<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02557
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 16, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02557

Full Text



evAm Aaa6Ue as 3783 QIUIIEL CIA[TIIsI Jeadi 16 iMis ilil

S6ment-MAG LOImB RiDACTION ADMIN ISTRATION
Cl6ment-MAGLOIRE ___^ uNpD u ADOiae
DIRECTEURArngle des Rues Ferou & Amr
ABOW EMKMNT8 : Les analoets .olt re ues
PORT AU 1'HINCE A ar At PsEI..a iui ourcui du |-r.-
a Mois .- 2.00 'A ,... ,A L isnL c ,e .
trrois Mois * .5.00 At l.o '' C L ._ vnx C yr .
D1'PARTEM1 ENTS 'u04.re :
"o Mois : ;.- * G 2.20A N. ,I Jw % Ls c S. ,,
gTois X l8 o . .0* A N0w-Y'o--t' Un'crS w. c4t Co... v 4> ^e
ETHANGER A N r-
G --8.CC
Trgoi UOi. * nu.. .s n s-ts in (Ies ou non oc sont pn1 rcuJdu
OUOTIDIEN
PORT-AU-PRINCE ( Haili Abon'wn cents & inse tons paya ',e a'an a



.\ouj publion. sos se a/e,. Ia iii insatiable du disir de faire table rase des troupes amricaines de pour- Les rrsultats de IOcc- romans et nouvelles.des penss phi
d un disours proonct Ja,: un, ,etraordinairc de 1 .associa:w,, .\fi\te r6alser sa tAche. peut ne pas par- mexicain. pation Amcriaine Edmond Laforest dans les Soneds
&d l'-Luvre Chritiemne par Mi. I gner les cauvres utiles. I_ midaillons du XIXeme sicle lui a
Doctrur Dbrosse. Derriere ce point de vue. la Li- 5 ar consacr le sonnet que voici :
gue pourra glaner dans le champ ...Aujour'hui le sne ue erait
...nA ujourd'hui le r,, .de .serait
A CONVENTIN dun bele itt re cle qu ai on sir a ront soulagr le sort d etpro'ue
Lchanter erraines ctradtt ponn ueit su ront I e
01 COH 0 oulagtr l sort paiyrie- tIiHarnmonieu comrnme des perl qu onu tgrene,
des poques memorables et fera re- ,e Verdan ; mi is aucune attlaque des artisans sans les dtourner de Tu mets un pur cristl en son rire ou srs pleurs.
LA vivre des faits vertueux ou glorieux de I'nfnerie des allerands nileur there oude leur mtier.
de I histoire national. Par tout cela, It ifaterie des a es a C r.'ror de lea pnensersfit soui t1s hbonle luesurs.
lle ir.spirera une sorte de vntra- 'est dvelopp I'oue t de la Ce prob':ne me parait dittciled un beau soir baign Jul lunce srcie,
N o moral tion du passe ne sequi emphera- Meuse, oui il smblait qu'ils rksouJre et me semble un dilemne Son genie. o( tu prenia s a, n;-ar soueraine,
d'yO tougher pour Ilaniantir quand voulaientrernouvelertattalieco- doat aucune science ne peut fare c repren, pls eL. S ..i:re ct s u-
Soc lale fut ire il est encore tout vivifiant dans i'Ame tre les d6fensas de la ville. II est sortir. Peu-6tre que La hausse des
OCa national Voi l* t de a Li- trs probable qu'ls eteront vivres du pays conduira de nouveau Un nomu mlancoliiue et pur,u nomn de f:ne
iue .. VL ouvelassau sur les forlere. ses I a tlerre ceux qui la delaissent A --Miroir so.ple que ridc un oip1r je il nnt,
gue .. novel assault sur les forlere.ses cette heure.Souhaitons le pour I'aug- Reflte id,1Al, en rcfnltat une .A:e.
...La Ligue dela Icunese h.e;it:ne Suivrons-nous celle ci sur son ter- Berlin. -Des nouvelles rescues mentation de none production et ,i qe stur orro ler ennui,
sest donn pour but d: t.availler rain d'action on prendrons-nous, d'A hines rapporlent un combat pour le bien-etre de nos families. Au,,i ihut que Icsprit e:verA rA t Arnm,11u
Aconserver le patrimo; nO s cal t.le Messieurs. I'autre vote ou ii taudra enitre des soldats frandais et grec, Ouant aux progress sociauxon peut u ,u ler.a AJ n ,.1rtoa.i,. Jiti bruit.
pose la question a savlr comment pousser au changement de la men- un soldat fra;ais a et6 tu6 et dire qu'ils sont immense. La Con-'
elle v parviendra. talit6 existante ? II est prfrable un autre blessed. vention a t- en efet I'instrumnent
L'idee tondamentale de Iexistence qu'au lieu de nous laisser entralner Vashington.-D.s agent du pacihique qui. sans dwsordres, a per-,
de cetteassociationSUppOSe un chal-comml l. des mouton de Panurge du piiqe i. as sores a p
cement eassoationvu de pe p. hn- c dns un mouveent ons:, de pru- Depr.lemnenlt d'Etat sur IA fron- mis de garner leurs oers beau- COUPS DE BOURSE
cement enou au se ce poumooqu de tedre diriger nous-mnes selon tiure rapportent que Carranza a coup de citoyens qui, sans elle,cour-
notre morale sociale, c'est--Jolo re de s vues et notre conscience. A c6to regu une note du Gouveraement raient en ce moment ou les mers ou
note morale social, c est-a-Jire de nos vues et nodre consci les bois. Cest elle aussi qui a man-.
lois, de coutumes, de imr rs et des buts particuliets que nous pour- acceptant la propoiilion d'un ac- les boi. saine Or amricain 400 ./' prime
institutionss qua retlcter.t notre suivrions toujours avec la mme cord r6cipro.lue pour la poursui- cipL d domination des trainers O am ain 4 r nom
tempCrament et sadaptent mervel persev&rance.nous deviendrions plus le dei brigmiis, et quil on est dewasl'e populairet des politicienoredesla ).t. d'Haiti ::6at o ad val nom
lcsement a notre vie 1 oale. Un utiles encore a notre pays dexpri favorableiet inressionn.s bourgeois laborieux ds Int. 914 ,A. 40 ad val. nom
devoir sinpose a nous. dit-elle. de mer ses vouloirs pour son achemi- \Vashingtlc.-Trentecinq cito- Cette emancipation a ete sigrande Dl. l 9at 4 H iti jC'o ad vl. noun
les preserver des decrets qui andain- nement A la socit ideale qui vit en yens amnricains vonl laisser Ch que,chose singuliere, ceux-li mnmes I dHti 9oad no
ttisent tout autour d'elles sous les nos cours. hualiua aujourd'nui. par train qui en profitentsont aussi ceux lAqui Ch:que sur N. Y. olo prime
spces d-abus, d'entraves au progress I Fivrier 1916 special,avac I'assenliment de Car- aftichent le plusvolontiers leur pessi- Chque sur Paris 12 ;olo escompe
* people. ranza.- Trente sept autras cito- misme et deviennent les panegyristes railer d urPdes 70 oo escomp
La Ligue en arrivera adinettre a yens amricains de dalffrerts du temps passe.- La liberty avec la- Beillde 5 gourdes 14 o escompt
rior le conormisme social les points de Chihuahua refuse de lle chacun exprimeses opinions i4 0 som
ois, les coutumes, les traditions et I Pabst.. pois de Carlir h done de la meilleure facon du
i aparlir.
as institutions, meme cells qui sont Il Paso.- I est prob able que monia. le ddmenti de leuts allega- -
i l'Etat de survivance du pass Pabst... Villa lre b lleauaricai. onen temps uelproue
incohieentes par leurs oigines ou incidemment, car cette ibert amis L
fenctionnant co;nmne des e~iments The lamoiu Miilwakee Beer a Ia gorge d Oielos, selon ce qu'oir jour bien de haines caches et de
morbides, ne doivent point tre a apprIS C*e. malsaines intentions,qu'aucurte comn-
chang6es et, au contraire, simp sent EN VENTE CHEZ Les brigands ont chang de binaiso i n'eut jamais permits de don- NOUVELLI ANANCE rE ALBAN
en regles sociales auxquelles nous >plan;ils s'opposeronit auxsolda s a ner au piys l'ordre et la paix,sans le
taut nous plier indxetin.nent. i. IfBifO c C Ojetos. Des ordres secrets outl 16s sacrifice d'un grand nombre de cito- Randd Qu,.tir .lustro hbngrois
Le but de la Ligue a nest pas En gros et eu detail donnrl au General Comin indant yens dignes pourtant d'interet.
ao opposition aux rCalisations de la les fIres exp.litionnaires II a Profitant p:rsonnellement de ces it Mars 1916
convention ; celle-ci est revenue un Angle des rues Courbe et Cesars laiss; El Paso ; mais on ne con- hzureux resultats,nous noterons tout
fait ayant tous les attributes de la inai pis sa destination. ce que nos pro:ecteuts auront rIali- Sur le front aux Blk ins. les trou-
moralit. car elle est accepte par meileure et la pus hg i- aco Aris.-Des nouvelles de s de ban et de bien pour le pays, pes Italiennes qui s*ktaient mainte-
la nation entire et son origne ltin ue des bies. r au auorit tout en sigtalant dans I'ex6cution nues sur la Seneni inftrieure etant
au besoim denrayer certain el bonnessources aux ade leur mission civilisatrice. les de- maintenant menacees par I'aile occi-
ments morbides tels que le brigan- mnilitaires rapportent qitune ten- fectuositls qu'un sens pro'ond des dentale des Austro-hongrois retrai-
dage. I-anarchie administrative. .\ais lative a 61A combine e pour se besoins du people et notre humble tent precipitamment apres avoir -
il vient A lencontre de toute n6o-mo- Nouuvlle de prass jeter sur Naco de grand martin. experie ice n:us iuront suggcrees. change quelques coups de canons.
rale que la convention susciterait A En cos64quence, des patrouilless P.AOLPHE RUN Le Ita!iens ensuite tenterent
attre. ( Par sans fil ) americaines out t6 sur le qui- D Li de Icn offrir de resistance sur les hauteurs
Cette attitude en face d'une nou- vive la nuit derni6re. D L Re de au nord de Fie'.a mais abandonnr-
velle thique. est-elle justifiee ? Cest San Antonio.-Le Major-Ge rent bient6t ce plan et passdrent la
IA une question de lie ou de mort 14 Mar. n.al Furston a proclam6 la loi Viossa en dtruisant tous les points
pour la ligue. deri marliale Columbus, et a prie ieux
Pour les changements qui s'opi- Washington. Le conlrleur d marine d mbuns, ei Carmpen Sylva Lecalne regne invariabiement a
rerontdansnctre milieu se rattachant ia Monnais a fail un appel pour posses poniquerapnord de rAlbanie en au Montanegro.
aux transformations d'ordre gouver- avoir ia situation des barques ues et Dsoponiques. -- Sur le front d> Ilsonzo. le tea
nemental, aux institutions nouvelles natiouales a Ia ckture des affa W ngton.- oes darillee fut plus intense. Dans le
creees en vue de nos tacults j us- a la cture 6 afftchees aujourd'bhui pour la Elizabeth de Wed, reine de Rou- secteur de Doberdo, ii y ut des com-
qu'ici restees inertes ou mal adaptees le ars. Uo reconstruction du Dock de Mare manie,qui vient de mourir rtait mC- bats i lance-mine- et A grenades A
A cells existantes, resultera-t-il que San Francsco. IJ enbargo a lnd en Californie. re du roi actuel. nee en 184) au chA- main.
nous en aurions perdu notre carac- ete opr6n sur I'expnCilion de mu- Mobile.-Le superdreadooughtteau de Monrepos sur les boards du
thre national ? Les nouvelles i~gles nations de guerre a Mexico de ce e.-Yorl safapl dea euais Rhin, et fille dfu price Guillaurne LESFR4NC4[S REMOUVFLLENT
de conduite que Ia soci~t6 se sera port. Le collector Davis a reu de eworkab faitr des earas Charles de Wied et de Ia princess L URS ATTAQUES INUTILES.
faites seront-elles le product de la des instruction c sujet de b bardement ur de ar Marie de Nassau. Ele t eve au COMPTE RENDU DU BTIN
conscience ginirale A un stade plus Washington MontereL Cal. La res de fortifications places pros pris de son pere dans I'amour et la
dn people ? meant detruite par le feu. La pre- Mobile, aujourd' hui. Le r6sultat I'anqlais. I'italien et plusieurs areas r
En analysant les aspirations so- mire covalerie venaitde la lais- de ces esanis qua auront une cr- lanoaeseuop6enneas. rs
ceules oun d Osir depmieurqotr rs'affir me po parr por l fro il r taine importance sur les lois fu- Fle avant vwagt six ass lors- Sur le theAtre de ia guerre A f*ou-
u de payout. Ort pourquo rassterit pour pari r pour a ronti rou tures cncernant les fortifications qu'clle pousa le prince .Crles de est. les Allem ands firent sauter a-ec
aex dransrormatjons quoentrainersit mexicaine Les pompiers out rou et pas nre public. ttohe ra qui vensit d'6.re appe.- succes ne mine au nord-es: d: NMaa.
A s suite la realisation des fins de v6 les tuyaux de conduine deau 14 au tr6ne de Rouniamnie ean 1869. ville don't its occupirent le cratere.
la society ? Rien d'humain n'echappe coup6s. ... ,--- Daas cote situation, elle doon car- Dans la regon Iouest de la
au perpituel devenir, le ralhties Philadelphie. Pas. Le gnuver- riuTe a es goas littrairems. Elle fai- Mcaie, d'ennemat renouvelle seI Ko -
concretes aunssi bien que les choses neur Brumbaugh a annonc6 sa CoUrs 8 IDfesti de dacces preet aue geai de ives d'attaques centre les nouvel-
abjectives ; au-dessus des societies, candidature h la convention r6- .Pi leaitot du divers pays, et ean panice- les positions desAllemanJs qua **nu-
il va un ideal supkrieur de society nublicaine come President. PtaIto l d_ if race. masi elle puhlia rent aucua succcs. L'enaemi subit


ern lequel celles-lA tendent pour -Paris. Le steamer Silius d'a- -- eW mem. moit sous le voile oe ra- des penes excess vement lortes.
I'atteindre. rs les affidavits dresss devant Mr Justin lie announce aux toaymeY 9oit ss le pseudonyme. Sor les houteurs A Pest de la Mea-
Mais alors a la Ligue de la leuses- r consl amricain et I Depar- families et ss esque les ours 6 da de se, et dans la plain de Woevr i
m haitienne a n'a pas sa raison d'6&tre teent dse'Etait a 6t coul sans de piano s'ou,,riront le lands 2 i eott Sias ousson s ropre oro, to.- ny eat que des du-ls d'aftillerie
tement d'Elai a 616 couldssans de p. d*ar5 acusiis plasosa n ois viorta&1 en
et son but r pond A un cri d'alarme r i e se 'ts u eillis plus o mos vole.
"n'et point motiv6. 11 est vrai. advertisement. mars prochain. d s touta I Earope svec basacoup Le sombre des prisoners et le
tout de mme. ilyai c6t de It- Washington. Un arrangement Les inscriptions devront dire do saveut et tradmits dam divers butin depuis le coma oeaemt d
titude du laissr fire, de ['inaction, a 6t pr6sent6 par Carranza pour adressees jil's'd ce'.e dste oour sagues. L .Academie Fracaaise a d&- Evuneueats dams la regta a do la
e LA pauSitt, ceile de I action dis- la poursuite des bandits mexi- la prpara'ion de ', audition de sed ras us pris A posies c Mease pumbli daus ets
putant, pied A pied, le terrain des coins fuyant on territoire nam6ri- ive-s qui aura heu lte 27 mits Lesa Oarages de la ree de Ro.4 dut a 9 vei *4 d 4 4
lPtten a l'feprit rtormator, caia et pour le maume privilege prochasm. s, d







- -TL k .k-* Amm


410 ( Qyatre cent trente ) officers ; PrihsI
s6o42 ( Vingt six m ille quaranteI La D.rcctiou nous. prie d'anno&4-
deux ) solJats, frIa:*ais non- cer au public surtout aiux amteurs
blesses. IdJart qu La reprentit.ioi de c
I8l ( Cent quatre-vingt oun canons) soir A p.ar u'i coinique,il se.,a doan,
don't quarante et un llonrd,' le gr4nd lilin d'aj':6 le colebre ro-
232 ( D.ux Cent trente-deux ) mi- mal d'.Alcx. I),.n'4,. Chbevaler de
trailleuses ; !.'aifi n .Ran."'e.cn 6 parties
Pr6s d Obersert. en H.auie-Alsace, L'llit'c gne ,rale n cst qu A uet
mjlgri curs atliqucs Iluri-uses el gouiJe.
mulirliees' les F an; is n; u'n1s1i- T,'!h'nal tial
rent ps k coviqucrar leurs ii tenlsc A l':i-.:'.* u- ''Ei e da 1: 1; tars 1.91t
positions m is furent ch q 1i : Ioi I' 1.*- 1 01 i... ,i I' 1 .-oln M n.I2-
repoussesavec force pertts pour eux. 0. I.~,-r tt N c ,las, ;ai-esseur-
1). I-, .mi us. L s 1:. 1ll: t I
ACTIVITY DEl LARTILI.ERliE SUR "'*"* 3* *I 4', I.
LE FRONT ITAL[IIN ,A ,.,,. \1- Joi.i;tle S
*I tt* rl ri t1'i- ~ l -) 1 it *,l .I -l t \ '< I
Gran I Q tuarier .4uir,-bhojgois I |e j ig" .\1 a.. I -,,is,-it:at D
Fiag1 i;C 5 a't M C. 1) .*nr!'V*, all
12 .31ars 191 110111 de I'Oilre dos aVt-its.t i aosi;:
adresvst leucir vives rli-ittations. M.
Hier martin. I'artillerie commenga Josepih S-. lone i l'tdi ti.'s -liu li
A bombarder violcmment la t4he de dans sa a rpuinsu qiu a &6 lchAiu t.e-
pont et les quarters sud de la ville ment applaudie.
de Goerzainsi que les positions Aus- Affaire eileidaue :
tro-hongroises au plateau de Dober- UCaitry Alcindor cottre la Veuv.
do. Le bombardamt:nt continue du- y Acidauo.1o, a pis. ds cosa clsusio l
rant toute la nuit. auxldelles Me Lanv a ra-poadsO
Scr le front Carinthien. I'artilleie pout aleal e ayo. La .iais.ie pit
ennemie augment 4gi*lement son blic eltenidia, le dt.l't6 dtei p *.-
activit6 surtout contre Lanzenboden ordomitn, le jugeinenit sera piochlainit
au nord-est de Poulab. minct rendu.
11 n ycut nulks part des combats Pr, slitin.it dai jug., II 1:mdestii
d'inainterie. Th. P. Pth I p, et A. G Vatel ass.
.... ..... _._. Juleme,'n n r,,,da :
s-- ^ar c Celtia qui cundatline Duf.inal i.
Saist- a C conmnuniquter aun seur RlaIeau
._ outes lea pie:es8 duoit il enteoid se
servir, uiotaaiineinlt luatre pi4ees
JIUSTE HOMMAGE dasigalees dans Ie jugen.ent,-- cela
dans ui dalai de trois jo)ur.--- re-
De noire orresponJat jette cotn1ne n ia! foindee la l l de
atoll recevoir de ltameau et nnaiii
Le petit Sait arcois compared tient la saisie di 8 Septeinbre 1914.
A petit Sanita Marcois cotiapii ,.,Prsidesce dui j>age Motdestin.
davantage, et ce nest pas sans quel- tr. p. Philippe et Erria assessoears
ques espatrasics inouvelles sIu on le iJi.inet ,ed d
constatequeasaccentuedejourenjour Celui qI rejette lea deux excep-
le beau inouvement comilnrcial ions d. illnie el la lia de non re-
dont nous amomicions lexis ten. e .o p ... ct. .rea t
Que de decades !.. que de trait- cev.i sOI ,-. .l ourJohn. Coat.
_asl M nal raisdtec ; coilroIsd
actions ava.ltageeis,, !... M C,.-.-,,oo 111 2 1,.
Et les ro.Lea so1it un peu a la beI xa a atviner alealZ vO
grandesatisfactioti des coininiriants t. .. 1 et1 .Ja.vier 91.,t t.a
grands et petitls. Deciddenet le Pays letir" .iI*.exit pour qlI .v soitn Ea-
est entree dans une ere nouvelle et U. I %V..1a C sitonzie unent,
tout le inonde sait coin.nent... I-nclunratio pGoutr la casupagzi e de
nest pas possible d enumtnrer snurerati(i pur o sa ierpen favour
lea diflrents petats program visables pressed acie a par oaield en favour
r6alieaici en sipeu do temps, amnme do Jamesr W i;r a Donde de John
par lea esprits its plus imparfaits re cothMarshe sur la denanildo ceux
ceul sur lesquels o ne pouvait l co adacuiam \ ac-Donald et C.
guA computer i lquiavaieit pourt Marsh it trois uille dollars en fa-
boussole que la guerre civil., pouvetir e liotzier, valid la saisio
phars,ole ue la nauerre c ariar-le arrt du 15 Decembse 1911, ot or-
phares uanainhe et larbar done lla Batanque ethla Coinpagnie
Malgra4 souve.t s fois leas crits de re(tction des rues de vider leurs
malsains de certaits j<'irnalistes etlIains en cele u deadur.
pleinedecontiture, chacun coipreid Assises enrimieles
actuelletnent que 1'lhonneur du d a Le tribunal Mtalt prAside hier par
peau bicolore eat sauf, qu Haiti le jugs Anvieunor Vieux, le jury par
eat touiour.4 libre, ind4'elidaite. le citoyen Flix Ducas.e, 10 Coin
Et voyant tout cela la petite Saint- inissaire ds Gonvernement Auguste
Marcoise se sent heureuse. Aussi. Montas. representait 1.* Parquet.
ne faut il pa- qu'il soi it jainais vd. Sur la selette se trouvait Mr Au-
nlr6d le norm de Celui que I'Etre gustin Bernard accuse d avoir exer-
Supreme a place & ls preiniere Ma ce des tortures corporelles sur la
tatraature de I'Etat: Sudre Dartigue personnel de Annulus Pierre qui en
nave don't la patriotisme la morale. eat mort deux ans apre!. On en 6eait
la probity et tout un long pas4 pum artiv6 & I'audition du 3eo ttmoin
et sans tahe sont pour le Pays. qui ayant ltt reconnu complice do
pour la aocietd haitienuie, doe relles I accuse don't il ttait le stcrstaire a.
garanties pour I'dvolutien ddlinitive 6tW arrete d'apr6s une decision pri-
de la Race noire. se sur I-heure par le Tribunal.
Honneur done a ce valeureux Ci L'aTfaire a 6td renvoyee & la
toyen qui a accept tl Pouvoir au queue de la astsion, le complice
moment le plus pdrilleux de la vie devaait gravir avec I'auteur du cri
natlonalel II a comnbattu le bon me sur la selette crimanelle.
combat et. pour le salut d'Haiti La d6fen.e etait reprtsentde par
note patrie. Sudre Dartigiaenave li Mes M. Pierre Emn. Cauvin et F
vr# en holocaust, plan au des Porsenna et la partie civil par Mei
sus des 6crits acerbas. L. Viard Hat Lanner de I'ordre dea
Honneur done A ce grand Ci Avocats, L. Cuvilly et M. Deliennet
toyeo .... Mrs 6 L'Esaer
Mar 11 Mon cher co.tre,
-_"-_' L'essor reparaltra mardi prochain
f' ai t J1t)_i e r'lmprimerie St-lacques. avec de
at 0 w,,darticles varies deliuitr.ture, de scien
ce social, d'enseignement etc.
..... ...... -..,, Nous voulions adopter la date d.


Mk;TkboRoL~oGIQ1JLs
OBSLIIVATO IR11

SUMMIAIRE COLLA.GE
SAINT-MA WI'IA I
Morcredi -15 Kars 1916


TBunePratw ma~m


762.7
32,1


Ito Ot Ajn"M 31:ipIjaiir Mr'CharbiS
.ImO~~igir 1. Atiseb-Al M~~ti

lIN"s P-151111-10 A.)1.,aiI ci k W Mit.- Vv.
dKiS 1#4-i t d)i-a o ti l M" .I ~ 11
06A'tl S t'lljrag, e.t at *#Ife& *~
fW1111 M :La4 rDacaam.-i, Az
'at tobis as On! MU eld ptreaits et ~atilt-
list Ia.aa:t 1* o s a-I'tli r at#
f it ChI11 N b~:. 4 I'.1'-...
it*. 1;~ s a. .i ti &a5 p
:-JA diii i ~aai. c:h~I i .





Iat iud 7 I,'t-zrh.ihl .Ai'lod e

AIVUaiO dtfsAerz &ll ine (AV10IUII re
le syanpaallsi,
L-es ainia qui saaurout pas recu
raaaviatauuasmsot pries doitonsaidis
ier le pri~sent coin-tc ie lltenanti lieu.
.Usvelte a Is maimk
AlifIA 1110 L. [K caaCo 1ailait Stil) a:a-
ru~tsai thes iahiteat~b)al, ioiz
'aio U-ae Tulle. Jc Waatrih~is ja.aaais
1AI ajtt vous tLItavvC5Jitz Uaujis" inae
-il tee wis-s rapideeawtt
Malls ai. Mda 4oujrdle patromtse
.1 a dat*Dtst 6 b i hnimat (guv V111.1
IVkZ PUIM 'ster dcatiwk ilj-' CeIZctte
GdII* l&, uvsil. que vuus 46ie* ut


Le ch~~ange


LA WLTIL.N


I


avnt ro.-.It ite a k''neentcowi APERIT'AL..-,
rue p-1y.-ieist, ni lea efroit,4 'iwatita p14 5; IF g-
In inDvi'at ta *~ obIijgaLisa% duos 4 1
poaar fes a arirnalges. QUALTE StJPERIEV

.4 eftid~BOTRDEAUX
U'v Ili ,IN A (Il-UTen TvIrf~taal t 4Q U
IVadreser Rue C-3jr1,!, N' 7 1
-meow Vi1-iTONIQUE ET DD
ALI..Z NU 00OU1 DELIClEUX
Restamoaat PWriiWt IITL
~*AGENTr
A" 2 P Ai~ a


de In.


Prrpritnaire: B. DE~NNIS
OUI vAeis rotiverez:
Bire Pjihmer, gros et dtataij. Stout
(Porter) gros et &ttall, Guin Ilcnkeb,
Gii- BOLS Si appr&ci des ariwiiurs,
VINS finls Od ]A Maison CALVEiT. etc.
L& a ai.-vA. n iJn ML- c r LJI5z I A.


*.hit


\IARl'i
Cc sCsd P
r.. -1Z R5



L'Amiral Caperloe eal d'adresser nations de premier choix qui vous <:-
Ies iislruclisms saivamses A ti suq-e procureront des plaisirs delicleux.
Port-au-Prince, le 14 Mars 1916 = -'" t
Le tauxdu chang- entire les gour- C14fI St I oU11
des et la monnaie des Etat--Unts Pei Four PROCII
lrant en ce moment cinq pour u., il Leel F-ou r sl Pr-a- Le
est A desirer qu'il soit maintenu si Le rcendz-vous du select Por-au-at
posib',e. I Pncen. Le S
SVous voudres bien adviser le pu- Spcciali d DRIK
blic en general que jusqu'a novel Creme gce. Surba, *Piserie
.avis les gourdes et l inonnaie d, *frangai*, IPAtis de vlande, Vol.aille et PROCT!
Etats-Unis scront echangees a vos GAtcauxesur commanJe. Liqutus et Le Si
guichets aux taux d- cinq pour uo.. VYns de dremier -hoix Idu A
Les foids en dept en min nom Salon pour Damcs et epfants u
serotit mcnjploys pour fire cesechan- M.ne HILGER PEIERS At
Trks sespectueusem nt,
( S W. B. CAPERTON Iolel de 1
Lonlre Amiiral etc


4



I

1





II



I
I



S

a


20 pour sa livraison puisque nous
ne serons prets que le 20o de ce mois.
Mais pour certaines raisons, nous
conservons la date du I5. Nous au-
rons ce mois-ca un c semblant 9 de
retard qui disparaltia heureqsement
le I avril prochain.
L'abonnement annuel est toujours
Ide six gourdes, prix modique i la
Sportce e toutes les bourses qui
vI eulent encourage les a ovses na-
ionuales tiles.
On peat siascrime jA pour lea
abeeomenats l direction, s it$ La-


Moyoeww dksm W37 Ue
Ciel assez chair, ligiremfi msua- A bibsmk aoaetlea
Ws.:I tosoir. WINEC DORST, Ett
Daromitre Iigireawnt t e baswe. Directeur de g I Essor 9
J. scaNmS c luir
Lea abmmb OdIS time Vve seorelle hiotplsaisir, Mr
Avgc leb daapositioaal oouvavlheaque: ctMm9a Duroc Mouphaisir st leura
~.&W OOlS prises inus sommes ~esifllanta, Mr et Mine Andr6 S. Ville-
isesre d~annoncer A nos abonuuis et joint ef Is ars etaramits. Ur ot Msne
gueastsquc I* MAT&M pafaitf* t~uis Freddrwmk Wolf etI lura enfenis.
twsj..rs avaaa mid~i. MaeaZI~~ uagiie Ns leaS-j


La Co mlnltLDe ine
iddpos8ede personne


Hier matia a l heures olt 6C6
recues au Bureau Communal. outss
es personnel qui doivent 6tre di-
poss6dies de leurs proprietes.
11 leur a kti expliqui que cette
measure avait itt prise dans .e but
de fire des travaux d'embellisse-
ment.
Apsis avoir *coutn leurs doleances
le Capitaine Rossell leur a done le
choix ou d*etre didommag1es oas
ciencieusemeut ou d*accepter qae
leurs maisons soient dimolies et
.-econstruntes sans frais pour eux sur
d'autres terrains qui leur out 4t,
deiA donnes et qui, plus approprits.
rdpondent i toutes les conditions
de I'hygiene.
Its on! presque toas et avec re-
connaissance,acc.pti cette dernitre
proposition
Cette measure humanitaire fait d'au-
tant plus honneur au Capitaine
Rossell et h la Commis;ion Commu-
nale qne la Commune pouvait, sansi
pourparlers inuttles, et d'apr6s les.
clauses mimes des baux. qui la client
a ces proprietaires. les fire abandon-
ner leurs terrains sur uce simple
requisition.
Que les proprietaires se'rassurenti
LOccupation et la Commission Corn.
munale n'entendent ni les assassiner
moralement, ni les trustrer de learns
droits. La reunion d'hier mating en
est une preuve et monte dclairement
que la Commae de Port-aw-Prince
se fit qu s devir- es. m tli-
msat, n*entame pas les drots des
comtribuaate.
Ce martin soot eacore recus de-
pais to heures, ceax qui doivent
dimolir lea rwaisons poor permet-.


tre 1-inauguration des travaux d'em-
bellissement qui vont transformer
totalement I'endroit connue sous le
nom de c March- aux herb-a et
don't I aspect, on doit I'avouer, west
pas des plus agiAables.
Nous levotn ajotter qu'il est
absolument faux que des titres de
proprit aieut 6t6 refaues anu


I Ijft I et -7
&A 4 re8

a ra



Li a, .:rt E




'L ,PRINS I .ED 1)RIK IHo
X N, t: 1 IU .~ L.I
!AN; A 'IR T;\ L:I, NEW yd


... r. e*-c


dproximile de la Douane el desiem'pir' "v h% Iice. de 14 1
L'11ti'EL DEFRAA(J2 la dont .: cm'#,--t 'a eab!ie'1
dea annets de succes se recomnutode ; ,?.l : i~i.,.,1 i'21i*aiun mo
sa cuisine, varied, ses prix ,,odhd.s el .1' y.4 irr'.~;,w-f'. able
Oouditions ap~ciaios pour famille
Table d'i UIC


Le middei do 2 A2
Lp aido r~6 t2 A 7


".aires


*1 I


ia9.d..


I: -A


* '
,- **- -- y


p~ rolecteur do,
ESk T LA.14
CREME DENTAIRE


12 f E.C


R. ....f;4aa-,llicante et


E cace pour


Destruction de tout les Microbes qui occim


!a Crol.


Elle conserve et stelilise la Bnucb di


a met en parfait etat.


U Vent*au Cabinet Dr stair. do

DR. A. R. BASl IEN

Sea]l R4rAentant pour HaS


Phausraacie A. Ewald
UaVMd A. P~eim% PLQG


Pour o guerir t se preserver des

RHUMES, TOUX, BRONC

S Catarrhe, Grippe, prennez -

L L'EMULSION SCOTT
(A Huile de Foie de Morue)
Elle done des Poumons Robustes et
prevent la Tuberculose.
4Dans t eaes les Pharmmalo. ""e


I


i


nLT*I~ 1 I


r


I


I
I


Gv It te it', re


%- W aq q%-,q." %L.


I