<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02582
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 14, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02582

Full Text
AiiiarAase .e*. 377 QI I.\Z~I CENTIMES Vealredi 1I Avril 191I


C6ment-MAG LOIRE REDACTION ADMINISTRATION
DIRECTEUR Angle des Rues Fdrou & Amdricaino
ABONN MBWNTS : li i I elel "
ADORINEMENTS: es ammemees seat retues:
PORT AU ILINCE A Pear-Ao-rtNcs:auZ bureau du journal:
0 G 2O * 2- A PaRu: cnoc L.M.ayence & Cic y. Rue Tronebch
rroi Mois PARTEMEN 5.00 A LoNoS: cnez L. Myerce & CO. 19. 2i,2
DEI'A1HTEM ENS ^ILudgate fril
0OM is : s G. 2.20 A Ba.mN. chex Rudoat Mossc S. w 19, Jerusaic
T i Mois ** ( Strasse 40-49
tN GA Naw-Yoa Universal Publicity Company 45 Wet
voi' itANG5 4 n S treet
Trois lois. * .. G 8.0 -
Les manuscrits insoris:ou non:oe sooat pis:renda

PORT-A'-PII!NCE ( Haiti Abonnements & insertions payabkls d'avanc



L t* ds que Ia contianice sra tablie en sub:rait un centre coup regret-' moanate sans garantie et la scalte
Sen I'adoption do o tain\.la d.onanLde table. permanent de- voir de nouvelles
exceUsivew i t.-, ag:.i tl It.sitr.. *et l',urqu >i ls p iv ;.ns s'in:tresent-. missions.
le doli-r pi e: Itra st ipI .. ,1 .wi s 1 !0. > n, ..-t h .ur -..r i l. e te d. I! v a ingt in ,i ce,; rn n:s
op~calhs Io^ ".l(s. "-- p s '.", an?.he, du Cacao. du Coloa ere ? gourdes ,taiet au pa.r av.. \'a par-
verront l dollar t:u m 1 :i ; n t.it11
r t fixe l o lle fero t a.c.. '> 'tti-uta e-,t p tr. qi:. e i retour de leurs ce qu'il ny avait pas de sarlxe en
COMMUNICATION de M. CHS. CONARD, Adrninistrateur accepted ure des deux circtUlAtu. Plo ls l rc cnt une quiv- or sur les droits et .c qe le Gau-
de is iDOdllUnTtE S lez.c ptcatt)ire qai Icttir per)int de verneme1int les avA irt.rnrns p-1r ue s
des DOUANES, liti est ,Aitliit i; p t '! '.pp oisito ener am:np'I* ntt, de sa- dept qu'une atf:tatio i .Au neat-.i
tique de soni l1 i -r2. I) p lit pro list tre lear b-s )iI. au fur et A it:sure .I l1a I .-.jue Et
voir que les procliaiitl's aiilincs se Les partisans de Ia stablisation A. pendant un rnointm.t ti y avas-t une
rout ut0e iPeio 10 ,l de gra1dl dl vtlop, 4 pour Un opinent que l'Oc baissant encaisse de g trantie suttlisite pour
Tous les pays du Monde q(ii avan danis les ports d-exp*dition. A cette pemenlt. lBeaucotllld e treitril.tsol .,tt feait baisser la inarchandise. M\Is contrebalancerles eftets dpr.iateuis
cent en progres out recoumt la In- ; c;ui1ie llmicn r on doit aj )liter I es oaii teaii atn a I'.t a l.- 't 1 ni i si ,it es es ette buisse torcLc sulltirait-elle A tva- d'u'i surplus de numn raiir.;.
cessite de stabilizer t leur circu- efforts decrtrlaits ispiculalet'is ayant rrhalisent, do,'eiut tI ttr'.v.l a -s ouir la Jd onve ue de li' bittantit 0 1 vit alt s co: ti c- :e 1: tin el!e
nation mon aire sur une l).se lixe his iiis la ourde quarid I clan- j illieIs de aile.*is, ;i.i t qoi) v.rrat avilir ei ses in s des a dmiu' snib : te -
d'or. Le developpenient ,ii.stiwl ve el.(a oi evte et ssayait <( itir.r I. ans uni UUQ a a p Vodali poLir lcsquels i Irecevait un tiiiUe. le 'o0 ar e li c rer ter
el la prosptrite d'un Pays it peut- IIl.s Fr4,ili'd profit tiUe ,le pt-ilte. 11 pays. II est rI.c )utter ,*i., es e poda pur c u s ii re e at un ti.:e, il e r q te li e ; r. .rii r
vent ,tre assures sans in" 's ci'rcut a- e.t t dott ier ie leur tiot ai t toitse i i seI t te II x't.ts ," i x b p ra so tn.ab!;- ? A.; rait-il d aillcurs les bill sA s % L eit .e tI : i t
tion aya t une valeur rtell et probl o lie ta cd f tfe dans le probltrne g u rge t es:aire la- qs'Y l.) gU .t ia t iati.i:2 p ir l tG, -1.
L'etalon-inonnaie ac.ce.ptc pair l' ia.l. I.e tlit principal est q(le la de- fo rile au i ) i: it wft '- -t n ii i.. qutisitioti des objets qui lui so it in- dent Sto.n ) avat eta oj eut n0-
monde civilisO est I'Or, tI tonl-s I s lttiti e de ou1i de's ex(c jto la qUan- nuetu adopt, et l,' ine- i e 'l i.etii ._ ispen ab'es oa em loy.. to e e.ii .O J .i a:rs
sysl0mes inonietaires -glillelr s ct till t t- i-ilol bl e, ce (qii, par coinsCf- i s r t i ii i e t d rr 11un ut poinl de vue qui as.
solides sont tablis stir cette baseo. itiiu t, conduit 5i une baiisse de la ou la circillattioi milj;i't ii'L Ot e soC preL :C, l e e de d .na tter I.t suoeriornttc A'ors a co.n nai I'. I: t
La raison en est clair'. L-e Co l pllmIUe. i ux speculalioits. Ja Chinge .1 pouLr U:i. ajelque le plus d.tieCI\ qu',.1 s. i S 1
merce interiour et extt; ili o r t'.-t la i liinaritr m,.z cependant quoii cette lonngie q ie doit ttre 1.a Guerre Eu- cj:n n- re lit d.iis le j' d, p.>\-.-
vie d'un pays et, saints lim, il it ut idemitide peult 'tre satifair' de do.ix ai pior de e. Lem yUe, i rop n lletprcadra ntessirement bles linvrbles, d .t 1 l ._. l..
exister Pour avoir nll Coninl-Iec, ol',t is : 10o eel alilnenlitalit li. stock r 00 111 p-ut- itre au in > nent o6 o: syv I cities sur d .s ch:i es q ,i; i- e pietp
11 faut un initeriitIdinaire des c t' l- lde g, t des. de a a. t i Pouvoir 1- e laieur du 0 i :ut-la e lI moins. in s. la ti) t de la daie t pt sls sp ul l t I, e.
ges, pertnettant s c haiuie pro4tic IpmH die anx dteinandes, 2,) 1en retln-' l i I ,r a i i
teur d'dvaluer son pro.loi t i:t La a pla n,'t la go ride abserite dans les II inmparte .i, dAt.ct.ni cr d-ab rJ d utte q i e1is ilg'auIite IEl rope. les s r ris a i ire c on nI, cs n iic d i
I'intLrieur qua I'exteritcur. Or, sil i' alltx de lat cictitlationi par la inon- si I qIUCSio, J li s1 I InIon d i I I esi revi.oiro it graduelleine:i t tal ln ruiteus d iA:s le sc s 1- : li
eat oblige de baser son ,,tvaluation naie aiitr camie. Change e>.t AI.CtaC.--I1 p ortu, Ilcur course no, mil. L.es prodnits Jo.at h tuss-s on Jdc b isi.
sur un talon chlangeant et ie c'n Cc .-,scond plan est ceini (iuii doit le t une niLSe mure est-ell Jcqj Ic le prix s'est gi.iduelleinent eleve en l) 1 C en sojuvct iA coasi it r d ins
tinuelle variation, iit perd constain ,I r*t envisagi l i inonnaie ainl'ri- A la situation t eile q;u'eile rsulite dcz rais. de Ia ir.ultip!icatioan des de- uac journia e des ddilret.e-s de ) .A
meant et.entini hAsite a p roduiret.C't sl t t iink tant ad ia d'tu isa. co raint condo is de p 'it.l, e ,'Irietre e" ani Ls repre:idroiit leur cotatiodn bl points. t'est n nretsj.nj t ab>,.
exactenent ia qtoi nous assistons ita l:tis tous les Ipois ouvrits de la tr i ce n p re ic Ipremc re. Supp iez o le Cta retom- A I'pav ient t de .1, Lco.:e, le
Haiti aujourd'hui. Le coiuniler :trit, -ptiblique e't les citadlms tiia t fa- e mreu re C tsi e: p r Idans b ,t pre re. pp ( 'est mIn in chA.ie eV t to ubA .\ de pim:
qui veut importer in article our h iilit''ers avec s'S. dtenoinnoatio-s e nemnents r.:t:lts si:,I da s b io trt avec les grande t chans que quet qus seb. i 22) upi
consommation inttrieure, est obllig valur, il est videut qe dans ces Pys et par i (ter opcn. Ctio1 ) urtout ve les grande rtivits que qtc!qut .s se n Ii .iop t
de calculer, non senleinent le rix vilits le iano de gotrdes peut' La siua:o i le c exep- ps qu dn s o- r iv ti i .
de revient mais les variations) dansI lr'n cornbll par une circulation plus !tionnelle. *ocs Fran.aises et un peu partoat Le people eta d.>s L j d voar
la monnaie intirienre (ce'stLa-i-udir E'*-temidei qi1't I-i(:diiai e de tnonnate Rien ne peit sert ir dA base aux Q. Ii .era le sort du p ysan ? Voil. une .an21o:.atio i si pro:itab ct c est
le Change centre Or) po .," savoir si airit'cai..e I. difflculte in'esit |(ue: previsiots dc 1 tveiir. Les I l,:uls J.. one cause de diminution de prix alors que .'on a vu aussi u i nou-
la marchanidise va lui liaisscr tln lito les ipa\'s. s (|i( i nie so t pas prob.iabtitp neb pptuvcit e t'tre qe ic, ',ijoutant A une autre.Voila les p tu- ve:nen t d'attaires i l:01:ues d_:puis
b6netice. 11 at h6te sur un Mlarchc- i tna"lltariss i I usag de la moniaie sur des expec-iativLs O- u.Ie stt.nt- vres paysans reduit; a olffir dcs lonlgt-tnlps p ir le c_:n nperle d'in nor-
6talon fixe pour vendre sir x 1ai, a-,, iiam f, e t da la valeoir les divers iisation ne pout repo.er qucu sur des denrcs sanns valeur Leur demanrali- tao101. le cAnll ig i Itd cilt hIureux
he otu la unnaie eso t vertigi'te a ,typ's d noiiuae Co:e ine lt itniils aits. Les fitts couranis sj.,it l:lpr <;.Ation sera co npl-te L -Eportatio: de la baisse dem in irch indiss et ne
desNul niguaon s souvent vedtre in! troent le dollar evn lle ut qour i ias ; ils drou:ent lA p lu :i: lutiej- b isser. Le travail sera delaisse ; la 'e.t jamais plai t de. c.l'e quc subis-
esNul d ces fluctuatioels sasesont trouvent le dollar value njo ur a n se aalse. ut oraton qui ni poution sCra en gtanic ,derois- salent ses dcnrtees de'xpor-tation.
extraordinaires surventuestis e it u seubtl, que le dollar n'a las' s'inspirerait pour arilver a une Cco- -,ce, sino nulle- Ansi aura vecu .Vaturellem.nt it est plus conent de
m4me jour ou en une mn-ne se uai- lne valour fixe, quand, en ralite, clusio:n absoluc serait susceptible la fortune national. vendre cher ei prouits et i ic!eter
ne, entire la vente d'une tnarchan- c'est la gourde qui varie. d'aboutir A des rcsultats tout A. ftit La sagesse commander do.c, s il tieilleur anarch, celui des autres.
dise et la premise, causes qui out En fait s; la population des villes contraires A c!u' qui en seraient l'ob taut quand mmne arriver A une sta- lous n1'ont pis da cte ill da cacao
.branid profonddinent le credit accepted de recevoir la gourde a une iectif ; elles Jetterainct uIe regretta- b:ilisttion du Change. de It f-ire a S et un grani nuonbre don't le; terres
d Haiti. valeur lixe or, la difficult disparai ble perturbation dais les tit,'-.actions pour Un. Le taux de 4 pour Un serait produisent autres chli,',s seraient
Le mnene problem se retrouve bien tra, et on verra la gourde et 1 'or gnrales. Aussi, est-il inoppbtm..,.",'neux pour le Conmmrce d'lm- biet aise d'acheter a us pr, plus fa-
indusre de faonu a moins anarente dans accepts indiureminent dans lese stabiliser le change quintA pre- pd>t-oi qi mourrait d'anmrn'c et vorab!e sans computer les cit tiitn qut
Industries du Pays. U exanen at- operations courantes. L'un des rd- dmin dans ue notable pro ne vvet que de leurs ppone s
tentif montrera I'effet foudroyanti sailtats premiers sera que, dans les sent. d. u otbl p. e
d'une monnaie lduciaire, soudoiseyant ontats demea forte rscolte, les Les chores doivent suivre leur portion, car,"." le replete. la baisse et qui sont pays en Gauries.
it des variations continuelles, dans Iltctuations du Change dispar&itront course normal. Les demands nom- des marchandises`. e. supple pas au Plus le change est bas. plu. Iacti-
toutes les branches de la produc- par le fait que le dollar automati- breuses de denr&es, principalemnoit manque d'aigent. A'-~eu d'enrayer vit6 dans les ventes de m irch tndises
tion intdrieure. En fait, la circula- quement prendra la place lasse de camp&che, cons4quenCe de la le malaise. g dral, cce TA-i, Iaccen- s'en resent et plus alors il y a
tion monetaire eat le sang de la Na- libre par la gourde. Guerre Europdenne. determineront tuerait, si bien que l'Admina Ivation d'impottation1, -ic qui s: constate
Uion,et sa sant4 en depend entitre- Pou, arriver A un arrangement et n6cessairement une bisse. Operer superieure se heurtant A des dittui.I- chaque fois qu- si. prolAuit uae buis-
ment, fixer la valeur or de la gourde, il centre cette baisse, chercher A la di- tes insurmontables, serait plus tard se du change qui permet de dini-
Le probl6me de ia fixation Or d' est necessaire de determiner to taux minuer ou A l'accentuer, constitue- oblige de rapporter cette measure nuer le prix des marchanidises. i o
la valeur do Ia gourde n'eat pas dif Des calculs ont t faits atablissant
la vacileur de lacette raison que une difa moyenne des dernirefais tabliss rait pluAt6t une tentative impossible qui aurait, hlas, le temps de produi profit pour la conso nnutto.a qui
grandcile pour cette raison que une lao- maisoyen une des domnair tude permettra centre les consequences de la Loi de re des torts en grande parties irrpa. s'approvisionne plus largement, et
n6taire d'Halti et occupe par la d tablir que le point imaportant est I'ofre et de ia denande. rabies profit pou le fisc qui voit ses recettes
monnaie ambricaine, d'Or ou de I'adoption d'un taux conufor:ne aux Si cependant I administration Port-au-Prince,ie ii Avril 1916. augmenter parade plus fortes impor-
Bank-Notes, cette deruiere a yant conditions existantes. 6prouve quand meme la necessitY de tatons.
unevaleur or axe. Haiti est done Les prix actuels pour I achat et stabiliser le change, ceue stabilisa- L'Eit n- p.-a: ni na Jhit pre.iare
plus heurouse que d'autres Etats la retribution du travail sont caleu- tion ne peut, A mon avis, se faire Rapplrte de r Ch6nrie en coasiJeratiom ume h ituase dua
qui ont 0eu lutter contre le Papier- Ies d'apr6s le taux moyen des re- qu'A Cinq pour Un. En voici les rai- em later dil 3400 le change pour ,quilibrer son budget
Wonnaie et a le stabilizer. cents mois. Far consequent, pour sos parce que ses fonctionnaires sont
Actuellement il y a deux mon tixerun taux dtQnitifentrie la gourde La fortune d u:' piy; ruide dans Le moment n'est pas propize pour pays en gourdes, puisque plus le
naies circulant concurremment : et 'or io faut recouir a elui pou- ses denrdes d'Eportatlo:t. Plus une une fixit6 du change a s pour i alors change est 6iev6, mnins on achete
I une representative d'une valeur vant trouble le moins quo possible o e o l e ee est aj 360 o(0 et par consequent moins il profie.
fixns et c autronsquemise at de uctua- a marhent, le taux ents aaires. Tle ioue- Ut tel tat de hoses. datlleurs ra- soit 4 6 pour un avec tendance A Du moment que les merchandise
leur relative. Si a portionsme ae e na par un choix, t tonnel let jiustlipar .ile prencpes de baisser encore, deviennent cher elles ne sont plus A
sux fluctuations pouvait ,tre ramne les prix, graduellemnent,s'adapteront I'Economie Politique, se demontre St une fixation doit etre faite en la p.rt&e de routes les b.urses et le
n0e & une valeur or flxe. les fns ace taux. Mais la pdriode d'adapta- fr~quemmnent dans les Etats 6tran- ",ue d'uae ame.iorationdans lasitua- consommateur a pris I'hab.tude de
desir6es seraient atteintes. tion sera plnible et le commerce gers. Qu'on pense aux perturbations lion tinanciere, le but ne saurait etre se priver, quand ses moyens ne lui
Les fuctuations actuelles dans la sera tres embarrassed pendant ce economiques,financieres et comrner- atteint ea portant un taui plus Cieve permettent pas de se payer mme
aeaour de la gourde sont une pure changement ciales survenues A la Martinique. a que celiui auquel on peut acheter pour ses besoins les plus strict, des
aestion d'offre et de demaide. La taux de CINQ pour UN est ia Guadeloupe et A Saint-Thoenas. 1'or. C'est plut6t une deprciation de articles don't le prix occasioane ua
c .au contrary ci. ,,.a l p aux Si la situation g ndrale de ces Pays la monnaie du Pays tandis que c'est surcroit de dpenses. Que sera-ce
w~uaa i moaqe,~auro cuse toia etaileS.LdCU LUU'~ 4S


cwoeUourrent: par exemple a- tou s Domingo, et, prse at quement, tu avait baiss6 dans une si grande me- le contraire que I on esp6rait. bientOt, par l'aug.nentatioi que su-
abilit6 do rrouvernemen,t: par example man- to Domingquo, et Franc, circulation du sue c tait a cause de 'nsufisace I semble plut6t prfrablede don bissent chaque jour A 'trangr les
quo d conflauve dans lemencrdit etc pman- s aquel FHaitic at lo plu toie, de leurs products d Exportation. Or, ner de la valour A cette monnaie que products manufacturs, le prnx de
mas.s pour Hati, ces causes ne sont tant par I&lanigue que par 1e corn quel serait1 -efet d uie diminution de chercher A I'amoindrir, parce que vente ii, si au lieu d'uu change A 4
PS A eDvisager. merce. Son adoption ne peut que du Change, sinon de fire baisser le dans 1'inttret de quelques uns la pour I ou au dessous,il est file A ?
La recent baisMs dans le Change jeter un Idger trouble s'il en survient prix des denrecs ? quantity est plus lucrative q&e la Le prior sera inabordable.
Centre Or esat g6nOralement inter- daus les prix actuels; ce qui est Le paysan, qui vei rait ainsi dimi- quality. Le cultvatcur de meme que le pm
pr"t"e comMe le resultat des grands un immense advantage. nuer ia valeur picuniaire de ses pro- Qu'est-ce qui a tou"ours caus6 la blic ne connait la valeut de la goar
chats do camp6che, motives par Par un arrangement entire les corn duits finirait par se desinteresser de hausse du change ? Le manque de de que par le prix qu'll plie la mar-
des dmandes det Etats-Unis rille oercant de la Place denPt-au-Prne ses plantations. La production fai- prouit d'exportation,i'obligation de chandise qu'il achete, et I'apprcci
pd.l PO P 0e red stocks do ppieur II sufit do seutendre ot dr accept blirattiu6vitabiemenut. L'Expor:ation, convertir les Gourdes en Or pour le quand il peatt acheter A m.lleur
a stocp de pper a toum les tranaco, lei aute d'alimeut, deviendta de plus paiemeot des droits et des actares. cotnpte. II tfaut que le producteur
!*deS iSSaa 3Ose 4qaluvaut A& caq gourde. 3, ia plus faible. La fortune national e manque de confiance dans une vend ses deartes.; et il n a gore pa.




LE MATING


*U'elles subisent ses fluctuations' inCa t, co anc tiin rtsasltat de la bais I e Isite ir
4es marChes enro pents. Cest done d(e la 'Primne (autrement, il n'y Le journal du mercredi 12 Avril
lui donner une illusion qu'il com- Iut'rat aucui biu~stice pour I'ouvrier) public les pieces suivantes :
Pmend tort bien. que de lui mettro ,,t qt3 la f aitam-d'wtivre continue
eptre les mainto s un peu de plai me gour it a ecovowr le i.infe salaire que -Avis Ministsriels-
ltre les mains un peu plus de gour 0tctedem1ent. Si |es prix baissent, -Arrmt& de suspension du Conseilcommunal
des, qu'il dpense avec moins de ta- Ii ailairo doit b.aisser d'autant le de sla Plaine-du-Nord.
vltla uii andti nar uitei d-aln1 chan ...1. l ,, ~ a..t I. fIacte r irm-I -Arrete confurant la quality d'haiten au sieur


tlev4i
chea ii
Si
dtsitre
dans
princi
cur A
ce res
On
Domin
sourc
soeur
ming
haut,
L,et
ne t.i
taux
pour
ne s'
tenc
vilis
v6s
par'
tuel
les a
mar
et d
saul
dan
dan
env
cc.s
11
catb
clor
une
proc
still
11 *y
tie a
dan
tes
jem
plut
de c
C
pro
Ban
des
ach
ce
tiot
sat
Ire
gou
mi
deI
qu

br
qu
tr
de
Pr
ca
in
tie
di
tic
te
da
Sb



t
t
I1
r
t

p
d
e
I


( Par ans


12 Xv~iIl


pi et s 6 l ema
prtssol .1:ri dI t* &I thongae

1111 4i ~i I' II I t'-1110b


e Ve en -pri nce du reti- pIoll''' '" o t ,..d. SALVAroRI (,ovlNAZZosujet italien. S0 1 V \ V ii tt4 11
se trouve en preIsence d ren-I ,rt t ,dais letablb ssenent desI AT.- S tance d, t8 Novenibre 94. Lo ',e. Le ," '.-.:I.I '' i i '
isement des marchandises. 1 p1)il. -Proces-verbial d:c brCile it ldes billts de. ri> o-
les Administrateurs du Pavs 1E tait, lt a question ;a'est pa- quo et a gourdes, ivPPOLITHi et NoD-.ALtxl. l SdI l'i'i'tl ) i i *" I' ('
i u t ell t~ -Avis administrator Avi divers. COUI *ill i:f z .
nt un changement favorable li int i ii-ltavre exige actuellement -Bulletin de observations A dorologiques. COUI. *' ,, I, t -. -- 1 1 1;l
la Situation econoniqne, cest ille pil-, lag-o reitnuneration ; inais au 22 Fvrierb i6.t Seamer iiolai t l I } Cld
palement en don int de la va- *'lutn ehc*clp plus de travalleura liasoi e -: t. oitoe., Iton .t inie, Y.,thez vou,|I trouver de quoi
la monnaie qu'ii obtiendroont l~-oa:t cxlxys au taux actuel. Rlunien de Ses.aters ouit I obIxIbc:Ac1t ,;;l ;,s .' ,s aix uavec distna
Dulat. Ittr. ar' t la question I rl el e est e %)s a tv..!z
u tpat- de doicler u(el taux peut Otre adop-' Uier comme 1'autre jour, les si*e- e i'l"*' o.11 ,L| *;0IVC$. i
n- peut compare H titi a Sto- to ;ctl,.llement et pourra ngo. car il y a i.i plus de res- t,.In Itn-, ni aveiuir tries procliain.' Senateut Camille Latortue, 56 ave- '' Eait es agiicoles que dans la p.rtie Nus .iavo's sur quelle base eat'nue Magloire Ambroise. ce -leailier a lt* coutC tir utln N
de Ille. Le change A Sto Do- coiisil.r ,euis lonatemps to Pa- a23 senateurs ont rpondu a l'ap- os-mari;. l
o oait a 800 ojo, pcut-atre plus pier-M.i ii ti. L Arrita d1 Prtsi- pel. Paris. 1539 09) Albainais sonl du Chemin des Dalle
quand on l stabilise a potr dciiiiinin delit L oars u 1911. )s Encore une lois le quorum n'a morts de 1. in duiramt cts IS ,der- oa vos sure: l-emnbarras du
aucun product par si quantity n t*',ii )tiit de la Loi du 28 ()cto- as t obtenu. m" i st p ob:lt que entre L'excetent lkola les l
icilitait alors unic rIc Ju L ion du Lilite, I, d,0',C-t .a t le etalt u Lt tpas obtenu.ir II1estl I.e le a- sr liqeurs vari es,
amde change. "'i ct pt -\l ie -. 'I lixatt il taux du 'e,)o)plfe) ia ilerol ava ill e I -I- o i. e tC.
de change. cl : cst p.I i ,,rait G11 pou.r Utj La Loi du in~ama po-r le people b lis.*Ie res coullt:o;s or ;a- i,, etptatc. on de la i
Haiti o6 les caimpc,:hcs Joit o0: i. ,, ile 3 prevoyatt qu Ie i ee C L raiditn jour go e la
oup;onnait pas I amportalte tcxs It rail ,.llectueralt au taux de Cii l I nous est revenue que la direction Its. :> 1a l Ic 1 ,ct- ar gra ,it cha, ip o itrls.
e par I'abandon ricsultant de l'a- p,,. LUi, en attendant I Eilssionl du Cindma-Parisiana, a I-occasion nilll ite I le I -Ollt cL It p je tS
segment dec:et article s nt arri- d unI to velle moilinate. Consse des totes de Paques, a ['intention ;ib)owltiles ilutes. 3 lo l op--
en ttIlle abondance Jians ics poi ts 1 Ic lineni.t i, 1y a aucutie autort, d'otffrir au public une representation nioi, d, s inemlbree dl coiiit c oiUV.iieuI[t lM'ritOim
suite des prix rtinLunCn.atcurs .1c- .a'xcx',e a.isoun de contsidtrer le pre gratuite. a-'ii call ild a ecour-;, l' ,ypthus
s quil a fa'lu pour avoir de quote Pat pI'ir .\lonnaie sir une autre Le film principal qu sera exhib meilneace Ili deveniLr ui'pidi-le.que iO1TRE. L
icheter vendre de 1-or a mncilieur ba.-, ,,lte cello de idl4 poutr La. A cette representation est La lutte \ ,llAlk .. M R
ct. C'est la. question de l'otlrc It .t .t other lue, depuis lappa- pour la vie tableau d'une grande 1ierln.-.La ritpotise d \'A- DIpat
e la demand t noons en pl s te ad cicilation a beaut et d'un inrerit social consi- leage relative Ittttiue eli Cap-i r P. Blot,
*quil y a cn ce moment einp k~ It~rI'itt.d,) Troi s Millions ie a- durable. -
s bus leeP r d itts i ta, cie a e itl dlelcit taI u i a lguintent ell faveur A bient6t les d6tail,.'mouI
t des b teaux pour ls charger de l', i jti,- Le t dtl "it aux. "il a he s eatt r'I d'- Pi, lIe, F11.' SLV tV. Y B liard,
ion quarante muile tontnes de L dcwleLre o ui netlonta e pr- A I'Fcole de 11derine l rvree .t I'A.ba.sade a' ican 1 Ma h Tan is,. N sil.I Marce
bois. .i cce n'est plus. V,,lt i l.inLtu Od de inouvelle o111011 Voici les no ,ns d.- ceux qui ont a IJoI lr" 'it. lll)iluas Act-Yean. ChA.les C(ano
y a cu unt: mnauvais rc.olte d ,,. ,tlt au taux de 4 pour b leurs eames das I'iS. -Les Alletniltds out al- Ce.ine Dorce. Mline ).ubu.
u :ltto .nene. n ,ason du c .- 1 ixL.u i taut s taux dpler que il u ve sources leurs examens dans laqu le ionicule de 1 loimme is .l:u. M.ne O.ivna St A
e du 12 Aoxa qu e ll a d. ctILt i'\ t.qll ell ci Ce miouelt la journ tie ercredi lme sur les r:ves e! .e la Mme ree et efvits. Ei
hbona e p un.t- nu s s. urvn o ,lt OtIeC I l'i ulatiou 1 no dentaire.--liag .e Perou, Labissire Aleu.e, ia lnuit de iti e, e. i 0 1.1 (l r. .\ \ ie llk ra. td l nitlAA
ehainde nt 12ou n .u iS c olit ,t,,' deajt ,,e reserve. koseph Lefevre, ame examn dart mnatcie de I'avaltt du bi.s dE r n sorUilumel'garJe. V
n re a 120 a inl ud s ,,,, lid s ol1 i.' -,.,l taux legal de la circula- dentaire.-Henri Parisot. ler exa- Cot beaux, ils out pu pi'tctile 1 'h: o, d G or cl'a crssein.
aura pas assez de gdes pou' ti' ,m .,t,,Lire present est celun de men de Pharmacie. pletd d lts qutliues tlant lihes, Pi il,,g',t.: (;toget. ('i ida Ta
!ieter puisque la pus grande par- i ,,, 1ir U. 1 sera andthe ties Comme aux jours precedents le selon un avis du ilt, i *1e .a c!m Anajia l.,I ux. lngcnie
'e cette monnaic a c c empiovyr i, ,,, :1),: poiuvoir le tiiamtenir, jury 6tait assisted de M. 1'-nspecteur Guel re ,tmblmc ce matill, in' s gcs. M .n, BIx leive St l'1-ur,M
s les achats de c.ainp lhe, et cc L- ,,1 t la ot de considered ,lue la Carr&e. Te f e id t tt n i e llu L r
!ws bienct iaarcs W'o.tl pas tout jl-,-,. enpolalle est due a un Teutons liirentl iiumiiIIdlt.IkiI Ine l> ulantiine Iluras, Louis4
its dans la speculation, mats out ,ichat tanij ial de Canipeche ; mnais Pont l refaire chassee de ces pGsiIOll, avec de himn, Nlmm lu.ba Aimand, )
t6t garden en reserve une part:e iet cts-atliun des demanides de granlde, pertes. Lind
*ette monnaie itnesp ''. t t artite,' A onluit a la llansse. Ei f Hier un cheval faillit avoir une Lor.id're. .Le premier iniittis- I l'oi- a'-'a.ix M. ct Mine
est done le ca, pi oqu'il est l.t 1 s t ira d1tlicale, il seit ble. de jambe casse een passant sur le point te Asi uu:h ea decla'r ce olr', los,. i'li l.< ta i-' loseph E8
pos' t de payer indiiciintAr ia PIrne ait 44) sans nui ef- situ6 A l'angle des rues du Centre et uai 'ue e Slecle d o .ubia, .Mn: \.. 2~a Hvacintl
pose des payer ind~ttuntnent gu f,,t ,i-ilirable. J at conliance en des C1sernes. qu'apr, que e spec d 1 o L n ,-1 v l 1t Meng
.A un change mixe de. i s products auti,- i e tts, ice a la i collabo-x Ce point qui est absolument dan- u.a.o. ilLie pr.i.tne au.
dun changeysa, de aepter aodu.s tn ts Les anoyen actuel- gereux a besoin d'etre entierement ra ei atnhile par les Albit,-, il a
ts du paysan, ou d accepted a lt.nt ponibl ne peirmtttenit re ait 'llelon de pioposer d'ciablir A 's t D p:irl
taux detiine, toues transa- l,,s lixattlion a Quatre pour Ul.. i ncie s piob cs La ii
ns il semole que lo:t scra plus '. ,1 p. i ladt absoluiriient, c'est a l a Bll nternationaux seolr ex:mint se-S, lI.is l i.[ ml "
isfait dc recevoir un dollar con- lii\ n lit taux, ei attendant l'or- t i s-ir s.(", r I1a iagO
4 gourdes ou moins quc contre ~ta.-..ion a un nouveau systulne C'est dimanche qu'aura lieu deli- llbrenent ct a (C-S colmlIlios -( el l ll1 I :r' a
uides. isnqtlt. Ce taux peut etre tix6 a nitiverent la seance de gala qu, gales ttite les peoples inIppcIn- ult"I el K;agsb ol
C'est aussi une question diteono- t1 'ilr Uii, si les cotnn er ants que le Cinema Bellevue organisie dalnts. Ces paroles ont t e1 pro- P oit-aui l iee. "153 v il
e politiqie qui consinue le pivot Lravlvntd'accord avecadinis ses nombreux clients oncees dans une adre.se a de. I. I I -:.1
la rt6partition de la to tune publi- tatlti i des Fitatices. Lt-s CoinIuer" pour plaire A ses noinbreux clients 0O1iCAleS dat&s Uie adre se "i de t'* i I"
la repartition de la totune publ- it its do er leur atpui Le programme sera merveilleux, a senateurs et a des deputies frau- Angle l's a s t MAg
e. Ine comportera que des vues nouvel- <;ais, elt visit i Londies. I'Eial eti lt. i)es:uu 'hs.
Ainsi lea journatax font graitnd les de toute beaut&, en couleurs, de El Paso.-Les troupes ainri- .
uit autour des no ,ibriux travaux longue dur6e et interprtdees par les canes au Mexique declarenlt Liae H Sol ldai
j se pirparent po,,ur des cons- 11abst... meilleurs artistes de la Comedie qu'elles pel.vent vaincre Villa --
uctions d usines idustnees s et Frin;aise. sais I'aide des partisans de Car SIS PRINS WILLEM 1 ".
s eltrtprises agr c&iles don't les I bst... a A attend ici le 14 crt. II partira sl
ojets sont dbj A ietuide par des The la s ilwke Beer i, (ig ec rsi
pttalatesainricaains et i'execution noyThe famous lies wakee Beer Nasmeeet la ferina conltiance soir pout etit-Goave et O
6me decide, la plus granide par- nioyeisePROCIIAt.'SIm i 1PAoRTS DE NEwe
ae des ouviers qu fplus rand par EN VENTE CHEZ .. "-' Mr & Madame Raoul Ga-tjens' d pouvoir supprine; les ban- SCS I' URANUS "I cargo IWS
a dei ouvier qu ourica sa part I nous ont tait le plaisir de nous fare des qui Iroublent le Mexique. U c St.
n tra.i darns I d ticatto des ba- J part de la naissance de leur fils Karl. Madrid.-Les proprietaires du ort-au-Prince, Petit-Goave,
rres sera certaiaement choice En gro t eu detail vapeur Sanbanderino on! rel gone, Iremie, Cayeacel,
Ins la classes laborieuse du Pays. Angle rues Courbe et sars is avis que leur navrea ee coulra o.
era-ce just que leur participation Angle ,q:' rues Courbe et _,sars avis que leur savireac6e6couWeraoo.
eot racebue e en Gourdesparticpatior La ,flleure et la plus hygeini- Les personnel auxquelles la direc 1 par un sous-marn II n'a e16 ac- SIS ATLAS1*, cargo-boat, i
dut rant lbue etsn ourde st.ton de TV. des bitres. tion de la Revue avaient pense A code que 15 minutes aux passa 18 cat.
es entreprisesandis (io' I <1) dresser le No de Mars et qui ne d6- gers et a l'equipage pour.quiller SS l PRINS DER NEDER
ue de la mise en traim des exploi- sirent point un abonnement annuel, le steamer, par le comtnandani DEN vers le 22 crt.
nations, sirementt les capitalists N sont prices de remettre ce No au du sous-inarmn. Quaire personnel
rouverontqu'A un chiane pareil D iver facteur qui commencera la distribu- o t noyes en quitlant I na- PROCHAINS DEPARTS
es b6nefices A en retire seront de ion de la livraison d'Avril demain POUR
isoires, et que I'amtortisseinent de samedi. V '. SS NICKERIE", laissera
eura capataux prendra un temps REN SEIGNEMENTS HANEc DORSINVILLE 1 ashington.-LLa nolt alle- I crt. d:rectement pour
rop long pour la formation des M l.TOROLOGIQU't.S made relative la la question des 1 est attcndu ici lundi 1a38
Ilea stllicteront alor un change OBSIERVATOIRIE Reeercmeata sous-mar'ns sera praise en consi- partir dans la soiree pour St.
us bal ou mteront alor1abis un change DU.deration par d'aulres p roc.1-"s. Gon ives. Port-de-Paix et C
plus bas ou tblnme I'tablissement DU Mine Vve Gedeus Gedaon, ses Lo. cabinet agira probableixeitt AUG. AHRENDTS. Afft
le 1'talon d'or conune il a toujours SfMIlNAIRE COLLAWGE enfarits, ses frere et s ur, neveux
exist pour ne parlerque des An- SAINT-MARTIAl et nieces et tous lesautres parents -.- --- -
illes & Cuba et Porto Rico. remercient Mr le Maestro Occide
Tous ces argumeents plaident Jeudi 13 Avril 1916 leanty et la Musique du Palais et
d haoe '.podat A tous leaAx be- A MIDI tous ceux qui teur ont temoign de
ane.. t rous lea a piration etM la svmpathi A I'loccasion de la LCs laemeibiles Fe d sont celles qu ..e comportent le
nous esaptons qu ils seront pris 1aromtre 763.4mort de leur regretted jean-loseph nosrout.s-E!'egance,souplssf. solidity.
en consideration pour la decider. { minimum 21.9 Gedeus Gedeon. Tourting, Cr I ou r. ,.', ,,/ser
Tlenprature Ils les prient de croire en leur /r.t" '1 dollarss renus ,a Port au-Prinr,' to1s f'rais
Opiisal de Mr. h.,. Conard maximum 3t.7 sentiment de gratitude. chir' .

Lea deux Rapports somis la l.i tcl nua.geux le jour et couvert la
Chambre de Couinmeici, I'un en ft- nuit. Plluie d'orage A 8 h 20 m. mar-
veurdu Quatre pour U,, I'autre tn qunt au plu"iometre 29,5 Tim. COUPS DE BOURSE
faveur du Camij poux ULx, coixcor- Baroantre en baisse..
dent en ce que les deix recontnais- j SHERER
sent ia necessity d utat Stablisa- J. SCHEBE -
Uon. timema Parisiama Or ambricain 46o ./' prime
iI est dftcile de r'pondre claire- Le public a applaudi ties sincere- D. Int. d'Haiti ;9'a 60 ad val. nom /
Ulnnt A la question d. ,,avo* r lequhtl milt hier scir. comime d'aillurs les D. Int. A'laiti 1913 60 ad val norn
le ces 'dcux T'aux coavieddrait le Iois preccedenteis, le magnifique film D. hIt 1914 .A. 4o ad val. nom
mnioux au bt.n-etre di puys, la tnttl- .\ Itl A\mout p qui eult tant de D. Lit. 1914 *B 3S/R8 ad val. norm
taicAiCe de points a tnvi..gei entiat- su< j d.iaiteiment. D. Int. d'Haiti 914"'C'3oad val. now .
ailat n,-.confusion. O.i avattce alue Les autcs litms qui figaiaient au Cheque sur N. Y. 2 olo escomptet .,
ltaeg ems I'rCOV-c Is h aiide a ava- prugtaxitne M Max umaltre d'h6:cl et Cheque sur Paris 12 13010o escompe
leur de 1/4 de dollar qu& celle de'autucs ne contaibudrent pas peu A a Transfert sur Paris 7 0o .scomp:e d oor
iS de doallr. Ceci obhglerait a p- reussite de cette soi.e qui puit fia.A I tets de $ gourdes _14 ol escompte Ls MEVS & C


auppo t lea Prix tombaafl g6o04i-,1 0o bures 41. jcb J14 010 som&gl I