<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02546
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 28, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02546

Full Text
b~d hai bJ, -


411121 Claris"


LUas 86iSS aIsI


asmois

Ttois w
Trois )oa


-PO&rT AU P


PRINCE


* qTEM XT

ETHlANGER


G,


0


2.00-1
5.00


G:2.20
0 0.0


j2


OUOTIDIEN


QAment-MAGLOIRE
DIRECTEUR
AXDNNI4MUNTS:


LETTRE



Du DirOecteur de 1'Lole dMedine
AU


DOCTEUR LEON AUDAIN
SECIREPTAIRE d'ETAT de 1'INSTRUCTION PUBLIQUE

Monsieur le S.,crtaire d'Etat, Actuellerneit les inalades ne se
)pri-(sent-iit pin-l1 IA la consultation ex
DMs mon installation i la Direc- tern i, parce *pi I- '..ssistan'e p)ubli-
tion de I'Ecole tie Mjdicine, j'ai si- que ne s'tenUl plus snr I'HE4pital mii-
r al6 avec quellitie triitesse I etat litaire. En t l't.I, depis i*a. 'llues
mentable ou se trouve le premier, amlaet s otibliant le vi.il aIlaog :Chla-*
pour ne pas dire, lo seul tablisseinmett rite l)ioun ordotitee comInciliutce p)ar
bospitalier de la (epublieju. L'uui- soi & le.ps pubitv its ulic-,s dtiis leur
que amphitheatre ( ui sort a to' s les solicitude imnpicvoytxante omt vote des
course et quele service de sauitt avait suibsiles a dles t:tblisem ilets mti-
bien voulu inettre it notre disposi- dicatax pr'vs : les 1 t-in vi. 1.ii 'elts de
tion est insuffisant et imeace ruine.. ce mett i n, e so l'I' t portictilit're
Peut-oni concevoir une Ecole dte mint senltir t I'lHiter' actlaelli., oui
M6decine sans pavilloin do direction I'assistance 'lta;nt distiin't du I'IIt;i
couvenable, sans laboratoire de bac tal, la Direction de Il,',i!e de MA-
tMriologie et d'histologie, sans cal)i d,' ilmi., a to, t<-s I,,4 (eiiIa di I mi oi
net de pli ysi de chimtnie iitedicale'? nM tiil. [luiS aIt oi,1t1s avous lVh. s la
A I'lieure actuello A c6tet de livres, boratoires de I,actirolo,gie et d'iis-
de medecine tres anciens il n'y a tologie de natirt'es iinl-diales et de
que quelques lives inodernes, de toxicologie, pilis los Ipa.villons d iso-
date encore peu receite,qiii ne cons-. lemn-Lt pouir hio:inte. l polir fei-
tituent qu'un einbryonI de bibliotlit- nes atteints d. inal:ldis c(oitagi'll-
que. 11 ny Va iiitime pas d abonne- ses. Geux ci out letir raiui ud'*-
ment aux jouriatix ,in di aux. tre tLanls ui lt~'t>it.ol o()' I Iygiteh' doit
Cest encoree -I fonds qui tianquai3 'gii'ju" en .oiiVtr1-kie, eituiu les ba-
le plus pour I'acliat des iistruiments timents destini- a la la ilsinfectiomi, it
et des intdicanitents de sorte qu'oei la cr'tunatioii on i la morgue et a la
as peut execiitr la prescription tdissectioln. I yv a lonlltemps i3ue les
rInIe la plus oirdinaire et peo t guirhe solii er I prat qu411-r. laI dernier patvillion, i ilii do tons les
moindre petite operation chiriiri- ;appareils friioriliiites iueissair es
cale. Entin nous n'avons pas d'Ecole pour la coinst rvatiomi des cailavres.
d'Obst6trique do tefaIon que lnoS tl- Pltut-on tro iun l mi imtildeciei sans
ves de quatrie6me et do cinqui.*mne avoir fait de di-section nii ide inside
anndes et nos tlelves sages-femines cinie opitatoir.-? A. ct' tie la blani
ne peuvent suivre que des course cilisserioe (qi est pi evue ici. i'ai pen
thdoriques. La faute, je dois le diro, s6t qiu'a etabli.ssemen-t d'-ydrothi4-
en 6tait souvent a quelques-uns de rapie serait 0dune hitetltt, incontesta-
Bos gouvernants passes don't I'evi- ble; les inalades potrriatient selon
dente lnauvaise toi ol I'ignorance les circonst.inces prenidre des dou-
dilaissaient leF questions d'adininis clies deau clistudeI ou d .eai froide,
traction pratique, comine par exem des bains suifureux on a'c lits; unt
pie la refonte de l'HOpital militaire four pour le traitement des rliuna-
etde Ecole de Medecine pour a'ab- tisants et la massothlirapie pour-
sorber dans les luttes stdriles et d6- raient leur rendre des services sur-
cevantcs de la politique Maintenant prenants.
que nous sommes A la paix et que En cassant le mur de separation
plus rien ne peut empecher le Gou- de l'Hi6pital et de I Hospice don'tt
vernement de penser aux choses lea matdriaux pourraient 6tre utili-
roellement utiles, je vais proposer ses) nous ne voyo .s plus les salles
ce plan ci qul je I'espere aura votre du service do sante, ,ni les sales de
attention. Mon idde est de transfer mtdecine et de chirurgie de I'Ecole
mer com pl6tement I'Ecole de Mdde- de M6decine; saluons avec respect
cine et I'l6pital mnlitaire et de con- leur souvenir, car elles ont connu
fondre aussi dans le m6me plan des jours de gloire. Nous allons les
rHospice St-Vincent de Paul. II remplacer par des sales plus wmo
convient, Mr le Mnistre. que vous dernes, vastes et aerdes,comprenant
vous entendiez avec votre coll6gue chacune une centaine de lits pour
de l'Intdrieur et des Travaux publics hommes et pour femmes, lesquels
,pour les expropriations et les ap- devront 6treplac6sparalltlemient des
propriations neessaires. Pour fire services speciaux pour I un et I'au-
Je aevia je me suis adres6" b fun tre sexe. Dans les sales de mdde-
de nos architects lea plus intelli cine pour hoinmmes et pour femines
slts et hlo.plus consciencieux, Mr it y aura des baignoires pour les
A-ug6ne Maximilien, lequel eut soin febricitants et dans un coin de la
do sentourer de conseils autoriess, salle de chirurgie pour homes so
St voii, sur mes indications le pro- trouveront des appareilsd'tlectricit6
jet qu'il a tracd : et des rayons I don't I'utilit6 prdala
Td d'abord vous pourrez voir ble est indispensable avantcertaines
quo I'gcole de Medecine sera situ6e interventions. Je i'ai pas besoin de
ar I'emplacement de St-Vincent de vous dire que cette aalle propre-
Maul : une maison A deux stages ment tenue, aura des autoclaves et
MprMoaUt 4 amphithdaties pour des ptuvea de telle sort que le ia
Ift cours, un cabinet pour la Direc lade & opdrer y sera tout d'abord
tlIn, un vestaire pour lea profes- desinfectl avantde pouvoir pln4trer
SorMet les 601 ves, une bibliothbque dans la salle d'operations. Celle
at d" cabinets pour les travaux pro- ci users place entire les batiments de
ae physique et de chimie. chirurgie pour homes et pour
.r peO plus loin sera le dispen femmes et aura un 6clairage et an
oiro t lea consultations externes, chauffage :onvenables.
deot 1'utUlite e fait pas de doute Un peu plus loin de la salle de
Puiqnll 1era dispose de telle sorte chirurgie pour femoaes, vous verrez
g1 po" chaque cas particulier le avec quelque plaisir sans doute, Mr
m Sets cao duans ane mopi6c le Ministre, emplacementf t d'uone
opopi ou sets soumis i0 un matemite; cela voua rappellera &
S n" paosms.met rapid.. voua don't la competence e.t conuue
6v0 6tre aterapi e- St qui 4tes du batiment, e lauunttes
-- dsas de aIIes d aottaie- oaguqre pour le Progreo
tot la SeeUe. .


Les miurs intliieurs de cet ddi- ,Iorsqu'on prend en consideration,
lice seront unis suns a festons 1COIUJ PrS DE BO1URSE que seulement to o/o du sol de Cu-
it Eastragales receptacles ordnai- ba est cultivk en en canne A sure.
res de microbes et de poussiere. 11 Moins de c/o du meme sol est
inanitquerait q1Ieiue- clise & tons Or am.ibricail 430 ../ prime plant* en Tabac et c o/o en d autres
ces8rvt'ices Si l0ii n ?.-1.5nait pas-.Lui4&..-H4'H .*9*2 to al val. no'" w c
chose nous pari. t eI'ore Irt s ul9ti D. l.t 9:4 9 A 0 ai val. nom product rs que l.s mprisous
1 un pavilion id o l-diatr e. Ut' autre 1). lht. J-AL iiti:191; 6o advAl nora Oa pretend que los camparaisous
coest uno ole prileparato~ie pour D. I 1964 o-) ad vAl1. nom sont souvenir odieuses cest pour-
c'est unu etcol prtin parko.; a ptant qe o D. Iit. 1614 i 4-4 a v.l. nora quoi je mJabsties d'tabr I'tat
possible ils devront tOtre munis d n comparatitde la prosptrit de Cuba
*ertili,.AL l'olti It pri naires' t d'un l eque sur N. Y. I4 olo prime avec la detresse actucile de notre in-
certillcat de )it o l i et I ti, ,r r 1 o- p tfortune pays, la Republique d'Haiti.
.1s devI' o SvL lat! co:.v l.tlile- l'r, ,:Ia t sur '. u :. 5 iI oots L.p Les causes lamentab!es en sont con-
ifl..t desL MiltemuelitS. l de Bl!ets de 5 gou SIt ojo escompte nues h 1as II cst done inutile de ra-
tolnic el eti:lu, ciLatl I it Ni 1 Ool escompt vi .er ici nos crue!s souvenirs. .
savoir il:leiLe ta,,re des inljectio s1 Ouoi qu'il en soit, il taut pour.
hypoderTniiiies-, ein 1til lot avoi!i tant constater fr.ancdh inent. que la
totes les t.,itnaissac.a d'un bouii' DJX REPUBLIIUES Sj tiRS R-pub'iqae des ltitts-UIis, en tai-
garde mial.tle. sant entendre si puissante et gene-
Entili 116, it I! 0 .' s i.Aii pi ); coi-, -- reuse voix en faveur de Cuba, au
plet si li p : 11 avail I:t i pev it ivlon 10 ent critique de la lu'te des Cu-
const'uclioi dl u tin.' clapel, e't ditine t bins contre leurs itnpitoyvibies op-
plariacit i servirait. en in6ine li Cuba et Haii pressures stranger miles it stuvIs de
temps d'.,iuanitraIt.iol, enlin de 1antantissement. Le cri d'alarme des
toutes dtp ,latn-.r d-pot, couisie aitiens a etc aussi etnel du par It
Lctlii'i -uil i' l i' i l SU IE & IN Girand IPeuple .ai ncain II est ventu
L t 1m aI i ',dll ,S tu l s i 'l** ot i il ele ,
attention sp-"i io, cair co sont elles' nous tirer de I'anarchie ditptimante
l|ui inront lt .-sivvillaii e g:in ralel! crte par un trop grand noinbre
I tal s.oin V- I lii:1' c *ntf le. du *ige ral Mi rio \len c.1 est dlu Pret- sur notre propre terror.
Dir'cetetr ule I i'i,* <1, .l~deciiui. ,id.nt de la R'pub'ique de Cuba. .Iainteniant la aRIpubliq u de Cu-
Un.e loIs de phlis ni; s I itutons.qu u'A Son man dat li lira le 20 Mai 1917. bi prp.;r.sse ch ique jour d-avantage.
inous lou.r ide I-l1ir ei.1iit ile sacri- II strait diflic:L d'indiquer main- Son administration est rgulitere ; lle
lice et dt. d (ivonl.-iutit. 'ous ces enant routes les possibilities de lex-res hon
est conlice ddes lonltLiotuiires lion-
batiunitils l1Ii0 jC vions (4 tl,-iuineteFr pepansion com:nerciale et industrielle nites et comnpctents.
seronit elaiiIs i. 1 !lt:cl it6 ett re. de Cuba avec un certain degr4 de Profito is aussi d contours du
lis oitre oi.x r1 I I [ I.,I. prciion II su lira de constater, que Grand Peuple amis icain, aujour-
o iv .tn 'it-i I 1 Ci iiL iti it S a er etirarement un p.ys dans I'histoire des,
coveraL tio libro cij airt ils seroni d-iui que [are des bouleversements
,OU~tl' ,t l ) -- t 1 l 1 l 'O l nations ait pu comm ^'ncer ave: rien,.
a I'abri doe I Licnid;eo et de [oIuvrei ns. d ini, politiques est desormnis fernme en
du temps. pout aInsi d.re, s11on sa position
u tl r t ts oggraplique et son sol come p-it i. pour teacher d'applantr nos
Tout aotiur .1 ce- b; ifAIIts on 011 rapq et s slcmdilfi:ultt s ; et, A Ilexeinple des Cu-
aura soit de plau tt r. des arbres, ports dans la lutte pour preadre un bains. i ous et, le A obtenires ur
class par i.nu .le, ii .g uieront la bon rang parmi lIcs autres nations. biotre sol prsque vierg: ts encou-
vue des imalaules oil in lnie temps Cependant Cub sans creditt, in-I
Iqu i set viroult a ni eisci.ieent des connu dans 1. mnoidc conmmerci.Al-' rageantes sta'istiques ctCe plus
6ludiauts. a rdussi dans un temps relativement haut. point
Pendaitt .1i e > f. ro.it ct s trauns- court A s trouver etn bonne posture, to(so-it de msippor.ine A md'iter ci
forniakioms iI sera de LoLite iutlceasitu et A presenter aux mi rchts du mon- tolle co:it-lporaine a mediter et
d-aumenter lelpersonnel euseignant de des ataires les statstiques sui- dont 11 tlut se souvenir, alin d-en ti.
et detii augmenter aussi les appoin- rvntes rer profit saus l.iusse vanity.
tements. lit come l'a fort bien dit le
Fairo venir die t!tran.er deux ou Commerce lxtrteur, plus de iPrsdet Dl)rtignenave, dans son
trois irofess-' 11s sp.ecialistes, par G. 3 ooooooadies.se au eoUple du io 1-vrier: g II
exemiple pour ia bactt. iologie I'his- Eo0 est age de compiendre que -heure
tologio et la c!>ii mendicale, quel Eportation en des grand devoirs a aussi sonn6.
grand bieri ce se.a pour i'Ecole. 1913 165.ooo ooo C'est dev lacomilaisance de css
D'autre part lorslue :a Maternut4t Importatioi en de est de uiaccori ailsane dve ent
sera installee iI y aura lieu de traiter 1913 13 2.ooo.ooo de voirs qu N eot sortir le resi eent
d'une faCon, spteciale aId professeur Balance du Corn- |de la Nation en ruie, si nons you-
de Cliiii.que ObhsttLri.'ale; it peut en merce en taveut Ilons que le present et 1aveir tine
effet avoir plus de besogiue que ses de Cuba c 32.663 068 soient la continuation dun pass
autres collgucs par le fait qu'il au- nfaste A conjurers.
ra souvent des interventions de jour Bien que Cuba ait une dette plus
et do nuit auprts des parturientes Mlevie per capital, que celle des Etats- J. R CHENET
en couches. Unis, son commerce ext6rieur est _M _
Mais mn direz vous quels sont les Soo o/o plus dlevte per capital, que
moyens don't dispo-e l'6tat pour celui des Etats-Ua;s. II entire et sort Pabst..
creer un Ecole de cette importance. plus de marchandises dans le port..
D'apres les calcul fits par I'archi de Li H ivaie, que dans aucun port
tecle et d'autres experts coinp6tents a icain exce celui de New- Pabst.
il ne faudrait pas moins de cent mille exep celui de ew- t.
dollars (100.0OO) CG nest nullement ,York:
exagere si i'ou envisage les nomn La recolte annuelle du sucre a Cu. The la,,as ilwake Seer
breux ediliccs medicaux qui y sont ba d6passe G. 12o.ooo.ooo
pr6vus. Pour arriver un bon re Celle du Tabac a 2.ooo.ooo1 EN VENTE CHEZ
sultat, je propos-raiss at Gouverne- Parmi les nouvelles cultures telles V
meant d ierite dans ule project de que les fruits de la famiile des r 4,
judgetdo cett,t amlu^o une ^rt^visiou oranges, les Antanas, les Bananes, I.J. Bigio Go
de '0.000 dollars. Pareille sornine oranges, les Ananas, les lananes, *
se repkterait chaque annie jusqu'& esNoix d: Coco et les Lgumes,
concurrence ,Ie l O.OOOdollars. Avec Cuba obtient une recolte annuelle En gros et eu dtail
cette garantie de I'Etat on trouverait 6valuee A G. 5 ooo.ooo. Angle des rues Courbe et Scsars
sa'reinent des capit tlstes pour don Le Cald, le L.acao, le Miel, I'As-
ner imnmediatemuent cette valeur et phalte, le Fer. 'le Hennequ.n, I'Aca- La meilleure e la plus hygifni-
lea travaux pourraient ,tre achev s. jou, le Cei.re etc. rapportent annuel- que de bitres.
plus t6t Si I'Etat veut bien faciliter lemnent enviroa G. 1o.ooo.ooo ______
'exdculion de ce plan iH y aurait de En dix ans les e portations cu- -- *-
quoi l'illustrer a jainais et le pays baines ont angmente de 140 o/o
oenser le bnirait.-r Pour fournir e aet les importations de 82 o/o. La D ts H O
Conseil des Secrdtaires d gtat des erre europtenne ayant diimin6 la
details plus complete, je vous do guerre AIropuenne yant imn E-CIIJS61E
mandet ais en tertninant, Mr ie Mi* recolte du Suacre de Betterave prk-
nistre, de vouloir bien nous ma sa- I.r en Allemagne, en France et cn MALADIES DES ENFANT
ger uoe enUtevue & Mr Maililieno Bgique du marchemondial en x9 14-
oet maot auprs du Comeil d-. Se l$. I, Sucre de Canoe a augmentE a6 Avenue Gr.oire ( Cben d
cretaireo d'Etat. en proportion de la rareti. Come i goire ( i )
resultat favorable A Cuba, sa recolte '
Dan. cote attonte ja vouM renou- de sucre de 1914-15 s'est vendue le cr ltetaIe. doe 3 i I hA. a -.
velle l'assurance de mon profoud double du prix de la moyeone an-*
ddvooemeont. nuelle. soit : Deux cent quarans mil- les lundis ezcepte
Id Diret dwr de Ecol. da Mdd.sk s, Iioe dJ Dollars. CONSULTATIOXs GRATUiTs AU 1*
t Dr W. MNOS Ceute some parait fantastitae. A t srAM TOUS LUS sAs ms af A I ma


W~ACTION ADMUIMSTMLAT1ON
Angle tV0e Rues Fdrou A AmeracamO

Les. ammoercs soulm resua
a 6&.r-AV-uazIHCa:.AJZ vureaux du low"S.
A k'AbadZ .i1ca L.M.%Ivenkc & Cie9. Riac Twactle
A LOWziass: cnes L. %IAvcncc & CO. tj. 32.,a
Ludgate HU
A B&&rNu. cher. Rudolt Mosse S. w ie. Ievusatg
StrASac 46-49
A Nsw-Yoarn Universal Publicity COzuPSBY 45W9
J4 th SNrcC1
Les5 amSDuscits insdrds 041 n0n at sout pa rea~dw

Adbonnaments & insertsorns pyabks iosva'm"


pORT-AII-PRIINCR ( Haiti


L. r IL I ill' I I I



I -


- -- --- ~ w W.2 4


I __ _




Li *MATL


LoNDM AkMA A's


a guuyWW w p R r P ---..V A r.m ....om *;* co
Douitay et Tumnos out &t; co ds.
( Par Sams /i ) 6 marins manquent et 2 des. sarvi-
-- vants sont morts.
0 Ftvrier WASHINGTON- Le se:r6taire Lan-
LONbRES. Les Francais SOnt sing a decla:e sujourd'hui que les
forces de reculer dans la defense de Etats-ULnis pourraient discuter la
Verdun en presence de la grande question A savoir si les steamers
advance allemande; les Teutons ne arms sont dans les conditions d6-
goat maintenant qu'A s msilles et ensives ou offensives.
demi de distance et on: fatt dix mille Si la question soulevies au Comi-
prisonniers. te de la Chambre des Repr6sentants
BtRLIN. Les Allemnands ont larmee active sera 61evce e 537.000
capture toutes les positions francai- homes.
ses. dans la region de Verdun, au
sud de Douaumont. -
BERLIN.- Le Furl ),umawnont a ,
id captur# pai dtie y-auilen frces alte F I s
mandes. Celte itmportlantte eitle forti-
P.e Franfaise d seulemen,t 130 miller --- -
sud de Pars a dtW pris; paer les leu- RENSEIGNE IENTS
tons apres Un terrible asstnt. EENSEIGNEMENTS
Exploit important, aptur,e 'lit fort. M-T; OR OL.OGIQUE;S
met alleman,,I. li np'e iir Verdun,. I BSERVATillE
PARIS. lII 'tr. u / It., (;,,, rre dit' IS L
que lets tale/'mtI. -, it # a -. ,,t ,i.,lentes DL
attagues nord i'enrlii nsa. ,i s soucter iMINA.\llIE COLL...Gl
des sarrifices ',a,,ornex. I.',tiliquet d SAINT-M AI TI Al
Douaumont 4choue noiobjlant atla
fuMs rdt4p4s perles satnglantes. Dimanche 27 I'dvrier 1916
LONDREs.- Le correspondent A
Amsterdam du Centrail .\cNws nous Baroindtre & midi 763 5
spread qu'un t'olent combat entire inium 20,6
les troupes ru,.ses et turques a eu rornp6rature maximum 30.3'
lieu dans la direction de Mush, Adix 24,2
miles de Bitlis.- Les Tures se sont
retires deviant les forces sup&rieures. Movenne diurie
WASlHINGTON.- Les 1liats-Unis Ciel nua.gcux toute la journke.
oat passe des instructions I 1 ambas- Pluic aux environs. Barometre en
sadeur Paje atin de meitie en liber- hausse.
te 8S Allemands, Autri hicns et SCHERER
Turcs pris du steamer amriican Chi-
na dans les eaux asi.inqu-s, si leur L'4cad.mie d'Arl
capture a Wt faite en haute n:er.
VA~,e1aT(,roN.- La qu-stion des L'AcadJmie d'Art don't nous an-
sous-marins a pris u:c nouvelle noncions dernierement la foundation
tournure avec .pparcnce de calmer avec: .\ Normil Charles comme
!a situation an Congrcs apics les ne- directeur, vient de s'enrichir d'un
nations entie le S-cr':.n:.c d'Etat n:ou\el eleve : John Wooton, un
ansing et 1-iamba.s-ideur Bcrnstorff americain de I'O.cupation. II a deja
WASHINGTON.- Br.!ndis s'est de- moule une oreilie qui montre ses
fendu devant le Conitt de la Cour aptitudes magnifiques pour la sculp-
Supreme de Ncw-Youk. 11 a declare tute.
quil n'a pas dctiuit la route. mais Nous pr6sentons nos felicitations
uil n'a agi qu'aprcs que lc chemin A M. Normil Charles qui voit ainn
e fer de Nt\w Haven eut eic detruit. brossir le nombre de ses e61ves.
II demand par consequent sa mise
en liberty sous caution. A IAsile Franmis
WASIIN(,IlO --- Les icpresentants C'est dimnanche, cinq mars, qu'au-
de l'Elecric Ik,at (.ompanv qui ont ra lieu. A lAsile. le bal traves:'i pour
offert le plus bas prix pour la cons- enfants. Cette tete qui commencera
truction des io0 sous-mauins, vo- des trois heures de I'apres-midi sera
tee par le Congres l'annec derniere, des plus brillantes.
ount done avis au Sccrtajirc Daniels 11 v aura une loterie don't le tirage
qu'il serait impossible da.hever les aura lieu le jour mime. Les billets
navires dans le dlaide deux mois, qui sont au nombre de 400 sont
selon le desir de 1-amiraute. fixes au prix de so cemimes. II v
WASIINGTUrxN.--- Les partisans ar- aura 1oo lots gagants. Le gros lot
dents d-une legislation pour empe- est un grand tableau encadre repre-
che: les americains de voyager sur sentant une nature morte.
navires atrmscontinueti :"cur acti- 11 est bien stlr que les peres et
vit6 au Congt6s; aule)'rd-lh une ma- meres de famille ne manqueront pas
Iorite ecrasante cependant des deux de conduire leurs enfants A ce bal
khambres est resolue a ne Frendre costume don't la reussite est assuree.
sucune measure pouvant cinbarrassei Le cares se vender.t chez MM.
le Gouvemnement en raison des ne- Joseph Barthe, E. Dreytus. Camille
gociations diplomatiques pendantes. Borno, Gagneron pere, Hyacinthe
WASHINTON- L'amiral Vmintlow lacob. A. L. Horelle, M. Cripin, A
declare que tout le systime de la l'Imprimerie de I'abeille.
marine americaine est mauvais. II L'entree se fera par la grande
critique to0t depuis l'educatin des barrikre de la Grand'Rue.
officers, la construction des navires A dimanche done c
et des canons. Selon lui, il nest pas
ancessaire d'enseigner les hautes ma- a DeUs le RAWe P
thematiques aux hommes apples A Telle est l'ceuvre la plus rcente A
commander des nav.r laquelle le sculpteur Normil Charles
BERLIN- Le minister de la guerre vient de mettre la derniere main.
announce que le tort du Douaumont, L'exposition en est ouverte depuis
au coin nord de la ptincipale line hier. Une foule considErable de visi-
des fortifications de Verdun a t en- us parm lesquels plusieurs ama-
vahie,hier,apres-midi par le regiment teurs, a etE admirer cc travail ou sa
d*infanterie du Brandebourg et qu t revtle une fois de plus le beau talent
ost solidement centre les mains des du sculpteur haitien.
Allemands. Ceux-ci ont avanci con- Nous convions tous c mx qui
sidirablement sur la rive ouestde la s'interessent i ia Beaute Arstitque A
Momus dauns la region Nord de Ver- liler ao: ateliers de la rue de la
dua. Les plans oftecsifs de 1-Empe- Reunion d'oui its soniront emereil-
mur Guillaume centre la resistance ls.
des troupes trangaises dans les plans
de Wavre sur tout le front de Map- se ir, d r'Eler
pville, au sud de la route de Paris a
Mouse. A la poursuite des Francais, Encore un nouveau success que la
eat reussi. fate donnte samedi soir A Parnsiansa
PARIS- En Chamnpagne, ls Francais par les membres de I Eumor avec
-t pdudlrs daMns la premiere liga de l'aimable concours de Melle Lily
waarbde au Sad St Marc et ont gegud Taldy.
oo yards. L. mrimirs de la Guarre Les different points du program-
Paris aumonc que les Aiemansds eoi- ont etr executEs A la satisfaction
meat lws aUsaa'us uiomle.s prs dik Vr generale. Srir et Daid out EE
dam swaire aurm compu de Iws enleves par Melle 7laldy, MM.Lafo-
acritfices. rest, Viard et Henriquea qual oat
Ln al ques des ,Alleanasds dams proeV qu'ils soot anuas boos acteurs
region de Douaumont out 5. pour rssl. par Ia comedies quoe par It dame.
tat une tnorme boucbar des troupes Aussi ont-ils ett applaudis ate


anemandes. chaleur par tout I'auditoire et a plu-
Le front ile II rvre d D4ee rn ful sieurs reprises.
atWaqui par I ,fanteerie lEmde des Nos siuceres compliments i tous
du suis :e ia .Ale.se MAis t'aSiUwli les interpretes des difitrents r6les
esdaux cjOls. bonba,lJe &cawuid w des deux pieces qui out Ett oenrtes.
ROME- Durrazo a et 66vsae par 1 estclrtainPuop, ui* 0 quoaI
.ls troupes italiennes. it, un thiaeM ug


ffmt#r laJfOa m


Seri-ice postal
Leutrs recommand,,ies en sotiqfrance dA
21 Fi'rwr aIu 28 k-,vricr 1 9!16
Mmne Claire S-'iournk. M~rs Ho1-I~c


march des affaires de la Maiso.
Cfm certl liet' se maintient commepar le passe
la mlme Raison Sociale.
Petit-Goave 17 Fvrier 1916.


rius Sabb t, Eugene Baptiste, Jean C'-,t II. ,il l 11 i.t li a Plari- Mine h BLAISE.
Marie Moise. Mine Vve Auguste sal;ua levat;it 1,, 1 n'l uI.I_ ,.rol-. s
Petit. M. Massillon Phanor. Mrs Du- cert do la sct,"ie a 1 m2 e con- par M -N-
mery Valey. 1. P. Clodomir Surin, Justin Eli. e a par r
Antoine Sergile. L aarition de ai,. uftt sa
Port-au-Prince le 28 fevrier 1916lude0 par 1n1w grande o.vation. Aussi a
Sne trotniipt"reit-ils pas I'at:en'e de I as Qo eSe au ol
Les perCs all"aades sistalnce ve-iie Ia pour enteadre de ecevoi, p
Dans une lettre datee du $ octobre' la ivsil' s,.vanlte. ent de re voi*u P rd
11M H 1 rll ,s ont cI L olporEait le I'd Steatnr un grand aswrtmt
da sp M. Horace Green. correspon- 'nux trio en ,t ,tiil," de leetho- Chaussures, ormes doe li
.dat special du New-lork Evening ve, 1 iorceau principal .q 1i fut ex nii mr tode pou D ,an, El
Post, mentionne e changement qui cute en trois parties et avec inaestria tr" E infants.
sest opere dans la mentalitE alle-1 I.es daiffientt-s autres parties du Entants.
made, A la suite princiFaleinent des rice lwogriatintIi furint enlevtes
terrible pertes subies. auxapilaudissements frenetiques do
a Les pertes allemandes, crit-il la salle.
furent de 61 955 pour la seule se- En dehlors du jt il'eiasemiible qui
maine finissant le ior octobre. En itait paifait, Io** ttrois arites out e
d'autres terms, plus de 885o ciito-lr Ia ti," tlInervs lltl t I at iitoire oL
yens allemands ont ett, chaque jour, Mne Clara.t l-x.cs it tt te son LE PLUS PUInSANT An
tues, blesses ou fait prisonniers pen- zaat .sNh/,o dot \'an ;.ai s. r .-o Nu- do ,a..
dant les sept deniers ijours de la .\lr Gabuielt di rb,, dan 1i amar r)tru Am itb.ntneM.nt. t.Ws eurbas
guerre sur le front oriental. Comme e Sarasaat,. nmorcta.i. du ,1. exe t ,.'fsa ,,
il faut A tout le moins une semaine cutioun tit-s dillikile, a captive I'as soa.ja 6&am
pour compiler ces lists sur les rap- sistanco. Indipe-M*able senate ee
ports du front. ces chiffres ne peu- La Poulontise' d.- CIhoti.i, pIiece re- aSa wIa weafrom e S eme-S
vent avoir iucune relation avec la doutable in >e.nati iachli et subs- **u* "******* e V A *se-"" *m
grande bataille de cette semaine du taltiel, rfl t.excult-e avec uwie par- Asd..tUr.tmm. ft.aEw s ,l,
front occidental ou la nouvelle often- faite III tt,' Iaar ," -E't A m"4AML A 111
sive anglo-tran.aise a. dit-on, coclat Mrs d, l Orb et l'r lso-it dt-ji -
Al d assez conum; et leair elo-3 n est
aux Allemands trois fois plus de plus a faine I f
pertes que pendant aucune autre Quaijt a M.ni (I ,,ra IRogers la l ge HoandlM
semaine de la guerre. violor:celist'., elle s'e-t revele liier
a Les listes des sept journees du soir an ,,;)l" po-an-,'incin une
21 au 50 septembre n'etaient pas artiste diatmn;uee, prtifaiteneiit mai- Le SIS "CALYPSO*. cag
au-dessus de la moyenne des deux tresse de so, instruments. vrenant de New-Yoik. est attended
derniers mois; cdans chaque colonnel En soinint., on e-,t sorti enchanlt xer Mars A Port-au-Prince.
ilyavait 12o noms. Le 3o septembre, de ce r. tal artistique. |
parurent 72 colonnes de noms., PROCHAtNS DEPARTS DE NEW-YOMt
accusant un total de 8640 pertes ;
le 29 septembre, 6o colonnes avec -Le SIS ORANGE NASSAU ,
72oo00 noms; 28 sepiembre. 900oo0 Remplacezf tujours 'A 29 crt.
noms; 27 septembre, 8625 ; 25 sep- *r-u,!e de Folede Moruem Le SIS a ATLAS a, cargo-boev
tembre, x zo8o noms; 24 septembre, xo mars.
8810 ; 23 septembre. 8700. Le SIS PRINS FREDERIK
a On rapporte que les Prussiens A V DRIK G, le 21 mars.
eux seuls ont perdu plus de 2 mil- P I
lions d hommes jusau- aujourd'hui I PocHAs DPARTS POUR N YEW
Dans certain cas, es companies. todotanr.que pnc .
meme des regiments enters ont ete i i Le SiS *PRINS FREDERIK
anEantis. Voici un example pris au S anee.cuf U TV"" *' DRIK i, est attend le Mars A
hasard : la ;e compagnie du 6je re- u 01mia si ea l au-Prince, pour partir le aM *'
giment de reserve dmintanterie prus **U V*, A "a-* V *EA via Gonaives, Port-de-Pais et
sienne a perdu a46 home sur 21o, a. 4A 11, 4aNiOa, PMAIA Haitien pour New-York.
son effectif de guerre. AUG. AHRENDTS, A t-i


TELEGRAMME TURNURE


NEW-YORK


BITE r139


64-66 WALL STREET


Lawrence Turnure & Co

New. York

awn q iez.

Depts et Comptes Courants. Dep6ts de Valeurs, nous chargeant de percevoir et remettre -l e
et les interts.
Achat et vente de Lettres de Change. Encaissement de Lettres de Change, Coupons, etc pour aot
clients. Traites. Palements par telegraphe et Lettres de Cr&dit sur la Havane et autres villes de Cabli

sur i'Angletetre. la France. I'Espagne, le Mexique l'Amerique Centrale et lAmErique do Sud, etc.

NO S SOLLICITONS CORRuSPONDANC

Correspondants :


Banco OorosciadodPuerto Mioo
ME93XIQUE.- DanacoCentral Mexcano
PAIS o-no& co, Banque Fxraiae &
'ah Lmim JntSto~ .m Ld.


La Havane : N. Gelata & Oo


a pour le Corameroc et l'IndustrOi.


f


---------- .- '-
UartiMs que nous avons applaudist Au 22 noven.bre 1915. le registry ( Ch ngeVte .
samedi soir. A Parisians, ne man- lofficiel des perses de farm&e alle- .
quut pas de nous regaler, de temps madee accusait un total de 3700 ooo 00, d
*ea emps, d'une aussi belle soirte. Itues. blesses ou prisonniers. PouI
les 22 premiers jours de novembre, Ep-etic ioderw
Le ivean jige de Pail de la jd'apre's d.s nrsg'. nt s puisIs a
swliei K otla m oeme ore,i LS eteiics se soeni i5$, Grand'Rue, vis-A-vis d
C'est Mr Alcius lysiua qui a etlCVts 4Si b 'i homr.s I.: I our. Poste. transltrze de l'autre <6l4
noIned jug,' de .aix en la section a GiandRue. prtsquen fice
Nord do cette ville en replace Nitelle i i. main Nortz .t Cafe Defcix au
rent de J. H. Hudicourt decJd4. I .
II a prtd erment en cette quali Pcls JN BI:C.. .A N.o 65, Ilee Rp.palkain.
t6 & I'audience du tribunal civil del l' p :ti .c JL.ul 1a-nI log-1
ce jour. temps ur. I.n s,.ra morte !
Mr LyRius eat licencie en 'Iroit et Le .,: Ur LC tCre .L.u\ Inous, m1ai'
avocat. I east done qualiflh pour je sera~: f Iis Cmmetrcial
remplircette function qui rclame 11i n-a jlai- que des descendant! Le public ct le commerce
de la competence. en ligne co:.cra!e a. avisds quc la mort de Mme Th.M
II faut easprer qu'll justinfera la e Marguerite Dominique n'ap
conflance du Chef de I Etat: er arguun haerte ominiquemnt nap
-r-M. tera aucun changement daas


AV ommmal" ---


U