<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02598
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 8, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02598

Full Text





D~a~msaMUh.3744


011155 CIETIUII


Lumit to.


Q26nent-MAGLOIRlE
DIRECTEUR
ABO14MXZMHTS.':


On Mois ;
Trols Mois

On Mois :
Trois Mlois

rrois Mlois.


POnIT AU PI'iNCE


DL)PI' AXRTOEM*EN TS

;rI:tAN CMiR


2.00
5.00


G. 2.20
* 6.00

(G 8.00


6


j.


OUOTIDIEN


REACTION AL)u1N*ISTaAT1OI14
Angle des Rues 1'orou & Aundricaifl6

Lesanamexces sent reques:
A Pear-Au-uatiocu~aux bureaux du journal
A P~Aws: cbtz L.Mayecac & Cie 9, Rue Tronchet
A Louaass: ches L. Mayence & CO. 19. Sam2g
Ludgate Hli
A Dnauzx.1chez Rudolt Masse S. w i9, Jenasaler
Sirasse 46-49
Naw-Yosa Universal Publicity COMPany 45 WOrN
54 ski Street
Lms manusjits insdrds ou non me swat pas readaef

Abotoumswgs3 & insertions payablea a:~waum


miques. jonets, c4raiq(o-4 bi ib is est tout ce qu'il y a de possible. H0oui11s (do proTSS
f 1SI laterieo maroquiuaalie, paraf.meHritE tout cas. l-Etat-major allemand a a fl
IDoc um e nts s u r 1 a Querre. tandisa que lhsitel d,( ia Mautualite dre ce qu'l, cgagnera A prendre la
abrite la bijouterie, I'lorlogerie, I'o place et ta-mor franais, par
f6vrerie et les objets religiex. Le place ; et 'Eta Ijor franais, par
La Belgique ella IFramee Ipeut so modifier, mais elle ne rv- nombre des categories d'articles el contre, est asscz clair6 pour corn- D^pches du 5 Mat 19t6
La B iq la Frace eu so modir, mais elle ne r vente a pas do i10), claiffle prevu prendre qu'il taut la dileadre A tout
tira pas une teinte uniforine. celle au dbbut, A J.) et la listo s'aug. prix avec le plus extreme acharne- PARIS.--Les troupes franchises con-
En presence de M.Rlayinond Poin d'une sorte de Siint-Empire germa- mente chaque jour. L-importance ment. tinuent leurs progres en avant sur
ca&, President de la t16publique unique, plarodi et resurrection du du chiflre des trainsactiois eitec- Oi parole baucoup des pertes for-, les positions allemandes pr6s de
francaise, une manifestation solean- pass. Les lutenots ethitele s qut tues, le nomnbre des acheteurs an- midables des Allemands mais on Verdun. La nuit derniere--selon *n
Ielle,organisde par I'Alliance francwo aurout prouve leur vitality liatront glais, amuric tits, espagiols, italiens doit bien comprendre que la line du bulletin du Ministre de la Gucrre--
beige, a eu lieu ai Paris. le 11 Mars,. pr s reonstituer etpar r en t suises, qlui arrivent tous leS front etait, dts deux c6tts, revenue les Franctis ont bombarded deux
Sronnegrad Paul Dsmp ctanelapr atinoespisere mirili e d au souffle en- ours Lyon. per, netedt devisa tellement torte qu il fallait bien qu'A tranch6es allemandes et en ont chas-
ident de a habre des uts, faisant de la paix. Les petites nations sddrable our ur la i un des deux advesares con- s ennemi.
a exalted en ces terines eloquents ,'oublieront i s alors ce q elles Live d c ge ie. ov,.lle set tae le rifice dhommes MARSEILLE .- tre orp i
hibrolsme de la Belgilne : devront A Ia F'ranace Ce sera u n des m4nifesLation do la vitalatl ,cono- nciessaire pour la torcer.En tout cas. porlant de troupes Russes est arrive
ChOre et noble Ilelgique, notre plis beaux titres de gloire de votre mique fraicaise est done de nature nous sommes habitues avec le chiffre ici cc martin ; il a i i nun.1diate-
sang coule pour ta libert., coinine pays Messieurs. d avoir ete le prin- d justifier toutes les espdrances et Jes pertes allemandes pour que nous mer.t dirige sur ie camp qui lui a
too sang a couple pour note salut. cipal en"nemi, cominini vient do I'ap- semble appeleo au plus bel avenir. pensions l'armne allemande en ktat dte prepait. Ce contingent est le
Ta chair est notre chair. Ta sublime peler Guillaume Is des o ppresseurs (A stUivRK) de les supporter depuis pros de dcux quatraime corps de troupes Russes
resistance a sauv6 notre civilasatio. et valeureux soldat de Iad ans. dbarques en France pour coi
O, que tusois, en Les ils disper dal i desl M. Valde veId,. mnistre 0 1' ---L------- O n s'impa'iente de la lenteur que buer avec les Allies dans leur lutte
rs, e tesd laio 'ers, tes i d'tat de elgilte, a p s coni e mettent les Allemands A se rendre centre l'Allemagne.
ns, te ouvriers,te i t ravlllell.t s silt leo but vders lei.lpel tetidetnt les Pabst.. maitres de la place Cela vient de WAsIINGTOsx.--Des rapports satis-
de la pensee et de la plue, en ltes efforts des deux pays et do totes ce qu'ils ont fini par donner au faisants ont did envoyss' ici par le
soldats opiniAtres, ell tes echevins les puissarnces do I'E itente : a (e '... monde IliabituJe de s'emparer des Gnedral Scott sur la situation mexi-
et tes bourginestres salis peur. en ll 'e1 nous voulo0 c'est ci 0Inl vosaS The fa;:ais ilwa.kete Beer places tories en neuf A douze jours caine. Les troupes amnricaines n' -
tes prdlats pour qui la foi no fail voulez vous mn:nes, car pour vous, comme A Liege et A Anvers. Mais ront pas plus de h-avant au Mexique;
ad'un avec la bone foi, eni tes gou- coming pour nous i sagit et it neie EN VENTE CHEZ nous ne sommes pas si 61oign6s des elles seront rappelces lorsque Car-
*rnants, en ton roi, qui fail penser s agit que de lgitame defense re- temps oCi les sieges duraient jusqu'A ranza sera capable de manatenir
an motsdeKant aDera chosestine ou sser eivasiona il ior s ored' e. e I. J. IO '0J an an come A Port-Arthur en go4 convenablement l*ordre sur la tron-
jours grandissa te : le ciel etoil sur paix durable en Otat. a tout jainais, En gros et eu detail Cc nest pas parce qu'ils sont uu tire.
Ma te et loi morale dans on aux gouvernemnouts de proie, la Angle des rues Coaurbe et Csars people admirable quil taut A chaque 11 est rsuhlt de la conference d'au-
ur;en a rene charnte, toul tetion de saaquer a des pa La miller et la plus hygi ois leur demander des prodiges jourd'hui, que e gouvernement
courage. elle aussi, tout itetelligaenc lbres. a des nations en annes... Si que des bihyes.n- Co:nbien de temps ne sont-ils pas me3icain a ac:ept4 les propositions
t tout devouement, 6 Belgique, ( le es.n onarchies centrales devaient resits devant Ossowetz et Varsovie ? des Etats-Unis. L>. g.1nraux Obre-
&a second patrie. je venere en ton I eemporter, il n'y aurait plus pour Mis quand les jours de ces places gon, Scott, Funston et Pershing re-
Iapure cime de I'idaal Ihonneur! les peuples d'autre issue quo de Rtaient competes les dv&nements pr6sentaient les deux gouvcrncments.
t Et nous Faraidrais,eni cette heure Sannrer jus.u'aux dents pour lea r AVi*nt narch6 avec la rpidit4 de LoNDRits.--II A t labli que trois
d danger et de Kloire suprmanes, luttes notivelles- i' ,:lair. II est encore a supposed que et non quatre des chels, dans la
ftoouvelons ale le sermienet sacred de eSm aous triomnplhoin. au coB train i'Etat-major tranW.s n'est pas si d&- r cente rebellion en IrlnJe, ont
af pas dsposer les marines avant d'a. re, if suffira, pour iie la paix, Iat rue d esprit militaire pour ne P.passs en conseil de guerre et ot t6
aonr antsablcette l exist ce pai noduratbon soit ale a notre force, avoir accumulI A Verdun toutes les fusilles. come il a t oflicielle-
'uis, M. Garton do Wiart.inmaistre Et pour qu'ii en soit ainsi. I'Europa Des operations importantes ont recettes de defense que 1'expdrience men: annoaeo hitr.
do la justice beige, a rendu hoin peut compte.. a le droit de computer lieu partout sur le theatre de la guer- de 20 mois de gu.rre a du lui sug- 188 personnel sont a l'hdpital A
oge de faConi ion anoins saisissan sur la Franice. 11 faut que la France re, m iis aucune n'6gale celles qui grer. I% se trouve, dit-on, autour de Dublin, des suites de la revolte ; 66
'au i61e lIberateur joud par la conserve et soil conserve. Puissent ont lieu autonr de Verdun. II semble Verdun, dix-huit lignes parralldles de ce nombre sont des soldats, et
France dans la guerre actuelle : ces deux mots, appliquids a tots les anmne qu'on oublie ce qui se tait de defense et quatre-vingt huit tor- 22 petsonnes ont ltd tuces.
e A i'heure sombre oi nous sone- peuples, maitre0 desonnais de dis- ailYenrs pour concentresa pens&e teresses. NEW-YORK- tiviron 66.ooo fem-
M, la Belgique, enchainde et poler d'eux-imnes. tro et rested sur ce seul point, car it en'u aut bien Des a umeurs de source alliLe di- mes employees dans les ateliers de
tte, ne repond que par un stoi- notre programme., la peine tant pour les amis des Allis sent qu'on a aussi fait venir devant cor.fectiomn sont en gruve aujour-
ie Impris aux violence conmane La fire de Lyva que pour ceux des Teutons. Ve?8un des generaux en proportion d hul, sans aucune apparence,d'en-
ia insinuatios qui alterinet dasondOd
systdme d'oppression emuployd par L'Allemagne encercide (ses navi Nous devons noter un notable e son importance. n it que ces, 'ente entire ells et les proprietaires
'eunemi. II voudrait que. lasse de res mtant bloquds dans lea ports) ne changement dans l'opinion des cri- Beseler "'assassin des places fortes", de ces ateliers..
.ir, elle imnplorat la paix d'une recoit plus que difficilemnent quel- tiques trancais. Verdun ne serait plus selon Faguet; Beseler qui, avec Lind- Les promotrices de la gr&ve out
iote qui se fasse entendre jus- ques-uns des articles necessaires a l'imprenable, la place des places; zemann avaient a broy6 !es ajtfense declare que 25 6 ateliers sont at-
a'au HAvre. 11 se latte de I'obliger sa vie dconomnique et a sa subsistan- I'mnexpugnable, la forteresse. Nous exterieuress de Kowno et de Nowc-s teints par la greve, la plus impor-
trabir ses compagnons de lulte. ce. Aussi la fo!re de Leipzig. don't entendons mnme des reflexior.s qui Georgewiesk sous un *"vritabie ou- tante dans lhis(oire de cette inJus-
|Ptlea conseils d&tourni s de sa la renonmande 4tait considerable, n'a se isument A ceci A quoi cela ser- ragan de fer". Cette derniere expres- trie.
m, il essaye aussi d'influencer pa, depuis le d6but de la guerre, virait.il aux Allemands de prendre sion est de M. LXon Ple. le chro- PIr,rBURG.-Les troupes de. a
membres dugouvernemtenthbeige. offrir daus des conditions aa*ssi fa- Verdun ? Pourquoi sout-ils venus niqueur des Annales, qui decrit la Garde Nationale sont arrives au-
oindre de leurs ac es, t.ur ts- vorables qu'auparavaont aux ache- e heurter au point le plus so!idesur chute de Kowno et de..Nowo-Geo- jourd'hni dans la valise de Monon-
***meee sflit enterprtas, comn- tours du nionde enter cotte masse
Wnt1s, dematurts, colmme l'indica d-'chantillons de routes sorts, o& tout le front Ouest ? (.,e nest nulle- gew esk co.nme une de ces choses gahela vers miJi. C'est l-endroit o
II desir d'une paix sipartee, par le commerce des nations puise lea meat de la gloire quon recherche qui d6passent et effrayent l'imagina- les troubles ont cu lieu hier et o
aquella I'Allemiag,,e espere desagre- e.inents de ses achaages. Sur lini- pour le Kromprinz. ni occasion de tion et qui ont cc-isacre la rdelle su- les Usines d'acier de Thompson oat
ler la ,esi-,iac insurmonutable do tiative de son inaire. M. Ilerriot, palmer un succ6s des Allies sur un p6riorit4 de lartillerie allemande. et6 attaquccs.
"s advera m es. L.e people beige., asnateur du Rh6ne, la ville de Lyon autre champ de bataille. Que veulent L'histoice. se iep6tera-t-elle, en Trois des grdvisies ont kt6 tu6s
deasseuri, est i )u a soultrir jus-1 a voulu. ceLte annie. drainer au done les Allemands ? faveur des assassins des places tortes? I'usine par ks gaudes natiunaux.L'or-
ual heume de la lelvrance, jusquA moins partiellement, au profit de la La r6ponse c'est le chancelier lui- Elle seule se chargers de r6pondre A dre a 6t6 r6tabli cet apres-midi A
nheure de la j-tice et des inmevita- France, pour le developpemnent de meme qui nous l'a donnue Nous ceux qui s'intCressent aux 6vtne- l'Usine.
dres rparations. a I example de son son commerce national, io rende entreprenons sur un dernier mais ments himalayens de noitre poque. WASHINGTON.-Le Ministre Lan-
ratd cardinal, ctLte pure manage dup meot d'affaires de la fire do Leipzig cowtcu effort centre Ia derniire li- Tout ce que nous savons c,est que sings announce ce martin que 1 am-
1trolutismne le lplus ardeit et susciter pour I'avenir une con-
"La iBelg1,u dates ia nuit qui currency s6rieuse i aIsgrando en- ge de la resistance de Iennemi. depuis deux moisles Allemands pro bassadecr Gcrard a c.-bld qu'il esp4-
euuoure, dai's c silence de prison treprise germanique, en instituant I! est facile de remnarquer que tes gressent peut-&st, lacae ,&, ,mais ran recevoir aujourd-hu l 1 r.ponse
ui la separe diu ionde extdereur, a du ter au 15 Mars. une manifesta- grandes offensives ont cess6 partout. sdrement autour de Verdun qui voit du goaverncemut allenjand la der-
atendu en tressaillant le canon tion analogue sur les bords du Les batailles du ier de I'an en Gali- se retr&cir ch-tlse jour, autour d'elie niere note ambricaine, au sujet des
)ntain de Verduln. Ello a compris Rhone. cie n'ont tait gagner aucun terrain le cercle de ter puisque lennemi sous-naarins.. ,
'une partie formnidable se iouait lia Malgre les difflcult4s de routes aux Russes de meme que celles du n'est pas repoulte des positions qu'il CH~cGo.-William W liaun.an-
a ce (muuilet ou la vailiance fran- sortes resultant des circonstances mois de Mars centre le froit de Hin- gagne II y a encore jue des deux c6- cien arai du President WVaison, a tt6
111e sert de reinpart a la liberty presentes la tentative de la ville de denburg dans Its environs de Xaft !6s on regarded les dviements du arrkt6 ici hier soir, accuse de fraud
es nations cotre a puissance for Lyon a rencontr le succ1s le plus et de Lunabourg. lour comme le commencement de et de d tournament dans la 1 ullite,
e qua a June de lea asservir. Do complete. Tandis qu'en 1907 la fire La derniere offensive italienne a Ia fin. Combiers de tempsdoit encore recentetde la bauque d p.irg ics de
lle de Iavammce du mnlitarisane de Leipag, bien que centenaire, ne 6t brisee come les premieres con- durer la guer:e. Oa ne peut nulle- Li Sallt.
Pe etce Ldoi l ir du premier coup et e peie guerre tre le front de Borcevac. meant preciser. Mais ce qui est cer- WASSINGTQx..-Les ovations ac-
d re.t ues de vivre, do a'- ra saur6uuir 1200 adhereuts, don't les II ne restait done plus que le front tain c'est que lafin approach meme corJees A ThodJore Roosevelt,-
ur i.bremeit. d'apporter le huit cent stands so dressent sur ouest ou les Francas avaient pro- lorsque l'AIlemgne serait A-a veille lors de sa tour c dins I Amerique
Sd leur travail et de leurs lea spacieux quais du RhOne, visits mias. principalement avec le concoars d'un contlit av.r les Etats-nuis. Ce du sud, it y a plusieurs a a:nes-ont
au progress general de I'hu- chaque jour par de nombreux ache- des forces anglaises, quelque chose n est point vras que les Amracains ete surpassees seloi !es rapports des
at'LHstoIme nousenseigne que teurs de routes natioualitsa. Les de formidable pour le printempspro- venlent de la g rre. Tout ce quils personases qui accompagaient.le
re, europeen ae so deplace exposants sont groups bran- chain. Mais comme le fi Inackensen craignent, cesl-dire qu'ils aime- minist't Mc. Adoo. et qu4 soaelr
qu m uln istat soi la pous- ches. Sur la rive drote d slihoe6, le a Ma ,s A Sorlitzles Allemands raient la voir deerle pus iongtetips t.ut A Nortolk sur li ** Tcrbea-
sdcalotquorants et qu'il r~siste se trouvent les stands du v6tement, enl veront I'pmne la plus doulou- U WII A 4*uielaIe teur see apr~s texcursiom. A Rio lam.an
liuon e -u a i des for enlureront r'dpine ela plus doulou-o I a pat" pete ie. .,.see iaprdi 1'excursion. A do lanei
iprima.on. que leur ambition des Ioulrueri e la d u reuse qu'ils avaient eu sur leurs taveur la balance ducommerce.L'Al- l'Ambassadcur de I Epie
ell ua sa de mme cette fois ucit Sur la rave gauch,. sont in;- fio. Sj Verdun lotbe route la leanagame nCse laissera pas arracher Unrtannique accompaegaa personnel,
La force b rutale ne pout pa talles a .etallurgie, .le atiletil tnoe des forteresses franc use, deputs d-s muaius des arnes de defense li.- lenient les toaristes et exprima ses
i de. peuples qui out i- agracole, lea ndL.Ustlies diverse, au Toul jusqu A Belfort est prise a le- time. regrets au Secaaie d E at du Tr*,
99 r! La cearte d'KaropQ te .sbiles qce.. Le preodate cii- vr ct ma nouvceil marc e sur Pa Faca Sr C ^ sor de o pouvoir assia&r A*


_ I --- I I I I L II --r I


POIRT-AU-111UNCE ( liaili










PAms.-l-a troupes franglaes a-
gaeat toujeun du umtia dansies
environs de n'oinme Mort ; elles
ant consolidi les positions enlevres
bier t" la nuit dernier' a l'Ouest de
Ia Meose. Les duels d artillerie con-
tinuent vigoureusement par inter-
mattence sur tout le front.
WASHINGTON.-Le President Wil-
son a reou le rapport du General
Scott concernant 'Paccord avec le
Gendral Obregon. Ce rapport nest
pas encore publi ; cependant on
csoit qu'il pr voit le rappel des trou-
ps amricaines aussit t que les sol-
dats de Carranza auiont piouv6 qu'ils
peuvent contr6ler la situation. En
attendant les troupes Americaines et
Mexicaines agiront de concert, afin
de ddbarrasser la Sonora et le Chi-
huahua des bandes d'insurtg s.
LONDOX.-Le zeppelin Lo ao a t
chassE par l*artillerie vers la mer ;
il a convoy un moment et s'est
echouR sur les rochers de Hatse
Firth, Noirvge. Un autre zeppelin
du meme escadron a jet* des bom-
bes sut les c6tes de I'Ecosse tuant 33
personnel mercredi soir.
Ce zeppelin a ete detruit et des
hommes de son equipage ont eti
capturfs.--La situation en Irlande
est retablie graduellement, bien que
la fusillade des chefs de la rebel-
lion ait soulev4 de I'irritation dans
tout le pays. On croit que Casemont
sera bient6t jugs par un conseil de
guetre et fusille.
BERLIN.--On croit que l'ambassa-
deur Gerard a dejA regu la reponse
du Gouvernement allemand.
OW
CA mSenode noouvefo doa ,r Dupe roum. S. square
4e Meosene. Parls.d une eoflcactt6 prouvie soumee
u1 .is:i*Ion.*Ms:5 "re -440
d ao. Prim. .St A L .Ut a r. c M.ue"r M.a.W


La guerre

OUARTIER GENERAL ALLEMAND
27 avril 1916
Entre le canal l\a Bas.e et Arras
des combats de mines vifs et conti-
4us fintrcnt avec success pour nous.
Notre avancesur le secteur de Given-
chy A Gohel'e est en voie de progies.
Deux contre-attaques anglaises A
grenades A main turent repoussees
de facon sanglante. )De nouvelles
contre-attaques trancaists dans le
secteur de la Meuse A la hauteur du'
Mort Homme et A l est, avorterent.
Au sud de Maronvillers des canons
de defense allemands descendirent
2 biplans francais, les occupants pe-
rirent Le lieutenant Boelke a des-
cendu au sud de Vaux son i4cme
aeroplane.
Front de I'est : Ites troupes Alle-
mandes ont conquis au sud du lac
Natocz les positions Russes entire
Starnavazeet lirine Stavkovze 5. 6oo
prisonniers avec 56 officers don't 14
ofliciers d-Etat Majo-. un canon, 28
mitraillcuses. 1o lance-bombes, ont
die pris. En outre les Russes subi-
rent des pertes sanglantes qui
s'augmenterent encore de beaucoup
pendant la nuit, lorsque 1'ennemi,
attaquant en formatio..s serrfes, ne
put reconqukrir un seul pied du ter-
rain perdu.
Des dirigeables alkmands atta-
4uerent le chemin-de-fer Dres de


maod descendit Ua des trois seropla-
Oef tnemis.
Sur le front de lest au sad du lac
Narocs. les Allemands capturereat
pendant la suit 4 canons et use
mitrailleuse de plus. et firent 8j
prnsonniers.
Sur le thl6tre ouest de la guerre.
pas de changement. prks de la hau-
teur du Mort Homme il y a eu
encore hier des combats violent.
Une escadre aerienne a bombard
intensivement les camps et les d6-
p6ts de I ennemi A l'ouest de Vrdun.
Dans un combat atrien un biplan
trancais fut descend A i'est de Ro
yons, les occupants p6rirent. Sur les
theatres de la guerre 4 'est et aux
Balkans, rien d'important A signaler.
QUARTER GI sRAL ALLEMAND
2 Mai 1916
Pendant la nuit du !er Mai une
forte -atrouille d'otficiers penetra par
surprise dans une'tranchee anglaise
au nord de Leos. Les occupants, A
part ceux qui s',chapperent, furent
tues,- Dans le secteur de la Meuse
les duels d'artillerne augmenterent
d'intensite. Sur la rive gauche de
la Meuse il n'y eut que des combats
A grenades A main entire les avant-.
postes au nord-est d'Avocourt. Sur
la rive droite de la Meuse au sud de
Douaumont et dans la foiet de Cail-
lette une attaque franchise fut re-
pousse par nos troupes dans un
combat de corps A corps de plusieurs
heures. Les positions Allemandes
sont entierement maintenues.
Selon rapport du 4 avril omis, un
aetoplane trancais fut descendu dans
un combat aerien au-dessus de la
forteresse de Chaum A I'ouest de
Verdun et un autre aeroplane trar.-
;ais dans la f6:et de Thionville et
au sud-ouest de Verdun.
Le ler Mai le Lieutenant Boelke
descendit au-dessus de ia c6te du
Poivre son ijeme aeroplane. Le
Lieutenant V. Altahus fit descendre
au nord de la fortertsse de St-Michel
le jeme aeroplane ennemi.
Au front de I'Est et celui des,
Balkans pas d'evenements impor-
tans.t


Faits Diver8


Nomilear
Le Journal olfictel public les pit-
ces suivantes:
Lettre de dainission du Cabinet.- RUpon-
sc de Monsieur le Pr.sident de la Rpublique.
Avis Ministdriel.
SENAT Stance du a6 Novembre 1914
( Suite et tin )
CHAMBRE Sdance du ai Juin s19$
Eitrait des comptcs tenus au DepAnement
des Fiances,des operations effect ts soas i'ad-
miuistrtion de,Mr Emile Elie l partir du 14 AAM
19tS.- I Service de la Banquc
rsPaleta
Avis sdministratifs.- Avis divers.
aPuiePt
-Depuis vendredi dernier a com-
mence le pavement du mois d'Avril
aux fonctionnaires et employes pu-
blics. Pendant toute la journEe c'Ge
tait le tour des fonctionnaires rele-
vant du Departement de I'lnstruc-
tion Publique.
Ce martin le paiement continue
pour les autres catetoriesd'employes.
Le Capilaise Ressel


Wenden et la ligne Dunaburh-Pryc- Nous avons dEjA annonc6 le dE-
cyca. part prochain du capjtaine Rossell,
administrateur civil. Cette nouvelle
WASHINGTON le jo avril 1916. a eti accueillie avec regret par la po-
Les troupes anglaises cernEes A Kut- pulation de Port-au-Prince A laquel-
el-Mars se sodf rendues A I'aimee le le capitaine Rosell laisslelesouve-
assiegeante Turque. Plus de i). ooo nir d'un homme sympathique et
bommes furent faits prisonniers. charmant, aux manieres toujours ai-
mables, toujours accueillantes.
La QuArrtua GtN&AL ALLEMAND Le capitaine Rossel qui, en oulre,
Rapporte sau o Avril : a fait preuve d une activity extreme-
Les Anglais reporterent A plu- ment mntelligente, va laisser un peu
sieurs reprises leurs attaques entire partout dans la ville la marque de
Givencky-Gohelle mais sans succis. son Energie.En elfet,autantque lasym-
Au nord de la Somme et 'u nord-est pathie qu'il a su inspire, les nom-
de I'Oise dI y a eu des engagements breux travaux utiles executes sous
de patroutlirs pleins de success pour sa direction, perpetueront ici Ie sou-
les Allemads. Sur la nrve gauche venir de cet home qui. jalais, ne
de la Meuse. Lces forces franqaises se reposa.
attaqu&rent hier les positions Alle Nous citons, au hasard. les excel-
maudes sur la hauteur du Mort lents travaux de voirie, les fours in
Homme et les lignes adjacentes cinErateurs, le service hydraulique
jusqu au nord de la toret de Cauret-jactcel, la magnifique installation du
tes. Apr6s un combat trts tenace a March#-Vallikre. Nous en passons et
1-est de la penie de cette hauteur. des meilleurs.
1-atiaque fut repousste. SuI la rive Aussi cest avec regret que nous
droite. tu ,rord-ouest de la ferme voyons ppaitir cet offi:ier amdricain
de Tiauouit lavanr de I ennemi qua recevait tout le monde et qui
h Dmua. D.as-n con but atrien au- acco a1t tant de choes peor amte
Mdo Veumma aviate-


LA Corps Eeigas et *l**d

Enafn le mois de Mal va couplee*' ,
Les membreo du Corps Enaeignant
attendent avec conflanc le Imoment
de Iexa6cution de la loi sur I'aug-
nontation de leurs appointments.
Bo effect la loi dit quo cette augmen-
tation doit commencer A partir du
mois de Mai.
Les dignes fonctionnaires vont
poevoir enfin, comuie il en devrait
etre deputy longteins, vivre d6cem
ment, so consacrant tout enter A
leur noble et delicate tclche.

A Saite.-Deiage
Le deb.arquement de deux compa-
gnies americaines A Santo-Domingo
a eu lieu sans coup fErir. Ce debar-
quement s'estopere avant-hier par
le Prairy. Les companies occupent
la Legation americaine.
La situation est calie.
O cealimue de se plaisdre
On continue de soe plaindre de la
quantity de vieux billets que la
Hanque mnett An circulation A chaauet


Bosem pour kola $ gallons. encrf saims 11. sai to
o10 gadolecens o bytes, i4as6iquc mnon ia barils, s., b0ur
24 aunes. 41.000. sob.-tiure' 4.- iso
Fariae 4oo barils, trine de mafi tmateats 8 selle I sacs videos
11baril, farine d'avoine 112 baril, fit Tassus calicot J 410o sume
de fer A entourer bouteilles 2.o00. at o03 atine drill ojo a00
fil de fer 325 lives, ticelle 92a Ivres. gas 3 89 ) aunes, indienne
fromsge 1.6o6 lives. fnrblanC 1.070 tie. .sian ait 6o3 aun es. aul
lives, fruits secs 17 lives. fruits adu 4491 auneo toile i voile .
juas a douasines, tauxz-ol 8 dou- n.s. toilet ciree 1t7 aaunes. 1
gaines, lan.auz 6 douzaiaes i/a filtres douzxnsi. '1amias i( douxza
4. foin 20 ballet. de poc 14 bnrils. tables
Graine jardinage 3j5 livres. gom- 12. Tuyaux en fonte 1741 74
me laque tj3o lives, girofle 751 Ii- Verres A boire6o douzaig.
vres, goudroO 7 barils I/a, garniture de lampe- 73 douzaines.Vaseliq
48 douzaines zaines Vernis 75 douzainesalg
Hirengs a6j birils, hirengs saurs ture d'entants i. VWlobip6de a
1.402 caisses, huile kerosene 500 10 col is.
gallons. huile de colon 66a gallons. --- -
huile pesnture 56 gallons, harnais 3. ,.,
lambon 943 livres. NOUiWEAUX ALAMI31CS
Langues de pore i 214 barils, lan- Po rssrur. a a
gues de more t14 bardl, langues fu- Los, AUcoot-v..A
m6e 213 douzaines. limes 96 douzai- DEROY FILS All
nes. lamps 6 douzaines, lacets (pai- -. |.,' ,.,
res) 98, lacets 22 grosses, lines A '..-- Tr PIstu
pecher 300oo livres, levure 464 lives, .E A IC18 Dis U t llAt 8rt.EL .,,a
lard fumE iit livres, lIts 7. !. UN t TARIF ILLUSrtt adirq ses
Manutgue 80o. 721 livres, more


pavement. Ce ne sont pas vEritable- 38:8oo livres, macaroni et vermicelle
ment.des.billets ce sout des haillona 5220 livres muscade 1io livres, ma- lane H1Iolland
qu'on refuse d'accepter dans le laguette 64 livres, pnaquereaux 46
commerce et qui crdent pour les barilr, marteaux 2 douzaines. mou- --
families un einabarras extreme. tarde 8 douzaines. mouchoirs 67 PROC.AINs DNIPARTS IE NEW-
douzaines, miroirs 112 douzaine, Le SS NICKERIE "laisses
Decs moulure i ooo pids, mules 4, Malles Yark vers le 8 cournaiest pour
SNous avons regu de 1~rkmie le i, matEriaux buss 41 colis, mddicaI Port.dePaix, Gonaives. c
fire part du dtcks de Maurice Paret, ments 61 colts. SIS PRNS FREDERIK ]
ag6 de 2 ans et demi, fils de Mr et Nappes 12. DRIK, vers le 12 crt. our Cap,
MmNe limotbe Paret. Or amkricain 1i ooo dollars, oi- de-Paix. St. Marc, Port-au-
Nos sincres condolances aux gnons Ito livres. outils 2 jeux. Miragoane. Petit- GoAve.
6poux si cruellement trapp6s, Porc 36 barils,pommes de terre 53 Cayes et Jacmel.
Remrcimehls* barils, pied de pore 112 baril, pein-
Remercimeals tuce comrosee 95 gallons. paper 1 DEPARTPOUR N-W-YORK
Monsieur, Madame Mimoth&e Pa- emballage 19o rams, paper impres-'
ret et les autres parent's remercient sion 2S rams, paper Acrire 4 ra-, SIS URANUS, cargo-boat,
sincerement tous ceux qui leur ont mes, paper voitur(s :7 rouleaux, Lnndi martin pour Port-de-P
donned des marques de sympathie i peaux (divers) io douzaines 112,, Ncw-Yoik. Prendra la malle
I'occasion de la mort de leur cher peignes 210o douzaines, pinceaux 5 ment.
p*jt M.aurice, d6c6dd le 20 Avril, a douzaines,poiga es z8 douzair.es pla-' AUG. AIDRENDIS, Agad
I'Age de deux ans et demi. teaux en terblanc i douzaine. poivrel
i leremie, 25 Avril 1916 bitese) 4 douzaines, poivre 1.568 -- B-
livres.
Neuvelle A la maia Raz 5.soo livres, robinets en cui-i A Lo er
BvTlsE On ne saurait croire A vre 209Iivres, ratikre 24 douzaines,! Grande mason Bol
quel point, avec un habitbrodE, cela cordsphonograhe 28. 3642 oue edpendmances,g
impose A certaines gens. livres, saucisson 0ooo livres, suil sin. dcit ie, remise.
Soo lives, soutre 250 livres. ser-. S'adresser u V'e Hector
viettes 67 douzaines, souliers 2 dou- rue du Centre.
NOUS ACHETONS ..--.. ... .-.. ...

TMBRE lotel de France
(usES) de a
R PUBLIQUE HAITI Etablissement de premier ordre, situd au centre des
TH. CHAMPION i d proximity de la Douane et desservip' r lous les trains de ,I]
Trmr.-post por Collct.ie.in Li'HIOEL DE.I'iANCE la don't reputation est dtabl
PARISt g uD, 1 Do0,t tFROCK des anndes de sucaes se recommande par son installation e
I, uDsa cuisine varide, ses p.rix moders et son service irrdprochab&
Conditions sp6ciales pour famille

Petile Sta8itiagae Table d'hote


Pirinespaux articles do prowuaeweani-
rscaine arrivis perlkstwamerbolia...
.#; 3naFX.a'?AWD rr m A J. &.-:


Le mJdi de 12 A 2 heures
Le a ir de 6 112 A 7 12


I


a,'w. -Behrens 4 CGo, Seuls A
Port au-Prince 392 tonnes 29/100 pOUr Halti
Avoine 432 barils, appareils et ar-
ticles de photographic 9 colis, articles De la virilable Biere aPil:-e i de la marque 0. K., non-al
dentist 2 colis, articles automobile qui so dbile dans routes les Brasseries am6ricaines de Ne
Scolis, ariles ebnterie cois NewJersey, Brooklyn, embouleill6e dans des Bouteilles
acide colis, A. B. C. (code) codeparB de0 douzanes dembouteilles.
alcohol too gallons, abat-jour jla dou- pa e oza e em-boutelles.
zaine, aulx 10too livres. aluna oo I- li. .Se l
vres, anis 584 lives, agrafes, ceillets A 4. renren CO SeuIs A- A
28.ooo000
Boucles 4 douzaines, bretelles 41
douzaines. bas et chaussettes 6po 95 Broad Street, NewwYolk*
douzaines, biere 51 douzaines, bobe. -_ _......_
ches lampes 12 douzaines, bonbons
39 livres, bicarbonate i.282 livres. Monsieur L. C VERiRET
beurre 22.710o livres, biscuits 459 li- li ,,..,-- ,rta. *
vres, bureau ilivre, bouchons 144. TAILLEUR-MARCHAND, Importltear.
ooo livres, berceaux 6. brouettes ao20. 73, ROe du Mlagasl de I'1tat, 73.
buss et buggy 2, boeu salt to barils, .
blanc d'Espagne 114 baril.binbloterie Avie sa i bnveillante clientele qde sa ma ais f feal
a colis. boutons jo grosses. rsbai stur Is prix des eomplets faits et fournis.
Clous dorts 4000., clous cuirre! La mason vend des fournitures pour tailleurs et des
S175, cIdos t6.J8o lives, cuivre 230 de ter choix en gros et en ddtuil. On y trcuvera des arAu
ivres, collelone oo Tivres. cordage homes en gdn&al: chateaux haute forme, melon feutrul
64 livres, cannelle 107 livres, cou- oaille supdrieure pour homes infants, faux-co el
leur peinture 2.76o lives, couteaux o., se ou me e enfani lau-co s
aS douzaineschaises 22douzaines 112 cravates en tot en e, chemises blanches et
chemises 19 douziines, cirage 339 icures, pour hcmmes et en/ants, gilet, flanelle et tricot
douzaines, conserve i douzranes, ~ l s tracot, fil et ztphir chausettes sole, fil el colon P0NP
ceinturons 6 douziines, cribles i dou et enfants, bas fil pour dames, costumes pour enlants d So
saine, clochettes 4 douzaines, cuillers bretelles et jarretelles pour hommies et enfantl, cannes,
672 douz.aine. caniape i, chamois i, rapluie sole en tout genre, moucl.oirs de poche soie, filet
i arte 1 nes d cdef, cantures cuir en tout genre.
Io Des so, disques phooraphe kcjMde la haws f aM 4 prix .r


.~u~nrv


I .