<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02545
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 26, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02545

Full Text

- U.; -


*1 imi5:iiEWU3E


ba"d2 36 MAW -


aft"A6IUAR


OSTAUPDINCK
Iics 0a 0 0 0 a


A)W rasA l b MA' a -


0 0 0 0 *
ETHANGER


S


L00
5.00


0: 2.20
. 6.00

G_ ..OC


OUOTIDIEN


PORT-AU-PRINCE ( HaItI


aMDACION ADMINISTMATIOM
Angle do* Rues M~ou &A Aenesiflbe

Lmeneam aescest alrepues
AFft -A9-u~aauCI:AUa har*MSsdo. 60sI
A PAM6::nrcx L.Mavencc %a-e,, 4--Tr~rbW
A Lows...: chea L. Maycu-e & 9 31
Ludgate Hil
A Ieauist. ches Rudal: Mosuc : leas~
Suasse 46-49 --
A S3w-YogazUniversal Publicity (Co'n Pay.' ..Win
54 t h Stee
Las Magusiu itaindr" O a*MMans cu'p as :nadas

dboasMmepts & insertions paygj .e d a


Deux Ripubliques Smurs




CUBA ET HAITI


Un phnomita e cosmique a fait minister leuis propres affaires. Ces
miir du load de la mer des Antil- deux jeunes nations ont cependant
IMdeux ties merveilleuses : Cuba et donned suffisaniment de preuves de
Haiti. Les montagnes pittoresques leurs aptitudes sociales. de leur de-
et fertiles. qui parent ces deux jo- vouement, de leur habilite, de leur
yaux des Tropiques, attirent I'admi- bravoure en combattant dans des
ration des tourists venant hiverner conditions toujours disproportion-
dans leurs climats. Les planteurs ac- nees des troupes disciplinees et
tits, qui arrivent de bien loin pour aguerries.
exploiter ces terres ficonles, recol- II taut admettre toutefois que la
unt en abundance les fruits de leur R6publique de Cuba, au moment le
abeur. plus critique de sa lutte gigantesque
L'ile de Cuba tut pendant t6ps pour I independence, aeu la faveur
Iongtempe negligee par ses oppres- dentendre Ia you puissinte de la
urs ombrageux. s la consiraitgrande r6publique des Etats-Unis
plat6t une riche pribende de la cou- s'lever parma les autres nations du
sonne d'Espagne, ou seulement une monde et proclamer : que dile de
colonies propre A doter de riches fonc Cuba sa voismne serait indpendante.
lions le cadets des grand dEspagne. Apr6s cette declaration solennelle,le
Les populations de tile, tail labes gouvernement des Etats-Unis ordona
t corveables A merci, y vivaient au navire de guerre K Le Maine" de
psuvres et d6laissEes de la fortune. rendre une visite amicale et officielle
Le gouvernement espagnol ne ten A la Havane ou ii arriva le 25 janvier
ta jamais les measures les plus urgen- t898.Les formalites d'usage aya.it tEi
us pour am61iorer la condition des replies, "'Le Maine" fut conduit au
infortunts cubains. Influences par la mouillage par un pilote espagnol.
routine et I esprit du lucre, les gou- Mais le Sj FEvrier, ce navire de guer-
verneurs de ia colonies se laissaient re fut soulcv, de 'eau par deux ter-
persuaderqut les moindres stformes libles explosions; il sombra rapide-
kdIamte par les Cubaius seraient meant avec la majeure portion de son
satm eprience scabreuse. equipage. La vraie cause du disastres
Le despotisme irrefl&chi des Espa- demeura un mystire ; mais le s-nti-
Nols fut donc la cause de nombreu- meant public aux Etat-Unis n'a la-
Os rAvoltes. Mais A la suite de la re- maiscessA d'attribuerla disparitiondu
billion de to ans, de 1868-78, et "Maine" A un crime de source espa-
apres la revolte moins important de gnole.
3M6. legouvernement espagnol pro- La consequence de la perte du
Alt solennellement d'accorder cer- "Matne" en rade de la Havane de-
aines concessions pressantes. 11 nc- vait iuevitablement causer une guer-
acutla amais ce te promesse. re entire les Etats-Unis et l'Espagne.
La lernitre rebellion eclata en Le ii Avril, le president Mc Kinley
09S. Elle fut principalement dirigee adlessa un message au Congraspour
Vrd'illustrespatriotes. tels que :- exposer la catastrophe du Ma ine
Marti, -ap6tre cubain. Ma-ximo er le 19 l'assembl6e vota la tucre
imez,Antonio Macceo,Calixto, Gar- ave l*IEspagne.
et beaucoup dtautres chefs i ntre- Aussit6t que le gouvernement es-
*des. pagnol recut notification de 1'6tat
II serait trop long de retracer ici de guerre, le general Ramon Blanco,
leripeties tragiques de i'epopie capitaine general et gonverneur de
de Cuba Cest assa bien une bh toi- Cuba, adressa des propositions d'u-
e eclatante d'h4tolques c sans-cm lot- union entire espagnols et Cubains
tesa combattaot par months ef par pour uone defense commune, et pour
vaux sans trve ni merci. asfin de repousser lesenvahisseurs americains
snquirir leur independance. Its du- au general Maximo Gomez, general
t abandonner leurs foyers et lemrs en chef des troupes revolutionnaires
illes A la discretion de leuars pX!- Cubaines.
teurs ; et its repousskrent, mal- Voici la reponse memorable du
pcela, routes les propositions de General Maximo Gomez :
promise offenes par les getnraux
nols. Ils prefer rent poursuivre Au Capitaine-Gentral de l'Arm6e
victoire complete ou l'extermisIa- Espagnole.
: la uabfhee ou la carabine en
'na ap. Don Ramon Blanco y Arenas
On a beaucoup agumentl pour
ontrer que les bains et les Monsieur,
tens apres avoir pris rang parma
nations- ne sauraient seg-ouver- Je suis tonn6 devotre proposition
r Quelques uns des aupa ments hardie, en recevant de nouveau vos
Sont une apparence veritable: tentative de paix. quand vousan'i-
as plutpart sont plut6t sp6 ieux, gnorem peas que cubains et espagnols
sets i plus amples discus sions. ne pourront jamais vivre en paix sur
temp vicnt seas cesse cot robo- le:sol de Cuba.
de preuves contraire kse pr emik- Vous represented sur ce continent
assertions. On ne peut docic pas une vieille monarchic discrEditee,
Oaner irrn ocablement deux alors que nous combattocs pour un
peoples en evolution vers le principle americain: le meme que
.r ocelui ae Bolivar et de Washinsgton.
Acne rtpabuque en Amrique Vous dites que nous apparenons
f Ic plus de courage et plus A une maeme race. ot weas rinmvitez
p verance a*'Hair et uba A combattre Ienvahissear tranger;
r.les .libert.Lea taitiens etles mais rous comeues encore une
6taient redluits A Iindience merrar ; car ccte direce de g1ang
remsU es plus grand nombne dans gt de race n*exile pe.
B alT pa Ier o* ppn ersl ;| Je mn cros qu'en uae ulte as.
.ISVmlm paw os.gon d ap &i ad-i rbhsin Uf. ly -MMJI *Sr *


de bonnes et de mauvaises nations;
jusqu'A ce jour I'Espagne a figure COUaPS DE BOD URS'U'
parmi les mauvaises. En ce moment -
les Etats-Unis remplissent envers Or am.ricain 4S /' prime
Cuba un devoir et un acte dhnmr.a- D Int. dHii :926oa l. nom
nite et de civilation. Depuis I 'ndien D. it. 3laiti 9iI 6o ad val nom
savage jusqu-A latiglais blarc et D. t, 1914 G.A. 40 ad val. nom
ratfine,tout homme selon moi adroit D. lIt. 1614 (11, 40 ad val. nom
au respect, d apris son honnctett et d' i i 1 C4.oad val. now
ses sentiments, quels que soviet le Cheque sur N. Y. 4 olo prime
pays, la race ou la fci aux quels I 1Ch6que sur Paris to olo escompt
appartienne le regaide routes les na-iTranfcrt sur Pai oo cscomp:e
tions Ace point de vue; et jusqu ain- lils de s out iolo escompte
si je n'ai que des motifs d'amiration Nickel i O lO escompte
A l'tgard des Etats-Unis. l
J'ai ecrit au President Me. Kinley i
et au G&niral Miles, afit; de les re-
A i


mercier ue intervention amricaine
A Cuba.
le ne puis voir le danger de notre
extermination A Cuba par les Etats-
Unis, come vous l'exposez dans
votre lettre. S-il doit en etre ainsi,
1'Histoire lenregistrera.
En ce moment, tout ce que j'ai A
vous repttcr, c'cst qu'il est trop tard
pour ros deux armnes de convenir A
une entente quelconque.
Agr&cz mes salutations.
MAXIMo GOMEZ


I U'clOSI..


Pabst...

The famous lilakee Beer
EN VENTE CHlEZ


I. J. Hilio


'S Co


En gros et cu detail

Angle des rues Courbe et Cisars


Cemirle et lslpecfli des bmms
Le Aapeur *Nicholas Cuncoade la
Ligne Raporel,* arrive le 24 fevuier
courant, ayant laisse New-York le s6
du m&me mois, a appertE pour cinq
ports d'llaiti.
* Deux cent quatre-vingt dix tonnes
i8joo de mirch.undises di"eises ainsi
reparties:
Port-au-P1 ine ,a 181.77
Cap-Haitien 3 .01
Cayes S. 7
Petit- 0oAvc iS )1
Saint-Marc 4.92


TotA.! a290. 80o
Port-au-Prin,:k le 2i tcvricr 19t6
FiamnatIles
Nous avons ivs;u du M6le St Nico-
las le faire-prt des hanpailles de
Mile Eh'ire Pie, re-Louis avec Mfr PauJ
Roche.

I..;I fr dIe re (soir
S",ra vr.i.,i t,;illante C".-a. i
'Yet ''./' r v se,.!' Z eIC
In:eu ': l prei e'r- f.is.
I).sons ';. ,: i inou-ou antt sera
p ~t J ii. rie.zu de plus
d'-,opii l ;t /A .. d AnJrc Picard
ot Maidamn,: i ,,.\MM. Apih. Hen-
OU X. ld I- i- r' .. ..


Le I lui!lct 1898 I'amiral Cervera riqu ez et i. e V i tont, sous una
perdit toute sa flotte A la bataille de La meilleure et la plus hygiLni- forne nouvclie, valoir leur talent
Santiago. Li destruction de cette tlo- que des bi&es. artistique.
te atlecta protondiment le moral des Rendez-vous done ce soir 4 7
troupes cspagnoles A Cuba. A .__ heures A Parisi.na. -
Le ler Ociobre un protocole pour Nous rappelons au rublic que Je
I, paix fir ic:ept6 et signed A Paris ; F ai tt D iv ers 8 ideau sera lev6 A s Awes price s
et le to Dl:embre 1898 p.ix ats omme A la premiere representation.
conclue entire I'Espagne et les Etats- -- En cas de forte pluie de 7 heures
Unis. I RENSEIGNENENTS et demie A 8 heures et demie, la
LEspagne avait exerce une sou- *ET O ILOGQUESL te sera renvove A une dAt ult-
veraineti absolue A Cuba pendant LT-eOi-OLOgI ieure, mais prochaine, qui sera fixde
une priode de 387 ans. Le zer Jan-; O[SEllVA.'ruOull lundi.
vier 1899. apr6s 1'evacuation des DU
troupes espagnoles, celles des Etats- .MtAlNAl.t CIOL.i.GE Ie rappel de altarhes na:ial el
Unis et, danrs une certain measure, SAINT-MARTIAL mililaire allemands ami xtlals I ui-
celles de Cuba aussi. occup&rent tou- l. ouvernem, ,t .,neic.i .a cu-
tes les positions de IT'e, afin d'y Vendredi 23 lt evrier 1916 I et obuentu do g.uivcrnelnent
maintenir l'ordre et la tranquillity g1 endt obte l r i igmlmt vrnee du
pour organiser les departements Baromintre midi 7.0 ,lcinid c rpl i il. du
administratifs d'ungouvernement li minimum 20,8 capittine Bo-. iat.titc .to Ple-
beral. Temperature maximum -.0 atdiach d milita.ir .llmavond. desor
En Juillet 19oo, le gouvern-ur mi- m att c militair.e i sur le terri-
litaire am.ricain A Cuba decreta le*- mais tnaccpit.I'lls Pr suite tderi
election de d6lgues A une Conven- Mo enne diun toie des itats- :uis, par suiem tede
tion constitutionnelle. En Novembre Ciel clair ia matinee, couvert l'a- HI- gait 'de leurs gisemeits en
suivant. ces delegu6s se r6unirent et prks-midi. Pluie A partir de 5 heures. matiIre naval c I militaite. Cette
reditgrent une Constitution etablis- Pluviometre 7 9 mm. decision a .t6. .rise A a suite da
sant les relations A exister entire Cu- Barom6tre en haussc. La depres- process de la l'ainburg-Aerika Li-
ba et les Etats.Unis, et les tormalit6s sion A l'ouest s'est comblee. nme, qui a r"vdl a part directed quo
dlectorales A templir pour l'*lection J. SCHRER prirent cesm ants diplomnatiques
des autorit6s Cubaines, et pour la fa- ansies complots machines contre
;on de letr transf6rer constitution- Coeert-Elie a security am4ricaine par les fonc-
nellement le gouvernement deCuba. C'est dernain soir, toujours A Pa tionnaires sup"nieurs de a comp.
La constitution Cubaine a et re- risiana, que sera donnd le second gne de navigation .cmand. mn
digec par les citoyens les plus nota- Concert-Elie. Nous engageons tous jury de Nes Yo"k a codamnn
bes du pays, et d'apris des principles lea amateurs de musique savante et quatre de ces lonctionnaires A un
semblables A -eu de ila Constitution d61icieuse. tous ceux qu i savent ap- emprisonnement d un ani a dix huit
des Etats Unis d'Amirique p6cier I'art dana sea -nanifestations mois, pour avoir ravitaille des na-.
des 24 Fvrier 1902, Mr. Etrada le plus levees, & ne pas manquer vires de guerre allemands au large
PaLe t 4ut eu Presidento de. lRa au d'aller en foule applaudir les musi- des c6tes am&ricaines, en obtena'nt
Pablqu d Cuba deps 20 ens de grand talent qul s front des papers de bord, sur de fausses
oblique de Cuba entendre domain sor. declarations taites aux autoritis du
decette meme annee le control des On ne regrettere pas lea heures art t de la douane de New-York.
affaires dn gouvernement Cubain est agr6ables que loon passer A Pari- oat etabli que le capitaine Bov.
livre au people de Cnba. mana. it a 6t6 Etabli que le capitaihe Boy.
Mais dendant uple d court priode,an. On arait distribute douze millions
Mr. Charles Magoon tut rnommd gu- .L'Afn di Jounalk francs pour organiser cc ravitatlle-
vern.ur provisoire de Cuba, afin d M. P6tion Delbeau a 6t6 condam- ment et d'autres entreprises de m4-
concilier les parties politiques en de- ne par le Grand-Pr6v6t 500oo Gdes. me genre.
accord pour election presidential damende pour -un aricle public' Par ailleurs, le gouvernetent
aprd la admission depMr. Estrada sous sa signature dans le journal americain a lance des mandates darr&t
Palma et de son cabinet. taHatis directeur, Laventure. Cet ar- contre le capitaine de cavalerie alle-
le g enral ose Migu elaGomez ut. tide prend violemment A part made, Wilhelm von Brincken. 4t
elu President de la Repubhque le 29 Monsieur Elie. Secretaire d'Etat des contre M. Robert Capella, agent do
Janvier ia ; et une here preas son Finances et du Commerce. Ia compagnie de navigation Nord-
installationl ,ou verneur povisoi- M. Delbeau qui avait 6t6 arret6, Deutscher Lloyd, accuses d'avoir,
re smiricain l. o Magoon et mss at- ayant vese- les Gourdes d'amen- A San-Francisco, entrave le commer-
. .tach ,quittirent Cube sur le nou- de. a 6t mis en liberty ce des itats-Unis. Etfin :es fonc-
tsches qit-;ret ....... s ""-lerno;+tionnaires americains ont envoy an
vean navire deoguerre I Maine Le celo d Waler onipartement Aaitat i ashington as
don't le nom rappelle le souvenir de Durant l'absence du colonel Wal- -rt, aprs euatte faitet
la catastrophe en rade de La Havane. ler rti par le aTennessee. pour rapport. aprsnt tqu te faite asu
lea atis Unis o&d ii sjournera trois place,*tablissant que lAlleina s e a
LJ. CLEN semaines, le lieutenantcolonel Loo epe.e au Mexique lin.
a 1t coomnaandement des forcesdd dollars pour fomenter la revola.
(A4 wM) roeopuioo en HaitL. ltion du general Huerts. L'opiies.


lt


ink mob;


I m m


I

\




~.IX MATI -

tabmaqe samricaine ese nanime A certine nervosi:t c ait ath maifes- ii Co r.M -------- e
inir ces machinations allemaodes tee bier per tous ls Franais. An- ............ &
et A esiger de shvres sanctions. jourdhuta a confiarce est compltte- Le public t le commerce soot
met revenue, en raon d comm avis sque la mort de Mme Th. Blaise Donrnez a vo EMfants I
*T-,.-. me ,t.re- niq enuoeren tr-om ues ve-nU D nie Marguerite Dominique, n'sapor-
Ol lueom*. "enconrageantquo styea tera aucun cha ngement dans la
ADIENC DU 2 FtVIER 5 ourer ls Alemand ki te marche dces aftaires de la Maison qua I EM ULSIONMU
Prisdenc du Vice President Ansel- us, in ohe la bataillet 4' dkilotp- se maintient come par le passe avec -
me. pe depuis deux jour -. Ila m~me Raison Sociale. i (A Huile de Foie do Moruc)
Arrtlsrcdus: Celui qu case 'LeE:ho de Paris* exp'ime sa co- Petil-GoAve 7 Fkvrier 1916.
.rlnnule le |ugement sur xppel du fiance de la ia;on suivante : a Ben Mme Th BLAISE. ContrC la toux et le croup .
Tribunal civil de IEr SJuillet i9i centre Sv*raM.La*ti qui est absolument sans pre.tdent .. L- Contre affections SCrofuleu i
et sau profit des consorts Larrieux en ce qui concern l'action de i'artil- ...
Guillard. et renvoie la connaissance lerie. I fait qu 'ennemi n'avance A vendre Pour les enfants rachituques
du fond dealaire au tribunal civil pas, constitue dija un brilliant succ6 Une collection relive des ouvrages Pour tOS les enfantS durant la
1,. '-.- -. .-- pour Ia France. Le Kromprinz ii s- de Faustin Helie comprenant : The- -
@o C.elt qua case et annue l*es qu*ici na pas obtenu un* seul avan- crie du Code Penal et Instruction Dansa tfolei IQf ee fia 1Mie --1
iugements du Tribunal de Pail. tage important et n'en remportera timincle. Ole
section nord de Port-au-Price ceq- jamais ; car si son offensive nest pas "_' -
des los 9 Fevrier et 2o Avril 191S. dtjA brisee, il a en tout le tempsrde S'adress:r A nos bureau. ..... .--...- .. ----- ----
cntue Rodolphe Munro et *a la- comprendre que ses troupes luttent verbal en date tit vingl et ,1 D- I m
Wtet de I lio Ricot et renvoite la centre une opposition plus terrible cembre mil n uf ce..t q<..inz,.; JLIg "M
cause. et les parties ,pr devaet le ,mem qu'il ne la supposait. T t La dite venme so fer ni lto -te,
tribunal de paix de la section sud. La plupart des critiques militaires. U tMsoUt ponrstuite et ili~eYse f d.e Mr AIhl. .
Jo Celut qui declare dasutld ne peuvent arriver A croire que les 7r efBlte B.Ollfo Thdard svyli:- dt linit tle lu faallite Le SIS "CALYPSO". cargo-bo
-.it et lbh. Lavial dechus de- leanr gen6aux Allemands soient capable Ot t. L4oon Chalomers eit patti le 19 cit de New-Y& p
pourvoi exerce contie le jugement de commetire la faute enorme d'es- Vient de recevoi; par le dernter Pour tous satres ren-;s n:iie"-'1,ts, tous les ports hartiens. exceptiAqu
sredu le 12 luillet 9s par le tri- sayer de prendre Verdun d'assaut.lis Steamer un grand assortment de 'adresse ,otaire i ITIs P S DE NEW-
buoas civil e16r6mii en faeuOr de font remarquer que c,,le vile, ou se ,haussures, former de la der- 'es ou & Iavat P POti iLPARTS DE NEW
SFernandez. : Philip ha- trouen actuelement des troupes i, mode pour Dames, ommes Po.t-au-Prinice, le .. ,v e o Le S1S ORANGE NASSAU 2 ,,
Aflaire rnendue Pl: i Paple ITha- fratches, ivaluees A plusieurs centai-& EnfanS.- LLeL'Cj, O2 AGt.. .j-, ,' ,
inw contre Nicolas Gaetiens..Mon- nes de mlle hommnes, est detendue L S LeA TCllS'Allr 29- crt.
sieur le Vice-President Anselme en- par les canons les plus modernes et Le SIS ATLAS a, cargoboat,
tandu en son rapport, Mes Nevers les plus perfectionnes et ou il se _... ... .... --nr o mars.
Constant et Leo Alexis en leurstrouve des stocks de vivres et de mu CT desss del ,pr Le SS PRINS FREDERIK H
observations, le Ministi:ere public a. 2nuons presque illimites. Les prix sont ainsi fix6s, 20 cen- T a dses de la i pri DRIK ., le 21 mars.
conclu A la cassation des jugements 11i declarent qu'aussit6t que 1'ar- times le tour, ( la semaine ) jo cen-na En verti d'tun jngeoiet ri t1 ibil-
attaques. me du Kromprnz approchera de la times le Dimanche. nal civil de ce resson t tii date du i ROCIlAINS DPARTS POUR NEW'YOtB
forteresse, il essuiera sans aueun dou dix-sept Novetibrae il onf cent
N'crelegie ,. te une dfaite complete. Si Verdun quinze ordonnanit a voie au-des- Le SIS .PRINS FREDERIK HE
Le courier d hier nous a. apportE disent-ils encore,nest s lobjet de TEETE AUX ENRtFS i .e ea St i e I 'R rK atendu A lacmel vers le
la triste nouvelle de la mort digptre cotte terrible offensive, quel but se ape TE AUX iE HRFS he t i i t oiourant.
ami Luis MATHEY, decEde A Mar- propose la vaolente offensive des Al- En vertu d'un jugetnent du tribni dant de la faillite Lon (lrs. AUG. AHRENDTS, Agl
seille. le 16 Novembre dernier. Luis lemands? Ouelques personnel voient nalcivil de ce resort en date du et ad la re faiite d sietir A1.l1 Thi.ti ard
Mathey i longtemps repieengI la dans le duel d'artillerie qui a com- quinze D cembremilneufcenteuinze syindic dlinitif de lit fiillirt, :iAvant -
maison Faibank et eut 1 occasion menc6 hier. dans la region de Woe- enregistr6 et A la requdte du sieur pour avocat coistitti=',M l.t= Ti rl'd i
de fire chez nous de nombreuu sk- vre et autour du village de Frome- Abel Theard, syndic dt0initif de L avoc election de. doiniu-ie an cbiett RapOrelSteamship I
.9tUis au coursdesquels il suts'attirer sey, les signes d'un essai de percer les faillite L on Charlemers, ayant pour du dit avocat. I-rad l1,, No 1 R r7t i L ne
uh nombre considerable de rsympa- lines dansle but dc turner le flanc avocat constituc Me Luc Theart,avec sera vendu au-dessoisi d.- it inise a,
de l'arme Francaise mais le crit,- election de domicile au cabinet du prix prtcedeniunelt de in.ill,. d llars Le steamer NICHOLAS CUN
La mort de ce parlait gentleman que du "Matin" declare qu'il espeu ditavocat Grand'Hue,No 174, il sera le mercrei que l;ai coiniptera pre- cst atndu du Cap. derr.ain 24 F
Laa regrettec par atus ceux q .ntnqueale d 1 tennema puis-e srieu- uvendu auplus offrant et dernier nmier Mars p'rocham: a (ix iiiihes 1,, vrijr dans la soiree. I repartira p
oanu c temhrament droi t cement ee chriseur, le mercredi que I-on atineni le .t :, s bleb!em ent samedi 26 courant
nu ce teperatdroi tcsementenvisager e tlles operations comrptera huit Mars prochain A trois de le Stirtd Vili. -t,'4. ves. Guadeloupe et Cien Fu
tmur noble. Mathey aimait bipa oup A cette kpoque de Iann6e, en raison heures de I apres mnidi, en I'6tude et Port-au-Iri 'im le d:t imrli.le ie- (,I-
notre pays et ne perdait aucun oc- do terrain marEcageux de la region par le mintstere de Me Astrel Lafo tue a L ,i de Cl.hose.. .,,s l. s -(C L
assion de nous ditendre a. l'Etranger. de ia Woevre. rest. nutaire A Port au-Prince Ivirons de cette vill., i,, l nldanlt doe Raporel Steamship Line
, Nous saluons avec le plus pro- Le general Berthaud ecrivant dans to Un emplacement sis A PI'tion- I'ancienne liabitatiu.n laste~zn, mnc- VicTroR GENTIL
.food chagrin la disparition de note le "Hetit lournal- dit que quoiqce Ville. rue Clerveaux No 10, mesu- sura"t cimqu:t i. Is d "' ta.uIe
sympathique ami trop t6t enlev& A I'armie du Kromprinz ait eie tenue rant soixante pieds de facade sur sur la rue I.allpilr ci.ruaito l;idi -, --
motre affection. en echec et ue Iissue de cette ba- cent pieds de profondeur borne au a.u c6t oppose, ain ud sur cent, ..
Sle seme e nord par le Nu 14. au sud par le ciquante piedsli de profondetr. le r,
Les funNrailles de Thbli.no, u-t -- tal sm vi e t o 18,N iest par le No22 et I ouest quel inaneull le t. a ai r ri hir rgi -Debisl e
deesu ds Fiancais. il est Evident que I Al- opar la rue Clerveaux. sur larise, pr a pac 'uisite Lalle. a iSn l m ttit .r Chirie-Deillisle
eruau, ducudI ce maini auront eu lemagne atera lusqu au bout pour prix de quatre cents gourdes ci g.i) Plouest par is leste d.. laIn )pri tlei
remain A o heumes du matin.-- Le s'emparer de Verdun Tout le de- r 2o Une propri6te fonds et batisse, Pierre l.alleur et a I est iar. Alexan- iPosl Graduate of Philadelphia Da
convoi partira de la maison mor- ntre, crit le gnral Berihaud; le se en cete ville, rue St-Hono' dre Villeioint suivat ilan t ros, tal College.
tuaire sise Poste-Marchand No 5, Komprinz a des millers de troupes de la contenance de treize pieds de verbal d'arpnltage de G. lrunmo, en
pour se rendre A la Basilique Notre- de reserve, d'immenses eflectifs de facade sur une profondeur de qua- dadu dut ioa Juit inil tieif cent Dc rEtour A la Capitale annon
Dame. canons de tous calibres et des mu- rate et un pieds au cot eat et se t. ses amis et a sa bienveillantcli
Nos condolEances A sa Veuve, A nations en nombre considerable qui t ante-neuf pieds au c6td ouest, le Ia dite vente se fera aux it (uite tele qu'il reprend la direction e
ses enfants et A tous les autres pa- nont pas tt amen6s 1A sans raison. tout born au nord par Is date rue pourauite et dilige ice do M Abel on cabinet partir de vendredi
rents du regretit difunt. Nous devons conclureque labatailleSt'Honord' au sud et it louest par Thdard, syndic ddhiiitif de ia faillite1 Fdvrjer.
nts u regret un. evon nurr ue erdun, seaillels pou iBoube et t I eat par Villa Lon" Clharlmers au dessous de la ITravant delaires less geT res
NI velle eI ms quo se liver a autour de Verdun, sera Violette Ambroise, sur la mise A mile A Ii Exxrpelirs sTavi
nIvele la onue et terrible. prix do cinq cent. gourdes ci g O. Pour tous autres rensc ienents Travail soir r^ *on I
Pourquoi dit-onMue le com n a dEclar que les troupes Fran-, prel csqui cea dites puroi6s e dresser atu iotaire Suirad Va, r avail soif6. prix od
nPourquoa ditionaue lercomn e aises oat enlevE A la poine de la comportent se poursuivent ets 6. d6positaire dti cabier des charges Con8ultationl s
Poo'en va c -ce q uand i ne munrch baionnette, pendant le premier jour tendent sans aucune exception ni ou & I'avocat Iioursuavant. 8 h. A 12 h et 2 12 A 5 h.
Temp echien, qu'il n'y a p? t do la bataille de Champagne en Sep- reserve, le tout suivant mise a prix Port-au-'rince, le 2t Ftevrier 1910. 114 Rue du Centre, prs de la
mt & Parisiansa? ] tembre dernier, plus de terrain que fix6 par les experts, d aprs proc6a Luc TI1EAlD Pharmacie Bayard
Pourquol d'un homme ru in, iui lea Allemands nen oant prisdeptis
ne salit mrme plus oi coucher, t- jours que dure leur offensive antour --
fm : uLt voila dacs debeaulrSTa de Verdun, 20.ooo prisonniers fu-
________________ rent captuies par les Fran;ais, alors Tt-LIGRAMME -TURNURE NVvR
que les Allemands n'en oant faith que TE GLMME TURNRE NEW-YORK
,eCha g"ement. Un grand nombre de critiques mi.- BOITE 1397 64-66 WALL STREET
d'adresse itaires croient que le Kaiser a passL n
^.."r".. d"m 'n a Lawrence 'rurnare & Co
1 od ....de cette offensive.On fait remarquer
5, Grand'Rue, vis-A-vis d. qo le Kaiser p craindre po Newp York
1'opt. transf^r^e de I autre cow e venir do Kromprinz et a d cidE quo
os Grand'Rue, presqu'en face de ion arm6 fortement renforc~e de-
wo Grafderes e aac vait fire on effort disesp~rE poor Ba i cpLuier s
NortU te afe Derieau "iqmpo~ter one victoire decisive et
N* 165, 1. IeSe roqasner pour lihritier le prestige Dep6ts et Comptes Courants. Dep6ts de Valeurs, nous chargeant de percevoir et remettre les divide
1-, *i *el-kw-; qoira perdu par son inaction.
II -^ a _,_, _et les int4rts.
L& G IJIU EUWPENNl Achat et vente de Lettres de Change. Encaissement de Lettres de Change, Coupons, etc pour compt do
---^..---.- -' -- LJA MA IJrSON
Btail i do Y B. CerneiehiarO & C clients. Truies. Paiements par tilegraphe et Lettres de Credit sur la Havane et autres villes de Cabs ai
a" I -lldoI oM d 8 sr *Io o IAangletMo sla France. IEspagae, le Mexique, I'Amirique Centrale et I'Amnrique du Sud. etc.

wlse ublie : Avasoe s nombreuse cintle quo NOteS SOLLICITONS CORRESPONDANCE
wim. pob.,e" avant Enuisi son stock de hiquids-


-- V-" .rdot 'q Correspondants:
p~xi's do Verdon sont venup sp1. breux airucles d. tout cboi qu elte
t a Paris un immense so, ose tejoussi des pronx irs mode-
.*Cl is premiere indication prici r G A oocauiou des Etes.
$i pmontrant que ks orgasL e "a et boogers touve- anoo C de Puerto Rico ]La Havane : N. Gelats &
-ves sa uord de Vr4dj 9t em reresoi les atideas le-- iters-
SEsistance quoe mme la viole5S A A2 dei. p. ti e uiadits. ME IQUE : Banoo Central Me ndano
Sdo Komprins ne poet brl *. pe $m""occiei assi do toft
uiv. du Ksompruaz no peet di- r Son aOsT eelsrsits PAwIs: Hibt~ & Co Banqu. Frangasoe pour le Commeroe et lIndus
sr isamiawco dok Framc Aea *IORl I LONDRS : Te Leaden Jotbt Stook Bank Ltd.