<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02575
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 6, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02575

Full Text
- MIUiMsA3662.b. 7"*


OL INE CE Til Jrndi A-rI 1916~ ~a


clioment.MAGLOIBE
b DIRECTEUR


PIT'!IAUPI'~NC"'


:I A N It'


-010 3Ioia . 1 0


FYC


4


J


QUOTI


POR1T-AU-PINIUCE ( haili


0E


RF.DACTION Ar)MINISrkP. I ;r,
Anigle des Rues F~rou& Am -A-Ic'i.,'

Les 30200CPSs oot rerau's :


A ?314 it ~ S .


A 13a -i:: S

Lts ruauscrits inw:- o i n-, cc bcc1 t

.4bonnements & siastrizons .:!


La fin d'une Institutiotn

M H6pitaux militaires de la R6publique
v

layti est, par tx:ellence, le pays canie reprit son indpenJd:ace, les
s traditions lit 'est une des cau- tablissements hospitaliers de ce pays.
qui I'o it 1, plus puissamment commencrent A se devc'o.,pr d one
,.iue dan.ila tiutine et les pr6ju- fm )in remarqu.able, co nin -,i Fin-
s et lout empc;h, de se lancer fluenc-: h utienne leur ivait ,et une
ns des voices noiuvelles Mais. il y a entrave dol ils sc tijuvaiceit subi-
dilons et traditions; it y en a de tem:nent dbaira.ssts.
n:ies et de in tIvaises. Les temps L Etat Dominiicali nc fi: p is seul
nt venus dc lane d&cidement table' aider au dvcloppemrnt de ces ho-
e de celles-iA, ci Je leur substituer pitaux qui, d- 'iileurs, uie tois hours
s institutions pLs conformes A la de ntire tiureVC!', ccsscreat d',voir
;nitI d'un p|cuple. leur cir.ict,: re purein tlt milit.r-re,
A 1heure actu Ile, ct comme con- po-ur d.ven:ir de vcrit.tob'is L isons
juence logiguc J_ la cure, sans nul de bienfaisa:izce ouveCtes a touts les,
ute radica,c, du militarisme hji- categories de im lade oa d'indigents.
n, les autoi.jt', amin ricaines s'oc- Les inunicilp ) li s ,; ies t.ini.:l s.coi-
,pent dc inodiuil dans leur coais-' tribucrent pour uiie large part a tfare
,ution plus tiLIC surannke, les H16- un sort convene ib:e .A c_'s intiitutionis.
tLaIX itnilitti.is d la R1 publique. lesquellcs ne s; so-t pis airsclces.Je-
en, plus : io 1 consider I'infle- puis, de progrc'.cr, .tandis que cel:es
ble rigueun q1u aractirise la main dHHaiti conitinn.tient da!ler de tra-
nkee. et do.t,t.i maintes occasions vers. Rl'suit.-.:s 1, iff1 men's ; d'u', cotl.
pils lltiitLI vjtion, nous avons l'esprit dc soli tirisi social s.-- mini-
mti l'etrcintic tic fer sur note fra- tante e. d&pit d'une i- stability polit-
e ossature, jusqu'A en crier, nous que presque continuelle ; de I'autre,
uvons dire que nos H6pitaux mi- une insouciance n:ationale incurable,
aires ont vcu. favorisee par uo systime ,de G >uer-
Je veux ici leur consacrer un der- nement 6tr-iit.mient ciifAiltC d.ans le
ersouvenir, noi parce que nos re- desnotisme et i'.tbitr ire.
els les accomp ,gnent ( sils nous J'ai dit plus h rut qie la loi da 8
it rendu dcs scivices, ils auraient Mars 1908 instituait. avec les HIRpi-
I nous en rl ndre davantage mieux taux milit:ires. tin Servi-ce de Salltt.
ganisks, et nous retenons pourtant Ce service de s n form :it en quel-
tilsont coCie, beaucoup au pays), que sorte 'aime de ces hopitiux, et
ais uniqucinC tLI pour fixer une I'on ne concevai' ras les uais sans
rode de notre histoire national, I'autre. Ses attributions, quoique d&-
)outissant.Ai, comme ailleurs, A un fines dans la loi matiale. l'ont rtd
:hec. betucoup plus nettement. plus tard,
En 18o04, le pcule d'Haiti entire dans une autre loi date. d O:tobre
olemment ct, pour ainsi dire, tout 1863. C'est cette loi qui est restie
mnt dans les rangs des Nations,-et en vigueur dans les Hopitaux jus-
disarma plus.Comme le fut notrc qu'A ces derniers temps. Elle prescri-
igine, notre existence demeura es- vait, en resume, au Corps des Offi-
utiellement soldatesque. A une na- ciers de Sante, membres du Service
)n de soldats. il faut des Casernes de Santi. le traitement des militaires
des H6pitaux. Si la n6tre fut cent et individus employ6i au service des
s ans6prouver trop imp&rieuse- Arm6es de terre et de mer. malades
ent ia n6cessite d'avoir des Caser- ou blesses, en activity de service. Les
!, il n'en fut pas de meme des h6- uns ktaient affects ; soit aux rkgi.
tx. On pensa, d6s le debut, A-en ments en garnison, soit A la marine ;
C'est ainsi que prit naissance les autres, attaches aux h6pitaux non
Mars 18o8, sur 1'institu- ambulant*. II va de soi que le rkgi-
Set d'H6pitaux militaires i regime militaire. A 1'effet de quoi, en
Port-au-Prince, aux Cayes, cas de guerre--guerre civil toujours
A Jer6mie et A I'Anse-A- les officers de sant:6 talent requis
U t ppar le Ministere de la guerre pour
Use certaiie partiality semble,dans suivre les armies en champagne Je me
tte loi avoir presid6 A la distribu- rappelle, alors que j'itais etudiant
Dn des h6pitaux entire les villesdu en midecine, naguire. la terreurqui
ad et de l'Ouest. Cette partiality slemparait de ce" Messieurs du Corps
est qu'apparente: I'on se I'expli- de sant, lorsqu'une revolution icla-
iera tacilement si Ion ae rappelle tait dans le pays et que l'ordre arri-
I'A cette ipoque (18o8).on 6tait en vait A I'H6pital d'expldier un certain
eine scission, Ption gouvernant aombre d'otficiers de Sant.savec ma-
Ins I'Ouest et le Sud,Christopheori- triel et madicaments. Devant la
iant dans le Nord et dans l'Arttbo- perspective de tomber an pouvoir des
te. Cacos, quelques-uns se taisaient su-
Mais, de son c6te, le roi Henri; bitement malades : d'autres d6mis-
Iministrateur remarquable en me- sionnaient (c'ltaient les plus braves)
e temps que guerrier impenitent, mais ils s'empressaient de se mettre
ait eu l& meme pensie que son A I'abri. Enftn, deux ou trois, non
i'mptiteur de l'Ouest, en fondant sans protester, se r6signaient A partir
Issa des h6pitaux,--militaires natu- A la guerre. II taut les f liciter de
Ilement.- dans ses valles : Cap- leur courage, car ils en revenaient
aetin,. Gonaives, St Marc. toujours.
A -mortde Christophe, en i82o, Tous les officers de santi talent
asi I&a reunion de la Dominicanie des grades, et leurs grades etaient
la U.ublique d'Haiti,en 1822,tous assimilis A ceux des Otficiers de
i Xpitaux de 'lle se trouvkrent l'Armoe: C'est ainsi que POtficier de
Ss per la meme loi de 1808. Santi en chef ou luspecteur en chef,
Coe.ment, ,ous l*admi:istration ue l'on disignait encore- qui I'l t
i*tienne de cotermn fnctiou- dit ? sous le titre de Priudt, s'appelait
kreat les hopitaux 5I a R o utio de drot, Colonel, lotficer de samn de
e?eU pe 'a a-ibl- e" dlanRp' u- re classes, chf dc batillon, Iot-
nc bituelledia ehdan ficiea do sant de 26aeme class, Cap-
d.i. m bt o de Ier. d o es *es pas om. Si le de ait
< Mased ea i<4l. la Doia l ude oeasur, Imanitom aesstait pes


mons :habit de drip bl.U' fCoiC'-Wa,-U'Kpriiai; k e tA11 lulte!
collet et paremenit b~cu cile'te. %ml1 Colliiiiie niuit et jo.Ir.
revres,bouwon jaun1e doubine rut.-,~ .'6 (~ its
pqjtalon cL'it. gits b 111:id ni b ~hvin' i I). k.-rque hier sow.;
Les, chip-ap2JU r.t o", C -i 1I,--s ,b-eVIC X
poru.i la AlHl.. ti-ir Iix
Avcz-vous 1A cu~ijo,*A de saVOIt
par exem ple,q u,1s'.nszg ties Ii lot Ihii- 4*l 0j1 )'rSi1
salt A tI-n pecteur ell GitA iepri vi- 9)''1 \~'III- fl. D1k pu"is,111Is
l4ge d'a rborer. pj.ir se dki'~i-ugilr d43V,111 1",) S-) U'-;I 11 iiell piti~f
ses col&.. tes dc ra..iiif~rieurs ?-- )1I
Broicrie cn or tie di)-.z-- 1 41cs de- f.,*) I w.1 1rir 16l0i1
LUrgeur,pra~cc sir I..-co. 1,! ui. p- :t. I pa i ts
rements d,: I'llbOi. -- ~dLu)- I.:1os v ~~ ~*~~t. S ix
(t. west p :s -3 ~Il.Pai' .111 OP o & 'jcrtit -1 S,.
4.1tal ite', gr1Aics, C*CSd-A-ifce UCS 1gau- f *i.I s~I()-r isso,
torites oi. 01 vait kJbLbe12~12 o oi~~ i w, dc-s t ou.),s el
d'oit -ai',. bin 'ur'; !n:!!' res v~
ze: que IIItL~ii r. I .iie1CA i ~ i t'~ir ~
matiqui- dt stm~tier, ca dSItrniaaA Cr; .'.* 8 Xl p.11.Lill Ous-
qu'A Lioute; Li cpuqu -s,Ies of~i_;cr I II C
de silhic d,--t,)usgrades rtzc-vra~uc .\ra
le salut des Cln.1. p.r le po.,
d'arines ct 1,,:i :C i i Ii-i li~micu ;1 ', 1 S N N iN i IIi rI
de meln2' gr id -m, de; aut.rus c),.:s rl;if ro L'0!~IlI11 i'i
(.Cete c:Jatu *i- d-- ;izotcr& lxAxrwi.a. 4 I.VVII. ILu.k IsitwidIolu
inet de rec:evotr Iks h m3naeurs mu~- ~~IIj~ I ~iIeIt "- -
tars, a p,,I ,I st 1,-i, q: I a 1 1,.tj:~iIo~ o ii. li 4Il'.(~t
.aiL %t P~ vNII_ lo.1d -1 l I j a :t 1w 1!I.-.1 ti
rapp.I1r~iii ~a: titi~I S:. -it I d .- h foI5 ii ltreitLoiap -. i o-Iv
nre, Lh sd houL~tte I dI: .d-uiii lt V rI I'n:u1ou. \Villa 4i1l14it
vi~n~rablc eI _-I1i lspcen rch Lil. lo'-iiVi~t siii all suAdo
faisant soa CiFCa FI) iialiid-,2 (owil 1 iii.tI
poiIU.t t vtui m it rv~ u Io4-1-,1q TI AI wa'ut*'im i~zi wici;kit
de I hlabit. :[_- i0,CU,. C0olACt ciP.luc- I'1 j ,1i! .1 1Th I4-AI' ht*t!A 5 Ill f
ments bleu cc:cs-,e. sans rcve: s ljait','I twuhil' t, ivoi). 1i LQI(1,! Via~
boutons iii n;, z. c: Sailu pat h I a I ilo. se L' idi '..i iloycuintaiit iln)-
gaide q u vel'c A: a ia oric,ct pair U :;e iI-,wN.(; Ij.U 1ill a ~le
cloche aIc e teciois jpas quc ce~li.....*,.,. ~****i* *,,. ;III,* I ..t. LkVJI.ii


U'aitDIivers




D) u
GI~~'A
A NIL.'!


0 Lit ~I.0


7;.


C, *. I I




1917) ;e'% 41 I.. 1 to1 37
I nos .itI d' !7 li ii i
il'In'luti' 11**0li '



It. ,'i~ ~Iitiitt

Boi! deC~im -J, Cck


cloche se trouve' d-ins l1 loit so; a ; l071 it t,,i tnx iti -,Iio4 de ileux t-ta Cllilllla-Pi risi!ll 'i
A toute vole, inise en bra:ile p r tl.H I ., 'lnIn St Sl'tr'et, llI pl i A part le mn 1'in i n- ,im La
'infilmier major, a moiis que ce tiC ;tvilit tilidi I 'lli ..i. d ti N ,-w-Yoik lutte pour la vie 0 ql' c ') 1 i nus
fi0t par que que mai l ide t tctieux. Situ qi est avoisliait, ia s tlll'rt1 lIannoicions hi -, h- Ala
,chapp, a la dsciplihne des sales, ct de d L I:n 4 )>. I ,~ ,'tt otl I a n io de I t 'i e public
se taisani soniLtcur aj h"'c. .olt ev; lei sa..JW .(M) 00 .. dedollars., repr, sentatio de c- .Oe I N Public
~se taissanti som r A .aura aussi le plaisr d ,o3 0i' l(er-
Dr. Aivrnuit LESt:OUFLAIR. PL ,na. L3 major gnra dinand le nozeur o. cmn I:- en a
La lin au pro, bain Nuniro Gellus ouverneur ile la zone parties jou par 1-p vle Prince.
"',- 'dt Ciunt-, a examine L rioe e e g urde.
vi-bi C.9, G 11 u. 11 i,
",- jlissetiin ls iA GaillardJ. II ilii F:e des V!(r ri
Pabst... ;qu- sitL:lion esl plus favors- Li Commission Commiiniale a
ble il 'l ''e~petrail qt que ie ca- l'intention d'organis'r rour le ier
Pabst... nal sera oiiv i'r 153 Avrid ainsi Mai une a fete des Itctirs come
Si Beer qu ', avait l e aImlt.'ce. on en a vu une dji, il -.'y a pas si
e s eet'erson N. Y.25 l.,m-,einploy&s longtemps. sous I'administr.ation de
EN VENTE CHEZ de i''itius'rie dte la soe tIrvail- Mr Louis Roy.T As voitureqi ivalise-
le9l lieures an lieu de 10.O -lle front de d-corations m igifiques et
I. J. igiO O decision a 416 prise pour 6viler de bon gott, des distractionis nom-
I grve breuses soffrniont ce jour-lA au pu-
En gros et eu detail Berlin UI aure blic et I'on entendra la .Musique du
Angle des rues Couibe et C6sars Berhi s Un ure raid de zep- Palais dans ses plus belles partitions.
La meilleure et la plus hygidni- pelius sest effeclu6bsur la c6le an .e sera, en v&ritl, I'une des fetes
que des bi&res. glaise lundisoir Les fortifications les plus distingudes de la saison.
ont et6 atlaquee3.
Paris. Pas d'attaques d infanteries Tribunal de Cassa, ie
dans la region de Verdun. Ls AUDIENCE DU I AVRIL 1916
0oaroll0 s do press Fran;ais continuentl bnambarder
Par S, fitles Ironis Dontaumont el Verdun. Prisidence du president ULger Canvie.
( Par sin ) I Berlin Les Allemands ont pris Arrit rendu: Celui qui reji.tte le
-- de fortes positions franCaises au pourvoi des hbritiers lean Pierre
SAi sud-o iest de Douaumont et dans contre le jugement du a2 juillet 19t
3 Ari 1,,s hs ,le C:tilloe. Les anglais case et annule, au ntraire. celui
t "r bois le &it e. Stles ag du 21 O:tobre 91 i du tr:bunatal
Cunp de Pershingsr le front cra re. ole al civil de rtrnie, reridu I tveur
e fshn r, sud pri'tes. de Calvypso el lilii i La e: r' ren-


II y a eu une nouvell, reucou-
Ire entire Am6iicains et Villa- EL PASO.--Des informations dignes
L'on croit iue celui-ci est en de foi annoncent que les troupes
route vers Chihuaha, un 6ilis- ameiicaines ondt cu une rencontre
saire serait en train d'essayer de avec des forces de Villa A Bachinaba
pounser la garnisson de Carranza A 2 milles au Nord est de Guetrero.
A la r6volte. SAN ATA'ONio-L'on croit que Villa
a .'Ar.aae a e.happd a la poursuite deb forces
Washinqton.-- 'Ambassadeur americaines au sud de Chihuaha. Le
Americain Gerard, a Berlin a 16- g niral Pershmng announce que o
16graphi6 que l'Allemagne a pro- hlommes de Villa ont 6t6 tues dans
mis de rtpondre promptement une rencontre avcc les bandits et des
aux demanides regardart I'allaque deiachements de cavalerie.
contre le navire Sussex et ... .- -- --.. -
"Englishmen". !Nos abonnks et clients sont avisks
Paris. De grande masses d.e que dorenavant le? resus, quittances,
troupes aont employs dans la etc, du journal et de I'lmprimerie
bataille devaut Verdun. La d6- pourrout etre aussi delivrks par Mr.
eme de ola ville a 606 6prouv6e, P.Asai. ,


voile la connjaiss.m.e du 1 id .tu tri-
bunal civil de l'Ais:-A-Veau;

AUDIENCE DU 4 AVRIL 1,91 6
PrIsidence du vie prJinent F Barot
Arrits rendiiti : Celui qm, c.sse et
annule, sans renvoi, le ;igement dt
tribunal ciminel de Po t-u-l-iin:e,
rendu le lS Mars dernier centre
Charles Oslin, dans I'atfaire de Bzr.-
nadotte Bernard.
Celui qui rejette la dem.,n ded
nu4litk d'Agenot Dorisca coltre l'or-
donnance de la Chambre du Conscil
du tribunal civil de Port-au-lPrince,
le renvoyant au tribune :1 ninel.
Celui qui decl.are le general Tu-
renne In-Gilles dca;hu du pourvot


) twols
,illMis


C- r ~ ___ __~~_~_~__ __~___~~ __,_ ___ ___ --


jeui-6Ivrl_916


QtL INZ EC CENT1299 16




LE VAT1N


quail a exerc ,-ontre le jugement dii
tribunal 6orrtctionnel du Cap-lHa'-
tien. rend e,'i t iveur d.- John Ti,-N
cher. V. Pit s,,,i et M.' -he Accacia.
Assedsul0ea lila."
d" l'E m,t?- :- hr C#ease
A I occ,-i -n IdLI o c' ine .nniver-
saire de s onai io-, \ss,, ;i:in
Mixted CL'E- ivc 1; iCh- nc tce
une apie--mndi littc. !e dim..n-
che 9 avl courant ; heures de
l'apr6i-m di, au N t7 de la rue
St-Honore.
Presidee par M.I. I 'nie et Mellce
Henriette Biamby, Pr,. idents d hon-
neur de l'Assou.atioi la fete sera
place sous le patro ,ge du S:cr6-
taire d'Etat des Culbes. M. Etienne
Dorneval, conseillcr d'honneur.
LeU eco!es d,, deu :-temps
Mon cher Diicci.ur,
le vous saurais g 3 de bien vou-
loir publier en i t utication de la
note parue au ... lMtin du 4 avril
dcoulC, que mon installation comme
Direcieur de 1 Ecole de demhi-temps
de la Croix-des-M \1ms a eu lieu le
lundi 27 mars. -La. frequentation
scolaire qui .e cluirhiitt c. jour-14
.- ^ 1


Decret sur le Conseil d'ltat


:~ ~~1 Si s l aa':~


Considerant \ e1t' I*'\p'!iie <'n a i. -
d aioiltie iquIe Ie t!r.amv il Ithai-latif re
quiet ine pritparati n spt'ciale qui D \R [IGUENAV
naicessite, par con',semllnt u o)r O PrsiJewut e la Ripubli.jue
gana adequate ail4tsi I*.s Assomi-
blies politiquts et du Poiviir E Consid.iant que la vie et le dkre-
cutif loppetnent des Natious obdissent A
De lavish du Coniseil des Sec"td- des lois naturelles auxquelles le Droit
taires d'Etat : public doit torcmmnti s'adapter :
DicItik TE Considerant que.depuis longtemps
Article ler.- II est institu6 un I'opinion publique et les Pouvoirs
Conseil d'Etat qm a pour attribu- dirigeants oat reconnu la n6cessitO-
tions: de reformer la Constitution existan-
10.- Do donnitr s)on avis sur te: que les deux dercieres Legisla-
tous projects qie le Gouveraienticiit tutes en ont maniifcst la volort
juge & propos de tli etivoyer ; I tormelle.,
20.- De pretpa;re et ndiger les Consitdrant qu-aux raisons gna-
SProjets de L.oi. Dcrets, ArtWs oiralement daisesusqu A 'aane
Sautres acts sur lehs natit res pour I
s lesquelles le GouverieLent rectlain dernire soat venues s'en alouter
e son action ; d'autres, plus pressantes encore, cr4-
30.- De donner son avis sur bes par les condi:io.is nouvelles que
t toutes les questions <|ini lui sent les evenements out imposes a hla
soulnises par l tI )Pr.. ltnt ie la nation


Asuvw .mm s quo
I-- flacom pertW*
cef~aumieuo..


Prennez do I'Emulsi0n Sctt

pour faire le sang bon et pu,

lea nerfs forts, la chair solide et
salutaire. Elle est aussi U
rem6de nutritif puissant pow

les en ants faibles ou nmladiv


ble du M.ii, et auto: i di' st voix Secrilairerie d Elat do
d-air in dins le m 'ai-L u h ati1n. lp D parlement de I'llri
A .... ,;-. -.- .,,* > -, 1 d1 tlOU0


A-VC TL k IV -; \j L 1 .11*
respect. ---
U" (Oils )1:


COUPS


DE


M:'' 1-


(5)'
'0' 2


.oN 11,131A : 1X P rt u-Pz i uCe, IC 24 M irs 19i
I Pounr couper court A d.,g
Ib~is qua. depuis ongtemps. se cl
L) j. J 1 flciitcli .ii! iiauditriinent des
ta ubnIAblCS.qu'au dmtr ment du
pr I e C11I, ~ oV111CL, thns le serimced
11,1 I i o ftVI\ ~~cdS passeports, le Di
V nom I !emi.at the Iiiiw~icur a pris I&
nom \.iaon 'iiS-,c, : q i vou dron t koy
k) d V 11. TfOl U 1 ;11: t I u anager. I~tant donsi
olo C- .')!)pc~i :Io)n dc,. omanmandants j
..)0 '.oaipci)2sici quj, : it prec 00 L- ph.L 'IJIcu I jiSS( ports dii: isl
010 c5o l LjowS
Lllll llt it U IXpa rtementtde IN
ii i.In h :lIOUrmiils~ant Unle iitcSi,
IdmdenItQ a1c.-oIC0n 1pagna lit I jeml
v' I .. .1dioll (jliC.iuroylit sign(, le(
P, '' 1- 1!1- a. c (Iim gou\-t.ri n iemit -tle

t~' k pta I Atlln Jr pciiftmttre JUl (I Ovei
N b'~ -,,h hIiwhcnr A Ihnouveile C':NP'Os
'Ite W1,1i v it- I 'tA c prm~caufionner a a
prC'.e-nte disposition entrL rai c
w j~;gILcur dais le thtlai the quitLezp
p,;i I r 6the Cettedate.
1) E -ll utre tde Iattestation sup
IJL1 C, Ia deinanthethe passt.,ort
OWS .> a pg.~ thin papieltismb
I C ,-L)i a dcs si l'znt~ress 'a
stcct port-au- riuce des Antilles, tdc quinze go
,'It VA ur Ie contingent anriaczci


de. Volaille et
I.'u~a I t LigneIfotlandalso

E'LRS SiS PRINS D)ER NEI)ER
DElN venaint Aui Sud est atl
moh46'a% cndrcdj matin.


accuse mingt ga cl t ,x-,t ices. par;t6publique et les Scr..taires d'E- Consid&rant, en cfltt, qu'il est in- D.l ln t z94 A:\ .o
Sm 2 tat. dispensable, pour que la Convention D. Int. 191t4 ,ls i i
jour so 8 2 tiles. Art. 2.- l.s C,,,,.'Sllers dRtat du 16 S.ptembre 191 soit efficace- 1). It. dlati s ~,
R cu v.r z S l S n L h 2 ) ahteM ieu r, m es peuvent etre c Iltr .-s i r le P o uvoir -1/
Rccev, z ,I,, hlrcctcur,rues peuventtr'e clar, i a leouvoir meant applique et produise les avan- Cheque sur N. Y. 2
salutation, dist:r'gu.:cs. Exdcutif do sout-iiii devantt le Corps dtgesqui sont si raison d'tre, d'ar-' Chque sur P.ir,- 2I
iUrN I:\RAN(COIS L6gislatif les Irojets de Loi qui out ivgesr, quvent scirason d etre var- Chquer sur Pa 7. t ,
passA par le Conseil d ltat. river, a breve echeance, d la revision Tran fert sur Pais 7
I ima o ls I !lr.bie pdu Art 3.- Ie oInselI d Etat est d'un grand nombr- de textes cons- Billets de 5 g._ldcs i4
Us cala so s e ars composer de si'./it et a meinmbres titutionnels. notarmiment ceux con- Nickel >i4
hamp de Mars nominms par l I'I Isidenit doi la IR- cernant la Force publique, les Finan-
Comme 1noius 1- :i la Con,. publique. ces, les Institutions locales, les rap- -- -
munea ct iio 'cdJ i .z-d-ch.ius- Les Secre tair',-s ,'E'lat out la fa- ports dcs Pouvoirs Publics. le nom- i i .1
iee des Ti.bLti., Jd i ., ,,. p de Mars cult, de prendrio p at avec voix bre des Deputes ct Jc, Scna.teurs, le is d, I''P
pour li tall ., ,on .1 Cinema. dlibdrative, aiix s.,anc.s de I'As- droit de piopnrete in.aobilicre ; 'l"^ .''i "I \
C-est une hlit .uc cd. semblde giteirale tt des tctioniis. Considerant que la procedure ac- Paix, C >p Ie;, s ,. .
La salle pa,:.. sec 't ., r.e pourra Art. i.- Lps It minsi d e Conisetl tuelle de la revision ne permet point 'E,.rope ( \'_ : N,-1
contenir tiois cniits pv;%) lles envi- de deux secietaiirus, est tfu par le d' boutir, tdns les temps utiles, A Sle;.ni I'i:is I *i
ron. Une vasic bL'" pc metra Conseil au scrutnm secret. ces retormes urgentes, qu'une me- ,eiv s .~)t 'ru''
aux spectatenis d,- s. i icihir tout Le niandat du HIlinreaea dure uin an spre decisive doit done intervenir ,ie i 7 ( 1, i' ,
en voyant se dcioulci d nit eux les et peut-4tre ii dtiliiiinent renouvel. sans retard dans le sens le plus con- pr/.',ises 1l i s )ir.
films les plus sensatiion; s. En I absence diu I'Prsadent, le Con- forme aux necessites nationales et p .1 l'. ', .
Tout s'amnicn.ge ,I itettemenit seil est presidd par le plus Ag- des aux principes drmocratiques qui
dans le but de plairc i. clientele presidents de Seutioni. dominant nos institutions. --
la plus exigeante, Art. 5,-, Les fouction i de Con Consid&rant que I'actuelle Cham-
seiller d'Etat sonLt i-coinpatibles bie des Deputes est sorte d'une con- CO' ,t
ttraitr acr El.es de Ste ito.1 de Lies tes, ing Cpeur jrit. des autreis. investie directement du pouvoir cons Le rend z-vous du s
La Secreti.ir dee rA, oci ition des peuvent 6tre ldteachis d'un servicetiuan ; que ce carctre distinctif, Pincien.
Ancienncs elves de S c Rose de' public pour prendre part aux tra- londamental, manqu2 au Snat de !a S;ci.nlii d
Lima a le p.isir de I ,re part aux vaux du Conseil a titre de Conseil- R6pub'.qne. Cr Tne .A:C', Soib
Members de 1-.\ssociau o que laRe- lers extraordinaires avec voix con- PAR CES MOTrF .FIT )l; L'AVIS DU francaise, PA;:.s de vi.n,
traite aura lieu dans h Chapelle de sultative; et dan- ce cas, durant CONSEIL DES SECRI'AIRES D'ETAT Gateaux sur commAnll.
S leur mission sp)dciale, ils conservent DLrE Vins de premier choix.
I'Etablisseanent du 7 a.u i Mai pro- les droits, prtrogatives et traite-
chain. Eile scra pe.h li par le Rd meant attributs ia leirs premi6resl Art. ler.- Le Senat de la R6pu- Salon pour l1)m1 s ,t
Pkre Janim. Adminiistrateur de la fonctions, anais sanl-; pouvoir cunlu- blique est dissous. i Mmne IILGILK P1
Paroisse de Pctionvilie. ler leur traittniezit avec celui du Art. 2.- La Chambre des Deputes
Lessaints Exercict .iuront lieu le Conseil d'Etat. sera convoqune en quality exclusive
snatin A 8 hs. et le *oir A 4 hs. 1/2. Art. 6.- Le ,'oiseil d Etat est di-';dAssembl6e Constituaute pour en
Prere est f.ite aux Associses qui vis6 en QUATI.K SK:IONS. cooperation avec le Pouvoir Ex6cu- OR
n'auraient pas rcqu 1l ur lettre, de re- Un r gleeit d'adininistration ie 0
arde c prtsnt as omme une publique statuera siur I'ordre uut"- tit r6vic.-`-a Constitution du 9 Oz.
arderriur des travaux u Co seil, sur I' -0.brd'I889 et prendre les dicrets or- CRD5ME z2 I1
Invitation. rdpartition Je ces travaux entwe'.'-1e1 ganiques de lIAdministration publi-
Sections, sur Ia fouetionvw-innt de que et tous autres acres de cartctere afV LCA PA
Di'es l'Assemblde g66'rale. wfir le roiule- urgent don't 1,s projects lui seront pr6- C,.A
Nous enrcgistiion avec regret la ment des Membr:._' enitre les Sec- sents par 1,Exkcutit -canll-f,"
mort de lusltn .Al1 iJ Mu.,;ir surve- tions, sur Ioria isation du person. Elle seraconstitue A la majority ab-
nue hier A midi. S-s fun&ailles au- nel qui syr-' nominmt par le Pr6si- solue- e ses membres. I -
ront lieu cet apl-inidi a l-Eglise dent de a'l Rpuiblique, et en gind-, Art. 3- Une indemnity de 300. W
Ste-Anne. 11 i aura reunion A la rals.i toutesles m isu'resncessairs. dollarspar moisvsera allo1aux Cons-eb
masonn mortuaire sise A l avenue Art 7. onne arcnde mnit institution uans presents A leur si.e. .
Boyer, en face des 'urs du Sacr Art 7. Une indeinnitinensuel- Letituants presents A leur sieger
Boyer. en face des ours du Sacre- de cent ciniluante dollars sera Le present Dccret sera publiC et
Ccaur. service A chaque Conseiller d'Etat. execute A la diligence des Secr6taires I
Nos sinccres condolkances aux pa- Donne au Palais National & Port d'Etat, chacun en qui le concern. .
.rents dprouves et particulierement au Prince, le 5 Avril 1916, an 113me Donne au Palais National, A Port-I SpOcialilt.
aux tamilits Munier. de I Indpendance. au-Prince Ie Avril x196' an 113- ler choix
Assises Crimiaelles DARTIGUENAVE .
Hier a -te eniendue l'aflaire de Suivent lea signatures de tous lea DARTIGUENCHABR
Louis Innocent ce vendeur de par- Secm aires d'Etat. Suiva~ les signatures PORTES-MANT
fuamericbitn conu prdvenu d'asass- '------ -obscs qu, BRtD E
sinat sur Oct.vius lose. On r cIame po d'adminustrateurs obscus qui, OI-. -
Le tribunal tait pr6sid6 par Ie J-a. -* loin de lui offrir un cadeau de fete,' .
ge 1. Zephyr. Lc P.,rquet ctait repr6- Contre le pavement en or au vientaucontraire dans un pr6ambule
senitCpar le Subs.itutTintitort Agnant taux de 5 pour 1 plut6t stupid, et sans gne, icla- nB r
qua su bien soutenir l'accusa- mer un service, presenter une re- er|
Stone. Les con.ei!s de 1-accuse, Mes B. -- quete A l'6gard de la situation qui a .
.Camille e, Nevers Constant ont pre- va t:e taite aux r alheureux tonc-I
s.mit n une belie defense. Mais le Fury CHER DIRECTEUR, tionnaires publics qui, d'aprts ls .
rsid6 par Mr Golmann rendit un bruits qui se confirment. vont re- Avise sa remar(
Verd, Secondmnation a vecdes cir- L.A plus simple conenanc, po cevoir leurs-salaires en or am. au marclhin iises diver
samances attunuanies. Seance te- e pas dire reconnaissance envers tau dej pour i. -i lcs spcialits suiv
nae, le de trbunaal condemn laccu on u tmoigner le our de sa ite que, Si cela est bien vrai. cher Direc- IUn grand assor
A trois ans de tavauxltocn ds- a come tous ceux qui s'y Craient teur. il arriverait que celui qui cornel,disques, uig
st la o oassocis 'on west point rest in- agne p. 0oo gourdess) sersit r6-1 Des filtres ai eau
sesn. velle i different A son bonheur duit i ne toucher en rtalit& que go Iluille 'olive, fr
mevelle la min Car 1-or que l-on aura en sa pos- Saidines, anchoi
-Ah I mon cher les maux d'yeux Oui. nous avons bien penst A session ne sera accept dans le corn- Pommes de terr
content joliment de l'argent. L*auutse- ous en cc jour de glorieux anci- merce et A la Banque mtme qu au Toi splcifiqu
iour le tout d'un bussamanm attl- vorsaare. mais il faut vous avotuer taux de p. 450 pour i doll.I U do
Igat ma femme A 1-.l .Elle dat caller sans fausse honte. ii nous a manqu6 Vous voyes le trou que a fera a Iroonas le s
bes i'ocuhste. et jen a-i ea lor l bel habit de ilte qui sied en P'- notice budget. si budget IItpent exis- "Tricofilina po
cent urdes. rile circonstance et aue la docte ter pour de pauvres diables de notre La maison debil
e'il voous vous plaigoeal Eh b- .co=lnie de evotre rtdaction a ai sUP blonde de Rubsan
_E&o ndeiflI est oEh West coa avec tanm d' clat da.m e, Alions, brave Directeur. continues dbe du mnonde.
asi avec ma tenme da cd6t o oateso do numtro de samed4i. avow fair 1- ho des.infortunes E outre, une gr
i .MaUi.is. unbijoulaitapada s Al Ami, metro cae r .S. Achalt doe dunajn
ia sa uu pour quaue cent fodu de m.4 a4 d1m4e6 etiaw01 a 0.0m .lm i- Portdwtao9i


I'ROCIIAINS miI'PARTS DE NIW-1
SS I'PRINS WILLEM I ",
A.'il1 pour Cap Port-de-I[aix.
lu-l'ince. Petit-Goave et
S,S URANUS' vers le 81
poul Gonai\cs, St. Marc, Pq
Prince, Mir;goane, lJr6mie, I
lacmel et Curacao
AUG AHRENDTS. Agntf*


ly C. Pressoir
RUE RtIPUBLICAINE

I des articlesde selletU
pour civil et militaire
rIENENT D'ARRIVER
AQUE.S de ler choix.
rEAUX en drap pour militaires.
K de selles et de fer de sellerie.
:EPRO.s des melleures fabrique d Eu ope



nicchiaro & 0

38 Rue Roux 38
quable clientle qu'A part son grdl
rses tonjours renouvel6es, elle vient de
alies: J
timent de phonographes eVictors avec
uilles etc.
de loule dimension.
omage et mortadelle d'Ilalie.
s etc.
e par caisse, papier emballage par raM!W
e,contre la dyspepsie.
ouverain pour les rhumatisants.
ur I'limination des pellicules.
e aussi la fameuse bi6re c Pilsnera
et Herrnaiin,la meilleure et la plus

ande vilrine a vendre.
at et viAil or.
,3 AVril 19


.1 mqmr_


- ~ --- -L -- -- --~ --i -


rARsIdTIGUEN de VI'


allINE


n in &ic.i t n
Int. d-Ilain
Int q.'I lit'l


C