue, announce au'cette utuvr ,l|tio vos ave/. Iner, Pa : .1 : ,inm n tide perts do temps,
I sacs cacao 2.r5j livres. public. al conmnerce et Ai tous ceux voulu visitor e1- 0 -tobre 1>1 ,t s"., '1i9nent ,n verre d'IEO'PS
Le saus fil Saint-Marc A qui il appartient qu'un rect, por (qui est sanis lrtecdent datns h, It- i o- SALT. En-n iprenant tous les mati
I lot camrche 80o tonnes, I lot tant ma signature pour le clhine de e cormin- larger de canal so,tt1.'- #t-/tr hentnt t une grand* amli
I -,. de perturbatigaac 89.6oo lives, it balls cotton ies appointements d'Avril 19 s'6 rain. -t. tat a nr l. La nours ra
,|-, .S I ls .i a etre. oblie de 3 liver es,6 bales peaux de beu vat cinqluante gourdes est adi- Elle fait le pl.j g,'.,Ia ho.n ur 1- ;,t%,, I ra i terror ul
r 53-I' .-- .e pl'sent annule cette pi6ce, aux ini ,iiimU' s, "it I' tertt"ej|,' 'l, ei.u et ai,* v-,,, l rojiverez vofe o9:0
Notis aur'Oas probableinenit de- 1 456 livres. i ball peaux de ch1- outes is tiles le inontant de perin'ttez 11os, al'zjouter, a ilotiC. II ..st n e avoir te, ours ea
a ls uteessantes dpches u vres 69 l ce nois tant d jh perCu. Ch-unbre do Coamnerce, uitl a ,ists. :a;r' tn t a,#c s ,o eno eage.
sount devoenues idispensables it nus Port-au-Prince ti pour obeuir la larger Ise at EN t.
ecteurs. 7 5 sacs guano 64 960 lives, 2 rort au-Prince, ce 6 Mai 1916. et pour otei sa charger t hrtalseI SEiLS FABR CANTS: J C. ENO. Ltd.
sacs catM 240 livres, 9 b.lles coton D. DESHOULEAUX AMBROISE segments do dp1einse, daus le but d. En -nt ednstot 01e iTA
Aesse de Requiem 2.592 livres, i lot bois jaune 19 840o mainteni, A notre pout et ai notre "-"m"dnso"e"
l.eConse l de i'Association des an livref. 3 lots camp&che 397.4os Ii- -- pays le premier rang da'*s la MWdi-
:.i-n.ecs hlvves de Ste-Hose de Lima vres, 85 sacs os 8.570 lives, 8 balls terrande et de lui ass.'rer nllo po-
avite tous les inembres actifs et peaux de ba~uts 2.58o livres.s h.aies lOCumeteU 8 sition ecoinomnique grandas-aite pat-
sonoraires. tous les ainis de I'(.:,. peaux de chevres 2.68o lives, 75 ui m les nations du globe ett er) o iJl. .eSlOr
rve i assistar ia la Messe solennello peaux btrufs 920 lives. o Uc y i Le s rernries d er a la Baque I Le maitre-taillcur ava
le ltequina qu'elle faith ceklbrer it Miragoine -- de Frdae,.. meant conu dc tou la R
a Calhedrale, le jeudi 18 courant, it i balle peaux chines 400 livres, : Au course de la se.taine liqui a pris mvien de retourner de so301
a euaetmoe te la itevarende Merti caisse cire 175 lives. SLITE & FIN fin le 15 Mars, quitre millions d'or E:ranger oit il s'est misom8
aiue Eustochie, dectdde a Paris, Ie latmie ont 4td verses volontairement par le 1 Ernees et des
K Avril ecoule. 7 ba lcs peaux beufs 5.498 lives Le reudement des imp6Is frasfais public aux caisses do la Launque de oes densrpu mode et des.
277 sacs cafl 49.392 livres, 4 ballet Les recouvrements effectuds par rancece s resporte, ia ce jour le ts les pludes cosentes.
Remercireels p aux chavres 5J2 livres, 7 sacs ca- I'adininistration de I'eniegistrement total des reserves intalliues du 11 offre des costumestI
Mon.ieur. Madame T.moth- e P- cao 1078 lives. 7peidant le inois de Fevrier 1916 so grand tablissemnent linancier a la soins et A prix moder6s.
Monsieur, Madame Timothe P.- C 1 sont dleves A 48 704000 trancs co sommeo consideaaile de cinq mnil- Rue der Miracles ea
et et les autres paren-s remercient Cayes I tre ;:i.93.5'O francs en Favrier 1915, lizards 23 nilliuns de francs. Banque Nationale.
27 balics peaux btufs 4382 li-I
nceremeni ous ceux qui leur onso une diflTrene-e en plus de 32 ;:1
onn des mar ues de, smathie vrcs, 7 balls peaux ch1vres 1413 ,..,,. 10 n., 101o t une m noins, -


officers et 1280 soldats non bless6is .
turent faits prisonniers par nous.
DWi efforts de I'ennemi conre nonre
position sui la pente A I'ouest furent
parlout repouss6s avec le grandes L
pertes. Un combat trks furieux fut
engag I rest de la Meuse. des deuxs
,6tes de lafeiam 'Thiaumont ; A I'est est prescrite
de la ferme l'ennemi employ aussi
des .noiri parmi d-autres troupes a; I un remade
l[attaque 6cboua. 3oo prisonniers fu-
rent pris. Dans ces comb.ts men- 1 l'Anemie, le
tionn6s on put reconuatire des trou-
pes fralches. L'ennemi employ a Tubercul
dans le secteur de la Meuse, y com-!
pris les divisions uses pour la deu-; Aawr,=-v Am faiblesse g&
ximne fois, apres avoir completI6 .* co portent,.e g
leurs cadr-s, j divisions, ce qui si- cotte marqu'.
gnifie largement le double des for- -__
ces Allemandes qui sont les atta-
quants. Sur le rest du tront rien rects e unt. an couira de Fevrier,
d'impurtant A part des operations de 6levds A 216.531.700 francs. en aug-
patrouilles pleines de secces dans les mentation de 40.501.000 fraacs. soit
districts de Tiepval et Flirey. Deux 19 7 pour hu0 sur les recouvroments
biplans fran.ais, apr6s un combat del915e'. eu diminution de3:7.21M.900
akrien, furent precipitts A terre eu francs. soit seulemeut 1:12 pour 100
(lammes, du c6tedeFroi de Terre. sur le rendement du mois corres-
Rien de change sur le front orien- pondant d'ine anune nonun le. I.es
tal et celui des Balkers. rasultats du miois deJaivier faisaient
respectivemnett apparaitre une plus
QUARTIER Gi-tsfRAL ALLEMAND value do 13.5 pour 1) .,r l 1915 et
SMai 6i ALune moinas-value doe 19 ) pour 100
9 Mai 1916. sur la nor.male.


kulsion

e par les mn-cn* o

excellent pour comlibd
Rachitisme, la Broncd,
ose Pulmonaire, et t

nerale de l'organisme.





PaRCcHAINS nPa-Ts D3 D
Le SS 'NICKERIE" a
York le 8 crt. pour Ca
Por!.-d 2-P.ix, Gonaives,
Pri-we. P. tit-Goive. CaM
S" IRINS.FREDEI
DRIK. vvr le a12 crt. pour
de-Paix. St. Marc. Port-a
Miragodine. Petit-Golve.


4d
14



2



rl
sl
do


occasion de la mort de leur cher
petit Maurice, decod le 20 Avril, a
rage de deux ans et demi.
lJermie, 5 Avril 1916
Nedvelle la maim
Entre automobilistes :
Oui, mau le jour ou vous
dcrasez quelqu un, c'est gravel
Ce nest grave que quand on
o'a pas le temps de filer!


Madate Jus tin
LBareau

Vient de recevoir par le Mon-
trial utn grand assortment de
marcharandses :
Chapeaux garnis pour dames et
fillettes, Fourmnturespourchapeaux
et former, .parterie, leurs, plume,
velour., t uffetas, vougde, satin,
crepe de chine etc. ) CapeliUs la-
ise, kiMoffes pour robes FIlael-
de pour qdlets


lives, I caisse &ille 32 livres, 4 value de :31.6 pour 100 seulement,
sacs cacao 635 livres, i sac cafe 10o. par rapport au chiffre du rendement
lives. j caisses cire 6oo livres. du moias de Fevrier d'une annie nor.
Jacmel male. Cette proportion est la plus
300 sacs caf6 472J livres, 9 bal- favorable qui ait e:6 atteinte depuis
les peaux ch6vres 6'49 lives, a bal- le debut des hostilities. Le relive.
les peaux boeults 89 livres. me*it continue de certain products,
Total 4.503. droit d'enregistrement sur lea ven-
Tota J- .tea d'immeubles, et droita de tim-
bre sur lea elTtsa de commerce, est
I'indice probant de la reprise dies
transactions civiles et commercials.
La gue Ire L'examen des recettes encaisstes
__ par I'administration des douaries faith
4galement constater des resultata
QUARTIER GINiS RAL ALLEMAND, favorable. Leaos droits de statistique
8 M?4 9E Let, de navigation sp6cialemeent sont
e progression notabTe. TLea piroduits
trecouvres par cetto administration
Pendant ces derniers ours, les atteignent 86.1 54.oCO francs, d4pas
operation A l'ouest de la Meuse. ex6- sant de 55.0 pour 100 ceux de Fd-
cut6es principalement par les braves vrier 1915 et de 28 3 pour 100 ceux
Pomntraniens et sous de grades dif du mois correspondent d'une annAe
ficult6s, mais avec pertes mod6r6es, norrnale. Lea recouvrements opArds
furent pleines de success' pa, I'administration des contribu
Malgr6 une defense tres tenace de tons indirectes accusent une aug-
la part de i[ennemi et de turieuses nIentation do 0.9 pour IC0 sur F6
contre-attaques, les Allemands pi- vrier 1915 Les unonopolos continent
rent l'ensemble des tranchkes et la a donner dea rendemeuats satisfai
rtsant, notamment lea tabacs, qui at-
pentenord de la hauteur 304. Les Leignent. A peu de chose pr6s, malgre
Allemands atteign:rent le sommet 'occupation d'une parties du terri-
de la hauteur. Lennemi a souttert toire, lea products de Fevrier d'une
des pertes extaordisairement grat- ann6o normale.
d It saIateos ct saia g- 4 0 Da rasaeabe, lsa imp6t indi-a


B. Cerniceciaro


ATeg6ociat i


Cons inataire


R:), ItUE IiOUX, 38
AMise sa reinaraqualde clienlle qu'A part son grand
marchandises diverse loujours renouvel6es, elle vient de"
I es specialists uivaults :
Un granl assorniseait de phonographes *Victors aved'
cornet, disques, siguilles etc.
Des filtris a eau de toute dimension.
Huille ,l'olive, fromage et morladelle d'Ilalie.
Sardines, anchois etc.
Pomines de terre par caisse, paper emballage par rais,
a Toli speciique, contre la dyspepsie. -
tUrodonals le souverain pour les rhumalisants.
'Tricofitina a pour I'elimination des pellicules.
La mason debile aussi la faineuse bire e Pilsner'
blon e d e Iubsan et llerrmann,la meilleure et la plus
dee du inonde.


En outre, une grande vilrine a vendre.
Achat de diamant et vieil or.
PortauPrince,3 Avril 1916


I


I
j



<