<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02567
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 28, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02567

Full Text
JtoeAft Iak 48 QLINSE CIENTI1I ardi 18 1Sa I14S


A" IAmt-MAGLOIR RdBACTION ADMINISTRATION
.. Angle des Rues F6rou & Anericaine
DIUECTEUR
ABOIH-N M RTS : Los ammoiees sent reCues :
PORT AUJPRINCE A Per-Ao-pramc:aua bureau du ;OU:aal
MG : G. Pa2.00 A A : chess L.Mayece & Cie 9, HRe rtIr-...
o MoiS .. 5.00 A LobDam: chess L. Mayncce &( 0. 21,9 ;
DtVPARTEM KNTS I Ludgate H
mol *--. *- .2.20 A BnsLi. cbes Rudolt Mosse S. w 9, J~j usul;W
iS l .. 0 Stras3e 46-49
MO * A Maw-Yoaa Universal Publicity Company 4) W es
ETRANGER 54 h street
r MOIL * G .OC La. ml ancrits insrs ou non e soat pas renJuda

PORT-AU-PINCE (UOTIDIEN Haiti s. nn ts & insertions payaH.es .v
-. .. ---

Avec le tnctionnement normal et de dignity humaine qui avaient marchands. Its out repouss ce
LIes aimi riCain s & Cu ba du gouvernement municipal, la re- tait la grandeur de ler patrie aux proposition.
constitution politique d.s Cub.: .ai temps de Georges Washington et WASHINGTON-- Le lieutenant Wal-
PENDANT LA PREMIERE OCCUPATON entree dan sa phtse termnic.ale. d'Aoraham Lincoln. L'aide des Eists- throp. 29 ans. de I'.:d:i n,.t'-.
PENDANT LA PREMItRE OCCUPATION Spontanement.le people cubain avait ULt lut sincere et desiteres>ee, ia de Michigham. a ei. trA ,: :tis
__ 6vitl I'abtine ou codJ-iisent tat.ale- nais oppressive. Cuba conquit le blessures qu il sest intl:-es A bd
meat les parties d'hommes et il surno.n de a Keine des Anuilles a du cro:seur *Sara!olg duo i1 lt ii
1H s*ttait donn e les deux grands paris sA"s perdre une parcelle du genie m6canicien en chc
qui sont A la base du gouvernement propic de sa race, de ses tradaioais et LONDRES- 11 est bruit q.: e Ic l
SUITE & FIN des peuples libres modernes : le p.r- de so. senti-m:nt national. ketjire.bateau de transporn d p is.s-
ti modern et le parti national deve- PAUL SALES gers dans le canal,A D; _iy, .x t
L'action du gouverneinent militai- en-lin A TAbuset de son autorit6. nus plus tard le part conservateurj could.
re reposait sur une confidence absolue O0 peut ajouter que c est par et le parti liberal ; d'un cA.d ccux;
plans les bienfaits spontanes de la l'lquilibre individuel des municapa- qui ont les yeux tourn6s vers Ie pas- )G M,.1.r l') l-I
paix ; secondke par cette circonstance lies independantes que les Etats s6, de I autre ceux qui se hltent vers Pab t....,
tue le people cubain avait garden obtienaent le plus sdrement cet I'avenir. La regle salutaire de ',alter-, LoAdres. L- ,i it r S -
intacte dans les luttes contre 1Espa- quilibre general qui s'appelle la nance des partis au pou-r'or avAit: P ***. a i torpili ,Itsui l (t'nlf; 7J
gne. son dnergie vitale et ses forces paix publique. p6nttrI les esprits et de toutes parts. The ala*as milwakee Beer persoinies ;at initiis s, p r l.st 's.
productrices, elle aboutit rapidement il devenait evident que les ptjuges; L's tmror.a iiui)i v T:..' I'd a
k des resultats plus heureux qu'on Ceux qui taient chirg6s de 1 edu- et lea p.issions Folinques ne me-! EN VENTE CHliZ suppose que le navir, : pi: g t-
a'avait pu l'esperer. La paix assure cation- politique du people cubain se naient pas seuls les homnnes et quc gJter a t ulo( i *-. r,
t quelques secours distrbus A ceux gardrent bien .'oublier ces princ*i-la raison et le bon sens avaient con- 1 LigtO O die a i tu et s -
que la guerre avait trop depouillks, pes eprouvds qui sont I -me de laisertv leurs droits Le temps etait ve En gros ci en dtail par Iexplosion. L z a*.; .a
Cuba reprit magnifiquement son constitution meme des Ltats-Unis. nu de coueonner l'difice. torpille a 3 hi!urs. ,i itkA
essor et corr.menca avec vigueur A Le gouvernement municipal tut dot4) L'6lection des D)61)gues eut lieu Angle des rues Courbe et Cesars secours qu'a la 1 ti.
regagner et A depasser son ancienne de la plus larg- autonomie et libtre le ier septembre igo et le ter no- Lontdres. I 'oyd if .., r
prospritt. De tres important capi- du contr6le de I administration cen- vembre A mndi sis se runissaieit a La meilleure et a plus hygini- |c S L i :!
taus y 6taient "djA invests dans les trale. Pendant un moment, Ie gou- la Havane en Convention Coiisiu- quedes bieres. Slntla sleam 1 r1 is al
mines et les exploitation ; ii ern vernenment des Etats-Unis part tionnelle. lis 6taient 31 seulement --- couple; tous le ,nL. Iij e- I .'1
afluait de plus important encore inc'iner A l'abrogation totale des lois; pour le mIlion et demn de citoyens quipage sont sauvds.
pour toutes les manifestations de dlaog oiniqj traJitionnelles des muni- cubains, chosis proportionneilemient 'mlGlf1g dQg n g Londlres. L- s'e iii 'r :tliis
vie 6conomique : industries, comn- cipalites qui donnatent indminent la population au nombre d- 8 pour Pa r-I EmalishtinAn e ed tor,:li. hi.t'r
merce, banquet, des constructions aux fonctionnaires du gouvernement la Havane, 4 pour Matansas 3 p.ur ( Par saa / it ) pr6s des Iles Biitani .It. .:n11'-
civiles, hypotheques etc. M. William civil un droit d'intervention dans Pinar del Rio, 2 pour Puerzo-Prin- ricains etalient a h .1-
von Home, ancient President du leurs aftaires ; mais ce fut finalement cipe, pour Santa Clara et 7 pour o- Londres.-- L Crois, ir. A c-
chemin de ter Canada-Pacifique. ces lois d'origane espagnole qui Santiago. Outre leur mission d6lj -4 Mars nand. le fameu.x .i' a eC16
sIlrait pour etablir dans lle un reserent en vigueur. II n'a ait connuc de donner un ,O1sutio" EL PAso-- La satuatio a meicaiue I dans l ivr d... ,d, ..
mul sysytime de chemins de ter arin ct neessaire que de les harmoniser t. .un gouveneinen it A Cuba.i i.s de- Es. puso,--Las ..a... our... :..u1 I. L .nar ...I.i- r, I i ,so .
de mtre en communication les a ec les ordres milita.:res et de les .,er.ners dacc t plus contuse aujourd but. Les navire mnrchatnd ar,,Is .M ly -
i paux centres de population. adapter au novel 6tat de choses ouvernet a nt tie r, r avec let tr o deAlexacj son clele- tarn le 2e t vricr. .leapr;. .E
M. S M. larvis, vice-president du existent a Cuba. 'relations futures entre ls dux p.ys meat contraJ.lctoirse qu l estpresque informations public 's :pij,),i.13
North American Trus:, etablhssait A Aprts la d6f.aite de l Epagne. les S'ispirant des orjres malatatrs enap g Itut. 5 ocrs llen !s t I
Santiago de Cuba la premiere bran- ordres de Washington ma.atinrent" uuus rempirenu por'nclele- .es a ac.s. hommrn s on! C C c.ptur s i;r I .:
che antal6enne de banque amnricai. dans leurs charges les offihters muni- e la tAche qui leur avait er as6. o. cons.d.e coinne vr4a1e ian- Anglais.
ne. De Guantanamo, on annonqait cipaux de la colonies, les alcades, les ssigne. La constitution fut vote, i it anaou que ics armees combines Berlin.--Vird,,..t eo 11 ;imn ',
uae resurrection de agriculture et concejales et les Tesoreros ; et les un appendice constitutionnel don-I al L a t. Ls A era.co dit unedpkchel de lindustrie ; les plantations de sections municipales, au point de na force de lo ccbsane A I'amende- 1.uch1 ntorane auit ny a .eon ae guere a.Iman ., com c ', -
Santa Lucia avait product 41 o000 vue adninistratif, restdrent des sub- meat Platt et Tomas Etrada Palma ... i. ,rtequ de i de aluence dii bonbarlem ,t'.
sacs de sucre pour la saison et la divisions des districts judiciaires et rat lui Pr6sident de la RIpubliaquehA V. a i PApr tc u ue ucision dc iou-" "as.o.-.4" n in !i... "
United Fruit Co itablissait A Banes des provinces Seulement lies furent an es La c ut irne A Via.t ly a atucantnou- o1 Pasuo. sitaiO ll
une sucrerie d'une capacity quoti- investies dune autorit ijenforc6e. t promulgue par u ordre mali- ve de erhag depus cq louls. iexiiue esl di p s- ps cI -
dicunede i.oo sacs.Dans la provin- Meme lhygine et I'assistanee pu- taire du 14 Avril 19o2 pour entrer WASIGNTON- La ques.on d.e a broule ; le informn nations s)
ce de la Havane un movement bliques qui d'ordinaire relivent du en v.igUur l t20 Mni e ccl jour-IA la Gde .enervcepour caraictoires. Ls a. s s
analogue 6tait signalI. Au course de gouvernement civil turent laissees A annremaile plaltr e, S .oo solis reguhrers en ne sont pas conU I.e Cjseil
l'annee 1899, 315468 tLtes de b6tail leur soin dans les limits de leur plack .sur t palais du Gouverc- Ce onut cu ca1 p.igue sur La sron- de Carranza dit qiie Vil.i a 6c
taient introduites dans Vile. Un circonscription. Ce est qu'au court at A la Havane par le pavillon ac Ie alxicLaIAC. a..c i..Les. A CAud oncercl, mnisle; d.l p.'c!, s scisnt
aMax continue d'emigrants permet- de l'annee 1937 que ces services fu- oile solitairHaae ad la Rvpubliquo rcuu.oaudu cabinet t ce martin; auc ue les hbadits a Ch 'ialii s-
tait an Secr6taire pour IAgriculture, rent a nationalists 9. Et pour met- C- oita p ne decision t scra prise pour l soant cbhapu-nnie. c M. Perfecto Lacoste, d'annoncer que tre ces municipalities dans de bonnes Lmoment. L I fr,,p inexici.ipl an0-t-
le problime de la main d'cauvre don't conditions 6conomiques, un d6cret A cette date cessait aussi le gou- LooNaRs-Le came dams action roupes mexicaines am-
e commissaire Robert P. Porter avait du Ministre des Finances leur per- vernement militaire de l'ile et en lde Iataautcric A Verdua continue. ues ehat sont eni fruite v',rs io t
mosIzA Pimportance 6tait presque mit d'augmenter leurs revenues en-I meme temps I'ceuvre de 1-occupation L*aiutilerie cependant esi toujours dans la direction 413 Stni Mi,nel.
Tsolu. Les recettes totals des doua- levant un imp6t sur les propritis. amrricaine pouvait etre come con- actve et les canons friantais bo.nbar- Colombui. N.M. l. gi ei.l
as pour les canq premiers mois de urbaines. La quotit6 de cet imp6t sidere achevke.Ouel jugement d'en- adctI enargiquement des posmitons Pershing, Commandait I'exp3dt*
90oo talent en augmentation de fut fixe pour la HavaneA i 12o/o0 sembleporter sur cette oeuvre ? Elle atilcMaudc %ausAc boisdeMalancorn tion ambricaine au Mxipla a
o105a250o dollars sur cells de la du revenue des propritanes et 10to olo n'6tat pas pa:taite ivilemment. De sur ia Aiaira dae rt4rgoa1ue au nord inform hierlue a caisn des ora-
meme piriode de l'annee pr6c6dente. pour les autres localitis ; et le d6cret nombreuses lacunes ne tarderent pas ouei de Verdun. ges, les reconu is.'s~ac ,| acro-
Enfin lecommercedipassait Iechiffre stipulant que toutes les municipali- A s'y manifester. L'action amricaine SaDNEY --- Le latenat .Ernest plane, onl 6t6 rila is up ss bles.
de 6) millions et demi Le d6velop- t6s qui ne pourraient taire leurs frais A Cuba s'itait itayie sur une con-, S lia.ktution et rev.au de son expi-. Douglas Ariz. )Deux feamies
pement matnriel de Cuba 6tait d6- avec cette nouvelle taxes, perdratent fiance sans reserve dans les venus' aton antarcttque. Ken ne sera pu- t un honmmneount ete ties p ,s de
sormais uon fait acquis, et cette leur individuahlit. Jde la oaix et de la liberty ; or. il ap- b n ce umt de ses e ..o.s ranhd Gib.n sur l" f-ot
partie de sa mission. achieve, il ne Ce tut aux municipaliits asinsi parut'bient6t que la paix et la liberty r-cxplorahuorG. .N Ms .r I. .,
restait plus au Gouvernement mili- rteigenries qumincomba la redoutable ne donnent pas de solution A tous ANGUSTA-- Canquante citoyens o.t dNew Mexico, a m iles .au
aire qu'A porvoir A la constitution mission de montrer les capacints les probl6mes don't est form6e la vie orgaunse uu conaie de secure pu- sud de Colombus, :naircr.ed, .1 a-
desautortes publiques cubaines. politiques du people cubain. Lors-des peoples Mais n'anticipons pas sur buque cominae consiqueuce du grand prem 5 r6sidenls de Dlouglas aria-
A vrai dire, le Gouvernement mi- qu il donna l'ordre de fair le recen- ces points qui se rattachent plut6t A luccudae "hier. v6s sur les Imeux un peu aprdi
iutaire avait abordi sa tAche par tons segment de h'tle, le President Mc rhistoire de la second occupation CGOLUMaLs-- .Le heuienant Gar-que les corps aient Ate enlevs
em aspects imultantment. Des les Kinley faisait d]jA observer, comme A Cuba. Bornons-nous A coastatei roli de aAero-Corps des .ais-Uums par les sold's am6ric.inas.
premiers jours de 1 occupation, il je 1'ai rapport plus haut, que c'etait que les resultats realisis par le Gou-dsparu deps dmanch.a rou- MadisonSquareG rn. -Nw
avait t6 confront avec la grave pour preparer les elections munici- vernement militaire fureat admira- ve a nois inles suJ de son ascen- York. Jess Valiard ;, r'tenu son
question du gouvernement muni- pales ajoutant cette remarque impor- bles A beaucoup d'igards et que si s"on par un transport automobile. 11 titr dechampioilu 1no al1 pour
cipal et il avait d6cid. de fire de la tante que l'exp6rience de ces l6ec-i ces rsultats parent eare obtenus en tatii saln et saut mais n'avait plus de .anc.. ,. e ..t je ,S t la"t
dcentralisation la pierre angulaire tons serait mise A profit pour partie grAce A la puissance industriel- gazolane et avat perdu sa route. oian ce ue a de iandei unei re-
e ot r6difice pohitique de Cuba. organiser une Convention repr6sen- ieetfinanciiredesEtats-Unisquipour WAsaiNoToN .Un expost complete ,-oran qua, d.eina..e uu. re-
iorganisme municipal n'est pas taive du people don't la tAche serait ,oient abondamatent A la mise en de la posaton americame au sujet va. ,e.
tliDement, en effect, une parties essen-a de consiituer un systime de ouver- valeur de routes leu resources agri- de la guerre seus-marine et de 1-ar u-..ondres.', Le ste: -ni alis
u*ee de la structure des socieit6s nement indpendant pour le pays. coles, industrielles, et minieres de iaaveur d un navre marched pour Obsas a 6e6 could e le J f~vrier


"'Weoes, il est encore le fondcmenmt Et plus tard, le 1 jluillet sioo,quand |Ille, s'ils furent aussi rendus possi- ide uf.ilt'Cs iav, scra bietl t fanr ,ans la mer du .ora p1r i- ,.'aer
a larantie de toute liberty publi-' le Departement de la Guerre des' bles par l'adhlsion locale du people par teI Etai-Uanas c adressee proDA- alletntid ,Ceirf it a et1 COui6
ue. I n'y pas de moyen plus effca- Etats Unis promulga le decret pour cubami aux directions du Giuverne- oabls1C.tt a rluies les paissaances. aussi par un sous- naitrm.
_ Iuie la decentralisaton et les les lectiors des Ddldguas A la Coa- meet militaire, par ses aptitudes a -SAN AuroNio Lt eat bruit dans --
achiSe municipales powr entrat. vention Constitutionnelle, un des cultiver les arts de la paix et celui les cers mesaicalns que les troupes .
aer people A 'action politique et motifs formellement eaprimas de ce du self-government, il n'en taut pas Americaiaes pres doe tmaqupa outAvi .
A anr u elf government et c*est decret fut que les cubains ayant moinsen attribuerle merite l'intelh- attaque probablemeant Vila. Me Louis Luonidas Liventu:e an-
do"le rdhtitde la commune auto- tabli d'une facon satisfaisante le gence pratique et la termeti bien-I WAUmOTO-- Leis alitss de PEa-- nonce A sa clientele qu'il reprend
C= quelescitoyens parviennent Gouvernement municipal s'itaient reillsnte de ceux qui itaient accou- teute out aepoadu indaviduelement Iexercice de sa profession S3a ca-
' *mOaM"S A aeture A h'abri des montres dignes d".exrcer des droits rus au secours de Cuba agonssaute tLa i suggeatso de MA Lansing con- banet se. trove rue du Magasin d
SA vair astral tejors poliuiqnes d4*a' eare plus 6ev4. as nom des id6ais elev4s de libenti ceuan tle desarmement des navires l'Etat No Jo.




LE MARTIN


- _- __


Fails Divers

IRENSEIGNEM tENTS
M&;Tx.OA~fIOI4OjQUL5S
OBSE11VA OMIE,
DU
%1.%I [IT]A I

A imidi


Barombtr~e& midi
Towp~rature ruauailnutm
mut~XIrIUUM


7030
20,7
31,7


Movenvie diurn 26.9


Ciel clair le jour et un peu
geux la nuit. Forte rose.
Barometre Constant.


n ua-


J. SCHERiR

Keavel admalistraleur des liaames
SNous avons appris la nomination
de Mon- cur Cyriaque Cl6it aux
importatwes tonctions d'administra*
teur des fi-vances de la Grand'An-
se etde Tiburon.
A Petit Four
Les travaux qui s.xectutent au
Petit-Four depuis quet qes semaines
semblenw entrer dans iiec phase de-
cisive. La canalisatio. est presque
achevke et le rouleau compresseur
opire actuellement ILt ,ivellement de
la belle avenue par i, passent les
nombreux habitants dt Turgeau, du
Bois Verna, de Peu de Chose. etc qui
attendent avec tant d'impatience le
partait itat de la route.

halletii de I 'laon Panautricaine
Encore un intiresant num6ro
que le tascicule de fivrier du Bulle-
tin de I'Union Panamcricaine qui
vient de paraltre avec sa belle tenue
habituclle.
A part les i lustrations ou figu-
rent entrees autres le Piusident Darti-
guenave passant en revue. la Gen-
darmerie, lphotographie de Booker
Washington. les membres haitiens
du dernier Congis Sitentlfique pan-
amtricaiii. divers art ides attirent
fortement attention ; tels que
a inventions re&entes -, a La t616-
phonic sans fil et la inusique lec-
trique --Nous en pa-sons et des
mealleurs.
Naissauce
De Port-de-Paix les cpoux Sydney
nous ont fait part de la naissance de
leur fils Hottson Sydney. survenue le
jeudi 23 Mars.
FianDailles
Nous avons re'gu la carte de flan-
aillea de Mademoiselle Francine
Guillaume avec Monsieur Alphowe
Haynes.
Nous prdsentons nos meilleurs
compliments ati~ rmant couple.
Manage
Monsieur Fernand Dennis et Ma-
dame Fernand Dennis nie Louise
Roumain nous ont tait part'de leur
marriage qui a et6 c6l1bie le a2 mars
courant It.
An cimeplire exlcrieur
Malgr6 les pluies fr'quentes de ces
jours-ci, on est itonni de constater
1Tat de rtopretk relative du cime-
titre. On peut dire que cette propre-
*A eow w -fqt- V. ; r WG .12,:10 to


it
pi
cl


I


I
1


vernemnent Aug Montas. Le jury
avait pour chef M. Justin Etheait.
Au banc de la defense se trou-
vaient Mes F. L Cauvin. Georges
Sylvain ci Victor Cauvin. La paniti
civile qui a att admise par le Tribu-
nal aprcs de vives discussions etain
represcnte par Mes Franois Moise
et Necis (Constant.
Parmi lk s t,-n'.oins entendue;, il
taut citer .MI. \\'il!.ims, loe Woo-
ley, I-ied L-ecorp,;, Christin, Albert
Horelle, I'hiiippeSimnmors, Patrizy.
Hilger Peters, Franck Chenet. Mine
Lily Taldy, la femme Thomas.
Debats vifs' et int&ressants au
course desquels les avocats firent va-
loir les magnifiques resources de
leur talent.
On connait l'affaire : le jeune Mo-
rin etait accuse d'avoir pu, grace
aux fouctions d'6conome qu'il occu-
pait a la Banque et etant au courant
de la combinaison permettant d'ou-
vrir un coffre fort dont autrefois il
avaitl a gerde, soustraire une valeur
de 6oo gcurdes et 6o dollars. Un
seul lemoin, la femme Thomas,
affirmait que seul Morin etait entr6
A la Banque le jour ou le vol fut
perpetr6.
i.'audition des tcinoins prit toute
lajourt'De et encore n'en enten
dit on lque cinq A 10 lieures du soir
I audience fut renvoyee pour 4tre
reprise cc martin u i 9 heures.
Le General Codio sabil sa peine
Nous annoncions ces jours der-
niers que le gent'ral Mizael Codio, a
la suite de son aggression arn&e sur
le bureau de la Gerdamerie hai-
tienne, a Wt, jug6 et condamn6 -A
quinzeann6esdetravaux forces pour
tentative de ineurtre.
On n'a pas tardt a mettre cette
humiliante sentence A execution
En effet. hier martin le general Codio
revtu ,de son costume de format,
( blouse et pantalon de denim, ) les
;uisses liees par une corde, balayait
a rue du centre. dans les parages du
Tribunal de Cassation devant la
)rison des hommes. 11 tenait le ba-
ai de la maindroite,souflrant parait-
il du poignet gauche lequel est enserr6
dans un bandage.
Tous les habitants de ce quarter
so tenaientau seuil de leurs portes et
tous les passants s'ar:Etaient pour,
chacun avec le regard charge de m&-
ditations, observer cei ancien haut
fonctionnaire accomplissant la beso-
gne afflictive et intamante A laquelle
il a et6 condamne.
Pour bien se pe6ntrer de la port&e
de cette lecon, en dthors de routes
considerations snr la valeur person-
nelle du Gtntral Codio, ainsi que
sur sa conduite cornme homme po-
litique, nous rappellerons qu'il tut
d61lgud du Gouvernement de Davil-
mar Theodor dans le Departemnent
de I'Artibonihe et Secr6taire d'Etat
de la guerre et de la Marine, sous
Vilbrun Guillaume.
Et nunc erudimini. .

Nicrologie

Une dpe0che de Saint Thomas an-
nonce la mort du Consul d'Haiti
Mr. Louis Dlinois. C'tait un
homme de tris bon commerce qui
avait su s'ait:er de nombreuses sym-
pathies.
Nos sincires condol6ances aux fa-
milies eprouvres.
NouveRe la meam


p


V(,OlliJ)l.q 01"IVV/'oo uiaJolE1*4hi laR tinote
u'.vai-te tVIE .'i ii aps et produils du
1),1 /s VEb EE i VS Ilure rlo
d (AhltV/,*e I)1.95. (Cm ititou4I dI ..s
Jm idle ,,, IViHs 1VIereurs, s 4Varlist
fVid'LV hoEJpwlj 1/ I/)ifiwes q it II-alppreI
( EiIL, it,, IEE'o uc~eo de j )ur u'u
ep'.V jmsr ;la- i ,P()is~sV1I1I d e.IJ)virt
lE a e 11Itt '.5 1' VI'lids. emt o'sPIIIEjE./.14"S 11"
IIf -.;/ 0 ,00 ,; / 1 'I'll i ( IEsijtai fllj P
4 fe/s jtVo i. p i ,,c ii, Or, h es t
"d e)~5 t Vde's tt UI}it.

Nos deaLibeu8
it I'1Stangei'

D-nirt~s et products de provenance
hiiltienne d&barqut~s au H~ivre:


Pour se gue rr


et se preserver des


RHUMES, TOUX, BRONCHITE
Catarrhes, Grippe, prennez

L'EMULSION SCOTT,
( a Huile de Foie de Morue)
Elle donne des Poumons Robustes et
prevent la Tuberculose.
SDats feotes les PhMrMl.%e
L0


Fort Jh Frane- Arriv6 le 29 juin lesqulIs il est peremptoiVement re-
1915 St-Marc--- Bois de campeche connn qu entire autrc, vnticu1 rs 1B-
884 587 kilogs. lord limpare ne itut proprnUiaie q'
Caravel.e- Port-au-Prince-Arri- de treize carreaux Je tcre sur cetit
ve le I1 juillet 1915. C'atl2593 sacs habitation, qu'il vendit I notie ic-
peCant 216.i 5 kologs, coton 8 colis gret*d pere par portions,. tmoin il'.,t
pesant i.ooo kilogs. du notaire William IlbrossCe n i i!c
Gonaives.- Cafe 3346 sacs pesant du 26 dcemnbrc e881, et qtIc \V'I -
281 163 kilogs. nie Legros, notre feu g' .I Il'in CrT par
Pecti-Goave.- Cafe 5659 sacs pe- acte coda aussi ses trci/-e c _iLiu\ .t
sant 466 j6o kilogs. son fils, notre plie sus-nwonmnc.
Port-de-iPaix.--- Cif6 2757 sacs lin coniSquiince. a le l .r, ,! C1.- ut
pesant 228931 kilogs, cacao 1433 sacs proptic::- don't l.ai grEnc a c .'- -
pcsant 10331 kilogs. fibe p:ar m.in-iat stc.ial a \'klns I, r
Arrive i Bordeaux le 19 juillet. Diogene Noel, de Dc'ssaliniC, ls n,o-
Port-au-Prince.--- Cafe 16o sacs taires publics sont pries tde nK p sc
peasant 14042 ki;ogs. aucun aice en faveur de cos iii, i.i'i
Jacmel.--- Catd x166 sacs pesant et de l tur, complies. conn le- ,,'
116 512 kilogs jseront iigoureuscfient di ',-s .i s
M.ontrdal.-- arrive au Havre le ler poursuites civiles et crininclic, ,o:1i-
Aouit 1915. Gonaives- Cafe 1384 me stel.ionataires
sacs peasant 12 .560 kilogs, graines de Gonaiives, 15 Mr,,s i),t
cotton 460 sa,.s peasant 32200 kilogs, Baranic I.LAuH.ARNA.IS 1-1:1 \.--.
co*on en masse 50o colts pesani 7000'
kilogs, miel )3 barriques 558o kilg. AVIS
cuirs sees 6420 kilogs, bois de gaiac Nos abonn&s et clients sont l i C
500 00ooo kilgs. que dorcnavant les rtqus, quill in tS,
Petit-Goave'--- Caf 2400 sacs pe- etc, du journal et de lmplnip ic
sant 216 ooo kilogs, cacao 536 sacs pourront itre aussi delivres par .ir
pesant 42880 kilogs, graine de colon PLAISIR.
269 sa:s pesant 1o 200 kilogs. 'og ai. ,
Port-au-Prince.--- Cat6 1280 sacs
pesant I i5200 kilogs, cacao 34 sacsA L i
pesant 2720 ki!ogs, cuirs sees 2500oo
kilogs.00 pour
Port-de-Paix. -- Cate 1244 sacs pe-
sant 112000 kilogs, cacao 831 sacs De la i-itable Bikre uPil. ner ide
pesant 660oo kilogs. s ltie < j lert
Csp-llaicn -- Cafe 3069 sacs pe- qui so ,b)ile (i1s lolls s r,,
sant 276500 kilogs, cacao 688 sacs New-.lersev, ibhookly'), eil)ib:(
peasant 5500 kilogs, cuirs ,ecs to 300 pat' BIaril le 10 )douz int'is doil' ,tliit
kilogs, grains de colon 762 sacs pe- I a' l' 4
S3.3oo kilogi. cire brute 1990 kLlogs, '0le r p
miel 3o9 barriques pesant 35500 ki- )_1 I
logs.
18 Aouit 1915, Kuntsford.---
S int-Marc par New-York Caf6e 22 Gr f Ihe
sacs pesant 27.?oo kilogs.
ij,'epiembre 1915. Hudson.---
Saint-Marc.--- Bois de campache Les clients sont avises qu'ils/ t o
940.113 kilogs. A Icool Cwoti


COUPS DEBOURSE

Or am&ricain 180 ./" prime
D. Int. d'Haiti 19-2 6o ad val. nom
D. Int. d'Haiti 1913 6o ad val nom
D. Int 1914 *A 40 ad val. nom
D. Int. 1914 6B 35/38 ad val. nom
D. Int. d'Haiti 19i4'C'3oad val. now
Cheque sur N. Y. 2 olo escompte
Cheque sur Paris 12 130ol escompe
Transfert sur Paris 7 010 escomp:e
Billets de 5 gourdes 314 olo escompte
Nickel 314 o1o escompte


A ~a ea ~


APERITAL

QtJALITE SUPERIEU

BORDEAUX
QUNfi'
VNTONIQUE ET DE

AGENT



Liqne- Hollandai'se

1 )10 I\ c-l pa~rt It! 2:3 crt de
lI,Il N,1)1 p orIs lilie l
S~-~ PtINS VILLLtI", hIt51
ssI I~ANIs'S cargo-toat,l

NiF.w 11
SIS PINS DERI NEIJEBI

AUG. AHRENDTS. 4gidt-

Seulis Agi


'r sa ic~iciti~qve Newl
We I;Iins des iBouteillesd


(Seuls A
'0soai Streef, Ncw-Yoik.


gJM


.S ci (7~

/fl'el'f),if
nd 9iJ ~


Esprit de vin rour mieni.'sriv'.
Ii n en barriques
Blanc, doux et ,er, Iou,;ge su'eriveur.
En boutrille's
Grand vin Duc de M rnir, Uarte blanche.
Madere, Malaga, Vermouth. ita, que J. Prom el Co, Bor~
BI ~ f t

f ranklinq Lag r ; le barrel : II dollars.
Tonique Rhum, 4 i 15 uourdes
Pour res prix vous aurez un gall m de nos excellentes qe
de Tonique Ihum ).
No're mason n'a vas de succursale.
Reclamez un bon prime pour tout a'h:it au comrptant.


Hotel de France ,


Ssersait paritaitdi si c 1e uin a MODESTIE : "'I/I, WIflt&jP -A ...-- --- .
puissance, de veg6tation du fertile -Si, si. madame. tout vrai artis- -- Etablissement de premier ordre, situd au centre des
:hamp des morts. te est modest. Mot, par example,. pro.rimild de la Douane et desservipar tous les trains de
On n'a donc quia renouveler tris ,)e doute partois,je vous assure,d'etre La soussigne s-empresse de don- L'IOTEL DEbIRANCE la don't reputation est a
uvent les netoages pour que plus grand musician de mo pays ner avis aux noaires publics, notam- des annges de succds se recommande par son installation u
e mainienne en bon ~tat. depuis lindpendance. ment A ceux de Dessalines, de Saint- 5,s cuisine varide, ses prix modrds et son service irrdprocha
i.e. .U.e e -- Marc et des Gonaives, que des indi- Conditions spAciales pour famnille
aielstt Frn se de Bieas a e vidus, sans titres ni qualit6s, ont jet* Table d'lote
l~aels el de Bielais A *A vis important leurs pretentions sur une p:opriet.
Dimanche a l'Asile Francais ont appelee Hatte-Rivitre", sise A Fossn Le mldi de 12 A 2 heures
M lieu les I elections pour le renou- -o-- Naboth, commune de Dessalines, he soir de 6 II|2 7 i12
vellement du Conseil d'Administra- don't elle est co-proprietaire avec son .L 112
lion de la Societ.. Ontt .446ilus : lensieur Georges Jemassme i r re par acte de Me Marie Joseph -- S "
MM. F. Ch&iez. Pri.sde,. Paul Uoratius LimagePhilippe, ci-devant i q ;O1
Zenon. Vice-Prsident. Hyacinthe la- A I'honneur de porter d la con- notaire. en date du trente Avril muil t Lb ato re jou r
cob, Dreyfus, 11. Borday, R6v P6re naissance des commergants de neut cent dix, piopritt6 don't feu
Hemery. lRtv. P6re Guillas, C. Bor- Port-au-Prince ainsi que de ceuc Beauharnais lean-Francois plre cut Preparation de to ltes ampoules m6dieamenteuses
no, Patrizy, R. Moringlane, P. Sar- de province qu'' n' jamaisla possession deuis tre t buadi ans, et llectables
dy, Paul Auxida, Conseillers. "csd de travaillerpour les ijnerdis selon les actes es htrmiiers lacques, 2 MiDAILtE4 D iRG tNT A L'EXPO$1TION DE BRUX.LLES
Laffaire Pierre ri de la "Raporel Steam i p Line", tha ne, Sevras, Virginie Legros. AINPOULES d'eiu de mer lotoniques selon WMON
Leaf-tirrePioean Voris I etc d.es h~ritiers Claude Martin etc,, Ut-an de mer que nous employons a 4 soigneuseae*
Hier aj ir CniePdue l'aflaire du ayanl toqaqe pour Hatt sp cta aux d.tes des 8 mars 1878, 28 F6- large, an del t de I'l le m o a lta.oniEN. s 1 i-oi semu .querr
june Piee Mor1n. 20 ans,accusd de lement pour *'ecevoir les pr pos- vrier 1884, 23 dicembre 1884 e'c et ue. ,.,i '1 0' -V 1'... V -.it, i e Ie t is labtra o re% dira
Ivol domdique au p rjudice de la ;ton.s ~our l' fiet de Ntw- York 4 qu il acquit d!onc par tragments des L-eau de mer min.-;le dout c, d ,, n .., r< ~ ente our avoir toutes sCe
B nimque I Haiti e,,t v'rt des pouvoirs qui pr tendus aieux et pres de ces indi- raPUt e re curc t : tsons noe.s Ettrttnt deP certifier que n3o
Lec T'lbuinal 6. it pr&sid6 parole i1#usitt co,,o r,s par les agents vidus A partir de 1878, appert les di- SPekCIALI tE: S-ruLnr nvrosthnique. .
uge Mondestin, le siege du Pauet de la '"anorel Line'"NaowNork. vers actes des notaires Alexas Mesain Ce s6ruin r6gularise ts 6chaug a nuttiifs, il u 6t6 emp'oy ccupt par le Commissaiie du 3 -S Port-au-Prince, ,e 24 Mars 1916 et Charls William Debrosse, dapres1 d ns la neura *me, a tubercutose etc.


__ _~


i