<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02558
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 17, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02558

Full Text




_.. in S. |M tu i__. CuI ISeuI if s _MS

a6ment-MAGLOIBE RIDACTION ADMINlSTKATIU&i
DIRECTEUR Angle des Rues F6rou & AmLufril8
ABOWNEMUNTS8 : w Les amnoneessei ot .enm
PORT AU PRINC A rear-aw-.mac:-aus burcu. du ie'
M * G. 2 CO A PAIeu: chea L.Mayence & C ..., Rue Trron
Mole . 5.( O A LouDms: chess L. Mavem, CO. to10. a,.
DIPARTKMENTS LdJ h uate Hi
M ois * G. 2.' 0 A:Baaun. ches Rudolt MosseN w 19, Jerusale
STRANGER Stae 46-49
ETRANGER A Haw-Toms-Universal Publicitv Company 45 W4rn
Moil 7 . G_8.'0
--_ L- -amurits ims r6 os aDo me OmaI ps0a'>
PORT-AU-PRINCE ( aiti OUOTIDIEN a u ets & on nest pase
PORT-AU-PRINCE ( os & insertions payable s daVan



SUSSIM Lf l 1 rGS IO T cin&es d.ins les Philippines. arant a Ei que la Patrie mzica ne conti- Le leu d'artillerieutsurtoutin
SI M LI S UGjij 1 1 I N d'obtenir de reels progrek dans leur nue de reinplir Aoi dlevoir comme tense des deuz c6t6s de la Meuse
bq nne mkthode d'.ducation. Ainsi uIle heroine et de ddfendre I'Am6- jusqu'A la Moselle.
AUX chaque dl6ve de parent ais6 se ren- rique latine de I'Aigle rapace am6- Sur la Somme.il y eut des combats
dait Al colee accompagn6 d-un servi- ricaine.* entire patrouilles.
D4partemegnts de I'Agriculture, de I lts. teur comme vilet. Le fits d'Aguinal- Une petite attaque franchise as
do- le c6lebre patriot philippin qui The Colo trial Plan' par Bos e hor de leur service de re-
truction publique etdu Commerce combttit pour indpendance deJoh D cke le, Jr. En dehors de leur service d e
son pays J la tate de I arm6e- 6tait connaissance, les aviateurs alle-
lui-meme escort de quatre jeunesj La note qui price&de le petit vo. mands attaquirent avec succis les
valets. Mais aujourd'hui ces valets luno dtit que : Ce lvre contient chemins de fer eiinenis et les quar-
Sous les auspices du Departementr bWnefice sur la valeur de la matiire sont aussi des 6coliers ; et le jeune une copie coaniplkte du lian de Re- tiers des troupes ennemrnes surtout
de lEducationdeEItats-Unis d'Amn- premiere qu'ils se sont procure ; Aguinaldo porte lui-mene ses Iivres prtsenitation ties et:ployus deaConis- sur la voie lrrere entire Clermont et
inque. de tr6s important r6sultats ont mais le profit de la tabrication re- A '.cole ; il a4udie maintenant et LitutIoa lidutneile et accord en- Verdun.
it obtenus aux lies Philipp ines re- vient a idcoler qui a confectionnt joue au foot-b.ll avec tous les autreso a C page et ses employs Trots arop s en i frnt
ativement aux probl~mes dinstruc- l'objet. Un courage est assn attra- 61ves..ad.O ie bed d6trutedeux Champage et
ion classique, de travaux agricole,, bu6 e l'6tudiant qui a recueilli les ar- Le general Aguinaldo lui-mme r d de Coino de. CAug t tre dans le set..tr de la .ase.
industriells, du commerce et de tiles tabriqus, comme ag:nt en est mnantentnt in des plus riches Atin que la. porlee et le but de ce IT, AQUES IDUP [ F E
j*hygine. tourr.e. Les traits de vente ct de agriculteurs et industriels des Phi- plan solet plus clareinent conpnis,
Le system d'education publique transport sont dcduits des bndfi-es. lippines. II a rLalis, une grosse for- on a iUclus unt article tioitule i La- ITALIi-NS RE-OUSSEES
applique dans ces lies a et6 orga- Tout compete fait. les lves obtien-ltulle, n ,d po.,nt sa m,hbete et son bur and Capitaal associs, rtiinpri- Grand qEarlier A /-, r'ois
ise par des maitres d'6cole ameri- nent un profit valu6 Aenviron ao20/o. Irabuo. pour se server de machines nes tie 1 Atlantic Muotly a de Jan-
ains expdrimenits ; ils oat reussi Le Dipartement d'Education des; agrcoles et industrielles. %viei 19 i et deux dtascours de Jolhn i; \lis 1916
Sbien resoudreces intdressants pro- Philippines ne s'arrete pas seule-' II est suftsamment d&monti6 de L. Ituckfelier Jr protiouces a Golo-
lemes d-'ducation pratique, aprs menit aux travaux industries ; il en- nos jouts que les coles d'une gene- radio en O tobre 191.* Des attaquLies russls tf r.fI r epous
tvoir cart les traditions locales de- courage, en.outre, l'dducation agri- ration torment la mentalit6ea de a ge Nous y relv'lious. stes sur lde Dljeter et t Iron-.
/enues surann6es et les entraves po- cole, en faisant 6tablir dans les dco- A'ration suivante, et par sui:e die L' tiiTe de 1ssarabie.
itiques trop d6moddes. Its ont en les des jardins potagers, et souvent toute une nation. L'activit de lartillerie Itaicane
:onsdquence d6velopp6 dans ce pay! aussi des lardins pour cultiver les Les lemons enseignees aux philip-s L' VAenPIt DU C Ter sr le T l eIsonz
ne bonne meihode d administration plants marines dans les localitIs o ins par les americains sot particu- L VAMPI u CONTIENT sonzo
olaire dirig6e par un seul maltre les habitants trafiquent des products i irement applicable en Uaiti, ou s i es,tde 1 yeis et de ses effeta Seltz rent repouesdes.
nais organisee de facon A n'accorder de l'ocdan..Dans ces lieux, les 6pon- les conditions, physiques sont en Pr, le Comte Ernst Zu Reventiow
e vrai mdrite des resultats acquis, ges, les hult:es, les huhtres perliires, quelque sorte semblables A celles des II rin PAS Dr. CHANGLE\1E SUC-
u'aux maltres qui, en rdalit6, les varitttes d'herbes marines. les Philippines. CES DA\NS LiS COl3AI'S AE-
>at assur les succ6s obtenus. au poissons, sont recolt6s, peches et Nos homes dt tat davraient 6tu- Ainsi que le titre I'annonce 'est RIENS -
ieU de les attribuer uniquement au propag6s. On ne niglige pas pour dier soigneusement les bones me-un rt unisitoire ardent cointre 'An
principal fonctionnaire. cela les 6tudes classiques. thodes d-'ducation pratique des' gleterre de;)pis le XVIe siecle jusqu A Grand Quartier Gcat'al Alleminli
Le course des 6tudes est tres bien Dans les 6coles primaires on en- mattres d'dcole ambricains, et tAcher la guerre actuelle (iue l'auteur ap-
genc;; it comprend instruction seigne les notions d'hygiene, les de les approptier le plus t6t possible pelle tine veritable guerre anglaise 4 Mars 191
Lassique, agricole, industrielle et bones mceurs, les devoirs et les -Anotre milieu social, oi' une Iongue de oistructane e tet it stance Sur le theatre de Ia guerre 'a lou-
entrainemeut physique La haute droits de citoyen suite de genra'ions ont attend en Ce invre falet eieda,.t acilui put est, l ha situation g uerale n1 pas
direction des 6coles etudie scru u- Depuis assez longtemps les jeunes vain PIducation propre A leur en- blie par M. Chia les W. Eliot on change.
pusement les resources naturelles 616ves ont perdu toute mauvaise seigner les moyens paisibles de gi- Mars 1915, sons le titre de Ideals Dl).ns des petits enga gements pres
t eavironnantes des locality ou sons habitude des jeux de hasard : tels gner une existence honn"te, au lieu anglais et all< iiauiidso. L.a siga'ifica- de Vilcrey. au nord-est d'Ypres les
lacdes les 6coles. Les protesseurs que les des, les combats de coqs ; d'etre redui:s par toutes sortes de tion de la guerre t conttenant Anglais furent ii t lemtcnt repousss.
nt pu ainsi d&couvrir l'emploi pra- ceux-ci ont fait place aux sports turpitudes A vtgeter, ou A devenir I'expose des deux tendances anglai Un a&roplane iglais fat ab ittu A
que de plus de cinquante qualitls de modernes. des politicians endurcis, des soldats sus et alleuaanides. 'est dArras, u, autre 4a [ouest de
res inuttiiskes auparavant oar les ba- Aux Philippines, les dcoles aident cupides et cruels, qui n*ontfaitqu'en- Bapaume. tous deux par Lieutenant
tants de ces iks quien ignoraient la au d6veloppement commercial, au traver tout ptogr6s dans la Rdpu- Immelmnann. Les occupants furent
aleur. lieu d-en suivrs le d6veloppement. II ,lique d Haiti. ue
Les Philippines ont 6t6 parcou- existe actuellement dans ces lies To be or not to be, that is now the CROSMOS. Revista semaial ilustra. t us,s
res en tons its sets par Its maitres $.ooo ole* da. Bogota. Colombie. Lieutenant Bo .Ike .i son tour pr -
cs en tous .T sens dpar les maltres o.ooo coles pratiques pla:ees sur vital question. JEcipita deux aClolanes enneumns [an
*Aole am ricamns, aln d y trouver dit*nents points du pays. Ji.R.a u\ aCiHE 1 nneinis II
mtole amnricains, ain dy trouver didtients points du pays. J. R. CHENET. Une intiressante Revue illustrde au-dessus du foit de Marre et I'autre
e motits naturels dornement pour L'iostruction publique y est gratis. don't les trois premieres livraisons prs de Malencourt au nord-ouest
s articles A contectionner avec les Mais les habitants des lies trouvent --- de Janvier co(itiemotenrit des articles de Verdun. Celui de M\lencourt a-
_bres du pays. Toutes les tots qu'il aujourd'hui les coles insuffisantes, varies signs des principaux ecri- pres sa chute, fut, entitrement de-
aest possible, les couleurs extrai- malgr leur nombre respectable ; Pabst... vains colomlaens avee des vues d ac- trui: par cartillerie allemande.
s des products du pays sont em- sis ont done propose de contribuer A tualite mondiale et national. Les deux ofliciers ont donc mis
loyds de pretirence A la teinture des les augmenter. Actuellement une P bst Cette Revue est editee par Arho- hours de combat chacun son daxite
bjets fabriqus ; mais de bons chi- grande ma oritt des maitres d'-cole ... leda et Valencia et fait lhcneur a la et onzitme a;oplane ennemi
tes ont e aussi engages pour sot des phlip s et leur nombre Capitale colomrbienne qui affirm etnz ao n.
astes out lte aussi cgages pour soAt des p ilippins, et leur nombre The laoaus Iilwakee Beer chaque jour conmeun foyer do Iu- Un biplan aiglais. apre' un cor
uver surplace des tentures pe augmene rapiement. Is pouront mires et de bon goat. bt arien. fut dattrir press de
teuses d bonne quality et con- par consequent avant longtemps EN VENTE CHEZ Cambra,. Les occupants turent taits
enant a chaque substance utilisable. remplacer les mailtres amnricains en
Les coolerss sont conduits A se ,ontin vnt leurs bons eKemples et l J. f prsonniers.
rocurer cux-memes les matitres leur ouTvre utile ; mtis ce resultat En gros et eo detail COLJ PS DE BOU RSE VIOLENTS COVMBATS SUR
r9miires, quand il en est possible ; ddsirE no pourra s'effectuer qu'aprs E s LE FRON 1' ITALIEN
tremcm asan l turlen Jlfourne que Ia phapa rt des philiios auront Angle des rues Courbe et Or amnricain 4oo ./6 prime Grand Quartier Austro-Ilongrois.

Sproduit A travanller. On douse, seignes et des asatages inculqu6s que des bilres. D. Int. d'Hanti 193 6o ad val nom 4 Mars 6
Sm6me etemps, A l'6ve des sch6- pa les pioleaseus amercanis. ..D. Int 914 cA. 4o ad val. nom D r b"Mars s p.6
s Cet des moldles. L j eaies Tout sdcemment lea travaux des --- D. Int. 194 B. 35/38 ad val. nom Des grades batalles se develop-
Itons et lea fillettes apprennena 6coliers des Philippines oat figure D _.. dHi.i C'oad v.l n p pent sur le front de lIsonzo.
nsiA fire des panier s cha-i iixpositioa Internationale Pan-A- Pu l .f a D. t.....a. s 9 iA oadval. m Les Italiens y attaquerent avec des
ma. de eateUe. e u. s as d Me mrislao -Francisco C.mor- Chque sur .Paris 2 olo escompe torces considrables mai furent re-
mables, etc is). It y oat donnA limpresuioun r e e TCqeranshert sur Paris 127 o1o escompe pouss6s partout.
Is dta lus van et e le pra es e neI re ueS Tasfert sur Paries 74 olo00 escomp:e Devaint da ,ete de pont de Tolmein
plus'^r.. $ou^ g"oron b. Bille g 3*4 00 Pscop 'activit"de I'enemi se bra A une
Sleuscerties, aps avoir obe.. dbouchs un pe partout p c- ,o de desterrado No N314 oo escompta canoanade nurrie.
ins lea distr-sc .so ervrom ler les produits de leurs industries ; de 1915. par Josz CASTELLOT ..... Dans la region de Piava, les tenra-
ots, afin d'r recuruUes carticle et q u'elles devraient servir d'exem- New. York taves enemies pour datruire nos
;-fcctionnb dans les diverse 6co- Pies p d q m C est une podsie de 200 vers ins LA a t"te de point de Goeznl len-
, et dtncourager, par des conscils rca piree la nuit de Noil par la situation -- nemi lanea deux charges qui furent
"propris, les ecoliers A pratiquer Les articles fabriques par les co- du Mexique et dana laquelle le po6te repoosses ainsi que les charges con-
a travaux domestiques. Chaque liers philippins et exposes a San don't la noble figure resemble a LE TEMPS SAMELIORE ENFRAN- tre la position de Doberdo et cle point
etfabrqu est 6tliquet, porte le Francisco ont bien dmontr ce fait cell de Mr Justin Dvot ou A colle CE.- VIOLENTS DUELS D'A"- entrance de Lucimico.


u a 1 tve qui la t-raae, son aujourd-'hui videt : ue prob de Ulas veras, ai t un appel a lou TLLERIE SUR LE FRNT Plus tard, lennemi renouvella se
. l de s classes et la locality me fundamental de l ucation con- b et A frteipour que TROIS AEROPLANES FRAN- chocs turieux contre le plateau d
-co ,. Tous les articles recueillis site A enseigner ce qui doit le mieux A rear en la Tierra soberona CAIS ABATFUS Doberdo ou il fut g decent repous.
t centralises Manille. la Capi- jinipr les jeunes ens i exercer leurs Y pono 4terno in, A tanto duels ... Grand quarr g ral Alma
ppines, ou dais dros et leurs evoirs de citoyen pross a M Prs de San Martino, les Italiens
a us grants centres du pays. Des dans & milieu ambiant oi ils viuront. Cumpiendo su deber, cosmo heroin, 13 Mars 1916 avanctrent A sept reprises A1ia char-
auto rites suite organasesa par Ceux ui out do talent peuvent De ido m Sur le theatre ie la guerre A I'ou- ge et lurent chaqu- tois repouss
a tes colares, an le Ibut de seuls aller chercher an gthe plus. eQue l divine P aIx des Cieux des. est, un temps clair regne favorisant en subissant des pertes horribles.
PlaU tascilement les articles avantaeux A l'etranger. cende rdgner sur la Terne souve- I'artillerie des deux c6tAs de deve- Le regiment d-inlanterie no 46 de
u.as lea didfrente"s oles. II a Tais aux maltres d'cole iam- ratia et inette ue fain teruelle a lopper uue grande activitA sur uoe Szeged s'y distingua particuai6e
S oivea t sae pmer de ica_ vaiace des habituades eara-j tat do douil. giande parties du tront. met.








It 2 t o rese Itronti~re mais il admet qu'on pour-
Irait traverse'r la front I&e et Iui
(Par sans it )donner avis apr~s. Le consul mexi-
cal Are~u uri ttWlgrarnrne de Mexi-
,coannn,;ntque t3slsgt~nkraux
16 Mars. 1de Carranzo ont approuv6 la Con-
El1 Paso--Les troupes des MEtis-,~~tii permnetant aux troupes de
Unis traverserout la front 16re da its traverser la t,.onti~re. Le GLMn6al
le ut e cpwrr Vllaet e' ars l Ing Comman~r~dant les troupes
3.nil but iai l'are Vilagen.Le'Cs trontlcsres Ia .ttraverstl~es A Midi au-
banilsqu I'ccrnpgniit ~ jourd'hui svlun une d&iaration taite
d6iaiis concernaw 1-3I .l ou vewnpiglt ~
sonit enus secrets. Carran7a emt-, WIN.1LPl. Can. Deux cents
ploie- bus les moyens de 'C3[ti-bars et quaiante dcux debits en gros
rer Villa qui est cern(-, inais lesI de boissons outre somixne dix. sept
trouipes de Carranza ont jijj1Iji.,c~ubs turinerozit le zer Yuin. en ver-
lWas/szngon-- Aul momenet de'tu du Trempcrance At. do! MinitobA.
la ferruelura du Coiigr~s luicr tile WASIIINUION: SpeAker Clarke de
r~s~uio a~i~ v 0te laut,- Chambre a aiinonc auj 'urd'hui
rsanutle ar616dert Wilsau auCorn- q'Ilne scraiii pas Jt4-u a ta Con-
pl~tter IlarnicAen y .joutante- ttt clidc!itionas 1XWmozrate, ainsi
queleidt:no wesdu Missomri Iont
viron ).4IXL' Ijinijis *Ii\ lio t 11i lit UcL: a Chamnbre pro-
pe djaextaits.14 ouve,- b "bkznent scr~iit en sessiotien Juin
rierent avalt reCOz111ijiidt, cttile Co io Ni I i i. :N.NM. 1, v a i S. 000
measure plitut tAiluldte fare appel: honitnes de CiianziA'~ Chihusha
A a maiilice oi a tdes Vo1loittaires. :Villa petit TICecacr~zi il est au
El Paso- Les handes tic \'illa'sud de GAliai..
au Slid G(oltiia So~l n I ilt ielia lti
cern~es par les trou lies deC 4at raiizaI
selon les avis recu's au Gal Lui LS8.p ve rd
(utierez commiiraiiiaiit elcie 1,1t s
troupes de (iarriauz i dadns Iki'alIl,)t
de Ctiillualiii;.
Le colonel luli~s (ollilli ;11,1711 1If?- Jau'ftu lq'be in, onre aux
de I roll tes dCt ie ra i i~ti`i a( .,iI i-igtfv! ~f cit*S*'. ',~~pe or
a toeit a imii l iii iti' de 1/1" -vi1,w ''irle InIc Iat1t26
propresl liriiies '.tmi inio~ijvolh-. m 1-SIV I~Iif'd't0 .
Olie t-11 grati Vl iii)I;Imtlt? Sot' % itli,! h e1(u
111110i~lts ti olA1t i.eltiCC iit 4 1hk l id i lIIl t el o)1i 411 t (b' l ~iu bion tit, ses
le It i* 114)11 '1111t 11 WAH I. cPit v/ l IfrI lica le 27 mat"
ties voles eli twjvii1-, tIII] tuIt'll-1 "
&dei 01 11:11: l 1i [II inSouls tCO- ~ ~ in i
rer vecI e SP IIA I Ltt II' i ik 1)4)11 1. 11 il s I.ive r
A.Carter ltuile tt aptlI ist tS le
%ote de ]a loi sur it's sticres atlti
tie s~orriuier d tieIaIvmt -dr lart. E N S E I k -',124 FN T S C
t~ze II~ine r, N ug.MTt.0 r-OLOGIQUES
'Ihouupkizi tIe I 4.hCOur S111t IjIV%4tiIjit',1 O I
a deJart iJuII it' a pas lieti titDe
SUiiVIC U sujet 'de l'ai'ctsatioi' tieU I N\ 1'. :)I I ',;K
C rji-econlle Ijiolilas, Not I (is-
,.Me, gntl ,1eii de, la itii- SAlN'f-M ARHT Al
son do Sing ting. Jt-iithW)l i s1916
II (Is/in/IonU LO Stlmatlur ;i-
int~rcairu Sg.avaly,pis-t-satitl tint co- !~aiwuln 11e A ujdi 7-M.30
inIte des pensions e~t no 'ri atijo I r- ilt thi 20 1
d'hu 1.11 M~allI S.'i 1el cr deplivFe int 4""'a maxr'e -D 31A
Jondics.-- I 'lie d tI.ucIje tdo


P, estaliem de Sermeat mdII-a soit condawn6 1 10.000 fraW 3. m I
Mercriedi au milieu dune a-,sis I du dodommages jflt-69. L6 a inin(
tance peu nombreuse mais 6choisie.= x de son c~t&. rOpondant auPAxSD
Mr Jose ph R~iph~iulun des Iiceniwifs 0cuson d t ariecii de- PLe AISS ARTLAS DRoba
en droit de la promotion de i in5ande. phaisque Mr -Augustin 4ti Le S S a ATLAS a. cEDRgJK Ni
darteau de Po t iu P. a 'tcltMr u j tC p v % l e jiS i
r~t6 serment comine avoc~it EJwuc qet'a oogue rdsDU ,I2!cra
Le Tuge Niodestin eut vraimtiit n de dcbrnnag,.s-:nztKi,.s.f R N P,! 21c ua t
des mots heureux A soni adre-,- Arl II 61aitisix heurts. LU dkcu,CU3iC'lI PROCIIAINS !)LPARTS POURt'4 a
le subStitut Duviella en un bo 1,i scontinuiit t~ncore. Le mn'eepu- I L IS ILMasw.
course Iui donna. de sag, s cot;, Isgblic. malade, dem 'm-l a qk --Clu2 l, Lcu n -' i S WLLEMrc e"so &"
Mr Fernand Porsenna en une aillo&0 ':ccfut suspcoi!ue. Le Do" ;Ii ou S .l rc (onivs t
tion pleine de bclles pens& Iui Ca A sa dem-ande L cjg~f~A
souhaita la bienvenue Mr I ;Cph la f Jttii 'Vl(araic..Ulutdisr.t ie leiueet
Raph~iEl cnhremntnpit ~~prochai .AL;(. A1REINDTS, Agusa.


agr~able r~pondit.
.Nos compliments.
Cincinn-Parisiana
EnIcore (j tie Ie public ait (10""t ~vu
6S. lebeu fOin e. ~tSjCevitt-Ai tiei MaiIl
biraux aValint-itile Iter hit ti- iati Ci-
I ~t~h I' U I aI a t Ii US j ;I ce 11,fl),
li1e Ibtis lonng tutoii ait jaiiiais i 'i eit
Isititile de dir-e ronbieti Ie siwc~s
de cette g *Trt'-ti tationt flit tic 1.1 t
etl sit~it6. Ce flit avvc tegret q 'IOfl
Se ucti Cd vet s It) I eU C it viii
Ligite de la Jetine',se II;,liu'nii',
Les mcembres de la seciiot s, en-
1ifiq ie de UI.; gir dul tCotIlyC LlU
pour If- Sim.,,i iz N I.;r,; cotirait, A
Cin~q h-.UFC1 Spdc i' s e vmw- C*-di,
au 10,:,11 d,-- cr ,12d Lu, du
Cc n tre.
Le Pare Ic (Iill D I ;ii
Leo' '~va Adc I LI.LL i.,c ent
atffcux acaiC tuc du Centrc, iL ,-)ne-
mfent q ue nous a vo l in t Oid, ts
r~claince, s*,st re'.:o1ee CC C ')u -ci
Le pIjrc (>rninu~il .a Cttcdel x6.
cet cndroit Lie di biucJhe ou VI\ ent
des gen-ts -sns ou i niloi, .s Ic i nes
di~penaiil~es .Aux inoui'LUsplus *ue
suspe..ics ci des i\ rogne.. int-ait. oles
don't les vu~i~X Icrog'orn me, iou:,- a
nuit, criaiiett aux voisinls q u1s ik a-
vaient pas le droit de dorruir.
Actuelt,.inent IL's h4ai:it :s du
q uartier pelisselit U11i gr'.t iid SOLpir
de soul.,g--mL nt.
Nailisance
Noi)-rt:exccl lent amni (Th.itaiv lxitel
nous a faitpait de I n la ii de
son ti Is II -l il'm 01o (,e'rarJ U i've
nu aNw ~k
Nous 11OLIS ti jOUiSns5O.1\-C,: les
epoux Gu LIV aviedec e! h, ieux
Ltv-6tcirunctt ct f~rons nus lUml.. -uts
souh.iiis pour 1c bl-bc:.
Wvi~4'


Le Remilear
Le lourn.il officiel public: RaporoI hamhi
-CircuiAire du.eirkt~re d*t4 de IS justice ~ ~
Aux Cozn:iwsares .Ju Gouversiement pre I e vapeur "C~IODORE
Its Tribumtaix civuls 41c LU Rt.publiquC. LLNS' nymt quitt& Ntw- Wyork to
-Avis Msn#sti.rels. IouraJ I est attendu id verse I*
-ArrCi6 J,--dr)uzlil:ne desUs dfienmc5duoii 1115Man-, tievarit confifluer 1our I&
dc NMirs 191).
-SrNA*F -S.~nce du 6 O.:jbre 191AI. (suite doloupe et la Martiniquae.
et tin). ILe vapeur 'FAGERtSAND" .
-Lis.ie des Dfputes inscrits A cette dite. teisdu ziux (;ayes 16 15 ou 't$
-Arretts'J': la Comnmis~ion comumifalS. venatait du SudI
Avis admiti.ta ratifs. -Avis divers. Pour tous rempsignementser l
Ails de depart ser a I'Agence, 83 rue du Qual.
Les d&p,hes pour St Xf. r,:, Go- E~AD HL- te
naives.N, w-York rciF[U rope- (via NY)
par le S/S a Priins Vilcin 1 0 seroni Viennent darrlvow
termees 'Jiittanehe iQ du courant A Ehrz 6EATlL Ck
10 heures du mmtu.R
POrt-au-I'l, licec 1,.:7 Nl-'s 1916
Sari e tVragrah" eh--
de Sreeuars 4alnek el d,- BIintsfa aadt
LiSIcs m~:r Itit, doi. ol
Sac~tesn ,1t vjt~s A ste z~un:r i iCU
Dim~anche 26 %Lirs couar.it! A 0Ii ti-.)u l
res rt'' du nuailnin aA,!e Fran- w~ie
;ais (SAlle des F~te-s) pour pro-CA'r Adema son
I rtlection id lrt d Jltu Vice 1PiI Meyer,
sident ctdi dsC.sel'sSinltaiS. w-


l'OUr le C on'sei d AI Izarto
Le Piesid. itt
R. ANGIiIOUT
Nouvelle 4 a minai
ser tin Iit)i1112 tqtia viiigt atis d
NMania. a c'--sfpotir lul raraltire


Un piano Ai qucue cn parfait tiat
S'adres~s,-r Rue CuiNO 71U


Dep -ji *e lie e Troye
Rue du Magasin de l'Etat
a


h


Al. Aestor* Feli
Le maitre-tailleur avantages
ment connu de toute la Ripubli
vient de retourner de son voyai
l'Etranger oi il vest mis au co
des dernitres modes et des noun
tes les plus r6centes.
II uofire des costumes- tris
soignis et A prix moderns.
Rue de- Miracles ea face
; BInque Nationale.


Somie dit que Ie'Atilt**j th- C. Gal Chariu.s tiarles i .aii la o '-; 5;' U. 'i I J i kl tF 1lI I1
Mome di q i- M\ diiie 5 doleur tle e'rl.iAr sa rftiniiu e nee
r6 la guerre an lioriiugali. Cil clair jiuqua 6 h. du soir et .jiarie \el.o,,. ,l..Ie bine.r -oii Les Pr4par.'an d- o ties ampoulet m-I aimenleuves sl6r
londru s .S I rn it out c-ouv\ It tensuitc. I'luie .i 9 h. ei de- f ltunait tle atiieiit l o i.'u cvtl a;ritI -mi- 0-t Inleetahip:<
przs 1' f fens' a v ( I F enleut ne pirti' lelIS Irilanc1'hupr1- nmmi. llartu :uI c colnsitait. a olos e j lou parlita It (, nvoi MPt1 l .lFrS 1de'u Ider ier IsoloIniqueb stion Quitlt
Fes par les alleUmtnls 'e loUrs J. SCHlEREi por se eitli',, i se St L'eau de mne:r qu11 n0ous enplo.uons a t6 soigneusement capl
derniers. I Nvs l l aux fattiilles large, au del '-_e I' e irc Golie. No. fi,.e a ,em.-qur au
dLes aAemar iui dre hir Collge l.ashigle V I ,Aait'le a j vi.j,.oi-lu <(ue fow I.p Inh-rn-o rob e6rapg
Les alleaL.wil 'r htier l011 Was.hilon Assisesriminel e L'-M de mer injectable doit bre de fabricatiion r4cente pour avoir toutes es proper
une line friron's 4 dei' r toinits 11 a te toind aux Cayves une #co- L'audience d hier rtait presidlc par rapetiiues. De nombrousa attestations nous pn r teett de certifier que nos p
de "' Dead MaVni's I Hll nlis Ils le privle d cncigenetnt secondai- Monsieur le Jutne Doven H. \|on.. duV tons lea risuliats nspr$ .
n'ont pU en lever le ,point llqu.'. re sous la designation du Collkge a- destiny. avee, pour assesseurt. les Ce srulAL ise 'e -a g tns, i emp
1. p o rC serum regularise les eb; 9 uti i afsii a 4td emp'oyd avea
IPari. -- I'a.s d'vi llatu alh'- <'linfp/ n.- Le prospectus que nous juges I uienne Svlvain et F:.4#ric n r-.... .. .. .. .
made durvtij nl nt .l. L.'s t,-'ln avons sous les veux dit que l'etat de Nicolas. L'accusaion eltait soi'i. n ..... .... .,. ...
'ars O.s enlervi jplu'sivurs tr(ah es disorgains iOIl dans lequel se trou- par M. Danton Fsingo's. Sublitut J 1
dons l, dest't< 'l-' I'dlun. vent depuis longt,:nps les &coles de Commissair, du Gouvernt-emlent ,.
Beirfil. -- 's r; t, 1 ,lue ail cetle vilkc. nota.ninceit le Lvcke Na- le t ibuual civil de resort ; -i a.
i tional, n' pas cs ,,-de preoccuper sellette critn lnle se trouvait M F :n-1 t
ses d lehiniurl dst od ret us- ltes esprits el d':tre pour les families manuel Augusun. Ag6 de 24 a's
ues. Les ailleriids ut calure 11 sotIl d-.uneres reflexions. Cest accuse a'avoir blessed dune 1 illi icc 4
m"Ile jrisot,,'rs parce qu-il tliut done desormais de- Mr Francis Erri'-.
El aso. L's Irouille ani'- miandciz a liiti.t.i e pri've '1oiga- Apr6s I'audition des deux premiers .
caines out coiliene' a tirave".-sr inisation. aux Cidyes dun utablisse- temoins, une vive Jiscussio' s'enga- -0f
la fronlltire pi es(l)!ai itl s ; 12hi. Ilc t d 'e.settinciiciil secondaire ou gea entire la defense et Ia partie civil
30 atijourd liui. P~is d'eiibarras ,''lt 1e -,ise ,,ire ses hunianitas A savoir si l'on devait entendre Mine '' 1 1 C
rapporte-t-o,. lslu'aU llot, iiiele G Cole V Wa- Nella Francois, laquelle avait pio- -M 1ED1unn an
VAsIuINGTO.N.- L.. coit ltA I a '/s a a M Beamin dgu6 Its premiers solns A Mr Errid. du Monde
gNiculture atu sslicitt a xai. Benjainau- Mme Fran ois n'ayatt pas ktl rgu- .
Illaise et Melduza Vital lierne les
jourd'huiuneU proposition de lo p- fodateurs d iouvb fl4tablissement. lirement e, Ice Doyen, us.nt de WASB.-cnsYO-
sentte par le s.tetiur Snittla de la foon teur d i pouvoir discr6tionnaire, fit don- URN-CO
Caroline du stid ii all.cter quil I ner lecture de 1-interrogaire de
ze millions de dollars uin tie cons- Fe de St Joseph er letua Franois ainsi qrrotoire deOLD MEAL FLOU
truire ute usite pour la fabrication i La 1fte de Saint loseph sera cele- celui des autres temoins absents.
de nitrates en se servant de 'air at- br6 comnme d'habitude le 19 Mars, Comme il est deux heures l'au- ..---. -,,
ram sphrquer lespn Etatsbtdu sud e t poures i done dimanche prochain, 'dience est suspendue kile est reprise 0t I r I 1. ', f fI J I
fabriquer des munitions. 1 11 v aura une preani re messe bas- A 3 heures. Une demi-heute apris le _JIx
WAS INGTOdN.-TI oinas Edison a se A heures ; une deuxi6me A 5 Tribunal pronon;ait louverture des RIA t i- t 1I N Vl i. l), impu)tlaleur.
d6clard6 la comminision de la ma-, heures 1/2, et, la grand'messe A 7 debats g6ueraux. Apr6s les discourse 7 3. 1; : : 1, ilgt,,in !de I'Etla, 73.
rine qn'o pourrait avec un labora-! heures 1/2. du Commissaire du Gouvernement, Avrise s'i it ,, nr, 1 i:e ilt, /1', l, 4e s, liaison fitt un I
toire bien equipi avec resources dul La cereinonie sera pr6iside par de Mr Lamy, avocat de la defense, rabats sour I pro, rI d co'-p/lts /'ails rt fournis.
gouverneient f4dtral et des inachi-. Son Excellence Monseigiceur Fran- et de la parties civil repr6sent6e par La ml.ion rei,,l dc/: foutrniure, pour tailleurs et des Cas
nesapproprides qu'ot pourralt coils cesco Cherubini, D)lcgat apostolique Mes F.Moise, L. Cuvilly et M. D lien- de ier chor c on ,; O en y l., i y trcu eraarticles
ruire en 15jours une bounue partie prsde la Republtque dllaiti. ne. le lury,. .prsidi. pat le citoven hornmei ein e., I" / Ie z.r v Ia 'brine, elon ae r i
dem machines n4cessaires aux sous- Saint-Germain entra wians sa icham- lole s ,eu ',. ea.r inim e norfme, ael-o feutre et a
marina. Mais a la condition que le Candidat 1a Sesal bre le dl1ib6re et ea revint avec un oae suae e pat Q' r'ce. tei.nf.nts fan-chs et mane
laboratoire soit soup le control du' oile, rratie en i 't e-Hr chemi-r< blanches' (couleurs
ddpartement de la marine. Nous avons appris avec satisfac. verdict d'a-quittement.Sur le champ; reures, pour /homno. i t eni s, gilt, lan elle e i
WASHINGTON. --- Les nouvelles tion que notre sympathique ami, le le tribu.aal ienvoie Mr Emm. Augus- ". .. /a ts, jUset, flanelle et trico supr
on0 officielles rapr-orent nu des Senateur F.N.Apollon, don't le man tin. hibert de I accusation porte 0/f n recot, fil t Z,;it'hr chausettes so\, fil et coltn pour
trPours ont tiavist l aonture dat prend tin e Nlai prochain a tcontre lu. ns. basr ctume ou s de
Smas les rensc-goements oflicels elu caudidat au Se.tAt, pa ie Collbd-i Ensuite Me F. Moise eu ses con- brelelles et jaretlch.s pour homt. el efants, cannes, canntA
marquents ocoa de ArrondaseneuL diui clusious ecrrtes deinande au Trlbu. raplutie soe en louft ,,,,re, n mouc',ors de poche sole, filet colou
SANAueONo. Le major general Nous iun fatenttu o coup ntd. I al. puisque le fait est iconnu nes 4 clef, ceintures cuir en touIt gen re.
Ftnston n'a reu aucun rapport au et nuo meilleurs vaux doe ucoc, Bconstant que Mr Ertia avait t Articles de la haute nouweaud parisienne d prix trs
Sdeis troupes ayant tlaverst la pour as r64lection. par Mr Em. Auauvtin, quei La muo fast un reb de o6 U r l se n g


I ti~W'th ~ lthUUUl1Ub~


It


'i


II


I


IL


_ ___ It st r I


I


I


I


i


I


I


r."