<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02574
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 5, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02574

Full Text


9jj-m Amh b. 3719 Q ii AT IESIradA vU1


Cl ment-MAGLOIRE
DIRECTEUR
ABONNEkMENTS :


In Mois

nroa.Mols
Sro I a 110


DBLG'. i' .:liN 's

.c It.\ ( ,'


*200
500


C. 2.20


G. ..C


J


ovo9


C'


IDIEN


La GuerrP Europ@enne


L'Offensive centre Verdun

De noire correspoudalit

L'ottenaive allemande centre Ver- pemettent une r6sistancc A touted
un, J I'heule oIc j'cris ces liness, pteuve. Les Allemands marqueront
e poutsuit sur ane tcendue de qua- dans leurs annales, la b.ataille de
ante kllomnetics e.itron, de Malan- Verdun par leurs pertes. coinme il'
court au nord-ouest de la place I'ont fail pour la bataille de -lYser
usqu'a Etain qui est au nord-est. Que la ville de Verdun eprouve
'ette offensive I'a surprise personnel de; dgi;ts matiriels-et coinme 0
ans lt region de I list. n:'le .tait le sait, ce ne sont pas les premiters-
ttendue, depuis un mois, aussi bien cel i est sans influence sur la defen
ar les populations c viles que par se. 11 y a longtemps. on ne saurait
es autcrites milit irc'. C'est dire trop le r6pster, que le ceicle a et,
u'elle n'a puis n i0s uns ni les consiuerablement l1argi et que Pl'o
utres au depourvu, ct que tout ltait se bat bien loin de ce centre.- Sui-
r6pare pour soutentr l'assaut des vons done, non sans emotioi certes
rces allemandcdes, si formidable mats avec une entire contitnce dana
u'rl soit. son issue les phases dc cette grand&
Des les premieres scmaines de la bataille, longuement prtparte pit
uerre, les Allemant s s'etaient fl itts les Allemands qui voudraient hitei
'enlever de vtiv tfice ia place de la fin d-une guerre qui pese lourde-
erduti. Au point de vue milittire. meant sur eux Nous 1-avon's e'coinp-
'eCit eti un beiu fait d'armes. Dls ee, de notre c6te, cette bitaille e
a tin c septi'tnbre t1914, A la suite nous avons calculd qu'elle aurait
e la rise du camp des Romains une influence considerable sur le
ue lear livra la irouae de Spada, fl&chissement fatal et irraemdiab'e
valiede de Ccla -, non teimre des eflectifs allemands
algre les ticlamnations des 6tats- Un renseignement fourni pir li
ajors trati ns, iis pensarent arrived press allemande prouve Aquel point
1investissetnmut. l ti ne dLpassarent tout I'int&ret se concentre pour I'Al-
asS1nt..11Mil1l. lemagne autour de la bataille d&
Ne pouvant .ibaiJer Verdun par Veidun. Le zeppelin, si heureuse-
est et par lc sud, A cause de- ment abittu par no- artilleurs A:
auts-le Meunc-ils en ont fait 1-ex- Revignv, r.'allait pas A Paris. II avalt
trience aux lIFp iigcs, A la tranch&e pour mission de d&truire. dans des
eCalonne etc..-ne pouvant p', gares d6signtes par I'espionn.age al-
n approcher par 'ouest A traver' lemand, du materiel et des mun-
Argonne, le Allemands se 0sot lions A destination de nos armn6e
4cidds A attaquer par le nord C'esit de Verdun.
'ailleurs de ce cl6t que Ion peut C'est la premiere fobs qu'un zep-
rriver de plain pied A la hauteut pelin agit en liaison avec l'armre
es points tortitics qui font la va- d: terre pour I'aider de ses moyens
eur staategique de cette place. dans une grande operation So',
Pour les raisons que nous venons debut n'a pas te heureux. 11 n'en
'indiquer. et pour d'autres encore- ieste pas moans la preuve certain
onfigiaration du sol, facilities pour que, pout ses batailles prochaines,
ravitaillement, rapports directs I'Allemagne appellera A son secours
vec Metz- les Allemands se d6ci- tout ce don't ell- dispose. Non seu-
ent de longue date pour I'attaque element nous savons les Allids de
r le aord. IUs s'appliquerent par taille A resister & cette guerre qui
aseqmnt A maintenir leurs posi commence sous terre et hnit dans
as e n peut dire que. pendant les airs, mais nous estimons que
lon mois, les lignes franqaises l'Allemagne, par I'emploi simultand
alle ndes ne chang&rent pas. Un de toutes ses resources, va pr6cipi-
indes les plus certain des in- ter le denouement.
io es Allemands sur le nord Colonel V. HER ULT
Vetlun tut I'norme d6pense Pa 6 F~vrier 1916
obus gros calibre qu'ils firent Paris, vrier
ur le fort de Douaumont, qui eut, -
cette occasion les honneurs de la
hotographie. I y avait beau temps Pabt*...
ue les batteries avaient etc port6es
o a'at de ce tort comme en avant Pabst...
e tous les autres. Les Allemai'ds
'acharwiet 4do t"e s d"pieti. es1 M as" ilWket Beer
'est meme dans cette mobility de
- defense, tavorisde par des posi- EN VENTE CHEZ
ions en nombre infini, que reside 1 B
a puissauce, non pas de la ville de I* J. igio Co
erdun, mais du camp retranch En gros et tail
lont elle est le centre. En gros et eu dtail
11 n'y a pas A se lancer dans les Angle des rues Courbe et Cesars
hypothkses sur ce qui arrivera dans La meilleure et la plus hygieni-
Sle ou telle conjoncture. Les r6- que des bires.
o.xioas que provoque cette grande
taille, si longuement prepare, -
let des plus simple. ElI s'est
Igedon d'u seul coup, tout effort COUPS DE BOURSE
tant dontea d6s la premiere minute.
E dure avec une violence qui ne Or americain ;6o ./' prme
rt pM raleatie un seul instant. D. Int. d*Haiti 19a2 6o ad val. nomr
Cubien de cadavres allemands D. Int. d'Haati 1913 60 ad val nom
i'Yvrent le peu de terre que nous ID. lot 1914 A 4o ad val. nom
roa0s abandoned ? Leur nombre D. Int. 1914 B 35/38 ad val. nom
t1jBot nti61e de l'optratuon. Cette D. Int. d'Haiti i,4'C'joad val. nora
rs-- ensive des Allemands sur Cheque sur N. Y. a olo escomPte
Vrdn s commenci comme une Cheque sur Paris a a 13oo escompe
S*selle bataille de l'Yser. Nos ar- Transfert umar Paris 7 o0o eacomp:e
_-,M a. amour de Verdun, 3ne Billets de 5 gourdes 514 oio ecomptc
Sde points d'appui ua learw Nickel $14 lo ecoape


Houvallsi' 3o pass
(Par shns /a


2 Avril


SWashington- Le S6nat va len-
leaient dans la discussion du Bill
sur I'armde. II y a une mane d'a-
lieil leiur-int.


Revue du March6


San A nmi no .L s troup --s des'~


stirpris Ltawle ii'GIc net IerCIO l oge: SSOa1('iye-. ais, lesttaiax ri'idi
I~~'~ Ies cotars. Ont petit coter eon somiffe
cwnlk c-.J S-coiliaflA a seillaiiie prtsc~date lea
tice du Sati I a ro~n6 Lt I no1- IpnEIIithIEs siariatures do 2 1/2 olo
Imiitlato'l 1c. ,Ivf' .at, a,,oi a ~i3 0/o et les dauxit~nes do 3 1/2 AL
Doite (le i-uca r~aio i Suitlal 0/0.


SUCRE BRUT.- WW~Il & Wien
times Is Iivre. En gros 40 gourdes'lee
100 Iivres.
CAMP'ECHE.- II ne se traite quo
des affaires de di~tail.I a baaisse.dit
change porte lesacilieteurs a so ;non-
trer trils exigeants. Ius refusent tout
bois qui n'est pas de preuiter choix.
Quand aux prix, ii. sont ti-6-si ird-
~liers et varienta pour I instatii do
A 5 gourdes lo wi~llier. .
VENTE DES MARCI1AINDISE.54 L&
fat ille don,,.,lieu k do forrd tus fT1&rfai.
sont. ainsi pass.ds toie praiii[C njtOiii.
Aussi lea cotirs aceusL-vit-ssur louto
la c~te une reprise do 0.:5 c.*nitniaetl.
Les autres pruv,~ioi~s ii'offretit atcUla


V -- J I--- -*--S--
in. (O() parole d'unp affaire de transfer P tois on not& un? non-
t PcLro',l', I. 1 !L illnfo nations cAble sur New York & 1 o/o d e velle hausse du denuts 250,de lotis
rues i -. itnp (e I 15 person- colLe. check, di calicot I. L dor et aianasi
Spet du Slain XX Ou isignale I'arvee
- nes s il d.sp.:ua s ti ;i .~ eamer Or amnricaim coelre B.Ilels I el 2 d'un voilier le tJok# 2 7 tounet ni)11ii.
, russe "1,)Ittl rg.l coal. iI is I sign a MM. Ed. Esteve 8s Co avec
Smener noir'J ):tr n tl Situs -:ir'i. La prime (lui, A la cloture do sa- unchargeineut de pitcli.apir tJui vieint
! P.1rani l,.s vi ::i:ns il y "' 15 medli dernier,semblait devoir s'affais- fort a propose car ce dcernier article
r Sors l (it, I itIt.,. ser julsqu'A 300 oo, s'est au con etait tres rare sur place. Le wip brat
r idres '28 .ersonns o raireseibitemerit rafl rmie lundi r la et prepared est cote aujouidht in" a 70
Lond'es -. 28 jiersonuies oii fnouvelle qiie lea 500Ot0 gourdes dollais au lieu de 65 precetleinaiuent.
- leltt' i't S li s bss-s dhns nill de la dernieArt emissionn. dsl:posees Par centre, le prix des toles est ell
- rai:!,t sr la Ita', '-I J, I'Angll',- en douane avaient ete retirees pour recul de 0.25 centilme s.
Sterre efflet;Hi p ir :! ,tIpp'lis. nUt etro apportees A la Banque oU elles FRDKKEICI MORI. m.
t bA.le:i ti pi:ttito!le ;ngl.is a allaiet atre sign-ses et luises en cir
e l culation.
p cap' 1ir ni z'ielli .11 a :Io Le resultat est,comme il vient d'6-
,iecea.,l;i :a l.':bm:,..re de la itre dit, que le change se tendit & Rlevisiot dn e 1t Co s-
a Tiaunise. r:ouveam et revint aussit6t :135 oo
t LonIrcs. L'n ,;i;nitce que Mtis plus tard un dementi d'allure tituliOni eb di8Soltt-
- la grfvt' al. i a '.;.l:,irs elti dock oflicieuse, ayant paru dans tn quo-
e t p a :rr: avec tidie ile change retonmoa iA 385 o/o. tio du Sita
sade I.vS,..1, ,11 :r:.t avec Iaut bien roeonnaltre que la
sai*i .i Io t*. b)li.ss nie saurait offriranjourd'hui de
L in 1'-*<*. l' Aliit is i on' soitidout Ipor personnel. II eat constant esprits laio t
t re.iot vl ': irs ;>lus contre u le livraisos de campche ont ous les espts clavoynts sa
* Ver.hiin M .> ant u1 Co "ip ecisif dlcf|ss4 de beaucoup lea premitrea valent que dans routes les rstornes
al ol.l.1 's l a l tal co. L'arlil revisions. Selon toute apparence qui ont et6 rises pour ramtner
Si i elles sont susceptible de so mainte le pays dans es voies reqguliercs et
Slerie jtu mti 'l0 i )nportanl nir. dans note region, du moins, adopter enfin un systenme b.s6 sur
damis tes ;allitiJles. pendant assez longtemps grAce au l'economie et la bonne toi. il a tout
SW(Vas/hialoi-. L'Ainlbassadeur cheinin de for qui vient augmenter le temps 6t6 question de .la Consti-
e Gerar;d a lr r in a eathle au D*- le noanbre des moyens de transport tuition et des entraves qu'elle oppo-
dont nousdisposons. Est-ceitdireque sait au libre exercice de Ia nouvelle
e part noei d l,&at q..e I, G(louver- j'entrevois come quelques-uns des rgsaitau libre eercice de ssair nouvelle
I nlenelt ,e s.vail riet. contre les steatners "Sussesi" t .dnettre ici une opinion affirmative ndspensable. Le people apprendra
Enalislhnait" lit,.bases solides de discussion me avec satisfaction que la Constitution
S Berlit -L ", pr'les rushes sont mananqeat. Le maintain des livrai- de 1889 va 4tre revise
esiimtes pair le Minii-tre de la o"ns qua i une certain measure, I1 se confirm ce martin que d'a-
parait devoir a 'produire chez nous cord avec l'opinion publique le
guerre dans la lrnis re offensive peut tr6s bien ne pltp avoir lieu par gouvernement va donner Ai la.Chamn-
Srusse A 140-.i hiornines. ailleurs. Leas il6nents b*qables din- bre des Repr6sentants des attribu-
El pgso-- Des informations me- fluencer ces livraisons '"bont multi- tons d'Assem Lbe constituante et
xicaines non confirtmbs a, inon- peos et dchappentpr leour conppleai- dissoudre le nat de la Republi-
cont Ra capture de Minaco par t & nos moyensa d'investi tion. que don't les membres pourront f.ai*
nt a caaPour sen fair une id, ip sffit re0artiedun Conseil d'Etat.
Villa. de se demander ce que nous savons r bent i ons ddEatals.
Londres-- Les navires norv&- sur la production possible du can- les d
giens "'-nienlo"et Vorne outl t[ pIche. Connaissons nous leos exis-- -
couleh ainst que le navire suddois tences de ce bois dans le pays?Nous *
-Holland a en sointnesrduitsla dessusle crois. Fait D iVe s
Holland a. a des estimations trs vagues. Si
Londres-- L3 steamer anglais oependant ce que l'on dit sur ces ex -----
non armne Ashburton a 6e1 istences eat exact, il faut encore te- RENSEIGN-EBECE TS
couIl par des sous-marins alle- nir compete de3 moyens de transport MkTJE;OROLOGIQU as
mands. Cinq inarins sont gri6ve- g6n6ralement rare et coteux, do las OBSERVATOI1R -
meni blesses. Le steamer anglais distance au littoral qui augmented auu4
fur et A measure que les coupes se IN
Coldhcute a elt Woul par u9 s0os dveloppent, de l'absce de route SSNAIIR COLT-MATIA
martin. praticables datis la plupart des lo-
ferlin Les Alleianails out cap- calites, et enttii de la hauteur des \iardi 4 Avril 1916
ture 1,000 yas s des tranchees pluies qui, pendant quelques jours, A M11IDI
franriises alr ntord est (de liar- vo"t itErronpre presque pattout
les communications commercials. 7 1.4
court ut out repousse les centre II est done tres difflcile de prdvoir Barometre 761.4
aliaiues 1'ran aises pres de Vaux avec logique des taux au dessous de minimum 21l.4
apres un terrible bombardement -350 o/o pour la prime de i'or en se Temp6rature
d'artill'rie. Les Allcmnands out fondant sur la force et la livraison mixinmux 32.0
fail 73 prisonniers et pnris beau de camipche dans lepays. Ceux qui Moyenne diaurne 2 7
escomptent lea taux de 350 o/o peu Ciel couvert de midi i minuit.
coup de munitions., vent avoir raison mais pour I heure, Pluie apr Londres- Un autre "raid" de ils ne a basent que sur des bypo pluviometre 2 6 mm.
zeppelin a dle faith hier soir sur th6ses. Barometre en hausse.
Gernnall, anglelerre. Pas d't per- J. SCHERBI
sonnes tlues,mais il y a cent bles- NICKEL*- Contre billets I et 2
s6s, quelques-uns par des gaz 1/2A 3/4 o/o d'escompte. La quality da pali
axphyxias. BILLETS P -Contre blle et 2 Depuis quelques jours les families
axphyxtaal. OBILLETS P. 5.-Contre billeots et 2. ant recommended tA se plaindre de la
Loadres- Les atlaques de I'in- Stationnaire A 1 o/o d escompte. mauas re quait sedu plaindre de la
fantere allemands das une ten-vasequacs
tative faite pour continue les suc- ALCOOLS DIVERS. On c6te pour jours-ci,nest meme pas maiga-
cAs allemnand en gagnant un le 2s degr6s, en gros, 105 gourdesa ble.
vle o l gallons. En ri tail 1 gourde O 0On pouvait peut-etre tolrecr qua
nouveau terrain out eie a retaes le gll on. Le Tafia do 18 degrees, 90 cet alimeat indispensable pc.he au
pRa le feu d.az franuais d'apres Pa- gourdoe leas 0 gallons. En Jtail point de vue quanitatif, mais on so
r .00. refuse A accepted ne marchaudise


- ~ )I C Ir~


Dilibse lam~e No. 3719


QUINZ 2E CENTIM idES


G.


0


rrois 110's -


( IBM


I


lereicii.3 AvriJ


i91M


RiMACTION ADMINISTRATION
Angle des Rues Fdrou & Amdr1caine 4

Les ammenres sent retmes :
A Peanr-AC-PRI~c.czaux bureau dui journal
A VARiA: cticz L.Mla\ cn,:e & Cie y,, Rue Tronckcg
A Losij.a~s: c:iezIL. MA~cien St CO. 19. 21.3
A BIRLIM. chez Rudoit MosiC S. W 19, Jetusakew
-Str~ssc 40-49
A Nrnw-Yomiz Univcrsii Pubicit&y COzuPaDY 45 West
54 ti, -Street
Las manuscrits instrts~ou non ne sont pits rendu-'

Abannemenis & insertions payables d'urafcj


[




LE MARTIN
ma ,m1_---.


Ce mauvais aloi don't le moindre
d'es metiits e.t l cndoiunageinemnt
ldes votes digestive.
Ao rhewij des Dalles
D'ici quelqucs jours., Ics travaux
de voirie entrepris au Chemniii des
Dalles. quarttier du Nlnistre de,
'llaterieur, seront acheves. Dl)cs rigo-
lesy ont '6 creus es de chjque c6t6e
et des gravitis sctntes sur lc dos de
la cbaussc mount d.dja sub l'action du,
Souleau coinIptesseur.
Ideale des Jcuies -
Le publi.. ipprendra avec plaisirque
la fete theotrale du Ceicle 4 Ideal
des leunes aura lieu le mardi 25
Avril 7 [2 heur' s au lieu du 2 3
come il a ere annonlce.
Inutile de rappeKLr qu le circle.
compose de jeuncsgns, bicn divouu s
A sa mnarhe iscendanic na pas man-
quE de preparer u' progra.iinmne
asse d tli4 .c, i tost vrat, L quLi aura,
A n'en pas douttr la satisfaction du
public amateur des distractions tha~a-
utrales.
A la ,me d4 Magasio de I'Etal
C'est simplemrant admirable main
tenant la perspective qu'offre la rue
du Magasin de I'Etat, depuis I'etablis
serment du mmdnenomjusqu'A la ruel
lequi conduit au Fort Lerebours,.Les
futures peuvent sans encombre sui
Wre tout ce parcoucs autrefois si difti-
cile etd'un aspect si iepoussant.
Clatima-Parisiama
Pour r6ponidre aux demands rA-
ittrtea du public la direction du Ci
adma Parisiatna corseiat a redonner
& la representation de detain, le
film extraordinaire : a La lutte pour
Ia vie a.
Nous sommes en inesure d'an-
noncer qu'a la soirtse de dimanche,
Ie programme sera entiereient re
nouveld.
IMpirtememt do Commeree
Controle ct Inspection iles Douanes
Toan.ge 296 tonnes 19 o00
La goclette "' Le jox venant de
Mobile A destination de Poit-au-
Prince a apporte Trenie Cinq Mil-
le Trois Cent Soixante Dix Sept
(35.I77) pieces planches et bois me-
aurant Deux Cert Ouatre vingt Sei-
ne Mille Cent Ouatre Vingt Ouinze
pieds (296 195)
Port-au-Prince le 4 Avril 1916
Le steamer hollandais : Puins Fre
derik Hendrik qui a laisse New
York le 22 Mars ecoulI est arrivE
Port-au-Prince le ier du courant e
a apportE pour neut ports de la RE
publique Mille six cent quarant
sinq tones 46 olo (1 645 46olo) de
marchandises diverse ainsi reparties
Savoir
Port aat-Pri,'ce 31758
Cap laitien 323,03
Gonaives 2t26,42
t.ayes 181,32
Port de Paix ',01Y,77
Petit GoAve 15i8.82
Saint Marc 98.41
Jrdmim 83.822
Jacmel 52,26
Total 1.6i5.46toi
Valeur impoire :
Or astricaia G. 36.000 delar
Port-au-Prince le 4 Avril 1916
Itelii.e du Fort Saint Clair
Actuellement une forte dqui|
s'occupe de demolir le vieux fo
St Clair qui avait donn6 son nom a
quarter c6 il se trouvait
Cette demolition, come on
dine. eat une des consequence
4o p*ojet de quai qui doit a' tend
mir tort le littoral et dont nous
voos dEjA parl6.
Lip dt 4a Jeume-ie ltbleaUe
C'cst lundi pwochai', qu'aura lie
IParisiara, la 2tne Conference
Me Lespinasse. sur le 13ilan de
REpublique. Le success de la prema4
ast un sur garant du succes des a
tres. Que l'on s'y rende done
foule,.
Lea cares sont au prix de o.5o ;
Neuvelle b la maim
Tiens. je t'apporte une horic
Smusse.
Mais, e.* ami,tu sais bien q
ie ne comprenda pas un mot
sase.

M. Nestor FeU M


.Le maitewtailleur avantageu
eun connu de aote la Republiq
wient de retourner .de son voyage
.'iM!mager oi il s'est mis pi court
ai ieiahres modes et 4es ewali
tea les plus recentes.
11 ontre des costumes tris b0
m 6gn elt A. prix poderes.
Lue dot Miracles ea face-di


Le grauid coiflit a eu pour consquen-, un distant ce voyage autout de la C Iahrt de C a0 e V k IENNENT D'ARRIVER CHl
ce de meltre I institution parlenmean-'Chambre, et de regarder hois de ch(z IranUae ea 1ath
taire sous un jour trees favorable nous. Nicolas Cord A
Ua, a pris i-habitude de penser que "La session du Parlement anglais Messicurs lcs memLb :-< d la Chan Machine a coidre i
l Frae c des ha,nbre abuse datbluisse- a t close le 27 janvier. bre de Corn -ere tr i .e ,, n li l. t aore (ahvn e c4e Ii
ent .Suaters et d/putrs s'attirent "La ses.on ie la Chambre italien- sont prie .: -. tu in t assehb i t'tt ,I.c ,o uel '.
leur propre condanuation en ,ai. ne a dur. du xer au 23 d':embre La gisdrale. j ii 6 cour,.t. A 10 heu- / da rain
saut pt ,r leur far.on de fire lat renitrc a eth fixee au 23 t vrier. res du mJ.ti', c;'.z .c t.re.gen- !'t iso t raIt, dec feidrea
cause delal) Difise.\attioneale.Aumo. **La Dauuma russe ne %'est pas reu- ral, 'Mr Crh.'i, .,u-o. s. us de I-im- d;'eines I 1,20 os
mcentoula Pa, lic itatin menace, tout nie depuis le t6 ,ept.mbre. primerie d 1 I.I I b c, l. :uc du Fot- lTdm a i/s.er Melia le
le monde et France se concentreet sa "La Chambre autrichiente ne sric- Per: 0 ), ,t. I,' /.I/. G, 9 O0. 'iW
soumnet au. plus riyoureuses disci- ge pas, le gouveruement la trouvant 0 J'. dtc r '.lelI le rtqlet 0.40. Ci'g
pltaes, n ls chambres se repandent incommode. R i portl< *i kt I'.' I'.t et du tri- ambrtcs AMelia le paquet 0,60
e tys l llus r n La Chambre hogroie, trs ap- sorier ( at?. ;3- 31 7 du r glcrent- Condiltons spectales pot
Se litre/t ti dcs shicanes plitaiques ptyvosse au contraite, n'a rouvert intrieur ) t'ttnls en /Iros.
qui risqueut de oompruoettre la de- ses portes qu'en d.cembre : la clo6u- ,.,ouvti..cnt du --l. Ihemandez partout les cij
lease nstomnale. N.usrep>roditisons d re prtcedente datait du mois de mat. Po4t-.u-Pr;nce i- 3 Avi:l 19t6 Me/t i Is seules qui
ce suet cel aiticile. .Quant au Reichstag allemand il IM eYidl u s les gou s.
Qjuel sera le sort da ,ouc.rnemet a si4g6 du 30 Novcmbre au iS jan- ELo:. d. i d I AIN.SSE
paI lententaire apis I a igaerre. C'est vier. ct il ne rentrera quc le 15 mars.
ce qp'ou se d'mande. "La question se pose done ainsi : -:--"- M.
n. sur les six grades puissanices euro- POUr gurr ou jviter Secrelairerie d'Ela di

NOS DEP UTES cnq oi l sessions parlenici ta.ir..:.. SSRAINES- COSTIPTOU *,
-o- finissent et il y en a une, la France, seMARRAS OASTRIOU9 Port-au-Prince, le 24 mars,
oui la session parlementaire ne finit
Lprs n eu nnris il critigle jamais.Q.ui a raison, les cinq nations IL SUFFIT d pren M Pour couper court i de *
Iillent 1e1 a1titde qui sont d'un c6t6 ou bien cle qui &. run s .voea -orxa abus qui, depuis longtemps, i
ist touie scule de l'autie ? La parole .u. tow m iouro.eU **tum mettent tant au detriment de
est aux majoritaitcs t tribuables, qu'au detriment k
Les parlementaires francais ont d6- 1us vont 'epoa.dae : Vtaite au Ul e 1 d u D ,lit en province, dans le service
cidement une bien mauvaise press. dea de nos frontier s,rur n de- 447,ru duFaubSt-Dens, Par dlivrance des passports, le
Les journaux arisiens, inquiets des '!ts e st 1paix. aisonncnt lrdFaultn emenl de inrur a pis
attaques inutiFes et dangereuses tai- "temps de paix. fllIer s18V3YtaM ,I on suivante
tes iournellement a la Chambre Eu teps de paix, on ptut s'a- "o us ceux qui voudront
centre le gouvernement, demandent muser A soutulc:i ,ue nIous sommenncs sot tout ftait bilaches d'llaiti A 1-Etianger. etant dd
que le Parlement ne siege pas de taits autrtmcrlt quc ics autras,et qu.- *owsr esac**amesei eIOa. *o disparition des commandants
fagon permanent et que les deputies la France se porte admirabcmtn.it DEHAUT A PARIS ondissement qui. au pr
mobihsables soient envoys sur le avec un regime qui emnpoisonnerapt sn articles 7 et 8 de la loi d'Aob
front. M. Latapie ecrit dans la g Li- tous ssvuisins. Les austLus de ces sont t.s ti mt no delivraiend les paess ports dao
mobisbe s oe s Iaimables paradoxes en sonil quittcs ali..es-s-adressseront diortai
bert- caits,sadresseront desorrnau
b pour diSparaitre du pouvoir avati AVIS temient au DMpartement de
Que doit tire le Pirlement en lheure des respousabilhtes, et pour; L s rieur, en fournissant une at!
temps de guerre? rserver de reparaierc, h.b le Me Louis Lonid:is Laventure an- d identity accompagnant lade
e On discute beaucoup IA-dessus en contr6ieuis, le jour oi' la ,pai ie nonce A sa clientle qu'il reprend attestation qu'auront signed le
depuis elques jours.Notre Consti- paiera les frais de leut incohciience. le.xercice de s. prot.-ion. Son ca- missaire dii gouvernement et
ution npas prvu a guerre et na temps de guerre, est different : banet se trouve rue du M.gasin de de paix.
pas fixz de conditions spciales dans on paie comptant. Si une n tio I se I Eat No .. Afin de permettre aux cito
[Iexercice des pouvoirs publics. La gouverne morns bicn que es auucs, ..- -- s'habituer A la nouvelle disp
Rpublique continue est out. elle est expose fire us ta de plu d t de se pr6cautionner i 1
Fort bien I Mais alors pourquoi fices que ses ennCemis, t m,;ns de "'ASINAGoW quand ils voudront se dea
ces measures speciales prises depuas profits que ses allies. Des Ir in; s A L prt ente disposition enters
Ic1gueur dans le ddlai de quindq
le debut de la guerre ot contraires a qui ne se battent pa onit-1s '! droit ONA. gueur dans le dat de quin
1'espiit de la Constitution, comme, d'imposer cetle inffiioriti .lax Fran- E outre ee datesio
par example, la suppression des obli -ais qui se bittent, et a la France de En outre de lattestation
gations de la loi militaire au profit demain. pour qui I'on se bat. qu1e, la demand de passe
des d6putes mobilisables, la perma- "'Pourquoi les strangers limitent- Oq accomp.gne d'un papier-ti
nence de la session parlementaiie et ils l'activite de leurs Parlements ? Ii .NSvi quatre gourdes si l'interess
l'institution d'une censure politique? Parce qu'un pays ne iposede pis une ^ l'uce des Antiles, dc guine
S Personne n'a song a enlever aLx provision inddfinie d'Lnergie in.tellec so n HAIOE s'il va sur le cpntincaI amni
representants de la nation leur droit tuelle et de resistance mor.ile. I's sa- ... .. u u mu_- au dcli.
6 de contr6le ; mais pourquoi ne veu- vent que si la machine parlementaire 14,S is h.
t lent-ils pas etre eux-memes contr6- fonctionne A vide, in'eiminablement
les ? Quoi la nation perdrait ses elle use les esprits et dcle surexcite Si onus ,',,t i.z s *os (heveux i-
e droits au moment ou elle d6tend sa les nerts. Et nous allons continue, sruples it b i .'. I une preI iiprempnlaci c tpujours Je
e vie 1 seuls en Europe, A mettre tous les ve qqe v ,is ',ircz pa,; usd la Hu!e Pole de
: Nous reconnaissons que la col- matins notre ministlre en accusa- Pelo-lisi' N ;- ., iez ld el vous d
laboration du Parlement A la detense tion ? serez c.ianin,'n di's s'Ullals sur '
national est nicessaire, bien qu'il -'Voil le problme ; il est clair. il prenants quoitoui'epersu ine VA
n'ait pas su la peparer. Mais la meil- est obsedant.Peu nous important les *, -coules q tirrei ;i Ue d? cee V e e
leure manikre de collaborer A la discira:ons de principes et les 'vo- e coulehu. ae.f Iti. --e d celle V d A
ditense national, c'tait d'abord.,de nations de prkckdents : la situation eri us lohin. La Pelo- odotannique posph
descendre dans les tranchtn.. avec actuelle est sans precedent, et le seui Ltisina: n'l Pss ri vae, c'est la ---m
le people ; c'tait d'accomplir stric- principle valuable est de vaincre. Tou- fr",iJle noi',ratl, da sidcle--On Ms T.e r
tement, ne idt-c 4aue pour i'exem- tes les autres Puissances ont disci- la vend en '*o:.uel'riets et Phar- mi .*i **I "
pie. le premier de totous les devoirs, plin leurs Parlements.Il faut que laI marines d Or 2.00 le flacon.-LUe- Uvan* A' f '
qui est d&. n. dang':.-" ner le sien." aux Pharmins dve rore localild
a lis sont encore deux cents dans -- --- -- --- -- --- ---- -
l. 1e Palais chauff6 de la concorde qui Un avantafge
devraient etre avec leurs freres dans B tC 1 111e 7 r OC
les boues glactes de la fronti.re.S'ils immltensee
y talent, un autre esprit regnerait 38 Rue Roux 0$ 0
Sedans I'Assembite. On y vivrait en Voulez vous trouver de q uoi re- .
rt communion plus troite de pensce, cevoir vos amis avec distinntion Avise i te:,ain:Ia:ible clienrale qu'A part son.
au de resignation et d'espoir avec les Allez k la ,cr',h ust-s ,iv,-,.& tjours renoueles,*elle vient
le combatants. Les petites quaralps SOCidtd GdnR rale les p.ci.l'ts .uivan;.s :


Ire
a-



Ctu

ire



3,g4




;c I



an

Aml.


de parts et de personnel y dvee-
dratent odicuses. Ce serait come
dans la nation. it y aurait sans dou- Kola Champagne
te de nombreuxa videos de6j dans les du Chemin des Dallsc
rangs. Ce strait come dans Dos o0 vous surez I'embarras du choix
families. entire I'e.rcellent f:ora s limonades
a Un Parlement mutile rEpresen- gazeuses liqueurs variecs, strups as-
terait la France mutilEe. Pourquoi sorties, etc.
e faut-il qu'ily ait quand mrme six La r putation de la Fabraque
cents repr6sentants A la Chambre grandit chaqiuejo ur, grAce ai la per-
- orsu'il y a tant d'lecteurs couchs section des products.
sous la terre ? Pourquoi faut-il que
cette Lhambre n i.gee en permanence? Li e 11 Ol an dase
S L'assembl6e tre s'l;pplit que de a. : -**
bruit et d'agitations idutiles : elle SIS PRINS DER NEDERLAN-
e s'attarde Ades debates oiseuzet donne DEN venant du Sud est attend
le spectacle je division et d'inqut- ici vendredi mpatin.
e tude qui ne reflite aullemrent 1-tat PROCHAINS DiPARTS DE NEW-YORK
a moral de la France. Alors, quest ce S S PRINS WILLEM I ", le '
qu'elle repr6sente ? Avril pour Cap, Port-de-Paix, Port-
Dans un article intitule aLes seuls au-Prince. Patiet--oave et Curacao,
ui parent toutours 0, M. Jean Her- SIS 'URANUS" vers le .8 4vail,
k. .e#it dans a NEcho de Paris : pout Gonaives, St. Marc, Port-au-
e i t une Chambre soit ou- Prince, Miragoane, JEr6mie, Cayes,
verte ou termi*e, E gEneral, ceux Tacmel et Cura ao.
vt qui sontdedans tfnamnt 'a laisqer Auo. AHRENDTS, Aget-
ouerte et ceuz qui sent d ih la,
ertraient termer avec plaisir. Les uns Nos at~oan9s et clients sont avists
a Osttoa tt trouvent autant d'stgu- que dorgnavani'tac resus, quittances,
meats qutauIs .uleat dass le droit etc. du journal et de I'Imprimerie
a constitutiouel et days lbtnaoizre des rront tire aussi delivris par Mr.
advelutwas.10ppq lt


Lin granki a azsortlmn,-1: de phonographes aViclormaWOCI
cor nef,I ~iS(j a ae ', iiIes etc.
D4es filhia's Ai eti de lottile dimension,
Ikuilte 'l'olive. rroanage at morladelle d' Ialie.
Sardines, anchors CtZ,
:usse, paper embaliane par ram*
T 'i~ I'l ~ adyspepsie.
i~l' ~' ii pou r les rhu ujalisanis.
.ti.I. lmiwauiojn desIPpIlic le#.
La u,.a I.!'. *. 01"s] la farneuse bibre f IWdlers
blozike tde i. HitIIIez'rinatinjia meilleure at la plus
dee du ijuui Ic.

A11it W d. in jtajaf-~*.~' ,] 11or.
Il"'u:. u liiice', ,3Avai1 1916
Sn. -.a -tt *-- -.- --J


(Vi4 t Ir ANGON~A
93 ItteduMagI Ide5Ef

Figuies de Smyrnis

Daltes deiJperse PAR LI VRE

Prunes d-EnteJ
Bisuis in nplaMAa'r uPekrmx & co
Allntlessudossuj coar


- Iw m'L--!


_____