<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/02540
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: February 19, 1916
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:02540

Full Text


^iiaA-t I^M~i___ S IS M IP ftrrier I3

mMMAGLOlRK RQMACTION ADMINISTRATION
%MV" RAngle des Rus Fdrou & Aamdrncaie

Aii:w.. Ieo U seaces semt rerues :
PORT AU PRINCE A Pear-AV-PalUmC:auz bureauS doi journal
Ma o * A PARIu: chc L.Mayence & Cie y, Rue Troacis
o A LONDass: chex L. Mayeacc CO. t9. 2,o,
DIPARTEMtkNTS T M 1 4 Ludgate Hil
oi* G. 2. 30 A aslsum. chess Rudoh Mosse w 19, JeruaJl
SgOi 6.00 .I a S raussc 46-49
STHAiNGER A Naw-Yoas Universal Publicity Compaly 4).Wes
ois ...... G 8.0 4 t Street
StUOTI DIEN Les manuacrits iEnstrts ou non ne soot pa reae
I -OUOTIDIEN
PORT-AU-PRINCE ( Hailtl Abomnmemns & inserftons payables da ,tv4 :


a Tout ne sera pas dentrer"danse Nouve,1es de prsse F 'apitsl D i ,ve rsj
Ilr P nlycne, il taudra s'y maintenir et ceupr a t D ive
a l d lquiaprs l'effort initial Iructueux.ne -
satisterontpas auxcoaditionsde main ( Par sans fil )
tien, pourront etre ex.lus du lyce. RENSEIGNEMENTS
DE Le Conseil technique de linstruc- -- M TTL.OROLOGIQUES
Struction Publi ue otudiera dans ses8 rier OBS VATOIRE
N'NSTRUiCTION PU BLIO UE moindresditailsl'organisationetl- 18 F er O US VATOIREDU
L IN tablissement et nous renseignera sur FETROGRAD.- On estime A cent
PAR nombie de questions qu-il serait su- 'ETROGRA f- U n estimea cent SI MINAIRE
perflu d'aborder aujourd-hui, entire mille les furcs faits prisonniersA SAINT-M RTInL
L. ioautres celle de savoir si les ,l1ves Erzroum avec mille canons. L'exp IA
Le Docteur Leon Auda n payant pourront enter et rester au ditionanglaiseen Msopotamie con- endredi 18 ever 191
yctrcomme bon lear semblen tre Batha qui se irouve A l'ouest de
n,obtissant qu'A la loi des examens Korno a prou une perte d Baromtre a midi 73 3
pe de la R ublique de passage. mille hommes et officers d'apr~s iiu
Letre aUide t de la R publique p rsque nos 6ves sile- des avis officers du D6partement de rempraturo a meum
sonnls auront atteint la premiere, il y la guerre turc. On declare aussi queum .,6
laura lieu d'amener au fycee d'Haiti Russes ont perdu cinq mllle Mo\ezine diurie 21,3
SUITE ET FIN "une section normal primaize, nor- homes.
I LE dansn avenir que nous nous eformale lettres et normal sciences o6u VIENNE.- Des troupes italiennes Ciel presque covert.
SL ESEIGNEMENT renre plus procha. scront forms nos futurs professeurs ont fait une attaque nocturne centre Couronne lunaire. B.rometre cons.
n rn. n.ationaux secondaires de lettres et de les Austro-Hongrois A J.ivereck.Mais tant.
Le problem de 1Peneiguetmnt secon- possible par 'organitatin d travail sciences et nos tuturs protesseurs elle a et6 repouss6e. Tout le Champ J. SCHEiIER
daira en no tenant compete que de la et l'appebl des capitaux en notre pays.: ....
r en n tenant coid a coles primanes. ide Roubin. position actuellement
reason ci des circonstances acluelles, En principee, la su pression ae la (I
rasstount es qui arconde plus simple gratui6 gcrate de 'ensegnement IIo-- ENSEIGNEMENT SUPRIER occupe par les Autrichiens, est u a-larisiana
est tout ce quil a de1pl iplijonch6 de morts itatiens.
En auun pays de la terre quelque secondaire me semble tout ce qu'ii L'enseignemenr sup rieur n a pas' 1oh dr morts *rlrens
En aucun pays delaLt Voici 1'all,.hant programme qu
rice sot-il, lienseignement secon- y a de plus juste. L'Etat nest pas plus droit A la gratuity que 1'ensei-i WASHINGTON.- -Le Secretaire Lan- era excut iAla reprston de
aire nest gratuilt mons que je no oblige de donner instruction secon- gnement secondaire. II1 a autant droit !sing a annonc6 tard aujourd'hui domain soir
iabuse,il P'est en Haiti,actuellement daire II I'avait fait jusqu'a present que celut-ci A la sollicitude de 1 Etat oque les ttats n'accepteront rnen qui La Valle de la lourue R -
t out cequ'il ya de plus simple. c6tait fort bien: 11 ne le peut plus 11 est esprer que l'Etat trouvera, n'ait le caractere d'un accord corn- din est ialade.---Les eux du
II y a I une situation absolument, maintenant, il le supprime. I-avais ses finances r~organisses,des moyens plet a propos de controversy avec grand drame ennel n par-
normale qui ne peut manquer de une propri:t6 superb que je vo0us ai suffisants pour entretcrur ses Ecoles l'Allemagne relative auxsous-marins. ties.--- Ie c'xur bris, drame u
ra per les esprits clairvoyants. pretee. vous en aves joui longtemps. suplrieures ou ne devroat etre ad- II d6signe les points que contestent vant la poesie !Le Vase Brisk,
La Convention haitiano-am6icai- Les circonstances exigent que ie re- mis que des 6ieves capable rkelle- Iles Etats-Unis en donnant des assu- Entre g6n&rale 2 gourde
e n .ayant meme pas ettleur6 la prenne ma propri6fA quo je n'6tais ment de profiter de cet enseignement. rances pour b'avenir.11 croit sans con- Reserv o
question de 1Instruction publiqueen pas oblig de vous preter. Ou avez- Nous avons dejA en mains les mo-I sistancela champagne des sous-marias Log e .
aiti,je me trouve dans la possibility vous A dire ? yens qui nous permettront d'attein-! grIce aux assurances pr&cedemment
'adopter les ritormes qui, de lavis Mais en pratique, la diffusion de dre ce but. moyens qui, jusqu-A pr- donnes et declare que pour lesarroel
I nombre de nos distingus corn- penseignement secondaire ,tant une sent n'ont jamais 6t appliques. I Etats-Unis, les navires marchands
.iotes ede mon avis personnel, chose bonne en soi et partant d6si- Telles sont les i6formes qu'on de-iarm6s ou non sont sur le meme Le carousel qui tait la joic de nos
root les plus profitablet'ts l'inltrt able. je pense qu'avec uu peu de vrait pouvoir apporter dans les diff6- pied.- On rclame de l'Allemagne osses, tonctoner auourdhu
terarl. le le ferai dans un esprit de doigte on arrivera dans une measure rents degr6s de notre enseignement. nque des immunites soient 6ten- partir de i heures et demain touted
Mciliation qui satistera, je l'espire. assez large A concilier les intrets op- jaimerais, Monsieur le Pr sident, dues A tout navire marchand. a journde. Que les tamilles emm6-
s esprits les plus privenus. posis, je ne dis pas adverses, et sa- pouvoir convertir le corps de nosI VASHINGTON. Le Pr6sident Wil- nent leurs enfants au Champ de
L'Tre nouvelle qu'a cr6e pour nous tistaire A un desideratum extrtmement professeurs haitiens en une grande e ution Mars passer quelques heues deon-
'occupation amEricainescra trs cer- patriotique qui consiste iA fire jaillir famille out chacun contribuerait au So pour rpondre la rsounat e distion Maren passer u hee de r
anement une er. florissante pour des protondeurs du people, de I'om- bien-etre de tous, oCt tous s'intLres- du S7nateur Falls a envoy au S^nat ne et saie distraction en p air
instruction publique. Autretois,en- bre oa elles se percent, une foule seraient au sort de chacun.n expos de a situation au Mexi- La Co iion d
nts prodigues, nous d6pensions A d'intelligences ignorees. qui seront la Les professeurs strangers don't le que. Soixante seize amrica ns ont La Commission dl
ares mains, sans calculer, plus que force et la gloire de notre pays. s6)our dans notre pays n'a qu'une 61t tus A Mexico. Is ont aigs de La Commission d'Hygicne doni
revenues ne nous le permettaient En consequence de la limitation de durke limit6e, les pretres et les tr6res1treize A quinze ans, parmi cux il y a nous annon;ions la formation dans
ujourd'hui devenus sages, nous la gratuit6 de l'enseignement secon- qui sont soumis A des rigles splcia-ng s s et seie soldas tus notre dion davant-her sestcons-
rons accept lIaide des Etats-Unis daire, je me trouVe dans la nidessit6 les, les professeurs haitienk des dce- sur le territoire amricntue er
u point de vue de nos finances.Dans de supprimer, dis ueg la reforms p sr- les libres qui ne relvent pa, de nous MOBILE.-Le capitaine d'un schoo- Au course de cette premite reu-
es pro)ets de r6forme, je suis obli- ra commencer, touslislycees et Ccoles financjirement seront forc6ment ex- ner amdricain informed que onze nion, elle a choisi pour ere son
de tenir compete des d6penses secondaires de la province. clus du project que j'envisage, mais navires allemands se pr6parent A president M. le Docteur Lebrun Bru-
u'ils ntrainerontet les limiter pour Nous erons en ce moment uh ap- ces derniers pourront, si bon leur cchapper A 1'internement pour deve- no et son rapporteur M. le Dosteur
'faite sdrement accepted. Cette li- pel aux mattres de l'enseignement se- semble, suivre 1'exemple d'association nir a raiders ,. Lissade. Puis ses importaiits travau
Citation donnera certainemeht, avec condaire de la province de s-assocair, que leur donneront meme con- SAN DIEJO.-- Par ordre du DRpar- ont commenc6 immtdiateme.at.
Daf bonne organisation,de meilleurs d'unir leurs efforts poor crer en traints les Membres du Corps en- tement de la Marine le cuirassc
sultats que la diffusion d'autrefois. leurs villes respective de t-ai' &c.p- seignant national. Orejon fameux bull-dog de laaias a Sa
Mais, me direz-vous,la gratuity de les secondaires, r6ellement dighes d II y a peu d'ann6es, nul ne prenait marine amoricaine qui a tait le record Ont 6t6 klus candidates au, Scnat
e -teignement secondaire est inscrite cc nom auxquelles le Gouvernement souci du Corps Enseignant. .Grace du voyage autour du Cap-Horn pour par le college electoral de 1'Arron-
notre Charte constitutionnelle ? accordera une subvention en rapport aux efforts dignes d'iloges d'un de prendre part aux operations A Cuba dissement d'Aquin ; MM.Virgile An-
ne saurais le contester, mais que avec ses moyens. nositris distingu6s compatriotes. M. sera remis A la milice navale de Cali- glade,Constanin Mayard et R. Mon-
artanicles de la Constitution sont de- Fn Ichange, ce4 Ccoles prices se- Tertulien Guilbaud. une loi a st6 vo- fornie. beleur.
Sdesuets du fait meme de lexas- condaites recevropt un certain nom- tee qui assure A nos instituteuts une
ace de la Convention haitiano- bre de boursiers de 1 Etat. retraite et du pain sec pour leurs F.LO4RNCE-ALLA.-- La maison de A Parisiama
Iricaine. Un svul lyce sera maiptenu, ce veux jours. ... Geozges P. Tohns, Attorney a etC dy- Ainsi ne nous i'annoncion daus
L'intervention amiricaine en Hai- lul qui aura pour sieg* la Capitafo. Le project que ;'aurai lhonneur de pamit- aujourd'hu c en panic dt- noie denier num.ro. c'est hier sonr
il faut bien qu'on le dise.crle dan Co sera pa le yc de Port-au- vous oumettre et qui est en ce mo- truite. La famille est saine iet save. qua eu lieu A Parisiana evari les
tre pays une ere vtritablement re. Prince, maisi lyce d'laiti.. ..: ment A l'tude assurera aux profes- Des traces de sang conduisen"t a membresode d.la Pesseet un pettit
ationnaire. C'est a bien consid6- .C. lyce vraimeat natiqal wait sears leur retraite apr-s uo' nombr une mason dc, negres, mais aucum norabre invites la rC .tition ne-
leos choes, la seule revolution org. ilt telle.fvon que :.gy dan s m ns .rad. ls asistea coupable n*a Ct6 trouv6. rale de 1 fre th1Atrale que donne
Snouts ayons eue, nos frequeats le i A desirez au ol t' de vte oas e *ua ad dans s ma- Le sentiment est tr6s excit6. r-e sor- La igue dt e la jeanesse
oaences mritant tout au plusle inatt1 r I t au point du ve 4, l ra hearsqua ourromt les. trapper leur Nw- OaRIANs.--- Un message t. haitienne'" .
lificatif d'insurrectionnelles.J ns comp6tnce desprohtesur. Da peirmettra ae secouar,. les urs ea Iiponique de Ostrica. Lousiane, a To .les assistants sont sortis avec
A retiod vrIvolutionnairqs,qaevaut grand I c sereot .arvss chuqe a de dosastre npreva, ls qpettr A soaxan, ,t milles d'ici anonco m- e ne exellvie impression.
i constituutonnel ?,ce que les ann f titre gratuit, enm satm grd Im e, -or.que qo -ers I heuare d- I scea-nt da nivea du Massittpi. Dan.s Toto chex Tata" aussi bien
rtvolutionnaires veulent qu-il nombre que poiMe, les. 4 dmtrpndre -.-. ._ra_ WASmTO.x.- A cause de la quo dans La reclamation Hopt. n les
A la suite d'un concers senrx, oa vitlpr m rapport avec 1eSfEa proportion praise par Pt'aire, des avo- r. mo"t distribu's tres.heureua.
i[ $g e probably l A use le m\rit e 1 aura chance d11.4 lau torcos. travad qus oCoatW csont I nomm Is d pat et d'su- "-'' l" public o.n ugr ce sir.
iosution qui elite dmas pherI auat smpli tle oc ioms aegmenr l -."*u, Alrtras r le C.omi.te de ustace du S6- A ce soir done A arisiaaa.
I M-aaces.un*on ne tiendra mir., *iadmi-ibiitdn. hro \ae malw.n .d nat. noamagr de l'enqucie sur la nomi-


~IbIswtW.s quFF Ww* -9
taibl MOO-: a sqsi IAbI1Poor. OS isY.SBroniss I& ic 6@her Amleie Fr.ams
t o rsios an as ml Nmids.,61IaUI& ~ C SmsdidaIGTQN.- On1 01 attend A&do Noss savns appris avec plaisir qu
viaumwe=m doM"%dnotes mSrNIlethago le Sdoateur Antoine Fran~ois, doI
tI*Rnitdio Plus. loin-quo1 j4f..h W. __doa 4o0 ~f3
me ons umubac quau ~as Luistanias. LsmbaW@7 eur amoasad expire au mois prodaai
P61W q M-ilowt onrIPScr-alrsLan- a Iii EAu Candidat au stoat par 1
itisiom oI gaug oede s6*. oift "w*O l-o&-A di t4I& tn ion OK ouajocts IldW- 6Iulcal du Cap-Haines

etd reoud. ap"es k Iem = raln qelle ntcm secoubew u&as umpsath dosejouait rhonorai
NOWj ~ 4 -. D& .LAW AUDADI, aka eac 4onr~em a proposAct 6dams Ic Dfpartmenot
do rJed t wmhisPWMi. ua








LE MATING .


L.e prodenair Coniert-Elie
.Nou'soinnris enC llTeurc J'dnion-
cer que i- concert gi nmist par Mon-
sieur Justin Lie etqu'attendst i'n a-
tienn lt a le, public; cra oticrt jeudi
2.14 i leI couranti
Avec une activity adjniriblbi: le dI -
licat arise Oiitiinue de se dJpt-nser.
ne ai 4'.in. rien pour faire iye ,
lig li soit .ex.eption li p.armile, t'-:cs
de la saison. On sail d .,turs qu'-n j
A'y entIeI d: .A quc J4"t' ,, i ies.
Nuu' ft p i,, crUs d ailiirs id cc
concert auquel it taut qu'as,,site le
Tout Port-., l'aiince *.!.::!t et ama- |
tur J'art.

L llalie adhtre au ple de Londre,.
Le gum ei nemt, nt italien vient'


d'adhlrer ai
l.uiJ;. ., Ie 5

ue,
i."e Ie
a"a it adh r
elte est ainsi
a Le .
tr .. ; '*.


Ia dti:aration L'- < t A
-"i it aPbre 1914 par les
.res des gouvernemfents
frafn eais ft russe, A l,-
tlvernemenie t .. .' .
e 19 octobre 19) ;

'frflf'UeH5 rr,,r '.
., "i. et russe s' en- -


t'uz" d mutt. .. JenUt A ne p con- I
dute dc e x .' e au ours de L
p eo te i ics .vefnle-
ientSl somt d aCold : que.
101- iVS co Jditions de viin-
dFro t en d ocus1 Jlux dcS lct

i ',sgrement, ab'e des

L I i -w duC quoi Ic s sousiigrtes
l 'I V uc 1. 01 '. dc' lr,'COI lL .
t .i 'C eni 1q o
n I iotn S .


(Ont strlamlt ..


Ca HIlaithlile I ,, Fdvrier I'o l 1"
< t,+t t-; .... attrai te a !rt u
VouI t hlei I,,'it I o bti re tr I s lintie
ie voi .l ..s t t- i il i'- l '
gri s P iwitea ft a wix .l-" o n ei
V 4aO l s 1 itvtl.'? 1 .,i -iit -M el i s,-i
I s .i-, If t so il-tw tettres

11A sm-la <1,e4'AW n on a Ipli-.
ci, la ilt3 rtue d ie tditi t tueijr t-l nolm-
bro tt t A, 1'11 it ae itablt isse ienl
*ais te fttl C lstol que ceuxtlt tietjti
't o lus ,,-'* ~- h la tacheie
i, ... ,tre, su)it ti at s, so' it illss
la peI n sion,.
Ma s1 i r, M"' t-'yst ne 11 I'. -
q)st. e(t l );l>e.lla tol se
r13uv3Nt das t ice ca.,
M l l .Iv1tst, petilu k .i't et

ll't 3i' ittit, I'! tAt. I 1 -" i' t.

J t > Il' dta3 c lttI a
, f tIwll Mlle '0eitX e .1-
itCyie'n, mlt 1t" i U1 iitf lleur traite1

im II '4teut r, datla so
0: 't. l t'-s avo "ir ; '. '
t1' 1 t O'\ i t l
l i ', W V l (ito VOitk ',
it 1 'll' ti I ill N1 ^t VIH11X illl lPIF i


3i ti


AjP


Ii~-. ,.
r


I i 4.e r
L 1


hr-. dua Al
of .


Ix
I l Ie
s j4.-5 14U ie


bres du Zo ps i
de ,; de
i3 ,,. en I-ur
de i ihie .
de Icur ,,- ttde
pareine \iaU; lL


Je Alaj
nales out

1- en


4_c:


I a -


S I


Ni.k


U JU IIi


Ses 'ior St-Mar i, IIo-
- ,Jo a (, Ca. i ien,
t 1 ( \ .1 Ntow-

.11 .3O diAl COurInt' A 9


1916


fI i i ll l
Modestin et son 6-
CuZ rlska '.-. .. 'n el
c cents s remercienti
t 1es .tI les me-e
udicilre les soeurs
(l tv et 'rticu
esidelnt de ,,- -
J&nnlmt des ,'. .ves
occasion de 'a mort
more. beild-iere eo
;h~ n + .'"u i ] '. iti


Sts es' i enl on outre dete
kur .i .ofonde reconnaissance.


re a


uUi 'llh' i i lin iu
1a (h-I t'lr o 1d .e .I .
'il t-z .. iL- ji (,'". i i rll li
t'd Siite i'.i i.'n1e etait l,,) 1 s
nal .-li. C'et qu'on a' obsti-
visit At ne la rect'it.r que dans, Ie
civil I
e -

Pabst...
Pabst...

The famous NilwakeD Brer

EN VENTE CHEZ
I. J. Biglo G Co


En gros et eu detail
Angle des rues Courbe et
La meilleure et la plus
que des bikres.


Cisars
hygieni-


Vietl d'arariver
(r ZOLINE
lheZ Lentil et E*
En f.ce de ta douare ( Ancienne
Italle Th. Dossous et "*)-


ut1" I-


F lit


diii U


'II l I i ,r
1' ,-j norII
dU al ot
l1. A 11 11
.1 d 1v4a 1 C
1 l Me
t 0>'l
) S-(v.) n1 t
v s",5t I
A cS'oui .,


S cs .i Ira t das la valhle de

| ;e uIi itit.*' t,,', l'jr einie i di-
'igia '*'tie !t st i feu sirn le front
cwtr.' I,, \ l.' de la Vla et te o iQjA-
te K, '
I al.s. r i I- lir nt leurs.
.'! pj:m'pt er;l 't I nttilVille@ posat-
titons < l- a, tro- ;,,,,., is ilans Isi
S1 .. < I 3)tt i iil >i pi As d.
I .. a 3 Bten tleurs charge-
rm H, l s,!,w avec les puete-
'\ V e a, *. jour I enne

< ii/. 'n ,- ,t'i --! 'r< llioig 'o i<
bl, iti, I eIo' lct stationss doe cie-
Mill de ti l uat iltes it Ml i l
liid j de te ,fut a i-' y fureznt ob-

i W .i. t du 1 I t illui'as et des
! a J des al i, ,' i- enillnt' iis
*I,- "vatis'is auntro t')hongrois din'i
V.'IM'+lt t Ihe ,lbp ttu ttAtnelit.
1 n i s i i- s, iuItrt a-4 o ii i aus
S t l It i im titt avec s, ut i '.
1 tldles murL des usines

iosW l ao '! u rentrorent
t"4is K n-atS.


.1 ve, ltl'.!


'iv,,w- au.N a
1"',' &t isl'


s~ u~~ c.-- a'


Prennez de I'Emulsion Si


4 c c it or t P ri,:



.\voine 1 be r


Faux co


P r
'-,o 4 2


pour fire ie sang bon et

lea nerfs forts, la chair slide

salutaire. Elle est aussi

remdIe nutritif puissant

te les enfants faibles ou maladiv





d Cuau I:f-f. lel a
I'v II !,' 1] lil lI |.hi*
t o *ttitP -


r i es


SLle
* ~ PAi


'vi


I-, I


Dr V. l I
4 I l; i ,/>/,Pi.
I ,+ "


l)h 3r'i+


Sth

i,\i


Tr..
1-'itti" NS ittistuit ie


;i de provenance
12 FL vriercourant
e l Ie steamer
-A
2 tonnes 63
,o barils
ca SSe$


a I


ift fjrg 'jrs',


S.A


!~ `~


i"sL
* S,


e h de t'Is


1916
Io I tiue-
el el


DIns i r' oI do i : .-
uions de lancc-t nu es, et a +rds.
I t1 vorosk. les Austro-Ihon--
. 'cnI. crit pour la huitie me
1tis, d'Un javjnt.poste italien.
on du Rornbon. le
ch.Imn" dc\ ant ls positions rdceIm-
rent c U.es par its \ustro-hon-
St jonche d cadavrcs einu t
1'1 s ,

S IL iC I.I ,... *II D E 1 .'-J
I(. 1: N t."S ,U X .'.. i, -

{,r ,in + ++,f n +,t i +,+,iral Allemaid.,
16 Fevrier
-...I Iv ih rc de ia .jut.rT a
rouest. It' l mat1.' .'"c:ipirefent
au sud-e t .L 'i.,. a. ie u;1 fo1 t
bomibaidmient i d.ia:..J:e de uoo
mitres des positions anilaiNses. La
;n .,or .:; des d-clinsculs lul tuc. le
rest se composant de uitcIques dou-
zaines de soldats et d'un oli.i2.r tull
fait prisonnier.
Sur la route ie Lens A Blthune. les
allinands occuptrent les bord-, d'un
:..a2i, :d'une mine.
La ville de Lens fut de nouveau
1'obiet d'un vif bomb ardemnent.
Etn th.inp.igne, les Frans;ais ten-
taent utie attaque A g'az a,.phyxiant
au niord-uLCSt de Rlheins quai choua
Aprts une forte pi:paration d'ar-
lillerie, une attaque plut6t faible fiat
lIn :te ,onte tles nouvelles positions
allemandes au nord-ouest de Tahurc
qui s' fiondra dcva-it nos lignes.
Ure contre attaque de nuit des
Frant;ais contre les positions alle-
mande prts d-Obersept fui repousse
ITALIiENS REPOUSSES
AVE': FORTES PERTES
Giand quarter 4ustro-bongrois
L'artalli'ieo italienne bombarda leI
positions austro hongrois des deux


I

I.
A
1'
11


i 4.' \\ ii ,1 : <- 1
|+t ," 7*;,


dlic m d',


1, .4 ,,4.1 ( i 1)


* *1'~
-I

U
Ti.,,
.4-'
P
2~


_-ALIT U1 i .F


BOARD AUX

QUINA


ivres


t ,


il 'u es


.4 Ii x;*


- pn douzjines.
) }1 r1 as.
Sdo ui itines,
1-.1,c i 2 doozaines.


1'I~

4
It
1 3
4.4'
it Sb
teal I
lit
Xl.
ii IA


I E ET E

S.- ;] .


i i i'' '

*0 ) A'". .T e~t a


I,


A




Si


t-


I .I .1 t k

C>p


Le I L i
le 19 y ountlM.
Le "S ( A


~



'd~*


S


SI tt .lion, 1ip
O'g'sl, I:liloi

I. t .. I '


A,1 // / it/l /n "l,


S iEt:..- d. i b ,, pri ,
d -s bo.it .' d i. 'j:J.:aisO

L.:u'.. J ip. ,;- r .4"- b aj
avad ; c) Cn:I1u .c i':;'.c OU
her. : IUc.
s- Jti.s.r r. .z C \o b. f. I.B

Angle dcs rues Coube ett


- < crt.
Le S ". A i ca .. -boa,, I:
lo mars.

Di r\. ie at mars.
'h,, I N D)I PAi'S POUR .EW\V YORK ;
Le ", ", F .: ,n l ii '..
Di'ni. attendu en iI vers ki ler

A,4. AlikLNDPs ./;.n


Raporel steamship line

Le \V.'pLr "NI(AI .As .L \( Nt)
ayant qu it,' New-Y ,-. e 17 cr
pour Ca'-r1P? -!'.i ait Po:t-.,>-Pan:.,;
est ;ltteL idi4 i .._rs !e 26 ,tli i'ai dt-
vant rep i, .,,r les C(:., la Gua-
deloupe et I ... ,s (..uba).
Le steam *..n des I'.. ,,,.r,
de cabi ; ..ir ces i tI ;!S poll
Ri' 'roel S S line
\VicroR GENIIL


t d1'U


*
tou
bie


li 'O3t' 520 IVletS.
< itcs p I douZAines
>n uiucs 1 liotites
Wsk S i douzaines.
ie 2 douzainets
u Ce 6 douzaines.
i-. CivCrs 77 : aunes
, coupre 200 hivres.
i'.. e lettres 2 topes'
'o,
SSiam+ ,o aunes.
t l (.I ussetis 1:4 5 douzainc
Sks '222d) aunes.
Indicnnne aunes
1;,,.. ts I i livres.
. .: U : R u ces I J. .uz ine.
.\L. *on livres.
Suce I ; livres.
T'"la ac '- livres.
Garn itui cercuedIs iS douzaines.
I .iine 17 20 1' i -.
Ciment 210o b.li s,
1 iL,a u rea ux t S .irils,
Medicdments 7 c4,i.
\ ':, -,r. 18 n .
lit irbonate ;S) liv:es.
I riine d-avoine 162 lives,
SouL re jo livres,
Leure 174 lives.
lMus-cae rpi 12 livre,
li:mcr 71 lives,
Extrauit ( pmarfume ) 12 douzaines,
Toile A voile 9; aunes,
Plomnb 400 lives
Sachets en paper 43000 sachets.
Goudron 2 barils
Fer pour taitleurs 2a 14 douzaines
Riz 14500, lives
Elastique 8 aunes.
Encre ,8 gallons pour cordonnier
Sac pour sucre 1odo sacs. ,
M.a riaux buss 2 colis
Boulons 117 livres.
Ecrous 5o lives.
Peintures couleurs 8 Iag gallons
Etoupie 00oo livres.
Veanis 10o glloast


LAioraloire Sjourni

Preparation de oiles amlpoules mWUlicamenteuses sti
Pt lojeclahbles
2 M .fAILLLES I'AH(IE.; T A LEIxPO'ITIIN if Ij;A \f-.l -I. 19t
AII 'S) LESt d'dui de ilner Is ooniques stioni Quiule
L't'au de ier tue nous eniplovonsa t ie soigneut- ment cal
large, au delA de 'le de la G(niave. Nu ts jl. l ,iii iquer 3a.
A' l e, i 1 )ti-PV vaitot j3 iIt' it .ll que- I(,., I.' S itt., i lit i l i
eau de tner injectable doit tre de fabrication ', <', ptu r,. ., .r "c s prac C
rapeui ques. De nunbre t., attestalOtins nous ptra Clo de s. l ai c 1 i
donut tous ks rvrcuh-a, pcrts
SPt C1lA llE : Snrumn n6vrosthoenque.
Ce Sarum rtgularise lea 4hag a nutritfs, tt. mpIyd6
spas )a neurasthbie, la tuberouoas etc.


I


- -


W-WIMwomp


I


, !- (C IA,


CtOI1AC


t


I )







I'


LE MARTIN


La- jourii~e d'hier cst tbrternent, Nous avoas 06 dou'our,usement 0pti'I~r 3.2 C' Lr!S o
Smus4 le'i nomb-eux entuints quilsuipris d&appreniide. [ .iii.i~sI), ite Ids Lit (I )oVcr. t
'61taient rend is au Champ de MIits mortt de noire tmi I It I Ic .)I!COL'R : 11 44'e31 I11 UIi ~
L~a directio-a du Carroussel pour qi, u~11tn. 1'II o ~CL S S C .:tJjl~tK.~ 1
donner sati%faction A touq, a deccd, Journal, tAilt .1 wn -,) i1loi' 41-0 ~ ~ 'S..Ittf'I. .
de r~duirt: ses prix IDor~naivant. on tant le concouts dt: 'oo dcvmieicn.' 'lI ,
ne paiera que IiWti'hafc~ epzo le, et de soil expc ilcact*. n y i .pas 1 P(' i
di manche ou le :hilfTre d I c I 'itcw'- loiiglem p5 4011 o0C u p.I IIIts tonii-l I *cSLco Ap 1 '.Ii: s
lzimes scra ia miiIt iU. tiozis de jU1'C de p ( I i 5 e a eciO1i.on IX144ic' I 'Ii 4 ijO
itord o6 il nmettalit bolte Soil iiitelii que.. omi I.e :.).;
Ciu.ibwa-larisiana gencevt t oute soil JtIjcivt4. .I~r~C1CC.tl~tc
M-iigr-6 !e mau%-.l.s temps la repre-, Iludicourl que Oous appelliolls (S) W 1.C)b''~-~ I () vI,
SenIOI ion d-Foe r ',uir:a e u uLile urn- 11) 'vot. dans 11 ntftibIt. ta1i~t F I v (i ~ al-4:4C S. Af .1
p&ie L.slije. Ihe progi-.a in Inc tctallde nos a inis 1Paerre Iluli court cie 1)Dr /Lf.11?' I4 iU/lt' I-
en dtf'et si.AlI c',h lil t 1C~ru r briQ l 0 i 1I d icou ri 11.vai I ( P0 LS'2 1A ii Iudit's~ f rc a~ 4.14~ 4 '
piut Iii1,1n1i 1erit A cause de 1.Ia poc)sie fillie & DlOUcet Ai l t 1173ktta1A/I)
qui seQn d&gig,e e h dIcLi ciciuse ILes Itln4railles auro-t lieu Cell-
ipeaute du tablijc. Ce ftot avec plao- aprtis-inidi. Le convoy parxiia Ae Iai
sir a L~CitIes yeux du c,,reur a inaison Je M0111,1Ur ct Madame e(o cntIIi
dra me rml..niv 4. Le411tc ut IL rmc re- Pie'-rre I ludI CO It, a Lu r-eau pt 1C ts 4
mer it %U II SCCC OLI. delI Lghsc da S icrdI-`b~ur. pour e --
BOMI~C ".i.. jI Ltit ouO.ib'ir 4.U' ci r e A IrC 11 h liseSairite-.\Iinc. ;c. o r'2-~'~,C t*1*
rlewsait .au dLsNos coiiolohaiccs .1U'( I 411'11l4.S I u,: du n-.
j)" u CS. 'rliet \on,,Jeur ustin I.'P_ L 1 1,'
T hci ~ Irt-au[-vrirCI 1 1 -


cer que leI dl-)i.CI1-i IVAllI Sc

ria repIt t'.ct~lti4 4 I il~~ik III) .1to~rapi hiqUe
:nercr-edj l.C e piuC,4cii'inc SUL'...Ifl
l..A C-Airib~i1c JC 1.1311011. La lutte
J')oUri.1 "Ia e.


R er\LCe


I 'li opitio,



l .' r I' i i
I r.II 1

p t\ +,;


IA' ,* ; ,

U i :l ; ,'* "[ c
i L .I
4!ft ft ft f






it.'4 '. ft

- .4 ..
f t..- 4 .' f "


1 1 1 ',-
IIe *. 4* '
U o-i ^


4

",l'I )'.4 Iiql
iid'HN s'lr
\ '', '
t ft ft ft ft ft


p

Ii ~
.'i ''1 '1-



ft ft.
ft .4 '4


ft ft f, ft


- f fit .1 *


Hirin reliii'ii
\01. Iei r I C I LI 4) I C i L0. 11\un




dun 1i Al,\ I'i:i i I 'II':C ien I II.Ai
d I) i V Lt.



It tt L tI

V tt .


ft lff ft ft < 4 *


f, ; Ii'.
ft 4 ft ft 1 "1 '~ -


ft ft ft. Jift
4 .~i. f~f40 lu.


ft 'U



vii ~ ~ ~ 1 nt c 4I .~ i .'1 1 Idc rc -





qo-,ia 1.0,1.1 dI: S..01 4.reI I C I qI11C
Ir: i 1. f I i II A 1.f :4)1. ft 4id..c b, Iit
tnetic. fft1fte, :L: nt 114 1 1,44 1-31 1 1 C LlI

leITIC1 Ii .LI'll "LA I IL1 I c "tO Ll"
b eS i111,11.V. ..iLll )IC p l I ;-
beitc' ct Ic dhot. .i i-,: I Ic IC 11*;. 11t
bes .iricclres. 0

ilaraidje
lther. a "IN. IIC:UlkS ILl !11iti ll, d I 1S
Ic', salonsIdeNIoInsiLuw Ic-i iii o-i-
guez adct Sig ICIc leckoitrAt t IC in -
riagele Afilii : 441 'JC
lile h ae Of ....Al :,i-w4 '44.. 1) '~


tomes:, 11II I'.iIc-Louls.
Tttosd nt~1lI35Il:11ic :S it IIurS.
Vzil.irs. Ih i ustii Z/ h tiLc ITOnoms.
G. RAcster.
Lt-s Z1OUVC.IUl'( POLIX sSC.3a)lt ce-
bArqu,; sum 1I (,) wa l it4 1 SCp,, ar se
rendre A [sort-1c Paix.


Telegramme fuuObre
Une dp&ech' arrived samedi soir
des Cayes announce la mort en cette
ville, de Mins Florestan Durelt ni
Atng ie Liger
La defunte trait la sour de Mr. I
N. LUger.
Aux tamillks Duret et L ger nous
adressons nos sinckres condolIances.
Service sltal
Lei/res recominandtes en souffrance
du 14 au 19 fatrier
Osias Alexandre, Altina Boaheur,
Lydia Antoine, Julie Beauger, lean-
Gilles Casimir, Camille Cassdus,Vir-
gile Cerviseau, Josephine Hector,Ca-
pin Guay, Eliodor Tason, leano acob.
La6 Louhis, Alex. Lamothe, Anna
F. Manigat, Stenon Toussaint. L
Cacmbacrt6s St-ius'c. Me Volcius
yV y.


f. : f 4' ft .. ft ;


*(.'ftftII 4 1 ~. ~ ft I 4.
ZLI..C ,*~~ftft .4 ft ft
ft ftftftftft ft ft. ft. ft
4. L..:-...-. I ii
1 4. ILl 4...


0 J F1IpILP, a.. .surC. ILt I

V. 'que ,,:ra C 1


I I l'4ar ii .,: 1.

i t I 4 I4 It. 1' '


- I C I


k), r1 I >),qutk'r I~u rs
Ll J. ..aus.id dX'pre%,.I
S Ho AS A11l~tCiCfl




,'i ii L LA tI~-:


C L 1 C .'


.4l



.1 Il L!C L~ -.11I


* 1' '


Viennent d'arriver,
A l i t i .TIL 4- Cie





Soul*
lecouu


lc a k









~ *- (.U\\IL\YNE est.
in tin IdelPciit Goj
:. '~5I.)t.Cpour Saji
PO t ,I .1 X


s4 cargo-


- 1 Ii


me-.b aI.-


I >s


Ii


'I Ct ',1 c


I ) I + 1
) i 'j


, I



+ I


ft f :ft f 4 .

ft 4, ..' f t.",

-. I '.


Jr I'ItCII ', L I I IL! X .1 111 C Petit-


~oti~e~tla LInaIII

I'cri';2c rofu~ide Irouv442c dans ill

I1) fl -,,, c monde JC L- S11idres4 ct
I as cu i de 1,1poll i *1U C. Ii V a
b -'JU Ll p diiommI~cN ,as.IS SCUp)Uilt
q~ll. ip'i cs i.voi r ic'ussi se C [CiriIt.'tctc
Lit: Ic\cmnr lion i~tcs INis .cqu icre ot LIc.
IhonWiI r su r le Ia rd. coinlmkCon
.Al1cte uon title de noblesse. c t1L
I'011dei i ~ c dc il.1W nIc q u ou iObI e I
Itcurs JcbLut's.


t L t 4


ft ft I U l 1 1







Rue '11 A


~I


(b ,'

It Ce


* t ft -f ft t : ft;= t'tftdt
.1 ; .= *^ .'- -., 1- '- --o r
-- ft V ""
( ~c (, e

--ft." "li-



i



ft t -f t -t .. ...
] < *'.- *A';. ': 48. Rat d k,+sia, P,'U .5 (r ^


4 \( .NAXSSAU ,

ft. I \ '~ 4. boat,


yo:
N H HI F






Ila (~SItJ.



r tau 100 s&90








2h 1jan18






iV I ,-' ills
ftft '14).Y[L


(- ) I 'I ,
l T' 414
fIt l' i f"

. \ .( I
ft. 4.. -
: 1.4"'_ ,


borl1 s~s l


d, '.4rI. bouteil
I f.. ri ulcou del




uo sCo u ibe et Cksaf.


---0----


P~lliusfi .p('S 5IlP Cs

111 iC' it (s sur les


e'iUj)lt)gJE~s? publics.


A F I'Aj 1 3 ~ I-t: NN 1-\1 If N

F I A N ft EA' ENI PEI1:1 11 :1

16 1 -c r


--------- --- ---- Sur lc theatre d- i.i g..i e .1

Banque Nationalecde la Republiquc. I u eS, Ls An,,i,; t n.k:i ,iit jus-
d-' ait qua lh er s. 1ir p ir : grand sc, t ,. 'ues
Po)rt-au-Prinice success:v s ,I rcprendie les positions
au sui c dt l Yprcs coiq nq ise,1 lhi veil-
Port-au-Prince, le 2 frier 191 I le par les Alltn.antds. l..ars cttorts
n-- Irir ret i ucun success Ct CIlnnemnli
dut laisser cent prisonniv-s a.iglais
enore les mains des allemands.

Veuillez bien vous contormer A En Champagne, lIs Franais re-
1-ordre militaie suivant : nouve!irent leurs charg-s pour re-
Le Gouvernement des Etats-Unis conquerir leurs positions au nord-
mayant ordonne d-employer une ouest de Tahure. Leurs attaques
partie des fonds deposes en mon nom chouerent de la fagon que la veille.
i la Banque Nationale de la Repu- En general lectemps tut plavieux,
blique d'daiti pour payer A certain agito par les vents ce qui ralentit les
employs du Gouvernement d'Haiti opeiations.Sur le theatre de la guer-
les sommes qui leur sont dues re A l'est. tourbillons de neige sur le
Et mon attention ayant kteattirte sur front enticr.
ce que, dans certain cas individuals
des opposition et saisies arrets ont PERTES SANGLANrFES
6t0 signifies la Banque, exigeant la DES ANGLAIS
retenue d'un tfers de chaque paie-
ment autoris6 par moi ou par mes Grand quarter gbubral Allemand.
rersentants. 17 Ftviucr
T ear motfas, il es ondoonA : Sur ie thAtre do la guerre A l'ouest,
La BDaque Nationale de la.R6peo. I anglais reviaret encore une fois


L 'aP./'. ra 1.1 loll o.-4-Z lite 4 lt.411 a i Ut 1 e 414 4-4 l(1ii su ii :t


Pour I,,I -t v-1i tii.uscm l nt .1 loutes lks Cat' s s de IcI ianice, S
queles I1 o'L. i .n4'1 et :t contiInu lclenfnt expo-., i1 lfaut qu'll soit fort.01
poL. e '"', 1 -'.i:' me a bcsoin d'utilrer par une bonne assimilate
tous les :ni 1 i- u\ nCessaireS1 qui ui ,so:n tfournis par les aliments
Ii t-(.., ,"-4 'lIe tqIeI nou' prenons la ibeni de recominnander, assUJ
in contest .!,.-:n, nt :-t important acte phv'siologique.
I'ar sa :n:- *siii : sels naturcls de Vichy auxquels il 1 tt aIssocit
(;I.YChEOPilOSPI' VFE de SOUDE et de A.\CIDE PIHOSPHORI
off;tinal, t;e possLIdc commune eau minerale de reels avantages :
Elle est toujours de r¢e prLiparation.
Elle est n111 tonique iervin sterilisee sous pression ; c'est done Un
table seruin ncvros hAnique prdpari sous la forme buvable.
Par son usage, i'augimentation de la force vitale est immediate et
ganisme devient hyperresistant et moins vulnerable A presque t
virus
LA DOSE ORDIN \IRE de la Gastrophile est de un ou deux v
Bordeaux aux reps pour les adults.
Dans les cas si fiquents de Diarrh&e infantile la Gastrophile est
culicrement recommand6e aux doses suivantes. sauf avis du
traitant, chez les entants de 6 mois A un an, une cuillere A
toutes les deux heures apres chaque tette ; au dessus de cet Age, une
lerte a soupe.
Une cure d'un mois remontera d'une ta;on surprenante toute PC
qui se sent deprimIe au physique ou au moral.
PAUL ZENON pharma&d
preparastur.

Grand'rue No 7o


1


*- 4 -


r..


I


,,!


-1~1


I
i