<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02570
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 31, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02570

Full Text





ge ) IUs



an MOIS
irois Ia ,



Trots Mi


A.6e I. 3716~


QUI NZ ENT IIES


it-IMAGMLUI BE
DIRECTEUR
NNf EMB 14TB
BOT ALT HA NCE


'A .


G, 2.(01t
& 5(1(;

C.


G S.UC


J


OUOTIDIEN


Vemflrei M1 Suo 1916
-' ---Mow


Angle des Rues Ft'rou & Awe: ~iCaiflO

L" anamemees son[ re~aes :
A Fear-AU-Pnal~il:AuZ IUCLura ..dte '$0-41321
A PAaRU: cnez L.-Vavence &-Ca.:icy. i~uc Tron,;hct
A LoblDahls: c:.cz L. -MAN & (.CO. 19. 21,21
Ludg.A.,e kial
A Buamuy. chez Rudolt Mosse S. w 9, JTcusa~cw
Strjs-c 40-119
A Naw-Yoa .Univers.A! Vi'Ilai'.ay Lcni.;- .% At
54 '1) Street
Les manuscrits instirls ou non me Sont pis rcajui

.Abonnssmsnts & insertions paah~es a',xancl


CALSERIE FEMININE re. On v employer: des annkes et ronn6 et coule. D.s sous-inarins ontiganisation et d'tablissementde la- Rli
des annres Ce sera une xcavre de could le steamer anglais Einpres.N0; Police de Lib0ria. Le Alass ,1eelin
longue haleine., une I _h: ardue et I'quip.ig: prob blteme,.l save a cu lieu I ii s la direction d.e I-Aso- --
Chose8 et. Ait' adifftcile. Nosarchitectes, ,no, artistes P-rG,<.. L-s t1.s.s o it p i-ci t.oi. N i,.i. e ;oar l'Avanice- .. r.
'hO S 1e4 mI nn ro, ,i A bicn. I'offle s v- centre la. mt Gdn ,c. d.u.t Jl..i, ,)en 1 e ,,i, llte r i1 ia c a p 'v in I Ar .. l,
SM 'ais d-or-es ct deji. il niest pas Von llt'1id.nburg n sur uii it d'i mei : p r \! : o.'rr yv. p. ,ii- Lt ,n i, c, : p :l'ir Jda .iate,
in iuva's 4ue Ion envis.itg dalns ses v ron 8 irilles, ic t il national de t'A.\s ciaio i. Les Qiti ,>'ovr-e ui mi ,. i -, ur k.> J.i :.i mad
ULm L,. )N .-- Commi- ch.ique m6- grades ilgocs le progtratn.ne de re- -OPLNIIAGUE-.--O. value j ;q-i." oratcurs et le- invites c:npr.eutn fOi
daille a sun cers, tout in u ur. cu constitution d es cites d,:truites, afin priselt 1.- no-nbie des navires N >i- les Ii .a:n:.s ,r: l-s Kninm es remar- Jene '.rr: pe"t vcr. la 'c .v.5tre
ievanch., porte n sot son ei:r.signe- que I'on cvite le detour de certaines vegienus p;rJus a six coaues p ir d.- ItL ble s do I i. s to s c ux IIe Ic a .II,..i i sUC ac so:r
ment. UIn dcs icsuiltats de la guel re iflormuies mnaleicontreuses. La beau mins, el les vies hum.unes A .6. t r.-,,ent a l avance nt de I. a.tc r Qu,*,n *Ipart soit s1 .r. >id
mera de nous 1.i ce touchel du doigt! l du pays, .ti richesse d-une viHe SAN A.\ raNo.--Le:: poursuitcs coun- noire y pr.:; at .it aus;i part ni a Pia>qu vi..r.. .,.a* a,.,r tc:a: ;. c:
lOt!e iinpulissi de Inou .s l.ii r e-I IMl'ppartienl en;it pas en piopie aux Hie :.1 ,l, .s onot co 1i:-t:iecs, sl:1.i) j C2rtI 11 itoni b c J-off.ciers d& I -.ta i .n c i. ,
aliser la lniceSsilt qu'l*l v .t A poiuvoir hab.tantIs qui 1e1 cccupent ; elle sont emp h,-Cs, a no.1is qa o i ue d.s am I;ic.tine d l-.i s onlliCi...ncit i .e v,. h ,r, i ,,i. u. ,,,.:
sc suftirea soi-inclmic,e lnous aiov lS la propriedi i tdivise. le p i.trtinone VUo:s tcrrccs du a lex.que pour o n- p tlr '"ipreeUer d2 parLte ut de nso, ,,ae.. .,,., I. ,,, ,." .,,e 1.LI
grand besoin de cenie ic;on. Si fact- common de l universalite des cito-' voyir lc prov'.io;is aux 1 ,,cs ;i ni- la gl.r rre Vou .- ,,,, .. ,: ,
element, on sc.idor tJ.i s .le bien c a i yens. A ce titre. nous n'avons pas le ric tines, q ai Ont .natlateniitt it a pi,- \l. ; 1 You ig 1 id acclaYm, p. :- p-,
ou, silliplencnti, dans la to iatie, Je dtoit de nous Jd.stsit esser d ce quc e s ieus inSl. s aui suJ dc la t:ontlh e .i ient plusi urs minutes p r I'a-'is- Cc s.., : .. : ,:. ..
temps a auitric ne id6c- p.issc, petal I on ftra.i. '-" sils fodi e A expritner telle ,st I opinionn d:- .i-Uns .ri :- ti ', : ve.uic la pour en rcn.rce L d,,,,a ,, ,. .. ,-. .. I.,-
tclaar dans la brume. n inomomen t I'espoir qu t.i simple voix. m ie ti rc ,,es l .1.u. lo J.. d, c.li s h l 1tnage > qUaid 1. gauverneur 1 : .i .a uu, ,-, .... ,.... : .
soninintcret rayontne. Oni dirail que A celle bCaucoup plus autorisesqui veliant ic la t tlt, (<. I.l li .i prlac.ltatioi. L..1 in.- -
l'esprit ouvre les veux sous sa iumn i- Ise sont dej talot cntendre sur cc sulet LQ\![i,..-- 1) aprs les ch ites pu- da 11 -d or vttince a p. 0oocst un do-i:-
re.Mais il taudiait un lltoilt, sou\enl contlibue a appoirter un peu de clarti bllies at;oard hi, 7.0030 tonncs d t.ai o r 'c I) .-c.ir S. b1 Spin n .I ,L.
un grand thlort pt.sotn ci pour la dans un db it quon devra rcsoud-e tfilt ete c ulce, dur.int la ca.-In- d. N '.v-Yo:k rlent du bIr u i .
mettre en execution. Alors se mnet en hi e, ma. sans pr&cipitation d4- pagne d -s sous m.n.:rs .a::e;nanAd., c- d;i -tlcurs J!: 1Associaion et a l 'l",l iJL
en branle la ion c de des ieuscs, la sordonnLue. depuis i, I i.a is, (. l n er, de cu' in ,i ,12.11. .11 p ol,.-,scur de litteri- -
peur des respons.abilites, ia pLur con- Adminitstrer c'est prvoir. Nos t) itIIn g p, 'i A':iljlt ,ix di.u.reCs U > n" t rc, 1 iU:ivcrsitc J. Co-
luse de se distinguer,de oilir duJi--! atchiteccts si.uront s'i.ispiier du I'A~ t'a: d1 ,i ,iiutn iit sur le lombie. \'.ci, J .1 k rccve d i tnos
min battu, de ue plus taire contne cadre, de la latitude, des bcsowns de fla.it dc V crdu dura.lt 'a nuit dcr-. L go.:veru .K :. C.il ,dit que e N c. ic ),1 i lc rc. ,a ca.t
les autres.Puis aussi i v a la pal e-s la popu'ation,de la physiono\nie g nI ndea, s .-,i dcJ..i:a.o.. dcs a- -c Ittc .crin >,.ai ~ l. urie letg :n ft ap- de. JdI c; t ipio lu s h it.teis dd-
secrete, colle quon n'aouc pas. qui ralc.lis devroatcviter lemploi exclu- tornics mi i. .au;ourd hut. A i. 1 pt. ida pro1gr, de la rice d oI- barqui n,-, lvi :e
se met en travers de Ielloat a fa.c. sit de mithodes didactiquucs, ce que de la .\lcusc d1s bombirdcmints leur 11 rap.,pec Ide l.aits sun ..sj b id. Arta.v au lA.ivc !e 4
On rillcchit un peu, b.e2ucoup. pas je pourrais appLhr le style otliciel. d-artillcere. ore d dor i Sepe blt de .
du tout L-habitude etenit It: .yon. Us s'efforceior.t. de composer des WVAsI NGrox --Le Scr.'i:e d-'- YOu g ; c4 pi v. un tribute d log.s (l, inL.-, s.as de c.al pesant
Doucement on se berce soi-tn-in e, plans ortginaux, en rappo t .vec le tat Lansitg a annotlcc, a l sI:." aux t: .taux da \l jr et A sa conitr- 28 oO k:loA .
qui sue son lit de plumes. qui entire cadre natural du p.ays.lis ch. rchc:ront d'une retunio du Cibi, t au iur- but:oo aL dcvcloppeinent de Liberia. Cavcs.- 2 b.triquLe de miel
ses brancards. Cela jusqu.au jout u o des ddecs neuves. afin de nc pas s'k- d'hui, que le guouve::aceit.tt ;tinur:- .l j. You'lg est ii dans le Ken- pesirt 6i7 kdii..
tell catastrophe persistantie torce ternser dans la reprodutton des cain dcIm Ilde.utal n ;.i.nent u tuckyv t a eti cl' dains les ecoles ICara6ll .- Aniv. ., II.ivre le ii
l'Uveil, secoue les mollesscs,galvanise styles dautrefois. Notre siecle peut govern n,.nt alieman is. si un sous- pu, b tes d- l io. i1 fur envoy: a S.ptcmbrc a Jcb.rqu, v.unt d-
IesOlassitudes. met debut, rudement' pretendre A un style. marin alletna id n'a pas torpille das A:-, mie ml e de Wealt Poent t.ip-ll iten.- Gr.,Cnts te ;olon.
mais heureusemerntt celies-lA mitmes Mais nioublions pas que la beauty la Man.he le scatncr a Sussex e 18 iS. et y f t graduc en 1889. lol seLcs psnt t. 6 s0 k'lote
qui se croyaient le plus a l'.,bri dans du pays cst en jeu. Ot ne saurait Les mecmbies du Cabinet onit < 4clarc 11 s,'..i, das Its 7mtne 8ine Co01 Si n masse 6 bal) pesat
latour divoire de leur coitort. done prendre tiop de soins pour le que les itmoign ges n iet.tent pas t crdiCnt1is-e a-valeric et dans j6bai kl
Ce moment ne semble-t-il pas ar- par.r. sutfisamment tvidentcs pour mott- le a -2.le t'af.atcr'e die arinmee des, Cir d be pstrit 6 56 kilos
river pour nous ; les terribles conse-i SUZANNE CARON ver une action decisive. Elat'l s. I t M'jor dun batal- P u- cc. Cfe 44 c
quences de la guette obligent A une ^VASUINGroN. -- Le gouvcrnement l0idel'Ohioduralt la guerre di&spa- peasant 42 9>b k ilo..
activity nouvelle, pas toujours agre- .I e------- "- --- turc a declare au govcrrnme;l: 9 Culls paint 987 kilogs.
able, mais bientaisante par tout ce amn'ricaia aujoudd-huL, que Ic stica- 1 lut exptl ncluiCte comsme su- G( >ives.- Cate 966 sacs peasant
qu'elle suscite de force et didees Pabst.. mer angl1.s lPrsia n-a pas c plintndlant ds ,a~cs nationaux de o.790 klog' .
neuves. detruit par un sous-.narintuc l'hivcr Scquoia et de Grant dans la Califor- ri d o ss pesnt
El veriti, nous somines loin de Pabst... dernier, en entrainant I mort du: nic, ot, ses quality furent haute- rso ooki'on pesa
pouvoir subvenir tnos besoins par The la'mIs MilwakeC Beer citoyen ameicain. ent app s dis es ro tions Cil 49 sacs pe-
nos seults ressoures. Nous ue som- Les sous-:nari:zs turc avaient pour xpe sanS pa6r !e kiisalia !o ureau 49
mes pas les s.ules. C'est une conso-: EN VENTE CEZ insructio de taretlotter le pavtlloi ,bn, i rce., qui dlclara que, par so t I I s iC P67 kiog.
nation, mais non nu remde au mal. turc et aucun sous-inarin turc ne se e Uicrgi., oil e tliousiasme et l P- tx. r ssil et les p.kiog.
L'op:ration radical serait plut6t de 1, J. ig i Go trouvait dats lcs parages ou le Per- qIua lt pLto q u It dpl oa, i a 8 Ss poe t 3 io .
trancher daos lesvat desshabitudesnsiattutetoull. AD, t-C si\,,etau avec prlvo-lri
s6abi. E rt Olyaice target ..ttect aux amtliora--ul I
babies, d'oser regarder la station EnrosetediiLODRE --On announce de vio- tias des p rcs 9 Septenbe a deb.rqu vat de:
en face et de ne pas ciainlre de met- Angle des rues Courbe et Sisars lents combats sur le front Austio- Ei 194 i lut envoy6 en H iti, Saint-.M.rc 6 sacs psant
ire la main A la pAte, sil en est be-E 9 Italen. Les Auachmens oth eieve t t, I. -e
S CeLa meilleure et la plus hygiini-alien. Les Auirichiens ant eule, et de IA deux fois aux Philippilnes,o,',331tkilogs,
son. Cette exigence du novel tat L desires cune tranchie A Valpicolo. et les ita- e absence u cooli ut coin- Septebre a bru vnati e
des choses, le monde commercial l'a ue sbrsliens par une centre attaque ont manner le regiuent ei dltirentes acmelp birquc7 svCs peasant
d1jA comprise et admise; sans que -, repris cette position et plusieurs au- occasaons.It lut pronu malor,en 92 lacmel 926 ki .
le movement en avant soit encore itres tranch.es autrichiennes. Les et fu cr.suit es l contne attac 1 29.526 kilo.as.
tres sensible, on se rend compete qu'il HORYu lloSa do I98 autrichiens pretendent que offensive ilulaire au Lbra. yMcohragan.... Caf 290 sacs pesant
existe et pourrait bien un beau jour, russe en Galicie s'est ralentie. Deinita reaunt i a t. affe 26. 17 kilogs.
seomuerren auitrues n auv jou perDel niqinerit a affecik au 3e7 kilv..eto. Cif8
Smuer en indutries nouvelles per- ( Par sams /1 ) Commandemenf'du deuxi6me esca- Pt-Gove C 8 sacs pe.
ner ant re soures faons augmen-. dron du ome regiment de cavaleri sant .ooskilogs.
Das ledomainesoial, du c que mrs Les nobreux ais d major Cars sta io ans 'Aizon. On dit que Port-de-Px.-- Cat oo sacs pe
Snous rssun ce on e- Voung en Haiti liront azec plaisir ced ous les efforts ont 6t6 taits par lc Sant666 klsogs .
nous nommons un peu pompeuse-. DepA iid'EadesEt Saint-Marc --- f6 sacs pt
ment la socitd, le travail de con- WASHINGTON.- La declaration de xrait du .ontor Boston, ass.. Departementd'Eat des Etats-Unis Ca 6 sacs pes
Prthension est plus lente A se fire. Berlin, relativement A la question de por l voir retourner au Liberia 4 9 kiog. au H r l
, come ailleurs, des reforms avoir si des sous-marins allemands ,Hommage gau Ma" contt er soti poan aval dans er Ottobre a debarqul venant de :
s'imposent qui, logiquement, de- ont torpill6 des steamers anglais, a c. R epu nique, mais la los sur le Gonauves.- Calu ji sacs pesaut
vraient s'innover dans un remnanie- ete rtue ici.- Le ministry Baker a jo0 C( V it ILES Cs nce ,upc anss5et .8ux u en ss
ment de l'dducation f)Umintne. Cette annoncu A la Chambre d.s Repr- a us a et execute en ce Caf 6jo pesant sj ao kiIog.
question, importance entire route, sentants qu'il fudrait un quart de YOUN r, Utited qu .. coc te, par odre du Ser- Saint-Marc.- Coton 42o ball
mrite d'attirer l'atteution, et j'y re- million d-honmes et une affectatiou e'd Etade la Guerre, biea que peasant .oo kilog.
Niendrai. de 8.6oo.ooo dollars pour envoyer Slac Se y. une disposition splciale du Congrs Ca .ooo sacs pesant 14.0 k.
une arm6e de repression au Mxique. ait a propose dans son cas. flamel.- Ecorces d'orange peant
i* LONDRES.- M. Northumberton a --..----- 28.0o65 kilogs.
A F -propose de voter une aftectation Le Tretmont Temple dtait rempli 1iremie.- Cafe 2.255 sacs pesant
LAt EAUTe DE LAFuRANCE-d Apres d un billion pour la Marine anglaise. hier soir d'cnviron 2500 citoyens C, J -RS DE BO J SE 18.7oo00 kilogs.
al de ruines et de d6vastations, LONDRES Les anglais ont cap- du Greater Boston, blncs et noirs Cayes.- Cacao D7 sacs pesant
pr taat d attentats perpetr6s de ture6 oo yaids de tranchtes alleman- reunis pour assister A la remise par -- 2.975 kilogs
propose delibre centre les plus illus- des hier au sud d'*Ypres. Des trou- le gouverneur Mac Call au Major! Peaux pesant 2.125 kilogs.
Isde nos temples et dc nos monu- pes s levant A 68o ooo setendent Charles Young. de I'armee des Eats Or ameuicanm 8o s/' prime Port-au-Prince.- Cote 484 sacs
aets artastiques, il faudia r6edtfier sur 7o milles de tranchetes. Unis, de la deuxieme medaille Spin- D. Int. dtHaiti :9'2 60 ad val. nom pesant 58.8oo00 kilogs.
treconstuire,reparer quand la cho-; BLUMFIELDS.- A la suite d'une garn,accordeechaque annie A l'hom D. Init. .Ilatti 1913 6o ad val nom Cuirs pesant 2 ooo kilogs.
a Sera possible sans trahar la pen- explosion aujourd'hui quatre mi- me ou A la femme d'origine Afri- D. Int 1914 eA. 4o ad val. nom Coton 54 balles peasant 10o oo kit
a5o creatrice, rendre la vie aux cites neurs ont et mlus et une centaine caine et de nationality americaine, D. Ilt. 1914 B. 35/38 ad val. nom Port-de-Pai.- Cafe $oo sacs pe-
IUMes, aux pauvres et pittoresques d'autres soot ensevelis sous les de- qui aurait le mieux travaill6 durant D. hit. d'Haiti a9t4"C'oad val. nou, sant 25.5oo kilogs.
esBfunts: "Paris, dit le pro- combres. I'annete dans n'importe quelle bran.- Cheque sur N. Y. 2 olo escompte Cacao soo sacs pesant 14 7o kgs
oTl ne s'est pas bAri en ua LopDa.-- Sur la lisle des pertes che d'activite, realikant un effort Cheque sur Paras 12 ijolo escompe Cap-Haitien.- Caf6 206 sacs
36. Be* mtmt un temps tris long figurent trois amiricains disparus a human elev6 ou honorable. i Tranlfert sur Pans 7 o0o escompe sant 16.5oo kilogs.
lkenJ S._.Pou^^r r4idiierles villes.Ppital. Sur la cie allemande, le Cetue medaille a t66 donn6e au lIhllets de 5 gourdes 314 Olo escompte Graines de coton ao sacs pe
- --- cU1PV kttess de lagur.'crisr asaiss Ceo a ,t pe- Major Young pou, son travail d'or-iNickel ]ac o0o Mcomme "ia kine 's


PORT-A V- I'll I NCE ( Ilaili




LR d Vl -


Mtel 32 barriques pesnt 6 o080o kg.
Frvosac.--- Arrive au HAvre le 26
Octobie a dtbarqu& venant de :
I6r6mie.- Caf6 15o sacs pesant
23 a22 k logs.
Strat bord.- Arrive au IIAvre le
at Octobre a dkbarqu6 venant de :
MiragoAne --- Catit 19 sacs pesant
I.."o kilogn.
Gonaives.--- Caf oo sacs pesant
29 699 kilogs.
--- I


Avis


Le rhirgt d'affaires de la Re-
publiqui *a, aniQ-i en Haiti in-
vite town les frao.ais nes entire
les annaes 187't et 18S8 A la
(Guadeloupe, P la M:- ttiique ou
& la(;uyaiit,qui ine ses.'r:ti. it pas
encore pr-sentil6 la L;gaion de
Fravnce "our y 6lre inse'rils sur
Ies lableai x de lecrileimtctl, A
venir le plus t6t possible remplhr
cetle obligation.*
-..- --. ...-.--..- ,-

Petite Sitt I lique
---0---

.es Imprtlalions

Princi;.ux articles dJ provenance
am6iicane arrives le 24 \ irs cou-
rant A Po,-a.u-Prince p1 le steamer


Tuapisscruir coo aunes; TAble. i; A8sises crintlaelles Un avanta.qe
Tubes caoutchouc, 24
Vernis, So gallons; Vis, 15o gros- immefnge
ses ; Verres A boire 32 douzaines.
L audience reprise, mercredi A 3 Voulez vous trouver de quoi ro-,
heures et demie. tut levee trois heu- cevoir vos ainis avec disitauiion
res aprc. On n-y entendit que deux Allez 6 la
Fails D rivers moins Mes Fanfan et r-dgard Tho- Soc G
mas On allait entendre Me Hermanil
Malebranche qui avait deji d-'illeurs DE
RENSEIGNEMENTS fait le serment legal quand naquit Kola Ghanlpa.l je
Mk-TEOROLOGIQU:-.S un incident, A savoir si l'on devait du Chemin d(es Palles
OSRVAT1OHentendre so- tdmoignage quand, A la o vous sure: [einbarras dit chloix
OBSERi VAI'OlI*F chambre llnstruction, il n'avait pas entire l'exrellent kola, les linonades
DU j luge n6cessaire de se laisser interro- gazeuses, liqueurs aruiecs, sirops as-
SRMINAIRE COLLGE gerA cause d'une mdsintelligenceavec sortis, etc.
SAINT-MARTIAL l'accust. Cet incident dura plus La irputation de la l'tbFiqne
duneheure.Commiesairedu gouver- grandit cha Jeu'li 3) Mars 1916 nement, jur6s, avocats de la defense, fectiuo des products.
A MIDI avocats de la parties civil, accuse,
Barmon-tre 7tl.,5 tout le monde trouva moyen de
inmiunum 23. placer un mot, un niot qui 6tait tou
'Te.ilpk attiree l2 ours un discours. 11 en 6tait bien P
manuill0.9 :emps lorsque Monsieur le luge Do-
yen Mondstin, rcfusant la parole A
Moyvenne diurne 26 3 tout le monde, avec le concourse des CRkME oi BEAUTe
assesseurs. rendit une d cision. El-
Ciel couvert nuit et iour. Tem- le disait que le rtmoin Malebranche A~aD LA PIAU ODOuCe
perature de la nuit au-de;sus de la re serait pas entendu et que berait r,,cu pA.unt ,
normae. laromctre un peu au- annual son sernment RAR D48.R*'*Am
dcssous. constant. Un autre temotn, Me Volcy, btait 1 P.84
J. SCIIERE deja dans le pretoiie. 11 avait d6ej de-
pose sa canne. son chapeau et tai-
Trbibnal de a:;s!alol sait dLji le geste de lever la main
Tribunal e asa pour prater le serment legal. Mais un ecadUre 10ile pliant
At:Dl.Nct. D)U 28 MAHSI 1916) novel inCident naquit. Quelques tl-_
Pr'dside,,e d 'vie pr.'si let F. Haro, moins qui avaient elt cites, entire au- t. .um.
A/ ire et'det.due : Agtior I)oriseatrcs \ls i).sl tmA s et Abel N. L ger,
contrmi il d na t e la liaia- noavant t,,p rc ontau \ la citation, stur -"
11 mi't h1 C .


hollandaise Atlas bre dui Conseul de. I instructimionm1 er 'cri "''t .l' -' ...- -
mitielle du tribunal civil de l'ort-au- n011 et Ju Lominissaire du Gauver-
Alluminttei, i.ooo g, >sses Aulx Prinlce. Monsieur le jtuie MaigTan lnetnt il fat dtcidtd de lire leurs in-
81t livres ; Autoinob.:- i ; .u.-r, 'ltendu en son raplort, le Minis- terrogatoires ; on salt combien ces lec
20 lives Aiguilles poolr phonogia- t6re .publca a conclu la nialation tures imutuies qui- d ailleurs lou-
phes 52 bodies ; Ans. 18 lie.s ; de la dite ordonnance. ours mal tastes enauient 1-auditoire
hAvoine, 250 otss ; A ; ;. t re ... er le Jury n apportent j Imais de lu-
Avoine, 250 sacs ; Atm re. l : *r -
Beurre. 3620 livres ; lo lbons.4 73 AUDIENCE DU '.J M.ARS 1916 miles ,Iouvclis au debt.
."ia d is qIt lt', .1, Volcy don't la p-&
livres ; Boeut sal. 21 ba ils ,; Bire. Prd ,idence du vice prtlident Aaselose sal.' a pq etoire devenait a ce mo-
So5 douzaines ; Bicycle., ; lIoutons, Arr t rendu : Celii qui rejette, inent trs dispenaible, p emiait sa
70 grosses ; Benzine, 20 gallons ; comitne final fondtele pourvoi de Pii- Icallnni et son chapeau, et philoso-
Buggy. I ; Borax, i colis; Bicarbotna- lippe Thanne, exerce centre deux pltaque, leagtiiait la salle des td-
te, 2j82 livres ; jiageinents du tribunal de coinmierce ioins. 1ot1 caller encore se tenir &
Calico, 1756o aunes; Check, 38. de lPort-an Prince, reiidlis les 10 la disposiliotn du caprice du Tribuo
9joaunes;Uiment,271 barils; Clous, Decembre 1911 -et 7 Octobre 1913 nal, les juris latigteits, exasprt's d'a-
t6oo livres; Cirage, 2,) douzlins entaveardeCharles Nicolas Gaetjetns vour itetiillu prteque tous les t6.
Conserves, ii douzaint.s 2/3 ; Canel- A/l/;ire enterdue:A \uiuste AlArendts ntuis vemnu rea titer les mOines cho-
le. 370 Iives ;Crset, 4 douzaines contre Cliarles Z..,z Monsieur le ses, et de. devoir ecotler encore des
le 70 livres. Corsets, 4 ouzaines' vice-prtesident entendu en son ex- lectures plutot enniyeuses et don't
Clous cuivre. 100o livres ; Cravates, po 8 sointaire, Mles Georgos Syl- I'auditiotin advance jamais A rien,
6 douzaines ; Cornetahi. 140 livres; vain, Eininantnel Morel et Georges les juirs, lharrasses, alarms, mos
Chausseties,2 douzaints ; Canapes, 2 N. I.eger, en leurs observations, le tous par l'iire.,istible envie de pren-
(uivre, 804 livres ; Crtbles, 2 dou- Ministlre public a conc-li a la cas- die uLn pel d'air.- Ia faith si chaud
zaines ; Cornets automobile 2.- lalttio de la decision attaqude. lorsqa'oni est du Jury s lev6rent
Denims. i.ooo aunts; Drill, 7918 siinultateanent e et en lile indienne,
aunes ; Dodines, 3. Les IeIdialts gagnu'orent la pot e.
Encre cordonnier,2o gallons ; Epi- Tout le monde ser&kcrie avec rai- Et I'ol ndiat et l'on criait. Des
ce. to livres ; Extrait Kola, 12 gal- son centre la multiplicity des men- iu"et qui detnalde la parole. C'~tait
Ions. diants,la plupart porteurs de places et en vain. L.e brouiha!a contiiuait. Les
Farine, 4 139 sa-s; Fruits secs. qui ne craignent pas de penktrer jurds etuient deja parties. Et seule la
195 livres ; Farane avo0ne, 275 livres; jusque dans les course des masons clochette du President du tribunal
Foin. 10o biles,. Fruis au jus., 15 pour demander l'aum6ne. dotiton etendten encore les tinte-
douzlines. Filtres, 12 ; Faience, i co Pourtant nous croyons savoir que mentts accades, rappelait que l'on
lis ; Faux-cols, 102 douz ines ; Fil des measures ont et prises contre la etait ein coCL:J'assises et que I au.
cordonmitr. 2a livtres; Fromage, 743 circulation de ces desh&rilts du sort die.ce n kait pas suspendue 11 fal-
livres ; F.naux, 6 douzaincs ; Farnne qui peuvent 6tre dangereux pour I 'utl la suspedide cependant. FIle fut
d. mais, 360 livres; Fer i 09o santU publique. I siuspendue et ne sera reprise que le
Gmng.,e. 2780ooo aunes; Goudron N-avisera-t- on pas at, moyen 11 est vraient eures.ux de voir
8 b.airques.; Girofle.toi livrcs, Gar- d'exdcuter ces measures d'hygiane ces clioses-la Les audiences crimi-
niture pour cercuetls 3 ,ouz tines. qui veulent que les malingreux nelles ne so Ilvent pas ainsi, parce-
Hache 3o douz-ain-s H arengs. so tnt intern sA. St-Vincent de Paul? que I'oi est fatigue. Messieurs lea
235 barils 1/4; H irengs sy tis 15oo00 Jurns remplissent un devoir social.
caIsses ; Huile de coto'-Oic gallons ; U( lies de distracties pour les elfass Qu'ils ne I'oublient pas. Ils doivent
Iluile peanture 135 gallons ; Har- faire ce sacrifice A la socidtd don't
nais, s A la place oai 6tait, A la rue du ils representent leadroits. Messieurs
Inditune 12843 aunes ; Inprimds Centre.l'ancien Parc Communal don't les avocats tant de la defense que
7 oo nous annoncions I'autre jour le de- de la parties civil, devraient essa-
ambon,. 1748 7yres. placement, il va 6tre install un yer aussi de tie pas 6terniser les d6-
Lait condns r22 deuzaines ; La- magnifique parc od l'on prendra bats en y ajoutant plut6t des inci-
rLes rasoir 26a0; Languzses s L plaisir A aller. Actuellement le net- dents banals et surtout en recla
s rasoir 26/2 ; Langues fues slees doui- oyage et I'assainissement de cet mant la lecture des pieces qui n'a
banesl /2; Langues fu ; Les 3 ; douLeuri-s, emplacement sont parfats II y aura d'autres resultats que de fire mur-
167 lIvres : Lacets. t3 ; roses des appareils de gymnastique, barres nurer le public, bailler l'accusv,suo
Manag1ie. 41 4o03 I. r, ; M, rue. fines, trar-ez.s, barres paralltles. etc ereux miles.
19.340 ; .\.acCarou, 241 ;vs Ms- don't les cntants pourroat se servir Tout to anonde a 6tl 4nerv6 de cet-
chincA colon'" ; Maiurtaux buss 2 Pour d&velopper leurs muscles en te suspension force de l'audience.
caisses M.tl a.icaents. 6 colis; Mou- s'amusant en plein air. Et tout le monde a trouvd natural
Arde 4 douAieesft0 lves ; M- Cst assurtinent, au point de vue les protestations vigoureuses de l'ac
qrde 4 doua 7 birrqs t. vrouins ; hygiaeique une ezxellente idee. cus4. et sonrm geste de briser le verre
uer an a7 barOquI.tS Mou4;n a ns d'eau qui remblait dans sa main.
catch, a douxtinc; Moitrcs 24 ; Ma- ts Que t'on se mette on instant & sa
chine A Icrire. t ; Meubies divers plants Que 'ols.. einstant...
24. Notre ami Charles Grant a eu lael
Oigntons, 8jo l.vrc. Oilers; 2 ladouleur deiperdre sa nr M-e -_ .
Ponmecs de itrre, 39 b .ils ; Pies '' a'ov, ne 'zt don s
lectriquLies, 6o, Pt virfuntaillcs auro:it lieu cet apris-
lives' uivre e! ,, I Iz ,IZt- R inidi.- Ma\iso4 n m'ortuaire, Grand ;1 0als
nes ". ,mb. 40o lvrcs ; lics, 19 ba ,Rue, N 344 d ot pa.rtira le convoy
rils a/2 ; 'ceaux. 191 d J.z tines 1/2; pour se rendre A i ELglise Ste Annc.l SiS ** RINS FRFDERIK IEN-
Papier cabtllage. 24 rames; Peignes. Nous praseltons nos sympathi- DRIK est arrive le 28 crt au Cap
.4 douzamtes ; Phonographe Record, ques condolkances aux parents de la 11 eat attend samedi dans Iapr6s-
28. regrettie ddtunte. midi & Port-au-Prince.
Ronces mtallques,39 lives. ll a PROCHAINS DsEPARTS DE NaEw-YoR
Ronces metall.iques,.391' ivres, Nouvelle A IsS ASi SIS 'PRINS WILLEM I",l. 5 Avrli
Saucisson,250 lavres Sommiers,5; ARPENTAGE SlS" URANUS" cargo-boat, vers
Son, 2 b rils ; Siam, 26.33 5 aunes ;1-U-
Son. 2 b6o; ivresam 26; Sucre,395o -Est elle grande votre propri- le 5 Avril.
Savon. 27860 Sol iers 9 d nre, 9s o re- 6t ? demandait Mme D ... a la PROCHAINS DIIPARTS POUR
vres ; SouSers 9 douz lines ; ore- petite Mine C ... qui ne cease de Ndw-YooR :
t tres, ; Sauces t douzaines ; Sel, urlr de sa notivelle acquisition. SNS PRINS DER NEDERLAN-
261 li2t, ; S .mniOn I 2 b Ills. -si elle est grande I hier j'en at DEN
T.b.a.14 925 h.i'Fe ; Io.tusdivers f.,it le tour avec des anmis ; nous SIS '; NICKERIE ".
ia.647 au.kes; feAc de cochou, 6 avous mis pr6s d'uno buro.. *t ot
barriques; Toiles A voices a6o aune," nose 4tkonM troi.. A AD


Voici r'indispensable pour is fa.milles
TUtile pour les convalescents
le V'cessaire pour les vov.igcurs
le Commode pour les villogitu
ristes.
II1 est solide quoique ne peasant
que 17 lives. peu encombrant, tries
portatif, et ne coiate pas cher.
On en trouve chez
F. CHIRIEZ
80 Rue Courbe
Viennent d'arriver aus.ssi :
v Coton noir tran~ais supdieur
dit 112 deuil.
Chemises cellular blanches et A
rayures couleurs.
s Parapluie de soie pour homes
Encas pour dames
) Serviettes sponges de toilette.
Bas et chaussettes de quality


supcrieure.
* Calicot de toutes qualitls.


Service
Hydrauliqn
Les abonnes de la rue du Ma,
de l'Etat et de la Rue Bouoil
sont aviscs que potr cause di -&
parations urgenies. ils scront pIv
d'eau le samedi ter Avril de 8h1a 1
h a. m.
I'or, -au-Ptince, le i1 Mars 16.
1. A. ROSSELL
Adrministrateur (C.'.


Ml. Nestor Fe~ltt
Le rinaatre-tailleur avant-124use.
nent cotnno de toute la R6 pub]i14 Ue
vjent de retourner de son voyag.e j
IE-.ranger ouiil Vest mis au coulrInt
des derni&es modes et des flouvt3u..
e~s les plus rccentes.
11 oftre des costumes trhs )iea
sfg se t .1 Prix in-odkra~s.
Rue des Miracles en face t,.,: a
Banque Nationale.


ECONOMIC I)E 2410
SURLfI~E 4:11 VRBON
ILE GA It BOG -,.N E'I: tirnet tde nr.5 e
Li~lle kCCoI iol)IC tie t. 20 1)10Lzal Lou -iS
(.hua bons ~'~tie Navi.gatlaom~ii 411
iIc let, "iOlci tM-, l~tlC~s, llij)a~ X
1`1i 1 ,t k- ceiil(If 4 w ~It-,it d'l14 .
itilIliieiuitaitui4. a IIio do( *l .



on01 ),G 10)tiau p.jayal 'i-S C~lt7.Au ir
'daiis ait a cmi,,tna ( iualrus.po ot
i4)tlanee (Iviri 44 '00 Iim.IC icsilai* N
kiut tS Li t' :elI 4., ) (0111111aid etA




~ tls-vous aniie ic a. 1-: dima!, A
ccir.valescert de naladid su i.-cnc
ph1i.aquctnent -Du anwralcuent,
suj ct esa,iga-m__


BIOPHORINE-,,

A 1A dome d tine cnullerce k cafik
matin ett wir, elle voua rendra
raridemncnt tanit. ferce et vi~ue ar.
CA-RDA. 48, Ras dAidala PAWI
Fw II~-I tAw wA FF jw IRK -,V N,1


Monsieur L. C. VERRET
TAILLEUR-MARCH %ND, Imp,- taTeur.
73, Rue diu Magasin de 'Elat, 73.
Arise sa bunveillante clientele qute sa mason fait un 9,'i
rabais sur le prix des complete fails et fournis.
La maison vend des fournitures pour tailleurs et des casi',,,r
de ler choix en gros et.en detail. On y Ircucera des articles ; ,,
hommes en gdndral: chateaux haute forme, melon feutre et line,
oaille superieure pour homes el enfants, faux-cols et mancil,4
oile, cravates en tout genre, chemises blanches et couleurs upI
rieures, pour hommes et enlants, gtlet, Hlanelle el tricot superi, 1r
colegons tricot, fil et zephir chausetles sole, fil et colon pour horv/ ,m
et enfants, bas fil pour dames, costumes pour en/fnts de 3 da ,s
bretelles et jarretelles pour homme.s et enfants, cannes, cannes 1 .
rapluie soie en tout ge., re, mouchoirs de poche sole, filet colon, AhS
nes a clef, ceintures cuir en tout genre.
Articles ae la haute nouveautM parisienne d prix trds rdduit.
La maison fait un ralais de 5 010 sur la vente en qros.


1 Farine Gold Mid



(La meilleure faril



du monde do0nnant I


0Mo plus grand rendeme



Webly C. Pressoir
RUE R]IPUBUCAINE

Spdcialil des articlesde sellerie A
ler choix pour civil et militaire
VIENENT D'ARRIVER
CHAD AQUES doe er choix.
PORTS-MAuTA oX en drap pour miitaires.
GANDMO STOCKI d *el et do fer de sellerie.
RID U. EuAox do a9000w" fbdque d Europe