<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02591
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 27, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02591

Full Text

nIowA IM II__S______ Uis 11 CITIK Ji Awe ifl dI01


niman t-MAGLOIRE BDACTIN ADMINISTRATOR
DIRCTUR Angle des Res Fdrou l Amdricate
A5OMMHREN NTS : Lee aumeuces selmt re s :
PORT AU PRINCE A Pear-A.o-ranc...u bureau dA il.m;aa
00 Mois : * G. 2.00 A PAuS: ches L.Mayence a Ciep, Rues TtewcM
frois Mois 500 A Lomoau: ches L. Mayence & CO. 19. *,s
D0PARTEMENTS Ludgate Hil
go Mois 0 G. 0 A BRI.N. chess Rudot Mosse S. w 19. Jerule
roi Mos * . .00 I trasse 4 49
ETIIANGER A N aw-Yql Universal Publicity Company 4 wsW
frols Mois. Z r G 8.0C
19THANGER 14 IIIStrcet
G- --- Las mDusNrits insdrEs ou non at sonat pu rcad&l
T- (OUOTIDIEN
PORIT-AU-PRINCE ( Hait IAbouments & insertions payables duv ane



SSTEOD E T U R ce qu'il est pos-, b', d.is le d.s- Neuf pcrsonnes y onit, ,l tues et a place d cet advcrsaire non n'avions anicie envie de changer

les le resultat inaxinum. t.et coac Berlin, annoncent que r cemimnent, ','iVrra i it ,a hi-1eIniinei de so n avonls nltenc." .aucunenation d'cx-
tloC 8w est ianiifestoe datns touted la pendant que le czar pasasait en revue PI(Wl't i Is 1ii1mis enitre .- hal- terinationii on d dcdestructiont de sa
Scatmpagneet, a Verduni par l-arii- se oupes sur le front suJ ouest, L t ll tle I' circ.gs ol)iyliens vie niationale.
Lvee, le -_0 I Fev, Otr. de deux divisions ateur autrich en' etar '!de t Alles. A prt^ ,l quol I. C(llalctlier d-mo-
iutactes lancees avec un art coni- avierautricheCn jea de ,,b veilopa ensuite tra les sources de la; tie actuelle
sominm aut iioient priecia com- tes don't I' ute fall : .at:et:dre le lt l14,' tie- v'con iiditt vis-a vis de la de I'Allenagiu e ,dianit :
umand6 par la inicessit6 de repren- souveran russe qui ech ippa miracu- l ii.lg l. Ntus sointes obligs doe C'est elle q Un tel prestige entoure le non dre le plateau de Douauinoitt. leusement ; mais les sjljats se sau- t. ds ati.s tells pour que vaiiicre le dtil(ils de cliz nous
de Verdun que lea Allemands pou Celle in6tlode comportle d,.s ris- vkrent ell dsordre. l ia It .IuALt e tdlie in ja.ilais uli( qu provililAt tie 'iiterruplion
vaient eftimter ne pas payer tiop ques : celui de calculer insuflisaai- LONDRES.--- Des akroplans hos- t-s:ti Iliriico -aii.utis iqueJItl' jai.s on do noitt cotnlli tr'Ce tloiatre tier et

traction doe pllntrr dAns lea u- orr. r .lhint-iiLt iuhs Helepeu- ()litpouttVIhlit croire q e
cher ft-ce pr une pete de deux aent a puissance de resistace du tiles outa apparu au dessus e D ui- ic i't 1* iir 1.mioinian militaire d all tern <1.-s eiiie its bienii supe-
* frois cent mnille homnmes la sa- petit notnbre de troupes desigiees vres ce martin mais ils far.nt cii is- ct'rIn I)basi.>n l o;)lr I'Allemiagne. ruris en niI)itilie.
busfaction pE6ttdea Ian. .le, faue pour recevoir le premier clic et sts par les angl.is. avant de parve- l idL ctillieilt les clioses ne peut- u |.let vi.uiuneiit croire (iu c est
bourgs a I Et e la vil. ien c que celui doe se trouper sur It'l i) lent nir A ijeer de% bcrmbes Vei llt' oi c ''eclles etaiet avant. l'ei:vie d te torire qui iIspire not
Icete place n'a t plus exIilportanc exact dlancer la coinre-ottve sFranais ont encoe progress s.AillIe ae I petal non piluscolonls a i et li i t flt
qu'une forterebse avait autrefois est certain que ros de ios di- sacii l c ade rine.ac-nplr
bien que, pour la conduit de la vision tout au plus out rea-, au deviant Verdun et captuie quclqucsl ,i di.I lia asui.me uie evolution veaix altes l>itiUt.s.
guerre, ces quelques kilometres duin d but, sur la prelii.Le llgue de de prisonniers De notvelles tentativLSs s, eii cioncodatce avoc sesI rI- Est-t'- Iti'ti C naitiio qui a tdonn
front qui en compete hit cents ne Brabant ai lierbebois, Ie choc d'dl, .de bo nbardemnent oit eln lieu sur la a. s dos de, la aittlre lass sur taut tie valtirs intellectutlles et
soient qu'une expression gogra uents ires de quatoiz divisions Colline de l'Honine Mort et suI letr lan,.u iiitternelle et qui for.ne pratiquies an iid., qiu a piendant
pque Verdun est deveu,pour alle de da qu les e- daurees points. leur caractio national. '. anlls min. la pai.i pil.s ,1i' totes
des millions d'esprits, cornine le si- d augetaent l que W G .- Le plnipoten- N s Vil s es vosins qui ne les autr.s pournral li i d'un
gee visible de la victoire on ie la milt leurs forces, no. troupes tiare de Carranza a annonVc au D .e .is.nt I)-is centre nous, inmas jour ei I aItir et ek'veiir .Ies la i lbares
dfaite, suivant que les Allemanads 6taieit voluntaireincit i ntilltU partement d-itat uune conference a.I l1S nous poutvoins colla- d.t des IIns'! NonI Messieui s, ce
sriveraient ou non in prendre ed eures en o1nbute a cetii des a e att ^ta e entree gtI n<'rtil S'ott elt ,.'l t't ,` t ii ti lt)i)'eront avec nous souIl des ieiivI.ltins d-'ii n. imatlVase
s erdaun en uin ies.I asasailliants. Oare n rt' u ere t iIlutel. coilsCtit'i,' t1 t',it \ tli soit Coi-
leistonc un isToit moral que prs ue s ne r Obregen. La rpone du gouverne- a -. ,-av lii is te d a gulere trol- pables e I 1 et, i1ti t pui r
i Allemands escomptaient, et ce r Mitre ne la part ds Alle ..ands, meni amstrcai d^penra du veoit .icte kur tnstt. ctio dans ,iaintenant |o, let' r liil.leice et
6sultat aurait t6 6vmdeminnent en- e te pr le n1 3utat de ]a conteace. ic p:y -s Ielge, I-; nai l ne peiet.- leur for'e t is lls I roI..rss pays.
replus grand Si toute la iiei rveViia-
~re plus grand si touted la l 'ne vait pas boUg,. Toil ce qui avait E Po --- Pablo Lopez. un Je I, ,i, ias jut ct stilt ne nou- Le Cllancelli.r proltesta vagourei-
rancaise s'tait retiree en arrie'e t6tait autour do Verdun 1-avait ele partisans dede Vil.a, ser.t ex cute pi- Vll. .ouurc' pour .i guiarre et nous semlent cote.e l.s rapports re I Al-
e Verdun ee lest Aein acdsu par les troupes de ce secteur et par b'iquement sur la pl.ic publique ,ia Io peritnetroiu pas Sdaiis li'tert lem gii- ( cs-i-rait pour dte suite
vaentoccup4 le terrain ainsievacue I reserve locale. C'est seule lteit de Chihuihua. selo.i nouvelle reue mutual. ou polirI'aveiu mission cn-
Sentier nAen siqu aux youx fdu inon pai suite qu des units nou- ici aujourd-hui. I.C :ll m'tli.'r tnaticha les dsidd- tre les Etats ,is. 1.i dni'r 'i'-je-
rentait intan ame si e fran elgles sont venues d un autrUi point WASHINGON -- U bil crant un rt. I. Allilln'lO qila.t a I'avenir ton de cette c;tilnplile dti caloli'iles
restait intacte, adme si leperdr
itaient infarieures au tiers deu 'toit. corps d'aviateurs de la Marine con- tdi I o', ll s,,ti a de cette dirigtd .cotr i.wtiIs est le Irapport
dlle tes Alleiands. tui si Ia Col.O ELV. t AULT. distant en io otficie s et 50o h )i- Ci (| ,11st :plus, I fortl d I'huis- qu apris la iti de cctte ,ue:mre nois
uissance offensive de I'arintne alle- iimes engages volortt.,Jres. a to vot t,)jtir'tiiitrot'. Cette nonvelie Europe ,Ious prtcc|iteriL)itCs cottre les con-
n S d) fi tim, n pourrau 1 ue sse bler, & beau- tilinents aS n al ellessayan
nde 6tait brashe pour plusieurs. .au S6nat aujourd hut. Aucun olf- c' It),ur I u nessemblem, i beau-ttineits fuam1'caia, en cessaymt ie
nois par cet effort, le seul fat pour cier en servi-e aciit ie sera nomnnmc c)is. Lo s ,i ints d tiee, au tejaas Ctitre p C tice. ie-
SAlleinands davoir, A n'iporte PabsL chet de ce corps. a mnotns Je p-ouver Ia, s ,.t is messes .dtriitns ne Cest ~nuti la s st
uel prix, atteint le point noir ur a carte, marque le lieu appel.l Pabst ... teur d'acroplanes et comnme av'a-: an,.nt. (nlio.e cetto Er-opie sort pide so it le.s iiralports quo nous
erdun, aurait pour eux IelTet poli. ell. <)lt ,'r. ie terry' paitliiue COil iills I iluisitio de terraiis
iue attandu et escompt6. The famous ilwake Beer teur. pour Is i ,lio,,s ,ui I'labitelt. La sur Ic sl tles Etats-U;is nu dti
En face de ce dessein des Alle-l-
e te. -p):ti x tli liiira c tte guerre sera uie IIrtsil on tie Wimpo te tl autre
ands, note i tat-major g6ndral EN VENTE CHEZ aix Idti rt 1,1; II ic fant pas uiu'elle pays a.iltrlci il.
vait un programme plus simple
lae cesoit sur le secteur unique I.J. HigiOuGo COUPS DE BOURSEii, portt l ue, id',nne niouvellaguerre Nots Iitt--,, po totrel existence
h auteur. de Vte'du, ou que ce __ Crnais r ,rtoitt h ,,i,.lle arrange pacti- et notre ave.nr, potl I'Allem..le el
it en m terms sur un autre En gros et eu detail qutiinent touted les questions euro pour anicuin inori-cea dt there et
cteur vot-in ou 6loign4, nous de- Angle des rues Courbe ct '-Csars Or am&ricain 190 go. prime pelnnes. pays etrallnr. L.s lils di 'Allena.
ions tendre a rendre I'offensive al- La meilleure et la plus hygtuni- D. Int. d'Haiti :9.2 60 val. nom I.e Chanclier dteclara que I'An gne sagtieiat t mni.irenit sur le
made codteuse, au deli du pos- que des bitres. D. Int. JHati tt 6o au val norn glt veita lde a uere p ball. Not tous
blde faola u u D. 1914 40 ad val. b a aix. nais u'elle conmpte le savons et c'est tre
faite sragion la ture e n sun D. nt 914 A 4o ad val. nbmn i. Conitilue la gierre commer- cars et ,los I..iIl si torts. Cutte
testratd iue. est e i ---- D.Int. 1914 35/38 ad val. norn cia avec une violence double. force miorle itlve iltro volont
rant o sdece deux objectifs si diu 110 D. hIt. d'Haiti 194"C'3joad val. noui D'abord ias .'ss.vnt de detruire non s.,I,.i.it pour uie tempete
er et i oppos,ns qu i'd utnenvtis- ouv S de pre S Cheque sur N. Y. 2 olo escompte notre force ilitaire apt.s viendra passag'.. ,inas atuss pour la vIc-
per lee dv ,ement qui viennent do P
6 dtrouler & Verdun. Du c6td des Chque sur Paris 12 130 0 escompe le tour de la forc.- economique et toire lii; e. L. Cliatceliei liit son
Jlemands, I'assaut qu'ils ont don- ( Par sans Hil Transfert sur Paris 7 Oio escomp:e politique. .l discourse iiiloquaiit des sotiveni
6 avec des forces Anormes (14 di- Billets de 5 gourdes 314 ojo escompte 11 y a )parlit la volonte brutal personnel. 11 raconta que la der-
isions d'abord qui sont devennes1 Nickel 14 00o escompte dle detrre el d annihiler et une nitre fois quil .tut au grand quarter
i ent e i envie itiie sans borne Passant aux gdndral il sa trouva avec iLmpereur
ue tra est Ia maisen pratique Dnplch<.s du 25 Avril 1916 (questions colonials, le Chancelier a au mitne e:.droit ou il lavait accom-
Sdeux ition tactiqde gue, hretnfo.ce f r cit le mnot de Bismarck : C'est sur page I annee dt.. iii.tre. L'Enmpereur
de u xve ees tieae g ,nrein.le
r e rience d camagne PA -- Les orces frnises sur Di lecotinent qu'd sera dcid du so rappelan ce fat attaout
uelle. Aprs un boIbadretle tot de Verdun ont attaqu6 hier SurU Isort e colonies.. lattention sur les cianigemenIts
ileate de pieces du plus roi cali- sor avec des grenades a min le 1 dlera que les ennemis de nores < s snt produta de-
*e, uiioe s.6rie de coups frappap6 bois des Caureites au nord-ouest. D. thaceler Allrnasd lm au 'Alleiagie inventent naintenant puis. Alors les lusses etient en-
arun front relativement restreint Le ministare de la guerre announce Reehstaule 5 Avril 1916. di iouvells fo,-nules pour main core tout aux abords des Carpathes.
*r une mase compacte d'infante- aujourd'hus que ;es Fran iss o0t fail teaiir le sortillege d'illusions, de En Sikisie nous venions de forcer
re. voila oute la mpthode. Les o rison qers et plusieurs patrouil- ise et de d4uception chez les gens les lIgnes enemies et I'offeisive
,ee tudts d 3 p s i qui les entoutent. forznidabl. I d. Iliadentburg no faisait
Jieonau pr6tendet, non sans les allemantes out 6t disperses au 11 assure que I'Allemagne, seule que comi.nic.r. Maintenant nous
vson lans uno certain mesure. sud-ouest de Hucourt. Le b.mbar- SuITE & FIN de toautes lesoation a en guerrea ete avous ie.ti'a b.en loin en tussle.
ntenirur en action pi dapet den dement de la Colli::e de 1 Homme Ni 'Allemnagne. ni I'Autriche-Hllon. menace par tles ennemis et par Alors les Anglais et Francaia atta-
rneni oauccestiveo nr nbdliera mort, A lest de la Meuse, est assez grie n avaient I itentioni de toucher leurs representants responsables quaint Gallipolit esperanti de meltre
'ane male, d'un poids et dune severe. A la question polonaise, mais le sort d'externmiiiation, du partage de son lea poudres auxBalkans.Aujourd'hui
e incomRparables. D'aprAs WASHImNOTON.--- Les depeches des batailles I'a faith pour eux. Le emphie et de la destruction des for les iulgares sont termnes A nos cO-
ce ebulier. pout porter un d'Allemagne indiquent que le gou- probl6me ae dressed maintenant de- ces pohitiques et economiquee easen- tes. lUors ious tios.a engaga6s dans
1P pluSi.qae touted autre ar. veroement aillemand fera certaines vant Id monde et demand a Atre tiellea qu'ils appellent aoit carac- la bataille d-cisive de la Chazopagno
LP -M irael que soilent concessionsA clui des Etats-Unis, reaous. LAllemagne et I'Autriche- t.re prussien, soit militarisme ou et pendant que Emereur nouale
rq3 avaOent, as grandest ea rponse la note r6.amant la Hongrino doiveut et veulent le ra- bien barbaiasine. N'importe. Ces rappelait on enten ait toner les
rsolst lur por qu c reooiation imm1dlate du present soudre. L'histoire dadmnet pas que forces qu'avant la guerre resoerrait canons de la bataille de Verdun.Une
L 6chisest t a. isa raden o haso i atemaps. les chose. retournent a leurs points uue coalition anUti-allemando pas gaUitude entire envers Dieu pour
d*utri 4ps t 2o 6 raid des sos-mains allemands. de dAparts apr6s de tela boulever- 1 en vie de revanchle et de conqukes I'artmee et la nation remnplasaat le
mre ltor plt C Maa il parami douteux que les cement. et par la jalousie de la concurrence cwur de I Eupereur. Le Chancelier
**rayea amad aCoQn de concessions seroot suffimamment Aprms la guerre, il faudra une alleimnande sur les tnarch6s maon terminna sale d'usse app. obaton g6-
c v a asl,. mt ,ao ,t i. a laIges pour satisfaire les re.lama- nouvelle Uel.,ique. Autrefuos la Po- diaux. Malgt6 toutes defaiteos cem nA.aleet etthousaiaate poor lea pa-


tite-aIP ".l d tions a mrscaines. Le government lone 6tait lhvree par it police russe eniviea realtrent violeates panrm les r100 aeja ciwes plus n+ui.
k *I liM l M4minommna- allemand a itoorma6 J*. Uba&sadeur A des agents appel4 lesa shluow.nace gouveruemee.t. de noa e*.ma nss t L. s meinbreo du Ruichstag, pahn
.nauito. i a r6ussa con- Gcrard. qu'il tera auffisamment de qui. en sen reotouriautcaloamnaient ce aers toujoura l'objet et un but de.du patio catholique et cbrat, woca-
'mi qui tatlont. ce mao- concessions pour viater I. -rupture encore lIa population ot des Cos ga uerre tit A S.-PAwersbourg qu'A Ue so d6car.aetmt en coulrtuuld
"pt 40 do Vue do I'arme. des relations amicales avec le got- quo. icod =airs'O l pillards. Vars 1o A Londres. avoc lee vues du parletwnit et dii
dfti*0 d'dnf4rioritm do- vernement des etats-Unis. Mmne des membres de [a Douma L*Allemague par contre m'avalt Chancetior.
Sro 0 S LS veoNDme. Lesa Anglais. conti- oot franchement admis que ces Is- dats cette guerre qu'un seul but Ebert insistait sur le fait que les
To*us aprt a r Ioe ePn- uant le.ur marche cu avant dans boi owni;e o peuvont pas retourner c'est celui de so d6feudre, do main- enueasos et surtout les asocialiatea e
N u e la Meae.. Do nontre st lear maarch ot avant odas damds de eadroits oua des Polonais tenir son existence et de teon les pays ennetias ref.jsent ia paix et
. -- ,eDou lout Dautre s' lEst-Atricain. oat occuppt Kondoa alesmands ot autraicliea out hon- entieinis loin de soe frontaires. et deiiaudent 1-anaiiasemsdiiL de 'Al-
a" Of oanaiVe eunmied d da le district d'Arangi. u iiaent travaill6 d aa I ilntAir doe cilque foiNs que leur envie de dd- letuague et quite de ce lat il. eat d
.P*M ieue ave leo luas Bas.iJa.--- Sept aeroplans italiens os mnalosureux pays. trunire avait pierce de lea repousaer lavuir des Aeienda ts do so r anger
pm-. e" de sotmUIr e oat tat us ratd sat Tritst Ua mo- Mr ,Auqutlb a egalement parld du .auai vito qui possible. Noua uwa (enineoueut aux cows du gouverme.
*o 4orn sOe smm ai e a sjtig de arait a cette vilUe. riSlipe des naasonalisW s'11 mlset vous pao voUIU ctle agueren, noua iout et du pays pour as decade





_ _ MATnn
.. .. II I Il I I ,, w


..Bt Is quton asannesion a Aristide Dooe et tears entants,
bert aelot qu'll tait impoes- Mime Vve LAger Baran, elle Thbo-.
ble malatenant poor rAlegam ne de phanie Doucet Mr et Mne Rodol pb
retourner au joug riectioaaire des Barau et leura infants. Mie Vve
Nuasses leprovincespolonaies etli Victor et sa tille. Mme Sephora Don
thuanienlnesetque on doit bio con- cet et leurs enfants lea families
clure du diacours du Chancelier que Doucel, Cupidon, LuniqueKenscoff,
I'Allemagn. ne desire pas d'oppri- Archer et tous lea autres parents et
mer les autres recess. mais qu'elle a'li6s remercient bien sincerement
desire un developpement pacaifque tous ceux qui leur ont donn6 des
de la civiliaatien europdenne. marques de sympathie A I'occasion
de la mort de leur regrett6 Justin
Maximne Aristide Doucet, capitaine
de vaisseau dipl;n de d I'cole de
FaiD iver Bres ( France ) ancient Inapecteur
g.n6ral de la Marine haitienne lila
lea prienten retour do croire & leur
profonde reconnaissance, ,
T- -W0 ., X oTM .P3.-IL-..-.,,P Port-au-Prince le 27 Avril 1910


IM L; .N bt 0 UJMi*JE ,WjX;aMI'50
Mk;TLOROILOGIQU~k.S
OBSERVATOI BE
DU
EMl11NAIltE COL~I..GE
SAINT-MlARTIA I
blercredi 26 Avril 1916
A MIDI


Barom~tre
Ta mp~drature


700.7
minimum 22.2
i maximum 3a2.9
Moyenne diurne 26.9


Ciel nuageux jour et nuit.
Parhelhe A gauche du soleil
A 8 h. Barometre au-dessous
normal Seisme voisin hours
enregiftik A 9 h p. m.


de 6 h
de la
de 1-le


J. SCHERER
Le lemiteur
Le journal Olficiel public les
nitces suivantes :


Nevelle i la maim
Ah Ah ] vous voulez etre
mon cocher. LA oui vous travailliez.
est-ce qu'on a etd content de vos
services ?
--- CertainementMonsieur, j'ptais
gar;on de cale, c'est mon qui ver-
sais- .

Echo delaPetite Ri-
vi redel'A rtibonite


leuvemel Commercial
Les achats de :=oton, cafe, se sont
un peu ralentis cette semaine: les
speculateurs ne peuvent livrcr les
denr~es achettes par suite du man-
que de cabrouet. L'on salt que les
expeditions des denrees A St Marc


se tot par cabrouets tires par un


manche dernier au course duquel
la population a 6t6 invectivee di la
plus rude fajon. Boa r.ombre de
fidtles ont relus6 depuis de s'appro-
cher des Sacrements et la contr6rie
du Rosaire est en voie de dissolution,


Donnez a vo. Enfants

I '5'IILRlIM sf


La guerre
QUARTER GENERAL ALLE- Contre la toux et le C
MAND DU 18 Avril 19t6 C r l affc
Sur le theatre de la guerre A l'ouest Oilste lea affections
i'artillerie allemande bomba:da a- Pour lea infants rackW
bondamment les positions anglaises
dans le secteur de St Eloi. Pour tOuS hS enfante dumra
Des att3ques a grenades A mains -
con]re un des crateres occupies par les waaus foeute lo Pfl
allematds y furent aisement repcus- -
T'empoiairement les combats Agre- Service lydrou'ique
nades A mains des deux c6ts du Le Public est prevenu que le tar f
canal de la Basste et au nond de Loos du service d'abonnement des caux
devinrent excessivement vils. estmodifi,e A partir da ter Mai 1916.
Les allemnands firent sauter avec Connecteurde ,,' 2 pouce p. ,oo p mos
bon su;ccs des mines pres de Neu- 3 4 1 6. oo 0 9
vile et aux environs de Beuvraignes. 1 10,00 o 9
Des deux c6tes de la Meuse, de '/2 1 5, 00*o
tres violent combats d arillerie se .2 20 o. oo a
developperent dans la journee. Port-au-Prince .e 2. avril i91i.
A I'est de la Meuse, des troupes lA DicrtoN
saxonnes enleverent d'assaut les po-e bureau du service
sitions frangaises de la Carriere situe I.es heures de bureau du service
sept metres au sud de Haudremont hydraulique sont
ainsi que les positions enemies sur A partir du Ier Mat 1916.
la butte au nord-ouestdeThlaumont. martin de 8 hrs 3o A midi
Quarante-deu, officers don't trois soir de 2 hs 30 Ai 5 Is
d'tat-major et mille six cent qua- Les heurean de caisse sont
rante six soldats frarg, is non blesses martin de 9 hs 30 oA i hs 3o
y turent faits prisonniers en dehots soir dae 3 hs di 4 hs
des cinquante blesses que les alle- Port-au-Prince le 24 avril 1916.
mands y trouverent egalement. I.A DIRECTION


luile de Feie de Morue)


roup
scrofuleuses
itiques
at la croissance


Messijeurs
Oloffms.m Lucas
ont iIvoimneiir di aviger lea
Ii einse cliert~e quiA partir
M ai pruoe iai ii, leur inaga sin '
jonils a partir (de :1 hIieres IIL
pour mulaire .1Ca chi entu~Ie etrtI
Io.. michats. .Us ie feruneront P"~
V iii n Iennres.

LigneHoIlandlift
PRCIINS DI)I AART5 DF.NEW-~
SI AVI'L.AS-*. cargo-boat,
2j cit. pour h iol (.itale
IS S- PRINS DERI NFDERIJ
jIL:N-, vers IC 28 cr1 pOur Icsq
du. Noid ti 1ort-au. Prince.
S5S"-, RINS FREiDERIK In
D)11K. vetI le SMai.
D IA,\ I. OU N'~ : :\%xs'-YOCItKl


-------....... attelage de huit ou dix bcuts. Ce _Avis con nercial s s .NA cargo boat, versi
-Arreti conteruant la quality d'haitien au 'genre de transport tres lent et abso- r e,
s..r t:.u, slND toos. lument rudimei.taize fait actueik- Mr Blaise Cernicharo advise le pu- Ma
-..c ,1.t imhent ditaut. I'ous les cabrouets de u wM.ml=eism...arlS blic ct Ie conmmeici enl gilr;.l ile Arc'. AlIENI)T S. ,nt
I tur.is it1), p tc n tALI D epartcnct a region O1t occups A charioyer son aslscciL indu'striLl, .Mr 1 ..:,ois 1 ---- -....
d 1 inches operations crreCtuc sous % jn burd de l'Artabonite le bois Napoli tant pati t11 nc taisant plus i I C 1' .
l admnistrastio de Mr l-milte :eic i par ir active pour atre expediI par radeau parLie de sa liaison Je ioim nerc- sL- 4i t l I >'
Jd !-4 Aoat 19 (-ComptcsdJc vente d'Or).
I .itrat des mnnatcs du greffe du Tribunal A la Grande Saline ou it sera trans- Gendai merie d'IIniti se au No 38 Rue Roux l n rste -- -
.li:I de Port dc-vPaix. bord6 A bord d'un voilier pour St seul proprietairc. Lii consqucnc l.i
-Ba nque de I'Unon Parisicnne, pdrtignationtI
ds ttrestr.ps d'oppos dsnaon on. Marc. L expedition du camp&che par -- reason social Jo- ,n.yvat s.era s1i- ) AI .,^tble r. ,Ie : i -w.
---Ais administratif.-Avis ders. radeau court de grands lisques et plement B. (C RNICCIIIAl O). le st,..in r ** /Wl'i ,'l II eas ,
nectssite des fiats fort eleves. Qtuaier-Gid-raI 11 accuse en outre que son cou- quit N_'v Yoi k dcp;wis le 19 U
Cima-VarilMs Franckel ct Co se proposent d'c- Port-au-IPirce, le s5 Aril 1916 sin le mincur Mr lianio:s Licas.il c C'est decidtment le so Mai que tabh!r sui l'Artibonite un service de n'ltant pas Son commliinis, il n.: ttit P'ric: ft C:,tiiii. ria son itiai
se donnera la premiere reprisenta- chalands qu'une chaloupe remor- ORDRE No 9 pas parties du p.isonnel de son ma- conf, .inciit .iXX tvis pa'.'i 1
lion du coquet cinema installed sous quera. le transport des denrkes se gasin. les ,i.antqis de la lign: P
la Tribune du Champ de Mars et tera alors aisnemcnt. t.- En repoussart une attaque B CIARNICCIARO 'rince.
qu-il f;iut appeled&.sormais a Cine-, Notle commerce aura un grand faite par des brigands arms contre Port-au-l'in.e 21 avIii 1916 (;Giuz., ; JEANSEWI
V.lrict, s .. Mais e bar de ce cinema soul.gcmcnt car. avec la saison des l-Acul-Samedi. le 19 Mars A trois __. .-
.ca3 ou-t.l tle jour de ;a 16lte des pluics qui va s'ouvrir bient6t les heurcsdu malin les Gendrmes dont I E
fkurs a iquel s ixse t auont plus ien. lees rot of-nos suent, suivent,se sont hautcment La I i o'Uit 1 E t A .. l |
titls p.r Its proprittaires du bar aux cabroucts, ni cavaliers., ni pi6ions signals : I'a ij4gl d 4s li 4 s :lda |ll:).sina l. rdlflat el Traversifre
voiliuits lks mieux d&cortes. ne pourront s'y hasardei, les routes iAt ie revrovr p.r Ie ,S/S *d/)-e!'van .Lrotnt totalement inondees : routes ire rha P se/inesi d un pric (!,n mrl,;r, :
C Euma-Parisiaua les digues de 'Antibonite elant romn- ,aporall P h t Ch mr R6il!tus, eus/:n;l/ I, /, mr ,,,is,
Ix. pubic amateur se rappellera i ues lors des dernieres cues. Avec Gendarme Adornis Angrand blan: el coulr,. ,tfi .r t ,',l/.,. E S 'a,/,'w ,',',. C'w,.ns'l..a.' /il p
avcc pi .sr que ce soir il sera don- la saison pluvituse qui arrive:a Gendarme Thermous F lix f ants i pour el )1 "^. liiale,' flr. -iS'/r, i u S r' pour jt pe-
ne Plarisianr a L.a carabine de la -dans un moss, il est out i tat Gendme Idovor In Noel ca r ,,u, ,nnNollti Cab. nr; .ri /. I 1 nit cn ,iazalel
mort a tableau dune 6mouvante impossible de'ntteprendre actuelle- Gendarme hMontreuil Mathurfn Asouho1rs d ie pboh CLorscis, Par' esIt/I. I /. s t /t.Eirlers toi Ml
b_-aute ct don't tout le monde se sou- ment ls travaux de r~fection de ces Gendarme Louimoni Louis a"iilsF"Ix-,-ol / 1 t Ian.bettcs 'il. ('sGi,'a ,/'/ ,iu Et /it pou-r bomneis e f
vient dd. succ;s conidrable. digues; il taut ate dre juqu'A lan- Ged-arm Normus Nicolo Ioile blanc ct couihur aini qu'uu gratl choix tc lissus faniaisii powr 4
went dsucco~ doi b ccoiranee pdchaine. D ici aice temps les Genda' Normus Nicolo
Q.ron accourc don: ce soir au Gendarme Antoine Pierre Louis. etc .
Ci .-Pariaapourrevoir peut habitants .outiiront. 11 n'y aura Gendarme Antoine Pierre Lo
C1n -Paiapourerevosir peu- cat la plus tetde 2.- La conduit de ces homes
ctre la derniure fois ce film extraor- pas de racoltes ca Ia plus uert tout en les honorant, honor aussi A B hrensi ( S ls A
dinaire. a plane sera eniement submer- aitiet la Gendarmerie d'Uaiti. C'estA
g une disette et A craindre.. un example qu'ils ont track 6 A leurs pour H yltL
A I'ejtrue de la rle Pia (Euv- Patrielique compagnons-gendarmes. Dh la Is rilable Bikre Dl)utiles travaux s'txkcutent ac- .- Une copie de cet ordre a ktk qti so ,flbi:e latis lotnles les Brasseri. s ial'-icainli tde New-1
tuellement A Ientie de la ruelle Pi- 11 vient d'tre fond un cercle envoyve A tous les posters de la Gen- New-.leSrCV, lrooklyi,, embouteillee dl;,ns des Bouteilles
qunt revenue impticabe depui litre et thelral dnomm u darmeriepour tre public et cette par Ba ii de 10 douzines de derni boutle.h-.
quelqucs rimps. Bdent6t on pourraed vr ariotique e dont le but prin- copie sera annexie au livret de tous
passer sars risqu de la place du latest deveniri enide n s ceux-IA don't les roms sont pubhls *A.(8 J 0 ret9l A
Champ de Mars Acette ruelle A la- cipal s aii plus haut
quelle on aurait du penset dequis .co!cs. Son bureau est ain form ALEX S. WILLIAMS 95 Broad S"ree', New-York
logemps. M. ard lulienri S -urn, pride nt Mauril Capitaine d'Inf.de Marine des E.U.
rard lulen. ce-prdn; Maurl Sous-Chet de la Gcdarmeried Haiti. ......- -
,Lub-risse, Irisorior ; Laborde Cadet.
IRemerciemrmts sicrdtaia ; Ih TITitus Jeune. Charles Approuv6
Monsieur et Mid .me Antoine Phi let Louis Colimon. coisetil'rs. Dans L.WAppT. WALLERw
lipppe. Mionsitur at Madame Saint- sa seance du 9 Avril dernier, le Cei- Colonel d'Inf. de Marine des E. U Les Alel*ebiles Fed .ont celles i .e o parent
Getmain :hampaggne, Madame Vve cle sest constitu6 en filiale de la qcomponent
Etienne Dotvil et ses enfants. Mon- a Ligue de la letaiesser Haitienne a os rout's- E t6gance, sourlesse, solidi t6.
sieur et M.,dame Edmond SeIde et de Port-au-Prnnce. A vis Tourina Car pour 5 passagers :
leurs enlants. Monsieur Salomon. A vendre, your cause de depart, Prix 630 dollars renders Port auargePrince, tous frais
Side. Monsieur justin Antoine. Mr Asloer de la Pariuse deux pianos neufs. charge
SEide Fils, Mado.ne Veuve lean-Ma- S'adresser chez Mr. Alfred Gogny
sy Side cl se. tPlants.Madane Theo. M. ['abbe Oastry. administrateur rue Courbe
bule Vieux i .a fill Madame Vve de la paroisse est en grande desu- 7. rue Courbe
Labatte. r.if Militn liai-jacques, les union avec ses paroissiens. Son ca-
Dames lowrhin Esther Mdilin In- ractire iracib e et ses maniircs
Jacques at is f. mille Thforhile Jn- altiercs lui oit attire I'antipathic de Vadaine Justit
Masyy rcn trciit t ,iscrcment les la population.
amis qui tles cn assis i- A occasion L% Co isetl comnnunal en entiar Bareau
de ra peite de Itur ngiwttte M.aie a ett excommunie pour aioir retire 67, Rue do agl-.sll de I'lEal
lo'rhmne Thtolne, Veuve FOlix du P [re la t.acult de percevoir les -
Hector. droits d'echoppe au march de I Vient de recevoir par li Mon-
Its leur en gairdront uoe vive SavaneiRoche. Le pmivildge luI avail trdAl un grand ass rtimen de
RscoW maSU ce@. 4t4 accord par Iancien conseil nvarehandiss : .,
communal pour des travaux A ef fec- Capeaux geris poe d.e- et Ford Motor Cc
UMdame Vve Docett Ain, Mr Il AI &ci dMe readroit. t^FOrM r j L. l
D.DlMmus D.owem e a .po. aet Cose loade iu e ia olt ne ur( .wm sperfen.elewr, ,Nm^ A4A
T-etion de cent gourms "sauis le Ptra c *uienrd__a_ Port-au-Prince )laili
SMr e M asph .u e r- dr ,, oi ts que Vlours, d8v de aL. e-s
O""usN Mr a Mmi at boom, et do40cher cese valea. -
Jews 4 111w, Mr e Mea tU pUenis, q des tupod n e"t 4 h&toff pepr trba F&m
qpbeb so ere Oelmes ~a Md s m, P a-1 de


L


* ^


I


I


d


I

I
i