<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02549
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 3, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02549

Full Text
-owa .mwuam


481111clEW


Vedrd 8-- Er. t


eams-MAGLOIRn
DIURCTEUR
ABONHHMNTS :
PORT AU PRINCE


DISPARTEM ENTS


ZTRANGE*R


0


G. 2.00
* 5.00

G. 2.90
. 6.00


G t.0C


QUOTID2N


PORT-AU-PRINCE ( Hiail


RACDACTION ADMINISTRATION
Angle des Rues F~rou & Amdrncaifl

Les ammences semi rt~ies
A 1'sGx- L;-raiv-ca:aux ivurcaus u-iA .
A !'Alt 1.. &Ma ~. ~Cief. .I
ALcmia~s- c:er L. M.A-cnzc& Cj.&o. ri~j3
U, g &It ii
A ilf RLIN. :IRa4oitMosic S. wz1, -. .L
Szr.Assc 40-49
A Nim-Yowit Cmuversji Publicity Comrni~y 4S.'NWeM
;4 Ili StrCel
Les manuscript inseirls ou Dnon n soot pas iendte.e

Abonneu'wi;ls &tinseribons p~yslyabe' di.tza~e .a


ce politique n'est cctainernent ve-
a France nue A personnel, surtout A cux. Ce
sont les bons grants dall'ires qui
et ]a Guerre ont la confiance de la natiiion, mais
sculement dans le domaine qu'elle
--,-- leut a confine, et personnel. croyons-
nous. n'en tst plus satistait que le
L'OPIllON '1F i F.U:RE generalissime lui-mrme.
Quand au pailement.il est A peine
besoin d'en rppeler I existence. "1 a
SfaiL, depuis le dtbut de la guerre,
Le a Journal de Gencve public beaucoup plus d'ouvrage qu'on ne
r i attitude du people tr.ianais crcit d'oidinaitc ctde tilsbon. Sts
end mt la guerre, la leitre suivante commissions oat travails avec un
e son corrrespondant sp-.ial a zMie qui ne s'est pas demenii t sou-
aris : vent avec clairvoyance. Mlis lui-
S mme ne pritc id pas qu'il a exerc6
Eni Allemagne comme en li ance, une influence decisive sur les 6vene-
e sixieme environ de la population ments puisquil se plaint au contraire
st sous les armes ou moit ;cn 1870, e n'en avoir pas exerce. 11 a donn6
a piopottion dtait bc.ucoup motmsSdes conseils qui n'ont pas t6 cou-
rande, et l'armrne uit coinposce, Itts .i a reclamnn des initiatives qui
lu debut, de rengag6s, soldats de n'ont pas It prises,tnfit il a tait en-
mitaer ou 'eunes hommes encotei
uter ou eunes ihommes ensocae tendre une voix qui n'etait pas la
peu ondus dans la vie so senne, il a donn une expression a
dtpuis le 4 septembre, il est vrai. de des suggestions qui lui ktaient sug-
mobiles et de gardes nationaux. don't gerecs. o venait clete voix, d-ou
le total n'atteignit jamais plus de surgissaient ces suggestions? D'n
sept ou huit cent mille. Cette anntae, bas, du sein de la nation. VoilA le
tout le monde est eprouvc et en,6l1e, tait nouveau, le fait de guerre.
personnel n*6,happe ni dans sa vie,
pp Le p.uple n a pjs voulu la guerre.
ni dans ses affections, ses rpoccu-'ais i veut 1 victoire et i conduit.
nations ou ses intirets, a l'obsessionla France. Cest lai qu la remporte-
de la guerre.est vraiment une ra, lui qu'en reviendra 1-honneur.
lutte national.
Le people n'agit pas seulement en
se battant, mais encore en se taisant;
sa volonte s'est substitute, plus effi- Pabst..
cacement qu'en aucun temps, a celle
des politicians, et cela s'est tait sans aJb st,...
un mot, sans que rien le r&vele,
tout doucement. Le people, aprcs The famous Milwakee Beer
avoir vu eclater sur sa te un orage
formidable auquel it n'avait pas de EN VENTE CHEZ
part, a pass de longs mois dans le
silence et le recueillement A attendre. 1. J. IHlO 'io GO
les ev6nements qu'on lui annoncait En gros et eu detail
tout proches. de bonne toi, d'ailleurs, Angle d
nous en sommes convaincus. Puis, Angle des rues Courbe et ."sars
come rien ne ve iait sans un geste,I ameleure et a plus hygim-
par ce fluide mysterieux qui court que des bilres.
dans les foules, la nation a repriJ A -,,,,--
elle le pouvoir. On peut dire qu'elle
fait aujourd'hui, non pas I'appren- 0os THEORICIEIS an POUVOIR
tissage, mais I'expinrence de la dd-
mocratie. C est un phenom6ne qui
n'apparalt pas A tous les yeux et que Q H rard D)tLInesle
daucuns contesteront peut-etre,mais
que nous apercevons clairement. j --
Le gouvernement admir.istre tant
bien que mal, et nous trouvons plu- (SUITE)
t6t bien que mal, car il est compose
d'hommes de grande valeur, mais *Nous avons pluw faith, nous
ce nest pas lui qui determine la avons portl nos regards dans l'ave-
volontd national. nous ne saurions air ; nous avons nvit* IHaiti Ala
conquerir en revisant sa constitu-
citer depuis de longs mois un faith, lion. Nnus avois .on)r l mmin oi-
une voloatt, une energie don't il ait re du Graud Hlaitien (Pltioi). No-
pris l'initiative. Oui, une fois peut- tre sollicitude. a souvent embrasst
eire, lorsqu'il decida I'entreprise des la situation di pays a i 'gard du
Dardanelles, mais il de songe pas A dehors et de la dette de I Etat.
s'en banter. A part celle-ci, toutes aSi ces pensdes niationales si ces
ses d6cisions importantes lui ont ktd penases de liberal et de fdlicilt pu.
imposes par la voix populaire, a blique sont des crimes nous dd-
cor.mencer par la plus recenote, celle vouons nos 6ltes 1 'anath6me
de secourir la Serbie. Mais si ce sont des vertus qui eus
Le m tres ne sti pulai- ent t6 honorees dans le monde
es ministres ne sont ni popula- enter, nous avons rempli, au moins
res ni impopulaires, mais plut6t en efforts, notre mission de vdrit,
ignores, malgre les beaux discours d ordre, de conservation et d-am6-
qu'ils font et qui s'Ctalent sur tous lioration ; nous avons merit leas
lea murs et Ion s'apercoit A peine honneurs que cette proscription at-
lorsqu'ils changent. Le president de tire sur nous. Ainsi, nous protes-
Ia R6publique lui-meme a beau se tons :
montrerinfatigable,parcourir le front 1 'Contre toutes entreprise% que
em tous se e t dsa Iinconstitutionnalht. a congues et
avec s et payer de sa personae osrait concevoir coitre s droits
avec zle et courage, personnel ne de intlrdt du people haitien ; 20
pare e lui, A part les journaux contre l'acte qui a entrepris do
allemands qui s'entatent, avec une nous d6pouiller violemment et au
ignorance touchante de la reallit, A mepris de la constitution, du ca-
le charger de tous les peches d'Israel. ractere don't nous avons tS6 rev6-
On ne parole pas davantage des tuas par le voeu libre do nos coi-
g8neraux, la confiance en eux est toyens;- 3 centre les cocitlla-
nullement Cbranlece on croat A la bules que les mnachumateurs de ctte
victoire et I'on sait qu'ils en scront tr&mne criminelle ont tens en de
les instruments ; ils seroni bors do la Ghambro e1 oKo lis out
arvgleumen a ts .srntion lie leers adherents par d~aftres
10et par to.ic la nation lerauetin oi lisle sont enrOleddams
ch.a lse quis doeernt des IulAmie ; centre Invaslse nt
ordres mulotairds. Mais lode de ilea quits oat fail do rant de peVoir,
ig a 1eeor e u i as eolm n Melteer ac-


cusatours, rap~poriebrsitt,`tvr.; '4 j*t Une dDB'd~e a la se nAI'est 'leIn foul. rcs~-e lea Alie.
gms pour~accomplir cette wilvrve "UUi'- ands eijleVt~iemut da.-sut Its for,.
d'ifvliquite; 5 contre l'actioill de fraude e A lie. tialcatioilis do' commmouiaeations do
ut iui us priva du droitlifa .zred, till Hirds umnon.
dmo1it hiACa.6 de 1111u16dft'lltiludrel, '~uiiDans la plainle do W~tevre, le front
qui sub-itttia auix formed protec- allemanad pilmisse eill avant vers le
trices do Lk S cwitil-tilcoiledsdo liii--- pied do la cote Lorriviije.
qwisitioii ; qui iiitroduisit Ia Lelrireua apre~s lea derniemois vapplortsi, Io
'danslecseiii de I& Chanubie pvouvLcsiouy naux alkinainds se sont tjionbre des prisouhmver- 1will bless&-
forcer lea dt~put~s qua citistir'veuiewJ~icv 4d wiA oner qiielqtues d&tails sur s',ltve 4i enviroll41iv ivi!i11111o
Ivor cotiscicitce pCaire.& siglier U1.111Cvtinpro.:s i intent a u horn vnd Arilur Elal FIa~dve. one, i .'.- :Caii ik le a.-
adresso aimpic ; I6 z no is prles h. lcuby l.t 1 ses comn1,ices, coupab!es sienive des Allemawtuvi-. eiiouv'ela
tons c,.mire oux pour iwuti i, v Je Iraudcs tinportantes davis dcs"es CS a1ltit'u s colta~! t's Clc~.cij)n0'evvucutA
feamu16 ed lostles LiedoIt (lii i:11!iil lvrakouls de cii iu sures pour lrar- desti-unit's eiiaeiis.
avec k's baijimti..tvs, 4ahi, staiic rtn&Pa r lsI t oibosds i a. atetirs
vrahnilea extrai-idiitaire dLi 1:1 til vutuinlis 11111t ii.,:n* s ti414 'viles et
COursiat, Off I d produguf~rcivuv e Parni les chiefs d'accusaitiong que sept soldavts fiaveuit tit-i 4 aMotz.
v'ociidratioiis led pills v f~cis l e tiy bani viia reco-inius corner cdd.1'ivisietirs ilaisolls ir it-.it eloutrei
coiaire viowis, mais 01t is so gaitF, viontrl~s lagurent c,-ux-.;i : eioziae
rent de amun., coilvoquer; 7 m 9 4c-0 paines de ChAtussures omt t Ulf at~o~ l-rp ,110fIi,.q t%!-;I ltdo&
Uvon. I1IiS Vis cV ain), CheiCac116 rtg ircco~inues coinplv~vevent inutillisa- Vce'itl thdvils t.IIIici) 1h uit u~l
rea I'up'ivnoa j''iblizIju c ontre ,IIEJUtibles pour la guem re ;st(:11.'O IieJpl .vlsit- T, Iin V-; I'sdebL
et a l vve ies mavllieluams; IL-i tmurque d-ua abricant quilt) II S t, is ub2r'i : I~ite
[)OurU V1 ,1 1 '(1 1C~Jur Ia 111:w Oass-iit pour Ztre cons-ciencieux a ettt 11)"10 1 0 ~ S 1o1-1ilvli 41i i',)A A IL
haors iiId iii (iiiutlt~:e p at' 11-Ii'Je ont rtfaite et app'iq u&eA des chaus- irS Oci-lipaiuts d'D it i\cauai
2~ d Ia ov~LlU~iiv.i~n.~2i.tsCIII qui ne sorr.&aJiL pas de cliez I furuitisp ~
qui v'iole mourtereineit l~a oi so it 0~ue
Clare en kcaut de uvier eave- la S,- '' U:sALLEM \I x iu :\ (IIAMl-
ilW01a tiouvd ~bxtauoup de sernielles, I A;I I>II N\ISI*LI
ce.)en paper ; SENT' EN Ct )NTI I I: k I` r\ I' C K 1N-
#E'L wi Itie 111 a pn.~seiite IFote: ~s chaussur,:s refaskes ont 0C F11 ttTcUKX-u11S .\ .~I -N, Iaa1) E'
tationafat touLe Ia turce (life,1,Lto,, comprises daiis dtcs livraisons uli- VE'11:i1;N. LES ,ii\1 N '-i M E.
la raisin et IIc i ijcipes -o~ev ricurcs. etc .. NA EN1' I 'u)l II,.% P~mi i)E
teurd do I 4u ire soditI u~ol aL tACIat D~tail assez ainustint: les autori- L' EST.
U~~~~~~~ 5)1iiji 1tC- LiS "PI),!- tt~s inilitaires avaveil interdiL de It-
louis au ti ibmiuai de l'opuiniovi jtlfli Vre, des chaussures de pointures 40 G~rand quat-vlier y!/)arnl Ai '.iiiunt
(Sue: all Stuijal, d~pusiteutretColl- et ,rreq'le e osdae
servateur d ,liftGuvastilutioiiaIt haiti .41, parop queltes. Les cnid.ncuaie28ntv-W 91i
au jugoeineivdos amis do~s 1v-mnci tim vo evo.Lsiiup.s 8Fyv'm11i
pea at aux phitlavitlaropes ()tij toj~ uge.Ant sans doute qu'il y aurait SrI rn i[ocklsdes
les pays, de kiniquwL6 do Cutacto-"11`1 I'arnme .vutrichienne plus de dairtillerie devimienlt cx- -~ivcinent
Sui rec-aellcI lviitoanj It~ .;gljj.'rua.etits pieds que vie Ie croy-Ait hint~li- ViI)Iute sit[- phiut~itrtI p-ivis
e dssi~hiim. ous dclarmAis )IILinewit t..de aussures d unr i ra, omiAl
dloigje de eel to asset blee Qqui I cCs polihtures. vn ,:s Ics ot 3aiIct...111110 ill' pariite'rvalle. C-; 1-1 II aiavkla
Y (lctvrilisrlit llCkiviloii q i & I i it'--
prutout CaariettrO e tgl etC~ls-- 'ie nunacrus p. us .6cvts. tre do iivo f ra: it:I!
titutiuuavvel, puar cotisaoa'er pi- Les o.id~i va~latio~is oat .16 tC s'e- Eii ChaItzt-:~ie, ;fil*,'*-; .i
lea manadats (liafevious a Iftuas la res, lacob, Ie prmJ~i,-)ial inculp~, VC s-t vaivout efricace i'la: tfiL-riilo-;Alie-
contlauuce, et aus:si I auaviolabghita Y ',f c.rl axnu n t2:
attacluee. DhcirIons quetivous at ~vlgrI h~ivunnas111 i Iu 1711 a~aeic~-O It atiir(i'
tiondois dii patirotsineoet du r'e- nMots de prisoa et 5 aiisvde pti vation i teu\ cott's do la *oiltt'' e'at r.# S.;u)111111
I pct uo e eijt atovjors liui-des droitscivvvques. 1Parmi ses coin- ly lsotiaiuiietl1, C 1.'1 -40 ~Lila Fr-
tr~s pour les patincipos tia soutleks pliices, Kolhn a ett condainni A 4 avis ve oNitavainl ant i-'i' .lp~
bases do iiota-o existo -cc politajue', et denua de pimson et j ans de pmav.A- tl'si fratuii uses ie(IS dol\iv L'-; ~Sstar
la conuvocationa de I& faute rour de lion des droits civuques ; S:hmvidt A" "t1itle i'otr""itiO it et
Justice -devaitt haquelle utous cm- 18 mois de prison, etc... sv~ix fices 4-t 111111C i mcii vollsSol
Ijols w-prt-ntjiAre cui-,cencs e dthS fram: if.-; et pvrirtI it ,iif'iviti-il-
i utoe os v 'ict~ i v aiiv ci .ieuc i ties et mae laoict, i imm-.
It~le coi~-ctioi.MAmNS Ba region ci d- \-Aiii iv.des
Pby Vtv:Ivli lice, to Ii& A iii IS ,3, COUJPS D E BO URSE tioqUVelleS masseS i t-int cu''ir
an 30Jo. de I'iidt~petid,.n1ce. Or amdricaill 440 W prime Par I'elneiini (Jluts t*cvtalita-
(Sl~Ilnt.) II ARIo DL MIESLE. ). mIn. d-Hiait 26 al vAl. flOWtvsiiiitits5t itiI- e
D.%viO SAINI-l'JEUX U.li. In. I ''aiti v9i 6o, ad val noin positioivs allemivunut's wa dtedlaus et
Co duxrett.seitas drss-0. mnt 1914 KA& 40 ad vAl. noil, prtos dos t fots de B) niaun outi et d J
retenOftIer roesatut a: .I-) It. 1914 9148 40 ad Val. viorn hadalvt
retcm cl.tIcr iiteldvoI iD Ilii.dd~laiti a 914U'4oad val. nom u Les Alleanuti(15, CititA,(\t'ctt Ia
CovUipignt.e d([AvIe lotAticau ~t.4al,
danis laqivolle its js tCo pu h~que stir N. Y. 'q4 olo prime Pa'eSIt'lt' IClivn.13 arim.lia Metvi-,do
quo ce corps couivojluat la Ilvito teCheque sur PAris 10 010 eSCOvnpte lrneaion d3 VatvCIauIVc.IaI!t ii Ld-
cou, do justice, ali,,t d eaIcs juYea-. rransfert sun PAriSS 010 O Scomnpze Dans Ial)a pikii.ede W\\'cre, fee
Mlais Io Sut~fat colaitraireivei. it A ~a IBillets de 5 goardes t 010 escorripie tr'oup~esallomiv 11iau-ls ritilivOecl~t `au
viasdes seliateurs Audig6 et Joseph Nickel i olo escompte p~ied do Ba c6O le L'naiiie ela Bdu-
,Georges, veiiidit mi de~crc~t, Ie ,G sieurs etidruits.
beptemabro piia idoeclara 4Iu' I ny owab
Gout' do justice, comnie to doanaim o G e reQ U 'rIIiE ) EOM)\ lEiitFI EIA11E1lI
dmjeuit led citoyens ai.trard tDainesle Ia L u reo~II~,~\ Ii'Liil
'et David Saint 1'roux pouri y 6tre __0_ i URIZZ0t.
1jujg~s sur led faits qui ont zatt-Art)-1jiri
leur expulsions do I& Cliamubre de3 CINQ CON VME A~rr.%QuEs DES 61 'il Plaltie' tyb-Iijo
rerseattaoits. FIIANk \AS S'EGIIOUaENT DE- Fcv-feal-l
Herasd DAineSle Cons81dld-ait le VAN r LE FORT DE DI )UUAU- 2 ,V1 )6
'Sdiat eoniie ftavat le placaniell- Mo.N IrQII E~i'r 'ERM*lEMEN r Los IF01.1pO austi o-Itoligroi~ea
corps politi iue do I Etatle ouIser-,ENra~E LES INS DES ALE ,-ii~et ixDurbazz) Vie do dui Cix~
vateur dodes se alstitutions : aitasi it MANL)S. I.-A.ut) PJISUNNIEAtS dnt l fsix doat utieqait#- ie do re di
on parlait daiiis I'adrosse do 3la te nubtusltos deat-uierio ett de piul-
Chaiaubre aui people, du 30 Juin Grand quarlier ghitiral Alkmrand tie inmiaiol 'at lei i o.
MIA4. Mais apres Be -pramuoiuco du .~a~i~i4r, ~aiS


oena sur sa protestation, et par la 27 kievrier 1910.
suite encore, il ne lui recotuait Sur plusieurs points du front 4
plus cette hiaulC position. Ce fut A I'ouest, des duels d artillerie nour-
la Chamibro qu'tl attribua I'exercico ris et des combats A la mine.
plein et enter de la. souverainete! Au S id est d Ypres, les Alle
national. mands repoussarent les Anglais
qui y tentireit une avance.
Quand au message de la Cham-i Sur I.-s tiauteurs de la rive droite
bre qui 'inforinait do I'exclusion de la Meuse, les Francais lance-
pronotnc6e, le S~ nat ny rdponJit rent a cinq reprises et avoc des
que dans la session de 18 4 et par, troupes fraiches des attaques poutr
un simple accuse de recepton.: reconquerir le fort bliide de Dou-
Nous ignorons quelle fut la repoe- autumot mais furent chaque fois
so du president d HatiL I celui qui repous ds.
lui fut adress6 et cequ'il dit a la de- I A I Ouest do la forteresse, los Al-
putation quito le lui apporta, mais il I demands s'etnparrent de la COLe de
ost probable qu'll se fdlicita de la Talou et arrivertent dans to course
Oesure. du combat & proxnitnt de la corner
S. ROUZIER saud do la fort qui s tend au nord-
A em*iw *t do la ville de Bras.


dar.s le plu agrand dt'sordre et avuc
une precipitation saiis'iajreille.. .
228OFFICIERS. 1657$ SOLDATS
PRISONNIERS NON BLESSLS 78
CANONS 85 MIRKAILLEUSEiS ET
QUANFITE INNOMIBR ABLE DE
MATERIEL. BUTIN DI-S ALLE-
MANDS AU NORD DE VERDUNI'
NOUVEAUX eRO ;R!cS
Grand Quarlier gJiral .llek,nanJ


29 F uricr 19 6
Sur le thbatrede Li g-uerre .k louest
Pactivit6 de l'artilleri-- co itinua avec
grande violence sur beaucoup d'es
droits du front.


mai
mois


Mdois

Moir IO.


___ ___


Te-adredi 3 Nan 1914




WI MATIO _
i i I IlL I- II I I Mod


A l*est de la Meuse, les AllemIaniids *
e*levtrent d-assaut une petite torti- a f
.cation blindke A proximity au nord --- -
omest du village de Djuaumont.
Les tentatives renouveldes de l'en- l 3 ? 4 -.
memi d'attaquer nos positions dals M .trt.OROLO40
,ette region furent dd.aites des le Jd- 03SiElVA.TO
bit. DU
En Woevre les Alleminds d~pas- ~'iMINAIRE COLIUGEI
skrent les villesdc Dieppe, Abaucourt SAIN
et Blanzee et nettoykrent la v.as.e s
region des forts au nord est de \Va- Jeudi Mars 19.
tronville et deHaudiomont.Les trou ed Mar
prs allemandes prirent d'issaut egi- Baromnotre A midi
element les villes de Manheules et minimum
Champion. ermpnrature mazinlu
Jusqu'A hier soir les chillres sul- eaxnP
vants de butin farent ktablis :
Deun cent vingt liuit olticiers elt Movnne <
eize fnille cinq cent soixaiite iliia1- Mo d
e Sold4ats non blessdes p isonniners ; Ciel tries clair. Vent E.
iolsante dix luit canons, don't beau Baromntre Igtbrement e
eoup de lourds du plus inoderue ty J. Sc
M* fuatm vint s mii ltr .iilleuseam-


.vrs
r QKJE
GIQnS:


6


(m
am


7640
21.9
340
296.4


liurtie

enu baumn
UK""Mm


TribeIl de Cemea I aist eea
T Audie=ce du t Mare O19. Madame Carlos Freisz, nee Eisa
Le tribunal, sous Ia pr6sidence du Miot a beuaruemeat mis au mon
jg~ Alix Roy, ayantpour aseasseurs de, A New-Yo:k. le 27 Jinvier
lee juges Justiu Thonma et Feliz deraier, un atron qui recu les
I Benjaann, grend siege & 5 bres duo prAso.s doe ros EJouard.
soir tt prononce le jeagement qua
regoit Ia damno Gabriotle Barrau op-
poante au jugeoent de defaut du i 7 f d ,^ i
"Iobr reeudu au profit do Sion Les fantrailles de lean losepb L
Vieux; r6tracle eI dit jugemaent eo ce BeJowd. d6cdJ6 hier soir A 4 h.ures.
qua concorne Ia quautum de Ia va A I'Age d 1i9 ans, auront lieu. el
lear on or et do Is condemnation sprbs-mdi A la Bisiliqie Nitre
sans ddlai. dit quo la creance eat do Dame. Reunion A heures A la 0nai-
153 dollars 5oo soau lieu do 90 et son mortuaire, site rue Montalais
1."460 gourdes 90ioo accord a la No S.
dite dame la faculty doe e libdrer Noi conlJouances aux fim"iles
par des terines mensuels de 25 dol. o ro ,nus
et 140 gourdea, dit aussi que faute iprouves.
par el de payer u soul terme touts ..1 1
la doete deviteudra eligible; .rdounne bttIe la rn
I execution provisoire sans caution A l'exa.-..en de meJecine :
ainntiont les autres chefs de con Un, protesseur iaterroge un 6live
datunaton du jugetieut de d6faut; qua patauge et ne fournit que des
rejette lee doummages-inmtr6ts rvlt- r,,...e ....;,.. (b.,a eric,-


La* chiffres de I autre materiel de Tribawl f.Il es condane opposante aux s lui dem nde, en desespoir de
onuerre d une quatit innombrable AtDIENCEC VIL DU ter. MARS 1916. tribunal ordonne le dp6t des cause. le grand potilte, en cas de
liegs do Is farun,: do Thsiaville au Prdiidvce dua j..qe U~ota Mo G. p16cs danos I'a lsire G. H. Jlautnond pneumonia ? -- le vaus ferais
sdo donvii1 e Alleu Pr a eaona ocs G. ontre A. Llavois; 'alire d la appeler en consultation. respond
ds ataquredonvill e lconquirAll- Po uel.Niolgeel.Niolenel ts r ends. anque conre Eug. Bar leny. le candidate qui, naturellement. lu
e parties des positions avances de.-- Celui estre raul Salomon et R)- Afarl ires u ctendues l rsd. avec une bonne n
Francais et y lirent un grand non dlio Grel ier, par lequel le tribunal 'VScales centre A. Shien-Aand
bre de prianniers. iccorde un delai do built lmois A L tribunal rapport la A l-ation
RochOeCGrellier pour me libdrer 00- aflaire hdritiera Fouchard control lid- uvo:I d9 pr*ss3
DEMONSTRATION3 INFRUCTU- vers Paul Salornon; raers d'Aub u te aud on
EUSES DE L ENNEMI Celui qui accord & Mane Vve La (eogtigayv h a ds
Grand Quartier Gietrala Allemand vaud un delai do huit mois pour se e tlve we ( Par sans fil )
ier Mars 'ibdrer envers Joseph Providence ; LA fCimlea dl|ygiae
Sur e thtte de ia .guerre. A I'ouess Celui qui condamnee sle eur Hier sprts-midi a eu lieu la cin-
Sur le thr tte de la guerre iouesv Georges Stevre & payer par toutes quieme reunion de la Commision 3 Ma,.
asitillerie fut aussi hier tr63s active Is voies de droit, mdme par corps dHvygine. r 3 Ma'rs. ,
sur beaucoup de points du front. au sieur A. Sainson le montant AprI lecture de leorrespon PARIS. Les prs a? ee.ol 's a I er-
Surtout l'artillerie ennemie entre- J'une obligation ; Aprs lecture de a correspon- dun sont stid'fs d 125 ooo bonmwes.
lint une canonnade nourric en beau- Celui qui condamnne le sieur J. B. dance. les difftrents comitas ont BERLIN. Les sacrifices des '-ranai,
coup d'endroits dans le but d'induire B. Prosper a payer au sieur Ren6 donned connaissance du rksultat de pour reprendire D.maumont sont iiir tc-
Ies Allemands en erreur. Martin le mnontant de sa crdance; leurs travaux. De nombreux points teux.
Dans la rOgion de I Yser,en Chum Celui qui condamne le sieur W. ont dtd adopts. La discussion des BUCHAREST. La rei ne mile Elizi-
pagne et entire la Meuse et la Mos- Bellegarde & payer A Lascaze Mnzi projects de rapport se poursuivra A la beth de Roumanie, s'teint: rapide-
slle., 'ennemi tenta !drieusemeni l ai de six oia d u prochine reunion ment de pneumonia.
d'endommager les positions alleman- Celui entire Mone Vve B. Riviere Cama-.Paria a ROimE. Les navires mirchands ita-
des. Le rsultat fut nul. et les coort B. Rivire et Co, le- Encore ne belle representation liens contnuent A porter ds a-n-
Un biplan anglais tut abattu dans quel d.1clare perimde instance En celia b d'e sor Le ma ni ments pour Ia d iusee.
un combat akrien pris de Menin, ses produite centre Mine Vve Rivi6re e d Busxos AYREs. On inforne ique
occupants lurent faits prisonniers. et-condainne leos consorts B. Rivi flrnm La fleuriste da Tonesoo tou- des croiseurs aiglais out capture
Deux biplans frangais turent des- re aux tfrais de la procedure; ours admire, provoqua de nouveau le raider Moew au larie de Trinidad;
cendus par les canons de defenses. I elui qui accord un ddlai de I'enthousiasme du public distangue une autre information dit qtne le
l'un prs de Pinon au nord-auesi huit mnois A Marie Debrosse pour qui assistant A la soiree. *N'embras- navire aliemnand capture est le Boon
de Soissocs don't les occupants u- oe laborer envers G. Cauvin ; sez pas votre bonne a et tLe Cocur LONDRES L.e teaminer russe
rent faits prdonnlrs o l'atse Celui qui declare p6rimbe I ins- Brise. eurent un nouveau succes Ale..ander It enl:!e a coul.i ; 18 una-
rent faits prsonners et Iautre au stance ir.troduite centre J. Hasbou- qu*il serasit injuste de ne pas signa- rins perdus et 11 sauv .s.
sd-ouest, A proximity de Soissons n; dh ler egalement Le steamer italien Elise a couls.
don't les occupant trouvirent proba- elui qui accord un delai dl LONDRES. I.e Pteamner russe
blement la mort. lIui. ,nois & Eug6nie Jn-Baptiste ii n Alexandria a could ; 8 mneinbres de
Un aeroplan allemand pilot par pour se libAirer envers Ldon Colas; iLe beu t le e r I'dquipage ont p ri.
ie lieuteratit de reserve Keuhl et Celui qui accord & Melle Mari Le eau travail de la rue pave LONDRES L'Allem igne a envoy.
ayant come obseivateur le lieute- Dbrosse. un delai de six inois pour sera achevi avant longtemps. A un ultimatum au Portugal pour de-
nant de reserve Haber attaquirent la se liberer et son obligation envers I'heaa qu'il est. le plus difficale est wander la eiintvgration dans une
line de chemin de fer entire Besan- le sieur A Moli#re ; EPit. Leis gouts sont glae6s ; il ne quinzirine des navires allemands
leur bombes un train militaire rfribunal de paix section Nord en ni de la chausste qui, revenue large WASHINGrTO Le Paisident Wilson
sourirent avec succis s sltdai date du onze Mai 1915 rendu entire denviron 6 mei6tres, offre d)jA un a envoy une adresse au comity des
rnis qu descendiren du train au Reiold et Co t E. Castillo leqel aspect magnfi la Coque. Affairestirangkresde la Chambrepour
feu de an leais mitrailleuse. conn au jugem t d Tribunbold et Co paiavater a Compage e lui dire quil ne consentira A aucun
feu de rmitrailleusea Castnllo cent viot dolldetCo Aresmontint Rfection d'avoirsu aincre es diffi- compromise au sujet de la resolution S
-- -- d'un bon qua le dernier avait de- cults doot nous avoas deAj pare relative aux navires marchands.
pos4 chez eux poor une command; ici por arriver A de si beaux rsul- DETROIT Mich Henry Ford a d6cla-
DV0 n000 Celui ui entdrine le rapport de tts. r que le fait d'avoir citt son nom
Experts de bioen dca consorts La- comme candidate A la Pr6sidence est 4
-ri e abvaud. CA UtlUe -CbS S- une plaisanterie.
Fcrt dcvant un tableau ahnsi j
intituli. a m __ _
Pour Amiz! Boncv A UDIENCE CIVILK ORDIFNAIRE II est impossible que le public ------ ...
dDU A* MARS 1910 naille pas en fole ce soir au Cercle-
Ts bea e..... s. t no s,.. .ans ineffable e.- Prisidec dat je t J. J. LMDir n ,, ...... ...... .. a. ... I .


tUse.
Et la ferveur a joint tes doigts blancs, gracieux;
Mais ton front lilial qu'obombrent tes chevcui
We trahit pas i"ardcur don't ton ktre s'embrasc...
Si w bouche se cl6t. ton A'"c s'extrAvas :
aEU a frachi I'azur. elie a gravi les ieu :
Et. tout frtmissante, a d6posk tes vacux
Aut pleds trois fois divins de la Triple lHypos-
tase.
Da r4a de ta foi vers le Maitre eternel,
Tm am se wrien de toi n'habite encor Ia terre.
La mate nest plus ; 'esprit est le Reel.
La douleur s'abolit ; plus un prison charnel,
Ta ifrms Kulpturale est pour soi solitaire.
Car m nplo s stone mo dans l'inrini Mystere.
Pet-am-Priace, tle 7 cAvrier s9z6
Timaotbe PARET


Jugementa rendw:
Celui qui declare p6rim4e I ins-
tance inatroduite par Ie iseur Fils
Aim6 Yacinthe centre Novel au Con
go et condamne le dit Yrcinthe auz
depens de :a procedure pdrim6e.
Celui qui admet la demand en
divorce produite par le slear Ch.
Moreas centre son 6poose, nde Eu-
g6nie Mand Day.
Celui qui adinet la demanded en
divorce du sieur lAger.
Celui qui reCoit Madame Ormila
opposante au jugement rende par
ce tribunal en favour de son 6poux
Rocho.
Celui quia honolooMla d dWbra-
tion du conmeil de amille du mi-
neur Vioux. m


AuDwI-mcECORRZCrzOVNBLLE
a 4em a ~ PAffair.e etendowa:
LIU m ead sIf 10 ) 9 D. Lespinasso contre Se---ha eb
-I Cb6ndus C~n~amm renvoyde L meutre
calpsic par Warsig CHARLES audience ( Continuation)
Us corps marwuorden de ..Iurmes savoureaz -,Jagerasists rondm :
Us fraenpt PaO0 rayonne une Wdalec dow* Celui par loquol Is tribunal me
yeabdsaOSqu'u sommeil dtleloux repose. tcaeicnp~etpo onlr
Us MwIift PC" dcaI*we amoureux do I aft..ire do Josoph Clardtien con-
~ ~~~Ic~- re Th6opbilo* Selnavo
Sandt UScbrasS aloo s pereatndose z CeLui quiam odamame DanielAtas
De mia unnalap. mains ddavin;Mes; bummo hwm an ansdoprisona&Govana"egm
bl I des do domanaps i= L st C4 qa
Des sifins marsifs, bosmbds do cbe* 'vomawmi.mIs~to smuardes onfavetdoI& dimae
... ue a ha 'IAvemi ,".le beanOa TEwe Ildamolse
Tome commaun srhss m -eweImTribeWside Csemliem
EM a ram des lointains, pMspW os is rloae. AUD19MCK DUI teeMARS 19116
Pr~oide~aw Em pr44deast Lo~pr Ghsw~
Alses, porm inm bercer sohimeoksum, Aff.aim eastseuse : Yen,. Gumerrier
060,Calkai. Conire 8646"i. Mmsieur Is
Mu,. oft fedamit, en WM Erc&mA
Am dm waombagiso Immmeisak *aso. IJUIP V. A8-..""
LAO Win6 I a
ate as r"


Dniievuc coUtegr i nouveau con-
ceit od I'on entendra les plus sp'en.
dides partitions du Grand Repertoire
exicutdes par des mattres incontes-
tables do violon, du violoncelle et
du piano.
Pour donner aux amateurs an
avant-goAt de cette fete dart, noes
leur ofrons au hasard quelques na*
meros du programme:
Trio en rmetiawur de Mendelshon.
joud par les j artistes ;- Romwes
de Triebel. joue par Madame Clara
Rogers ;- Caprice vmnnois de Kreis-
ler, joue par Gabriel del Orbe;- fs-
vocation (priere da soir) de J. E i.
jouee par 'auteur ;- Vito (daw n
espagnoles ) de Lopper, joue6 pi
Madame Clara Rogers. Nous en pas.
sons et des p ... ravissantme.
Aprs cela, pent-on resister =
Slaisir d'aller cc soir A Bellevue, o&
'on est certain de trouver des sen-
sations d'art nouvelles et Ia plus
grande joic de vivre ?
31 Us "t aiPhire?...
Nous ne pouvons que transmettre
A la commission gommanale les
nombreuses demandes qui nous sent
adreses A propose des Bals popu-
laires de cette san6e. On rsclame
avec iasistance les distractions po-
plaires ausqeUe depuis log-
tempa on a hahbte I& population
peor le CaruavaL
Nous croyo- savoir que la quee-
Sr resm le sujourf bi a la
Comanw is C to ---io- -_al a*I
.masi k 2 mmsio rlei


iegat itla Cat I6-
dra.lea


r


Les dip&spr
M sr g .W, reu a .
Cura oV*Wxz.icla et'r~
IC s1'; Calypso -C10111 rer
MA 1-.4 JCOU1fant A7 h.-ures J
-Ccile,; pour Gonaive's. Pogi
Capr-ll silieni. Ntw-Y3,)L eC
(via NV')pit Ik S/Sm41 13
f~enJri,:k le anwemejour i4 b
du soir.

Sen Ice EIgEriceur ep
Leulres u ecennaaaddes, v ef rvw.
ex souffraacr.~
Iu~zen Arthur ezpkdit E .Iha
MmeI
.MelleR.A
Lixres refawset rnisenI sou wqa%
Alis Laims, originaire GuaruIau
R16my Prutus, originaire Pa




Le Viptur '-FAGERSAN"
de Ncw-Yo: k est attenduI
ivers le io Mims- L-itinhroi
b~iteau seia tiz ultiuieuiemeol
EDWARD M. RAPHF.L & Co.
Victor Gentil.

Lc cadre toile pliant


Voici indispensable pour les family
T Utile pour les convalescents
h ,Nicessaire pour les voiget
Ic Commnnode pour les valgaa
ristes.
II est solide quoique ne |pesu
que 17 livres, peu encombrant, it
portatif, ct ne code pas cher.
On en trouve chez
F. CHLtRIEZ
8o Rue Courbe
Viennent d arrimr assi :
Colon noir trancais supkiM,
dit 112 deuil.
Chemises cellular blanches et
ravures couleurs.
"Parapluie de soic pour hoinme
a Encas pour damn
Serviettes ponges de toilette.
Bas et chaussettes de quali
sup rieure.
l Calicot de routes qualitis.

A vendre
U-i piano A queue en parfait 4
dressersr Rue Courbe. No 71


Shangement
d'Adressa
La PHARMAC'E ALmUerrai Ewi
MARTIAL A. PETRUS Ph. G S
eseur est transfrt-e A -'ansle di
ues Republicaine et Tiaversitre. -


Ask m -Nte
Dimanche, martin 5 Mars, Son Monsieur Eughae Eteasm rev
Excellence Monseigneur Francesco nant de Kiagston, pofle las
Cherubini, archeveque de Nicosie, naissance des voysmwau, l 1i
DWtlat da Saint-Siege p ks la RI des occasions pour Haiti. Sawtul
pablique d'Haiti.sera recu officielle- de-Cuba et Kingston tous les mono
aent A Is Cathedrale, A 8 heures et Pour les occasions de voyages, 4
demise. trAite de gr6 A gr. S-adresser chO
Son Escellence sera conduit pro- Riviere en face du Port.
cesnionnellement par le Clergi Ae
l*AcbevGe Ai la caibrale. A Iea- La Ma!son
tr Moaeigmeur l*Archevque i a M sn
Owdr In loOamn s par a I. l Oreste Ballone
__ Vient de recwoir p kr dr"
i, .....ow,,, St,,mer as grand aerti"en eq
lChauumrs, e rmstm d La d
ECONOMIE DE 25 oa 0 irsPoePow D sI I
SUR LI CARBON & EfsM .
LE CARBOGENEpi rmetde rialiser _____
one dconomie do o 00o sur tous lea
Charbons(Ci' de Navigationi Cheinin J 77 m r
de t~,Fooderoes, HOtels. HOpitaux, tea-vom ain&= a.h ia dim,0.
etc.j Suppression presque total des I cer.-vas.ct do maai. 1 surma.
fuaes,cendres, scores, mAcbefere; Ph*7* 9i*Im** *O 68gSt, UM
a "goantaUton de vapeur et calories. ** *mOs m*r M ** '
Ni corrosion, ni oxydation, de con- ,rg- fma
srva.Uon ioddenie. Expdition par
oo Mlos, or traiter 34W) tennis" do DIM I
cbarbon (ooomle 0 tonne envi BIO H
rou),60 *r payabnes cbh6que aur
Parns A la commeade transportt et
douaoe Tnviroa 90 franica par 1001)0 A o AI eas ie emsee M
kilos do Carbogfao). Commandeao et 01** 9m ,ass, w sa m1V B
bercha e splktive J.MAZET 7Rue @"mesmn*M6aw M
Dmuot, PARIS. Am .j s seagnt dE. A. am a, MN,


,


o


I